Les besoins en logements des ménages

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les besoins en logements des ménages"

Transcription

1 Conflans-Sainte-Honorine Mantes-la-Jolie Les Mureaux Observatoire Seine Aval Les besoins en logements des ménages de Seine Aval Poissy La Note n 3 Des ménages plus nombreux, des besoins en logements accrus Avec le vieillissement de sa population et le desserrement des ménages, Seine Aval est confrontée à une hausse continue du nombre de ménages. Dans le même temps, le nombre de personnes par ménage ne cesse de diminuer. Cette situation accroît le besoin en logements dans le territoire. Ainsi, environ 9 logements neufs par an sont nécessaires à Seine Aval pour maintenir sa population. Au-delà, elle gagne des habitants. L atteinte de l objectif de construction de l OIN (25 logements par an) correspond à une progression de la population, de l ordre de 1% chaque année. Une progression cinq fois plus rapide des ménages que des habitants (+,9% contre +,2% par an) Un ménage sur quatre est une personne vivant seule Davantage de familles monoparentales Des ménages de plus en plus petits (1 ménage sur 8 en 1968) (1 ménage sur 1 en ) (2,6 personnes en, contre 3,3 en 1968) Une pression accrue sur le parc existant (5% de logements vacants en contre 7% en ) Evolution annuelle moyenne du nombre de ménages de Seine Aval entre et Avril 21

2 Le nombre de ménages ne cesse de croître depuis 1968 Depuis près de 4 ans, le nombre de ménages de Seine Aval n a cessé d augmenter, allant même jusqu à doubler. Evolution annuelle moyenne du nombre de ménages de Seine Aval Entre 1968 et 1975 Evolution du nombre de ménages en Seine Aval entre 1968 et Entre 1975 et Source : INSEE, Recensements de la population 1968 à Depuis 1975, le rythme de croissance des ménages se ralentit au fil des recensements (+4,8% en moyenne par an entre 1968 et 1975 à +,9% entre -). Sur la dernière période, la hausse du nombre de ménages de Seine Aval est de moindre ampleur que dans les Yvelines ou l Ile-de-France (+1,%). La région enregistre même une croissance plus soutenue comparativement à la période 199- (+,7%). Seine Aval Yvelines IDF TCAM* ,9% +1.1% +1.% +1.% +1.% +,7% nombre /an Ménages Entre 1982 et 199 Entre 199 et Source : INSEE, Recensements de la population 199 à Les plus fortes progressions du nombre de ménages en Seine Aval sont liées aux périodes de construction : une construction soutenue, notamment dans les pôles urbains jusqu en 1975 puis dans les secteurs périurbains jusqu en. Les années 199 et le début des années 2 illustrent l essoufflement du rythme de construction. Mais, en dépit d une faible construction, le nombre de ménages de Seine Aval augmente encore entre et. *Taux de croissance annuel moyen Entre et Sources : Insee - Recensements de la population 1968 à ; IGN - BD TOPO 28 - AUDAS, mars 21 Ménage Ensemble des personnes qui partagent la même résidence principale, sans que ces personnes soient nécessairement unies par des liens de parenté

3 Les besoins en logements des ménages de Seine Aval De plus en plus de personnes vivent seules La progression du nombre de ménages au cours des dernières années est due à la multiplication des ménages d une personne et des familles monoparentales. En, un ménage sur 4 de Seine Aval est une personne seule (26,6%), soit 37 3 personnes. Cette catégorie représentait un ménage sur 8 en 1968 (14,5%). Leur nombre progresse de manière continue et soutenue ces dernières années (+2,4% en moyenne par an entre -). Mais, c est entre 199 et que leur augmentation a été la plus forte (+3,9 points). Ces petits ménages demeurent encore moins représentés en Seine Aval que dans le département (27,4%) et, surtout, la région (35,4%). Part des ménages d une personne de Seine Aval En 1975 En 1982 Au sein de Seine Aval, le fait d habiter seul s observe dans la quasi-totalité des centres urbains principaux et secondaires, et concerne davantage les femmes (57%) que les hommes. La multiplication des personnes vivant seules est le fruit de modes de vie et de modes d habiter différents. Tous les âges sont concernés. Les couples se forment plus tardivement, ils se séparent plus fréquemment et l allongement de la durée de vie entraîne un nombre croissant de personnes seules âgées. Entre et, la propension à habiter seul s est accrue pour les personnes âgées de 25 à 64 ans, ainsi que pour les personnes du quatrième âge. Cet accroissement de personnes âgées isolées dans leur logement est un enjeu pour Seine Aval, notamment pour les communes périurbaines. En 199 En Evolution de la part des personnes de 15 ans et + vivant seules de Seine Aval, selon l âge entre et 6% 51% 52% 5% 4% 27% 26% 3% 2% 1% % 6% 6% 1% 12% 8% 1% 13% En 15% 1% % Source : INSEE, Recensements de la population et Sources : Insee - Recensements de la population 1968 à ; IGN - BD TOPO 28 - AUDAS, mars 21 3

4 Les familles monoparentales sont en forte progression Les familles monoparentales se sont multipliées en Seine Aval au détriment des couples avec enfant(s), et ont contribué à la hausse du nombre de ménages et à la réduction de leur taille moyenne. En Seine Aval, la part des familles monoparentales est passée de 8,8% en à 9,8% en. A l inverse, les couples avec enfant(s) sont moins représentés parmi les ménages (37,3% en contre 41,9% en ). In fine, le territoire compte sensiblement moins de familles en qu en (-,2% en moyenne par an), au profit des ménages d une personne et des ménages de plusieurs personnes sans lien de parenté (colocation ). Evolution de la part des familles parmi les ménages de Seine Aval entre et Ces mêmes tendances caractérisent l ensemble des territoires de référence. Mais, Seine Aval se caractérise encore aujourd hui par un peuplement plus familial (47,1%) que le département (45%) ou la région (39,2%). Cette progression de la monoparentalité est une tendance sociétale majeure qui transcende toutes les catégories sociales, et donc concerne tous les territoires (multiplication des séparations et des divorces). Elle accroît fortement la demande de logements (deux logements au lieu d un) et accentue la baisse de la taille moyenne des ménages et donc du niveau d occupation des logements. Etat matrimonial légal des personnes âgées de 15 ans et plus de Seine Aval en 6% Familles monoparentales Couples avec enfant(s) Marié Célibataire Veuf Divorcé 5% 5,7% 47,1% 48,7% 44,9% 4% 3% 2% 41,9% 4,5% 37,3% 36,1% 41,% 39,2% 32,2% 29,7% 6% 7% 37% 5% 1% % 8,8% 9,8% 8,2% 8,8% 8,8% 9,5% Seine Aval Yvelines Ile-de-France Source : INSEE, Recensements de la population et Source : INSEE, Recensement de la population Part des familles monoparentales en et évolution - Famille monoparentale Famille constituée d un seul parent qui vit sans conjoint avec son ou ses enfants dans un même logement

5 Les besoins en logements des ménages de Seine Aval La taille moyenne des ménages diminue depuis 1968 L accroissement du nombre de ménages de Seine Aval est près de cinq fois plus rapide que celui de sa population. En effet, entre et le nombre de ménages enregistre une croissance annuelle moyenne de +,9%, alors que dans le même temps, la population n a augmenté que de +,2%. Ce décalage se traduit par une baisse régulière de la taille moyenne des ménages : les ménages occupants leur logement sont de plus en plus petits. Autrement dit, les logements sont de moins en moins fortement occupés. En 1968, les ménages de Seine Aval étaient composés en moyenne de 3,3 personnes ; ils n en comptent plus que 2,6 en. La taille moyenne des ménages de Seine Aval reste cependant supérieure à celle des ménages yvelinois (2,5 personnes par ménages) et franciliens (2,3). Cela s explique par un peuplement plus familial en Seine Aval et en particulier par la présence de grands ménages. Deux catégories de communes de Seine Aval rassemblent ces ménages : - de petites communes périurbaines où l habitat individuel récent est prédominant (Buchelay, Orgeval, Ecquevilly...), - des villes ou des pôles urbains avec un parc locatif social important (Chanteloup-les-Vignes, Les Mureaux, Mantes-la-Jolie...). Au cours des dernières années, un mouvement de rattrapage est en cours. La baisse de la taille moyenne des ménages est en effet plus rapide en Seine Aval qu en Ile-de-France : -,7 personnes en près de 4 ans contre -,4 pour la région. Evolution de la taille des ménages entre 1968 et ,3 3,2 3, 2,9 2,8 2, ,2 3, 2,9 2,8 2,6 2,5 2,7 2,6 2,5 2,5 2,4 2,3 1 Seine Aval Yvelines IDF Source : INSEE, Recensements de la population 1968 à Taille moyenne des ménages en Périmètre OIN Limite communale Taille moyenne des ménages 3, - 3,2 2,8-2,9 2,7 2,5-2,6 2,3-2,4 5 1 km AUDAS - Mars 21 Sources : IGN - BD TOPO 28 ; INSEE - RP Taille moyenne des ménages Nombre moyen de personnes par ménage 5

6 Une forte demande locale en logements, conduisant à une sollicitation accrue du parc existant La croissance soutenue du nombre de ménages engendre un besoin accru en logements et pose comme enjeu la capacité d accompagnement résidentiel du territoire (construction, typologie, prix ). En effet, comme dans les Yvelines, Seine Aval se caractérise depuis près de 4 ans par une croissance plus rapide des ménages que des logements (+2,% en moyenne chaque année depuis 1968 contre +1,8% pour les logements). Un décrochage s opère donc et une pression accrue s exerce sur le parc de logements. Parallèlement, la population des ménages évolue moins vite : le nombre de ménages à loger est plus conséquent mais il s agit de ménages de plus en plus petits. Tout ceci génère une forte demande locale en logements. Au sein du parc de logements, tous ne sont pas occupés de manière permanente. Les logements vacants et les résidences secondaires constituent un stock de logements disponibles qui peut être mobilisé pour répondre à la demande en logements. Depuis 1968, la part des logements vacants et des résidences secondaires diminue et atteint en leur niveau le plus bas (respectivement 4,8% et 1,5%). Le pic de vacance observé en traduit la forte détente du marché immobilier dans la seconde moitié des années 199. En 7 ans, de à, le nombre de logements vacants a fortement diminué (-4,4%), période durant laquelle la construction neuve a été insuffisante. Si la mobilisation des logements vacants pour une occupation permanente est une des réponses mécaniques à la demande de logements, elle traduit aussi la pression s exerçant sur le parc de logements et l insuffisance de la construction neuve au regard des besoins. En effet, en deçà de 5% de vacance (seuil qui est nécessaire pour permettre le départ et l arrivée de nouveaux ménages dans les logements), la fluidité des parcours résidentiels est contrariée. Evolution de la part des logements vacants entre 1968 et en % 1% 8% 6% 4% 2% % 6, ,8 6,5 5,7 5,8 6,2 4,8 4,8 4,6 6,9 Seine Aval Yvelines IDF Source : INSEE, Recensements de la population 1968 à 8,1 6,2 Evolution du nombre de ménages, d habitants et de logements depuis 1968 (en base 1) Seine Aval Ménages Logements Population IDF } Pression sur le parc existant }Diminution de la taille moyenne des ménages Source : INSEE, Recensements de la population 1968 à

7 Les besoins en logements des ménages de Seine Aval La nécessité d un niveau de construction élevé pour maintenir le nombre d habitants de Seine Aval Le point-mort correspond à l estimation du nombre de logements neufs à produire par un territoire pour maintenir sa population, en compensant la perte d habitants générée par ailleurs sur son parc de logements existants. En effet, compte tenu des évolutions sociétales (séparations/divorces, décohabitation des jeunes, vieillissement et allongement de la durée de la vie, baisse de la natalité ), il faut aujourd hui davantage de logements pour loger un même nombre d habitants. Il s agit d une tendance générale. En Seine Aval, la multiplication des ménages est beaucoup plus rapide que l augmentation des logements. Point-mort de Seine Aval et des trois sous-secteurs (en nombre de logements/an) Cependant, les trois secteurs de Seine Aval suivent des évolutions distinctes. Le point-mort du Secteur Ouest (Mantois) a fortement augmenté (+18 logements) entre les deux périodes. En revanche, celui des Secteurs Centre et Est diminue. Ces évolutions sont liées à des besoins générés par un desserrement des ménages et un renouvellement du parc plus importants. Le secteur Ouest se situe notamment dans une phase avancée de son programme de rénovation urbaine (démolition de logements sociaux) sur la dernière période. Même si le point-mort de Seine Aval est élevé, la construction de logements entre et a été supérieure de près de 3 logements par an. Ceux-ci ont permis une progression sensible de la population. Les secteurs Centre et Est se placent dans la même tendance, ce qui n est pas le cas du secteur Ouest pour lequel la construction neuve a été inférieure au point-mort Il faut toutefois nuancer ces constats au regard de la forte reprise de la construction neuve après qui a vraisemblablement induit un regain démographique, qui sera mesuré par les prochains recensements. 2 1 Seine Aval Secteur Ouest Secteur Centre Secteur Est Sources : INSEE, Recensements de la population et ; SITADEL/AUDAS (enquête PC -9) Point-mort et construction neuve de Seine Aval et des 3 soussecteurs pour - (en nombre de logements/an) 15 Point-mort Construction neuve 12 Ainsi, sur la période 199-, le point-mort de Seine Aval s élevait à près de logements par an, soit logements neufs pour maintenir la population à son niveau de 199. Sur la période suivante, le point-mort s est maintenu à un niveau élevé avec près de 9 logements neufs par an Seine Aval Secteur Ouest Secteur Centre Secteur Est Sources : INSEE, Recensements de la population et ; SITADEL/AUDAS (enquête PC -9) Point-mort Nombre de logements nécessaires au maintien de la population à son niveau initial 7

8 Au delà de 9 logements construits par an, Seine Aval gagne des habitants La décomposition du point-mort apporte des éclaircissements sur les tendances à l œuvre en Seine Aval. Ainsi, pour la période -, le desserrement et le renouvellement ont généré un besoin de 14 logements. Décomposition du point-mort (en nombre de logements/an) Le desserrement (séparations/divorces, décohabitation des jeunes, vieillissement, allongement de la durée de la vie, baisse de la natalité, ) demeure le facteur essentiel de la hausse des besoins en logements. Il représente 94 logements pour la période -, en forte croissance par rapport à la période précédente (+32%). Par ailleurs, le renouvellement du parc, correspondant aux restructurations du parc ancien et aux démolitions dans le parc social, a généré un besoin important de 46 logements sur la période récente contre 11 entre 199 et Point-mort Desserrement Renouvellement du parc Var. logements vacants et rés. secondaires Sources : INSEE, Recensements de la population et ; SITADEL/AUDAS (enquête PC -9) La baisse de la vacance dans le parc existant et l occupation des résidences secondaires en résidence principale, ont permis de répondre au besoin de 5 logements en moyenne chaque année. La forte progression de la vacance sur le territoire entre 199 et (+3,2% en moyenne chaque année) a constitué une réserve de logements qui a été sollicitée et qui a permis d amortir la progression de la demande de logements durant la période suivante ; une aubaine pour le territoire compte tenu de la forte demande en logement. Mais cette tendance traduit aussi, une forte pression sur le parc de logements. Les enjeux pour le territoire pour les années à venir concernent notamment sa capacité à générer et maintenir un développement résidentiel soutenu et diversifié : l objectif de construction de 25 logements par an visé par l OIN devrait permettre de répondre à la demande locale tout en favorisant une plus grande mixité sociale. Dans cette perspective, l effet démographique lié à la construction neuve (déduction faite du point-mort) portera sur environ 15 logements, soit une croissance de la population de 1% chaque année. Les Notes de l Observatoire de Seine Aval A paraître La construction en 29 (N 4) Les ZAE de Seine Aval (N 5) Déjà parues La construction neuve en 28 (N 1) Les dynamiques démographiques en (N 2) 74, rue Aristide Briand Les Mureaux - France Tél : +33 () Site : Impression Environnementale ISO Imprimerie Wauquier

Observatoire de l habitat. Etat du parc et marché du logement de l Entente en 2012

Observatoire de l habitat. Etat du parc et marché du logement de l Entente en 2012 Observatoire de l habitat Etat du parc et marché du logement de l Entente en 2012 décembre 2013 Territoire de l Entente en 2013 Communauté d agglomération Chalon - Val de Bourgogne Communauté urbaine -

Plus en détail

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS . - SITUATION DU LOGEMENT COMARAISON AVEC LA CROISSANCE DÉMOGRAHIQUE EVOLUTION DU ARC DE LOGEMENTS L analyse du parc de logements et de son évolution permet de connaître la manière dont celui-ci répond

Plus en détail

PROJECTIONTENDANCIELLE DE LA CONSOMMATION D ÉNERGIE DES LOGEMENTS

PROJECTIONTENDANCIELLE DE LA CONSOMMATION D ÉNERGIE DES LOGEMENTS PROJECTIONTENDANCIELLE DE LA CONSOMMATION D ÉNERGIE DES LOGEMENTS Maurice GIRAULT, François LECOUVEY 1 L étude présentée ici prolonge une analyse de l évolution passée de la consommation de chauffage du

Plus en détail

LES GRANDS ENJEUX DES POLITIQUES DE L HABITAT ET DU LOGEMENT

LES GRANDS ENJEUX DES POLITIQUES DE L HABITAT ET DU LOGEMENT LES GRANDS ENJEUX DES POLITIQUES DE L HABITAT ET DU LOGEMENT Séminaire PLH Caen la mer 07/11/2014 1 I. La place du logement et de l habitat dans le quotidien de nos concitoyens 2 LA PLACE DU LOGEMENT ET

Plus en détail

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS . - SITUATION DU LOGEMENT COMARAISON AVEC LA CROISSANCE DÉMOGRAHIQUE EVOLUTION DU ARC DE LOGEMENTS L analyse du parc de logements et de son évolution permet de connaître la manière dont celui-ci répond

Plus en détail

Famille multirésidence : recensement et sources alternatives

Famille multirésidence : recensement et sources alternatives Famille multirésidence : recensement et sources alternatives Groupe de travail sur la rénovation du questionnaire de recensement Pascale BREUIL Chef de l Unité des Etudes Démographiques et sociales 28/09/2011

Plus en détail

La mobilité des ménages accélère le changement social en Ile-de-France

La mobilité des ménages accélère le changement social en Ile-de-France ILE-DE-FRANCE à la page à la page N 364 - Juillet 2011 Population La mobilité des ménages accélère le changement social en Ile-de-France Les déménagements des Franciliens à l intérieur de la région, leurs

Plus en détail

Note expresse N 62 Novembre 2009

Note expresse N 62 Novembre 2009 Note expresse N 62 Novembre 29 L habitat à Saint-Pierre-et-Miquelon L habitat prédominant de l archipel est constitué de maisons individuelles d une surface moyenne relativement élevée par rapport à la

Plus en détail

L HABITAT ET LE LOGEMENT

L HABITAT ET LE LOGEMENT L HABITAT ET LE LOGEMENT CARACTERISTIQUES DU PARC DE LOGEMENTS Un habitat traditionnel et rural Au recensement de la population de 2006, la Communauté de Communes de la Picardie Verte comptait 13 688 logements.

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010

ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES. Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 MARCHÉ DE LA REVENTE ET TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES AU QUÉBEC Service Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Février 2010 Ce texte reprend les faits saillants du rapport Perspectives

Plus en détail

Rendez-vous de Insee. «Des projections de ménages aux besoins. en logement» Mardi 11 décembre 2012. Annaïg LE MEUR, SIAL/DPH

Rendez-vous de Insee. «Des projections de ménages aux besoins. en logement» Mardi 11 décembre 2012. Annaïg LE MEUR, SIAL/DPH Rendez-vous de Insee «Des projections de ménages aux besoins en logement» Mardi 11 décembre 2012 Annaïg LE MEUR, SIAL/DPH SOMMAIRE 1. L'évaluation des besoins en logements menée en Pays de la Loire Contexte

Plus en détail

ATELIER N 1 Scénarii de développement résidentiel

ATELIER N 1 Scénarii de développement résidentiel ATELIER N 1 Scénarii de développement résidentiel SOMMAIRE Rappel du diagnostic Les scenarii de développement Scénario 1 Scénario 2 Scénario 3 Scénario 4 Les impacts en termes démographiques Les prérequis

Plus en détail

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009 L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ ADIL DE L ISERE 2 boulevard Maréchal Joffre 38000 GRENOBLE 04 76 53 37 30 Page 1 Une hausse de

Plus en détail

PLH. Synthèse Diagnostic - Enjeux. Programme Local de l Habitat. le PLH de Saint-Etienne Métropole. juin 2010. Programme Local de l Habitat

PLH. Synthèse Diagnostic - Enjeux. Programme Local de l Habitat. le PLH de Saint-Etienne Métropole. juin 2010. Programme Local de l Habitat PLH le PLH de Saint-Etienne Métropole Programme Local de l Habitat Programme Local de l Habitat juin 2010 Synthèse Diagnostic - Enjeux Précisions méthodologiques Une typologie des communes de l agglomération

Plus en détail

1.6. Populations en situation de vulnérabilité. Précarité économique. Couverture sociale. Logement. Hébergement d urgence

1.6. Populations en situation de vulnérabilité. Précarité économique. Couverture sociale. Logement. Hébergement d urgence Populations en situation de vulnérabilité Précarité économique > Un peu plus d un Parisien sur dix vit dans un foyer allocataire à bas revenu. > Proportionnellement plus de familles allocataires du Revenu

Plus en détail

Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions

Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions Ville de Rosny sous Bois Elaboration du PLH 2013 2018 Programme d actions Mars 2013 Ville de Rosny sous Bois Programme d actions PLH 2013 2018 Page 2 Sommaire 1 Déclinaison du programme d actions selon

Plus en détail

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal 1 LES CHANGEMENTS SOCIODÉMOGRAPHIQUES DE MONTRÉAL Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal Au cours des dernières décennies, la population montréalaise a subi d importantes transformations.

Plus en détail

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009.

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009. O bservatoire R H F égional abitat oncier Ré g i o n Ce n t r e Cher - Eure-et-Loir - Indre Indre-et-Loire - Loir-et-Cher - Loiret Le tableau de bord de l observatoire régional de l habitat et du foncier

Plus en détail

Fiscalité du Grand Paris

Fiscalité du Grand Paris Fiscalité du Grand Paris Afin de financer le projet du métro automatique du Grand Paris Express et le plan de mobilisation pour les transports d IdF, l Etat a décidé de prélever de nouvelles recettes fiscales

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE VÉNISSIEUX

OBSERVATOIRE DE VÉNISSIEUX OBSERVATOIRE DE VÉNISSIEUX Édition n 2 Avril 2014 Introduction Démographie 4 Diplôme - Formation 7 Emploi et population active 10 Ménages et familles 20 Logement 23 Revenus 31 L emploi salarié privé 41

Plus en détail

Plan Départemental de l Habitat de l Eure

Plan Départemental de l Habitat de l Eure Département de l Eure Direction du Développement Economique et de l'aménagement du Territoire Plan Départemental de l Habitat de l Eure Fiche territoriale SCOT de la CA Seine Eure - Forêt de Bord SCOT

Plus en détail

Programme Local de l'habitat

Programme Local de l'habitat Communauté d Agglomération du Pays Viennois Observatoire de l Habitat -données 2012- Groupe de Direction du CLH du 4 juillet 2013 Sommaire 1. Développement résidentiel 2. Les marchés immobiliers : ventes

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme de Courbevoie. Rapport de présentation (2.a - Première partie) 90

Plan Local d Urbanisme de Courbevoie. Rapport de présentation (2.a - Première partie) 90 Exposé du diagnostic Rapport de présentation (2.a - Première partie) 90 Rapport de présentation (2.a - Première partie) 110 1 - POPULATION ET HABITAT - POPULATION ACTIVE, EMPLOI ET TISSU ECONOMIQUE PREAMBULE

Plus en détail

Cahier n 3 La population et ses activités Diagnostic

Cahier n 3 La population et ses activités Diagnostic Cahier n 3 La population et ses activités Diagnostic SCOT de la Boucle de la Seine COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA BOUCLE DE LA SEINE (C.C.B.S.) Bâtiment 4 - CS 60507-51/57 boulevard de la République - 78403

Plus en détail

qu est le Schéma Directeur du saumurois qui est en train d élaborer un Schéma de Cohérence Territoriale.

qu est le Schéma Directeur du saumurois qui est en train d élaborer un Schéma de Cohérence Territoriale. Communauté de Communes de la Région de Doué la Fontaine Analyse des données INSEE de 1968 à 26 Population et Logement Damien BINOS Janvier 21 PREAMBULE Le travail qui suit a été effectué par Damien BINOS

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

L observation du parc existant et de ses évolutions récentes informe sur les équilibres sociaux et démographiques.

L observation du parc existant et de ses évolutions récentes informe sur les équilibres sociaux et démographiques. LE PARC DE LOGEMENTS À PARIS Le parc existant La construction neuve Le marché immobilier Juillet 2007 Préfecture de Paris / DULE / Bureau de l habitat Section analyse et prospective habitat 1. INTRODUCTION

Plus en détail

Du Projet D AmD Réunion Publique n 2 n - 19 Juin 2013

Du Projet D AmD Réunion Publique n 2 n - 19 Juin 2013 Du Projet D AmD Aménagement et de Développement D Durable au règlementr Réunion Publique n 2 n - 19 Juin 2013 Sommaire de la présentation 1. Point d avancement sur la démarche d élaboration du P.L.U 2.

Plus en détail

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS N 20 TENDANCE GLOBALE DU MARCHÉ IMMOBILIER AU 3 ème TRIMESTRE 2014 1. Tendance globale du marché immobilier au cours du 3 ème trimestre 2014 En glissement trimestriel,

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

Locaux d'activités et entrepôts. Stock. Locaux d'activités Entrepôts Ensemble. L'offre par secteur géographique. Ventilation des biens

Locaux d'activités et entrepôts. Stock. Locaux d'activités Entrepôts Ensemble. L'offre par secteur géographique. Ventilation des biens Observatoire Seine Aval Economie Bonnières-sur-Seine Mantes-la-Jolie Les Mureaux Conflans-Sainte-Honorine L'immobilier d'entreprise en Seine Aval Poissy n 2 Après une année en demi-teinte, le contexte

Plus en détail

Une intensification des mobilités entre zones proches.

Une intensification des mobilités entre zones proches. Brique Observation partie 3 Une intensification des mobilités entre zones proches. Avril 2011 2 Sommaire : Des échanges migratoires intenses entre les territoires régionaux..4 Des mobilités domicile-travail

Plus en détail

Pour le Tremblay-sur-Mauldre, deux autres interlocuteurs. L élaboration du PLU

Pour le Tremblay-sur-Mauldre, deux autres interlocuteurs. L élaboration du PLU DOSSIER SPÉCIAL PLAN LOCAL D URBANISME LE TREMBLAY-SUR-MAULDRE 9 ÉLABORATION DU PLU Photo OLIPROD Dans le bulletin municipal de 2011, nous vous avons présenté ce qu était le PLU (Plan Local d Urbanisme)

Plus en détail

La capacité d achat immobilier en Île-de-France :

La capacité d achat immobilier en Île-de-France : La capacité d achat immobilier en Île-de-France : Évaluation dynamique et disparités géographiques Kevin Beaubrun-Diant Juillet 2010 2 La capacité d achat immobilier en Île-de-France Introduction La compréhension

Plus en détail

Regards croisés Lyon-Marseille

Regards croisés Lyon-Marseille JEUDI 28 MAI 2015 Regards croisés Lyon-Marseille Deux territoires face aux tendances récentes REGARDS CROISÉS LYON-MARSEILLE Démographie Zoom sur les dynamiques démographiques des métropoles. Habitat Les

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

Le modèle économique du logement social

Le modèle économique du logement social a Le modèle économique du logement social Discussion L habitat dégradé et indigne en Ile-de-France OFCE, Journée d étude Étude : ville et publiée logement, en 4 février décembre 2011 2012 1 Le modèle économique

Plus en détail

Définitions. Les Dossiers de Profils n 75 - Avril 2004 69 Insee Nord-Pas-de-Calais

Définitions. Les Dossiers de Profils n 75 - Avril 2004 69 Insee Nord-Pas-de-Calais Logement Un logement est défini par son utilisation : c est un local séparé et indépendant utilisé pour l habitation. Il doit être séparé d autres locaux par des murs ou cloisons et doit disposer d un

Plus en détail

Fiche communale BOURG LES VALENCE

Fiche communale BOURG LES VALENCE Fiche communale BOURG LES VALENCE Synthèse de l entretien en commune du 30 juin 2011 CARACTERISTIQUES GENERALES DE LA COMMUNE La ville de Bourg les Valence est traversée par différents axes de communication

Plus en détail

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS N 17 TENDANCE GLOBALE DU MARCHÉ IMMOBILIER AU 4 ème TRIMESTRE 2013 1 1. Tendance globale du marché immobilier au cours du 4 ème trimestre 2013 En glissement trimestriel,

Plus en détail

Les résidences secondaires : une composante du développement et de l attractivité de la région

Les résidences secondaires : une composante du développement et de l attractivité de la région N 288 - Février 2009 TOURISME La présente étude a été réalisée dans le cadre d un partenariat en Poitou-Charentes entre l Insee, la direction régionale de l Équipement (DRE), le comité régional du Tourisme

Plus en détail

La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois

La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois Avril 2013 1. Carte d identité du territoire et chiffres-clefs Nombre d habitants SCOT (2012) : 139 345 Nombre de communes

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

Réseau de bornes de recharge électrique : Seine Aval choisit SODETREL pour équiper le territoire

Réseau de bornes de recharge électrique : Seine Aval choisit SODETREL pour équiper le territoire Mantes-la-Jolie, le 25 juin 2014 Communiqué de presse Réseau de bornes de recharge électrique : Seine Aval choisit SODETREL pour équiper le territoire Les 21 principales collectivités du territoire Seine

Plus en détail

3. DIAGNOSTIC SOCIOECONOMIQUE

3. DIAGNOSTIC SOCIOECONOMIQUE 3. DIAGNOSTIC SOCIOECONOMIQUE A. LES DYNAMIQUES DÉMOGRAPHIQUES 118 B. LES DYNAMIQUES SOCIO ÉCONOMIQUES 124 C. COMPRENDRE L OFFRE ET LE BESOIN EN LOGEMENTS 134 A. LES DYNAMIQUES DÉMOGRAPHIQUES L approche

Plus en détail

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Revenus Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Marie-Émilie Clerc, Pierre Lamarche* Entre 2005 et 2011, l endettement des ménages a fortement augmenté, essentiellement du fait de la hausse

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004 ANNEXE 2 Convention de délégation de compétence de gestion des aides à la pierre en application de la loi du 13 août 2004 Passée entre L ETAT et PERPIGNAN MEDITERRANEE Communauté d Agglomération 2006-2008

Plus en détail

LES PRÊTS ACCESSION ET TRAVAUX VERSÉS AUX MÉNAGES AU TITRE DE LA PEEC EN 2008

LES PRÊTS ACCESSION ET TRAVAUX VERSÉS AUX MÉNAGES AU TITRE DE LA PEEC EN 2008 Agence Nationale pour la Participation des Employeurs à l effort de Construction LES PRÊTS ACCESSION ET TRAVAUX VERSÉS AUX MÉNAGES AU TITRE DE LA PEEC EN 2008 Mai 2010 GMV Conseil 25 rue Titon F- 75011

Plus en détail

Au 31 décembre 2009, 296 000

Au 31 décembre 2009, 296 000 10 Approche territoriale Différents profils de familles pauvres selon le nombre d enfants et l activité des parents En IledeFrance, un enfant de moins de 18 ans sur cinq vit en situation de pauvreté. Un

Plus en détail

Observatoire de l habitat

Observatoire de l habitat Lettre Observatoire de l habitat N 1 - avril 2015 Bénerville-sur-Mer Blonville-sur-Mer Deauville Saint-Arnoult Saint-Pierre-Azif Touques Tourgéville Trouville-sur-Mer Vauville Villers-sur-Mer Villerville

Plus en détail

jçíçêáë~íáçå=éí=ãçäáäáí =W=ÇÉë= ÅçãéçêíÉãÉåíë=éäìë=ê~íáçååÉäë=\==

jçíçêáë~íáçå=éí=ãçäáäáí =W=ÇÉë= ÅçãéçêíÉãÉåíë=éäìë=ê~íáçååÉäë=\== = = ëééíéãäêé=omnm= Fiche n MQ= jçíçêáë~íáçå=éí=ãçäáäáí =W=ÇÉë= ÅçãéçêíÉãÉåíë=éäìë=ê~íáçååÉäë=\== = = L Enquête Nationale Trports et Déplacements (ENTD) réalisée en 27- est l occasion de faire le point

Plus en détail

AIDES au LOGEMENT. Bénéficiaires des aides au logement

AIDES au LOGEMENT. Bénéficiaires des aides au logement Bénéficiaires des aides au logement Le dispositif d aide au logement comprend trois allocations principales : l APL (Aide personnalisée au logement), l ALF (Allocation de logement dite «à caractère familial»)

Plus en détail

territoire Portrait de La CAP, territoire de vie : population, logement, emploi DEMOGRAPHIE, LOGEMENT ET COMPOSITION SOCIALE

territoire Portrait de La CAP, territoire de vie : population, logement, emploi DEMOGRAPHIE, LOGEMENT ET COMPOSITION SOCIALE Portrait de territoire L AGGLOMERATION DANS LE GRAND OUEST DEMOGRAPHIE, LOGEMENT ET COMPOSITION SOCIALE DEVELOPPEMENT URBAIN ET MOBILITE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET EMPLOI CADRE DE VIE ET ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Observatoire des Loyers de l Agglomération Parisienne

Observatoire des Loyers de l Agglomération Parisienne Observatoire des Loyers de l Agglomération Parisienne ÉVOLUTION EN 2014 DES LOYERS D HABITATION DU SECTEUR LOCATIF PRIVÉ DANS L AGGLOMÉRATION PARISIENNE Juillet 2015 MÉTHODOLOGIE Comme chaque année, l'olap

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

ACT URBA. Une approche de la tension sur les marchés locaux de l habitat. Étude comparative sur huit agglomérations françaises #5 - AVRIL 2012

ACT URBA. Une approche de la tension sur les marchés locaux de l habitat. Étude comparative sur huit agglomérations françaises #5 - AVRIL 2012 ACT URBA #5 - AVRIL 2012 Une approche de la tension sur les marchés locaux de l habitat Étude comparative sur huit agglomérations françaises Sommaire Introduction 3 L approche méthodologique de l étude

Plus en détail

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005

Les parcs de logements et leur occupation. dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence. Situation 2005 et évolution 1999-2005 Les parcs de logements et leur occupation dans l Aire Urbaine de Lille et sa zone d influence Situation 2005 et évolution 1999-2005 Décembre 2008 Le territoire d étude 2 Agence de développement et d urbanisme

Plus en détail

PARC DE LOGEMENTS ET BÂTIMENTS DANS L ESPACE TRANSFRONTALIER GENEVOIS

PARC DE LOGEMENTS ET BÂTIMENTS DANS L ESPACE TRANSFRONTALIER GENEVOIS PARC DE LOGEMENTS ET BÂTIMENTS DANS L ESPACE TRANSFRONTALIER GENEVOIS La question de l habitat constitue depuis plusieurs années un enjeu capital pour l Espace transfrontalier genevois. Au même titre que

Plus en détail

de l habitat l observatoire La mise en œuvre du plan départemental de l habitat La lettre de de Maine-et-Loire

de l habitat l observatoire La mise en œuvre du plan départemental de l habitat La lettre de de Maine-et-Loire La lettre de l observatoire de l habitat de Maine-et-Loire Décembre 2008 - n 1 Construction de 14 logements à Baugé - Habitat 49 Programme de densification urbaine à La mise en œuvre du plan départemental

Plus en détail

«PÉRISSOl, BESSON, ROBIEN...

«PÉRISSOl, BESSON, ROBIEN... 11 2010 R EPÈRES CONSTRUIRE «PÉRISSOl, BESSON, ROBIEN... Que sont devenus les logements locatifs neufs?» UNE EXPLOITATION CONJOINTE DE FILOCOM ET DE LA BASE DE LOYERS DE L OLAP AUTEURS GENEVIÈVE PRANDI,

Plus en détail

ANIL HABITAT ACTUALITE. Les logements en copropriété. Mai. Jean Bosvieux

ANIL HABITAT ACTUALITE. Les logements en copropriété. Mai. Jean Bosvieux Mai ANIL 2010 HABITAT ACTUALITE Les logements en copropriété Jean Bosvieux L enquête logement de l INSEE ne s intéresse pas aux copropriétés en tant qu unités statistiques ; cependant, elle repère et décrit

Plus en détail

Des éléments du territoire fondant la stratégie de la Ville

Des éléments du territoire fondant la stratégie de la Ville Des éléments du territoire fondant la stratégie de la Ville La ville de Rillieux-la-Pape est une des 58 communes de la communauté urbaine du Grand Lyon. Elle compte 30 375 habitantes. Un territoire mixte

Plus en détail

Mi-2004, les résidences principales représentent

Mi-2004, les résidences principales représentent 5 LOGEMENT PRÉSENTATION Mi-2004, les résidences principales représentent près de 83 % des logements bourguignons et parmi elles, près des deux tiers sont des maisons individuelles. En proportion, ces dernières

Plus en détail

l habitat Les enjeux pour assurer des réponses équilibrées et concertées aux besoins en logements des habitants de La CREA N 3 mars 2011 La lettre

l habitat Les enjeux pour assurer des réponses équilibrées et concertées aux besoins en logements des habitants de La CREA N 3 mars 2011 La lettre N mars 2011 La lettre l habitat de PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT DE LA CREA Les enjeux pour assurer des réponses équilibrées et concertées aux besoins en logements des habitants de La CREA La conduite du

Plus en détail

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP P opulation Photo : Philippe Desmazes/AFP Près de 40 % des immigrés résidant en métropole vivent en Ile-de-France en 1999. Environ 15 % de la population francilienne est immigrée, c est une proportion

Plus en détail

Enquête ménages déplacements 2006 de l aire métropolitaine lyonnaise

Enquête ménages déplacements 2006 de l aire métropolitaine lyonnaise DOSSIER DE PRESSE Lundi 22 janvier 2007 Enquête ménages déplacements 2006 de l aire métropolitaine lyonnaise Premiers résultats et évolutions entre 1995 et 2006 sur le territoire du Grand Lyon L EMD en

Plus en détail

L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN 2003 : UNE ANALYSE TERRITORIALISÉE DES PROFILS D OCCUPATION DES PARCS ET DES QUARTIERS

L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN 2003 : UNE ANALYSE TERRITORIALISÉE DES PROFILS D OCCUPATION DES PARCS ET DES QUARTIERS ATELIER PARISIEN D URBANISME - 17, BD MORLAND 75004 PARIS TÉL : 01 42 71 28 14 FAX : 01 42 76 24 05 http://www.apur.org Observatoire de l'habitat de Paris L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN

Plus en détail

les évolutions récentes

les évolutions récentes DE L ADEUS les évolutions récentes dans le BAS-RHIN : des territoires plus spécialisés et plus interdépendants 92 DéCEMBRE 2012 TRANSVERSAL Illustration : ADEUS, 2012 Depuis le milieu des années 1970,

Plus en détail

Contrat de Développement Territorial Diagnostic Habitat et Equipements

Contrat de Développement Territorial Diagnostic Habitat et Equipements Contrat de Développement Territorial Diagnostic Habitat et Equipements Mai 2013 Siège social : 20 boulevard de Sébastopol 75004 Paris T 01 42 72 63 13 F 01 49 96 58 02 paris@guytaiebconseil.fr Agence de

Plus en détail

ENQUETE TRIENNALE SUR L OCCUPATION DU PARC SOCIAL EN RHONE-ALPES

ENQUETE TRIENNALE SUR L OCCUPATION DU PARC SOCIAL EN RHONE-ALPES ENQUETE TRIENNALE SUR L OCCUPATION DU PARC SOCIAL EN RHONE-ALPES EXPLOITATION DES RESULTATS AU 1 ER JANVIER 2009 ANALYSE DES SOUS QUARTIERS DU GRAND PROJET DE VILLE DE RILLIEUX-LA-PAPE PR 20090206 Juillet

Plus en détail

Plan départemental de l habitat de la Haute- Garonne

Plan départemental de l habitat de la Haute- Garonne Plan départemental de l habitat de la Haute- Garonne Diagnostic Orientations générales Cahiers territoriaux Sud Toulousain Mars 2012 2 / 19 Eohs SOMMAIRE Sommaire... 3 Principaux elements de diagnostic...

Plus en détail

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse

Le parc locatif privé. Logements - Occupants - Loyers. en Loire-Atlantique en 2007. Synthèse Le parc locatif privé en Loire-Atlantique en 2007 Logements - Occupants - Loyers Synthèse Sommaire Comparaisons nationales page 4 Les caractéristiques du parc locatif privé en Loire-Atlantique page 6 Les

Plus en détail

3. POLITIQUE DE L'HABITAT ET CROISSANCE DEMOGRAPHIQUE : ENTRE PENURIE ET DYNAMISME

3. POLITIQUE DE L'HABITAT ET CROISSANCE DEMOGRAPHIQUE : ENTRE PENURIE ET DYNAMISME 3. POLITIQUE DE L'HABITAT ET CROISSANCE DEMOGRAPHIQUE : ENTRE PENURIE ET DYNAMISME En un demi-siècle, le visage de l agglomération lyonnaise a considérablement changé. Les dynamiques de croissance et de

Plus en détail

Remerciements à nos partenaires

Remerciements à nos partenaires Remerciements à nos partenaires Publication : ADIL03 Directeur de la publication : Roland AJUS (Directeur de l ADIL) Comité de lecture : Marie-Christine FROMONT-DANJOU (Directeur de l Habitat et du Logement

Plus en détail

SERVICES AUX PERSONNES

SERVICES AUX PERSONNES Pays du Grand Beauvaisis Fiche sectorielle Edition 2013 SERVICES AUX PERSONNES Définition du secteur Les services à la personne regroupent l ensemble des services contribuant au mieux-être des citoyens

Plus en détail

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique 1 La ville connaît, depuis les années 1980, un dynamisme démographique qui ne semble pas près de faiblir : le solde naturel, croissant, compense nettement le solde migratoire négatif. L accroissement rapide

Plus en détail

Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction

Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction Les marchés de l'immobilier résidentiel entre crise du logement et crise de la construction Jean-Claude Driant Lab Urba Université Paris Est Séminaire du GERI Mobilitas - le 26 mars 2015 Crise du logement?

Plus en détail

LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON

LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON LE MARCHE LOCATIF DES BUREAUX FRANCILIENS IL FAUT SAVOIR GARDER RAISON Un vent d optimisme nouveau commence à souffler sur le marché francilien de la location de bureaux. Le volume des transactions s est

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

BATITERRE. L immobilier sur Mesure

BATITERRE. L immobilier sur Mesure BATITERRE L immobilier sur Mesure L ÉDITO + Né de la volonté d entreprendre et de la compétence d hommes et de femmes, à bâtir une société immobilière solide, le GROUPE BATITERRE est toujours resté fidèle

Plus en détail

Programme Local de l Habitat d Evry Centre Essonne. Diagnostic

Programme Local de l Habitat d Evry Centre Essonne. Diagnostic Programme Local de l Habitat d Evry Centre Essonne Diagnostic Préambule Ce document constitue le diagnostic du programme local de l habitat de l agglomération d Evry Centre Essonne, initié en 2004. Une

Plus en détail

Cet article s attache tout d abord

Cet article s attache tout d abord Méthodes internationales pour comparer l éducation et l équité Comparaison entre pays des coûts de l éducation : des sources de financement aux dépenses Luc Brière Marguerite Rudolf Bureau du compte de

Plus en détail

5 Avril 2013. Evolution de la construction neuve dans l espace Rhône Avignon Vaucluse AURAV LES PUBLICATIONS DE L AGENCE

5 Avril 2013. Evolution de la construction neuve dans l espace Rhône Avignon Vaucluse AURAV LES PUBLICATIONS DE L AGENCE LES PUBLICATIONS DE L AGENCE Evolution de la construction neuve dans l espace Rhône-Avignon-Vaucluse La n de l «âge d or» de la maison individuelle? aurav agence d'urbanisme Rhône Avignon Vaucluse 5 Avril

Plus en détail

LES VOITURES À LA DISPOSITION DES MÉNAGES PARISIENS

LES VOITURES À LA DISPOSITION DES MÉNAGES PARISIENS ATELIER PARISIEN D URBANISME - 17, BD MORLAND 75004 PARIS TÉL : 0142712814 FAX : 0142762405 http://www.apur.org LES VOITURES À LA DISPOSITION DES MÉNAGES PARISIENS Recensement général de la population

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 1 er trimestre 2014 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

Programme Local de l'habitat

Programme Local de l'habitat 2014 / 2019 Programme Local de l'habitat Diagnostic territorial Janvier 2013 SOMMAIRE PREAMBULE : le périmètre d étude 3 1. LA POPULATION 5 1.1 Le contexte démographique 5 1.1.1 Un pôle démographique central

Plus en détail

POLITIQUE DU LOGEMENT :

POLITIQUE DU LOGEMENT : POLITIQUE DU LOGEMENT : ET LES INVESTISSEURS INSTITUTIONNELS? Par le pôle Logement de Terra Nova Le 7 mai 2013 Pour construire 500 000 logements par an, les mesures gouvernementales déjà prises doivent

Plus en détail

Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France Marché ENTREPRISE

Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France Marché ENTREPRISE 8 janvier 2015 Observatoire annuel du marché des communications électroniques en France Marché ENTREPRISE Année 2013 Résultats définitifs 2 Sommaire 1 Le marché final des communications électroniques...

Plus en détail

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant 21 24 212 Un début d année encourageant 11 Avril 212 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2-3 Demande placée et valeurs locatives 4 Carte et principales transactions 5 Offre 6 Définitions 7

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES

L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES 18ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES présenté par le professeur Michel Mouillart - Mercredi 12 avril 2006-1 Accueil de Monsieur Pierre Cortesse, Président du Conseil Scientifique

Plus en détail

Diagnostic. La couronne nord

Diagnostic. La couronne nord Diagnostic La couronne nord Evolutions démographiques et profil des ménages Une densité de population moyenne (1 700 hab/km 2 ), 10% des habitants et 10% des ménages de LMCU Plus d un tiers des ménages

Plus en détail

VULNERABILITE ENERGETIQUE DES MENAGES EN MATIERE DE DEPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL

VULNERABILITE ENERGETIQUE DES MENAGES EN MATIERE DE DEPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL Octobre 2013 VULNERABILITE ENERGETIQUE DES MENAGES EN MATIERE DE DEPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL Contenu Sommaire détaillé...4 Synthèse...2 Préambule...9 Méthodologie...10 1. Consommation d énergie pour

Plus en détail

Enquête EPCI 2014 : l appropriation des TIC par les intercommunalités bretonnes

Enquête EPCI 2014 : l appropriation des TIC par les intercommunalités bretonnes Enquête EPCI 2014 : l appropriation des TIC par les intercommunalités bretonnes Nicolas Deporte & Margot Beauchamps Observatoire du GIS M@rsouin Prenant en compte le rôle croissant de l échelon intercommunal

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse Le nombre de mariages est en baisse tendancielle. Il passe de 2 236 en 196 à 1 714 en 211. Inversement, le nombre de divorces a augmenté fortement en passant de 13 en 196 à 1 27 en 211. Les mariages entre

Plus en détail