RAPPORT FINANCIER 2012 / 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT FINANCIER 2012 / 2013"

Transcription

1 2012 / 2013

2 2 Faiveley Transport Rapport financier 2012/2013

3 SOMMAIRE Faiveley transport RAPPORT FINANCIER 4 1. Rapport de gestion du Directoire Activité du Groupe 2012/2013 et comptes consolidés Rapport sur les comptes sociaux de Faiveley Transport au 31 mars Informations concernant le capital social Organes d administration et de direction Responsabilité sociale et environnementale Comptes consolidés du groupe Faiveley Transport Bilan consolidé Compte de résultat consolidé État du résultat global Tableaux des flux de trésorerie consolidés Variation des capitaux propres consolidés Annexe aux comptes consolidés Rapport des Commissaires aux comptes sur les comptes consolidés Comptes sociaux de Faiveley Transport Bilan Compte de résultat Tableaux des flux de trésorerie Annexe aux comptes sociaux Résultats de Faiveley Transport au cours des cinq derniers exercices Rapport des Commissaires aux comptes sur les comptes annuels Rapport spécial des Commissaires aux comptes sur les conventions et engagements réglementés Projets de résolutions 120 RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Informations environnementales Les économies d énergie et la gestion de l eau et de la biodiversité : l es principaux indicateurs Les actions pratiques mises en œuvre pour limiter les atteintes à l environnement Les dernières innovations techniques qui protègent l environnement Les améliorations sociales et sociétales Informations sociales Les i ndicateurs Ressources Humaines Accidents du travail, conditions d hygiène et de sécurité et pénibilité Politique de lutte contre les discriminations Relations sociales Responsabilité sociétale Impact territorial, économique et social Prise en compte des enjeux environnementaux dans les relations avec les fournisseurs 146 GOUVERNEMENT D ENTREPRISE Rapport du Président du Conseil de Surveillance Préparation et organisation des travaux du Conseil de Surveillance Procédures de contrôle interne et de gestion des risques Rapport des Commissaires aux comptes sur le rapport du Président du Conseil de Surveillance Information sur les rémunérations des dirigeants sociaux 160 AUTRES INFORMATIONS Attestation des Responsables du rapport annuel Montant des honoraires versés aux Commissaires aux comptes Organigramme 168 Rapport financier 2012/2013 Faiveley Transport 3

4 j RAPPORT FINANCIER 4 Faiveley Transport Rapport financier 2012/2013

5 1. Rapport de gestion du Directoire Activité du Groupe 2012/2013 et comptes consolidés Rapport sur les comptes sociaux de Faiveley Transport au 31 mars Informations concernant le capital social Organes d administration et de direction Responsabilité sociale et environnementale Comptes consolidés du groupe Faiveley Transport Bilan consolidé Compte de résultat consolidé État du résultat global Tableaux des flux de trésorerie consolidés Variation des capitaux propres consolidés Annexe aux comptes consolidés Rapport des Commissaires aux comptes sur les comptes consolidés Comptes sociaux de Faiveley Transport Bilan Compte de résultat Tableaux des flux de trésorerie Annexe aux comptes sociaux Résultats de Faiveley Transport au cours des cinq derniers exercices Rapport des Commissaires aux comptes sur les comptes annuels Rapport spécial des Commissaires aux comptes sur les conventions et engagements réglementés Projets de résolutions 120 Rapport financier 2012/2013 Faiveley Transport 5

6 j 1. RAPPORT DE GESTION DU DIRECTOIRE À l A ssemblée générale mixte du 12 septembre 2013 Mesdames, Messieurs, Nous vous avons convoqués en Assemblée générale, conformément aux dispositions légales et réglementaires, pour approuver les comptes sociaux de la société Faiveley Transport et les comptes consolidés de l exercice clos le 31 mars Ces comptes ont été établis en application des articles L et L du Code de commerce. Les comptes sociaux et les comptes consolidés ont été arrêtés par le Directoire du 31 mai Ils ont été présentés au Conseil de Surveillance et approuvés au cours de sa réunion du 31 mai Le présent rapport a été établi en application des articles L alinéa 2 et L du Code de commerce. Il a été tenu à la disposition des actionnaires préalablement à la tenue de l Assemblée conformément aux dispositions légales et réglementaires. Les comptes annuels de la société Faiveley Transport et les comptes consolidés ont été établis conformément aux dispositions légales et réglementaires de présentation et d évaluation. Faits marquants : Pour refi nancer partiellement l acquisition de la société américaine Graham-White Manufacturing and Co., réalisée le 3 février 2012, et diversifi er ses sources de fi nancement, le Groupe, a fi nalisé le 12 avril 2012 sa première émission obligataire de type «placement privé» aux États-Unis auprès de deux investisseurs institutionnels pour un montant total de 75 millions de dollars US. Cette émission obligataire est composée de deux tranches : une première de 30 millions de dollars US d une durée de 10 ans remboursable entre les années 2017 et 2022 et une seconde tranche de 45 millions de dollars US d une maturité de 10 ans et remboursable in fine. Le coupon fi xe moyen est de 4,91 % l an. Faiveley Transport a remporté son action judiciaire contre Wabtec aux États-Unis. En effet, le 6 février 2013, la Cour d Appel de New York a réaffi rmé le verdict du jury contre Wabtec, allouant au bénéfi ce des sociétés Faiveley Transport USA, Faiveley Transport Nordic, Faiveley Transport Amiens et Ellcon National, la somme de 15 millions de dollars US plus 0,8 million de dollars US d intérêts. Cette décision sanctionne notamment la violation de secrets de fabrique, des actes de concurrence déloyale et d enrichissement indu concernant la fabrication de cylindres de freins et d actionneurs composant des systèmes de freins. Comptablement, le produit à recevoir Wabtec a été enregistré au bilan sur la ligne «Autres actifs courants» pour un montant de 12,3 millions d euros (soit 15,8 millions de dollars US). Au compte de résultat, seule la part correspondant à l indemnisation de la période comprise entre 2007 et fi n mars 2013 a été reconnue, soit 8,6 millions d euros (avant frais). Le solde de 3,7 millions d euros, correspondant au dédommagement de la période future, a été comptabilisé au passif du bilan en «Dettes courantes». L impact positif sur le résultat opérationnel 2012/2013 est au total de 6,2 millions d euros, après prise en compte des frais d avocats et de procédure. Cet impact positif se décompose en 1,7 million d euros correspondant aux remboursements de frais passés et comptabilisé en «autres produits» et 4,5 millions d euros correspondant aux dommages nets et comptabilisés en marge brute. L Assemblée générale mixte du 14 septembre 2012 a délégué au Directoire sa compétence à l effet : de procéder à l attribution gratuite d actions, existantes ou à émettre dans la limite d un plafond ne pouvant dépasser 1 % du capital social au jour de l Assemblée. Le Directoire a décidé, dans sa séance du 24 octobre 2012, de mettre en œuvre cette autorisation et a procédé à l attribution de actions gratuites soumises à des critères de performance au profi t d un bénéfi ciaire. Le Directoire a également décidé, dans sa séance du 3 décembre 2012, de mettre en œuvre l autorisation de procéder à l attribution gratuite d actions. Cette décision s inscrivait dans le cadre d un plan d actionnariat destiné à une population de cadres étendue. Ce dispositif prévoit qu un salarié bénéfi ciaire justifi ant d un investissement personnel en actions de la Société se verra attribuer pour chaque action détenue, deux actions gratuites et ce, dans la limite d un plafond défi ni en fonction du rang hiérarchique. Le Directoire dans sa réunion du 15 janvier 2013 a fi xé la liste défi nitive des bénéfi ciaires et le nombre d actions attribuées gratuitement. Ainsi le total des attributions gratuites d actions s élève à actions pour 179 bénéfi ciaires. L attribution défi nitive aura lieu à l issue d une période d acquisition de deux ans (ou 4 ans pour les bénéfi ciaires hors France). MM. Thierry Barel et Guillaume Bouhours, bénéfi ciaires d actions gratuites au titre de ce plan, sont tenus à une obligation complémentaire de conservation de ces titres en tant que mandataires sociaux. MM. Barel et Bouhours sont tenus de conserver au minimum 50 % des actions qui leur sont accordées par le Directoire au titre de ce nouveau plan, au-delà de la période d indisponibilité telle que défi nie par le règlement dudit plan. Cette règle devra s appliquer jusqu à ce que le dirigeant concerné détienne en actions de la Société, acquises lors des différents plans d attribution de stock-options ou d actions gratuites de la Société, au moins l équivalent d un an de salaire net. 6 Faiveley Transport Rapport financier 2012/2013

7 1. Rapport de gestion du Directoire 1.1 ACTIVITÉ DU GROUPE 2012/2013 ET COMPTES CONSOLIDÉS Conformément aux dispositions légales, les comptes des sociétés contrôlées directement ou indirectement par Faiveley Transport ont été consolidés au 31 mars 2013 à travers ceux de la maison mère. Les principes et modalités de la consolidation pour l exercice 2012/2013, le périmètre de consolidation attaché, ainsi que les retraitements opérés selon les techniques comptables de consolidation, sont présentés dans l annexe aux comptes consolidés MODALITÉS DE CONSOLIDATION L exercice clos le 31 mars 2013 a été d une durée normale de douze mois. La devise fonctionnelle et de présentation du Groupe est l euro. Les chiffres sont exprimés en milliers d euros, sauf mention contraire VARIATION DE PÉRIMÈTRE Durant l exercice, une fusion a été réalisée entre la société Faiveley Transport Ibérica SA (société absorbante) et la société Transequipos SA Cette fusion est comptablement et fi scalement rétroactive au 1 er avril ACTIVITÉ DES FILIALES E CHIFFRE D AFFAIRES ANNUEL Par zone de destination 2012/ /2012 Europe Amériques Asie-Pacifique Reste du monde TOTAL GROUPE Pour l ensemble de l exercice 2012/2013, Faiveley Transport a réalisé un chiffre d affaires de 988 millions d euros, en hausse de 9,7 % par rapport à l exercice précédent. À taux de change et périmètre constants, la croissance organique atteint 3,3 %, conformément aux prévisions annoncées au début de l exercice. Sur l année, l acquisition de Graham- White apporte une contribution positive de 4,5 % et les effets de change ont été favorables pour 1,9 %. La croissance du chiffre d affaires à taux de change et périmètre constants refl ète les évolutions suivantes par région : en Europe, le chiffre d affaires est en croissance organique de 3 %, avec un très bon niveau d activité en Italie, ainsi que la hausse des livraisons de projets notamment à destination de la France, de l Angleterre et du Benelux ; sur la zone Asie-Pacifi que, le chiffre d affaires progresse de 5 %, principalement soutenu par la forte hausse des livraisons de projets en Russie, ainsi que par la croissance en Asie du Sud-Est et en Inde. Les ventes à destination de la Chine sont quasiment stables sur l exercice ; la région Amériques enregistre une croissance organique de 4 %, grâce aux livraisons de projets sur le segment «Passagers» qui compensent la baisse du segment «Fret». L activité Services réalise une excellente année, avec une croissance de 22 % de son chiffre d affaires, grâce à une croissance organique de 9 % et à la contribution de l acquisition de Graham-White (activité majoritairement de Services). Sur l exercice, le chiffre d affaires des activités de première monte est stable à taux et périmètre constant. La croissance enregistrée par le Groupe sur l exercice confirme la robustesse et l équilibre du modèle stratégique du Groupe, présent sur l ensemble des zones géographiques et des segments de marché, avec une large gamme de produits, aussi bien en première monte qu en services. E CHIFFRE D AFFAIRES PAR ACTIVITÉ 2012/ /2012 Énergie & Confort 22 % 19 % Freins & Sécurité 20 % 26 % Accès & Information 17 % 19 % Services 41 % 36 % L activité Services a réalisé sur l exercice une croissance de 22 % de son chiffre d affaires, dont 9 % de croissance organique, et représente désormais 41 % du chiffre d affaires total du Groupe. Cette forte progression traduit le succès des initiatives commerciales d élargissement de l offre de services du Groupe, ainsi que le dynamisme des marchés français et italien et l apport de la récente acquisition de Graham-White (majoritairement Services). Au sein des activités de première monte, l activité Énergie & Confort a connu une année de forte croissance tandis que la part relative de Freins & Sécurité est en recul, notamment lié au ralentissement du fret américain et à la baisse des livraisons de locomotives en Chine. Rapport financier 2012/2013 Faiveley Transport 7

8 j 1. Rapport de gestion du Directoire COMPTES CONSOLIDÉS IFRS DE FAIVELEY TRANSPORT Comptes publiés COMPTE DE RÉSULTAT 2012/ /2012 Chiffre d affaires EBITDA (1) % du CA Résultat opérationnel courant % du CA Résultat opérationnel % du CA ,9 % ,4 % ,2 % ,0 % ,5 % ,4 % Résultat financier (13 628) (15 185) Impôt (33 871) (26 912) Résultat net des activités poursuivies % du CA ,4 % ,7 % Résultat net Résultat des minoritaires (4 333) (3 747) RÉSULTAT NET PART DU GROUPE % du CA ,0 % ,3 % Nombre d actions moyen (2) Résultat net par action 4,17 3,38 (1) Résultat d exploitation plus dotations aux amortissements. (2) Hors auto-contrôle. Résultat opérationnel Le résultat opérationnel courant s élève à 112,3 millions d euros, soit 11,4 % du chiffre d affaires. Après imputation des frais de restructuration et du résultat net de cession d immobilisations, le résultat opérationnel est en progression de 19 % à 111,1 millions d euros, soit 11,2 % du chiffre d affaires et en hausse de 0,8 point de marge sur l exercice. La croissance du chiffre d affaires et une forte maîtrise des frais commerciaux, généraux et administratifs ont permis de réaliser cette forte croissance, malgré une baisse du taux de marge brute. Parmi les événements importants de l exercice, il convient de noter l effet positif du gain du procès aux États-Unis contre Wabtec (comptabilisé pour 6,2 millions d euros en résultat opérationnel sur l exercice pour un gain net total de 10 millions d euros) et par ailleurs une importante provision pour perte du même ordre enregistrée sur le projet du RER Bruxelles qui connaît des diffi cultés techniques de mise au point des marchepieds et des portes embarquées. Les différents postes composant le résultat opérationnel s analysent comme suit : 2012/ /2012 Chiffre d affaires Marge brute Frais administratifs (76 532) (78 719) Frais commerciaux (43 790) (39 898) Frais de R&D (13 363) (11 111) Autres revenus/charges courantes (2 351) (9 384) Résultat opérationnel courant Résultat opérationnel non courant (1 189) (1 417) RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COMPTABILISATION DES DOMMAGES ET INTÉRÊTS OBTENUS DANS LE PROCÈS WABTEC Le produit d indemnisation reconnu en compte de résultat pour 8,6 millions d euros s élève à 6,2 millions d euros après prise en compte des frais d avocats sur l exercice. Ce produit net de frais a été comptabilisé en «Marge Brute» pour 4,5 millions d euros (compensation de dommages passés) et dans les «Autres revenus et charges courantes» pour 1,7 million d euros (remboursement des frais d avocats sur les exercices précédents). MARGE BRUTE La marge brute du Groupe s élève à 248,3 millions d euros au 31 mars 2013 (soit 25,1 % du chiffre d affaires), contre 233,8 millions d euros (soit 26,0 % du chiffre d affaires) au 31 mars Comme au premier semestre, l harmonisation de la classifi cation de certaines charges entre les frais de structure et le coût des ventes justifi e une baisse de marge brute de 0,2 point, sans impact sur le résultat opérationnel. Hormis cet effet, la baisse du taux de marge brute de 0,7 point s explique principalement par la montée en cadence des nouvelles plateformes supportant des coûts d ingénierie importants et rencontrant pour certaines des diffi cultés techniques de mises au point. FRAIS COMMERCIAUX, GÉNÉRAUX ET ADMINISTRATIFS Les frais commerciaux, généraux et administratifs s élèvent à 120,3 millions d euros pour l exercice 2012/2013 contre 118,6 millions d euros pour l exercice précédent, soit une augmentation de 1,4 % sur l exercice. Ces dépenses représentent 12,2 % du chiffre d affaires, contre 13,2 % au 31 mars À périmètre comparable (hors acquisition de Graham-White et hors harmonisation de classifi cation de certaines charges) et à taux comparables, ces frais ont diminué de 2,3 % grâce à une politique active de réduction des coûts mise en place par le Groupe depuis 2009/2010. FRAIS DE RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT Les dépenses de recherche et développement fi gurent au bilan si elles répondent aux critères d activation exigés par la norme IAS 38. Dans le cas contraire, ces dépenses sont comptabilisées en charges. Les frais de recherche et développement du Groupe, comptabilisés en charges, ont représenté 13,4 millions d euros (1,4 % du chiffre d affaires), sur l exercice 2012/2013, contre 11,1 millions d euros (1,2 % du chiffre d affaires) au 31 mars AUTRES CHARGES ET PRODUITS OPÉRATIONNELS Les autres charges et produits opérationnels correspondent à une charge nette de 2,4 millions d euros sur l exercice en cours contre 9,4 millions d euros au 31 mars Faiveley Transport Rapport financier 2012/2013

9 1. Rapport de gestion du Directoire La diminution de ce poste sur l exercice provient principalement de la diminution des provisions non liées aux contrats, ainsi que de la comptabilisation de 1,7 million d euros de dommages obtenus dans le procès Wabtec (produit qui correspond au remboursement des frais encourus sur les exercices précédents). RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT En conséquence, le résultat opérationnel courant augmente de 18,6 % par rapport à l exercice précédent. Il s établit à 112,3 millions d euros (soit 11,4 % du chiffre d affaires) contre 94,7 millions d euros (soit 10,5 % du chiffre d affaires) l exercice précédent. RÉSULTAT OPÉRATIONNEL NON COURANT L essentiel du résultat non courant résulte des coûts de restructuration et du résultat de cession des immobilisations corporelles et incorporelles. Les coûts de restructuration de la période se sont élevés à 1 million d euros contre 1,2 million d euros l exercice précédent. Sur l exercice 2012/2013, c es coûts concernent principalement la fi liale chinoise de portes palières. Comme au 31 mars 2012, la perte sur cession d immobilisations de la période est de 0,2 million d euros. Résultat net d ensemble Le résultat net de l ensemble consolidé s établit à 63,6 millions d euros contre 51,2 millions d euros l exercice précédent, soit une augmentation de 24,3 %. Le résultat net est infl uencé par les éléments suivants : RÉSULTAT FINANCIER Le résultat financier est en amélioration avec une charge nette de 13,6 millions d euros au 31 mars 2013 contre 15,2 millions d euros au 31 mars Cette charge s analyse de la manière suivante : le coût de l endettement net de l exercice qui s élève à 10,6 millions d euros contre 10,7 millions d euros l exercice précédent. La forte baisse des taux de marché combinée à une amélioration des couvertures a permis de compenser la charge d intérêts supplémentaire liée à la dette d acquisition de Graham-White ; le résultat défavorable sur les instruments fi nanciers pour - 1,4 million d euros ; un impact favorable sur les écarts de changes réalisés et non réalisés pour un montant de 1,1 million d euros ; les autres charges et produits fi nanciers pour un montant net de - 2,8 millions d euros, comprenant les intérêts sur garanties bancaires, les intérêts sur engagements de retraite, les effets de désactualisation sur la valorisation des options de vente des minoritaires et les autres charges et produits fi nanciers divers. IMPÔT La charge d impôt ressort à 33,9 millions d euros contre 26,9 millions d euros au 31 mars Cette augmentation est consécutive à la progression du résultat avant impôt qui passe de 78 millions d euros au 31 mars 2012 à 97,5 millions d euros au 31 mars En pourcentage, le taux d impôt effectif est de 34,7 % sur l année contre 34,4 % l exercice précédent. Cette augmentation s analyse de la manière suivante : la faiblesse des résultats sur les fi liales chinoises, notamment les deux fi liales de portes palières, FTMT Shanghai et Faiveley Transport Far East, pour lesquelles le taux d impôt est réduit ; pour les fi liales françaises, l incidence du rabot fi scal ne permettant plus la déduction à 100 % des frais fi nanciers mais désormais à hauteur de 85 %, la nouvelle taxe de 3 % sur les dividendes et le poids relatif de la charge de CVAE qui est reclassée en impôt depuis l exercice 2010/2011 et dont les montants sont comparables pour les deux années (environ 2 millions d euros). Le taux d impôt liquidé est de 30,3 % contre 38,1 % au 31 mars RÉSULTAT DES ACTIVITÉS CÉDÉES Néant. RÉSULTAT DES MINORITAIRES La part des minoritaires est principalement composée des parts revenant aux minoritaires des sociétés : Shanghai Faiveley Railway Technology (détenue à 51 %), Faiveley Transport Schweiz AG (détenue à 80 %), Nowe GmbH (détenue à 75 %) et Amsted Rail - Faiveley LLC (détenue à 67,5 %). Résultat net part du Groupe Compte tenu des éléments décrits ci-dessus, le résultat net consolidé du Groupe de l année est en hausse de 25 % à 59,3 millions d euros contre 47,4 millions d euros l exercice précédent. Le bénéfi ce net ressort à 4,17 euros par action contre 3,38 euros au 31 mars 2012, soit une augmentation de 23 %. Le calcul du résultat net par action tient compte de la déduction des actions propres détenues par Faiveley Transport à la clôture de l exercice, soit un total de actions au 31 mars 2013 et actions au 31 mars BILAN SIMPLIFIÉ 2012/ /2012 Écarts d acquisition nets Immobilisations nettes Impôt différé actif Actifs courants Trésorerie TOTAL ACTIF Capitaux propres Provisions courantes et non courantes Impôt différé passif Dettes financières courantes et non courantes Passifs courants TOTAL PASSIF Écarts d acquisition nets Le poste «Écarts d acquisition» passe de 649 millions d euros au 31 mars 2012 à 651 millions d euros au 31 mars 2013, soit une augmentation de 2 millions d euros. Cette évolution résulte principalement de : l ajustement de l écart d acquisition de Graham-White, dans l année d affectation, pour un montant de 0,5 million d euros (soit 0,6 million de dollars US) ; la variation de change des écarts d acquisition d Ellcon National, Amsted Rail et Graham-White Manufacturing Co. (valorisés en dollars US) pour 4,6 millions d euros ; Rapport financier 2012/2013 Faiveley Transport 9

10 j 1. Rapport de gestion du Directoire l ajustement à la baisse de l écart d acquisition de Nowe GmbH pour 2,8 millions d euros suite à l actualisation de l option de vente de titres détenus par les minoritaires. Immobilisations nettes Le poste «Immobilisations nettes» passe de 114,8 millions d euros au 31 mars 2012 à 120,3 millions d euros au 31 mars 2013, soit une augmentation de 5,5 millions d euros. Le détail des éléments constitutifs du poste «Immobilisations» est indiqué respectivement dans les notes E.2, E.3, et E.4 de l annexe aux comptes consolidés. Besoin en fonds de roulement (BFR) 2012/ /2012 Stocks et en-cours Travaux en-cours sur projets Avances et acomptes versés sur commandes Clients et comptes rattachés Autres actifs Avances et acomptes reçus ( ) ( ) sur commandes en cours Dettes courantes ( ) ( ) BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT Au 31 mars 2013, le BFR net (1) s élève à 81,9 millions d euros, en augmentation de 16,7 millions d euros par rapport au 31 mars Cette variation s explique principalement par une augmentation des encours projets (7,5 millions d euros) liée au démarrage ou à la poursuite des phases d ingénierie de nombreux nouveaux projets, une augmentation du poste «Clients» pour 4,4 millions d euros, l augmentation du poste «Fournisseurs» de 12,7 millions d euros, la diminution des avances clients pour 3,8 millions d euros et la comptabilisation du produit à recevoir lié aux dommages et intérêts du procès Wabtec en autres actifs pour 12 millions d euros. Trésorerie Actif 2012/ /2012 Investissements à court terme Factoring (cash non appelé) Banques (cash disponible) Caisses TOTAL TRÉSORERIE Le programme de cessions de créances sans recours s élève à 92,8 millions d euros au 31 mars 2013, au même niveau que l année précédente, d ont 48,1 millions d euros au titre du factoring (46,9 millions d euros net des retenues de garantie) et 44,7 millions d euros au titre des cessions ponctuelles de créances. Capitaux propres Les capitaux propres s établissent à 559,9 millions d euros au 31 mars 2013 contre 505,1 millions d euros au 31 mars 2012, soit une progression de 54,8 millions d euros. Cette variation est essentiellement due à l impact : du résultat net de l exercice : 63,6 millions d euros ; du paiement des dividendes distribués aux actionnaires de la société mère et aux autres minoritaires : - 15,4 millions d euros ; de la variation des écarts de conversion : 4,3 millions d euros. Provisions courantes et non courantes Au 31 mars 2013, les provisions courantes et non courantes s élèvent à 116,9 millions d euros contre 116,6 millions d euros, au 31 mars 2012, soit une augmentation nette de 0,3 million d euros. Les différents éléments composant cette variation s analysent comme suit : augmentation des provisions sur contrats livrés, à hauteur de 5,2 millions d euros ; diminution des provisions pour engagements de retraites, pour un montant de 2,3 millions d euros ; diminution des provisions pour restructuration, pour un montant de 1 million d euros ; diminution des autres provisions pour risques et charges, pour un montant net de 1,6 million d euros. Endettement financier net L endettement financier net, tel que défini dans le chapitre note E.13.4 de l annexe aux comptes consolidés, passe de 213,4 millions d euros au 31 mars 2012 à un endettement de 176,5 millions d euros au 31 mars 2013, soit une diminution de 36,8 millions d euros. Cette variation se décompose comme suit : une diminution du poste «Dettes fi nancières» de 72,3 millions d euros ; une diminution du poste «Disponibilités» de 35,3 millions d euros ; une diminution des créances fi nancières de 0,2 million d euros. Économiquement, cette diminution de l endettement fi nancier net sur l exercice provient d un bon niveau de génération de trésorerie, avec un fl ux de trésorerie disponible de 49 millions d euros sur l année 2012/2013. De ce fait, la structure fi nancière du Groupe s est renforcée au cours de l année : le ratio dette nette sur EBITDA s établit à 1,47 au 31 mars 2013 contre à 1,77 au 31 mars 2012 ; le ratio d endettement net sur fonds propres (gearing) est de 31,5 % au 31 mars 2013, contre 42,2 % au 31 mars Au niveau économique, les capitaux propres du Groupe intègrent des actions en autocontrôle, qui ont vocation à être cédées dans le cadre des plans d options d achat ou de souscription d actions. L exercice des options d achat d actions et souscription d actions ( à fi n mars 2013) générerait une amélioration de la trésorerie du Groupe de 8,9 millions d euros. Les actions d autocontrôle non affectées à des plans d options s élèvent à 5,9 millions d euros, sur la base d une valorisation au cours du 31 mars 2013 (y compris les actions propres détenues dans le cadre du contrat de liquidité). La valorisation totale des actions propres s élève donc à 14,9 millions d euros (contre 17,5 millions d euros au 31 mars 2012). (1) Calculé sur les positions nettes du bilan, à périmètre et change courants et après déduction des pertes à terminaison à concurrence des en-cours par projet. Le BFR du Tableau des Flux de Trésorerie des comptes consolidés est calculé hors variations de périmètre, de variation de change et sans provisions sur pertes à terminaison déduites de l actif. 10 Faiveley Transport Rapport financier 2012/2013

11 1. Rapport de gestion du Directoire TABLEAU DE FINANCEMENT 2012/ /2012 Résultat net Variation des amortissements/provisions et autres Capacité d autofinancement Variation du BFR (19 929) (4 030) Flux de trésorerie d exploitation Investissements (20 426) (16 920) Variation des immobilisations financières Trésorerie nette provenant des cessions/acquisitions de filiales & de minoritaires - (77 608) Flux de trésorerie liés aux investissements (20 162) (94 324) Augmentation du capital - - Actions propres Variation des primes d émission et fusion - - Autres variations capitaux propres 163 (1 936) Distribution de dividendes (15 381) (18 094) Variation des emprunts (78 218) Flux de trésorerie liés aux financements (92 913) Incidence des taux de change (3 060) Variation des quasi-disponibilités Trésorerie début d exercice TRÉSORERIE FIN D EXERCICE Capacité d autofinancement Au 31 mars 2013 la capacité d autofi nancement s établit à 91,5 millions d euros, en forte augmentation de 28,6 % par rapport à l exercice précédent (71,2 millions d euros). Cette variation est consécutive à l augmentation du résultat 2012/2013, soit 63,6 millions d euros contre 51,2 millions d euros l exercice précédent et d une variation favorable d impôts différés de 6 millions d euros. Les dotations aux amortissements sont en augmentation sur l exercice de 1,4 million d euros et la variation de la charge relative aux paiements fondés en actions de 0,5 million d euros. Variation nette de la trésorerie liée à l exploitation Le fl ux de trésorerie d exploitation est en augmentation de 4,5 millions d euros sur l exercice, à 71,6 millions d euros. Cette augmentation résulte d une part de l amélioration de la capacité d autofi nancement de 20,4 millions d euros compensée par la dégradation de la variation du besoin en fonds de roulement de 15,9 millions d euros. La variation du besoin en fonds de roulement est impactée principalement par le produit à recevoir de dommages et intérêts suite au procès gagné contre la société Wabtec, comptabilisé pour un montant de 12,3 millions d euros en autres actifs courants. Hormis cet effet, le besoin en fonds de roulement opérationnel est en légère hausse de 7,6 millions d euros, en raison principalement de : l augmentation des en-cours projets pour 7,5 millions d euros liée au démarrage ou à la poursuite des phases d ingénierie de nombreux contrats gagnés sur des nouvelles plateformes de trains sur les 3 dernières années ; l augmentation du poste «Clients» pour 4,4 millions d euros ; l augmentation du poste «Fournisseurs» de 12,7 millions d euros ; la diminution des avances clients pour 3,8 millions d euros. Variation nette de la trésorerie liée aux investissements Les investissements en immobilisations corporelles et incorporelles sont en augmentation sur l exercice de 3,5 millions d euros. Les immobilisations fi nancières sont stables par rapport à l exercice précédent (0,2 million d euros). Variation de la trésorerie nette liée au financement Le groupe Faiveley Transport a distribué sur l exercice des dividendes pour un montant total de 15,4 millions d euros contre 18,1 millions d euros l exercice précédent. Par ailleurs, des stock-options ont été levées durant l exercice, pour un montant de 0,5 million d euros. La variation des emprunts est principalement due au remboursement annuel sur le crédit syndiqué souscrit en décembre 2008 pour 34 millions d euros et une utilisation moins importante des lignes de crédit à court terme sur la fi n de l exercice 2012/ Recherche et Développement L essentiel de l effort de recherche et développement du Groupe est réalisé dans le cadre de l ingénierie incluse dans les contrats et comptabilisé dans le coût des ventes. En application des normes IFRS, 2,7 millions d euros de coûts de développement ont été immobilisés sur l exercice 2012/2013 contre 2,9 millions d euros l exercice précédent. Au 31 mars 2013, la dotation aux amortissements de ces coûts s est élevée à 2,2 millions d euros contre 1,9 million d euros l exercice précédent. Au 31 mars 2013, le total des coûts de développement nets comptabilisés à l actif du bilan s élève à 10,4 millions d euros contre 9,5 millions d euros au 31 mars Ces coûts de développement sont amortis sur une durée de 3 ans. Rapport financier 2012/2013 Faiveley Transport 11

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1)

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1) Société anonyme au capital de 2 362 883 330 Siège social : 36-38, avenue Kléber 75116 Paris 403 210 032 RCS PARIS INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS (1) (NON AUDITE) A - MARCHE DES AFFAIRES

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORMES IAS 32/39 : INSTRUMENTS FINANCIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE ÉTATS DE SYNTHESE 1. Etat résumé de la situation financière consolidée 2. Etats résumés du résultat net et des gains et pertes

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE - Bilan consolidé - Compte de résultat consolidé - Tableau de flux - Annexe simplifiée 1 SOMMAIRE DE L ANNEXE SIMPLIFIEE 1 EVENEMENTS SIGNIFICATIFS

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile PARIS, France le 14 mai 2009 CGGVeritas (ISIN: 0000120164 NYSE: CGV) annonce ce jour les résultats consolidés,

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS / 31 DÉCEMBRE 2011

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS / 31 DÉCEMBRE 2011 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS / 31 DÉCEMBRE 2011.1 ÉTAT CONSOLIDÉ DE LA SITUATION FINANCIÈRE 228.2 RÉSULTAT CONSOLIDÉ 231.3 ÉTAT CONSOLIDÉ DES PRODUITS ET CHARGES RECONNUS SUR LA PÉRIODE 232. ÉTAT DES VARIATIONS

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS 2013

ÉTATS FINANCIERS 2013 ÉTATS FINANCIERS 2013 ÉTATS FINANCIERS 2013 2 AIRBUS GROUP ÉTATS FINANCIERS 2013 1 2 3 4 5 Q ÉTATS FINANCIERS 2013 1 2 3 4 5 EADS N.V. États fi nanciers consolidés (IFRS) 5 Notes annexes aux États fi

Plus en détail

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2.

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2. LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 Compte

Plus en détail

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS 2011 Solides résultats 2011 et accroissement du patrimoine Paris, le 15 février 2012 Résultats 2011 o Progression de +14% du cash-flow courant par action à 2,14 o

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Chiffres clés 2012 Croissance des ventes du Groupe : +0,9% à 76,8

Plus en détail

Les instruments financiers

Les instruments financiers Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales 1 Les instruments financiers L IAS 32 définit les instruments financiers comme étant tout contrat qui donne lieu

Plus en détail

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014 Rapport financier du premier trimestre de -2014 Pour la période terminée le Financement agricole Canada Financement agricole Canada (FAC), dont le siège social se trouve à Regina, en Saskatchewan, est

Plus en détail

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 GROUPE NSE INDUSTRIES Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 BILAN (en milliers d euros) ACTIF Note 30/06/14 30/06/13 Ecarts d'acquisition 1 3 872 3 972 Immobilisations

Plus en détail

Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse

Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse Nanterre, le 24 juillet 2015 Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse Chiffre d affaires total en hausse de 12,6% à 10,51 milliards d euros

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE

NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 138-138 105-105 Dépôts à terme et assimilés à moins de

Plus en détail

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des participations

Plus en détail

Communiqué de presse. Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014. Pour le semestre clos au 31 mars 2012.

Communiqué de presse. Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014. Pour le semestre clos au 31 mars 2012. Communiqué de presse Lille, le 29 juin 2012 Tereos Europe 500 000 000 d emprunt obligataire à 6 3/8 % dus à 2014 Pour le semestre clos au 31 mars 2012. L Entreprise organise une conférence téléphonique

Plus en détail

Cegedim : Une année 2014 stratégique

Cegedim : Une année 2014 stratégique SA au capital de 13 336 506,43 euros R. C. S. Nanterre B 350 422 622 www.cegedim.com COMMUNIQUE DE PRESSE Page 1 Information Financière annuelle au 31 décembre 2014 IFRS - Information Réglementée Auditée

Plus en détail

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 :

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 : 11.05 Valeo : résultat net de 365 millions d euros en 2010, soit 3,8 % du chiffre d affaires ; performance opérationnelle en avance sur le plan stratégique présenté en mars 2010 Au second semestre 2010

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS 2011

ÉTATS FINANCIERS 2011 4 4.1 COMPTES CONSOLIDÉS RFA 98 4.1.1 Bilan consolidé 98 4.1.2 Compte de résultat consolidé 100 4.1.3 Tableau de variation des capitaux propres consolidés 101 4.1.4 Tableau des fl ux de trésorerie consolidés

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

Cegedim : Un chiffre d affaires 2013 en léger recul en organique*

Cegedim : Un chiffre d affaires 2013 en léger recul en organique* SA au capital de 13 336 506,43 euros R. C. S. Nanterre B 350 422 622 www.cegedim.com COMMUNIQUE DE PRESSE Page 1 Information Financière Trimestrielle au 31 décembre 2013 IFRS - Information Réglementée

Plus en détail

LEADER MONDIAL DU PETIT ÉQUIPEMENT DOMESTIQUE

LEADER MONDIAL DU PETIT ÉQUIPEMENT DOMESTIQUE 26 février 2015 Résultats de l exercice 2014 Groupe SEB : Des performances opérationnelles solides Des devises pénalisantes 1 Ventes de 4 253 M en croissance organique* de + 4,6 % Croissance organique*

Plus en détail

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101 États Financiers consolidés.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100.2 Bilan au 31 décembre 2008 101.3 Tableaux de passage des capitaux propres du 1 er janvier 2007 au 31 décembre 2008 102. Tableau

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL Edition 2014

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL Edition 2014 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL Edition RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL SOMMAIRE 1 COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDÉS CONDENSÉS 2 BILANS CONSOLIDÉS ACTIF 2 BILANS CONSOLIDÉS PASSIF ET CAPITAUX PROPRES 3 COMPTES

Plus en détail

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Objectif 1 Une entité peut exercer des activités à l international de deux manières. Elle peut conclure des transactions

Plus en détail

Rapport financier semestriel. Société Anonyme au capital de 13.401.587 Euros Siège Social : 12, rue Ampère ZI 91430 IGNY 343 902 821 RCS EVRY

Rapport financier semestriel. Société Anonyme au capital de 13.401.587 Euros Siège Social : 12, rue Ampère ZI 91430 IGNY 343 902 821 RCS EVRY Rapport financier semestriel 2013 Société Anonyme au capital de 13.401.587 Euros Siège Social : 12, rue Ampère ZI 91430 IGNY 343 902 821 RCS EVRY SOMMAIRE RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE DU CONSEIL D AMINISTRATION

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2012 1

Résultats du premier trimestre 2012 1 Résultats du premier trimestre 1 Luxembourg, 9 mai Faits marquants Taux de fréquence 2 en matière de santé et sécurité de 1,0 au 1 er trimestre contre 0,3 au 4 ème trimestre Expéditions de 433 milliers

Plus en détail

Résultats du 1 er semestre 2011 Reprise de cotation

Résultats du 1 er semestre 2011 Reprise de cotation COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats du 1 er semestre 2011 Reprise de cotation La Seyne-sur-Mer, le 25 novembre 2011 : Groupe VIAL (FR0010340406 VIA), premier groupe français indépendant de menuiserie industrielle

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

Diminution de l endettement net consolidé de 8 % sur le semestre

Diminution de l endettement net consolidé de 8 % sur le semestre Comptes consolidés semestriels 30 juin 2009 COMMUNIQUE DE PRESSE 28 SEPTEMBRE 2009 Progression du chiffre d affaires (pro forma) en croissance de 5,6 % à 151 M Solide rentabilité : EBITDA de 25 M soit

Plus en détail

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail

Assemblée générale mixte

Assemblée générale mixte Assemblée générale mixte Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance 24 Juin 2015 SOMMAIRE PRESENTATION PRODWARE FAITS MARQUANTS 2014 RESULTATS ANNUELS 2014 EVENEMENTS POST CLOTURE PERSPECTIVES

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Hal, le 11 décembre 2006 RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Par rapport aux chiffres publiés précédemment (le 19

Plus en détail

Rectificatif du 29 juin 2005 au Document de référence 2004 DEPOSE AUPRES DE L AMF LE 23 MAI 2005 SOUS LE NUMERO D.05-0751

Rectificatif du 29 juin 2005 au Document de référence 2004 DEPOSE AUPRES DE L AMF LE 23 MAI 2005 SOUS LE NUMERO D.05-0751 Rectificatif du 29 juin 2005 au Document de référence 2004 DEPOSE AUPRES DE L AMF LE 23 MAI 2005 SOUS LE NUMERO D.05-0751 Ce rectificatif est disponible sur le site de l AMF ( www.amf-france.org) et auprès

Plus en détail

Cegedim : Un semestre prometteur pour l avenir

Cegedim : Un semestre prometteur pour l avenir SA au capital de 13 336 506,43 euros R. C. S. Nanterre B 350 422 622 www.cegedim.com COMMUNIQUE DE PRESSE Page 1 Information Financière Trimestrielle au 30 juin 2015 IFRS - Information Réglementée - Auditée

Plus en détail

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 10 mars 2015 1 er trimestre : Résultats en ligne avec les objectifs annuels Solide croissance organique de 3,3% EBITDA en hausse de 1,5% Résultat net multiplié par 3,3 Perspectives

Plus en détail

2. La croissance de l entreprise

2. La croissance de l entreprise 2. La croissance de l entreprise HEC Lausanne Vincent Dousse 2007 1 2.1. Les succursales Définition: Etablissement commercial qui, sous la dépendance d une entreprise dont elle fait juridiquement partie(établissement

Plus en détail

Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2011 Projet En cours d audit. Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2011

Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2011 Projet En cours d audit. Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2011 Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 2011 Projet En cours d audit Etats financiers consolidés 2011 Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 2011 Projet En cours d audit Sommaire

Plus en détail

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008 Résultats Semestriels 2008 Paris, le 1er octobre 2008 ALTEN ALTEN reste fortement positionné sur l Ingénierie et le Conseil en Technologie (ICT), ALTEN réalise des projets de conception et d études pour

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL Semestre clos le 31 décembre 2009

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL Semestre clos le 31 décembre 2009 PERNOD RICARD Société anonyme au capital de 409 016 863. Siège social : 12, place des Etats Unis, 75783 Paris Cedex 16. 582 041 943 R.C.S. Paris. RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL Semestre clos le 31 décembre

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

Estimations des résultats consolidés du premier semestre clos le 31 mars 2014 Évaluation de l option de vente Áreas

Estimations des résultats consolidés du premier semestre clos le 31 mars 2014 Évaluation de l option de vente Áreas C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Paris, le 9 mai 2014 Estimations des résultats consolidés du premier semestre clos le 31 mars 2014 Évaluation de l option de vente Áreas 1. Estimations des résultats

Plus en détail

Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21%

Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21% Communiqué de presse Saint-Denis, le 12 mai 2015 Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21% Leader sur le marché de

Plus en détail

QUESTIONS ECRITES PRESENTEES PAR UN OU PLUSIEURS ACTIONNAIRES A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 17 SEPTEMBRE 2009

QUESTIONS ECRITES PRESENTEES PAR UN OU PLUSIEURS ACTIONNAIRES A L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 17 SEPTEMBRE 2009 GENERIX Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance Au capital social de 7.162.690 euros 6 rue du Moulin de Lezennes 59650 Villeneuve d Ascq 377 619 150 RCS Lille QUESTIONS ECRITES PRESENTEES

Plus en détail

Comptes Consolidés 30/06/2014

Comptes Consolidés 30/06/2014 Comptes Consolidés 30/06/2014 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005 International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts 2 février 2005 QUE SONT LES IFRS? Les IFRS ont été élaborées par l International Accounting Standards Board (IASB) en vue de

Plus en détail

---------------------------------------------------- Rapport Financier Semestriel 30/06/2013 --------------------------------------

---------------------------------------------------- Rapport Financier Semestriel 30/06/2013 -------------------------------------- RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 1 er janvier 30 juin 2013 ---------------------------------------------------- Rapport Financier Semestriel 30/ -------------------------------------- Société anonyme au capital

Plus en détail

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Communiqué de Presse 20 février 2013 Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Résultats solides en 2012 Progression

Plus en détail

Principaux éléments des comptes 2004 IFRS. Comptes annuels 2004 IFRS Relations Investisseurs 1

Principaux éléments des comptes 2004 IFRS. Comptes annuels 2004 IFRS Relations Investisseurs 1 Principaux éléments des comptes 2004 IFRS 1 Avertissement Veolia Environnement est une société cotée au NYSE et à Euronext Paris et le présent document contient des «déclarations prospectives» (forward-looking

Plus en détail

Comptes consolidés Au 31 décembre 2014

Comptes consolidés Au 31 décembre 2014 Comptes consolidés Au 31 décembre 2014 SCHNEIDER ELECTRIC - 2014 1 SOMMAIRE Comptes consolidés au 31 décembre 2014... 3 Compte de résultat consolidé... 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés... 5

Plus en détail

Empire Company Limited États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août 2014

Empire Company Limited États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août 2014 États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août Table des matières Bilans consolidés résumés... 1 États consolidés résumés du résultat net... 2 États consolidés résumés du résultat global...

Plus en détail

Mise en ligne des comptes annuels 2014

Mise en ligne des comptes annuels 2014 Saint-Denis, le 6 mars 2015 Mise en ligne des comptes annuels Le Groupe annonce la mise en ligne de ces comptes consolidés pour l année et rappelle à cette occasion les éléments financiers principaux de

Plus en détail

VEOLIA ENVIRONNEMENT - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2013 Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2013

VEOLIA ENVIRONNEMENT - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2013 Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2013 Etats financiers consolidés 31 décembre 2013 Sommaire ETATS FINANCIERS CONSOLIDES... 1 COMPTES CONSOLIDES... 4 1.1 État de la situation financière consolidée... 4 1.2 Compte de résultat consolidé... 6

Plus en détail

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 Relatif aux modalités de première application du règlement du CRC n 99-02 par les sociétés dont les instruments

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2013-2014

RESULTATS ANNUELS 2013-2014 The image cannot be displayed. Your computer may not have enough memory to open the image, or the image may have been corrupted. Restart your computer, and then open the file again. If the red x still

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 ca-des-savoie.fr Arrêtés par le Conseil d administration du Crédit Agricole des Savoie en date du 23 janvier 2015 soumis à l approbation de l Assemblée Générale Ordinaire

Plus en détail

OPÉRATIONS DE CESSION

OPÉRATIONS DE CESSION OPÉRATIONS DE CESSION Anticipation des difficultés de mise en œuvre de la norme IFRS 5 «Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées» Paris le 23/09/2014 Sandra Dujardin Antoine

Plus en détail

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013 Banque Zag Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation 31 décembre 2013 Le présent document présente les informations au titre du troisième pilier que la Banque Zag (la «Banque») doit communiquer

Plus en détail

Société anonyme au capital de 3 400 350,02 euros Siège social : 101, rue Philibert Hoffmann 93116 ROSNY-SOUS-BOIS Cedex 552 124 984 RCS BOBIGNY

Société anonyme au capital de 3 400 350,02 euros Siège social : 101, rue Philibert Hoffmann 93116 ROSNY-SOUS-BOIS Cedex 552 124 984 RCS BOBIGNY Rapport semestriel juin 2008 Société anonyme au capital de 3 400 350,02 euros Siège social : 101, rue Philibert Hoffmann 93116 ROSNY-SOUS-BOIS Cedex 552 124 984 RCS BOBIGNY Rapport FINANCIER Semestriel

Plus en détail

LA COMPTABILITE DE COUVERTURE EN IFRS DEMYSTIFIEE **** IMA France 5 février 2008 Xavier Paper et Patrick Grinspan. Paper Audit & Conseil 1

LA COMPTABILITE DE COUVERTURE EN IFRS DEMYSTIFIEE **** IMA France 5 février 2008 Xavier Paper et Patrick Grinspan. Paper Audit & Conseil 1 LA COMPTABILITE DE COUVERTURE EN IFRS DEMYSTIFIEE **** IMA France 5 février 2008 Xavier Paper et Patrick Grinspan Paper Audit & Conseil 1 Sommaire 1. Définition de la relation de couverture 2. Le swap

Plus en détail

Finance pour non financiers

Finance pour non financiers Finance pour non financiers Managers non financiers Responsables opérationnels ayant à dialoguer avec les comptables et les financiers Savoir communiquer avec les financiers dans l entreprise : comptabilité,

Plus en détail

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009 Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009 Louvain-la-Neuve, le 18 mars 2010, 18h00 Information réglementée 1. CROISSANCE ET INVESTISSEMENTS Nous clôturons 2009 de manière contrastée. Tout d abord, les

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricole relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de proximité et des métiers qui leur sont associés Il renforce sa solidité

Plus en détail

Communiqué de presse S1 2014-2015

Communiqué de presse S1 2014-2015 Communiqué de presse 27 novembre 2014 Huizingen, Belgique Communiqué de presse S1 2014-2015 (Résultats pour le premier semestre clôturé le 30 septembre 2014) Le chiffre d affaires semestriel a connu une

Plus en détail

Guide sur les instruments financiers à l intention des entreprises à capital fermé et des organismes sans but lucratif du secteur privé

Guide sur les instruments financiers à l intention des entreprises à capital fermé et des organismes sans but lucratif du secteur privé juin 2011 www.bdo.ca Certification et comptabilité Guide sur les instruments financiers à l intention des entreprises à capital fermé et des organismes sans but lucratif du secteur privé Guide sur les

Plus en détail

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Bilan Compte de résultat Tableau des flux de trésorerie Variation des capitaux propres Annexe aux comptes consolidés 1 Transition aux normes IFRS 2 Principes et

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE INNATE PHARMA ANNONCE SES RESULTATS POUR 2006 : FORTE CROISSANCE DE L ACTIVITE DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT (+75%), ET NOTAMMENT DE LA CLINIQUE Marseille, le 20 mars 2007 Innate Pharma SA (la «Société»),

Plus en détail

Réalisations 2004 et perspectives 2005 Passage aux nouvelles normes IFRS

Réalisations 2004 et perspectives 2005 Passage aux nouvelles normes IFRS COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 2 février 2005 Réalisations 2004 et perspectives 2005 Passage aux nouvelles normes IFRS Sans attendre la publication de ses comptes 2004 qui seront arrêtés par le Conseil

Plus en détail

financier Rapport page 26 comptes consolidés _rapport de gestion du Groupe _comptes consolidés _annexe _rapport des Commissaires aux Comptes

financier Rapport page 26 comptes consolidés _rapport de gestion du Groupe _comptes consolidés _annexe _rapport des Commissaires aux Comptes Rapport financier page 2 comptes consolidés _rapport de gestion du Groupe _comptes consolidés _annexe _rapport des Commissaires aux Comptes page 47 comptes consolidés pro forma _compte de résultat _annexe

Plus en détail

Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers

Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers IFRS 9 Chapitre 1 : Objectif 1.1 L objectif de la présente norme est d établir des principes d information financière en matière d

Plus en détail

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Objectif 1 L objectif de la présente norme est de spécifier la comptabilisation d

Plus en détail

Résultats annuels 2014

Résultats annuels 2014 Résultats annuels 2014 Chiffre d affaires ajusté en hausse de +5,1 % à 2 813,3 millions d euros, croissance organique du chiffre d affaires ajusté de +3,8 % Marge opérationnelle ajustée de 630,0 millions

Plus en détail

RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET RÉSULTATS 2010

RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET RÉSULTATS 2010 Communiqué de presse RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET RÉSULTATS Luxembourg, le 8 février 2011 - Aperam (dénommé «Aperam» ou la «Société») (Amsterdam, Luxembourg, Paris : (APAM) et NYRS : (APEMY)) annonce

Plus en détail

Fonds de revenu Colabor

Fonds de revenu Colabor États financiers consolidés intermédiaires au et 24 mars 2007 (non vérifiés) États financiers Résultats consolidés 2 Déficit consolidé 3 Surplus d'apport consolidés 3 Flux de trésorerie consolidés 4 Bilans

Plus en détail

III.2 Rapport du Président du Conseil

III.2 Rapport du Président du Conseil III.2 Rapport du Président du Conseil de Surveillance sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques Rapport du directoire rapports du conseil de surveillance 2012 1 Obligations légales

Plus en détail

Instruments financiers et comptabilité de couverture : de nouveaux principes français en préparation

Instruments financiers et comptabilité de couverture : de nouveaux principes français en préparation Instruments financiers et comptabilité de couverture : de nouveaux principes français en préparation Conférence IMA du 05 avril 2012 Isabelle SAPET, Associée Programme 1. Introduction 2. Classification

Plus en détail

Norme comptable internationale 18 Produits des activités ordinaires

Norme comptable internationale 18 Produits des activités ordinaires Norme comptable internationale 18 Produits des activités ordinaires Objectif Les produits sont définis dans le Cadre pour la préparation et la présentation des états financiers 1 comme les accroissements

Plus en détail

Fiche. Le diagnostic financier. 1 Introduction. 2 Le contexte du diagnostic. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic

Fiche. Le diagnostic financier. 1 Introduction. 2 Le contexte du diagnostic. A Les objectifs du diagnostic financier. B Les préalables du diagnostic Le diagnostic financier Fiche 1 1 Introduction Le diagnostic financier permet d évaluer le potentiel de l entité. Il peut se faire en différentes occasions (achat d entreprise, placements, demande d emprunt,

Plus en détail

1.2 Convocation des administrateurs Conformément à l article 17 des statuts, les administrateurs ont été convoqués par courrier.

1.2 Convocation des administrateurs Conformément à l article 17 des statuts, les administrateurs ont été convoqués par courrier. Société Anonyme au capital de 36 659 280 Siège social : 20, rue de l'arc de Triomphe - 75017 PARIS 378 557 474 RCS PARIS RAPPORT DU PRESIDENT DIRECTEUR GENERAL ETABLI EN APPLICATION DU DERNIER ALINEA DE

Plus en détail

Fonds de revenu Colabor

Fonds de revenu Colabor États financiers consolidés intermédiaires au et 8 septembre 2007 3 ième trimestre (non vérifiés) États financiers Résultats consolidés 2 Déficit consolidé 3 Surplus d'apport consolidés 3 Flux de trésorerie

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 25 février 215 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES RÉSULTATS ANNUELS RÉSULTATS EN LIGNE AVEC LES ATTENTES BONNES PERFORMANCES COMMERCIALES RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT : 888 MILLIONS D EUROS RÉSULTAT

Plus en détail

Communiqué de presse. Le 5 novembre 2014

Communiqué de presse. Le 5 novembre 2014 Communiqué de presse Le 5 novembre 2014 Alstom : niveau record de commandes et amélioration de la profitabilité au premier semestre 2014/15, Etapes clés franchies dans le projet avec General Electric Dans

Plus en détail

Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises

Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises Les normes IFRS et PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur des principes; de ce point de vue, bon nombre de

Plus en détail

Comptes Consolidés 2014

Comptes Consolidés 2014 Comptes Consolidés 2014 Page 1 4.2 Comptes consolidés 4.2.1 Compte de résultat consolidé... 3 4.2.2 Résultat global consolidé... 4 4.2.3 Situation financière consolidée... 5 4.2.4 Variation des capitaux

Plus en détail

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Particulièrement utiles pour évaluer la capacité

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes

Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes Comptabilité approfondie Chapitre 7 1 Pourquoi consolider? La société A a acheté la société B. La somme payée s élève à 9 500 par achat des titres du capital

Plus en détail

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 relatif au traitement comptable des opérations en devises des entreprises régies par le code des assurances, des mutuelles

Plus en détail

Comptes Consolidés 31/12/2013

Comptes Consolidés 31/12/2013 Comptes Consolidés 31/12/2013 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail