livret l étudiant Ecole Supérieure d Art de l Agglomération d Annecy

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "livret l étudiant Ecole Supérieure d Art de l Agglomération d Annecy"

Transcription

1 livret Ecole Supérieure d Art de de l Agglomération d Annecy l étudiant

2 ESAAA livret de l étudiant année universitaire organisation pédagogique générale programme des enseignements 2 186

3 livret de l étudiant Sommaire A. présentation générale 1. Manifeste (situation / edito) 2. cursus 3. Recherche / résidence / production 4. activités 5. equipe 6. equipement B. détails des enseignements phase programme art / design phase projet art / design 1 e année 2 e année ARt 3 e année Art 2 e année design 3 e année design 4 e année art 5 e année art 4 e année design 5 e année design C. annexes I-a. I-b. I-c. II. III- IV V conditions d Admissions concours commission d équivalence évaluation et répartition des crédits reglement interieur vie étudiante association étudiante 4 186

4 Livret de l étudiant A. presentation générale 1. L esaaa L école supérieure d art de l agglomération d Annecy dispense des enseignements conduisant aux diplômes DNAP (niveau Licence, Bac+3) et DNSEP (niveau Master, Bac+5) en Art et en Design, ainsi qu un diplôme d école, le DSRA (niveau Doctorat, Bac+8). Elle fait partie du réseau national des écoles supérieures d art sous tutelle pédagogique du Ministère de la Culture, réseau au sein duquel elle se singularise par son attitude pionnière en ce qui concerne la recherche, par son travail sur l espace, le paysage et l aménagement du territoire, mais aussi par sa position radicale en ce qui concerne la dimension expérimentale de l art et du design : l expérimentation est revendiquée par l ESAAA avec force et elle le place au départ de toute son activité. L ESAAA occupe un bâtiment «Patrimoine du XXe siècle», à l architecture de béton, de bois et de verre, construit par André Wogenscky en 1967 en face du lac d Annecy et de son amphithéâtre de montagnes. Et en son sein, les étudiants, les enseignants, l équipe technique et administrative, développent une activité de production de projets, de résidence, mais aussi d édition. École à personnalité, l ESAAA peut être décrite comme extrêmement proche du lieu dans lequel elle se trouve : face au sublime de la nature, elle semble appeler à la contemplation, mais dans le même temps, située sur un carrefour entre la France, l Italie et la Suisse, au centre de nombreuses scènes très dynamiques, elle développe une activité hyper-connectée qui profite chaque semaine de son voisinage avec l aéroport international de Genève. Les études que propose l ESAAA reprennent cette nécessaire dialectique de l éloignement et de la proximité, et si elles ont quelque chose de l immersion dans le travail en atelier, elles proposent aussi de multiples projets hors les murs, en prise avec les enjeux de notre époque, son urbanité, ses technologies haute et basse définition, ses flux mondiaux... et s engagent à y participer par de multiples frottements. L ESAAA se pense donc à tous les niveaux de son activité comme une plateforme de travail à partir de laquelle se déploie des propositions offertes au commun, en partage. Par ailleurs, et cela participe également de son identité, l ESAAA a un positionnement pédagogique très affirmé : son inscription dans l enseignement supérieur n est pas pensée comme relevant d une simple logique d apprentissage qui distribuerait les rôles selon le schéma réducteur savant / ignorant, mais dans une aventureuse logique d émancipation, telle celle que décrit, par exemple, Jacques Rancière. Il s agit d articuler enseignement et recherche, et donc de proposer à tous les membres de l ESAAA de «s aventurer dans la forêt des choses et des signes», et cela à partir de là où chacun se trouve. Autrement dit, parce que l ESAAA relève précisément de l enseignement supérieur, elle est envisagée comme une communauté artistique et intellectuelle où les enseignants sont des artistes et des chercheurs, c est-à-dire des praticiens qui ne cessent de remettre en jeu leur pratique, de la chercher littéralement. Et de la même façon que les étudiants, ils sont en mouvement comme des mobiles possédant leurs propres trajectoires qui croisent d autres trajectoires. Cette conception de la recherche, du savoir, de l intelligence, mais aussi de l art, du design et de l enseignement supérieur irrigue l ESAAA et contribue à lui donner, au-delà même du contenu de ses enseignements et de son inscription géographique, une identité singulière. Cela constitue finalement le positionnement de principe de l Ecole, et ces remarques générales forment l arrière plan de la formation enseignement supérieur proposée à Annecy : _ Une première année, riche et exigeante, permettant à l étudiant d évaluer sa motivation et sa capacité à poursuivre des études en école supérieure d art. _ Un enseignement de niveau Licence (DNAP) et Master (DNSEP) avec une filière Art et une filière Design, organisées avec une constante progressivité des enseignements. _ Une activité multiple (workshops, conférences, expositions, voyages, tutorat, etc.) pensée comme une véritable programmation artistique. _ Une Unité de recherche rassemblant de nombreux praticiens et théoriciens pour piloter des projets spécifiques (trois laboratoires en design, art et théorie de l art) qui irriguent la totalité de l École. _ Un troisième cycle (Bac+8) conduisant de jeunes artistes, designers, historiens de l art ou philosophes à un diplôme d école, le DSRA (Diplôme Supérieure de Recherche en Art). _ Une établissement public autonome mais travaillant en réseau (avec d autres écoles, des centres d art, des entreprises, des musées, des universités, des résidences d artistes...) et participant à de nombreux projets artistiques et scientifiques, localement, mais aussi au niveau national et international. _ Une école inscrite dans un site exceptionnel, Les Marquisats, site à l architecture labellisée «Patrimoine du XXème siècle», sur les rives du lac d Annecy, fonctionnant comme lieu de résidence et comme structure de production. Chaque année, l ESAAA accueille environ 200 étudiantes et étudiants qui sont encadrés par une équipe référente de quelques 25 d enseignants chercheurs, augmenté d environ autant d intervenants professionnels et d une dizaine de techniciens et assistants intervenant dans les différents domaines où l ESAAA est productive

5 Livret de l étudiant A. presentation générale 2. CURSUS Année initiale 2 e année art 3 e année art 4 e année art année initiale dnap - licence 2 e année design 3 e année design 4 e année design La première année est une année d initiation, un tronc commun aux deux options Art et Design. Les étudiants y éprouvent leur motivation et leurs capacités à s engager dans une formation artistique. Pour beaucoup, la première année est une rencontre avec l immensité de ce qu être un créateur veut dire et l enseignement s attache par conséquent à ce que toutes les dimensions de l activité artistique passent entre les mains des étudiants en multipliant les approches, les sources et les problèmes. Il s agit de permettre la friction avec des objets qui activent le désir et les pulsions motrices, pour pouvoir ensuite, chargé de ce potentiel, construire son itinéraire personnel de jeune artiste, de jeune designer, jeune curateur, jeune architecte, jeune danseur, jeune philosophe, jeune jardinier ou jeune tout-ce-qui-sera-alors-inventé. 5 e année art dnsep - master 6 e année 7 e année 8 e année 5 e année design Ainsi, concrètement, durant la première année, l étudiant construit les bases de son engagement artistique par des travaux en atelier encadrés par des enseignants artistes. Il développe ses facultés d analyse en parlant de son travail personnel, en suivant des cours d histoire de l art et de philosophie, en rencontrant des artistes et des chercheurs venant de champs multiples (lors de conférences et de workshops), en s immergeant dans d autres cultures et d autres langues, en allant visiter des expositions... Il s agit de prendre acte des questionnements les plus actuels de l art et de la société, pour, peu à peu, savoir quoi en faire. La progression de l étudiant est évaluée par un bilan semestriel, puis, au mois de juin, par un examen déterminant le passage en deuxième année, en Art ou en Design. dsra 8 186

6 Livret de l étudiant A. presentation générale 2. CURSUS Option Art DNAP (Licence) et DNSEP (Master) Option Design DNAP (Licence) et DNSEP (Master) La Licence est une phase de programme qui vise à structurer tout ce qui a été vu, entendu, ouvert, pendant le moment explosif de la première année. Le «programme» dont il est question est donc, pour la théorie (en histoire de l art, en philosophie et plus largement dans le champ du savoir contemporain) l acquisition d un ensemble de données, connaissances et méthodes pour obtenir un diplôme du niveau de la Licence dans le cadre de l enseignement supérieur européen. Quant à la pratique, qu elle relève du travail en atelier ou bien des workshops et autres projets auxquels sont associés les étudiants, le terme «programme» renvoie au fait que les investigations se font encore dans un cadre donné par l enseignant (l enseignant choisit le lieu, la durée, le rythme et le problème avec lequel l étudiant devra négocier). Mais aussi, comme pour l enseignement théorique, la notion de «programme» renvoie à un ensemble de formes, de médiums, de techniques, de protocoles et de méthodes dont on estime la connaissance nécessaire à un jeune créateur. Concrètement, l étudiant rencontre durant les deux années de préparation de son DNAP suffisamment de scénarios d activité pour que la plus grande partie de la création contemporaine ait été parcourue et appropriée, pour que les techniques aient été intégrées, et surtout pour que tout cela ait produit du sens. Les étudiants comprennent alors ce que faire de la sculpture veut dire, ce qu est la pratique photographie, ce que se concentrer durant une résidence engage, ce que monter une exposition signifie, etc. Avec le Master et la préparation du DNSEP, le rythme de travail change : chaque étudiant s engage plus spécifiquement et plus personnellement dans une phase dite de «projet». Il développe un travail qui le conduira jusqu au diplôme et pendant deux années il alternera expositions, voyages et séjours à l étranger, séminaires, travail d écriture et de documentation, séances d analyses critiques du travail en présence d artistes et théoriciens invités, etc. Soit tout un ensemble de rencontres imaginées pour que se construisent des projets qui seront présentés lors du diplôme. À noter qu en 4ème année (Master 1ère année), l option Art bénéficie d un programme de voyages que l ESAAA organise chaque année en deux temps : - il y a d abord une série d ambitieux projets collectifs dans une capitale du monde, afin de rencontrer des acteurs de la scène de l art international, mais aussi d y mener un projet en rapport avec le travail de recherche initié par chaque étudiant, singulièrement. - puis, second déplacement, les étudiants partent plusieurs mois à l étranger, avec une bourse de résidence, dans le cadre du dispositif «Explo RA Sup» ou Erasmus +, en choisissant un lieu et un stage en fonction de leur projet singulier. Ce temps à l étranger est aussi un temps exploratoire où s accumulent notes et archives qui seront ressaisis dans le mémoire de Master. Le DNSEP Art a pour but la formation d artistes, de créateurs et de concepteurs dans le domaine des arts plastiques. Cet objectif principal organise la pédagogie et permet de préparer les étudiants à leur inscription dans le large contexte des activités professionnelles du monde de la création artistique. L option Design à Annecy est caractérisée par son intérêt revendiqué pour la chose publique, le commun, le politique, et elle forme des étudiants pour qu ils puissent intervenir dans des contextes précis, localisés, ancrés dans des territoires, s attaquant à l épaisseur de la réalité contemporaine. Ils deviennent designers spécialisés dans les questions spatiales, travaillant sur la grande échelle, et intervenant dans l aménagement du territoire, le paysagisme, l urbanisme mais aussi le champ de l art. Les deux cycles de l option Design s inscrivent dans le LMD avec la préparation d un diplôme Bac+3 (DNAP Design Licence) et Bac+5 (DNSEP Design Master) et comme dans la filière Art, ces deux cycles se différencient pour l étudiant par le suivi d un «programme» en premier cycle, puis par l invention d un «projet» personnel en deuxième cycle. Et donc, si pendant les deux premières années l étudiant rencontre les techniques, les méthodes, la culture, l histoire et les objets du design, pendant les deux années du deuxième cycle, l étudiant ouvre une position qui lui est propre, celle de son projet. Depuis 2010, l ESAAA propose un Master Design centré sur les questions de paysage, d intervention urbaine, d aménagement du territoire, d architecture et de politique. Pendant les deux années du DNSEP, en alternant workshops, séminaires, voyages d études, travaux en ateliers, les étudiants sélectionnés préparent des projets singuliers qui une fois mis en commun, mutualisés dans les ateliers et les discussions croisées, proposent l équivalent d une «respublica» pour notre contemporanéité. Les étudiants de ce Master Design sont issus de formations initiales variées (principalement design et art, mais aussi architecture, sciences politiques, géographie, sociologie...) et ils travaillent à des formes qui ne sont en aucun cas présupposées. Leur travail témoigne d un intérêt soutenu pour la place de l art (au sens large) dans la cité, et il vise la production de propositions livrées au «commun» de notre époque, par des expériences sensibles (la res-publica, la chose publique, dont il s agit d imaginer l existence n est autre que cela). Aujourd hui le design sait gérer l hétérogénéité, le divers, le multiple, et il est dorénavant radicalement élastique. À l ESAAA, les étudiants apprennent à s en servir, deviennent professionnels, et en jouant de l élasticité inventent les tensions et les propulsions qui sont encore en attente. Les étudiants de Design bénéficient pour leur Master d un programme de déplacement en lien avec leur projet personnel. Il leur est proposé de s éloigner de manière concentrique à partir de l ESAAA, d abord à pied, puis en voiture, en bus, puis en avion, pour confronter les problématiques spatiales qui sont les leurs à des territoires de plus en plus complexes et de plus en plus étendus. Et en changeant d échelle, agrandissant la focale, ils en viennent à travailler sur des problèmes qui sont ceux de la cité, ceux des continents, ceux, globaux, qui exigent non pas de réduire la complexité du monde, mais d inventer des agencements inédits au milieu de cette complexité et ainsi la gérer l apprivoiser, la rendre à des devenirs plus joyeux

7 Livret de l étudiant A. presentation générale 3. recherche résidence production L Unité de Recherche de l ESAAA bénéficie depuis 2013 d une «subvention Unité de Recherche» du Ministère de la Culture L Unité de recherche de l ESAAA Depuis 2005, l ESAAA a développé un programme de recherche regroupant l activité de plusieurs de ces enseignants, étudiants, et jeunes artistes issus de l école. Ce travail, soutenu par le Ministère de la culture dans le cadre des appels à projet Recherche, a permis la mise en place d une ligne de recherche (le LAC ) extrêmement productive et qui a commencé à typer l activité de l ESAAA. Puis, fort de cette première expérience, fort de l arrivée à l école de personnalités engagées dans des démarches de recherche, l école a mis en place à la rentrée 2009 une Unité de recherche pérenne dotée d un espace de travail, d un soutien administratif et d un budget propre, afin d accompagner au mieux le travail d une équipe référente qui travaille selon différents programmes de recherche. Cette équipe référente est par ailleurs augmentée de «chercheurs associés» (théoriciens, artistes et autres praticiens), en nombre variable en fonction des projets, ainsi que de jeunes artistes et étudiants chercheurs qui préparent à l ESAAA un troisième cycle, le DSRA (Diplôme Supérieur de Recherche en Art). Profitant de cet écosystème, encadré par des enseignants qui, pour la plupart, dirigent des programmes de recherche ou sont responsables d un ou plusieurs projets de Diplôme Supérieur de Recherche en Art, les étudiants de DNSEP à l ESAAA sont associés au travail précis que développe l ESAAA pour définir, mettre en œuvre et diffuser une recherche spécifique, osmotique de l environnement spécifique qu est une école supérieure d art. Ses actions _ Nourrir l enseignement en 1er cycle du travail des enseignants, théoriciens et praticiens, qui sont aussi des chercheurs actifs, apportant dans leurs enseignements le contenu et la dynamique prospective de leurs recherches. _ Mettre en place une réelle initiation à la recherche en 2e cycle, proposant aux étudiants de Master en Art et en Design une méthodologie, des habitudes de travail, une maîtrise de la démarche de projet, et une capacité à mener leur activité selon le régime de la recherche, en particulier en s appuyant sur une réflexion systématique relative aux formes du mémoire de DNSEP. _ Créer le premier 3e cycle spécifique dans une école d art française : le DSRA le diplôme supérieur de recherche en art qui depuis 2009 propose à des artistes, designers, architectes et autres praticiens, mais aussi à des philosophes, des historiens de l art et autres théoriciens, de mener un projet de recherche pendant une durée de trois ans minimum. _ Développer plusieurs programmes de recherche bisannuels (sur l expérimentation, le format, Los Angeles, la pensée sauvage, la basse définition...) avec des équipes constituées ad hoc, en fonction de la définition et des enjeux précis du programme en question. _ Piloter cet ensemble grâce à une Unité de Recherche, lieu de structuration des différents programmes de recherche, lieu de mise en œuvre de leur valorisation, mais aussi lieu d articulation des différents niveaux de la recherche dans l école. Les programmes de recherche _ Le laboratoire des intuitions Après avoir mis en perspective la notion d expérimentation en art (avec le L.A.C Laboratoire Archives Concept ), puis la notion de format (avec le L.A.A.C - Laboratoire Actes Archives Concept ), l ESAAA a souhaité développer une nouvelle session de recherche, en introduisant, pour ce troisième volet, la notion d intuition, non pas pour définir celle-ci dans la complexité des champs de l art, mais pour s en servir comme outil ou levier afin d activer les rapports (ou apports) sans cesse renouvelés du couple théorie-pratique. Le laboratoire des intuitions est donc une plateforme pluridimensionnelle, constituée d artistes et de théoriciens évoluant dans de nombreux champs d expérimentations et de connaissances, susceptibles de construire des liens dynamiques entre les formes de pensée ; à travers l art, la philosophie, la sémiologie, les mathématiques, la physique, etc. L ensemble de ces systèmes d analyses et de projections partage l exercice de la représentation visuelle des mondes visibles et invisibles, de la complexité du voir surgit l invention : des dessins, des notes, des partitions et des diagrammes. Coordination du Laboratoire : Thierry Mouillé, artiste, David Zerbib, philosophe, enseignants chercheurs à l ESAAA _ Film Folk Archives Web Folk Film Archive Web (FFAW) est une entreprise de collecte de films «folk» visant à créer une cinémathèque 2.0., puis mettre en place une matrice à question inscrite dans le champs de l art contemporain. En effet, une fois le fonds d archive constitué et rendu disponible sur internet, il sera livré à la fois aux artistes et à la recherche scientifique, à l examen anthropologique, à l analyse cinématographique et plus largement à l étude culturelle et politique. FFAW ambitionne donc d être davantage qu une collecte de données de la culture populaire comme le fit en Angleterre l anthropologue Tom Harrisson en 1937 (avec Mass-Observation) ou plus proche de nous l artiste Jeremy Deller qui a voulu rassembler tous les objets et les images qui représentaient à ses yeux une version nonofficielle de la Grande-Bretagne. FFAW est une extension de ces démarches conjuguées dans le domaine des nouveaux médias, et qui vise à développer d un même mouvement un regard d observation scientifique et artistique. Coordination du Laboratoire : Jean-Marc Chapoulie, artiste, enseignant chercheur à l ESAAA _ Bangalore pour l invention d un tiers patrimoine «Bangalore est un lieu d ajustement de deux héritages culturels urbains : la modernité qui se matérialise dans les aménagements liés à l impact de l économie mondiale, et la tradition, qui se manifeste dans le maintien et l expansion d activités traditionnelles, manuelles, insérées dans de micro-économies locales. Entre ces deux pôles se construit l atmosphère particulière de l espace public bangalorien, et dans cet écart semble aujourd hui être généré un entre-deux spécifique un tiers patrimoine que nous souhaiterions littéralement «inventer». Pour réaliser cette «invention» l ESAAA propose de travailler avec la Srishti School of Art Design and Technology, institution d enseignement supérieur de la ville de Bangalore. Il s agit de produire ensemble un dispositif de création de situations esthétiques, dispositif qui ajouterait aux écarts constitutifs de la condition urbaine de Bangalore, d autres écarts : sociaux, culturels et historiques. En effet, le projet «Bangalore» fait l hypothèse que c est dans ce jeu des écarts que s invente un Tiers Patrimoine toujours instable : non pas un objet historique à figer, mais la valeur d une question à travailler, un commun hybride toujours en construction dès lors que sont réunies des conditions d écarts, de différence et de coordonnées particulières.» Coordination du laboratoire : Naïm Aït Sidhoum, architecte et producteur, enseignant chercheur à l ESAAA Deux programmes de recherche viennent de se terminer et bouclent actuellement la publication de deux ouvrages rétrospectifs du travail effectué : _ Le laboratoire LAAC Il peut être présenté sommairement comme suit : «À partir d un questionnement général sur les formats de l art, ce projet de recherche entend contribuer à élaborer de nouvelles catégories d intelligibilité des arts contemporains ainsi qu à éprouver de nouvelles conditions de création et de production artistiques.» Sortira au printemps 2015 l ouvrage collectif, sous la direction de David Zerbib, In Octavo, Des formats de l art, une co-édition des Presses du Réel et de ESAAA Editions. _ Le programme de recherche «Los Angeles : des marges au centres» quant à lui, entendait observer la scène de l art californienne depuis les années 1960, et en particulier cherchait à étudier la puissance propre à sa situation longtemps considérée comme marginale. Los Angeles apparaît en effet aujourd hui comme un terrain de jeu majeur pour l expérimentation artistique et cela s expliquerait par ses multiples positions d outsider qu il s est agit d étudier. Est en bouclage l ouvrage collectif, sous la direction de Géraldine Gourbe, In the Canyon, Revise the Canon - Utopian Knowledge, Radical Pedagogy and Artistrun Community Art Space in Southern Californian, une coédition Shelter Press et ESAAA Editions

8 Livret de l étudiant A. presentation générale 3. recherche résidence production Le DSRA Diplôme supérieur de recherche en art Le DSRA est un diplôme de troisième cycle financé par le Ministère de la Culture. Il est délivré par l ESAAA et s adresse à des artistes, des designers et des théoriciens titulaires d un Master ou d un DNSEP et ayant déjà une activité professionnelle. Il s obtient après quelques trois années de travail s appuyant sur les ressources de l ESAAA son Unité de recherche, ses programmes de recherches, ses enseignants et ses équipes, ses réseaux, mais aussi ses compétences de structure de production, d édition et de résidence. Le dispositif DSRA croise production, recherche, résidence, édition, séminaires, exposition, et, bien qu inédit en France (il s agit du premier troisième cycle a avoir été mis en place dans une école d art) il a été élaboré en s appuyant sur de très nombreuses expériences déjà menées dans le champ de l art dans des structures collaboratives inventés par les artistes pour soutenir leur travail (les lieux que les anglo-saxons appellent artist run spaces). L ESAAA a mis en place dès 2010 un dispositif proposant à un groupe de jeunes artistes et théoriciens d être accompagné dans leur travail de recherche et de production et d aboutir à un diplôme d école, le DSRA, avec différents types d action : - Des rendez-vous de travail individuels (pour le suivi des projets de recherche développés par les étudiants-chercheurs.) - La participation à différents événements, projets et activités mises en place dans le cadre des programmes de recherche de l ESAAA. - Le suivi de séminaires et autres rendez-vous de travail collectifs dédiés au DSRA. - La mise en place par les DSRA euxmêmes, soit seuls soit à plusieurs, de projets spécifiques, en continu tout au long de leurs trois années de travail : expositions, conférences, éditions, gestion d artist run spaces, production d oeuvres,... autant de formes qui sont partagées, travaillées et discutées, et qui scandent l avancée du travail de chaque artiste et étudiant-chercheur. - La réalisation d un ambitieux projet d édition, synthèse de l ensemble de la séquence de travail. Projet final pour lequel l ESAAA joue à plein son rôle de producteur. Echos - Esaaa, Mamco & Co projet Interreg transfrontalier L ESAAA et le Mamco musée d art moderne et contemporain de Genève se sont associés pour porter un ambitieux projet transfrontalier financé par les fonds d aide au développement européen (programme INTERREG ) : Echos - Esaaa, Mamco & Co. Ce projet a l ambition de contribuer à la construction d un espace transfrontalier de l art et de la recherche, sorte de laboratoire transfrontalier, en s appuyant sur la coopération entre deux partenaires, l ESAAA et le Mamco, mais aussi avec différents acteurs de l art de part et d autre de la frontière franco-suisse. Il s organise autour de l activité des deux établissements et sur l accueil d artisteschercheurs travaillant dans le cadre du 3ème cycle de l ESAAA - le DSRA. Depuis novembre 2013, le projet Echos a permis d accueillir huit artistes et théoriciens inscrits à l ESAAA en DSRA, et de financer leur séjour et leur travail en résidence à Annecy et à Genève, intégrés comme chercheurs associés au sein de cet inédit laboratoire qu est Echos. Ils bénéficient d un statut ad hoc, tenant autant du statut de «chercheur post-doctorant» tel qu il existe dans les laboratoires de recherche universitaire, que du statut de «résident» tel que pratiqué dans les centres d art et autres lieux de travail de l art Tous ces dispositifs de recherche spécifiques (Unité de recherche, programmes de recherche, DSRA, ECHOS...) sont aujourd hui portés par une équipe d enseignants chercheurs, de techniciens, d assistants et autres employés de l ESAAA, qui tous font de «la recherche» le véritable axe de rotation de l école. Les étudiants y sont donc associés au quotidien - parce que leurs enseignants sont aussi les chercheurs qui portent et développent les projets, - parce que la bibliothèque vit au rythme des projets de recherche (bibliographie spécialisée, événements dédiés, etc.), - parce que l ESAAA accueille toutes les semaines des acteurs de ces recherches et que l Unité de recherche veille à ce que le lien avec la pédagogie soit systématiquement fait (par des actions simples telles que des conférences, des rendez-vous individuels, des accrochages ou expositions, des publications, etc.), - parce que l ESAAA publie des ouvrages issus de l activité de recherche et que les étudiants lisent ces ouvrages, - parce que les étudiants-chercheurs inscrits en DSRA sont également chargés de cours et animent régulièrement des workshops, - parce que chaque projet (colloque, exposition, festival...) produit par un programme de recherche donne lieu à une communication interne et externe par le service communication de l ESAAA...

9 Livret de l étudiant A. presentation générale 4. activités Conférences Les conférences ont lieu tout au long de l année, à raison d un invité en moyenne par semaine. Elles constituent un moment privilégié de la vie pédagogique, font partie intégrante des enseignements théoriques et sont obligatoires pour l ensemble des étudiants. Les autres activités de l ESAAA sont interrompues le temps de ces rencontres. Les conférenciers viennent à la fois du monde des arts visuels (artistes, curateurs, institutionnels, théoriciens, etc.) et d autres territoires de la pensée et de la culture (littérature, musique, sciences exactes, sciences humaines, spectacle vivant, etc.). Workshops Ces actions sont conduites par un intervenant invité amené à énoncer une proposition de travail à un groupe d étudiants. Ces ateliers ont pour objectif d aborder de nouveaux champs de pratiques de théories, d activer des modalités d intentions et de rythme de travail alternatif ou d approfondir certains enseignements dispensés par les enseignants permanents. Ils créent des contextes de travail intensif pour la réalisation de projets spécifiques. Séminaires et colloques Les séminaires théoriques proposent des sujets de recherche et s associent aux thématiques de recherche et aux projets de l école. Ils s inscrivent dans une problématique de sujets de l art ou du design et rassemblent sur deux ou trois jours des intervenants qualifiés, des enseignants artistes et théoriciens et sont ouverts à l ensemble des étudiants de l ESAAA. Stages Le stage professionnel fait partie intégrante du cursus de formation, il est obligatoire en année 2 et en année 4. Il permet à l étudiant d intégrer un milieu professionnel afin de faire l acuiqsdition de savoirs et de compétences spécifiques. En année 2 le stage est d une durée de 1 semaine minimum, il est validé par l équipe pédagogique il donne lieu à un rendu d une page avec visuels. Les étudiants peuvent bénéficier pour ce stage de bourses Erasmus + ou de la bourse Explo RA (à conditions de remplir les demandes de durée de stage de ces bourses). En année 4 le stage se déroule à partir du mois de mai il peut durer de 1 à 6 mois. Les étudiants peuvent bénéficier pour ce stage de bourses Erasmus + ou de la bourse Explo RA. Tout au long de leur parcours, les étudiants peuvent réaliser des stage supplémentaires aux stages obligatoires. A chaque fois une convention de stage est établie entre l ESAAA, l étudiant et la structure accueillante. Voyages d études Les voyages naissent de la diversité des projets proposés par les enseignants ou constituent une activité pédagogique en soi par la visite d expositions et la découverte d institutions artistiques françaises et européennes. Les grandes manifestations internationales (Biennale de Venise, Documenta de Kassel, Biennale de Lyon, Manifesta, Archilab ) donnent également lieu à des voyages organisés par le réseau des Écoles supérieures d art de la Région Rhône- Alpes. Phases du cursus bénéficiant chaque année d un voyage d études : 1ère année, 2ème année art et design, 4ème année art et design, stages d études individualisés à l étranger. Mobilité internationale L ESAAA encourage les étudiants à partir en mobilité à l international pendant leur cursus, en période d études dans le cadre des projets spécifiques avec d autres universités ou écoles d art, ou en stage professionnel. L ESAAA s intéresse aux expériences croisées dans d autres pays (Bangalore en Inde, Los Angeles aux USA, Takarazuka au Japon ) articulées autour de problématiques communes. L ESAAA est inscrite dans les programmes de la Communauté Européenne Erasmus + ainsi que dans le dispositif Explo RA de la région Rhône-Alpes. Summerlake Pendant le mois d août, l ESAAA organise Summerlake, une résidence internationale pour une dizaine de jeunes artistes et théoriciens. Ces estivants d un genre un peu particuliers utilisent les outils et les espaces de travail de l ESAAA, sont logés dans la résidence Wogenscky qui jouxte l école, face à la plage et à la base nautique, et pendant un mois ils sont encadrés et visités par des professionnels invités. Extension de l activité de recherche de l ESAAA et du DSRA, Summerlake est un dispositif de production à fort potentiel pour le champ de l art et du design, mais aussi pour les étudiants de l école qui trouvent ici encore, par ricochet, une occasion de rencontrer des mondes singuliers. Les résidents 2014 : Ivan Argotte, Pauline Bastard, Mathieu Clainchard, Jean-Alain Corre, Florence Giroud, Carl Palm, Adrien Vescovi

10 Livret de l étudiant A. presentation générale 5. équipe Le directeur, la responsable administrative, la coordinatrice de projets, les enseignants coordinateurs (1ère année, 1er cycle art, 1er cycle design & espace, 4ème année art, 4ème année design et espace, 5ème année art, 5ème année design et espace) se réunissent une après-midi par mois durant l'année universitaire en conseil de coordination. Ses missions : coordination de l'information, organisation de l'ensemble des activités pédagogiques, établissement du calendrier universitaire et de l'agenda pédagogique, réflexion sur les orientations générales du projet d'établissement Direction Stéphane Sauzedde Conseil de coordination Naïm Aït-Sidhoum Felicia Atkinson Alexandre Costanzo Laurent Faulon Marion Huyghues Despointes Richard Monnier Thierry Mouillé Laetitia Sanchez-Ameye Didier Tallagrand Claire Viallat David Zerbib s Naïm Aït Sidhoum Félicia Atkinson art Pauline Bastard art Jean-Marc Chapoulie Alexandre Costanzo Laurent Faulon espace Marc Giloux son Géraldine Gourbe Demis Herenger cinéma dessin, impressions Patrick Litzler Richard Monnier représentations Thierry Mouillé Kacem Noua peinture Françoise Novarina Gilles Perdu architecture Didier Tallagrand Nicolas Tixier histoire de l art Claire Viallat David Zerbib esthétique design & espace vidéo et cinéma actualité de l art post-colonial studies pratiques pluridimensionnelles peinture, dessin design & espace architecture, paysage, ambiance urbaine s associés & tutorat artiste, résident Echos Thomas Jeames Eléonore Pano-Zavaroni artiste, résident Echos Adrian Torres artiste, résident Echos Grégoire Bergeret monitorat céramique Naomi Maury artiste, résidente Echos Techniciens Isabelle Handley régisseur Jean Deprez Mickaël Détez de la Drève Geneviève Holvoët Philippe Thaize assistant volume, matériaux assistant Echos assistante sérigraphie assistant photographie, vidéo Administration Laetitia Sanchez-Ameye administratrice ressources humaines Laure Vincent secrétariat pédagogique Françoise Brouet gestion et comptabilité Edwige Dardari Christine Detremmerie Isabelle Labarthe bibliothécaire monitorat bibliothèque Clément Vieille Marion Huyghues-Despointes ESAAA éditions Bartolomé Sanson ESAAA lab fab manager Kamel Makhloufi ESAAA prépa Jean-Patrice Rozand coordination Françoise Riganti Dominique Lecot Geneviève Holvoët Entretien, maintenance Jérôme Cancouet Bruno Mazegga Franck Zafonte accueil, administration générale coordination de projets Les enseignants Naïm Aït-Sidhoum Architecte DPLG, fondateur des collectifs Zoom Architecture et Pied la Biche, dont les interventions urbaines s appuient sur des dispositifs collaboratifs, sur l engagement du public et autres concernés comme acteur du projet. Il est également coordinateur de VILL9, un projet de série dramatique participative dans le quartier de la Villeneuve à Grenoble. Félicia Atkinson Née à Paris en Diplomée de l Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, et a suivi la formation expérimentale BOCAL avec Boris Charmatz, elle est lauréate du Emile Langui /Young Belgium art Prize Son travail plastique et sonore convoque les questions d improvisation, d environnement, de distortion, d aléatoire, de delay, de boucles et de fragmentation. Elle a exposé au Bozar - Bruxelles, Commun - Toulouse, MUCA Roma - Mexico Citym Overgarden - Copengague... et performé au Wiels - Bruxelles, Palais de Tokyo - Paris, MOCA Geffen - Los Angeles... Elle a publié plus d une dizaine de livres d artistes et de disques vinyles. Elle est la co-pilote de la maison d édition / label de musique expérimentale Shelter Press. Elle vit desormais dans le Massif des Bauges en Savoie. Pauline Bastard Artiste et vidéaste. Ses projets qui articulent objets, images et vidéos se tissent comme des récits, les productions sont prétextes à vivre des expériences autant qu elles racontent et témoignent des actions effectuées. En utilisant les codes et les croyances qui entourent la représentation et la narration, Pauline Bastard crée un univers où fiction et réalité sont étroitement mêlées. Son travail a été présenté dans diverses expositions dont : La Transition (Confort Moderne, 2015), Hors Pistes (Centre Pompidou, 2014), A&B Studio (18th Street Art Center, 2013), la 30ème Biennale de Sao Paulo (2012), Jours Heureux (80WSE gallery, 2011), Rehab (Fondation EDF, 2010), Pauline Bastard/Roman Signer (Espace Blank, 2009). Elle prépare actuellement «Alex», un projet qui consiste à inventer une personne avec un groupe d experts et pour lequel elle a reçu le prix Audi Jean-Marc Chapoulie Cinéaste, vidéaste, il interroge le cinéma sous toutes ses formes depuis plusieurs années. Il est artiste invité à la Biennale de Lyon 2005, dont il était déjà un des commissaires en A été responsable de programmation régulière de cinéma au FRAC Champagne- Ardenne, au Centre Culturel Suisse et au Mac/ Val. Il a publié alchimicinéma aux Presses du Réel. Il est responsable d un programme de recherche de l ESAAA Folk Archives Web (en partenariat avec le CNEAI). Alexandre Costanzo Philosophe, il réside en région parisienne. Cofondateur et directeur de publication de la revue Failles, il achève une thèse sous la direction d Alain Badiou. Il est membre du laboratoire de recherche «logiques contemporaines de la philosophie». Il est auteur d une quarantaine d essais portant d une part sur les rapports entre la philosophie, l art et la politique et d autre part consacrés au cinéma et à l art contemporain. Il collabore notamment avec des artistes comme Jean-Luc Moulène, Anri Sala ou Thomas Hirschhorn. Membre du comité de rédaction de la revue de philosophie politique de(s)générations. Laurent Faulon Artiste, vit et travaille à Genève. Laurent Faulon développe un art d interventions, le plus souvent éphémères et fortement contextualisées. En une vingtaine d années, son travail s est déplacé de la performance vers l installation, concevant toujours des œuvres qui entrent en résonance avec les caractéristiques architecturales, politiques, économiques ou sociales de l endroit qui les accueille. Une monographie est parue sur son travail, Laurent Faulon, Life! Life! Life!, Les Presses du réel,

11 Livret de l étudiant A. presentation générale 5. équipe Marc Giloux Artiste, il vit et travaille à Bologne. Il développe son travail autour de pratiques diverses comme la musique, la photographie, le cinéma, la linguistique, la performance. Il montre son travail régulièrement dans les institutions et les galeries de la péninsule italienne (White-cube Europe, Mambo, Biennale de Venise...). Géraldine Gourbe Géraldine Gourbe. Philosophe spécialisée dans les études genre et post-coloniales. En plus de son poste de professeur à l ESAAA, elle est attachée de recherche à l Université de Nanterre/Grand Ouest. Elle a soutenu une thèse sur «Une pensée de l êtreensemble : analyse critique de la performance en Amérique du Nord» à l Université de Nanterre et a publié plusieurs articles sur l art, la politique et le féminisme. À l ESAAA, elle a co-dirigé le séminaire «Los Angeles : des marges aux centres» et a récemment coordonnée le séminaire «genre et cultures visuelles Travelling féministe», avec Teresa Castro, Hélène Fléckinger et Clara Schulman, Centre Simone-de-Beauvoir et Fondation de France, Forum des Images, Paris, Demis Herenger Artiste cinéaste né en Co-directeur du Groupe O (théâtre expérimental) dans les années 90. Diplômé de la HEAD en 2001 section cinéma. Directeur artistique de l association les 2 maisons dans le cadre de laquelle il réalise de nombreuses expériences audiovisuelles dans plusieurs établissements pénitentiaires. Son travail s appuie sur les cadres, les situations et les personnes qui, plus ou moins officiellement, formulent un désir d image. Patrick Litzler Artiste, vit et travaille à Annecy. S installe à Annecy en 1979 après des études d art puis de restauration de tableaux où il va exercer jusqu en 1984 pour des musées et conservatoires. En 1985 il se consacre à la peinture et s engage dans une démarche abstraite. Expositions personnelles en France comme à l étranger. Le travail évolue progressivement vers une peinture formelle. Depuis 1995 il enseigne à l ESAAA. Expositions personnelles de 1990 à 2000 : galerie Bischel, Bern Suisse galerie Damien Bocquet, Paris galerie Weber, Genève Suisse - galerie Michel Tetreault, Montréal Canada. Manifestations internationales 1989 à 1995 : foires de Bâle, Saga, Francfort, Düsseldorf. Richard Monnier Artiste. Né en 1951 à Paris. Études à l École des Beaux-Arts de Lyon, de Marseille et Paris de 1969 à Il a obtenu plusieurs bourses et allocations de séjours (OFAJ en Allemagne 1977 AFAA. PS1, N.Y. U.S.A 1981 Fondation Cartier, Jouy-en Josas Atelier Moly Sabata, Sablons 1999 ) et bénéficié d expositions monographiques remarquées (au centre d art de Kerguéhennec en 2003). Il a enseigné à l École des Beauxarts de Grenoble de 1984 à 1995, à l École des Beaux-arts de Marseille de 1995 à 2001 et enseigne à l ESAAA depuis Richard Monnier est représenté par les galeries Marion Meyer (Paris) et Yves Iffrig (Strasbourg). Thierry Mouillé Artiste. Thierry Mouillé développe, depuis 1988, une œuvre pluridimensionnelle sous le terme générique de la fondation mouvante. Plusieurs musées lui ont déjà consacré d importantes monographies, en France et à l étranger. Ancien lauréat de l académie de France à Rome, Villa Médicis, il enseigne depuis 2001 à l ESAAA où il a mené les projets de recherche Prospective, LAC, et LAAC. Il a également été coordinateur du workshop international au Casino-Luxembourg pour les sessions 2005 et 2006, et anime Summerlake, résidence internationale d artistes à l ESAAA depuis Parmi les ouvrages récents parus sur son œuvre, citons la fondation mouvante volume 3, Capc Musée 2003; Matière grise, MF éditions Il est responsable du laboratoire des intuitions, programme de recherche de l ESAAA. Kacem Noua Artiste. Vit et travaille à Lyon. Son questionnement principal se concentre sur les moyens de la peinture. Depuis les années 60 et 70 les peintres structuralistes (Robert Ryman, Daniel Buren, Olivier Mosset, Gerhard Richter...) ont déconstruit leurs outils en les analysant. Restent des décombres qui signent la fin de la modernité... Qu en faire? «Kacem Noua poursuit ainsi imperturbablement une mise en rhétorique des dernières peintures classiques de la modernité. Il en reprend le questionnement à jamais sans réponse de la picturalité de la peinture et de ses rapports dialectiques avec l illusion de toute reproduction». (Bernard Ceysson) Françoise Novarina Artiste. Née en Diplômée de l école supérieure d art de Grenoble. Enseigne à l ESAAA depuis 1984, la couleur et le dessin, dans les départements art et design et coordonne un atelier de scénographie. Elle a enseigné les arts et techniques de la représentation à l école nationale supérieure d architecture de Grenoble de 2001 à Elle poursuit sa recherche artistique sur la couleur et développe une activité de coloriste/ designer/conseil auprès de collectivités et de particuliers. Gilles Perdu Architecte D.P.L.G. Né en Gérant Archithemes atelier d archi- tecture : diplôme école d architecture UPA6 (Paris), projet mémoire : l aménagement de l îlot Chalon à Paris, directeur d étude J-P. Buffi. 1989/2006 : réalisation d espaces publics, procédure de concours (architecture et urbanisme), projets privés et développement d une démarche bois et haute qualité environnementale. Depuis 1995 : enseigne à l ESAAA. Didier Tallagrand Artiste, il vit et travaille dans le Gard. Il s intéresse au paysage et aux patrimoines (bâti mais aussi immatériel, folklorique et narratif) et propose le plus souvent des interventions dans le domaine public. Usant de l art du jardinier, du photographe, du constructeur et du récitant, ses interventions réveillent et révèlent «le vivre ensemble de demain - quelque chose de profondément politique en somme»... Pour Marseille 2013 il était résident de la structure de production et diffusion de l art contemporain en espace public «La chambre claire», avec le projet Quand à Gap reviendra le bleu de la mer... Nicolas Tixier Architecte et docteur en sciences pour l ingénieur. à l École nationale supérieure d architecture de Grenoble et à l ESAAA, chercheur au laboratoire Cresson (UMR CNRS n 1563), ses travaux concernent principalement les ambiances architecturales et urbaines. Il mène parallèlement une activité de projet au sein du collectif BazarUrbain (lauréat du palmarès des jeunes urbanistes 2007). De 2003 à 2010, il a été chargé de mission scientifique au Bureau de la recherche architecturale, urbaine et paysagère au Ministère de la Culture et de la communication. Depuis 2009, il est président de la Cinémathèque de Grenoble. Claire Viallat Maîtrise d Art et Archéologie à Paris IV, D.E.A d Histoire de l art à Paris I, Diplôme d études supérieures de l École du Louvre (Muséologie) - spécialisation Art contemporain. A enseigné l Histoire de l art à l École des Beaux arts de Valence et actuellement à l École d art d Annecy. Spécialiste de la place de l écrit dans le travail des artistes, elle accompagne depuis plusieurs années l activité de jeunes créateurs par la rédaction de textes divers (essais, textes de présentation, notices...) et termine actuellement une thèse de doctorat à l EHESS sous la direction d Eric Michaud, sur «Les artistes écrivains : Bernard Réquichot et sa génération». Jian-Xing Too Jian-Xing Too est critique d art. Après avoir étudié l art au California Institute of the Arts (CalArts), puis exercé à Paris différentes fonctions dans le domaine de l édition, elle a commencé à écrire en Elle a contribué à Afterall, ArtReview, art agenda editorial, et depuis six ans à l édition papier de Artforum. Elle est l auteur du livre Lynne Cohen, Cover et coordonne par ailleurs des publications dans le domaine artistique. Ses centres d intérêt incluent l art conceptuel et les écrits d artistes. David Zerbib Philosophe, il travaille depuis plusieurs années à dessiner une philosophie de l acte s appuyant tout autant sur l histoire de la performance que sur une lecture assidue de la philosophie pragmatiste. Curateur, responsable d éditions, essayiste, il collabore à de nombreux journaux et revues (Le Monde, Art Press...) et outre son poste d enseignantchercheur et de coordinateur de l Unité de recherche à l ESAAA, il enseigne à la HEAD Genève et à l Université Paris 1 Panthéon- Sorbonne

12 Livret de l étudiant A. presentation générale 6. équipements La bibliothèque Espace de ressources, de recherche et de dialogue spécialisé dans la création artistique contemporaine, la bibliothèque de l ESAAA propose un fonds de ouvrages, d une cinquantaine de revues françaises et étrangères, d une centaine de DVD. Les étudiants peuvent y trouver des ouvrages historiques, théoriques et critiques sur l art, la photographie, le cinéma, la vidéo, le son, l architecture, l urbanisme, le paysage et le design. Conditions d accès Le prêt est réservé aux étudiants et enseignants de l ESAAA. La consultation sur place est ouverte au public. Règlement, prêt Un enseignement sur les usages de la bibliothèque et la recherche documentaire est dispensé auprès des étudiants de première année lors du premier semestre. La majorité du fonds est accessible en rayon. Les usuels, documents fragiles ou précieux restent en consultation sur place ; les mémoires des étudiants sont disponibles sur demande. Sur présentation de la carte d étudiant, une carte de bibliothèque est délivrée et permet d emprunter : - à la bibliothèque de l ESAAA : 3 livres pour 3 semaines / 2 revues et 1 DVD pour 1 semaine - à la bibliothèque de Bonlieu et dans les bibliothèques d Annecy (Novel, Prairie et Romains) : 10 livres / 5 livres sonores / 5 partitions / 5 revues / 5 disques / 5 films / 2 cédéroms jeunesse pour 3 semaines ; 2 méthodes de langue / 2 estampes de l artothèque pour 8 semaines. Les documents abîmés ou perdus doivent être remplacés ; tout retard important entraîne une suspension du prêt. Ressources Le blog de la bibliothèque propose : - une présentation des nouvelles acquisitions de la bibliothèque et des derniers numéros des périodiques ; - des bibliographies en lien avec les diverses activités de l école ; - une curation de ressources en ligne, dont deux outils collaboratifs portés par le réseau des bibliothèques des écoles d art : la BSAD (base de dépouillement d articles et de mémoires), et Après l école (portail recensant les sites utiles à la formation et la professionnalisation des artistes). Le réseau Bibliofil offre la possibilité de consulter le catalogue de la bibliothèque, de réserver des documents et de renouveler les emprunts en ligne. Abonnements électroniques : La bibliothèque est abonnée à l édition électronique de certains périodiques. I Pad : En réaction avec l actualité de l ESAAA, la bibliothèque propose une sélection d articles multimédias complémentaires au fonds documentaire. DVD : Un grand écran et des fauteuils pour visionner des films sur place. Café coopératif : Espace d échange et de convivialité, il est auto-géré par les usagers. contact : Isabelle Labarthe, bibliothécaire blog : esaaa.fr/biblio Les ateliers techniques : les lieux de fabrique, de production et de mise en œuvre technique Atelier volume Sur un plateau spécifique se répartissent plusieurs ateliers techniques : bois, métal, céramique, moulage, sérigraphie, gravure disposant d un outillage professionnel, ainsi qu un espace commun de réalisation et de présentation. Un outillage de base est en usage libre. Atelier bois (scie à ruban, tour à bois, scie à panneaux, combiné rabot,dégau, scie à format, toupie, tenonneuse et mortaiseuse); scie à onglet (aspiration des copeaux centralisé); atelier métal (scie fraise, chalumeau oxyacétylénique, MIG, découpe plasma, plieuse, coudeuse, cintreuse, aspiration des gazes centralisées ); four à céramique Plateau informatique Un plateau informatique donne accès à l ensemble des pratiques dans les domaines de l infographie, de la vidéo, du son, de la photographie, de l interactivité et du web. Différents postes sont aussi répartis dans les ateliers, et des studios dédiés à la vidéo et au son peuvent être librement utilisés. Des ordinateurs portables complètent le dispositif. Au total les étudiants ont accès à une trentaine d unités de travail. Prise de vue, enregistrement, mise en espace L ESAAA dispose d un studio de prises de vue, d un magasin de matériel photographique, vidéographique et d enregistrement sonore utilisés par les étudiants sous forme de prêts, ainsi que d importants moyens de projection (vidéoprojecteurs, écrans numériques, amplification...). Atelier d impression et d édition Il propose l apprentissage de la chaîne graphique, la pratique de la sérigraphie et de la gravure, jusqu aux impressions numériques grand format. Est aussi permis de se former aux différentes pratiques de la chaîne éditoriale, de la PAO au façonnage. ESAAA lab Depuis plusieurs années, l ESAAA pratique le bricolage collaboratif, l échange de compétences et l ouverture aux possibles. Dans sa manière expérimentale d aborder la création contemporaine en art et design, elle réalise de très nombreux projets avec tout type de partenaires. L ESAAA a décidé de compléter l équipement de ses ateliers avec des machines à commande numérique (imprimantes 3D, découpeuse laser, scanner 3D, machine à coudre industrielle, kits arduino...), et propose d ouvrir cet espace de travail collaboratif aux inventeurs, bricoleurs, recycleurs et autres makers professionnels ou amateurs du bassin annécien : stimuler les croisements, les rencontres, les hybridations, et donner à ce territoire un lieu de rencontre pour les acteurs et expérimentateurs de l innovation. Inspiré des Fab Labs imaginés par Neil Gershenfeld au MIT de Boston, l ESAAA lab se veut le croisement des techniques modernes et des savoirs traditionnels. L augmentation des ateliers historiques de l ESAAA grâce à l apport des technologies numériques permet d imaginer la réalisation d œuvres qui par le passé étaient réservées à des artistes ou designers confirmés. Internet le réseau des savoirs permet de puiser à une source intarissable d inspiration partagée et l ESAAA lab de concrétiser ces réalisations. L ESAAA lab est maintenant une réalité, accessible aux étudiants et partenaires de l école depuis le 1er octobre 2014, avec une ouverture au public prévue pour le mars

13 Livret de l étudiant B. détail des enseignements 1 e année phase programme art et design 2 e année ARt 3 e année Art 2 e année design 3 e année design phase projet art et design 4 e année art 5 e année art 4 e année design 5 e année design

14 DES VALEURS, DES ÉVÉNEMENTS ET DU PRAGMATISME SOUTENEZ LA CREATION, L ART, LE DESIGN EXPÉRIMENTATION, LIBERTÉ, CRÉATIVITÉ L identité première de l ESAAA est assurément celle d une structure qui valorise l expérimentation, la recherche et l ouverture aux possibles. Cela passe par un projet d établissement prospectif et affirmatif, co-construit avec une équipe d enseignantschercheurs de haut niveau : artistes, designers, architectes, philosophes, théoriciens, tous professionnels reconnus dans leur domaine. Cela permet à l ESAAA de tenir le pari d une formation qui ne soit pas un formatage un véritable écosystème de l expérimentation, de la liberté et de la créativité. HYPERCONNEXION ET ENGAGEMENT L ESAAA participe à l éducation artistique pour tous en proposant chaque année à quelques 350 élèves (enfants, adolescents et adultes) plus de 30 ateliers de pratiques artistiques. Cette ESAAA des pratiques amateurs travaille également dans toutes les dimensions de la création contemporaine, utilisant autant des techniques traditionnelles des Beaux-Arts que celles plus récentes liées au numérique, au web, ou aux pratiques transdisciplinaires qu affectionne l art contemporain. Cette activité amateur donne lieu à des cours annuels, mais aussi à des stages thématiques (skate et sérigraphie, création de livres d artiste, voile et photographie...) et permet que soient proposés, en partenariat avec les collectivités locales, des ateliers périscolaires, extrascolaires, ou encore des ateliers artistiques au sein des entreprises et autres collectivités qui souhaitent développer leur créativité. L ESAAA, STRUCTURE DE PRODUCTION, AVEC ENTRE AUTRES, EN 2015 : La flottaison d un radeau (26 et 27 février 2015) Une exposition et deux journées d études consacrées à l art brut, la psychiatrie et la création contemporaine : conférences sur l artiste Yayoi Kusama par Chantal Béret (Conservatrice au Centre Pompidou), présentation par Bruno Decharme de son immense collection et de son projet ABCD, conférence sur Fernand Deligny... Entrée libre dans la limite des places disponibles. Inauguration et ouverture au public de l ESAAA lab (17 mars 2015) Le fablab art et design des Marquisats agrandit sa communauté et organise une inauguration institutionnelle en forme de célébration de l esprit Maker. Visite des espaces de travail, démonstration des machines, rencontre avec les techniciens, discussion avec les porteurs de projets... Entrée libre. Journées portes ouvertes de l ESAAA (21 mars 2015) Présentation de projets d étudiants et expositions. Les enseignants, les étudiants et le personnel de l ESAAA vous accueillent, vous font visiter l école et informent les visiteurs sur les épreuves d admission, les formations, les programmes internationaux et les débouchés professionnels COMMENT VERSER À L ESAAA SA TAXE D APPRENTISSAGE? La taxe d apprentissage, c est 0.68 % de la masse salariale de votre entreprise, dont une moitié est affectée directement à l apprentissage, et une autre à des établissements habilités. L ESAAA, établissement délivrant des diplômes de bac + 3 et plus, fait partie des établissements habilités et relève de la catégorie B. Pour soutenir l ESAAA, il suffit d indiquer que vous affectez l intégralité de votre taxe au diplôme DNSEP (Bac + 5, catégorie B) délivré par l Ecole Supérieure d Art de l Agglomération d Annecy. Pour effectuer ce versement, vous pouvez utiliser soit le bordereau ci-joint, soit effectuer le virement directement sur le site de la CCI Le versement doit être effectué avant le 28 février 2015, mais grâce à FACILITAXE, vous pouvez rectifier 26 votre 186 affectation jusqu au 16 avril. Vous pouvez également, si votre siège est en dehors de la Haute-Savoie, vous rapprocher d un autre collecteur habilité (Chambres Consulaires, Fédérations patronales, Organismes collecteurs de branche) Florian de la Salle,

15 Livret de l étudiant ère année

16 Richard Monnier 1 ère année «Leçon de choses» Richard Monnier «Leçon de choses» 1ère année Suivi du travail en atelier et cours lundi toute la journée tous les 15 jours atelier 1ère année et extérieur évaluation collégiale lors des bilans semestriels Il s agit de confronter les étudiants aux qualités des objets qui les entoure en réalisant des expériences simples qui mettent en œuvre des phénomènes physiques courants : l élasticité, la porosité, la capillarité, la viscosité, la gravité, l équilibre, la tension... pour en éprouver les possibilités et les limites. Cette année se déroulera sous le signe de la Comète Churyumov- Gerasimenco qui a été choisie par l Agence Européenne de l Espace comme objet d étude. Si brillante quand on la voit de loin, si sombre et si «dramatiquement érodée» quand on s en approche, cette comète a d abord surpris les chercheurs par sa forme. Un module nommé Philae chargé de récupérer les données se posera sur la comète et l accompagnera pendant sa course autour du soleil, ce dispositif manifeste une relation particulière de la connaissance à son objet... Références principales Gilles de Gennes Les objets Fragiles, Pocket, Plon Primo Levy Système périodique, Livre de Poche, Biblio Arte Povera Allan Mac Collum Les fulgurites

17 Marc Giloux 1 ère année Photographie / Son Marc Giloux Photographie / Son 1ère année Toute la classe et groupe le mercredi toute la journée tous les 15 jours atelier 1ère année Individuelle et collective Redéfinir et recentrer le mode photographique dans son histoire et dans sa pratique à partir de séries d exercices sur qu est-ce que le point de vue, le cadrage l échelle, le détail / le tout, etc. Le rôle de l image fixe en opposition avec l image animée, le rôle de l image muette avec «l image» sonore, le rôle de l image numérique publique avec le rôle de l image numérique privée. Photographie et identité, les enjeux du corps dans l image aujourd hui. Les concepts sous-jacents aux mécanismes propres qui composent notre identité, notre rapport aux autres. La question de l image d archive en particulier autour de la collection de John Szarkowski du Moma (l œil du photographe). Le clivage entre la photographie d art, de reportage, de mode, d architecture; les relations ambigües entre la photo et la performance, entre la photo et le son, etc. Références principales Philippe Dubois L acte photographique Roland Barthes La chambre claire H. Damish La dénivelée : à l épreuve de la photographie Serge Tisseron Virtuel mon amour Benoît Blanchard Art contemporain, le paradoxe de la photographie Rosalind Krauss Le Photographique : pour une théorie des écarts André Rouillé La Photographie : entre document et art contemporain

18 Félicia Atkinson 1 ère année La vie materielle / Living in the material world Félicia Atkinson La vie matérielle / Living in the material world 1ère année par demi groupe : une semaine atelier pratique, une semaine partage de documents le mardi après-midi de 14h à 18h salle volume salle de conférence Contrôle continu et évaluation en fin d année LIVING IN THE MATERIAL WORLD (George Harrison) / LA VIE MATERIELLE (Marguerite Duras) «I have nothing to say / and I am saying it / and that is poetry / as I need it» John Cage Expérimentations / improvisations / qu est-ce qu une pratique artistique? / comment se saisir du monde materiel? / essais de gestes, de récits, de boucles et distortions dans l espace, en temps réel. Une semaine sur deux : _ Une série d atelier en salle volume avec la complicité d Isabelle Handley et de Geneviève Holvoet à chaque fois articulée autour de la découverte d un materiaux / d une technique (bois / sérigraphie / soudure / céramique / plâtre / couture / moulage) avec un document plus abstrait /poétique / théorique (l œuvre d un artiste / un extrait de film / de roman / une pièce sonore...), _ Visionnage / écoute de documents en salle de conférence. Références principales John Cage Journal John Cage Silence Gaston Bachelard Poétique de l espace Gus Van Sant Last days Gus Van Sant Gerry Marguerite Duras La vie matérielle George Harisson Living in the material world et les œuvres de : Richard Tuttle, Franz West, Guy Mees, Marcel Duchamp, Thea Dojordjadze, Sylvia Bachli, Sarah Tritz, Raimundas Malasaukas, John Cage, Zin Taylor, la monte young, musique concrète, noise music, fanzines...

19 Claire Viallat 1 ère année L espace physique, géographique et social comme matériau artistique Références principales Gordon Matta-Clark Intersection conique, documentaire vidéo de Marc Petitjean sur Gordon Matta Clark, Entretiens, éd Lutanie, 2011 Claude Lévêque Welcome to Pacific dream, Noisy Le sec, , Mac/val 2006 ouvrage de Cecile Dazord et Fabrice Hergott, musées de Strasbourg Dominique Gonzales-Foerster Cosmodrome, Le Consortium, 2001 ouvrage de Stéphanie Moisdon Tremblay sur D.G.F chez Hazan James Turrell Le Roden Crater et l Irish sky garden Ilya et Emilia Kabakov L étrange cité, Monumenta 2014 La maison aux personnages, Bordeaux, 2009 Zenchen Liu Under construction, 2007 Bertille Bak Safeguard Emergency Light System, exposition Circuits, MAM de la Ville de Paris, 2012 Thomas Hisrchhorn Flamme éternelle, Palais de Tokyo, 2014, Musée précaire Albinet à Aubervilliers, conférence Centre Pompidou en 2007 Claire Viallat L espace physique, géographique et social comme matériau artistique 1ère année 2ème et 3ème année art et design Cours magistral le mardi de 9h à 11h tous les 15 jours salle de conférence écrit A partir d un ancrage historique positionnant les jalons de l émancipation de l œuvre vis-à-vis du socle et du cadre dans la 1ère moitié du XXème, ainsi que de l institution dans la 2ème moitié, il s agira d interroger la production artistique contemporaine sur les relations de l œuvre avec l espace qui la définit et qu elle modifie, qu il s agisse d un espace concret, construit, d un espace perceptif ou d un espace social et politique. Seront abordées dans ce contexte les notions d in-situ, de scénographie, d intéractivité, de commande publique, tout comme les relectures, glissements et déplacements opérés sur les œuvres par les pratiques curatoriales ces vingt dernières années, c est-à-dire autant les données spatiales qui définissent l œuvre et font partie intégrante de sa conception, que celles consécutives à son accrochage, son exposition et son interprétation. Les œuvres de Gordon Matta- Clark, James Turrell, Claude Lévêque, Dominique Gonzalez- Foerster, Kabakov, Thomas Hirschhorn, Bertille BAK, Zenchen Liu entre autres, serviront plus particulièrement la réflexion engagée dans ce cours.

20 Demis Herenger 1 ère année V O I R Demis Herenger V O I R toutes les promotions Cours magistral le mardi de 11h à 13h tous les 15 jours en alternance avec le cours Les Urbanistes donné par Naïm Aït-Sidhoum salle de conférence Deux heures projeté devant les etudiants, je pose V O I R comme enjeu de problématiques langagières, esthétiques, organiques, historiques, poétiques, techniques, comiques à travers un récit performé, dessin oralisé du verbe. L aventure propose les chapitres suivants : Parler voir Vidéo & médium Médium & voyant Voir & avoir Vue & vision Altération & altérité Evaluation collective en fin de semestre Références principales Le recours aux références littéraires et cinématographiques fait l objet d un générique transmis aux étudiants après chaque cours.

UNE école sur 2 sites

UNE école sur 2 sites étudier à l école supérieure d arts & médias de caen / cherbourg 2014 / 2015 L ésam Caen/Cherbourg 2014 15 UNE école sur 2 sites L école supérieure d arts & médias de Caen/Cherbourg est un établissement

Plus en détail

P Y R É N É E S. des Pyrénées - Pau Tarbes. Établissement public d enseignement supérieur artistique. Art Art-céramique Design graphique multimedia

P Y R É N É E S. des Pyrénées - Pau Tarbes. Établissement public d enseignement supérieur artistique. Art Art-céramique Design graphique multimedia É S École supérieure d art des Pyrénées Pau Tarbes École supérieure d art des Pyrénées - Pau Tarbes Établissement public d enseignement supérieur artistique P Y R É N É E S Des formations d excellence,

Plus en détail

Innovation & Design. Design our futures. kedgeds.com @kedgeds facebook.com/kedgeds. Inventer nos futurs.

Innovation & Design. Design our futures. kedgeds.com @kedgeds facebook.com/kedgeds. Inventer nos futurs. 1 Innovation & Design Thinking kedgeds.com @kedgeds facebook.com/kedgeds Design our futures. Inventer nos futurs. innovation & design thinking KEDGE Design school LE PARCOURS KEDGE Design SCHOOL L1 / Développer

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images Une formation à la direction de projets audiovisuels Le master Création, Production, Images. Cinéma interactif et transmédia de l Institut

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05. GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.2015) LE PROJET DÉTAILLÉ Présentation générale Graver la Paix

Plus en détail

MASTER ARTS APPLIQUÉS : COULEUR, IMAGE, DESIGN

MASTER ARTS APPLIQUÉS : COULEUR, IMAGE, DESIGN MASTER ARTS APPLIQUÉS : COULEUR, IMAGE, DESIGN RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Arts, Lettres, Langues Présentation La spécialité se décline en trois entrées : * la particularité

Plus en détail

agence-école LVB 2 en communication visuelle L Agence dans l école, l école dans l agence Un principe inédit : faire venir l entreprise dans l école.

agence-école LVB 2 en communication visuelle L Agence dans l école, l école dans l agence Un principe inédit : faire venir l entreprise dans l école. agence-école LVB 2 en communication visuelle L Agence dans l école, l école dans l agence Un principe inédit : faire venir l entreprise dans l école. établissement privé d enseignement supérieur technique

Plus en détail

Les écrits du numérique # 2

Les écrits du numérique # 2 Alphabetville Les écrits du numérique # 2 Alphabetville 41 rue Jobin 13003 Marseille 0495049623 alphabetville@orange.fr / www.orange.fr Les écrits du numérique #2 Création, écriture, édition numériques

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

Synthèse de l étude d opportunité et de faisabilité pour la création d une école de cinéma et d audiovisuel en région Rhône-Alpes

Synthèse de l étude d opportunité et de faisabilité pour la création d une école de cinéma et d audiovisuel en région Rhône-Alpes Synthèse de l étude d opportunité et de faisabilité pour la création d une école de cinéma et d audiovisuel en région Rhône-Alpes Étude établie par le troisième pôle 2014 ETUDE D OPPORTUNITÉ ET DE FAISABILITÉ

Plus en détail

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008 Année 2007/2008 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER RECHERCHE Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS DES SCIENCES Spécialité Histoire et Philosophie des Sciences Unités de Formation et de

Plus en détail

MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN

MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN Porteur de Projet : Francis GAST, Directeur de la Faculté des Arts Université de Strasbourg OBJECTIFS Le MASTER DE PRODUCTION ET

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain Objectif de la formation Ce master propose une formation de haut niveau en histoire moderne et contemporaine. Il a pour objectif

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Ingénierie de projets culturels et interculturels Le master Ingénierie de Projets culturels et interculturels (IPCI), conçu en partenariat avec Sciences-Po Bordeaux,

Plus en détail

MASTER en SCIENCES DE L ÉDUCATION

MASTER en SCIENCES DE L ÉDUCATION MASTER en SCIENCES DE L ÉDUCATION Ø Un Master orienté vers l éducation, le jeu, la formation et l intervention, hors l école Le master en sciences de l éducation EFIS, Éducation, Formation, Intervention

Plus en détail

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr Programme Avenir Lyon Saint-Etienne palse.universite-lyon.fr Qu est-ce que le PALSE? Le Programme Avenir Lyon Saint-Etienne (PALSE) est un programme porté par l Université de Lyon dans le cadre du programme

Plus en détail

La bibliothèque. Département des restaurateurs

La bibliothèque. Département des restaurateurs La bibliothèque Département des restaurateurs La bibliothèque, créée en 1978, est un espace de consultation et de recherche qui assure, en France et en Europe, le rôle de bibliothèque de référence dans

Plus en détail

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture histoire des arts au lycée option de détermination option facultative sitographie _1 SITOGRAPHIE 1. DES SITES EN LIEN AVEC LE PROGRAMME DE TERMINALE [OPTION DE DÉTERMINATION] 1. ARTS, VILLES, POLITIQUES

Plus en détail

HEAD Genève V Département Cinéma Cycle MA Guide l'étudiant 2011-2012. Cycle master

HEAD Genève V Département Cinéma Cycle MA Guide l'étudiant 2011-2012. Cycle master Cycle master Cinéma Master en réalisation cinématographique 4 semestres (120 ECTS) Depuis 2006, l école participe au master en réalisation cinématographique mis en place au travers du Réseau Cinéma CH.

Plus en détail

MASTER PRO IMAGES & MULTIMEDIA : CREATION. CINEMA INTERACTIF

MASTER PRO IMAGES & MULTIMEDIA : CREATION. CINEMA INTERACTIF MASTER PRO IMAGES & MULTIMEDIA : CREATION. CINEMA INTERACTIF Mention : Information et communication Spécialité : Images et multimédia : Conception, production écriture audiovisuelle et multimedia Contacts

Plus en détail

SACRe Appel à candidatures 2015. Appel à candidature. Admission au programme doctoral SACRe 2015

SACRe Appel à candidatures 2015. Appel à candidature. Admission au programme doctoral SACRe 2015 Appel à candidature Admission au programme doctoral SACRe 2015 pour l École nationale supérieure des Arts Décoratifs Le programme doctoral Sciences, Arts, Création, Recherche (SACRe) est ouvert à tous

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil Un peu d histoire Depuis 1988 à l université Bordeaux 3, la spécialité Communication des organisations

Plus en détail

MASTER ARTS DU SPECTACLE, COMMUNICATION ET MÉDIAS (ETUDES THÉÂTRALES)

MASTER ARTS DU SPECTACLE, COMMUNICATION ET MÉDIAS (ETUDES THÉÂTRALES) MASTER ARTS DU SPECTACLE, COMMUNICATION ET MÉDIAS (ETUDES THÉÂTRALES) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Arts, Lettres, Langues Présentation Structure de la formation : * 4

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE CENTRE SAINT-CHARLES MASTER MULTIMÉDIA INTERACTIF 47, RUE DES BERGERS 75015 PARIS

UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE CENTRE SAINT-CHARLES MASTER MULTIMÉDIA INTERACTIF 47, RUE DES BERGERS 75015 PARIS UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE CENTRE SAINT-CHARLES MASTER MULTIMÉDIA INTERACTIF 47, RUE DES BERGERS 75015 PARIS 1 SOMMAIRE FORMATION 03 presentation 04 programme 05 enseignants 08 ÉTUDIANTS 10 les

Plus en détail

SOMMAIRE DOCUMENT TUNING DESIGN

SOMMAIRE DOCUMENT TUNING DESIGN SOMMAIRE DOCUMENT TUNING DESIGN Design document Tuning 2.1 Introduction au sujet 2.2 Profils de diplômes 2.3 Acquis de l'apprentissage et compétences - descripteurs de niveau 2.4 Processus de consultation

Plus en détail

Master Théorie et pratiques des arts interactifs

Master Théorie et pratiques des arts interactifs Master Théorie et pratiques des arts interactifs Co-directeurs du Master Université de Poitiers Bertrand Augereau augerau@sic.univ-poitiers.fr École Européenne Supérieure de l Image Sabrina GRASSI-FOSSIER

Plus en détail

MASTER RECHERCHE CINEMA : APPROCHES INTERCULTURELLES

MASTER RECHERCHE CINEMA : APPROCHES INTERCULTURELLES MASTER RECHERCHE CINEMA : APPROCHES INTERCULTURELLES Mention : Arts Spécialité : Cinéma et audiovisuel, approches interculturelles du cinéma Contacts Composante : UFR Humanités Contact(s) administratif(s)

Plus en détail

À DISTANCE LE MBA MANAGER DE PROJET CULTUREL. www.groupeeac.com

À DISTANCE LE MBA MANAGER DE PROJET CULTUREL. www.groupeeac.com LE MBA MANAGER DE PROJET CULTUREL & PATRIMOINE AUDIOVISUEL CINÉMA SPECTACLE VIVANT MUSIQUE ART & PATRIMOINE AUDIOVISUEL CINÉMA TACLE VIVANT MUSIQUE ART & PATRIMOINE AUDIOVISUEL CINÉMA SPECTACLE VIVANT

Plus en détail

1 Master Pro bilingue «Intelligence et innovation culturelles» 2015-2016

1 Master Pro bilingue «Intelligence et innovation culturelles» 2015-2016 1 Master Pro bilingue «Intelligence et innovation culturelles» 2015-2016 MASTER 1 SEMESTRE 1 UE 1 : Approches théoriques 1 : communication et cultures contemporaines (coeff. 3) - 8 ECTS UE1 (a) : Histoire

Plus en détail

MASTER (M2) MENTION SCIENCE POLITIQUE - SPÉCIALITÉ SOCIOLOGIE POLITIQUE DES REPRÉSENTATIONS" ET "EXPERTISES CULTURELLES"

MASTER (M2) MENTION SCIENCE POLITIQUE - SPÉCIALITÉ SOCIOLOGIE POLITIQUE DES REPRÉSENTATIONS ET EXPERTISES CULTURELLES MASTER (M2) MENTION SCIENCE POLITIQUE - SPÉCIALITÉ SOCIOLOGIE POLITIQUE DES REPRÉSENTATIONS" ET "EXPERTISES CULTURELLES" RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine :, Objectifs Voie

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

Études. Certaines filières STS (BTS, BTSA) IUT (DUT) universitaires. Écoles (Social, Santé, Arts, Ingénieurs, Commerce ) Classes préparatoires

Études. Certaines filières STS (BTS, BTSA) IUT (DUT) universitaires. Écoles (Social, Santé, Arts, Ingénieurs, Commerce ) Classes préparatoires sélectives à l entrée STS (BTS, BTSA) IUT (DUT) Études non sélectives à l entrée Certaines filières universitaires Écoles (Social, Santé, Arts, Ingénieurs, Commerce ) Classes préparatoires Certaines filières

Plus en détail

La bibliothèque de Paris 8 : des collections originales

La bibliothèque de Paris 8 : des collections originales Partitions de la collection Ruggiero Gerlin, Bibliothèque universitaire de Paris 8 La bibliothèque de Paris 8 : des collections originales Bibliothèque Université Paris 8 Vincennes > Saint - Denis Depuis

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication Un peu d histoire Depuis 1988 à l université Bordeaux 3, la spécialité Communication des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Philosophie, psychanalyse de l Université Paul-Valéry Montpellier 3 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master

Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master Formations et diplômes Rapport d'évaluation Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master Diplôme national supérieur d expression plastique (DNSEP) option design École supérieure d art

Plus en détail

Renaissance Nancy 2013

Renaissance Nancy 2013 Renaissance Nancy 2013 Règlement de l Appel à projet Création vidéo (diffusion sur le principe de mapping architectural) à l occasion des «Moments d invention» Place Charles III à Nancy du 24 mai 2013

Plus en détail

Université de La Rochelle. La Rochelle IAE. Ecole universitaire de management. iae.univ-larochelle.fr

Université de La Rochelle. La Rochelle IAE. Ecole universitaire de management. iae.univ-larochelle.fr IAE La Rochelle Ecole universitaire de management iae.univ-larochelle.fr L EDITO Thierry Poulain-Rehm Directeur de l IAE La Rochelle Vincent Taveau Président du conseil de l IAE La Rochelle Avec un environnement

Plus en détail

Texte : Pauline de la Boulaye

Texte : Pauline de la Boulaye photo CENTRALE Le mot anglais care vient du latin cura : soin, extraction d une cavité. Cura hante bien des mots dans beaucoup de langues, et en particulier le mot curator. Depuis le 18ème siècle, la traduction

Plus en détail

Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs

Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs www.enseignementsup-recherche.gouv.fr @sup_recherche / #1anFUN APPEL A PROJETS CREAMOOCS : DES RESULTATS QUI TEMOIGNENT D UNE FORTE IMPLICATION DES REGROUPEMENTS

Plus en détail

Mastère Spécialisé. Marketing, Design et Création. www.audencia.com

Mastère Spécialisé. Marketing, Design et Création. www.audencia.com Mastère Spécialisé Marketing, Design et Création www.audencia.com Une année pour faire la différence sur le plan professionnel, tel est l enjeu d un mastère spécialisé. Vous êtes actuellement en cycle

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Parcours professionnel Médiation Culturelle de l Art

Parcours professionnel Médiation Culturelle de l Art UNIVERSITE DE PROVENCE AIX-MARSEILLE I Parcours professionnel Médiation Culturelle de l Art MASTER THEORIE ET PRATIQUE DES ARTS Responsable du diplôme : Michel GUERIN Responsable du parcours Médiation

Plus en détail

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique Dossier de presse Table des matières 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique 2. Ina Global, la revue de tous les

Plus en détail

2 ANNÉES intensives pour un Bachelor (BAC + 3) en management

2 ANNÉES intensives pour un Bachelor (BAC + 3) en management 2 ANNÉES intensives pour un Bachelor (BAC + 3) en management Double-diplôme INSEEC BACHELOR/FACulté DE PHARMACIE Bachelor en Management Un double-diplôme inseec bachelor / faculté de pharmacie CAleNDRieR

Plus en détail

Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture.

Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture. Masters culture Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture. activités culturelles anthropologie métiers

Plus en détail

Grand Angle Les coulisses de l émission Géopolitis

Grand Angle Les coulisses de l émission Géopolitis Grand Angle Les coulisses de l émission Géopolitis Thème Éducation aux médias, journalisme Public Étudiants en journalisme, diplomatie, histoire, sciences politiques ou en relations internationales, écoles

Plus en détail

Licence de langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE)

Licence de langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE) Licence de langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE) Espagnol Le département de Langues, Littératures et Civilisations Étrangères regroupe trois sections : anglais, espagnol, italien. Il

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL

MASTER PROFESSIONNEL Année 2010/2011 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER PROFESSIONNEL (cohabilitation des Universités BORDEAUX 1, BORDEAUX 2, BORDEAUX 3 et Sciences-Po Bordeaux) Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS

Plus en détail

Italien. Licence de langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE) http ://www.llsh.univ-savoie.fr

Italien. Licence de langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE) http ://www.llsh.univ-savoie.fr Licence de langues, littératures et civilisations étrangères (LLCE) Italien Le département de Langues, Littératures et Civilisations Étrangères regroupe trois sections : anglais, espagnol, italien. Il

Plus en détail

Formation Informations pédagogiques Modalités diverses Objectifs

Formation Informations pédagogiques Modalités diverses Objectifs Formation Informations pédagogiques Modalités diverses Objectifs Inscrit dans le champ scientifique des SIC- 71e section, le Master mention Information Communication est une formation interdisciplinaire

Plus en détail

MASTER ECONOMIE APPLIQUEE

MASTER ECONOMIE APPLIQUEE Le Master Economie Appliquée est destiné à des étudiants ayant reçu une formation universitaire solide en économie, statistiques, mathématiques et économétrie. Ce Master propose un cursus sur deux années

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique Un peu d histoire Cette formation qui existe depuis une quinzaine d années est devenue un master

Plus en détail

LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012. Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle?

LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012. Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle? LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012 Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle? Martine Azuelos, responsable du Master Langues et Affaires Economiques

Plus en détail

SPORTIFS DE HAUT NIVEAU

SPORTIFS DE HAUT NIVEAU CERTIFICATS POUR LES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU :: CERTIFICATS 4 dispositifs pour accompagner les sportifs de haut niveau dans leurs projets de vie : sport, étude, emploi & développement des compétences En

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE Le regroupement du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l industrie en un seul établissement apporte les atouts

Plus en détail

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant Les métiers du spectacle vivant Filière : artistique Domaine : art chorégraphique Appellations voisines : artiste chorégraphique Autres métiers du domaine : chorégraphe, maître de ballet, notateur Danseur

Plus en détail

Spécialité Sciences Mécaniques et Ingénierie

Spécialité Sciences Mécaniques et Ingénierie Master 2 Sciences, Technologies, Santé Mention Mécanique Spécialité Sciences Mécaniques et Ingénierie Parcours R&D en mécanique des fluides Parcours R&D en matériaux et structures Parcours Energétique

Plus en détail

Les diplômes. Les diplômes de l enseignement supérieur français bénéficient de la garantie de l État. À savoir

Les diplômes. Les diplômes de l enseignement supérieur français bénéficient de la garantie de l État. À savoir Les diplômes Les diplômes de l enseignement supérieur français bénéficient de la garantie de l État. GRADES Universités LE SYSTÈME L M D Les diplômes de l enseignement supérieur français sont structurés

Plus en détail

LICENCE Lettres, Langues et Civilisations Etrangères SPECIALITE Anglais

LICENCE Lettres, Langues et Civilisations Etrangères SPECIALITE Anglais LICENCE Lettres, Langues et Civilisations Etrangères SPECIALITE Anglais Présentation Nature Site(s) géographique(s) : Accessible en : Formation diplômante Tours Formation initiale Formation continue Type

Plus en détail

Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle

Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle Université Toulouse II - Jean Jaurès - UT2J Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Annexe : maquettes pédagogiques des nouveaux cursus Toulouse, le 15 mai 2013 Toulouse Business School et l École Nationale de l Aviation Civile lancent 4 double-diplômes et une filière Bachelor dédiés

Plus en détail

Etudier l informatique

Etudier l informatique Etudier l informatique à l Université de Genève 2015-2016 Les bonnes raisons d étudier l informatique à l UNIGE La participation à des dizaines de projets de recherche européens Dans la présente brochure,

Plus en détail

Master classe 29 janvier 2013 (14h-17h)

Master classe 29 janvier 2013 (14h-17h) Master classe 29 janvier 2013 (14h-17h) L innovation est-elle possible dans les musées? En 2009, un excellent expert américain, posa à l auguste Smithsonian une question provocante : «Les musées sont-ils

Plus en détail

Licence professionnelle Bibliothécaire

Licence professionnelle Bibliothécaire Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Bibliothécaire Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Centre International. sur le Verre et les Arts Plastiques. Dossier de partenariat. www.cirva.fr

Centre International. sur le Verre et les Arts Plastiques. Dossier de partenariat. www.cirva.fr Centre International de Recherche sur le Verre et les Arts Plastiques Dossier de partenariat www.cirva.fr Mécénat & partenariats : Cécile Capelle, chargée de communication - Tél. : 04 91 56 11 50 contact@cirva.fr

Plus en détail

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux 1 Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13 I Etat des lieux Le parc d ateliers «publics» loués aux artistes contemporains à Marseille est de : - 10 ateliers

Plus en détail

BABEL LEXIS : UN SYSTÈME ÉVOLUTIF PERMETTANT LA CRÉATION, LE STOCKAGE ET LA CONSULTATION D OBJETS HYPERMÉDIAS

BABEL LEXIS : UN SYSTÈME ÉVOLUTIF PERMETTANT LA CRÉATION, LE STOCKAGE ET LA CONSULTATION D OBJETS HYPERMÉDIAS Quatrième colloque hypermédias et apprentissages 275 BABEL LEXIS : UN SYSTÈME ÉVOLUTIF PERMETTANT LA CRÉATION, LE STOCKAGE ET LA CONSULTATION D OBJETS HYPERMÉDIAS Anne-Olivia LE CORNEC, Jean-Marc FARINONE,

Plus en détail

Master Management international

Master Management international Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management international Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

MASTER ÉTUDES EUROPEENNES ET INTERNATIONALES PARCOURS PROJETS EUROPEENS

MASTER ÉTUDES EUROPEENNES ET INTERNATIONALES PARCOURS PROJETS EUROPEENS MASTER ÉTUDES EUROPEENNES ET INTERNATIONALES PARCOURS PROJETS EUROPEENS Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Présentation Nature de la formation : Diplôme national de l'enseignement supérieur

Plus en détail

Licence professionnelle Administration et gestion des entreprises culturelles de la musique et du spectacle vivant

Licence professionnelle Administration et gestion des entreprises culturelles de la musique et du spectacle vivant Formations et diplômes Rapport d évaluation Licence professionnelle Administration et gestion des entreprises culturelles de la musique et du spectacle vivant Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne

Plus en détail

Licences et Masters à l Université de Toulouse II-Le Mirail

Licences et Masters à l Université de Toulouse II-Le Mirail Université en Arts, Lettres et Langues (ALL) Sciences Humaines et Sociales (SHS) Sciences, Technologies, Santé (STS) Droit, Économie, Gestion (DEG) Licences et Masters à l Université de Toulouse II-Le

Plus en détail

Bibliothèque nationale de France L Oréal Fondation d entreprise

Bibliothèque nationale de France L Oréal Fondation d entreprise L Oréal Fondation d entreprise Bourse de recherche sur l art de l être et du paraître 2011-2012 Date limite de dépôt de dossier de candidature : le 30 mars 2011 Pour toutes informations complémentaires

Plus en détail

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français

Le travail de maturité (TM) au Gymnase français Plan d'études Gymnase français de Bienne 9 Le (TM) au Gymnase français 2. Objectifs 3. Dispositif 3. Cadre du 3.. Choix du domaine et du sujet du 3..2 Organisation du 3..3 Déroulement du 3..4 Forme du

Plus en détail

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr Pour la mise en place d une bibliothèque numérique au sein de la Faculté des Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication à l Université de Constantine (Algérie) RIHANE Abdelhamid Maitre

Plus en détail

Master Sciences cognitives

Master Sciences cognitives Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sciences cognitives Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Un diplôme cohabilité avec l université de Lyon 2, une formation supérieure unique en communication.

Un diplôme cohabilité avec l université de Lyon 2, une formation supérieure unique en communication. Un diplôme cohabilité avec l université de Lyon 2, une formation supérieure unique en communication. Le master 2 est singulier dans son déroulement et ses formes d'enseignement. Il permet de travailler

Plus en détail

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE ÉCOLE SECONDAIRE DE MIRABEL GUIDE DE CHOIX DE COURS 2015-2016 Quatrième secondaire CHOIX D OPTIONS DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE SÉQUENCE CULTURE, SOCIÉTÉ ET TECHNIQUE

Plus en détail

Bachelor in Business. programme post-bac en 3 ans

Bachelor in Business. programme post-bac en 3 ans Bachelor in Business programme post-bac en 3 ans Bienvenue à l ISC Paris Andrés Atenza Directeur Général de l ISC Paris Formation généraliste, le Bachelor in Business de l ISC Paris vous donne toutes les

Plus en détail

La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire )

La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire ) Bientôt en Alsace : La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire ) Création d une usine-école unique en Europe L Etat, dans

Plus en détail

La Grande Ecole des Sciences de l Information

La Grande Ecole des Sciences de l Information Royaume du Maroc Haut Commissariat au Plan Ecole des Sciences de l Information (ESI) Rabat La Grande Ecole des Sciences de l Information Secteur : Enseignement supérieur public relevant de la formation

Plus en détail

Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef

Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef Vendredi 27 février 2015 Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef Légende : Etablissement de recherche, de culture et de loisirs, elle proposera des collections renouvelées et des services innovants

Plus en détail

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique I Contexte du métier 1. Définition Les professeurs de musique diplômés d'état sont chargés

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco DOSSIER DE PRESSE ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB ESCEN.fr Préambule 140 étudiants en 2013 1 secteur d activité

Plus en détail

LE 3 e CYCLE DE FORMATION À LA PRATIQUE EN AMATEUR

LE 3 e CYCLE DE FORMATION À LA PRATIQUE EN AMATEUR Schéma d'orientation pédagogique de la musique avril 2008 FICHE PÉDAGOGIQUE A3 LE 3 e CYCLE DE FORMATION À LA PRATIQUE EN AMATEUR Sommaire Introduction I Différents profils d élèves pour différentes situations

Plus en détail

UNE UNIVERSITÉ DE CULTURE OUVERTE SUR LE MONDE. www.univ-montp3.fr ROUTE DE MENDE F-34199 MONTPELLIER CEDEX 5 +33(0)4 67 14 20 00

UNE UNIVERSITÉ DE CULTURE OUVERTE SUR LE MONDE. www.univ-montp3.fr ROUTE DE MENDE F-34199 MONTPELLIER CEDEX 5 +33(0)4 67 14 20 00 ARTS, LETTRES, LANGUES, SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES UNE UNIVERSITÉ DE CULTURE 06/2015 ROUTE DE MENDE F-34199 MONTPELLIER CEDEX 5 +33(0)4 67 14 20 00 OUVERTE SUR LE MONDE www.univ-montp3.fr Université

Plus en détail

LE CURSUS ACADEMIQUE

LE CURSUS ACADEMIQUE PRESENTATION L Institut d études scéniques, audiovisuelles et cinématographiques (IESAV) est un établissement rattaché à la Faculté des lettres et des sciences humaines de l Université Saint-Joseph de

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI)

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) AIX-EN-PROVENCE LILLE LYON ORSAY POITIERS RENNES SÉLESTAT TOULOUSE TOURS CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) la reconnaissance du musicien intervenant par

Plus en détail

MASTER M1/M2 BAC + 1 2 3 4 5

MASTER M1/M2 BAC + 1 2 3 4 5 MASTER M1/M2 2013-2014 Mention Musique et Arts du Spectacle Spécialités Administration de la Musique et du Spectacle Vivant - Ingénierie Artistique 1. Editorial du responsable Le Master «Musique et Arts

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Évaluation du diplôme de l école européenne de l'image d'angoulême- Poitiers. DNSEP Option : Art

Section des Formations et des diplômes. Évaluation du diplôme de l école européenne de l'image d'angoulême- Poitiers. DNSEP Option : Art Section des Formations et des diplômes Évaluation du diplôme de l école européenne de l'image d'angoulême- Poitiers DNSEP Option : Art Septembre 2010 Section des Formations et des diplômes Évaluation du

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Arts du spectacle - Cinéma de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

MASTERS DE LA DOCUMENTATION NUMÉRIQUE

MASTERS DE LA DOCUMENTATION NUMÉRIQUE MASTERS DE LA DOCUMENTATION NUMÉRIQUE Production, gestion et exploitation de l information numérique MASTER 1 Publication et archives numériques, information scientifique et technique MASTER 2 SIB et information

Plus en détail

Evaluation des diplômes de l École supérieure d art de l Agglomération d Annecy

Evaluation des diplômes de l École supérieure d art de l Agglomération d Annecy Section des Formations et des diplômes Evaluation des diplômes de l École supérieure d art de l Agglomération d Annecy DNSEP Option : Art DNSEP Option : Design et Espace Juillet 2010 Section des Formations

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail