Article. «Le matériel didactique» Cécile Dubé. Québec français, n 38, 1980, p Pour citer cet article, utiliser l'information suivante :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Article. «Le matériel didactique» Cécile Dubé. Québec français, n 38, 1980, p. 61-65. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante :"

Transcription

1 Article «Le matériel didactique» Cécile Dubé Québec français, n 38, 1980, p Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'uri https://apropos.erudit.org/fr/usagers/politique-dutilisation/ Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'université de Montréal, l'université Laval et l'université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis Pour communiquer avec les responsables d'érudit : Document téléchargé le 25 August :44

2 le matériel DIDACTIQUE par Cécile dubé (direction du matériel didactique*) La Direction du matériel didactique remettra aux éditeurs québécois de manuels scolaires le devis 1 pour l'apprentissage du français au secondaire. Ce devis fait état du matériel de base, ce qui englobe tout matériel didactique nécessaire aux élèves et au maître. Le document fait aussi une description du matériel complémentaire qui est d'usage facultatif ou occasionnel. Ce devis a été élaboré en fonction du nouveau programme. On ne peut donner dans ces quelques pages toutes les informations fournies aux éditeurs dans le devis de la D.M.D. Ce texte décrira donc sommairement ce que doit être le matériel de base nécessaire à l'application du nouveau programme de français au secondaire. Nous traiterons brièvement du matériel complémentaire ainsi que du matériel audio-visuel destiné à la classe. SYNTHÈSE DES CONTENUS A TRAITER DANS LE MATÉRIEL DE BASE Globalement, quelle que soit la forme matérielle que les instruments pourront avoir, voici la synthèse des contenus obligatoires à traiter dans le matériel de base. A) B) UN ENSEMBLE DE PRATIQUES Le matériel de base proposera différentes pratiques de lecture en fournissant : des discours, comme de courts récits, articles d'information, etc. ; des discours non liés à l'actualité ; des consignes précises permettant au maître et aux élèves de trouver les discours qui ne peuvent prendre place dans le matériel, pour diverses raisons, soit parce qu'ils sont trop longs (ex. : romans, pièces de théâtre), soit parce qu'ils traitent de l'actualité (ex.: nouvelles journalistiques), ou parce qu'il y aurait avantage à ce qu'ils soient choisis par les élèves. Le matériel de base proposera différentes pratiques d'écoute en fournissant: les documents sonores ou les références permettant aux élèves de trouver les discours qui seront objet de leur pratique. C) Le matériel de base proposera des pratiques de production orale et écrite. UN ENSEMBLE D'ACTIVITÉS D'OBJECTIVATION Le matériel de base proposera des activités d'objectivation qui se rapportent à chacune de ces pratiques et qui sont faites en fonction des éléments notionnels que privilégient ces pratiques. Ces éléments notionnels correspondent évidemment à ceux qui ont été retenus pour la situation de communication, le fonctionnement de la langue et des discours dans le programme. UN ENSEMBLE D'ACTIVITÉS D'ACQUISITION DE CONNAISSANCES Le matériel de base proposera des activités d'acquisition de connaissances relatives à la situation de communication, au fonctionnement de la langue et des discours. Les pratiques de discours Les Intentions et les discours Les pratiques de compréhension (lire et écouter) et les pratiques de production (parler et écrire) proposées dans le matériel de base s'organiseront nécessairement en fonction des intentions de communication et en fonction des types de discours retenus pour chaque degré du Secondaire. Par exemple, en 1 e Secondaire, les activités proposées par le matériel de base devront: Pratiques de compréhension Placer les élèves dans des situations qui leur permettent de: Lire des articles d'encyclopédie ou de revue pour la jeunesse portant sur un sujet non lié à l'actualité, avec l'intention de s'informer sur ce sujet: Lire des modes d'emploi ou des instructions, avec l'intention de s'informer en vue d'actions à poser ; Écouter des exposés à caractère expressif, avec l'intention de s'informer sur les sentiments ou les goûts de quelqu'un ; Lire des récits d'aventures, avec l'intention de satisfaire un besoin d'imaginaire, d'explorer le langage et de se donner une vision du monde; Écouter ou lire des poèmes à caractère ludique, avec l'intention de satisfaire un besoin d'imaginaire, d'explorer le langage, et de se donner une vision du monde. Mai 1980 Québec français 61

3 Pratiques de production Placer les élèves dans des situations qui leur permettent de: Faire des exposés oraux a caractère informatif portant sur un sujet non lié à l'actualité, avec l'intention d'informer quelqu'un sur ce sujet: Faire des exposés oraux à caractère expressif, avec l'intention d'exprimer leurs sentiments ou leurs goûts; Écrire des textes à caractère expressif, avec l'intention d'exprimer leurs sentiments ou leurs goûts; Écrire des récits d'aventures centrés sur un événement avec l'intention de satisfaire un besoin d'imaginaire et d'explorer le langage. Plus un matériel proposera de telles pratiques en faisant varier les sujets, les émetteurs, les récepteurs, les conditions de temps et de lieu, plus il permettra la réalisation des objectifs de la classe de français. Les pratiques, un défi pour les éditeurs Pour toutes les pratiques, te matériel de base devra fournir des consignes propres à ce que les élèves lisent, écoutent ou produisent un discours avec une intention précisedecommunication. Il y a là un certain défi, celui de vendre aux élèves, sur papier, une intention de communication, de leur vendre, par S'informer sur le sujet: le grand prix, formule 1 Lire sur le sujet de la course automobile comme sport: l'appellation «Grand Prix», les différentes courses du monde, les grands coureurs ou les vedettes de ce sport. Informer sur le sujet: la course automobile Écrire/raconter l'événement en s'adressant à plusieurs personnes sur des sujets plus spécialisés. exempte, l'intention de s'informer sur un sujet donné, de leur vendre l'intention d'exprimer leurs goûts ou leurs sentiments, etc. On devine bien que les pratiques proposées dans un manuel devront être intéressantes en soi, amenées par des déclencheurs stimulants et soutenues par des suggestions d'adaptation dans le guide du maître. Une pratique de discours est un acte de communication dont le dynamisme dépend de ceux qui le posent. A cet égard, les manuels auront toujours les limites de tout instrument. Pour pallier ces limites, tes auteurs de matériel pourront adopter différents modes de présentation. Ainsi, une pratique de discours dans le matériel pourra se présenter sous forme de leçons organisées selon les intentions de communication. Mais elle pourra également s'inscrire dans un projet ou s'organiser selon des sujets ou des thèmes. Les auteurs de matériel didactique pourront privilégier séparément n'importe laquelle de ces approches pour traiter les pratiques de discours ou les combiner ou en proposer d'autres. Voici un tableau décrivant sommairement ce que seraient des activités de production et de compréhension orale/ écrite faisant partie d'un projet de classe. Pour exploiter un événement sportif comme le Grand Prix de Formule 1, nous proposons la rencontre des deux éléments suivants: A) Un ensemble de Informations encyclopédiques. Documentaires oraux et écrits. Récits de la presse sportive. Articles ou exposés critiques. Compte rendu d'événements. S'informer sur les sentiments ou les goûts, sur les opinions de quelqu'un Ecouter/lire les commentaires des gens sur les participants, le lieu de la course. Conversations courantes, lignes ouvertes, lettres ouvertes (radio, télévision, journal). Textes ou exposés autobiographiques. Satisfaire un besoin d'imaginaire, explorer le langage, se donner une vision du monde Lire/écouter des récits: livresques ou filmiques sur le sujet : aventures plus ou moins romancées où le personnage principal est un coureur automobile. Lire des descriptions de courses automobiles dans des récits romanesques et découvrir les jeux de langage. Écrire/raconter un récit fictif où l'émetteur devient le «héros» du Grand Prix. Récits d'aventures. Extraits de romans des Aquin, Arnaud, Poulin... Discours oraux/écrits des élèves. situations de communication choisies en fonction des intentions retenues dans le programme et intégrées à un thème ou à un événement motivant. B) Un ensemble de discours susceptibles d'être utilisés ou privilégiés pour chacune des intentions retenues. Le choix des discours Ce sont les approches privilégiées par les enseignants et les auteurs de matériel didactique qui détermineront, par la suite, les discours propres à réaliser de véritables pratiques de compréhension et de production de discours. Ceci implique un changement radical dans la production du matériel didactique. Par exemple, au secondaire, ce ne sont pas des textes à caractère informatif, poétique, etc., qui détermineront l'organisation générale des pratiques, mais bien des situations où l'élève aura à s'informer sur un sujet quelconque, à s'exprimer sur le même sujet, etc. Dans cette perspective de pratique des discours, les auteurs de matériel ne doivent pas créer des anthologies «artificielles» de textes mais proposer différentes approches.qui permettront la compréhension et la production du plus grand nombre de discours possible. Le programme privilégie des formes de discours pour chacun des objectifs terminaux et pour chaque pratique. Il est évident que les propositions du programme, citant les formes telles que le conte, la lettre d'opinions, le mode d'emploi, ne sont là qu'à titre de discours-type et ne doivent pas être interprétées de façon rigide. Voici quelques exemples: Les récits d'aventures et les poèmes ludiques sont les discours à privilégier en 1 re Secondaire pour les pratiques de COMPRÉHENSION/PRODUCTION avec l'intention de satisfaire un besoin d'imaginaire, d'explorer te langage et de se donner une vision du monde. Ces récits d'aventures pourront être : récits d'aventures et de voyages: mer, espace, montagne ; récits romancés sur l'enfance, l'école, ta vie, aventures personnelles, de groupe...; récits romanesques fantaisistes ; récits humoristiques, etc. Ces poèmes ludiques pourront être: poèmes fantaisistes ; comptines; jeux de mots; monologues humoristiques, etc. Les éditoriaux et les articles critiques sont des discours à privilégier en 5 e Secondaire pour les pratiques de COMPRÉHENSION/PRODUCTION avec l'intention de s'informer sur les sentiments et les goûts de quelqu'un, de s'informer sur les opinions de quelqu 'un. 62 Québec français Mai 1980

4 Ces discours pourront être: - articles traitant de sujets sociopolitiques ; - extraits d'essais sur des problèmes divers : la langue, la société de consommation...; - articles critiques traitant de sujets spécialisés: les sports, la psychologie...; - bandes dessinées à sujets d'analyse critique (ex. : les Bretecher) ; - éditoriaux, billets, blocs-notes, etc. Oh PdjT UK êchqif\f y ma barde ofesstoee pis "feç. poëàes? Pour assurer les pratiques de discours, le matériel de base présentera des discours oraux/écrits qui seront variés, authentiques, complets (si ce sont des extraits d'œuvres, ils seront organisés en fonction d'un vaste choix de pratiques qui conduisent l'élève à lire l'œuvre entière), ils seront de plus contextualisés. En plus de présenter des sujets motivants pour l'élève, ces discours seront accompagnés d'illustrations adéquates, de tableaux, etc. Qu'ils soient littéraires ou non littéraires, ces discours devront refléter l'ensemble des valeurs socio-culturelles de la société québécoise et pouvoir s'accompagner de suggestions d'autres lectures possibles. Les activités d'objectivation Le matériel de base devra proposer des activités d'objectivation rattachées à chaque pratique, qui amèneront les élèves à observer, à analyser ou à évaluer leur pratique de compréhension et de production de discours. La visée de ces activités est de s'assurer que les élèves reconnaissent, implicitement ou non, dans quelle mesure ils ont tenu compte de certains éléments de la situation de communication, du fonctionnement de la langue et des discours. Ces activités d'objectivation pourront se concrétiser par des activités verbales et non verbales. Voici un tableau résumant les activités à faire faire aux élèves pour provoquer l'objectivation de la pratique. Opérations mentales à provoquer Identification Analyse Évaluation est évident que ces activités porteront sur les éléments notionnels retenus au programme de chaque degré : l'intention de communication, les circonstances de temps et de lieu, le lexique, l'orthographe, etc. On notera que ces activités s'éloignent beaucoup des cahiers traditionnels ou ne correspondent pas nécessairement aux questionnaires fermés qui accompagnent généralement les textes. Ces activités, quelle que soit leur forme, doivent être conçues comme des activités dépendantes du discours lu ou écouté, ou produit. Elles doivent nécessairement s'intégrer dans tout un ensemble. Si les auteurs de matériel jugent utile de présenter les activités Activités propres à provoquer les opérations mentales Non verbales montrer, désigner, souligner, classer, sérier, substituer, ajouter, isoler, regrouper... compléter, appliquer, recomposer, décomposer, reconstituer, refaire, reproduire, imiter, réorganiser, coordonner, subordonner, combiner, ré-util iser... choisir, rejeter, corriger, transformer, adapter, approuver, refuser. Verbales nommer, décrire, raconter, affirmer, nier... expliquer, démontrer, expliciter, illustrer, exposer, prouver, discuter, développer, justifier... commenter, critiquer, qualifier, vanter, faire valoir, attaquer, défendre... d'objectivation dans une organisation matérielle indépendante de l'ensemble des pratiques, ils devront indiquer les moyens d'intégrer ces activités d'objectivation aux pratiques proposées. Les activités d'acquisition de connaissances Le matériel proposera un ensemble d'activités d'acquisition de connaissances nécessaires aux activités d'objectivation de la pratique et à la réalisation de ces pratiques. Ainsi, pour un degré donné du secondaire, les activités peuvent se limitera de simples manipulations (ex.: classer des faits syntaxiques) ; pour un degré plus avancé, l'activité peut amener l'élève à se donner une loi plus générale sur le phénomène linguistique, soit par démonstration. Il revient parconséquent aux auteurs du matériel didactique de choisir la méthodologie propre aux acquisitions de connaissances en tenant compte du sujet traité et du degré de généralisation à atteindre, et d'organiser ces connaissances pour qu'elles puissent servir aux pratiques ou à l'objectivation des pratiques. Ces connaissances constitueront les points de vue à partir desquels se feront les activités d'objectivation d'un discours. Par exempte, si l'objectivation de la lecture d'un conte doit se faire à partir d'un élément inconnu de l'élève (l'organisation du temps dans un Mai 1980 Québec français 63

5 discours narratif), il faudra donner les connaissances nécessaires à cetteobjectivation. C'est à l'aide de ces connaissances spécifiques que l'élève pourra découvrir s'il a saisi le fonctionnement du temps dans le conte qu'il a lu. Les acquisitions de connaissances porteront sur les éléments notionnels retenus pour chaque degré. Les activités d'acquisition de connaissances pourront prendre différentes formes: manipulation, questionnaire, débat, etc. Voici deux exemples: À partir d'un ensemble de discours expressifs (exposés, conversations, lettres), classer, sérier tous les éléments expressifs de ces textes (adjectifs, adverbes, etc.) et dire en quoi ces éléments révèlent l'attitude de l'émetteur face au sujet traité. A partir d'un ensemble de phrases appropriées, faire discuter de l'orthographe, des participes passés selon qu'ils sont précédés ou non d'un complément d'objet direct. Il est important de remarquer que les activités d'acquisition de connaissances peuvent s'élaborer selon des modèles où elles sont susceptibles de se faire avant ou après les pratiques de discours. Ceci laisse aux auteurs de matériel la liberté de les présenter comme une entité séparée (exemple, une section particulière dans un manuel ou un livret séparé, etc.). Cependant, ces activités devront être conçues pour s'intégrer facilement aux pratiques et aux activités d'objectivation des pratiques. POSSIBILITÉS D'ORGANISATION DE CES ENSEMBLES D'ACTIVITÉS Qu'elles soient présentées sous forme de projets, de thèmes ou de leçons axées sur les intentions de communication, les pratiques de discours, les activités d'objectivation de ces pratiques ainsi que les activités d'acquisition de connaissances peuvent s'élaborer selon une multiplicité d'agencements. (Pour lire les schémas suivants, P signifie pratique, O signifie objectivation et C, acquisition de connaissances.) Dans les deux exemples que nous présentons, il faut noter que si les activités d'objectivation et d'acquisition de connaissances portent sur des discours similaires (récits d'événements), elles sont distinctes quant aux éléments de contenu. Pour le premier exemple, on privilégie un aspect du fonctionnement de la langue (l'orthographe des verbes) et pour le deuxième exemple, l'on privilégie un aspect du discours (le fonctionnement du temps). HYPOTHÈSES D'ORGANISATION ET DE PRÉSENTATION Théoriquement, le matériel de base pour l'enseignement du français, langue maternelle, niveau secondaire, peut se présenter sous différents formats, allant du manuel unique permanent à l'ensemble modulaire complexe, en passant par la collection de cahiers ou de livrets périssables. Toutefois, si l'on considère les diverses contraintes liées aux contenus mêmes du programme, la situation actuelle de l'enseignement du français au secondaire ainsi que les conditions dans lesquelles se fait cet enseignement, on en vient vite à l'évidence que certains modes de présentation matérielle (formats) sont peu pratiques ou praticables. Le manuel unique permanent ** serait dans ce cas : Exemples d'organisation il pourrait difficilement rendre comptede toutes les données et orientations méthodologiques du programme; l'ensemble composé uniquement de cahiers ou de livrets périssables répondrait difficilement à des contraintes économiques et juridiques. Entre ces deux modes extrêmes, un grand nombre de modalités de présentation matérielle demeure possible. Nous traiterons successivement des matériels suivants; a) le matériel permanent, b) le matériel renouvelable (matériel dont la durée anticipée est de l'ordre de deux ans, en raison des contenus qui doivent être modifiés périodiquement), c) le matériel périssable (matériel dans lequel l'élève peut écrire et qu'il faut renouveler chaque année), d) le matériel/maître. Éléments obligatoires du matériel de base Le matériel de base comprend les éléments obligatoires suivants: le matériel-élève permanent assorti du matériel-élève renouvelable et le matériel-maître permanent et renouvelable. Le matériel/élève Le matériel/élève pourrait se présenter sous forme d'un ou de plusieurs manuels permanents qui contiendraient certains éléments du programme comme les discours écrits non liés à l'actualité, les pratiques de production et de compréhension de ces discours, les activités d'objectivation reliées à ces discours et éventuellement des activités d'acqui- - soit: Acquisition de connaissances sur le fonctionnement orthographique des verbes - soit: P Pratique de production d'un compte rendu d'événements * C1 P1 O Activités d'objectivation des marques grammaticales données aux verbes du texte produit par l'élève Opl Pratique de production d'un récit à partir d'un événement réel (accident) Activités d'objectivation portant sur l'organisation du temps dans le récit des élèves Acquisition de connaissances à partir de textes artificiellement regroupés sur l'adjectif dans le récit descriptif Pratique de lecture d'un récit littéraire descriptif Activités d'objectivation portant sur l'organisation du temps et le rôle de l'adjectif dans ce récit C2 P2 Acquisition de connaissances sur la description dans un récit narratif (durée des actions : pause, sommaire, ellipse) Pratique de production d'un récit où l'on imaginera un fait de cinq minutes dans une page de texte 64 Québec français Mai 1980

6 sition de connaissances reliées au fonctionnement de la langue. A ce matériel permanent s'ajouterait un matériel renouvelable (livrets, brochures, etc.) qui comprendrait les pratiques de discours oraux, les pratiques de discours liés à l'actualité récente ainsi que les activités d'objectivation reliées à ces pratiques et pouvant être reliées aux pratiques du matériel permanent. Ce matériel pourrait aussi comprendre les activités d'acquisition de connaissances (langue, discours, communication). Le choix des formats est à la discrétion des éditeurs, à cette exception près que les manuels ne peuvent ni ne doivent contenir des éléments de type renouvelable. Outre les éléments obligatoires, l'on pourrait prévoir un ou plusieurs cahiers périssables dont l'élève pourrait disposer. Ces cahiers se définissent comme un matériel susceptible de soutenir les ensembles d'activités déjà contenues dans le matériel de base. Ce pourrait être un «journal de bord», un cahier contenant des grilles permettant à l'élève de consigner ses remarques lors de l'objectivation, etc. Il demeure possible aux éditeurs de placer certains éléments obligatoires du programme dans du matériel périssable (ex.: les grilles). Ceux-ci doivent néanmoins se rappeler que ce matériel n'est pas mis gratuitement à la disposition des élèves. Le matériel/maître Le matériel/maître, dont nous n'avons pu traiter de l'importance dans cet article, deviendra lui aussi un outil indispensable à cet ensemble qu'est le matériel de base. Il pourra se présentera la fois comme un matériel permanent (correspondant au matériel/élève permanent) et un matériel renouvelable (correspondant aux éléments traités dans le matériel renouvelable de l'élève). Quels que soient les formats retenus, le matériel de base pourrait s'élaborer selon tout un jeu de combinatoires qui dans l'ensemble correspondront aux éléments de ce tableau : Le matériel complémentaire Le devis destiné aux éditeurs décrira ce que sera le matériel complémentaire. Ce matériel comportera des outils de référence, tels les codes grammaticaux, les différents dictionnaires, les instruments relatifs aux méthodes et aux techniques du travail. Il pourra aussi comprendre des outils de soutien, comme des dossiers portant sur des sujets variés mais liés aux apprentissages du programme. Le matériel audio-visuel Le ministère de l'éducation prévoit élaborer du matériel audio-visuel au cours des prochaines années. Il pourrait s'agir d'une production régulière (mensuelle) de bandes sonores permettant à la classe d'avoir accès Cof7.Ky\ôKT" i't/as &/> pour corr'iper iroureç. tnneç, production S orôles? rapidement à des discours oraux. L'on prévoit aussi une production de documents portant sur la lecture des différents discours (littéraires et non littéraires) ainsi qu'une production plus spécifique de documents portant sur la pratique de lecture du discours littéraire. CONCLUSION Il est à souhaiter que l'édition scolaire sache profiter de l'expérience d'un grand nombre de pédagogues (universitaires, conseillers pédagogiques et enseignants) pour réaliser une production réaliste et fonctionnelle d'un matériel didactique qui correspondra auxattentes des enseignants pour l'application du nouveau programme. Matériel/élève permanent Matériel/maître permanent Manuel(s) ÉLÉMENTS DU MATÉRIEL DE BASE Matériel/élève renouvelable Matériel/maître renouvelable Livret(s), brochure(s) Matériel périssable Cahier(s), grille(s). L'auteur remercie monsieur Marcel Chabot de sa précieuse collaboration. Le programme propose, par exemple, des discours reliés à l'information quotidienne que l'on ne peut inclure dans un manuel permanent. Les auteurs actuels et éventuels de même que les éditeurs pourront se procurer le devis de matériel didactique en s'adressant à: M. Richard RIEL Coordonnateur du Soutien à l'édition Direction du matériel didactique 600, rue Fullum 5 e étage Montréal, Québec H2K 4L1 Mai 1980 Québec français 65

I/ CONSEILS PRATIQUES

I/ CONSEILS PRATIQUES D abord, n oubliez pas que vous n êtes pas un enseignant isolé, mais que vous appartenez à une équipe. N hésitez jamais à demander des idées et des conseils aux autres collègues (linguistes et autres)

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

Text Types and Purposes

Text Types and Purposes Text Types and Purposes College and Career Readiness (CCR) Anchor Standard 1: Ecrire une composition avec une idée principale, claire, explicite ou implicite en utilisant des éléments et des arguments

Plus en détail

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES référence pour les langues ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES Activités de production et stratégies PRODUCTION ORALE GÉNÉRALE MONOLOGUE SUIVI : décrire l'expérience MONOLOGUE SUIVI : argumenter

Plus en détail

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches Niveau C1 Descripteur global Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches La personne peut : comprendre en détail de longs discours et des échanges complexes

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

En direct de la salle de presse du Journal virtuel

En direct de la salle de presse du Journal virtuel Français En direct de la salle de presse du Journal virtuel Écrire des textes variés Guide En direct de notre salle de presse Guide R ENSEIGNEMENTS GÉNÉRA UX EN DIRECT DE NOTRE SA LLE DE PRESSE MISE À

Plus en détail

«Autoroute de l information : moyen de communication pour les femmes»

«Autoroute de l information : moyen de communication pour les femmes» Article «Autoroute de l information : moyen de communication pour les femmes» Denise Lemire Reflets : revue d'intervention sociale et communautaire, vol. 3, n 2, 1997, p. 278-282. Pour citer cet article,

Plus en détail

REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE

REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE FICHE MEDIAS N 1 REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE A l'attention des enseignants des cycles II et III Initiative de sensibilisation au handicap mental l'écolensemble Objectifs pédagogiques

Plus en détail

DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues

DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES Activités de production et stratégies PRODUCTION ORALE MONOLOGUE SUIVI

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

Contenu disciplinaire (CK)

Contenu disciplinaire (CK) Compilation des suggestions apportées par les participants aux ateliers du Rendez-vous des conseillers pédagogiques Colloque de l AQPC 2013 Application technologique Trouver les causes, la biologie derrière

Plus en détail

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18)

Niveau B1. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années folles» (vidéo 01 mn 18) La Fête jusqu où? Niveau B1 Remarque : attention, les supports 1 et 2 ne sont pas dissociables et son à travailler de manière enchaînée. Support 1 : Danses nouvelles et spectacles provocateurs des «années

Plus en détail

Compte rendu de la formation

Compte rendu de la formation Compte rendu de la formation «Expertise de vos pratiques en Méthode Naturelle de la Lecture et de l Ecriture (MNLE)» Animée par Sybille Grandamy Le 10 mars 2015 BILAN QUALITATIF ET QUANTITATIF 9 participant(e)s

Plus en détail

Le présent document se trouve dans le site du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport [http://www.mels.gouv.qc.ca/dgfj/de/docinfosec.htm].

Le présent document se trouve dans le site du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport [http://www.mels.gouv.qc.ca/dgfj/de/docinfosec.htm]. Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2012 ISSN : 1927-8527 (en ligne) Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2012 Le présent document se trouve

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE , chemin de la côte Saint-Antoine Westmount, Québec, HY H7 Téléphone () 96-70 RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE À TRANSMETTRE AU PARENTS Année scolaire 0-0 Document adapté par Tammy

Plus en détail

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002.

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002. Cycle 3 3 ème année PRODUCTION D'ECRIT Compétence : Ecrire un compte rendu Faire le compte rendu d'une visite (par exemple pour l'intégrer au journal de l'école ) - Production individuelle Précédée d'un

Plus en détail

ENSEIGNEMENT ASSISTÉ PAR ORDINATEUR ET E.A.O. ET LANGUES ÉTRANGÈRES À L'UNIVERSITÉ

ENSEIGNEMENT ASSISTÉ PAR ORDINATEUR ET E.A.O. ET LANGUES ÉTRANGÈRES À L'UNIVERSITÉ 192 ENSEIGNEMENT ASSISTÉ PAR ORDINATEUR ET LANGUES ÉTRANGÈRES À L'UNIVERSITÉ 1. APPLICATIONS PÉDAGOGIQUES DE L'INFORMATIQUE ET ENSEIGNEMENT ASSISTÉ PAR ORDINATEUR (EAOI. 1.1 Différents niveaux d'intervention

Plus en détail

Les mots des cinq sens

Les mots des cinq sens Activité annuelle n 3 Les mots des cinq sens Créer des phrases, un texte, et découvrir les sens qui sont mis en œuvre à travers les mots. Buts Prendre conscience du lien entre les mots et le sens Développer

Plus en détail

POLITIQUE : PASSAGE CODE : PS-17

POLITIQUE : PASSAGE CODE : PS-17 POLITIQUE : PASSAGE CODE : PS-17 Origine : Services pédagogiques Autorité : Résolution 02-06-26-12 Référence(s) : Loi sur l instruction publique, (L.R.Q., c.1-13.3); Régime pédagogique (L.R.Q. c.1-13.3,

Plus en détail

Article. Myriam Odyssée Amenanka Asezo. Reflets : revue d'intervention sociale et communautaire, vol. 6, n 2, 2000, p. 221-225.

Article. Myriam Odyssée Amenanka Asezo. Reflets : revue d'intervention sociale et communautaire, vol. 6, n 2, 2000, p. 221-225. Article «S alphabétiser en français dans un milieu anglophone : défi à relever pour l intégration des francophones analphabètes sur le marché de l emploi de Toronto» Myriam Odyssée Amenanka Asezo Reflets

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES. école fondamentale

PLAN D ÉTUDES. école fondamentale PLAN D ÉTUDES école fondamentale Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc de Nassau, Vu la loi du 6 février 2009 portant organisation de l enseignement fondamental; Notre Conseil d État entendu; Sur le

Plus en détail

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh Projet académique 2013-2014 «Des boîtes à histoires» Comment créer un outil au service de la mise en mémoire et de la compréhension des textes littéraires Académie de Créteil Projet présenté autour de

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 Nom: Prénom: Comme tu le sais sûrement, le CECRL (Cadre Européen de Référence pour les Langues) a été adopté dans les programmes de langues

Plus en détail

MODALITÉS D'UTILISATION DES LOCAUX SCOLAIRES

MODALITÉS D'UTILISATION DES LOCAUX SCOLAIRES MODALITÉS D'UTILISATION DES LOCAUX SCOLAIRES A/ EN DEHORS DU TEMPS SCOLAIRE 1. PRÉALABLE Il arrive que des associations, des personnes physiques morales de droit public ou privé, demandent à occuper régulièrement

Plus en détail

Animation pédagogique. Maîtrise de la Langue et TUIC à l'école maternelle. Développer les interactions langagières

Animation pédagogique. Maîtrise de la Langue et TUIC à l'école maternelle. Développer les interactions langagières Animation pédagogique Maîtrise de la Langue et TUIC à l'école maternelle Développer les interactions langagières le 03/03/2010, à Allouville-Bellefosse Sommaire Introduction I. Aspects théoriques : pourquoi

Plus en détail

O b s e r v a t o i r e E V A P M. Taxonomie R. Gras - développée

O b s e r v a t o i r e E V A P M. Taxonomie R. Gras - développée O b s e r v a t o i r e E V A P M É q u i p e d e R e c h e r c h e a s s o c i é e à l ' I N R P Taxonomie R. Gras - développée Grille d'analyse des objectifs du domaine mathématique et de leurs relations

Plus en détail

Exercices d écoute. Dessine ce que je te dis

Exercices d écoute. Dessine ce que je te dis Exercices d écoute Dessine ce que je te dis Former des dyades. Demander aux élèves de chaque dyade de placer un séparateur entre eux. Remettre à chaque élève une feuille de papier et un crayon (pas de

Plus en détail

SEQUENCE I : les Récits d'aventures

SEQUENCE I : les Récits d'aventures Cette séquence inaugurale sur les récits d aventures, a été réalisée par Mme Barbara LEPEU, Certifiée de Lettres Modernes, pour ses élèves de 5 ème du Collège Giono à Orange. Elle précède une lecture en

Plus en détail

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler Enregistrer un élève, un groupe d élèves Faire s exprimer l enfant Améliorer la prononciation Favoriser l acquisition des sons Dire avec une bonne prononciation Evaluer les difficultés de langage S exprimer,

Plus en détail

Livret personnel de compétences

Livret personnel de compétences Livret personnel de compétences Grilles de références pour l évaluation et la validation des compétences du socle commun au palier 2 Janvier 2011 MENJVA/DGESCO eduscol.education.fr/soclecommun LES GRILLES

Plus en détail

Langues vivantes Allemand Anglais Espagnol Italien

Langues vivantes Allemand Anglais Espagnol Italien Langues vivantes Allemand Anglais Espagnol Italien Considérations générales L enseignement des langues vivantes au gymnase donne accès aux cultures et littératures des régions ou pays des langues étudiées.

Plus en détail

La Chronique des matières premières

La Chronique des matières premières La Chronique des matières premières Céréales, minerais ou pétrole, les ressources naturelles sont au cœur de l économie. Chaque jour de la semaine, Dominique Baillard informe du cours des matières premières

Plus en détail

www.cliquezpourmoi.qc.ca Cahier de l élève

www.cliquezpourmoi.qc.ca Cahier de l élève www.cliquezpourmoi.qc.ca Cahier de l élève Nom : Groupe : 1 Qu est-ce que Cliquez pour moi? Cliquez pour moi! est un concours sous forme d'élections virtuelles où tu es amené, en tant que candidat, à faire

Plus en détail

Réaliser un journal scolaire

Réaliser un journal scolaire Réaliser un journal scolaire 1/ Connaître le journal et ses contenus Pour que les élèves puissent à leur tour devenir producteurs, il faut absolument qu ils apprennent à connaître le journal et ses contenus.

Plus en détail

Fiche pour les étudiants «Comment répondre à une question à développement?»

Fiche pour les étudiants «Comment répondre à une question à développement?» VOLUME 11, NO 1 AUTOMNE 2012 Cégep de Rimouski Développement pédagogique Annexe 2 du Pédagotrucs no 40 Fiche pour les étudiants «Comment répondre à une question à développement?» Voici un guide qui t aidera

Plus en détail

Guide pour l élaboration du bilan nominatif du volontaire en Service Civique

Guide pour l élaboration du bilan nominatif du volontaire en Service Civique Guide pour l élaboration du bilan nominatif du volontaire en Service Civique Sommaire 1. Objectif du bilan nominatif de Service Civique...2 2. Méthode d élaboration du bilan nominatif de Service Civique...2

Plus en détail

4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe.

4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe. 4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe. Utiliser un document vidéo en classe de langue ce n est pas regarder ensemble la télévision mais le visionner en organisant sa découverte

Plus en détail

Langue Française. Syllabus A1. Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire

Langue Française. Syllabus A1. Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire Langue Française Redatto da Dott.ssa Annie Roncin Syllabus A1 Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire L étudiant peut : -comprendre et utiliser des expressions familières et quotidiennes

Plus en détail

Compte rendu. Ouvrage recensé : par Robert Gagnon

Compte rendu. Ouvrage recensé : par Robert Gagnon Compte rendu Ouvrage recensé : The Master Spirit of the Age Canadian Engineers and the Politics of Professionalism. 1887-1922, J. Rodney Millard, Toronto, University of Toronto Press, 1988. Pp 229. par

Plus en détail

LANGUES POUR PROFESSIONNELS EN FOAD

LANGUES POUR PROFESSIONNELS EN FOAD Intitulé LANGUES POUR PROFESSIONNELS EN FOAD Public Salariés des entreprises adhérentes à AGEFOS-PME Pré-requis Niveau A2 (élémentaire) 1 Objectifs 1. Développer les compétences de compréhension et expression

Plus en détail

IDEOGRAPHIX, BUREAU De lecture

IDEOGRAPHIX, BUREAU De lecture 074 _ Les Actes de Lecture n 106 _ juin 2009 _ [dossier] _ Idéographix bureau d'écriture _ Carole Cane & Alain déchamps IDEOGRAPHIX, BUREAU De lecture Carole Cane & Alain DÉCHAMPS Idéographix n est pas

Plus en détail

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE ÉCOLE SECONDAIRE DE MIRABEL GUIDE DE CHOIX DE COURS 2015-2016 Quatrième secondaire CHOIX D OPTIONS DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE SÉQUENCE CULTURE, SOCIÉTÉ ET TECHNIQUE

Plus en détail

ÉCONOMIE ET GESTION LYCÉES TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL

ÉCONOMIE ET GESTION LYCÉES TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL ÉCONOMIE ET GESTION LYCÉES TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNEL Au niveau du second degré, l'économie et gestion recouvre un ensemble de champs disciplinaires relevant de l'économie, du droit, des sciences de

Plus en détail

Sur la méthodologique et l organisation du travail. Difficultés d ordre méthodologique et d organisation

Sur la méthodologique et l organisation du travail. Difficultés d ordre méthodologique et d organisation PROFILS DES ELEVES Difficultés d ordre méthodologique et d organisation Les élèves commencent les exercices avant d avoir vu la leçon; ils ne savent pas utiliser efficacement les manuels. Ils ne se rendent

Plus en détail

«La pomme qui voulait voyager»

«La pomme qui voulait voyager» «La pomme qui voulait voyager» Création d'une suite d histoire à partir d une séquence d'images Type d outil : Démarche d apprentissage en contagion et en construction de langage (Savoir Parler). Auteurs

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

Table des matières. Historique... 2. Droits d'auteurs et de reproductions... 3

Table des matières. Historique... 2. Droits d'auteurs et de reproductions... 3 Table des matières Historique... 2 Droits d'auteurs et de reproductions... 3 Introduction... 4 Objectifs du document... 4 Portée du produit/document... 4 Définitions... 5 Document de références... 5 Aperçu

Plus en détail

PROGRAMMES D INFORMATIQUE

PROGRAMMES D INFORMATIQUE RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L EDUCATION ET DE LA FORMATION DIRECTION GENERALE DES PROGRAMMES ET DE LA FORMATION CONTINUE ----------------------- DIRECTION DES PROGRAMMES ET DES MANUELS SCOLAIRES

Plus en détail

Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol

Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol Dans le cadre du plan DUNE, l école a reçu, pour une période de 5 mois, 6 tablettes

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION UNIFORME DES DOCUMENTS DU MSSS

PLAN DE CLASSIFICATION UNIFORME DES DOCUMENTS DU MSSS PLAN DE CLASSIFICATION UNIFORME DES DOCUMENTS DU MSSS Février 2011 Édition produite par : Le Service de l accès à l information et des ressources documentaires du ministère de la Santé et des Services

Plus en détail

Politique de gestion des documents administratifs et des archives

Politique de gestion des documents administratifs et des archives Politique de gestion des documents administratifs et des archives Préparation : Division de la gestion des documents administratifs et des archives Révision : Bureau du secrétaire général Entrée en vigueur

Plus en détail

Renseignements généraux

Renseignements généraux .Recherche sur l enseignement par visio/vidéoconférence Enseignants et formateurs qui utilisent fréquemment les systèmes de vidéoconférence et visioconférence par Internet dans leur enseignement Être pédagogue

Plus en détail

3 SOUTIEN À L ÉDUCATION INTERCULTURELLE (allocation supplémentaire 30212)

3 SOUTIEN À L ÉDUCATION INTERCULTURELLE (allocation supplémentaire 30212) 3 SOUTIEN À L ÉDUCATION INTERCULTURELLE (allocation supplémentaire 30212) Le Ministère apporte un soutien financier aux commissions scolaires pour favoriser le développement de l éducation interculturelle.

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

1 Objectifs généraux du travail avec la vidéo. A quoi sert le travail sur des documents vidéo en classe de FLE?

1 Objectifs généraux du travail avec la vidéo. A quoi sert le travail sur des documents vidéo en classe de FLE? Module sur l utilisation de la vidéo en classe de français langue étrangère JEAN-MICHEL DUCROT Coordinateur de programmes pédagogiques à Alep-Syrie. Responsable du Centre de Documentation Pédagogique d'alep,

Plus en détail

Règlement relatif à l'utilisation des locaux à l'université Laval

Règlement relatif à l'utilisation des locaux à l'université Laval Règlement relatif à l'utilisation des locaux à l'université Laval Texte adopté par la résolution E-84-688, modifié par les résolutions (E-85-587), (E-87-394), (E-87-403), (E-90-433), (CE-92-7), (CE-98-116)

Plus en détail

FICHE S PEDAGOGIQUE S. Bilan personnel et professionnel Recherche active d emploi

FICHE S PEDAGOGIQUE S. Bilan personnel et professionnel Recherche active d emploi FICHE S PEDAGOGIQUE S Bilan personnel et professionnel Recherche active d emploi 2 TABLE DES MATIERES PREMIERE PHASE : BILAN 1. Organisation de la phase de bilan 5 2. Fiches relatives à l'expression orale

Plus en détail

N 334 - SIMON Anne-Catherine

N 334 - SIMON Anne-Catherine N 334 - SIMON Anne-Catherine RÉALISATION D UN CDROM/DVD CONTENANT DES DONNÉES DU LANGAGE ORAL ORGANISÉES EN PARCOURS DIDACTIQUES D INITIATION LINGUISTIQUE A PARTIR DES BASES DE DONNÉES VALIBEL Introduction

Plus en détail

Anglais intensif Préparation au TOEIC

Anglais intensif Préparation au TOEIC ASSOCIATION DE DEVELOPPEMENT DE PROJETS ECOLOGIQUES - ADPE Centre de Formation Professionnelle Association loi 1901 contact@association-adpe.com Programme Pédagogique Anglais intensif Préparation au TOEIC

Plus en détail

Baccalauréat technologique

Baccalauréat technologique Baccalauréat technologique Épreuve relative aux enseignements technologiques transversaux, épreuve de projet en enseignement spécifique à la spécialité et épreuve d'enseignement technologique en langue

Plus en détail

WEBLINGUA : un outil en ligne pour l enseignement / apprentissage des langues

WEBLINGUA : un outil en ligne pour l enseignement / apprentissage des langues SEMAFORAD-2, Seconde édition : 12,13 et 14 Novembre 2005 - Université de Bejaia WEBLINGUA : un outil en ligne pour l enseignement / apprentissage des langues Petitgirard Jean-Yves. Enseignant-chercheur

Plus en détail

Des sites pour développer le goût de la lecture et plus...

Des sites pour développer le goût de la lecture et plus... Des sites pour développer le goût de la lecture et plus... Préscolaire et 1er cycle Site Cyber enfant : http://kids.biblioottawalibrary.ca/garden/index-fr.htmlplusieurs livres animés en français. Choisir

Plus en détail

Citations «TICE» dans les programmes de l école primaire

Citations «TICE» dans les programmes de l école primaire Citations «TICE» dans les programmes de l école primaire 1) Qu'apprend-on à l'école maternelle? (Ed. 2002-II) Introduction / Cinq domaines d activités pour structurer les apprentissages - Page 62 : Aux

Plus en détail

École : Maternelle. Livret de suivi de l élève. Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle :

École : Maternelle. Livret de suivi de l élève. Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle : École : Maternelle Livret de suivi de l élève Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle : Livret de suivi de l élève à l école maternelle Chaque compétence est évaluée selon

Plus en détail

CONTENU DES U.E MASTER JMIN. Expression écrite, orale

CONTENU DES U.E MASTER JMIN. Expression écrite, orale CONTENU DES U.E MASTER JMIN Contenu des U.E UE 101 Communication, culture et expression (anglais, expression écrite et orale) UE 102 Conception et développement informatique UE 103 Conception sonore Expression

Plus en détail

d évaluation Objectifs Processus d élaboration

d évaluation Objectifs Processus d élaboration Présentation du Programme pancanadien d évaluation Le Programme pancanadien d évaluation (PPCE) représente le plus récent engagement du Conseil des ministres de l Éducation du Canada (CMEC) pour renseigner

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

PLAN DE COURS. TITRE DU COURS : Mise à niveau pour mathématique 536

PLAN DE COURS. TITRE DU COURS : Mise à niveau pour mathématique 536 100, rue Duquet, Sainte-Thérèse (Québec) J7E 3G6 Téléphone : (450) 430-3120 Télécopieur : (450) 971-7883 Internet : http://www.clg.qc.ca SESSION : H-2009 NO DE COURS : 201-009-50 PRÉALABLE(S) : Math 436

Plus en détail

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe.

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Quand on est convaincu que l on ne peut pas travailler tout le temps avec toute sa classe en même temps et que l on souhaite mettre en place

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

Orientations de développement des collections de la Bibliothèque

Orientations de développement des collections de la Bibliothèque Orientations de développement des collections de la Bibliothèque 1. Mission Tel que spécifié dans la Politique de la Bibliothèque (POL-DÉ-03) «La Bibliothèque du Collège de Rosemont a pour mission de permettre

Plus en détail

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques Plan de cours Techniques de l informatique 420.AC DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques 420-691-MA Stage en entreprise Site du stage en entreprise : http://stages.cmaisonneuve.qc.ca/evaluation/1748/

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 5 Choisir ses sources documentaires 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 5 Choisir ses sources documentaires Avertissement Dans la présente leçon, on se préoccupe du choix adéquat

Plus en détail

Fiche animateur : module écriture collaborative

Fiche animateur : module écriture collaborative Fiche animateur : module écriture collaborative Rédactrice : Isabelle Cailleau Sous-titre Niveau collège I. Objectifs pédagogiques du module Ce module doit permettre aux collégiens de comprendre comment

Plus en détail

Qu est-ce qu un résumé?

Qu est-ce qu un résumé? Méthodologie d analyse et de mémoire Résumer un texte Quelques astuces et techniques Licence GSINFO Département GEII IUT d Évry N. Abchiche Mimouni 1 Qu est-ce qu un résumé? Exprime de façon brève, les

Plus en détail

MOYENS ET METHODES PEDAGOGIQUES MIS EN OEUVRE POUR REALISER CE PROGRAMME

MOYENS ET METHODES PEDAGOGIQUES MIS EN OEUVRE POUR REALISER CE PROGRAMME ANGLAIS DE LA COMMUNICATION ET DES AFFAIRES- NIVEAU FAUX-DEBUTANT AVEC CERTIFICATION TOEIC 148 H sur 4 semaines, 35H/semaine ( face à face et d'exercices d'application par jour) Vous trouverez, ci-après,

Plus en détail

Trousse d information Novembre 2004. Des outils pour s informer

Trousse d information Novembre 2004. Des outils pour s informer Trousse d information Novembre 2004 Des outils pour s informer Des outils pour s informer Ce cahier présente des outils qui permettent de pousser plus loin la recherche d'information. Une grande partie

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

Traduction spécialisée humanistico-littéraire (allemand- catalan/espagnol) I

Traduction spécialisée humanistico-littéraire (allemand- catalan/espagnol) I Traduction spécialisée humanistico-littéraire (français- catalan/espagnol) I 4 heures par semaine troisième année - deuxième trimestre (janvier-mars) Traduction spécialisée humanistico-littéraire (anglais-

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION Titre de notre projet : L'estime de soi la clé de la réussite de nos jeunes (adultes en devenir). L'école Assomption se familiarise avec le concept de l'estime de soi.

Plus en détail

Banque d outils d aide à l évaluation diagnostique

Banque d outils d aide à l évaluation diagnostique Banque d outils d aide à l évaluation diagnostique Url : http://www.banqoutils.education.gouv.fr/index.php Niveau : GS au Lycée Conditions d'utilisation : Pas d'inscription nécessaire. Format des ressources

Plus en détail

Le projet Créadona : un exemple de support éditorial pour l éducation aux supports médiatiques.

Le projet Créadona : un exemple de support éditorial pour l éducation aux supports médiatiques. Le projet Créadona : un exemple de support éditorial pour l éducation aux supports médiatiques. Anne-Sophie Bellair et Nicole Pignier, Université de Limoges Le projet présenté ici, Créadona, est un exemple

Plus en détail

Les écoles professionnelles offrent aux personnes en formation les cours remplissant les objectifs évaluateurs suivants :

Les écoles professionnelles offrent aux personnes en formation les cours remplissant les objectifs évaluateurs suivants : évaluateurs «Cours facultatifs» Gestionnaire du commerce de détail Offre relative aux branches facultatives pour la 2 e et de la 3 e année de formation Les écoles professionnelles offrent aux personnes

Plus en détail

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES Nom... Prénom... Date de naissance... Note aux parents Le livret personnel de compétences vous permet de suivre la progression des apprentissages de votre enfant à l école et au collège. C est un outil

Plus en détail

Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET

Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET Nom-Projet MODELE PLAN DE MANAGEMENT DE PROJET Glossaire La terminologie propre au projet, ainsi que les abréviations et sigles utilisés sont définis dans le Glossaire. Approbation Décision formelle, donnée

Plus en détail

Plan d accompagnement personnalisé

Plan d accompagnement personnalisé Logo de l académie et/ou du département Plan d accompagnement personnalisé Vu la loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l École de la République ; vu

Plus en détail

LES RESSOURCES INTERNET POUR LA PHONÉTIQUE DU F.L.E.

LES RESSOURCES INTERNET POUR LA PHONÉTIQUE DU F.L.E. Manuscrit auteur, publié dans "N/P" LES RESSOURCES INTERNET POUR LA PHONÉTIQUE DU F.L.E. Mario Tomé - Universidad de León Comme il arrive dans d'autres contextes d'enseignement du Français langue étrangère

Plus en détail

Article. «Les TIC en bibliothèque : un centre de ressources multimédias» Jean-François Mostert. Québec français, n 114, 1999, p. 35-38.

Article. «Les TIC en bibliothèque : un centre de ressources multimédias» Jean-François Mostert. Québec français, n 114, 1999, p. 35-38. Article «Les TIC en bibliothèque : un centre de ressources multimédias» Jean-François Mostert Québec français, n 114, 1999, p. 35-38. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/56179ac

Plus en détail

D ordre personnel et social, méthodologique, intellectuel, de la communication

D ordre personnel et social, méthodologique, intellectuel, de la communication Activité : La sculpture au temps du Moyen-Âge Période : Moyen-Âge Technique : sculpture Cycle : 1 re année du 3 e cycle Site Web : www.cslaval.qc.ca/lignedutemps But du projet de la ligne du temps virtuelle

Plus en détail

Service de l adaptation scolaire et des services complémentaires

Service de l adaptation scolaire et des services complémentaires Service de l adaptation scolaire et des services complémentaires 2955, boulevard de l Université, Sherbrooke (Québec) J1K 2Y3 Téléphone : 819 822-5540 Télécopieur : 819 822-5286 Le concept de besoin Dans

Plus en détail

Guide de conception pédagogique et graphique de sites W3 éducatifs

Guide de conception pédagogique et graphique de sites W3 éducatifs Guide de conception pédagogique et graphique de sites W3 éducatifs PHASE 1 L analyse de besoin Version 3.0 Le 5 juin 2001 Denyse Gilbert Spécialiste en applications pédagogiques des technologies de l information

Plus en détail

Document d aide au suivi scolaire

Document d aide au suivi scolaire Document d aide au suivi scolaire Ecoles Famille Le lien Enfant D une école à l autre «Enfants du voyage et de familles non sédentaires» Nom :... Prénom(s) :... Date de naissance :... Ce document garde

Plus en détail

Logiciel EV3 LEGO MINDSTORMS Education

Logiciel EV3 LEGO MINDSTORMS Education Robot éducateur : LEGO Education a le plaisir de vous présenter Robot éducateur, une sélection d'activités pédagogiques vous permettant de prendre en main votre EV3 LEGO MINDSTORMS Education de façon structurée

Plus en détail

COMMENT ORGANISER UN VOTE

COMMENT ORGANISER UN VOTE FICHE METHODOLOGIQUE N 2 COMMENT ORGANISER UN VOTE A l'attention des enseignants en grande section de maternelle et en école élémentaire Initiative de sensibilisation au handicap mental l'écolensemble

Plus en détail

Bienvenue dans ce troisième numéro de Novatris News!

Bienvenue dans ce troisième numéro de Novatris News! L actualité des études online Numéro 3 Mai - Juin 2006 Bienvenue dans ce troisième numéro de Novatris News! Pour ce nouveau numéro, nous vous proposons de partager notre expérience sur deux outils d'études

Plus en détail

PARCOURS COMPLET AU COURS MOYEN

PARCOURS COMPLET AU COURS MOYEN 81 I) UNE ENTAME DE TYPE "SOCIAL" : LE BUREAU DE POSTE Le bureau de poste de St Herblain Preux est récent. La classe de CM de l'école proche ("Les Crépinais") pouvait y découvrir divers aspects de l'informatique

Plus en détail

MICROSTAGE COM602 Département des lettres et communications. Automne 2015 (10 juin 2015)

MICROSTAGE COM602 Département des lettres et communications. Automne 2015 (10 juin 2015) MICROSTAGE COM602 Département des lettres et communications Automne 2015 (10 juin 2015) Table des matières Centre culturel de l Ude S / Série Arrière cours Publicité et promotion... 3 Centre culturel de

Plus en détail

Frank Janssen, La croissance de l entreprise. Une obligation pour les PME?, Bruxelles, De Boeck, 2011, 152 p.

Frank Janssen, La croissance de l entreprise. Une obligation pour les PME?, Bruxelles, De Boeck, 2011, 152 p. Compte rendu Ouvrage recensé : Frank Janssen, La croissance de l entreprise. Une obligation pour les PME?, Bruxelles, De Boeck, 2011, 152 p. par Pierre-André Julien Revue internationale P.M.E. : économie

Plus en détail