La cartographie des brevets au service de la propriété industrielle

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La cartographie des brevets au service de la propriété industrielle"

Transcription

1 Forum technologique d Afrique de l Ouest et Centrale pour l exploitation industrielle des résultats de recherche en Afrique La cartographie des brevets au service de la propriété industrielle Une revue générale des outils Anaïs Liegeon Chargée de Mission, Direction de la Valorisation au Sud 1

2 Unification des droits de la propriété intellectuelle Forte augmentation des brevets USA Japon Chine Corée Europe 2

3 Différents stades d utilisation des brevets avec le temps Avant : Outil de protection Bloquer Après : Outil de protection + Outil de valorisation + Outil de veille Bloquer Transférer Voir plus de 50% de l information technique ne se trouve que dans les brevets!!

4 Evolution de l utilisation des brevets Actuellement : Veille et études d environnement Manuelle Peu de visualisation Aucun moyen de centraliser toutes les informations Voir tous les entreprises qui citent mon brevet Recherche de partenaires par Brokers, Places d enchères IP Value,Ocean Tomo Réseau local

5 Apparition d outils Nécessité de développer des outils automatiques Car manque de visibilité parmi la masse de brevets pour se positionner l environnement Rapidement En rassemblant des données transversales Pays, acteurs, thématiques choisir les meilleurs partenaires Internationalement Sans intermédiaire

6 Les outils Outils de cartographie, de visualisation heuristique utilisant : Données des brevets issus de bases de données WIPO, OEB, Upsto Plus de renseignements Visualisations applicables à la prise de décision stratégique

7 1 Revue générales des outils 7

8 Données structurées Données de publication, de priorité, inventeur, statut. Data-mining Données non structurées Titre, résumé, revendications Text-mining 1 8

9 Apparition dans les années 1980 Développement avec : Avancée dans le domaine informatique Algorithmes comme les arbres décisionnels, les réseaux de neurones artificiels et le clustering Catégorisation des documents grâce aux données structurées présentes dans les brevets.

10 Données structurées Utilisation Données de priorité/ de publi Vision dynamique de l évolution d un domaine. Déposant Analyse statistique des principaux acteurs de l environnement permettant ainsi de repérer partenaires et concurrents. Inventeur Visualisation du réseau d experts. Classification Vision générale du corpus et des potentielles applications d une technologie. Statut Citations Litigations ou pour vérifier l avancée d un brevet. Vision des flux technologiques 1 10

11 Vision dynamique de l évolution d un domaine. 1 Source : Orbit 11

12 Données structurées Utilisation Données de priorité/ de publi Vision dynamique de l évolution d un domaine. Déposant Analyse statistique des principaux acteurs de l environnement permettant ainsi de repérer partenaires et concurrents. Inventeur Visualisation du réseau d experts. Classification Vision générale du corpus et des potentielles applications d une technologie. Statut Citations Litigations ou pour vérifier l avancée d un brevet. Vision des flux technologiques 1 12

13 Joint-Venture entre LG et Philips 1 Analyse des relations (inventeurs,déposants) et de l activité Source : Orbit 13

14 Données structurées Utilisation Données de priorité/ de publi Vision dynamique de l évolution d un domaine. Déposant Analyse statistique des principaux acteurs de l environnement permettant ainsi de repérer partenaires et concurrents. Inventeur Visualisation du réseau d experts. Classification Vision générale du corpus et des potentielles applications d une technologie. Statut Citations Litigations ou pour vérifier l avancée d un brevet. Vision des flux technologiques 1 14

15 Utilisé en bioinformatique, navigateur de recherche Approche statistique de la fréquence des mots dans le corpus. Découpe des titres, résumés et revendications par mots Calcul du poids de chaque mot, en fonction de sa fréquence dans un document déterminé et dans l ensemble des brevets. Formule de Salton and Chung Su Yang en 1988 un mot fréquemment utilisé dans de nombreux documents sera «général» moins de poids qu un mot moins utilisé dans le corpus. Tri des scores Reste les mots ou des groupes de mots pertinents appelés descripteurs. Processus de clusterisation un brevet sera associé par un ou plusieurs descripteurs. 1 15

16 Visualisations classiques de clustering Arborescence Nuage de mots Mais il manque une notion de relation entre les concepts 1 Source : Orbit 16

17 1 Relations entre concepts et croisement avec d autres paramètres (dépôts, déposants ) Source : Orbit, Intellixir 17

18 Cartes créées avec différents algorithmes : Algorithme SOM le plus connu dévelopé par Teuvo Kohonen en 1981 Soit n le nombre de descripteurs Transformation des descripteurs en vecteurs dans un espace à n dimensions Descripteur 3 Chaque brevet aura donc une position de n coordonnées dépendantes de la présence du descripteur dans celui-ci : 1 si le mot s y trouve, sinon 0. Les documents similaires = mêmes descripteurs, seront placés côte à côte dans l espace à n dimensions. Projection de l espace sur une carte à 2 dimensions. Descripteur 1 Descripteur 2 Brevet 2 (1,1,1) Descripteur 1 Brevet 1 (1,1,0) Descripteur 2

19 1 Relations de similitude entre concepts et croisement avec le nombre de dépôts Source : Thomson Innovation et Minolta 19

20 2 20

21 Gérer le portefeuille Tris thématiques Par intérêt.. Etudes d environnement dans le cadre des orientations des programme de recherche Surveiller Les concurrents (litiges ) Les innovations Les chercheurs intéressants pour le recrutement Transfert de technologie Etudes d environnement pour identifier les partenaires

22 Citations Nombre de citations par brevet Brevets phares Citations en X Brevet cités par des sociétés extérieures au domaine Carte de citation du portfolio en parallèle avec les classification + 2 Source : Orbit 22

23 Citations Originalité Evaluation du nombre de citations amont par classe CIB Un brevet original citera plusieurs technologies Brevets antérieurs Généralité Evaluation du nombre de citations aval par classe CIB Un brevet général sera alors cité par plusieurs technologies Brevets postérieurs CIB 1 CIB 1 CIB 2 Brevet CIB 2 CIB 3 CIB

24 Classement de portefeuille par critère d originalité et de généralité Brevet généraux et originaux : Très intéressant au niveau du licensing Peuvent rapporter beaucoup Brevet généraux mais moins originaux Valeur sure 2 24

25 De très nombreux critères possibles, variables selon les secteurs 2 25

26 Définir les tendances Etats-Unis Allemagne France Japon Evolution des publications 2 Evaluer l âge et le dynamisme du secteur Source : Thomson Innovation Principaux déposants Information à corréler par rapport aux extensions du brevet 26

27 Soins du corps Soins du corps Différents secteurs d application pour du parfum Hygiène Santé Source : Thomson Innovation Alimentaire Position des différents secteurs d application 27

28 Alliée aux concepts et à l échelle temps Veille à un instant T Non continue USA FRANCE JAPON KOREA Apparition d un nouveau marché ou opportunité? Concept 2 Concept 1 Concept 2 Concept 1 2 Source : Intellixir Repérer les déposants en fonction des secteurs 28

29 Brosses en plastique Packagings «électriques» Brosses Contenu, formulation (Pigment) Recourbe-cil Contenu, formulation Packagings «électriques» Essoreur Bouchon Coffrets et accéssoires Source : Thomson Innovation Etude du secteur «Packaging Mascara» 29

30 Se positionner par rapport au concurrent 2 Source : Thomson Innovation 30

31 Etude des spécificités technologiques et leurs relations Acteur mère Acteurs secondaires 2 Source : Orbit 31

32 Apparition de nouveaux acteurs Evolution en fonction du temps des pays actifs TECHNOLAS PERFECT VISION SYMRISE 2 NIPPON MENAADE KESHOHIN KK Coefficient d accélération des déposants AUBREY INCORPORATED UNIV TIANJIN POLA CHEM IND INC CHONGQING ZONGSHENHUI BIO 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 3,5 32

33 Repérage des inventeurs en fonction des brevets

34 Question difficile en terme de modélisation : Dépends de nombreux paramètres variables en fonction les un des autres Thématique, grandeur du marché Peu de logiciels proposent cela Outils dangereux Quand moyens de notation sans aucun critère visible Aucun moyen de personnalisation en fonction des variables Référence des journaux économiques Sujet toujours en cours de réflexion

35 3 35

36 Des outils visuels d aide à la prise de décision Outils de plus en plus poussés Carte en 3D Domaine en ébullition Important aux USA (PIUG) De nombreuses entreprises en Europe commencent à l utiliser De nombreux logiciels proposant différents aspects Notation des brevets Cartographie des brevets et des articles 3 36

37 Limites Dépendante des informations sources et de leur traitement Dépendante de la syntaxe et du langage Indication seulement quantitative sur l environnement et les compétiteurs Visualiser la qualité des brevets Corréler les analyses par des travaux de groupe : avis d experts

38 Merci de votre attention 38

OUTILS, TECHNIQUES D ANALYSE ET MARCHÉS POTENTIELS

OUTILS, TECHNIQUES D ANALYSE ET MARCHÉS POTENTIELS Cycle de formations à la valorisation en contexte académique Niveau 2 «spécialisation» Module 4: Cartographie des brevets et benchmark technologique OUTILS, TECHNIQUES D ANALYSE ET MARCHÉS POTENTIELS Mohamadou

Plus en détail

Matheo Patent: recherche, traitement et surveillance des brevets. http://www.matheo-patent.com

Matheo Patent: recherche, traitement et surveillance des brevets. http://www.matheo-patent.com Matheo Patent: recherche, traitement et surveillance des brevets http://www.matheo-patent.com V 28052010 Les brevets, information stratégique La mondialisation et la concurrence internationale ont introduit

Plus en détail

«Innovation Intelligence» La valorisation des données massives au service des partenariats R&D. Expernova Université d été GFII 11-09-2014

«Innovation Intelligence» La valorisation des données massives au service des partenariats R&D. Expernova Université d été GFII 11-09-2014 «Innovation Intelligence» La valorisation des données massives au service des partenariats R&D Expernova Université d été GFII 11-09-2014 [Une tendance forte à l Open Innovation ] «Le monde est devenu

Plus en détail

Information et connaissance au service de l innovation : Application par la méthode Production Pilotée d Innovation

Information et connaissance au service de l innovation : Application par la méthode Production Pilotée d Innovation Information et connaissance au service de l innovation : Application par la méthode Production Pilotée d Innovation CEA/DEN : Un contexte particulier d innovation Organisme purement de R/D Pas de lien

Plus en détail

Analyse de données textuelles Panorama des fonctions, des méthodes et des usages

Analyse de données textuelles Panorama des fonctions, des méthodes et des usages Analyse de données textuelles Panorama des fonctions, des méthodes et des usages Sylvie Dalbin Assistance & Techniques Documentaires DocForum, Le 17 Novembre 2005 Déroulé de l'intervention (1) 1. Définition

Plus en détail

Cartographie Brevets. France Innovation Scientifique et Transfert S.A.

Cartographie Brevets. France Innovation Scientifique et Transfert S.A. Cartographie Brevets France Innovation Scientifique et Transfert S.A. Présentation et expertise Filiale du et de Création en 1992 Équipe : 47 personnes Produits Et Services Evaluation et transfert de technologies

Plus en détail

Importance du choix des outils pour la recherche et l analyse d information brevets : comparaisons entre logiciels gratuits et commerciaux

Importance du choix des outils pour la recherche et l analyse d information brevets : comparaisons entre logiciels gratuits et commerciaux Importance du choix des outils pour la recherche et l analyse d information brevets : comparaisons entre logiciels gratuits et commerciaux Fabien PALAZZOLI Analyste brevets, PhD Sommaire Brevets et information

Plus en détail

Propriété industrielle et pôles de compétitivité Organiser un environnement favorable à l utilisation de la PI : la convention INPI/LUTB

Propriété industrielle et pôles de compétitivité Organiser un environnement favorable à l utilisation de la PI : la convention INPI/LUTB Pôle soutenu par Propriété industrielle et pôles de compétitivité Organiser un environnement favorable à l utilisation de la PI : la convention INPI/LUTB Programmes et Projets 5 Programmes collaboratifs

Plus en détail

Les brevets, éléments fondamental de l innovation dans les PME et les PMI

Les brevets, éléments fondamental de l innovation dans les PME et les PMI Les brevets, éléments fondamental de l innovation dans les PME et les PMI Henri Dou, Professeur Emérite, Directeur ATELIS (groupe ESCEM) Expert OMPI (Programme d innovation dans les PME) Université Paul

Plus en détail

12 mai 2009. L évaluation financière et la gestion d un portefeuille de Propriété Industrielle

12 mai 2009. L évaluation financière et la gestion d un portefeuille de Propriété Industrielle 12 mai 2009 L évaluation financière et la gestion d un portefeuille de Propriété Industrielle PLAN I. Les actifs immatériels constituant le portefeuille de Propriété Industrielle II. Les opportunités associées

Plus en détail

SEO Camp'us -4 et 5 février 2009. Directeur du pôle métiers Aposition

SEO Camp'us -4 et 5 février 2009. Directeur du pôle métiers Aposition L'apport de la sémantique et de la linguistique statistique pour le SEO SEO Camp'us -4 et 5 février 2009 Philippe YONNET Directeur du pôle métiers Aposition Président de l association SEOCamp Comment classer

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

Que faut-il savoir à propos des brevets? Journées doctorants Février-mars 2015

Que faut-il savoir à propos des brevets? Journées doctorants Février-mars 2015 Que faut-il savoir à propos des brevets? Journées doctorants Février-mars 2015 Une transition évidente Cette présentation doit énormément à Claude Vial, Conservateur honoraire, retraitée de la BUS, qui

Plus en détail

Gestion Gamme Catalogue Articles. Une offre 100 % intégrée à sage 100 100 % Tunisienne

Gestion Gamme Catalogue Articles. Une offre 100 % intégrée à sage 100 100 % Tunisienne Gestion Gamme Catalogue Articles Une offre 100 % intégrée à sage 100 100 % Tunisienne La solution de création des articles cataloguée dédiée aux petites et moyennes entreprises La gestion de gamme catalogue

Plus en détail

Boostez votre croissance grâce à la Propriété Intellectuelle!

Boostez votre croissance grâce à la Propriété Intellectuelle! Boostez votre croissance grâce à la Propriété Intellectuelle! Partageons des bonnes pratiques 1 l L innovation, la créativité, le savoir-faire sont les moteurs et la richesse de toute entité économique

Plus en détail

SERVICE PROPRIETE INTELLECTUELLE

SERVICE PROPRIETE INTELLECTUELLE SERVICE PROPRIETE INTELLECTUELLE ÉTUDIER - CRÉER PROTÉGER - MONÉTISER é PNO Consultants sas 7 rue Rouget de L Isle 75001 Paris 01.44.77.91.00 france@pnoconsultants.com Introduction Qui est PNO? Créé en

Plus en détail

Recherche sur l état de la technique

Recherche sur l état de la technique Recherche sur l état de la technique Aperçu et cas concret Andrew Czajkowski Chef, Section d appui à l innovation et à la technologie Antananarivo 28 août 2013 2 Aperçu Que cherchons-nous? Comment pouvons-nous

Plus en détail

Investissements dans la maturation de projets innovants

Investissements dans la maturation de projets innovants Investissements dans la maturation de projets innovants Préambule Créée en Janvier 2012, la SATT Conectus Alsace est une Société par Actions Simplifiées (SAS) de 1 million d euros de capital social dont

Plus en détail

Méthode d évaluation des outils de veille

Méthode d évaluation des outils de veille Méthode d évaluation des outils de veille Cette présentation a été réalisée pour l Echangeur PME Paris Ile de France, structure géré par la CCIP (Chambre de Commerce et d Industrie de Paris) Conférence

Plus en détail

Réseau TISC: Experience du Maroc

Réseau TISC: Experience du Maroc Réseau TISC: Experience du Maroc M. Nour-Eddine BOUKHAROUAA Responsable de la cellule d animation du réseau TISC 22 Octobre 2014 Casablanca Présentation du TISC Maroc Composition, organisation et services

Plus en détail

DISPOSITIONS-CADRES POUR LE SYSTÈME D ACCÈS CENTRALISÉ AUX RESULTATS DE LA RECHERCHE ET DE L EXAMEN (CASE)

DISPOSITIONS-CADRES POUR LE SYSTÈME D ACCÈS CENTRALISÉ AUX RESULTATS DE LA RECHERCHE ET DE L EXAMEN (CASE) DISPOSITIONS-CADRES POUR LE SYSTÈME D ACCÈS CENTRALISÉ AUX RESULTATS DE LA RECHERCHE ET DE L EXAMEN (CASE) établies le 1 er mars 2013 Système d accès centralisé aux résultats de la recherche et de l examen

Plus en détail

Introduction à l'analyse de contenu qualitative : Voyage au pays du qualitatif

Introduction à l'analyse de contenu qualitative : Voyage au pays du qualitatif 1 Introduction à l'analyse de contenu qualitative : Voyage au pays du qualitatif Narration pour présentation Prezi (http://prezi.com/5tjog4mzpuhh/analyse-de-donneestextuelles-analyse-de-contenu-qualitative/)

Plus en détail

Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs!

Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs! France Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs! Comme le rappelle la CNIL dans sa délibération n 88-083 du 5 Juillet 1988 portant adoption d une recommandation relative

Plus en détail

LES BREVETS comme moyen d accès. Introduction. http://patentscope.wipo.int/

LES BREVETS comme moyen d accès. Introduction. http://patentscope.wipo.int/ LES BREVETS comme moyen d accès à la TECHNOLOGIE Introduction http://patentscope.wipo.int/ 2 Les brevets constituent une vaste source d informations couvrant chaque domaine de la technologie. Il est facile

Plus en détail

Les outils de veille sur Internet Panorama, évolutions, nouveautés. Myriel Brouland SCIP France -10 Mai 2006

Les outils de veille sur Internet Panorama, évolutions, nouveautés. Myriel Brouland SCIP France -10 Mai 2006 Les outils de veille sur Internet Panorama, évolutions, nouveautés Myriel Brouland SCIP France -10 Mai 2006 1 La veille en France: une situation paradoxale Une situation contrastée Une prise de conscience

Plus en détail

LexisNexis Compliance Assurance

LexisNexis Compliance Assurance LexisNexis Compliance Assurance La nouvelle solution opérationnelle pour piloter et sécuriser votre gestion de la conformité Exhaustivité des normes assurance Diagnostic et aide à la décision Tableaux

Plus en détail

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique.i. Les enjeux et domaines de la veille.ii. La mise en place d un processus de veille.iii. Illustration d une démarche

Plus en détail

ACCES AUX MARCHES ETRANGERS Sem 9 M. Poncet

ACCES AUX MARCHES ETRANGERS Sem 9 M. Poncet Internationalisation de l entreprise Sommaire 1. L environnement des échanges 2. Les stratégies d internationalisation 3. Les étapes stratégiques de l internationalisation 4. La formulation des stratégies

Plus en détail

La veille brevet avec Matheo Patent

La veille brevet avec Matheo Patent La veille brevet avec Matheo Patent CRP Henri Tudor Mercredi 25 septembre 2013 Les brevets : de l information stratégique Le contenu des brevets constitue une information technique et stratégique incontournable

Plus en détail

Valorisation des résultats de la recherche

Valorisation des résultats de la recherche Valorisation des résultats de la recherche Apport de la cartographie brevets dans la valorisation France Innovation Scientifique et Transfert S.A. Camille Foussal Innovatives 31 mars 2015 Présentation

Plus en détail

T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique

T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique T.P. 7 : Définir et contrôler un système d allumage statique Nom : Prénom : Classe : Date : Durée : 6 heures Zone de travail : Classe de cours et atelier Objectif du T.P. : - Être capable d identifier

Plus en détail

Guide de formation. EasyCruit

Guide de formation. EasyCruit Guide de formation EasyCruit Contents INTRODUCTION... 3 PRÉSENTATION ET NAVIGATION... 3 CRÉATION D UN PROJET DE RECRUTEMENT... 5 ETAPE 1 : Nom interne du projet... 5 ETAPE 2 : Associer l offre au bon département...

Plus en détail

L approche Bases de données

L approche Bases de données L approche Bases de données Cours: BD. Avancées Année: 2005/2006 Par: Dr B. Belattar (Univ. Batna Algérie) I- : Mise à niveau 1 Cours: BDD. Année: 2013/2014 Ens. S. MEDILEH (Univ. El-Oued) L approche Base

Plus en détail

Volet " Informer pour mieux faire connaître les métiers de l Enseignement agricole " Action : étude d opportunité (2010) et mise en œuvre du développement selon les conclusions de l étude (2011/2012) pour

Plus en détail

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES QUI SOMMES-NOUS? MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME. A sa création, MEJT

Plus en détail

CHAPITRE 1 Audit rapide de la propriété intellectuelle existante... 9 1. La «check list»... 10 2. Analyse de la «check list»... 12

CHAPITRE 1 Audit rapide de la propriété intellectuelle existante... 9 1. La «check list»... 10 2. Analyse de la «check list»... 12 Table des matières Préface... 5 CHAPITRE 1 Audit rapide de la propriété intellectuelle existante... 9 1. La «check list»... 10 2. Analyse de la «check list»... 12 CHAPITRE 2 Outils de protection L intérêt

Plus en détail

De l assistance technique au forfait, un nouveau «business model»

De l assistance technique au forfait, un nouveau «business model» DESPROGES Consulting Janvier 2009 LE CONSEIL EN TECHNOLOGIE AUJOURD HUI D une manière générale, les activités des entreprises de conseil en technologie recouvrent, en totalité ou en partie, le conseil

Plus en détail

DOSSIER VEILLE. SOURCES - Bonne pratique en matière d intelligence économique. Lucie NAAOUTCHOUE Janvier 2015

DOSSIER VEILLE. SOURCES - Bonne pratique en matière d intelligence économique. Lucie NAAOUTCHOUE Janvier 2015 DOSSIER VEILLE SOURCES - Bonne pratique en matière d intelligence économique - Introduction à la veille - Guide du routard Lucie NAAOUTCHOUE Janvier 2015 SOMMAIRE I - Définition et objectifs de la «veille»

Plus en détail

L approche processus c est quoi?

L approche processus c est quoi? L approche processus c est quoi? D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Introduction Termes et définitions

Plus en détail

Brevets. Une longue tradition : 1474, la ville de Venise établit la première loi connue sur les brevets.

Brevets. Une longue tradition : 1474, la ville de Venise établit la première loi connue sur les brevets. Les brevets Brevets Une longue tradition : 1474, la ville de Venise établit la première loi connue sur les brevets. Deux fonctions : Se protéger d une exploitation abusive du produit au plan commercial

Plus en détail

L économie solidaire. Un secteur et son contexte. 16 novembre 2010

L économie solidaire. Un secteur et son contexte. 16 novembre 2010 L économie solidaire «Une autre façon de concevoir l économie» Un secteur et son contexte 16 novembre 2010 1 Plan de la présentation 1. Economie solidaire au Luxembourg : Historique 2. Un document de référence

Plus en détail

Analyse de grandes bases de données en santé

Analyse de grandes bases de données en santé .. Analyse de grandes bases de données en santé Alain Duhamel Michaël Genin Mohamed Lemdani EA 2694 / CERIM Master 2 Recherche Biologie et Santé Journée Thématique Fouille de Données Plan. 1 Problématique.

Plus en détail

Analyse de grandes bases de données en santé

Analyse de grandes bases de données en santé .. Analyse de grandes bases de données en santé Alain Duhamel Michaël Genin Mohamed Lemdani EA 2694 / CERIM Master 2 Recherche Biologie et Santé Journée Thématique Fouille de Données Plan. 1 Problématique.

Plus en détail

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET PROJET : «ensemble des actions à entreprendre afin de répondre à un besoin défini dans des délais fixés». Délimité dans le temps avec un début et une fin, mobilisant

Plus en détail

L apport de l analyse textuelle à la statistique d entreprise :

L apport de l analyse textuelle à la statistique d entreprise : L apport de l analyse textuelle à la statistique d entreprise : L exploitation de 10 ans de visites d entreprises par les DIRECCTE Nicolas CAVALLO JMS 2015 SESSION 3 : ANALYSE DES DONNÉES 1 er avril 2015

Plus en détail

http://mondomaine.com/dossier : seul le dossier dossier sera cherché, tous les sousdomaines

http://mondomaine.com/dossier : seul le dossier dossier sera cherché, tous les sousdomaines Principales fonctionnalités de l outil Le coeur du service suivre les variations de position d un mot-clé associé à une URL sur un moteur de recherche (Google - Bing - Yahoo) dans une locale (association

Plus en détail

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière

Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015. 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière Plaquette de présentation Comité Innovation Routes et Rues(CIRR) 2014-2015 1. L actualisation du principal outil de soutien à l innovation routière 1.1 Le Comité d Innovation Routes et Rues (CIRR) est

Plus en détail

Intelligence Inventive & Mapping des réseaux de Recherche. Expernova & Active Innovation Management GFII 5 Mars 2015

Intelligence Inventive & Mapping des réseaux de Recherche. Expernova & Active Innovation Management GFII 5 Mars 2015 Intelligence Inventive & Mapping des réseaux de Recherche Expernova & Active Innovation Management GFII 5 Mars 2015 Identification d experts & Mapping des Réseaux de Recherche [ expernova, qui sommes nous?]

Plus en détail

Les Créateurs de Logiciels sont-ils des Inventeurs?

Les Créateurs de Logiciels sont-ils des Inventeurs? MACQUET & ASSOCIES Sophia-Antipolis Les Créateurs de Logiciels sont-ils des Inventeurs? Christophe Macquet Conseil en Propriété Industrielle European Patent Attorney Code Week - Octobre 2014 Différents

Plus en détail

L exploitation des rapports de vérifications réglementaires : quels enjeux, quelle solution?

L exploitation des rapports de vérifications réglementaires : quels enjeux, quelle solution? L exploitation des rapports de vérifications réglementaires : quels enjeux, quelle solution? 5 décembre 2013 Sommaire L exploitation des rapports de vérifications réglementaires : Quels enjeux? Bureau

Plus en détail

Evaluation de la qualité des institutions de l enseignement supérieur : Cas de l Université Mohammed Premier

Evaluation de la qualité des institutions de l enseignement supérieur : Cas de l Université Mohammed Premier Evaluation de la qualité des institutions de l enseignement supérieur : Cas de l Université Mohammed Premier Pr. Abdelali Kaaouachi Université Mohammed Premier Oujda - Maroc E-mail : akaaouachi@hotmail.com

Plus en détail

3/11/2014. Les mardis de la propriété intellectuelle L information brevet. I. Introduction Définition de l information brevet

3/11/2014. Les mardis de la propriété intellectuelle L information brevet. I. Introduction Définition de l information brevet Les mardis de la propriété intellectuelle L information brevet Serge Quazzotti CVT Centre de Veille Technologique III. Rechercher l information brevet Luxembourg, 4 mars 2014 2 Qu est ce qu un brevet?

Plus en détail

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières)

1. Les risques individuels (corporates et institutions financières) Gestion des Risques Nos métiers par activité La Gestion des Risques consiste principalement à maîtriser et à contrôler l ensemble des risques de Crédit Agricole CIB afin de minimiser le coût du risque

Plus en détail

AFAQ Global Performance. Aider les entreprises à améliorer leurs performances

AFAQ Global Performance. Aider les entreprises à améliorer leurs performances É V A L U A T I O N AFAQ Global Performance Aider les entreprises à améliorer leurs performances développez une vision globale et fi able pour agir sur votre performance Du degré de mise en œuvre d un

Plus en détail

La participation aux Trophées du Tourisme Numérique implique l acceptation entière et complète du présent règlement par les candidats.

La participation aux Trophées du Tourisme Numérique implique l acceptation entière et complète du présent règlement par les candidats. La participation aux Trophées du Tourisme Numérique implique l acceptation entière et complète du présent règlement par les candidats. 1. CONTEXTE Le Forum du Tourisme Numérique de Deauville est un rendez-vous

Plus en détail

Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation

Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation Introduction... 3 1/ En quoi consiste une veille commerciale?... 4 2/ Quel est son rôle?... 5 3/ Quels sont les bénéfices au niveau de l organisation commerciale?... 6 A. Le temps... 6 B. La productivité...

Plus en détail

Mise en place d une base de données géoréférencées: outil d aide à la décision pour la protection des prises d eau

Mise en place d une base de données géoréférencées: outil d aide à la décision pour la protection des prises d eau Mise en place d une base de données géoréférencées: outil d aide à la décision pour la protection des prises d eau Contexte Exigences croissantes en matière de qualité et de sécurité d approvisionnement

Plus en détail

Visual Information Solutions. ENVI LiDAR. L environnement logiciel interactif pour extraire des informations 3D à partir du LiDAR

Visual Information Solutions. ENVI LiDAR. L environnement logiciel interactif pour extraire des informations 3D à partir du LiDAR Visual Information Solutions ENVI LiDAR L environnement logiciel interactif pour extraire des informations 3D à partir du LiDAR Créer des visualisations réalistes. Extraire des objets 3D. Générer des produits

Plus en détail

Pour mémoire la régression entre la masse et l émission de CO2 était la suivante :

Pour mémoire la régression entre la masse et l émission de CO2 était la suivante : 1 ANNEXE 3 Analyse de la relation entre les dimensions des voitures (longueur, largeur, produit de la voie moyenne par l empattement, dite «footprint» dans le texte de la commission, leur masse et l émission

Plus en détail

BUSINESS. / solution de gestion au cœur de votre entreprise RC SOFT RC SOFT

BUSINESS. / solution de gestion au cœur de votre entreprise RC SOFT RC SOFT / solution de gestion au cœur de votre entreprise RC SOFT Créée en 2002, RC SOFT a développé différents types de logiciels avant de se concentrer très tôt sur les différents modules de la solution. En

Plus en détail

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation

Plateforme AnaXagora. Guide d utilisation Table des matières 1. PRESENTATION DE LA PLATE-FORME D APPRENTISSAGE ANAXAGORA... 3 2. ARCHITECTURE FONCTIONNELLE... 4 3. L APPRENTISSAGE... 5 3.1. L ESPACE DE TRAVAIL... 5 3.1.1. Le calendrier... 5 4.

Plus en détail

OBJECTIFS DE CERTIFICATION

OBJECTIFS DE CERTIFICATION OBJECTIFS DE CERTIFICATION DESCRIPTION DE LA REFERENCE PARTAGEE ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT EN TERMES D UNITES COMMUNES D ACQUIS D APPRENTISSAGE Tableau descriptif des unités d acquis d apprentissage

Plus en détail

Constituer des profils d'experts scientifiques, de centres de recherche et d entreprises innovantes

Constituer des profils d'experts scientifiques, de centres de recherche et d entreprises innovantes Constituer des profils d'experts scientifiques, de centres de recherche et d entreprises innovantes Conférence GFII 12 Février 2014 www.expernova.com [ Le contexte ] Stratégie R&D Projets collaboratifs

Plus en détail

Introduction à l Open Innovation

Introduction à l Open Innovation Académie des Technologies Séance du 9 avril 2014 Introduction à l Open Innovation Antoine DINTRICH L IEEPI en quelques mots Institut de formation à la PI créé à l initiative de l Etat Formation aux aspects

Plus en détail

Alors avec des centaines de fournisseurs de services «CRM» rivalisant pour attirer votre attention, pourquoi choisir OSF Global Services?

Alors avec des centaines de fournisseurs de services «CRM» rivalisant pour attirer votre attention, pourquoi choisir OSF Global Services? Si vous en êtes arrivé à la conclusion que la gestion de la relation client est une priorité pour votre activité, vous avez sans aucun doute commencé à évaluer une solution de CRM et des prestataires de

Plus en détail

Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents. Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com

Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents. Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com Plan La première partie : L intelligence artificielle (IA) Définition de l intelligence artificielle (IA) Domaines

Plus en détail

Réunion d information

Réunion d information Réunion d information Veille concurrentielle : Surveillez votre marché et vos concurrents grâce à Internet Jeudi 16 février 2012 En partenariat avec Avec le soutien Le dispositif Performance PME TIC? Cette

Plus en détail

Gestion des actifs et du patrimoine immobilier

Gestion des actifs et du patrimoine immobilier 06 Gestion Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de gérer mobiliers et s en vue d optimiser leur rentabilité et leur contribution à la performance économique globale de l entreprise.

Plus en détail

Mise en concurrence. Site emploi Alsace et multipostage d offres d emploi

Mise en concurrence. Site emploi Alsace et multipostage d offres d emploi Mise en concurrence Site emploi Alsace et multipostage d offres d emploi 15 juin 2015 L Agence d Attractivité de l Alsace a pour mission : De conforter l image et la notoriété de l Alsace. D accélérer

Plus en détail

Apprendre à programmer

Apprendre à programmer Christophe Dabancourt Apprendre à programmer Algorithmes et conception objet 2 e édition Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12350-0 Table des matières Avant-propos.................................................

Plus en détail

COMMUNIQUÉ PRODUIT 15 décembre 2014. Conformité, arbitrages et suivi? O2S s occupe de tout! La gestion de la conformité dans un seul logiciel

COMMUNIQUÉ PRODUIT 15 décembre 2014. Conformité, arbitrages et suivi? O2S s occupe de tout! La gestion de la conformité dans un seul logiciel Conformité, arbitrages et suivi? O2S s occupe de tout! O2S, le logiciel d agrégation de comptes et de suivi client, sort une version majeure avec de nouvelles fonctionnalités pour optimiser et simplifier

Plus en détail

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE INTRODUCTION GENERALE La situation concurrentielle des dernières années a confronté les entreprises à des problèmes économiques.

Plus en détail

Des outils. pour les industriels et les distributeurs. Analysez. Valorisez. Optimisez. vos produits. vos produits. vos produits

Des outils. pour les industriels et les distributeurs. Analysez. Valorisez. Optimisez. vos produits. vos produits. vos produits Des outils pour les industriels et les distributeurs Analysez vos produits Optimisez vos produits Valorisez vos produits SANTÉ, ENVIRONNEMENT, SOCIAL : DES ENJEUX FORTS MARKETTING COMMUNICATON RSE - DD

Plus en détail

SMALL DATA DANS LA VEILLE

SMALL DATA DANS LA VEILLE SMALL DATA DANS LA VEILLE Collecte et valorisation de l information stratégique dans l entreprise OCP El Jadida 25 Septembre 2014 25 Septembre 2014 OCP - El Jadida 2 Ordre du jour Définitions Etat de la

Plus en détail

Comment réussir ses recrutements en gestion, comptabilité et finance?

Comment réussir ses recrutements en gestion, comptabilité et finance? Comment réussir ses recrutements en gestion, comptabilité et finance? Pour de nombreuses entreprises, la rentrée scolaire marque le début d un trimestre propice aux prises de décision. Dans le domaine

Plus en détail

Propriété industrielle Se former avec l INPI

Propriété industrielle Se former avec l INPI 2013 Se former avec l INPI Formations Externes 2013 Les certificats Découvrir la propriété intellectuelle Protéger l aspect marketing des créations Protéger l innovation technique Rechercher et exploiter

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

Extraction des séquences inter-langues pour la Traduction Automatique

Extraction des séquences inter-langues pour la Traduction Automatique Extraction des séquences inter-langues pour la Traduction Automatique Cyrine Nasri LORIA MOSIC Dirigée par : Pr. Kamel Smaili, Pr. Yahya Slimani et Dr Chiraz Latiri 1/26 Cyrine Nasri Extraction des séquences

Plus en détail

BIL Harmony Une approche innovante en gestion discrétionnaire

BIL Harmony Une approche innovante en gestion discrétionnaire _ FR PRIVATE BANKING BIL Harmony Une approche innovante en gestion discrétionnaire Nous avons les mêmes intérêts. Les vôtres. Private Banking BIL Harmony BIL Harmony est destiné aux investisseurs désirant

Plus en détail

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Pour vous donner une vision la plus complète possible de la démarche, le contenu qui vous est présenté ici a été élaboré pour correspondre à une personne

Plus en détail

Les bons réflexes PI pour l entrepreneur. industrielle. ActInSpace 2016 20-21 mai 2016

Les bons réflexes PI pour l entrepreneur. industrielle. ActInSpace 2016 20-21 mai 2016 Institut national National de de la la propriété Propriété Industrielle Les bons réflexes PI pour l entrepreneur industrielle ActInSpace 2016 20-21 mai 2016 ? Questions Réponses! Sommaire 3- Dater et formaliser

Plus en détail

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr Pour la mise en place d une bibliothèque numérique au sein de la Faculté des Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication à l Université de Constantine (Algérie) RIHANE Abdelhamid Maitre

Plus en détail

www.microsoft-project.fr

www.microsoft-project.fr Microsoft Project Server 2010 unifie la gestion de projet et la gestion de portefeuille afin d aider les entreprises à aligner les ressources et les investissements avec les priorités métier, et à exécuter

Plus en détail

Gestion de projets. Microsoft Project. Fonctions avancées

Gestion de projets. Microsoft Project. Fonctions avancées Gestion de projets Informations légales: Tous droits réservés pour les méthodes utilisées et les marques ou sociétés citées (Tous droits réservés. eveillenvolmicrosoftprojectadvancedfunctionsv0.6fr.doc.

Plus en détail

PARCOURS TREMPLIN MANAGER Tout employé d un site logistique ayant dans le cadre de son activité professionnelle la responsabilité quotidienne du management d une équipe 10 jours 7,5 heures 8 à 14 Professionnaliser

Plus en détail

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Diplôme de Comptabilité et de Gestion DCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é r e n t i e

Plus en détail

Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011

Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011 Forum des Gestionnaires des Espaces Naturels Nantes 12 et 13 décembre 2011 Prévention et gestion des risques et des territoires: application opérationnelle au niveau local et à grande échelle dans une

Plus en détail

Méthodes et outils pour l analyse dynamique des quartiers

Méthodes et outils pour l analyse dynamique des quartiers Méthodes et outils pour l analyse dynamique des quartiers séminaire de l observatoire urbaine jeudi 13 novembre 2008 14/11/2008 Présentation et réalisation - Ville de Nantes - COMPAS-TIS 1 Contexte de

Plus en détail

Sommaire. 1-Introduction.3

Sommaire. 1-Introduction.3 1 Sommaire 1-Introduction.3 2-Les 1ères Journées des Etudes Marketing et sondages d opinion.... 3 2.1- Présentation............3 2.2-Objectifs............3 3-Programme préliminaire......... 3 4-Public

Plus en détail

Travailler avec les télécommunications

Travailler avec les télécommunications Travailler avec les télécommunications Minimiser l attrition dans le secteur des télécommunications Table des matières : 1 Analyse de l attrition à l aide du data mining 2 Analyse de l attrition de la

Plus en détail

bienici.com Visitez votre nouvelle vie www.bienici.com

bienici.com Visitez votre nouvelle vie www.bienici.com bienici.com Visitez votre nouvelle vie www.bienici.com Le site conçu par les professionnels de l immobilier Les quatre syndicats majeurs de la Profession immobilière (SNPI, UNIS, FNAIM et FPI), les grands

Plus en détail

L atlas numérique de Mayotte. Said SAID HACHIM, Doctorant GRED/IRD, Montpellier III

L atlas numérique de Mayotte. Said SAID HACHIM, Doctorant GRED/IRD, Montpellier III L atlas numérique de Mayotte. Plan de l intervention Rappel d un Atlas L avenir de l atlas papier la Base de données Mayrisque. l atlas numérique de Mayotte. Qu est ce qu un atlas Origine de mot L atlas

Plus en détail

Le mind mappind, un outil transversal de visualisation et d exploitation de l information au service des professionnels de l I&D

Le mind mappind, un outil transversal de visualisation et d exploitation de l information au service des professionnels de l I&D Le mind mappind, un outil transversal de visualisation et d exploitation de l information au service des professionnels de l I&D 2 Le mind mapping : un outil au service 1. De la Gestion de l information

Plus en détail

La propriété intellectuelle et le contrat, outils de protection du potentiel scientifique et technique

La propriété intellectuelle et le contrat, outils de protection du potentiel scientifique et technique Le potentiel scientifique et technique dans les établissements d enseignement supérieur et de recherche : mesures de protection et mise à disposition du plus grand nombre, un défi difficile à relever?

Plus en détail

La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace

La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace La S3 Stratégie de spécialisation intelligente en Alsace S3 - Contexte Une demande de la Commission Européenne avec les entreprises au cœur de la réflexion pour renforcer leur compétitivité via l innovation

Plus en détail

1. Pourquoi? Les avantages d un bon référencement

1. Pourquoi? Les avantages d un bon référencement Table des matières 1. Pourquoi? Les avantages d un bon référencement... 2 2. Pour qui?... 2 3. Quand?... 3 4. Comment?... 3 5. À partir de combien de temps?... 4 6. Pour combien de temps?... 4 7. Mise

Plus en détail

Recherche d informations et veille marketing. Beth Krasna 17.10.2003. What you mean is what you get.

Recherche d informations et veille marketing. Beth Krasna 17.10.2003. What you mean is what you get. Recherche d informations et veille marketing Beth Krasna 17.10.2003. Le Cycle de Connaissance KM Adapter Organiser Utiliser Collaboration Publier Analyser Collecter MI Données Information Connaissance

Plus en détail

il est mettre en valeur vos classe, de Modifiez de l arrière-plan images.

il est mettre en valeur vos classe, de Modifiez de l arrière-plan images. Fonctionnalités et avantages d Office 20100 Exprimer vos idées et créer un impact visuel Grâce aux fonctionnalités améliorées de retouche photo et de traitement des médias, il est facile d être créatif

Plus en détail

Le Guide de compétences Licences Université Jean Monnet Saint-Etienne

Le Guide de compétences Licences Université Jean Monnet Saint-Etienne Le Guide de compétences ou comment traduire des diplômes en compétences professionnelles - Contexte - Pour qui, pourquoi? - La démarche suivie - Méthodologie Le Guide de Compétences Mieux nous faire comprendre

Plus en détail