Crédialogue. Logement de qualité pour tous. n 69 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL JANVIER FÉVRIER MARS 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Crédialogue. Logement de qualité pour tous. n 69 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL JANVIER FÉVRIER MARS 2013"

Transcription

1 BELGIQUE-BELGIË BRUXELLES X P.P P TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL Place de l Université, Louvain-la-Neuve Tél. : Fax. : n 69 JANVIER FÉVRIER MARS 2013 Crédialogue Ed. responsable : B. Horenbeek Centre d Entreprises Dansaert Rue d Alost, 7-11 à 1000 Bruxelles 02 Editorial Le Logement : un ciel sombre... mais étoilé! 03 En bref Nouveau client crédit : «Clair et Net» My Immo by CD Portrait - Bernard Spinoit 04 Interview Prêt vert Bruxellois 05Focus Crédit «Bien Vivre Chez Soi» Logement de qualité pour tous Bernard Horenbeek Focus Les Community Land Trust en Belgique 08 Interview L AIS Théodore Verhaegen 09Focus Un crédit pour un habitat collectif à Fribourg Liste des crédits 12 Votre épargne Coup de projecteur sur La Ligue des Droits de l Homme

2 éditorial Le logement : un ciel sombre... mais étoilé! Crédal agit comme un levier financier autour des principaux enjeux du logement: la constitution d'une épargne, l'accès à la propriété, à la location et à un logement de qualité dans une vision de société qui donne sa place à chaque citoyen, quel que soit son origine, son état de santé, son âge ou ses possibilités financières. Mikaël Falke - Crédal BERNARD HORENBEEK DIRECTEUR Depuis plus de vingt ans, la crise du logement en Belgique et, en particulier, dans les grandes villes s intensifie. L'accès à la propriété, et même à la location, se complexifie pour de nombreux ménages. Les enjeux climatiques et les prix de l'énergie viennent ajouter des exigences de qualité dans la recherche d un logement. Pourtant les pouvoirs publics ont, au fil du temps, développé de nombreux outils. Le logement social est le plus ancien et le plus connu. Malheureusement, ce secteur ne peut aujourd hui faire face aux demandes en augmentation constante. L'accès à la propriété reste le garant le plus sûr d'une retraite protégée de la pauvreté. La Société Wallonne de Crédit Social ou le Fonds du Logement permettent l'accès à la propriété à de nombreuses familles. Mais comment faire face à l'augmentation croissante des prix de l'immobilier? Place aujourd'hui à la créativité et à l'innovation! Et comme toujours, Crédal se donne pour mission d'accompagner ceux qui cherchent et expérimentent au service de l'équité, de la qualité de la vie pour tous et de son écrin principal, le logement. Ce numéro spécial du Crédialogue vous présente des innovations en matière de logement et le rôle que Crédal y joue. Crédal ne propose pas de crédit hypothécaire aux particuliers (il existe suffisamment d'acteurs publics efficaces). Pourtant, Crédal agit comme un levier financier autour des principaux enjeux du logement : la constitution d'une épargne, l'accès à la propriété, à la location et à un logement de qualité dans une vision de société qui donne sa place à chaque citoyen, quel que soit son origine, son état de santé, son âge ou ses possibilités financières. Les innovations se situent d'abord dans l'épargne-logement en prenant exemple sur les «tontines» solidaires comme le Ciré les mets en place depuis plusieurs années. L'accès à la propriété prend de nouvelles formes avec la séparation du sol et du bâti des Community Land Trust (cfr page 6 et 7). Quant à l'accès à un logement de qualité, le travail se poursuit avec les Agences Immobilières Sociales (cfr page 8) ou grâce aux travaux réalisés au moyen du Prêt vert bruxellois (cfr page 4). Il prend aussi de toutes nouvelles formes avec le crédit «Bien vivre chez soi», activé par Crédal en partenariat avec la Région wallonne pour permettre aux personnes de plus de 65 ans en perte d'autonomie d'adapter leur logement pour pouvoir rester à domicile (cfr page 5). Enfin, nous irons faire un tour à l'éco-quartier Vauban à Fribourg pour découvrir un logement collectif, coopératif et passif (cfr page 9). Un ciel sombre mais combien étoilé! CRÉDIALOGUE n 69 JANVIER-FÉVRIER-MARS 2013 PAGE 2

3 brèves SUCCESS STORY MY IMMO BY CD A la recherche d un bien au croisement du Hainaut-Brabant Wallon-Namurois (Gembloux-Villers-la-Ville-Fleurus)? Christelle Delcourt peut vous aider! Cette femme dynamique et motivée s est lancée en 2010 dans la vente et la location de biens immobiliers. Après un passage chez AFFA et grâce à l obtention d un microcrédit professionnel, Christelle a ouvert son agence immobilière sous franchise «My Immo». Actuellement, Christelle dispose de près de 150 biens immobiliers dans son portefeuille (de la maison unifamiliale à l immeuble à appartements) et emploie 5 personnes. Le succès de l activité tient beaucoup au professionnalisme et à l énergie de Christelle Delcourt! Plus d info : NEWS NOUVEAU CLIENT CRÉDIT : «CLAIR ET NET» L association «Clair et Net» est née d un travail de terrain réalisé avec les habitants permanents des campings et parcs résidentiels de la commune de Hotton. «Clair et Net» propose : - Un lavoir social ; - Des animations multimédia, informatiques et au permis de conduire théorique ; - Un travail collectif autour de la cuisine et de repas conviviaux. L originalité de ce projet réside dans une offre de services adaptés aux besoins de la population en situation de précarité et, à partir de cela, dans le développement d une dynamique d insertion sociale et de formation. L association Clair et Net a obtenu fin janvier un crédit de trésorerie de jusqu en avril PORTRAIT BERNARD SPINOIT Ingénieur architecte de formation, Bernard Spinoit travaille quelques années dans un bureau puis se réoriente et rejoint l équipe d Entraide et Fraternité et de Vivre Ensemble. Parallèlement à son emploi, il s implique dans la création, puis la gestion, de «Quelque chose à Faire» et du «Germoir». Ces deux associations carolo sont actives dans l insertion sociale et professionnelle par l apprentissage d un métier, respectivement dans les secteurs de la construction et de l horeca. Constatant que les problèmes d accès au logement pour les stagiaires de ces associations constituent un réel frein à leur réinsertion, il participe à la mise sur pied de «Relogeas» dont l objectif est de leur proposer des logements décents. Depuis 1999, Bernard Spinoit assure la direction de «Quelque Chose à Faire», un poste qui valorise ses compétences et son expertise sociale. A travers ses divers engagements, cet homme de terrain participe au développement de sa région et milite pour une société dans laquelle chacun aurait sa place. PROPOS RECUEILLIS PAR JULIE JANSSENS CHARGÉE DE COMMUNICATION PAGE 3 CRÉDIALOGUE n 69 JANVIER-FÉVRIER-MARS 2013

4 interview Alexandra Van Hecke a isolé sa maison grâce à un Prêt vert bruxellois Le Prêt vert bruxellois* permet aux habitants de Bruxelles disposant de revenus modestes d obtenir un prêt à 0% pour des travaux d économie d énergie. Alexandra Van Hecke, qui vit seule avec son fils dans une petite maison à Neder-Over-Heembeek, entrait dans les critères d octroi du prêt. Mais c est le hasard, dit-elle, qui l a mise sur la bonne piste «Je n avais jamais entendu parler du Prêt vert. Et je ne connaissais pas Crédal.» L état de sa maison exigeait des rénovations urgentes. «Ma vieille chaudière s enclenchait tout le temps. La chaleur s échappait de partout. Les fuites dans le toit étaient telles que j avais de l eau jusque dans ma chambre. C est l association RenovaS à Schaerbeek qui m a aiguillée vers Crédal.» feur, Tout mon budget a été épluché. C est un peu dur, au début, de voir ainsi un inconnu entrer dans votre vie privée. Mais au final, l exercice est très intéressant. Cela remet les pendules à l heure. Depuis, j ai même renoncé à ma carte visa.» L accompagnement ne se limite pas à la dimension financière. «Et c est ça qui est génial! J ai été vraiment soutenue de bout en bout. Les démarches pour obtenir les primes Energie et à la rénovation sont tellement compliquées que, seule, j aurais baissé les bras. Le conseiller a toujours été disponible pour m aider dans le choix des entrepreneurs et vérifier que leurs devis étaient conformes aux exigences à respecter pour avoir droit aux primes.» «Aujourd hui, j ai une maison très bien isolée qui, en plus, est équipée d une nouvelle chaudière à condensation, et ce alors qu au départ, les coûts des autres travaux isolation du toit et de la façade et pose d un vitrage super isolant dépassaient déjà mes capacités de remboursement. En prévoyant d utiliser directement l argent des primes pour financer une partie des travaux, le conseiller de Crédal m a permis de faire installer la chaudière sans que le remboursement mensuel du prêt ne pèse trop lourd sur mon budget. Il a été super efficace!» FRANÇOIS BONHEURE JOURNALISTE VOLONTAIRE + POUR EN SAVOIR Le Prêt vert bruxellois est un dispositif mis en place par Bruxelles Environnement en collaboration avec Crédal. ll permet aux particuliers d emprunter à taux zéro entre 500 et euros pour financer des travaux d économie d énergie. Crédal joue le rôle d organisme prêteur, tout en offrant un accompagnement personnalisé aux demandeurs. Plus d infos sur : Le premier contact fut très positif, même si Alexandra fut surprise par certaines questions. «Le conseiller microcrédit de Crédal m a demandé ce que me coûtaient mes chats, combien je dépensais par mois pour le coif- Les démarches pour obtenir les primes Energie et à la rénovation sont tellement compliquées que, seule, j aurais baissé les bras. CRÉDIALOGUE n 69 JANVIER-FÉVRIER-MARS 2013 PAGE 4

5 focus NOUVEAU: le crédit «Bien Vivre Chez Soi» Un microcrédit aux personnes de plus de 65 ans en perte d autonomie A un certain âge, il devient parfois difficile de vivre dans sa propre demeure : les escaliers paraissent trop raides, les parois de la baignoire trop hautes et bien d autres petits ennuis rendent la vie pénible. Faut-il pour autant se décider à quitter les lieux et à chercher d autres formules de vie? La plupart des personnes en perte d autonomie préfèrent rester chez elles et profiter le plus longtemps possible du cadre de vie qui leur est familier. Pour cela, procéder à certains aménagements (installation de rampes, barres d appui, siège monte-escalier, etc.) devient indispensable, ce qui n est pas nécessairement à la portée de tous, notamment en raison des investissements à engager. A l intention de ces personnes de plus de 65 ans en perte d autonomie, la Région wallonne a mis sur pied un service d accompagnement et d assistance composé d ergothérapeutes pour les aider à résoudre leurs problèmes et les conseiller sur les aménagements à réaliser. Certains bénéficiaires ont les moyens de financer ces aménagements sur fonds propres. Du fait de leur âge ou de leur handicap, ceux qui n ont pas pu constituer de réserve n ont pas accès au crédit. Dés lors, Crédal leur propose le crédit «Bien Vivre Chez Soi», un microcrédit adapté à taux 0%, développé en partenariat avec la Région wallonne. Les critères et les conditions d accès pour un crédit «Bien Vivre chez soi» sont les suivants : montant compris entre 300 et Taux d intérêt : 0 % Etre âgé de plus de 65 ans ne pas avoir accès au crédit bancaire (pour raison d âge, d état de santé, ) OU avoir des revenus nets maxima, après déduction du loyer ou de la mensualité hypothécaire, de 1200 pour un isolé et 1600 pour un ménage. Selon les services d accompagnement, une personne âgée sur trois pourrait avoir besoin d un crédit afin de financer les investissements nécessaires à son confort. PAUL MASSON JOURNALISTE VOLONTAIRE + POUR EN SAVOIR Le site donne toutes les informations utiles et propose une foule de conseils. Continuer à bien vivre chez soi malgré le grand âge ou un handicap est un choix et un droit. Pour obtenir des informations ou un crédit «Bien Vivre chez Soi» auprès de Crédal, contactez le microcrédit personnel au 010/ PAGE 5 CRÉDIALOGUE n 69 JANVIER-FÉVRIER-MARS 2013

6 focus Le Community Land Trust, formule de logement solidaire et accessible, fait ses premiers pas en Belgique CLT : trois lettres qui pourraient rendre le logement plus accessible pour les familles à revenus modestes. Après des résultats prometteurs aux Etats-Unis et en Angleterre, les premiers "Community Land Trust" prennent forme en Belgique. Depuis 2009, Crédal est partie prenante de l émergence de ce système de financement immobilier au nom intraduisible qui mérite bien quelques explications... Le Community Land Trust (CLT) est un système né aux Etats-Unis à la fin des années septante dans le but de lutter contre la spéculation immobilière. Le CLT le plus connu est celui créé à Burlington, agréable petite ville proche de New York. Face à la pression immobilière des riches new-yorkais qui y achetaient une maison de campagne, les habitants avaient de plus en plus de mal à trouver des logements à des prix abordables. Ils ont donc eu l'idée de créer ensemble un trust, sorte de fondation, qui est devenue propriétaire du sol de quartiers entiers de la ville, alors que les habitants ont accédé à la propriété du bâti. Cette scission entre la propriété (gérée de façon solidaire) du sol et la propriété individualisée (avec les mêmes droits et devoirs qu une propriété classique) de chaque logement fait le caractère novateur du Community Land Trust. Par sa gestion collective du patrimoine foncier, le CLT permet de lutter contre la spéculation, de construire des logements à des prix abordables et de garantir une certaine mixité sociale. Un certain pourcentage du bâti est affecté à des logements sociaux, à des commerces, à des infrastructures d'intérêt collectif, etc. Concrètement, le CLT facilite l'accès au logement en subsidiant la valeur du sol lors de l'achat. En échange, l'acquéreur ne verse qu'un loyer très modéré (environ 25 $ par mois dans le cas de Burlington) CRÉDIALOGUE n 69 JANVIER-FÉVRIER-MARS 2013 PAGE 6

7 focus pour l'usufruit du sol. Pour maintenir les logements accessibles, la famille qui décide de déménager revend son bien au prix de l investissement de base, majoré du coût de travaux éventuels et d'une partie de la plus-value prise par le bien (généralement 25%). L'essentiel de la plus-value reste dans le patrimoine du CLT. La revente ne peut se faire qu'à une autre famille qui entre dans les critères définis par le CLT. Celui-ci conserve en outre un droit de préemption. Une gouvernance tripartite En Belgique, le modèle de gouvernance qui semble s'imposer pour le CLT, en tant que gérant d'un bien commun, est celui d'une structure composée d'une asbl et d'une Fondation d'utilité Publique, dont les conseils d'administration sont composés pour un tiers des usagers des terres (les habitants), un tiers d'autres représentants du quartier et un tiers des pouvoirs publics. Deux plateformes et des projets pionniers En 2010, une plateforme CLT est créée à Bruxelles à l initiative d une série d associations (dont Crédal). Une charte contenant les principes et les valeurs défendus par le CLT a été signée par l'ensemble des associations. C'est cette plateforme Bruxelloise qui se transforme maintenant en CLT. Une plateforme similaire verra le jour en 2013 en Wallonie. A Bruxelles, un premier projet de Community Land Trust s'est concrétisé fin février 2013 par l'achat d'un bâtiment situé rue Verheyden, à Anderlecht. C'est la fondation d'utilité publique CLT, grâce à un subside accordé par le gouvernement bruxellois, qui en a fait l'acquisition. Le bâtiment accueillera 5 logements pour familles nombreuses et 4 petits appartements spécialement adaptés aux personnes à mobilité réduite. A l'arrière du bâtiment se trouvera un espace collectif et un jardin communautaire ouvert aux habitants du quartier. A Molenbeek, une association de fait baptisée Arc-en-Ciel, réunissant une trentaine de familles, s'est lancée dans un projet de Community Land Trust portant sur l'acquisition d'un terrain rue Vandenpeereboom. Ce projet est mené en partenariat avec le Fonds du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale, qui sera le maître d'ouvrage, et de trois associations (CIRE, Buurthuis/Maison de Quartier Bonnevie et Connivence/Samenleven). Le Fonds du Logement vient d'obtenir l'acceptation de la Commune pour l'achat du terrain. C'est le Fonds du Logement qui se chargera de la vente des appartements aux familles membres de l association Arc-en-Ciel et de l'octroi des crédits hypothécaires. Les trois associations auront pour mission d'accompagner les familles durant toute la durée du projet, tant au niveau collectif qu'individuel. En attendant la concrétisation du projet, les familles membres du groupe Arc-en-Ciel ont commencé à épargner pour leur futur logement en plaçant une petite somme à Crédal chaque mois. En Wallonie, à Mons précisément, un ambitieux projet s'inspirant du système de Community Land Trust vise à transformer un ancien couvent en un immeuble mélangeant de l'habitat communautaire pour personnes âgées, pour familles nombreuses, pour personnes handicapées, pour locataires en transit et pour étudiants. Il y aura également un large espace consacré à de l'activité économique et des formations. Le projet est porté par l'association A toi mon toît. A Monceau-sur-Sambre, l'asbl Relogeas, active dans la rénovation et gestion de biens immobiliers à destination de personnes précarisées, s'inspire de la démarche de Community Land Trust pour construire 4 maisons habitat durable. Les 4 familles participeront ellesmêmes à la construction de leur logement en collaboration avec l'entreprise de formation par le travail (EFT) Quelque Chose à Faire. En tant que membre des plateformes CLT bruxelloise et de la future plateforme wallonne, Crédal est appelé à jouer un rôle majeur de conseil et de financement auprès de ces structures innovantes. Plus directement, elle pourra également aider les futurs résidents à se constituer petit à petit un capital qui pourra être récupéré dans le cadre de l'acquisition de leur logement, comme elle le fait déjà avec le groupe Arc-en-Ciel. OLIVIER FABES JOURNALISTE VOLONTAIRE + POUR EN SAVOIR Pour une introduction aux CLT : Site web de la plateforme CLT bruxelloise : PAGE 7 CRÉDIALOGUE n 69 JANVIER-FÉVRIER-MARS 2013

8 interview L Agence Immobilière Sociale Théodore Verhaegen: se diversifier pour pérenniser Environ 5% des logements mis à disposition de locataires à revenus modestes par le biais des agences immobilières sociales* à Bruxelles sont gérés par l AIS Théodore Verhaegen. En grande difficulté ces dernières années, celle-ci bénéficie de l aide de Crédal**. Au-delà du ballon d oxygène financier, que représente ce soutien pour l agence saint-gilloise? Réponse avec Mathieu Roper et Khaled Sor, ses nouveaux administrateur délégué et coordinateur. «C est d abord un regard d expert extérieur qui était indispensable, vu la situation très délicate dans laquelle l AIS se trouvait. Mais c est surtout la confirmation que notre plan de redres - sement tient la route. Avec l arrivée de Khaled au poste de coordinateur, l AIS est désormais gérée de manière très professionnelle. C était une première étape fondamentale.» «L étape suivante consiste à assainir notre parc locatif. Des logements en trop mauvais état sont source de tensions avec les locataires et les propriétaires, qui deviennent vite ingérables. Nous avons défini des critères de qualité pour le choix de nouveaux logements et nous avons conclu un partenariat avec une asbl d architectes qui va réaliser un screening systématique des logements loués par notre biais. Ceux qui sont en trop mauvais état disparaîtront progressivement de notre parc.» «Ce problème est en grande partie lié à l explosion des coûts de l énergie, qui peut avoir un impact dévastateur sur l équilibre financier des AIS. Notre agence y est particulièrement sensible, car notre public est fortement précarisé. C est d ailleurs un défi majeur pour les prochaines années. Avec la crise, les moyens de nos locataires risquent encore de diminuer, tandis que les coûts de l énergie et les loyers ne manqueront pas d augmenter.» «L équilibre budgétaire ne sera jamais simple à atteindre. Pas évident, dans ces conditions, d innover. Pour autant, les idées ne manquent pas. Nous pensons par exemple à de l habitat kangourou, des logements de transit pour jeunes, un programme d insertion socioprofessionnelle combinant une offre de rénovation pour les propriétaires à une formation qualifiante aux techniques de rénovation écologique, Autant de projets à réaliser en partenariat avec des associations spécialisées dans ces domaines et qui nous permettraient de diversifier nos activités. Partenariat et diversification, voilà bien deux mots clés de notre avenir.» FRANÇOIS BONHEURE JOURNALISTE VOLONTAIRE CRÉDIALOGUE n 69 JANVIER-FÉVRIER-MARS 2013 PAGE 8

9 Un crédit pour la création d un habitat collectif à Fribourg focus Une fois n est pas coutume, Crédal a accepté de financer un projet situé hors de nos frontières. Il s agit de VAUBANaise, une coopérative fondée par OekoGeno*, qui vise à créer un habitat collectif favorisant la mixité sociale et l insertion de personnes handicapées et de personnes âgées dans le quartier Vauban à Fribourg (Allemagne). Il s agit du premier crédit que Crédal octroie à l étranger et, si VAUBANaise a séduit le Conseil d Administration de Crédal pour de multiples raisons, ce genre de financement devrait rester exceptionnel. L éco-quartier de Vauban à Fribourg est une référence mondiale d urbanisme durable. En termes de transport, d énergie, de gestion des déchets, ce quartier est régulièrement cité en exemple. Seul bémol : la faible mixité sociale, puisque la grande majorité de sa population se compose de cadres supérieurs (55%) ou de professions libérales (11%). C est la raison pour laquelle la coopérative VAUBANaise, portée par OekoGeno, a souhaité y bâtir un immeuble respectant les normes d écoconstruction et destiné à donner accès à des logements individuels à des personnes âgées ou handicapées et à offrir des loyers abordables à des étudiants. L intégration - voire l inclusion - des personnes handicapées est au cœur de ce projet. Le bâtiment est donc conçu pour répondre à leurs besoins spécifiques. Sa construction sera terminée au milieu de cette année et comportera 25 appartements. L idée maîtresse de VAUBANaise est que les locataires, de générations et de besoins différents, vont coopérer afin de s entraider et se renforcer mutuellement. Afin de financer son projet, OekoGeno a souhaité impliquer des partenaires de la finance éthique européenne. Plus qu un besoin financier, c est un geste politique de solidarité européenne qui a motivé cette coopérative allemande. C est ainsi qu elle a sollicité notamment Crédal qui, pour la première fois depuis sa création, a accepté d accorder un prêt direct à une coopérative étrangère. Ce crédit permet à Crédal de s associer, avec d autres partenaires de la finance éthique européenne, à un projet de société qui intègre une série d aspects du vivre ensemble. Crédal pourra profiter de cette expérience enrichissante dans le premier éco-quartier d Europe, au moment où des projets semblables sont envisagés chez nous. Ce premier partenariat concrétise la collaboration entre Crédal et des coopératives européennes proches de ses valeurs. PAUL MASSON JOURNALISTE VOLONTAIRE + POUR EN SAVOIR Bernard Horenbeek Plus d infos sur le quartier Vauban : wiki/quartier_vauban_de_fribourg-en-brisgau Et sur le projet «VAUBANaise» (en allemand) : Le crédit d investissement accordé par Crédal à VAUBANaise est de pendant 5 ans dont un an de franchise en capital. PAGE 9 CRÉDIALOGUE n 69 JANVIER-FÉVRIER-MARS 2013

10 crédits Liste des crédits solidaires accordés de novembre 2012 à janvier crédits de fonds de roulement pour un total de crédit d investissement court terme de crédits d investissement long terme pour un total de crédits pont pour un total de crédits de trésorerie court terme pour un total de TOTAL : 46 crédits accordés entre le 1/11/2012 et le 31/01/2013 pour un montant total de Bruxelles Accès et Mobilité pour Tous Actions visant à améliorer l accessibilité des lieux publics, des transports pour les personnes à mobilité réduite Evere - 1 Crédit de trésorerie CT : Agence immobilière sociale DELTA AIS active à Auderghem, Etterbeek, Watermael-Boisfort et Woluwé Auderghem - 1 Crédit de trésorerie CT : ARPAIJE AFT en horéca 1050 Ixelles - 1 Crédit de trésorerie CT : Boulot AFT et ILDE en parachèvement du bâtiment et en menuiserie Laeken - 02/ Crédit de trésorerie CT : Bruxelles Emergences Coopérative d activités Bruxelles - 02/ Crédit de trésorerie CT : Groupe Bouillon de Cultures Actions multiples en milieu immigré: restaurant de quartier, école de devoirs, etc Schaerbeek - 02/ Crédit de trésorerie CT : Centre d Accueil et d Information jeunesse de Bruxelles Centre d accueil et d information jeunesse de Bruxelles centre Bruxelles - 1 Crédit de trésorerie CT : La Strada Centre d appui au secteur bruxellois de l aide aux sans-abri Ixelles - 1 Crédit de trésorerie CT : Centre de Documentation et de Coordination Sociales Centre de documentation et d information dans le secteur social Ixelles - 1 Crédit de trésorerie CT : Centre TEFO Activités pour enfants et adultes pour personnes issues de l immigration Bruxelles - 02/ Crédit de trésorerie CT : Convivence-Samenleven VZW Association active dans le droit au logement Bruxelles - 02/ Crédit de trésorerie CT : COBEFF Formation et réinsertion de chômeurs dans les secteurs des services, du travail de bureau et des maisons de retraite Schaerbeek - 1 Crédit de trésorerie CT : Ecran Total Association luttant contre les violences sur les personnes atteintes d albinisme Laeken - 1 Crédit de pont : Escale Nord-Sud Foyer d accueil pour étudiants et stagiaires étrangers Saint-Gilles - 02/ Crédit de trésorerie CT : Fédération francophone des Sourds de Belgique Service d Aide à la Recherche d Emploi pour personnes sourdes et malentendantes en Wallonie Ixelles - 1 Crédit de trésorerie CT : Manège du Possible (Le) Manège équestre à finalité sociale Watermael-Boitsfort 1 Crédit de fonds de roulement : Norois (Le) Service de Santé Mentale à Laeken Laeken - 02/ Crédit d investissement LT : Piment (Le) Education permanente et ISP pour un public issu de l immigration Molenbeek-Saint-Jean - 1 Crédit de trésorerie CT : Poseco Promotion de l économie positive Bruxelles - 1 Crédit de trésorerie CT : Promo Jeunes Service de soutien aux jeunes par l organisation d activités sportives et socioculturelles Bruxelles 1 Crédit de trésorerie CT : Solidarité Savoir Centre proposant une aide sociale dans le quartier Maritime de Molenbeek Molenbeek-Saint-Jean - 1 Crédit de trésorerie CT : Théodore Propriétaire de la Tricoterie, un lieu culturel centré sur la «fabrique de liens» 1060 Saint-Gilles Crédit d investissement CT : Union de Locataires d Anderlecht-Cureghem Insertion par le logement et le travail social communautaire Anderlecht - 02/ Crédit d investissement LT : Hainaut Au bonheur du jour Centre d accueil de jour pour personnes âgées Soignies - 067/ Crédit de trésorerie CT : Essor (L ) EFT en bâtiment et éco-cantonnage Thuin - 071/ Crédit de pont : Relogeas Rénove et gére des biens immobiliers afin de loger des personnes précarisées Monceau-sur-Sambre - 1 Crédit d investissement LT : Crédit de trésorerie CT : Solidarité des Alternatives Wallonnes et Bruxelloises Promeut, développe et fédère les initiatives d ES Monceau-Sur-Sambre 1 Crédit d investissement LT : Crédit de pont : Liège Mission régionale pour l Insertion et l Emploi pour Verviers Coordonne les actions favorisant l insertion socioprofessionnelle Verviers - 087/ Crédit de trésorerie CT : Parcours OISP Seraing - 1 Crédit de trésorerie CT : Proforma Formations pour les demandeurs d emploi, les personnes étrangères ou peu qualifiées Liège - 04/ Crédit de pont : Crédit de trésorerie CT : Tech a Break Coopérative dans le secteur de l informatique et des NTIC Seraing 1 Crédit de fonds de roulement : Thaïs Maison d accueil pour personnes ou familles en difficulté sociale Liège - 04/ Crédit de trésorerie CT: Namur Carrefour OISP: organisation d ateliers d alphabétisation, de cours de français pour personnes non-francophones et formation aide-ménagère Philippeville - 071/ Crédits de trésorerie CT : Ecoconso Informe et favorise des comportements d écoconsommation. CRÉDIALOGUE n 69 JANVIER-FÉVRIER-MARS 2013 PAGE 10

11 Liste des microcrédits accordés de novembre 2012 à janvier Namur - 1 Crédit de trésorerie CT : Fondation pour les Générations futures Fondation se consacrant au développement durable Namur - 081/ Crédit de trésorerie CT : Réseau d Entreprises Sociales Coordination et services aux membres Vedrin - 1 Crédit de trésorerie CT : Vents d Houyet Développeur de projets éoliens Houyet - 1 Crédit de trésorerie CT : Luxembourg Association des Œuvres paroissiales du Doyenné de Virton Achat et aménagement de maisons à faibles loyers pour femmes seules avec enfants Virton - 063/ Crédit d investissement LT : Clair et Net Service-citoyen (lavoir social), ateliers informatique, mobilité et jardinage Hotton - 1 Crédit de trésorerie CT : Le Futur simple Entreprise dans le domaine de la restauration et de la reliure semiindustrielle Sainte-Ode - 061/ Crédit de trésorerie CT: Service de santé mentale du Nord et Centre Luxembourg Service de santé mentale de Libramont 6800 Libramont - 061/ Crédit de trésorerie CT : Service laïque d Aide Sociale aux Justiciables de la province de Luxembourg Accompagnement de justiciables, de victimes d infractions pénales et de détenus Libramont - 061/ Crédit de trésorerie CT : Liste des microcrédits professionnels Brabant Wallon M. Larue et Mme Phu Courtage en assurances et en crédits Tubize - Crédit : Mme Bollingh et Mr Bistiaux Bar à soupe Jodoigne - Crédit : Bruxelles M. Tshilumba Beya et Mme Kazadi Courrier express Uccle - Crédit : Mme Mizere Tonda Infirmière à domicile Molenbeek-Saint-Jean Crédit : Mme De Houwer Confection de robes, vente en ligne et dépôt-vente Schaerbeek - Crédit : Mme Maroussy Vente en ligne de vêtements pour femmes rondes Forest - Crédit : Mme le Maire Vente de meubles et décoration de seconde main - e-commerce Ixelles - Crédit : M. Tshilumba Beya Courrier express Uccle - Crédit : M. Koré Transport de colis Anderlecht - Crédit : Flandre M. Redouane et Mme Mokhlis Vente de vêtements et d accessoires féminins sur les marchés Diegem - Crédit : M. Maniliuc Entreprise générale de construction Zellik - Crédit : Hainaut Mme Nolf Accueillante autonome d enfants Tournai - Crédit : M. Massy Coiffure à domicile La Bouverie - Crédit : M. Dramaix Menuisier, charpentier Sirault - Crédit : Liège M. Bogaert et Mme Detrixhe Lavage de vitres et nettoyage de voitures écologique Verviers - Crédit : M. Littera Électricité générale Beyne-Heusay - Crédit : M. Lejeune et Mme Mimouni Consultant en gestion organisationnelle Aubel - Crédit : M. Cannata et Mme Remenyi Plafonnage et parachèvement Cheratte - Crédit : Luxembourg M. Gravar et Mme Franzoia Boutique d articles de laine et accessoires d intérieur Meix-Devant-Virton Crédit : Mme Cheret Fabrication et vente de produits de bouche artisanaux Les Hayons - Crédit : Namur M. Hazée Fleuriste Andenne - Crédit : M. Bernard Maçon - tailleur de pierre Gesves - Crédit : M. Callegari Pizzeria, snack Bouge - Crédit : M. De Smedt Car wash Ciney - Crédit : Liste des microcrédits personnels 122 microcrédits personnels libérés entre le 1/11/2012 et le 31/01/2013 en Région Wallonne et Bruxelloise Montant total libéré : Montant moyen des crédits sociaux : Durée moyenne de remboursement : 38.5 mois Mensualité moyenne : 135 Détail des objets d achat des crédits accordés : Habitat-Quotidien : 21 Montant moyen de l achat : Mensualité moyenne : 50 Habitat-Travaux : 48 Montant moyen de l achat : Mensualité moyenne : 115 Emploi et mobilité : 62 Montant moyen de l achat : Mensualité moyenne : 118 Regroupement familial : 18 Montant moyen de l achat : Mensualité moyenne : 95 Santé : 2 Montant moyen de l achat : 91 Mensualité moyenne : Regroupement dettes et crédits : 5 Montant moyen de l achat : Mensualité moyenne : 103 Autres : 3 Montant moyen de l achat : Mensualité moyenne : 118 M. Sow et Mme Fall Dépannage automobile Zellik - Crédit : Mme Hautem Esthétique à domicile Namur - Crédit : PAGE 11 CRÉDIALOGUE n 69 JANVIER-FÉVRIER-MARS 2013

12 votre épargne Evolution des fonds chez Crédal entre mars 2012 et février Mars 2012 Total des fonds Parts de coopérateurs Mai Juillet Sept. Nov. Janv. Fév INFOS UTILES A VOS AGENDAS! Cette année, l Assemblée générale de Crédal SC aura lieu samedi 1 juin de 9h30 à 12h30 à La Ferme de Froidmont à Rixensart (Chemin du Meunier 38, 1330 Rixensart). L Assemblée générale est un moment privilégié de rencontre et d échanges entre les coopérateurs, les clients et l équipe de Crédal. C est à cette occasion que les coopérateurs, par le biais de leur vote, participent à la vie de la coopérative. L assemblée sera suivie d un pic-nic éthique, moment convivial et festif par excellence. Depuis le 1 er janvier 2013, le précompte mobilier sur les dividendes et intérêts est passé à 25%. Début 2013, nous étions à la recherche de coopérateurs prêts à prendre du risque pour financer la création d une crèche dont la particularité est d accueillir des enfants porteurs de handicap avec des enfants valides. Nous avons trouvé assez de fonds auprès d anciens et de nouveaux coopérateurs. Merci! + Coup de projecteur sur un coopérateur : La Ligue des droits de l Homme Depuis plus de cent ans, La Ligue des droits de l'homme combat, en toute indépendance vis-à-vis du pouvoir politique, les injustices et les atteintes portées aux droits fondamentaux en Communauté française de Belgique. «L activité de La Ligue se scinde en deux volets: un volet «sensibilisation» aux droits humains fondamentaux pour un public tant d adultes que de jeunes et un autre volet «lobbying» qui consiste à interpeller les responsables politiques quand des projets contreviennent aux principes de base des droits de l Homme.» témoigne Dominique Rozenberg, codirectrice en charge des ressources financières de l association. «Comme beaucoup d associations, nous dépendons des subsides publics. La plupart du temps, ils nous sont versés tardivement et nous sommes forcés de préfinancer nos projets, ce qui engendre des difficultés de trésorerie. C est dans ce contexte que nous avons fait appel à Crédal en L avantage de travailler avec Crédal est d abord humain: notre dossier est géré par le même conseiller qui nous connait bien et dont les conseils sont avisés. Par ailleurs, chaque année, le rapport sur la situation financière de la Ligue réalisé par Crédal est apprécié et nous aide à améliorer notre gestion financière.» «Nous n avons pas d «économie» à investir chez Crédal. Mais, en 2008, afin de constituer notre garantie locative pour la location de nos bureaux, nous avons placé 5500 chez Crédal sous forme de parts investisseurs. La démarche était volontaire : tant qu à bloquer cet argent quelque part, autant le faire chez Crédal!» JULIE JANSSENS CHARGÉE DE COMMUNICATION Imprimé sur du papier CRÉDIALOGUE n 69 JANVIER-FÉVRIER-MARS % recyclé. PAGE 12

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans COMMUNIQUÉ DE PRESSE 14,7% de la population belge sous le seuil de pauvreté 1 La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans Forte hausse des demandes de microcrédits

Plus en détail

Construire, acheter ou rénover

Construire, acheter ou rénover Construire, acheter ou rénover Quels seront les frais de TVA ou de droits d enregistrement? Faire construire, acheter ou rénover une habitation représente un important investissement financier. Sans compter

Plus en détail

Crédal. 13 juin 2014

Crédal. 13 juin 2014 14 juin 2014 Le samedi 14 juin 2014, Crédal tient son Assemblée générale et fête ses 30 ans de finance solidaire Depuis quelques années, tous les regards se portent sur les modèles de finance alternative.

Plus en détail

Agences Immobilières Sociales (AIS) Mettre un bien immobilier en location avec les Agences Immobilières Sociales (AIS)

Agences Immobilières Sociales (AIS) Mettre un bien immobilier en location avec les Agences Immobilières Sociales (AIS) Agences Immobilières Sociales (AIS) Mettre un bien immobilier en location avec les Agences Immobilières Sociales (AIS) 1 Agences Immobilières Sociales (AIS) Les Agences Immobilières Sociales (AIS) sont

Plus en détail

Crédialogue. n 68. Le microcrédit personnel la finance solidaire au quotidien TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL OCTOBRE NOVEMBRE DECEMBRE 2012

Crédialogue. n 68. Le microcrédit personnel la finance solidaire au quotidien TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL OCTOBRE NOVEMBRE DECEMBRE 2012 BELGIQUE-BELGIË BRUXELLES X P.P. 7 1038 P701058 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL Place de l Université, 16 1348 Louvain-la-Neuve Tél. : 010 48 33 50 Fax. : 010 48 33 59 credal@credal.be www.credal.be

Plus en détail

Le crédit social à la consommation : une solution en faveur de personnes exclues des crédits bancaires classiques.

Le crédit social à la consommation : une solution en faveur de personnes exclues des crédits bancaires classiques. Le crédit social à la consommation : une solution en faveur de personnes exclues des crédits bancaires classiques. Ce 28 octobre, l a.s.b.l. Osiris - Crédal - Crédit Social organisait un colloque intitulé

Plus en détail

Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux

Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux Module de perfectionnement 04 Document de travail Caroline GRéGOIRE Aides financières, primes et financement Tr@me scrl Objectifs Présenter les aides

Plus en détail

Crédialogue. En avant la musique! n 70 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL AVRIL MAI JUIN 2013. 02 Editorial

Crédialogue. En avant la musique! n 70 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL AVRIL MAI JUIN 2013. 02 Editorial BELGIQUE-BELGIË BRUXELLES X P.P. 7 1038 P701058 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL Place de l Université, 16 1348 Louvain-la-Neuve Tél. : 010 48 33 50 Fax. : 010 48 33 59 credal@credal.be www.credal.be

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

FONDS DU LOGEMENT DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE MEMORANDUM

FONDS DU LOGEMENT DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE MEMORANDUM FONDS DU LOGEMENT DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE MEMORANDUM Madame, Monsieur, La problématique de l accès au logement se renforce considérablement au niveau régional. Le Fonds du Logement collabore

Plus en détail

LE PRÊT VERT BRUXELLOIS. Pour financer des travaux d économie d énergie dans son habitation

LE PRÊT VERT BRUXELLOIS. Pour financer des travaux d économie d énergie dans son habitation LE PRÊT VERT BRUXELLOIS Pour financer des travaux d économie d énergie dans son habitation UN PRÊT À 0 % POUR QUE TOUT LE MONDE PUISSE ISOLER Le Prêt vert bruxellois est un prêt énergie à taux zéro mis

Plus en détail

GarantIE LocatIVE Et aides À L InstaLLatIon Je m installe seul

GarantIE LocatIVE Et aides À L InstaLLatIon Je m installe seul droits sociaux GarantIE LocatIVE Et aides À L InstaLLatIon Je m installe seul Tu souhaites vivre seul dans un logement? Tu dois prendre ton autonomie? Tes parents ne peuvent pas t aider financièrement?

Plus en détail

Le Prêt vert social en Région bruxelloise

Le Prêt vert social en Région bruxelloise Le Prêt vert social en Région bruxelloise Pour financer des travaux d économie d énergie dans son habitation Un prêt à 0 % pour que tout le monde puisse isoler Le Prêt vert social est un prêt énergie à

Plus en détail

Equipements scolaires faciliter la création de places dans les écoles bruxelloises

Equipements scolaires faciliter la création de places dans les écoles bruxelloises Equipements scolaires faciliter la création de places dans les écoles bruxelloises Le monitoring de l offre scolaire Le Gouvernement régional a chargé l ADT, dans le cadre du projet de PRDD, d établir

Plus en détail

Projet pilote de lutte pour la salubrité de l habitat sur le marché locatif privé. Conférence Batibouw 2010 - Logement Durable

Projet pilote de lutte pour la salubrité de l habitat sur le marché locatif privé. Conférence Batibouw 2010 - Logement Durable Projet pilote de lutte pour la salubrité de l habitat sur le marché locatif privé Conférence Batibouw 2010 - Logement Durable 1 Objectifs Projet X Socialiser le logement locatif privé sur la Ville de Bruxelles

Plus en détail

Développer une activité économique génératrice de revenus en Belgique grâce au micro-crédit, c est possible!

Développer une activité économique génératrice de revenus en Belgique grâce au micro-crédit, c est possible! Développer une activité économique génératrice de revenus en Belgique grâce au micro-crédit, c est possible! 2005 a été proclamée «Année Internationale du Micro-crédit». C est l occasion de faire un tour

Plus en détail

Crédialogue. Emballants ambulants! n 74 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL AVRIL MAI JUIN 2014. 02 Editorial

Crédialogue. Emballants ambulants! n 74 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL AVRIL MAI JUIN 2014. 02 Editorial BELGIQUE-BELGIË BRUXELLES X P.P. 7 1038 P701058 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL Place de l Université, 16 1348 Louvain-la-Neuve Tél. : 010 48 33 50 Fax. : 010 48 33 59 credal@credal.be www.credal.be

Plus en détail

Salon du crédit et de l assurance. Braine-l Alleud 23 février 2015

Salon du crédit et de l assurance. Braine-l Alleud 23 février 2015 Salon du crédit et de l assurance Braine-l Alleud 23 février 2015 Programme Elantis - Votre partenaire pour les années à venir - Financement des crédits hypothécaires - New business model Règles d acceptation

Plus en détail

Crédialogue. L avenir n a pas d âge. n 72 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL OCTOBRE NOVEMBRE DÉCEMBRE 2013. 02 Editorial

Crédialogue. L avenir n a pas d âge. n 72 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL OCTOBRE NOVEMBRE DÉCEMBRE 2013. 02 Editorial BELGIQUE-BELGIË BRUXELLES X P.P. 7 1038 P701058 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL Place de l Université, 16 1348 Louvain-la-Neuve Tél. : 010 48 33 50 Fax. : 010 48 33 59 credal@credal.be www.credal.be

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE VOS PROJETS IMMOBILIERS AU LUXEMBOURG ET À L ÉTRANGER. Nos services de banque privée

LE FINANCEMENT DE VOS PROJETS IMMOBILIERS AU LUXEMBOURG ET À L ÉTRANGER. Nos services de banque privée fr LE FINANCEMENT DE VOS PROJETS IMMOBILIERS AU LUXEMBOURG ET À L ÉTRANGER Nos services de banque privée Résidence principale ou secondaire, ou immeuble de rapport, l immobilier est une composante majeure

Plus en détail

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 Contacts CCAS - Solidarités Marie-Noëlle GRANDJEAN 03 81 41 21 69 marie-noelle.grandjean@besancon.fr

Plus en détail

Crédialogue. n 71 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL JUILLET AOÛT SEPTEMBRE 2013. 02 Editorial

Crédialogue. n 71 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL JUILLET AOÛT SEPTEMBRE 2013. 02 Editorial BELGIQUE-BELGIË BRUXELLES X P.P. 7 1038 P701058 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL Place de l Université, 16 1348 Louvain-la-Neuve Tél. : 010 48 33 50 Fax. : 010 48 33 59 credal@credal.be www.credal.be

Plus en détail

Pourquoi faire le choix de construire sa maison?

Pourquoi faire le choix de construire sa maison? GUIDE PRATIQUE : CONSTRUIRE SA MAISON Pourquoi faire le choix de construire sa maison? Construire, ou faire construire son habitation sur un terrain que l on a soi-même choisi ne se fait pas par hasard.

Plus en détail

L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014

L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014 L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014 SOMMAIRE Comportement de l immobilier belge Qui sommes-nous? Structure et méthodologie L investissement immobilier en

Plus en détail

30 ans d économie sociale

30 ans d économie sociale Conférence de presse du 24 février 2014 30 ans d économie sociale 1. Historique 2. Présentation des activités actuelles 3. Impact en Région wallonne 4. Projets et perspectives 5. Conclusions 1 1. Historique

Plus en détail

ETUDE PTB : ON NE PEUT PAS HABITER SUR UNE LISTE D ATTENTE

ETUDE PTB : ON NE PEUT PAS HABITER SUR UNE LISTE D ATTENTE ETUDE PTB : ON NE PEUT PAS HABITER SUR UNE LISTE D ATTENTE Introduction En 2013, le gouvernement bruxellois se montrait fier de son plan ambitieux (selon lui) de construction de logements sociaux à Bruxelles

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

BHW Luxembourg. Des conditions de rêve pour votre patrimoine immobilier. L épargne-logement BHW et le financement de la construction

BHW Luxembourg. Des conditions de rêve pour votre patrimoine immobilier. L épargne-logement BHW et le financement de la construction BHW Luxembourg Des conditions de rêve pour votre patrimoine immobilier L épargne-logement BHW et le financement de la construction 2 BHW Dispo maxx La flexibilité liée à la prévoyance avec BHW Dispo maxx

Plus en détail

BIENVENUE. 120' INFO - Séance d'information collective JobYourself

BIENVENUE. 120' INFO - Séance d'information collective JobYourself BIENVENUE 1 Coopératives d activités? En Belgique : Définies par une Loi fédérale Public cible fixé par Arrêté Royal www.coopac.be A Bruxelles: 4 coopératives d activités «Une coopérative d activités est

Plus en détail

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Revenus Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Marie-Émilie Clerc, Pierre Lamarche* Entre 2005 et 2011, l endettement des ménages a fortement augmenté, essentiellement du fait de la hausse

Plus en détail

Le Logement. Adresses utiles en Région de Bruxelles Capitale

Le Logement. Adresses utiles en Région de Bruxelles Capitale Le Logement Adresses utiles en Région de Bruxelles Capitale Ce répertoire s adresse à toute personne ayant besoin d une information portant sur le logement privé et social en Région de Bruxelles Capitale.

Plus en détail

Le Guide de l Investissement en Résidence Services Seniors OVELIA

Le Guide de l Investissement en Résidence Services Seniors OVELIA Le Guide de l Investissement en Résidence Services Seniors OVELIA SOMMAIRE 1. Définition d une résidence services seniors OVELIA 2. Les atouts de cet investissement A / Un marché porteur B / Un investissement

Plus en détail

Demande de crédit hypothécaire

Demande de crédit hypothécaire Demande de crédit hypothécaire DEMANDE DE CREDIT DE : Mr Mme Mlle INTERMEDIAIRE : N d agréation Crédit Foncier:... L intermédiaire reconnaît avoir reproduit de manière fidèle et complète les informations

Plus en détail

Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre. Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre»

Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre. Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre» Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre» 1 Constats - diagnostic Etude du CSEF sur la mobilité des demandeurs d emploi (2011) et données

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

Idées reçues et autres contre-vérités

Idées reçues et autres contre-vérités Idées reçues et autres contre-vérités "Juger, c'est de toute évidence, ne pas comprendre ; si l'on comprenait, on ne pourrait plus juger." Citation d'andré Malraux A l occasion des prochaines manifestations

Plus en détail

Crédal. l argent solidaire

Crédal. l argent solidaire Crédal l argent solidaire RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 01 30 ans! Un coup d'œil dans le rétroviseur, pour mieux avancer. 02 Ce rapport d'activité est l'occasion de jeter un regard en arrière, de revenir à

Plus en détail

LE DISPOSITIF DE MICROCREDIT PERSONNEL

LE DISPOSITIF DE MICROCREDIT PERSONNEL LE DISPOSITIF DE MICROCREDIT PERSONNEL 1. Définition et caractéristiques des prêts 1.1 Définition Le COSEF du 29 avril 2009 a élaboré une proposition de 10 principes pour la définition du microcrédit personnel

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Conseil supérieur du logement

Conseil supérieur du logement Conseil supérieur du logement Avis n 010 du 16 janvier 2008 du Conseil supérieur du logement sur le concept du crédit logement inversé. Préambule Le crédit logement inversé («reverse mortgage») est une

Plus en détail

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de Québec (CRDI de Québec) 7843, rue des Santolines Québec (Québec) G1G 0G3 Téléphone : 418 683-2511 Télécopieur : 418 683-9735 www.crdiq.qc.ca Fiche

Plus en détail

Recherche-action sur les incitants au financement permettant la création de logements sociaux

Recherche-action sur les incitants au financement permettant la création de logements sociaux Recherche-action sur les incitants au financement permettant la création de logements sociaux Solidarité des alternatives wallonnes et bruxelloises asbl Siège social Rue Monceau-Fontaine 42/6 6031 Monceau-sur-Sambre

Plus en détail

Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est?

Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est? Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est? Version n : 1 Dernière actualisation : 13-10-2006 1) A quoi sert cette fiche? 2) Qu est-ce qu un CPAS (Centre Public d Action Sociale)? 3)

Plus en détail

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France

DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France DISCOURS DE CLOTURE DU 44 E CONGRES DE LA FPI François Payelle, Président de la FPI France Lyon, le 20/06/2014 Madame la Ministre, Monsieur le Sénateur Maire, Mesdames, Messieurs les Elus, Chers Congressistes,

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LES PRIMES RÉGIONALES 2013

INFORMATIONS SUR LES PRIMES RÉGIONALES 2013 INFORMATIONS SUR LES PRIMES RÉGIONALES 2013 Lorsque vous changez vos châssis ou placez des volets, vous pouvez dans de nombreux cas bénéficier de primes, de votre région ou même de votre commune. Pour

Plus en détail

PRÊT AU LOGEMENT PRÊT JEUNE MÉNAGE PRÊT À L INSTALLATION

PRÊT AU LOGEMENT PRÊT JEUNE MÉNAGE PRÊT À L INSTALLATION NOTICE D INFORMATION Pour tout renseignement, contacter le Centre de la Relation Clients : Tél. 01 44 90 13 33 Fax 01 44 90 20 15 Formulaire de contact accessible sur notre site Internet www.crpcen.fr

Plus en détail

Quelles aides publiques pour l indépendant et la petite entreprise à Bruxelles?

Quelles aides publiques pour l indépendant et la petite entreprise à Bruxelles? Quelles aides publiques pour l indépendant et la petite entreprise à Bruxelles? Table des matières Introduction 4 I. Législations d expansion économique 5 II. Fonds Bruxellois de Garantie 11 III. Fonds

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

Guide pratique et concret des clauses sociales dans les marchés publics

Guide pratique et concret des clauses sociales dans les marchés publics Guide pratique et concret des clauses sociales dans les marchés publics 2009 Document élaboré par Raphaël Dugailliez Consultant, Formateur Formateur pour la dynamique «marchés publics durables» Mise en

Plus en détail

Guides de Tangerine sur les finances personnelles. Prise de possession. Points à considérer lors de l achat d une première propriété

Guides de Tangerine sur les finances personnelles. Prise de possession. Points à considérer lors de l achat d une première propriété Guides de Tangerine sur les finances personnelles Prise de possession Points à considérer lors de l achat d une première propriété «Les acheteurs sont souvent surpris d apprendre que les maisons neuves

Plus en détail

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire»

«Panorama transfrontalier de l économie sociale et solidaire» Une implantation forte de l Economie Sociale et Solidaire de part et d autre de la frontière. Forte de plus de 13 000 établissements et de plus de 200 000 emplois sur le territoire transfrontalier, l économie

Plus en détail

Projet de politique d habitation de la Ville de Québec. Commentaires et recommandations dans le cadre de la consultation publique

Projet de politique d habitation de la Ville de Québec. Commentaires et recommandations dans le cadre de la consultation publique Comité des citoyens et des citoyennes du quartier Saint-Sauveur 301, rue de Carillon, Québec, Qc, G1K 5B3 Tél.:529-6158 courriel: cccqss@bellnet.ca Projet de politique d habitation de la Ville de Québec

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières

DOSSIER DE PRESSE. Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières DOSSIER DE PRESSE Améliorer l hébergement des plus défavorisés : Un plan triennal pour réduire le recours aux nuitées hôtelières Paris, le mardi 3 février 2015 Contact presse Ministère du Logement, de

Plus en détail

FORMATIONS RESEAU FINANCITE

FORMATIONS RESEAU FINANCITE FORMATIONS RESEAU FINANCITE 1 - Marchés publics et Investissement Socialement Responsable (ISR) Vous voulez garantir la gestion éthique et socialement responsable de l argent public dont vous êtes responsable

Plus en détail

Gérer son budget, les bons réflexes

Gérer son budget, les bons réflexes GUIDE PRATIQUE Gérer son budget, les bons réflexes PRÉVOIR VOTRE BUDGET MAÎTRISER VOTRE BUDGET GÉRER VOTRE ARGENT ET VOS PROJETS ON A TOUS BESOIN DE CONSEILS POUR SON BUDGET L argent participe au bonheur

Plus en détail

Instituut voor de autocar en de autobus v.z.w. Institut pour l autocar et l autobus a.s.b.l. INANCEMENT D UNE PME PROBLEMES ET SOLUTIONS POSSIBLES

Instituut voor de autocar en de autobus v.z.w. Institut pour l autocar et l autobus a.s.b.l. INANCEMENT D UNE PME PROBLEMES ET SOLUTIONS POSSIBLES Instituut voor de autocar en de autobus v.z.w. Institut pour l autocar et l autobus a.s.b.l. INANCEMENT D UNE PME PROBLEMES ET SOLUTIONS POSSIBLES Financement d une PME : problèmes et solutions possibles

Plus en détail

Loi fédérale encourageant le logement à loyer ou à prix modérés

Loi fédérale encourageant le logement à loyer ou à prix modérés Loi fédérale encourageant le logement à loyer ou à prix modérés (Loi sur le logement, LOG) 842 du 21 mars 2003 (Etat le 13 juin 2006) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 108 de la

Plus en détail

SCPI Amundi DEFI Foncier

SCPI Amundi DEFI Foncier SCPI Amundi DEFI Foncier SCPI de Déficit Foncier à capital fixe Souscription ouverte jusqu au 16 décembre 2015 - Pour bénéficier du dispositif fiscal de déficit foncier en 2014, souscription jusqu au 16

Plus en détail

La gestion professionnelle d une coopérative d habitation et autre maître d ouvrage d utilité publique. Les clés du succès

La gestion professionnelle d une coopérative d habitation et autre maître d ouvrage d utilité publique. Les clés du succès La gestion professionnelle d une coopérative d habitation et autre maître d ouvrage d utilité publique Les clés du succès Programme et règlement des cours - 6 modules Rte des Plaines-du-Loup 32 Cp 227

Plus en détail

Le microcrédit personnel accompagné

Le microcrédit personnel accompagné OCTOBRE 2013 N 36 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le microcrédit personnel accompagné Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE

Plus en détail

Mundo-Namur. Centre de bureaux pour associations et PME à Namur. Un lieu de travail dynamique dans votre région!

Mundo-Namur. Centre de bureaux pour associations et PME à Namur. Un lieu de travail dynamique dans votre région! Mundo-Namur Centre de bureaux pour associations et PME à Namur Un lieu de travail dynamique dans votre région! Mundo Namur : espaces de travail dans un cadre durable! Mundo Namur rassemble sous un même

Plus en détail

Programme ESSEC Gestion de patrimoine

Programme ESSEC Gestion de patrimoine Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «L investissement immobilier» Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Fiscalité de l immobilier Plusieurs niveaux de fiscalité (investissement

Plus en détail

PARLONS CLAIR. Les banques en France UNE BANQUE POUR CHACUN

PARLONS CLAIR. Les banques en France UNE BANQUE POUR CHACUN PARLONS CLAIR Les banques en France UNE BANQUE POUR CHACUN LES BANQUES EN FRANCE... UNE BANQUE POUR CHACUN... même pour les personnes les plus fragiles Tout le monde a besoin d avoir accès à la banque,

Plus en détail

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3

«Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 «Regroupement de crédits : halte aux idées reçues» C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 7 d é c e m b r e 2 0 1 3 INTRODUCTION : RAPPELS SUR LE REGROUPEMENT DE CREDITS 1 LE REGROUPEMENT DE CRÉDITS, QUAND?

Plus en détail

Le microcrédit personnel accompagné

Le microcrédit personnel accompagné Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

R - Logement : ensemble transformons votre rêve en réalité.

R - Logement : ensemble transformons votre rêve en réalité. R - Logement : ensemble transformons votre rêve en réalité. Riche d une expérience bancaire de plus de 80 ans, le groupe Raiffeisen fait incontestablement partie du paysage luxembourgeois, tant économique

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN. Mardi 03 décembre 2013 à 10h30

DOSSIER DE PRESSE. INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN. Mardi 03 décembre 2013 à 10h30 DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN Mardi 03 décembre 2013 à 10h30 Adoma - Résidence sociale «Le Grand Cèdre» 114, rue Joseph Hue, 76250, DÉVILLE-LÈS-ROUEN

Plus en détail

AIDES A L AMÉLIORATION DE L HABITAT PRIVÉ

AIDES A L AMÉLIORATION DE L HABITAT PRIVÉ AIDES A L AMÉLIORATION DE L HABITAT PRIVÉ PLAN RÉNOVATION CONFORT EN BEAUVAISIS «Bien chez soi» Règlement des actions communautaires Période 2015-2016 La communauté d agglomération du Beauvaisis met en

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 ACCÈS AU SPORT ACCÈS AUX LOISIRS ET/OU À LA CULTURE 1 PRÉAMBULE Définies dans le

Plus en détail

Bienvenue Salon du crédit et de l assurance

Bienvenue Salon du crédit et de l assurance Bienvenue Salon du crédit et de l assurance 19 février 2013 Présentation Crédit hypothécaire 1. Elantis en 2013 2. Bienvenue ELZA 3. Avantages 4. Coming soon 5. Service 5 étoiles Crédit à la consommation

Plus en détail

Transferts chô mage CPAS : Mônitôring du 1 er semestre 2015

Transferts chô mage CPAS : Mônitôring du 1 er semestre 2015 Association de la Ville et des Communes de la Région de Bruxelles-Capitale Section CPAS Vereniging van de Stad en de Gemeenten van het Brussels Hoofdstedelijk Gewest Afdeling OCMW C O N F E R E N C E D

Plus en détail

l info S engager avec sa banque, ça compte!

l info S engager avec sa banque, ça compte! La lettre d information des clients qui ont choisi d agir l info S engager avec sa banque, ça compte! Grâce à l engagement des clients du Crédit Coopératif, plus de 4,3 millions d euros de dons ont été

Plus en détail

Mobiliser l épargne pour l investissement productif. Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle

Mobiliser l épargne pour l investissement productif. Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle Mobiliser l épargne pour l investissement productif Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle 18 Juin 2014 1. Introduction La frilosité de l épargnant belge suite

Plus en détail

Rapport d utilité sociale

Rapport d utilité sociale Rapport d utilité sociale Aiguillon construction, c est : Édito Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l Ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon est constructeur et gestionnaire

Plus en détail

Dexia, le partenaire du développement

Dexia, le partenaire du développement Dexia, le partenaire du développement ensemble, à essentiel Dexia joue un rôle majeur dans le financement des équipements collectifs et des infrastructures, Dexia des secteurs de la santé et logement social,

Plus en détail

PRIME ENERGIE B8 b VENTILATION MECANIQUE (VMC) AVEC RECUPERATION DE CHALEUR

PRIME ENERGIE B8 b VENTILATION MECANIQUE (VMC) AVEC RECUPERATION DE CHALEUR PRIME ENERGIE B8 b VENTILATION MECANIQUE (VMC) AVEC RECUPERATION DE CHALEUR Toutes les habitations doivent posséder une ventilation adéquate si l'on veut que l'air y soit salubre, supprimer les risques

Plus en détail

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT LFP Europimmo SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.

Plus en détail

EPARGNE SOLIDAIRE EPARGNER ET INVESTIR AUTREMENT

EPARGNE SOLIDAIRE EPARGNER ET INVESTIR AUTREMENT Membres du groupe AGASSANT Benoit BAGHERZADEH Morvarid BERNARD Colette BERTHAUD Jean-Marc BIGLIAZZI Yves CORNILLIE Nelly DUPUIS Anne MARCLET Jeanne MARKEL Susan PASTOR Geneviève THERET Jean-Pierre VILLERS

Plus en détail

Avez-vous rédigé un testament? Oui / Non. Dernière mise à jour : Diriez-vous que vous êtes convenablement assuré? Oui / Non. Dernière révision :

Avez-vous rédigé un testament? Oui / Non. Dernière mise à jour : Diriez-vous que vous êtes convenablement assuré? Oui / Non. Dernière révision : Que vous vous engagiez pour la première fois dans la planification de votre avenir financier ou que vous révisiez votre plan actuel, il est important de vous fixer des objectifs bien clairs, déterminer

Plus en détail

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE Habitat, bureaux, commerces : le W conjugue les trois fondamentaux de l urbain. Dans cet esprit, Vauban Immobilier, Scharf Immobilier, GIPA et Rive Gauche CB Richard

Plus en détail

en parle débats en magasin bien vieillir chez soi : cela se prépare! PARIS-BEAUBOURG 07 septembre 2006

en parle débats en magasin bien vieillir chez soi : cela se prépare! PARIS-BEAUBOURG 07 septembre 2006 MAISon en parle débats en magasin bien vieillir chez soi : cela se prépare! MAISon PARIS-BEAUBOURG 07 septembre 2006 Leroy Merlin Source réunit des chercheurs, des enseignants et des profession- en parle

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : 1 Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 6 Parc de logement social dans l agglomération : 18 354 au 1 er janvier 2011 Aide financière

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Panorama de la gestion de patrimoine» 4 ème partie : L investissement immobilier Fiscalité de l immobilier François Longin 1 www.longin.fr Plusieurs niveaux

Plus en détail

Le «bail solidaire» : une alternative à l encadrement des loyers

Le «bail solidaire» : une alternative à l encadrement des loyers PROPOSITION Projet de loi Logement et Urbanisme LOCATION Le «bail solidaire» : une alternative à l encadrement des loyers loi 1989 C.C.H. Une proposition pour accroître l offre locative à loyers maîtrisés.

Plus en détail

EXPERTISE. Motel One Brussels, Bruxelles, Belgique Architecte : SM Archi 2000 Victor Demeester

EXPERTISE. Motel One Brussels, Bruxelles, Belgique Architecte : SM Archi 2000 Victor Demeester 106 Motel One Brussels, Bruxelles, Belgique Architecte : SM Archi 2000 Victor Demeester 107 Le Groupe BESIX Développement Immobilier Développement Immobilier 108 BESIX RED développement en vitesse de croisière

Plus en détail

Situation et comparaison des Agences Immobilières sociales en province de Luxembourg en 2008

Situation et comparaison des Agences Immobilières sociales en province de Luxembourg en 2008 Situation et comparaison des Agences Immobilières sociales en province de Luxembourg en 2008 Il semble utile de comparer nos AIS par rapport aux données du Fonds du Logement Wallon, du moins pour les années

Plus en détail

Comment se traduisent nos valeurs dans le projet de l association? Intervention de Patrick Stelandre Directeur Idée 53. Les jeudis de l hémicycle

Comment se traduisent nos valeurs dans le projet de l association? Intervention de Patrick Stelandre Directeur Idée 53. Les jeudis de l hémicycle Comment se traduisent nos valeurs dans le projet de l association? Intervention de Patrick Stelandre Directeur Idée 53 Les jeudis de l hémicycle Parlement Francophone Bruxellois Le 29 novembre 2012 1 Deux

Plus en détail

Crédit à la consommation Régi par la loi du 12 juin 1991

Crédit à la consommation Régi par la loi du 12 juin 1991 Crédit à la consommation Régi par la loi du 12 juin 1991 Prospectus n 8 Valable à partir du 01 février 2008 Les taux mentionnés dans ce prospectus sont repris à titre d exemple. Pour connaître les conditions

Plus en détail

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3467-1 Chapitre 1 LES RELATIONS BANCAIRES : COMPTES, COFFRE, EMPRUNTS Le compte courant Les comptes courants

Plus en détail

CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE. Bulletin des interpellations et des questions orales

CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE. Bulletin des interpellations et des questions orales CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE Bulletin des interpellations et des questions orales Commission des finances, du budget, de la fonction publique, des relations extérieures et des affaires générales

Plus en détail

STRUCTURES CONSEIL ORGANISME COMPETENCE CONTACT SITE INTERNET

STRUCTURES CONSEIL ORGANISME COMPETENCE CONTACT SITE INTERNET FICHIER CONTACTS STRUCTURES CONSEIL Agence Départementale d'information sur le Logement - ADIL 1, Ch de ronde du Fort Griffon - Entrée C La vocation de l ADIL est d offrir gratuitement aux habitants du

Plus en détail

VOUS ÊTES TUTEUR D UNE PERSONNE MAJEURE

VOUS ÊTES TUTEUR D UNE PERSONNE MAJEURE VOUS ÊTES TUTEUR D UNE PERSONNE MAJEURE LES PREMIÈRES DÉMARCHES Devenir tuteur familial Une gestion prudente et avisée Vous venez d être nommé tuteur d un majeur à protéger La tutelle est un régime de

Plus en détail

Déclaration IPP 2015. Conférence de presse. Johan Van Overtveldt. 28 avril 2015 North Galaxy. Ministre des Finances

Déclaration IPP 2015. Conférence de presse. Johan Van Overtveldt. 28 avril 2015 North Galaxy. Ministre des Finances Déclaration IPP 2015 Conférence de presse Johan Van Overtveldt Ministre des Finances 28 avril 2015 North Galaxy 1 Agenda Rentrées des déclarations La déclaration 2015 Nouveau calcul d impôt Montant épargne-pension

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS Volet 2 - Les options résidentielles LES OPTIONS RÉSIDENTIELLE La Fiche d information à l intention des parents porte sur différents sujets susceptibles d

Plus en détail

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Les retraités et leur logement Maison de la Chimie, 18 novembre 2013 La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Anne Sophie Grave

Plus en détail

Petit-déjeuner conférence ADL Comblain-au-Pont

Petit-déjeuner conférence ADL Comblain-au-Pont Petit-déjeuner conférence ADL Comblain-au-Pont LES AIDES FINANCIERES 09/11/2012 1 STRUCTURE DE L EXPOSE 1. Agence de Stimulation Economique (ASE) A. Bourse de préactivité B. Bourse Innovation C. Bourse

Plus en détail