LA DEGENERESCENCE GRAISSEUSE (DG) DES MUSCLES D Goutallier avec la participation de J Bernageau, D Godefroy et C Radier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA DEGENERESCENCE GRAISSEUSE (DG) DES MUSCLES D Goutallier avec la participation de J Bernageau, D Godefroy et C Radier"

Transcription

1 LA DEGENERESCENCE GRAISSEUSE (DG) DES MUSCLES D Goutallier avec la participation de J Bernageau, D Godefroy et C Radier C est l infiltration du muscle (dont les fibres sont atrophiques) par de la graisse.

2 La DG a été découverte Sur les muscles des coiffes des rotateurs dont les tendons rompus avaient été suturés avec un succès anatomique (contrôle arthrographique), Alors que les résultats fonctionnels étaient mauvais. Les mauvais résultats ne pouvaient s expliquer que par un problème musculaire.

3 Etudier l état des muscles apparaissait nécessaire La chance a été que la tomodensitométrie «naissante» montrait les muscles, ce qu aucune imagerie n avait jusqu alors pu faire. Avec J BERNAGEAU, nous avons donc étudié les images tomodensitométriques des muscles des coiffes non rompues et des coiffes rompues.

4 La DG des muscles de la coiffe Les muscles des coiffes rompues présentaient souvent des plages graisseuses alors que ceux des coiffes non rompues n en présentaient pas.

5 Quantification de la DG des muscles (1/2 quantitative)

6 les grandes notions pour les DG des coiffes (Goutallier et al, RCO 1989, Clinic Orthop 1994) Les muscles des coiffes non rompues n ont pas de DG (sauf si antagoniste complètement et anciennement rompu). La DG des muscles à tendon rompu apparait un an (ou plus) après la rupture. - La DG s aggrave généralement lentement (+ 1 stade en 1 an). - La DG ne régresse pas dans les 10 ans qui suivent une réparation tendineuse réussie. - Lorsque la DG devient > à 2, le muscle perd cliniquement sa fonction. DG = FONCTION DU MUSCLE

7 La coiffe réalisant un ensemble fonctionnel, il est intéressant de quantifier la moyenne des DG des supra, infra épineux et subscapulaire. C est l Index de DG (IDG), (Goutallier et al; RCO 1999, JSES 2003) IDG = FONCTION de la COIFFE

8 Origine des DG L inaction musculaire 1 / par rupture du tendon 2 / par dénervation (syringomyélie) 3/ par perte des possibilités de mobilisation active de l articulation (arthropathie, perte de l antagoniste subscapulaire pour l infra épineux -)

9 Intérêt de la quantification des DG et de l IDG Lorsque la coiffe est continue, évaluer la part de la coiffe et celle des muscles de l épaule autres que ceux de la coiffe dans la fonction de l épaule. Dans les ruptures de coiffe, - prévoir les chances d obtenir une suture réussie d une rupture de coiffe. - prévoir, pour une rupture de coiffe donnée avec muscles autres que ce de la coiffe normaux, les résultats fonctionnels à moyen terme. des sutures réussies,. des suture avec rupture itérative d un tendon,. de la chirurgie non réparatrice, pour choisir le traitement qui donne la meilleure fonction à moyen terme.

10 Intérêt de la quantification des DG et de l IDG lorsque la coiffe est continue: évaluer la part de la coiffe et celle des muscles (normaux) de l épaule autres que ceux de la coiffe dans la fonction de l épaule. D Goutallier et al: Orthop Traumatol Surg Res Sept; 96(5):

11 le score de Constant et Murley non pondéré (absolu) apprécie la fonction de l épaule Sur 100 points (100 points = épaule normale) 4 paramètres : Douleur = 0: (15 points) ADL normale: (20 points) 35 points subjectifs Mobilités actives: 40 points) Force normale: 25 points) 65 points objectifs

12 Qu est ce qui donne la fonction de l épaule évaluée selon le score de Constant? Pour un IDG >= 2.25, une coiffe continue n est plus fonctionnelle. la fonction de l épaule (le score de Constant) ne dépend que des muscles de l épaule qui ne font pas parti de la coiffe. C est la fonction de «base» de l épaule (score de Constant à 62 points, douleur à 11, mobilité à 32 et force à 4, si ces muscles sont normaux). Constant total recul max ,25,5,75 1 1,25 1,5 1,75 2 2,25 IDG recul max dou leur recul max ,25,5,75 1 1,25 1,5 1,75 2 2,25 IDG recul max P= Lorsque l IDG est inférieur à 2.25, la fonction de l épaule (le score de Constant) = fonction de «base» + la fonction stabilisatrice (et mobilisatrice) de la coiffe qui dépend de la valeur de l IDG. Mo bi lité Recul max 42, , , , , ,5 0,25,5,75 1 1,25 1,5 1,75 2 2,25 IDG recul max P= For ce recul max ,25,5,75 1 1,25 1,5 1,75 2 2,25 IDG recul max P=

13 Intérêt de la quantification des DG et de l IDG dans les ruptures de coiffe Prévoir les chances d obtenir une suture réussie d une rupture de coiffe. Prévoir, pour une rupture de coiffe donnée, les résultats fonctionnels à moyen terme - des sutures réussies, - des suture avec rupture itérative d un tendon, - de la chirurgie non réparatrice.

14 Les chances d obtenir une suture anatomiquement réussie D Goutallier et al; J Shoulder Elbow Surg 2003; 12: Dépendent - de l importance des DG pré opératoires des muscles dont les tendons sont rompus et - de l importance de l IDG pré opératoire. Plus les DG et l IDG sont élevés, plus les chances de rupture itératives sont importantes. - Valeurs des DG pré opératoires des muscles dont les tendons suturés ont présenté une rupture itérative : Supra épineux : DG> 1 Infra épineux : DG>= 1.5 Subscapulaire : DG>= Valeur de l IDG pré opératoire pour les sutures ayant donné une rupture itérative (le plus souvent du supra épineux): IDG> 1

15 POURQUOI les DG influencent l évolution des réparations tendineuses? HM 0 La dégénérescence Graisseuse (DG) des muscles dont les tendons sont rompus et la rétraction tendineuse s aggravent avec le délai rupture imagerie. Il est donc logique que: - plus la DG est élevée, - plus la rétraction tendineuse est importante - et plus les sutures «simples» sont sous tension (ce qui favorise la rupture itérative).

16 Possibilités per opératoires de suture «simple» sans tension en fonction des DG pré opératoires des muscles correspondants: Supra épineux : 10% des cas si DG> 1 Infra épineux : 15% des cas si DG> 1.5 Subscapulaire : 22% des cas si DG> 1.5

17 LES RUPTURES ITERATIVES à 2 ans / IDG PREOPERATOIRE Rupture Transfix Coiffe HM 03 % CH H < >0.25 1< >1 1.5< >1.5 2< >2 I.D.G 43 série HM (N=76) sans tension série suture simple SOFCOT 98 (N=220 L avancement des supra et infra épineux permet d obtenir des sutures réussies jusqu à un IDG de 2 si la DG de l infra épineux <= 2 Confirmée par série D.G et coll; JSES 2006

18 Intérêt de la quantification des DG et de l IDG dans les ruptures de coiffe Prévoir les chances d obtenir une suture réussie d une rupture de coiffe. Prévoir, pour une rupture de coiffe donnée, les résultats fonctionnels à moyen terme - des sutures réussies. COMMENT?????? - des suture avec rupture itérative d un tendon, - de la chirurgie non réparatrice.

19 D Goutallier et al; J Shoulder Elbow Surg. 2009; 18(4): Lorsque les coiffes rompues sont devenues continues après suture, Il existe des relations étroites Douleur recul max ,25 0,25,5,75 1 1,25 1,5 1,75 2 2,25 entre le score de Constant non pondéré et ses items au recul max et les IDG pré opératoires Constant total recul max ,25 0,25,5,75 1 1,25 1,5 1,75 2 2,25 P= IDG pré opératoire mobilité recul max IDG p ré op é ratoire P= , , , , , ,5 -,25 0,25,5,75 1 1,25 1,5 1,75 2 2,25 Force recul max IDG pré opératoire P= ,25 0,25,5,75 1 1,25 1,5 1,75 2 2,25 IDG pré opératoire P=

20 on peut apprécier la fonction post opératoire à partir des IDG pré opératoires des coiffes suturées avec succès en se servant des graphes ou mieux des formules qui ont permis d établir les droites de régression. Score de Cst non pondé ré Doule (Cst) Mobili (Cst) Force (Cst) 87,3- (11,7xIDG) 14,1-(1,4xIDG) 40-(3,8xIDG) 14,3-(4,7xIDG) Douleur recul max mobilité recul max ,25 0,25,5,75 1 1,25 1,5 1,75 2 2,25 IDG p ré op é ratoire P= , , , , , ,5 -,25 0,25,5,75 1 1,25 1,5 1,75 2 2,25 Constant total recul max ,25 0,25,5,75 1 1,25 1,5 1,75 2 2,25 P= IDG pré opératoire Force recul max IDG pré opératoire P= ,25 0,25,5,75 1 1,25 1,5 1,75 2 2,25 IDG pré opératoire P=

21 Intérêt de la quantification des DG et de l IDG dans les ruptures de coiffe Prévoir les chances d obtenir une suture réussie d une rupture de coiffe. Prévoir, pour une rupture de coiffe donnée, les résultats fonctionnels à moyen terme - des sutures réussies, - des suture avec rupture itérative d un ou plusieurs tendons, - de la chirurgie non réparatrice. COMMENT??????

22 on peut apprécier la fonction post opératoire des coiffes suturées avec rupture itérative et des coiffes non suturées -I/ en se servant des graphes ou mieux des formules qui ont permis d établir les droites de régression. -II/ a condition de corriger les DG des muscles dont les tendons suturés se sont ré rompus ou n ont pas été suturés. Ces muscles doivent être cotés à 3 quelque soit la DG sur le scanner, car ces muscles n ont plus de fonction (on sait que les muscles à DG >=3 dont les tendons ne sont pas rompus ne sont pas fonctionnels). Ceci fait que l on se sert d IDG corrigés. (D Goutallier et al: Orthop Traumatol Surg Res Nov;96(7):727-33)

23 Prévisions des résultats des différents traitements dans les ruptures isolées complètes du supra épineux / IDG pré traitement (D Goutallier et al: Orthop Traumatol Surg Res Nov;96(7):727-33) IDG scan pré traite ment Coiffes suturées sans rupture itérative Coiffes suturées avec rupture itérative de tout le supra épineux Coiffes non réparées Cs t do ul m ob for ce Cs t do ul m ob for ce Cs t do ul m ob for ce Ruptu re isolée du supra épine ux

24 Ruptures isolées complètes du supra épineux: résultats fonctionnels prévisibles (Constant) à moyen recul des différents traitements (IDG pré op <= 2). (Goutallier et al; Orthop Traumatol Surg Res Nov;96(7):727-33) Quelque soit l IDG pré opératoire et le traitement, les résultats selon le score de Constant non pondéré sont bons (de 87 à 76 points).. les résultats antalgiques sont équivalents: entre 14 et 13/15.. les mobilités varient peu: entre 40 et 36/40.. la force varie plus nettement: entre 15 et 10/25. Les sutures réussies, donnent les meilleurs «Constants» et les meilleures forces si IDG pré opératoire <= 0.3! Sinon, c est la chirurgie non réparatrice qui donne les meilleurs résultats. Les traitements non réparateurs donnent de meilleurs résultats que les sutures avec rupture itérative de tout le supra épineux, quelque soit l IDG. SUTURER SI IDG pré opératoire < 0.7, A CONDITION DE REUSSIR LA SUTURE (suture sans tension de moignons tendineux sains). mais quoi qu on fasse, le résultat sera toujours «bon»!

25 Ruptures transfixiantes complètes du supra + infra épineux (ou supra épineux et subscapulaire). Résultats fonctionnels prévisibles (Constant) à moyen recul des différents traitements (IDG traitement <= 2). (D Goutallier et al; Orthop Traumatol Surg Res Nov;96(7):727-33) - Quelque soit l IDG pré traitement, les résultats antalgiques varient peu (de 13 à 10). - pour les faibles IDG (<= 1), les «Constants» des différents traitements varient beaucoup:. sutures réussies: > 76 pts (force > 10 pts).. sutures + rupture itérative supra ép: 72 pts (force 8 pts). traitement non réparateur: 66 pts (force 6 pts). - pour les IDG >= 1.7, les «Constants» des différents traitements diffèrent peu et sont faibles: respectivement: 67 pts (force 6 pts), 67 points (force 6 pts), 66 pts (force 6 pts). Suturer si IDG pré traitement <= 1.3 (même si rupture itérative supra épineux). Ne pas suturer si IDG pré op > 1.3.

26 LE FUTUR

27 L évaluation des DG devrait être effectuée pour toute articulation anciennement pathologique et invalidante qui demande une chirurgie puisque: - la fonction d une articulation dépend de l état articulaire (surfaces articulaires et ligaments) - ET de l état des muscles mobilisateurs et stabilisateurs qui se détériorent du fait de la faible activité articulaire Son intérêt a été montré pour les PTE: La fonction des épaules prothésées à moyen terme dépend des IDG pré opératoires si les autres muscles et articulations sont normaux. Mais l évaluation des DG n a pas encore été fait pour les ostéotomies du genou, les PTG, les PT de cheville. DOMMAGE Et pourtant.

28 Intrat: luxation récidivante tardive PTH neuropathie Pré PTG

29 L évaluation de la DG doit être améliorée Il faut passer de la méthode ½ quantitative (moyennement reproductible) à une méthode quantitative: - l évaluation densitométrique est dès à présent possible avec de nouveaux logiciels; elle est précise et reproductible, mais la technique de mesure doit être simplifiée Dadoun : AX 2 Sssc stade 1 ; densito : 33 Infra ép stade 2 ; densito : 30 Del Supra ép : Stade 2 ; densito : 24 - Il faut encore attendre les logiciels qui permettent cette évaluation en IRM

30 CONCLUSION La quantification de l importance de la DG des muscles permet d évaluer leur fonctionnalité. La fonction d une articulation dépend non seulement de la qualité de l articulation mais aussi de la fonction de ses muscles mobilisateurs et stabilisateurs. La quantification de la DG de ces muscles, maintenant précise, devrait être effectuée en pré opératoire lorsqu on traite une arthropathie ancienne et invalidante: c est un élément essentiel pour comprendre la variabilité des résultats fonctionnels pour une même technique opératoire.

31

32 Intérêt de la quantification des DG et de l IDG dans les ruptures de coiffe Prévoir les chances d obtenir une suture réussie d une rupture de coiffe. Prévoir, pour une rupture de coiffe donnée, les résultats fonctionnels à moyen terme - des sutures réussies, - des suture avec rupture itérative d un tendon, - de la chirurgie non réparatrice.

33 Conséquences pour les PTE inversées Le Constant des épaules prothésées à moyen terme ne dépassera pas 62 points même si les autres muscles et articulations sont normaux. Constant total recul max ,25,5,75 1 1,25 1,5 1,75 2 2,25 IDG recul max ,25,5,75 1 1,25 1,5 1,75 2 2,25 IDG recul max P= , , , , , ,5 0,25,5,75 1 1,25 1,5 1,75 2 2,25 IDG recul max P= ,25,5,75 1 1,25 1,5 1,75 2 2,25 IDG recul max P=

34 Conséquences pour les PTE anatomiques La fonction des épaules prothésées à moyen terme dépend des IDG pré opératoires si les autres muscles et articulations sont normaux.

35 Et pour les autres articulations(hanche, genou, cheville)? La DG des muscles mobilisateurs et stabilisateurs n a pas été recherchée. Il est vraisemblable que ces muscles ont des DG si l arthropathie est ancienne et évoluée. Il est vraisemblable que les résultats fonctionnels à moyen terme des PROTHESES dépendent plus de l état musculaire pré opératoire que de la prothèse. (L idéal, pour les résultats fonctionnels à moyen terme,serait de poser des PTG sur des articulations avec muscles sains!)

36

37 16 15 Constant total recul max Score de Cst non pondéré Douleur (Cst) Mobilité (Cst) Force (Cst) Droites de régression Score Cst /IDG révision 96-(15,2xIDG) 15-(1,7xIDG) 42,5-(4,7xIDG) 17,6-(6xIDG) 0,25,5,75 1 1,25 1,5 1,75 2 2,25 Mobilité recul max Douleur recul max Force recul max ,25,5,75 1 1,25 1,5 1,75 2 2,25 IDG recul max P= , , , , , ,5 0,25,5,75 1 1,25 1,5 1,75 2 2,25 IDG recul max P= ,25,5,75 1 1,25 1,5 1,75 2 2,25 IDG recul max P=

38 Réussites anatomiques des Sutures «simples» / DG et IDG - Possibilités per opératoires de suture «simple» sans tension en fonction des DG pré opératoire des muscles correspondants: Supra épineux : 10% des cas si DG> 1 Infra épineux : 15% des cas si DG> 1.5 Subscapulaire : 22% des cas si DG> Valeurs des DG pré opératoires des muscles dont les tendons suturés ont présenté une rupture itérative : Supra épineux : DG> 1 Infra épineux : DG>= 1.5 Subscapulaire : DG>= Valeur de l IDG pré opératoire pour les sutures ayant donné une rupture itérative (le plus souvent du supra épineux): IDG> 1

39 Réussites anatomiques des Sutures «simples» / DG et IDG - Possibilités per opératoires de suture «simple» sans tension en fonction des DG pré opératoire des muscles correspondants: Supra épineux : 10% des cas si DG> 1 Infra épineux : 15% des cas si DG> 1.5 Subscapulaire : 22% des cas si DG> Valeurs des DG pré opératoires des muscles dont les tendons suturés ont présenté une rupture itérative : Supra épineux : DG> 1 Infra épineux : DG>= 1.5 Subscapulaire : DG>= Valeur de l IDG pré opératoire pour les sutures ayant donné une rupture itérative (le plus souvent du supra épineux): IDG> 1

ECHOGRAPHIE VERSUS IRM DANS LE DIAGNOSTIC POSITIF DES LÉSIONS DE LA COIFFE DES ROTATEURS S.DRISSI, A.BEN OTHMAN, N.BEN DALI, L.REZGUI MARHOUL TUNIS.

ECHOGRAPHIE VERSUS IRM DANS LE DIAGNOSTIC POSITIF DES LÉSIONS DE LA COIFFE DES ROTATEURS S.DRISSI, A.BEN OTHMAN, N.BEN DALI, L.REZGUI MARHOUL TUNIS. ECHOGRAPHIE VERSUS IRM DANS LE DIAGNOSTIC POSITIF DES LÉSIONS DE LA COIFFE DES ROTATEURS S.DRISSI, A.BEN OTHMAN, N.BEN DALI, L.REZGUI MARHOUL TUNIS. OBJECTIFS Evaluer la fiabilité de l imagerie notamment

Plus en détail

RUPTURE DE LA COIFFE DES ROTATEURS

RUPTURE DE LA COIFFE DES ROTATEURS RUPTURE DE LA COIFFE DES ROTATEURS Solution de continuité partielle ou totale d un ou de plusieurs tendons de la coiffe Origine traumatique, micro traumatique ou dégénérative INTERET Fréquence Causes multifactorielles

Plus en détail

SOFARTHRO.com DES RÉPARATIONS ARTHROSCOPIQUES DES RUPTURES LARGES DE LA COIFFE DES ROTATEURS PAR SUTURE BORD À BORD

SOFARTHRO.com DES RÉPARATIONS ARTHROSCOPIQUES DES RUPTURES LARGES DE LA COIFFE DES ROTATEURS PAR SUTURE BORD À BORD RÉSULTATS FONCTIONNELS ET CONTRÔLE DE L'INTÉGRITÉ DES RÉPARATIONS ARTHROSCOPIQUES DES RUPTURES LARGES DE LA COIFFE DES ROTATEURS PAR SUTURE BORD À BORD T. Rousseau ; S. Bertiaux ; O. Courage ; N. Puech

Plus en détail

Dr Dunca Ioan Clinique Parc Léopold

Dr Dunca Ioan Clinique Parc Léopold Dr Dunca Ioan Clinique Parc Léopold Définition de massive Supérieure de 5 cm Minimum 2 tendons Pas d arthrose gléno- humérale Pas d arthrose excentrée Ruptures massives = pas irréparables! Réparation complète

Plus en détail

L échographie de l épaule

L échographie de l épaule L échographie de l épaule en 20 images-clef Gérard Morvan, Henri Guerini, Valérie Vuillemin, Philippe Mathieu Marc Wybier, Frédéric Zeitoun, Philippe Bossard, Patrick Sterin, Samuel Merran. La sémiologie

Plus en détail

PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS Professeur J.F. Kempf, CCOM Avenue Baumann 67400 ILLKIRCH

PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS Professeur J.F. Kempf, CCOM Avenue Baumann 67400 ILLKIRCH PATHOLOGIE DE LA COIFFE DES ROTATEURS Professeur J.F. Kempf, CCOM Avenue Baumann 67400 ILLKIRCH I. L EXAMEN CLINIQUE PROGRAMMÉ DE L ÉPAULE L inspection Elle recherchera une déformation du moignon de l

Plus en détail

REEDUCATION APRES REPARATION COIFFE DES ROTATEURS B. MONDE, D. ANDREU

REEDUCATION APRES REPARATION COIFFE DES ROTATEURS B. MONDE, D. ANDREU REEDUCATION APRES REPARATION COIFFE DES ROTATEURS B. MONDE, D. ANDREU 1 Rééducation adaptée aux tendons réparés 2 3 4 Pressions dans l éspace sous acromial en fonction des actions musculaires lors de l

Plus en détail

EPAULE DOULOUREUSE. 1 - Instable

EPAULE DOULOUREUSE. 1 - Instable EPAULE DOULOUREUSE Une épaule douloureuse peut se rencontrer dans au moins 5 tableaux : douloureuse et instable, douloureuse avec diminution de la force, douloureuse et raide, arthrose douloureuse, douloureuse

Plus en détail

Prise en charge post interventionnelle de la chirurgie de l épaule. Dr. Jean Aouston

Prise en charge post interventionnelle de la chirurgie de l épaule. Dr. Jean Aouston Prise en charge post interventionnelle de la chirurgie de l épaule Dr. Jean Aouston Les grands principes de la rééducation 0 Introduction 1 Pathologie et traitement 2 RRF de l épaule opérée 3 Cas clinique

Plus en détail

RUPTURE DE LA COIFFE

RUPTURE DE LA COIFFE RUPTURE DE LA COIFFE L épaule a la particularité d avoir une mobilité extrêmement importante, beaucoup plus importante que toute autre articulation. Elle permet de positionner la main dans l espace et

Plus en détail

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Conduite à tenir devant une épaule douloureuse (306a) Professeur Philippe GAUDIN, Docteur Laurence PITTET-BARBIER Juillet 2003 (Mise à jour juillet 2005) Pré-Requis : Anatomie fonctionnelle de l épaule

Plus en détail

Peyron C (1), Aubry S (1,2), Uhring J (3), Boudard J (3), Rochet S (3), Gallinet D(3), Gasse N (3), Lascar T (4), Obert L (2,3)

Peyron C (1), Aubry S (1,2), Uhring J (3), Boudard J (3), Rochet S (3), Gallinet D(3), Gasse N (3), Lascar T (4), Obert L (2,3) Analyse par 137 scanners de la distance apex tête humérale / grand pectoral : validation d un repère fiable de positionnement des prothèses d épaule en traumatologie quel que soit la voie d abord Peyron

Plus en détail

Pathologies de la coiffe du tennisman senior

Pathologies de la coiffe du tennisman senior Pathologies de la coiffe du tennisman senior Dr Patrick LE GOUX Médecin FFT et Consultant INSEP Attaché de Rhumatologie et de Chirurgie Orthopédique Hopital Ambroise Paré Boulogne Eléments anatomiques

Plus en détail

Les ruptures de la coiffe des rotateurs Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003

Les ruptures de la coiffe des rotateurs Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Pré-Requis : Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Les ruptures de la coiffe des rotateurs Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 anatomie descriptive et fonctionnelle de l épaule imagerie

Plus en détail

Prise en charge d uned rupture de la coiffe chez le sportif vétéranv

Prise en charge d uned rupture de la coiffe chez le sportif vétéranv Prise en charge d uned rupture de la coiffe chez le sportif vétéranv Anatomie et physiologie Coiffe = Nappe tendineuse avec 5 tendons -Sous-Scapulaire -Long Biceps -Sus-Epineux -Sous-Epineux et Petit Rond

Plus en détail

SOFARTHRO.com. Réparation arthroscopique de la coiffe des rotateurs par bandelettes ou fils : étude comparative et prospective

SOFARTHRO.com. Réparation arthroscopique de la coiffe des rotateurs par bandelettes ou fils : étude comparative et prospective Réparation arthroscopique de la coiffe des rotateurs par bandelettes ou fils : étude comparative et prospective Boyer P, Bouthors C, Ben Hamida F, Mylle G, Massin P service d orthopédie, Hôpital Bichat

Plus en détail

Les lésions de la Coiffe des Rotateurs chez le Sportif de la quarantaine et +

Les lésions de la Coiffe des Rotateurs chez le Sportif de la quarantaine et + Les lésions de la Coiffe des Rotateurs chez le Sportif de la quarantaine et + - Le point de vue du Chirurgien - Didier FONTÈS Institut Main, Epaule et Sport Paris Espace Médical Vauban (Paris 7) Lésions

Plus en détail

L épaule douloureuse chronique sans instabilité de l adulte

L épaule douloureuse chronique sans instabilité de l adulte L épaule douloureuse chronique sans instabilité de l adulte = Tendinopathies dégénératives et calcifiantes chroniques de la coiffe des rotateurs de l épaule Sans ou avec rupture, transfixiante ou non Chronique

Plus en détail

Echographie de l épaule

Echographie de l épaule Echographie de l épaule GH JL Brasseur Pitié-Salpêtrière Journées de Bichat; l épaule du sportif Paris 12 Mars 2015 But d une imagerie de l épaule Prévalence +++ des images anormales asymptomatiques rupture

Plus en détail

INFORMATIONS DESTINÉES AUX PATIENTS OPÉRÉS DE LA COIFFE DES ROTATEURS

INFORMATIONS DESTINÉES AUX PATIENTS OPÉRÉS DE LA COIFFE DES ROTATEURS INFORMATIONS DESTINÉES AUX PATIENTS OPÉRÉS DE LA COIFFE DES ROTATEURS DESCRIPTION DU GESTE CHIRURGICAL 0-6 SEMAINES: PHASE DE REPOS Vous allez bientôt bénéficier d une réparation de la coiffe des rotateurs.

Plus en détail

Les tendinopathies du membre supérieur. Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz

Les tendinopathies du membre supérieur. Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz Les tendinopathies du membre supérieur Dr Streit Gérald Service de rhumatologie CHU Minjoz Définition Tendinite : atteinte du tendon Ténosynovite: gaine synoviale, et modification des trajets tendineux.

Plus en détail

DIAGNOSTIC DES RUPTURES DE LA COIFFE DES ROTATEURS : ÉCHOGRAPHIE OU ARTHRO-SCANNER?

DIAGNOSTIC DES RUPTURES DE LA COIFFE DES ROTATEURS : ÉCHOGRAPHIE OU ARTHRO-SCANNER? DIAGNOSTIC DES RUPTURES DE LA COIFFE DES ROTATEURS : ÉCHOGRAPHIE OU ARTHRO-SCANNER? N. Berthelen, T. Moser, A. Moussaoui, V. Douzal,, M.G. Dupuis, J-C. J Dosch CHU Strasbourg Introduction Arthro-scanner

Plus en détail

LES PATHOLOGIES DU CYCLISTE

LES PATHOLOGIES DU CYCLISTE LES PATHOLOGIES DU CYCLISTE Présenté par : Axel HERSCHENDORFER Ostéopathe D.O MROF Diplômé du Centre Européen d Enseignement Supérieur de l Ostéopathie Membre du Registre des Ostéopathes de France. Sommaire

Plus en détail

BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX

BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX BILANS ANALYTIQUES MUSCULO-TENDINEUX I) INTRODUCTION 1. Le muscle Le muscle est un organe excitable-contractile, extensible visco-élastique, Motricité : - Automatique (marche) - Réflexe (activité stéréotypée,

Plus en détail

Les lésions tendineuses de la coiffe des rotateurs

Les lésions tendineuses de la coiffe des rotateurs Les lésions tendineuses de la coiffe des rotateurs B. Forthomme, J.F. Kaux, J.M. Crielaard, J.L. Croisier Département des Sciences de la Motricité, Université de Liège, Belgique La coiffe des rotateurs,

Plus en détail

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 L arthrose du genou ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 Définition L arthrose est une maladie dégénérative du cartilage articulaire,

Plus en détail

La carpectomie proximale dans les luxations et fractures-luxations péri lunaires du carpe méconnues.

La carpectomie proximale dans les luxations et fractures-luxations péri lunaires du carpe méconnues. La carpectomie proximale dans les luxations et fractures-luxations péri lunaires du carpe méconnues. YAKOUBI. M MEZIANI. N YAHIA CHERIF. M ZEMMOURI. A BENBAKOUCHE. R CHU BAB EL OUED FACULTE DE MEDECINE

Plus en détail

Votre médecin et ou votre chirurgien par l analyse de vos symptômes et un examen médical précis (tests de conflit) évoqueront le diagnostic.

Votre médecin et ou votre chirurgien par l analyse de vos symptômes et un examen médical précis (tests de conflit) évoqueront le diagnostic. LE CONFLIT SOUS ACROMIAL a) Fonction Lors des mouvements du membre supérieur, les tendons de la coiffe des rotateurs passent sous un élément osseux et ligamentaire (arche) composé de la face inférieure

Plus en détail

Pathologie de l épaule

Pathologie de l épaule Centre d Enseignement et de Centre d Enseignement et de Développement de l Homéopathie Développement de l Homéopathie 2 ème Rencontres Régionales de Méditerranée Pathologie de l épaule Aix-en-Provence

Plus en détail

CERM Aquitaine Poitou Charente 31 janvier 2009. Dr François-Xavier ROCH BAYONNE

CERM Aquitaine Poitou Charente 31 janvier 2009. Dr François-Xavier ROCH BAYONNE Cas cliniques / épaule CERM Aquitaine Poitou Charente 31 janvier 2009 1 Cas cliniques/épaule Patientèle Douleur Examen clinique Examens Para-cliniques Diagnostics / douleurs projetées Traitements t / Mésothérapie

Plus en détail

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Service de chirurgie orthopédique et de traumatologie du sport. CHU de Grenoble, hôpital sud. Introduction Entorses de la cheville -> très fréquentes

Plus en détail

ISOCINETISME DR B. VESSELLE C.H.U. REIMS

ISOCINETISME DR B. VESSELLE C.H.U. REIMS ISOCINETISME DR B. VESSELLE C.H.U. REIMS Ouverte : Point fixe proximal Chaîne Fermée : Point fixe distal Totale Interne -moyenne - externe Course Contraction musculaire MODALITES DE LA CONTRACTION MUSCULAIRE

Plus en détail

Diagnostic IRM des clivages intra tendineux

Diagnostic IRM des clivages intra tendineux Diagnostic IRM des clivages intra tendineux de la coiffe postéro supérieure C Mutschler 1, A Sobotka 1, V Brun 1, V Vuillemin-Bodaghi 1, E Vandenbussche 2, B Augereau 2, G Frija 1 1 : Radiologie, 2 : Orthopédie

Plus en détail

Traitement de l Épaule douloureuse

Traitement de l Épaule douloureuse Traitement de l Épaule douloureuse Docteur Dominique F. GAZIELLY Membre de l Académie de Chirurgie Groupe de l Épaule de «l Institut de la Main» T. DUBERT, C. DUMONTIER, P. GAUDIN, DF. GAZIELLY, E. LENOBLE

Plus en détail

Les pathologies de la coiffe des rotateurs

Les pathologies de la coiffe des rotateurs Les tendinopathies de l épaule : un éventail de pathologies Frédéric Balg, MD, FRCSC Mise à Présenté dans le cadre de la conférence : L appareil locomoteur, Université de Sherbrooke, septembre 2006. j

Plus en détail

Les tendinopathies trochantériennes. le traitement chirurgical. L ANATOMIE de la région TROCHANTERIENNE ANATOMIE. Le trochanter Vue latérale

Les tendinopathies trochantériennes. le traitement chirurgical. L ANATOMIE de la région TROCHANTERIENNE ANATOMIE. Le trochanter Vue latérale Les tendinopathies trochantériennes L ANATOMIE de la région TROCHANTERIENNE le traitement chirurgical A. Wajsfisz ; P. Djian Clinique Nollet - Cabinet Goethe - Paris ANATOMIE Vue antérieure Le trochanter

Plus en détail

INTÉRÊT DE L ÉCHOGRAPHIE DANS

INTÉRÊT DE L ÉCHOGRAPHIE DANS INTÉRÊT DE L ÉCHOGRAPHIE DANS LES LÉSIONS DE LA COIFFE DES ROTATEURS S.DRISSI, A.BEN OTHMAN, N.BEN DALI, L.REZGUI MARHOUL TUNIS. BUTS Evaluer la fiabilité de l échographie dans les lésions de la coiffe

Plus en détail

Usage strictement personnel uniquement. www.lbinder.fr Cours de technologie manuelle

Usage strictement personnel uniquement. www.lbinder.fr Cours de technologie manuelle Usage strictement personnel uniquement www.lbinder.fr Cours de technologie manuelle bibliographie Masso kinésithérapie et thérapie manuelle pratique, Michel DUFOUR, édition MASSON, 2009 La morpho-palpation,

Plus en détail

IOA de l épaule Ostéosynthèses et Prothèses. H Thomazeau CHU Rennes

IOA de l épaule Ostéosynthèses et Prothèses. H Thomazeau CHU Rennes IOA de l épaule Ostéosynthèses et Prothèses H Thomazeau CHU Rennes Les principes généraux en site OA 1. Reconnaître et éradiquer l infecgon 2. Sauvegarder le capital osseux 3. Préserver la foncgon ParGcularités

Plus en détail

Traumatologie du Membre Inférieur. Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique CHU Dijon

Traumatologie du Membre Inférieur. Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique CHU Dijon Traumatologie du Membre Inférieur Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique CHU Dijon Fractures du col du fémur Fractures du col de fémur Fracture très fréquente chez le sujet âgé Ostéoporose

Plus en détail

Pièges du tableau 57 des maladies professionnelles

Pièges du tableau 57 des maladies professionnelles Pièges du tableau 57 des maladies professionnelles B. FOUQUET Fédération Universitaire Inter-hospitali hospitalière de Médecine M Physique et de Réadaptation R Pas de conflit d intérêt Tableau 57 Affections

Plus en détail

Les pathologies de l avant-pied Luxation métatarsophalangienne des rayons latéraux

Les pathologies de l avant-pied Luxation métatarsophalangienne des rayons latéraux Les pathologies de l avant-pied Luxation métatarsophalangienne des rayons latéraux 243 Luxation métatarsophalangienne des rayons latéraux Nous étudierons d abord les principales causes de ces luxations

Plus en détail

Why Software Projects Escalate: The Importance of Project Management Constructs

Why Software Projects Escalate: The Importance of Project Management Constructs Why Software Projects Escalate: The Importance of Project Management Constructs Why Software Projects Escalate: The Importance of Project Management Constructs 1. Introduction 2. Concepts de la gestion

Plus en détail

Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien

Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien Le canal lombaire rétréci vu par le Neurochirurgien Docteur Paul HALLACQ Services de Neurochirurgie et de Neurotraumatologie Hôpital Dupuytren, Limoges 11 septembre 2002 Cadre nosologique CLE cause anatomique

Plus en détail

Didier BLANQUART Patrick LEBRUN LES PATHOLOGIES DE L EPAULE

Didier BLANQUART Patrick LEBRUN LES PATHOLOGIES DE L EPAULE Didier BLANQUART Patrick LEBRUN LES PATHOLOGIES DE L EPAULE Maizières - 19 mars 2005 DEMARCHE DIAGNOSTIQUE CONTEXTE EXAMEN CLINIQUE STANDARDISE RADIOGRAPHIES ANORMALES - Tendinopathie calcifiante - Omarthrose,

Plus en détail

Résultats fonctionnels après chirurgie filtrante dans le glaucome à angle ouvert à un stade avancé

Résultats fonctionnels après chirurgie filtrante dans le glaucome à angle ouvert à un stade avancé Résultats fonctionnels après chirurgie filtrante dans le glaucome à angle ouvert à un stade avancé Dr S.Khimoud Dr F.Mazari Dr H.Zemour Dr A.Chachoua Dr I.Derder Pr L.Chachoua INTRODUCTION Le glaucome

Plus en détail

L ouverture. Un petit rappel peut-être?

L ouverture. Un petit rappel peut-être? L ouverture L ouverture ce n est pas le plus facile à appréhender parmi les 3 éléments, mais une fois que vous aurez compris cette partie, le reste vous paraîtra plus facile. Et surtout, l ouverture et

Plus en détail

PROPHYLAXIE DES TENDINOPATHIES CHEZ LE VIOLONISTE

PROPHYLAXIE DES TENDINOPATHIES CHEZ LE VIOLONISTE PROPHYLAXIE DES TENDINOPATHIES CHEZ LE VIOLONISTE Analyse ostéopathique positionnelle et conseils pratiques PLAN Les tendinopathies : définitions (tableau) Posture et mobilité du violoniste - Analyse des

Plus en détail

PRISE EN CHARGE D UNE EPAULE DOULOUREUSE

PRISE EN CHARGE D UNE EPAULE DOULOUREUSE PRISE EN CHARGE D UNE EPAULE DOULOUREUSE TABLEAUX CLINIQUES AVANT 40 ANS = atteinte de la stabilité : os/complexe capsulo-labral APRES 40 ANS = atteinte musculo-tendineuse = atteinte cartilagineuse : omarthrose

Plus en détail

L ATROPHIE DU SPHINCTER ANAL EXTERNE en ENDOSONOGRAPHIE TRIDIMENSIONNELLE. Vincent de PARADES PARIS

L ATROPHIE DU SPHINCTER ANAL EXTERNE en ENDOSONOGRAPHIE TRIDIMENSIONNELLE. Vincent de PARADES PARIS L ATROPHIE DU SPHINCTER ANAL EXTERNE en ENDOSONOGRAPHIE TRIDIMENSIONNELLE Vincent de PARADES PARIS INTRODUCTION L incontinence anale du post-partum partum relève de deux mécanismes : la déchirure de l

Plus en détail

3 % = résultat. décevant

3 % = résultat. décevant 3 % des hanches prothésées = résultat décevant Les difficultés après arthroplastie totale de hanche sont d autant plus mal vécues que l opération est réputée pour ses bons résultats. plus de 25 CAUSES

Plus en détail

Les PRP : indications chirurgicales actuelles

Les PRP : indications chirurgicales actuelles Les PRP : indications chirurgicales actuelles Yoann BOHU Chirurgien orthopédique et traumatologique, manager médical et chirurgien du Racing Métro 92 En traumatologie, biomécanique et biologie sont les

Plus en détail

Rupture massive de coiffe : Suture tendon/tendon Transfert latissimus dorsi. Experts A. Vidil J. Kany Moderateur Ph. Valenti

Rupture massive de coiffe : Suture tendon/tendon Transfert latissimus dorsi. Experts A. Vidil J. Kany Moderateur Ph. Valenti Rupture massive de coiffe : Suture tendon/tendon Transfert latissimus dorsi Experts A. Vidil J. Kany Moderateur Ph. Valenti Rupture massive de coiffe Définition B Cofield plan coronal > 5cm Rétraction

Plus en détail

Dans ce chapitre : Sommaire 93

Dans ce chapitre : Sommaire 93 Dans ce chapitre : Les différents types de contractions musculaires 78 Contraction statique 78 Contraction dynamique 80 Contraction isométrique 80 Contraction auxotonique 80 Contraction isotonique 82 Contraction

Plus en détail

Mieux gérer le personnel. 6 manières d optimiser le personnel et la rentabilité grâce aux données de trafic

Mieux gérer le personnel. 6 manières d optimiser le personnel et la rentabilité grâce aux données de trafic Mieux gérer le personnel 6 manières d optimiser le personnel et la rentabilité grâce aux données de trafic Améliorer la gestion du personnel et obtenir des résultats financiers en contrôlant le trafic

Plus en détail

LES CAPSULITES RETRACTILES DE l EPAULE Dr. Derdabi Sara DEFINITION La capsulite rétractile (capsulose rétractile ou capsulite adhésive) limitation de toutes les amplitudes passives, sans s arthropathie

Plus en détail

épaule N Amoretti, M Rouquette, A Grimaud, ME Fonquerne,V Lesbats-Jacquot, L Mondot, P Boileau, JN Bruneton

épaule N Amoretti, M Rouquette, A Grimaud, ME Fonquerne,V Lesbats-Jacquot, L Mondot, P Boileau, JN Bruneton Imagerie des syndrômes canalaires de l él épaule N Amoretti, M Rouquette, A Grimaud, ME Fonquerne,V Lesbats-Jacquot, L Mondot, P Boileau, JN Bruneton Service d imagerie d médicale m et interventionnelle

Plus en détail

EASYTECH HUMERIS HUMELOCK II INVERSABLE

EASYTECH HUMERIS HUMELOCK II INVERSABLE EASYTECH HUMERIS TIGE LONGUE 200 mm HUMELOCK II HUMELOCK II INVERSABLE HUMELOCK REVERSED 1 SOMMAIRE 1. RAPPELS ANATOMIQUES DE L ARTICULATION DE L EPAULE Articulation gléno-humérale Rôle de la coiffe des

Plus en détail

Coup de Projecteur sur les Réseaux de Neurones

Coup de Projecteur sur les Réseaux de Neurones Coup de Projecteur sur les Réseaux de Neurones Les réseaux de neurones peuvent être utilisés pour des problèmes de prévision ou de classification. La représentation la plus populaire est le réseau multicouche

Plus en détail

Yvon CAVELIER. Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants. A l Assaut du ZE-Couillon

Yvon CAVELIER. Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants. A l Assaut du ZE-Couillon Yvon CAVELIER Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants A l Assaut du ZE-Couillon Réservé aux membres du Club Des Turfistes Gagnants Copyright 2010 - Page 1 Table des Matières I - CE QUI A CHANGE DANS

Plus en détail

Le traitement chirurgical du canal lombaire rétréci À propos de 26 cas

Le traitement chirurgical du canal lombaire rétréci À propos de 26 cas Le traitement chirurgical du canal lombaire rétréci À propos de 26 cas A. Benzemrane, N.Diaf, K.Hachelaf, Y.Guidoum, A.Mekhaldi Service «COB» EHS de Douéra Objectif de l étude Evaluation de l efficacité

Plus en détail

LE PERP retraite et protection

LE PERP retraite et protection LE PERP retraite et protection Benoit Rama http://www.imaf.fr Le PERP (Plan d Épargne Retraite Populaire) est une mesure d encouragement à la préparation de la retraite destinée aux salariés. Il copie

Plus en détail

Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale

Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale Rôle et principe de l articulation coxo-fémorale Elle est composée du cotyle et de la tête fémorale. Le cotyle fait partie de l os iliaque, qui est l os du bassin. La tête fémorale est située à la partie

Plus en détail

Validité prédictive des questionnaires Cebir. Etude 1 : validité critérielle dans le secteur du gardiennage

Validité prédictive des questionnaires Cebir. Etude 1 : validité critérielle dans le secteur du gardiennage Validité prédictive des questionnaires Cebir Introduction Dans le domaine de la sélection, il est particulièrement intéressant de déterminer la validité prédictive d un test. Malheureusement, les occasions

Plus en détail

Note de présentation générale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Note de présentation générale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2009 à 9 h 30 «Préparation du rapport de janvier 2010 : Simulations de régimes en points et en comptes notionnels» Document N 1 Document

Plus en détail

SERVICE DE PILOTAGE DU DISPOSITIF DE SORTIE DES EMPRUNTS A RISQUE

SERVICE DE PILOTAGE DU DISPOSITIF DE SORTIE DES EMPRUNTS A RISQUE SERVICE DE PILOTAGE DU DISPOSITIF DE SORTIE DES EMPRUNTS A RISQUE DOCTRINE D EMPLOI APPROUVEE PAR LE C.N.O.S. DU 13 NOVEMBRE 2014 Principes : Le fonds de soutien créé par la loi de finances initiale pour

Plus en détail

Analyse des bruits de clavier d ordinateur

Analyse des bruits de clavier d ordinateur Analyse des bruits de clavier d ordinateur Introduction 1 Enregistrement des bruits de clavier 2 Analyse des bruits de clavier 3 Analyse du niveau de pression acoustique vs. temps 4 Sonie vs. temps 4 Acuité

Plus en détail

L appareil locomoteur

L appareil locomoteur L appareil locomoteur Plan Introduction Anatomie physiologie Orthopédie - Traumatologie Rhumatologie Pathologies infectieuses Pathologies tumorales Pathologies neuro- dégénératives Répercussions de ces

Plus en détail

Etirement musculaire Renforcement musculaire

Etirement musculaire Renforcement musculaire Etirement musculaire Renforcement musculaire Pourquoi? Quand un muscle est fortement sollicité, il a tendance à se raccourcir et à rester dans sa position courte. Cette rétraction entraîne un déséquilibre

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

http://www.orthopedie-et et- readaptation.com/ L'épaule du sportif - Dr Philippe Collin, chirurgien orthopédiste

http://www.orthopedie-et et- readaptation.com/ L'épaule du sportif - Dr Philippe Collin, chirurgien orthopédiste http://www.orthopedie-et et- readaptation.com/ L'épaule du sportif - Dr Philippe Collin, chirurgien orthopédiste 1. La luxation récidivante de l'épaule L instabilité de l épaule est une pathologie fréquente

Plus en détail

COMPARAISON GRAHPIQUE DE DEUX VALEURS AVEC INCERTITUDE

COMPARAISON GRAHPIQUE DE DEUX VALEURS AVEC INCERTITUDE COMPARAISON GRAHPIQUE DE DEUX VALEURS AVEC INCERTITUDE Le but d une expérience de laboratoire est souvent de vérifier un résultat théorique à l aide d un montage. Puisqu il est impossible (sinon très rare)

Plus en détail

Quatrième principe Recul généreux des métatarsiens. 366 Reconstruction de l avant-pied

Quatrième principe Recul généreux des métatarsiens. 366 Reconstruction de l avant-pied 366 Reconstruction de l avant-pied Fig. 45c2. Principe III. Obtenir une longueur relative correcte des différents métatarsiens (parabole métatarsienne). b) Sur l incidence de trois quart. 1. Incidence

Plus en détail

Fiches de musculation du kayakiste et céiste

Fiches de musculation du kayakiste et céiste Fiches de musculation du kayakiste et céiste 3. Les deltoïdes Deltoïdes Roudneff Le deltoïde est un muscle mobilisateur de l épaule, il se compose de trois faisceaux mobilisant le bras en flexion, extension,

Plus en détail

Alors avec des centaines de fournisseurs de services «CRM» rivalisant pour attirer votre attention, pourquoi choisir OSF Global Services?

Alors avec des centaines de fournisseurs de services «CRM» rivalisant pour attirer votre attention, pourquoi choisir OSF Global Services? Si vous en êtes arrivé à la conclusion que la gestion de la relation client est une priorité pour votre activité, vous avez sans aucun doute commencé à évaluer une solution de CRM et des prestataires de

Plus en détail

quel mode d emploi? Devant des valeurs à risque,

quel mode d emploi? Devant des valeurs à risque, Devant des valeurs à risque, quel mode d emploi? Dans les sciences exactes, la précision est reine. Pas en économie où il est difficile de quantifier certaines variables. Notamment le risque qui n est

Plus en détail

Navigation des PTG. Solution per- ou pré-opératoire R.Paule

Navigation des PTG. Solution per- ou pré-opératoire R.Paule Navigation des PTG Solution per- ou pré-opératoire R.Paule L INSTRUMENTATION PTG Traditionnellement basée sur : Guides tibiaux : Intra médullaires ou Extra médullaires Guides fémoraux : Coupes liées Coupes

Plus en détail

23. Interprétation clinique des mesures de l effet traitement

23. Interprétation clinique des mesures de l effet traitement 23. Interprétation clinique des mesures de l effet traitement 23.1. Critères de jugement binaires Plusieurs mesures (indices) sont utilisables pour quantifier l effet traitement lors de l utilisation d

Plus en détail

TENDINITES DU GENOU. François PRIGENT. Clinique Saint Louis Poissy

TENDINITES DU GENOU. François PRIGENT. Clinique Saint Louis Poissy TENDINITES DU GENOU François PRIGENT Clinique Saint Louis Poissy Tendinites La cause la plus fréquente de douleur du genou Tendon : 60 à 70 % d eau. Peut s allonger de 5%. Ne croit plus à l âge adulte.

Plus en détail

Population étudiante en médecine vétérinaire : projections

Population étudiante en médecine vétérinaire : projections Population étudiante en médecine vétérinaire : projections Assemblée Générale des étudiants de Louvain 17 juin 2015 1 Avant-propos Depuis quelques semaines, la question de la surpopulation dans les filières

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale des tendinopathies rompues de la coiffe des rotateurs de l épaule chez l adulte

Prise en charge chirurgicale des tendinopathies rompues de la coiffe des rotateurs de l épaule chez l adulte RECOMMADATIOS PROFESSIOELLES Prise en charge chirurgicale des tendinopathies rompues de la coiffe des rotateurs de l épaule chez l adulte ARGUMETAIRE Mars 2008 1 Les recommandations correspondantes et

Plus en détail

Prévention de la tendinopathie à l épaule

Prévention de la tendinopathie à l épaule Prévention de la tendinopathie à l épaule Capsule informative présentée dans le cadre d un travail sur le continuum de prévention des blessures sportives chez les jeunes athlètes en collaboration avec

Plus en détail

LA RAIDEUR DE L EPAULE A PROPOS DE L EXAMEN PROGRAMMÉ DE L EPAULE

LA RAIDEUR DE L EPAULE A PROPOS DE L EXAMEN PROGRAMMÉ DE L EPAULE LA RAIDEUR A PROPOS DE Dr Jean-Pierre LIOTARD Paris, le 9 décembre 2006 Depuis 1985, pour tous, dans «le groupe Walch», les Amplitudes de l Epaule sont un fil rouge continu entre Chirurgiens, Médecins

Plus en détail

LA PLAGE DE MOUVEMENT DES EXERCICES

LA PLAGE DE MOUVEMENT DES EXERCICES LA PLAGE DE MOUVEMENT DES EXERCICES OU ROM (Range Of Motion Exercices) TRADUCTION DU DOCUMENT PUBLIE PAR ALS Worldwide La plage de mouvement (ROM) des exercices est faite pour préserver la flexibilité

Plus en détail

LES LUXATIONS GLÈNO- HUMÉRALES APRÈS 50 ANS : Lancigu Romain

LES LUXATIONS GLÈNO- HUMÉRALES APRÈS 50 ANS : Lancigu Romain LES LUXATIONS GLÈNO- HUMÉRALES APRÈS 50 ANS : ÉTUDE OBSERVATIONNELLE SUR 1 AN D UNE COHORTE DE 69 PATIENTS Lancigu Romain Thèse de Docteur en médecine Angers, le 24 Mai 2013 Introduction 25% luxations

Plus en détail

Différentes pathologies

Différentes pathologies PRATIQUES SPORTIVES PATHOLOGIES ET TRAUMATOLOGIES CESA Différentes pathologies Pathologies du rachis Lésions osseuses Lésions musculaires Lésions tendineuses Lésions ligamentaires Les lésions des articulations

Plus en détail

Pathologie de l épaule.

Pathologie de l épaule. Pathologie de l épaule. 99 % de la population fera une tendinite du sus épineux dans sa vie. C est une tendinite quasi-inévitable et anatomique. Certains ont une tendinite chronique qui peut durer des

Plus en détail

Le nouveau tableau 57 des maladies professionnelles: affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail (paragraphe A)

Le nouveau tableau 57 des maladies professionnelles: affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail (paragraphe A) Le nouveau tableau 57 des maladies professionnelles: affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail (paragraphe A) Alexis Descatha 1 Yves Roquelaure 2 1. UVSQ, U1018

Plus en détail

TPLO Synthes. Apporter de meilleurs soins aux animaux

TPLO Synthes. Apporter de meilleurs soins aux animaux TPLO Synthes. Apporter de meilleurs soins aux animaux Veterinary L anatomie de votre chien Rotule Fémur (os de la cuisse) Plateau tibial Tibia (os de la jambe) Une nouvelle qualité de vie pour votre compagnon.

Plus en détail

Thomas Lenoir. Centre de Biologie et Médecine du Sport de Pau.

Thomas Lenoir. Centre de Biologie et Médecine du Sport de Pau. Thomas Lenoir. Centre de Biologie et Médecine du Sport de Pau. A) La machine La machine utilisée pour cette étude est celle du Centre de Biologie et Médecine du Sport de Pau. Elle nous a été fournie par

Plus en détail

L.Liao(IHN) Obs. service Guilloz Pr A Blum

L.Liao(IHN) Obs. service Guilloz Pr A Blum Patient de 30 ans, sportif de haut niveau, marathonien. Présente des épisodes répétés de douleurs du mollet droit, survenant environ après une demie heure de course. Une échographie hauterésolution de

Plus en détail

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON LE PROGRAMME KUMON Découvrez le sentiment d épanouissement personnel que peut vous procurer la réalisation du plein

Plus en détail

TURFI BOURSE. Voici le sommaire : DEFINITION SUPPORT ET RESISTANCE LE DOUBLE CREUX LA TETE EPAULE TRIANGLE LES MOYENNES MOBILES LE MACD

TURFI BOURSE. Voici le sommaire : DEFINITION SUPPORT ET RESISTANCE LE DOUBLE CREUX LA TETE EPAULE TRIANGLE LES MOYENNES MOBILES LE MACD TURFI BOURSE L objectif de cet ouvrage est de vous présenter comment analyser une courbe de réussite sur une sélection. Nous verrons les configurations types, les tendances et leur rupture, nous ferons

Plus en détail

Imagerie des atteintes axiales des articulations sacro-iliaques dans la spondylarthrite ankylosante (SPA) E Pluot, J Rousseau, A Feydy, JL Drapé

Imagerie des atteintes axiales des articulations sacro-iliaques dans la spondylarthrite ankylosante (SPA) E Pluot, J Rousseau, A Feydy, JL Drapé Imagerie des atteintes axiales des articulations sacro-iliaques dans la spondylarthrite ankylosante (SPA) R Bazeli, F Thévenin, G Lenczner, E Pluot, J Rousseau, A Feydy, JL Drapé Spondylarthrite ankylosante

Plus en détail

Infections des Prothèses Totales de Hanche et de Genou

Infections des Prothèses Totales de Hanche et de Genou Infections des Prothèses Totales de Hanche et de Genou Pascal Bizot Département de chirurgie osseuse Université d Angers CRIOGO CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE D'ANGERS Infection des PTH et PTG Tableaux

Plus en détail

Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux

Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux introduction La présence d une neuromyopathie est très fréquente chez les patients ayant été intubés. l EMG des membres retrouve des anomalies

Plus en détail

Poker. A rendre pour le 25 avril

Poker. A rendre pour le 25 avril Poker A rendre pour le 25 avril 0 Avant propos 0.1 Notation Les parties sans * sont obligatoires (ne rendez pas un projet qui ne contient pas toutes les fonctions sans *). Celles avec (*) sont moins faciles

Plus en détail

L EPAULE INSTABLE D. ANDREU, B. MONDE

L EPAULE INSTABLE D. ANDREU, B. MONDE L EPAULE INSTABLE D. ANDREU, B. MONDE 1 LES MECANISMES ACTIFS DE PROTECTION ARTICULAIRE Phénomène d anticipation.prog neuromoteur postural, gestuel acquis, augmente la raideur active des M resp de protection

Plus en détail

STRATÉGIE MARKETING VO - COMMENT DÉTERMINER LE STOCK IDÉAL DE VOTRE AFFAIRE

STRATÉGIE MARKETING VO - COMMENT DÉTERMINER LE STOCK IDÉAL DE VOTRE AFFAIRE CHAPITRE 1 STRATÉGIE MARKETING VO - COMMENT DÉTERMINER LE STOCK IDÉAL DE VOTRE AFFAIRE Ce que vous apprendrez dans ce chapitre Réunir les informations indispensables pour établir votre stratégie marketing

Plus en détail

SOO 2016 FRACTURES DE LA BASE DE LA DEUXIÈME PHALANGE CHEZ LE GRIMPEUR

SOO 2016 FRACTURES DE LA BASE DE LA DEUXIÈME PHALANGE CHEZ LE GRIMPEUR SOO 2016 ANNE-SOPHIE LE SANT (BREST) DOMINIQUE LE NEN (BREST) FRACTURES DE LA BASE DE LA DEUXIÈME PHALANGE CHEZ LE GRIMPEUR Les auteurs ne déclarent aucun conflit d intérêt en rapport avec cette présentation.

Plus en détail