Les infos Du dauphin. Mai 2012 N 27. N oubliez pas la date du 9 juin, jour de notre assemblée générale ( page suivante ).

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les infos Du dauphin. Mai 2012 N 27. N oubliez pas la date du 9 juin, jour de notre assemblée générale ( page suivante )."

Transcription

1 Les infos Du dauphin Groupement des Infirmes Moteurs Cérébraux Siège social 5-7 rue de l amiral Courbet Saint Mandé Tél Fax Site internet : Sommaire Edito du Président Témoignage L Assemblée Générale L IES, une équipe à la découverte de nouvelles pratiques Les travaux de l étage à l IES sont terminés Une école de vie Les brèves Mai 2012 N 27 Une grande dame, Madame Boccon-Gibod nous a quittés, dans sa centième année. La première fois que je l'ai rencontrée c'était il y a 30 ans. Avec un groupe de jeunes parents nous avions pour projet de créer ce qui est devenu le foyer Arc en Ciel à Gif sur Yvette. Nous étions novices, nous ne voulions pas gérer mais en confier la gestion à une association existante. C est alors qu est intervenue Madame Boccon- Gibod, une des personnes fondatrices du GIMC. Elle venait nous conseiller. C est donc tout naturellement que le GIMC a intégré notre projet. Avec son soutien, ce projet a pris forme et a abouti. Ensuite au Conseil d'administration j'ai eu l'occasion durant de nombreuses années de mesurer sa patience, sa gentillesse, son bon sens mais aussi sa détermination. Sous des dehors affables, elle était une femme de conviction. Non touchée directement par le problème du handicap elle en a fait une cause pour laquelle elle s'est complètement engagée sa vie durant. Elle reste pour moi un exemple de l'esprit pionnier qui nous animait. Dans une époque où cet état d'esprit pionnier se perd, où beaucoup de parents concernés ne sont que des consommateurs, elle doit rester pour nous tous, jeunes et moins jeunes, un exemple d'engagement à suivre. Au revoir et merci Madame Boccon-Gibod Nous transmettons toutes nos condoléances à sa famille et remercions son fils Monsieur Didier Boccon-Gibod d avoir bien voulu témoigner sur l action de sa mère (Page suivante). Jean-Claude CARBALLES Président du GIMC N oubliez pas la date du 9 juin, jour de notre assemblée générale ( page suivante ).

2 Page 2 Témoignage Je ne sais pas précisément en quelle année notre mère a décidé de consacrer une grande partie de son temps aux IMC, j étais encore enfant. Je situe le début de son engagement dans le courant des années 50, période au cours de laquelle elle avait décidé de passer son permis de conduire, notamment pour être plus libre de ses mouvements dans ce qui devenait une occupation quasi-professionnelle. Les noms que nous entendions alors tous les jours étaient ceux de Mme Fokenberghe et de M. Thibierge. Sont venus ensuite s ajouter d autres noms qui restent attachés pour moi à l histoire des IMC, tels ceux de M. Fortin, de Mme Le Bihan, de Mme Stouls, de M. Méquignon, de Mme Campanini, de M. Carballès, pardon à tous ceux dont je n ai pas retenu le nom. En dehors de tâches administratives quotidiennes ou presque, à nos yeux très prenantes, il me semble que son action a été marquée par deux temps forts, qui sont la mise en route des centres de Sèvres (le nom de Claire Girard résonne encore à mes oreilles) et de Gonesse. Tout particulièrement, même encore très jeune, j avais parfaitement saisi à quel point le centre de Sèvres, le premier que l association ait construit je crois, lui tenait à cœur. Je me souviens l avoir entendu pester contre les audaces de l architecte qui défendait une vision artistique là où elle ne voulait que du fonctionnel pour les enfants, les éducateurs et les parents. Son activité a duré, sous une forme ou une autre jusque dans le courant des années 70, époque à laquelle il lui arrivait encore de rentrer fort tard d une réunion ou d une assemblée générale, pour la plus grande inquiétude de notre père. Notre vie, pendant une partie de ces années, a été rythmée par la vente annuelle de charité et par la quête nationale, dans lesquelles elle était totalement impliquée, et dont les préparatifs envahissaient alors notre appartement. J ai été dans mes jeunes années autorisé pour ma grande fierté à participer au comptage de sommes d argent d autant plus volumineuses qu elles se composaient pour l essentiel de pièces de 1 franc. Nous nous sommes parfois demandé ce qui pouvait la motiver ainsi : je crois que c était tout simplement une femme bonne, attentive à autrui, sensible à l injustice, très courageuse et travailleuse et très organisée. La dimension chrétienne de ses actes était également bien réelle, mais sans ostentation aucune et elle a toujours veillé au respect des convictions d autrui, ne sortant pas du cadre laïc dans lequel elle avait inscrit sa démarche. Son action aurait pu lui valoir un minimum de reconnaissance de la République, si prompte à distribuer des rubans. Visiblement, personne, dans les couloirs des ministères, n y a songé, mais je n ai jamais entendu de sa part la moindre récrimination à ce sujet. Je crois qu elle n en a tout simplement pas eu l idée : les honneurs n étaient pas sa motivation. L annonce de son décès a suscité, de la part de responsables et de parents de l association, des témoignages de sympathie qui nous ont été d un précieux réconfort. Cette reconnaissance-là est la meilleure des récompenses. A travers ces messages de soutien, je vois aussi, pour ma part, un signe adressé à tous ceux qui s occupent avec tant de courage et de désintéressement à ces enfants et adultes frappés par le handicap. Didier Boccon-Gibod

3 Page 3 Vous avez ou vous allez recevoir votre invitation à l Assemblée Générale. Cet évènement vous informe de la vie de l association et des établissements. Vous pouvez poser des questions. Si vous ne pouvez rester à la soirée, profitez au moins de la période apéritive qui permet de nombreux échanges entre parents et professionnels dans une ambiance détendue et conviviale. Et puis vous manifesterez votre soutien pour ceux qui se dévouent pour vos enfants. Assemblée Générale du GIMC Le Conseil d'administration du GIMC vous donne rendez-vous : Le Samedi 9 juin 2012 à 16H00 A l EFCB 23/25 rue Emile Zola Montreuil-sous-Bois ORDRE DU JOUR Mot de bienvenue du Président Rapport moral 2011 et perspectives 2012 Rapprochement avec d autres associations Rapport financier Rapport du Commissaire aux comptes Vote des résolutions Questions diverses Point d actualité sur la politique des IMC et du polyhandicap par la Présidente de la FFAIMC "Qualité d'accompagnement". Résultat du dépouillement des questionnaires Après l apéritif vers 18h, Nicolas DEMIZIEUX et son orchestre vous feront danser jusque tard dans la nuit autour d un buffet-dîner. Guillaume le magicien vous émerveillera une nouvelle fois avec ses tours de carte très surprenants.

4 Page 4 L IES, une équipe à la découverte de nouvelles pratiques Souvent, nous n avons pas encore trouvé avec certains enfants polyhandicapés un mode de communication qu on pourrait dire efficace, même pour un oui ou un non. C est principalement en pensant à ces enfants que nous nous sommes intéressés au concept de stimulation basale. La stimulation basale est une approche de la personne dont l accès à l environnement social et matériel se limite à l espace à proximité du corps ; ceci concerne donc les nouveau-nés, ainsi que les enfants, adolescents et adultes présentant des handicaps complexes. Andreas Fröhlich, inventeur du concept, part de l idée que tous les êtres humains disposent de compétences basales. Le terme «basale» fait référence aux expériences précoces, aux compétences précoces de la communication, de la perception et du mouvement. Tout apprentissage se fait à partir d expériences corporelles. La communication passe par des perceptions corporelles élémentaires : par la peau, par le mouvement (vestibulaire), par la voix humaine (vibratoire). La condition pour que la personne se développe et que la rencontre avec le professionnel ait lieu est de trouver quels sont les intérêts primaires de l enfant. C est un aspect central de la stimulation basale, ne pas rester à distance pour observer mais s impliquer dans l interaction et réagir à la moindre expression de la personne. Ainsi, la personne se sentira reconnue et continuera de tenter d exprimer des choses que l accompagnant apprendra peu à peu à comprendre. Les besoins quotidiens - habillage, repas, changements de position, soins - offrent la possibilité d un travail précoce de stimulation basale. Une formation a été réalisée dans les locaux de l IES. Elle a réuni des personnels de 3 établissements du GIMC. Pour l IES, ont participé rééducateurs (kiné, ergothérapeute, orthophoniste), des cadres (psychologue, chef de service), et des personnels de l équipe éducative (AMP, auxiliaire socioéducatif, éducateur). Elle s est tenue sur 3 jours il y a moins de 6 mois, mais porte déjà des fruits : Renforcement des liens professionnels entre équipe paramédicale et éducative. De nombreux ateliers existent déjà à l IES, co-animés par des professionnels des deux équipes. Il s agit souvent de «faire» ou «faire faire», que le temps soit donné à l enfant de percevoir et de se préparer à l action. Changement dans certaines pratiques quotidiennes. Une première modification s est réalisée autour des changes des enfants. Pour certains, lorsque cela est concrètement possible, il est maintenant privilégié un accompagnement individuel pour une interaction duelle : un enfant et un adulte. L enfant peut se préparer, sait ce qui va suivre (par exemple en donnant une protection à toucher). Tentatives d utilisation du mouvement pour apaiser les tensions ou manifestations de mal être.

5 Page 5 Tel enfant par exemple se tape la tête avec son poing quand il n est pas bien ou qu il y a trop de bruit autour de lui. Aujourd hui nous essayons des choses différentes, nous arrêtons toujours la main, mais proposons des tapotements sur une autre partie du corps de l enfant, sans risque de le blesser mais en tentant de lui apporter de l apaisement par le ressenti de vibrations assez semblables à celles qu il se procurait par lui-même sur le crâne. Ceci est un exemple, nous ne sommes pas encore bien persuadés que nos gestes soient efficaces tout le temps mais nous nous trouvons moins démunis, nous tentons d être plus en accord avec l enfant. Nous mesurons mieux qu il est parfois plus important de prendre son temps plutôt que de proposer à tout prix une activité à un enfant qui n est pas en situation de l accueillir. L équipe de l IES Champigny sur Marne Les travaux de l étage à l IES sont terminés! Il y avait plusieurs difficultés à résoudre dont surtout : Une salle d ergothérapie bien petite pour deux professionnelles Une salle de psychomotricité à laquelle on ne pouvait accéder qu en traversant la salle d ergothérapie, Un bureau médical à l étage et donc non accessible aux enfants. Plusieurs projets ont été pensés et affinés avec l aide notamment du comité d orientation de l établissement. Le cadre technique du foyer Jacques Cœur a accompagné la direction dans toute la phase d exécution des travaux et a permis la rencontre avec l entreprise qui les a effectués. Voici ce dont nous disposons aujourd hui : Une très grande salle d ergothérapie accessible grâce à notre «grenouille» : la plate forme monte escalier. Une salle de psychomotricité avec un accès indépendant. Un bureau médical en rez de chaussée. Tout ceci est bien confortable et les utilisateurs, enfants et professionnels en sont bien satisfaits.

6 Page 6 UNE ECOLE DE VIE Il est si beau, l'enfant, avec son doux sourire, Sa douce bonne foi, sa voix qui veut tout dire, Ses pleurs vite apaisés, Laissant errer sa vue étonnée et ravie, Offrant de toutes parts sa jeune âme à la vie Et sa bouche aux baisers! Seigneur! préservez-moi, préservez ceux que j'aime, Frères, parents, amis, et mes ennemis même Dans le mal triomphants, De jamais voir, Seigneur! l'été sans fleurs vermeilles, La cage sans oiseaux, la ruche sans abeilles, La maison sans enfants! «Lorsque l enfant paraît» Victor Hugo Le poème commence ainsi : «Lorsque l enfant paraît, le cercle de famille applaudit à grands cris». Mais quand paraît le handicap, le cercle de famille est d abord submergé de stupeur, et puis il faut bien le dire de chagrin, d inquiétude. Inquiétude pour cet être fragile, inquiétude pour les parents confrontés à ce qui est toujours une profonde injustice. Je parle en connaissance de cause pour avoir vécu cela de très près, dans ma famille, à deux reprises. La première réaction de la part des proches est d abord un mélange de compassion et de révolte. C est le malheur qui s abat sur ceux qu on aime, il faut bien l admettre, on a le sentiment que leur vie est gâchée, qu ils n auront plus droit au bonheur. Et bien, ce n est pas vrai et c est ce dont je voudrais témoigner. Je voudrais parler de mon expérience, de ce que j ai appris auprès de deux parents qui me sont extrêmement proches et qui, par là même, m ont donné une vraie leçon de vie. Leur cas est, je crois, heureusement très rare, c est le cas où, contre toute attente, le deuxième enfant est lui aussi atteint de la même anomalie. Ces parents-là n ont donc pas de compensation, pas d autres enfants non plus pour participer, partager. Leur souci est double, leur tâche aussi. Et leur inquiétude pour l avenir. N empêche. Ils assument. Ils s organisent, se regroupent auprès de parents d enfants handicapés, s engagent. Et du coup, ils se sentent moins seuls, moins marginalisés. Parce que dans notre monde avec ses critères de beauté et de réussite, on se

7 Page 7 retrouve vite mis à l écart. C est là où la famille joue un rôle important, ou disons les proches car ce n est pas toujours synonyme. Bien sûr, les familles réagissent différemment, les couples aussi. On ne peut porter de jugement. On se demande tous : et si c était à moi que cela arrivait? Comment je réagirais?on l ignore, il faut être en situation pour savoir comment l on réagit à toutes les situations difficiles de la vie. Et l on ne peut émettre de jugement. Certains ne peuvent s y résoudre, il arrive que le couple alors se désagrège ou prenne ses distances par rapport à l enfant. Et on peut comprendre, bien sûr. Pour aider des parents, je pense qu il faut commencer par surmonter ses propres appréhensions, peu à peu. J ajouterais que si c est possible, il ne faut pas avoir peur même de garder seul ou avec une aide, un enfant, une personne handicapée pour permettre aux parents de s aérer, de se retrouver un peu. C est ainsi que l on apprend à son tour. J ai appris, beaucoup appris. À propos de l amour, d un amour désintéressé. Eux, ils n attendent rien en échange et pourtant ils reçoivent. Nous qui les regardons de l extérieur, nous sommes estomaqués. Avec leur enfant qui ne parle pas, qui ne marche pas, ils communiquent, ils sont en symbiose, et quand elle sourit, quand elle est contente, ils sont contents, je pense même qu ils sont heureux, je le vois à leur sourire lumineux, et ça, ça ne s invente pas. Le bonheur pour eux, c est l étincelle dans l œil de leur enfant, ce sont les progrès imperceptibles grâce auxquels ils voient leur enfant franchir une étape, avancer. Ils sont passés par tant d épreuves, ils ont été à l école la plus rude de la vie et maintenant qu ils ont pris de l âge, ils sont riches de quelque chose que les autres n ont pas. Un autre point, important : Leur porte est ouverte, ils ont toujours intégré leurs enfants dans la vie de famille, dans le cercle d amis qui doivent eux aussi, apprendre à partager cette expérience, pas facile pour tout le monde, parce que le handicap fait peur, ou rend maladroit, on ne sait pas toujours comment se comporter, il faut surmonter des appréhensions devant l autre, différent, inquiétant. Au début, certains rechignent un peu et puis on se familiarise, on y arrive. Et l on découvre un monde, un autre monde. J avais cité le poème de Victor Hugo aussi pour sa dernière phrase, car je sais des parents d enfants handicapés qui, envers et contre tout, pensent ainsi : «Préservez-moi, préservez ceux que j aime, de jamais voir la maison sans enfants». Même avec un enfant différent, pour lequel on se bat. Marie-Claude

8 Page 8 Notre site internet a changé de look! Consultez-le : HANDICAP : des jeux pour chacun EVEIL ET JEUX a sélectionné des jouets qui conviennent à chaque type de retard mental ou moteur. Testés par des parents, des ludothécaires ou des professionnels, ils sont reconnaissables grâce au label Eveil et Handicap Nouveau guide pratique IMC A l usage des IMC, polyhandicapés, leur famille et les professionnels, il aborde des aspects importants de la vie : santé, autonomie, relations et vie sociale. Pour chacun de ces aspects il met en évidence les principales interrogations de la personne et de ces proches et y apporte des réponses. Prix : pages. Commande sur : aller sur la rubrique «livres» C est l année du salon «AUTONOMIC «à PARIS Dates : 13/14/15 juin 2012 Porte de Versailles - Palais des Expositions - Pavillon 4 Voir site internet : Allez-y, vous y trouverez tout ce qui concerne le handicap, des petits gadgets qui facilite la vie à la voiture adaptée en passant par les fauteuils etc... BULLETIN D'ADHÉSION 2012 AU GIMC Afin de soutenir les actions en faveur des enfants, adolescents et adultes polyhandicapés accueillis au sein des établissements du GIMC, Je soussigné (e) M. / Mme / Mlle demeurant..... adhère (nouvelle adhésion) OU renouvelle mon adhésion N Adhérent :... au Groupement des Infirmes Moteurs Cérébraux Association Loi de 1901 déclarée N 69/2127 autorisée à recevoir dons et legs Art et 238 bis-2 du Code général des impôts. JE SUIS : membre actif (parent ou personne handicapée GIMC) 40 euros minimum membre associé (ami, médecin, technicien) 50 euros minimum membre bienfaiteur 80 euros minimum

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

ACCUEIL DE JOUR D ALFORTVILLE

ACCUEIL DE JOUR D ALFORTVILLE ACCUEIL DE JOUR D ALFORTVILLE EVALUATION PARTICIPATIVE DU PROJET DE SERVICE QUESTIONNAIRE A DESTINATION DES USAGERS Nous vous proposons de participer à l évaluation du projet de service. Votre participation

Plus en détail

Chapitre 1. Trouver ses bases

Chapitre 1. Trouver ses bases Chapitre 1 Trouver ses bases 9 Lundi Dépendance Comme un bébé dans les bras de sa mère est impuissant, Dieu souhaite que nous (re)devenions ainsi dans ses bras à lui. Il s agit, en fait, plus de réaliser

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!»

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Validation des Acquis de l Expérience «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Six entretiens ont été menés par téléphone auprès d assistantes maternelles ayant suivi une VAE pour obtenir le titre professionnel

Plus en détail

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT SESSION 2009 SOMMAIRE I.Introduction 1 Pages II. Présentation de l entreprise 2 III. l organigramme de la société 3 IV. Description d un thème comptable

Plus en détail

10 UN ENFANT À DÉCOUVRIR

10 UN ENFANT À DÉCOUVRIR TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...13 CHAPITRE 1: MON ENFANT EST DIFFÉRENT DES AUTRES...19 Devenir parents...21 Devenir les parents d un enfant avec une déficience... 23 Réactions à cette situation...24

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

NEXTEEM. Préparation à l Entretien Client. Phase I - L avant entretien :

NEXTEEM. Préparation à l Entretien Client. Phase I - L avant entretien : NEXTEEM Préparation à l Entretien Client!! L entretien client est un exercice qui rappelle clairement que NOTRE métier, que VOTRE métier est un métier de services. Vous avez donc cette responsabilité,

Plus en détail

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve * Peux-tu nous expliquer en quoi a consisté l'association Une Rive, Un Rêve? Quel était votre projet? Avant tout amis depuis longtemps, nous

Plus en détail

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio.

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Mode d emploi du cours audio REUSSIR Tout d abord, félicitations pour l achat de ce cours et pour la décision

Plus en détail

Confiance en soi, Confiance en la vie et Estime de soi.

Confiance en soi, Confiance en la vie et Estime de soi. Confiance en soi, Confiance en la vie et Estime de soi. Définissez votre «vrai problème» Mettez du sens Et passez à l action sereinement Ce livret vous a été remis en complément de la formation vidéo «Confiance

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille»

Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille» Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille» La famille évolue et les rapports dans le couple et parents enfants changent aussi. Pour penser et mieux vivre ensemble ces changements,

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

5 SEMAINES POUR COMPRENDRE L AGORAPHOBIE ET TRANSFORMER VOS PEURS EN REUSSITES!

5 SEMAINES POUR COMPRENDRE L AGORAPHOBIE ET TRANSFORMER VOS PEURS EN REUSSITES! 5 SEMAINES POUR COMPRENDRE L AGORAPHOBIE ET TRANSFORMER VOS PEURS EN REUSSITES! Tout de suite, vous allez découvrir la méthode que j ai suivie pour guérir de mon agoraphobie (qui a duré près de 15 années!)

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Partir un an à l étranger Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV

CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV CORRIGÉ GUIDE DE FRANÇAIS IV I.COMPRÉHESION ORALE A) Écoutez ce premier dialogue trois fois et répondez aux questions. Répondez V pour Vrais ou F pour Faux. 1. Ils sont arrivés pour le déjeuner. V F 2.

Plus en détail

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin 6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin Des lunettes pour ceux qui en ont besoin De nombreuses personnes dans le monde sont atteintes d erreurs de réfraction. Cela signifie que leurs yeux ne voient pas

Plus en détail

Résultats de l enquête. satisfaction 2009

Résultats de l enquête. satisfaction 2009 Résultats de l enquête satisfaction 2009 80 % de participation, merci de votre collaboration! Votre participation Vous avez été 2 038 à être sollicités et 1 638 à répondre à l enquête Quille Satisf Action.

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours 2014 Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours Passation Fév-juillet 2014 Dépouillement Août 2014 Une démarche d amélioration En 2012, la SATE 86 s est engagée dans une démarche qualité

Plus en détail

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES Obtenez plus en osant demander C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute diffusion, par quelque procédé que ce

Plus en détail

Association «La Ruche de Montessori» Mairie 26300 Chatuzange le Goubet

Association «La Ruche de Montessori» Mairie 26300 Chatuzange le Goubet Association «La Ruche de Montessori» Mairie 26300 Chatuzange le Goubet Adresse électronique : laruchedemontessori@gmail.com Site internet : laruchedemontessori.fr Téléphone : 06 88 14 33 97 Une association

Plus en détail

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone

anapec Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Prestations aux Chercheurs d Emploi Ateliers de Recherche d emploi anapec Documents Participants Atelier 5 : Prospecter les Entreprises par Télephone Des compétences pour l emploi des emplois pour les

Plus en détail

CSE Mobilité. En 2010, l AVF Nancy aura le plaisir d organiser. l Assemblée Générale Régionale courant juin.

CSE Mobilité. En 2010, l AVF Nancy aura le plaisir d organiser. l Assemblée Générale Régionale courant juin. En 2010, l AVF Nancy aura le plaisir d organiser l Assemblée Générale Régionale courant juin. Participeront à cet événement 18 antennes de la région Alsace-Lorraine. C est l opportunité pour chacun de

Plus en détail

GAGNEZ PLUS! VOUS AVEZ TROUVÉ!

GAGNEZ PLUS! VOUS AVEZ TROUVÉ! GAGNEZ PLUS! Quels que soient votre situation professionnelle, votre âge, votre lieu de résidence ou votre niveau d études Si vous êtes à la recherche d une solution fiable, légale, sérieuse et efficace

Plus en détail

Stages de développement personnel Formation à la relation d aide. & Consultations individuelles

Stages de développement personnel Formation à la relation d aide. & Consultations individuelles Parinet Formation Cabinet de Psychothérapie Et Psychanalyse Stages de développement personnel Formation à la relation d aide & Consultations individuelles Adultes, adolescents, enfants, couples Programme

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Doubs - Besançon Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent ce weekend leur 25è

Plus en détail

Temps Scolaire pour l'information et l'orientation

Temps Scolaire pour l'information et l'orientation Temps Scolaire pour l'information et l'orientation Code : Connaissance De Soi TITRE : STRATEGIES POUR ORGANISER SON TEMPS Niveau : 4ème Groupe : Matériel : ½ Classe questionnaire organiser son temps Durée

Plus en détail

Plusieurs enquêtes en ligne vous ont été proposées au cours de l année 2014, afin de toujours mieux comprendre vos attentes.

Plusieurs enquêtes en ligne vous ont été proposées au cours de l année 2014, afin de toujours mieux comprendre vos attentes. Plusieurs enquêtes en ligne vous ont été proposées au cours de l année 2014, afin de toujours mieux comprendre vos attentes. Vous avez été nombreux à y répondre, nous vous en remercions et vous proposons

Plus en détail

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER EFFICACEMENT améliorer sa communication avec son entourage professionnel et/ou personnel Objectifs Développer son aisance relationnelle S adapter à ses s Faire preuve

Plus en détail

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues

Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues REAL2 143504-LLP-1-2008-1-FR-KA2-KA2NW 2010/06/06 Comment motiver les apprenants : Innovation et créativité en cours de langues Motiver à apprendre et apprendre à motiver Cracovie, Pologne, 18 21 septembre

Plus en détail

La communauté AGEFA. Troisième étude : les jeunes et leur vision du bonheur au travail. pour. OpinionWay. 15 place de la République 75003 Paris.

La communauté AGEFA. Troisième étude : les jeunes et leur vision du bonheur au travail. pour. OpinionWay. 15 place de la République 75003 Paris. La communauté AGEFA Troisième étude : les jeunes et leur vision du bonheur au travail OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. pour Laurent Bernelas Tel : 01 78 94 89 87 lbernelas@opinion-way.com

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

Nouer des relations saines : Apprendre à écouter

Nouer des relations saines : Apprendre à écouter Nouer des relations saines : Apprendre à écouter Résultats d apprentissage du programme Santé et préparation pour la vie, Alberta Education Les élèves vont : R 7.5 examiner les caractéristiques inhérentes

Plus en détail

Le coin naturo. Lice onzales

Le coin naturo. Lice onzales Le coin naturo bioattitude.nc! A G Lice onzales «! ne plus subir mais vivre pleinement sa vie d a n s l e p o s i t i f e t l expérimentation de tout ce qui nous arrive et de tout ce que l on ressent!»

Plus en détail

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous Le bon berger Comment Dieu prend soin de nous Jésus dit : «Celui qui boit l eau que je lui donnerai n aura plus jamais soif. Au contraire, l eau que je lui donnerai deviendra en lui une source, et cette

Plus en détail

Guidé par un aveugle CFI / INJA. CIRPP (18 février 2010)

Guidé par un aveugle CFI / INJA. CIRPP (18 février 2010) Guidé par un aveugle CFI / INJA CIRPP (18 février 2010) 3 projets pour le projet La junior entreprise L entreprenariat Guidé par un aveugle : 2-07-08 / 22-06-09 Intentions pédagogiques Apprend t-on à se

Plus en détail

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Nous vous proposons de préparer votre prochain entretien avec votre conseiller en répondant aux différentes questions posées dans ce document. Cette réflexion

Plus en détail

Vous êtes prêts? Et bien, on y va!

Vous êtes prêts? Et bien, on y va! Un projet... oui mais collectif : METHODO OUTILS... et plus encore Trêve de bavardages : ACCOMPAGNEMENT 5. Qui fait quoi? Quand? Comment? Nous voici au départ de la cinquième étape! Votre projet a pris

Plus en détail

«Une visite à la Tour Eiffel» Pauline Turenne. Cahiers franco-canadiens de l'ouest, vol. 23, n 1-2, 2011, p. 137-140.

«Une visite à la Tour Eiffel» Pauline Turenne. Cahiers franco-canadiens de l'ouest, vol. 23, n 1-2, 2011, p. 137-140. «Une visite à la Tour Eiffel» Pauline Turenne Cahiers franco-canadiens de l'ouest, vol. 23, n 1-2, 2011, p. 137-140. Pour citer ce document, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/1017265ar

Plus en détail

Retour d expérience d équipe innovante accompagnée par la MEIP 2009/2010

Retour d expérience d équipe innovante accompagnée par la MEIP 2009/2010 Retour d expérience d équipe innovante accompagnée par la MEIP 2009/2010 Coordonnées de l établissement Lycée Joseph Desfontaines 2 rue Guillotière 79500 MELLE Tél. : 05.49.27.00.88 - fax : 05.49.27.91.06

Plus en détail

Ast & Fischer SA, Wabern

Ast & Fischer SA, Wabern Ast & Fischer SA, Wabern Daniel Troxler, employeur L automne passé, j ai reçu un appel téléphonique lors duquel on m a demandé si j étais intéressé à en savoir plus sur le programme d intégration «Job

Plus en détail

Guide. «Pourquoi Définir. Votre Client Idéal?»

Guide. «Pourquoi Définir. Votre Client Idéal?» Guide «Pourquoi Définir Votre Client Idéal?» Comme Coach Vie Professionnelle, beaucoup de mes clients sont Entrepreneur(e)s, ont une activité en tant qu indépendant ; d autres travaillent sur un projet

Plus en détail

Se connaître et s entourer Mobilisez vos troupes et atteignez vos objectifs d affaires!

Se connaître et s entourer Mobilisez vos troupes et atteignez vos objectifs d affaires! Mobilisez vos troupes et atteignez vos objectifs d affaires! «De la connaissance de soi naît la performance» Objectifs Mieux vous connaître à travers le regard des autres; Améliorer vos relations avec

Plus en détail

NOUVELLE APPROCHE PEDAGOGIQUE ET LUDIQUE. POUR ENFANTS (6-11 ans) EN DIFFICULTES. Auteures du programme, Sandrine Lefebvre et Catherine Mathieu

NOUVELLE APPROCHE PEDAGOGIQUE ET LUDIQUE. POUR ENFANTS (6-11 ans) EN DIFFICULTES. Auteures du programme, Sandrine Lefebvre et Catherine Mathieu NOUVELLE APPROCHE PEDAGOGIQUE ET LUDIQUE POUR ENFANTS (6-11 ans) EN DIFFICULTES (Troubles du comportement, handicaps, échecs scolaires ) Auteures du programme, Sandrine Lefebvre et Catherine Mathieu 1

Plus en détail

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles 01 Cas n o 1 Thème : Annonce d une mauvaise nouvelle : Madame S. FICHE À REMETTRE AU «PROFESSIONNEL» Vous êtes aide-soignante dans un établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes. Mme S.

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Les Systèmes P.E.A.T. & E.F.T. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Frédéric Piton - www.eft-energie.be Frédéric Piton - www.eft-energie.be Témoignage d un praticien EFT sur

Plus en détail

Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile

Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile Besoins des aidants 1. Actuellement, êtes vous au bénéfice d une aide à domicile dans la prise en charge de la personne

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

LA LETTRE DE MOTIVATION

LA LETTRE DE MOTIVATION - 1 - LA LETTRE DE MOTIVATION Il s agit de convaincre l employeur que votre candidature est pertinente et qu elle mérite une attention particulière. Le but est de décrocher un entretien LETTRE TYPE EN

Plus en détail

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4 Texte 1 Quand tu regarderas les étoiles la nuit, puisque j habiterai dans l une d elles, puisque je rirai dans l une d elles, alors ce sera pour toi, comme si riaient toutes les étoiles A. de Saint Exupéry

Plus en détail

Ma maison, mon tout & tout pour ma maison

Ma maison, mon tout & tout pour ma maison Observatoire de la vie à la maison Ma maison, mon tout & tout pour ma maison ILIV, observatoire de la vie à la maison, a mené une enquête représentative auprès de plus de 4.000 Belges sur l influence de

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE

Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE! EN ROUTE POUR L AVENTURE Partie 1/2 3 - Réussir à atteindre vos buts est un voyage que vous devez préparer à l avance.! 4 - Est-ce que vous pensez que

Plus en détail

Comment faire croître le trafic de vos Boutiques ALM grâce à une meilleure utilisation de Google?

Comment faire croître le trafic de vos Boutiques ALM grâce à une meilleure utilisation de Google? Comment faire croître le trafic de vos Boutiques ALM grâce à une meilleure utilisation de Google? Préparé par l équipe ALM A l attention de la communauté ALM Novembre 2010 Introduction Comme vous le savez

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

RETOUR SUR LE FORUM PARTICIPATIF des Acteurs de la Dynamique des ASL

RETOUR SUR LE FORUM PARTICIPATIF des Acteurs de la Dynamique des ASL RETOUR SUR LE FORUM PARTICIPATIF des Acteurs de la Dynamique des ASL LUNDI 13 OCTOBRE 2014 de 14h à 18h À la MAS, Maison des Associations de Solidarité 10-18 rue des Terres au Curé 75013 Paris Soutenu

Plus en détail

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire Démarche sur l aide financière aux participantes Marie-Lourdes Pas beaucoup d argent pour tout ce qu il faut

Plus en détail

Conseil RH Coaching Formation

Conseil RH Coaching Formation 30 ans d'expérience Management, conseil RH, développement des compétences, relation avec les IRP, recrutement Coaching individuel - Accompagnement en développement personnel et professionnel Conseil RH

Plus en détail

SERVICES D AIDE À DOMICILE : POUR DES FINANCEMENTS À LA HAUTEUR DES BESOINS!

SERVICES D AIDE À DOMICILE : POUR DES FINANCEMENTS À LA HAUTEUR DES BESOINS! SERVICES D AIDE À DOMICILE : POUR DES FINANCEMENTS À LA HAUTEUR DES BESOINS! Manifestation devant le ministère des Affaires sociales et de la Santé Mardi 5 juin 2012 de 14h à 16h pour sauver trois services

Plus en détail

LANGUEDOC ROUSSILLON Association pour l épanouissement des Enfants à Haut Potentiel Intellectuel

LANGUEDOC ROUSSILLON Association pour l épanouissement des Enfants à Haut Potentiel Intellectuel LANGUEDOC ROUSSILLON Association pour l épanouissement des Enfants à Haut Potentiel Intellectuel POUR NOUS REJOINDRE c est simple. Toute personne intéressée à titre personnel, familial (pour soi ou pour

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

LA Stratégie en 4 étapes pour des chances optimales. Etape n 1 : Guide 2. Tirez le meilleur de notre aide

LA Stratégie en 4 étapes pour des chances optimales. Etape n 1 : Guide 2. Tirez le meilleur de notre aide Association 4BFS LA Stratégie en 4 étapes pour des chances optimales de grossesse Etape n 1 : Guide 2 Aide à la conception 2 INTRODUCTION Nombre de jours pour réaliser ce guide : 1 jour >> Cliquez ICI

Plus en détail

«La différence entre ce que vous êtes et ce que vous voulez être. C est ce que vous faites.»

«La différence entre ce que vous êtes et ce que vous voulez être. C est ce que vous faites.» «La différence entre ce que vous êtes et ce que vous voulez être C est ce que vous faites.» L autopsie d une résolution Le terme autopsie vient du grec «Le voir de vos propres yeux». L'objectif de l'autopsie

Plus en détail

Qu'est-ce que vous avez aimé?

Qu'est-ce que vous avez aimé? 29 responses Qu'est-ce que vous avez aimé? J'ai fait des amis et j'ai mieux appris le français. Tout. J ai aime la rencontre avec eux. J'aime parler avec les eleves d'angleterre. Apprendre un autre pays

Plus en détail

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez PRÉVOYANCE Suralia Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez Suralia pour protéger votre famille et votre patrimoine Pour vous, il n y a rien de plus important que votre famille. Vous souhaitez

Plus en détail

LEGS > > > DONATIONS > > > ASSURANCE-VIE. Léguer, c est voir autrement, voir plus loin

LEGS > > > DONATIONS > > > ASSURANCE-VIE. Léguer, c est voir autrement, voir plus loin LEGS > > > DONATIONS > > > ASSURANCE-VIE Léguer, c est voir autrement, voir plus loin Une empreinte dans le monde de demain Prendre le temps de désigner un héritier dont on partage les valeurs, dont on

Plus en détail

Votre enfant a aimé faire partie du programme de l anglais intensif. Votre enfant parle mieux anglais qu'avant 4% 4% 100% 92% 1 élève déjà bilingue

Votre enfant a aimé faire partie du programme de l anglais intensif. Votre enfant parle mieux anglais qu'avant 4% 4% 100% 92% 1 élève déjà bilingue Votre enfant a aimé faire partie du programme de l anglais intensif Votre enfant parle mieux anglais qu'avant 10 4% 4% 92% 1 élève déjà bilingue 3 Votre enfant comprend mieux l'anglais qu'avant 4% 4% Votre

Plus en détail

LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE

LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE Les services à la personne désignent les activités destinées à répondre aux besoins des particuliers dans leur vie quotidienne. On distingue 3 domaines de services

Plus en détail

SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité. Sachez où aller et quoi faire si vous êtes victime de mauvais traitements. Un guide pour les aînés

SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité. Sachez où aller et quoi faire si vous êtes victime de mauvais traitements. Un guide pour les aînés SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité Sachez où aller et quoi faire si vous êtes victime de mauvais traitements Un guide pour les aînés 43 SECTION 5. Élaboration d un plan de sécurité Les violences

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l

A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l Lettres à un auteur Madame, A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l que vous nous avez accordée. J ai beaucoup

Plus en détail

Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne?

Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne? Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne? Le bain flottant est un espace libre de toute stimulation et contrainte au corps et à l esprit. À l intérieur, il n y a que vous sans les distractions

Plus en détail

11 jeunes filles vulnérables apprenties en coiffure et en couture

11 jeunes filles vulnérables apprenties en coiffure et en couture 10 jeunes orphelins hébergés au centre d accueil et de formation et pris en charge totalement par la structure 11 jeunes filles vulnérables apprenties en coiffure et en couture 44 jeunes en situation précaire

Plus en détail

Chloé B. 3 ème 2. Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre. Collège Colette BESSON Année 2013-2014.

Chloé B. 3 ème 2. Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre. Collège Colette BESSON Année 2013-2014. Chloé B. 3 ème 2 Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre Collège Colette BESSON Année 2013-2014 Page 1 Sommaire du Rapport de stage : Introduction : Page 3 1 ere

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

inscription Enseignement difficultés école maternelle école obligatoire associations de parents journal de classe

inscription Enseignement difficultés école maternelle école obligatoire associations de parents journal de classe difficultés journal de classe inscription école gratuiteactivités en dehors de l école école obligatoire école maternelle associations de parents Enseignement En Belgique, les enfants sont obligés d aller

Plus en détail

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE GUIDE D INTERVENTION DU PHILANTHROPE Préparer votre temps d échange avec les Petits Philanthropes Fondée en 2011 avec le soutien des Fondations Edmond de Rothschild, cette association se donne pour objectif

Plus en détail

Enquête sur les attentes et besoins des personnes en situation de handicap vis-à-vis des Services d Aide à la Personne

Enquête sur les attentes et besoins des personnes en situation de handicap vis-à-vis des Services d Aide à la Personne Ce questionnaire est aussi disponible en ligne sur le site : www.handirhoneservices.org Ou par flash code : Vous pouvez être aidé au remplissage par téléphone au : 06 52 16 34 84 Enquête sur les attentes

Plus en détail

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10)

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Interview complète d Aurore Deschamps Aurore DESCHAMPS, ancienne stagiaire

Plus en détail

GODEFROY RYCKEWAERT 26 ans Lille Du Campus... à une grande tournée internationale

GODEFROY RYCKEWAERT 26 ans Lille Du Campus... à une grande tournée internationale GODEFROY RYCKEWAERT 26 ans Lille Du Campus... à une grande tournée internationale Portrait de : GODEFROY RYCKEWAERT - 26 ANS - LILLE. Godefroy a entamé sa formation au Campus Univers Cascades en Novembre

Plus en détail

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse 1 de Genre : Personnages : Costumes : Décors : Synopsis : comédie pour tout public, huit minutes environ contemporains salle de réunion, tables et chaises Une maison de retraite va s ouvrir et une consultante

Plus en détail