Comment offrir un EMBA à l étranger?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comment offrir un EMBA à l étranger?"

Transcription

1 ENTRETIEN Comment offrir un EMBA à l étranger? Gaëtan Tremblay s entretient avec Benoît Bazoge, Directeur du MBA pour cadres, ESG UQAM, en mars Gaëtan Tremblay (GT) Quel programme votre école de gestion offre-t-elle à l étranger? Benoît Bazoge (BB) L École des sciences de la gestion (ESG) de l Université du Québec à Montréal (UQAM) offre un programme d EMBA (maîtrise en administration des affaires pour «exécutifs») depuis presque 30 ans à Montréal et depuis une dizaine d années à l étranger. Ce programme, appelé MBA pour cadres, s adresse à des cadres en emploi d une moyenne d âge de 38 ans. Il s agit d un programme de 45 crédits nord-américains composé de 5 modules de 3 cours (15 cours de 36 heures). Les cours sont donnés sur deux ans les vendredi-samedidimanche. Le programme se décline en MBA profil général et en une dizaine de spécialités sectorielles (technologie, services financiers, immobilier, etc.). Il se donne dans plusieurs constituantes de l Université du Québec (UQAR, UQAT, UQO) et dans une douzaine de pays (Mexique, Pérou, France, Pologne, Équateur, Rep. Dominicaine, Maroc, Algérie, Tunisie, Mali, Sénégal, Chine, Vietnam), tant en français qu en anglais et en espagnol. D après les sources ministérielles, il s agit du plus grand MBA au Québec. Il s agit probablement également du programme de MBA canadien le plus internationalisé. A la fin 2007, plus de étudiants étaient inscrits, tant à Montréal qu à l étranger. GT Comment expliquez-vous le succès durable de ce programme? BB Le succès de ce programme provient de plusieurs facteurs : le régime à temps partiel permettant aux cadres d étudier tout en continuant à travailler ; le profil des enseignants qui ont la double compétence académique et intervenant en entreprise ; la pédagogie basée sur des cas réels en entreprises (en plus de cas rédigés) ; la structure par module (qui oblige à aborder une entreprise selon plusieurs disciplines en même temps) ; les spécialités sectorielles (technologie, services financiers, etc.) et non fonctionnelles (finance, marketing, etc.) ; la langue d enseignement qui se prête aux clientèles locales (français en Tunisie, espagnol au Mexique, anglais en Pologne, par exemple).

2 160 D&S 6/2008. Internationalisation des programmes Le succès du programme à l étranger provient également du fait que le diplôme de MBA est encore perçu comme un diplôme prestigieux hors d Amérique du nord et que le modèle d affaires utilisé permet une rentabilité certaine pour le partenaire qui héberge le MBA pour cadres de l ESG UQAM. GT Quelles ententes avez-vous avec les pays d accueil? BB Les ententes de partenariat sont négociées par le service des relations internationales de l UQAM et ultimement signées par le recteur. Elles spécifient les conditions académiques et financières, ainsi que le terme du contrat. Une évaluation de l entente a lieu avant tout renouvellement. Le MBA pour cadres délocalisé à l international relève d un Comité de développement et d évaluation des MBA internationaux, sur lequel siège le Doyen et le Directeur du service des relations internationales de l UQAM. Son rôle est de nommer les coordinateurs pays et d approuver l ouverture des promotions à l étranger, ce qui inclut le développement de nouvelles ententes ou la recommandation de terminaison de certaines ententes. Le comité a également pour rôle d établir des critères de sélection des enseignants à l international. GT Comment votre programme est-il géré? BB Le contenu du programme, le choix des professeurs, les conditions d admission, la sélection des étudiants, les normes d évaluation, l émission et la remise des diplômes, l impression des relevés de notes, etc. relèvent exclusivement de l ESG ou de l UQAM. L étudiant qui suit son programme au Mexique reçoit exactement le même enseignement qu à Montréal (à part la langue d enseignement) et doit respecter exactement les mêmes exigences qu à Montréal. Il détient une carte d étudiant de l UQAM, il s inscrit au même programme, il bénéfice des enseignements des mêmes professeurs, avec les mêmes droits et obligations qu un étudiant québécois. La gestion du programme à l étranger est la responsabilité du directeur du MBA pour cadres. Il est assisté d un coordinateur à l international et d une assistante payés à même les redevances reçues des partenaires étrangers, ainsi que d un souscomité à l admission. La programmation des cours et la sélection des professeurs relève d un responsable pour chaque pays, nécessairement professeur à l ESG. Il suit en cela les normes et critères de sélection établis par le Comité de développement. GT Comment est géré le programme à l étranger? BB Le partenaire, qui est choisi parmi les meilleures universités ou écoles des pays concernés, joue le rôle de distributeur de la formation donnée par l ESG : promotion du programme, hébergement des étudiants et facturation des droits de scolarité aux étudiants. Son rôle est donc un rôle administratif et logistique, et non académique (sauf en cas de double-diplôme). La gestion quotidienne du programme est assurée par un directeur de programme de MBA local, assisté d un coordinateur.

3 Comment offrir un EMBA à l étranger? 161 Ils effectuent le lien entre les étudiants, le coordinateur pays à Montréal et les professeurs en déplacement. Occasionnellement ils peuvent être en contact avec un autre partenaire de l UQAM pour envoyer un étudiant reprendre un cours auquel il a échoué dans un pays limitrophe sans attendre que le cours se redonne dans le pays d origine de l étudiant. GT Comment s effectue la prestation de l enseignement? BB Sauf dans certains cas de double-diplôme (comme par exemple avec l Université Paris-Dauphine ou Warsaw School of Economics 1 ) où les cours sont partagés entre les institutions, les cours sont normalement assurés par les professeurs permanents de l ESG UQAM qui se déplacent dans les pays concernés. Sur un total de 225 professeurs disponibles à l ESG UQAM, une quarantaine interviennent régulièrement dans les programmes à l étranger. Ils sont tous titulaires d un Ph.D. (doctorat). Très peu d enseignants vacataires enseignent à l international. Le contenu des cours, les enseignants, les examens, les corrections, le suivi des étudiants, bref toute la partie académique relève uniquement de l ESG UQAM qui garantit ainsi la qualité de sa formation et de son diplôme. Dans ce programme, la pédagogie utilisée est particulièrement interactive et l expérience des cadres est utilisée pour nourrir les séances de cours. Pour minimiser les frais de déplacement des professeurs québécois, les cours sont donnés en format intensif, généralement sur 2 week-ends consécutifs de 3 jours, plutôt qu un week-end tous les mois. Les étudiants étrangers reçoivent donc exactement le même contenu que s ils étaient à Montréal, seul l horaire des cours diffère. GT Quelle utilisation faites-vous des technologies de l information et de la communication? BB Comme pour n importe quel étudiant de l UQAM, un étudiant localisé à l étranger dispose d un accès à son dossier d étudiant, à la bibliothèque et à ses relevés de notes par le web, via son matricule d étudiant et son mot de passe. La bibliothèque virtuelle dispose de bases de données donnant accès à des centaines de milliers d articles en format full text, téléchargeables et imprimables. La mise à disposition des documents de cours (plan de cours, transparents, exercices, références, etc.), le suivi des étudiants (échanges avec le professeur) et la remise des travaux se font par l intermédiaire d une plateforme électronique (Moodle). Avec certains partenaires disposant de la technologie appropriée, la soutenance du projet d intégration final se fait par vidéoconférence. 1. Ces deux institutions sont classées respectivement 4 e (derrière HEC Paris, ESCP et l INSEAD) et 1 re (devant London Business School) dans leur pays quant à la qualité de leur EMBA (Classement SMBG 2007 et W-Prost 2007).

4 162 D&S 6/2008. Internationalisation des programmes GT Comment s effectue la tarification de l enseignement? BB De par sa mission d accessibilité, l UQAM choisit d offrir son MBA pour cadres au Québec en se prévalant de la subvention gouvernementale (qui couvre environ 80% du coût total de la formation). Comme les établissements étrangers ne bénéficient pas de la subvention ministérielle québécoise, ils facturent les étudiants à un prix compétitif sur le marché local (comme les universités nord-américaines qui choisissent de «privatiser» leur programme en refusant la subvention gouvernementale afin de facturer les frais de scolarité de leur choix). Les frais de scolarité peuvent varier beaucoup, selon que le programme est offert en France ou en Chine, par exemple. La rémunération des enseignants est assumée par les partenaires, selon un montant fixe indiqué dans l entente. Elle est identique quel que soit le pays et similaire à celle d un cours donné dans une université québécoise. Les partenaires doivent également verser des redevances à l UQAM en fonction du nombre d étudiants inscrits au programme. GT Quels sont les principaux problèmes que vous rencontrez dans l offre de votre programme à l étranger? BB Bien que le MBA pour cadres de l ESG UQAM soit donné à distance dans plusieurs pays, les problèmes liés à la distance sont largement diminués par le déplacement sur place des professeurs et du coordinateur pays. L étudiant n a d ailleurs pas vraiment l impression d être formé à distance puisqu il n est confronté qu à deux types d intervenants : le partenaire local pour l administration du programme et les professeurs de l ESG UQAM qui viennent à lui pour la partie académique. Il a toujours accès à un «humain», à l exception des suivis par la plateforme Moodle. L expérience accumulée au fil des années nous permet de classer les problèmes de ce type de formation à distance selon trois catégories : 1. Les partenaires Il peut arriver qu un partenaire n assure pas son mandat correctement, par incompétence, économie ou profit personnel. Il en va de l image de l institution délivrant le diplôme de prendre des mesures appropriées immédiates, dont demander d améliorer les conditions d accueil des professeurs, exiger d arrêter d enfreindre les copyrights de documents, de recommander le remplacement du coordinateur auprès de la direction de l université en question ou, plus radicalement, de mettre fin à l entente. Les partenaires retenus devraient être soumis à des critères de sélection, comme être financé par le Ministère de l Éducation local, avoir un grand bassin d étudiants, avoir signé d autres accords de partenariats avec des institutions reconnues, etc. Il semble raisonnable de choisir les partenaires selon au moins deux critères : le prestige du partenaire ou le potentiel d aide au développement local. Dans un pays d Afrique noire, nous avons pu former une grande partie de l élite du pays, dont plusieurs ministres, par exemple.

5 Comment offrir un EMBA à l étranger? Les étudiants Bien que tous les étudiants étrangers passent par le processus de sélection normal (y compris une entrevue avec le directeur du MBA local), certains s avèrent de niveau insuffisant en langue écrite ou orale (quand le programme est donné en anglais auprès d allophones par exemple) ou ne sont pas prêts à étudier suffisamment. Certains ont tendance également à jouer sur les délais de remise de travaux, le professeur étant «loin». D autres peuvent être incités à tricher, certaines cultures locales étant plus tolérantes à ce fait. Même si cela réduit les revenus du partenaire (et les redevances de l institution délivrant le diplôme), il ne faut pas hésiter à exclure les étudiants. C est grâce à cette rigueur que les programmes deviennent recherchés. 3. Les professeurs Les professeurs qui enseignent à l international le font en sus de leurs activités normales. Ces sollicitations répétées pour voyager, bien qu elles soient appréciées au début, se traduisent avec le temps par une certaine fatigue (morale et physique). Ceci est particulièrement vrai pour les pays lointains pour lesquels le professeur «perd» plusieurs journées de transport. Rapidement les meilleures ressources professorales s amenuisent et il faut les remplacer par des professeurs moins performants. Tout développement de programme à l étranger doit se faire avec une banque de professeurs en tête. Quand certains programmes se donnent dans une langue moins commune (espagnol pour des francophones par exemple), les ressources sont rares. Il faut le prévoir longtemps à l avance, quitte à inciter certains à prendre des cours de langue. Finalement les professeurs sont impliqués dans une multitude de projets (cours, conférences, etc.), ce qui peut les rendre indisponibles à certaines périodes de l année. Il faut toujours prévoir une flexibilité dans les périodes et les horaires pour se plier à des changements de calendrier de dernière minute. Certaines universités ont tenté de lancer des programmes similaires en recrutant des ressources professorales locales. Le modèle n a pas su convaincre les étudiants locaux, probablement parce que ceux-ci recherchent l expérience nord-américaine. Il faut donc utiliser avec modération des enseignants qui ne viendraient pas de l institution diplômante d origine. GT Quels développements futurs envisagez-vous? BB Le grand succès de ce programme à l étranger montre qu il est possible de former des étudiants en déplaçant le corps professoral plutôt qu en déplaçant les étudiants. Cette formule pourrait certainement être répétée avec d autres types de programme, pour autant que les frais de scolarité permettent de couvrir le déplacement des professeurs et les frais de l institution hôte. Ce devrait être plus facile avec les programmes de formation permanente qu avec les programmes de formation initiale.

6 164 D&S 6/2008. Internationalisation des programmes Bien qu il nous paraisse utopique de vouloir rendre l enseignement purement virtuel en utilisant les technologies de l information, nous voyons la pédagogie de l avenir comme davantage hybride (présentiel et à distance). Le transfert d information pourrait être réalisé de façon électronique ; le présentiel étant réservé aux questions, débats et échanges d expérience. Les outils de web 2.0 devraient devenir plus centraux à l enseignement, tel les wikis gérés par les étudiants euxmêmes. Ils permettraient de mettre en contact des étudiants de pays différents qui pourraient travailler sur les mêmes concepts et les enrichir par leur propre culture et modes de fonctionnement respectifs. L obstacle d aujourd hui n est pas la technologie, mais le degré d appropriation de cette technologie par des professeurs qui n ont pas été habitués à l utiliser. Elle devrait rentrer en force avec les changements de génération. Annexe 1. Contenu du programme, voir aussi MBA8400 Statistiques et prise de décision (rappels) Module 1 : Le gestionnaire et l entreprise MBA8402 Environnement macroéconomique de l entreprise MBA8410 L individu et l organisation MBA8412 L information et la technologie de l information Module 2 : Gestion commerciale et financière MBA8414 Information comptable et financière MBA8415 Gestion financière MBA8416 Marketing Module 3 : Gestion de la production des biens et services MBA8417 Gestion des opérations MBA8418 Gestion des ressources humaines MBA8419 Technologie de la décision Module 4 : Management stratégique MBA8421 Le contexte économique et sociopolitique MBA8422 Stratégie d entreprise et concurrence MBA8439 Simulation en gestion Module 5 : Activité de synthèse MGP7900 Gestion de projets MBA8425 Commerce international MBA8448 Projet d intégration

L Université Laval lance, elle aussi, une consultation publique sur un programme de Master en anglais.

L Université Laval lance, elle aussi, une consultation publique sur un programme de Master en anglais. L Université Laval lance, elle aussi, une consultation publique sur un programme de Master en anglais. Mémoire déposé à la Direction des Communications et du Recrutement de l UQO par Benoit Bazoge, Ph.D.

Plus en détail

BANQUE DE CANDIDATURES

BANQUE DE CANDIDATURES BANQUE DE CANDIDATURES POSTES À LA DIRECTION D ÉTABLISSEMENT (liste d admissibilité) 2010-2011-C-01 (Secteur jeune) ou 2010-2011-C-02 (Secteur adulte) La Commission scolaire De La Jonquière étudiera, au

Plus en détail

MASTER. Sciences du Management. Site d études : ESCE - Paris-La Défense. Formation continue et à distance (semi-présentiel)

MASTER. Sciences du Management. Site d études : ESCE - Paris-La Défense. Formation continue et à distance (semi-présentiel) MASTER Sciences du Management SPÉCIALITÉ : COMMERCE INTERNATIONAL Site d études : ESCE - Paris-La Défense Formation continue et à distance (semi-présentiel) ESCE 92916 Paris-La Défense Cedex Téléphone

Plus en détail

GUIDE D INFORMATION ÉCHANGES CANADA

GUIDE D INFORMATION ÉCHANGES CANADA GUIDE D INFORMATION ÉCHANGES CANADA Les critères de participation et le financement accordé pour ce programme sont indiqués dans ce guide pour la session ou l année de mobilité visée, sous réserve de révision

Plus en détail

RÈGLEMENTS RÉGISSANT LES DEMANDES DE BOURSE POUR LE MOIS DE LA RECHERCHE ÉTUDIANTE

RÈGLEMENTS RÉGISSANT LES DEMANDES DE BOURSE POUR LE MOIS DE LA RECHERCHE ÉTUDIANTE MRE RÈGLEMENTS RÉGISSANT LES DEMANDES DE BOURSE POUR LE MOIS DE LA RECHERCHE ÉTUDIANTE DATE LIMITE DE PRÉSENTATION DES DEMANDES Aucune demande ne sera acceptée après le 15 janvier. Les demandes incomplètes

Plus en détail

MOBILITE INTERNATIONALE

MOBILITE INTERNATIONALE MOBILITE INTERNATIONALE 1. ORGANIGRAMME Anne France Malvache (Directrice de l ISTC) : anne france.malvache@istc.fr Olivier Garnier (Directeur des études et Relations Internationales) : olivier.garnier@istc.fr

Plus en détail

L Agence du revenu du Canada protège l accès au système pour 70 000 utilisateurs

L Agence du revenu du Canada protège l accès au système pour 70 000 utilisateurs TÉMOIGNAGE DE CLIENT L Agence du revenu du Canada protège l accès au système pour 70 000 utilisateurs PROFIL DE CLIENT Industrie : Gouvernement Ministère : Agence du revenu du Canada Employés : 44 000

Plus en détail

BADGE Responsable Commercial

BADGE Responsable Commercial BADGE Responsable Commercial www.audencia.com Audencia Group en chiffres 3 000 étudiants de 64 nationalités 17 000 diplômés issus des 17 programmes de formation 147 partenaires académiques dans 50 pays

Plus en détail

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général Secrétariat général Le texte que vous consultez est une codification administrative des Politiques de l'uqam. Leur version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES A lire attentivement avant de remplir le dossier de candidature à une bourse cofinancée Crédit Agricole S.A./ MAEE Le ministère français des Affaires étrangères et européennes (MAEE)

Plus en détail

REGLEMENT DES ETUDES DE LA TROISIEME ANNEE DU DIPLOME DE L INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG

REGLEMENT DES ETUDES DE LA TROISIEME ANNEE DU DIPLOME DE L INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG REGLEMENT DES ETUDES DE LA TROISIEME ANNEE DU DIPLOME DE L INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG Applicable pour les étudiants en mobilité à partir de 2013/2014 La troisième année du diplôme de l

Plus en détail

GUIDE DE L UTISATEUR POUR L AGREMENT

GUIDE DE L UTISATEUR POUR L AGREMENT GUIDE DE L UTISATEUR POUR L AGREMENT PAR BRUXELLES FORMATION D UN PLAN / PROGRAMME DE CIP Quels sont les documents nécessaires à l introduction d un dossier d agrément de plan / programme de CIP auprès

Plus en détail

COTUTELLE FRANCE-QUÉBEC

COTUTELLE FRANCE-QUÉBEC COTUTELLE FRANCE-QUÉBEC MODÈLE DE CONVENTION DE COTUTELLE ENTRE UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR FRANÇAIS ET L UNIVERSITÉ CONCORDIA MAI 2006 www.concordia.ca MODÈLE DE CONVENTION DE COTUTELLE

Plus en détail

BADGE Responsable Commercial

BADGE Responsable Commercial BADGE Responsable Commercial www.audencia.com Audencia Group en chiffres 3 000 étudiants de 64 nationalités 17 000 diplômés issus des 17 programmes de formation 147 partenaires académiques dans 50 pays

Plus en détail

OFFRE DES PLACES D ETUDE BOURSES DE FORMATION DU GROUPE ENERMAG

OFFRE DES PLACES D ETUDE BOURSES DE FORMATION DU GROUPE ENERMAG OFFRE DES PLACES D ETUDE ET BOURSES DE FORMATION DU GROUPE ENERMAG Offres de places d étude et bourse pour une formation en gestion de l énergie Le groupe Enermag Le groupe ENERMAG est une entreprise spécialisée

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES A lire attentivement avant de remplir le dossier de candidature à une bourse cofinancée Crédit Agricole S.A./ MAEE Le ministère français des Affaires étrangères et européennes (MAEE)

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestionnaire de projets en ressources humaines de l Université de Valenciennes et du Hainaut- Cambrésis - UVHC

Plus en détail

Politique de la qualité de la communication. Adoptée par le Conseil pédagogique le 11 janvier 1989

Politique de la qualité de la communication. Adoptée par le Conseil pédagogique le 11 janvier 1989 Politique de la qualité de la communication Adoptée par le Conseil pédagogique le 11 janvier 1989 Mises à jour : 10 juin 1992 23 février 2000 22 mai 2013 POLITIQUE DE LA QUALITÉ DE LA COMMUNICATION CONTEXTE

Plus en détail

COLLÈGE O'SULLIVAN GUIDE POUR ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX

COLLÈGE O'SULLIVAN GUIDE POUR ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX COLLÈGE O'SULLIVAN DE MONTRÉAL INC. GUIDE POUR ÉTUDIANTS INTERNATIONAUX COLLÈGE O'SULLIVAN VOTRE PREMIER CHOIX QUAND VOUS ÉTUDIEZ À L ÉTRANGER Le Collège O Sullivan est une institution privée d enseignement

Plus en détail

Aide-mémoire. La Charte de la langue française dans les ministères et les organismes et la politique linguistique gouvernementale

Aide-mémoire. La Charte de la langue française dans les ministères et les organismes et la politique linguistique gouvernementale Aide-mémoire La Charte de la langue française dans les ministères et les organismes et la politique linguistique gouvernementale AIDE-MÉMOIRE La Charte de la langue française dans les ministères et les

Plus en détail

PRESENTATION DU PROGRAMME DE RECRUTEMENT DE JEUNES PROFESSIONNELS A LA SNI

PRESENTATION DU PROGRAMME DE RECRUTEMENT DE JEUNES PROFESSIONNELS A LA SNI Société Nationale d Investissement DRH/SNI PRESENTATION DU PROGRAMME DE RECRUTEMENT DE JEUNES PROFESSIONNELS A LA SNI Version destinée au public 18 Septembre 2012 PROGRAMME «JEUNES PROFESSIONNELS» I NATURE

Plus en détail

OFFRE POUR CONSULTANCE

OFFRE POUR CONSULTANCE 1 3, Rue du Marché, B.P.1490 Bujumbura- Burundi, Tél. (257) 22 301300 / 301302 OFFRE POUR CONSULTANCE Recrutement d un(e) Consultant(e) national pour le poste d appui au programme «Droits des Femmes, Leadership

Plus en détail

Responsable Commercial

Responsable Commercial Responsable Commercial TITRE RNCP Niveau II Embarquez avec nous, Challengez votre carrière. EXECUTIVE EDUCATION www.audencia.com Audencia Group en chiffres + 3 500 étudiants de 81 nationalités 19 000 de

Plus en détail

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration

1. Introduction. Description du programme de maîtrise en administration Re sume de l e valuation pe riodique de la maı trise en administration: concentrations en finance, en intervention et changement organisationnel, en gestion du commerce e lectronique et en marketing Description

Plus en détail

Programme détaillé BTS COMMERCE INTERNATIONAL. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS COMMERCE INTERNATIONAL. Objectifs de la formation. Les métiers DIPLÔME D ETAT Programme détaillé Objectifs de la formation Les métiers Le Technicien supérieur en Commerce international à référentiel commun européen contribue au développement international durable de l entreprise

Plus en détail

VADEMECUM Masters internationaux Projets Masters conjoints Erasmus +

VADEMECUM Masters internationaux Projets Masters conjoints Erasmus + Dernière mise à jour : 09/12/14 Caroline Chu- DDR/Relations internationales VADEMECUM Masters internationaux Projets Masters conjoints Erasmus + Cette note s adresse aux enseignants de l EHESS qui souhaiteraient

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013)

POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES ADOPTÉE 329-CA-3476 (23-04-2013) (NOTE : Dans le présent document, le genre masculin est utilisé à titre épicène dans le but d alléger le texte.) TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016 Projet LA DESCRIPTION DU PROJET Jeunes sur la piste du patrimoine mondial consiste à jumeler des écoles situées dans les

Plus en détail

Attestation d études collégiales (AEC) ADMINISTRATION ET GESTION INFORMATISÉE (Formation en classe virtuelle) LCA.BN

Attestation d études collégiales (AEC) ADMINISTRATION ET GESTION INFORMATISÉE (Formation en classe virtuelle) LCA.BN Attestation d études collégiales (AEC) ADMINISTRATION ET GESTION INFORMATISÉE (Formation en classe virtuelle) LCA.BN 2014 AEC Administration et gestion informatisée LCA.BN 2 Administration et gestion informatisée

Plus en détail

F2/F3.b4 : Initier le personnel aux équipements et techniques des laboratoires spécifiques. (Partie Théorique)

F2/F3.b4 : Initier le personnel aux équipements et techniques des laboratoires spécifiques. (Partie Théorique) REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE MONASTIR PAQ-CG «Allocations pour améliorer la Capacité de Gestion de l Université de Monastir»

Plus en détail

Info AO. La formation professionnelle, ai-je la tête de l emploi? Les tests de reconnaissances des. Pour qui? Pour quoi? Comment?

Info AO. La formation professionnelle, ai-je la tête de l emploi? Les tests de reconnaissances des. Pour qui? Pour quoi? Comment? L info AO se veut un moyen de fournir des outils pratiques en orientation La formation professionnelle, ai-je la tête de l emploi? Info AO Des réponses à vos questions en orientation pour le quotidien

Plus en détail

Formation en courtage immobilier, commercial et hypothécaire

Formation en courtage immobilier, commercial et hypothécaire Formation en courtage immobilier, commercial et hypothécaire Le Collège de l'immobilier est le plus important établissement d enseignement en immobilier résidentiel, commercial et hypothécaire au Québec.

Plus en détail

Développement des Individus, des Compétences et des Motivations. ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR «Une passion partagée»

Développement des Individus, des Compétences et des Motivations. ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR «Une passion partagée» Développement des Individus, des Compétences et des Motivations ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR «Une passion partagée» 1 UNE ECOLE DE CONSULTANT-FORMATEUR POURQUOI? La complexité de notre environnement incite

Plus en détail

Lynn Carpentier Joanisse (par intérim) Conseillère en gestion des ressources humaines Service des ressources humaines

Lynn Carpentier Joanisse (par intérim) Conseillère en gestion des ressources humaines Service des ressources humaines Mai 2014 Lynn Carpentier Joanisse (par intérim) Conseillère en gestion des ressources humaines Service des ressources humaines Line Lespérance Technicienne responsable de la paie et avantages sociaux Service

Plus en détail

Règlement sur l immigration à Montréal

Règlement sur l immigration à Montréal Projet de règlement Règlement sur l immigration à Montréal Présenté par Luis Nobre Jeune Conseil de Montréal 2013 Projet de règlement numéro 2 Règlement sur l immigration à Montréal PRÉSENTATION Présenté

Plus en détail

DUT. Techniques de commercialisation (Tech de Co) Sportifs de haut-niveau. IUT - Bordeaux

DUT. Techniques de commercialisation (Tech de Co) Sportifs de haut-niveau. IUT - Bordeaux DUT Techniques de commercialisation (Tech de Co) Sportifs de haut-niveau IUT - Bordeaux Carte d identité de la formation Diplôme Diplôme Universitaire de Technologie - DUT Spécialité Techniques de commercialisation

Plus en détail

Dauphine Junior Conseil Junior-Entreprise de l Université Paris-Dauphine

Dauphine Junior Conseil Junior-Entreprise de l Université Paris-Dauphine Dauphine Junior Conseil Junior-Entreprise de l Université Paris-Dauphine Qui sommes-nous? Forte de plus de 30 ans d expérience, Dauphine Junior Conseil est la première des Junior-Entreprises d Université.

Plus en détail

Nom & Prénom de l étudiant : Nom et Prénom de l encadreur :. Période du Stage :.. SERVICE DES STAGES Année Universitaire 2014-2015

Nom & Prénom de l étudiant : Nom et Prénom de l encadreur :. Période du Stage :.. SERVICE DES STAGES Année Universitaire 2014-2015 DOSSIER DE STAGE MASTERE PROFESSIONNEL Entrepreneuriat et Développement d Activités Innovantes en Régions PARCOURS : Entrepreneuriat et Développement d Activités Innovantes Nom & Prénom de l étudiant :

Plus en détail

Termes de références pour la réalisation de l action :

Termes de références pour la réalisation de l action : REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE DE JENDOUBA Institut Supérieur des Sciences Humaines de Jendouba PAQ2012-QE Prêt 7392-TN Projet: APPUI

Plus en détail

L université chez soi!

L université chez soi! L université chez soi! Droit suisse BACHELOR OF LAW (BLaw) En français ou avec mention bilingue français-allemand Formation universitaire compatible avec un emploi, une famille, une carrière sportive,

Plus en détail

Visa Débit. Foire aux questions et schéma de procédé de l acceptation par les marchands du commerce électronique. Mai 2012 Page 1 sur 6

Visa Débit. Foire aux questions et schéma de procédé de l acceptation par les marchands du commerce électronique. Mai 2012 Page 1 sur 6 Visa Débit Foire aux questions et schéma de procédé de l acceptation par les marchands du commerce électronique Mai 2012 Page 1 sur 6 Table des matières Foire aux questions liées à l acceptation par les

Plus en détail

Avant de remplir ce dossier, lire attentivement les informations pratiques en annexe. Cocher le (ou les) MBA choisi(s)

Avant de remplir ce dossier, lire attentivement les informations pratiques en annexe. Cocher le (ou les) MBA choisi(s) photo (à coller) MBA SPÉCIALISÉS dossier de candidature 2015 Avant de remplir ce dossier, lire attentivement les informations pratiques en annexe. Cocher le (ou les) MBA choisi(s) Spécialités (*) MBA Gestion

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

Année universitaire 2011-2012

Année universitaire 2011-2012 Executive MBA Paris Chicago - Moscou Année universitaire 2011-2012 Donnez-vous les moyens d exprimer votre potentiel et de faire vivre vos projets. Pris par vos responsabilités managériales et focalisés

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES Titre : POLITIQUE DE GESTION DES RISQUES CODE : APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION RÉS. : CA-617-7747 10-12-2013 EN VIGUEUR : 10-12-2013 MODIFICATIONS : Note : Le texte que vous consultez est une

Plus en détail

DOSSIER DE STAGE MASTERE PROFESSIONNEL GESTION RELATION CLIENT

DOSSIER DE STAGE MASTERE PROFESSIONNEL GESTION RELATION CLIENT DOSSIER DE STAGE GESTION RELATION CLIENT Nom & Prénom de l étudiant : Nom et Prénom de l encadreur :. Période du Stage :.. 0202 منوبة 1 *Informations utiles - Les étudiants des Mastères Professionnels

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé d affaires en gestion de la production industrielle de l Université d'artois Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

DOSSIER DE STAGE MASTÈRE PROFESSIONNEL MANAGEMENT DU RISK ASSURANCES ET BANCASSURANCE

DOSSIER DE STAGE MASTÈRE PROFESSIONNEL MANAGEMENT DU RISK ASSURANCES ET BANCASSURANCE DOSSIER DE STAGE MASTÈRE PROFESSIONNEL MANAGEMENT DU RISK ASSURANCES ET BANCASSURANCE Horaires d ouverture Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi de 09h00-12h00 et du 13h-15h00 Vendredi, samedi 09h00-12h00 Nom

Plus en détail

REJOIGNEZ UN RÉSEAU D AGENTS-CO EN IMMOBILIER VRAIMENT INDÉPENDANT!

REJOIGNEZ UN RÉSEAU D AGENTS-CO EN IMMOBILIER VRAIMENT INDÉPENDANT! REJOIGNEZ UN RÉSEAU D AGENTS-CO EN IMMOBILIER VRAIMENT INDÉPENDANT! Présent sur internet depuis 2007 Parce qu e-mobilier.fr existe depuis l origine des réseaux de mandataires en France, nous avons acquis

Plus en détail

Diplôme d Université «ENTREPRENEURIAT :

Diplôme d Université «ENTREPRENEURIAT : U N I V E R S I T É P A R I S 1 P A N T H É O N - S O R B O N N E Institut d Administration des Entreprises de Paris Diplôme d Université «ENTREPRENEURIAT : DIRIGER, CREER OU REPRENDRE UNE ENTREPRISE»

Plus en détail

LL.M. Banque et Finance Maîtrise universitaire d études avancées en droit bancaire et financier

LL.M. Banque et Finance Maîtrise universitaire d études avancées en droit bancaire et financier LL.M. Banque et Finance Maîtrise universitaire d études avancées en droit bancaire et financier LL.M. Banking and Finance Master of Advanced Studies in Banking and Financial Law Règlement d études Article

Plus en détail

de la Chaire IA pour faire face aux défis d reliés s au recrutement et œuvre en assurance

de la Chaire IA pour faire face aux défis d reliés s au recrutement et œuvre en assurance Initiatives récentes r de la Chaire IA pour faire face aux défis d reliés s au recrutement et à la rétention r de la main d œd œuvre en assurance Intervenant: Gilles Bernier,, Ph.D. Titulaire de la Chaire

Plus en détail

VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU DU MDP ET DE L AC)

VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU DU MDP ET DE L AC) AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET COMMERCE INTERNATIONAL BUREAU DE L INSPECTEUR GÉNÉRAL VÉRIFICATION DES CONTRIBUTIONS AU BUREAU CANADIEN DU MÉCANISME POUR UN DÉVELOPPEMENT PROPRE ET DE L APPLICATION CONJOINTE (BUREAU

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences sociales, économiques et politique de l Institut Catholique de Paris Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

UNIVERSITÉ LAVAL. PLAN DE COURS PROGRAMME en GESTION du DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE. Titre et sigle du cours : Marketing touristique, MRK 20578

UNIVERSITÉ LAVAL. PLAN DE COURS PROGRAMME en GESTION du DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE. Titre et sigle du cours : Marketing touristique, MRK 20578 1 UNIVERSITÉ LAVAL FACULTÉ DES SCIENCES DE L'ADMINISTRATION Certificat en gestion du développement touristique PLAN DE COURS PROGRAMME en GESTION du DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE IDENTIFICATION Titre et sigle

Plus en détail

Gestion de Projets des Systèmes d Information et des Services

Gestion de Projets des Systèmes d Information et des Services FORMATION CONTINUE UNIVERSITAIRE Gestion de Projets des Systèmes d Information et des Services Certificate of Advanced Studies Février Juin 2014 La Gestion de Projets révisée et adaptée au développement

Plus en détail

ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies

ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies ACTE CONSTITUTIF du Groupement de Commandes «ENERGIES VIENNE» pour l achat d Energies PREAMBULE Les tarifs réglementés de vente de gaz naturel et d électricité appliqués en France seront progressivement

Plus en détail

Responsable grands comptes / comptes clés

Responsable grands comptes / comptes clés Responsable grands comptes / comptes clés DEFINITION DE FONCTION ET ETUDE DE REMUNERATIONS Le responsable grands comptes assure le suivi commercial des comptes clients ayant une importance stratégique

Plus en détail

Postes en technologie de l information

Postes en technologie de l information Mutation 2013 Postes en technologie de l information Consultez les témoignages de nos ambassadeurs Suzanne Samson Gestionnaire en technologies de l information Simon Barriault Analyste en informatique

Plus en détail

Demain s écrit aujourd hui

Demain s écrit aujourd hui exigence INSTITUT RÉGIONAL D ÉTUDES DE TECHNIQUES APPLIQUÉES implication résultats Demain s écrit aujourd hui www.irta.fr Pour un jeune, choisir IRTA c est adopter un état d esprit responsable et s impliquer

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Management des organisations de l Université Paris Dauphine Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

BACHELOR MARKETING ET COMMUNICATION

BACHELOR MARKETING ET COMMUNICATION 2, rue Saint Maximin 57070 METZ www.dlsmetz-sup.fr contact@dlsmetz-sup.fr Tel : 03 87 200 200 03 87 200 214 BACHELOR MARKETING ET COMMUNICATION Titre de niveau II : Responsable du développement d unité

Plus en détail

MASTER GATH GESTIONS DES ACTIVITÉS TOURISTIQUES ET HÔTELIÈRES

MASTER GATH GESTIONS DES ACTIVITÉS TOURISTIQUES ET HÔTELIÈRES MASTER GATH GESTIONS DES ACTIVITÉS TOURISTIQUES ET HÔTELIÈRES OBJECTIF GÉNÉRAL Former les futurs dirigeants de l hôtellerie et des métiers de l accueil capables de gérer une unité ou un centre de profit

Plus en détail

Programme de recrutement et dotation

Programme de recrutement et dotation Programme de recrutement et dotation Adopté le 13 juin 2006 par le conseil d administration (255 e assemblée résolution n o 2139) Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro

Plus en détail

OBJECTIFS DE CERTIFICATION

OBJECTIFS DE CERTIFICATION OBJECTIFS DE CERTIFICATION DESCRIPTION DE LA REFERENCE PARTAGEE ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT EN TERMES D UNITES COMMUNES D ACQUIS D APPRENTISSAGE Tableau descriptif des unités d acquis d apprentissage

Plus en détail

l'ecole de Management de Normandie vous ouvre ses portes!

l'ecole de Management de Normandie vous ouvre ses portes! Vous êtes lycéen, bachelier, titulaire d un bac +2, Bac +3, Bac +4 ou Bac +5, professionnel, à la recherche d une formation, l'ecole de Management de Normandie vous ouvre ses portes! Présentation des différents

Plus en détail

Appel à candidatures

Appel à candidatures Appel à candidatures A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE REMPLIR LE DOSSIER DE CANDIDATURE A UNE BOURSE COFINANCÉE CRÉDIT AGRICOLE S.A. / MAEE Le ministère français des Affaires étrangères et européennes/maee

Plus en détail

PAQ2009-QE. Etablissement & Université gestionnaires du projet : Faculté de Pharmacie de Monastir - Université de Monastir

PAQ2009-QE. Etablissement & Université gestionnaires du projet : Faculté de Pharmacie de Monastir - Université de Monastir republique tunisienne ministère de l enseignement superieur de la recherche scientifique et de la technologie PAQ2009-QE Titre du Projet INNOVATION PEDAGOGIQUE PAR LA MISE EN PLACE D UNE UNITE DE PHARMACIE

Plus en détail

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES QUI SOMMES-NOUS? MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME. A sa création, MEJT

Plus en détail

Certificat d Etudes Complémentaires Méthodologie de Recherche & Communication Scientifique En Santé «Concevoir, Conduire, Communiquer»

Certificat d Etudes Complémentaires Méthodologie de Recherche & Communication Scientifique En Santé «Concevoir, Conduire, Communiquer» Ministère de l enseignement supérieur & de la Recherche Scientifique ******************* Université de Sfax ******************** Faculté de Médecine de Sfax Certificat d Etudes Complémentaires Méthodologie

Plus en détail

Master Administration des Entreprises - MBA. De l Université Internationale Senghor. IGA-Maroc est un campus de l Université Internationale Senghor

Master Administration des Entreprises - MBA. De l Université Internationale Senghor. IGA-Maroc est un campus de l Université Internationale Senghor Master Administration des Entreprises - MBA De l Université Internationale Senghor IGA-Maroc est un campus de l Université Internationale Senghor Préparez ce diplôme international de l Université Senghor

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

RAPPORT DE LA COMMISSION 3

RAPPORT DE LA COMMISSION 3 SEMINAIRE THEME : MANAGEMENT DES UNIVERSITES ET GRANDES ECOLES EN COTE D IVOIRE RAPPORT DE LA COMMISSION 3 Introduction La Commission 3, présidée par le Professeur Aidara Daouda, Président honoraire de

Plus en détail

sous réserve de validation des modifications DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT MARKETING

sous réserve de validation des modifications DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT MARKETING sous réserve de validation des modifications Niveau : MASTER Année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT M1 Parcours : MARKETING 60 ES Volume horaire étudiant : 262 h 154 h

Plus en détail

Carte Affaires Mission Plus

Carte Affaires Mission Plus Carte Affaires Mission Plus Carte Affaires Mission Plus, la carte bancaire qui gère aussi les notes de frais. EN BREF Carte bancaire internationale au nom de votre entreprise, la Carte Affaires Mission

Plus en détail

EconomicS and management (B Sc)

EconomicS and management (B Sc) L université chez soi! Bachelor of Science in EconomicS and management (B Sc) Branches d études : Economie politique et Gestion d entreprise Formation universitaire compatible avec un emploi, une famille,

Plus en détail

E2E WORKSHOP sur la REPONSE A L APPEL D OFFRES PRIVE avec Agathe TURLOTTE, Acheteuse Conseil chez AXA France, le 23 juin 2011.

E2E WORKSHOP sur la REPONSE A L APPEL D OFFRES PRIVE avec Agathe TURLOTTE, Acheteuse Conseil chez AXA France, le 23 juin 2011. E2E WORKSHOP sur la REPONSE A L APPEL D OFFRES PRIVE avec Agathe TURLOTTE, Acheteuse Conseil chez AXA France, le 23 juin 2011. Qu est ce qu un appel d offres pour un acheteur? Il ne faut pas oublier que

Plus en détail

Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions

Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions Cher participant au cours de Patinage Plus, Merci de votre intérêt à devenir un entraîneur professionnel de Patinage Canada! Peu après l

Plus en détail

CRÉDIT PROSPECTION INTERNATIONAL. Le financement de votre prospection à l international

CRÉDIT PROSPECTION INTERNATIONAL. Le financement de votre prospection à l international ENTREPRISES COMMERCE INTERNATIONAL CRÉDIT PROSPECTION INTERNATIONAL Le financement de votre prospection à l international CRÉDIT PROSPECTION INTERNATIONAL UNE ENTREPRISE, POUR DÉVELOPPER SON ACTIVITÉ À

Plus en détail

Dirigeant de l économie médico-sociale Certification Professionnelle de Niveau 1 * et

Dirigeant de l économie médico-sociale Certification Professionnelle de Niveau 1 * et Formation Professionnelle Niveau 1 Dirigeant de l économie médico-sociale Management marking des structures de l économie sociale F ORMATION I NTER-ÉT ABLISSEMENTS C ADRES & DIRIGEANTS Participants Directeurs

Plus en détail

M2 / MBA NOUS SOUTENIR PARIS 2 DROIT DES AFFAIRES MANAGEMENT GESTION. La Taxe d Apprentissage

M2 / MBA NOUS SOUTENIR PARIS 2 DROIT DES AFFAIRES MANAGEMENT GESTION. La Taxe d Apprentissage M2 / MBA PARIS 2 DROIT DES AFFAIRES MANAGEMENT GESTION NOUS SOUTENIR La Taxe d Apprentissage ÉDITO Chers donateurs et partenaires, Chers amis, Les Professeurs Jérôme Duval Hamel et Antoine Gaudemet, Co-Directeurs

Plus en détail

MASTERE SPECIALISE. «Manager de grands projets industriels internationaux»

MASTERE SPECIALISE. «Manager de grands projets industriels internationaux» MASTERE SPECIALISE «Manager de grands projets industriels internationaux» MASTERE SPECIALISE EN «Manager de grands projets industriels internationaux» Objectifs professionnels Le gestionnaire de projet

Plus en détail

Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION

Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION Adopté au conseil d administration du 10 juin 2004 Modifications

Plus en détail

ECONOMICS AND MANAGEMENT

ECONOMICS AND MANAGEMENT L université chez soi! Bachelor of Science (B Sc) in ECONOMICS AND MANAGEMENT BRANCHES D ÉTUDES : ECONOMIE POLITIQUE ET GESTION D ENTREPRISE Formation universitaire compatible avec un emploi, une famille,

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN LOGISTIQUE ET FINANCIER AUX ORGANISMES ET AUX INDIVIDUS

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN LOGISTIQUE ET FINANCIER AUX ORGANISMES ET AUX INDIVIDUS POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN LOGISTIQUE ET FINANCIER AUX ORGANISMES ET AUX INDIVIDUS PRÉAMBULE Le conseil de la Municipalité d Upton dispose d un budget devant être distribué sous forme de

Plus en détail

MANUEL DU COMITÉ LOCAL. Module 5. Gestion financière

MANUEL DU COMITÉ LOCAL. Module 5. Gestion financière MANUEL DU COMITÉ LOCAL Module 5 Gestion financière TABLE DE CONTENU Introduction p. 2 Questions financières p. 2 Comptes bancaires p. 3 Rôle de la trésorière ou du trésorier p. 3 Budget annuel p. 4 Tenue

Plus en détail

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR ALIMENTER L AVENIR CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR 20 mars 2006 / Mise à jour Septembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 11 12 13 14 15 16 17 18 19 10 Page Définitions 2 Interprétation 3 Objet 3 Règles de conduite

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. Recrutement de dirigeants d entreprise 1. Comment recruter les leaders 2. La mesure de la performance 3. Les domaines 4. Notre méthodologie 5. Notre expérience 6. Notre garantie 7. Nos honoraires 1. COMMENT

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES DE TOUS LES CYCLES 1 INTRODUCTION 1998-05-19 CE-125-491

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES DE TOUS LES CYCLES 1 INTRODUCTION 1998-05-19 CE-125-491 POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES DE TOUS LES CYCLES Adoption 1998-05-19 CE-125-491 Modifications 2002-09-19 CA-230-2030 (concordance) 2003-11-18 CE-150-652 2006-11-30 CA-255-2478

Plus en détail

Programme détaillé BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT

Programme détaillé BTS NEGOCIATION ET RELATION CLIENT. Objectifs de la formation DIPLÔME D ETAT Objectifs de la formation Le Brevet de Technicien Supérieur de Négociation et Relation Client est un diplôme national de l enseignement supérieur qui s inscrit dans un contexte de mutation des métiers

Plus en détail

Lignes Directrices. Date limite de dépôt de candidature: 20 octobre 2012-12:00 (GMT +1)

Lignes Directrices. Date limite de dépôt de candidature: 20 octobre 2012-12:00 (GMT +1) Formation et mise en réseau en marketing, distribution, financement et media numériques pour producteurs méditerranéens de documentaires et de longmétrages Lignes Directrices Date limite de dépôt de candidature:

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formations en Technologies de l Informatique

Plus en détail

Processus de décision interne : Quoi? Qui? Quand? Comment?

Processus de décision interne : Quoi? Qui? Quand? Comment? REGLEMENT INTERIEUR de la Fédération Nationale des Organismes de Formation Professionnelle à l Éco construction ECOCONSTRUIRE Mise à jour le 02/07/2014 A GOUVERNANCE 1 Président et vice présidents a. Le

Plus en détail

Executive Education. Afrique Océan Indien

Executive Education. Afrique Océan Indien Executive Education Afrique Océan Indien 2 3 Relever les défis, préparer l avenir Depuis sa création en 1995, Analysis est animé par la volonté d accompagner les entreprises et les institutions de la région

Plus en détail

L Administration De L ESM

L Administration De L ESM L Administration De L ESM 1. L Organisation de l Ecole Sur le plan organisationnel, l'ecole est dirigée par un directeur général, assisté par un directeur de la formation de base, un directeur de la formation

Plus en détail

RÈGLEMENT N 3 DÉTERMINANT LES CONDITIONS D ADMISSION DANS LES PROGRAMMES D ÉTUDES AU CÉGEP GÉRALD-GODIN

RÈGLEMENT N 3 DÉTERMINANT LES CONDITIONS D ADMISSION DANS LES PROGRAMMES D ÉTUDES AU CÉGEP GÉRALD-GODIN RÈGLEMENT N 3 DÉTERMINANT LES CONDITIONS D ADMISSION DANS LES PROGRAMMES D ÉTUDES AU CÉGEP GÉRALD-GODIN Adopté par le Conseil d administration le 10 février 2015 (résolution n CA-015-0915) Déposé au ministère

Plus en détail

PROGRAMME EIFFEL VADE-MECUM 2014-2015

PROGRAMME EIFFEL VADE-MECUM 2014-2015 DIRECTION GENERALE DE LA MONDIALISATION, DU DEVELOPPEMENT ET DES PARTENARIATS Direction de la coopération culturelle, universitaire et de la recherche Sous-direction de l enseignement supérieur PROGRAMME

Plus en détail