Rapport annuel Soliam SAP. Solife. Solfia. Modification du business model. Nouvelle offre gestion des sinistres en soins de santé

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport annuel 2012. Soliam SAP. Solife. Solfia. Modification du business model. Nouvelle offre gestion des sinistres en soins de santé"

Transcription

1 Solife Rapport annuel 2012 Nouveaux contrats majeurs Nouveau centre de développement Nouvelle offre gestion des sinistres en soins de santé Lancement d une offre Closed Books Augmentation de capital Extension de l empreinte métier Modification du business model Contexte économique complexe Soliam Solfia SAP

2 Présence Internationale 100 clients dans 23 pays Europe Afrique Allemagne Malte Benin Belgique Monaco Burkina Faso Chypre Pologne Mali France Russie Maroc Irlande Suisse Sénégal Italie Pays-Bas Togo Liechtenstein Turquie Tunisie Luxembourg Royaume-Uni

3 Chiffres clés 1 Chiffres consolidés en K EUR Chiffre d'affaires Cash flow d'exploitation (Ebitda) Résultat d'exploitation (Ebit) Résultat net avant goodwill Résultat net Placements de trésorerie et valeurs disponibles Dettes financières (LT et CT) Capital Primes d émission Capitaux propres Les comptes ont été établis sur base du référentiel comptable belge. 2 Résultat net + amortissement sur écarts de consolidation positifs Informations boursières - Cotation sur NYSE Alternext 2012 Capitalisation boursière au 31 décembre 8 EUR 19,21 millions Hausse (baisse) du cours sur un an 6 (20%) Volume journalier moyen de titres échangés 469 Cours moyen 4 EUR 7,76 Cours maximum 2 EUR 8,75 Cours minimum EUR 6,75 Nombre d actions Evolution mensuelle du cours de Bourse en 2012 Volume mensuel des titres échangés en 2012 EUR Jan Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sep Oct Nov Déc Jan Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sep Oct Nov Déc 0

4 COMPTE DE RESULTATS CONSOLIDE 3 - En K EUR Var % VENTES ET PRESTATIONS (+) % Chiffre d affaires % Production immobilisée % Autres produits d exploitation % COUT DES VENTES ET PRESTATIONS (-) % Approvisionnements et marchandises % Services et Biens divers % Rémunérations, charges sociales et pensions % Amortissements et réductions de valeur sur actifs immobilisés % Réduction de valeur (dotations +, reprises -) Provisions pour risques et charges (dotations +, utilisations et reprises -) % Autres charges d exploitation % BENEFICE (+) / PERTE D EXPLOITATION (-) % PRODUITS FINANCIERS (+) % Produits des immobilisations financières - - Produits des actifs circulants % Autres produits financiers % CHARGES FINANCIERES (-) % Charges de dettes % Amortissements sur écarts de consolidation positifs % Autres charges financières % BENEFICE COURANT (+) / PERTE AVANT IMPOT (-) % PRODUITS EXCEPTIONNELS (+) - - CHARGES EXCEPTIONNELLES (-) BENEFICE (+) / PERTE DE L EXERCICE AVANT IMPOT (-) % Prélèvement sur les impôts différés et latences fiscales (+) % Impôts (-) % Régularisation d impôts et reprises de provisions fiscales (+) % Transferts et prélèvements sur impôts différés - - BENEFICE CONSOLIDE (+) / PERTE CONSOLIDEE (-) % Parts des tiers - - Part du groupe % Résultat net par action au nombre de ,54 Résultat net par action au nombre de ,68 3 Les comptes ont été établis sur base du référentiel comptable belge.

5 Sommaire Rapport annuel en quelques chiffres Message aux actionnaires 3 Nouveaux clients et nouveaux projets 7 Nos solutions pour l entreprise 8 Activités 2012 et perspectives pour Chiffres clés 12 Dividende 14 Cotation en bourse 14 Actionnariat 15 Évolution du personnel 15 Gouvernance d entreprise 17 Conseil d administration 17 Management 20 Comité des rémunérations 22 Commissaire 23 Rapport financier États financiers contrôlés 25 Comptes consolidés 26 Comptes statutaires 36 Rapports de gestion 42 Rapport de gestion sur les comptes consolidés 42 Rapport de gestion sur les comptes statutaires 52 Déclaration sur l image fidèle 66 Rapports du commissaire 67 Rapport du commissaire sur les comptes consolidés 67 Rapport du commissaire sur les comptes statutaires 69 Glossaire 70 Bureaux et filiales 71 Calendrier financier 71 This annual report is available in English BSB >> page 1

6 Au second semestre, BSB a renoué avec la signature de nouveaux contrats et a réduit ses coûts de fonctionnement. Jean Martin, CEO

7 Message Rapport annuel 2012 aux actionnaires Un début d année difficile et un net redressement en fin d année L année 2012 a été très contrastée pour BSB mais nous avons su nous adapter à une météo tourmentée, par un travail intensif et un ajustement du business model. Le premier semestre s était clôturé avec un résultat d exploitation négatif de EUR -4.3 millions. Au second semestre, BSB a renoué avec la signature de nouveaux contrats et a réduit ses coûts de fonctionnement, ce qui a permis de limiter la perte du second semestre à EUR -1.9 million dont EUR 864,000 de provisions. L année se clôture par un chiffre d affaires de K EUR et un résultat d exploitation (EBIT) de K EUR. Déjà difficile fin 2011, la conjoncture s était encore dégradée début 2012 et un nombre croissant de pays européens sont entrés en récession ou s en sont approchés. Nos clients, en majorité issus du monde de la finance, ont particulièrement marqué le coup et ont drastiquement restreint leurs dépenses en IT. Le marché s est timidement réveillé en fin d année, avec à la clé la signature de contrats significatifs pour BSB. Pour passer cette période délicate, nous avons agi à trois niveaux : 1. augmentation significative des fonds propres de l entreprise, 2. modification du business model et 3. ajustement de l offre commerciale pour en améliorer la pertinence en période de crise. Entre autres décisions, nous avons procédé à une augmentation de capital de EUR 5 millions souscrite par l éditeur de logiciels, Vermeg Group. Vermeg a également souscrit à un emprunt subordonné de EUR 2 millions. BSB >> pages 2-3

8 Message aux actionnaires Nous avons aussi lancé un plan d action qui comporte l ouverture d un centre de développement en Tunisie pour diminuer les coûts de fabrication de nos logiciels, la mise en place d actions pour augmenter nos revenus récurrents au travers de notre filiale SOLFIA, et le lancement de nouvelles offres de service autour de nos produits. L évolution positive des résultats semestriels 2012 reflète les efforts de ces différentes actions. Dans ce contexte économique complexe, nous sommes particulièrement fiers d avoir renoué avec les signatures de nouveaux contrats. Nous avons signé en fin d année deux contrats majeurs avec des partenaires leaders dans leur secteur, l assureur belge AG Insurance et la banque française Banque Privée1818/Sélection Jean Martin Avec AG Insurance, BSB étend son empreinte métier de façon significative en incluant dans SOLIFE la gestion des sinistres en soins de santé, complément naturel de l assurance vie. Le contrat avec Banque Privée 1818 et Sélection 1818 comprend une plateforme web de distribution adossée à Soliam et en interface avec le back-office. Ce portail transactionnel renforce la position de BSB comme fournisseur de référence sur ce segment en expansion. Badreddine Ouali Ces deux décisions sont stratégiques. Elles confirment le bon positionnement et l excellence de nos produits ainsi que leurs qualités intrinsèques pour anticiper les tendances et les pratiques des marchés financiers. C est d autant plus remarquable que peu de nos concurrents européens ont enregistré de nouvelles commandes en Nous sommes également satisfaits de l intérêt porté par le marché à l offre de SOLFIA. A la fin de 2012, notre filiale a signé des contrats avec PERGAM et Allianz Luxembourg.

9 Rapport annuel 2012 Parmi les autres bonnes nouvelles, notons aussi que le département SAP voit l arrivée d un nouveau manager en la personne de Bernard Dauby. «Business developper» né, Bernard est chargé de redynamiser cette activité sur les marchés belge et luxembourgeois et de développer de fortes synergies avec le reste de BSB. Enfin, nous continuons à relever des commentaires élogieux de la part de sociétés de conseil. Gartner a confirmé pour la seconde année consécutive que Solife est dans le top 5 sur le marché des systèmes d administration de polices d assurance vie. Le cabinet-conseil Celent voit également dans BSB un sérieux acteur face aux fournisseurs européens, compte tenu de la qualité de son offre, de sa technologie avancée et de son portefeuille de produits. Grâce aux récents contrats conclus, nous démarrons 2013 dans une position nettement plus avantageuse que celle du début de l année dernière. D autre part, nous sommes en discussion avancée avec plusieurs sociétés désireuses d innover ou de renouveler leurs systèmes de gestion ou de distribution, tant dans le secteur de l assurance vie que dans celui de la gestion d actifs. Le renouveau de la dynamique commerciale entamée fin 2012 se poursuit en 2013 Le renouveau de la dynamique commerciale se poursuit et s amplifie en ce début En mars, BSB a signé un important contrat pour Solife avec la banque russe Sberbank pour un système de gestion d assurance vie. Cette dynamique ainsi que les effets attendus des mesures de restructuration entamées en 2012, nous permettent d anticiper une année 2013 et un cash flow positifs. Jean Martin CEO Badreddine Ouali President du conseil d administration BSB >> pages 4-5

10 Annual report [ Les solutions de BSB pour le secteur financier sont flexibles, fiables et pérennes et ont un prix de revient avantageux. [

11 2012: Nouveaux clients et nouveaux projets Rapport annuel 2012 A la fin de 2012, BSB a signé des contrats importants avec AG Insurance en Belgique et Banque Privée 1818 / Sélection 1818 en France. Le contrat avec AG Insurance couvre le développement d un volet gestion des sinistres en soins de santé qui viendra compléter la couverture fonctionnelle du logiciel Solife. Le contrat avec Banque Privée 1818 / Sélection 1818 couvre le logiciel Soliam comme outil commun de gestion interne et transactionnel de leurs applications web. Banque Privée 1818 / Sélection 1818 sont deux filiales de la banque française Natixis, un des plus importants gestionnaires d actifs mondiaux. D autres contrats sont venus conforter ce tableau. En Afrique, la Confédération des Institutions Financières (CIF)/ Afrique de l Ouest présente dans 5 pays a choisi le progiciel Solife pour doter le mouvement coopératif d un outil adapté au développement de ses activités de micro assurance vie. En novembre, le groupe maltais GlobalCapital qui fournit des services financiers dans la région méditerranéenne, a choisi le logiciel Soliam pour redynamiser son activité de gestion d actifs et sa gestion de fonds dédiés. Plus tôt dans l année, GlobalCapital avait déjà choisi le logiciel Solife pour la gestion de portefeuilles d assurance vie, prouvant que la combinaison de Solife et Soliam couvre tous les besoins des assureurs : des lignes métiers pour l assurance vie complétées par un puissant système de gestion d actifs. Autre bonne nouvelle, notre filiale Solfia possède maintenant une référence client pour chacune de ses trois offres : Pergam et Allianz Luxembourg pour de l outsourcing en mode SaaS, et un contrat avec Generali Luxembourg pour l externalisation de nos logiciels Solife et Soliam en mode ITO (Information Technology Outsourcing). BSB >> pages 6-7

12 Nos solutions métiers Solutions pour la gestion de portefeuilles et la gestion privée Les sociétés d investissement, les gestionnaires de patrimoine ou de fortune et les banques privées peuvent compter sur l offre de BSB pour gérer leurs actifs financiers et faire prospérer leurs affaires tout en contrôlant la prise de risque, en respectant leurs obligations vis-à-vis des autorités de marché et en améliorant le service à la clientèle. Notre offre comprend : Soliam pour la gestion des actifs financiers Soliam pour la gestion de portefeuille discrétionnaire ou conseillée adapté aux gestionnaires de patrimoine ou de fortune et aux banques privées Des portails web de distribution pour les intermédiaires et les clients Des services d hébergement SaaS ou ITO Le développement sur mesure L intégration de systèmes La nouvelle plateforme web et ses applicatifs nomades apporteront une efficacité accrue dans la gestion des flux opérationnels et transactionnels à nos clients et à nos équipes. Philippe Guenet, Directeur Middle Office, Banque Privée 1818

13 Soliam et Solife sont deux systèmes réputés qui nous apporteront des fonctionnalités nouvelles et étendues. Le fait de pouvoir les intégrer pour la gestion d actifs, la gestion de fonds dédiés et la gestion d assurance est unique à ma connaissance. De ce fait, nous allons remplacer 4 fournisseurs par un seul et mettre en œuvre une plateforme très perfectionnée et intégrée tout en réduisant nos coûts de maintenance à moyen et à long terme. Mr Bashar Khatib, CEO, GlobalCapital Rapport annuel 2012 Solutions pour les assureurs Les assureurs sont confrontés à d énormes défis qui vont de la maintenance de systèmes IT obsolètes, complexes et onéreux à une croissance inégalée de tâches administratives lourdes et couteuses. Les solutions proposées par BSB améliorent l efficacité en augmentant le niveau d automatisation, en standardisant les procédures, en réduisant les coûts et en raccourcissant les délais de commercialisation de nouveaux produits. Notre offre pour le secteur de l assurance comprend: Solife pour la gestion des produits assurance vie qui peut être adossé à un portail de distribution Solife pour la gestion des sinistres en soins de santé Soliam pour la gestion des actifs financiers et des fonds dédiés Une solution pour la gestion de Closed Books Des portails web de distribution pour les intermédiaires et les clients finaux Une solution dédiée à rencontrer les exigences Solvabilité II (en partenariat avec FRSGlobal) Des services d hébergement SaaS ou ITO BSB >> pages 8-9

14 Activités 2012 et Malgré une année 2012 mouvementée, BSB a lancé diverses initiatives visant à accroître la compétitivité de ses produits en agissant sur leur prix de revient et en leur ajoutant de nouvelles fonctionnalités. Une prospection renforcée et l ouverture de nouveaux marchés est aussi à l ordre du jour pour L accroissement de notre compétitivité en 2013 passe par l ouverture d un centre de développement à Tunis qui, à terme, comptera environ 60 collaborateurs exclusivement dédiés à faire évoluer nos produits. Les premières équipes seront en place en avril BSB a étendu l empreinte métier de Solife avec un volet gestion des sinistres en soins de santé Accélérer l innovation fait partie de notre stratégie afin de maintenir Soliam et Solife en tête de peloton. Sur base d études d analystes, avec Solife, nous estimons être en avance sur les systèmes de gestion d assurance vie concurrents. Pour maintenir cette avance, nous allons préserver le niveau d investissement et augmenter l effort commercial pour accroitre sa rentabilité. Il en va de même pour Soliam, qui nécessite aussi un maintien des investissements afin de continuer à développer ses fonctionnalités. BSB a étendu son empreinte métier de façon significative en signant avec l assureur AG Insurance pour le développement d un volet gestion des sinistres en soins de santé qui complètera le champ d application de Solife. A la suite du succès de la mise en ligne en 2012 d un portail de distribution pour un gros assureur au Royaume-Uni, nous allons continuer à renforcer notre offre front end qui compte déjà 13 clients. Pour ce même assureur, nous développons actuellement un portail pour ses activités en Irlande.

15 perspectives Rapport annuel 2012 pour 2013 Le récent contrat avec Banque Privée 1818 et Sélection 1818 en France inclut également une plateforme web de distribution adossée à Soliam. Ce contrat renforce la position de BSB comme fournisseur de référence sur ce segment en expansion. Dans le domaine métier toujours, notre filiale Solfia a développé une offre SaaS spécifique aux assureurs désireux d externaliser la gestion onéreuse des contrats échus en transférant leurs portefeuilles en run off dans une structure adaptée. Géographiquement, nous allons continuer à investir prioritairement dans quelques pays où le potentiel est fort et génère un impact rapide. A ce titre, la Belgique, la France et le Luxembourg sont des pays où nous sommes présents depuis de nombreuses années et où nous avons construit de solides bases. Potentiel de croissance dans l Union européenne et en Europe de l Est Cependant, nous constatons aussi un potentiel de croissance dans d autres pays de l Union européenne et d Europe de l Est qu il serait regrettable de négliger vu leur taille ou leur dynamisme économique. Dans ces pays, nous avons démarré un programme de partenariat pilote afin d identifier des acteurs locaux. Il existe également une demande soutenue pour des systèmes de gestion de portefeuilles d assurance et d actifs avancés sur les marchés émergents d Asie et d Amérique latine. Notre volonté est donc de démarcher certains clients dans ces zones géographiques, également en partenariat avec des entreprises locales. Nous envisageons d amorcer cette démarche au cours de l année. La bonne dynamique commerciale entamée fin 2012 se prolonge en 2013, et BSB vient de remporter en mars un important contrat pour Solife avec Sberbank, la plus importante banque russe, pour un système de gestion d assurance vie. Malgré une certaine sérénité retrouvée pour la suite nous devrons rester très attentifs car l environnement restera difficile en Europe en BSB >> pages 10-11

16 Chiffres clés Informations financières 1 Chiffres consolidés en K EUR Décembre 2012 Décembre 2011 Chiffre d'affaires Cash flow d'exploitation (EBITDA) Résultat d'exploitation (EBIT) Résultat consolidé avant goodwill Résultat net Placements de trésorerie et valeurs disponibles Dettes financières (LT et CT) Capital Primes d émission Capitaux propres Les comptes ont été établis sur base du référentiel comptable belge 2 Résultat net + amortissement sur écarts de consolidation positifs. Commentaires : Le chiffre d affaires s élève à 32,6 millions EUR, soit une diminution de 7% par rapport à La part des revenus liés à l activité «logiciels» représente environ 65% contre 35% pour l activité «services». La diminution du chiffre d affaires concerne aussi bien l activité logicielle (-5%) que l activité service (-9%). En ce qui concerne l activité logicielle, la croissance du chiffre d affaires de Solife (+13%) ne suffit pas à compenser la baisse en Soliam (-22%). Le chiffre d affaires réalisé sur les marchés belge et luxembourgeois représente 46% du total contre 49% en L activité en France poursuit quant à elle son développement, avec une progression de 9% du chiffre d affaires par rapport à L activité en France représente 40% du chiffre d affaires consolidé 2012 contre 34% en Les 14% restants du chiffre d affaires consolidé 2012 correspondent au chiffre d affaires réalisé hors Belgique, Luxembourg et France, soit une diminution en chiffres absolus de 22% par rapport à Remarque : arrondissements Certaines informations financières et statistiques contenues dans ce rapport annuel ont fait l objet d arrondissements. En conséquence, la somme de certaines données peut ne pas être égale au total exprimé.

17 Rapport annuel 2012 Financement consolidé (en KEUR) - Avant affectation du résultat Décembre 2012 Décembre 2011 Résultat de l'exercice après impôts (part groupe) Amortissements et dépréciations d'actifs Amortissements sur écarts de consolidation Provisions pour risques et charges et pour impôts différés Variation des intérêts de tiers 0-8 Variation du besoin en fonds de roulement Produits financiers Charge de dettes et autres charges financières TRESORERIE D'EXPLOITATION Acquisition d'immobilisations incorporelles, corporelles, financières TRESORERIE D'INVESTISSEMENT Variation de capital Distribution du dividende Variation des subsides en capital Variation des dettes à plus d un an et à plus d un an échéant dans l'année Variation de dettes financières Produits financiers Charge de dettes et autres charges financières TRESORERIE DE FINANCEMENT Variation des réserves (prélèvement pour dividende à payer) 0 0 Dividendes à payer 0 0 VARIATION DES RESSOURCES ET UTILISATIONS DE FONDS Liquidités et équivalents à l'ouverture de l'exercice Liquidités et équivalents à la clôture de l'exercice VARIATION DE LA TRESORERIE BSB >> pages 12-13

18 Chiffres clés Dividende L e Conseil d administration de BSB proposera à l Assemblée générale du 21 mai 2013 de ne pas distribuer de dividende pour l exercice Pour l exercice 2011, la société n avait pas distribué de dividende. Cotation en bourse L action BSB est cotée sur le NYSE Alternext, marché conçu spécifiquement pour les PME. Entre le 1 er janvier 2012 et le 31 décembre 2012, le cours est passé de 8,75 EUR à 7 EUR, perdant 20% en 2012 (contre -6,55% en 2011). La capitalisation boursière au 31 décembre 2012 s élève à 19,21 millions EUR (contre 21,94 millions EUR au 31 décembre 2011). Le nombre d actions en circulation a augmenté de pour atteindre actions suite à une augmentation de capital de EUR 5 millions réalisée par le biais d un placement privé. Le cours moyen observé durant l année 2012 s est situé à 7,76 EUR (contre 10,97 EUR en 2011). Le cours de bourse a varié à 37 reprises (contre 71 en 2011) avec un volume journalier moyen de 469 titres (contre 406 en 2011). Le cours maximum a été atteint le 3 janvier 2012 (8,75 EUR) et le cours minimum a été atteint le 17 août 2012 (6,75 EUR). En 2011, ces seuils étaient respectivement de 15,60 EUR et 7,52 EUR. 4 4 Pour rappel, la société BSB a été cotée pour la première fois le 18 juillet 2008 et le prix auquel les actions ont été offertes en souscription publique était fixé à 10,60 EUR Evolution mensuelle du cours de Bourse en 2012 Volume mensuel des titres échangés en 2012 (en EUR) ,14 8 7,27 7,45 8,55 8,50 8,25 8,30 7,23 7,68 8,10 7,05 7, Jan Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sep Oct Nov Déc Jan Fév Mars Avr Mai Juin Juil Août Sep Oct Nov Déc 8000

19 Rapport annuel 2012 Actionnariat Au 25 mars 2013 et à la connaissance du conseil d administration, l actionnariat est composé comme suit : Actionnaires En % des Nombre En % du Droits droits de d actions capital de vote vote Vermeg Group ,45% ,45% JM Consulting SA ,51% ,51% Michel Isaac - Ingénieur Conseil sprl ,20% ,20% Van Steenwinkel - Conseil sprl ,01% ,01% Siparex Proximité Innovation ,88% ,88% Miguel Danckers - Ingénieur Conseil sprl ,55% ,55% Amundi Private Equity Funds/ Fonds Innovation Technologies 2 et Multi Stratégies ,16% ,16% Didier Vankeerberghen ,05% ,05% Autres actionnaires ,20% ,20% Total ,00% ,00% Evolution du personnel En moyenne, BSB est passé de 376 équivalents temps plein en 2011 à 344 en BSB >> pages 14-15

20 [ Grâce aux récents contrats, nous démarrons 2013 dans une position nettement plus avantageuse que celle du début de l année dernière. [

21 Gouvernance Rapport annuel 2012 Gouvernance d entreprise BSB est cotée sur Euronext Alternext. Ce marché n étant pas réglementé, la société n est pas soumise aux recommandations du Code belge de gouvernance d entreprise. Néanmoins, BSB applique certaines règles de ce Code, notamment celle relative à la désignation d administrateurs indépendants. Composition du Conseil d administration Nom Fonction Mandat expirant en 3 1 Badreddine Ouali Président Jean Martin Administrateur délégué Michel Isaac, Ingénieur Conseil sprl Administrateur 2014 représenté par Michel Isaac 4 Marwan Hanifeh Administrateur W7 sprl représentée par Vincent Werbrouck Administrateur indépendant 2015 Pygargue sprl représentée par Pierre De 5 Muelenaere Administrateur indépendant Le mandat des administrateurs expirera immédiatement après l assemblée générale annuelle des actionnaires tenue au cours de l année mentionnée à côté du nom des administrateurs. BSB >> pages 16-17

22 Les membres du Conseil d administration sont: Badreddine Ouali Président Jean Martin Administrateur délégué Pierre De Muelenaere Marwan Hanifeh Michel Isaac Vincent Werbrouck

23 Rapport annuel 2012 Réunions du Conseil d administration Le Conseil d administration s est réuni 12 fois en Il a principalement abordé et traité les sujets suivants : Approbation des comptes 2011, du communiqué annuel, du rapport de gestion, du rapport annuel et du rapport financier semestriel, proposition de distribution d un dividende et convocation de l assemblée générale ordinaire Situations financières périodiques, résultats et trésorerie Budgets et forecast Point général sur l activité Risques Rémunération des membres du Comité Exécutif Politique de gestion des ressources humaines Plan stratégique Composition du Comité Exécutif Organisation du groupe Croissance externe Règles d évaluation Structuration de l actionnariat des filiales, constitution de nouvelles filiales Augmentation du capital Ajustement de l offre commerciale Rémunération des administrateurs Conformément aux statuts, l assemblée générale peut allouer aux administrateurs des émoluments pour leurs services en qualités d administrateurs. Les administrateurs ont perçu en 2012 une rémunération annuelle forfaitaire de ,80 EUR. L administrateur délégué a perçu quant à lui une indemnité complémentaire de 1.065,40 EUR par mois. Certains administrateurs remplissent des missions pour BSB. Les rémunérations perçues pour ces missions sont reprises dans les montants mentionnés ci-après. L ensemble des coûts, directs ou indirects et fixes ou variables, supportés par le Groupe en faveur des administrateurs s est élevé à ,87 EUR pour 2012, dont ,31 EUR pour les administrateurs exécutifs. L indemnité de l administrateur délégué est reprise dans les coûts des administrateurs. BSB >> pages 18-19

24 Management de gauche à droite : Jean Martin, Didier Vankeerberghen, Olivier Tordeurs, David Valembois, Sébastien Couturiaux Jean Martin, CEO Didier Vankeerberghen, Corporate Sales Director Olivier Tordeurs, Chief Financial Officer David Valembois, COO Business Development Sébastien Couturiaux, Director Software Factory En mars 2013, le Comité Exécutif a été rejoint par: Nicolas Bonmariage, Product Strategy Manager Nicolas Gilson, Program Manager

25 Rapport annuel 2012 L administrateur délégué est en charge de la gestion journalière de la société. L administrateur délégué fait rapport au conseil d administration, dont il est membre. L actuel administrateur délégué de la société est Jean Martin. L équipe de management de BSB est regroupée au sein d un Comité Exécutif. En 2012, Jean Martin a présidé le Comité Exécutif (CEO) et était en charge de la stratégie commerciale et du développement international. David Valembois a exercé la fonction de Directeur de BSB Belgium et de BSB France. Joël Wozniak a exercé la fonction de Directeur de BSB Luxembourg. Sébastien Couturiaux a exercé la fonction de Directeur de l entité «Factory» qui développe les logiciels de BSB. Didier Vankeerberghen a exercé la fonction de Corporate Sales Director. Olivier Tordeurs a exercé la fonction de Directeur Financier (Chief Financial Officer). Joël Wozniak, Directeur de BSB Luxembourg, a quitté la société en mars Nouveaux contrats majeurs en 2012 BSB >> pages 20-21

26 Management Rémunération du management L ensemble des coûts salariaux, directs ou indirects et fixes ou variables, pour les membres du management visés à la section ci-dessus (à l exception de ceux déjà repris ci-avant dans les coûts supportés en faveur des administrateurs exécutifs) s est élevé à ,27 EUR pour Comité des rémunérations Depuis 2008, un comité des rémunérations assiste le conseil d administration notamment pour l examen détaillé de la situation et des perspectives concernant les sujets suivants : Politique générale de rémunération (sur proposition du Comité Exécutif) Objectifs des membres du Comité Exécutif Rémunérations des membres du Comité Exécutif et des administrateurs Gestion du plan de stock options. Le comité des rémunérations est composé de trois membres permanents : Michel Isaac (Administrateur) Jean Martin (Administrateur délégué) En 2012, Miguel Danckers (Secrétaire Général) a remplacé Johann Blanpain (Human Resources Director). Les autres administrateurs sont informés de la tenue des réunions, reçoivent l ordre du jour et les documents préparatoires, peuvent être présents en fonction de leur disponibilité et reçoivent les procès verbaux des réunions pour validation. Une synthèse est communiquée à la réunion du conseil d administration qui suit une réunion du comité des rémunérations afin que les décisions soient validées. Le conseil d administration est conscient que le Code belge de gouvernance d entreprise prévoit qu un comité des rémunérations soit constitué exclusivement d administrateurs non exécutifs et d une majorité d administrateurs indépendants.

27 Rapport annuel 2012 Le conseil d administration a néanmoins décidé une approche pragmatique et transparente qu il estime adéquate pour la Société. Il est en effet nécessaire de connaître les personnes, ce qui n est pas le cas des administrateurs indépendants et ce qui rend indispensable la présence de responsables opérationnels au sein de ce comité. Le comité des rémunérations s est réuni une fois en 2012 et a travaillé sur la gestion du plan de stock options. Commissaire Le commissaire de la Société est Ernst & Young Réviseur d Entreprises SCCRL, ayant son siège De Kleetlaan 2 à 1831 Diegem, dont le représentant permanent est Eric Golenvaux, réviseur d entreprises et associé. Le commissaire de la Société a été nommé lors de l assemblée générale ordinaire du 17 mai 2010 pour les exercices clôturés au 31 décembre 2010, 2011 et Son mandat prendra fin lors de l assemblée générale appelée à délibérer sur les comptes arrêtés au 31 décembre L assemblée Générale du 21 mai 2013 se prononcera sur une proposition de renouvellement du mandat du commissaire Les honoraires relatifs au mandat de certification des comptes consolidés du groupe dont BSB international est à la tête s élèvent pour l exercice 2012 à 70 K EUR, dont 10 K EUR concernent les comptes statutaires de BSB International. Lancement d une offre Closed Books BSB >> pages 22-23

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2010

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2010 Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2010 REVENUS EN HAUSSE DE 26% EBIT DE 2,2 MILLIONS EUR PROPOSITION D UN DIVIDENDE DE 0,36 EUR/ACTION Louvain-la-Neuve, le 30 mars 2011, 18h00 Information réglementée

Plus en détail

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009 Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009 Louvain-la-Neuve, le 18 mars 2010, 18h00 Information réglementée 1. CROISSANCE ET INVESTISSEMENTS Nous clôturons 2009 de manière contrastée. Tout d abord, les

Plus en détail

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2008

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2008 Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2008 Louvain-la-Neuve, le 27 mars 2009, 16h00 Information réglementée 1. CROISSANCE ET PROFITABILITÉ : BSB TIENT SES PROMESSES! La croissance de la société s est

Plus en détail

Rapport financier semestriel au 30 juin 2013 de BSB Rapport financier. Ajustement de l offre commerciale. Extension de l empreinte métier

Rapport financier semestriel au 30 juin 2013 de BSB Rapport financier. Ajustement de l offre commerciale. Extension de l empreinte métier Rapport financier semestriel 2013 Solife EBIT et EBITDA en hausse Nouveaux contrats majeurs Nouveau centre de développement Ajustement de l offre commerciale Extension de l empreinte métier Lancement d

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS: modèle en milliers d'euros (EUR) *

COMPTES CONSOLIDÉS: modèle en milliers d'euros (EUR) * BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE Centrale des bilans COMPTES CONSOLIDÉS: modèle en milliers d'euros (EUR) * L utilisation de ce modèle n est pas obligatoire pour le dépôt des comptes consolidés auprès de la

Plus en détail

annuel de BSB Ajustement de l offre commerciale Modification du business model Contexte économique complexe

annuel de BSB Ajustement de l offre commerciale Modification du business model Contexte économique complexe Communiqué Solife Extension de l empreinte métier Lancement d une offre Closed Books Augmentation de capital Contexte économique complexe sur l exercice Nouveaux contrats majeurs Nouveau centre de développement

Plus en détail

CONSO 4.8.2 CONCESSIONS, BREVETS, LICENCES, SAVOIR-FAIRE, MARQUES ET DROITS VALEUR COMPTABLE NETTE AU TERME DE L'EXERCICE... 211 21.

CONSO 4.8.2 CONCESSIONS, BREVETS, LICENCES, SAVOIR-FAIRE, MARQUES ET DROITS VALEUR COMPTABLE NETTE AU TERME DE L'EXERCICE... 211 21. CONSO 4.8.2 CONCESSIONS, BREVETS, LICENCES, SAVOIR-FAIRE, MARQUES ET DROITS SIMILAIRES Valeur d'acquisition au terme de l'exercice... 8052P xxxxxxxxxxxxxxx 54.544 Acquisitions, y compris la production

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

GROUPE. Rapport Semestriel

GROUPE. Rapport Semestriel GROUPE Rapport Semestriel Au 30 juin 2015 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE CONSOLIDATION...

Plus en détail

* ex Legrand Holding SA - 1/9 - LEGRAND * COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES NON AUDITES 31 mars 2006. Sommaire

* ex Legrand Holding SA - 1/9 - LEGRAND * COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES NON AUDITES 31 mars 2006. Sommaire LEGRAND * COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES NON AUDITES 31 mars 2006 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau de flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 * ex Legrand Holding

Plus en détail

Emakina Group distribue le premier dividende de son histoire

Emakina Group distribue le premier dividende de son histoire Communiqué annuel (information réglementée) Emakina Group distribue le premier dividende de son histoire BRUXELLES, 18 MARS 2009 (17h50) Emakina Group (Alternext Bruxelles: ALEMK) communique aujourd hui

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CREDIT SUISSE AG

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CREDIT SUISSE AG PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) CREDIT SUISSE AG (Succursale) Dotation : 60 244 902 Adresse de la succursale en France : 25, avenue Kléber, 75784 Paris

Plus en détail

PRINCIPAUX INDICATEURS

PRINCIPAUX INDICATEURS 30 juin 2006 RESULTAT DE L DE L EXERCICE 2005 2005-200 2006 (Période du 1 er avril 2005 au 31 mars 2006) PRINCIPAUX INDICATEURS Chiffres Chiffres Chiffres En millions d euros consolidés consolidés consolidés

Plus en détail

Préface 3. Avant-propos 5. Cadre général du droit comptable en Belgique 15

Préface 3. Avant-propos 5. Cadre général du droit comptable en Belgique 15 Table des matières Préface 3 Avant-propos 5 Cadre général du droit comptable en Belgique 15 1. Le professionnel comptable et fiscal, le réviseur d entreprises : intervenants privilégiés de la société à

Plus en détail

I. Commentaires des comptes consolidés

I. Commentaires des comptes consolidés Comptes consolidés 2005 I. Commentaires des comptes consolidés 1. RESULTATS FINANCIERS En 2005, le groupe a réalisé un bénéfice net consolidé (part du groupe) de 33 millions. Les immobilisations corporelles

Plus en détail

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations La nouvelle Swiss GAAP RPC 30 regroupe toutes les règles applicables aux comptes. Ce qui implique que toutes les autres Swiss GAAP RPC font référence aux comptes individuels. Quelles sont les questions

Plus en détail

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 GENERALE DE SANTE SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 42.320.396,25 EUROS SIEGE SOCIAL : 96, AVENUE D IENA 75116 PARIS RCS PARIS 383 699 048 EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 Mesdames, Messieurs les Actionnaires,

Plus en détail

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 SOCIETE DE TAYNINH 2013 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 B. Etats financiers au 30 juin 2013 C. Rapport des commissaires aux comptes

Plus en détail

Groupe PwC Audit. États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007

Groupe PwC Audit. États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007 États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007 Sommaire 01 Bilan consolidé 5 02 Compte de résultat consolidé 6 03 Tableau de variation des capitaux propres consolidés 7 04 Tableau

Plus en détail

ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France

ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France Téléphone : +33 (0)4 37 64 78 00 Télécopie : +33 (0)4 37 64 78 78 Site internet : www.kpmg.fr

Plus en détail

Association LANDANA CADA 21 RUE HENRI DUPARC

Association LANDANA CADA 21 RUE HENRI DUPARC 21 RUE HENRI DUPARC Dossier financier de l'eercice en Euros Période du 01/01/2013 au 31/12/2013 Activité principale de l'association : Autres hébergements sociau Nous vous présentons ci-après le dossier

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

COMPTES INDIVIDUELS. Situation intermédiaire au 30 juin 2013 PAGE N 1/14

COMPTES INDIVIDUELS. Situation intermédiaire au 30 juin 2013 PAGE N 1/14 COMPTES INDIVIDUELS Situation intermédiaire au 30 juin 2013 PAGE N 1/14 SOMMAIRE Note 1 - Principes comptables... 6 a) Immobilisations corporelles... 6 b) Titres de participation... 6 c) Opérations en

Plus en détail

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2002 : JCDecaux maintient sa rentabilité malgré un marché publicitaire difficile - Maintien de l EBITDA à 200,2 millions d euros (199,6 millions d euros) - Résultat net part

Plus en détail

BILAN CONSOLIDE ACTIF IMMOBILISE 6 605 2 009 4 596 3 960 CAPITAUX PROPRES DE L'ENSEMBLE 18 825 16 232

BILAN CONSOLIDE ACTIF IMMOBILISE 6 605 2 009 4 596 3 960 CAPITAUX PROPRES DE L'ENSEMBLE 18 825 16 232 GROUPE TRILOGIQ BILAN CONSOLIDE En KEuros ACTIF 30/09/2007 31/03/2007 PASSIF 30/09/2007 31/03/2007 Note Brut Amortis. Net Note Annexe et provisions Annexe ACTIF IMMOBILISE 6 605 2 009 4 596 3 960 CAPITAUX

Plus en détail

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012 GROUPE COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012 Bilan consolidé ACTIF 31/12/2012 31/12/2011 Ecarts d'acquisition I 3 833 125 4 477 527 Capital souscrit non appelé IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'établissement

Plus en détail

ASSOCIATION FFESSM COMITE PROVENCE 46 BOULEVARD FENOUIL BP 28 13467 MARSEILLE CEDEX 16

ASSOCIATION FFESSM COMITE PROVENCE 46 BOULEVARD FENOUIL BP 28 13467 MARSEILLE CEDEX 16 46 BOULEVARD FENOUIL BP 28 Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2011 au 31/12/2011 Activité principale de l'association : PROMOTION SPORTIVE ET ASSOCIATIVE Nous vous présentons ci-après

Plus en détail

UN EXERCICE 2009 FORTEMENT AFFECTE PAR LA CRISE. Reprise progressive des niveaux d activité à partir du second semestre 2009

UN EXERCICE 2009 FORTEMENT AFFECTE PAR LA CRISE. Reprise progressive des niveaux d activité à partir du second semestre 2009 UN EXERCICE 2009 FORTEMENT AFFECTE PAR LA CRISE Reprise progressive des niveaux d activité à partir du second semestre 2009 Grenoble, France et Durham, Caroline du Nord, 26 mars 2010 MEMSCAP (NYSE Euronext:

Plus en détail

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable

Résultats consolidés au 31 décembre 2007. Proposition de distribution d un dividende de 9,20 dirhams/action, soit 100% du résultat distribuable Communiqué Rabat, le 22 février 2008 Résultats consolidés au 31 décembre 2007 Forte hausse des résultats consolidés en 2007 o Chiffre d affaires : +21,7% o Résultat opérationnel : +21,8% o Résultat net

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Hal, le 11 décembre 2006 RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Par rapport aux chiffres publiés précédemment (le 19

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2009

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2009 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2009 S O M M A I R E ATTESTATION DU RESPONSABLE DU RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2009 3 RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR L INFORMATION FINANCIERE SEMESTRIELLE 2009 4

Plus en détail

ASSOCIATION DU CHEVAL ARABE 83 BOULEVARD VINCENT AURIOL

ASSOCIATION DU CHEVAL ARABE 83 BOULEVARD VINCENT AURIOL 83 BOULEVARD VINCENT AURIOL Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2014 au 31/12/2014 Activité principale de l'association : ELEVAGE DE CHEVAUX ET D'AUTRES EQUIDES Nous vous présentons

Plus en détail

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13 ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS Données consolidées Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014 Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1. Principes et méthodes de consolidation 2. Evénements significatifs postérieurs à la clôture

Plus en détail

Commentaires des comptes consolidés

Commentaires des comptes consolidés C o m p t e s c o n s o l i d é s 2 0 0 6 Commentaires des comptes consolidés I. Résultats financiers En 2006, le groupe a réalisé un bénéfice net consolidé (part du groupe) de 9,3 millions. Si les immobilisations

Plus en détail

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31 Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31 OBJECTIF DE LA NORME 01 L entreprise d assurance et/ou de réassurance doit disposer à son actif, en couverture

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS 2012

COMPTES CONSOLIDÉS 2012 ÉNERGIE ENVIRONNEMENT EAU ÉOLIEN RÉSEAUX HOLDING WALLON 2 Commentaires des comptes consolidés 1. ACQUISITION ET PÉRIMÈTRE Le périmètre de consolidation et les pourcentages détenus sont présentés dans le

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE CIB FINANCIAL SOLUTIONS. Etats financiers de la période intermédiaire

CREDIT AGRICOLE CIB FINANCIAL SOLUTIONS. Etats financiers de la période intermédiaire Etats financiers de la période intermédiaire Comptes semestriels non audités au 30 juin 2014 ETATS FINANCIERS DE LA PERIODE INTERMEDIAIRE AU 30 JUIN 2014 TABLE DES MATIERES Page Bilan actif... 2 Bilan

Plus en détail

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales Présentation des RÉSULTATS ANNUELS 2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales 26 février 2014 32 Hoche - Paris Table des matières GROUPE BOUYGUES...2 Bilan consolidé...2 Compte de résultat consolidé...3

Plus en détail

Annexes PREAMBULE. L'exercice social clos le 31/12/2014 a une durée de 12 mois. L'exercice précédent clos le 31/12/2013 avait une durée de 12 mois.

Annexes PREAMBULE. L'exercice social clos le 31/12/2014 a une durée de 12 mois. L'exercice précédent clos le 31/12/2013 avait une durée de 12 mois. Annexes PREAMBULE L'exercice social clos le 31/12/2014 a une durée de 12 mois. L'exercice précédent clos le 31/12/2013 avait une durée de 12 mois. Le total du bilan de l'exercice avant affectation du résultat

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2015 S O M M A I R E 1. ATTESTATION DU RESPONSABLE DU RAPPORT FINANCIER... 4 2. RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITES... 5 2.1 FAITS MARQUANTS... 5 2.2 COMMENTAIRES SUR L ACTIVITÉ

Plus en détail

1.2 Convocation des administrateurs Conformément à l article 17 des statuts, les administrateurs ont été convoqués par courrier.

1.2 Convocation des administrateurs Conformément à l article 17 des statuts, les administrateurs ont été convoqués par courrier. Société Anonyme au capital de 36 659 280 Siège social : 20, rue de l'arc de Triomphe - 75017 PARIS 378 557 474 RCS PARIS RAPPORT DU PRESIDENT DIRECTEUR GENERAL ETABLI EN APPLICATION DU DERNIER ALINEA DE

Plus en détail

Premier semestre 2005 : bonne croissance des résultats

Premier semestre 2005 : bonne croissance des résultats Premier semestre 2005 : bonne croissance des résultats Ces résultats et le référentiel du premier semestre 2004 sont présentés en normes IFRS. Chiffre d affaires en hausse de 5,5 % à 833,7 millions d euros

Plus en détail

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008 Résultats Semestriels 2008 Paris, le 1er octobre 2008 ALTEN ALTEN reste fortement positionné sur l Ingénierie et le Conseil en Technologie (ICT), ALTEN réalise des projets de conception et d études pour

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 GROUPE NSE INDUSTRIES Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 BILAN (en milliers d euros) ACTIF Note 30/06/14 30/06/13 Ecarts d'acquisition 1 3 872 3 972 Immobilisations

Plus en détail

Tradition Securities and Futures

Tradition Securities and Futures COMPTES ANNUELS au 31 décembre 2007 de Tradition Securities and Futures Tradition Securities & Futures BILAN AU 31 DECEMBRE 2007 (En milliers d euros) Notes 31.12.2007 31.12.2006 ACTIF Opérations interbancaires

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX

RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX COLLEGE Réunion du mardi 1 er juillet 2014 RECUEIL DE NORMES COMPTABLES DES ETABLISSEMENTS PUBLICS NATIONAUX NORME 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE - NORME N 10 LES COMPOSANTES DE LA TRESORERIE NORME

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2013. IMMOBEL annonce un résultat en léger bénéfice, malgré le report début 2014 de la vente du projet Belair 1

RESULTATS ANNUELS 2013. IMMOBEL annonce un résultat en léger bénéfice, malgré le report début 2014 de la vente du projet Belair 1 Bruxelles, 27 mars 2014 17h40 Information réglementée COMMUNIQUÉ DE PRESSE RESULTATS ANNUELS 2013 IMMOBEL annonce un résultat en léger bénéfice, malgré le report début 2014 de la vente du projet Belair

Plus en détail

SATIMO SITUATION CONSOLIDEE AU 30.09.2008

SATIMO SITUATION CONSOLIDEE AU 30.09.2008 SATIMO SITUATION CONSOLIDEE AU 30.09.2008 2. 1. PRESENTATION DE LA SITUATION CONSOLIDEE 30.09.2008 1.1. BILAN Le bilan consolidé au 30 septembre est le suivant : LIBELLES (EN K ) 30.09.2008 31.03.2008

Plus en détail

TRANSITION AUX NORMES IFRS (International Financial Reporting Standards)

TRANSITION AUX NORMES IFRS (International Financial Reporting Standards) TRANSITION AUX NORMES IFRS (International Financial Reporting Standards) CONTEXTE En application du règlement européen n 1606/2002 adopté le 19 juillet 2002, les sociétés faisant appel public à l épargne

Plus en détail

Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme

Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme Commission Consultative Spéciale Alimentation CCE 2005-822 JPT/NB 12 septembre 2005 Les ratios financiers de l industrie alimentaire : définitions et évolution comparative à long terme Le présent document

Plus en détail

Principaux éléments des comptes 2004 IFRS. Comptes annuels 2004 IFRS Relations Investisseurs 1

Principaux éléments des comptes 2004 IFRS. Comptes annuels 2004 IFRS Relations Investisseurs 1 Principaux éléments des comptes 2004 IFRS 1 Avertissement Veolia Environnement est une société cotée au NYSE et à Euronext Paris et le présent document contient des «déclarations prospectives» (forward-looking

Plus en détail

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Comptes non audités COMPTES CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Bilan Actif Montants en milliers d'euros Montants Amortissements Montants Montants Bruts et

Plus en détail

ASSOCIATION FRAGIL LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS. du 01/09/2009 au 31/08/2010

ASSOCIATION FRAGIL LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS. du 01/09/2009 au 31/08/2010 ASSOCIATION FRAGIL Numéro SIRET : 48206926700029 LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS du 01/09/2009 au 31/08/2010 Sommaire Attestation de Présentation 1 Bilan

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE ANNONCE DES RÉSULTATS 2014 INFORMATION RÉGLEMENTÉE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE ANNONCE DES RÉSULTATS 2014 INFORMATION RÉGLEMENTÉE COMMUNIQUÉ DE PRESSE INFORMATION RÉGLEMENTÉE COMMUNIQUÉ DE PRESSE: SIOEN INDUSTRIES - 27/02/2015 AVANT OUVERTURE DE LA BOURSE CONTENU 1. Synthèse de l état consolidé du résultat total 4 2. Commentaire

Plus en détail

Section 3 Les brevets, les marques et les logiciels...45 1 Aspects comptables...45 A Au moment de l entrée en comptabilité...45

Section 3 Les brevets, les marques et les logiciels...45 1 Aspects comptables...45 A Au moment de l entrée en comptabilité...45 3 SOMMAIRE Introduction : Des origines de la comptabilité...17 Partie I les sources du droit comptable luxembourgeois...19 Chapitre 1 Les sources légales...21 Section 1 Les sources internationales...21

Plus en détail

9 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES

9 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 12981 DIGITECH Société anonyme au capital de 408 000 e. Siège social avenue Fernand Sardou, Z.A.C. de Saumaty, 13016 Marseille. B 384 617 031 R.C.S. Marseille. Passif 2003 Produits constatés d avance..............

Plus en détail

ADASP 78. 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES

ADASP 78. 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES Comptes annuels au 31/12/2014 Sommaire Documents liminaires Attestation Documents de synthèse Bilan Compte de résultat Annexe DESIGNATION Principes, règles et méthodes

Plus en détail

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2.

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2. LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 Compte

Plus en détail

Assemblée générale extraordinaire du 23 décembre 2015

Assemblée générale extraordinaire du 23 décembre 2015 Assemblée générale extraordinaire du 23 décembre 2015 Exposé sommaire sur la situation de la Société au cours du 1 er semestre 2015 et de l exercice 2014 Comptes consolidés au 30 juin 2015 (Comptes arrêtés

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

Résultats Semestriels 2007. Réunion d information du 3 octobre 2007

Résultats Semestriels 2007. Réunion d information du 3 octobre 2007 Résultats Semestriels 2007 Réunion d information du 3 octobre 2007 1 S o m m a i r e efront, expert en solutions logicielles pour la finance Stratégie de développement Activité du 1 er semestre 2007 Perspectives

Plus en détail

ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005

ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005 ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005 1 - BILAN CONSOLIDÉ 2 - COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDÉ 3 - TABLEAU DE FLUX DE TRÉSORERIE CONSOLIDÉ 4 - TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES 5 IMMOBILISATIONS

Plus en détail

Assemblée générale mixte. Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance

Assemblée générale mixte. Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance Assemblée générale mixte Philippe BOUAZIZ, Président Stéphane CONRARD, DGD Finance 25 Juin 2014 SOMMAIRE PRESENTATION PRODWARE FAITS MARQUANTS 2013 RESULTATS ANNUELS 2013 EVENEMENTS POST CLOTURE PERSPECTIVES

Plus en détail

ACTIF. Scmact2.doc [14]

ACTIF. Scmact2.doc [14] ACTIF I. Frais d'établissement... 20 II. Immobilisation incorporelles... 21 III. Immobilisations corporelles... 22/27 A. Terrains et constructions...22 B. Installations, machines et outillage...23 C. Mobilier

Plus en détail

204, Avenue Barthélémy BUYER 69009 LYON COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 S O M M A I R E

204, Avenue Barthélémy BUYER 69009 LYON COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 S O M M A I R E CENTRE SOCIAL DE CHAMPVERT 204, Avenue Barthélémy BUYER 69009 LYON COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2014 S O M M A I R E NOTE SUR LES COMPTES ANNUELS 1 BILAN 2 3 COMPTE DE RESULTAT 4 5 ANNEXE Informations

Plus en détail

En millions CHF ou selon indication 2014 2013

En millions CHF ou selon indication 2014 2013 32 Distribution de dividendes Les réserves distribuables sont déterminées sur la base des capitaux propres statutaires de la maison mère Swisscom SA et non sur les capitaux propres figurant dans les états

Plus en détail

Le nouveau droit comptable

Le nouveau droit comptable Le nouveau droit comptable Présentation structurée et explication des principales nouveautés pour le 1er janvier 2015 Lausanne, le 1er décembre 2014 Agenda Introduction Comptabilité et présentation des

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

Chapitre 2 Le régime général des immobilisations...32 Section 1 Définitions...32 Section 2 Au moment de l entrée en comptabilité...

Chapitre 2 Le régime général des immobilisations...32 Section 1 Définitions...32 Section 2 Au moment de l entrée en comptabilité... 3 SOMMAIRE Introduction: Des origines de la comptabilité...17 Partie I Les sources du droit comptable luxembourgeois...19 Chapitre 1 Les sources légales...21 Section 1 Les sources internationales...21

Plus en détail

AGEFOS-PME GUADELOUPE ANNEXE DES COMPTES ANNUELS 2006

AGEFOS-PME GUADELOUPE ANNEXE DES COMPTES ANNUELS 2006 AGEFOSPME Guadeloupe EXERCICE 2006 AGEFOSPME GUADELOUPE ANNEXE DES COMPTES ANNUELS 2006 I. EVENEMENTS SIGNIFICATIFS DE L EXERCICE Un nouveau logiciel comptable a été mis en place en 2006 «Qualiac Fonctionnement»

Plus en détail

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS La classe 1 comprend les comptes du capital propre, des réserves et provisions, et ceux des avances et emprunts à plus d un an, dont

Plus en détail

TXCOM. 10, avenue Descartes 92350 LE PLESSIS ROBINSON. SITUATION au 30 juin 2012

TXCOM. 10, avenue Descartes 92350 LE PLESSIS ROBINSON. SITUATION au 30 juin 2012 10, avenue Descartes 92350 LE PLESSIS ROBINSON SITUATION au 30 juin 2012 1 TXCOM BILAN ACTIF Brut Amort./Provis. 30/06/2012 31/12/2011 Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISE Immobilisations incorporelles

Plus en détail

ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.784.250 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON

ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.784.250 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON ADTHINK MEDIA Société Anonyme au capital de 1.784.250 euros Siège social : 79, rue François Mermet 69160 TASSIN LA DEMI-LUNE 437 733 769 RCS LYON RAPPORT DE GESTION SUR LES OPERATIONS DE L'EXERCICE CLOS

Plus en détail

Les résultats du premier semestre 2007 sont encore totalement affectés par la situation stratégique antérieure et les charges du passé.

Les résultats du premier semestre 2007 sont encore totalement affectés par la situation stratégique antérieure et les charges du passé. De Rouck Geomatics poursuit la mise en œuvre de son plan de réorientation stratégique. Les résultats du premier semestre sont encore affectés par la situation stratégique antérieure. Au cours du premier

Plus en détail

Résultats semestriels 2007 & Perspectives. 31 octobre 2007

Résultats semestriels 2007 & Perspectives. 31 octobre 2007 Résultats semestriels 2007 & Perspectives 31 octobre 2007 Agenda Identité, marchés et philosophie Les modèles économiques du groupe Freelance.com Activité et résultats semestriels 2007 Stratégie et perspectives

Plus en détail

Les convocations contenant l ordre du jour de la présente assemblée ont été publiées au Moniteur belge, dans L Echo et dans De Tijd du 30 avril 2009.

Les convocations contenant l ordre du jour de la présente assemblée ont été publiées au Moniteur belge, dans L Echo et dans De Tijd du 30 avril 2009. PROCÈS-VERBAL DE L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DES ACTIONNAIRES DE BUSINESS SOLUTIONS BUILDERS INTERNATIONAL S.A. TENUE À LOUVAIN-LA-NEUVE LE 18 MAI 2009 L'assemblée générale ordinaire des actionnaires

Plus en détail

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005 International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts 2 février 2005 QUE SONT LES IFRS? Les IFRS ont été élaborées par l International Accounting Standards Board (IASB) en vue de

Plus en détail

ADA COMPTES CONSOLIDES CONDENSES

ADA COMPTES CONSOLIDES CONDENSES ADA COMPTES CONSOLIDES CONDENSES 30 JUIN 2015 1 SOMMAIRE A - Bilan consolidé... 3 B - Compte de résultat consolidé et état du résultat global consolidé... 4 C - Tableau de flux de trésorerie consolidés...

Plus en détail

MUSIQUE ENSEMBLE 20EME

MUSIQUE ENSEMBLE 20EME 32 Rue du Capitaine Marchal 75020 PARIS Association COMPTES ANNUELS au 31 août 2010 SOMMAIRE PRESENTATION Présentation de l'association I COMPTES ANNUELS Attestation Bilan Compte de résultat Annexe 1 3

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

NOTES ANNEXES AUX COMPTES CONSOLIDES

NOTES ANNEXES AUX COMPTES CONSOLIDES NOTES ANNEXES AUX COMPTES CONSOLIDES Préambule I. Faits marquants Page 6 II. Principes comptables, méthodes d'évaluation et modalités de consolidation II.1. Principes et conventions générales Page 6 II.2.

Plus en détail

Le Conseil d Administration propose de nouveaux administrateurs

Le Conseil d Administration propose de nouveaux administrateurs Le Conseil d Administration propose de nouveaux administrateurs Comme annoncé précédemment, la société a publié aujourd'hui son Rapport Financier Annuel pour l'exercice 2013. Le Conseil d Administration

Plus en détail

Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes

Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes Comptabilité approfondie Chapitre 7 1 Pourquoi consolider? La société A a acheté la société B. La somme payée s élève à 9 500 par achat des titres du capital

Plus en détail

Principaux événements de 2015

Principaux événements de 2015 Principaux événements de 2015 City National Corporation Le 2 novembre 2015, nous avons conclu l acquisition de City National Corporation (City National), la société de portefeuille qui détient City National

Plus en détail

GROUPE LES HÔTELS DE PARIS. Réunion d information - Résultats annuels 2002

GROUPE LES HÔTELS DE PARIS. Réunion d information - Résultats annuels 2002 GROUPE LES HÔTELS DE PARIS Réunion d information - Résultats annuels 2002 LES INTERVENANTS Patrick MACHEFERT Président-directeur Général Michel MANCHERON Secrétaire Général Olivier WOLF Directeur Administratif

Plus en détail

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Règlement de la Banque d n 92-08 du 17 novembre 1992 Le Gouverneur de la Banque d, Vu la Loi n 88-01

Plus en détail

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2010 1

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2010 1 GROUPE Comptes consolidés Au 31 décembre 2010 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES

Plus en détail

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS UNIBRA Société anonyme Siège social : avenue des Arts, 40 à 1040 Bruxelles n d entreprise : 0402833179 RÈGLES D ÉVALUATION IFRS Les principes comptables et les règles d évaluation appliqués aux comptes

Plus en détail

ASSOC. AQUAORBI Chez M. HOUDART Eric 6, Square du Trocadéro 75116 PARIS

ASSOC. AQUAORBI Chez M. HOUDART Eric 6, Square du Trocadéro 75116 PARIS Chez M. HOUDART Eric 6, Square du Trocadéro Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2011 au 31/12/2011 Activité principale de l'entreprise : Nous vous présentons ciaprès le dossier financier

Plus en détail

GROUPE ZWAHLEN & MAYR SA

GROUPE ZWAHLEN & MAYR SA GROUPE ZWAHLEN & MAYR SA RAPPORT SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2005 A nos actionnaires et partenaires financiers (chiffres clés en milliers de CHF) INTRODUCTION Malgré les difficultés conjoncturelles principalement

Plus en détail

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2013

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2013 4 Rue Camelinat COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2013 Page - Rapport de présentation 1 - Bilan actif-passif 2 et 3 - Compte de résultat 4 et 5 - Détail bilan 6 et 7 - Détail Compte de résultat 8 et 9 - Annexe

Plus en détail

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises modifié par les règlements n 92 04 du 17 juillet 1992, n 95-04 du 21 juillet 1995,

Plus en détail

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2008

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2008 4 rue Paul Cabet COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2008 Page - Bilan actif-passif 1 et 2 - Compte de résultat 3 et 4 - Détail bilan 5 et 6 - Détail Compte de résultat 7 et 8 - Annexe 9 à 12 Page : 1 BILAN

Plus en détail

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1 Mr ABBOUDI MED Presentations des etats financiers 1 Objectifs et composants 2 Principe de préparations des E F 3 Principe d identifications des E F 4 Période couverte

Plus en détail

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS 2011 Solides résultats 2011 et accroissement du patrimoine Paris, le 15 février 2012 Résultats 2011 o Progression de +14% du cash-flow courant par action à 2,14 o

Plus en détail