Lucette Girardon-Tournier, Conseillère déléguée aux Ages de la Vie Roger Porcheron, Vice président à l Habitat

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lucette Girardon-Tournier, Conseillère déléguée aux Ages de la Vie Roger Porcheron, Vice président à l Habitat"

Transcription

1

2 Ouverture de l Atelier : Lucette Girardon-Tournier, Conseillère déléguée aux Ages de la Vie Roger Porcheron, Vice président à l Habitat Atelier du PLH - 4 février

3 À découvrir : «Les 80 ans de ma Mère» exposition photos de Sylvie Roche À savourer : La Lily Ligue d improvisation lyonnaise Atelier du PLH - 4 février

4 PROGRAMME 9h15 Ouverture de l Atelier : Lucette Girardon-Tournier, conseillère déléguée aux Ages de la Vie, et Roger Porcheron, Vice-président à l Habitat INTRODUCTION 9h30 10h00 L impact du vieillissement de la population sur les besoins en logement dans ViennAgglo, Bruno Lyonnaz, Bureau d études Géodes L action du Conseil Général de l Isère : Agnès Finet, Direction Santé Autonomie et Annie Barbier, Direction Territoriale Isère Rhodanienne L ADAPTATION DU PARC EXISTANT POUR LE MAINTIEN A DOMICILE 11h00 L adaptation des logements privés : quels travaux et quelles aides? Edith Dumazot, Habitat et Développement Isère Savoie 11h45 L adaptation des logements sociaux : quelles stratégies mises en place par les bailleurs sociaux? Raphaël Esteoulle, Responsable de la Maintenance à Advivo Carole Pruvost, Directrice d Agence OPAC 38 à Roussillon Atelier du PLH - 4 février

5 PROGRAMME AGIR DANS LE PARC EXISTANT : L HABITAT PARTAGE ET AUTRES PISTES 13h30 L habitat partagé : le logement de jeunes chez des personnes âgés Françoise Colombel, DIGI QUELS PROJETS D HABITAT POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES AGEES 14h15 14h30 Les normes d accessibilité dans le neuf (rappels) Cécile Geourjon, Service Habitat de ViennAgglo L expérience des MARPA dans le département de l Ain Guillaume Verne, MSA Ain Rhône 15h15 De la résidence sénior au projet intergénérationnel : témoignage de l OPAC 38 Karima Plancher, Directrice du Développement OPAC38 16h30 17h00 Conclusion de l Atelier Fin des échanges Atelier du PLH - 4 février

6 L impact du vieillissement sur les besoins en logements Eléments de contexte dans ViennAgglo Bruno Lyonnaz, Bureau d études Géodes Atelier du PLH - 4 février

7 LE CONTEXTE DEMOGRAPHIQUE DE VIENNAGGLO ViennAgglo : pers. de plus de 60 ans en 2010 (soit 22.2%, Isère : 20.8%): 9600 pers. entre ans et 5500 pers. de 75 ans et + Forte croissance des personnes de + de 60 ans : +2.5%/an entre 1999 et 2010 (+0.5%/an pour l ensemble de la population de ViennAgglo) 25% 20% Evolution de la structure de la population de VIENNAGGLO (Sources : Insee, Recensements de la population - Etat civil) 20,6% 20,4% 19,5% 17,8% 22% 20,6% 19,9% 19,2% 15% 10% 5% 11,9% 14,1% 5,9% 8,1% 0% 0-14 ans ans ans ans ans 75 ans ou Atelier du PLH - 4 février

8 LE CONTEXTE DEMOGRAPHIQUE DE VIENNAGGLO Une part plus élevée de plus de 60 ans à Vienne (24.2%) par rapport aux 17 autres communes (20.6% en moyenne) Atelier du PLH - 4 février

9 LE CONTEXTE DEMOGRAPHIQUE DE VIENNAGGLO LES PERSPECTIVES D EVOLUTION (projections Insee Omphale) Près de 30% de plus de 60 ans en 2030 (26% en 2020) Nette progression de la part des + 70 ans à partir de 2015, des plus de 80 ans à partir de 2025 Projection démographique- Evolution du poids des tranches d âge de + de 60 ans dans la population ViennAgglo - Source: INSEE-Omphale v8 35,0% 30,0% 25,0% 20,0% 15,0% 10,0% 5,0% 27,6% 25,8% 24,0% 21,8% 29,6% ,0% ans ans ans ans Total + 60 ans DES BESOINS EN LOGEMENTS PLUS IMPORTANTS ET PLUS DIVERSIFIES Atelier du PLH - 4 février

10 LES CONDITIONS DE LOGEMENT DES PUBLICS AGES Une majorité de propriétaires-occupants parmi les + de 65 ans (63% contre 55% pour l ensemble des ménages) 53% des ménages âgés de +65 ans sont logés en maison, 47% en appartement. 46% des ménages de 80 ans et plus sont logés en maison. Ensemble des ménages de ViennAgglo Statut d'occupation des ménages de ViennAgglo selon l'âge de la personne de référence (Insee 2010) Hors personnes logées en Ehpad 55% 20% 22% 1% 2% Ensemble des ménages de plus de 65 ans 63% 11% 23% 1% 2% 80 ans ou plus 59% 14% 23% 1% 3% 65 à 79 ans 65% 10% 23% 1% 1% 55 à 64 ans 70% 10% 18% 1% 1% Propriétaire Locataire ou sous-locataire d'un logement locatif privé Locataire ou sous-locataire d'un logement locatif social Locataire ou sous-locataire d'un logement loué meublé Logé gratuitement Atelier du PLH - 4 février

11 LES CONDITIONS DE LOGEMENT DES PUBLICS AGES Des contextes différents selon le profil des communes ensemble des ménages de Vienne Statut d'occupation des ménages de Vienne selon l'âge de la personne de référence (Insee 2010) 37% 27% 32% 2% 2% ensemble des ménages de Pont-Evèque Statut d'occupation des ménages de Pont-Evèque selon l'âge de la personne de référence (Insee 2010) 40% 18% 39% 1% 2% 1% 80 ans ou plus 46% 19% 32% 2% 80 ans ou plus 46% 17% 33% 4% 65 à 79 ans 46% 14% 37% 2% 65 à 79 ans 51% 10% 38% 2% 1% 2% 55 à 64 ans 52% 15% 30% 2% 55 à 64 ans 48% 10% 38% 2% Propriétaire Locataire HLM Logé gratuitement Locataire privé Locataire d'un logement loué meublé Propriétaire Locataire HLM Logé gratuitement Locataire privé Locataire d'un logement loué meublé Statut d'occupation des ménages de Chasse-sur-Rhône selon l'âge de la personne de référence (Insee 2010) ensemble des ménages de Chasse-sur-Rhône 54% 12% 31% 3% Ensemble des ménages de commune rurale Statut d'occupation des ménages AUTRES COMMUNES selon l'âge de la personne de référence (Insee 2010) 82% 12% 4% 2% 2% 80 ans ou plus 64% 6% 28% 2% 80 ans ou plus 88% 5% 2% 5% 65 à 79 ans 68% 6% 25% 1% 65 à 79 ans 92% 5% 2% 1% 55 à 64 ans 91% 6% 1% 55 à 64 ans 66% 11% 22% 1% Propriétaire Locataire privé Locataire HLM Logé gratuitement Propriétaire Locataire ou sous-locataire d'un logement loué vide non HLM Locataire ou sous-locataire d'un logement loué vide HLM Logé gratuitement Atelier du PLH - 4 février

12 LES CONDITIONS DE LOGEMENT DES PUBLICS AGES Parc locatif social : des enjeux spécifiques à ViennAgglo 12% des demandeurs de logements locatifs sociaux ont plus de 60 ans (env. 180 ménages) 11.5% des entrants dans le parc locatif social (70 ménages en 2012) 28% des ménages locataires du parc social de ViennAgglo ont plus de 65 ans (locataire en titre) contre 20% en Isère. Parc privé 2700 ménages propriétaires-occupants de plus de 60 ans éligibles aux aides de l Anah, - dont 52% âgés de 75 ans et plus - dont 63% disposant de ressources limitées («sous plaf. Très modestes) Propriétaires-occupants de ViennAgglo de plus de 60 ans sous plafonds de ressources Anah Plaf. Très modestes Plaf. Modestes Atelier du PLH - 4 février Total ANS ANS ET TOTAL Source : filocom 2011 (plafond Anah 2013)

13 LE PARCOURS RESIDENTIEL DES PUBLICS AGES Services d'accompagnement et d'aide à domicile (SAAD) Service de Soins Infirmiers à domicile (SSIAD) Portage de repas Service de transport et d'accompagnement à domicile Accueil de jour dans établissements Foyers Logements (non médicalisés) Equipe Spécialisée Alzheimer à Domicile (ESAD) MAINTIEN A DOMICILE SÉQUENTIEL ENTRE LE DOMICILE ET L'ÉTABLISSEMENT HÉBERGEMENT EN ÉTABLISSEMENT Actions / Aides pour adapter les logements dans parc privé et parc public Télé-alarme Animations Hébergement temporaire Place en EHPAD Accueil Spécial Alzheimer Place EHPAD Accueil permanent Atelier du PLH - 4 février

14 L OFFRE EN ETABLISSEMENT DANS VIENNAGGLO Près de 500 places existantes en Ehpad projetées Peu d offre en foyer-logements (pour personnes âgés non-dépendantes) commune Jardin Vienne structure La Bastide de Jardin Victor Hugo Foyerlogements L'Argentière 23 Notre Dame de l'isle Centre Hospitalier de Vienne Lucien Hussel Acueil de jour Ehpad (dt 14 en Unité Psychogériatrique) 85 (dt 19 en Unité Psychogériatrique) 82 (à terme) Chasse-sur- Rhône EN PROJET 80 (au moins) Eyzin-Pinet EN PROJET + Résidence Sénior? 80 (au moins) *source : CERDA Atelier du PLH - 4 février

15 DES BESOINS DIVERSIFIES... Diversité des personnes, des situations, évolutivité des besoins et des parcours Pas de «réponse» unique... Un éventail de solutions et réponses à mettre en œuvre... ADAPTATION DU PARC EXISTANT : DES ENJEUX DOMINANTS Le maintien à domicile est le choix premier de la majorité des personnes âgées Les enjeux quantitatifs sont très importants au regard de l évolution du contexte démographique de ViennAgglo La prise en compte des besoins en termes de maintien à domicile ne se limite pas à l adaptation des logements/immeubles vis-à-vis de l accessibilité : Services : aide à domicile, portage de repas, soins à domicile, téléalarme, etc. «Qualité» de l environnement social, urbain, etc. (proximité des équipements-services, animation, transports, etc.) Adaptation / risque de précarité énergétique... Atelier du PLH - 4 février

16 DES ENJEUX DE DEVELOPPEMENT D UNE OFFRE NEUVE ADAPTEE Le développement d une offre de neuve de logements adaptés à l accueil de publics âgés est une réponse complémentaire, mais non substituable, aux actions dans le parc existant occupé par des publics âgés En amont, une indispensable analyse des besoins locaux, La nécessité d associer et de faire participer les publics âgés à la mise en place des projets ( acceptation, appropriation des solutions proposées) Développement depuis une vingtaine d années d un panel diversifié de solutions et d expériences en construction neuve (Normes d accessibilité dans programmes neufs depuis la Loi Handicap 2005, programmes intergénérationnels, Petites Unités de Vie, Marpa, etc.) Une tendance : l intergénérationnel Atelier du PLH - 4 février

17 L action du Conseil Général de l Isère Agnès Finet, Direction Santé Autonomie Annie Barbier Direction Territoriale Isère Rhodanienne Atelier du PLH - 4 février

18 Les démarches du Conseil général de l Isère Direction de la santé et de l autonomie mardii 4 février

19 Faciliter le maintien des personnes en manque ou en perte d autonomie dans un logement adapté à leurs besoins et dans un environnement accessible Veiller à une intégration dans la cité des personnes âgées et des personnes en situation de handicap Direction de la santé et de l autonomie mardii 4 février

20 2 actions structurantes du schéma dans le cadre du maintien de l autonomie et de la vie sociale o Fiche action 2.2 : développer le logement adapté o Fiche action 2.3 : promouvoir les formes d habitat partagé pour les personnes dépendantes Direction de la santé et de l autonomie mardii 4 février

21 Les démarches engagées : 1 Elaboration d un guide pédagogique pour accompagner des projets innovants 2 Dispositif départemental d aide individualisée à l adaptation du logement Direction de la santé et de l autonomie mardii 4 février

22 Démarche d élaboration d un guide pédagogique pour accompagner des projets innovants Direction de la santé et de l autonomie mardii 4 février

23 Ambition : être un outil d aide à la décision mis à disposition des directions territoriales pour appréhender au mieux les besoins à la bonne échelle et pouvoir analyser les opérations projetées en terme de montage et de faisabilité économique Méthode : travail réalisé à partir de 4 projets en réflexion sur les territoires du Trièves, Grésivaudan et Sud-Grésivaudan Direction de la santé et de l autonomie mardii 4 février

24 À quel public s adresse-t on? Quels besoins identifiés? Quel contexte territorial? Quelle offre en présence? Quelle adéquation du site envisagé avec la réponse aux besoins? Direction de la santé et de l autonomie mardii 4 février

25 «L'autonomie est définie par la capacité à se gouverner soi-même. Elle présuppose la capacité de jugement, c'est-à-dire la capacité de prévoir et de choisir, et la liberté de pouvoir agir, accepter ou refuser en fonction de son jugement. Cette liberté doit s'exercer dans le respect des lois et des usages communs. L'autonomie d'une personne relève ainsi à la fois de la capacité et de la liberté» Direction de la santé et de l autonomie mardii 4 février

26 Profil national : un niveau moyen de retraite au niveau national de Des services qui représentent près de 40% de la retraite (en incluant les portages de repas). Une APA qui ne vaut que pour les personnes dépendantes. Un reste à vivre qui doit couvrir notamment les frais médicaux. Direction de la santé et de l autonomie mardii 4 février

27 Où habite les personnes concernées? milieu rural/urbain quel typologie d habitat (part des logements individuels) localisation des personnes de plus de 65 ans Focus sur le territoire Isère Rhodanienne : Type habitat dominant habité par les personnes âgées de 65 à 79 ans: maison (68,5 à 80 %) (pour l Isère : 59 %) Type habitat dominant habité par les personnes âgées de 80 ans et + maison (58,5 à 80 %) (pour l Isère : 52 %) Direction de la santé et de l autonomie mardii 4 février

28 Les différentes questions à se poser : - la présence de services sur le territoire (commerces, services, professionnels de santé, intervention d un organisme à domicile, etc...) - l accessibilité aux transports : proximité d une gare, présence d un réseau de transport en commun. - l offre déjà présente sur le territoire (présence d un établissement à destination des personnes âgées dépendantes, présence d un établissement à destination des personnes âgées non dépendantes, offre de logements sociaux. Direction de la santé et de l autonomie mardii 4 février

29 Faisabilité économique Quels besoins? Maintien à domicile et prolongement de l autonomie Potentialité du site Isolement Pb mobilité Evolution vie sociale Services accompagnement Localisation Accessibilité service Environnement social Direction de la santé et de l autonomie mardii 4 février

30 Dispositif départemental d aides individuelles Direction de la santé et de l autonomie mardii 4 février

31 3 principes d intervention o aide à la personne âgée pour l adaptation et la sécurisation du logement o aide pour l adaptation du logement au titre de l accueil familial o aide à destination des copropriétaires afin de favoriser la réalisation de diagnostic accessibilité des parties communes Direction de la santé et de l autonomie mardii 4 février

32 2 objectifs o prévenir les risques et l accroissement de la dépendance o prévenir les entrées en établissement Direction de la santé et de l autonomie mardii 4 février

33 Les travaux ne doivent pas être réalisés ou en cours de réalisation au moment du dépôt de la demande Les travaux doivent être réalisés par des professionnels du bâtiment inscrits soit au registre du commerce, soit au répertoire des métiers Le bénéficiaire doit produire une facture acquittée originale de réalisation des travaux Direction de la santé et de l autonomie mardii 4 février

34 Bénéficiaires : Propriétaire, locataire, usufruitier occupant à titre principal le logement En 2013 : 64 % propriétaires, 36 % locataires parc public Conditions d éligibilité : être âgé de plus de 60 ans et justifier d un GIR 5 ou 6 ou être âgé de plus de 75 ans et disposer d un Revenu fiscal de référence inférieur au plafond de pour 1 personne en Travaux subventionnés : ceux relatifs à l adaptation au regard du vieillissement et de la perte d autonomie : en 2013 adaptation des sanitaires (88%), monte escalier (6 %), cheminement extérieur (1% ), volets électriques (4%), création chambre RDC (1%) Montant de la subvention : 80% du montant HT des travaux subventionnés avec un plafond de l aide de 1000 euros. Délai de 3 ans pour le dépôt d une nouvelle demande A ce jour : 545 personnes ont bénéficié d une aide pour un montant total de % des demandeurs bénéficient de l Aide Personnalisée d Autonomie APA La moyenne d âge des demandeurs est de 80 ans Direction de la santé et de l autonomie mardii 4 février

35 Bénéficiaires : les familles d accueil bénéficiant d un agrément en cours de validité Travaux subventionnés : travaux d adaptation et d amélioration du logement Montant de la subvention : 80% du montant HT des travaux subventionnés par place agréée. Aide plafonnée à euros par place agréée Délai de 3 ans pour le dépôt d une nouvelle demande A ce jour, 16 personnes ont bénéficié d une aide au tire de l accueil familial pour un montant total de Direction de la santé et de l autonomie mardii 4 février

36 Bénéficiaires : copropriétés privées et publiques Eligibilité : copropriétés ayant des occupants âgés de plus de 75 ans ou des occupants bénéficiant des prestations APA et PCH dom Objet de l aide : prestations intellectuelles de production d un diagnostic et de prescriptions pour l amélioration du cadre bâti (parties communes) en lien avec les problématiques de perte d autonomie et de handicap des occupants. Montant de l aide : aide forfaitaire de euros A ce jour 1 copropriété à bénéficié de l aide pour un montant de Direction de la santé et de l autonomie mardii 4 février

37 Information sur le dispositif Accompagnement des demandeurs Vérification de la complétude des dossiers de demande Avis technique sur les travaux projetés Suivi de la réalisation des travaux Direction de la santé et de l autonomie mardii 4 février

38 40 aides ont été attribuées depuis le début du dispositif en 2010, réparties sur tout le territoire Isère Rhodanienne. Pour la communauté d agglomération du Pays Viennois : 10 aides ont été attribuées en majorité à des propriétaires pour des travaux de sanitaires (9) et de mise en place de monte escalier (1) : Chasse sur Rhône : 3 Les Côtes d Arey : 1 Reventin Vaugris : 1 Vienne : 2 Saint Sorlin de Vienne : 1 Eyzin Pinet : 1 Seyssuel : 1 Direction de la santé et de l autonomie mardii 4 février

39 Loi du 20/07/2001 modifiée par la loi du 31/03/2003 Annie Barbier Mardi 4 février 1

40 Les frais de personnel d aide à domicile La téléalarme Les frais de portage de repas Les frais d hygiène Certaines aides techniques (une délibération du Conseil général de l Isère en fixe la liste) Des dépenses d adaptation de l habitat L accueil de jour L hébergement temporaire L accueil familial Annie Barbier Mardi 4 février 2

41 Un plafond national déterminé pour chaque groupe iso-ressources (au 01/04/2013) GIR 1=1304,84 GIR 2=1118,43 GIR 3= 838,82 GIR 4= 559,22 Un plan d aide selon les besoins de la personne Un ticket modérateur peut être laissé à la charge du bénéficiaire en fonction de ses ressources Annie Barbier Mardi 4 février 3

42 En résumé en Isère rhodanienne et sur ViennAgglo En Isère rhodanienne : 1821 bénéficiaires APA à domicile Dont + 75 ans = 1599 Dont 70,24% Gir4 14,77% Gir3 13,40% Gir2 1,59% Gir1 Sur le territoire de ViennAgglo: 976 bénéficiaires sur 1821 = 53,6% Annie Barbier Mardi 4 février 4

43 L ADAPTATION DU PARC EXISTANT POUR LE MAINTIEN A DOMICILE L adaptation des logements privés : Edith Dumazot, Habitat et Développement Isère-Savoie Atelier du PLH - 4 février

44 Adapter un logement aux besoins de la personne âgée 1. Le cadre réglementaire 2. Le rôle de l opérateur au domicile de la personne âgée. Un accompagnement personnalisé. Des conseils techniques. Des financements pour les travaux 3. Des exemples d adaptation

45 Le cadre réglementaire Cadre réglementaire des bâtiments d habitation Loi n du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées Décret n du 17 mai 2006 modifié par le décret n du 11 septembre 2007 et le décret n du 30 avril 2009 Définition de la notion d accessibilité L accessibilité est une des conditions primordiales pour que tous puissent exercer les actes quotidiens. L accessibilité résulte de l adéquation entre une personne, avec ses aptitudes et ses difficultés, et un environnement. Prise en compte de tous les handicaps L article 2 de la loi de 2005 redéfinit la notion de handicap afin de l étendre à tous les types de handicaps et non plus au seul handicap moteur: déficience visuelle, déficience auditive, déficience psychique ou déficience motrice

46 Le rôle de l opérateur au domicile de la personne âgée Un accompagnement personnalisé -Visite à domicile -Evaluation des besoins en terme de travaux à court terme et à plus long terme -Des solutions en lien avec les partenaires (assistance sociales du Conseil Général, des caisses de retraite, ergothérapeutes ), les services à domicile, la famille

47 Le rôle de l opérateur au domicile de la personne âgée Des conseils techniques -Propositions d aménagements, croquis d état des lieux et projet intégrant les normes réglementaires et les besoins de la personne ( transformer les sanitaires, installer une rampe ou un monte escalier, motoriser les volets, faciliter les déplacements intérieurs et /ou extérieur ) -Définition du programme de travaux selon les souhaits de la personne

48 LA CHAMBRE Espace d usage: 0,80 m X 1,30 m Il permet à une personne en fauteuil ou utilisant une canne, de pouvoir se positionner au droit d un équipement pour l utiliser. Le transfert devient également possible. Espace de manœuvre: Φ 1,50 m Il permet de s orienter et de faire demi tour (hors débattement de la porte)

49 LE CABINET D AISANCE

50 LA SALLE D EAU

51 LA SALLE D EAU AVEC WC

52 ADAPTABILITE DE LA SALLE D EAU

53 Le rôle de l opérateur au domicile de la personne âgée Des financements pour les travaux -Recherche et estimation des financements -Subventions -Prêts -Avantage fiscaux -Constitution et dépôt des demandes d aide aux différents financeurs -Suivi des dossiers jusqu à la réalisation des travaux et solde des subventions

54 - Les aides de l ANAH Les subventions Nombre de personnes composant le ménage Ménages aux ressources très modestes ( ) RFR Travaux pour l autonomie de la personne Ménages aux ressources modestes ( )RFR Travaux pour l autonomie de la personne % montant HT des travaux % montant HT des travaux % montant HT des travaux % montant HT des travaux Justificatifs de la perte d autonomie obligatoire: -Evaluation de la perte d autonomie en groupe iso-ressource (GIR) réalisée soit par les assistantes sociales du Conseil Général dans le cadre du dossier APA soit par la CARSAT -Diagnostic autonomie (avec croquis, photos et descriptif des travaux) ou rapport d ergothérapeute

55 Les subventions - L aide du Conseil Général de l Isère Bénéficiaires: -Etre âgé de plus de 60 (GIR 5 ou 6) ou âgé de plus de 75 ans -Avoir un RFR pour 1 personne < ou pour 2 personnes RFR< Montant de la subvention: -80% du montant HT des travaux plafonné à 1000 /foyer - Les caisses de retraite CARSAT, CNRACL, RSI Ces dossiers sont également sous condition de ressource et sont montés au cas par cas selon la situation des personnes - L APA Si les personnes ne sont pas au maximum des aides humaines, une aide aux travaux peut être envisagée (en lien avec l AS du CG38)

56 Mise en place d un monte escalier Projet réalisé chez une personne retraitée vivant seule depuis le décès de son mari, propriétaire de sa maison (résidence principale). La demande concerne la mise en place d un monte escalier pour une meilleure accessibilité au 1 er (niveau de l habitation.) Plan de financement : L installation du monte escalier : TTC. La participation de l Anah se monte à Pas d aide de la caisse de retraite Carsat, Madame est en GIR 4 ; pas de résiduel APA. La propriétaire a gardé à sa charge (apport personnel) Crédit d impôt : 25% sur le reste à charge de la fourniture TTC 32

57 L ADAPTATION DU PARC EXISTANT POUR LE MAINTIEN A DOMICILE L adaptation des logements sociaux : M. Esteoulle Responsable maintenance -ADVIVO Atelier du PLH - 4 février

58 Programme d Adaptation et d Aménagement des Salles de Bains 04/02/14 04 février ViennAgglo Programme d Adaptation et d aménagement des Salles de Bains 1

59 Programme d Adaptation et d Aménagement des Salles de Bains 04/02/14 2 Introduction En 2001, un constat était réalisé au niveau national sur la proportion toujours plus importante de personnes âgées dans la population française et des difficultés qu elles pouvaient rencontrer à se maintenir à leur domicile. Fort de ce constat, Advivo a mis en place un programme d adaptation et d aménagement des salles de bains Création du programme d adaptation et d aménagement des salles de bains, montage financier avec le Conseil Régional salles de bains adaptées salles de bains adaptées Le Conseil Régional retire son financement, transfert des compétences au Conseil Général 2008 Peu de subvention du Conseil Général, ce qui ralentit le programme Le Conseil d Administration d Advivo vote une délibération, un nouveau montage financier demande une participation financière suivant le niveau de ressources, et à condition de pouvoir justifier avec un certificat médical les travaux et que la taille du logement n excède pas le T3, au delà la participation financière est intégrale logements ont bénéficié d un réaménagement de leurs salles de bains salles de bains ont été entièrement réaménagées. Les conditions de participation au programme changent, désormais il faut avoir plus de 65 ans et avoir un logement dans la taille n excède pas le T3. Désormais la prise en charge est totale salles de bains ont également bénéficié du Programme de Réaménagement des Salles de Bains salles de bains ont bénéficié d un réaménagement.

60 Programme d Adaptation et d Aménagement des Salles de Bains 04/02/14 Description du programme Ce programme donne la possibilité aux locataires d Advivo âgés de plus de 65 ans, d adapter leur salle de bains en fonction de leur besoin et de leur niveau d autonomie. Pour l essentiel, il consiste à remplacer la baignoire par une douche équipée pour les personnes âgées : - Barres de maintien - Strapontin de sécurité Après avoir monté un dossier avec nos services, un technicien d Advivo effectuera une visite du logement pour évaluer les travaux à réaliser. Lors de cette visite, il établira un plan de la salle de bains avec les changements à réaliser. Les conditions pour bénéficier du programme : - Être âgé de plus de 65 ans - Avoir un certificat médical justifiant de l opération - Ne pas louer un appartement plus grand qu un T3 3

61 Programme d Adaptation et d Aménagement des Salles de Bains 04/02/14 Réalisations 4

62 Programme d Adaptation et d Aménagement des Salles de Bains 04/02/14 Réalisations 5

63 L ADAPTATION DU PARC EXISTANT POUR LE MAINTIEN A DOMICILE L adaptation des logements sociaux : Carole Pruvost, Directrice d Agence à Roussillon OPAC 38 Atelier du PLH - 4 février

64 ÉMETTEUR : C PRUVOST DATE 4 FEVRIER 2014 Stratégie pour l amélioration de l accessibilité du patrimoine de l OPAC38 1

65 Préambule objectifs de la démarche Définir une stratégie concernant l adaptation des logements du patrimoine de l OPAC38 au vieillissement de la population et au handicap : compte tenu de données d occupation sociale, compte tenu de l environnement de chaque groupe (desserte en services de proximité), compte tenu des potentiels de prise en compte du vieillissement ou du handicap dans les attributions de logements, quelles priorités : quels sites, quels logements dans les sites quelle programmation de travaux ; quelle articulation travaux d adaptation travaux d accessibilité 2

66 Données générales sur le vieillissement et le handicap 3

67 Etat des lieux et segmentation du patrimoine Analyse portant sur logements pour lesquels l ensemble des informations sont disponibles 4

68 Méthode - Cotation des sites Cotation «bâti», 2 items : - accessibilité de l immeuble (à l entrée de l immeuble) ; - accessibilité des logements à l intérieur de l immeuble (depuis le hall) S appuie sur un recensement réalisé en interne dans le cadre d un groupe de travail «accessibilité» au sein d ABSISE géré dans ABYLA Cotation «quartier», 2 items : - desserte en transports en communs et modes doux - niveau d équipements (commerces et services) S appuie sur la grille de cotation «attractivité» du PSP Cotation «démographie», 1 item : - âge de la population 5

69 Méthode - Cotation des sites 6

70 Un premier acquis - Profil de chaque site 7

71 Résultats bruts : Environnement des sites Desserte en transports en communs et modes doux - cotation du patrimoine Part du patrimoine 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% 64 % du patrimoine bien desservi en transports doux Cotation 8

72 Résultats bruts : Environnement des sites (2) Niveau d'équipement - cotation du patrimoine Part du patrimoine 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% 58 % du patrimoine bien pourvu en équipements et services de proximité Cotation 9

73 Résultats bruts : Age de la population anticipation du vieillissement Age de la population - cotation du patrimoine Part du patrimoine 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Cotation 10

74 Résultats bruts : Accessibilité de l immeuble Accessibilité de l'immeuble - cotation du patrimoine Part du patrimoine 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% 350 sites totalisant logements sont entièrement accessibles au niveau des entrées 110 autres sites comportent certaines entrées accessibles qui correspondent à logements Cotation 11

75 Résultats bruts : Accessibilité à l intérieur de l immeuble Accessibilité des logements dans l'immeuble - cotation du patrimoine Part du patrimoine 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Cotation 71% du patrimoine présentant des contraintes fortes pour le déplacement à l intérieur de l immeuble : le maillon faible dans la chaîne de l accessibilité! 12

76 Adéquation vieillissement caractéristiques du bâti Ensemble des sites Une population à enjeu au regard du maintien à domicile à moyen et long terme plutôt présente dans les immeubles présentant des contraintes fortes de déplacement à l intérieur de l immeuble Un vieillissement pas particulièrement marqué dans les sites favorables en accessibilité immeuble et logement Des entrées d immeuble accessibles qui se heurtent parfois à de fortes contraintes pour accéder au logement Lorsque les déplacements à l intérieur de l immeuble sont faciles, l accès à l entrée l est aussi 13

77 Cibles proposées Sites dans des environnements favorables (cotation «quartier» 3 ou 4) Un patrimoine propice pour l adaptation du logement au handicap Création d ascenseurs extérieurs? Offre de logements accessibles pouvant répondre à des mutations internes à un site 500 logements pouvant devenir entièrement accessibles par le seul traitement des entrées 14

78 Cibles proposées Sites dans des environnements peu favorables (cotation «quartier» 1 ou 2) Pour les sites dans des environnements peu favorables, des actions peuvent néanmoins être envisagées : Offre de logements accessibles pouvant répondre à des mutations internes à un site 400 logements pouvant devenir entièrement accessibles par le seul traitement des entrées 15

79 BILAN GLOBALE SUR VIENNE AGGLO Desserte en Accessibilité Groupe transports en Niveau Age de la Accessibilité des logements Nombre de communs et équipement population immeuble dans logements Type d'habitat modes doux l'immeuble 31 - Le Château * CHASSE-SUR-RHONE Collectif 55 - Les Espinasses * CHASSE-SUR-RHONE Collectif Les Georgelières * CHASSE-SUR-RHONE Collectif Les Barbières * CHASSE-SUR-RHONE Collectif L'Hélios * CHASSE-SUR-RHONE Collectif Chemin des Barbières * CHASSE-SUR-RHONE Collectif Eole * CHASSE-SUR-RHONE Collectif Le Cantonnement * CHASSE-SUR-RHONE Maison individuelle Le Hameau * CHASSE-SUR-RHONE Maison individuelle Le Signal * CHASSE-SUR-RHONE Collectif Quartier du Château * CHASSE SUR RHONE 3 2 nc nc nc 0 Collectif La Colombette * CHONAS L'AMBALLAN Semi-collectif Résidence Les Erables * ESTRABLIN Collectif Le Prainay II * ESTRABLIN Maison individuelle Le Prainay I * ESTRABLIN Collectif Rés. les Lauriers * EYZIN-PINET Collectif Les Tilleuls * JARDIN Maison individuelle Lotissement Bérardier * JARDIN Maison individuelle Rés. du Cèdre Vert * MOIDIEU-DETOURBE Collectif Rés. La Source * MOIDIEU-DETOURBE Collectif 28 - Résidence Les Gentianes * PONT-EVEQUE Collectif Résidence des Lys * REVENTIN-VAUGRIS Semi-collectif Le Clos Vert * SEPTEME Collectif Les Tournesols * SEPTEME Collectif Les Tournesols * SERPAIZE Collectif Les Serventières * VILLETTE-DE-VIENNE Collectif Les Serventières II * VILLETTE DE VIENNE Semi-collectif TOTAL LOGTS

80 STRATEGIE et ADAPTATION DU LOGEMENT Pour le maintien à Domicile Des Personnes âgées Et/ou handicapées Au sein du patrimoine de l OPAC 38 17

81 ADAPTATION DU LOGEMENT L OPAC 38 a signé une convention de partenariat avec le PACT de l Isère. Cette convention a pour objet de définir des conditions dans lesquelles le PACT de l Isère interviendra pour répondre aux demandes d adaptation de logement des personnes âgées ou handicapées, dans le cadre d une mission d assistance qui lui est confiée par l OPAC 38. La mission se déroule en différentes étapes successives : Etape 1 Elaboration du projet technique et vérification de l éligibilité aux aides Etape 2 Montage et suivi des demandes de financement 18

82 ADAPTATION DU LOGEMENT Les travaux engagés par l OPAC 38 dans les logements pour permettre le maintien des personnes âgées ou handicapées sont les suivants : Modification de l aménagement et de l équipement de la cuisine toilettes salle bains (remplacement de la baignoire par une douche ) Installation de mains courantes, barres d appui, Suppression de marches, de seuils Elargissement des portes d accès aux balcons, terrasses loggias et jardin Modification des volets et fenêtres ( pose volets électriques) Amélioration des revêtements de sol 19

83 TRAVAUX ACCESSIBILITE DE L IMMEUBLE CHEMINEMENT EXTERIEUR: Elargissement du cheminement Construction d une rampe accès à l entrée de l immeuble Amélioration du revêtement de sol en vue d obtenir un sol non glissant Installation de mains courantes Elargissement ou aménagement de places de parkings Modification des boites aux lettres et de divers systèmes de commandes. 20

84 BILAN TRAVAUX VIENNE AGGLO ANNEE 2012 CHASSE SUR RHONE 34 dossiers Travaux réalisés dont 5 dossiers avec le PACT de l Isère PONT EVEQUE 2 dossiers Travaux réalisés dont 2 dossiers avec le PACT de l Isère VILLETTE DE VIENNE 1 dossier Travaux réalisés dont 1 dossier avec le PACT de l Isère 21

85 BILAN TRAVAUX VIENNE AGGLO ANNEE 2013 CHASSE SUR RHONE 16 dossiers Travaux réalisés dont 4 dossiers avec le PACT de l Isère PONT EVEQUE 6 dossiers Travaux réalisés dont 6 dossiers avec le PACT de l Isère VILLETTE DE VIENNE 3 dossiers- Travaux réalisés dont 2 dossiers avec le PACT de l Isère JARDIN 3 dossiers Travaux réalisés dont 2 dossiers avec le PACT de l Isère SEPTEME 3 dossiers Travaux réalisés dont 1 dossier avec le PACT de l Isère 22

86 AMENAGEMENT SALLE BAINS 23

87 AMENAGEMENT SALLE DE BAINS 24

88

89 PROGRAMME AGIR DANS LE PARC EXISTANT : L HABITAT PARTAGE ET AUTRES PISTES 13h30 L habitat partagé : le logement de jeunes chez des personnes âgés Françoise Colombel, DIGI QUELS PROJETS D HABITAT POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES AGEES 14h15 14h30 Les normes d accessibilité dans le neuf (rappels) Cécile Geourjon, Service Habitat de ViennAgglo L expérience des MARPA dans le département de l Ain Guillaume Verne, MSA Ain Rhône 15h15 De la résidence sénior au projet intergénérationnel : témoignage de l OPAC 38 Karima Plancher, Directrice du Développement OPAC38 16h30 17h00 Conclusion de l Atelier Fin des échanges Atelier du PLH - 4 février

90 D AUTRES ACTIONS DANS LE PARC EXISTANT L habitat partagé : Les actions de l association DIGI Francoise Colombel, Directrice DIGI Atelier du PLH - 4 février

91 DEVELOPPER UNE OFFRE NOUVELLE DE LOGEMENTS ADAPTES AUX PUBLICS AGES Les règles d accessibilité en construction neuve de logements (rappels) Cécile Geourjon, service Habitat de ViennAgglo Atelier du PLH - 4 février

92 Les textes réglementaires : La loi du 11 février 2005 (loi «handicap») et ses textes d application dont : -le décret du 17 mai l arrêté du 1 er aout 2006 l accessibilité «de tous» et «à tout» Pour le logement neuf, sont concernés : Tous les bâtiments d habitation collectifs les maisons individuelles construites pour être louées ou vendues Atelier du PLH - 4 février

93 Les démarches : Avant la construction : dans la demande de permis de construire, le pétitionnaire signe la mention «j ai pris connaissance des règles ( )» A la livraison du bâtiment : le pétitionnaire doit fournir avec la DAACT une attestation certifiant la prise en compte des règles d accessibilité L attestation est délivrée par un tiers indépendant : contrôleur technique agréé ou architecte Atelier du PLH - 4 février

94 LES ABORDS DE L IMMEUBLE Stationnement : 1 place sur 20 adaptée - Largeur >= 3,30 m - marquage au sol - proche de l entrée de l immeuble et reliée par un cheminement accessible cheminement accessible - pente de 5% maximum avec des paliers de repos - largeur >= 1,20 m ; tolérance à 0,90m de manière ponctuelle - ressauts <= 2cm - des aménagements qui permettent aux usagers de conserver leur autonomie : éclairage, revêtement uniforme avec contraste visuel, ou bandes de guidage etc Atelier du PLH - 4 février

95 L ACCES AU BATIMENT ET AUX PARTIES COMMUNES l accès principal doit être accessible en continuité avec le cheminement extérieur les équipements (boîtes aux lettres, commandes de porte, interphones etc) doivent être installés de telle sorte qu une personne en fauteuil puisse les atteindre (0,90m à 1,30m de hauteur) les personnes à mobilité réduite doivent pouvoir circuler dans le bâtiment et atteindre l ascenseur ou l escalier, tous les locaux collectifs (local poubelle, local vélo, caves ou celliers) et tous les logements. Atelier du PLH - 4 février

96 ASCENSEUR ET ESCALIERS Ascenseurs : Obligation au-delà du R+3 respect de la norme NF EN81-70 Réservation obligatoire pour tout immeuble de 15 logements ou plus en étage Escaliers : des dimensions à respecter des aménagements pour en sécuriser l usage : mains courantes, éclairage, bandes contrastantes Atelier du PLH - 4 février

Financer les travaux d adaptation des logements

Financer les travaux d adaptation des logements 1ère Journée de l accessibilité des bâtiments et de leurs abords Maison de l Artisanat Financer les travaux d adaptation des logements 1 1er journée de l accessibilité des bâtiments et de leurs abords

Plus en détail

Le programme Marpa. maison d accueil rurale pour personnes âgées

Le programme Marpa. maison d accueil rurale pour personnes âgées Le programme Marpa M A R P A maison d accueil rurale pour personnes âgées Avec les Marpa La Mutualité sociale agricole accompagne depuis vingt ans la création de petites unités de vie qui accueillent des

Plus en détail

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013 Nantes, le 11 mars 2013 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014 v Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr 1000

Plus en détail

Assistance à maîtrise d ouvrage renforcée dans le cadre de la perte d autonomie et du maintien à domicile. www.pact-habitat.org

Assistance à maîtrise d ouvrage renforcée dans le cadre de la perte d autonomie et du maintien à domicile. www.pact-habitat.org Assistance à maîtrise d ouvrage renforcée dans le cadre de la perte d autonomie et du maintien à domicile 1 LES CHAMPS D INTERVENTION DU PACT DE L YONNE L appui à la réhabilitation et à l adaptation du

Plus en détail

Programme Local de l'habitat

Programme Local de l'habitat Communauté d Agglomération du Pays Viennois Observatoire de l Habitat -données 2012- Groupe de Direction du CLH du 4 juillet 2013 Sommaire 1. Développement résidentiel 2. Les marchés immobiliers : ventes

Plus en détail

AMENAGER LE QUOTIDIEN

AMENAGER LE QUOTIDIEN AMENAGER LE QUOTIDIEN Aides financières, humaines et matérielles Formation Aide aux Aidants / Octobre 2008 Syndicat Intercommunal de la Vallée de l'ondaine, 44 Rue e la Tour de Varan, 42700 FIRMINY 1 Aides

Plus en détail

Rénover, Améliorer et Adapter les logements anciens

Rénover, Améliorer et Adapter les logements anciens Propriétaires occupants? Propriétaires bailleurs? Rénover, Améliorer et Adapter les logements anciens votre logement avec le PIG de la Communauté d Agglomération Réunion publique Mardi 30 Septembre 2014

Plus en détail

La rehabilitación y adaptación funcional de la vivienda en el ámbito local : experiencias europeas

La rehabilitación y adaptación funcional de la vivienda en el ámbito local : experiencias europeas La rehabilitación y adaptación funcional de la vivienda en el ámbito local : experiencias europeas Lo caso de Lyon PREAMBULE Contexte et objectif : 1 er constat : de plus en plus de français souhaitent

Plus en détail

Journée d étude normande

Journée d étude normande Journée d étude normande Contexte global, la gestion du vieillissement Enjeu démographique Pyramide des âges de la population alsacienne en 2007 et 2040 Population âgée du Bas-Rhin (au1 er janvier2012)

Plus en détail

AIDE A L ADAPTATION DU LOGEMENT A LA PERTE D AUTONOMIE Dossier de demande de subvention

AIDE A L ADAPTATION DU LOGEMENT A LA PERTE D AUTONOMIE Dossier de demande de subvention AIDE A L ADAPTATION DU LOGEMENT A LA PERTE D AUTONOMIE Dossier de demande de subvention Cruguel Guégon Guillac Helléan La Croix-Helléan La Grée Saint-Laurent Lanouée Lantillac Les Forges Quily Saint-Servant

Plus en détail

Domicile protégé pour personnes atteintes de la malade d Alzheimer. Belfort, le 30 janvier 2012

Domicile protégé pour personnes atteintes de la malade d Alzheimer. Belfort, le 30 janvier 2012 Belfort, le 30 janvier 2012 Domicile protégé pour personnes atteintes de la malade d Alzheimer La Ville de Belfort inaugure le Domicile Protégé, un lieu de vie spécifiquement adapté aux personnes atteintes

Plus en détail

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015

La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 La politique Habitat de l Eurométropole Commune de Mundolsheim 7 septembre 2015 13 février 2015 DUAH Prospective et Planification Territoriale Habitat 1 Ordre du jour I. Rappel des axes de la politique

Plus en détail

Logement. Maintien à domicile. Alimentation. Transport. Budget

Logement. Maintien à domicile. Alimentation. Transport. Budget SOMMAIRE Logement Maintien à domicile Santé Alimentation Transport Budget LOGEMENT PACT Pays-Basque Le PACT vous aide à adapter votre logement : un diagnostic accessibilité réalisé par le PACT. Évaluation

Plus en détail

HABITAT ET CADRE DE VIE

HABITAT ET CADRE DE VIE HABITAT ET CADRE DE VIE Dans le cadre de sa politique d'action sociale résolument axée vers la prévention et en faveur de la préservation de l'autonomie des retraités, l'assurance retraite apporte son

Plus en détail

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Projet de délibération portant sur la définition d aides expérimentales permettant d accompagner

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 ECONOMIES D ENERGIE PERSONNES AGEES ENERGIES RENOUVELABLES MAINTIEN A DOMICILE ADAPTATION INSALUBRITE HANDICAP LOYERS MODERES LOCATION CHARGES

Plus en détail

Dossier de Presse. 22 logements accompagnés* en construction à Aix-en-Provence. Pension de Famille «LES PLEIADES»

Dossier de Presse. 22 logements accompagnés* en construction à Aix-en-Provence. Pension de Famille «LES PLEIADES» Dossier de Presse Pension de Famille «LES PLEIADES» 22 logements accompagnés* en construction à Aix-en-Provence. Juin 2014 - Construction de la Pension de Famille «LES PLEIADES», Aix-en-Provence (route

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009

DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 Préfecture de la région Rhône-Alpes Mai 2009 DISPOSITIF D INTERMÉDIATION LOCATIVE EN RHONE-ALPES CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 Préambule Le parc locatif public ne peut répondre seul

Plus en détail

Avant propos: pour bien connaître les obligations qui nous concernent

Avant propos: pour bien connaître les obligations qui nous concernent Préambule La loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées a renforcé l obligation d aménagement des bâtiments recevant du

Plus en détail

LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009

LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009 LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009 Les Soins à Domicile = Qui Fait Quoi? Le Médecin Traitant Le pivot du maintien au domicile. Rôle de Coordination. L Infirmier Rôles = Suivi quotidien (médicaments, pansements,

Plus en détail

D ACHEVEMENT DES TRAVAUX ET AUTRES ACTIONS DE MISE EN ACCESSIBILITE

D ACHEVEMENT DES TRAVAUX ET AUTRES ACTIONS DE MISE EN ACCESSIBILITE Direction Départementale des Territoires de la Haute-Savoie service habitat/pôle bâtiment durable Notice d'accessibilité des personnes à mobilité réduite aux Établissements et Installations ouvertes au

Plus en détail

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE RENOUVELLEMENT URBAIN Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE Journée du 23 janvier 2007 Sommaire 1 - Les grandes étapes 2 - Les relogements effectués au 31/12/2006 3 - Les

Plus en détail

Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement

Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère délégué aux personnes âgées et à l autonomie Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Réunion

Plus en détail

Règlement d'action Sanitaire et Sociale

Règlement d'action Sanitaire et Sociale Règlement d'action Sanitaire et Sociale Aide au Soutien à Domicile des Personnes Âgées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2016 Principes Généraux Préambule Le présent règlement est élaboré

Plus en détail

Diagnostic des conditions d accessibilité des personnes handicapées dans les établissements recevant du public de 5 ème catégorie : commerces

Diagnostic des conditions d accessibilité des personnes handicapées dans les établissements recevant du public de 5 ème catégorie : commerces Cahier des charges Diagnostic des conditions d accessibilité des personnes handicapées dans les établissements recevant du public de 5 ème catégorie : commerces Maître d Ourvage : xxxx Consultation pour

Plus en détail

AIDES FINANCIERES POUR L AMELIORATION DE L HABITAT

AIDES FINANCIERES POUR L AMELIORATION DE L HABITAT AIDES DU CONSEIL GENERAL DEPARTEMENTAL Prestation de Compensation du Handicap (PCH) : Vous avez moins de 60 ans ou jusqu à 75 ans si les droits ont été justifiés avant. Renseignements auprès de la Maison

Plus en détail

La démarche «Habitat favorable au vieillissement»

La démarche «Habitat favorable au vieillissement» Ville de Rennes La démarche «Habitat favorable au vieillissement» Communication à la 2ème Conférence Internationale des Villes-Amies des Aînés» 10 septembre 2013 Véra Briand, Adjointe au maire, déléguée

Plus en détail

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013 PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais Réunion Publique du 27/06/2013 1 Sa durée est de 3 ans de Juin 2013 à Mai 2016. Le périmètre de l opération concerne les 10

Plus en détail

L accueil des personnes âgées en établissement. janvier 2012

L accueil des personnes âgées en établissement. janvier 2012 L accueil des personnes âgées en établissement janvier 2012 1 1. Démographie D : quelques données clés Un nombre croissant de personnes âgées : Haut-Rhin 2008 2011 2016 2021 Nombre 85 ans et + 13 253 16

Plus en détail

Seniors. Eléments d état des lieux. Un vieillissement rapide. Un fort enjeu de maintien à domicile

Seniors. Eléments d état des lieux. Un vieillissement rapide. Un fort enjeu de maintien à domicile Seniors Eléments d état des lieux Un vieillissement rapide D'un point de vue démographique, le Jura se situe à un niveau intermédiaire par rapport aux autres départements métropolitains français : la part

Plus en détail

Rénovation énergétique / Précarité énergétique

Rénovation énergétique / Précarité énergétique www.pacthd29.fr Rénovation énergétique / Commission Aménagement et Développement Durable du Pays de Brest Brest, le 19 Février 2014 1 2 Association loi 1901, reconnue «entreprise de l économie sociale

Plus en détail

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR

REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR REGLEMENT D INTERVENTION DE L AGGLOMERATION COTE BASQUE- ADOUR RELATIF AU LOGEMENT AIDE VOLET LOGEMENT LOCATIF SOCIAL LOCATIF Janvier 2011 I- Le logement locatif social public..p.3 I-1. Les logements familiaux

Plus en détail

UN HABITAT ADAPTE POUR LES PERSONNES AGEES. souten. Conférence de presse. Jeudi 9 octobre 2014 à 16 H 30. Dossier de presse

UN HABITAT ADAPTE POUR LES PERSONNES AGEES. souten. Conférence de presse. Jeudi 9 octobre 2014 à 16 H 30. Dossier de presse Dossier de presse UN HABITAT ADAPTE POUR LES PERSONNES AGEES Conférence de presse Jeudi 9 octobre 2014 à 16 H 30 souten OFFICE PUBLIC DE L HABITAT DES HAUTES PYRENEES 28 rue des Haras 65008 TARBES CEDEX

Plus en détail

Guide de l Accessibilité. des Etablissements. Recevant du Public

Guide de l Accessibilité. des Etablissements. Recevant du Public Guide de l Accessibilité des Etablissements Recevant du Public Direction du Développement Commerce Tourisme Réaliser un projet qui garantit l égalité d accès : S assurer que les entrées principales soient

Plus en détail

Réhabilitation énergétique des copropriétés Financements : aides à l investissement Rencontre technique du 12 Décembre - ARPE

Réhabilitation énergétique des copropriétés Financements : aides à l investissement Rencontre technique du 12 Décembre - ARPE Réhabilitation énergétique des copropriétés Financements : aides à l investissement Rencontre technique du 12 Décembre - ARPE SOMMAIRE Présentation EIE et missions Chronologie générale Dispositifs collectifs

Plus en détail

COMMUNE DE DE SAINT-DENIS-D AUTHOU 1, rue Principale 28480 Saint-Denis-d Authou

COMMUNE DE DE SAINT-DENIS-D AUTHOU 1, rue Principale 28480 Saint-Denis-d Authou COMMUNE DE DE SAINT-DENIS-D AUTHOU 1, rue Principale 28480 Saint-Denis-d Authou AMENAGEMENT D UN GITE RURAL Rue des Tilleuls 28480 Saint-Denis-d Authou DOSSIER DE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE MAÎTRISE

Plus en détail

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées. Association des Bibliothécaires de France Journée du 14 mai 2012

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées. Association des Bibliothécaires de France Journée du 14 mai 2012 Association des Bibliothécaires de France Journée du 14 mai 2012 Plan de la présentation Etat des lieux de la population bas-rhinoise et alsacienne des plus de 60 ans Les interventions du Conseil Général

Plus en détail

Réunion d information ACCESSIBILITÉ. 7 octobre 2015

Réunion d information ACCESSIBILITÉ. 7 octobre 2015 Réunion d information ACCESSIBILITÉ 7 octobre 2015 A ce jour, il n y a pas de délai supplémentaire pour la mise en accessibilité des ERP. Selon la règlementation en vigueur, tous les dossiers devaient

Plus en détail

LES AIDES DISPONIBLES POUR AMELIORER SON LOGEMENT DRAGA- ARDÈCHE

LES AIDES DISPONIBLES POUR AMELIORER SON LOGEMENT DRAGA- ARDÈCHE LES AIDES DISPONIBLES POUR AMELIORER SON LOGEMENT DRAGA- ARDÈCHE AIDES DE l Anah (agence nationale de l habitat) Le logement doit être achevé depuis plus de 15 ans Les subventions sont accordées sous conditions

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

L accessibilité des hôtels, restaurants et commerces de 5 ème catégorie

L accessibilité des hôtels, restaurants et commerces de 5 ème catégorie L accessibilité des hôtels, restaurants et commerces de 5 ème catégorie Guide pratique Règlementation, recommandations et préconisations Préambule 2 Définition d un ERP: Sont considérés comme des Établissements

Plus en détail

Des aides individuelles pour prévenir votre perte d autonomie

Des aides individuelles pour prévenir votre perte d autonomie Action Sociale I janvier 2013 I Des aides individuelles pour prévenir votre perte d autonomie Plan d actions personnalisé Aides d urgence : ARDH et ASIR Logement et cadre de vie Secours exceptionnels Le

Plus en détail

Convention pour le remboursement par les régimes sociaux des prestations fournies dans les logements protégés

Convention pour le remboursement par les régimes sociaux des prestations fournies dans les logements protégés Service des assurances sociales et de l'hébergement Section sociale Bâtiment administratif de la Pontaise Av. des Casernes 2 1014 Lausanne Convention pour le remboursement par les régimes sociaux des prestations

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011. La meilleure solution au logement des seniors N 1 DES RÉSIDENCES SERVICES SENIORS «NOUVELLE GÉNÉRATION» www.domitys.

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011. La meilleure solution au logement des seniors N 1 DES RÉSIDENCES SERVICES SENIORS «NOUVELLE GÉNÉRATION» www.domitys. DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011 N 1 DES RÉSIDENCES SERVICES SENIORS «NOUVELLE GÉNÉRATION» La meilleure solution au logement des seniors LE GROUPE EN QUELQUES LIGNES DOMITYS est une société du Groupe AEGIDE.

Plus en détail

Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims

Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims Communiqué Lundi 7 décembre 2015 Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims Communiqué COMMUNIQUE Pour la 1 re fois, une OPAH pour l ensemble des 16 communes de

Plus en détail

LOGEMENT. L adaptation du. aux personnes handicapées. Les aménagements possibles, les aides financières, les conseils

LOGEMENT. L adaptation du. aux personnes handicapées. Les aménagements possibles, les aides financières, les conseils direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction L adaptation du LOGEMENT aux personnes handicapées Les aménagements possibles, les aides financières, les conseils Les aménagements

Plus en détail

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES Mardi 2 juillet 2013, 16h - Préfecture Dossier de presse Dans

Plus en détail

HABITAT ET CADRE DE VIE

HABITAT ET CADRE DE VIE HABITAT ET CADRE DE VIE Dans le cadre de sa politique d'action sociale résolument axée vers la prévention et en faveur de la préservation de l'autonomie des retraités, l'assurance retraite apporte son

Plus en détail

ACCESSIBILITE DANS LES ERP

ACCESSIBILITE DANS LES ERP ACCESSIBILITE DANS LES ERP SOMMAIRE 1 La législation SOMMAIRE 2 Règles générales applicables aux ERP existants 3 Les possibilités de dérogation 1ère partie La législation Accessibilité: le principe La

Plus en détail

Projet. Règlement d Aide Au Maintien à Domicile des Personnes Agées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2014. Principes Généraux

Projet. Règlement d Aide Au Maintien à Domicile des Personnes Agées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2014. Principes Généraux Sèvres-Vienne Règlement d'action Sanitaire et Sociale Projet Règlement d Aide Au Maintien à Domicile des Personnes Agées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2014 Principes Généraux Préambule

Plus en détail

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Les retraités et leur logement Maison de la Chimie, 18 novembre 2013 La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Anne Sophie Grave

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT CONDITIONS GENERALES DE MISE EN PLACE DU PROGRAMME EN FAVEUR DE L'ACCESSIBILITE A L'ENVIRONNEMENT PROFESSIONNEL

DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT CONDITIONS GENERALES DE MISE EN PLACE DU PROGRAMME EN FAVEUR DE L'ACCESSIBILITE A L'ENVIRONNEMENT PROFESSIONNEL DOSSIER DE DEMANDE DE FINANCEMENT CONDITIONS GENERALES DE MISE EN PLACE DU PROGRAMME EN FAVEUR DE L'ACCESSIBILITE A L'ENVIRONNEMENT PROFESSIONNEL Ce dossier concerne le financement d un programme de travaux

Plus en détail

OPAH - RU de CASTELNAUDARY DOSSIER D'INFORMATION PROPRIETAIRES OCCUPANTS

OPAH - RU de CASTELNAUDARY DOSSIER D'INFORMATION PROPRIETAIRES OCCUPANTS OPAH - RU de CASTELNAUDARY DOSSIER D'INFORMATION PROPRIETAIRES OCCUPANTS La Ville de Castelnaudary, soutenue par l Anah, la Région Languedoc-Roussillon, le Département de l Aude, lance une Opération Programmée

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

Nouveau règlement Accessibilité Handicapés

Nouveau règlement Accessibilité Handicapés Nouveau règlement Accessibilité Handicapés 1 Les principaux points à retenir en synthèse Prise en compte de tous les handicaps notamment physique, cognitif, mental ou psychique Exigences de performance

Plus en détail

CHARTE SUR LES MUTATIONS INTERNES AU SEIN DU PARC SOCIAL

CHARTE SUR LES MUTATIONS INTERNES AU SEIN DU PARC SOCIAL CHARTE SUR LES MUTATIONS INTERNES AU SEIN DU PARC SOCIAL Introduction Avec 115 810 demandeurs d un logement HLM dont 91105 parisiens au 31 décembre 2008, l ampleur de la demande de logements sociaux exprimée

Plus en détail

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif DISPOSITIONS PRATIQUES OPAH COPROPRIETE RENNES Dans le cadre de l Opération programmée d amélioration de l habitat engagée par la Ville de Rennes sur le centre depuis mars 2007, pour une durée de cinq

Plus en détail

L adaptation du logement aux personnes handicapées

L adaptation du logement aux personnes handicapées direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction L adaptation du logement aux personnes handicapées AIDES FINANCIÈRES C ONSEILS Un des membres de votre famille est et vous désirez faire

Plus en détail

Compte rendu Commission Logement

Compte rendu Commission Logement 13 avril 2012 Compte rendu Commission Logement LOUER ETRE PROPRIÉTAIRE TRAVAUX ACCÉS DES JEUNES A UN LOGEMENT L accession a un logement, notre priorité! 2 organismes collecteurs ont été retenu : - AMALIA

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100»)

CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100») 2013 CAHIER DES CHARGES [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] Réalisation d un film et d une bande annonce «J-100») [1- PRESENTATION GENERALE] [FILM 100 ANS LOIRE HABITAT] 29 mars 2013 1- Présentation LOIRE HABITAT

Plus en détail

VERS UNE ACCESSIBILITÉ. généralisée. Accès à tout pour tous

VERS UNE ACCESSIBILITÉ. généralisée. Accès à tout pour tous VERS UNE ACCESSIBILITÉ généralisée Accès à tout pour tous La loi handicap du 11 février 2005 précise que les conditions d accès des personnes handicapées dans les E.R.P.* doivent être les mêmes que celles

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Axe 2. Favoriser les modes d accueil intermédiaires entre l habitat individuel et l hébergement collectif en institution

Axe 2. Favoriser les modes d accueil intermédiaires entre l habitat individuel et l hébergement collectif en institution Favoriser les modes d accueil intermédiaires entre l habitat individuel et l hébergement collectif en institution Objet Financement de dépenses d investissement pour la construction, la modernisation ou

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

Le Gic s engage pour le logement

Le Gic s engage pour le logement Le Gic s engage pour le logement Qui sommes nous? Le Gic, Comité Interprofessionnel du Logement : fait partie des 21 CIL d Action Logement est une association Loi 1901 créée en 1955 à l initiative de la

Plus en détail

PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS. Bilan DECEMBRE 2010

PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS. Bilan DECEMBRE 2010 Syndicat mixte du Pays des Vallées des Gaves PROGRAMME D INTERET GENERAL ADAPTATION DES LOGEMENTS AU VIEILLISSEMENT ET AUX HANDICAPS Bilan DECEMBRE 2010 QU EST CE QUE LE PIG ADAPTATION DU LOGEMENT AU VIEILLISSEMENT

Plus en détail

Séminaire ARS relatif à la lutte contre l'habitat Indigne

Séminaire ARS relatif à la lutte contre l'habitat Indigne Séminaire ARS relatif à la lutte contre l'habitat Indigne 3 6 décembre 2012 Espace Tamarun La Saline-Les-Bains Les aides de l'agence nationale de l habitat - ANAH Direction de l'environnement, de l'aménagement

Plus en détail

Direction. Départementale des. Le rôle de la Direction. Territoires. Territoires (DDT) concernant les EHPAD

Direction. Départementale des. Le rôle de la Direction. Territoires. Territoires (DDT) concernant les EHPAD Direction Départementale des Territoires Le rôle de la Direction Départementale des Territoires (DDT) concernant les EHPAD Un rôle de financeur via le prêt locatif social (PLS) Le PLS a été institué par

Plus en détail

Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique. Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY

Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique. Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY Mobiliser les copropriétés face au défi énergétique Yoann Girbeau, Chargé de mission Energie Climat, ALEC SQY c SQY Objectif : promouvoir les économies d énergies et les énergies renouvelables Publics:

Plus en détail

APPEL A PROJET REGIONAL. Carsat Auvergne / ANCV. Aide au développement des. programmes «Séniors en Vacances» sur les micro-territoires.

APPEL A PROJET REGIONAL. Carsat Auvergne / ANCV. Aide au développement des. programmes «Séniors en Vacances» sur les micro-territoires. APPEL A PROJET REGIONAL Carsat Auvergne / ANCV Aide au développement des programmes «Séniors en Vacances» sur les micro-territoires. Le départ en vacances constitue un enjeu essentiel du «Bien vieillir».

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

Le modèle économique du logement social

Le modèle économique du logement social a Le modèle économique du logement social Discussion L habitat dégradé et indigne en Ile-de-France OFCE, Journée d étude Étude : ville et publiée logement, en 4 février décembre 2011 2012 1 Le modèle économique

Plus en détail

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Home Economics présentation de la politique du Conseil Général du Bas-Rhin en faveur des personnes âgées 18 octobre 2013 Mieux répondre aux

Plus en détail

ARCHITECTURE, ACCESSIBILITÉ, ADAPTABILITÉ DU LOGEMENT NEUF

ARCHITECTURE, ACCESSIBILITÉ, ADAPTABILITÉ DU LOGEMENT NEUF LES MARDIS DU CAUE ARCHITECTURE, ACCESSIBILITÉ, ADAPTABILITÉ DU LOGEMENT NEUF Direction départementale des territoires Service habitat, rénovation urbaine et Bâtiments Bureau accessibilité et contrôle

Plus en détail

SE LOGER AVEC LE CIL VAL DE LOIRE

SE LOGER AVEC LE CIL VAL DE LOIRE SE LOGER AVEC LE CIL VAL DE LOIRE 1 SE LOGER AVEC LE CIL VAL DE LOIRE Le parcours résidentiel des salariés L Alternance LOUER Parc social Parc privé Meublés ACHETER Neuf Ancien HLM Accession Sociale FAIRE

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ VERS UNE. Accès à tout pour tous. généralisée

ACCESSIBILITÉ VERS UNE. Accès à tout pour tous. généralisée PRÉFET DE LA SARTHE Direction Départementale des Territoires de la Sarthe Sous-Commission Départementale d Accessibilité VERS UNE ACCESSIBILITÉ généralisée Accès à tout pour tous La loi handicap du 11

Plus en détail

Le soutien à l accession en ANRU

Le soutien à l accession en ANRU Le soutien à l accession en ANRU Pour favoriser la propriété à titre de résidence principale sur ces territoires, le législateur a mis en place deux dispositifs : Le bénéfice d une TVA à 5,5 % pour toute

Plus en détail

Anah L'amélioration de l'habitat

Anah L'amélioration de l'habitat Anah L'amélioration de l'habitat 15 octobre 2013 Direction départementale des Territoires de la Vienne 2 L'Anah Etablissement public administratif créé en 1971 Rôle : mise en oeuvre de la politique nationale

Plus en détail

Travaux d adaptation du logement pour les personnes handicapées moteur

Travaux d adaptation du logement pour les personnes handicapées moteur Fiche pratique Handicap moteur Travaux d adaptation du logement pour les personnes handicapées moteur Profiter de son logement - accéder - cheminer - voir - utiliser les équipements Faire sa toilette -

Plus en détail

L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité)

L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité) L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité) La loi du 11 février 2005 exprime le principe «d accès à tout pour tous» qui implique

Plus en détail

DELEGATION DE Madame Elizabeth TOUTON

DELEGATION DE Madame Elizabeth TOUTON DELEGATION DE Madame Elizabeth TOUTON 453 D-2015/218 Programme d Intérêt Général métropolitain «Un logement pour tous au sein du parc privé de Bordeaux Métropole». Subvention de la Ville aux propriétaires

Plus en détail

Annexe 1 à l'arrêté du 22 mars 2007

Annexe 1 à l'arrêté du 22 mars 2007 Vérificateur Adresse Téléphone Fax Mail/ site web Date N contrat N rapport Annexe 1 à l'arrêté du 22 mars 2007 ATTESTATION DE VÉRIFICATION DE L ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES Construction de Maison(s)

Plus en détail

LA RÉSIDENCE LE CLAIR LOGIS

LA RÉSIDENCE LE CLAIR LOGIS Logement foyer LA RÉSIDENCE LE CLAIR LOGIS LIVRET D ACCUEIL Logement foyer 304, Route de la Mer 76890 VAL DE SAANE Tél : 02 35 32 32 44 Cet établissement est géré par le CCAS - Centre Communal d Action

Plus en détail

«Bâtir un mode de vie pour l avenir»

«Bâtir un mode de vie pour l avenir» «Bâtir un mode de vie pour l avenir» Qui sont Les Villages d Or? Le groupe «Les Villages d or a été fondée en 1995 par Jean-Luc Estournet Pionnier du concept des résidences sécurisées spécialement dédiées

Plus en détail

Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors

Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors Une nouvelle façon de vivre comme chez soi Résidence avec services pour seniors www.residence-senior-de-la-gare.com Bienvenue À la Résidence de la Gare L Aveyron est une terre d accueil reconnue! Saint-Affrique

Plus en détail

L O G E M E N T S O C I A L

L O G E M E N T S O C I A L L O G E M E N T S O C I A L OUTILS ET PUBLICS Juillet 2013 1 L HABITAT SOCIAL : UN ENJEU MAJEUR EN PAYS D AIX Une compétence obligatoire L «Equilibre social de l habitat» est l une des 4 compétences obligatoires

Plus en détail

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dossier de presse Mardi 20 janvier 2015 L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dans le cadre d un protocole

Plus en détail

vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous

vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous Guide Sommaire La réglementation... 3 A savoir...... 4 Le calendrier... 5 Le coût... 6 Les démarches... 6 Les dérogations... 7 Exemples... 8 Les

Plus en détail

NOTICE D'ACCESSIBILITE

NOTICE D'ACCESSIBILITE DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES Service Expertive Technique Bureau Aménagement Durable, Ecoquartiers et Accessibilité affaire suivie par : Hervé Parrain Tél. : 04 73 42 14 82 Fax : 73 42 16 70

Plus en détail

SOUTIEN et MAINTIEN à DOMICILE AM DUROCHER

SOUTIEN et MAINTIEN à DOMICILE AM DUROCHER SOUTIEN et MAINTIEN à DOMICILE AM DUROCHER DEFINITION Démarche dynamique permettant à la personne âgée de continuer à mener la vie qu elle souhaite grâce à des aides. Le soutien à domicile l analyse de

Plus en détail

CCI NANTES ST-NAZAIRE. vers une. accessibilité. généralisée. Accès à tout pour tous

CCI NANTES ST-NAZAIRE. vers une. accessibilité. généralisée. Accès à tout pour tous CCI NANTES ST-NAZAIRE vers une accessibilité généralisée Accès à tout pour tous La loi handicap du 11 février 2005 précise que les conditions d accès des personnes handicapées dans les E.R.P.* doivent

Plus en détail

Programme d Intérêt Général. Amélioration de l Habitat Bilan 01 juillet 2012 31 Décembre 2013

Programme d Intérêt Général. Amélioration de l Habitat Bilan 01 juillet 2012 31 Décembre 2013 Programme d Intérêt Général Amélioration de l Habitat Bilan 01 juillet 2012 31 Décembre 2013 Rappels: Les cibles du Programme d Intérêt Général Amélioration de la qualité thermique des logements Adaptation

Plus en détail

Dossier de demande d aide à la primo-accession de l Agglomération Seine-Eure

Dossier de demande d aide à la primo-accession de l Agglomération Seine-Eure Dossier de demande d aide à la primo-accession de l Agglomération Seine-Eure (Conditions en annexe page 10) Cadre réservé à l administration N de dossier :... Cachet d entrée Nom du ou des demandeurs :......

Plus en détail

Bilan année 1 et 2 OPAH maîtrise de l énergie 2012-2016 Syndicat Mixte Arlysère. Comité de pilotage du 02/10/2014

Bilan année 1 et 2 OPAH maîtrise de l énergie 2012-2016 Syndicat Mixte Arlysère. Comité de pilotage du 02/10/2014 Bilan année 1 et 2 OPAH maîtrise de l énergie 2012-2016 Syndicat Mixte Arlysère Comité de pilotage du 02/10/2014 423 logements doivent être améliorés durant les 4 années de l OPAH d Arlysère (objectif

Plus en détail

L accueil en établissement

L accueil en établissement I VOLET 3 L accueil en établissement Article L 344-5-1 du CASF, Article L. 242-4 du CASF, Article L. 131-3 du CASF 1. Définition Toute personne handicapée dont l état de santé nécessite un placement en

Plus en détail

Points traités : Connaitre les obligations principales en matière de normes.

Points traités : Connaitre les obligations principales en matière de normes. En partenariat avec: «ACCESSIBILITE, METTRE SON ETABLISSEMENT AUX NORMES» La réalisation d un Agenda d Accessibilité Programmée (Ad AP), permet aux ERP (établissements recevant du public) de se mettre

Plus en détail

Les problèmes économiques liés aux logements adaptables des personnes âgées : Analyse de la réponse apportée par les Résidences Services Seniors

Les problèmes économiques liés aux logements adaptables des personnes âgées : Analyse de la réponse apportée par les Résidences Services Seniors Les problèmes économiques liés aux logements adaptables des personnes âgées : Analyse de la réponse apportée par les Résidences Services Seniors *Rapport Boulmier Octobre 2009 Colloque «Où vivre vieux

Plus en détail

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004

Convention de délégation de compétence de. gestion des aides à la pierre. en application. de la loi du 13 août 2004 ANNEXE 2 Convention de délégation de compétence de gestion des aides à la pierre en application de la loi du 13 août 2004 Passée entre L ETAT et PERPIGNAN MEDITERRANEE Communauté d Agglomération 2006-2008

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail