Gala de bienfaisance. au bénéfice des œuvres culturelles de la Mairie de Cannes. 16 juillet 2014 Villa Rothschild, Cannes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gala de bienfaisance. au bénéfice des œuvres culturelles de la Mairie de Cannes. 16 juillet 2014 Villa Rothschild, Cannes"

Transcription

1 Gala de bienfaisance au bénéfice des œuvres culturelles de la Mairie de Cannes 16 juillet 2014 Villa Rothschild, Cannes

2 Programme Les Hard Cordes Diane Bouchet et Sébastien Truchi : violons, Benjamin Truchi : violoncelle, Alain Baldocchi : alto Les Hard Cordes sont un quatuor qui a le «diable aux cordes»! Né en 2012, le Quatuor Hard Cordes a vu le jour grâce à une envie commune de créer des passerelles entre la musique classique et les musiques actuelles et d apporter une certaine «rock n roll attitude» au quatuor à cordes traditionnel. Passionné, curieux et surprenant, ce quatuor vous emportera avec fraîcheur et enthousiasme dans un tourbillon musical coloré. Jamais à court d idées novatrices, leur répertoire est composé d une grande variété d arrangements personnels de pop, rock, hard-rock, folk, musiques de film, avec de nombreuses reprises de groupes tels que les Beatles, Michael Jackson, Led Zeppelin, Muse, Rage Against The Machine, ABBA, Muse, Queen, The Police, Radiohead et bien d autres encore. Sébastien Truchi 1 er prix du CNR de Nice, titulaire des Diplômes d État en violon et en musiques actuelles, professeur de violon, musiques tsiganes et musiques actuelles aux conservatoires de Grasse et Valbonne. Violoniste des groupes «Manouchka Orkestär» (Nice Jazz Festival 2008, Jazz à Juan 2010, gagnant du Festival des Nuits du Sud 2011) et «Tsigomania». Diane Bouchet 1 er prix du CNR de Nice, titulaire du Diplôme de Concert et du Master de Pédagogie de la Haute Ecole de Musique de Genève, elle a suivi un Perfectionnement à la Schola Cantorum de Paris. Elle s est également produite en soliste avec l Orchestre de Cannes sous la direction de Philippe Bender en Alain Baldocchi 1 er prix d alto du CNR de Nice et du CNSM de Lyon, titulaire du Certificat d Aptitude d alto. Formateur et coordinateur du CEFEDEM de Bretagne - Pays de la Loire, il occupe depuis 2011 les fonctions de Directeur-adjoint du Conservatoire de Cannes. I Benjamin Truchi 1 er prix de violoncelle du CNR de Nice et du CNSM de Paris, lauréat des concours de Schlern en Italie et du Festival d Eilat en Israël en 2011, il s est également produit en soliste avec l Orchestre de Cannes sous la direction de Philippe Bender en En 2012, il remporte le Concours Johannes Brahms en Autriche ainsi que le Prix du Public. Ensemble Darvish Khan dirigé par le Docteur Ali Shaigan Ali Shaïgan commence l étude de la musique à l âge de six ans, lorsque son père est nommé directeur de la Bibliothèque des officiers de Téhéran. C est dans cette bibliothèque qu il commence à étudier le tar et le violon auprès de son père et d autres musiciens. Il entre par la suite au Conservatoire. À l âge de onze ans, il devient l élève du grand violoniste italien Luigi Pazanari, puis celui de Heshmat Sandjari, chef titulaire de l Orchestre Symphonique de Téhéran. À dix-sept ans, il remporte le Grand Prix National d État. Parallèlement à une formation universitaire en droit, il perfectionne son art auprès de grands maîtres de la musique persane tels que Maître Boroumand et Maître Shahnazi. En 1975, bénéficiant d une bourse de l État français, il s établit en France pour rédiger sa thèse de doctorat en droit. Dans le même temps, il suit l enseignement d Alain Weber, professeur au Conservatoire National Supérieur de Paris. En 1982, il obtient des Ministères de la Culture et de l Education Nationale un agrément pour des interventions pédagogiques et devient professeur au C.E.M.O. à l Université de Paris-Sorbonne. En 1983, il est lauréat de la Fondation Yehudi Menuhin. Puis, il commence à diriger l orchestre qu il a lui-même fondé, à la salle Gaveau de Paris et à l Opéra de Nice. Il collabore alors avec Maurice Béjart, Federico Fellini et Robert Wilson. Par sa double formation en musique classique occidentale et en musique traditionnelle persane et parce qu il se trouve être l unique élève du grand maître de santour Ghobad Zafar, Ali Shaïgan est considéré comme une référence artistique authentique, comme en témoignent plusieurs ouvrages. Depuis 2004, il est le président de l Institut International des Musiques. Sara Hamidi Née en 1987 à Ispahan, Sara Hamidi commence l étude du Radif chanté (le répertoire de la musique classique iranienne) avec Maédeh Tabatabaei, une des élèves de M.R Shajarian, le maître de chant actuel en Iran, durant 6 ans. Remarquée pour son grand talent et le timbre de sa voix, elle intègre très vite des groupes de musique telle que la Chorale d Ispahan. En 2012 elle s installe en France où elle développe son art en collaborant avec des différents ensembles. A côté de son activité autour de la musique iranienne, en tant que soprano colorature, elle étudie le chant classique occidental et l opéra à l École de Musique de Nanterre. Hend Zouari Dès 13 ans, Hend Zouari obtient le premier prix de Kanoun au festival des enfants musiciens de Kram (près de Carthage). Elle obtient son doctorat et devient maître assistante à l Université de musicologie à Sfax en Tunisie. Elle crée aussi son propre groupe de femmes. En 2004, elle décide de poursuivre ses études à Paris pour un DEA en musicologie à la Sorbonne. Dès lors, elle multiplie les concerts. Son style évolue de façon remarquable, intégrant dans son jeu les techniques d autres instruments. En tant que musicienne, compositeur et chanteuse Hend Zouari poursuit des tournées mondiales. Contact : Sébastien Truchi : ou

3 Ensemble Darvish Khan (suite) Mani Khoshravesh Mani Khoshravesh est né en 1986 en Iran. Issu d une famille de musiciens, il début son apprentissage de Ney chez son oncle. Il se forme ensuite auprès de Siamak Jahangiri pour apprendre le radif (répertoire de la musique persane). Mani participe à plusieurs concerts et festivals dans les pays européens et présente son premier album de musique d Iran du Nord intitulé «Ronémâ» en tant que compositeur et musicien. Pouya Khoshravesh Pouya Khoshravesh est né en 1988 en Iran. Issu d une famille de musiciens, il débute l apprentissage du Kamaché avec son père. Il choisit de se former auprès de grands musiciens comme Saeid Farajpouri, Ardeshir Kamkar et Shervin Mohajer. Pouya se produit au sein de plusieurs festivals en Europe et Asie et il publie son premier album consacré à la musique du Nord d Iran (Mazandaran) sous le titre «Ronémâ». Nima Khohravesh Né en Iran dans une famille de musiciens, depuis son enfance il s initie à la pratique du Oud et du Sétar, deux instruments à cordes de la musique persane. Ensuite il continue son apprentissage du répertoire de la musique iranienne (le radif) auprès de grands maîtres. Il a participé à des nombreux festivals internationaux. Javid Yahyazadeh Javid Yahyazadeh est né en 1970 dans la région du Mazandaran, dans le nord de l Iran. Dès l âge de cinq ans, il commença l apprentissage de la musique auprès de sa mère et de son oncle Abolhassan Khoshrow, grand chanteur de la musique de Mazandaran. Au cours de son jeune âge, il apprit la technique du «laleveh», la flûte des bergers des montagnes de l Aalborz. Après son arrivée en France, il suivit l enseignement de Hossein Oumomi et se forma au ney. Il obtient une licence en musicologie de l Université Paris VIII. Comme musicien concertiste, il s est produit dans de nombreux concerts en France et à l étranger. Ahmad Yahyazadeh Ahmad Yahyazadeh est né en 1979 dans le Mazandaran, au nord de l Iran. Il commence l apprentissage de la musique à l âge de 5 ans au sein de sa propre famille, avec ses frères et avec son oncle Abolhassan Khoshrow, l un des grands compositeurs de musique folklorique iranienne. Ensuite il choisit de se consacrer aux percussions, avec le daf, le tombak et le neghareh, auprès des grands maîtres, notamment le maître de daf Massoud Habibi. Il a participé à plusieurs festivals internationaux. Ihab Ezzeldin Chanteur compositeur et joueur d oud agréé auprès de la radio-télévision d Alexandrie en Égypte, Ihab Ezzeldin a fait ses études à l Institut de Musique Orientale d Alexandrie. Il a également été élève à l école technique de Baligh Hamedi (compositeur égyptien). Intervenant au centre ETM (École des Technologies Musicales) à Genève et enseignant à Cannes-Université de culture musicale, d Oud oriental et de langue arabe moderne. David Peyrieux Percussionniste, essentiellement autodidacte, David Peyrieux a suivi les cours de percussion de 1996 à 2006 à l Académie de musique persane du maître Ali Shaïgan, célèbre ethnomusicologue et poly-instrumentiste. Au cours de son apprentissage, il a eu l honneur d accompagner le maître lors de nombreux concerts. Il collabore à l ensemble de musique médiévale Belisandre à qui il apporte avec brio la touche orientale, pour son répertoire consacré à l art troubadour des XII e et XIII e siècles. Danse Fereshteh Nasr Fereshteh Nasr est danseuse, chorégraphe et actrice. Depuis 2001, cette artiste crée différents spectacles avec des musiciens Iraniens ou Français tels que Pierre Blancheau, Louis Barebone, Gérard Martin, ou encore David Bruley. Ses spectacles ont pu faire découvrir différentes facettes de la culture persane : Bal de haftsin, De l Iran à l Inde, Hommage à Omar Khayyam, Hejab, Mawlana (danse soufi)... Elle joue également au théâtre et a créé la pièce Les invités non bienvenus avec Hussein Rad, mise en scène par Hamid Javdan. Jean-Luc Giannetti jouera du tar. Philippe Paillé jouera du zarb. Sidahmad Bachir jouera du zarb. La Mairie de Cannes tient à remercier chaleureusement ces artistes qui viennent soutenir ce projet ambitieux du Musée de la Castre en mettant leur art au service de la préservation du patrimoine.

4 Vente d une œuvre d art de l artiste Faranak Palizban-Roy au bénéfice du projet La Ville de Cannes remercie les partenaires pour leurs dons au gala 2014 Le travail de Faranak Palizban-Roy s effectue principalement sur papier bouts de papier, bouts d histoires passées et à venir. En arrachant des bouts de papier, en les collant, elle prolonge, enrichit l art du collage et du «Dé-collage». Ainsi, elle entraîne le spectateur dans de riches histoires qui mélangent son enfance, les mystères de la miniature persane et notre monde actuel. Elle invite le spectateur à y méditer son propre parcours. Diplômée de l École des Beaux-Arts de Montpellier, elle a créé et animé pendant quinze ans de nombreux ateliers au Musée du Louvre. Elle enseigne à présent en école de commerce et intervient également en entreprise sur le thème de la créativité. En parallèle, elle continue ses recherches artistiques. Elle a publié Histoire d anges, une promenade au musée du Louvre aux Éditions Seuil Jeunesse, et Alexandre et Darius, une aventure au musée du Louvre, aux Éditions du Baron perché. Pâtisserie INTUITIONS By Jérôme De Oliveira 22 rue Bivouac Napoléon Cannes Tél: rue Iris Monaco Tél: (00377) L œuvre est mise en vente à 1200 minimum. Le paiement se fera directement par chèque libellé à l ordre de : «Fondation du Patrimoine, œuvres persanes, Cannes» et sera entièrement affecté à la restauration. Faranak Palizban-Roy, Les Amoureux (détail), 180 x 80 cm Contact : Faranak Palizban-Roy, Glow Deco - Arache SAHRAI Mobilier et Décoration de Qualité Showroom Elements Rue St Sauveur Le Cannet Tél: Glow Deco edits, manufactures and distributes high quality furniture, accessories and home decor for professionals as well as individuals seeking rare materials and exceptional finishes. La Ville de Cannes tient à exprimer toute sa reconnaissance à Madame Palizban-Roy pour son soutien actif et sa grande générosité. La Ville de Cannes remercie également la communauté iranienne de la Côte d Azur et de Monaco et le corps diplomatique hollandais pour leur implication, ainsi que les donateurs qui ont participé avec largesse et discrétion à l organisation du gala.

5 Le musée de la Castre Situé au sommet de la colline du Suquet, à Cannes, dans les vestiges du château médiéval des moines de Lérins au sein d un jardin, il est abrité par des pins parasols. Après la visite des collections, le visiteur peut gravir les 109 marches de la tour de guet pour admirer le panorama sur la baie de Cannes. Ce musée, labellisé Musée de France, présente des collections appartenant à la Ville de Cannes. L importante donation du Baron Lycklama à Nijeholt, amateur d antiquités orientales, est l acte fondateur du Musée de la Castre. La collection actuelle s articule autour de quatre ensembles : Arts premiers : Himalaya-Tibet, Arctique, Amérique précolombienne, Océanie. Antiquités méditerranéennes : Egypte, Proche-Orient, Chypre, Grèce, Rome. Instruments de musique du monde exposés dans la Chapelle Sainte-Anne : Asie, Afrique, Océanie, Amérique. Peintures de paysages du XIX e siècle par les petits maîtres de Provence. Depuis plus d un siècle, ces collections ont été régulièrement enrichies par des acquisitions et des dépôts importants, dont celui du Musée du Louvre. Par leur ancienneté et leur origine extraeuropéenne, les collections du Musée de la Castre forment un fonds chargé de poésie et d imaginaire, incitent au voyage et s attachent au rayonnement des cultures et à l ouverture aux autres. La fabuleuse donation d un Baron hollandais Dans le hall d entrée du musée de la Castre, au Suquet, comme sorti d un conte des Mille et une Nuits, le Baron Lycklama ( ), en costume oriental, peint par Vernet-Lecomte, accueille les visiteurs Bel homme, de haute stature, aux yeux clairs avec une moustache impressionnante et un prestige incomparable, délicieusement excentrique, Tinco Martinus Lycklama à Nijeholt est issu d une riche famille de l aristocratie hollandaise. Il est né en 1837 à Beetsterzwaag, dans la province de Frise, aux Pays-Bas, de Jan Anne Lycklama à Nijeholt, bourgmestre et d Ypckjen Hillegonda Van Eysinga. Il est prénommé Tinco comme son grand-père qui, de 1790 à 1795, avait aussi été bourgmestre. Ce grand-père, anobli par le roi Guillaume Ier de Hollande, avait reçu le titre de Jokheer, équivalent de seigneur, titre qui se transmettait aux descendants éventuels. Après des études à l université d Utrecht et à Groningen, pour apprendre la géographie, l histoire et les langues, Tinco réside à Paris. Il entreprend ensuite un périple de trois ans à travers l Europe et le Proche-Orient. En 1866, il se rend en Iran afin de contribuer à la reprise des échanges culturels et commerciaux avec son pays, puis traverse la Perse et la Syrie pour enrichir la collection d objets d art rares et précieux qu il avait commencée. Il séjourne plus longuement à Jérusalem en 1868 et passe deux mois dans le cloître «La Rerra Santa». Lorsqu il quitte ce lieu saint, il s est converti à la foi catholique romaine et ajoute deux prénoms aux siens : François et Marie. Durant ses voyages, le baron finance également des chantiers de fouilles archéologiques, sauvegardant ainsi de nombreux trésors. Il publie un ouvrage richement documenté Voyage en Russie, au Caucase et en Perse, dans la Mésopotamie, le Kurdistan, la Syrie, la Palestine et la Turquie, en quatre volumes, qui témoigne de sa passion pour les cultures orientales et dans lequel il rapporte une masse de renseignements précieux concernant aussi bien l histoire que les mœurs et les coutumes des pays visités. Il réunit ses nombreux objets dans une galerie de la demeure familiale de Beetsterzwaag, la Maison Eysinga, et crée un musée oriental ouvert au public. De Palestine provenaient des céramiques, tablettes avec inscriptions cunéiformes, lampes œuvres d art, de Séleucie : cippes et inscriptions, de Phénicie : céramiques, bronzes, verreries, de Perse et Syrie : costumes, étoffes, broderies, pierres précieuses, intailles, sceaux, camées, émaux, bijoux, talismans, mosaïques, médailles et monnaies de Babylone, coffrets et ouvrages en mosaïques, cuivres, harnais, peintures, tapis persans, médailles et monnaies phéniciennes, grecques, romaines, syriennes

6 Une récolte de dons pour soutenir un grand projet Le peuple iranien et la Côte d Azur, en particulier la Ville de Cannes, ont tissé des liens depuis très longtemps. Une salle persane au musée de la Castre est historiquement et affectivement légitime. Grâce à la volonté municipale et aux généreux donateurs, elle va enfin pouvoir se concrétiser. Partenariat Le samedi 10 décembre 2011 au musée de la Castre, la Ville de Cannes et la Fondation du Patrimoine signaient une convention qui lançait officiellement l appel au mécénat pour la restauration de l exceptionnelle collection d Art Qajar, unique en Occident, et pour la rénovation du musée de la Castre en vue de son agrandissement. Gala à la Villa Domergue Le samedi 21 juillet 2012 à la Villa Domergue, sous le haut patronage et en présence de Sa Majesté l Impératrice Farah Pahlavi, la Ville de Cannes et la Fondation du Patrimoine organisaient un gala persan avec buffet, artistes iraniens, vue féérique sur le feu d artifice tiré dans la baie de Cannes et présence d invités prestigieux.

7 Le musée de la Castre se mobilise pour valoriser la culture persane Le musée de la Castre fête le Norouz, mars 2014 Concert de musique traditionnelle persane, 21 juillet 2013 Une nuit des musées persane, mai 2014 Projet pédagogique national, dans le cadre d un partenariat entre le Ministère de l éducation nationale et le Ministère de la culture et de la communication : médiation de l exposition La vie mystérieuse des chefs-d œuvre qajars par des élèves de 4 e du collège Gérard Philippe de Cannes. Démonstration de tapis persans, 15 décembre 2013 Concert de musique persane et lecture : Parvaz ou l Envol Leili Anvar, spécialiste de la littérature mystique, Claire Antonini (Tar et chant) et Zia Mirabdolbaghi (Zarb et Daf) nous ont offert un concert-lecture inédit autour d un choix de textes et de poésies de femmes mystiques d Orient et d Occident.

8 L exposition temporaire sur la restauration des œuvres bat tous les records de fréquentation! Une salle d exposition d art persan permanente au musée de la Castre Un hollandais voyageur et collectionneur Le baron Tinco Martinus Lycklama à Nijeholt est le premier «orientaliste» hollandais, voyageur sur les routes terrestres, à avoir entrepris des fouilles archéologiques dans les pays de l Est méditerranéen. Cet original aristocrate a 28 ans lorsqu il entreprend son premier voyage en Orient, «un grand tour» sur les traces de Jean-Baptiste Tavernier ( ) et de Jean Chardin ( ), ses devanciers du 17e siècle. Il parcourt pendant plus de trois ans le Caucase, le Kurdistan, la Perse, la Mésopotamie et le Levant. Dès son enfance il apprend les langues étrangères, le français, l anglais et l allemand et plus tard il s initie au farsi avec ses domestiques à Tiflis. Sa route vers l Orient débute de Paris vers Cologne. Il se rend en Perse par la Russie en sillonnant l Allemagne, les Pays Baltes, la Russie. Il navigue sur la Volga jusqu à Astrakan et traverse la Caspienne pour parvenir à Bakou. A pied, à cheval, en voiture, il traverse le Caucase et pénètre en Perse le 6 avril Son récit publié en 4 volumes 1, comprend une description géographique, historique, politique et économique des régions traversées. Il y détaille son itinéraire, ses rencontres, les péripéties du voyage Lycklama collectionne un ensemble d objets qui révèlent son goût éclectique : antiquités, peintures, curiosités et artisanat local, meubles et tapis dont il décore ses logements, costumes et vêtements précieux qu il porte à l occasion. Son appréciation de l art persan est inspiré du jugement partial du 19 e siècle et s il accorde de la valeur à l architecture et aux arts décoratifs, il reste assez peu enclin à louer la peinture qajare qu il décrit en des termes peu louangeurs «la même gaucherie de composition, le même défaut de perspective, la même ignorance de l anatomie». Pourtant, il fait restaurer (à l or! Ce qui nous a été prouvé par les analyses récentes) ses toiles qajares en Hollande, leur fait confectionner des cadres ajustés majestueux et les disposent en place d honneur dans son hôtel particulier de Cannes, comme on peut le distinguer dans le tableau de Pierre Tetar Van Elven, Bal travesti chez le baron Lycklama, Au fond du grand salon, derrière les tentures apparaissent les danseuses déguisées en princesses. Les peintures et les objets sont achetés dans diverses villes persanes (Téhéran, Ispahan, Chiraz ). Ses sources d approvisionnement sont multiples : vendeurs de bazars, artisans, «antiquaires», fournisseurs improvisés, dont plusieurs Européens résidant sur place, villageois vivant à proximité des sites archéologiques et proposant leurs trouvailles, potentats locaux Les descriptions vantant les techniques d art foisonnent dans son récit de voyage «ils excellent dans les moresques et à la fleur, ayant sur nous l avantage des couleurs belles, vives et qui ne passent point. Ils ne font rien à l huile, ou fort peu de chose; toute leur peinture est en miniature. Ils travaillent sur du vélin qui est admirable. C est un carton mince plus qu aucun autre que nous ayons, dur, ferme, sec et lisse, où la peinture coule. Leur pinceau est fin et délicat et leur peinture vive et éclatante.» 2 La collection que Lycklama a organisé est digne d intérêt, tant pour l importance numérique des objets conservés et sauvés dans les réserves du musée (plus de 350 numéros!), qu esthétique et historique. Elle nous parle de la perception de l art qadjare au 19e siècle et au 20 e siècle : celle de la curiosité du collectionneur éclairé et savant, celle des musées, qui ont figé dans leurs réserves jusqu à aujourd hui, cette forme artistique au profit d une expression classique de l art iranien. Une salle d exposition permanente au musée de la Castre L art qajar : un art novateur Les artistes qajars, à la suite des artistes zand, confrontent l apport occidental (tableaux de chevalet, grands formats, introduction de jeu de perspective ) avec les fondements formels de l Iran ancien. Cette expression artistique fut souvent défavorablement comparée à l art safavide de l empire «d Abbas le Grand», et évalué comme une manière mineure, qui aurait subi la perte des savoirs ancestraux. On peut lire dans la littérature française du 19 e siècle que la peinture qajare «est à faire grincer des dents 3». Parent pauvre de l art persan, la production artistique qajare ne bénéficia guère de «l iranophilie» du début du 20 e siècle. C est bien plus tard, dans les années 1960, qu elle fut considérée par un anglais éclairé, le conservateur du Victoria and Albert Museum de Londres. Quant à la première exposition, elle n eut lieu qu en 1998 au Brooklyn Museum à New York. Notre perception esthétique actuelle, nourrie des recherches de l art contemporain, se tourne plus volontiers vers les formes pionnières de l art, vers celles issues de la confrontation des civilisations, à un juste moment où la forme artistique se tend vers deux voies possibles : l innovation ou la copie. L art qajar est un novateur qui oublie les poncifs, s inspire de modèles nouveaux, ouvre des possibilités formelles. Il émerge aujourd hui dans le goût occidental actuel, comme le montrent les très nombreuses ventes d objets et de peintures de la période. Il s affranchit des codes anciens, puise son inspiration loin de la routine des ateliers de fabrication des palais et nous donne bien plus à apprécier qu un art 1 T.M. chevalier Lycklama à Nijeholt Voyages en Russie, au Caucase et en Perse, dans la Mésopotamie, le Kurdistan, la Syrie, la Palestine et la Turquie, exécuté pendant les années 1866, 1867 et 1868, Paris, éd. Arthus-Bertrand 1872 à Id, vol. 4, p Julien de Rochechouart, Souvenirs d un voyage en Perse, Pris, Challamel, 1867, p.261

9 d une beauté classique. Pour ma part, j ai toujours préféré l art archaïque grec, ses kouroï puissants et presque divinisés, à l art classique représenté par les magnifiques figures de la procession des Panathénées du Parthénon, trop parfaites. Dans une œuvre, je privilégie l étincelle, celle qui anime - anima : qui donne l âme - à la pleine possession des moyens techniques et artistiques. Dans la galerie du temps du Louvre-Lens le Portrait de Fath Ali Shah me parle plus que le Portrait de Monsieur Bertin, de J.-D. Ingres, justement en voisinage pour apprécier l utilisation d une posture occidentale dans la représentation du souverain perse. Une exposition permanente : la seule en France L espace de présentation permanente réservé à l art qajar du Musée de la Castre prendra place près de la galerie des peintures du 19e siècle, en tant que pendant chronologique de la Perse à la collection Beaux-Arts du Musée de la Castre. Nous retiendrons dans la scénographie globale, l objet beau et rare qui témoigne des arts décoratifs persans de la période qajare : goût des décors d architecture, goût des couleurs et des vernis brillants dit «laques perses», choix des motifs traditionnels, des scènes de genres, d épopée du Chah nameh, élaboration minutieuse des objets d art par les artisans persans dans les domaines variés : métal, verre, céramique, tissus, cuir, peinture, arts graphiques, objets de mosaïque de paille, bois sculpté. Les vitrines présenteront dans une grande sobriété de mise en scène et d éclairage tous les produits qui permettaient d embellir le quotidien, qu ils soient objets de lettré (plumier ou un plat de reliure d un beau livre ou d un livre sacré), objets profanes ou d un saint homme (Kashkul pour mendier), objet appartenant à une élégante (boîte à bijoux ou à miroir).

10 Nous avons initié le travail de restauration des collections par les figures principales : 6 peintures provenant de décor d architecture de palais. Deux courtisanes déguisées en princesses dansant et portant des fleurs, un portrait d un noble qajar à la longue barbe noire caractéristique, et trois paysages de jardins persans. Un tableau a été restauré en 2012 sur les budgets de la Ville de Cannes qui a voulu montrer son attachement au projet et pour lancer les opérations de mécénat avec la Fondation du Patrimoine. L année 2013 est prometteuse pour le Musée de la Castre car le mécénat engagé qui accompagnaient les tenues guerrières possèdent encore leurs enveloppes d origine en cuir peint et seront présentés. Un stagiaire de haute qualification commence l étude afin que nous puissions chiffrer le coût des restaurations de ce fonds d armes. Un vitrail avec des éclats de verre de couleur, fabriqué à la manière d un moucharabieh, évoquera l art du verre, auprès d autres flacons que la collection ne possède pas encore mais que nous voudrions obtenir de riches musées ou d un grand collectionneur. La céramique est bien peu représentée dans les collections, et c est pourtant un point avec la Fondation du Patrimoine, les soutiens multiples, tant modestes de personnes attachées à la sauvegarde du Patrimoine, que de figures emblématiques comme Sa Majesté Farah Pahlavi, nous permettent d envisager deux autres restaurations de peinture (un paysage et le portait du noble qajar) et la restauration de trois objets de papier (un coffret et deux miniatures). Il nous faut persévérer avec enthousiasme pour voir la collection entièrement restaurée et présentée au public international de Cannes, au Musée de la castre, qui compte près de visiteurs par an. Pour la salle d exposition permanente, les peintures qajares, qui forment le fleuron du musée, le plus considérable et le plus riche des musées de France, seront mises à l honneur. Les toiles récemment datées des années 1830 par Carol Guillaume dans un mémoire de Master de l Ecole du Louvre 4, furent sans doute démontées, une génération après leur création, parce que déjà «démodées» en Iran, par les propriétaires de l habitation fastueuse qui les présentait et achetées par Lycklama. Les nombreuses images peintes sur papier, portraits légendaires, portraits mythiques du héros Roustam ou des princes de la dynastie qajare, ou simples personnages de rue seront exposés à plat dans les vitrines, et non montés dans des encadrements au mur, afin que le public puisse apprécier la variété du fonds et les observer de près. Pour les arts du feu (métal, verre, céramique), une partie majeure des arts décoratifs, nous exposerons des objets de métal travaillé, dorés, décorés de laiton, argentés ou niellés, en présentant des armes défensives, offensives et de parade comme le magnifique casque dit kulah khud de notre collection. Les boucliers, massues et épées très intéressant des arts décoratifs qajars qui reprennent des motifs floraux, des scènes de genre ou des scènes royales. Quelques carreaux de faïence stannifère et quelques vases bien choisis pourraient trouver au sein de l espace muséal une belle opportunité. Un dépôt du Musée du Louvre au Musée de la Castre, par le département des Arts de l Islam sera officiellement demandé. Les tissus en coton de très grand format, dits qalemkar (qui signifie «dessins à l encre», désignant un roseau taillé servant de plume), au motif millénaire de combats d animaux seront présentés par roulement car la lumière risque de leur faire perdre leurs belles couleurs. Ils ont été rapportés par Lycklama pour ses décors d aménagement de sa villa et ont été conservsés au sein du musée pendant toutes ces années. Une restauration nécessaire pourra permettre leur présentation sur des portants hauts et sous vitrine. Des chemises, un kaftan persan, simple mais de bonne époque qajare, pourront être mannequinés et offrir aux visiteurs la connaissance de l habit de l époque. Les images peintes renforceront la connaissance de la mode vestimentaire, tant de la femme honorable en sortie dans la rue, masquée d un long voile noir, que les danseuses ou joueuses de musique aux jupes courtes. De nombreux objets du quotidien nous parleront de l art de vivre en Perse : la cuillère à sorbet de bois, sculptée et ouvragée comme une dentelle, les boîtes en mosaïque de paille, pour contenir bijoux ou flacons, les peignes peints des élégantes Renouveau d une collection Les études et restaurations Pendant l année 2012, le Musée de la Castre a entrepris 4 Carol Guillaume, Une collection de peintures qajares au musée de la Castre, Cannes, Mémoire d étude, 2ème cycle, Ecole du Louvre, 2013, non publié des études fondamentales des peintures et objets qajares sur les fonds propres de la Ville de Cannes afin de marquer son attachement et son engagement pour la collection qajare. Nous savons grâce à l étude préalable aux restaurations subventionnées par le Ministère de la Culture, pour la collection de papier (miniatures, boîtes de papier mâché peintes et laquées, plats de reliure ) ce qui est possible de réaliser, ce qu il nous faut comme moyens techniques et financiers pour mener à bien l intégralité de la restauration de cette partie importante de la collection (près de 110 objets). Nous savons aujourd hui que certaines pièces sont abîmées par une restauration ancienne trop corrosive et ont perdu irrémédiablement leurs décors à l or et leurs détails. Les analyses physicochimiques du CICRP 5 de Marseille, où tous les tableaux et le fonds d art graphique ont été déposés pour étude, et aussi l Institut national du Patrimoine, Département des restaurateurs, pour un plumier, nous ont montré que les vernis persans étaient posés par couches multiples, comme celle d un mille-feuille, intercalant décors à l or, couleurs et vernis, parfois jusqu à 11 couches successives. Les techniques de restauration actuelles vont permettre de retirer (en micron) la légère pellicule de vernis très oxydé qui jaunit terriblement l aspect de certaines images et en perturbe la lecture des décors, sans altérer les décors précieux sous-jacents. Un vernis si brillant «Il faut attribuer à l air du pays la beauté des couleurs ; c est un air sec qui resserre les corps, les durcit et les polit, au lieu que notre air humide étend et dissout les couleurs, et répand dessus une certaine crasse, qui en empêche l éclat. Ils ont aussi la plupart des matières pour la peinture plus fraîches et plus nouvelles que nous les avons, comme le lapis-lazuli. Ce vernis qu ils ont si beau que nos maîtres admirent tant, n est fait que de sandaraque et d huile de lin, mêlés ensemble et réduits en consistance de pâte ou d onguent ; lorsqu ils s en veulent servir, ils le dissolvent avec l huile de naphte, ou, au défaut, avec de l esprit de vin rectifié plusieurs fois. 6» 5 Peu d études physico-chimiques des œuvres qajares ont été organisées en France. Le CICRP (Centre interrégional de conservation et de restauration) de Marseille a travaillé en 2012 et 2013 et travaille encore à révéler les secrets de la nature des œuvres d art qajar. L institut national du Patrimoine, Département des restaurateurs, à Saint-Denis (93), avec professeurs et élèves révèlent tous les secrets d un plumier qajar qu ils restaurent patiemment. 6 T.M. chevalier Lycklama à Nijeholt Voyages en Russie, au Caucase et en Perse, dans la Mésopotamie, le Kurdistan, la Syrie, la Palestine et la Turquie, exécuté pendant les années 1866, 1867 et 1868, Paris, éd. Arthus Bertrand 1872 à Vol. 4, p.8-9

Programme des activités jeune public au Louvre été 2015

Programme des activités jeune public au Louvre été 2015 Communiqué de presse Jeune public Juin - Juillet - Août 2015 Programme des activités jeune public au Louvre été 2015 La visite d un musée est l occasion d une rencontre avec des œuvres, un lieu, et leur

Plus en détail

DOSSIER DE RESTAURATION CONSERVATION

DOSSIER DE RESTAURATION CONSERVATION DOSSIER DE RESTAURATION CONSERVATION AULAGNON Sandrine Maitrise de Sciences et Techniques, Paris Sorbonne Ch de la cressonnière 83 210 Solliès-pont 04.94.33.77.95 ou 06.03.43.72.17 «Portrait d Olivier

Plus en détail

Biographie. Joël BLANC. Comment traduire en sculpture et dans l espace la finesse et le mouvement de ses aquarelles? Du pinceau au métal

Biographie. Joël BLANC. Comment traduire en sculpture et dans l espace la finesse et le mouvement de ses aquarelles? Du pinceau au métal Biographie Joël BLANC Comment traduire en sculpture et dans l espace la finesse et le mouvement de ses aquarelles? Du pinceau au métal Joël Blanc, peintre et sculpteur témoin de son temps L art de l instant,

Plus en détail

Séquence 1 : «L union de Gyptis et de Prôtis, le mythe de la fondation de Marseille»

Séquence 1 : «L union de Gyptis et de Prôtis, le mythe de la fondation de Marseille» Vestiges de JV9 : Musée d'histoire de Marseille, photo W. Govaert Séquence 1 : «L union de Gyptis et de Prôtis, le mythe de la fondation de Marseille» Vers 600 avant J-C, des Grecs d Asie Mineure, actuellement

Plus en détail

PROGRAMME ATELIERS DES VACANCES MUSEES DE CANNES Dessin, peinture, modelage Public enfant et jeune

PROGRAMME ATELIERS DES VACANCES MUSEES DE CANNES Dessin, peinture, modelage Public enfant et jeune PROGRAMME ATELIERS DES VACANCES MUSEES DE CANNES Dessin, peinture, modelage Public enfant et jeune Réservation : : 04 93 38 55 26 Musées de la Mer : www.billetterie.cannes.com JUILLET Ateliers des petits

Plus en détail

Rapport d activité 2012

Rapport d activité 2012 Rapport d activité 2012 CONSERVATOIRE NATIONAL SUPÉRIEUR DE MUSIQUE ET DE DANSE DE PARIS RAPPORT D ACTIVITé 2012 Bruno MANTOVANI, directeur Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris

Plus en détail

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915)

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) COMMUNIQUE DE PRESSE avril 2015 L exposition de l été 2015 du musée du Faouët : Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) Matin de pardon en Bretagne, vers 1913. Huile sur toile. Collection picturale, Ville

Plus en détail

100 suggestions d activités pour la Fête de la culture

100 suggestions d activités pour la Fête de la culture 100 suggestions d activités pour la Fête de la culture Voici quelques suggestions pour vous aider à planifier vos activités de la Fête de la culture. Ces exemples ont été tirés des quelque 7 000 activités

Plus en détail

expositions animations découverte visites concerts performances journée médiévale histoire

expositions animations découverte visites concerts performances journée médiévale histoire journée médiévale expositions animations découverte visites concerts performances histoire Château de Vincennes >>> Avenue de Paris Circuits par le Service historique de la Défense Inscription préalable

Plus en détail

ANNUAIRE HISTOIRE DES ARTS : FORMULAIRE DE LA NOTICE. [titre de la ressource]

ANNUAIRE HISTOIRE DES ARTS : FORMULAIRE DE LA NOTICE. [titre de la ressource] ANNUAIRE HISTOIRE DES ARTS : FORMULAIRE DE LA NOTICE [titre de la ressource] Titre 1 : Description : Domaine artistique 2 : Période historique :Primaire : Collège : Lycée : Thématique :Collège : Lycée

Plus en détail

PRATIQUER LA MUSIQUE, LA DANSE, LE THÉÂTRE avec LE CONSERVATOIRE

PRATIQUER LA MUSIQUE, LA DANSE, LE THÉÂTRE avec LE CONSERVATOIRE PRATIQUER LA MUSIQUE, LA DANSE, LE THÉÂTRE avec LE CONSERVATOIRE LE GOÛT DES ARTS La formation artistique est un aspect important de l éducation des enfants et des jeunes. Elle participe à la formation

Plus en détail

Notre-Dame Saint-Joseph de Niort

Notre-Dame Saint-Joseph de Niort DELEGATION DES DEUX-SEVRES Lancement d une campagne de mécénat populaire pour la restauration de l école Notre-Dame Saint-Joseph NIORT DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Aurélie CRAVALLEE - Délégation

Plus en détail

contemporanéité Grèce habitation

contemporanéité Grèce habitation Photos George Fakaros. 1. Une magnifique maison en Grèce comme celles qui font tant rêver. 2. La nuit, la belle demeure scintille et se révèle aux regards. Tradition et contemporanéité A Anavyssos, entre

Plus en détail

Hôtel de Caumont. Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT

Hôtel de Caumont. Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT Hôtel de Caumont Centre d Art - Aix-en-Provence DOSSIER DE MÉCENAT Ouverture printemps 2015 Un nouveau centre d art au cœur du patrimoine aixois Aix-en-Provence, capitale culturelle de la Provence au rayonnement

Plus en détail

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture histoire des arts au lycée option de détermination option facultative sitographie _1 SITOGRAPHIE 1. DES SITES EN LIEN AVEC LE PROGRAMME DE TERMINALE [OPTION DE DÉTERMINATION] 1. ARTS, VILLES, POLITIQUES

Plus en détail

Journées Portes Ouvertes

Journées Portes Ouvertes Journées Portes Ouvertes Samedi 26 janvier Samedi 2 mars Samedi 15 juin ECOLE Classe préparatoire aux concours des écoles supérieures d art et des formations en conservation-restauration des biens culturels

Plus en détail

Patrimoine Architectural et Archéologique

Patrimoine Architectural et Archéologique Patrimoine Architectural et Archéologique Université de Strasbourg / Master 2 Couleur, Architecture - Espace Recherche et analyse de la coloration historique et architecturale Adresse du site: 3 rue du

Plus en détail

Monseigneur, Monsieur le recteur, chancelier des universités de Paris, Monsieur le ministre d Etat,

Monseigneur, Monsieur le recteur, chancelier des universités de Paris, Monsieur le ministre d Etat, Monseigneur, Monsieur le recteur, chancelier des universités de Paris, Monsieur le ministre d Etat, Excellences Mesdames et Messieurs les ambassadeurs, Madame la déléguée générale de la Cité, Madame la

Plus en détail

Versailles. et l antique

Versailles. et l antique Versailles et l antique 2 Lorsque Louis XIV décide en 1664 de faire agrandir le petit château construit par son père Louis XIII à Versailles, il a 26 ans. C est un jeune roi qui aime passionnément les

Plus en détail

DELEGATION DE LA VIENNE DOSSIER DE PRESSE

DELEGATION DE LA VIENNE DOSSIER DE PRESSE DELEGATION DE LA VIENNE Lancement d une campagne de mécénat populaire pour la restauration du Musée de la Seconde Guerre Mondiale TERCE DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Aurélie CRAVALLEE - Délégation

Plus en détail

PETIT CIRQUE A L'INDIENNE

PETIT CIRQUE A L'INDIENNE Hippocampe Théâtre Hotel de Ville 07220 Viviers 04 75 52 51 46 www.hippocampe-theatre.com diffusion et devis : Ophélie BOIS ophelie-bois@orange.fr 06 40 11 10 04 conditions techniques : Sylvain Fornier

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT

DOSSIER DE PARTENARIAT DOSSIER DE PARTENARIAT 3-4 - 5-6 septembre 2015 A P R O P O S 5 ème Salon d Art Contemporain à Villefranche-Sur-Mer du 3 au 6 septembre 2015 Après le succès des précédentes éditions du salon d art contemporain,

Plus en détail

Bruno Fert DOSSIER DE MÉDIATION ESPACE CULTUREL MAURICE-UTRILLO

Bruno Fert DOSSIER DE MÉDIATION ESPACE CULTUREL MAURICE-UTRILLO Bruno Fert DOSSIER DE MÉDIATION ESPACE CULTUREL MAURICE-UTRILLO Festival Circulation(s) En tournée à Pierrefitte-sur-Seine Du mardi 10 au samedi 28 novembre 2015 Vernissage le samedi 7 novembre à 17h30

Plus en détail

EXPOSITION. «Nantais venus d ailleurs»

EXPOSITION. «Nantais venus d ailleurs» EXPOSITION «Nantais venus d ailleurs» de 1918 à nos jours Madame, Monsieur, Le Château des ducs de Bretagne Musée d Histoire de Nantes prépare pour l année 2010 une exposition consacrée à l histoire des

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT

DOSSIER DE PARTENARIAT DOSSIER DE PARTENARIAT A P R O P O S Art Contemporain & Antiquité à Villefranche-Sur-Mer du 3 au 6 septembre 2015 V i l l e f r a n c h e - s u r - Me r a toujours été une commune tournée vers la culture.

Plus en détail

DE MONTPELLIER MEDITERRANEE METROPOLE

DE MONTPELLIER MEDITERRANEE METROPOLE Visites adaptées Publics sourds Programme 2015 / 2016 MUSEE FABRE DE MONTPELLIER MEDITERRANEE METROPOLE Le Siècle d or de la peinture napolitaine Samedi 26 septembre à 11h00 et à 16h00 Dans le cadre de

Plus en détail

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ FICHE PÉDAGOGIQUE CYCLE 3 N 143 Mai-Juin 2012 RUBRIQUE - Les genres musicaux DOMAINES D ACTIVITÉS - Éducation musicale et histoire des arts OBJECTIFS ET COMPÉTENCES Objectifs : En privilégiant le recours

Plus en détail

VENTE DE PRESTIGE D ART DECO. 28 mai 2013

VENTE DE PRESTIGE D ART DECO. 28 mai 2013 Communiqué VENTE DE PRESTIGE D ART DECO 28 mai 2013 La vente, qui se tiendra le 28 mai sous le marteau de François Tajan, propose un vaste panorama des Arts décoratifs, de l Art nouveau à la grande décoration

Plus en détail

Le carnet culturel n est pas. Comment le mettre en place et le faire vivre en classe?

Le carnet culturel n est pas. Comment le mettre en place et le faire vivre en classe? Année 2012-2013 Circonscription de Tours Centre Le carnet culturel Comment le mettre en place et le faire vivre en classe? Proposition des formateurs à compléter par les observations des enseignants Le

Plus en détail

DOCUMENT PEDAGOGIQUE

DOCUMENT PEDAGOGIQUE Musée national Marc Chagall Avenue Docteur Ménard 06000 Nice www.musee-chagall.fr Direction du développement culturel Service des visites-conférences Dossier suivi par : Cédric Scherer Tel.04 93 53 87

Plus en détail

Maison éphémère en Lorraine

Maison éphémère en Lorraine 20>24 février 2014 NANCY parc des expositions pour la 24 e édition du salon Habitat et Décoration Maison éphémère en Lorraine vivre autrement la maison Le Parc des expositions de Nancy Habitat et Décoration

Plus en détail

«Ennoblissement et façonnage de velours d'amiens»

«Ennoblissement et façonnage de velours d'amiens» «Ennoblissement et façonnage de velours d'amiens» Emplacement photo Présentation sommaire Identification : Ennoblissement et façonnnage de velours d'amiens. Velours et gaufrage d'art des manufactures royales

Plus en détail

1 - Le Conservatoire. 2 - L éveil. 3 - L initiation. 4 - L enseignement de la musique. 8 - L enseignement de la danse. 12 - Les informations pratiques

1 - Le Conservatoire. 2 - L éveil. 3 - L initiation. 4 - L enseignement de la musique. 8 - L enseignement de la danse. 12 - Les informations pratiques Sommaire 1 - Le Conservatoire 2 - L éveil 3 - L initiation La musique La danse 4 - L enseignement de la musique 4 - Le cursus 6-7 - Les disciplines enseignées 8 - L enseignement de la danse 8 - Le cursus

Plus en détail

L Affiche de la Fête d été 2013

L Affiche de la Fête d été 2013 L Affiche de la Fête d été 2013 par Max Blumberg >>> Contact Presse : Laurie Carrias Service Communication Mairie de Baillargues Tél. 04 67 87 48 60 laurie.carrias@ville-baillargues.fr Ville de Baillargues

Plus en détail

Charles Fremont, portrait de jeunesse, auteur inconnu.

Charles Fremont, portrait de jeunesse, auteur inconnu. Charles Fremont, portrait de jeunesse, auteur inconnu. LES DERNIÈRES ANNÉES DU XIX e SIÈCLE marquent un tournant pour la photographie en France. Jusque-là, les pionniers avaient presque tous commencé leur

Plus en détail

Campagne de financement participatif Restauration du vitrage de Le Corbusier Chapelle Notre-Dame du Haut (Ronchamp)

Campagne de financement participatif Restauration du vitrage de Le Corbusier Chapelle Notre-Dame du Haut (Ronchamp) Campagne de financement participatif Restauration du vitrage de Le Corbusier Chapelle Notre-Dame du Haut (Ronchamp) 29 mai - 06 août 2014 1 DOSSIER DE PRESSE ---- Campagne de financement participatif Restauration

Plus en détail

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié.

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Quelques exemples de visites et découvertes : Chantilly (22

Plus en détail

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts»

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» «Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» Objectifs généraux : - favoriser les liens entre la connaissance et la sensibilité - développer le dialogue entre

Plus en détail

devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR fondation pour le rayonnement du

devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR fondation pour le rayonnement du devenez mécène Soutenez la Fondation pour le rayonnement du Musée de Montmartre MUSÉE fondation pour le rayonnement du DE MONTMARTRE JARDINS RENOIR Le Musée de Montmartre Le Musée de Montmartre en quelques

Plus en détail

Boîte à idées. Enrichir les gens d'affaires grâce à la culture. Enrichir la culture grâce aux gens d'affaires. Partenaire majeur

Boîte à idées. Enrichir les gens d'affaires grâce à la culture. Enrichir la culture grâce aux gens d'affaires. Partenaire majeur Enrichir les gens d'affaires grâce à la culture Enrichir la culture grâce aux gens d'affaires Partenaire majeur Boîte à idées La culture, qu est-ce que ça Le Québec offre les avantages fiscaux les plus

Plus en détail

Le portrait de Mona Bismarck par Salvador Dalí sera le lot phare de la vente d Art Surréaliste chez Sotheby s

Le portrait de Mona Bismarck par Salvador Dalí sera le lot phare de la vente d Art Surréaliste chez Sotheby s Communiqué de presse Paris Paris 33 (0)1 53 05 53 66 Sophie Dufresne sophie.dufresne@sothebys.com Le portrait de Mona Bismarck par Salvador Dalí sera le lot phare de la vente d Art Surréaliste chez Sotheby

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. et les peintres d ajaccio 1890-1960. Exposition au Lazaret Ollandini-Musée Marc-Petit Ajaccio, 16 octobre-27 novembre 2010

DOSSIER DE PRESSE. et les peintres d ajaccio 1890-1960. Exposition au Lazaret Ollandini-Musée Marc-Petit Ajaccio, 16 octobre-27 novembre 2010 DOSSIER DE PRESSE corbellini, capponi et les peintres d ajaccio 1890-1960 Exposition au Lazaret Ollandini-Musée Marc-Petit Ajaccio, 16 octobre-27 novembre 2010 Contact : «Association le lazaret Ollandini-Musée

Plus en détail

LES ATELIERS PEDAGOGIQUES EN 2014/2015 AU MUSEAL-SITE ANTIQUE D ALBA-LA-ROMAINE

LES ATELIERS PEDAGOGIQUES EN 2014/2015 AU MUSEAL-SITE ANTIQUE D ALBA-LA-ROMAINE LES ATELIERS PEDAGOGIQUES EN 2014/2015 AU MUSEAL-SITE ANTIQUE D ALBA-LA-ROMAINE Le MuséAl a ouvert ses portes au début du mois d Octobre 2013. Il permet d accueillir les élèves dans un cadre contemporain

Plus en détail

«Sur les traces des Romains» Printemps 2015 Arènes de Nîmes - Théâtre Antique d Orange

«Sur les traces des Romains» Printemps 2015 Arènes de Nîmes - Théâtre Antique d Orange «Sur les traces des Romains» Printemps 2015 Arènes de Nîmes - Théâtre Antique d Orange Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Dossier de présentation Avec le soutien de la Fondation d'entreprise

Plus en détail

Les publics de l art contemporain

Les publics de l art contemporain Direction générale de la création artistique Les publics de l art contemporain Première approche Exploitation de la base d enquête du DEPS «Les pratiques culturelles des Français à l ère du numérique -

Plus en détail

Conservatoire. de Carcassonne Agglo

Conservatoire. de Carcassonne Agglo Conservatoire de Carcassonne Agglo renseignements Conservatoire Intercommunal de Carcassonne Agglo Quartier Prat Mary - Avenue Jules Verne Tél. : 04 68 10 56 35 conservatoire@carcassonne-agglo.fr Coût

Plus en détail

Esquisse pour la Danse, Matisse, 1930-1931 Restauration d un calque

Esquisse pour la Danse, Matisse, 1930-1931 Restauration d un calque Esquisse pour la Danse, Matisse, 1930-1931 Restauration d un calque Quelques mots pour débuter Le 14 octobre 2005, le Musée Matisse de Nice a demandé au CICRP d accueillir une esquisse sur calque à l encre

Plus en détail

/ / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / /

/ / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / apprendre à l Institut des Cultures d Islam L offre d enseignements de l Institut des Cultures d Islam

Plus en détail

Crédit photo : Troyes Expo Cube

Crédit photo : Troyes Expo Cube DOSSIER DE PRESSE Crédit photo : Troyes Expo Cube Le Salon DES ARTISANS D ART vous ouvre ses portes du 22 au 25 janvier 2015 pour sa 30 ème édition Pour la 30ème année consécutive, le salon des ARTISANS

Plus en détail

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789)

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) Avant la Révolution*, la France est une monarchie avec à sa tête un monarque, le Roi de France. Lorsque Louis XIII décède en

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE EXPOSITION ESTIVALE PRIEURE DE POMMIERS

DOSSIER DE PRESSE EXPOSITION ESTIVALE PRIEURE DE POMMIERS DOSSIER DE PRESSE EXPOSITION ESTIVALE PRIEURE DE POMMIERS «Icônes, voyages à travers les siècles. Aperçu d iconographies» Collections d IMAGOLIGNEA, galerie italienne de restauration d icônes anciennes.

Plus en détail

Programme Automne 2010

Programme Automne 2010 Programme Automne 2010 L EXPOSITION TEMPORAIRE A CARNAVALET Prestigieuse exposition de l automne Voyage en capitale, Louis Vuitton et Paris (13 octobre 2010 27 février 2011) En 1854, Louis Vuitton pose

Plus en détail

PROGRAMME JEUNE PUBLIC

PROGRAMME JEUNE PUBLIC PROGRAMME JEUNE PUBLIC VACANCES D HIVER 2014 Enfants de 4 à 5 ans, de 5 à 7 ans et de 8 à 10 ans Adolescents de 11 à 14 ans Atelier : 2h / 12 par personne Du lundi au vendredi à 10h30 et 14h30 RÉSERVATION

Plus en détail

Présentation de l agence

Présentation de l agence Présentation de l agence Agence d art contemporain Lucia Drago, fondatrice en 2008 de l agence d art contemporain Drago for Art, souhaite créer un véritable pont entre l Italie, son pays natal, et la France

Plus en détail

Bibliothèque nationale de France L Oréal Fondation d entreprise

Bibliothèque nationale de France L Oréal Fondation d entreprise L Oréal Fondation d entreprise Bourse de recherche sur l art de l être et du paraître 2011-2012 Date limite de dépôt de dossier de candidature : le 30 mars 2011 Pour toutes informations complémentaires

Plus en détail

L Art est aujourd hui plus accessible que jamais, avec les exceptionnels coffrets qu Avanquest Software propose pour Noël!

L Art est aujourd hui plus accessible que jamais, avec les exceptionnels coffrets qu Avanquest Software propose pour Noël! Communiqué de Presse AVANQUEST SOFTWARE VOUS EMMENE AU MUSEE! L affluence dans les musées français est en constante hausse depuis de nombreuses années : 52 millions de visiteurs ont arpenté les salles

Plus en détail

L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck

L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck > Exposition L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck Entretien avec Chandra Rajakaruna de la fondation Mona Bismarck À l occasion des festivités organisées pour le 60 e anniversaire

Plus en détail

organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MÉCÉNAT

organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MÉCÉNAT 1 organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MECENAT DOSSIER MÉCÉNAT Sommaire Saumur, capitale de l équitation p. 3 Le Comité Equestre de Saumur p. 3, Salon international de Saumur p. 4 Les enjeux

Plus en détail

Répertoire culturel. Comité arts et culture d Eastman (CACE) Municipalité d Eastman 01/03/2015

Répertoire culturel. Comité arts et culture d Eastman (CACE) Municipalité d Eastman 01/03/2015 2015 Répertoire culturel Comité arts et culture d Eastman (CACE) Municipalité d Eastman 01/03/2015 La culture, un art de vivre à Eastman Nul doute que la notoriété d Eastman comme village de culture n

Plus en détail

Devenez mécène du Musée du Louvre Foire aux questions

Devenez mécène du Musée du Louvre Foire aux questions Devenez mécène du Musée du Louvre Foire aux questions POURQUOI LE LOUVRE A-T-IL BESOIN DE VOTRE SOUTIEN? Le musée du Louvre est une institution publique qui reçoit une subvention de la part de l Etat pour

Plus en détail

Photo 42. 3 Rue Albert Ier, 1480 Tubize, Belgique. Gsm : 0032 479 67 93 31. info@photo-42.com, www.photo-42.com TVA: BE 0561.980.

Photo 42. 3 Rue Albert Ier, 1480 Tubize, Belgique. Gsm : 0032 479 67 93 31. info@photo-42.com, www.photo-42.com TVA: BE 0561.980. Photo 42 3 Rue Albert Ier, 1480 Tubize, Belgique Gsm : 0032 479 67 93 31 info@photo-42.com, www.photo-42.com TVA: BE 0561.980.881 Chef d entreprise: Isabel Leeson Date de création: 1er Octobre 2014. Secteur

Plus en détail

OBJETS DE CHINE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

OBJETS DE CHINE COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE OBJETS DE CHINE En écho à l exposition du musée de Grenoble consacrée au général de Beylié, le musée Hébert présente dans la salle à manger jusqu au 15 décembre 2011, «Objets de Chine»

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Restauration du véhicule «Audibert & Lavirotte»

DOSSIER DE PRESSE. Restauration du véhicule «Audibert & Lavirotte» 1 DOSSIER DE PRESSE Restauration du véhicule «Audibert & Lavirotte» Partenariat entre le Conseil général de la Sarthe, Centre culturel de la Sarthe et le soutien de la famille BUREL. 2 Contenu 1-Une politique

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Par Bernard Chevallier Collection «Regards» > La résurrection en images du palais incendié en 1870 > Les superbes clichés du reportage photographique

Plus en détail

RÉSEAU INFORMATION CULTURE ANNUAIRE PARISIEN. Septembre 2014 ASSOCIATIONS METTANT EN CONTACT DES MUSICIENS CHAMBRISTES AMATEURS

RÉSEAU INFORMATION CULTURE ANNUAIRE PARISIEN. Septembre 2014 ASSOCIATIONS METTANT EN CONTACT DES MUSICIENS CHAMBRISTES AMATEURS RÉSEAU INFORMATION CULTURE ANNUAIRE PARISIEN Septembre 2014 ASSOCIATIONS METTANT EN CONTACT DES MUSICIENS CHAMBRISTES AMATEURS Vous pouvez aussi trouver ou chercher des musiciens : sur le site de la Cité

Plus en détail

entreprises, une aventure exceptionnelle vous attend à dijon musée rêvé, musée en chantier

entreprises, une aventure exceptionnelle vous attend à dijon musée rêvé, musée en chantier entreprises, une aventure exceptionnelle vous attend à dijon Guido Reni donner site prestigieux au cœur de la Côte des Vins valorisation d image ouverture sur la ville soif de culture Claude Monet moteur

Plus en détail

JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE À SCEAUX 20 et 21 septembre 2014. Programme détaillé par jour VENDREDI 19 SEPTEMBRE

JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE À SCEAUX 20 et 21 septembre 2014. Programme détaillé par jour VENDREDI 19 SEPTEMBRE JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE À SCEAUX 20 et 21 septembre 2014 Programme détaillé par jour À l occasion de l édition de 2014 des Journées européennes du patrimoine, la ville de propose une découverte

Plus en détail

Programmation pour les groupes

Programmation pour les groupes Programmation pour les groupes Comment faire découvrir à son groupe les mille et une facettes du château de Versailles? Un large choix de thèmes de visites et activités est proposé aux personnes en situation

Plus en détail

Les journées prestige

Les journées prestige pour découvrir paris autrement... Entreprises, C.E., agences Offrez à vos collaborateurs et vos partenaires une journée de détente inoubliable et inédite à la découverte de Paris! Nos programmes s'adaptent

Plus en détail

Salon Art Contemporain & Antiquité

Salon Art Contemporain & Antiquité Logos partenaires en blanc DOSSIER DE PRESSE V I L L E F R A N C H E S U R M E R 3>6 SEPTEMBRE 2015 A LA CITADELLE A R T T E N T A T I O N Salon Art Contemporain & Antiquité WWW.ART-TENTATION.COM Ouvert

Plus en détail

SHANGHAI MODERN 1900-1949 L EXPOSITION

SHANGHAI MODERN 1900-1949 L EXPOSITION DOSSIER DE PRESSE SHANGHAI MODERN 1900-1949 L EXPOSITION Au début du 20e siècle, le monde entier se mit au pas de la société moderne. La Chine, immense pays à la population très dense et à l histoire millénaire,

Plus en détail

aurélie gravelat sélection de travaux 2009-2014

aurélie gravelat sélection de travaux 2009-2014 aurélie gravelat sélection de travaux 2009-2014 dessiner Mes dessins ne montrent presque rien. Je cherche à éliminer les tracés, à ne réduire le sujet, ou le dessin, qu à un essentiel. Une, quelques lignes,

Plus en détail

Dieux galets, Hommes fourmis, Maisons Déjantées II et Colline noire (Oripeaux noirs de la terre) de Jean-Paul Villegas

Dieux galets, Hommes fourmis, Maisons Déjantées II et Colline noire (Oripeaux noirs de la terre) de Jean-Paul Villegas Dieux galets, Hommes fourmis, Maisons Déjantées II et Colline noire (Oripeaux noirs de la terre) de Jean-Paul Villegas Dieux Galets, Hommes fourmis, Tirage photographique, encre pigmentée, collage sur

Plus en détail

MATA GANGA ORCHESTRA. Conférence de presse. lundi 18 février à 11h

MATA GANGA ORCHESTRA. Conférence de presse. lundi 18 février à 11h Conférence de presse lundi 18 février à 11h Grand Cahors - 72, rue Wilson, 46000 Cahors - www.grandcahors.fr Service Communication - tel : + 33 (0)5 65 20 89 45 - fax : +33 (0)5 65 20 89 01 - acastelgay@grandcahors.fr

Plus en détail

collections 6 novembre 2015

collections 6 novembre 2015 LIVRET-JEUX DÈS 7 ANS Le journal des collections 6 novembre 2015 Musée des Beaux-Arts 2 mai 2016 de Quimper Le journal des collections 1 «Un musée qui n achète pas est un musée qui meurt.» Pierre Rosenberg,

Plus en détail

L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE

L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE Rapprocher la culture et le monde du travail en offrant aux salariés une rencontre au quotidien avec l art, tel est le but de L Entreprise à l œuvre, opération organisée sous l égide

Plus en détail

Discours de M. Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon

Discours de M. Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon Discours de M. Gérard COLLOMB Sénateur-Maire de Lyon A l occasion du 20 e anniversaire de la disparition de Jean Couty et de la présentation du livre «Jean Couty», de Lydia Harambourg, aux éditions Cercle

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Léonard Gianadda, «D une image à l autre» Exposition du 15 mai au 11 juillet

DOSSIER DE PRESSE. Léonard Gianadda, «D une image à l autre» Exposition du 15 mai au 11 juillet DOSSIER DE PRESSE Léonard Gianadda, «D une image à l autre» Exposition du 15 mai au 11 juillet Jardins du Palais de la Berbie Accès libre de 8h00 à 19h00 Communiqué de presse Léonard Gianadda, «D une image

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA DÉFENSE GOUVERNEUR MILITAIRE DE PARIS DOSSIER DE PRESSE 21 JUIN 2103 ESPLANADE DES INVALIDES

MINISTÈRE DE LA DÉFENSE GOUVERNEUR MILITAIRE DE PARIS DOSSIER DE PRESSE 21 JUIN 2103 ESPLANADE DES INVALIDES MINISTÈRE DE LA DÉFENSE GOUVERNEUR MILITAIRE DE PARIS DOSSIER DE PRESSE 21 JUIN 2103 ESPLANADE DES INVALIDES Capitaine Yannick Sauvage, Officier communication du Gouverneur militaire de Paris Hôtel national

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres. déjà plantés!

Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres. déjà plantés! Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres déjà plantés! Objectif atteint : 50 millions d arbres plantés dans 27 pays La Fondation Yves Rocher, née il y a 25 ans d une volonté

Plus en détail

ART ET CULTURE TRADITIONS MUSICALES DE L ISLAM

ART ET CULTURE TRADITIONS MUSICALES DE L ISLAM ART ET CULTURE TRADITIONS MUSICALES DE L ISLAM Instruments de musique traditionnels du Moyen-Orient. De g. à dr. Kemanches, flûtes, Oud, Duff, Darabuka, tambour double et Quanun. Par Rachel Hasson* Israël

Plus en détail

Livret-jeux. Le nouveau spectacle des Carrières de Lumières. Après le spectacle, résous les énigmes de ton livret-jeux!

Livret-jeux. Le nouveau spectacle des Carrières de Lumières. Après le spectacle, résous les énigmes de ton livret-jeux! Livret-jeux Le nouveau spectacle des Carrières de Lumières avec Jul Jule... avec Jules & Léa! a! Tu es ici dans une ancienne carrière : un lieu creusé par les hommes pour extraire les roches servant à

Plus en détail

Des espaces prestigieux pour des instants magiques

Des espaces prestigieux pour des instants magiques Des espaces prestigieux pour des instants magiques Vous recherchez un lieu d exception pour réunir vos collaborateurs ou vos partenaires, les Châteaux de la Drôme vous proposent le dépaysement et la richesse

Plus en détail

SÉCESSION VENDREDI 4 AVRIL 2014 APPARTEMENT PARISIEN DÉCORÉ PAR FRANÇOIS-JOSEPH GRAF COMMUNIQUÉ DE PRESSE

SÉCESSION VENDREDI 4 AVRIL 2014 APPARTEMENT PARISIEN DÉCORÉ PAR FRANÇOIS-JOSEPH GRAF COMMUNIQUÉ DE PRESSE SÉCESSION COMMUNIQUÉ DE PRESSE VENDREDI 4 AVRIL 2014 APPARTEMENT PARISIEN DÉCORÉ PAR FRANÇOIS-JOSEPH GRAF 1 2 Le goût du beau, la valeur ajoutée du détail ou l intérêt d un ensemble cohérent sont à la

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2012-1399

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2012-1399 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2012-1399 13 - Musées du Centre - Programme de restaurations des collections - Demande de subvention à la de Franche-Comté M. FOUSSERET, Maire, Rapporteur :

Plus en détail

Une surprenante mise en situation où le vêtement prend vie et nous «parle» directement.

Une surprenante mise en situation où le vêtement prend vie et nous «parle» directement. ATTENTION : les données de ce dossier, ainsi que les images présentes sur le site et le dépliant représentant le livre ou son contenu, peuvent faire l objet de modifications et différer du produit fini.

Plus en détail

Bulletin de don. Pour la sauvegarde de la maison Feuillette

Bulletin de don. Pour la sauvegarde de la maison Feuillette Bulletin de don Pour la sauvegarde de la maison Feuillette En France, 600 000 édifices non protégés sont menacés de disparition. Sauvons ce patrimoine de proximité et agissons ensemble avec la Fondation

Plus en détail

autisme & patrimoine Un projet national d accessibilité au patrimoine culturel pour les jeunes autistes

autisme & patrimoine Un projet national d accessibilité au patrimoine culturel pour les jeunes autistes autisme & patrimoine Un projet national d accessibilité au patrimoine culturel pour les jeunes autistes 6 sites culturels Parcours adapté / Livret-jeux offert / Entrée gratuite le projet «Autisme & Patrimoine»

Plus en détail

Réseau des RAM Groupe de travail thématique «Développer un projet d éveil artistique et culturel» - 2012

Réseau des RAM Groupe de travail thématique «Développer un projet d éveil artistique et culturel» - 2012 Réseau des RAM Groupe de travail thématique «Développer un projet d éveil artistique et culturel» - 2012 Contexte : Dans le cadre de l animation du réseau des Relais Assistants Maternels des Deux-Sèvres

Plus en détail

Henry Lerolle (Paris 1848 1929 Paris)

Henry Lerolle (Paris 1848 1929 Paris) Henry Lerolle (Paris 1848 1929 Paris) Portrait de Madame Henry Lerolle, née Madeleine Escudier Signé deux fois «H. Lerolle» (en haut à droite et en bas à droite) Huile sur toile, 32,5 x 24,5 cm On a longtemps

Plus en détail

Niko Rodamel est de la race des photographes au

Niko Rodamel est de la race des photographes au Iris en forêt de Niko Rodamel Iris en forêt, Tirage jet d encre EPSON sur papier Harman baryté 320 grammes réalisé par le Studio Gonnet, 78x58.5 cm. Niko Rodamel est de la race des photographes au doigt

Plus en détail

Étudier une œuvre d art avec les outils numériques.

Étudier une œuvre d art avec les outils numériques. Étudier une œuvre d art avec les outils numériques. «La Vierge du chancelier Rolin» Tableau de Jan Van Eyck, vers 1435 66 x 62 cm. Peinture à l huile sur panneaux de chêne. Musée du Louvre, Paris Dans

Plus en détail

Le Raffinement Olfactif

Le Raffinement Olfactif Le Raffinement Olfactif Dossier De Presse Mars 2013 Contact presse : Karine Lambert communication@jardindefrance.fr Tél. 03.85.89.90.95 Fax : 03.85.89.90.93 http://www.jardindefrance.net SOMMAIRE Introduction

Plus en détail

Découvrez les Artisans d Art qui vous entourent

Découvrez les Artisans d Art qui vous entourent Découvrez les Artisans d Art qui vous entourent Contact Roland Le Joliff-Service communication 06.69.22.44.92 roland.lejoliff@cma-var.fr www.cma-var.fr Avril 2014 2 / 10 1 er avril 2014 En avant première

Plus en détail

Réalisation et organisation : Réunion des Musée nationaux-grand Palais Commissaire : Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon, Paris

Réalisation et organisation : Réunion des Musée nationaux-grand Palais Commissaire : Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon, Paris Réalisation et organisation : Réunion des Musée nationaux-grand Palais Commissaire : Thierry Lentz, directeur de la Fondation Napoléon, Paris Co-commissaire : Pierre Branda, chef du service Patrimoine

Plus en détail

Les Maisons des Bonaparte. Paris, 1795-1804 Architecture, histoire sociale et histoire du goût

Les Maisons des Bonaparte. Paris, 1795-1804 Architecture, histoire sociale et histoire du goût Les Maisons des Bonaparte. Paris, 1795-1804 Architecture, histoire sociale et histoire du goût Une exposition du Musée national de la Maison Bonaparte. 5 avril - 7 juillet 2013 Avant la proclamation de

Plus en détail

Cette communication a pour finalité de montrer qu une photographie ne

Cette communication a pour finalité de montrer qu une photographie ne LES ALBUMS DE PHOTOGRAPHIE : UNE LECTURE DIRIGÉE Florence LE CORRE musée de l Armée (cabinet des estampes) PARIS (France) Cette communication a pour finalité de montrer qu une photographie ne se lit pas

Plus en détail

Bibliothèque royale de Belgique SERVICE ÉDUCATIF

Bibliothèque royale de Belgique SERVICE ÉDUCATIF Bibliothèque royale de Belgique SERVICE ÉDUCATIF INTRO Près de sept millions d ouvrages, des milliards de pages, des centaines de milliards de mots, d images, d idées. Des siècles de recherche et de travail

Plus en détail