COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE?"

Transcription

1 COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE?

2 PROGRAMMER LES APPRENTISSAGES

3 Programmation # Progression Progression: division du savoir en petites unités réparties dans le temps: aller du simple au complexe. Programmation: moyen différent de mettre de l ordre dans les connaissances à faire acquérir sans aller du simple au complexe (cf Vytgoski: la compréhension précède la production»). Des points de passage obligés (et non chronologie)

4 Programmation # Progression Progression: classe, redoublement Programmation: cycle, gestion différente du temps avec un programme pour le cycle et des compétences devant être acquises en fin de cycle

5 Programmer, c est-à-dire -Prise de parti disciplinaire - Prise de parti sur l école Les Programmes de l école primaire BO n 3 du 19 juin 2008 PROGRAMMATION Ce qu il y a lieu d apprendre Ce qu il y a lieu de COMPRENDRE

6 Ce qu il y a lieu de comprendre On travaille à partir de ce qui est déjà là. Les savoirs - faire (capacités) ne sont pas le but premier de l école. COMPRENDRE = ENONCER DES REGLES (être capable d expliciter celles qui nous font agir et POURQUOI)IMPORTANCE DU LANGAGE et suspension de l ACTIVISME. Comprendre dans une situation nouvelle: REFLECHIR sur ce qu il y a lieu de faire pour atteindre le but fixé.

7 Ce qu il y a lieu de comprendre Dépend d une prise de parti disciplinaire: quelle est ma conception de la discipline? Définir: -Une visée d apprentissage, - Un objet d apprentissage, - Une logique de cet apprentissage (normes internes)

8 EXEMPLE DE LA LECTURE Visée: que le lecteur devienne capable de comprendre un texte. Objet: construire différentes stratégies de lecture selon le projet de lecteur. - Logique: aller vers une «focalisation» des ressources cognitives de plus en plus centrées sur le traitement du texte et de moins en moins sur l identification des mots Programme et programmation: Points de passage obligés: -Compréhension du principe alphabétique -Projet de lecteur (clarté cognitive) - Prise de conscience des discours et genres de textes

9 Ce qu il y a lieu de comprendre Dépend d une prise de parti sur l école: INSTITUTION SCOLAIRE, SENS DES RITUELS Instituer l enfant comme ELEVE Instituer l adulte comme PROFESSEUR DES ECOLES Instituer un rapport aux DISCIPLINES SCOLAIRES Instituer les relations et les places pour apprendre et faire apprendre Disciplines # activités et exercices scolaires. Activités scolaires comme moyens. R e l a t i o n d e t u t e l l e

10 Programmer, c est-à-dire -Prise de parti disciplinaire - Prise de parti sur l école Les Programmes de l école primaire BO n 3 du 19 juin 2008 PROGRAMMATION Ce qu il y a lieu d apprendre Ce qu il y a lieu de COMPRENDRE PREMIER REPERTOIRE D ACTIVITES

11 POUR UN REPERTOIRE D ACTIVITES DES SITUATIONS: POURQUOI? Pour quelles raisons? En vue de quoi? Ce qu il y a lieu de faire UN OBJET D APPRENTISSAGE Niveau de conceptualisation Côté «outils» ou côté «objet»? Référents théoriques du maître Ce qu il y a lieu d apprendre, ce qu il y a lieu de comprendre

12 Typologie des situations Situation de compréhension: ce qu il y a lieu d apprendre (comprendre le fonctionnement de l écrit) Situation de maîtrise: (résolution/ problème, pratique répétée, essais/erreurs) acquisition du savoir faire de base. Situation d extension: transférer et adapter son savoir-faire à des situations diversifiées: apprentissage du savoir tout lire. Situation d automatisation: les procédures sont de plus en plus faciles, la lecture se fait sans fatigue Acquisition du statut de lecteur.

13 Opérations de programmation Scénarios (aspect procédural de la programmation) Prise(s) de parti scolaire - Contenus et modalités PROGRAMMER Résultat final programme Ce qu il y a lieu de faire faire pour permettre d apprendre. Dans quel ordre, quelles variantes, quel(s) niveaux de complexité Résultats attendus: compétences Culture commune Au niveau de l école prévoir une différenciation entre niveaux et années (contenus, supports et médiations d apprentissage) S assurer d une complexification qui maintienne l apprentissage comme défi(contenus, supports et médiations d apprentissage) Prise de conscience qu on apprend, qu on progresse.

14

15 AU NIVEAU DU LANGAGE

16 APPRENDRE : quelle est la compétence en jeu (cf. les programmes de 2008) Domaine : S APPROPRIER LE LANGAGE But à atteindre pour l élève dans cette situation : COMPRENDRE : ce que l élève doit avoir compris pour pouvoir apprendre Quel type de situation? PS MS GS REPERE(S) CONCERNE(S) CONSIGNES MODES DE GROUPEMENT LIEU, MATÉRIEL RÔLE DU MAÎTRE DESCRIPTIF DU DISPOSITIF et DÉROULEMENT VALIDATION, CRITÈRES DE RÉUSSITE VARIABLES

17 Évaluer le langage «La compréhension précède la production» On peut avoir compris l écrit AVANT de l avoir produit Il faut faire comprendre à l élève ce que parler veut dire Quelles interventions de la maîtresse? 1- Montrer le chemin en disant ce que l on fait. 2- aider à maîtriser les conduites discursives. clarifier la tâche langagière: permet à l enfant de comprendre ce que l on attend de lui: «je voudrais que vous me répondiez à la question suivante» Inciter à dire, à reformuler, à réfléchir :«Qui va-t-il voir? Qu est-ce qu il va faire maintenant? Que lui a dit sa maman?»pour parler, il y a besoin d expliciter au maximum, de confronter 3- styliser, préciser Dire à la place de, citer, reformuler..vers un modèle linguistique en comptant sur l imitation

18 Évaluer le langage On n évalue pas le langage pour TOUS mais UNIQUEMENT pour ceux dont l observation nous a montré qu ils ont des problèmes avec le langage 1- OBSERVATION 2- MODIFICATION DE L ETAYAGE: «soutien qui consiste essentiellement pour l adulte à «prendre en mains» ceux des éléments de la tâche qui excèdent initialement les capacités du débutant, lui permettant ainsi de concentrer ses efforts sur les seuls éléments qui demeurent dans son domaine de compétence et de les mener à terme. JS.Bruner Le rôle de l interaction de tutelle, in Savoir faire, savoir dire, PUF, page EVALUATION DU PROCESSUS DE PRODUCTIONS LANGAGIERES: ce qui est en jeu c est la réflexion sur ce qui s est passé. Il n y a pas évaluation quand l étayage n a pas été fait. 4- REMEDIATION: 1-Tutelle rapprochée, forte 2-ré-introduction de l élève dans une progression

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

Professionnelle. Construire un lien entre théorie et pratique

Professionnelle. Construire un lien entre théorie et pratique A.F.P. Ateliers de Formation Professionnelle Construire un lien entre théorie et pratique Plan de la présentation 1. Les A.F.P. Une nouveauté dans la réforme de la formation initiale des enseignants 2.

Plus en détail

CO-INTERVENTION. Deux situations pour provoquer le débat: la co-intervention dans le cadre de la prévention. Ex: langage en GS

CO-INTERVENTION. Deux situations pour provoquer le débat: la co-intervention dans le cadre de la prévention. Ex: langage en GS CO-INTERVENTION Deux situations pour provoquer le débat: la co-intervention dans le cadre de la prévention. Ex: langage en GS la co-intervention dans le cadre de la remédiation: ex mathématique en CE2

Plus en détail

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE 1 - LA DEFINITION DES OBJECTIFS DE LA SEQUENCE : - Ai-je bien identifié l objectif de la séquence? - Est-il clairement situé dans la progression générale

Plus en détail

L emploi du temps à l école maternelle

L emploi du temps à l école maternelle Groupe école maternelle L emploi du temps à l école maternelle Groupe g Groupe école maternelle / commission gestion du temps / I.BURIGNAT, E.TRESALLET, V.DARGES, H.LELOUP, A.SEVESTRE 1 Groupe école maternelle

Plus en détail

Les types de raisonnement dans la construction du discours

Les types de raisonnement dans la construction du discours Les types de raisonnement dans la construction du discours Rencontre de développement professionnel Vincent Gagnon ÉRI Les types de raisonnement dans la construction du discours Objectifs de la présentation:

Plus en détail

Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation

Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation Les éléments du Cadre FL2 (M-8) sont formulés en termes de résultats d apprentissage généraux, de résultats d apprentissage

Plus en détail

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 C O M P E T E N C E 7 : L A U T O N O M I E, L I N I T I A T I V E. D après Ph Meirieu. Année scolaire 2011/2012 http://www.meirieu.com/index.html

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

Séminaire de formation Démarches FOS et FOU pour un apprentissage ciblé du français. Caroline Mraz

Séminaire de formation Démarches FOS et FOU pour un apprentissage ciblé du français. Caroline Mraz Séminaire de formation Démarches FOS et FOU pour un apprentissage ciblé du français Caroline Mraz Qu est-ce que le FOU? Le concept de Français sur objectif universitaire (FOU) a émergé en tant que nouvelle

Plus en détail

Manipuler, jouer pour faire des apprentissages numériques en maternelle

Manipuler, jouer pour faire des apprentissages numériques en maternelle Manipuler, jouer pour faire des apprentissages numériques en maternelle 1 Prévenir l innumérisme à l école BO n 10 du 10 mars 2011 Innumérisme : incapacité à mobiliser les notions élémentaires de mathématiques,

Plus en détail

Cycle 3 cycle de consolidation

Cycle 3 cycle de consolidation Cycle 3 cycle de consolidation Des pistes de réflexion Les progressions L'évaluation L'anticipation des passages de classe Le cycle 3 (CM1,CM2,6eme) Le cycle 3, qui relie désormais les deux dernières années

Plus en détail

Dossier des documents de suivi formatif des stages

Dossier des documents de suivi formatif des stages Filières secondaires Dossier des documents de suivi formatif des stages Haute Ecole Pédagogique Documents à l usage des étudiants et des praticiens formateurs Version: 17.08.2010 Pour désigner les personnes,

Plus en détail

Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr

Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr Poitiers, le mercredi 23 septembre 2009 Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr Lancée le 19 juin dernier par le ministre de l Éducation nationale, l Académie

Plus en détail

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions.

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions. Ce glossaire a été élaboré dans un souci de clarification des notions et concepts clés communément utilisés en Gestion des Ressources Humaines, et notamment dans le champ de la gestion prévisionnelle des

Plus en détail

Apprendre en stage. Présentation aux référents 02.09.2010. C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY

Apprendre en stage. Présentation aux référents 02.09.2010. C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY Apprendre en stage Présentation aux référents 02.09.2010 C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY Et pour commencer De quoi un étudiant a-t-il besoin pour apprendre en stage? Contenu de la présentation Introduction

Plus en détail

Préparer la classe outils méthodologiques

Préparer la classe outils méthodologiques Préparer la classe outils méthodologiques Formation du 19 novembre 2008 Dijon CRDP Enseigner. Concevoir. Anticiper. Planifier. Ce qui implique : Des choix philosophiques Des obligations institutionnelles

Plus en détail

MARSEILLE LE 31 JANVIER 2013. Ref: J-M.LOUIS, F.RAMOND. Scolariser l élève intellectuellement précoce. Dunod.

MARSEILLE LE 31 JANVIER 2013. Ref: J-M.LOUIS, F.RAMOND. Scolariser l élève intellectuellement précoce. Dunod. MARSEILLE LE 31 JANVIER 2013 Ref: J-M.LOUIS, F.RAMOND. Scolariser l élève intellectuellement précoce. Dunod. Des élèves qui sont «contre l école». Elle leur est un appui. Tout en ayant des capacités de

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

DIFFERENCIATION ET TICE

DIFFERENCIATION ET TICE DIFFERENCIATION ET TICE 1ere partie Janvier- février 2015 Limoges 1 Nathalie Chabrely Garcia et Equipe Tice 87 Quelques définitions Il existe plusieurs sens de cette notion mais tous répondent à une même

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

Individualisation et usages des TIC en formation de base

Individualisation et usages des TIC en formation de base Individualisation et usages des TIC en formation de base Professionnalisation de la lutte contre l illettrisme et de la formation de base Modules de base pour la formation de formateurs TRAIN - Module

Plus en détail

CAR Le rapport à l étude : comment s y prendre/comment le guider?

CAR Le rapport à l étude : comment s y prendre/comment le guider? CAR Le rapport à l étude : comment s y prendre/comment le guider? Travail préalable, efficacité en classe et audelà : la méthode «prévoir, agir et rétroagir» Savoir pourquoi il apprend. Prendre des initiatives

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative»

AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative» AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative» Les TICE, un mode d accès à mon autonomie bien sûr! «L'autonomie n'est pas un don! Elle ne survient pas par une sorte de miracle!

Plus en détail

L accompagnement personnalisé

L accompagnement personnalisé L accompagnement personnalisé Anne Burban IGEN Maths Orléans le 30 Mars 2011 1 Objectifs de la présentation Apporter un éclairage théorique sur l accompagnement personnalisé en tant qu enseignement d un

Plus en détail

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler Enregistrer un élève, un groupe d élèves Faire s exprimer l enfant Améliorer la prononciation Favoriser l acquisition des sons Dire avec une bonne prononciation Evaluer les difficultés de langage S exprimer,

Plus en détail

CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS D INSTITUTEUR OU DE PROFESSEUR DES ECOLES MAÎTRE FORMATEUR

CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS D INSTITUTEUR OU DE PROFESSEUR DES ECOLES MAÎTRE FORMATEUR 1 CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS D INSTITUTEUR OU DE PROFESSEUR DES ECOLES MAÎTRE FORMATEUR 2 Guide à l attention des membres des commissions et des candidats Madame, Monsieur, Vous trouverez dans

Plus en détail

Le patinage artistique à l école

Le patinage artistique à l école Le patinage artistique à l école Serge Laget C.P.C. Lyon VII - juin 2000 - avec la participation des éducateurs sportifs de la Ville de Lyon des C.P.C. du groupe Ville de Lyon Présentation du dossier :

Plus en détail

EXPERIMENTATION ACADEMIQUE DE LA BALADODIFFUSION

EXPERIMENTATION ACADEMIQUE DE LA BALADODIFFUSION EXPERIMENTATION ACADEMIQUE DE LA BALADODIFFUSION Aix-en-Provence Mars 2010 Laurence Giovannoni, IA-IPR d anglais Académie d Aix-Marseille Baladodiffusion: définition Traduction du mot podcasting: ipod

Plus en détail

Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé

Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé rue de Kerichen - BP 62506-29225 Brest Cedex 02 - Tél 02 98 80 88 00 - Fax 02 98 80 88 07 www.lycee-vauban-brest.ac-rennes.fr Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé

Plus en détail

Organisation et gestion de données cycle 3

Organisation et gestion de données cycle 3 Organisation et gestion de données cycle 3 Clarifier les enjeux de cet enseignement Formation d enseignants de cycle 3 Circonscription de Grenoble 2 Positionnement de la pratique. En classe, comment travaillez-

Plus en détail

PROGRAMME DE L ECOLE MATERNELLE L école maternelle : un cycle unique fondamental pour la réussite de tous

PROGRAMME DE L ECOLE MATERNELLE L école maternelle : un cycle unique fondamental pour la réussite de tous POURQUOI? COMMENT? comparatif 2008/2015 PROGRAMME DE L ECOLE MATERNELLE L école maternelle : un cycle unique fondamental pour la réussite de tous Explorer le monde du vivant, des objets et de la matière

Plus en détail

Des stratégies à mettre en œuvre dès la petite enfance pour soutenir le développement du raisonnement et de la numératie

Des stratégies à mettre en œuvre dès la petite enfance pour soutenir le développement du raisonnement et de la numératie Des stratégies à mettre en œuvre dès la petite enfance pour soutenir le développement du raisonnement et de la numératie Colloque QuébecStrasbourg Octobre 2008 Présenté par Gilles Cantin, Ph.D. Département

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

1 Concevoir et réaliser un projet de formation

1 Concevoir et réaliser un projet de formation 1 Concevoir et réaliser un projet de formation Nous présentons, dans ce chapitre, la méthodologie générale de conception et de réalisation d un projet de formation. La caisse à outils du formateur 2 1.1

Plus en détail

Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt»

Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt» Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt» année scolaire 2011 2012 Animation Pédagogique du 11 janvier 2012 partie 2 Les axes de travail Réflexion autour des diverses organisations possibles

Plus en détail

Valisette architecture

Valisette architecture Valisette architecture Qu est-ce qu un bâtiment, quels sont ses formes et ses usages? jeu des façades & à la découverte d un bâtiment - Repérer et comparer différents éléments d architecture. - Acquérir

Plus en détail

Travail en groupe Apprendre la coopération

Travail en groupe Apprendre la coopération Travail en groupe Apprendre la coopération Travailler en groupe, en atelier peut répondre à de nombreux objectifs qui peuvent être très différents les uns des autres. Nous insisterons ici sur les pratiques

Plus en détail

Les composantes de la réussite scolaire

Les composantes de la réussite scolaire Les composantes de la réussite scolaire Cognitives Culturelles Physiologiques Psychologiques Sociologiques Que devons-nous privilégier dans cette notion polysémique? Sa mesure (évaluations, signalements,

Plus en détail

Disciplines "non" linguistiques? La question de la langue dans l'enseignement des disciplines

Disciplines non linguistiques? La question de la langue dans l'enseignement des disciplines Disciplines "non" linguistiques? La question de la langue dans l'enseignement des disciplines Catherine Carras Université Stendhal Grenoble 3 Enseigner le français dans les sections bilingues : spécificités

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

L évaluation scolaire est-elle au service de l orientation?

L évaluation scolaire est-elle au service de l orientation? L évaluation scolaire est-elle au service de l orientation? Lucie Mottier Lopez, Ph.D. Université de Genève Marcelle Gingras, Ph.D. Université de Sherbrooke Les fonctions de l évaluation scolaire en Europe

Plus en détail

Impliquer l élève dans le processus d évaluation

Impliquer l élève dans le processus d évaluation ECES 20 août 2014 Walther.Tessaro@unige.ch Impliquer l élève dans le processus d évaluation Préambule Il est certainement très utile d ouvrir les yeux des enseignants. Ne serait-il pas plus utile d ouvrir

Plus en détail

FAD, existe depuis plus d un siècle : FOAD : C est un dispositif qui s appuie sur des processus d apprentissage.

FAD, existe depuis plus d un siècle : FOAD : C est un dispositif qui s appuie sur des processus d apprentissage. FAD, existe depuis plus d un siècle : cours par correspondance, télévision média de formation, EAO, cassettes, vidéo, cédéroms des outils construits par une masse, pas pour des individus. FOAD : C est

Plus en détail

Manipuler, jouer pour faire des apprentissages mathématiques en maternelle

Manipuler, jouer pour faire des apprentissages mathématiques en maternelle Manipuler, jouer pour faire des apprentissages mathématiques en maternelle Résultats de l évaluation nationale CE1: des performances mathématiques à améliorer 8,04 % des élèves ont réussi moins de 10 items

Plus en détail

INDUSTRIE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise ORIENTATION D'ETUDES :

INDUSTRIE SECTEUR : 2. Projet : Ecole Compétences -Entreprise ORIENTATION D'ETUDES : 1 Projet : Ecole Compétences -Entreprise SECTEUR : 2 INDUSTRIE ORIENTATION D'ETUDES : ELECTRICIEN INSTALLATEUR MONTEUR ELECTRICIENNE INSTALLATRICE MONTEUSE Formation en cours de Carrière Avec l aide du

Plus en détail

EPREUVE D ADMISSION LE MEMOIRE

EPREUVE D ADMISSION LE MEMOIRE EPREUVE D ADMISSION LE MEMOIRE RAPPEL CALENDRIER DE L EXAMEN RAPPEL CIRCULAIRE Structure de l examen Epreuve d admission: Soutenance, devant le jury, d un mémoire rédigé par le candidat et portant sur

Plus en détail

Classe de MS / GS de Mme MELSCOET Ecole maternelle Painlevé, Montesson

Classe de MS / GS de Mme MELSCOET Ecole maternelle Painlevé, Montesson Classe de MS / GS de Mme MELSCOET Ecole maternelle Painlevé, Montesson Mme MELSCOET, MAT, EMPU Painlevé, Montesson Mme REMES, CPC EPS, IEN de St Germain en Laye Mme GOUPIL, CPC généraliste, IEN de Chatou

Plus en détail

Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2010 Hors-thèmes ENSEIGNER AVEC TV5

Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2010 Hors-thèmes ENSEIGNER AVEC TV5 Hors-thèmes ENSEIGNER AVEC TV5 PELISSERO Christian Institut franco-japonais de Tokyo, formateur labellisé TV5 cpelissero@institut.jp D'abord, je voudrais remercier tous les participants à cet atelier.

Plus en détail

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL

LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL LICENCE D'HISTOIRE REFERENTIEL I LES OBJECTIFS DE LA FORMATION 1. Objectifs généraux La licence d histoire est un enseignement généraliste et théorique fondé sur la recherche, qui peut faire place à des

Plus en détail

Guide de l enseignante ou enseignant 1

Guide de l enseignante ou enseignant 1 Guide de l enseignante ou enseignant 1 SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION Éducation physique et à la santé 3 ième Année du 2 ième cycle du secondaire Compétence : Adopter un mode de vie sain Titre

Plus en détail

Analyse réflexive : un outil de questionnement sur la gestion des contenus d apprentissage Outil 3

Analyse réflexive : un outil de questionnement sur la gestion des contenus d apprentissage Outil 3 Analyse réflexive : un outil de questionnement sur la gestion des contenus d apprentissage Outil 3 Yves Lenoir, D. sociologie Professeur titulaire Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l intervention

Plus en détail

DÉROULEMENT D UNE SÉANCE DE COURS IMPLIQUANT L ÉLÈVE. Marie-Madeleine PIROCHE IEN Économie Gestion Académie de Nice

DÉROULEMENT D UNE SÉANCE DE COURS IMPLIQUANT L ÉLÈVE. Marie-Madeleine PIROCHE IEN Économie Gestion Académie de Nice DÉROULEMENT D UNE SÉANCE DE COURS IMPLIQUANT L ÉLÈVE Marie-Madeleine PIROCHE IEN Économie Gestion Académie de Nice Les étapes d une séance de cours Introduire le sujet Dégager la problématique Traiter

Plus en détail

Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est. unique. mfa.gouv.qc.ca

Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est. unique. mfa.gouv.qc.ca Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est unique mfa.gouv.qc.ca Les services de gardes éducatifs, un milieu de vie stimulant pour votre enfant

Plus en détail

Support de présentation

Support de présentation UNIVERSITÉ D ÉTÉ 20 AOÛT 2010 LOUVAIN-LA-NEUVE Atelier N 1 Une bonne maitrise de la langue, un enjeu du fondamental? Support de présentation utilisé par Christine CAFFIEAUX COMMENT FAIRE UNE BONNE ÉCOLE?

Plus en détail

FORMATION L ÉVALUATION

FORMATION L ÉVALUATION FORMATION L ÉVALUATION Economie-gestion en lycée professionnel Académie de la Guyane 2014-2015 Formation Date : vendredi 05 Décembre 2014 Lieu : LP Raymond TARCY / Saint Laurent du Maroni Public : professeurs

Plus en détail

Projet Expairs. Institut Don Bosco Tournai 2013-2014. le 18 février 2014

Projet Expairs. Institut Don Bosco Tournai 2013-2014. le 18 février 2014 Projet Expairs Institut Don Bosco Tournai 2013-2014 le 18 février 2014 La mise en place du projet 2013-14: SAS: ouvert Carnet de liaison : ok Conseils de classes supplémentaires: obtention de l aménagement

Plus en détail

Les quatrièmes et l histoire des arts

Les quatrièmes et l histoire des arts Les quatrièmes et l histoire des arts Objectifs documentaires Mettre en œuvre l ensemble des savoirs en recherche et maîtrise de l information pour réaliser un dossier documentaire. Objectifs disciplinaires

Plus en détail

ANIMATION PEDAGOGIQUE Le calcul mental Cycle 2 Mercredi 31 mars 2010 IUFM

ANIMATION PEDAGOGIQUE Le calcul mental Cycle 2 Mercredi 31 mars 2010 IUFM ANIMATION PEDAGOGIQUE Le calcul mental Cycle 2 Mercredi 31 mars 2010 IUFM Détour historique En 1909:«Les exercices de calcul mental figureront à l emploi du temps et ne devront pas être sacrifiés à des

Plus en détail

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique Projet d école 2014-2018 Guide méthodologique 1 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 LES TEXTES DE REFERENCES... 4 LES ETAPES D ELABORATION DU PROJET D ECOLE... 4 ETAPE 1 : BILAN DU PROJET, DIAGNOSTIC... 5 1. LE

Plus en détail

OBJECTIFS DE STAGE ET. VALIDATION DES STAGES M1 et M2. Modules assurés par Frédérique Marguerin M1 : EC 2D, EC 7A, EC 7B M2 : EC 56 C, EC 59 C

OBJECTIFS DE STAGE ET. VALIDATION DES STAGES M1 et M2. Modules assurés par Frédérique Marguerin M1 : EC 2D, EC 7A, EC 7B M2 : EC 56 C, EC 59 C INSTITUT SUPÉRIEUR DE FORMATION DE L ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE JACQUES SEVIN 2, rue Edouard Branly 51500 TAISSY Tel: 03.26.85.14.10 Fax : 03.26.85.22.73 F E-mail : acfpec51.taissy@wanadoo.fr 22, rue Charles

Plus en détail

Formuler des objectifs pédagogiques opérationnels

Formuler des objectifs pédagogiques opérationnels direction générale Présenté par Frantz CHOUT SEMINAIRE DCS - UAF- DACs- AFIS Mardi «Mise en œuvre de la formation AFIS» Formuler des objectifs pédagogiques opérationnels - 2 - Plan I. De quoi s agit-il?

Plus en détail

Compréhension de la langue

Compréhension de la langue Compréhension de la langue Les petits guides Démarche Compréhension de la langue (CP) permet aux élèves de s interroger sur le sens d un texte, en développant l écoute, la prise de parole et la justification.

Plus en détail

Année propédeutique santé Présentation générale du programme

Année propédeutique santé Présentation générale du programme Année propédeutique Sante 2014-2015 DCA/sbe révision Août 2014 Année propédeutique santé s Présentation générale du programme Introduction et finalités de l année propédeutique santés L objectif de cette

Plus en détail

L aide personnalisée : un dispositif d aide aux élèves en difficulté

L aide personnalisée : un dispositif d aide aux élèves en difficulté L aide personnalisée : un dispositif d aide aux élèves en difficulté Année scolaire 2008-2009 BO n 25 du 19 juin 2008 Organisation de l'aide Un cadre souple et évolutif. Une formalisation simple qui soit

Plus en détail

Organisation des enseignements au semestre 7

Organisation des enseignements au semestre 7 Organisation des enseignements au semestre 7 UE1 : Pratiques pédagogiques différenciées et adaptées aux besoins éducatifs particuliers (responsable : J. Divry) Transmettre des connaissances et des références

Plus en détail

comprendre le rôles des adultes de l école

comprendre le rôles des adultes de l école comprendre le rôles des adultes de l école 1. QUI SONT LES ADULTES DE L ECOLE? 134 1.1. Mettre un nom et un visage sur une fonction Trace écrite : directeur, enseignants et agents de service Trace écrite

Plus en détail

EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF. Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF

EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF. Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF 1 OUTILS D ACCOMPAGNEMENT DU NOUVEAU PROGRAMME. «MODE D EMPLOI». Education Par la Technologie.

Plus en détail

ANNEXE 6. Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE

ANNEXE 6. Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE ANNEXE 6 Veuillez demander la version word au Ministère NOM DU SECTEUR DE FORMATION NOM DU PROGRAMME PROJET DE FORMATION DATE - ANNÉE ÉQUIPE DE PRODUCTION Responsabilité et coordination Nom Titre Organisation

Plus en détail

Stage New Delhi octobre 2012

Stage New Delhi octobre 2012 Stage New Delhi octobre 2012 «L école du socle : donner du sens et des contenus à la continuité pédagogique» Enseignement de la langue française École : BO n 3-19 juin 2008 / BO n 1 du 5 janvier 2012 programmes

Plus en détail

INFORMATIQUE : LOGICIELS TABLEUR ET GESTIONNAIRE DE BASES DE DONNEES

INFORMATIQUE : LOGICIELS TABLEUR ET GESTIONNAIRE DE BASES DE DONNEES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

L approche des nombres en maternelle

L approche des nombres en maternelle L approche des nombres en maternelle I. Du côté théorique et didactique: A. Le nombre ça sert à quoi? a) Les nombres servent à mémoriser les quantités et à construire ainsi des collections ayant le même

Plus en détail

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant. La dictée à l adulte Dessin d une expérimentation «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.» La dictée à l adulte Déjà préconisée dans les IO de 1995,

Plus en détail

Stratégies pour développer et appuyer les échanges axés sur l apprentissage

Stratégies pour développer et appuyer les échanges axés sur l apprentissage Stratégies pour développer et appuyer les échanges axés sur l apprentissage Nicole de Korte et Armand Gagné Direction des politiques et des normes en matière d enseignement Objectifs de la séance d aujourd

Plus en détail

Communication. Description. Marche à suivre. Activités en ligne et les deux tâches de consolidation. Notions étudiées. Tâche de consolidation

Communication. Description. Marche à suivre. Activités en ligne et les deux tâches de consolidation. Notions étudiées. Tâche de consolidation Communication Description La capacité de communiquer efficacement est une compétence très importante pour réussir au travail. Une bonne communication en milieu de travail permet aux gens de recevoir et

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie )

PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie ) PROJET D AMENAGEMENT DE LA SCOLARITE Pour un élève présentant un trouble des apprentissages (dyslexie, dysgraphie, dyspraxie ) Références : - Loi n 2005-380 du 23 avril 2005 d orientation sur l éducation.

Plus en détail

Cahier de vie Cahier de progrès

Cahier de vie Cahier de progrès Mercredi 7 mars 2012 : Cayenne Nord Jeudi 8 mars 2012 : Rémire-Montjoly Cahier de vie Cahier de progrès à l'école maternelle Mmes Kong Marie-Line Lacanaud-Gimenez Nathalie Silbande Ingrid Le cahier de

Plus en détail

ADAPTATIONS PEDAGOGIQUES AUPRES D ELEVES PRESENTANT DES DIFFICULTES SCOLAIRES GRAVES ET RELEVANT D ENSEIGNEMENTS GENERAUX ADAPTES

ADAPTATIONS PEDAGOGIQUES AUPRES D ELEVES PRESENTANT DES DIFFICULTES SCOLAIRES GRAVES ET RELEVANT D ENSEIGNEMENTS GENERAUX ADAPTES ADAPTATIONS PEDAGOGIQUES AUPRES D ELEVES PRESENTANT DES DIFFICULTES SCOLAIRES GRAVES ET RELEVANT D ENSEIGNEMENTS GENERAUX ADAPTES SOMMAIRE La grande difficulté scolaire: définitions Les grandes causes

Plus en détail

UF2. Etre capable de mobiliser les connaissances nécessaires a l animation des activités de la FFSCDA

UF2. Etre capable de mobiliser les connaissances nécessaires a l animation des activités de la FFSCDA UF2 Etre capable de mobiliser les connaissances nécessaires a l animation des activités de la FFSCDA Introduction La connaissance des fondamentaux pédagogiques est indispensable dans une première qualification

Plus en détail

L apprentissage : une formation en alternance

L apprentissage : une formation en alternance Formation de formateurs en alternance nouvellement recrutés de CFA-BTP Direction de la formation L apprentissage : une formation en alternance L apprentissage permet une insertion progressive des jeunes

Plus en détail

SUIVI DU PARCOURS SCOLAIRE DES ELEVES EN MATERNELLE Compte-rendu des animations pédagogiques des 18 et 25 novembre et 2 décembre 2009

SUIVI DU PARCOURS SCOLAIRE DES ELEVES EN MATERNELLE Compte-rendu des animations pédagogiques des 18 et 25 novembre et 2 décembre 2009 SUIVI DU PARCOURS SCOLAIRE DES ELEVES EN MATERNELLE Compte-rendu des animations pédagogiques des 18 et 25 novembre et 2 décembre 2009 A) INTRODUCTION Le socle commun de connaissances et de compétences

Plus en détail

Le Socle Commun de Connaissances et de Compétences

Le Socle Commun de Connaissances et de Compétences Le Socle Commun de Connaissances et de Compétences La notion de tâche complexe TÂCHE COMPLEXE? La tâche présentée est-elle complexe? Pourquoi? 2 TÂCHE COMPLEXE? À partir de la lecture des différents documents,

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

ACADEMIE DE POITIERS. Rapport de jury du concours de recrutement des professeurs des écoles PREMIERE EPREUVE D ADMISSION

ACADEMIE DE POITIERS. Rapport de jury du concours de recrutement des professeurs des écoles PREMIERE EPREUVE D ADMISSION ACADEMIE DE POITIERS Rapport de jury du concours de recrutement des professeurs des écoles Concours externe - Session 2014 PREMIERE EPREUVE D ADMISSION Statistiques Discipline Moyenne Ecart-type NB candidats

Plus en détail

L enseignant propose alors une reformulation (feedback) en ayant pris le soin de faire évoluer les propositions orales de l élève.

L enseignant propose alors une reformulation (feedback) en ayant pris le soin de faire évoluer les propositions orales de l élève. Usage de tablettes numériques à l'école Proposition de progression Niveau : GRANDE SECTION - MATERNELLE Année scolaire : 2014-2015 Projet général / Objectifs : ALBUMS ECHOS NUMERIQUES Afin de favoriser

Plus en détail

Progression des apprentissages et de l utilisation du TBI en salle de classe Un outil pour aider l enseignant à suivre la progression de ses

Progression des apprentissages et de l utilisation du TBI en salle de classe Un outil pour aider l enseignant à suivre la progression de ses Progression des apprentissages et de l utilisation du TBI en salle de classe Un outil pour aider l enseignant à suivre la progression de ses apprentissages TIC en lien avec l utilisation du TBI dans l

Plus en détail

Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques. Présentation générale des outils

Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques. Présentation générale des outils Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques Présentation générale des outils 1. Généralités 1.1. Cadre institutionnel Le décret du 24 juillet 1997 sur les missions

Plus en détail

VADÉMÉCUM FORMATIONS DE FORMATEURS

VADÉMÉCUM FORMATIONS DE FORMATEURS CREFECO Centre régional francophone pour l Europe Centrale et Orientale VADÉMÉCUM FORMATIONS DE FORMATEURS Document élaboré par les stagiaires Formation Formateurs de formateurs CREFECO, 10-14 octobre

Plus en détail

Animation pédagogique «La résolution de problèmes au cœur de notre démarche pédagogique en mathématiques au cycle 3»

Animation pédagogique «La résolution de problèmes au cœur de notre démarche pédagogique en mathématiques au cycle 3» Animation pédagogique «La résolution de problèmes au cœur de notre démarche pédagogique en mathématiques au cycle 3» Définition de la notion de problème : 1. Un problème est défini comme une situation

Plus en détail

1) pour différencier (voire individualiser) 2) pour remédier et mettre en œuvre les PPRE

1) pour différencier (voire individualiser) 2) pour remédier et mettre en œuvre les PPRE Animation pédagogique : Le plan de travail individualisé au cycle 3 Résumé des principaux points développés Un contexte professionnel à prendre en compte: Un constat commun (Institution et enseignants)

Plus en détail

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES Présentées au conseil d établissement de l école Notre-Dame-du-Rosaire lors de la séance ordinaire du 9 juin 2014.

Plus en détail

COMPORTEMENTS ATTITUDES SCOLAIRES MÉTHODOLOGIE

COMPORTEMENTS ATTITUDES SCOLAIRES MÉTHODOLOGIE COMPORTEMENTS ATTITUDES SCOLAIRES MÉTHODOLOGIE 7. L élève a du mal à mémoriser. 1. L élève n est pas disponible pour les apprentissages. 2. L élève n est pas autonome. 6. L élève ne parle pas ou très peu.

Plus en détail

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR 7 ECONOMIE ORIENTATION D' ETUDES : TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE Outils pédagogiques construits selon l approche FORMATION EN COURS DE par les compétences

Plus en détail

PILOTAGE ACADEMIQUE DES PROGRAMMES. Communiquer et afficher vers l opinion publique

PILOTAGE ACADEMIQUE DES PROGRAMMES. Communiquer et afficher vers l opinion publique PILOTAGE ACADEMIQUE DES PROGRAMMES 1 PROGRAMME Communiquer et afficher vers l opinion publique LISIBILITE - unifier et homogénéiser les contenus - structurer et hiérarchiser les contenus par niveau de

Plus en détail

Séquence : «Manger pour vivre» : l importance d un petit déjeuner équilibré

Séquence : «Manger pour vivre» : l importance d un petit déjeuner équilibré Domaine : découvrir le monde Discipline : Le monde du vivant Niveau : CP Séquence : «Manger pour vivre» : l importance d un petit déjeuner équilibré Références au programme : Faire prendre conscience à

Plus en détail

Langues CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE

Langues CIIP 2010 TROISIÈME CYCLE Langues VISÉES PRIORITAIRES Maîtriser la lecture et l écriture et développer la capacité de comprendre et de s exprimer à l oral et à l écrit en français. Découvrir les mécanismes de la langue et de la

Plus en détail

TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS.

TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS. TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS. Éveline Charmeux Françoise Monier-Roland Claudine Barou-Fret Michel Grandaty ISBN 2 84117 830 7 www.sedrap.fr Sommaire Remarques d ensemble

Plus en détail

Projet de recherche. Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français.

Projet de recherche. Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français. Projet de recherche Amener l apprenant à s exprimer naturellement afin de le rendre autonome dans sa vie en français. Réalisé lors du stage de formation au CIEP, Sèvres du 22 avril au 2 mai 2014 Par Roopa

Plus en détail

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR : 7 ECONOMIE ORIENTATION D' ETUDES : AGENT/AGENTE EN ACCUEIL ET TOURISME FORMATION EN COURS DE CARRIERE Avec l'aide du Fonds Social Européen Outils pédagogiques

Plus en détail