LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier"

Transcription

1 LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE 2

2 Section 1. Problématique de la gestion du risque de change Section 2. La réduction de l exposition de l entreprise au risque de change Section 3. La gestion du risque de change sur les créances et les dettes à court terme en devises Section 4. Les swaps de devises et la gestion du risque de change sur les créances et les dettes à long terme en devises Section 5. La gestion du risque de change de la société multinationale Section 6. La gestion du risque de change et le comportement des entreprises 3

3 Exportateur Importateur Perte de change / Gain de change Perte de change / Gain de change Prêteur Perte de change / Gain de change Emprunteur Perte de change / Gain de change 4

4 Risque de change de transaction Présence de créances ou de dettes libellées en devises au bilan d une entreprise Risque de change de consolidation Consolidation dans les comptes d une société holding des comptes de filiales étrangères Risque de change économique Incertitude sur la contrepartie en monnaie nationale des flux futurs en devises 5

5 Risque de change économique Englobe les risques de transaction et de consolidation Mais il les dépasse Risque de change économique mesure l impact des variations du taux de change sur : Le compte de résultat Les cash flows de l entreprise Les résultats financiers de l entreprise La compétitivité internationale de l entreprise 6

6 Un skieur américain 100 dollars Suisse? France? t : USD 1 = EUR 1 USD 1 = CHF dollars = 100 euros 100 dollars = 200 francs suisses t+1 : USD 1 = EUR 0,8 Hausse de l euro USD 1 = CHF 2 Stabilité du franc suisse Pour obtenir 100 euros, il faut 100/0,8 = 125 dollars 200 francs, il faut 200/2 = 100 dollars CONCLUSION? 7

7 Risque de change économique : se concrétise par des variations de la valeur de la firme peut être positif ou négatif Les fluctuations du taux de change peuvent avoir des effets sur la valeur de l entreprise : directs et immédiats.. à court terme indirects et diffus à moyen terme Modification du positionnement relatif de l entreprise par rapport à ses concurrents nationaux et internationaux 8

8 EXPORTATEUR 0 t T Commande ou signature du contrat Facturation RISQUE DE CHANGE DE TRANSACTION Encaissement en devises RISQUE DE CHANGE ECONOMIQUE 9

9 Exemple Un exportateur vend un outil pour dollars avec un crédit de 6 mois Le cours du dollar, à la signature du contrat est : USD 1 = EUR 0,90 Si lors du paiement USD 1 = EUR 0,90, il obtient : euros Si lors du paiement USD 1 = EUR 0,80, il obtient : euros 10

10 Section 1. La problématique de la gestion du risque de change 1.1. Les deux branches de l alternative face au risque de change 1.2. L objectif de la gestion du risque de change 1.3. La gestion rationnelle du risque de change 11

11 1.1. Les deux branches de l alternative face au risque de change Se couvrir Fixer en t = 0 la contrepartie en monnaie nationale des flux futurs en devises Ne pas se couvrir Prévisions du taux de change favorables Il existe toujours un risque : variations non anticipées 12

12 1.2. L objectif de la gestion du risque de change «Minimiser, au moindre coût, les pertes susceptibles d affecter le patrimoine ou les revenus de l entreprise libellés en devises, du fait des variations des cours de change» 13

13 1.3. La gestion rationnelle du risque de change La détermination de la position de change La surveillance de la position de change L évaluation de la probabilité de variation du taux de change Le calcul des coefficients de risque La réduction de l exposition de l entreprise au risque de change La mise en œuvre des techniques adéquates de couverture 14

14 La détermination de la position de change Position de change : Présence, dans le patrimoine de l entreprise, de l ensemble des avoirs et engagements libellés en monnaies différentes de la monnaie de référence. 15

15 Détermination de la monnaie de référence Devise de cotation des actions Difficulté en cas de multi-cotation Devise des actionnaires contrôlant la société Devise du pays où l entreprise est implantée en cas de non cotation Devise de la maison mère en cas de non cotation de la filiale 16

16 Position de change au sens étroit et au sens large Sens étroit Créances commerciales à court terme Dettes financières Sens large Actifs investis à l étranger Dettes et actifs financiers à moyen et long terme La position de change devrait comprendre tous les actifs et tous les engagements libellés en devises de nature commerciale ou financière 17

17 La surveillance de la position de change Tableau de la position de change Tableau élaboré en position nette 18

18 USD JPY GBP Autres FACTURATIONS COMMERCIALES Clients (+) Fournisseurs (-) OPERATIONS FINANCIERES Prêts (+) Emprunts (-) DIVERS Brevets et licences (+ ou -) Soumissions à des appels d offres (+) Ventes sur catalogues (+) Dividendes et intérêts (+ ou -) NEGOCE POSITION DE CHANGE DE TRANSACTION COMMANDES EN CARNET NON FACTUREES Ventes (+) Achats (-) AUTRES POSITION DE CHANGE ECONOMIQUE 19

19 Tableau élaboré en position de change nette Créances en dollar Position nette courte en dollar Dettes en dollar Créances en euro Dettes en euro Position nette longue en euro Perte en cas de hausse du dollar Gain en cas de hausse de l euro 21

20 Tableau élaboré échéance par échéance - Échéance à très court terme : une semaine - Échéance à court terme : un mois - Échéance à moyen terme : trois / six mois - Échéance à long terme : un an 23

21 L évaluation de la probabilité de variation du taux de change Estimation de la variation probable du cours d une devise à l horizon de un an - le dollar va monter de 10% - le yen va baisser de 15%,. Estimation des probabilités de variation à l intérieur de l horizon annuel - la hausse du dollar sera observée : - dans un mois avec une probabilité de 5% - dans trois mois avec une probabilité de 20%

22 Le calcul des coefficients de risque Spécifiques à chaque horizon et à chaque devise Coefficients de risque du dollar : - à 1 mois : 10% x 5% = 0.5% - à 3 mois : 10% x 20% = 2% 25

23 La réduction de l exposition de l entreprise au risque de change La mise en œuvre des techniques adéquates de couverture 26

24 Section 2. Techniques de réduction de l exposition de l entreprise au risque de change 2.1. Choix de la monnaie de facturation 2.2. Recours aux clauses monétaires 2.3. Termaillage (leading and lagging) 2.4. Compensation (netting) 28

25 2.1. Choix de la monnaie de facturation Facturation en monnaie nationale Élimine toute incertitude Ne traduit pas un grand dynamisme commercial Importateur : Facturation dans une devise faible Exportateur : Facturation dans une devise forte Souvent impossible 29

26 2.2. Recours aux clauses monétaires Clause d adaptation des prix aux fluctuations de change Clause d adaptation des prix aux fluctuations de change avec franchise Clause de risque partagé Clause d option 30

27 Clause d adaptation des prix aux fluctuations du taux de change Contrat d exportation : - Montant : dollars - USD 1 = EUR 0,95 Si USD 1 = EUR 1,05 : Si USD 1 = EUR 0,80 : 0, = 1,05 0, = 0,80 USD USD L exportateur dispose toujours de euros

28 Clause d adaptation des prix aux fluctuations de change avec franchise Contrat d exportation sur la base de : USD 1 = EUR 1,0230 Franchise de 4% : Les ajustements de prix débutent quand : USD 1 > 1,0230 (1+4%) = EUR 1,0639 USD 1 < 1,0230 (1-4%) = EUR 0,9821 Franchise de 3% : Les ajustements de prix débutent quand : USD 1 > 1,0230 (1+3%) = EUR 1,0537 USD 1 < 1,0230 (1-3%) = EUR 0,

29 Clause de risque partagé Contrat d importation sur la base de : USD 1 = EUR 0,90 Clause de risque de change partagé : 50% chacun Paiement en cinq versements Les taux de change lors des paiements sont : USD 1 = EUR 0,91 USD 1 = EUR 0,93 USD 1 = EUR 0,95 USD 1 = EUR 0,95 USD 1 = EUR 0,97 USD 1 = EUR 0,99 Perte de change pour l importateur : 0,025 euros Perte de change pour l exportateur : 0,025 euros 35

30 Clauses d option Utilisation d une devise différente de la monnaie de facturation Clauses multi-devises Panier de monnaies 36

31 2.3. Le termaillage Exportateur Créances en devises fortes : repousser l encaissement Créances en devises faibles : accélérer l encaissement Importateur Dettes en devises fortes : accélérer le paiement Dettes en devises faibles : retarder le paiement Coût de financement certain / Gain de change aléatoire 37

32 2.4. La compensation (netting) Principe du netting Exemple simplifié 40

33 Exemple simplifié Avant compensation Filiale française USD USD Filiale britannique Après compensation Filiale française USD Filiale britannique 41

34 Section 3. La gestion du risque de change sur les créances et les dettes à court termeen devises de l entreprise 3.1. La COFACE et la gestion du risque de change 3.2. L avance en devises 3.3. Les opérations de couverture sur le marché interbancaire au comptant 3.4. Les opérations de couverture sur le marché forward 3.5. Le marché des contrats à terme futures de devises et la gestion du risque de change 3.6. Les opérations de couverture sur le marché des options 3.7. La protection contre le risque de change induit par un appel d offre international 3.8. Comparaison des techniques de gestion du risque de change 42

35 3.1. La COFACE et la gestion du risque de change L assurance change import-export : CIME L assurance change négociation : NEGO 43

36 3.2.L avance en devises Le déroulement de l avance en devise Exemple Les caractéristiques de l avance en devise en tant qu instrument de couverture 46

37 Le déroulement de l avance en devise Emprunt en devise Vente de devise au comptant Remboursement de l emprunt en devise 47

38 Exemple En t, un exportateur vend des machines-outils pour dollars Il se couvre par une avance en devise Hypothèses : Taux à 3 mois sur le dollar : 4,90% - 5,00% Taux de change au comptant EUR/USD : 0,9780-0,9790 Marge commerciale de la banque : 0,25% 48

39 Solution L exportateur emprunte X dollars à 90 jours au taux du marché + marge de 0,25% X tel qu en t+90, le montant à rembourser soit de : dollars En t, il reçoit de son banquier : X = = , ,25% 360 USD Il vend les dollars au comptant et obtient : , ,3 = EUR 49

40 En t+90, il reçoit dollars de son client et les rembourse à son banquier Avec l avance en dollars : Il fixe le produit de sa vente à euros Couverture du risque de change Il finance sa créance Financement du BFR 50

41 Les caractéristiques de l avance en devise en tant qu instrument de couverture - Devise de l avance - Durée de l emprunt 51

42 3.3. Les opérations de couverture sur le marché interbancaire au comptant La couverture de l exportateur La couverture de l importateur 55

43 Couverture de l exportateur Le 1 mars, un exportateur français possède une créance à 6 mois de dollars Il souhaite se couvrir contre le risque de change par une opération sur le marché interbancaire au comptant Taux d intérêt à 6 mois sur le dollar : 7% Taux d intérêt à 6 mois sur l euro : 5% Taux de change au comptant : USD 1 = EUR 1,1500 Quel est le résultat financier de l opération de couverture? 56

44 L exportateur emprunte le 1 er mars : / 1,035 = ,54 dollars Vente de dollars sur le marché au comptant : ,54 x 1,15 = ,67 euros Placement sur le marché monétaire européen : ,67 x 5% x (180/360) = 4 166,67 euros Résultat financier de la couverture : , , ,34 euros Le 1 er septembre l exportateur rembourse son emprunt et paie les intérêts avec le versement par l importateur de dollars 57

45 Couverture de l importateur Le 10 février, un importateur contracte une dette de francs suisses payable dans 4 mois Il souhaite se couvrir contre le risque de change par une opération sur le marché au comptant Taux d intérêt à 4 mois sur le franc suisse : 3% Taux d intérêt à 4 mois sur l euro : 5% Taux de change au comptant : 1 CHF = 0,6540 EUR Quel est le résultat financier de l opération de couverture? 58

46 L importateur place le 10 février : / 1,01 = ,80 francs suisses En euros, cette somme est égale à : ,80 x 0,6540 = ,95 euros Le coût d emprunt est égal à : ,95 x 5% x (120/360) = 2 158,42 euros Résultat financier de la couverture : , , ,37 euros Quel aurait été le résultat financier si le placement s était fait sur des bons du Trésor rapportant 3,6%? 59

47 L importateur aurait dû placer le 10 février : / 1,012 = ,46 francs suisses En euros, cette somme est égale à : ,46 x 0,6540 = ,01 euros Le coût d emprunt est égal à : ,01 x 5% x (120/360) = 2 154,15 euros Résultat financier de la couverture : , , ,16 euros 60

48 Gain : , ,16 260,21 euros Serait-il souhaitable de faire un placement sur des obligations à 30 ans rapportant 8%? 61

49 3.4. Les opérations de couverture sur le marché forward La couverture de l exportateur La couverture de l importateur Le taux de change à terme et la valorisation des créances commerciales La couverture systématique et la couverture sélective 62

50 La couverture de l exportateur Le principe La situation comptable de l exportateur La situation comptable de la banque de l exportateur Un exemple d application 63

51 SITUATION COMPTABLE DE L EXPORTATEUR Réd. des stocks Devises à recevoir Euros à recevoir Devises à livrer 64

52 SITUATION COMPTABLE DE LA BANQUE Avoirs en euro Devises à recevoir Engagements en devises Euros à livrer 66

53 Exemple d application Un exportateur français vend des machines aux États-unis Montant de la créance : dollars Payable à 90 jours L exportateur veut se couvrir contre le risque de change : il vend à terme dollars 1. Quel est le taux de change à terme proposé à l exportateur par son banquier? 2. Quel est le résultat de cette opération pour l exportateur? 68

54 Hypothèses Taux de change au comptant : USD/EUR : 0,9090-0,9095 Taux d intérêt sur le dollar à 90 jours : 4 3/8 % - 4 4/8 % Taux d intérêt sur l euro à 90 jours : 6 6/8 % - 6 7/8 % 69

55 Opérations de l exportateur A la date t : Il décide de se couvrir Il s engage à céder au banquier dollars au taux à terme A la date t+90 : Il reçoit dollars de l importateur Il cède dollars à son banquier 70

56 Opérations du banquier A la date t : Il s engage à acheter à l exportateur dollars au taux à terme Il emprunte des dollars sur le marché monétaire à4 4/8 % pour 90 jours Il vend les dollars au comptant au cours : EUR 0,9090 Il place les euros sur le marché monétaire européen pendant 90 jours au taux de 6 6/8 % 71

57 A la date t+90 : Il rembourse les dollars empruntés sur le marché monétaire avec les dollars cédés par l exportateur Les dollars ont été empruntés à 4 4/8 % Les euros ont été placés à 6 6/8 % Gain en intérêt : (6 6/8 % - 4 4/8 % ) = 2,25% sur 90 jours 72

58 Ce gain en intérêt est un report qui majore le cours au comptant du dollar prorata temporis : 90 0,9090 2,25 % = 360 0, En t, l exportateur est assuré de toucher : x 0, = euros 73

59 Calcul exact du taux de change à terme : F A = S A t t ' E P 74

60 Calcul exact du taux de change à terme : F A = S A t t ' E P = 0, ,75 % ,5% 360 USD 1 = EUR 0,

61 La couverture de l importateur Le principe La situation comptable de l importateur La situation comptable de la banque de l importateur Un exemple d application 76

62 SITUATION COMPTABLE DE L IMPORTATEUR Augm. des stocks Devises à recevoir Devises à livrer Euros à livrer 78

63 SITUATION COMPTABLE DE LA BANQUE Avoirs en devises Euros à recevoir Engagements en euro Devises à livrer 80

64 Exemple d application Un importateur européen achète des machines outils aux Etats-Unis Montant de la dette : dollars Échéance : 90 jours L importateur craint une hausse du dollar Il se couvre par un achat à terme 81

65 Opérations de l importateur A la date t : - il décide de se couvrir - il s engage à acheter au banquier dollars au taux à terme A la date t+90 : - il reçoit dollars du banquier - il verse ces dollars à l exportateur 83

66 Opérations du banquier A la date t : Il s engage à livrer à l importateur dollars au taux à terme Il emprunte des euros sur le marché monétaire à 6 7/8 % pour 90 jours Il vend ces euros au comptant au cours de : EUR 1 = 1/0,9095 USD, soit EUR 1 = USD 1,0995 Il reçoit des dollars qu il place sur le marché monétaire américain pendant 90 jours au taux de 4 3/8 % 84

67 A la date t+90 : Il livre dollars à l importateur Il rembourse les euros empruntés grâce à ceux obtenus de l importateur Les euros ont été empruntés à 6 7/8 % Les dollars ont été placés à 4 3/8 % Perte en intérêt : (6 7/8 % - 4 3/8 %) = 2,5% sur 90 jours 85

68 Cette perte en intérêt est un déport qui minore le cours au comptant de l euro prorata temporis : 1,0995 x 2,5% x (90/360) = 0, Taux à terme de l euro : 1,0995-0,0069 = USD 1,0926 En t, l importateur est assuré de débourser : x (1/1,0926) = x 0,9152 = euros 86

69 Calcul exact du taux de change à terme : F V = S V t t ' P E USD 1 = EUR 0,

70 La couverture systématique et la couverture sélective Capacité à prévoir l évolution future du taux de change Exportateurs se couvrent contre une dépréciation du taux de change Importateurs se couvrent contre une appréciation du taux de change Mais Comparaison de l évolution du taux de change et du taux de report / déport 107

71 Couverture sélective et report : situation de l exportateur Hypothèse : appréciation future de la devise Hypothèse : dépréciation future de la devise 109

72 Couverture sélective et report : situation de l exportateur Hypothèse : appréciation future de la devise Hypothèse : dépréciation future de la devise Quel que soit le taux de dépréciation prévu Couverture 110

73 Couverture sélective et report : situation de l exportateur Hypothèse : appréciation future de la devise Hypothèse : dépréciation future de la devise Taux d appréciation prévu > taux de report Quel que soit le taux de dépréciation prévu Couverture 111

74 Couverture sélective et report : situation de l exportateur Hypothèse : appréciation future de la devise Hypothèse : dépréciation future de la devise Taux d appréciation prévu > taux de report Quel que soit le taux de dépréciation prévu Pas de couverture Couverture 112

75 Couverture sélective et report : situation de l exportateur Hypothèse : appréciation future de la devise Hypothèse : dépréciation future de la devise Taux d appréciation prévu > taux de report Taux d appréciation prévu < taux de report Quel que soit le taux de dépréciation prévu Pas de couverture Couverture 113

76 Couverture sélective et report : situation de l exportateur Hypothèse : appréciation future de la devise Hypothèse : dépréciation future de la devise Taux d appréciation prévu > taux de report Taux d appréciation prévu < taux de report Quel que soit le taux de dépréciation prévu Pas de couverture Couverture Couverture 114

77 Couverture sélective et report : situation de l importateur Hypothèse : appréciation future de la devise Hypothèse : dépréciation future de la devise 115

78 Couverture sélective et report : situation de l importateur Hypothèse : appréciation future de la devise Hypothèse : dépréciation future de la devise Quel que soit le taux de dépréciation prévu Pas de couverture 116

79 Couverture sélective et report : situation de l importateur Hypothèse : appréciation future de la devise Hypothèse : dépréciation future de la devise Taux d appréciation prévu > taux de report Quel que soit le taux de dépréciation prévu Pas de couverture 117

80 Couverture sélective et report : situation de l importateur Hypothèse : appréciation future de la devise Hypothèse : dépréciation future de la devise Taux d appréciation prévu > taux de report Quel que soit le taux de dépréciation prévu Couverture Pas de couverture 118

81 Couverture sélective et report : situation de l importateur Hypothèse : appréciation future de la devise Hypothèse : dépréciation future de la devise Taux d appréciation prévu > taux de report Taux d appréciation prévu < taux de report Quel que soit le taux de dépréciation prévu Couverture Pas de couverture 119

82 Couverture sélective et report : situation de l importateur Hypothèse : appréciation future de la devise Hypothèse : dépréciation future de la devise Taux d appréciation prévu > taux de report Taux d appréciation prévu < taux de report Quel que soit le taux de dépréciation prévu Couverture Pas de couverture Pas de couverture 120

83 Couverture sélective et déport : situation de l exportateur Hypothèse : dépréciation future de la devise Hypothèse : appréciation future de la devise 121

84 Couverture sélective et déport : situation de l exportateur Hypothèse : dépréciation future de la devise Hypothèse : appréciation future de la devise Quel que soit le taux d appréciation prévu Pas de couverture 122

85 Couverture sélective et déport : situation de l exportateur Hypothèse : dépréciation future de la devise Hypothèse : appréciation future de la devise Taux de dépréciation prévu > taux de déport Quel que soit le taux d appréciation prévu Pas de couverture 123

86 Couverture sélective et déport : situation de l exportateur Hypothèse : dépréciation future de la devise Hypothèse : appréciation future de la devise Taux de dépréciation prévu > taux de déport Quel que soit le taux d appréciation prévu Couverture Pas de couverture 124

87 Couverture sélective et déport : situation de l exportateur Hypothèse : dépréciation future de la devise Hypothèse : appréciation future de la devise Taux de dépréciation prévu > taux de déport Taux de dépréciation prévu < taux de déport Quel que soit le taux d appréciation prévu Couverture Pas de couverture 125

88 Couverture sélective et déport : situation de l exportateur Hypothèse : dépréciation future de la devise Hypothèse : appréciation future de la devise Taux de dépréciation prévu > taux de déport Taux de dépréciation prévu < taux de déport Quel que soit le taux d appréciation prévu Couverture Pas de couverture Pas de couverture 126

89 Couverture sélective et déport : situation de l importateur Hypothèse : dépréciation future de la devise Hypothèse : appréciation future de la devise 127

90 Couverture sélective et déport : situation de l importateur Hypothèse : dépréciation future de la devise Hypothèse : appréciation future de la devise Quel que soit le taux d appréciation prévu Couverture 128

91 Couverture sélective et déport : situation de l importateur Hypothèse : dépréciation future de la devise Hypothèse : appréciation future de la devise Taux de dépréciation prévu > taux de déport Quel que soit le taux d appréciation prévu Couverture 129

92 Couverture sélective et déport : situation de l importateur Hypothèse : dépréciation future de la devise Hypothèse : appréciation future de la devise Taux de dépréciation prévu > taux de déport Quel que soit le taux d appréciation prévu Pas de Couverture Couverture 130

93 Couverture sélective et déport : situation de l importateur Hypothèse : dépréciation future de la devise Hypothèse : appréciation future de la devise Taux de dépréciation prévu > taux de déport Taux de dépréciation prévu < taux de déport Quel que soit le taux d appréciation prévu Pas de Couverture Couverture 131

94 Couverture sélective et déport : situation de l importateur Hypothèse : dépréciation future de la devise Hypothèse : appréciation future de la devise Taux de dépréciation prévu > taux de déport Taux de dépréciation prévu < taux de déport Quel que soit le taux d appréciation prévu Pas de Couverture Couverture Couverture 132

95 3.6. Les opérations de couverture sur le marché des options La protection contre le risque de baisse du cours des devises La protection contre le risque de hausse du cours des devises La protection contre le risque de change et les options à prime zéro La protection contre le risque de change et les options de deuxième génération 135

96 Protection contre le risque de baisse du cours des devises Achat d une option de vente Vente d une option d achat 136

97 Protection contre le risque de baisse Achat d un put Hypothèses : 1 CAD = USD 0,61 Un exportateur américain possède une créance de : dollars canadiens Il redoute une baisse du dollar canadien Solution : L exportateur achète un put sur la base de : 1 CAD = USD 0,61 et verse un premium de USD 0,0205 par CAD soit : x 0,0205 = dollars américains 137

98 Hypothèse 1. Baisse du CAD : 1 CAD = 0,5620 USD L exportateur exerce son option Prix de vente effectif des CAD : (0,61-0,0205) = USD Coût de la couverture : x 0,0205 = USD En l absence de couverture : x 0,5620 = USD Perte : (0,61-0,5620) = USD Se couvrir avec des options permet de réduire les pertes de : = USD 138

99 Hypothèse 2. Hausse du CAD : 1 CAD = 0,6530 USD L exportateur abandonne son option L exportateur vend les CAD sur la base de : 1 CAD = 0,6530 USD Prix de vente effectif des CAD : (0,6530-0,0205) = USD 140

100 En versant un premium de 0,0205 USD par CAD, l exportateur est protégé contre une baisse du CAD et tire profit d une hausse du CAD au dessus de 1 CAD = 0,6305 USD 141

101 + Profil des gains et pertes de l exportateur : Créance en CAD 0 0,61 CAD/USD - 142

102 + Profil des gains et pertes de l exportateur : Achat de put 0 0,0205 0,5895 0,61 CAD/USD - 143

103 + Profil des gains et pertes de l exportateur : Créance en CAD + achat de put 0 0,0205 0,61 CAD/USD - 144

104 + Profil des gains et pertes de l exportateur : Créance en CAD + achat de put 0 0,0205 0,61 0,6305 CAD/USD - 145

105 Protection contre le risque de baisse Vente d un call Hypothèses : 1 GBP = 1,18 USD Un exportateur américain possède une créance de livres sterling Il redoute une baisse de la livre Solution : L exportateur vend un call sur la base de : 1 GBP = 1,18 USD et reçoit un premium de 0,03 USD par GBP soit : x 0,03 = dollars 154

106 Hypothèse 1 : Baisse de la livre inférieure à 0,03 dollar La protection est parfaite Hypothèse 2 : Baisse de la livre supérieure à 0,03 dollar La protection de l exportateur n est plus assurée en deçà de 1 GBP = 1,15 USD Hypothèse 3 : Hausse de la livre au-dessus de 1,18 dollars L acheteur exerce l option 155

107 + Profil des gains et pertes de l exportateur : Créance en GBP 0 1,18 GBP/USD - 156

108 + Profil des gains et pertes de l exportateur : Vente de call 0,03 1,21 0 1,18 GBP/USD - 157

109 + Profil des gains et pertes de l exportateur : Créance en GBP + vente de call 0,03 0 1,18 GBP/USD - 158

110 + Profil des gains et pertes de l exportateur : Créance en GBP + vente de call Protection parfaite 0,03 0 Protection non assurée 1,15 1,18 GBP/USD - 159

111 La protection contre le risque de hausse du cours des devises Achat d options d achat Vente d options de vente 161

112 Protection contre le risque de hausse Achat d un call Hypothèses : CHF 1 = USD 0,69 Un importateur américain possède une dette de : francs suisses Il redoute une hausse du franc suisse Solution : L importateur achète un call sur la base de : CHF 1 = USD 0,69 et verse un premium de USD 0,0361 par CHF soit : x 0,0361 = dollars 162

113 Hypothèse 1. Hausse du CHF : 1 CHF = USD 0,7520 L importateur exerce son option Prix de revient des francs suisses : (0,69 + 0,0361) = dollars Coût de la couverture : ,0361 = USD En l absence de couverture: x 0,7520 = dollars Perte : (0,7520-0,69) = dollars Se couvrir avec des options permet de réduire le coût d achat des CHF de : = dollars 163

114 Hypothèse 2. Baisse du CHF : 1 CHF = USD 0,6350 Abandon de l option Achat de CHF sur la base de : 1 CHF = USD 0,6350 Prix de revient des francs suisses : (0,6350+0,0361) = dollars 164

115 En versant un premium de USD 0,0361 par CHF, l importateur est protégé contre une hausse du CHF et tire profit d une baisse du CHF au dessous de 1 CHF = USD 0,

116 + Profil des gains et pertes de l importateur : Dette en CHF 0 0,69 CHF/USD - 166

117 + Profil des gains et pertes de l importateur : Achat de call 0 0,0361 0,69 0,7261 CHF/USD - 167

118 + Profil des gains et pertes de l importateur : Dette en CHF + achat de call 0 0,0361 0,69 CHF/USD - 168

119 + Profil des gains et pertes de l importateur : Dette en CHF + achat de call 0 0,6539 0,69 CHF/USD 0,

120 Protection contre le risque de hausse Vente d un put 179

121 + Profil des gains et pertes de l importateur : Dette en GBP + vente de put p 0 Protection parfaite GBP/USD - Protection non assurée 185

122 La protection contre le risque de change et les options à prime zéro Définition Exemple Avantages et inconvénients 187

123 Définition L option à prime zéro est obtenue par l achat et la vente simultanée d options de même échéance mais de prix d exercice différents tels que l opération ne justifie aucun paiement de prime 188

124 Exemple Une entreprise exporte aux Etats-Unis Délai de paiement de la créance : 3 mois Montant de la créance : dollars L exportateur craint une chute du dollar Le cours du dollar est : USD 1 = EUR 0,91 189

125 1. USD 1 = EUR 0,88 2. Achat de put dollar (call euro) Strike : USD 1 = EUR 0,88 Prime = - p % 3. Vente call dollar (put euro) Prime = + p % 4. Le prix d exercice du call est : USD 1 = EUR 0,93 190

126 0,88 -p % - p + p = 0 0,93 + p % 191

127 A l échéance, 3 hypothèses 1. USD 1 < EUR 0,88 L exportateur exerce l option de vente de dollars : 0,88 x = euros 2. USD 1 > EUR 0,93 La banque exerce l option d achat de dollars : 0,93 x = euros 3. EUR 0,88 < USD 1 < EUR 0,93 Conversion au cours au comptant Si USD 1 = EUR 0,90 : 0,90 x = euros 192

CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES

CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES Marché des changes : techniques financières David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2013-2014 Université Paris 8 Table des matières

Plus en détail

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE 1 Section 1. Les instruments dérivés de change négociés sur le marché interbancaire Section 2. Les instruments dérivés de change négociés sur les marchés boursiers organisés

Plus en détail

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 Couverture : Protéger des créances ou des dettes (commerciales ou financières) contre le risque de variation

Plus en détail

RISQUES Risque de change

RISQUES Risque de change Les devises sont désignées par une abréviation standardisée. Ce code ISO est constitué de 3 lettres dont les deux premières correspondent au pays et la troisième à la devise (CAD pour Dollar Canadien).

Plus en détail

Calcul et gestion de taux

Calcul et gestion de taux Calcul et gestion de taux Chapitre 1 : la gestion du risque obligataire... 2 1. Caractéristique d une obligation (Bond/ Bund / Gilt)... 2 2. Typologie... 4 3. Cotation d une obligation à taux fixe... 4

Plus en détail

DESS INGENIERIE FINANCIERE

DESS INGENIERIE FINANCIERE DESS INGENIERIE FINANCIERE Mercredi 27 mars 2005 Philippe TESTIER - CFCM Brest 1 SOMMAIRE Le Change au comptant (spot) ; Le Change à Terme (termes secs, swaps de change) ; Les Options de Change ; Les Options

Plus en détail

5- Le risque de change

5- Le risque de change 5- Le risque de change OBJECTIFS : savoir différencier les risques liés au taux de change : risque de transaction, risque de traduction comptable, risque économique savoir utiliser une méthode adaptée

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERÊT

LA GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERÊT LA GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERÊT Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 Pour les investisseurs, le risque de taux d intérêt est celui : - d une dévalorisation du patrimoine - d

Plus en détail

T.D. N 1. 2 : Déterminer les deux côtés du cours de USD/EUR pour une marge sur le cours d équilibre, de : 21 : 4%; 22 : 320 points.

T.D. N 1. 2 : Déterminer les deux côtés du cours de USD/EUR pour une marge sur le cours d équilibre, de : 21 : 4%; 22 : 320 points. UNIVERSITE FELIX HOUPHOUET-BOIGNY D ABIDJAN ANNEE UNIVERSITAIRE T.D. N 1 EXERCICE 1 : Lors d une séance de cotation au fixing, une salle des marchés a enregistré les ordres d achat et de vente suivants

Plus en détail

LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT. touscours.net

LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT. touscours.net LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT I. LE MARCHE AU COMPTANT : A. DEFINITION : Le marché au comptant, encore appelé «marché spot» est le marché sur

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE..

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE.. Jean-Marc BUYSSCHAERT Les journées de l économie et de la gestion MARCHES DES CAPITAUX ET INSTRUMENTS FINANCIERS LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE.. UN EXERCICE SOUVENT PERILLEUX Plan de l intervention La

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONAL

COMMERCE INTERNATIONAL COMMERCE INTERNATIONAL (21 février 2011) Le risque de change Le risque de change correspond à un risque de paiement plus élevé pour l'importateur ou d'une recette moindre pour l'exportateur dans les deux

Plus en détail

Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées

Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées Les Swaps 1 Définition Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées 2 Définitions Il y a deux types de swaps de taux : Les swaps de taux

Plus en détail

THEME 5 : GESTION DE LA TRESORERIE ET RISQUES DE TAUX DE CHANGE

THEME 5 : GESTION DE LA TRESORERIE ET RISQUES DE TAUX DE CHANGE THEME 5 : GESTION DE LA TRESORERIE ET RISQUES DE TAUX DE CHANGE Les entreprises internationalisées comme les multinationales industrielles et commerciales se trouvent exposées au risque de fluctuations

Plus en détail

GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3

GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3 GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3 1) Couvertures parfaites A) Le 14 octobre de l année N une entreprise sait qu elle devra acheter 1000 onces d or en avril de l année

Plus en détail

DOMAINE : économie et gestion comptable

DOMAINE : économie et gestion comptable CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION» SESSION 2002 EPREUVE PORTANT SUR LES TECHNIQUES DE GESTION ET COMPORTANT DES ASPECTS PEDAGOGIQUES DOMAINE : économie et gestion comptable Durée de

Plus en détail

LES RISQUES DEUXIÈME PARTIE

LES RISQUES DEUXIÈME PARTIE DEUXIÈME PARTIE LES RISQUES Les opérations de marché présentent des risques qui doivent être identifiés et mesurés. En matière de finance internationale, on pense d abord au risque de change. Celui-ci

Plus en détail

(en millions d euros) 2012 2011 2010

(en millions d euros) 2012 2011 2010 D.16. INTÉRÊTS NON CONTRÔLANTS Les intérêts non contrôlants dans les sociétés consolidées se décomposent comme suit : 2012 2011 2010 Intérêts non contrôlants de porteurs d actions ordinaires : BMS (1)

Plus en détail

CHAPITRE 2 LE TAUX DE CHANGE

CHAPITRE 2 LE TAUX DE CHANGE CHAPITRE 2 LE TAUX DE CHANGE 2 1 L origine des opérations de change : Le change est l'acte par lequel on échange deux monnaies différentes. Ces monnaies peuvent être celle d un pays ou d un ensemble de

Plus en détail

Société A Compte. Société B Compte. Société F. Société E. Compte pivot. Compte. Compte. Société D. Société C. Compte. Compte

Société A Compte. Société B Compte. Société F. Société E. Compte pivot. Compte. Compte. Société D. Société C. Compte. Compte La gestion de trésorerie de groupe 1. L organisation de la trésorerie dans un groupe 2. Les contraintes réglementaires, juridiques et fiscales 3. La centralisation du risque de change 1. L organisation

Plus en détail

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 2. Instruments et produits financiers

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 2. Instruments et produits financiers Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 2 Instruments et produits financiers Clément Dombry, Laboratoire de Mathématiques de Besançon, Université de Franche-Comté. C.Dombry (Université de

Plus en détail

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS L objet de ce document est de vous présenter un panorama des principaux instruments financiers utilisés par CPR AM dans le cadre de la fourniture d un service

Plus en détail

Produits financiers dérivés. Octobre 2007

Produits financiers dérivés. Octobre 2007 Produits financiers dérivés Octobre 2007 Plan Généralités sur les produits dérivés Les contrats Forward Les contrats Futures Les swaps Les options «plain vanilla» Les options exotiques Page 2 Généralités

Plus en détail

Décembre 2013 Décembre 2014. Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 105-105 129-129

Décembre 2013 Décembre 2014. Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 105-105 129-129 NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE 2013 2014 Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 105-105 129-129 Dépôts à terme et assimilés

Plus en détail

Chapitre 1 Les instruments fermes

Chapitre 1 Les instruments fermes UV2 LES INSTRUMENTS FINANCIERS Rappel de comptes : 52 Instrument financier 476 Ecart de conversion actif 477 Ecart de conversion passif 4786 Compensation des pertes latentes sur profits 8091/801 Engagements

Plus en détail

En millions CHF ou selon indication 2014 2013

En millions CHF ou selon indication 2014 2013 32 Distribution de dividendes Les réserves distribuables sont déterminées sur la base des capitaux propres statutaires de la maison mère Swisscom SA et non sur les capitaux propres figurant dans les états

Plus en détail

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif

www.comptazine.fr DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DCG session 2012 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER 1. Compléter le tableau de financement 2011 Affectation du bénéfice 2010 : Bénéfice 2010 359 286 Affectation en

Plus en détail

Présentation Salle des marchés. Centrale Lille Octobre 2007. Contacts: Matthieu MONLUN Responsable de la salle des marchés

Présentation Salle des marchés. Centrale Lille Octobre 2007. Contacts: Matthieu MONLUN Responsable de la salle des marchés Présentation Salle des marchés Centrale Lille Octobre 2007 Contacts: Matthieu MONLUN Responsable de la salle des marchés Jérôme CHANE Sales Fixed Income Tel: 03.20.57.50.00 Email: prenom.nom@calyon.com

Plus en détail

NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE

NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 138-138 105-105 Dépôts à terme et assimilés à moins de

Plus en détail

Mia Space 2 0 1 5 (Version 2.0)

Mia Space 2 0 1 5 (Version 2.0) Mia Space 2 0 1 5 (Version 2.0) Mia Space est une société française spécialisée dans la conception de satellites. Le siège de la société est officiellement localisé à Grigny. Mia Space rassemble près de

Plus en détail

-le contrôle de change : 1929 : interdire la sortie de devises, de capitaux, favoriser les rentrées de devises et accélérer le délai de rapatriement.

-le contrôle de change : 1929 : interdire la sortie de devises, de capitaux, favoriser les rentrées de devises et accélérer le délai de rapatriement. Marché de change marocain mis en place en 1996 -le contrôle de change : 1929 : interdire la sortie de devises, de capitaux, favoriser les rentrées de devises et accélérer le délai de rapatriement. Apres

Plus en détail

Financement des entreprises.

Financement des entreprises. 1 Financement des entreprises. 2 SOMMAIRE Les contrats forward : P-3 Les swaps de taux :. P-4 Conversion de monnaies au comptant... P-5 3 Les contrats forward. Un contrat forward est un actif très simple.

Plus en détail

La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou ultérieurement.

La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou ultérieurement. Umbruch franz. 30.8.2006 16:06 Uhr Seite 183 Instruments financiers dérivés La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou

Plus en détail

entreprises COMPRENDRE LE RISQUE DE CHANGE POUR MIEUX S EN PROTÉGER LE GUIDE PRATIQUE On est là pour vous aider

entreprises COMPRENDRE LE RISQUE DE CHANGE POUR MIEUX S EN PROTÉGER LE GUIDE PRATIQUE On est là pour vous aider entreprises LE GUIDE PRATIQUE COMPRENDRE LE RISQUE DE CHANGE POUR MIEUX S EN PROTÉGER On est là pour vous aider sommaire Le marché des changes Les intervenants Page 2 La cotation des devises Page 3 Les

Plus en détail

Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012

Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012 Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012 Pierre Andreoletti pierre.andreoletti@univ-orleans.fr Bureau E15 1 / 20 Objectifs du cours Définition

Plus en détail

Finance internationale : 04 Analyse d un cas concret : EADS Romain BAYLE Page n 2 / 10

Finance internationale : 04 Analyse d un cas concret : EADS Romain BAYLE Page n 2 / 10 FIN-INTER-05 ANALYSE D UN CAS CONCRET : EADS Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 8 heures. Objectifs : o Utiliser les acquis des cours précédents sur un cas concret. Pré requis

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS. 30 mars 2015

RESULTATS ANNUELS. 30 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 30 mars 2015 1 Sommaire Chiffres clés et faits marquants Résultats financiers 2014 Prévisions de marchés et perspectives du groupe 2 Chiffres Clés 2014 M 2014 2013 Chiffre d Affaires

Plus en détail

Interprétation IFRIC 16 Couvertures d un investissement net dans un établissement à l étranger

Interprétation IFRIC 16 Couvertures d un investissement net dans un établissement à l étranger Interprétation IFRIC 16 Couvertures d un investissement net dans un établissement à l étranger Références IAS 8 Méthodes comptables, changements d estimations comptables et erreurs IAS 21 Effets des variations

Plus en détail

Epreuve 4 DECF 2004 Gestion financière

Epreuve 4 DECF 2004 Gestion financière Epreuve 4 DECF 2004 Gestion financière Le sujet comporte trois dossiers indépendants : - un diagnostic financier basé sur le besoin en fonds de roulement normatif et le tableau de flux de trésorerie de

Plus en détail

SERIE APBT 2015 (C.Mamoghli)

SERIE APBT 2015 (C.Mamoghli) SERIE APBT 2015 (C.Mamoghli) Exercice 1 Les firmes X et Y se voient offrir les taux suivants pour un emprunt de 10 millions de dollars Firme X 5.0% Libor +1% Firme Y 6,5% Libor +2% Le Libor pou la première

Plus en détail

Vontobel Investment Banking. Vontobel Voncash Optimiser les placements sur le marché monétaire avec des devises et de l or

Vontobel Investment Banking. Vontobel Voncash Optimiser les placements sur le marché monétaire avec des devises et de l or Vontobel Investment Banking Vontobel Voncash Optimiser les placements sur le marché monétaire avec des devises et de l or Optimiser les placements sur le marché monétaire avec des devises et de l or La

Plus en détail

TD n 1 : la Balance des Paiements

TD n 1 : la Balance des Paiements TD n 1 : la Balance des Paiements 1 - Principes d enregistrement L objet de la Balance des Paiements est de comptabiliser les différentes transactions entre résidents et non-résidents au cours d une année.

Plus en détail

Kit produits «Garanties Publiques» Direction des Garanties Publiques

Kit produits «Garanties Publiques» Direction des Garanties Publiques Kit produits «Garanties Publiques» 03 02 2011 Direction des Garanties Publiques Les soutiens publics à l exportation + nouveaux visuels 2 Vos besoins / Notre offre Développer votre chiffre d affaires à

Plus en détail

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises modifié par les règlements n 92 04 du 17 juillet 1992, n 95-04 du 21 juillet 1995,

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LES BASES DU MARCHE DES CHANGES

CHAPITRE 1 : LES BASES DU MARCHE DES CHANGES CHAPITRE 1 : LES BASES DU MARCHE DES CHANGES Marché des changes : techniques financières David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2014-2015 Université Paris 8 Objectifs du cours Connaissances

Plus en détail

DCG session 2009 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1

DCG session 2009 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif DOSSIER 1 DCG session 2009 UE6 Finance d entreprise Corrigé indicatif Première Partie 1) Evolution des SIG DOSSIER 1 Production vendue 369 458 394 023-6,2% Production stockée 1 162 2 541-54,3% Production de l'exercice

Plus en détail

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 6 mars 2015 Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014 La Banque nationale suisse (BNS) a

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES

CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES Objectif(s) : o o o Evaluation des créances et dettes libellées en monnaies étrangères, Traitements comptables : facturation, fin d'exercice, règlement, Conséquences

Plus en détail

LE FOREX. www.tradafrique.com 1

LE FOREX. www.tradafrique.com 1 LE FOREX www.tradafrique.com 1 I) La définition du forex Le Forex, est un terme désignant le Marché des Changes, un marché sur lequel sont échangées les devises internationales. En raison de son volume

Plus en détail

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Les paragraphes qui suivent présentent les principaux changements en ce qui a trait aux

Plus en détail

SESSION 2009 UE6 FINANCE D ENTREPRISE

SESSION 2009 UE6 FINANCE D ENTREPRISE 910006 DCG SESSION 2009 UE6 FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Aucun document n est autorisé. Matériel autorisé : Une calculatrice de poche à fonctionnement

Plus en détail

Chapitre 5 : produits dérivés

Chapitre 5 : produits dérivés Chapitre 5 : produits dérivés 11.11.2015 Plan du cours Options définition profil de gain à l échéance d une option déterminants du prix d une option Contrats à terme définition utilisation Bibliographie:

Plus en détail

CAISSE NATIONALE DES AUTOROUTES

CAISSE NATIONALE DES AUTOROUTES CAISSE NATIONALE DES AUTOROUTES COMPTE FINANCIER AU 30 JUIN 2014 RESULTAT AU 30 JUIN 2014 C H A R G E S REF. NOTE MONTANT 30/06/2014 MONTANT 31/12/2013 MONTANT 30/06/2013 CHARGES D'EXPLOITATION AUTRES

Plus en détail

Université de Tunis Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et de Gestion de Jendouba

Université de Tunis Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et de Gestion de Jendouba Université de Tunis Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et de Gestion de Jendouba Cahier d exercices Quatrième TCF (TFI) Troisième Finance (GFI) Année Universitaire 2002/2003 1 Exercice 1 : Utiliser

Plus en détail

La gestion du risque de change

La gestion du risque de change Chapitre 16 La gestion du risque de change 1 Exercice 16.03 Risque de change Option de change de l importateurl Un importateur français doit régler dans 6 mois un achat libellé en dollars d'un montant

Plus en détail

Reverse Convertibles

Reverse Convertibles Reverse Convertibles Le prospectus d émission du titre de créance complexe a été approuvé par la Bafin, régulateur Allemand, en date du 24 Novembre 2010. Ce document à caractère promotionnel est établi

Plus en détail

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Macroéconomie 3 Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Année Universitaire 2015-2016 /53 2/53 Introduction L ouverture

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 31 décembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 31 décembre 2015 (en millions de

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 31 mars 2015

Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 31 mars 2015 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 30 avril 2015 Rapport intermédiaire de la Banque nationale suisse au 31 mars 2015 La Banque nationale

Plus en détail

Gestion financière internationale GSF-2104. Partie 6 Les outils des marchés internationaux et la gestion du risque de change

Gestion financière internationale GSF-2104. Partie 6 Les outils des marchés internationaux et la gestion du risque de change Gestion financière internationale GSF-2104 Partie 6 Les outils des marchés internationaux et la gestion du risque de change Introduction Partie 1 : les produits financiers des marchés des changes (chapitre

Plus en détail

Economie Monétaire et Financière

Economie Monétaire et Financière Economie Monétaire et Financière Jézabel Couppey- Soubeyran et Bruno Tinel Université Paris 1 Panthéon- Sorbonne Licence 2 ème année. Dossier de TD n 3 : Taux d intérêt Partie I : Capitalisation et actualisation

Plus en détail

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel

Fiche. L analyse fonctionnelle du bilan. 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan. fonctionnel L analyse fonctionnelle du bilan Fiche 1 1 les travaux préparatoires à l établissement du bilan fonctionnel Le bilan fonctionnel permet une lecture directe de l équilibre financier du bilan. Le retraitement

Plus en détail

Sécuriser et gérer le risque de change à l export. Les solutions Coface. Clermont Ferrand - 11 Décembre 2014

Sécuriser et gérer le risque de change à l export. Les solutions Coface. Clermont Ferrand - 11 Décembre 2014 Sécuriser et gérer le risque de change à l export Les solutions Coface Clermont Ferrand - 11 Décembre 2014 Sommaire Le risque de change la problématique les alternatives Les produits d assurance de Coface

Plus en détail

Introduction. Le système financier Marocain. Ministère de l'économie et des Finances. Définition : http://www.votreguide.ma.

Introduction. Le système financier Marocain. Ministère de l'économie et des Finances. Définition : http://www.votreguide.ma. Le système financier Marocain Introduction Définition : -Le système financier comprend les institutions financières, les marchés financiers et l ensemble des règlements qui régissent la circulation de

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

Gains et pertes «virtuels» sur taux de change : les comprendre et les gérer

Gains et pertes «virtuels» sur taux de change : les comprendre et les gérer Gains et pertes «virtuels» sur taux de change : les comprendre et les gérer Présenté par: Marylène Paquet Caisse Centrale Desjardins 418-634-5775 poste 235 Sophie Fortin, M.Sc., CA Samson Bélair/Deloitte

Plus en détail

Chapitre 20. Les options

Chapitre 20. Les options Chapitre 20 Les options Introduction Les options financières sont des contrats qui lient deux parties. Les options existent dans leur principe depuis plusieurs millénaires, mais elles connaissent depuis

Plus en détail

Gamme UBS DOCU Placement en devises avec optimisation du rendement lors d un marché stable.

Gamme UBS DOCU Placement en devises avec optimisation du rendement lors d un marché stable. ab Gamme UBS DOCU Placement en devises avec optimisation du rendement lors d un marché stable. Optimisation Le DOCU constitue une alternative intéressante aux actions ou aux liquidités et dispose d un

Plus en détail

BILAN Au 31/12/1997 Au 31/12/1996 en francs

BILAN Au 31/12/1997 Au 31/12/1996 en francs BILAN Au 31/12/1997 Au 31/12/1996 en francs ACTIF Caisse, banques centrales, CCP (note 1) 5 875 222,37 5 951 492,95 Effets publics et valeurs assimilées Créances sur les établissements de crédit (note

Plus en détail

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE. Professeur Matière Session. A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005

ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE. Professeur Matière Session. A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005 ECOLE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE Professeur Matière Session A. Ziegler Principes de Finance Automne 2005 Date: Lundi 12 septembre 2005 Nom et prénom:... Note:... Q1 :...

Plus en détail

Les différentes solutions d'assurance-crédit

Les différentes solutions d'assurance-crédit Les différentes solutions d'assurance-crédit Saviez-vous que 40% de l'actif bilan non sécurisé représenté par les créances clients 26% des dépôts bilan dus à la défaillance de clients. L'assurance-crédit

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les positions vendeuses sur les options, ou vente d options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document

Plus en détail

Marchés Financiers. Cours appliqué de finance de marché. Change

Marchés Financiers. Cours appliqué de finance de marché. Change Marchés Financiers Cours appliqué de finance de marché Change Aoris Conseil Emmanuel Laffort 1 Finance de marché (Devise) 2009-2010 Change - Généralités Caractéristiques Marché international Premier marché

Plus en détail

PRINCIPAUX INDICATEURS

PRINCIPAUX INDICATEURS 30 juin 2006 RESULTAT DE L DE L EXERCICE 2005 2005-200 2006 (Période du 1 er avril 2005 au 31 mars 2006) PRINCIPAUX INDICATEURS Chiffres Chiffres Chiffres En millions d euros consolidés consolidés consolidés

Plus en détail

FINANCE & RISK MANAGEMENT TRAVAIL INDIVIDUEL I

FINANCE & RISK MANAGEMENT TRAVAIL INDIVIDUEL I FINANCE & RISK MANAGEMENT TRAVAIL INDIVIDUEL I ()*( TABLE DES MATIERES 1. EXERCICE I 3 2. EXERCICE II 3 3. EXERCICE III 4 4. EXERCICE IV 4 5. EXERCICE V 5 6. EXERCICE VI 5 7. SOURCES 6 (#*( 1. EXERCICE

Plus en détail

L apport d une créance en présence d un passif net 1

L apport d une créance en présence d un passif net 1 L apport d une créance en présence d un passif net 1 Claude Janssens Expert-comptable, analyste financier et économiste d entreprises Comme dans le numéro 4/2007, nous allons vous présenter un exemple

Plus en détail

GROUPE. Rapport Semestriel

GROUPE. Rapport Semestriel GROUPE Rapport Semestriel Au 30 juin 2015 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE CONSOLIDATION...

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

Options et Swap sur intérêt

Options et Swap sur intérêt Options et Swap sur intérêt Risk Management - TP 3-1 - Exercice1 : choix de deux options J ai décidé d utiliser le site Swissquote pour cette recherche. Toutefois j ai préféré prendre des warrants (certificats

Plus en détail

Concrètement, avec une augmentation significative des volumes traités, le marché gagne encore en profondeur.

Concrètement, avec une augmentation significative des volumes traités, le marché gagne encore en profondeur. Investir sur les taux et les obligations Définition Le marché des taux d intérêts aussi connu sous le nom de «marché de la dette» est le marché le plus important en termes de volumes puisqu il s y échange

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

Examen par le conseil d administration des résultats de l exercice 2013

Examen par le conseil d administration des résultats de l exercice 2013 Examen par le conseil d administration des résultats de l exercice 2013 CHIFFRE D AFFAIRES CONSOLIDÉ : 3 591,5 millions d euros (3 727,4 millions en 2012) RÉSULTAT BRUT D EXPLOITATION COURANT : 642,9 millions

Plus en détail

Mathématiques Financières

Mathématiques Financières Mathématiques Financières 2 ème partie Marchés financiers en temps discret & instruments financiers classiques Université de de Picardie Jules Verne Amiens Par Par Jean-Paul Jean-Paul FELIX FELIX Cours

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER SA GESTION DE DEVISES?

COMMENT OPTIMISER SA GESTION DE DEVISES? Dossier spécial Après une reprise observée en 2012 et 2013 (de l ordre de 2 et 2,5 %), l Organisation Mondiale du Commerce prévoit une croissance du commerce international de l ordre de 4 à 4,5 % en 2014.

Plus en détail

Le terme «risque» est porteur de connotations

Le terme «risque» est porteur de connotations 44-49 EchangeBisCor.qxd 12/07/13 11:53 Page 44 SAVOIRS par Dominique Beudin De la couverture à la naissance du risque systémique L idée d une assurance contre les risques financiers est à l origine de

Plus en détail

CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 5

CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 5 Placements financiers CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 5 Profitez de la hausse potentielle des taux de l économie américaine et d une possible appréciation du dollar américain. Le support Conservateur

Plus en détail

Webinaire ICCA/RBC : Tendances conjoncturelles Les opérations de change : un risque ou une occasion d affaires?

Webinaire ICCA/RBC : Tendances conjoncturelles Les opérations de change : un risque ou une occasion d affaires? Webinaire ICCA/RBC : Tendances conjoncturelles Les opérations de change : un risque ou une occasion d affaires? Vue d ensemble Le marché des changes : comment ça fonctionne Mythes Études de cas Gestion

Plus en détail

DEFINEO JANVIER 2016. Conjuguez diversification et potentiel de performance pour votre épargne. www.groupama.fr. Document à caractère promotionnel

DEFINEO JANVIER 2016. Conjuguez diversification et potentiel de performance pour votre épargne. www.groupama.fr. Document à caractère promotionnel DEFINEO JANVIER 2016 Support en unités de compte dans le cadre d un contrat d assurance vie ou de capitalisation, d une durée de 8 ans. Conjuguez diversification et potentiel de performance pour votre

Plus en détail

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE 1 Qui cherche à prévoir? Les entreprises Les banques Les fonds d investissement Les investisseurs institutionnels Pourquoi chercher à prévoir? Créances et dettes en devises

Plus en détail

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie 1 Plan (Chapitre 13 de l ouvrage de référence) Introduction Le tableau des flux de trésorerie : principes généraux Méthodologie

Plus en détail

LA DECISION DE FINANCEMENT

LA DECISION DE FINANCEMENT o o o o o o o Séance 1 : Les critères de sélection des modes de financement. Séance : Exercices sur le coût d une source de financement. Séance 3 : Contrôle. Séance 4 : Le choix d une structure optimale

Plus en détail

CARACTERISTIQUES ET EVALUATION DES CONTRATS D OPTION. Finance internationale, 9ème éd. Y. Simon & D. Lautier

CARACTERISTIQUES ET EVALUATION DES CONTRATS D OPTION. Finance internationale, 9ème éd. Y. Simon & D. Lautier CARACTERISTIQUES ET EVALUATION DES CONTRATS D OPTION 1 Section 1. La définition et les caractéristiques d une option Section 2. Les déterminants de la valeur d une option Section 3. Les quatre opérations

Plus en détail

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1)

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1) Société anonyme au capital de 2 362 883 330 Siège social : 36-38, avenue Kléber 75116 Paris 403 210 032 RCS PARIS INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS (1) (NON AUDITE) A - MARCHE DES AFFAIRES

Plus en détail

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 Communiqué premier TRIMESTRE 2011 Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 L information financière fournie dans le présent communiqué est basée sur les états financiers consolidés

Plus en détail

L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL. Les grandes masses du bilan fonctionnel

L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL. Les grandes masses du bilan fonctionnel L ANALYSE DU BILAN FONCTIONNEL Le bilan comptable renseigne sur l état du patrimoine de l entreprise. Il peut être défini comme étant la «photographie comptable de l entreprise à une date donnée». Le bilan

Plus en détail

Question 1: Analyse et évaluation des obligations

Question 1: Analyse et évaluation des obligations Question 1: Analyse et évaluation des obligations (56 points) Vous travaillez pour le département de trésorerie d une banque internationale. L établissement bénéficie d une très bonne réputation et peut

Plus en détail

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application avec corrigés Robert OBERT Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Robert OBERT Dunod,

Plus en détail

LES PRODUITS STRUCTURÉS

LES PRODUITS STRUCTURÉS DécryptEco LES PRODUITS STRUCTURÉS DE LA CONCEPTION À L UTILISATION Nicolas Commerot Responsable offre de marché et négociation SG Private Banking, Pierre Von Pine Directeur marketing Produits structurés

Plus en détail