[CONSEIL D ADMINISTRATION]

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "[CONSEIL D ADMINISTRATION]"

Transcription

1 PLAN D ACTIONS 2016 [CONSEIL D ADMINISTRATION] Mardi 15 décembre 2015

2 L année 2016 s inscrit dans la continuité des défis rencontrés par l InterMire en Casimire, tout d abord, sera lancé dès les premiers jours de janvier. Avec ce changement important, l InterMire terminera tout d abord son travail de formation et d accompagnement du changement avant de prendre ses dispositions pour installer cette nouvelle application dans la durée. Dès 2016, Casimire deviendra un outil supplémentaire au service des Missions Régionales et de la réalisation de leurs objectifs. Dans un deuxième temps, les projets européens des Missions Régionales et celui de l InterMire prendront une place croissante dans l activité de l association. Toujours avide d encourager les échanges et de favoriser l émergence de méthodologies innovantes et adaptées, l InterMire se positionne au centre de ces nouvelles initiatives. C est aussi la raison qui explique les ambitions de l association concernant les autres dossiers d actualité auxquels est confronté le secteur. Les actions en faveur des primo-arrivants, la constitution du Dispositif unique multi partenarial d orientation tout au long de la vie (Dior), le projet sur les permis de conduire et la prévention du radicalisme sont autant de dossiers qui nécessiteront son intervention active. En 2016, les défis de cette nouvelle année sont nombreux pour la petite association qu est l InterMire. Elle peut, fort heureusement, bénéficier d une subvention complémentaire de la Région wallonne pour étoffer son équipe. Une équipe qui demeure convaincue que ces nombreux projets constituent, pour le secteur des Missions Régionales, des avancées majeures vers un meilleur service aux demandeurs d emplois. Des avancées qui témoignent de la dynamique innovante qui continue d animer le secteur des Mire. 2

3 1. La dimension européenne de l InterMire A bien des égards, 2016 promet d être une année européenne pour l InterMire. Les Missions Régionales vont augmenter leur nombre d accompagnements et de mise à l emploi grâce au projet Aramis (Augmentation et Renforcement des Activités des Missions Régionales). Huit d entre elles vont aussi développer leurs activités à l attention des demandeurs d emploi fragilisés de moins de 25 ans via le projet Robin (Renforcement des Objectifs d Insertion des Neets). Ces dossiers ont été construits par les Missions Régionales grâce au soutien de l InterMire. Leur opérationnalisation passe donc aussi par cette même étape lors de laquelle l InterMire souhaite susciter les échanges et débats. Toutefois, les ambitions de l InterMire vont au-delà de ces activités de coordination. L association souhaite elle-même rentrer un projet dans la mesure 2.2 (Promouvoir un système de formation et d enseignement performant). Avec ce projet, l InterMire souhaite faire prendre aux Missions Régionales le virage numérique dans la formation et le partage de leurs outils. Pour ce faire, elle réalisera une plateforme à destination des accompagnateurs/formateurs des Mire. Ce portail, souple et modulable, accessible par tous, de partout et tout le temps, favorisera les pratiques de «lifelong learning». Il intégrera également un forum de discussion et d autres outils favorisant les échanges pédagogiques. Il permettra aussi de favoriser l évolution du travail des conseillers Cefo des Mire afin de les intégrer au mieux dans le nouveau Dispositif unique multi partenarial d orientation tout au long de la vie (Dior). Plan d actions 2016 Gestion du portefeuille Aramis dont l InterMire est chef de file Organisation de réunions d accompagnement. Rédaction de rapports. Préparation des auto-évaluations intermédiaires. Communication externe et interne sur le portefeuille. Soutien administratif aux Mire lors de l élaboration des Rapports d activités. Gestion des projets Robin Aramis Concrétisation des développements méthodologiques amorcés avant la rédaction des projets. Rassemblement des supports existant et élaboration de nouveaux outils communs qui seront mis à disposition des équipes des Mire via la plateforme de formation en ligne. Mise en visibilité des projets à l égard des pouvoirs subsidiant et des autres opérateurs actifs dans le cadre de l IEJ. Nouveau projet européen Rédaction du projet et assemblage du dossier. Février 2016 Second semestre 3

4 Mise en œuvre du projet (mise en place d un processus interne de décision et d un processus d opérationalisation, définition d un timing, lancement des groupes de travail, rédaction des outils, génération de la plateforme, ). Suivi financier et administratif du projet. Second semestre 4

5 2. La coordination de la réponse aux défis de l actualité L actualité du secteur des Mire a des conséquences immédiates sur l activité de l InterMire. Depuis quelques années, celle-ci est de plus en plus souvent amenée à jouer un rôle de représentation lors de l élaboration de ces dossiers puis de coordination afin d assurer leur mise en œuvre. Les Mire, l administration et les pouvoirs politiques apprécient ce positionnement. Ce travail occupe donc une place croissante dans les activités de l association. Pour 2016, quatre dossiers sont d ores et déjà prévus : - Les actions en faveur des primo-arrivants : Les réfugiés politiques et les étrangers autorisés au séjour font partie du public cible des Mire. Depuis des années, elles accompagnent et mettent à l emploi ces publics. L afflux de primo-arrivants en Belgique et en Wallonie en particulier va amener les Mire à passer à la vitesse supérieure. Elles considèrent de leur mission de contribuer à une intégration rapide de ces personnes dans la société belge par le biais de la mise à l emploi. L InterMire souhaite appuyer les Mire dans cette mission et fera de cette thématique une priorité de son année La constitution du Dispositif unique multi partenarial d orientation tout au long de la vie (Dior) : Le dispositif Cefo est cher à l InterMire (et aux Mire). Il s agit d un espace qui permet aux demandeurs d emploi, et particulièrement aux plus fragilisés d entre eux de faire des choix éclairés qui les rendent acteurs de leur vie. Il s agit aussi d une construction commune, impliquant plusieurs partenaires avec chacun leur expertise et leurs contraintes. L InterMire et les Mire y ont toujours été des partenaires loyaux et investis. Si 2014 et 2015 ont été des années d incertitudes et d inquiétudes, l annonce du redéploiement des Cefo dans le cadre du nouveau dispositif unique multi partenarial d orientation tout au long de la vie et des cités des métiers a réjoui l InterMire. Elle y voit une volonté politique claire d affirmer la valeur ajoutée du multi-partenariat face au défi d informer de manière pertinente tous les publics et particulièrement les demandeurs d emploi fragilisés. - Le projet «permis de conduire» : Dans le cadre du plan de lutte contre la pauvreté, la Ministre Tillieux a souhaité confier aux Mire l accompagnement de 300 demandeurs d emploi à l obtention du permis de conduire B. Par le passé, les Mire ont déjà mis en œuvre une telle mesure et disposent donc de l expérience nécessaire pour le faire. Il ne faut cependant pas sous-estimer les difficultés rencontrées, ni le taux de réussite limité (± 50% de bénéficiaires accompagnés et ayant bénéficié de l apprentissage à la conduite automobile avaient obtenu leur permis B.). L InterMire est chargée par la Ministre de coordonner ce projet pour les Mire. Les contours de cette mission ne sont pas encore précis à ce jour. - La prévention du radicalisme : Dès 2015, l InterMire a été sollicitée par l administration de la Région wallonne pour coordonner les initiatives de prévention du radicalisme menées dans les Mire. L InterMire envisage les actions de prévention du radicalisme essentiellement dans le soutien aux équipes de terrain. Ce sont elles qui mènent le cœur des activités des Mire qui visent à : «Recréer de l espoir (emploi, épanouissement, respect)», seule voie durable, selon nous, afin de prévenir le radicalisme. 5

6 Plan d actions 2016 Actions en faveur des primo-arrivants Assurer l interface entre les Mire et les pouvoirs subsidiant. Mener une réflexion méthodologique et la transmettre aux équipes des Mire en : - collectant des informations réglementaires et en les digérant. - collectant les bonnes pratiques au sein des Mire ou au sein d autres organismes. - élaborant des supports mis à disposition des équipes des Mire via la plateforme de formation en ligne. Réaliser un travail de veille des différents appels à projets ou initiatives pouvant concerner les Mire, en particulier dans le cadre du parcours d intégration. Rédiger la trame de projets communs aux Mire (à décliner ensuite selon les particularités locales). Établir, entretenir et consolider les liens avec les autres partenaires en amont de l accompagnement : CRI dans le cadre du parcours d intégration, CISP et EPS dans le cadre de l apprentissage du français langue étrangère. Participation à l élaboration du Dior Informer les Mire de ces nouvelles perspectives et en leur demandant de s y associer. Participer activement à l accompagnement du changement des 13 conseillers CEFO des Mire. Engager un nouveau chargé de missions à la coordination des structures partenariales du Forem (destiné à devenir le cœur du service ressources du nouveau dispositif). Le profil de ce nouveau chargé de mission sera défini en concertation avec la responsable du service. Veiller à la formation du nouveau chargé de missions tant par rapport au métier des Mire qu à l orientation (vers le marché du travail), à son intégration tant à l InterMire qu à la CSP. Participer aux développements méthodologiques en matière d orientation avec comme ressources, l expertise bâtie par les Mire ainsi qu une analyse des outils existants. L accent sera mis sur les métiers, méthodes et outils accessibles aux peu qualifiés. Coordination du projet «Permis de conduire» Assurer l interface entre les pouvoirs subsidiant et les Mire. Rechercher les informations réglementaires nécessaires à la mise œuvre du projet. Assurer un rôle de coordination administrative et financière. Rassembler les bonnes pratiques existant au sein des Mire et les diffuser en tirant parti des expériences menées en et

7 Réaliser une évaluation et un rapport sur le projet. Prévention du radicalisme Poursuite de la collecte d informations sur : - Les problèmes concrets rencontrés sur le terrain par les équipes des Mire - Les avis et analyses d experts : colloques, articles dans la presse, littérature, - Les initiatives menées par d autres organismes comme les centres régionaux d intégration. Mise sur pied d une formation à destination du management des Mire. Mise sur pied d une formation à destination des équipes de terrain (pourquoi pas un référent au sein de chaque Mire). 7

8 3. Casimire : le nouvel outil informatique des Mire Casimire devrait être lancé le 4 janvier Le processus de conception et développement de l application, jusqu à sa mise en production et son utilisation par les équipes des Mire fut à la fois long et complexe. Pourtant, le travail de l InterMire ne s arrête pas après celle-ci. Les Mire disposent désormais d un logiciel qui peut être amélioré et doit être entretenu. L application doit donc être installée dans la durée. L implémentation de nouveaux dispositifs, la création de groupes de travail spécifiques et de formations adéquates permettront aux Missions Régionales de pleinement profiter de ce nouvel outil. C est ce à quoi s attellera donc l InterMire en Casimire a été pensée afin de combler les manques de Mirabel tant pour les équipes de terrain que pour le management. Outre l adoption de balises claires en matière d ergonomie et de rapidité, elle colle également mieux à la réalité actuelle du travail des Mire. L application est non seulement plus robuste et plus complète mais également plus transparente que ses prédécesseurs. Concrètement, l application permet : - La production de reporting répondant aux exigences actuelles des pouvoirs subsidiant, - L utilisation de tableaux de bord (données statistiques directement utiles) tant pour le management que pour les membres des équipes, - La centralisation des données des bénéficiaires en vue d une simplification administrative, - L utilisation d outils de prospection simples et efficaces, - L utilisation d outils de matching entre les profils des demandeurs d emploi, les offres et les entreprises, - L analyse fine et détaillée du public Mire et des effets des dispositifs d accompagnement. Plan d actions 2016 Gestion du projet Adaptation du processus interne de suivi du projet. Mise en place effective du dispositif permettant la correction des bugs de l application et l intégration de nouveaux développements (16 réunions des utilisateurs-relais programmées). Communication sur l évolution du projet vers les instances du processus (10 réunions du G12 programmées). Intégration de la solution statistique Accompagnement au changement des Mire et du management. Réalisation des requêtes du Rapport d activités 2015 des Mire. Etablissement d un groupe de travail technique sur la réalisation de nouvelles requêtes. Helpdesk et formation des utilisateurs avancés à l utilisation de l outil de statistique. Formation des utilisateurs Accompagnement au changement des Mire et des utilisateurs (26 demijournées de formation sont déjà planifiées). Janvier 2016 Premier semestre Premier semestre Premier semestre 8

9 Formation technique des nouveaux utilisateurs. Suivi financier et administratif Suivi financier analytique du projet. Rapport régulier vers les instances concernées. 9

10 4. Les activités structurelles au profit des Mire Organisation du Collège des directeurs Organisation de 12 Collèges des directeurs. Gestion logistique et administrative. Suivi des décisions. Mandats officiels Représentation des Mire au Comité d accompagnement de l InterMire Représentation des Mire à la Commission des opérateurs Représentation des Mire au Conseil d administration de la Fesefa Représentation des Mire au Comité stratégique du dispositif multipartenarial unique d orientation tout au long de la vie Représentation des Mire à la Convention avec l Enseignement de promotion sociale Représentation des Mire au Comité d évaluation régional des contrats de coopération Soutien administratif et réglementaire Réponse aux questions administratives et réglementaires des Mire. Interface avec l administration. Centralisation des problèmes détectés par les Mire, communication vers l administration puis retour d information vers les Mire. Attention particulière à la simplification des plans d action et des rapports d activités Visibilisation du secteur Le site web de l InterMire, mis à jour régulièrement, est une vitrine professionnelle de l activité des Mire. La newsletter trimestrielle tient l ensemble du personnel et des conseils d administration des Mire informés de l actualité du secteur Le «Mais que fait l InterMire?» envoie aux directions et aux membres du Comité de gestion des informations synthétiques et pratiques sur les derniers éléments utiles à l activité des Mire. Un communiqué ou une conférence de presse met en visibilité pour le grand public les résultats des Mire en Il est diffusé aux partenaires sociaux, à la fédération professionnelle et aux partenaires des Mire. Organisation de groupes de travail Poursuite des groupes «administratifs et financiers», «retours opérateurs Cefo», «financement des Mire», «prospection des grands comptes» et «AWIPH». Attention proactive aux retours du terrain et des directions afin de mettre sur pied de nouveaux groupes de travail utiles. Tous les trimestres Tous les mois Mai - juin 10

11 Formations L InterMire se charge de la gestion des inscriptions, de la comptabilité et des contacts formateurs pour des formations à destination du personnel des Mire. Elle développe une offre de formation à destination des équipes à partir des retours du terrain. Sont déjà programmées : - Nouvelles technologies en recherche d emploi - Développer et entretenir son réseau - Connaissance de l entreprise - Roue du changement - Créativité - Marchés publics En outre, à côté des formations spécifiques concernant Casimire, l équipe de l InterMire dispense elle-même des formations de : - Accueil des nouveaux travailleurs (qui comprend dorénavant un module de découverte de Casimire) - Accueil des nouveaux administrateurs des Mire Plusieurs autres formations sont en cours de développement : - Aspects réglementaires et méthodologies particulières aux primoarrivants - Prévention du radicalisme Enfin, l InterMire accueillera dans ses locaux les modules de formation juridiques organisés par le FESFA. Assistance et conseil informatique Assistance informatique des Mire Collaborations avec les Fonds sectoriels Suivi des collaborations avec l APEF (bilans de compétences), le Fonds des hôpitaux privés, le Fonds des maisons de repos. Gestion administrative et financière Evaluation des projets Organisation de groupes de travail thématiques Veille Poursuite de la mission de veille. 11

12 5. Les activités structurelles de gestion de l asbl Gestion de l équipe Stabilisation de l équipe actuelle. Intégration d un chargé de missions à la coordination des structures partenariales. Poursuite du plan de formation de l équipe qui garantisse 5 j. de formation / personne / an). Révision du règlement de travail. Gestion des instances Organisation de 2 Assemblées générales. Organisation de 5 Conseils d administration complétés de Conseils d administration extraordinaires à chaque fois que nécessaire. Organisation de 10 Comité de gestion. Gestion financière Suivi budgétaire des différents pans de l activité de l InterMire Suivi de la libération du financement structurel Gestion de la trésorerie. Premier semestre Premier semestre 12

Rapport d activités 2014 Version synthétique

Rapport d activités 2014 Version synthétique Rapport d activités 2014 Version synthétique Plan d actions 2014 Rapport d activités 2015 L InterMire comme soutien logistique et administratif Organisation du Collège des Directeurs Organisation de 12

Plus en détail

[COMITE D ACCOMPAGNEMENT]

[COMITE D ACCOMPAGNEMENT] PLAN D ACTIONS 2015 [COMITE D ACCOMPAGNEMENT] Vendredi 19 décembre 2014 L année 2015 sera, plus encore que la précédente, pleine de défis pour l équipe de l InterMire. Ce plan d actions témoigne de cette

Plus en détail

Rapport d activités 2015 Version synthétique

Rapport d activités 2015 Version synthétique Rapport d activités 2015 Version synthétique Gestion du projet Plan d actions 2015 Rapport d activités 2016 1. Casimire : le remplaçant de Mirabel Mise sur pied d un processus interne de suivi du projet.

Plus en détail

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction.

Le programme s efforce de promouvoir les femmes aux postes de direction. POUR QUI? Directeurs et directrices d institutions éducatives, sociales ou socio-sanitaires Professionnel-le-s engagé-e-s dans l un des domaines de la santé ou du travail social et occupant une fonction

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles Bénévolat Portefeuille de compétences Liste des compétences Pour tous les bénévoles 1. S engager, prendre position 2. Travailler en équipe 3. Communiquer 4. Organiser 5. Être force de proposition Selon

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS

POUR DIFFUSION AUX AGENTS MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC/BR/LL/FG/DEJ/SPEJ/N 12-15 Lila LALAM 01 43 93 89 65 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHARGE DE LA MUTUALISATION DES ACHATS

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre. Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre»

Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre. Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre» Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre» 1 Constats - diagnostic Etude du CSEF sur la mobilité des demandeurs d emploi (2011) et données

Plus en détail

Éducation et Formation tout au long de la vie

Éducation et Formation tout au long de la vie Éducation et Formation tout au long de la vie 53 RESPONSABLE DE SERVICE DE SCOLARITÉ Code : EDU06B Responsable de l accompagnement des jeunes FPEEDU06 Il est responsable du service scolarité de l entité.

Plus en détail

REGION DES PAYS DE LA LOIRE. Fonds régional Santé publique. Règlement d intervention

REGION DES PAYS DE LA LOIRE. Fonds régional Santé publique. Règlement d intervention REGION DES PAYS DE LA LOIRE Fonds régional Santé publique Règlement d intervention 1 1- POLITIQUE RÉGIONALE DE SANTÉ ET FONDS RÉGIONAL SANTÉ PUBLIQUE La santé des Ligériens constitue l une des priorités

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères

Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères et d origine étrangère. 1 PLAN Introduction Parcours

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE TABLE DES MATIERES TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES... 3 Article 1 : Création... 3 Article 2 : Missions...

Plus en détail

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre

Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Au service de toutes celles et ceux qui ont envie d entreprendre Business plan Formation Financement BPE Création Finances Commerce Édito Com des images / Région Picardie Les efforts réalisés depuis plusieurs

Plus en détail

«USER.NET» PATIENT NUMÉRIQUE

«USER.NET» PATIENT NUMÉRIQUE «USER.NET» PATIENT NUMÉRIQUE Dossier de présentation Comité Scientifique Sous la Présidence du Prof. Philippe Kolh OZCONSULTING Une Communauté réunissant les hôpitaux belges leaders en IT médicale 6 à

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

La Gestion de projet. Pour aller plus loin, la Gestion des Risques. Système de Pilotage Programme d Urgence

La Gestion de projet. Pour aller plus loin, la Gestion des Risques. Système de Pilotage Programme d Urgence Système de Pilotage Programme d Urgence Actualités Rôle du PMO Gestion de projet Prince2 Gestion Risques La suite Actualités Le rôle du PMO Dans le cadre du plan d actions défini lors de la présentation

Plus en détail

La base de données Accueil Emploi, un système d information pour l emploi et la migration de main-d œuvre

La base de données Accueil Emploi, un système d information pour l emploi et la migration de main-d œuvre La base de données Accueil Emploi, un système d information pour l emploi et la migration de main-d œuvre Le Bureau international du Travail est la seule agence des Nations unies ayant un mandat clair

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133 TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Durée totale des jours prévus Elaboration d un manuel des procédures

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Animateur d équipe de 1 er niveau Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir par

Plus en détail

Certification des Etablissements de Santé en France

Certification des Etablissements de Santé en France Certification des Etablissements de Santé en France Pouvait-on faire sans elle en France? Peut-elle faire mieux? Les enjeux et les perspectives de la procédure 2014 Plan de l intervention 1. Partie 1 :

Plus en détail

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 21 2. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES La gestion des ressources humaines a pour objectif de mettre l institution en mesure de réaliser au mieux ses choix stratégiques dans un environnement en mutation.

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

DU RESPONSABLE DU CONSEIL EN MOBILITÉ ET CARRIERES

DU RESPONSABLE DU CONSEIL EN MOBILITÉ ET CARRIERES V.18 avril 2008 RÉFÉRENTIEL INTERMINISTÉRIEL DU RESPONSABLE DU CONSEIL EN MOBILITÉ ET CARRIERES (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME, 2006) Le protocole d accord du 21 novembre 2006 relatif à la formation professionnelle

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

FICHE DE FONCTION - 04

FICHE DE FONCTION - 04 FICHE DE FONCTION - 04 ANIMATEUR/EDUCATEUR de classe 1 INTITULE DE LA FONCTION : animateur/éducateur RELATIONS HIERARCHIQUES L animateur/éducateur de classe 1 exerce ses fonctions sous la responsabilité

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Manuel Qualité de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Finalité et gestion du manuel qualité Déclaration de politique qualité Organisation et responsabilités

Plus en détail

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO)

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO) CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO) Tél. : (226) 50.36.81.46/72 80 74 34 - Fax : (226) 50.36.85.73 Email : cames@bf.refer.org

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

LE SOCIAL CLUB, BIEN PLUS QU UN SITE WEB...

LE SOCIAL CLUB, BIEN PLUS QU UN SITE WEB... LE SOCIAL CLUB, BIEN PLUS QU UN SITE WEB... SOCIAL CLUB la rencontre des expertises ... 5 ANS D EXPÉ- RIENCE, DE SER- VICES, 5 ANS D ÉCHANGES Le site du Social Club a 5 ans. Ces cinq années de partenariat

Plus en détail

Axe 1. Adapter et valoriser son offre auprès des clientèles dans une logique de territoire.

Axe 1. Adapter et valoriser son offre auprès des clientèles dans une logique de territoire. CAHIER DES CHARGES - ANNEE 2011 PROGRAMME LOCAL DE FORMATION Territoire concerné : Grand Villeneuvois Fumélois Lémance Axe 1. Adapter et valoriser son offre auprès des clientèles dans une logique de territoire.

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN115-2

TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN115-2 TERMES DE REFERENCE Mission n 15SANIN115-2 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Subventions FM concernées Mission d appui au développement de la

Plus en détail

Trouver des solutions efficaces

Trouver des solutions efficaces Trouver des solutions efficaces & adaptées à vos enjeux VOTRE PARTENAIRE SPÉCIALISTE EN ORGANISATION, GESTION, COMPTABILITÉ ET FINANCE Comment développer votre entreprise? Comment piloter efficacement

Plus en détail

Les Jeudis de la Reprise. Programme de Formation

Les Jeudis de la Reprise. Programme de Formation Les Jeudis de la Reprise Programme de Formation 1. Les objectifs : L'objectif fondamental de ce dispositif est d'aider un repreneur potentiel à reprendre une. Ce dispositif s'engage à accroître la capacité

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION

MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION Mission d appui à l animation et au développement de la Stratégie Orientation Formation Territoriale (S.O.F.T) sur le Bassin d Emploi

Plus en détail

Termes de référence Activité 1

Termes de référence Activité 1 1 Termes de référence Activité 1 Atelier de formation thématique au journalisme d investigation Projet Médias d Afrique centrale contre le VIH PROJET MA-VIH VOLET 1 N D ACTION / ACTIVITE CODE 1 /1 MAUEA4111F30

Plus en détail

Accounting Advisory Services Des solutions opérationnelles et efficaces, adaptées à vos problématiques

Accounting Advisory Services Des solutions opérationnelles et efficaces, adaptées à vos problématiques Accounting Advisory Services Des solutions opérationnelles et efficaces, adaptées à vos problématiques Audit. Fiscalité. Conseil. Corporate Finance. Support à la fonction comptable et financière Vous faites

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

Soutenir les transitions de l école vers le monde du travail:

Soutenir les transitions de l école vers le monde du travail: www.oecd.org/employment/youth/forum Soutenir les transitions de l école vers le monde du travail: Le dispositif JOBTONIC: accompagnement renforcé destiné aux jeunes vers le marché de l emploi. Le Forem

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Plan de développement stratégique 2013-2016

Plan de développement stratégique 2013-2016 Plan de développement stratégique 2013-2016 INTRODUCTION Le Plan de développement stratégique présenté dans les pages qui suivent expose les objectifs du Groupe de Collaboration Internationale en Ingénierie

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

Délégué/e/s à la formation. Rôle et missions. (version 2012) INAP rôle et missions du délégué à la formation Page 1

Délégué/e/s à la formation. Rôle et missions. (version 2012) INAP rôle et missions du délégué à la formation Page 1 Délégué/e/s à la formation Rôle et missions (version 2012) INAP rôle et missions du délégué à la formation Page 1 Sommaire: 1. Considérations générales sur le rôle et les missions du délégué/e à la formation...

Plus en détail

Reunion des ministres des finances des PFR francophones Washington DC. Fonds monétaire international 18 avril 2013

Reunion des ministres des finances des PFR francophones Washington DC. Fonds monétaire international 18 avril 2013 Reunion des ministres des finances des PFR francophones Washington DC Fonds monétaire international 18 avril 2013 Le suivi de Tokyo - Stratégie La stratégie proposée par la RDC à Tokyo pour renforcer la

Plus en détail

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre 5-7 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE 94160 SAINT MANDE Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre - Actions individuelles : diagnostic RH et accompagnement des

Plus en détail

Développer son expertise en tant que Responsable Formation

Développer son expertise en tant que Responsable Formation 1 Développer son expertise en tant que Responsable Formation Environnement et fondamentaux de la formation professionnelle L environnement de la formation professionnelle revêt un caractère de plus en

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

L évaluation au CRDI. Version de juillet 2013. Division de la stratégie générale et de l évaluation

L évaluation au CRDI. Version de juillet 2013. Division de la stratégie générale et de l évaluation L évaluation au CRDI Version de juillet 2013 Division de la stratégie générale et de l évaluation La démarche du CRDI en matière d évaluation Le CRDI appuie le recours à la recherche, par les pays en développement,

Plus en détail

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers 1 Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan Proposition commune des associations d usagers (document élaboré sur la base de la note publique rédigée par Saïd Acef)

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES CONCERNANT L APPUI REDACTIONNEL EN COMMUNICATION (hors relations presse) POUR LA MAISON DE L EMPLOI DE MARSEILLE EN 2013

CAHIER DES CHARGES CONCERNANT L APPUI REDACTIONNEL EN COMMUNICATION (hors relations presse) POUR LA MAISON DE L EMPLOI DE MARSEILLE EN 2013 CAHIER DES CHARGES CONCERNANT L APPUI REDACTIONNEL EN COMMUNICATION (hors relations presse) POUR LA MAISON DE L EMPLOI DE MARSEILLE EN 2013 CONTEXTE Le positionnement de la Maison de l Emploi de Marseille

Plus en détail

CEREMONIE DE LANCEMENT DU SITE WEB DE LA PHARMACIE NATIONALE D APPROVISIONNEMENT DU SENEGAL. (SISDAK 2012 : 05 au 08juillet 2012)

CEREMONIE DE LANCEMENT DU SITE WEB DE LA PHARMACIE NATIONALE D APPROVISIONNEMENT DU SENEGAL. (SISDAK 2012 : 05 au 08juillet 2012) CEREMONIE DE LANCEMENT DU SITE WEB DE LA PHARMACIE NATIONALE D APPROVISIONNEMENT DU SENEGAL (SISDAK 2012 : 05 au 08juillet 2012) DISCOURS DU DIRECTEUR DE LA PNA Madame le Ministre de la Santé et de l Action

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 0. Préambule THESAME centre de ressources de la région Rhône-Alpes,

Plus en détail

«Méthodes d évaluation du Système de Management Qualité et de la sécurité informatique»

«Méthodes d évaluation du Système de Management Qualité et de la sécurité informatique» MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Programme d'appui à la Qualité - Capacité de Gestion (PAQ-CG) Intitulé du Projet: '' Programme d'harmonisation de l'administration,

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DUPERSONNEL DE SOUTIEN (PO 13) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION POLITIQUE RELATIVE À L APPRÉCIATION DU PERSONNEL

Plus en détail

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EPREUVE

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE

TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE Recrutement d un expert en communication institutionnelle Page 1 TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN EXPERT EN COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE 1. CADRE GENERAL DU PROGRAMME Le Programme d Appui au Commerce

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

La santé, un facteur d insertion

La santé, un facteur d insertion La santé, un facteur d insertion Anne Danibert - Chef de projets prévention et promotion de la santé Mutuelle Atlantique Une orientation politique de la Mutuelle En 1996, la mutuelle inscrit comme orientation

Plus en détail

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil Politique d emploi des personnes handicapées : le diagnosticconseil Ce document s adresse particulièrement aux établissements, entreprises et groupes de plus de 250 salariés qui souhaitent s engager dans

Plus en détail

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES conférence de presse lundi 23 avril 2007 I. La revalorisation de l enseignement

Plus en détail

Appel à candidatures pour le recrutement d un cadre de suivi et d un responsable de l information et de la communication

Appel à candidatures pour le recrutement d un cadre de suivi et d un responsable de l information et de la communication REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON UNION EUROPEENNE EUROPEAN UNION COOPERATION CAMEROUN UNION EUROPEENNE CAMEROON EUROPEAN UNION COOPERATION Programme d Appui à la Société Civile Civil Society

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PROGRAMME TACC

FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PROGRAMME TACC République du Sénégal Un Peuple Un But Une Foi Ministère de la Décentralisation et des Collectivités locales Direction de la Coopération Décentralisée Programme des Nations Unies pour le Développement

Plus en détail

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003

PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 PROGRAMME ET PLANNING PREVISIONNEL 2003 Les propositions et les programmes des différentes manifestations vous seront adressés par mail ou par courrier au plus tard un mois avant le début de la formation.

Plus en détail

SÉMINAIRE CONCLUSIONS

SÉMINAIRE CONCLUSIONS RBB (2012) Conclusions SÉMINAIRE SUR LES BUDGETS BASÉS SUR DES RÉSULTATS: OBJECTIFS RÉSULTATS ATTENDUS ET INDICATEURS DE PERFORMANCE Strasbourg, 25 septembre 2012 CONCLUSIONS A l initiative du Comité du

Plus en détail

Destination plan de formation

Destination plan de formation Destination plan de formation Nombre de pouvoirs locaux et provinciaux ont intégré la circulaire "plan de formation" du 2 avril 2009, pourtant, une récente étude réalisée par le CRF a permis de poser le

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

«l investissement des pays dans l acquisition et le développement des compétences des formateurs et des entrepreneurs la formation des formateurs

«l investissement des pays dans l acquisition et le développement des compétences des formateurs et des entrepreneurs la formation des formateurs Note conceptuelle de la conférence PQIP/DCTP de Kigali sur «Encourager l investissement des pays dans l acquisition des compétences des formateurs et entrepreneurs» Introduction La conférence de Kigali

Plus en détail

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION AIDE

Plus en détail

RELATION CLIENT - CRM - MARKETING

RELATION CLIENT - CRM - MARKETING INNOVATION TECHNOLOGIES AU SERVICE DES PME PMI ETI SOeMAN RELATION CLIENT - CRM - MARKETING La solution d'aide au pilotage et au management de la performance commerciale Produit et service de la société

Plus en détail

Innovations des statistiques officielles

Innovations des statistiques officielles MINISTERE DU PLAN ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ------------------- CENTRE NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ETUDES ECONOMIQUES DIRECTION DES STATISTIQUES ECONOMIQUES ---------------- SERVICE DES STATISTIQUES

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

OBJECTIF. 2 RESULTATS. 2 INDICATEURS D IMPACT. 2 PRE-REQUIS. 2 ACTIVITES ET LIVRABLES. 2 PLANNING. 6 PRESTATAIRES. 6 PLAFOND DES CONTRIBUTIONS.

OBJECTIF. 2 RESULTATS. 2 INDICATEURS D IMPACT. 2 PRE-REQUIS. 2 ACTIVITES ET LIVRABLES. 2 PLANNING. 6 PRESTATAIRES. 6 PLAFOND DES CONTRIBUTIONS. Programme MOUSSANADA Axe : Système d information Action d assistance à la maîtrise d ouvrage pour l intégration d une solution informatique intégrée métier TERMES DE RÉFÉRENCE OBJECTIF... 2 RESULTATS...

Plus en détail

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Août 2006 Agence internationale de l énergie atomique Département de la coopération technique Rôle et responsabilités

Plus en détail

AVIS D INITIATIVE A.1200 RELATIF AU RAPPORT DE L ENVOYÉ PME WALLON

AVIS D INITIATIVE A.1200 RELATIF AU RAPPORT DE L ENVOYÉ PME WALLON AVIS D INITIATIVE A.1200 RELATIF AU RAPPORT DE L ENVOYÉ PME WALLON ADOPTÉ PAR LE BUREAU DU CESW LE 20 OCTOBRE 2014 FDe/PBx/CRi 2014/A.1200 PRÉSENTATION DU DOSSIER Le «Small Business Act pour l Europe»

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE du Regroupement québécois de la danse pour le secteur de la danse professionnelle au Québec 1. PRÉSENTATION DE LA POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE En avril 2005, le Regroupement

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

La gestion analytique et l anticipation des contrôles du service fait

La gestion analytique et l anticipation des contrôles du service fait Offre de formation OF4 La gestion analytique et l anticipation des contrôles du service fait 1 OF4-1 Assurer la gestion financière analytique ModuleOF3-3 obtenu et validé pour participer au module OF4-1

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

( prêt de la Banque Mondiale N 7392TN) -------------

( prêt de la Banque Mondiale N 7392TN) ------------- UNIVERSITE DE SOUSSE TERMES DE REFERENCE Projet d appui à la qualité (Capacité de Gestion) Formation des cadres de l Université de Sousse Dans le domaine de la Gestion Financière des Établissements Publics

Plus en détail