Guide des réseaux convergents à lignes groupées SIP destiné aux responsables des TI. Document de présentation technique d Allstream

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide des réseaux convergents à lignes groupées SIP destiné aux responsables des TI. Document de présentation technique d Allstream"

Transcription

1 Guide des réseaux convergents à lignes groupées SIP destiné aux responsables des TI Document de présentation technique d Allstream

2 Table des matières Introduction 3 Architecture de réseau SIP 4 Avantages 5 Défis 5 Règles générales pour le calcul du RCI 7 En résumé 8 À propos d Allstream 8 2 Guide des réseaux convergents à lignes groupées SIP destiné aux responsables des TI

3 Introduction La convergence des réseaux de voix et des réseaux de données dans les environnements de communications des entreprises modernes s est amorcée il y a bientôt dix ans, au moment où les premiers systèmes de téléphonie IP pour la grande entreprise faisaient leur apparition sur le marché. L utilisation accrue des systèmes de téléphonie IP est une tendance qui se maintient, car de plus en plus d entreprises veulent profiter des nombreux avantages de ce type de convergence. Grâce aux PBX IP, possiblement combinés aux téléphones IP, les entreprises peuvent regrouper le trafic voix et données interne et l acheminer sur une seule infrastructure réseau, ce qui en réduit le coût et la complexité et permet de mettre en place de nouvelles applications et de nouveaux processus. Au cours des dernières années, la tendance à la convergence a pris de l ampleur et s est étendue aux liaisons de communications externes des réseaux d entreprise. Les lignes groupées SIP, aussi appelées «lignes groupées IP» par Allstream, permettent de relier un système téléphonique interne au monde extérieur, au moyen de liaisons de données et du protocole SIP (Session Initiation Protocol). Ainsi, le trafic téléphonique entrant et sortant d une entreprise peut emprunter la même infrastructure IP que les données, plutôt que des liaisons RTPC (réseau téléphonique public commuté) classiques, comme les lignes analogiques, BRI (interface à débit de base) ou PRI (interface à débit primaire). De plus, une entreprise qui dispose de plusieurs emplacements peut regrouper toute la connectivité voix et données en un lieu central et raccorder celui-ci au réseau du fournisseur de services au moyen de lignes groupées SIP. 3 Guide des réseaux convergents à lignes groupées SIP destiné aux responsables des TI

4 Architecture de réseau SIP Figure A Ce schéma montre un réseau d entreprise multi-emplacements dans lequel on a installé des PBX IP, sans cependant utiliser la convergence pour les liaisons externes. Figure B Le schéma montre le même réseau, une fois les liaisons voix et données regroupées et reliées à l extérieur au moyen de lignes groupées SIP et du service RPV IP à protocole MPLS d un fournisseur de services (Allstream, dans cet exemple). 4 Guide des réseaux convergents à lignes groupées SIP destiné aux responsables des TI

5 Avantages Les avantages de la convergence basée sur les lignes groupées SIP peuvent être majeurs. Nous ne donnons ici que les plus convaincants : k La réduction du coût des communications peut atteindre 40 %, par l élimination des coûteuses liaisons PRI et passerelles qui relient les PBX IP internes aux liaisons RTPC. k La gestion et le soutien des circuits sont concentrés dans un emplacement central, ce qui simplifie l exploitation et accroît les économies. k Les programmes de poursuite des activités sont améliorés, car le surcroît de capacité du réseau de données sert à acheminer les communications vocales. k La capacité du réseau peut facilement être augmentée ou réduite au moyen de procédures simples et peu coûteuses. Les lignes groupées SIP peuvent être ajoutées à raison d une voie à la fois, tandis que les circuits PRI classiques ne peuvent être ajoutés que par multiples de 23. k L entreprise profite d une présence internationale accrue puisqu il est possible d utiliser des numéros de téléphone ayant un indicatif régional correspondant à n importe quel lieu géographique. k La disponibilité du service et de l infrastructure de lignes groupées SIP facilite le déploiement d applications améliorant la productivité, comme les communications unifiées et l informatique en nuage. Défis Pour qu une entreprise puisse profiter de ces avantages, le responsable des TI ou du réseau doit considérer plusieurs facteurs pouvant avoir une incidence sur l adoption des lignes groupées SIP. 1. Préparation du réseau Le réseau de données de l entreprise est-il prêt à accepter l augmentation du trafic? La largeur de bande est-elle suffisante? Puisque le trafic téléphonique empruntera les mêmes liaisons que le trafic de données produit par les applications de l entreprise, les voies d acheminement des données vers l extérieur devront être réévaluées et il faudra possiblement augmenter leur capacité en conséquence. Heureusement, les technologies actuelles d accès aux données, notamment la technologie de RPV IP fondée sur le protocole MPLS, offrent une solution abordable et évolutive à ce type de problème. En effet, il est facile d obtenir d un fournisseur une capacité MPLS accrue, et ce, à un prix relativement bas si on le compare aux économies que la convergence au moyen de lignes groupées SIP permet de réaliser. 2. Certification du service de lignes groupées SIP Les services de lignes groupées SIP de nombreux fournisseurs ne sont pas tous certifiés comme étant compatibles avec les systèmes PBX d entreprise les plus courants. Ne pas tenir compte de cet aspect risque d entraîner de graves problèmes d incompatibilité ou de limiter la fonctionnalité. Les fournisseurs de services disposant généralement d une liste de PBX certifiés, il devrait être aisé pour les responsables du réseau de vérifier si le PBX de leur entreprise est compatible. Dans l incertitude, il est recommandé d effectuer un essai de compatibilité avant de s abonner au service. 5 Guide des réseaux convergents à lignes groupées SIP destiné aux responsables des TI

6 3. Interfonctionnement des PBX Les entreprises qui disposent de plus d un emplacement peuvent profiter grandement de la mise en œuvre des lignes groupées SIP et du regroupement de la totalité du trafic voix et données à un emplacement principal. Il faut cependant faire en sorte que les systèmes PBX installés à chaque emplacement puissent communiquer entre eux et s assurer d une transparence suffisante des fonctions pour bien desservir les utilisateurs reliés à des PBX différents. La communication entre les PBX est facilitée si tous les PBX acceptent la connectivité SIP du côté circuit ou encore le protocole QSIG, un protocole particulier qui facilite la transparence des fonctions entre les PBX. De nos jours, la plupart des PBX de calibre entreprise sont compatibles avec le protocole QSIG. 4. Poursuite des activités Étant donné que, dans un système basé sur des lignes groupées SIP, le trafic téléphonique est dirigé vers les circuits de données, la disponibilité des liaisons de données doit être comparable à celle des liaisons RTPC qu elles remplacent. Il est possible de satisfaire à cette exigence en s assurant que l accord sur le niveau de service (ANS) proposé par le fournisseur de services garantit une disponibilité suffisamment élevée. 5. Gestion et point de démarcation Dans les réseaux dotés de liaisons RTPC classiques, le point de démarcation entre le réseau du fournisseur de services et celui de l entreprise est bien défini et facile à identifier. Mais le point de démarcation est plus nébuleux dans le cas des lignes groupées SIP. Les responsabilités respectives des deux parties en ce qui concerne la gestion, la surveillance et le dépannage de la liaison doivent donc être précisées dès le départ. Or, la plupart des entreprises n ont pas le personnel spécialisé nécessaire pour exécuter efficacement toutes ces tâches. La meilleure solution consiste à s adresser à un fournisseur qui offre des forfaits de lignes groupées SIP comprenant la gestion et la surveillance. De cette façon, l intégrité et le fonctionnement continu du réseau seront assurés en tout temps par des professionnels. 6. Sécurité L utilisation de lignes groupées SIP peut exposer le système téléphonique d une entreprise à des attaques ciblant les adresses IP, par l entremise du circuit SIP. Pour s en prémunir, il est recommandé d installer à l extrémité du réseau un contrôleur de session en périphérie (SBC). Ce contrôleur protège le réseau contre les attaques de type déni de service et dissimule au monde extérieur la configuration interne du réseau. Le contrôleur exécute aussi d autres tâches importantes. Par exemple, il contribue à atténuer les problèmes liés à la traduction des adresses réseau (NAT) et fait en sorte que chaque appel soit acheminé à la destination prévue. 7. Aires de desserte Une entreprise voulant mettre en place des lignes groupées SIP à différents emplacements doit s assurer que le service de lignes groupées SIP est offert à tous ces endroits. La meilleure stratégie pour s assurer que toutes les succursales seront desservies également consiste à choisir un fournisseur de services d envergure nationale et de portée internationale. 8. Compression du signal Le signal téléphonique numérisé transmis sur les liaisons de données peut être comprimé afin de réduire au minimum la largeur de bande utilisée. L algorithme G.729 est l un des algorithmes de compression les plus efficaces actuellement. Le codage des données non comprimées est conforme à la norme G.711. Même si cet algorithme exige une plus grande largeur de bande, il offre en contrepartie une qualité téléphonique supérieure pour les interurbains et une meilleure compatibilité avec les applications particulières, comme la télécopie. Avant de choisir un fournisseur de lignes groupées SIP, il faut d abord s assurer qu il offre les options de codage G.711 et G Guide des réseaux convergents à lignes groupées SIP destiné aux responsables des TI

7 9. Service d urgence Avec la technologie IP, il est plus malaisé de repérer le lieu géographique de l appelant que dans le cas d un appel fait par le RTPC classique. Le fournisseur de services doit donc prendre des dispositions particulières pour que les appels soient dirigés vers le service d urgence le plus près. La meilleure façon de résoudre ce problème consiste à choisir un fournisseur de services capable d acheminer de façon appropriée les appels tant dans sa zone géographique qu à l extérieur. 10. Formation Comme c est le cas pour n importe quelle technologie, une mise en place réussie des lignes groupées SIP dépend de la présence d un personnel formé chargé de gérer le processus. S il est vrai qu un fournisseur qualifié peut aider le client à effectuer l installation, la gestion et la maintenance du service, le responsable du réseau doit néanmoins s assurer que l entreprise donne à ses employés la formation nécessaire pour bien comprendre la nouvelle technologie et ses répercussions sur le reste du réseau. Le présent document contient une liste des principaux aspects que le responsable du réseau doit envisager lorsqu il planifie l implantation de lignes groupées SIP dans un réseau d entreprise. Certains autres aspects propres à une installation particulière ou à un ensemble d exigences donné devront également être pris en considération. Il n en demeure pas moins que les avantages que procure la convergence voix-données au moyen des liaisons groupées SIP l emportent nettement sur les difficultés potentielles ou sur le coût d exécution. Règles générales pour le calcul du RCI Le présent document ne saurait se pencher sur le calcul détaillé du rendement sur le capital investi (RCI). En effet, l analyse des avantages intangibles liés à la hausse de la productivité, à l adoption d applications de communications unifiées et à l allègement des tâches de gestion est un travail relativement complexe. Toutefois, il est utile de décrire brièvement les éléments essentiels à examiner pour évaluer la principale source d économie : les répercussions des liaisons groupées SIP sur le coût mensuel des communications d une entreprise. Par exemple, une entreprise dont le système téléphonique est relié au réseau extérieur au moyen de liaisons RTPC doit tenir compte des données suivantes dans le calcul du RCI : k Le nombre total d interfaces PRI k Le coût mensuel d une interface PRI k Les taux d utilisation des interfaces PRI k Le nombre total de minutes d appels locaux par mois k Le nombre total de minutes d interurbains par mois k Le coût d une minute d appel local k Le coût moyen d une minute d interurbain k Les frais exigés par le fournisseur pour chaque voie de lignes groupées SIP supplémentaire k Les frais exigés par le fournisseur pour chaque unité de capacité de données supplémentaire (p. ex. MPLS) k Les gains à réaliser en raison de la réduction du nombre de PBX IP k La réduction des frais d exploitation en raison de la réduction du nombre d heures de travail consacrées à la gestion du réseau À partir de ces renseignements, il est possible de calculer ce qui suit : k Le coût mensuel actuel des communications (en utilisant le RTPC) k Le nombre de voies téléphoniques requises k La capacité MPLS supplémentaire requise 7 Guide des réseaux convergents à lignes groupées SIP destiné aux responsables des TI

8 D autres calculs permettent de déterminer ce qui suit : k Le coût mensuel du service de lignes groupées SIP k Le coût mensuel de la capacité MPLS supplémentaire requise k Le coût mensuel futur des communications (lignes groupées SIP et capacité MPLS supplémentaire) La différence entre le coût mensuel actuel des communications et le coût futur représente les économies nettes. Bien sûr, un calcul détaillé du RCI doit également tenir compte, d une part, des économies obtenues par l élimination des passerelles devenues superflues, et d autre part, du coût du contrôleur de session en périphérie (et peut-être de quelques autres composantes). Comme nous l avons déjà mentionné, un calcul détaillé du RCI déborde du cadre du présent document. En résumé La convergence de la voix et des données au moyen de lignes groupées SIP est une solution de réseautage avantageuse pour les entreprises, car elle permet de réaliser des économies substantielles, tout en offrant une souplesse et une productivité accrues, une réduction de la complexité et la capacité de mettre en œuvre des applications de communications unifiées et d informatique en nuage. Les responsables de réseaux et des services de TI qui envisagent l adoption de cette technologie doivent connaître les difficultés liées à sa mise en œuvre dans un réseau d entreprise. Tous ces défis peuvent cependant être surmontés au moyen de services et de technologies facilement accessibles. En fin de compte, les efforts des entreprises qui optent pour la technologie des lignes groupées SIP seront récompensés par des avantages indéniables. À propos d Allstream Allstream est le seul fournisseur à l échelle nationale qui travaille exclusivement auprès d une clientèle d affaires. Elle se concentre à aider ses clients à simplifier leurs activités de TI afin d améliorer la productivité, de maximiser le rendement et de contrôler les coûts. Ses solutions s appuient sur un réseau IP d envergure nationale, entièrement géré et sécurisé. Nous avons à cœur d offrir un service à la clientèle exemplaire dans l industrie et nous nous engageons à en répondre avec la Garantie de service Allstream. Allstream 200, rue Wellington Ouest Toronto (Ontario) M5V 3G2 Communiquez avec nous, visitez notre site ou suivez-nous: blog.allstream.com 8 Guide des réseaux convergents à lignes groupées SIP destiné aux responsables des TI MG_1010FR V2 11/14 MD Allstream Inc.

Protection du service de lignes groupées SIP aux fins de la poursuite des activités

Protection du service de lignes groupées SIP aux fins de la poursuite des activités Protection du service de lignes groupées SIP aux fins de la poursuite des activités Document de présentation technique d Allstream 1 Table des matières L importance des lignes groupées SIP 1 La question

Plus en détail

Solution de téléphonie IP convergente d Allstream

Solution de téléphonie IP convergente d Allstream Solution de téléphonie IP convergente d Allstream Solution de lignes groupées IP Document de présentation technique 1 Table des matières Introduction 1 Lignes d accès classiques : un bref survol 1 Lignes

Plus en détail

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0 Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 (SGQRI 008-03, multimédia : capsules d information et de sensibilisation vidéo) afin d

Plus en détail

Commentaires de la Banque Nationale

Commentaires de la Banque Nationale Commentaires de la Banque Nationale Livre blanc de l OCRCVM Modifications apportées aux règles concernant l obligation de mise à niveau des compétences et le versement direct de commissions Le 29 avril

Plus en détail

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires A COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Dix-septième réunion Point 3.1 de l ordre du jour provisoire EBPBAC17/INF./2 17 janvier 2013 Étude des coûts de l administration

Plus en détail

Meilleures pratiques de déploiement alliant communications unifiées et lignes groupées SIP

Meilleures pratiques de déploiement alliant communications unifiées et lignes groupées SIP Meilleures pratiques de déploiement alliant communications unifiées et lignes groupées SIP Document de présentation technique d Allstream 1 Table des matières Détermination et maximisation adéquates des

Plus en détail

Service de reproduction en nuage d Allstream. Solution clés en main de poursuite des activités et de reprise après sinistre

Service de reproduction en nuage d Allstream. Solution clés en main de poursuite des activités et de reprise après sinistre Service de reproduction en nuage d Allstream Solution clés en main de poursuite des activités et de reprise après sinistre Service de reproduction en nuage d Allstream De nos jours, dans un contexte d

Plus en détail

RAPPEL PLAN DE CONTINUITÉ D ACTIVITÉ ENTRÉE EN VIGUEUR DE L ARTICLE 3012

RAPPEL PLAN DE CONTINUITÉ D ACTIVITÉ ENTRÉE EN VIGUEUR DE L ARTICLE 3012 Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE Le 10 août 2005 RAPPEL PLAN

Plus en détail

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS P L A C E M E N T S M O N D I A U X S U N L I F E GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS UN REGARD NOUVEAU. UNE APPROCHE ORIGINALE. MAXIMISEZ V O S RENDEMENTS GRÂCE À UNE A P P R O C H E ORIGINALE À

Plus en détail

Repoussez les limites de la collaboration avec le modèle UCaaS

Repoussez les limites de la collaboration avec le modèle UCaaS Repoussez les limites de la collaboration avec le modèle UCaaS Une analyse en profondeur des solutions de collaboration dans le nuage destinées aux entreprises Modèle UCaaS : Communications unifiées en

Plus en détail

Principe de fonctionnement. Les avantages des Lignes Fixes de Réseaux Info

Principe de fonctionnement. Les avantages des Lignes Fixes de Réseaux Info Les lignes fixes par Réseaux Info vous permettent de raccorder votre PABX / IPBX (T0/T2, Trunk SIP), ainsi que vos équipements analogiques tels que les fax, les alarmes, les TPE, etc. Vous bénéficiez d

Plus en détail

ROGERS VOUS OFFRE LA VITESSE, LA PUISSANCE ET LA FIABILITÉ DE LA FIBRE OPTIQUE.

ROGERS VOUS OFFRE LA VITESSE, LA PUISSANCE ET LA FIABILITÉ DE LA FIBRE OPTIQUE. ROGERS VOUS OFFRE LA VITESSE, LA PUISSANCE ET LA FIABILITÉ DE LA FIBRE OPTIQUE. SOLUTIONS D AFFAIRES ROGERS En optant pour Solutions d affaires Rogers, vous profitez d une collaboration continue avec notre

Plus en détail

La communication adaptée à votre entreprise

La communication adaptée à votre entreprise La communication adaptée à votre entreprise Un guide d achat interactif avec 6 questions à vous poser ou à poser à votre fournisseur avant de vous lancer dans un projet de voix sur IP 1 Que propose ce

Plus en détail

Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques *

Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques * Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques * S. Michael Chapman, Directeur Aide à l emploi Division TEACCH Philosophie générale du programme Lorsque les personnes

Plus en détail

Visez le ciel grâce. aux services en nuage SURF. Guide pratique de Rogers sur les services en nuage et votre entreprise

Visez le ciel grâce. aux services en nuage SURF. Guide pratique de Rogers sur les services en nuage et votre entreprise Visez le ciel grâce aux services en nuage Guide pratique de Rogers sur les services en nuage et votre entreprise Visez le ciel grâce aux services en nuage... 01 L histoire et l évolution des services en

Plus en détail

Préambule. Si vous : ce livre blanc vous est alors destiné!

Préambule. Si vous : ce livre blanc vous est alors destiné! Préambule Si vous : dirigez une entreprise êtes chargé de l équipement de votre société êtes professionnel du secteur informatique & télécoms vous intéressez à la téléphonie d entreprise ce livre blanc

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R F.1104. (Question UIT-R 125/9) a) que l'uit-t a réalisé des études sur le RNIS et a élaboré des Recommandations en la matière;

RECOMMANDATION UIT-R F.1104. (Question UIT-R 125/9) a) que l'uit-t a réalisé des études sur le RNIS et a élaboré des Recommandations en la matière; Rec. UIT-R F.1104 1 RECOMMANDATION UIT-R F.1104 CARACTÉRISTIQUES DES SYSTÈMES RADIOÉLECTRIQUES POINT À MULTIPOINT UTILISÉS POUR LA CONNEXION RNIS DANS LA PORTION DE QUALITÉ LOCALE DU RÉSEAU (Question UIT-R

Plus en détail

Solutions de chiffrement réseau de SafeNet

Solutions de chiffrement réseau de SafeNet Solutions de chiffrement réseau de SafeNet Les chiffreurs SafeNet de réseaux haut débit allient des performances inégalées à une grande facilité d intégration et de gestion Solution d isolement et de chiffrement

Plus en détail

Garder le contact AVEC VOTRE ÉQUIPE EN TEMPS RÉEL

Garder le contact AVEC VOTRE ÉQUIPE EN TEMPS RÉEL Garder le contact AVEC VOTRE ÉQUIPE EN TEMPS RÉEL Guide pratique sur la formation et la gestion d une équipe virtuelle Guide pratique sur la formation et la gestion d une équipe virtuelle... 01 Comprendre

Plus en détail

Projet sur les compétences institutionnelles de l OCRCVM

Projet sur les compétences institutionnelles de l OCRCVM Avis administratif Généralités Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Détail Formation Haute direction Inscription Institutions Opérations Pupitre de négociation Personne-ressource

Plus en détail

Vérification des Plans de reprises après sinistre des SGI

Vérification des Plans de reprises après sinistre des SGI Vérification des Plans de reprises après sinistre des SGI Vérification interne 378-1-615 29 avril 2009 TABLE DES MATIÈRES RÉSUMÉ... II 1.0 INTRODUCTION...5 2.0 OBJECTIFS ET PORTÉE DE LA VÉRIFICATION...7

Plus en détail

Pilier 3 des normes de Bâle II Règles de transparence applicables à la Fiducie de la Financière Sun Life inc.

Pilier 3 des normes de Bâle II Règles de transparence applicables à la Fiducie de la Financière Sun Life inc. Pilier 3 des normes de Bâle II Règles de transparence applicables à la Fiducie de la Financière Sun Life inc. Introduction Les normes de Bâle II constituent un accord international sur les fonds propres

Plus en détail

Externalisation de la fonction finance et comptabilité

Externalisation de la fonction finance et comptabilité Externalisation de la fonction finance et comptabilité OUTIL DE GESTION Eric Krell Quel est l enjeu? L externalisation de la fonction finance et comptabilité a considérablement évolué ces dernières années,

Plus en détail

LE CONCEPT DE L EXPLOITATION IMPLANTÉ AU MTQ ET LE PROGICIEL DÉVELOPPÉ À L APPUI DE LA PRISE DE DÉCISION EN ENTRETIEN ESTIVAL DES ROUTES

LE CONCEPT DE L EXPLOITATION IMPLANTÉ AU MTQ ET LE PROGICIEL DÉVELOPPÉ À L APPUI DE LA PRISE DE DÉCISION EN ENTRETIEN ESTIVAL DES ROUTES LE CONCEPT DE L EXPLOITATION IMPLANTÉ AU MTQ ET LE PROGICIEL DÉVELOPPÉ À L APPUI DE LA PRISE DE DÉCISION EN ENTRETIEN ESTIVAL DES ROUTES Philippe Veillette, ing. Anne Baril, ing. Ministère des Transports

Plus en détail

APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE

APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE OFFICE D'INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSIONS DU SECTEUR PUBLIC (INVESTISSEMENTS PSP) APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE Le 13 novembre 2014 Introduction Le maintien d une culture axée sur la conscience

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/10/6 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 SEPTEMBRE 2012 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Dixième session Genève, 12 16 novembre 2012 RAPPORT D ÉVALUATION DU PROJET RELATIF

Plus en détail

COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE

COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE Alerte info COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE JANVIER 2016 Préparation des informations à fournir sur la situation de trésorerie et les sources de financement dans le rapport de gestion Pour

Plus en détail

C O N S U L T AT I O N P U B L I Q U E. Mai 2008

C O N S U L T AT I O N P U B L I Q U E. Mai 2008 C O N S U L T AT I O N P U B L I Q U E Mai 2008 Convention relative à l installation, la gestion et la maintenance de lignes a très haut débit en fibre optique dans l immeuble Projet soumis à consultation

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

4.04 Division des politiques et des services de protection du consommateur

4.04 Division des politiques et des services de protection du consommateur Chapitre 4 Section Ministère des Services aux consommateurs et aux entreprises 4.04 Division des politiques et des services de protection du consommateur (Suivi des vérifications de l optimisation des

Plus en détail

Audit de la sécurité ministérielle. Rapport d audit

Audit de la sécurité ministérielle. Rapport d audit Rapport d audit Mars 2015 TABLE DES MATIÈRES Sommaire... 3 Points examinés... 3 Importance de l audit... 3 Constatations... 3 Contexte... 4 Objectif... 5 Portée... 5 Méthodologie... 5 Énoncé d assurance...

Plus en détail

Services. d entretien TI

Services. d entretien TI Services d entretien TI 1986 Année de fondation 3 000+ Clients dans plus de 70 pays MAINTENIR Comme partie intégrante de ses solutions TI, Hypertec Systèmes offre une grande variété de services d'entretien

Plus en détail

SERVICES. Distribution de licences logicielles et gestion des droits livrés dans le Cloud et conçus pour le Cloud

SERVICES. Distribution de licences logicielles et gestion des droits livrés dans le Cloud et conçus pour le Cloud SERVICES Distribution de licences logicielles et gestion des droits livrés dans le Cloud et conçus pour le Cloud L industrie du logiciel face aux défis du Cloud Les entreprises ont rapidement réalisé la

Plus en détail

Service d installation personnalisée de HP Services d assistance à la clientèle par événement HP

Service d installation personnalisée de HP Services d assistance à la clientèle par événement HP Service d installation personnalisée de HP Services d assistance à la clientèle par événement HP Données techniques Ce service permet de bénéficier d une installation, d une reconfiguration ou d une installation

Plus en détail

COMMENTLES CASCPRODIGUENT

COMMENTLES CASCPRODIGUENT COMMENTLES CASCPRODIGUENT DESSOI NS: Mi seàj oursurl amél i oraon del aqual i tépourl espaents Comment les CASC prodiguent des soins : Mise à jour sur l amélioration de la qualité pour les patients Mise

Plus en détail

Projet de stratégie financière pour l OMS

Projet de stratégie financière pour l OMS CONSEIL EXÉCUTIF EB136/36 Cent trente-sixième session 24 décembre 2014 Point 12.1 de l ordre du jour provisoire Projet de stratégie financière pour l OMS Rapport du Secrétariat 1. En mai 2014, la Soixante-Septième

Plus en détail

Chapitre 7 Ministère des Transports et de l Infrastructure. Approvisionnement en bitume prémélangé. Contenu

Chapitre 7 Ministère des Transports et de l Infrastructure. Approvisionnement en bitume prémélangé. Contenu Approvisionnement en bitume prémélangé Chapitre 7 Ministère des Transports et de l Infrastructure Approvisionnement en bitume prémélangé Contenu Pourquoi nous avons choisi ce projet...... 293 Contexte

Plus en détail

Politique du CCPA sur : la certification des programmes d éthique animale et de soins aux animaux

Politique du CCPA sur : la certification des programmes d éthique animale et de soins aux animaux Canadian Council on Animal Care Conseil canadien de protection des animaux Politique du CCPA sur : la certification des programmes d éthique animale et de soins aux animaux Date de publication : janvier

Plus en détail

PROJET SUR L HÉRITAGE DES DOCUMENTS DES ACTIVITÉS OPÉRATIONNELLES PLAN GÉNÉRIQUE ET MODÈLE DE RESSOURCES APERÇU

PROJET SUR L HÉRITAGE DES DOCUMENTS DES ACTIVITÉS OPÉRATIONNELLES PLAN GÉNÉRIQUE ET MODÈLE DE RESSOURCES APERÇU PROJET SUR L HÉRITAGE DES DOCUMENTS DES ACTIVITÉS OPÉRATIONNELLES PLAN GÉNÉRIQUE ET MODÈLE DE RESSOURCES APERÇU TABLE DES MATIÈRES 1 Introduction... 3 2 Projet sur l'héritage des documents des activités

Plus en détail

Programme de la carte Visa Approvisionnement

Programme de la carte Visa Approvisionnement Programme de la carte Visa Approvisionnement LA CARTE VISA APPROVISIONNEMENT EST IDÉALE POUR LES ENTREPRISES AYANT : des ventes annuelles ou un budget d exploitation de plus de 10 millions de dollars plus

Plus en détail

Système d information : Maximiser le retour sur investissement

Système d information : Maximiser le retour sur investissement Améliorer le contrôle interne Système d information : Maximiser le retour sur investissement LAURA FREDERICK, CONSULTANTE EN TI ET GESTION DU CHANGEMENT, ECHANGE, LLC, (MARS 2002) WWW.GLOBALECHANGE.COM

Plus en détail

Une collectivité sûre, c est l affaire de tout le monde PPSCI 1968 GUIDE D ADMINISTRATION DE PARENTS-SECOURS POUR ENTREPRISES

Une collectivité sûre, c est l affaire de tout le monde PPSCI 1968 GUIDE D ADMINISTRATION DE PARENTS-SECOURS POUR ENTREPRISES Une collectivité sûre, c est l affaire de tout le monde PPSCI 1968 GUIDE D ADMINISTRATION DE PARENTS-SECOURS POUR ENTREPRISES Programme Parents-Secours du Canada inc. Janvier 2003 Section 1 Page 1 Ressources

Plus en détail

Programme Communautés rurales branchées Portrait et perspectives

Programme Communautés rurales branchées Portrait et perspectives Portrait et perspectives Colloque TI Cultiver le numérique Drummondville, 31 janvier 2013 Daniel Roberge Directeur de l économie numérique Plan de la présentation Contexte Programme Communautés rurales

Plus en détail

NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS.

NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS. SERVICES VOIX EASY PHONE NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS. Pour vous aussi, le téléphone de votre lieu de travail fait sans doute partie des moyens de

Plus en détail

NIMP n 7 SYSTÈME DE CERTIFICATION À L'EXPORTATION (1997)

NIMP n 7 SYSTÈME DE CERTIFICATION À L'EXPORTATION (1997) NIMP n 7 NORMES INTERNATIONALES POUR LES MESURES PHYTOSANITAIRES NIMP n 7 SYSTÈME DE CERTIFICATION À L'EXPORTATION (1997) Produit par le Secrétariat de la Convention internationale pour la protection des

Plus en détail

Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/PFA/5/1

Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/PFA/5/1 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/PFA/5/1 Section du programme, du budget et de l administration Segment du programme, du budget

Plus en détail

Introduction. Aperçu de la Loi

Introduction. Aperçu de la Loi Avis de projet de modification du Règlement 329/04 pris en application de la Loi de 2004 sur la protection des renseignements personnels sur la santé précisant le pouvoir de Cybersanté Ontario, à titre

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Audit interne de la gestion de documents au moyen de la mise en œuvre de PROxI.

Bureau du vérificateur général du Canada. Audit interne de la gestion de documents au moyen de la mise en œuvre de PROxI. Bureau du vérificateur général du Canada Audit interne de la gestion de documents au moyen de la mise en œuvre de PROxI Juillet 2014 Revue des pratiques et audit interne Sa Majesté la Reine du Chef du

Plus en détail

Logiciel de gestion de la main-d œuvre

Logiciel de gestion de la main-d œuvre Logiciel de gestion de la main-d œuvre Logiciel de gestion de la main-d œuvre GoalPost Le logiciel de gestion de la main-d œuvre GoalPost d Intelligrated procure des renseignements sur demande pour évaluer,

Plus en détail

Institut des biens immobiliers du Canada Série des petits déjeuners avec conférenciers invités

Institut des biens immobiliers du Canada Série des petits déjeuners avec conférenciers invités Institut des biens immobiliers du Canada Série des petits déjeuners avec conférenciers invités Travailler ensemble: les manières dont TPSGC, Service partagés Canada et Industrie Canada obtiennent des résultats

Plus en détail

Pour bâtir votre avenir financier. Services de gestion de portefeuille discrétionnaire

Pour bâtir votre avenir financier. Services de gestion de portefeuille discrétionnaire Pour bâtir votre avenir financier Services de gestion de portefeuille discrétionnaire Le chemin vers vos objectifs Une approche personnalisée pour accéder à l indépendance financière. 2 3 4 Service de

Plus en détail

Approbation du modèle de tarification applicable à la réglementation des marchés de titres de créance

Approbation du modèle de tarification applicable à la réglementation des marchés de titres de créance Avis administratif Avis d approbation Destinataires à l interne: Finances Haute direction Personne-ressource : Keith Persaud Premier vice-président aux finances et à l administration 416 865-3022 kpersaud@iiroc.ca

Plus en détail

La sélection d un expert-conseil

La sélection d un expert-conseil Annexe 4 La sélection d un expert-conseil Lignes directrices relatives à la sélection d un expert-conseil Bien choisir un expert-conseil n est pas une tâche facile, mais il peut être bénéfique de prendre

Plus en détail

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Les répercussions pour le secteur de la construction Mars 2015 L International Accounting Standards Board (IASB) et le Financial Accounting

Plus en détail

B8 Questions courantes et émergentes chez Service Canada. Représentants de Service Canada

B8 Questions courantes et émergentes chez Service Canada. Représentants de Service Canada B8 Questions courantes et émergentes chez Service Canada Représentants de Service Canada Les enjeux actuels et nouveaux Présenté par: Service Canada Sujets Direction générale des services d Intégrité Changements

Plus en détail

Programme d assurances CPE

Programme d assurances CPE En partenariat avec 2016-03-31 Table des matières Le contexte...3 Perspective de lancement d un nouveau programme d assurances CPE...4 Nos exigences...4 L alternative proposée par Lussier Dale Parizeau...5

Plus en détail

Vous pouvez compter sur nous. Pour répondre à vos plaintes

Vous pouvez compter sur nous. Pour répondre à vos plaintes Vous pouvez compter sur nous Pour répondre à vos plaintes Table des matières Étape 1 Adressez-vous d abord à votre représentant de la HSBC... 1 Étape 2 Communiquez avec le bureau des relations avec les

Plus en détail

Au-delà de la conformité. L excellence des données sur les risques comme moyen de se démarquer

Au-delà de la conformité. L excellence des données sur les risques comme moyen de se démarquer Au-delà de la conformité L excellence des données sur les risques comme moyen de se démarquer Cette page a été intentionnellement laissée en blanc. Les nouvelles règles sur l agrégation des données sur

Plus en détail

Normes d accessibilité pour les services à la clientèle Mai 2011

Normes d accessibilité pour les services à la clientèle Mai 2011 Normes pour les services à la clientèle Mai 2011 Commission de révision des paiements effectués aux médecins Secrétariat des conseils de santé Plan de formation Membres (onglet 6) Le présent document doit

Plus en détail

GROUPE CONSULTATIF TECHNIQUE SUR LES DOCUMENTS DE VOYAGE LISIBLES À LA MACHINE QUINZIÈME RÉUNION. Montréal, 17 21 mai 2004

GROUPE CONSULTATIF TECHNIQUE SUR LES DOCUMENTS DE VOYAGE LISIBLES À LA MACHINE QUINZIÈME RÉUNION. Montréal, 17 21 mai 2004 TAG-MRTD/15-WP/17 27/4/04 GROUPE CONSULTATIF TECHNIQUE SUR LES DOCUMENTS DE VOYAGE LISIBLES À LA MACHINE QUINZIÈME RÉUNION Montréal, 17 21 mai 2004 Point 2 : Rapport du Groupe de travail sur le contenu

Plus en détail

ISO 9000 Choisir et appliquer

ISO 9000 Choisir et appliquer ISO 9000 Choisir et appliquer ISO en bref L ISO est l Organisation internationale de normalisation. Elle est composée des organismes nationaux de normalisation de pays grands et petits, industrialisés

Plus en détail

APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS

APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS POUR L ÉVALUATION D IMPACT DU PROGRAMME NATIONAL LEADERSHIP DE SERVICE 1. L Arche, qu est-ce que c est? ; «L'Arche rassemble des personnes, avec et sans déficience

Plus en détail

ALLSTREAM : PLAN POUR UN SERVICE À LA CLIENTÈLE ACCESSIBLE

ALLSTREAM : PLAN POUR UN SERVICE À LA CLIENTÈLE ACCESSIBLE 1. Notre engagement ALLSTREAM : PLAN POUR UN SERVICE À LA CLIENTÈLE ACCESSIBLE Allstream Inc. et ses filiales/divisions (y compris les Communications unifiées/solutions Delphi Corp.; collectivement désignées

Plus en détail

APERÇU GÉNÉRAL DE VOTRE JUMELAGE MÉDECINE FAMILIALE/ MÉDECINE D URGENCE DE 2016 CANDIDATS

APERÇU GÉNÉRAL DE VOTRE JUMELAGE MÉDECINE FAMILIALE/ MÉDECINE D URGENCE DE 2016 CANDIDATS APERÇU GÉNÉRAL DE VOTRE JUMELAGE MÉDECINE FAMILIALE/ MÉDECINE D URGENCE DE 2016 CANDIDATS TABLE DES MATIÈRES L année du jumelage de médecine familiale/médecine d urgence aperçu général...1 L algorithme

Plus en détail

Examen des pratiques de gestion du risque d atteinte à la réputation Principes, observations et prochaines étapes

Examen des pratiques de gestion du risque d atteinte à la réputation Principes, observations et prochaines étapes Examen des pratiques de gestion du risque Principes, observations et prochaines étapes Contexte Le présent document n est pas une ligne directrice. Il a pour objet de communiquer les principes de base

Plus en détail

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour

Plus en détail

Révisions ISO Livre blanc

Révisions ISO Livre blanc Révisions ISO ISO Revisions Révisions ISO Livre blanc Quelle est la différence entre une approche procédure et une approche processus? Aborder le changement Processus vs procédures : Qu est-ce que cela

Plus en détail

Vers un Nouveau Mode Opératoire des Systèmes Bancaires. 1. Introduction

Vers un Nouveau Mode Opératoire des Systèmes Bancaires. 1. Introduction Vers un Nouveau Mode Opératoire des Systèmes Bancaires 1. Introduction Augmenter les revenus et réduire les coûts opérationnels représentent pour toute société deux moyens d augmenter leur profitabilité.

Plus en détail

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE 4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile (Suivi de la section 3.10 du Rapport annuel 2001) CONTEXTE Le

Plus en détail

Approbations et relations entre contrôleurs de domaines dans un réseau étendu.

Approbations et relations entre contrôleurs de domaines dans un réseau étendu. NOTE DE SYNTHESE : Approbations et relations entre contrôleurs de domaines dans un réseau étendu. Page 1 sur 21 Sommaire Présentation de l entreprise :... 3 Son histoire:... 3 Infrastructure technique

Plus en détail

Système de management intégré pour le secteur des services : l expérience d une banque russe

Système de management intégré pour le secteur des services : l expérience d une banque russe Système de management intégré pour le secteur des services : l expérience d une banque russe par Valentin Nikonov Cet article présente un modèle de système de management intégré pour les entreprises de

Plus en détail

Le programme de distribution

Le programme de distribution Le programme de distribution Ce document décrit en bref les concepts de la distribution de solutions de Management de Flotte (AVL) produits par GPS4NET. Les informations présentées ont un caractère purement

Plus en détail

Les affaires électroniques au service de votre entreprise

Les affaires électroniques au service de votre entreprise Les affaires électroniques au service de votre entreprise En quoi consistent les affaires électroniques? Lorsqu on évoque la notion d affaires électroniques, on pense souvent aux sites Web, qu ils soient

Plus en détail

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART Ressources au service du représentant Primerica Table des matières Pour les clients qui n ont pas bénéficié d une analyse des besoins

Plus en détail

Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD. et aux prêts placement de la Banque Manuvie

Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD. et aux prêts placement de la Banque Manuvie Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD et aux prêts placement de la Banque Manuvie LA COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE MANUFACTURERS Tirez le maximum de vos placements

Plus en détail

Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme d études du Manitoba

Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme d études du Manitoba Enseignement postsecondaire et Alphabétisation Éducation Entreprenariat, Formation professionnelle et Commerce Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme

Plus en détail

Directives pour le contrôle interne Association suisse des banquiers (ASB) Juin 2002

Directives pour le contrôle interne Association suisse des banquiers (ASB) Juin 2002 Directives pour le contrôle interne Association suisse des banquiers (ASB) Juin 2002 2 Table des matières Préambule 3 I. Définition, objectifs et délimitation 4 II. Surveillance par le management et culture

Plus en détail

Édition n 16 : Opérations de couverture

Édition n 16 : Opérations de couverture www.bdo.ca CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 16 : Opérations de couverture Les normes IFRS et les PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur

Plus en détail

Plan pour la sécurité de l aviation dans le monde

Plan pour la sécurité de l aviation dans le monde Plan pour la sécurité de l aviation dans le monde Faits saillants Étant donné que, d après les prévisions, la croissance du trafic aérien doublera au cours des 15 prochaines années, il faut s occuper proactivement

Plus en détail

Note Technique. Connexion à un réseau externe Internet / LAN / WAN / ADSL

Note Technique. Connexion à un réseau externe Internet / LAN / WAN / ADSL Note Technique Connexion à un réseau externe Internet / LAN / WAN / ADSL Date de Révision Septembre 2005 Application VT200-N, VT100-N et Supervisor 1. Objet Cette note permet de faciliter l information

Plus en détail

Infrastructure publique liée à la mobilité électrique

Infrastructure publique liée à la mobilité électrique Infrastructure publique liée à la mobilité électrique Règlement grand-ducal du 3 décembre 2015 relatif à l'infrastructure publique liée à la mobilité électrique. Règlement grand-ducal du 3 décembre 2015

Plus en détail

SERVICES PROFESSIONNELS POUR LA CONCEPTION ET SURVEILLANCE DES TRAVAUX D AQUEDUC DE LA RUE TREMBLAY À LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY

SERVICES PROFESSIONNELS POUR LA CONCEPTION ET SURVEILLANCE DES TRAVAUX D AQUEDUC DE LA RUE TREMBLAY À LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY SERVICES PROFESSIONNELS POUR LA CONCEPTION ET SURVEILLANCE DES TRAVAUX D AQUEDUC DE LA RUE TREMBLAY À LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY SP-14-174 La Ville de Châteauguay demande des soumissions pour des services

Plus en détail

CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL. Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales

CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL. Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales La Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales est un projet du Conseil canadien de développement

Plus en détail

2 pts 4 pts. 4 pts 4 pts 2 pts. 2 pts. 2 pts 1 pt. 30 pts 4 pts 4 pts 4 pts 2.2. 2 pts 3 pts. 3 pts/exp. 3 pts

2 pts 4 pts. 4 pts 4 pts 2 pts. 2 pts. 2 pts 1 pt. 30 pts 4 pts 4 pts 4 pts 2.2. 2 pts 3 pts. 3 pts/exp. 3 pts TERMES DE REFERENCE Recrutement d'un consultant (cabinet) pour la réalisation d un Audit Informatique et d un Schéma Directeur de l Information, puis l élaboration d un cahier de charges en vue de la mise

Plus en détail

COMPETENCE INFRASTRUCTURES DE CHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES

COMPETENCE INFRASTRUCTURES DE CHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES COMPETENCE INFRASTRUCTURES DE CHARGE POUR VEHICULES ELECTRIQUES Compétence exercée conformément à l article 3.4 des statuts du SDEC Energie autorisés par arrêté inter préfectoral en date du 4 mars 2014

Plus en détail

Bureau de. l ombudsman. Rapport annuel 2010. Un message de Don Moffatt, ombudsman À votre écoute Améliorer votre expérience À votre service

Bureau de. l ombudsman. Rapport annuel 2010. Un message de Don Moffatt, ombudsman À votre écoute Améliorer votre expérience À votre service Bureau de l ombudsman Rapport annuel 2010 Un message de Don Moffatt, ombudsman À votre écoute Améliorer votre expérience À votre service Un message de Don Moffatt, ombudsman Constitué le 25 juillet 2009,

Plus en détail

DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE

DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE Rôle du conseil d administration Le conseil est chargé de la gérance générale de la Société et chaque administrateur doit agir au mieux des

Plus en détail

INTERNE ET EXTERNE Document de communication sur le financement de contrepartie et la volonté de payer

INTERNE ET EXTERNE Document de communication sur le financement de contrepartie et la volonté de payer Document de communication sur le financement de contrepartie et la volonté de payer Juillet 2014 Sommaire 1 2 3 4 5 Présentation du financement de contrepartie et de la volonté de payer Critères d admissibilité

Plus en détail

Solutions novatrices d éclairage urbain

Solutions novatrices d éclairage urbain Solutions novatrices d éclairage urbain Une nouvelle gamme de produits et systèmes de contrôle pour une performance d éclairage supérieure, efficace et rentable Découvrez nos solutions novatrices d éclairage

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

GUIDE D ACHAT DU GAZ NATUREL AU MANITOBA

GUIDE D ACHAT DU GAZ NATUREL AU MANITOBA COMPRENDRE VOTRE APPROVISIONNEMENT EN GAZ NATUREL Au Manitoba, à titre de consommateur de gaz naturel, vous avez plusieurs options à votre disposition en matière d achat de gaz naturel pour votre domicile

Plus en détail

POLITIQUE 5.7 PROGRAMMES DE VENTE OU D ACHAT LES PROPRIÉTAIRES DE PETITS LOTS D ACTIONS

POLITIQUE 5.7 PROGRAMMES DE VENTE OU D ACHAT LES PROPRIÉTAIRES DE PETITS LOTS D ACTIONS POLITIQUE 5.7 PROGRAMMES DE VENTE OU D ACHAT POUR Champ d application de la politique Les porteurs de moins qu un lot régulier (les «porteurs de lots irréguliers») qui désirent vendre leurs actions ou

Plus en détail

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Affaires autochtones et Développement du Nord Canada Stratégie d'emploi pour les jeunes des Premières Nations et les jeunes Inuits - Programme connexion compétences Lignes directrices nationales 2012-2013

Plus en détail

Éléments de corrigé Pharmacie Decury Barème

Éléments de corrigé Pharmacie Decury Barème L'usage de la calculatrice est autorisé conformément à la circulaire n 99-186 du 16/11/1999. Il doit s'agir d'une «calculatrice de poche à fonctionnement autonome sans imprimante et sans aucun moyen de

Plus en détail

ZETTLER Identification des personnes

ZETTLER Identification des personnes INFORMATION DE PRODUIT ZETTLER Identification des personnes Medicall 800 pour maisons de repos et maisons de retraite médicalisées Aperçu des caractéristiques de ZETTLER Medicall 800 : Identification des

Plus en détail

Plan d activités de 2015-16

Plan d activités de 2015-16 Plan d activités de 2015-16 Introduction Le vérificateur général du Nouveau-Brunswick (VGNB) est un bureau indépendant qui sert l Assemblée législative du Nouveau-Brunswick. La vérificatrice générale aide

Plus en détail

Garantir la qualité et la disponibilité des services métier fournis à vos clients

Garantir la qualité et la disponibilité des services métier fournis à vos clients FICHE DE PRÉSENTATION DE LA SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010 Garantir la qualité et la disponibilité des services métier fournis à vos clients we can est un portefeuille de solutions de gestion mûres

Plus en détail

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3.1 Cadre d intervention Le présent plan de mobilité durable s inscrit dans une démarche beaucoup plus large, qui s est amorcée en 2012 par l adoption

Plus en détail

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20

INTRODUCTION. Arrêté no. 24 1/20 INTRODUCTION Le plan d aménagement municipal se veut l'outil de travail de premier ordre qui permettra au village de Maisonnette de mieux planifier la façon dont va s'orienter le développement au cours

Plus en détail

Mise en place d un réseau filaire au sein de l entreprise SIRMIR

Mise en place d un réseau filaire au sein de l entreprise SIRMIR Mise en place d un réseau filaire au sein de l entreprise SIRMIR Auteur : Laurent BODIN Relecture : Xavier BRUNI Version 1.0 3 Octobre 2005 SUPINFO - Ecole Supérieure d Informatique de Paris 23. rue de

Plus en détail