LA DETTE WALLONNE: DÉVELOPPEMENTS RÉCENTS. DAMIEN PIRON (FNRS ULg) BENOÎT BAYENET (ULB ULg)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA DETTE WALLONNE: DÉVELOPPEMENTS RÉCENTS. DAMIEN PIRON (FNRS ULg) BENOÎT BAYENET (ULB ULg)"

Transcription

1 Association pour la fondation internationale de finances publiques (FONDAFIP) Colloque - La décentralisation financière en Belgique et en France Mons, 11 mars 2015 LA DETTE WALLONNE: DÉVELOPPEMENTS RÉCENTS DAMIEN PIRON (FNRS ULg) BENOÎT BAYENET (ULB ULg)

2 Introduction: quelle dette wallonne 2 au 31/12/2012? Dette publique de la Région wallonne au 31/12/2012 (en millions d euros) Rapport 2012 sur la dette ICN (Sept. 2013) Cour des comptes ICN (Avril 2014) ICN (Sept. 2014)

3 Explication? 3 Mise en œuvre et révision du Système européen des comptes (SEC) Quatre temps: A) Les prémices B) Le rapport de la Cour des comptes C) Les comptes d avril 2014: l application stricte des règles du SEC D) Les comptes de septembre: la mise en œuvre du SEC 2010

4 A) Les prémices Dette publique de la Région wallonne au 31/12/2012 (en millions d euros) Rapport 2012 sur la dette ICN (Sept. 2013)

5 A) Les prémices 5

6 B) Cour des comptes, décembre ,9 = Total: ,0

7 I) Financements alternatifs et 7 missions déléguées Gouvernement wallon Investissement Projet

8 I) Financements alternatifs et 8 missions déléguées Gouvernement wallon Investissement Projet

9 I) Financements alternatifs et 9 missions déléguées Gouvernement wallon Investissement Projet 2 1 Emprunt Organisme tiers, hors périmètre (Sowafinal, CRAC, etc.)

10 I) Financements alternatifs et 10 missions déléguées Gouvernement wallon Investissement Projet Amortissement du capital et des intérêts Emprunt Organisme tiers, hors périmètre (Sowafinal, CRAC, etc.)

11 II) Autres dettes 11 Dette «Fadels» (790,2 millions d euros): engagement de la Région wallonne à rembourser une partie du montant dû par la Société wallonne du logement envers le Fonds d amortissement de la dette du logement social Dette des institutions consolidées (1.257 millions d euros): - FIWAPAC (filiale de la SRIW chargée, en mission déléguée, de gérer les participations dans Dexia, Ethias et Sonaca): 750 millions d euros - SRWT: 261,3 millions d euros - Sofico: 155,5 millions d euros - Autres (CRAC, Geligar, AWEX): 90,6 millions d euros

12 III) Un indicateur, plusieurs 12 évaluations Dette publique de la Région wallonne au 31/12/2012 (en millions d euros) Rapport 2012 sur la dette ICN (Sept. 2013) Cour des comptes

13 C) Les comptes d avril Eurostat (2014: 2): «[ ] action points related to ESA1995 should be implemented by April 2014, while implementation of action points linked to ESA 2010 could be postponed to October 2014» - Délimitation du périmètre des administrations publiques wallonnes (S.1312) - Requalification d opérations (missions déléguées et financements alternatifs)

14 I) Les unités du secteur public en 14 Région wallonne (avril) 2014 (septembre) S.1312 Autres secteurs institutionnels

15 II) Arbre de décision: 3 critères 15 L entité est-elle une unité institutionnelle? Autonomie Oui L unité est-elle contrôlée par les administrations publiques? Contrôle Oui L unité est-elle un producteur nonmarchand? Test marchand/ non-marchand ou exposition au risque

16 III) Un indicateur, plusieurs 16 évaluations Dette publique de la Région wallonne au 31/12/2012 (en millions d euros) Rapport 2012 sur la dette ICN (Sept. 2013) Cour des comptes ICN (Avril 2014)

17 D) Les comptes de septembre Mise en œuvre du SEC 2010 Requalification des sociétés régionales de logement (SRL): 6 464,6 millions d euros en 2013 Motif? Notion d «institution financière captive»: «Institution financière qui ne fait pas d intermédiation financière» Cadre général des activités généralement défini par l unité mère, qui prête de l argent ou garantit les emprunts Reconsolidation Les SRL sont des unités institutionnelles contrôlées et financées par des administrations publiques (notamment par l octroi de garanties), dont elles ne sont pas indépendantes

18 I) Un indicateur, plusieurs 18 évaluations Dette publique de la Région wallonne au 31/12/2012 (en millions d euros) Rapport 2012 sur la dette ICN (Sept. 2013) Cour des comptes ICN (Avril 2014) ICN (Sept. 2014)

19 E) Impact sur la dette publique brute consolidée au 31/12/2013 (CSF, 2014) 19 Impact opérations avril ,2 Élargissement du périmètre de consolidation 852,2 Financement alternatif et missions déléguées 2.951,0 Impact opérations septembre ,9 Élargissement du périmètre de consolidation 128,4 Sociétés régionales du logement 6.464,6 Ajustements méthodologiques non directement liés au SEC ,1 Impact total des opérations de l ICN sur la dette publique brute consolidée de la Région wallonne (en millions d euros) ,1

20 F) Dette publique brute consolidée 20 de la R.W.(Cour des comptes, 2014)

21 Conclusion 21 Évolution du concept «belge» de dette directe et indirecte vers le concept «européen» de dette publique brute consolidée Suite à la mise en œuvre des prescrits du SEC, divers instruments et organismes de financement de politiques publiques ont été intégrés dans la dette publique régionale: - les opérations d investissement hors-bilan (SOFICO, financements alternatifs et missions déléguées); - les sociétés et fonds de logement social; - certaines opérations découlant d accords institutionnels (dette FADELS); - le véhicule au travers duquel le sauvetage du secteur financier s est opéré en Région wallonne (FIWAPAC);

22 Annexe: quelques requalifications et leur impact (en millions d euros) 22 Unité Classement antérieur Date de requalification Solde de financement (2015) Dette (2013) Sofico S.11001(Sociétés non financières publiques) Mars ,0 249,6 SRIW S Mars ,0 n.d. Invests S Septembre 2013 Filiales de la SRIW Sociétés de logement 4,0 n.d. Variable Avril ,4 n.d. S (Autres intermédiaires financiers publics) Septembre , ,6

Mesurer la dette wallonne à l aune du Système européen des comptes

Mesurer la dette wallonne à l aune du Système européen des comptes DOSSIER: FISCAL FEDERALISM Mesurer la dette wallonne à l aune du Système européen des comptes Damien PIRON Aspirant du F.R.S.-FNRS ULg (SPIRAL et Tax Institute) Entre septembre 2013 et septembre 2014,

Plus en détail

Un chiffre en débat Controverse autour de la dette wallonne

Un chiffre en débat Controverse autour de la dette wallonne «Quantification des politiques vs démocratisation de la mesure» Liège 2 et 3 juin 2014 Un chiffre en débat Controverse autour de la dette wallonne Damien Piron Doctorant (ULg SPIRAL) Plan de l exposé 1)

Plus en détail

Le SEC 2010 et les comptes des administrations publiques

Le SEC 2010 et les comptes des administrations publiques Le SEC 2010 et les comptes des administrations publiques Bruxelles, le 22 octobre 2014 Claude MODART Plan de l'exposé Introduction aux statistiques des finances publiques Définition du périmètre des administrations

Plus en détail

Projets de décrets contenant le premier ajustement des budgets pour l année 2014 de la Région wallonne

Projets de décrets contenant le premier ajustement des budgets pour l année 2014 de la Région wallonne 3.707.408 Projets de décrets contenant le premier ajustement des budgets pour l année 2014 de la Région wallonne Rapport approuvé en chambre française de la Cour des comptes du 21 novembre 2014 DE LA RÉGION

Plus en détail

59 (2014-2015) N 2 59 (2014-2015) N 2 60 (2014-2015) N 2 60 (2014-2015) N 2

59 (2014-2015) N 2 59 (2014-2015) N 2 60 (2014-2015) N 2 60 (2014-2015) N 2 59 (2014-2015) N 2 59 (2014-2015) N 2 60 (2014-2015) N 2 60 (2014-2015) N 2 PARLEMENT WALLON SESSION 2014-2015 21 NOVEMBRE 2014 BUDGETS DES RECETTES ET DES DÉPENSES DE LA RÉGION WALLONNE POUR L ANNÉE BUDGÉTAIRE

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 27 NOVEMBRE 2015 BUDGETS DES RECETTES ET DES DÉPENSES DE LA RÉGION WALLONNE POUR L ANNÉE BUDGÉTAIRE 2016 *

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 27 NOVEMBRE 2015 BUDGETS DES RECETTES ET DES DÉPENSES DE LA RÉGION WALLONNE POUR L ANNÉE BUDGÉTAIRE 2016 * 331 (2015-2016) N 2 331 (2015-2016) N 2 332 (2015-2016) N 2 332 (2015-2016) N 2 PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 27 NOVEMBRE 2015 BUDGETS DES RECETTES ET DES DÉPENSES DE LA RÉGION WALLONNE POUR L ANNÉE

Plus en détail

Projets de décrets contenant les budgets pour l année 2015 de la Région wallonne

Projets de décrets contenant les budgets pour l année 2015 de la Région wallonne 3.707.408 Projets de décrets contenant les budgets pour l année 2015 de la Région wallonne Rapport approuvé en chambre française de la Cour des comptes du 21 novembre 2014 PROJETS DE DÉCRETS CONTENANT

Plus en détail

toutefois être envisagées. L Union des Villes et Communes de Wallonie fait le point sur ce dossier.

toutefois être envisagées. L Union des Villes et Communes de Wallonie fait le point sur ce dossier. Les normes SEC 95 et la trajectoire budgétaire Évolutions récentes KATLYN VAN OVERMEIRE CONSEILLER La méthode comptable dite "SEC 95" est le standard de référence pour évaluer les objectifs budgétaires

Plus en détail

Centre Régional d Aide aux Communes

Centre Régional d Aide aux Communes Centre Régional d Aide aux Communes Séance d information sociaux et moyens Liège, le 9 février 2010 Charleroi, le 10 février 2010 1 Etape 1 Dossier de demandes de liquidation à introduire auprès de la

Plus en détail

Centre Régional d Aide aux Communes

Centre Régional d Aide aux Communes Centre Régional d Aide aux Communes Séance d information Travaux Subsidiés Namur, le 26 novembre 2009 Liège, le 30 novembre 2009 Mons, le 2 décembre 2009 1 Etape 1 Dossier de demandes de liquidation à

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2012-2013 28 MAI 2013. Préfiguration des résultats de l exécution des budgets de la Région wallonne pour l année 2012

PARLEMENT WALLON SESSION 2012-2013 28 MAI 2013. Préfiguration des résultats de l exécution des budgets de la Région wallonne pour l année 2012 4-V e (2012-2013) N 1 4-V e (2012-2013) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2012-2013 28 MAI 2013 Préfiguration des résultats de l exécution des budgets de la Région wallonne pour l année 2012 transmise par la

Plus en détail

Le modèle de croissance de la Belgique est-il compétitif? ULB 27/03/2014

Le modèle de croissance de la Belgique est-il compétitif? ULB 27/03/2014 1 Le modèle de croissance de la Belgique est-il compétitif? ULB 27/03/2014 1 Compétitivité 2 Même taux de croissance et taux d emploi qu une économie de taille et de niveau de développement comparable

Plus en détail

Centre Régional d Aide aux Communes

Centre Régional d Aide aux Communes Centre Régional d Aide aux Communes Séance d information Namur, le 19 juin 2009 Mons, le 22 juin 2009 Liège, le 25 juin 2009 1 Etape 1 Dossier de demandes de liquidation à introduire auprès de la DGO4

Plus en détail

Assurance gratuite contre la perte de revenus

Assurance gratuite contre la perte de revenus Assurance gratuite contre la perte de revenus INFORMATIONS GÉNÉRALES Statistiques voisines Périodicité Ponctualité Propriété L assurance gratuite contre la perte de revenus est une assurance souscrite,

Plus en détail

Belgique. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Belgique. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Belgique Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

Italie. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Italie. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Italie Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 13 NOVEMBRE 2015 BUDGETS DES RECETTES ET DES DÉPENSES DE LA RÉGION WALLONNE POUR L ANNÉE BUDGÉTAIRE 2016

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 13 NOVEMBRE 2015 BUDGETS DES RECETTES ET DES DÉPENSES DE LA RÉGION WALLONNE POUR L ANNÉE BUDGÉTAIRE 2016 331 (2015-2016) N 1 Annexe 1bis 331 (2015-2016) N 1 Annexe 1bis 332 (2015-2016) N 1 Annexe 1bis 332 (2015-2016) N 1 Annexe 1bis PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 13 NOVEMBRE 2015 BUDGETS DES RECETTES

Plus en détail

PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS

PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS PARTIE 1 : ANALYSE DES NORMES COMPTABLES SELON LA STRUCTURE DES ÉTATS FINANCIERS PARTIE 2 : ÉTATS FINANCIERS MODÈLES MODÈLE A ÉTATS FINANCIERS NON CONSOLIDÉS

Plus en détail

La nouvelle version du compte satellite des ISBL

La nouvelle version du compte satellite des ISBL Version intégrale La nouvelle version du compte satellite des ISBL Cette note présente les développements récents apportés au compte satellite des institutions sans but lucratif (ISBL). Le lecteur est

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

Interprétation IFRIC 16 Couvertures d un investissement net dans un établissement à l étranger

Interprétation IFRIC 16 Couvertures d un investissement net dans un établissement à l étranger Interprétation IFRIC 16 Couvertures d un investissement net dans un établissement à l étranger Références IAS 8 Méthodes comptables, changements d estimations comptables et erreurs IAS 21 Effets des variations

Plus en détail

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères RÉSUMÉ DU MODULE 8 La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères Le module 8 porte sur la conversion et la consolidation des états financiers d une filiale résidente d

Plus en détail

ET SI ON ARRÊTAIT DE PAYER?

ET SI ON ARRÊTAIT DE PAYER? ET SI ON ARRÊTAIT DE PAYER? La dette publique belge et les alternatives à l austérité 2012 Quelques questions 1. Pourquoi s intéresser à la dette publique? 2. D où ne vient pas la dette publique belge?

Plus en détail

6.7. Dettes envers les établissements de crédit et la clientèle Dettes envers les établissements de crédit

6.7. Dettes envers les établissements de crédit et la clientèle Dettes envers les établissements de crédit 6.7. Dettes envers les établissements de crédit et la clientèle Dettes envers les établissements de crédit RAPPORT FINANCIER ANNUEL 2008 89 Dettes envers la clientèle 6.8. Actifs financiers détenus jusqu

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE A L'OCTROI D'UN PRÊT «CRAC» CONCLU DANS LE CADRE DU FINANCEMENT ALTERNATIF DES INVESTISSEMENTS ECONOMISEURS D ENERGIE

CONVENTION RELATIVE A L'OCTROI D'UN PRÊT «CRAC» CONCLU DANS LE CADRE DU FINANCEMENT ALTERNATIF DES INVESTISSEMENTS ECONOMISEURS D ENERGIE 1 CONVENTION RELATIVE A L'OCTROI D'UN PRÊT «CRAC» CONCLU DANS LE CADRE DU FINANCEMENT ALTERNATIF DES INVESTISSEMENTS ECONOMISEURS D ENERGIE ENTRE Le/La (dénomination de l emprunteur) représenté(e) par

Plus en détail

Nouveau droit comptable (NDC) Principes du NDC et dispositions transitoires

Nouveau droit comptable (NDC) Principes du NDC et dispositions transitoires Nouveau droit comptable (NDC) Principes du NDC et dispositions transitoires 30 janvier 2015 Petit déjeuner des PME et des start-up FER, Genève Audit.Tax.Consulting.Corporate Finance. Agenda Nouveau droit

Plus en détail

RÈGLEMENT. N 2015-01 du 2 avril 2015

RÈGLEMENT. N 2015-01 du 2 avril 2015 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES RÈGLEMENT N 2015-01 du 2 avril 2015 Relatif aux comptes des comités d entreprise, des comités centraux d entreprise et des comités interentreprises relevant de l article

Plus en détail

Le Parlement wallon a adopté et Nous, Gouvernement wallon, sanctionnons ce qui suit :

Le Parlement wallon a adopté et Nous, Gouvernement wallon, sanctionnons ce qui suit : DÉCRET modifiant le décret du 15 décembre 2011 portant organisation du budget et de la comptabilité des services du Gouvernement wallon, le décret du 5 mars 2008 portant constitution de l Agence wallonne

Plus en détail

TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES

TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES Capital Réserves Résultat Capitaux propres Totaux Dont Part des tiers Au 1 er janvier 2005 873.168 3.551.609-842.682 3.582 095 456.924 Affectation résultat 2004-842.682

Plus en détail

CCSP EN UN COUP D OEIL Chapitre SP 3070, Participations dans des entreprises publiques

CCSP EN UN COUP D OEIL Chapitre SP 3070, Participations dans des entreprises publiques CCSP EN UN COUP D OEIL Chapitre SP 3070, Participations dans des entreprises publiques Mars 2014 Chapitre SP 3070, Participations dans des entreprises publiques ENTREPRISE PUBLIQUE S entend d un organisme

Plus en détail

Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir

Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir Le paragraphe 27 est modifié. Les paragraphes 27A et 27B sont ajoutés. Importance des instruments

Plus en détail

Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers : Informations à fournir

Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers : Informations à fournir Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers : Informations à fournir Objectif 1 L objectif de la présente norme est d imposer aux entités de fournir des informations dans leurs

Plus en détail

INFORMATIONS GÉNÉRALES RÉSUMÉ MÉTHODOLOGIQUE

INFORMATIONS GÉNÉRALES RÉSUMÉ MÉTHODOLOGIQUE Prêts complémentaires en vue de l achat / la construction / la réalisation de travaux visant à augmenter l efficacité énergétique d un logement / l installation d un système d épuration individuelle /

Plus en détail

DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES

DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES DEMANDE D AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES Depuis presque 20 ans la Fondation St-Jean-Vianney offre une aide financière aux élèves du Collège St-Jean-Vianney dans le cadre où les parents éprouvent des problèmes

Plus en détail

ENTRE. la REGION WALLONNE, représentée par les Ministres-Membres du Gouvernement wallon :

ENTRE. la REGION WALLONNE, représentée par les Ministres-Membres du Gouvernement wallon : 1 CONVENTION RELATIVE A L OCTROI D UNE LIGNE DE PRETS D INVESTISSEMENTS CONCLU DANS LE CADRE DU FONCTIONNEMENT DU «C.R.A.C. INFRASTRUCTURES MEDICO-SOCIALES» ENTRE Le/La représenté(e) par et par dénommé(e)

Plus en détail

Charte des utilisateurs des services offerts par le Groupe Ecetia

Charte des utilisateurs des services offerts par le Groupe Ecetia Charte des utilisateurs des services offerts par le Groupe Ecetia Sommaire Introduction Les engagements du «Groupe Ecetia» envers les utilisateurs de ses services Les procédures de contestation ou de réclamation

Plus en détail

Nouvelle-Zélande. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Nouvelle-Zélande. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Nouvelle-Zélande Merci de citer ce chapitre

Plus en détail

PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PARTICIPATIONS FINANCIÈRES DE L'ÉTAT

PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PARTICIPATIONS FINANCIÈRES DE L'ÉTAT PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PARTICIPATIONS FINANCIÈRES DE L'ÉTAT Version du 06/10/ à 11:13:19 PROGRAMME 732 : DÉSENDETTEMENT DE L'ÉTAT ET D'ÉTABLISSEMENTS PUBLICS DE L'ÉTAT MINISTRE

Plus en détail

Luxair S.A. Annexe aux comptes annuels 1. Note 1 Généralités. 3.2.2 Immobilisations corporelles

Luxair S.A. Annexe aux comptes annuels 1. Note 1 Généralités. 3.2.2 Immobilisations corporelles Annexe aux comptes annuels 1 Note 1 Généralités La Société Luxembourgeoise de Navigation Aérienne S.A. («LUXAIR»), ci-après la Société, est une société anonyme de droit luxembourgeois, constituée le 9

Plus en détail

Lettre aux actionnaires

Lettre aux actionnaires Lettre aux actionnaires Comptes du Groupe au 30 juin 2010 Message des présidents Mesdames, Messieurs, L actualité économique du premier semestre a été marquée par la crise d endettement dans certains pays

Plus en détail

ET SI ON ARRÊTAIT DE PAYER?

ET SI ON ARRÊTAIT DE PAYER? ET SI ON ARRÊTAIT DE PAYER? La de&e publique belge et les alterna2ves à l austérité 2012 Quelques questions 1. Pourquoi s intéresser à la de4e publique? 2. D où ne vient pas la de4e publique belge? 3.

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS TELLES QU ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE 31 DECEMBRE 2011

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS TELLES QU ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE 31 DECEMBRE 2011 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS TELLES QU ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE 31 DECEMBRE 2011-1 - SOMMAIRE ETATS DE SYNTHESE Etat de la situation financière au 1 er janvier

Plus en détail

Danemark. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Danemark. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Danemark Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des participations

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS 2012

COMPTES CONSOLIDÉS 2012 ÉNERGIE ENVIRONNEMENT EAU ÉOLIEN RÉSEAUX HOLDING WALLON 2 Commentaires des comptes consolidés 1. ACQUISITION ET PÉRIMÈTRE Le périmètre de consolidation et les pourcentages détenus sont présentés dans le

Plus en détail

EXERCICE 2014 RAPPORT DE GESTION DU CONSEIL D'ADMINISTRATION A L'ASSEMBLEE GENERALE DU 29 MAI 2015

EXERCICE 2014 RAPPORT DE GESTION DU CONSEIL D'ADMINISTRATION A L'ASSEMBLEE GENERALE DU 29 MAI 2015 ANALIS SA Rue de Néverlée, 11 TVA BE 0430.744.435 5020 SUARLEE EXERCICE 2014 RAPPORT DE GESTION DU CONSEIL D'ADMINISTRATION A L'ASSEMBLEE GENERALE DU 29 MAI 2015 Conformément à la loi et à nos statuts,

Plus en détail

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014 Rapport financier du premier trimestre de -2014 Pour la période terminée le Financement agricole Canada Financement agricole Canada (FAC), dont le siège social se trouve à Regina, en Saskatchewan, est

Plus en détail

Fiche méthodologique de la base 2010 des comptes nationaux

Fiche méthodologique de la base 2010 des comptes nationaux Mai 2014 Mise à jour : 30 juin 2014 Fiche méthodologique de la base 2010 des comptes nationaux Révision de la dette des administrations publiques au sens de Maastricht, de la dette nette, des actions cotées

Plus en détail

Définition de l Actif brut d un OPCI 1

Définition de l Actif brut d un OPCI 1 Définition de l Actif brut d un OPCI 1 Sommaire Préambule... 2 Définition... 3 Modalités de calcul de l actif brut... 4 Annexe... 6 1 OPCI au sens de SPPICAV ASSOCIATION FRANCAISE DES SOCIETES DE PLACEMENT

Plus en détail

Dossier 1 - Augmentation de capital

Dossier 1 - Augmentation de capital DCG session 2013 UE10 Comptabilité approfondie Corrigé indicatif Dossier 1 - Augmentation de capital 1. Indiquer les critères de fixation du prix d émission. Le prix d émission est situé entre la valeur

Plus en détail

Fonds de soutien aux collectivités territoriales ayant contracté des produits structurés

Fonds de soutien aux collectivités territoriales ayant contracté des produits structurés Article 60 : Fonds de soutien aux collectivités territoriales ayant contracté des produits structurés I. - 1 Il est institué un fonds de soutien de 100 millions d euros par an pendant une durée maximale

Plus en détail

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE

PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE PROCESSUS N 4 : PRODUCTION ET ANALYSE DE L INFORMATION FINANCIÈRE Activités Compétences techniques Compétences en organisation Compétences en communication 4.1. Assurer la veille nécessaire au traitement

Plus en détail

RÈGLEMENT. Note de présentation

RÈGLEMENT. Note de présentation AUTORITE DES NORMES COMPTABLES RÈGLEMENT N 2015-01 du 2 avril 2015 Relatif aux comptes des comités d entreprise, des comités centraux d entreprise et des comités interentreprises relevant de l article

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE ÉTATS DE SYNTHESE 1. Etat résumé de la situation financière consolidée 2. Etats résumés du résultat net et des gains et pertes

Plus en détail

LEXIQUE MICROFINANCE

LEXIQUE MICROFINANCE Microfinance et Développement Mali - CIDR LEXIQUE MICROFINANCE Actif (membre) Dans une CVECA, un membre actif est un membre ayant effectué au moins une opération de dépôt ou de crédit pendant une période

Plus en détail

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

France. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

Voir les notes annexes qui font partie intégrante des états consolidés.

Voir les notes annexes qui font partie intégrante des états consolidés. Comptes consolidés condensés du résultat et du résultat global pour les trois mois arrêtés le 31 Mars 2011 Non vérifiés (en milliers de dollars canadiens, sauf données par action) Notes 31 mars, 2011 31

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

Norme comptable internationale 20 Comptabilisation des subventions publiques et informations à fournir sur l aide publique 1

Norme comptable internationale 20 Comptabilisation des subventions publiques et informations à fournir sur l aide publique 1 Norme comptable internationale 20 Comptabilisation des subventions publiques et informations à fournir sur l aide publique 1 Champ d application 1 La présente norme doit être appliquée à la comptabilisation

Plus en détail

ETATS FINANCIERS COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES COMPTES COMBINES HISTORIQUES ET NOTES ANNEXES

ETATS FINANCIERS COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES COMPTES COMBINES HISTORIQUES ET NOTES ANNEXES ETATS FINANCIERS 2010 ETATS FINANCIERS COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES COMPTES COMBINES HISTORIQUES ET NOTES ANNEXES 2010 EDENRED COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES Compte de résultat pro forma p.2

Plus en détail

UE 6 Finance d entreprise Le programme

UE 6 Finance d entreprise Le programme UE 6 Finance d entreprise Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1. La valeur (15 heures)

Plus en détail

L'emploi public en Belgique

L'emploi public en Belgique L'emploi public en Belgique Conseil économique et social de la Région wallonne, 0 septembre 009 P. Bisciari Economiste DS.09.07.37_0-09-09.pptx Raisons de s'intéresser à l'emploi public Importance de l'emploi

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PARTIE I NOTIONS GÉNÉRALES PARTIE II LE BUDGET CHAPITRE I. LE BUDGET... 15 CHAPITRE II. LE BUDGET ET LA GESTION PUBLIQUE...

TABLE DES MATIÈRES PARTIE I NOTIONS GÉNÉRALES PARTIE II LE BUDGET CHAPITRE I. LE BUDGET... 15 CHAPITRE II. LE BUDGET ET LA GESTION PUBLIQUE... TABLE DES MATIÈRES PAGES Sommaire... 5 Introduction générale... 7 PARTIE I NOTIONS GÉNÉRALES CHAPITRE I. LE BUDGET... 15 CHAPITRE II. LE BUDGET ET LA GESTION PUBLIQUE... 16 SECTION 1. Autoriser... 16 SECTION

Plus en détail

INTEMA SOLUTIONS Inc.

INTEMA SOLUTIONS Inc. Intégration des technologies au marketing INTEMA SOLUTIONS Inc. États financiers Consolidés Intermédiaires (non vérifiés) Périodes de trois mois terminées les 31 mars 2009 et 2008 AVIS EXIGIBLES EN VERTU

Plus en détail

Instruments financiers : dispositions transitoires Chapitres SP 2601 et SP 3450. Septembre 2012 CCSP. Bases des conclusions

Instruments financiers : dispositions transitoires Chapitres SP 2601 et SP 3450. Septembre 2012 CCSP. Bases des conclusions Instruments financiers : dispositions transitoires Chapitres SP 2601 et SP 3450 Septembre 2012 CCSP AVANT-PROPOS La lettre de mise à jour n o 36 du Manuel de comptabilité de l ICCA pour le secteur public,

Plus en détail

Nouveautés. Salvia Financements 15.0

Nouveautés. Salvia Financements 15.0 Nouveautés Salvia Financements 15.0 Table des matières 1. Assistant de migration des natures 2.23...4 1.1 Objectif de l assistant migration des natures 2.23... 4 1.2 Comment activer l assistant de migration

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF. Texte adopté par l Assemblée nationale PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE

TABLEAU COMPARATIF. Texte adopté par l Assemblée nationale PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE 65 TABLEAU COMPARATIF Texte du projet de loi Texte adopté par l Assemblée nationale Propositions de la Commission PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE CONDITIONS GÉNÉRALES DE L ÉQUILIBRE FINANCIER

Plus en détail

LA LOLF - Les trois comptabilités

LA LOLF - Les trois comptabilités LA LOLF - Les trois comptabilités Suivre l autorisation et l exécution budgétaire Assurer la transparence de la situation financière de l Etat Mesurer le coût de chaque politique publique Comptabilité

Plus en détail

Institut des comptes nationaux. Comptes nationaux

Institut des comptes nationaux. Comptes nationaux Institut des comptes nationaux Comptes nationaux Comptes détaillés et tableaux 2014 Contenu de la publication Les comptes nationaux annuels détaillés de la Belgique sont élaborés selon les définitions

Plus en détail

Swiss GAAP RPC. Recommandations relatives à la présentation des comptes. www.pwc.ch

Swiss GAAP RPC. Recommandations relatives à la présentation des comptes. www.pwc.ch www.pwc.ch Swiss Recommandations relatives à la présentation des comptes Check-list relative à la publication des comptes consolidés et des comptes individuels Edition 2013 Introduction En Suisse, les

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Exercice 2005 SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE PREAMBULE 1 COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2005

Plus en détail

Aperçu méthodologique des comptes financiers de la Belgique

Aperçu méthodologique des comptes financiers de la Belgique Version intégrale Aperçu méthodologique des comptes financiers de la Belgique Les comptes financiers offrent un aperçu détaillé de l évolution des créances et des dettes financières entre les secteurs

Plus en détail

Crédit à la consommation Régi par la loi du 12 juin 1991

Crédit à la consommation Régi par la loi du 12 juin 1991 Crédit à la consommation Régi par la loi du 12 juin 1991 Prospectus n 8 Valable à partir du 01 février 2008 Les taux mentionnés dans ce prospectus sont repris à titre d exemple. Pour connaître les conditions

Plus en détail

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2003-03 du 2 octobre 2003 relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances (Avis n 2003-09 du 24 juin 2003 du compte rendu CNC)

Plus en détail

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Objectif 1 Une entité peut exercer des activités à l international de deux manières. Elle peut conclure des transactions

Plus en détail

Adoption des normes du CCSP. Première application par les organismes publics

Adoption des normes du CCSP. Première application par les organismes publics Adoption des normes du CCSP Première application par les organismes publics Gouvernement locaux mai 2011 Table des atières Page Introduction 1 Date de transition 1 Exemptions 1 Exceptions à l application

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES COMMENTAIRES GÉNÉRAUX SUR LES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS

TABLE DES MATIÈRES COMMENTAIRES GÉNÉRAUX SUR LES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS COMMENTAIRES GÉNÉRAUX SUR LES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS Application... 1 Normes comptables canadiennes pour les entreprises à capital fermé... 2 Applicabilité pour toutes les entreprises à capital fermé...

Plus en détail

Finances publiques. Année académique 2015-2016

Finances publiques. Année académique 2015-2016 Année académique 2015-2016 Benoît Bayenet Email : bbayenet@ulb.ac.be Site : http://www.bayenet.be 1 Chapitre II : Les finances de l Etat fédéral B. Les dépenses publiques Plan 1. Le budget général des

Plus en détail

10 ELEMENTS FINANCIERS

10 ELEMENTS FINANCIERS 10 ELEMENTS FINANCIERS Page Etats financiers consolidés 223 Notes annexes aux comptes consolidés 230 Rapport des Commissaires aux comptes sur les comptes consolidés 343 Comptes sociaux 345 Notes annexes

Plus en détail

Finlande. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Finlande. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE FRANCHE-COMTE 11 Avenue Elisée Cusenier 25 084 BESANCON CEDEX 9 COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2015

CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE FRANCHE-COMTE 11 Avenue Elisée Cusenier 25 084 BESANCON CEDEX 9 COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2015 CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE FRANCHE-COMTE 11 Avenue Elisée Cusenier 25 084 BESANCON CEDEX 9 COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2015 (Ayant fait l objet d un examen limité) Examinés par

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS EXERCICE 2013

COMPTES CONSOLIDÉS EXERCICE 2013 4 COMPTES CONSOLIDÉS EXERCICE 2013 1 Compte de résultat consolidé 2 2 État de résultat global consolidé 3 3 Bilan consolidé 4 4 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 5 Tableau de variation des capitaux

Plus en détail

Relatif aux documents de synthèse consolidés des entreprises relevant du Comité de la réglementation bancaire et financière

Relatif aux documents de synthèse consolidés des entreprises relevant du Comité de la réglementation bancaire et financière Règlement n 2000-04 du 4 juillet 2000 Relatif aux documents de synthèse consolidés des entreprises relevant du Comité de la réglementation bancaire et financière Le Comité de la réglementation comptable,

Plus en détail

COMPTES ANNUELS EN EUROS

COMPTES ANNUELS EN EUROS COMPTES ANNUELS EN EUROS Dénomination: Forme juridique: DE BOUCHE A OREILLE Association sans but lucratif Adresse: Verte Voie N : 13 Boîte: Code postal: 4890 Commune: Thimister-Clermont Pays: Belgique

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

BILAN CONSOLIDE ACTIF IMMOBILISE 6 605 2 009 4 596 3 960 CAPITAUX PROPRES DE L'ENSEMBLE 18 825 16 232

BILAN CONSOLIDE ACTIF IMMOBILISE 6 605 2 009 4 596 3 960 CAPITAUX PROPRES DE L'ENSEMBLE 18 825 16 232 GROUPE TRILOGIQ BILAN CONSOLIDE En KEuros ACTIF 30/09/2007 31/03/2007 PASSIF 30/09/2007 31/03/2007 Note Brut Amortis. Net Note Annexe et provisions Annexe ACTIF IMMOBILISE 6 605 2 009 4 596 3 960 CAPITAUX

Plus en détail

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Comptes non audités COMPTES CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Bilan Actif Montants en milliers d'euros Montants Amortissements Montants Montants Bruts et

Plus en détail

Code de conduite dans le cadre de la Loi du.. relative à diverses dispositions concernant le financement des petites et moyennes entreprises

Code de conduite dans le cadre de la Loi du.. relative à diverses dispositions concernant le financement des petites et moyennes entreprises Code de conduite dans le cadre de la Loi du.. relative à diverses dispositions concernant le financement des petites et moyennes entreprises 1 Préambule La Loi du relative à diverses dispositions concernant

Plus en détail

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013 Banque Zag Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation 31 décembre 2013 Le présent document présente les informations au titre du troisième pilier que la Banque Zag (la «Banque») doit communiquer

Plus en détail

La consolidation à une date ultérieure à la date d acquisition

La consolidation à une date ultérieure à la date d acquisition RÉSUMÉ DU MODULE 4 La consolidation à une date ultérieure à la date d acquisition Le module 4 porte sur l utilisation de la méthode de l acquisition pour comptabiliser et présenter les filiales entièrement

Plus en détail

Le management et la gestion de projets de développement selon la méthodologie GCP

Le management et la gestion de projets de développement selon la méthodologie GCP L Institut des Affaires Publiques L Institut des Affaires Publiques - I.A.P. ASBL est une Organisation Non Gouvernementale de Développement (ONGD) dont la mission est de répondre aux besoins des collectivités

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS 2014

COMPTES CONSOLIDÉS 2014 COMPTES CONSOLIDÉS 2014 Société anonyme au capital de 4 525 352,30 euros 6, Place colonel Bourgoin 75012 Paris 418 093 761 R.C.S. Paris www.hi-media.com COMPTES CONSOLIDÉS 2014 2 Sommaire NOTES SUR LES

Plus en détail

DEPARTEMENT DES INSTITUTIONS ET DES RELATIONS EXTERIEURES

DEPARTEMENT DES INSTITUTIONS ET DES RELATIONS EXTERIEURES DEPARTEMENT DES INSTITUTIONS ET DES RELATIONS EXTERIEURES Service des communes et des relations institutionnelles Autorité cantonale de surveillance des finances communales (ASFICO) RECOMMANDATIONS EN

Plus en détail

Norme comptable internationale 33 Résultat par action

Norme comptable internationale 33 Résultat par action Norme comptable internationale 33 Résultat par action Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire les principes de détermination et de présentation du résultat par action de manière à améliorer

Plus en détail

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009 Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009 Louvain-la-Neuve, le 18 mars 2010, 18h00 Information réglementée 1. CROISSANCE ET INVESTISSEMENTS Nous clôturons 2009 de manière contrastée. Tout d abord, les

Plus en détail

4Energy Invest présente ses résultats annuels pour la période de 12 mois clôturée au 31 décembre 2011

4Energy Invest présente ses résultats annuels pour la période de 12 mois clôturée au 31 décembre 2011 4Energy Invest présente ses résultats annuels pour la période de 12 mois clôturée au 31 décembre 2011 4Energy Invest, la société active dans le secteur des énergies renouvelables et de la valorisation

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 749 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 17 octobre 2011 PROJET DE LOI de finances rectificative pour 2011,

Plus en détail

COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS. Le bilan arrêté au 31/12/20n se présente synthétiquement de la façon suivante :

COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS. Le bilan arrêté au 31/12/20n se présente synthétiquement de la façon suivante : PRÉSENTATION DU TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE COURS À CONSULTER : 2. LA PRÉSENTATION GÉNÉRALE DES ÉTATS FINANCIERS NORME À CONSULTER : IAS 01 PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME À CONSULTER : IAS

Plus en détail

Rapport sur l exécution des budgets 2013 et 2014 en réponse à la décision du Conseil 2013/370

Rapport sur l exécution des budgets 2013 et 2014 en réponse à la décision du Conseil 2013/370 Rapport sur l exécution des budgets 2013 et 2014 en réponse à la décision du Conseil 2013/370 Mars 2014 Table des matières 1 Introduction... 4 2 Synthèse et conclusion... 5 3 Les prévisions macroéconomiques...

Plus en détail

DEMANDE DE BOURSES D ÉTUDES ANNÉE SCOLAIRE 2015-2016

DEMANDE DE BOURSES D ÉTUDES ANNÉE SCOLAIRE 2015-2016 DEMANDE DE BOURSES D ÉTUDES ANNÉE SCOLAIRE 2015-2016 Section 1 Identification des élèves à charge fréquentant le Collège et pour lesquels une bourse d études est demandée A- IDENTITÉ DE L ÉLÈVE Nom de

Plus en détail