LES RÉFORMES DU MARCHÉ DU TRAVAIL EN EUROPE DEPUIS LA CRISE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES RÉFORMES DU MARCHÉ DU TRAVAIL EN EUROPE DEPUIS LA CRISE"

Transcription

1 LES RÉFORMES DU MARCHÉ DU TRAVAIL EN EUROPE DEPUIS LA CRISE Evolution des systèmes d indemnisation du chômage Conseil d orientation pour l emploi -15 juillet 2015 Isabelle GRANDGERARD-RANCE, Directrice adjointe Direction des Affaires juridiques - Unédic 15 juillet ASSURANCE CHÔMAGE - Page 1

2 CARACTÉRISTIQUES ET ÉVOLUTIONS RÉCENTES DES SYSTÈMES D ASSURANCE CHÔMAGE 15 juillet ASSURANCE CHÔMAGE - Page 2

3 Caractéristiques et évolutions récentes des systèmes d assurance chômage LES GRANDS MODÈLES Les systèmes de protection sociale, leur mode de fonctionnement et de financement sont, en Europe, structurés autour de deux principaux modèles : le modèle bismarckien et le modèle beveridgien : le premier renvoie à des modes de prise en charge privilégiant la logique assurantielle ; le second à une logique d assistance. BEVERIDGE BISMARCK BÉNÉFICIAIRES Tous les individus Les salariés et leurs familles PRESTATION FINANCEMENT GESTION RÔLE DES PS DANS LA GOUVERNANCE Forfaitaire Impôt Centralisée (Etat) Rôle consultatif Proportionnelle au salaire et plafonnée Cotisations assises sur les revenus professionnels Décentralisée (Caisses) Gestion des Caisses 3 3

4 Caractéristiques et évolutions récentes des systèmes d assurance chômage ASSURANCE ET ASSISTANCE CHÔMAGE : LES ARTICULATIONS POSSIBLES L assurance chômage ne constitue qu un niveau d un système d indemnisation du chômage (assurance chômage, solidarité, assistance). A l exception du Danemark qui dispose uniquement d un système d assurance chômage volontaire, tous les pays étudiés* disposent d un système d assurance chômage obligatoire (systèmes obligatoire et volontaire en Suède et Finlande). Six pays sur les quinze pays étudiés prévoient également un dispositif spécial d assistance chômage subsidiaire. Lorsque aucun dispositif d assistance n est prévu, c est généralement l aide sociale qui prend le relais. L assurance chômage a un poids différent selon les modèles. Il n y pas d équilibre naturel entre les paliers de protection de chaque système. *Allemagne, Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grande-Bretagne, Irlande, Italie, Luxembourg, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Suède, Suisse. 4 4

5 Caractéristiques et évolutions récentes des systèmes d assurance chômage EVOLUTIONS RÉCENTES ET LEVIERS D ACTION Fort impact de la crise débutée en 2008 sur les marchés du travail Modification des conditions de prise en charge et des principaux paramètres Accroissement de la dualité du marché du travail 5 5

6 Caractéristiques et évolutions récentes des systèmes d assurance chômage EVOLUTIONS RÉCENTES ET LEVIERS D ACTION (suite) Adaptation des systèmes d indemnisation du chômage au cycle économique : Certains pays ont réduit les droits pour assurer la pérennité financière de leur régime (ex : Danemark, Irlande) ; D autres ont aménagé les conditions d indemnisation : assouplissement de la condition d affiliation, augmentation du montant des prestations, allongement de la durée de prise en charge (ex : Belgique, Italie, Finlande). Autres leviers : recours au chômage partiel, activation des dépenses d assurance chômage, modulation des contributions d assurance chômage. 6 6

7 COMPARAISON DES PRINCIPAUX PARAMÈTRES 15 juillet ASSURANCE CHÔMAGE - Page 7

8 Comparaison des principaux paramètres d assurance chômage CRITÈRES D ÉLIGIBILITÉ Dans tous les systèmes, l assurance chômage est conditionnée au respect de différents critères. Est communément considérée comme demandeur d emploi, la personne qui : est inscrite auprès du SPE est disponible et apte au travail recherche activement un emploi n a pas atteint l âge légal de la retraite Critères variables : - la raison pour laquelle le DE a quitté son dernier emploi : chômage involontaire ou volontaire ; - l intensité du chômage ; - la durée minimale d affiliation (et/ou d un certain montant de cotisations) sur une période de référence. 8 8

9 Comparaison des principaux paramètres d assurance chômage DURÉE D INDEMNISATION Les durées d indemnisation peuvent être uniformes, c est-à-dire que les allocations sont versées pour une durée prédéterminée quelle que soit l affiliation antérieure, ou peuvent au contraire, varier en fonction de celle-ci. Dans sept des quinze pays étudiés, le système d assurance chômage prévoit des durées d indemnisation uniformes : 6 ou 9 mois en Irlande ; 2 ans, soit 24 mois, au Danemark et en Norvège ; 8 mois, 12 ou 14 mois en Italie suivant l âge du demandeur d emploi ; 182 jours, soit 6 mois, en Grande Bretagne ; 300 jours, soit 14 mois en Suède, 500 jours (23 mois) en Finlande. Dans les autres pays, les systèmes d assurance chômage prévoient des durées d indemnisation calculées en fonction de la durée d affiliation à l assurance chômage et dans certains cas, de l âge du demandeur d emploi, de sa situation familiale ou de son ancienneté. 9 9

10 Comparaison des principaux paramètres d assurance chômage DURÉE D AFFILIATION, PÉRIODE DE RÉFÉRENCE, DURÉE D INDEMNISATION 10 10

11 Comparaison des principaux paramètres d assurance chômage DURÉE D INDEMNISATION MAXIMALE (EN MOIS) 11 11

12 Comparaison des principaux paramètres d assurance chômage CALCUL DE L ALLOCATION Principe général Allocation de chômage = fraction du revenu de référence après application d un taux de remplacement Exceptions : Grande Bretagne, Irlande Revenu de référence Salaires perçus sur une période de référence sur lesquels des cotisations ont été acquittées. Exceptions : Allemagne (revenu net d impôt et de cotisations sociales), Danemark et Finlande (net des prélèvements sociaux) Intégration d autres éléments que les salaires, (revenus habituels de l intéressé, toutes sources confondues) Exemple : Luxembourg, Norvège Revenu journalier de référence Si constitué des seuls salaires, division par le nombre de jours de travail effectués ayant donné lieu au versement de cotisations (salaire journalier moyen). Dans certains cas, division par le nombre de jours constituant la période de référence (revenu journalier moyen)

13 Comparaison des principaux paramètres d assurance chômage PERIODE DE REFERENCE POUR LE CALCUL DE L ALLOCATION La durée de la période de référence est prédéfinie dans la plupart des pays étudiés. Sauf Luxembourg, Suisse, Norvège. GB 24 Italie 48 Suède* Portugal Norvège Irlande France Allemagne Suisse Finlande* Espagne Luxembourg Danemark 3 3 Période de référence calcul (en mois) Belgique Pays Bas (2014) 1 1/

14 Comparaison des principaux paramètres d assurance chômage REVENU DE REFERENCE POUR LE CALCUL DE L ALLOCATION Le salaire de référence est calculé en majorité sur des données brutes et sur la base des revenus du travail se traduisant par un salaire moyen, journalier ou mensuel Base du SR Type de revenus inclus dans SR Période de référence (en mois) FRANCE brut travail 12 ESPAGNE brut travail 6 PORTUGAL brut travail 12 ITALIE brut travail 48 LUXEMBOURG brut travail + maladie 3 SUISSE brut travail 6 BELGIQUE brut travail 1 ALLEMAGNE net impôt et cotisations sociales travail 12 GB travail 24 IRLANDE brut travail 12 PAYS BAS brut travail 1 jour DANEMARK net cotisations sociales travail 3 FINLANDE net cotisations sociales travail 6 NORVÈGE brut travail + autres 12 SUÈDE brut travail

15 Comparaison des principaux paramètres d assurance chômage Taux de remplacement Modalités de calcul de l'allocation FRANCE 40,4% du SJR + partie fixe ou 57% du SJR salaire moyen des 12 derniers mois / jours d'appartenance dans la limite de ESPAGNE 70% du SJR pendant 180 jours, 50% du SJR ensuite salaire moyen des 6 derniers mois /jours d'appartenance dans la limite de PORTUGAL ITALIE 65% du SJR pendant 180 jours, 55% du SJR ensuite 75% du SR, moins 3% chaque mois à partir du 4ème mois. Si le SR dépasse 1195, le taux de remplacement s'applique sur % de la fraction du salaire supérieur au plafond salaire moyen des 12 premiers mois de la période de 14 mois précédant le chômage/ jours d'appartenance dans la limite de 360 somme revenu imposable des 4 dernières années / nombre de semaines de cotisations X 4,33 LUXEMBOURG 80% du SJR, 85% du SJR si enfant à charge salaire moyen des 3 derniers mois /91 7 SUISSE BELGIQUE 70% du SJR ou 80% du SJR dans certains cas (enfant à charge, AJ inférieure à une certain montant, invalidité) montant journalier brut plafonné X 65% (mois de chômage 1 à 3), montant journalier brut plafonné X 60% (mois de chômage 4 à 6), montant journalier brut plafonné X 60% (mois de chômage 7 à 12) ( ) Nbre alloc. / semaine salaire moyen des 6 derniers mois / 6 derniers mois de cotisations X 21,5 5 salaire moyen des 4 dernières semaines / jours d'appartenance dans la limite de 24 jours ALLEMAGNE 67% du SJR si enfant à charge ; 60% du SJR sans enfant salaire net moyen soumis à cotisations des 12 derniers mois / jours d'appartenance dans la limite de 365 GB forfait forfait IRLANDE forfait montant sur la base d un barème par tranche de revenus ( plus il est élevé plus l'allocation forfaitaire hebdomadaire est élevée) 5 PAYS BAS 75% du SJR pendant 2 mois, 70% du SJR ensuite dernier salaire journalier 5 DANEMARK 90 % du SJR salaire moyen des 3 derniers mois / 3 X 21, FINLANDE montant de l indemnité forfaitaire (32,80 /jour) + 45% de la différence entre le SJR et l indemnité forfaitaire ; + 20 % du montant si le salaire mensuel est supérieur à salaire mensuel moyen net de cotisation sociale /21,5 5 NORVÈGE 62,4% somme des revenus de l'année civile N-1 / SUÈDE 80% du SJR pendant 200 jours, 70% pendant 100 jours 1/ Calcul d un revenu moyen horaire en divisant le revenu total sur 12 mois par le nombre d heures travaillées sur 12 mois 2/ Calcul de la moyenne horaire hebdomadaire en divisant le volume horaire total sur 12 mois par 51,96 3/ Calcul d un revenu moyen hebdomadaire en multipliant le revenu horaire moyen par la moyenne horaire hebdomadaire 4/ Calcul du SJR en divisant le revenu moyen hebdomadaire par

16 Comparaison des principaux paramètres d assurance chômage Plafond du SR Plafond du montant de l'allocation Plancher du montant de l'allocation FRANCE % SJR 28,67 ESPAGNE si aucun enfant à charge si un enfant à charge si 2 enfants ou + à charge 497 si aucun enfant à charge 664 si enfant(s) à charge PORTUGAL non ITALIE non non LUXEMBOURG non 250 % du salaire social minimum (1 922 ) les 9 premiers mois de chômage, 200% à partir du 273 e d indemnisation (200% en cas de prolongation) SUISSE 8692 non non BELGIQUE plafond dégressif : du 1 er au 6 e mois de chômage, du 7 e au 12 e mois 2148 à partir du 13 e mois 1603 non 503, 953 ou selon la situation familiale de l intéressé ALLEMAGNE (anciens länder) (anciens länder) (nouveaux länder) (nouveaux länder) non GB non forfait forfait IRLANDE non forfait forfait PAYS BAS 197 jour (4255 /mois) 75% du SJR non DANEMARK non non disponible FINLANDE (au-delà les modalités de calcul de l allocation changent) 90% du SJR net montant de base NORVÈGE /an soit 5302 /mois 700 environ / semaine (OCDE) non SUÈDE /mois / mois (77 /jour) montant de l allocation de base (34,84 /jour) 16 16

17 Comparaison des principaux paramètres d assurance chômage AUTRES PARAMÈTRES D ÉVOLUTION DU CALCUL DE L ALLOCATION : DES SITUATIONS VARIÉES La prise en compte d autres paramètres dans la détermination du montant de l indemnisation dans les règlementations étudiées présente des configurations très contrastées, sans que l on puisse tirer des enseignements précis. Evolution de l allocation dans le temps : dégressivité Prise en compte de la situation familiale de l allocataire 17 17

18 Comparaison des principaux paramètres d assurance chômage EVOLUTION DANS LE TEMPS Le taux de remplacement peut évoluer après l ouverture de droits. Evolution du taux remplacement dans le temps Durée d'indemnisation FRANCE non dégressif 4 à 36 mois ESPAGNE 70% à l'ouverture de droits, 50% après 180 jours 3 à 24 mois PORTUGAL 65% à l'ouverture de droits, 55% après 180 jours 5 à 18 mois ITALIE 75 % à l'ouverture de droits, 60% après 6 mois, 45% après 12 mois. 10,12 ou 16 mois LUXEMBOURG non dégressif 6 à 12 mois SUISSE non dégressif 9 à 24 mois BELGIQUE 65% à l'ouverture de droits, 60% (mois de chômage 4 à 6), 60% (mois de chômage 7 à 12) ( ) 48 mois puis forfait ALLEMAGNE non dégressif 6 à 24 mois GB forfait 6 mois IRLANDE forfait 6 ou 9 mois PAYS BAS 75% à l'ouverture de droits, 70% après 2 mois 3 à 38 mois DANEMARK non dégressif 24 mois FINLANDE non dégressif 23 mois NORVÈGE non dégressif 12 ou 24 mois SUÈDE 80% à l'ouverture de droits, 70% après 200 jours 14 mois 18 18

19 Comparaison des principaux paramètres d assurance chômage PRISE EN COMPTE DE LA SITUATION FAMILIALE Variation du taux remplacement selon la situation familiale Variation du montant selon la situation familiale Variation du montant selon l'âge FRANCE non non non ESPAGNE non Plancher et plafond variables en fonction du nombre d'enfants à charge non PORTUGAL De 65 % à 75 % en cas de couple avec enfant à charge non non ITALIE non non non LUXEMBOURG De 80% à 85% du SJR si enfant à charge non oui * SUISSE De 70% à 80% si enfant à charge non non BELGIQUE Pour les DE avec charge de famille le taux varie à partir de 12 mois de chômage non Oui, exception à la dégressivité selon l'âge ALLEMAGNE De 60% à 67% si enfant à charge non non GB non non Montant forfaitaire différent par tranche d'âge IRLANDE non Supplément forfaitaire par personne et/ou enfant à charge non PAYS BAS non non non DANEMARK non non non FINLANDE non Supplément forfaitaire par enfant à charge non NORVÈGE non Supplément forfaitaire par enfant à charge non SUÈDE non non non * prolongation possible de la durée d'indemnisation et montant d'indemnisation afférent à cette période plafonné 19 19

20 PRISE EN COMPTE DE LA DUALITÉ DU MARCHÉ DU TRAVAIL PAR LES SYSTÈMES D ASSURANCE CHÔMAGE 15 juillet ASSURANCE CHÔMAGE - Page 20

21 Prise en compte de la dualité du marché du travail PART DE L EMPLOI PERMANENT ET DE L EMPLOI TEMPORAIRE DANS L EMPLOI TOTAL EN

22 Prise en compte de la dualité du marché du travail La population des allocataires de l assurance chômage reflète aujourd hui la dualité croissante du marché du travail entre contrats courts et contrats longs : plus de la moitié des allocataires présents fin 2011 s est inscrite au chômage suite à une fin de CDD ou de mission d intérim (51%) ; la durée d affiliation (référence de travail) est inférieure à un an pour près d un tiers des allocataires (31%). Les références de travail à temps partiel concernent près d un quart des allocataires (23%) ; près d 1,2 million d allocataires de l Assurance chômage pratiquent une activité réduite, dont 54% perçoivent une partie de leur allocation en complément du salaire issu de l activité

23 Prise en compte de la dualité du marché du travail La dualité du marché du travail rend difficile pour certains la réalisation d une période de travail suffisamment longue pour s ouvrir des droits. Les systèmes de protection contre la privation involontaire d emploi ont été adaptés pour prendre en compte les évolutions du marché du travail et les accompagner : En encourageant, sous conditions, une reprise d activité en cours d indemnisation cumul allocation/rémunération (ex : Finlande, Suisse / Grande-Bretagne, Irlande) En sécurisant les demandeurs d emploi en cas de perte d un emploi repris à la suite d une période de chômage nouveau calcul du droit (ex : Allemagne, Suède) rechargement du droit (ex : Suisse, Espagne) 23 23

24 ANNEXE : ÉVOLUTIONS RÉCENTES 15 juillet ASSURANCE CHÔMAGE - Page 24

25 Annexe : évolutions récentes FRANCE CONVENTION DU 19 FÉVRIER 2009 Suppression des filières d indemnisation et mise en place d une filière unique d indemnisation sur le principe : 1 jour d affiliation = 1 jour d indemnisation Abaissement de la condition de durée minimum d affiliation (4 mois au lieu de 6 mois antérieurement recherchés sur une période de 24 mois ou 36 mois pour les 50 ans et plus) CONVENTION DU 6 MAI 2011 Suppression des règles spécifiques au chômage saisonnier Intégration de la réforme des retraites (loi ) reportant l âge l égal d ouverture de droits (60 ans à 62 ans) et l âge du droit à une retraite à taux plein (65 ans à 67 ans) Possibilité de cumuler une pension d invalidité et l ARE CONVENTION DU 14 MAI 2014 Suppression du mécanisme de réadmission Mise en place du principe de reprise systématique des droits Instauration du mécanisme des droits rechargeables (durée d un droit ouvert au titre du rechargement est de 30 jours minimum pour une affiliation de 150 jours minimum) Modification des modalités de cumul d allocations et rémunérations en cas de reprise d emploi (suppression de seuils et de la limite à 15 mois) 25 25

26 Annexe : évolutions récentes ALLEMAGNE Modification du niveau de cotisation Après une succession de baisses du taux de cotisation, suite à l'entrée en vigueur des lois Hartz entre 2003 et 2006, le taux de cotisation de 2,80% a été porté à 3% depuis le 1er janvier 2011 (1,50% à la charge de l'employeur, 1,50% à la charge du salarié). Aménagement des conditions de prise en charge : après un durcissement des droits dans la période (lois Hartz), un allongement de la durée d'indemnisation pour les chômeurs de 50 ans et plus est intervenu a compter du 1er janvier Recours au chômage partiel Assouplissement des règles de recours au chômage partiel conjoncturel Prise en compte des contrats courts Prolongation d'une mesure temporaire prévoyant une durée d'affiliation courte pour les salariés titulaires de contrats de travail de courte durée (ex: 6 mois d'affiliation = 3 mois d'indemnisation) BELGIQUE Aménagement des conditions de prise en charge : la période de référence pour la recherche de la condition d affiliation minimale est, depuis la réforme, de 21 mois pour les moins de 36 ans, de 33 mois pour les personnes âgés de 36 à 49 ans et de 42 mois pour les plus de 50 ans. Elle était auparavant de 18, 27 et 36 mois (2012). Augmentation du montant d'indemnisation : le taux de remplacement a évolué de 60 à 65% du salaire de référence lors de la première période d indemnisation de 3 mois (2012). Hausse du plafond et de l'allocation maximale (2009) Evolution dans le temps : la dégressivité du montant des allocations a été accentuée et correspond désormais à 3 périodes d indemnisation, elles-mêmes découpées en phases de durées non uniformes. Ces paliers sont définis en fonction de la situation familiale et du passé professionnel du demandeur d emploi. Ainsi, après une période de 48 mois durant laquelle le montant de l'allocation est dégressif, le demandeur d'emploi perçoit une allocation forfaitaire pour une durée en principe illimitée. (2012) DANEMARK Réduction de la durée d'indemnisation de 4 ans à 2 ans (2010) 26 26

27 Annexe : évolutions récentes ESPAGNE Modification du niveau de cotisation : le taux de cotisation a été abaissé en pour les CDI mais augmenté pour les CDD (2009). Réduction du montant d'indemnisation : baisse de 10% (de 60% à 50% du salaire de référence à partir du 7ème mois d'indemnisation) FINLANDE Aménagement des conditions de prise en charge : la durée d affiliation minimale réduite de 34 semaines à 26 semaines (1er janvier 2014 ) ; le délai d attente est réduit de 7 à 5 jours (2014 ) ; Réduction de la durée d'indemnisation : la durée d indemnisation maximale équivalente à 500 jours peut être réduite à 400 jours en fonction par exemple de l ancienneté du demandeur d emploi (2014 ) ; Aménagement des conditions d'exercice du cumul : avant le 1er janvier 2014, le montant de l allocation était réduit de la moitié du montant de la rémunération procurée par l activité réduite. Depuis cette date, le montant de l allocation est réduit de la moitié du montant de la rémunération procurée par l activité réduite au-delà de 300. Un plafond correspondant au montant du salaire de référence ayant servi de base lors de l ouverture de droit a également été instauré (2014). GRANDE-BRETAGNE Réforme de l aide sociale : Le "Welfare Reform Act 2012" a modifié le système d indemnisation du chômage. Une nouvelle allocation, l Universal Credit, a été créée et remplace six prestations versées sous conditions de ressources. L allocation chômage dont le versement est lié aux ressources ("Income-based Jobseeker s Allowance") est ainsi intégrée à cette nouvelle allocation et ne sera plus servie sur le territoire britannique à partir de

28 Annexe : évolutions récentes ITALIE Modification générale des paramètres de l'allocation : une nouvelle réforme du marché du travail «Jobs Act» a créé une nouvelle allocation (NASPI, Nuova prestazione di Assicurazione Sociale per l Impiego). Entrée en vigueur en mai 2015, elle fusionne l ASPI (Assicurazione sociale per l impiego) et la "mini" ASPI. 13 semaines de contributions au cours des 4 dernières années et 30 jours de travail au cours des 12 mois précédant le chômage sont nécessaires. Le taux de remplacement est de 75 % du salaire de référence et dégressif (3% par mois) à partir du 4e mois. La durée d indemnisation correspond à la moitié du nombre de semaines de cotisations versées au cours des 4 dernières années. A partir de 2017, l indemnisation sera limitée à 78 semaines. Cette réforme fait suite à la réforme de juin 2012, laquelle avait modifié le système d assurance chômage et mis en place de nouvelles prestations. L ASPI avait remplacé ainsi l indemnité de chômage ordinaire et la "mini" ASPI à l indemnité à prérequis restreints. Depuis juillet 2012, les CDD sont également soumis à une surcotisation équivalente à 1,4% du salaire brut. IRLANDE Réduction de la durée d'indemnisation : les durées d'indemnisation ont été réduites (de 12 ou 15 mois à 9 ou 12 mois) en 2009 et en 2013 de 12 à 9 mois pour les demandeurs d emploi justifiant de 260 semaines de cotisations et plus et de 9 à 6 mois pour les demandeurs d emploi justifiant de moins de 260 semaines de cotisations. LUXEMBOURG Augmentation du montant d'indemnisation : mises en place en 2010, certaines mesures temporaires visant à promouvoir et maintenir l emploi et à adapter les modalités d indemnisation du chômage ont été prorogées. L une d entre elles visait le montant et la durée d indemnisation. Ainsi, jusqu au 31 décembre 2015, le montant maximal de l allocation chômage s élève à : 250% du salaire social minimum pour les 9 premiers mois (au lieu des six premiers mois) 200% du salaire social minimum à partir de 273 jours d'indemnisation (après 6 mois) 200 % en cas de prolongation (au lieu de 150 %) 28 28

29 Annexe : évolutions récentes PAYS-BAS Réduction de la durée d'indemnisation : la durée maximale d indemnisation sera, entre 2016 et 2019, progressivement réduite de 38 mois à 24 mois. (réforme relative au droit du travail et à la sécurité sociale 2014) PORTUGAL Mise en place d'un régime transitoire (2010) : réduction de la période d'affiliation minimale à 365 jours (au lieu de 450) dans les 2 dernières années. Cette mesure a pris fin en janvier Aménagement des conditions de prise en charge (2012) : Assouplissement des conditions d'affiliation (360 jours au cours des 24 derniers au lieu de 450 jours) Réduction du montant d'indemnisation (2012) : baisse du montant maximum d'indemnisation et réduction du montant de 10% a compter du 181ème jour (55% du SR au lieu de 65%) Réduction de la durée d'indemnisation à 18 mois (2012) SUÈDE Modifications des conditions de prise en charge : délai de carence porté de 5 à7 jours, durcissement de la condition d'affiliation (80h/mois minimum au lieu de 70h), diminution du montant maximum (2008) ; Introduction de la dégressivité (2008) 29 29

30 Annexe : évolutions récentes SUISSE Modification du niveau de cotisation : Augmentation du taux de cotisation de 2% à 2,2% (2011).Une cotisation dite de solidarité de 1% avait alors été introduite sur les tranches de salaires situées entre et francs suisse (2011). L assiette de cette cotisation de solidarité a été déplafonnée depuis le 1er janvier La cotisation s applique désormais sur les tranches de salaires supérieures à francs suisse. Aménagement des conditions de prise en charge : 1 an d'affiliation = 1 an d'indemnisation ; Avant 2011, 1,5 an d affiliation = 1 an d'indemnisation 30 30

LES MODALITES DE CALCUL DE L ALLOCATION CHOMAGE EN EUROPE Comparaisons européennes

LES MODALITES DE CALCUL DE L ALLOCATION CHOMAGE EN EUROPE Comparaisons européennes LES MODALITES DE CALCUL DE L ALLOCATION CHOMAGE EN EUROPE Comparaisons européennes Groupe paritaire politique 30 avril 2015 Avril 2015 - L ASSURANCE CHÔMAGE - Page 1 Modalités de calcul de l allocation

Plus en détail

24 COMMENT SONT INDEMNISES LES CHÔMEURS?

24 COMMENT SONT INDEMNISES LES CHÔMEURS? 24 COMMENT SONT INDEMNISES LES CHÔMEURS? A Les différentes façons de prendre en charge les chômeurs? a) L allocation de retour à l emploi pour les chômeurs qui ont droit à l assurance chômage 1. Les systèmes

Plus en détail

SUIVI DE LA CONVENTION D ASSURANCE CHOMAGE 2014 20 octobre 2015

SUIVI DE LA CONVENTION D ASSURANCE CHOMAGE 2014 20 octobre 2015 SUIVI DE LA CONVENTION D ASSURANCE CHOMAGE 2014 20 octobre 2015 Dans le cadre de l évaluation de la convention d assurance chômage 2014, un tableau de bord de suivi a été élaboré afin de suivre la mise

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 22 MARS 2014 RELATIF A L INDEMNISATION DU CHOMAGE

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 22 MARS 2014 RELATIF A L INDEMNISATION DU CHOMAGE ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 22 MARS 2014 RELATIF A L INDEMNISATION DU CHOMAGE Les partenaires sociaux ont abouti dans la nuit du 21 au 22 mars à un accord national interprofessionnel relatif

Plus en détail

CONVENTION DU 14 MAI 2014 RELATIVE À L'INDEMNISATION DU CHÔMAGE

CONVENTION DU 14 MAI 2014 RELATIVE À L'INDEMNISATION DU CHÔMAGE CONVENTION DU 14 MAI 2014 RELATIVE À L'INDEMNISATION DU CHÔMAGE Considérant que l'assurance chômage doit renforcer la sécurisation des parcours professionnels et favoriser la reprise d'une activité professionnelle

Plus en détail

Convention chômage 2014

Convention chômage 2014 Convention chômage 2014 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Note d information du 2 juillet 2014 Mise à jour le 13 août 2015

Plus en détail

Indemnisation chômage des intermittents du spectacle : conditions à remplir

Indemnisation chômage des intermittents du spectacle : conditions à remplir Indemnisation chômage des intermittents du spectacle : conditions à remplir Mise à jour le 24.09.2012 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) Principe Les intermittents

Plus en détail

UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base

UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base UNION EUROPÉENNE Tableau comparatif des régimes de retraite de base PAYS Durée minimale OUVERTURE DE DROIT Age normal de liquidation à la retraite DUREE DE VALIDATION MAXIMALE CALCUL DE PENSION ALLEMAGNE

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTE n 438 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 1 er décembre 2014 PROJET DE LOI de financement de la sécurité

Plus en détail

La convention d assurance chômage 2014

La convention d assurance chômage 2014 La convention d assurance chômage 2014 Chiffres et repères JUIN 2014 Ce document donne de manière synthétique des repères sur la nouvelle convention d Assurance chômage. Les objectifs poursuivis par les

Plus en détail

Dossier de référence L ASSURANCE CHÔMAGE

Dossier de référence L ASSURANCE CHÔMAGE Dossier de référence L ASSURANCE CHÔMAGE Janvier 2014 Dossier de référence L ASSURANCE CHÔMAGE Janvier 2014 Eclairages européens Eclairages européens 1. Les conceptions Les systèmes d indemnisation du

Plus en détail

RSA et assurance chômage

RSA et assurance chômage RSA et assurance chômage -Allocation d aide au retour à l emploi (ARE) -Allocation de solidarité spécifique (ASS) ARE : régime des activités réduites permet de cumuler une partie de l ARE avec le salaire

Plus en détail

Mise en œuvre du règlement communautaire (CE) n 883/2004 à Mayotte à compter du 1 er janvier 2014

Mise en œuvre du règlement communautaire (CE) n 883/2004 à Mayotte à compter du 1 er janvier 2014 CIRCULAIRE N 2014-07 DU 29 JANVIER 2014 Direction des Affaires Juridiques INSV0023-DGU Titre Mise en œuvre du règlement communautaire (CE) n 883/2004 à Mayotte à compter du 1 er janvier 2014 Objet Devenu

Plus en détail

Hongrie. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites

Hongrie. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites Hongrie Hongrie : le système de retraite en 212 Le système de retraite hongrois est un système par répartition obligatoire, uniforme, à prestations définies, composé d une pension publique liée aux revenus

Plus en détail

DAJ 4001 JUILLET 2012 EUROP INFO E D I T I O N N 9 L ASSURANCE CHÔMAGE EN EUROPE

DAJ 4001 JUILLET 2012 EUROP INFO E D I T I O N N 9 L ASSURANCE CHÔMAGE EN EUROPE DAJ 4001 JUILLET 2012 EUROP INFO E D I T I O N N 9 L ASSURANCE CHÔMAGE EN EUROPE EUROP NFO E D I T I O N N 9 SO M M A I R E Éditorial Modifications récentes pages 4, 5 Tableau de données comparatives sur

Plus en détail

Revalorisation des bases mensuelles de calcul des allocations familiales.

Revalorisation des bases mensuelles de calcul des allocations familiales. Direction des Ressources Humaines Direction de l'economie RH et des Ressources Contact GASPAR Emilia Tél : 01 55 44 24 36 Fax : Email : Destinataires Direction Générale de l'enseigne de La Poste Direction

Plus en détail

Fédération des Syndicats, des Arts, des Spectacles, de l Audiovisuel, de la Presse, de la Communication et du Multimédia Force Ouvrière

Fédération des Syndicats, des Arts, des Spectacles, de l Audiovisuel, de la Presse, de la Communication et du Multimédia Force Ouvrière Fédération des Syndicats, des Arts, des Spectacles, de l Audiovisuel, de la Presse, de la Communication et du Multimédia Force Ouvrière 2 rue de la Michodière 75002 Paris : 01.47.42.35.86 - : 01.47.42.39.45

Plus en détail

Réunion de travail du COE 15 juillet 2015. Comparaisons internationales des régimes d assurance chômage

Réunion de travail du COE 15 juillet 2015. Comparaisons internationales des régimes d assurance chômage Réunion de travail du COE 15 juillet 2015 Comparaisons internationales des régimes d assurance chômage 1 Plan de la présentation 1. Intérêt et limites des comparaisons internationales en matière d assurance

Plus en détail

chômage et les pigistes

chômage et les pigistes pour Profession Pigiste 1 chômage et les pigistes Apéro Pigistes : présentation 8 octobre 2014 Contributeur : Philippe Hufschmitt pour Profession Pigiste 2 CONVENTION CHÔMAGE DU 14 MAI 2014 Une entrée

Plus en détail

L assurance chômage en Europe

L assurance chômage en Europe L assurance chômage en Europe Unédic - 18 octobre 2012 AJIS Principes fondateurs de la protection sociale Deux logiques Les systèmes de protection sociale appartiennent à deux grandes familles - ceux qui

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2008/17 du 30 décembre 2008

NOTE D INFORMATION 2008/17 du 30 décembre 2008 NOTE D INFORMATION 2008/17 du 30 décembre 2008 Financement de la Sécurité Sociale pour 2009 Adoption définitive de la loi (validation du Conseil Constitutionnel) I Cotisations et contributions A Forfait

Plus en détail

NOUVELLES REGLES D INDEMNISATION DU CHOMAGE

NOUVELLES REGLES D INDEMNISATION DU CHOMAGE Circulaire n 2009-06 du 7 juillet 2009 CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE L ALLIER 4, rue Marie Laurencin 03400 YZEURE ***** Téléphone 04-70-48-21-00 Télécopie 04-70-44-85-61 NOUVELLES

Plus en détail

TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL

TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL Journal officiel du 16 juin 2011 Arrêté du 15 juin 2011 portant agrément des accords relatifs aux annexes I à XII au règlement général annexé à la convention du 6 mai 2011

Plus en détail

ANNEXE 2. Le congé de maternité suspend le contrat de travail ; il est assorti d un système d indemnisation et de droits connexes.

ANNEXE 2. Le congé de maternité suspend le contrat de travail ; il est assorti d un système d indemnisation et de droits connexes. ANNEXE 2 ann3le congé de maternité.doc - 1 - Le congé de maternité a) la situation des femmes salariées du secteur privé Le congé de maternité suspend le contrat de travail ; il est assorti d un système

Plus en détail

Vous avez retrouvé un travail salarié

Vous avez retrouvé un travail salarié Notice DAJ 143 Mise à jour juillet 2008 Vous avez retrouvé un travail salarié Sommaire Vous retrouvez du travail : les aides de Pôle emploi Vous n effectuez pas plus de 110 heures de travail par mois et

Plus en détail

Finlande. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites

Finlande. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites Finlande Finlande : le système de retraite en 212 Il existe une pension d État de base (pension nationale et garantie) qui est soumise à conditions de ressources et une série de régimes obligatoires liés

Plus en détail

Mobilisons-nous contre le contenu du dernier accord assurance chômage!

Mobilisons-nous contre le contenu du dernier accord assurance chômage! Assurance chômage n 4 26 mars 2014 Au jeu du Medef, beaucoup plus de perdants que de gagnants : l accord qui sera signé par FO, la CFDT et la CFTC prévoit 800 millions d économies sur le dos des demandeurs

Plus en détail

Nouvelle Convention d Assurance chômage. Ateliers de l Orientation tout au long de la vie. Réunion du 12 novembre 2014

Nouvelle Convention d Assurance chômage. Ateliers de l Orientation tout au long de la vie. Réunion du 12 novembre 2014 Nouvelle Convention d Assurance chômage Ateliers de l Orientation tout au long de la vie Ce qui change Les principaux points Les changements de paramètres Le calcul de l allocation Les différés spécifiques

Plus en détail

Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général

Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I - Les dépenses du régime général... 4 II - Les recettes

Plus en détail

CONGÉ MATERNITÉ DES ARTISTES CHORÉGRAPHIQUES

CONGÉ MATERNITÉ DES ARTISTES CHORÉGRAPHIQUES DROIT CONGÉ MATERNITÉ DES ARTISTES CHORÉGRAPHIQUES JANVIER 2016 Département Ressources professionnelles LE CND Un centre d art pour la danse 1, rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex 01 41 839 839 ressources@cnd.fr

Plus en détail

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 janvier 2011-9 h 30 «Prolongation d'activité, liberté de choix et neutralité actuarielle : décote, surcote et cumul emploi retraite» Document N

Plus en détail

1. La création de nouveaux droits individuels pour sécuriser les parcours professionnels

1. La création de nouveaux droits individuels pour sécuriser les parcours professionnels La loi de sécurisation pour l emploi Du 14 juin 2013 Entreprises concernées Les points clés de la réforme Où les trouver Toutes les entreprises quelque soit leur effectif - Généralisation de la couverture

Plus en détail

DECRET n. modifiant les modalités d évaluation des ressources prises en compte pour le calcul des droits à l allocation aux adultes handicapés

DECRET n. modifiant les modalités d évaluation des ressources prises en compte pour le calcul des droits à l allocation aux adultes handicapés RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de la solidarité et de la fonction publique DOCUMENT DE TRAVAIL NOR : MTSA1003481D DECRET n du modifiant les modalités d évaluation des ressources prises en compte

Plus en détail

PRESTATIONS SOCIALES ET INDEMNISATION

PRESTATIONS SOCIALES ET INDEMNISATION PRESTATIONS SOCIALES ET INDEMNISATION Sylvie Chanh Chargée d études juridiques risque automobile, Fédération Française des Sociétés d Assurances Une prestation sociale consiste est le versement par un

Plus en détail

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent REMUNERATION DES ASSISTANTES MATERNELLES Montant Brut Net SMIC horaire 9 (au 01/01/11) Montant minimum du salaire de base pour une journée d accueil de 8 heures: SMIC x 2,25 h (fixé par la loi de 1992)

Plus en détail

N 2015 / 006 03/03/2015

N 2015 / 006 03/03/2015 N 2015 / 006 03/03/2015 Origine : Direction du Recouvrement Contact : Sous-Direction du Recouvrement Réseau Pôle juridique et réglementaire Annexes : 1- Tableau de concordance textes / articles du CSS

Plus en détail

Australie. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Australie : le système de retraite en 2012

Australie. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Australie : le système de retraite en 2012 Australie Australie : le système de retraite en 212 Le système de retraite australien comporte trois composantes : une pension de vieillesse soumise à conditions de ressources et financée par les recettes

Plus en détail

Une politique familiale tournée vers la justice et le progrès

Une politique familiale tournée vers la justice et le progrès Fiche argumentaire 1 Une politique familiale tournée vers la justice et le progrès Depuis 2012, la politique familiale est, et demeure, une priorité Depuis 2012, la politique familiale est et demeure une

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ADMINISTRATION

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ADMINISTRATION ADMINISTRATION ADMINISTRATION GÉNÉRALE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS HAUT-COMMISSARIAT À LA JEUNESSE Direction

Plus en détail

5 - REGIME DES PRESTATIONS FAMILIALES EN VIGUEUR A ST PIERRE ET MIQUELON

5 - REGIME DES PRESTATIONS FAMILIALES EN VIGUEUR A ST PIERRE ET MIQUELON 5 - REGIME DES PRESTATIONS FAMILIALES EN VIGUEUR A ST PIERRE ET MIQUELON Les fonctionnaires de l'etat sont soumis, en matière de prestations familiales, au régime local de droit commun dont relèvent les

Plus en détail

La caisse de retraite des anciens membres du Conseil économique, social et environnemental

La caisse de retraite des anciens membres du Conseil économique, social et environnemental La caisse de retraite des anciens membres du Conseil économique, social et environnemental PRESENTATION La «Caisse des anciens membres du Conseil économique et social, de leurs veuves et orphelins mineurs»,

Plus en détail

Document de travail pour la négociation de la convention d assurance chômage

Document de travail pour la négociation de la convention d assurance chômage Document de travail pour la négociation de la convention d assurance chômage 1 ère partie : augmenter les ressources du régime d assurance chômage A / La mise en place d une contribution variable Motivation

Plus en détail

La paie. A. Valeur de l indice 100 : 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT 3. SUPPLÉMENT FAMILIAL DE TRAITE- MENT

La paie. A. Valeur de l indice 100 : 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT 3. SUPPLÉMENT FAMILIAL DE TRAITE- MENT La paie C a l c u l d e s é l é m e n t s d e l a r é m u n é r a t i o n p r i n c i p a l e 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT Il est fixé en fonction du grade de l agent et de l échelon auquel il

Plus en détail

Le projet de loi article par article

Le projet de loi article par article Le projet de loi article par article L article 1er prévoit la mise en place d un Comité de pilotage des organismes de retraite. Sa mission est de s assurer de la pérennité financière des régimes, de l

Plus en détail

Institution de prévoyance régie par le code de la Sécurité Sociale, agréée par les Ministères du Travail et de l'agricultur Membre du GIE AG2R

Institution de prévoyance régie par le code de la Sécurité Sociale, agréée par les Ministères du Travail et de l'agricultur Membre du GIE AG2R AG2R PRÉVOYANCE Institution de prévoyance régie par le code de la Sécurité Sociale, agréée par les Ministères du Travail et de l'agricultur Membre du GIE AG2R BULLETIN D'ADHESION PREVOYANCE BULLETIN N

Plus en détail

La santé observée. Les minima sociaux. Chapitre 6.1. dans les régions de France

La santé observée. Les minima sociaux. Chapitre 6.1. dans les régions de France F N O R S Fédération nationale des observatoires régionaux de la santé 62 bd Garibaldi 75015 PARIS Tél 01 56 58 52 40 La santé observée dans les régions de France Chapitre 6.1 Les minima sociaux Ce fascicule

Plus en détail

Rapport sur la situation financière de l assurance chômage

Rapport sur la situation financière de l assurance chômage Rapport sur la situation financière de l assurance chômage Décembre 2015 Sommaire I. Diagnostic de la situation du marché du travail et de l emploi... 4 1. 2. 3. Evolution de la conjoncture du marché du

Plus en détail

Encadré 3. Graphique A Nombre de demandeurs d emploi de catégorie A et nombre de chômeurs au sens du BIT

Encadré 3. Graphique A Nombre de demandeurs d emploi de catégorie A et nombre de chômeurs au sens du BIT Encadré 3 Chômeurs au sens du BIT et demandeurs d emploi inscrits sur les listes de Pôle emploi Les différences conceptuelles entre chômage au sens du BIT et inscription à Pôle emploi Le chômage au sens

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014 Questions sociales Note d information n 14-15 du 6 août 2014 ALLOCATIONS CHOMAGE Effet au 01/07/2014 Références Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation

Plus en détail

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale Circulaire Objet : dont la date d effet est fixée à compter du 1 er janvier 2015 Référence : 2014-65 Date : 23 décembre 2014 Direction juridique et de la réglementation nationale Département réglementation

Plus en détail

Propositions de réforme de l assurance chômage

Propositions de réforme de l assurance chômage 15 février 2016 Propositions de réforme de l assurance chômage Fondé il y a plus d un demi-siècle, le régime d assurance-chômage français est aujourd hui confronté à une double urgence économique et financière.

Plus en détail

SERVICES POUR RECRUTER EFFICACEMENT A L ETRANGER. PÔLE EMPLOI INTERNATIONAL Le Service emploi sans frontières.

SERVICES POUR RECRUTER EFFICACEMENT A L ETRANGER. PÔLE EMPLOI INTERNATIONAL Le Service emploi sans frontières. UNE GAMME COMPLETE DE SERVICES POUR RECRUTER EFFICACEMENT A L ETRANGER PÔLE EMPLOI INTERNATIONAL Le Service emploi sans frontières. EUROPE & INTERNATIONAL. UNE GAMME COMPLETE DE SERVICES POUR RECRUTER

Plus en détail

LA SECURITE SOCIALE EN BELGIQUE. CONTEXTE : La Belgique en général. CONTEXTE : La Belgique en général. CONTEXTE : La Belgique en général

LA SECURITE SOCIALE EN BELGIQUE. CONTEXTE : La Belgique en général. CONTEXTE : La Belgique en général. CONTEXTE : La Belgique en général Superficie : 30 528 km 2 1 LA SECURITE SOCIALE EN BELGIQUE Pays limitrophes : Pays-Bas, Allemagne, Gd Duché de Luxembourg, France Frontière naturelle : Mer du Nord Population : 10 584 534 habitants (2007)

Plus en détail

Votre allocation de chômage, artistes et techniciens...

Votre allocation de chômage, artistes et techniciens... Notice DAJ 168 Mise à jour UNIjuridis décembre 2008 Sommaire Votre allocation de chômage, artistes et techniciens... Conditions pour bénéficier de l'allocation Avoir travaillé 507 heures ou plus au cours

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS PROTECTION SOCIALE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS PROTECTION SOCIALE PROTECTION SOCIALE SÉCURITÉ SOCIALE : ORGANISATION, FINANCEMENT MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Direction de la sécurité sociale Sous-direction

Plus en détail

INDEMNISATION VOUS REPRENEZ UNE ACTIVITÉ POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION VOUS REPRENEZ UNE ACTIVITÉ POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION VOUS REPRENEZ UNE ACTIVITÉ POLE-EMPLOI.FR REPRENDRE UNE ACTIVITÉ PROFESSIONNELLE SANS PERTE DE REVENU Ce dispositif concerne les bénéficiaires de l allocation d aide au retour à l emploi

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : AFSS1403734D (Décret en Conseil d Etat) et AFSS1404498D (Décret simple) Intitulé du texte : décrets relatifs à la prestation d accueil du jeune enfant

Plus en détail

L assurance retraite des agriculteurs

L assurance retraite des agriculteurs L assurance retraite des agriculteurs La pension doit se substituer, proportionnellement à la durée de cotisation, à la perte des revenus due au départ en retraite et doit donc permettre aux retraités

Plus en détail

NOTE D INFORMATION LES MESURES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2006 (II)

NOTE D INFORMATION LES MESURES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2006 (II) NOTE D INFORMATION CV/ NT Réf. : II-13-1 et II-13-3-3 1 er septembre 2006 05 63 60 16 50 L:/CIRCULAIRES/loi financ. Sécurité sociale 06 Indemnités journalières LES MESURES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCEMENT

Plus en détail

ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR

ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR Janvier 2014 Votre site dédié: www.anips.fr Votre plate

Plus en détail

Analyse Recours Radiation N 1 : Préambule de l accord et Droits Rechargeable

Analyse Recours Radiation N 1 : Préambule de l accord et Droits Rechargeable La nouvelle convention d assurance chômage : L accord qui n en porte que le nom, L accord qui trompe et appauvrit les chômeurs Analyse Recours Radiation N 1 : Préambule de l accord et Droits Rechargeable

Plus en détail

Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat

Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat Par accord collectif en date du 10 mai 2012, la branche professionnelle de l'enseignement privé hors contrat a désigné Actalians en qualité d'opca de

Plus en détail

5.2. handicapés. Les adultes. La santé observée dans les régions de France

5.2. handicapés. Les adultes. La santé observée dans les régions de France La santé observée dans les régions de France Les adultes handicapés 5.2 Le contexte L'enquête décennale sur la santé effectuée par l INSEE en 1991 auprès des ménages ordinaires, estime à 5 48 (tous âges

Plus en détail

Quelques éléments du droit de la sécurité sociale en Europe. Ghislaine Frésard-Fellay

Quelques éléments du droit de la sécurité sociale en Europe. Ghislaine Frésard-Fellay Quelques éléments du droit de la sécurité sociale en Europe Ghislaine Frésard-Fellay Plan Les aspects nationaux du droit de la sécurité sociale en Europe (I) La coordination entre la responsabilité civile

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE PERSONNEL CONCERNE Bénéficie des garanties, l ensemble du personnel ne relevant

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES N 123 SOCIAL n 47 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le ISSN 1769-4000 HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES L essentiel La loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur

Plus en détail

PLAN DE FORMATION CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION. Critères applicables au 1 er janvier 2015

PLAN DE FORMATION CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION. Critères applicables au 1 er janvier 2015 Critères applicables au 1 er janvier 2015 1 PLAN DE FORMATION 2 CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION ATTENTION CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ÊTRE MODIFIÉS EN COURS D'ANNÉE 2 1 PLAN DE FORMATION CRITERES

Plus en détail

Actualité de la retraite 19/03/2015

Actualité de la retraite 19/03/2015 Actualité de la retraite 19/03/2015 Nos caractéristiques Un groupe de protection sociale «paritaire», à but non lucratif Qui se distingue par : sa vocation professionnelle sa taille humaine son centre

Plus en détail

LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel

LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel N 113 SOCIAL n 42 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 26 septembre 2008 ISSN 1769-4000 LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel

Plus en détail

CEPII, document de travail n 99-10. Juin 1999 n 10

CEPII, document de travail n 99-10. Juin 1999 n 10 Juin 1999 n 10 La diversité des marchés du travail en Europe : Quelles conséquences pour l Union Monétaire Première partie : La diversité des marchés du travail dans les pays de l Union Européenne Loïc

Plus en détail

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE N 165 5 aout 2014 SOMMAIRE P. 1 et 2 p.2 Projet de loi de financement rectificatif de la sécurité sociale pour 2014 Suppression de la règlementation relative aux sommes versées

Plus en détail

Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20

Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Suède Merci de citer ce chapitre comme suit :

Plus en détail

L accompagnement des chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise

L accompagnement des chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise Notice DAJ 825 Mise à jour janvier 2009 L accompagnement des chômeurs créateurs ou repreneurs d entreprise Sommaire Votre situation Vous percevez l allocation d aide au retour à l emploi et vous créez

Plus en détail

complément familial ; allocation d adoption ; allocation de présence parentale.

complément familial ; allocation d adoption ; allocation de présence parentale. - 2 - complément familial ; allocation d adoption ; allocation de présence parentale. C'est également au chiffre de 341,87 qu'il convient de se reporter à compter du 1er janvier 2002 dans tous les cas

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES GROUPE

RESSOURCES HUMAINES GROUPE BILAN SOCIAL 2014 BNP PARIBAS SA RESSOURCES HUMAINES GROUPE La banque d un monde qui change SOMMAIRE 1 EMPLOI 11 EFFECTIFS p 2 12 PERSONNEL EXTÉRIEUR p 8 13 EMBAUCHES AU COURS DE L ANNÉE CONSIDÉRÉE p

Plus en détail

CCN ASSISTANTS MATERNELS

CCN ASSISTANTS MATERNELS CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ASSISTANTS MATERNELS DU PARTICULIER EMPLOYEUR du 1 er juillet 2004 étendu le 17 décembre 2004 ANNEXE II Accord de prévoyance Préambule Cet accord détermine les conditions

Plus en détail

les derniers salaires qui comptent

les derniers salaires qui comptent 1Ce sont les derniers salaires qui comptent Le montant de l allocation d aide au retour à l emploi est calculé sur la base du «salaire journalier de référence» établi à partir des rémunérations perçues

Plus en détail

Le système d assurance chômage

Le système d assurance chômage D A N E M A R K L A P O L I T I Q U E D E M A R C H É D U T R A V A I L Le système d assurance chômage Janvier 2001 DANSK ARBEJDSMARKEDSPOLITIK Cette publication est éditée par le Ministère du Travail

Plus en détail

Les effets de la crise conduisent-ils à modifier le cadre d analyse et la gestion des systèmes de retraite?

Les effets de la crise conduisent-ils à modifier le cadre d analyse et la gestion des systèmes de retraite? Les Systèmes de retraite face à la crise en France et à l étranger Maison de la Chimie, 3 décembre 2009 Les effets de la crise conduisent-ils à modifier le cadre d analyse et la gestion des systèmes de

Plus en détail

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul Déjeuner-débat ELSA Florence Navarro 2 juillet 2014 Le principe des 3 piliers en matière de pension 1 er pilier Sécurité sociale

Plus en détail

La prise en compte pour la retraite des périodes d interruption d emploi involontaire : évolutions législatives et réglementaires récentes

La prise en compte pour la retraite des périodes d interruption d emploi involontaire : évolutions législatives et réglementaires récentes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil La prise

Plus en détail

les régimes d'assurance chômage pendant la crise (approche comparative) COE - 3 avril 2012 Unédic - DAJ

les régimes d'assurance chômage pendant la crise (approche comparative) COE - 3 avril 2012 Unédic - DAJ les régimes d'assurance chômage pendant la crise (approche comparative) COE - 3 avril 2012 Unédic - DAJ Sommaire Aménagement des conditions de prise en charge 4 Conditions de prises en charge assouplies

Plus en détail

LE DISPOSITIF DE CUMUL EMPLOI / RETRAITE

LE DISPOSITIF DE CUMUL EMPLOI / RETRAITE 09/09/09 LE DISPOSITIF DE CUMUL EMPLOI / RETRAITE fiches pratiques SOMMAIRE introduction le cumul emploi-retraite dans le régime général de la sécurité sociale 1. Conditions d ouverture du droit au cumul

Plus en détail

La réduction. des cotisations patronales. À jour au 1 er janvier 2014

La réduction. des cotisations patronales. À jour au 1 er janvier 2014 Le point sur ( ) La réduction des cotisations patronales À jour au 1 er janvier 2014 Services aux cotisants Études et statistiques Services aux partenaires Contrôle Ressources informatiques 2 La réduction

Plus en détail

Les droits. et de leurs PROCHES DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES ANNEXE LES CHIFFRES

Les droits. et de leurs PROCHES DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES ANNEXE LES CHIFFRES Les droits DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES et de leurs PROCHES ANNEXE LES CHIFFRES Chiffres en vigueur au 1 er avril 2012 ANNEXE LES CHIFFRES Chiffres en vigueur au 1 er avril 2012 Les chiffres qui

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Rémunération. Références. A retenir. Introduction. N 02 10 juillet 2015

ALLOCATIONS CHOMAGE. Rémunération. Références. A retenir. Introduction. N 02 10 juillet 2015 Rémunération N 02 10 juillet 2015 ALLOCATIONS CHOMAGE Références A retenir Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation du chômage et les textes qui

Plus en détail

UNIVERSITES DES MAIRES 2008

UNIVERSITES DES MAIRES 2008 Un ensemble de textes souvent mal connus issus de : - la loi du 3 février 1992 ; - la loi du 5 avril 2000 ; - la loi du 27 février 2002. Une information en direction des employeurs menée par l AMF. Une

Plus en détail

Belgique. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

Belgique. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr Belgique Merci de citer ce

Plus en détail

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33 F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

Guide pratique de l employeur

Guide pratique de l employeur PRÉVOYANCE Guide pratique de l employeur Accords régionaux de prévoyance du 24 septembre 2009 visant les salariés non-cadres des Exploitations de Pépinières et d Horticulture de la région Midi-Pyrénées

Plus en détail

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION N 62 - FORMATION n 8 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 08 avril 2011 ISSN 1769-4000 L essentiel LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION Depuis sa création par l accord national interprofessionnel

Plus en détail

Le contrat en CDD. Dans quels cas peut-on embaucher sous contrat à durée déterminée?

Le contrat en CDD. Dans quels cas peut-on embaucher sous contrat à durée déterminée? Le contrat en CDD La conclusion d un contrat à durée déterminée (CDD) n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire et seulement dans les cas énumérés par la loi. Il doit obligatoirement

Plus en détail

INSTRUCTION. N 01-077-B1-V36 du 21 août 2001 NOR : BUD R 01 00077 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique

INSTRUCTION. N 01-077-B1-V36 du 21 août 2001 NOR : BUD R 01 00077 J. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique INSTRUCTION N 01-077-B1-V36 du 21 août 2001 NOR : BUD R 01 00077 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique ACTION SOCIALE DES ADMINISTRATIONS ANALYSE Prestations d'action sociale

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses novembre 13 N 73 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des 15-29 ans en 53,7 % des jeunes âgés de 15 à 29 ans sont

Plus en détail

Ces informations n ont qu une valeur indicative et ne se substituent pas à la documentation officielle de l administration.

Ces informations n ont qu une valeur indicative et ne se substituent pas à la documentation officielle de l administration. Fiscalité des Etats-Unis Ces informations n ont qu une valeur indicative et ne se substituent pas à la documentation officielle de l administration. Généralités Les Etats-Unis étant un Etat fédéral, les

Plus en détail

Bienvenue au Petit Déjeuner débat. La réforme des retraites et les nouveautés paye 2014. 20 février 2014

Bienvenue au Petit Déjeuner débat. La réforme des retraites et les nouveautés paye 2014. 20 février 2014 Bienvenue au Petit Déjeuner débat La réforme des retraites et les nouveautés paye 2014 20 février 2014 Programme 9h00-10h30 Me Guyot La réforme des retraites Le contrat à temps partiel de 24 H minimum.

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 1er octobre 2015 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 1er octobre 2015 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 1er octobre 2015 Rejeté PLF POUR 2016 - (N 3096) AMENDEMENT présenté par M. Le Fur, M. Wauquiez et Mme Dalloz ---------- ARTICLE ADDITIONNEL APRÈS L'ARTICLE 2, insérer l'article suivant:

Plus en détail

EXAMEN THÉMATIQUE DE L OCDE DE SUIVI DES POLITIQUES POUR AMÉLIORER LES PERSPECTIVES DES TRAVAILLEURS AGÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL

EXAMEN THÉMATIQUE DE L OCDE DE SUIVI DES POLITIQUES POUR AMÉLIORER LES PERSPECTIVES DES TRAVAILLEURS AGÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL EXAMEN THÉMATIQUE DE L OCDE DE SUIVI DES POLITIQUES POUR AMÉLIORER LES PERSPECTIVES DES TRAVAILLEURS AGÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL SUISSE (situation mi-2012) En 2011, le taux d emploi des travailleurs

Plus en détail

ANNEXE X PRESTATIONS SPÉCIALES EN ESPÈCE À CARACTÈRE NON CONTRIBUTIF. [Article 70, paragraphe 2, point c)]

ANNEXE X PRESTATIONS SPÉCIALES EN ESPÈCE À CARACTÈRE NON CONTRIBUTIF. [Article 70, paragraphe 2, point c)] ANNEXE X (1) (3) PRESTATIONS SPÉCIALES EN ESPÈCE À CARACTÈRE NON CONTRIBUTIF [Article 70, paragraphe 2, point c)] BELGIQUE a) Allocation de remplacement de revenus (loi du 27 février 1987). b) Revenu garanti

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90 MODALITÉS DES EXONÉRATIONS D IMPÔTS ET DE COTISATIONS SALARIALES SUR LES HEURES SUPPLÉMENTAIRES

CIRCULAIRE CDG90 MODALITÉS DES EXONÉRATIONS D IMPÔTS ET DE COTISATIONS SALARIALES SUR LES HEURES SUPPLÉMENTAIRES CIRCULAIRE CDG90 13/08 MODALITÉS DES EXONÉRATIONS D IMPÔTS ET DE COTISATIONS SALARIALES SUR LES HEURES SUPPLÉMENTAIRES! Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives

Plus en détail