Article. «Le matériel didactique» Cécile Dubé. Québec français, n 38, 1980, p Pour citer cet article, utiliser l'information suivante :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Article. «Le matériel didactique» Cécile Dubé. Québec français, n 38, 1980, p. 61-65. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante :"

Transcription

1 Article «Le matériel didactique» Cécile Dubé Québec français, n 38, 1980, p Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir. Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation des services d'érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'uri https://apropos.erudit.org/fr/usagers/politique-dutilisation/ Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'université de Montréal, l'université Laval et l'université du Québec à Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Érudit offre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis Pour communiquer avec les responsables d'érudit : Document téléchargé le 25 August :44

2 le matériel DIDACTIQUE par Cécile dubé (direction du matériel didactique*) La Direction du matériel didactique remettra aux éditeurs québécois de manuels scolaires le devis 1 pour l'apprentissage du français au secondaire. Ce devis fait état du matériel de base, ce qui englobe tout matériel didactique nécessaire aux élèves et au maître. Le document fait aussi une description du matériel complémentaire qui est d'usage facultatif ou occasionnel. Ce devis a été élaboré en fonction du nouveau programme. On ne peut donner dans ces quelques pages toutes les informations fournies aux éditeurs dans le devis de la D.M.D. Ce texte décrira donc sommairement ce que doit être le matériel de base nécessaire à l'application du nouveau programme de français au secondaire. Nous traiterons brièvement du matériel complémentaire ainsi que du matériel audio-visuel destiné à la classe. SYNTHÈSE DES CONTENUS A TRAITER DANS LE MATÉRIEL DE BASE Globalement, quelle que soit la forme matérielle que les instruments pourront avoir, voici la synthèse des contenus obligatoires à traiter dans le matériel de base. A) B) UN ENSEMBLE DE PRATIQUES Le matériel de base proposera différentes pratiques de lecture en fournissant : des discours, comme de courts récits, articles d'information, etc. ; des discours non liés à l'actualité ; des consignes précises permettant au maître et aux élèves de trouver les discours qui ne peuvent prendre place dans le matériel, pour diverses raisons, soit parce qu'ils sont trop longs (ex. : romans, pièces de théâtre), soit parce qu'ils traitent de l'actualité (ex.: nouvelles journalistiques), ou parce qu'il y aurait avantage à ce qu'ils soient choisis par les élèves. Le matériel de base proposera différentes pratiques d'écoute en fournissant: les documents sonores ou les références permettant aux élèves de trouver les discours qui seront objet de leur pratique. C) Le matériel de base proposera des pratiques de production orale et écrite. UN ENSEMBLE D'ACTIVITÉS D'OBJECTIVATION Le matériel de base proposera des activités d'objectivation qui se rapportent à chacune de ces pratiques et qui sont faites en fonction des éléments notionnels que privilégient ces pratiques. Ces éléments notionnels correspondent évidemment à ceux qui ont été retenus pour la situation de communication, le fonctionnement de la langue et des discours dans le programme. UN ENSEMBLE D'ACTIVITÉS D'ACQUISITION DE CONNAISSANCES Le matériel de base proposera des activités d'acquisition de connaissances relatives à la situation de communication, au fonctionnement de la langue et des discours. Les pratiques de discours Les Intentions et les discours Les pratiques de compréhension (lire et écouter) et les pratiques de production (parler et écrire) proposées dans le matériel de base s'organiseront nécessairement en fonction des intentions de communication et en fonction des types de discours retenus pour chaque degré du Secondaire. Par exemple, en 1 e Secondaire, les activités proposées par le matériel de base devront: Pratiques de compréhension Placer les élèves dans des situations qui leur permettent de: Lire des articles d'encyclopédie ou de revue pour la jeunesse portant sur un sujet non lié à l'actualité, avec l'intention de s'informer sur ce sujet: Lire des modes d'emploi ou des instructions, avec l'intention de s'informer en vue d'actions à poser ; Écouter des exposés à caractère expressif, avec l'intention de s'informer sur les sentiments ou les goûts de quelqu'un ; Lire des récits d'aventures, avec l'intention de satisfaire un besoin d'imaginaire, d'explorer le langage et de se donner une vision du monde; Écouter ou lire des poèmes à caractère ludique, avec l'intention de satisfaire un besoin d'imaginaire, d'explorer le langage, et de se donner une vision du monde. Mai 1980 Québec français 61

3 Pratiques de production Placer les élèves dans des situations qui leur permettent de: Faire des exposés oraux a caractère informatif portant sur un sujet non lié à l'actualité, avec l'intention d'informer quelqu'un sur ce sujet: Faire des exposés oraux à caractère expressif, avec l'intention d'exprimer leurs sentiments ou leurs goûts; Écrire des textes à caractère expressif, avec l'intention d'exprimer leurs sentiments ou leurs goûts; Écrire des récits d'aventures centrés sur un événement avec l'intention de satisfaire un besoin d'imaginaire et d'explorer le langage. Plus un matériel proposera de telles pratiques en faisant varier les sujets, les émetteurs, les récepteurs, les conditions de temps et de lieu, plus il permettra la réalisation des objectifs de la classe de français. Les pratiques, un défi pour les éditeurs Pour toutes les pratiques, te matériel de base devra fournir des consignes propres à ce que les élèves lisent, écoutent ou produisent un discours avec une intention précisedecommunication. Il y a là un certain défi, celui de vendre aux élèves, sur papier, une intention de communication, de leur vendre, par S'informer sur le sujet: le grand prix, formule 1 Lire sur le sujet de la course automobile comme sport: l'appellation «Grand Prix», les différentes courses du monde, les grands coureurs ou les vedettes de ce sport. Informer sur le sujet: la course automobile Écrire/raconter l'événement en s'adressant à plusieurs personnes sur des sujets plus spécialisés. exempte, l'intention de s'informer sur un sujet donné, de leur vendre l'intention d'exprimer leurs goûts ou leurs sentiments, etc. On devine bien que les pratiques proposées dans un manuel devront être intéressantes en soi, amenées par des déclencheurs stimulants et soutenues par des suggestions d'adaptation dans le guide du maître. Une pratique de discours est un acte de communication dont le dynamisme dépend de ceux qui le posent. A cet égard, les manuels auront toujours les limites de tout instrument. Pour pallier ces limites, tes auteurs de matériel pourront adopter différents modes de présentation. Ainsi, une pratique de discours dans le matériel pourra se présenter sous forme de leçons organisées selon les intentions de communication. Mais elle pourra également s'inscrire dans un projet ou s'organiser selon des sujets ou des thèmes. Les auteurs de matériel didactique pourront privilégier séparément n'importe laquelle de ces approches pour traiter les pratiques de discours ou les combiner ou en proposer d'autres. Voici un tableau décrivant sommairement ce que seraient des activités de production et de compréhension orale/ écrite faisant partie d'un projet de classe. Pour exploiter un événement sportif comme le Grand Prix de Formule 1, nous proposons la rencontre des deux éléments suivants: A) Un ensemble de Informations encyclopédiques. Documentaires oraux et écrits. Récits de la presse sportive. Articles ou exposés critiques. Compte rendu d'événements. S'informer sur les sentiments ou les goûts, sur les opinions de quelqu'un Ecouter/lire les commentaires des gens sur les participants, le lieu de la course. Conversations courantes, lignes ouvertes, lettres ouvertes (radio, télévision, journal). Textes ou exposés autobiographiques. Satisfaire un besoin d'imaginaire, explorer le langage, se donner une vision du monde Lire/écouter des récits: livresques ou filmiques sur le sujet : aventures plus ou moins romancées où le personnage principal est un coureur automobile. Lire des descriptions de courses automobiles dans des récits romanesques et découvrir les jeux de langage. Écrire/raconter un récit fictif où l'émetteur devient le «héros» du Grand Prix. Récits d'aventures. Extraits de romans des Aquin, Arnaud, Poulin... Discours oraux/écrits des élèves. situations de communication choisies en fonction des intentions retenues dans le programme et intégrées à un thème ou à un événement motivant. B) Un ensemble de discours susceptibles d'être utilisés ou privilégiés pour chacune des intentions retenues. Le choix des discours Ce sont les approches privilégiées par les enseignants et les auteurs de matériel didactique qui détermineront, par la suite, les discours propres à réaliser de véritables pratiques de compréhension et de production de discours. Ceci implique un changement radical dans la production du matériel didactique. Par exemple, au secondaire, ce ne sont pas des textes à caractère informatif, poétique, etc., qui détermineront l'organisation générale des pratiques, mais bien des situations où l'élève aura à s'informer sur un sujet quelconque, à s'exprimer sur le même sujet, etc. Dans cette perspective de pratique des discours, les auteurs de matériel ne doivent pas créer des anthologies «artificielles» de textes mais proposer différentes approches.qui permettront la compréhension et la production du plus grand nombre de discours possible. Le programme privilégie des formes de discours pour chacun des objectifs terminaux et pour chaque pratique. Il est évident que les propositions du programme, citant les formes telles que le conte, la lettre d'opinions, le mode d'emploi, ne sont là qu'à titre de discours-type et ne doivent pas être interprétées de façon rigide. Voici quelques exemples: Les récits d'aventures et les poèmes ludiques sont les discours à privilégier en 1 re Secondaire pour les pratiques de COMPRÉHENSION/PRODUCTION avec l'intention de satisfaire un besoin d'imaginaire, d'explorer te langage et de se donner une vision du monde. Ces récits d'aventures pourront être : récits d'aventures et de voyages: mer, espace, montagne ; récits romancés sur l'enfance, l'école, ta vie, aventures personnelles, de groupe...; récits romanesques fantaisistes ; récits humoristiques, etc. Ces poèmes ludiques pourront être: poèmes fantaisistes ; comptines; jeux de mots; monologues humoristiques, etc. Les éditoriaux et les articles critiques sont des discours à privilégier en 5 e Secondaire pour les pratiques de COMPRÉHENSION/PRODUCTION avec l'intention de s'informer sur les sentiments et les goûts de quelqu'un, de s'informer sur les opinions de quelqu 'un. 62 Québec français Mai 1980

4 Ces discours pourront être: - articles traitant de sujets sociopolitiques ; - extraits d'essais sur des problèmes divers : la langue, la société de consommation...; - articles critiques traitant de sujets spécialisés: les sports, la psychologie...; - bandes dessinées à sujets d'analyse critique (ex. : les Bretecher) ; - éditoriaux, billets, blocs-notes, etc. Oh PdjT UK êchqif\f y ma barde ofesstoee pis "feç. poëàes? Pour assurer les pratiques de discours, le matériel de base présentera des discours oraux/écrits qui seront variés, authentiques, complets (si ce sont des extraits d'œuvres, ils seront organisés en fonction d'un vaste choix de pratiques qui conduisent l'élève à lire l'œuvre entière), ils seront de plus contextualisés. En plus de présenter des sujets motivants pour l'élève, ces discours seront accompagnés d'illustrations adéquates, de tableaux, etc. Qu'ils soient littéraires ou non littéraires, ces discours devront refléter l'ensemble des valeurs socio-culturelles de la société québécoise et pouvoir s'accompagner de suggestions d'autres lectures possibles. Les activités d'objectivation Le matériel de base devra proposer des activités d'objectivation rattachées à chaque pratique, qui amèneront les élèves à observer, à analyser ou à évaluer leur pratique de compréhension et de production de discours. La visée de ces activités est de s'assurer que les élèves reconnaissent, implicitement ou non, dans quelle mesure ils ont tenu compte de certains éléments de la situation de communication, du fonctionnement de la langue et des discours. Ces activités d'objectivation pourront se concrétiser par des activités verbales et non verbales. Voici un tableau résumant les activités à faire faire aux élèves pour provoquer l'objectivation de la pratique. Opérations mentales à provoquer Identification Analyse Évaluation est évident que ces activités porteront sur les éléments notionnels retenus au programme de chaque degré : l'intention de communication, les circonstances de temps et de lieu, le lexique, l'orthographe, etc. On notera que ces activités s'éloignent beaucoup des cahiers traditionnels ou ne correspondent pas nécessairement aux questionnaires fermés qui accompagnent généralement les textes. Ces activités, quelle que soit leur forme, doivent être conçues comme des activités dépendantes du discours lu ou écouté, ou produit. Elles doivent nécessairement s'intégrer dans tout un ensemble. Si les auteurs de matériel jugent utile de présenter les activités Activités propres à provoquer les opérations mentales Non verbales montrer, désigner, souligner, classer, sérier, substituer, ajouter, isoler, regrouper... compléter, appliquer, recomposer, décomposer, reconstituer, refaire, reproduire, imiter, réorganiser, coordonner, subordonner, combiner, ré-util iser... choisir, rejeter, corriger, transformer, adapter, approuver, refuser. Verbales nommer, décrire, raconter, affirmer, nier... expliquer, démontrer, expliciter, illustrer, exposer, prouver, discuter, développer, justifier... commenter, critiquer, qualifier, vanter, faire valoir, attaquer, défendre... d'objectivation dans une organisation matérielle indépendante de l'ensemble des pratiques, ils devront indiquer les moyens d'intégrer ces activités d'objectivation aux pratiques proposées. Les activités d'acquisition de connaissances Le matériel proposera un ensemble d'activités d'acquisition de connaissances nécessaires aux activités d'objectivation de la pratique et à la réalisation de ces pratiques. Ainsi, pour un degré donné du secondaire, les activités peuvent se limitera de simples manipulations (ex.: classer des faits syntaxiques) ; pour un degré plus avancé, l'activité peut amener l'élève à se donner une loi plus générale sur le phénomène linguistique, soit par démonstration. Il revient parconséquent aux auteurs du matériel didactique de choisir la méthodologie propre aux acquisitions de connaissances en tenant compte du sujet traité et du degré de généralisation à atteindre, et d'organiser ces connaissances pour qu'elles puissent servir aux pratiques ou à l'objectivation des pratiques. Ces connaissances constitueront les points de vue à partir desquels se feront les activités d'objectivation d'un discours. Par exempte, si l'objectivation de la lecture d'un conte doit se faire à partir d'un élément inconnu de l'élève (l'organisation du temps dans un Mai 1980 Québec français 63

5 discours narratif), il faudra donner les connaissances nécessaires à cetteobjectivation. C'est à l'aide de ces connaissances spécifiques que l'élève pourra découvrir s'il a saisi le fonctionnement du temps dans le conte qu'il a lu. Les acquisitions de connaissances porteront sur les éléments notionnels retenus pour chaque degré. Les activités d'acquisition de connaissances pourront prendre différentes formes: manipulation, questionnaire, débat, etc. Voici deux exemples: À partir d'un ensemble de discours expressifs (exposés, conversations, lettres), classer, sérier tous les éléments expressifs de ces textes (adjectifs, adverbes, etc.) et dire en quoi ces éléments révèlent l'attitude de l'émetteur face au sujet traité. A partir d'un ensemble de phrases appropriées, faire discuter de l'orthographe, des participes passés selon qu'ils sont précédés ou non d'un complément d'objet direct. Il est important de remarquer que les activités d'acquisition de connaissances peuvent s'élaborer selon des modèles où elles sont susceptibles de se faire avant ou après les pratiques de discours. Ceci laisse aux auteurs de matériel la liberté de les présenter comme une entité séparée (exemple, une section particulière dans un manuel ou un livret séparé, etc.). Cependant, ces activités devront être conçues pour s'intégrer facilement aux pratiques et aux activités d'objectivation des pratiques. POSSIBILITÉS D'ORGANISATION DE CES ENSEMBLES D'ACTIVITÉS Qu'elles soient présentées sous forme de projets, de thèmes ou de leçons axées sur les intentions de communication, les pratiques de discours, les activités d'objectivation de ces pratiques ainsi que les activités d'acquisition de connaissances peuvent s'élaborer selon une multiplicité d'agencements. (Pour lire les schémas suivants, P signifie pratique, O signifie objectivation et C, acquisition de connaissances.) Dans les deux exemples que nous présentons, il faut noter que si les activités d'objectivation et d'acquisition de connaissances portent sur des discours similaires (récits d'événements), elles sont distinctes quant aux éléments de contenu. Pour le premier exemple, on privilégie un aspect du fonctionnement de la langue (l'orthographe des verbes) et pour le deuxième exemple, l'on privilégie un aspect du discours (le fonctionnement du temps). HYPOTHÈSES D'ORGANISATION ET DE PRÉSENTATION Théoriquement, le matériel de base pour l'enseignement du français, langue maternelle, niveau secondaire, peut se présenter sous différents formats, allant du manuel unique permanent à l'ensemble modulaire complexe, en passant par la collection de cahiers ou de livrets périssables. Toutefois, si l'on considère les diverses contraintes liées aux contenus mêmes du programme, la situation actuelle de l'enseignement du français au secondaire ainsi que les conditions dans lesquelles se fait cet enseignement, on en vient vite à l'évidence que certains modes de présentation matérielle (formats) sont peu pratiques ou praticables. Le manuel unique permanent ** serait dans ce cas : Exemples d'organisation il pourrait difficilement rendre comptede toutes les données et orientations méthodologiques du programme; l'ensemble composé uniquement de cahiers ou de livrets périssables répondrait difficilement à des contraintes économiques et juridiques. Entre ces deux modes extrêmes, un grand nombre de modalités de présentation matérielle demeure possible. Nous traiterons successivement des matériels suivants; a) le matériel permanent, b) le matériel renouvelable (matériel dont la durée anticipée est de l'ordre de deux ans, en raison des contenus qui doivent être modifiés périodiquement), c) le matériel périssable (matériel dans lequel l'élève peut écrire et qu'il faut renouveler chaque année), d) le matériel/maître. Éléments obligatoires du matériel de base Le matériel de base comprend les éléments obligatoires suivants: le matériel-élève permanent assorti du matériel-élève renouvelable et le matériel-maître permanent et renouvelable. Le matériel/élève Le matériel/élève pourrait se présenter sous forme d'un ou de plusieurs manuels permanents qui contiendraient certains éléments du programme comme les discours écrits non liés à l'actualité, les pratiques de production et de compréhension de ces discours, les activités d'objectivation reliées à ces discours et éventuellement des activités d'acqui- - soit: Acquisition de connaissances sur le fonctionnement orthographique des verbes - soit: P Pratique de production d'un compte rendu d'événements * C1 P1 O Activités d'objectivation des marques grammaticales données aux verbes du texte produit par l'élève Opl Pratique de production d'un récit à partir d'un événement réel (accident) Activités d'objectivation portant sur l'organisation du temps dans le récit des élèves Acquisition de connaissances à partir de textes artificiellement regroupés sur l'adjectif dans le récit descriptif Pratique de lecture d'un récit littéraire descriptif Activités d'objectivation portant sur l'organisation du temps et le rôle de l'adjectif dans ce récit C2 P2 Acquisition de connaissances sur la description dans un récit narratif (durée des actions : pause, sommaire, ellipse) Pratique de production d'un récit où l'on imaginera un fait de cinq minutes dans une page de texte 64 Québec français Mai 1980

6 sition de connaissances reliées au fonctionnement de la langue. A ce matériel permanent s'ajouterait un matériel renouvelable (livrets, brochures, etc.) qui comprendrait les pratiques de discours oraux, les pratiques de discours liés à l'actualité récente ainsi que les activités d'objectivation reliées à ces pratiques et pouvant être reliées aux pratiques du matériel permanent. Ce matériel pourrait aussi comprendre les activités d'acquisition de connaissances (langue, discours, communication). Le choix des formats est à la discrétion des éditeurs, à cette exception près que les manuels ne peuvent ni ne doivent contenir des éléments de type renouvelable. Outre les éléments obligatoires, l'on pourrait prévoir un ou plusieurs cahiers périssables dont l'élève pourrait disposer. Ces cahiers se définissent comme un matériel susceptible de soutenir les ensembles d'activités déjà contenues dans le matériel de base. Ce pourrait être un «journal de bord», un cahier contenant des grilles permettant à l'élève de consigner ses remarques lors de l'objectivation, etc. Il demeure possible aux éditeurs de placer certains éléments obligatoires du programme dans du matériel périssable (ex.: les grilles). Ceux-ci doivent néanmoins se rappeler que ce matériel n'est pas mis gratuitement à la disposition des élèves. Le matériel/maître Le matériel/maître, dont nous n'avons pu traiter de l'importance dans cet article, deviendra lui aussi un outil indispensable à cet ensemble qu'est le matériel de base. Il pourra se présentera la fois comme un matériel permanent (correspondant au matériel/élève permanent) et un matériel renouvelable (correspondant aux éléments traités dans le matériel renouvelable de l'élève). Quels que soient les formats retenus, le matériel de base pourrait s'élaborer selon tout un jeu de combinatoires qui dans l'ensemble correspondront aux éléments de ce tableau : Le matériel complémentaire Le devis destiné aux éditeurs décrira ce que sera le matériel complémentaire. Ce matériel comportera des outils de référence, tels les codes grammaticaux, les différents dictionnaires, les instruments relatifs aux méthodes et aux techniques du travail. Il pourra aussi comprendre des outils de soutien, comme des dossiers portant sur des sujets variés mais liés aux apprentissages du programme. Le matériel audio-visuel Le ministère de l'éducation prévoit élaborer du matériel audio-visuel au cours des prochaines années. Il pourrait s'agir d'une production régulière (mensuelle) de bandes sonores permettant à la classe d'avoir accès Cof7.Ky\ôKT" i't/as &/> pour corr'iper iroureç. tnneç, production S orôles? rapidement à des discours oraux. L'on prévoit aussi une production de documents portant sur la lecture des différents discours (littéraires et non littéraires) ainsi qu'une production plus spécifique de documents portant sur la pratique de lecture du discours littéraire. CONCLUSION Il est à souhaiter que l'édition scolaire sache profiter de l'expérience d'un grand nombre de pédagogues (universitaires, conseillers pédagogiques et enseignants) pour réaliser une production réaliste et fonctionnelle d'un matériel didactique qui correspondra auxattentes des enseignants pour l'application du nouveau programme. Matériel/élève permanent Matériel/maître permanent Manuel(s) ÉLÉMENTS DU MATÉRIEL DE BASE Matériel/élève renouvelable Matériel/maître renouvelable Livret(s), brochure(s) Matériel périssable Cahier(s), grille(s). L'auteur remercie monsieur Marcel Chabot de sa précieuse collaboration. Le programme propose, par exemple, des discours reliés à l'information quotidienne que l'on ne peut inclure dans un manuel permanent. Les auteurs actuels et éventuels de même que les éditeurs pourront se procurer le devis de matériel didactique en s'adressant à: M. Richard RIEL Coordonnateur du Soutien à l'édition Direction du matériel didactique 600, rue Fullum 5 e étage Montréal, Québec H2K 4L1 Mai 1980 Québec français 65

FRENCH, SECOND LANGUAGE

FRENCH, SECOND LANGUAGE FRENCH, SECOND LANGUAGE TEST DE CLASSEMENT FRE-1092-6 FRE-5091-6 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN SEPTEMBRE 1998 Quebec FRENCH, SECOND LANGUAGE TEST DE CLASSEMENT FRE-1092-6 FRE-5091-6 DÉFINITION DU DOMAINE

Plus en détail

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7

Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7 Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005 05-00037 ISBN 2-550-44268-7 Dépôt légal Bibliothèque nationale du Québec, 2005 TABLE DES MATIÈRES Présentation... 1 1 Conséquences

Plus en détail

Lire des œuvres littéraires

Lire des œuvres littéraires Lire des œuvres littéraires Une culture littéraire se constitue par la fréquentation régulière des œuvres Une culture littéraire Elle s'est constituée comme un univers où les thèmes, les personnages, les

Plus en détail

3. LES DOMAINES DE L APPRENTISSAGE DU FRANÇAIS LANGUE SECONDE IMMERSION (M-S4) ET LES RÉSULTATS D APPRENTISSAGE GÉNÉRAUX

3. LES DOMAINES DE L APPRENTISSAGE DU FRANÇAIS LANGUE SECONDE IMMERSION (M-S4) ET LES RÉSULTATS D APPRENTISSAGE GÉNÉRAUX 3. LES DOMAINES DE L APPRENTISSAGE DU FRANÇAIS LANGUE SECONDE IMMERSION (M-S4) ET LES RÉSULTATS D APPRENTISSAGE GÉNÉRAUX 3.1 Les réalités langagières correspondant à l apprentissage du français langue

Plus en détail

Article. «Section préliminaire - Organisation générale du centre hospitalier» [s.a.] Les Cahiers de droit, vol. 15, n 2, 1974, p. 310-313.

Article. «Section préliminaire - Organisation générale du centre hospitalier» [s.a.] Les Cahiers de droit, vol. 15, n 2, 1974, p. 310-313. Article «Section préliminaire - Organisation générale du centre hospitalier» [s.a.] Les Cahiers de droit, vol. 15, n 2, 1974, p. 310-313. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : URI:

Plus en détail

La BCD et la lecture au Cycle 3

La BCD et la lecture au Cycle 3 La BCD et la lecture au Cycle 3 Il est à noter qu'au cycle 3, il est indispensable de mettre en œuvre une pédagogie construite de l'accès à une lecture poly fonctionnelle; dans la mise en place de cette

Plus en détail

«Autoroute de l information : moyen de communication pour les femmes»

«Autoroute de l information : moyen de communication pour les femmes» Article «Autoroute de l information : moyen de communication pour les femmes» Denise Lemire Reflets : revue d'intervention sociale et communautaire, vol. 3, n 2, 1997, p. 278-282. Pour citer cet article,

Plus en détail

Titre : Bien identifiable, facile à repérer

Titre : Bien identifiable, facile à repérer TITRE : Pourquoi AUTEUR : Nikolaï Popov RESUME ET INTERET DE L ALBUM : GRILLE D ANALYSE D UN ALBUM EDITEUR : Nord Sud ILLUSTRATEUR : Nikolaï Popov Une gentille grenouille hume en paix une jolie fleur dans

Plus en détail

Document réalisé à partir des descripteurs qui figurent dans :

Document réalisé à partir des descripteurs qui figurent dans : Document réalisé à partir des descripteurs qui figurent dans : CECRL : en ligne www.coe.int/t/dg4/portfolio/documents/cadre%20de%20reference%20avec%20hyperliens.pdf http://www.coe.int/t/dg4/linguistic/source/framework_fr.pdf

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

Stage FLE Tchernivtsi 29 juin 3 juillet

Stage FLE Tchernivtsi 29 juin 3 juillet Stage FLE Tchernivtsi 29 juin 3 juillet Atelier 3 Élaborer une fiche pédagogique Jehanne EL MRABET Plan Introduction 1. Déterminer les objectifs pédagogiques à partir du document 2. Structurer l unité

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

Littérature au cycle 3. Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26

Littérature au cycle 3. Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26 Littérature au cycle 3 Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26 Littérature et programme 2008 SOCLE COMMUN Compétence 1 : Maîtrise de la langue française lire seul des textes du patrimoine

Plus en détail

www.curiosphere.tv Histoire Géographie Sciences Maîtrise de la Langue Niveau : CE2 Discipline : Histoire Descriptif de l activité envisagée

www.curiosphere.tv Histoire Géographie Sciences Maîtrise de la Langue Niveau : CE2 Discipline : Histoire Descriptif de l activité envisagée Intégrer les TICE aux apprentissages Pistes d activités possibles Animations pédagogiques du 5 mars et 12 mars 2008 et du 4 février et 11 février 2009 Document élaboré par les participants Histoire Géographie

Plus en détail

Commission scolaire des Hautes-Rivières

Commission scolaire des Hautes-Rivières Commission scolaire des Hautes-Rivières P P O L I T I Q U E SUJET : POLITIQUE LINGUISTIQUE SERVICE : ADMINISTRATION GÉNÉRALE CODE : AGP 06 DATE D APPROBATION : 9 mai 2011 RÉSOLUTION NUMÉRO : HR 11.05.09-06

Plus en détail

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Présentation des programmes 2007: nouveautés par rapport à 2002 Objectif prioritaire: savoir lire, écrire et s exprimer oralement dans toutes

Plus en détail

Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours

Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours S approprier le langage - Cycle 1 Document d accompagnement du Livret Scolaire, Cycle 1, CRDP du Centre, Académie d Orléans-Tours Compétence attendue à l issue de l école Programme 2008 Livret scolaire

Plus en détail

Planning CM1-CM2. Progression Février Mars. Atelier 2 EXPOSE DU PROJET PAR LES PROFESSEURS. Lecture : EXPOSE DU PROJET PAR LES PROFESSEURS

Planning CM1-CM2. Progression Février Mars. Atelier 2 EXPOSE DU PROJET PAR LES PROFESSEURS. Lecture : EXPOSE DU PROJET PAR LES PROFESSEURS Progression Février Mars Semaines Planning CE2 Atelier 2 Planning CM1-CM2 EXPOSE DU PROJET PAR LES PROFESSEURS Du 03 au 08 Mars Du 10 au 15 Mars Du 17 au 21 Mars EXPOSE DU PROJET PAR LES PROFESSEURS recherche

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire Français éduscol Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre

Plus en détail

Stage New Delhi octobre 2012

Stage New Delhi octobre 2012 Stage New Delhi octobre 2012 «L école du socle : donner du sens et des contenus à la continuité pédagogique» Enseignement de la langue française École : BO n 3-19 juin 2008 / BO n 1 du 5 janvier 2012 programmes

Plus en détail

CARNET DE BORD De :. Classe de BTSA.

CARNET DE BORD De :. Classe de BTSA. 1 LEGTA Georges Desclaude BP 10549 17119 SAINTES MODULE M 22 CARNET DE BORD De :. Classe de BTSA. Dossier de suivi de la démarche de recherche documentaire (Outil d aide méthodologique) Autre membre du

Plus en détail

et la communication dans les Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi

et la communication dans les Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi Les compétences de base et la communication dans les Secteurs du Tourisme et des Loisirs Document de présentation Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi Formation aux savoirs de

Plus en détail

Série Quand Durée Niveau attendu Modalités Supports Evaluation. Compte rendu écrit en français sans exigence d exhaustivité

Série Quand Durée Niveau attendu Modalités Supports Evaluation. Compte rendu écrit en français sans exigence d exhaustivité ÉPRUV RA (V) DU BACCAAURÉAT (B du 23 jan 2014) C M P R É H I érie Quand Durée iveau attendu Modalités upports valuation V1 TI2D TA2D TMG T2 T Épreuve en cours d année 1. organisée par les enseignants à

Plus en détail

Les supports d enregistrement et de diffusion sont multiples : ordinateur, baladeur MP3, Cdrom, tablette, site Internet

Les supports d enregistrement et de diffusion sont multiples : ordinateur, baladeur MP3, Cdrom, tablette, site Internet La baladodiffusion Présentation de l outil La baladodiffusion, ou podcast en Anglais, est à l origine un moyen d écouter de manière différée de la musique au format MP3 sur des supports numériques tels

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE , chemin de la côte Saint-Antoine Westmount, Québec, HY H7 Téléphone () 96-70 RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE À TRANSMETTRE AU PARENTS Année scolaire 0-0 Document adapté par Tammy

Plus en détail

Article. «Le jeu dramatique comme outil de communication» France Bilodeau. Québec français, n 94, 1994, p. 53-56.

Article. «Le jeu dramatique comme outil de communication» France Bilodeau. Québec français, n 94, 1994, p. 53-56. Article «Le jeu dramatique comme outil de communication» France Bilodeau Québec français, n 94, 1994, p. 53-56. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante : http://id.erudit.org/iderudit/44431ac

Plus en détail

Document d'aide à la validation des compétences en maternelle

Document d'aide à la validation des compétences en maternelle Ecole Nom : Adresse : Tél. : Courriel : Document d'aide à la validation des compétences en maternelle Précisions sur l'utilisation de ce document d'aide : * Le document reprend les compétences institutionnelles

Plus en détail

LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE

LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE NOM : Prénom Date de naissance : LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE Classe de toute petite section Année scolaire Nom et adresse de l école Nom des enseignants Classe de petite section Classe de

Plus en détail

«Le Réseau de professionnels à distance : un modèle de prestation de services»

«Le Réseau de professionnels à distance : un modèle de prestation de services» Article «Le Réseau de professionnels à distance : un modèle de prestation de services» Noël Thomas Reflets : revue d'intervention sociale et communautaire, vol. 5, n 2, 1999, p. 263-267. Pour citer cet

Plus en détail

Scénario pédagogique :

Scénario pédagogique : Scénario pédagogique : Titre du scénario : Lecture découverte au CP Domaine des programmes : Lire Objectifs pédagogiques : favoriser la découverte de textes en autonomie en privilégiant la différenciation;

Plus en détail

Note sur le projet CEFRIO de formation de base en entreprise à l aide des TIC

Note sur le projet CEFRIO de formation de base en entreprise à l aide des TIC Note sur le projet CEFRIO de formation de base en entreprise à l aide des TIC Quelques constats et remarques formulés à partir de l examen de trois rapports d activités (juin 2008, avril et juin 2009)

Plus en détail

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES référence pour les langues ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES Activités de production et stratégies PRODUCTION ORALE GÉNÉRALE MONOLOGUE SUIVI : décrire l'expérience MONOLOGUE SUIVI : argumenter

Plus en détail

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007)

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) Ces tableaux reprennent les compétences des programmes 2007. Ils servent de référentiel commun à tous les enseignants du cycle

Plus en détail

Le kamishibaï, théâtre de papier japonais au service des apprentissages, de l'école maternelle à l'école élémentaire.

Le kamishibaï, théâtre de papier japonais au service des apprentissages, de l'école maternelle à l'école élémentaire. Le kamishibaï, théâtre de papier japonais au service des apprentissages, de l'école maternelle à l'école élémentaire. Comment motiver les élèves? Comment fixer leur attention? Comment justifier les apprentissages?

Plus en détail

Autour des écrits narratifs à partir d'images séquentielles issues d'albums jeunesse

Autour des écrits narratifs à partir d'images séquentielles issues d'albums jeunesse Autour des écrits narratifs à partir d'images séquentielles issues d'albums jeunesse ACTIVITE en 4 ou 5 séances + 1 séance décrochée Objectif : Écrire un texte narratif d'une dizaine de lignes pour les

Plus en détail

La publicité dans les programmes scolaires

La publicité dans les programmes scolaires Rectorat de Lyon Délégation Académique au Numérique Éducatif - DANE La publicité dans les programmes scolaires Edwige Jamin CLEMI / DANE de Lyon Janvier 2015 La publicité dans les programmes du collège

Plus en détail

Des livres de français, avantages, inconvénients

Des livres de français, avantages, inconvénients Des livres de, avantages, inconvénients Les livres référencés dans le tableau sont disponibles à l'ien. La liste n'est pas exhaustive. Les titres marqués d'une * nous semblent particulièrement intéressants.

Plus en détail

Les types de discours et de textes

Les types de discours et de textes 7 Les types de discours et de textes Collection Margery Hinds, IND MH 3 Institut culturel Avataq6) Des élèves de 1 re, 2 e et 3 e secondaire de l'école Kiluutaq à Umiujaq produisent un livre sur les légendes

Plus en détail

Support de présentation

Support de présentation UNIVERSITÉ D ÉTÉ 20 AOÛT 2010 LOUVAIN-LA-NEUVE Atelier N 1 Une bonne maitrise de la langue, un enjeu du fondamental? Support de présentation utilisé par Christine CAFFIEAUX COMMENT FAIRE UNE BONNE ÉCOLE?

Plus en détail

MOBILISER LE LANGAGE

MOBILISER LE LANGAGE MOBILISER LE LANGAGE ORAL ÉCRIT Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre. O-1 Dire de mémoire et de manière expressive plusieurs comptines et poésies.

Plus en détail

Ecole Maternelle. Livret d évaluation. Prénom :.. Date de naissance :

Ecole Maternelle. Livret d évaluation. Prénom :.. Date de naissance : Ecole Maternelle Livret d évaluation Nom :. Prénom :.. Date de naissance : Toute Petite section Petite section Moyenne section Grande section Année :. /. Année :. /. Année :. /. Année :. /. Barème retenu

Plus en détail

Text Types and Purposes

Text Types and Purposes Text Types and Purposes College and Career Readiness (CCR) Anchor Standard 1: Ecrire une composition avec une idée principale, claire, explicite ou implicite en utilisant des éléments et des arguments

Plus en détail

I/ CONSEILS PRATIQUES

I/ CONSEILS PRATIQUES D abord, n oubliez pas que vous n êtes pas un enseignant isolé, mais que vous appartenez à une équipe. N hésitez jamais à demander des idées et des conseils aux autres collègues (linguistes et autres)

Plus en détail

2012-2013 SECTEUR PRÉSCOLAIRE. Informations GPI-Internet

2012-2013 SECTEUR PRÉSCOLAIRE. Informations GPI-Internet SECTEUR PRÉSCOLAIRE 2012-2013 Informations GPI-Internet Ce document vous informe des nouveautés du logiciel GPI-Internet. De plus, on retrouve les modalités d utilisation établies par la Commission scolaire

Plus en détail

Le système didactique

Le système didactique Le système didactique Introduction à la didactique Karine Robinault Master Didactiques et Interactions Octobre 2006 «didactique» En tant qu adjectif, désigne ce qui a rapport à l enseignement, ou qui vise

Plus en détail

TABLEAU SYNOPTIQUE. Niveau CECR. Typologie d activités. Thèmes. Court métrage. Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 2010

TABLEAU SYNOPTIQUE. Niveau CECR. Typologie d activités. Thèmes. Court métrage. Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 2010 TABLEAU SYNOPTIQUE Court métrage Tout le monde dit je t aime Cécile Dubrocq Fiction - 6 00 Madagascar, carnet de voyage Bastien Dubois Animation - 12 00 2009 Thèmes L adolescence, le sentiment amoureux,

Plus en détail

Qu est-ce que la lecture?

Qu est-ce que la lecture? Qu est-ce que la lecture? La lecture peut être définie comme une construction de sens résultant de la rencontre, dans un contexte particulier, entre un sujet et un texte écrit. Cette interaction permet

Plus en détail

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Un livre illustré Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Résumé de la tâche Domaines généraux de formation Compétences transversales Domaines d apprentissage et compétences

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 5 Choisir ses sources documentaires 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 5 Choisir ses sources documentaires Avertissement Dans la présente leçon, on se préoccupe du choix adéquat

Plus en détail

Guide d'accompagnement à la création d un abécédaire

Guide d'accompagnement à la création d un abécédaire Guide d'accompagnement à la création d un abécédaire Groupe académique maternelle Novembre 2013 Préambule Les nombreuses pistes tracées par les conseillères pédagogiques départementales Arts Visuels http://www.ac

Plus en détail

Anglais CAHIER- PROGRAMME

Anglais CAHIER- PROGRAMME Anglais CAHIER- PROGRAMME Dans le présent document, le masculin est utilisé sans aucune discrimination et uniquement dans le but d alléger le texte. NOTE : Tous les renseignements contenus dans ce document

Plus en détail

Fiche pour les étudiants «Comment répondre à une question à développement?»

Fiche pour les étudiants «Comment répondre à une question à développement?» VOLUME 11, NO 1 AUTOMNE 2012 Cégep de Rimouski Développement pédagogique Annexe 2 du Pédagotrucs no 40 Fiche pour les étudiants «Comment répondre à une question à développement?» Voici un guide qui t aidera

Plus en détail

OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE

OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE Par Jean-Paul LANDAIS Mars 2014 1/5 LE BUT DE L ENSEIGNEMENT Le but de l enseignement de la Langue des Signes Française (L.S.F).

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT PREFECTURE DE LA REGION AQUITAINE Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Santé Sécurité Travail REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

Plus en détail

Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire.

Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire. Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire. Le fait que tous les enseignants de l Académie de Clermont-Ferrand disposent d un environnement numérique de travail

Plus en détail

TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS.

TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS. TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS. Éveline Charmeux Françoise Monier-Roland Claudine Barou-Fret Michel Grandaty ISBN 2 84117 830 7 www.sedrap.fr Sommaire Remarques d ensemble

Plus en détail

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion française É VALUATION DE R EADING, DE LA LECTURE ET

Plus en détail

PROGRAMME DE FRANCAIS Baccalauréat professionnel

PROGRAMME DE FRANCAIS Baccalauréat professionnel B.O. 1995 n 11 du 15 juin 1995 Programme de français Baccalauréat Professionnel PROGRAMME DE FRANCAIS Baccalauréat professionnel Arrêté du 9 mai 1995 - B.O. n 11 du 15 juin 1995 PRÉAMBULE : FINALITÉS ET

Plus en détail

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1 glossaire Les définitions succinctes, présentées dans ce glossaire, sont, en grande partie, tirées des chapitres du Manuel. Elles sont en harmonie avec les références relatives au Processus de Bologne.

Plus en détail

PALIER CM2 La maîtrise de la langue française

PALIER CM2 La maîtrise de la langue française La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié et précis Prendre la parole en respectant le niveau de langue adapté Répondre à une question par

Plus en détail

«Le compte rendu d un phénomène scientifique : projet interdisciplinaire français/sciences physiques»

«Le compte rendu d un phénomène scientifique : projet interdisciplinaire français/sciences physiques» «Le compte rendu d un phénomène scientifique : projet interdisciplinaire français/sciences physiques» Raphaël Riente Québec français, n 126, 2002, p. 87-91. Pour citer ce document, utiliser l'information

Plus en détail

LA COMPRÉHENSION ORALE SEPTIÈME ANNÉE

LA COMPRÉHENSION ORALE SEPTIÈME ANNÉE LA COMPRÉHENSION ORALE SEPTIÈME ANNÉE INTRODUCTION LA COMPRÉHENSION ORALE L enseignant en immersion centre sa pédagogie sur le vécu de l enfant et utilise des stratégies et des techniques qui respectent

Plus en détail

La production d écrits. Programmation Cycle 3. École des 3 Fontaines Dambenois Stage École 2005

La production d écrits. Programmation Cycle 3. École des 3 Fontaines Dambenois Stage École 2005 La production d écrits Programmation Cycle 3 École des 3 Fontaines Dambenois Stage École 2005 Production d'écrits Programmation Cycle 3 1 Conférence pédagogique / Stage École Trois Fontaines Dambenois,

Plus en détail

Enseigner aux enfants et aux adolescents

Enseigner aux enfants et aux adolescents UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs de FLE Enseigner aux enfants et aux adolescents Maitriser les approches et développer des contenus adaptés aux jeunes publics

Plus en détail

Le présent document se trouve dans le site du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport [http://www.mels.gouv.qc.ca/dgfj/de/docinfosec.htm].

Le présent document se trouve dans le site du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport [http://www.mels.gouv.qc.ca/dgfj/de/docinfosec.htm]. Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2012 ISSN : 1927-8527 (en ligne) Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2012 Le présent document se trouve

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique Code : 2310-02-11-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique linguistique Date d approbation : 22 mars 2011 Service dispensateur : Direction générale Date d entrée en vigueur : 22 mars 2011

Plus en détail

Comment présenter le livret de compétences aux familles?

Comment présenter le livret de compétences aux familles? Séminaire Évaluation Comment présenter le livret de compétences aux familles? Introduction Dans la perspective d une acquisition effective des compétences attendues à la fin de l école maternelle relatives

Plus en détail

RECITS D AVENTURES. Janvier 2011. Emmanuelle LAISI

RECITS D AVENTURES. Janvier 2011. Emmanuelle LAISI RECITS D AVENTURES Emmanuelle LAISI Janvier 2011 Travail réalisé à partir d une séquence proposée à des élèves de cinquième, intitulée «récits d'aventures» et figurant dans le manuel Fleurs d'encre (Hachette

Plus en détail

SEANCE 1 : connaitre un auteur : Jean de la Fontaine

SEANCE 1 : connaitre un auteur : Jean de la Fontaine Cycle 3 : CM2 SEQUENCE DE TRAVAIL : compréhension de la lecture littéraire : découverte d'un genre particulier, la fable.mise en scène et interprétation de ces fables. Pour permettre l'acculturation des

Plus en détail

ORGANISER UN LANCEMENT DE LIVRE

ORGANISER UN LANCEMENT DE LIVRE Activités éducatives pour les élèves de 6 à 7 ans ORGANISER UN LANCEMENT DE LIVRE NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 6 À 7 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ À la suite d une réflexion faite en classe

Plus en détail

processus PRÉLECTURE LECTURE lecture conseil scolaire de district catholique centre- sud

processus PRÉLECTURE LECTURE lecture conseil scolaire de district catholique centre- sud guide des processus lecture PRÉLECTURE mprendre lire pour l de la conseil scolaire de district catholique LECTURE centre- sud Ce guide contient des conseils et des renseignements pour t aider à produire

Plus en détail

Exercices d écoute. Dessine ce que je te dis

Exercices d écoute. Dessine ce que je te dis Exercices d écoute Dessine ce que je te dis Former des dyades. Demander aux élèves de chaque dyade de placer un séparateur entre eux. Remettre à chaque élève une feuille de papier et un crayon (pas de

Plus en détail

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT Direction des affaires académiques et internationales Études supérieures COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE

Plus en détail

Brevet de Technicien Supérieur COMMUNICATION ANNEXE III GRILLE HORAIRE

Brevet de Technicien Supérieur COMMUNICATION ANNEXE III GRILLE HORAIRE ANNEXE III GRILLE HORAIRE Première année Deuxième année Enseignements Horaire hebdomadaire Volume annuel Horaire hebdomadaire Volume annuel (à titre indicatif) (à titre indicatif) Total cours TD Total

Plus en détail

Carnet de littérature

Carnet de littérature Carnet de littérature Instruction officielle 2002 «On peut aussi encourager les élèves à se doter d un carnet de littérature qu ils utilisent très librement pour conserver en mémoire les titres des œuvres

Plus en détail

PROGRAMME D'ÉTUDES FRANÇAIS, LANGUE D'ENSEIGNEMENT

PROGRAMME D'ÉTUDES FRANÇAIS, LANGUE D'ENSEIGNEMENT PROGRAMME D'ÉTUDES FRANÇAIS, LANGUE D'ENSEIGNEMENT Présecondaire Secondaire FRA-P031-3 FRA-P033-4 FRA-1031-3 FRA-5145-1 JUILLET 1996 TROISIÈME SECONDAIRE FRA-3034-1 er 1 OBJECTIF TERMINAL LIRE Lire des

Plus en détail

Livret scolaire. Cours préparatoire

Livret scolaire. Cours préparatoire Inspection de l Éducation nationale 21 ème circonscription 24 avenue Jeanne d'arc 92160 Antony Livret scolaire Cours préparatoire Prénom : Nom : Date de naissance : Année scolaire Classe Ce livret scolaire

Plus en détail

100 papiers, de Jeanne Taboni Misérazzi, illustré par Matt7ieu Radenac, éditions du Caïman Utilisation en classe de GS

100 papiers, de Jeanne Taboni Misérazzi, illustré par Matt7ieu Radenac, éditions du Caïman Utilisation en classe de GS 100 papiers, de Jeanne Taboni Misérazzi, illustré par Matt7ieu Radenac, éditions du Caïman Utilisation en classe de GS En amont d'une lecture offerte S approprier le langage Activités Échanger, s exprimer

Plus en détail

ANGLAIS, LANGUE SECONDE

ANGLAIS, LANGUE SECONDE ANGLAIS, LANGUE SECONDE PRÉSECONDAIRE ANG-P005-2 ANG-P006-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MARS 1999 Quebec ANGLAIS, LANGUE SECONDE PRÉSECONDAIRE ANG-P005-2 ANG-P006-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MARS

Plus en détail

Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE

Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE Le langage à l école maternelle et son développement doivent être envisagés sous trois

Plus en détail

Collège Claude Debussy 18150 La Guerche sur l Aubois

Collège Claude Debussy 18150 La Guerche sur l Aubois Collège Claude Debussy 18150 La Guerche sur l Aubois «Réaliser un dépliant touristique des Enfers» Angélique Voisin (Lettres Modernes) Jean-Pierre Carrel (Histoire) I Caractéristiques de l'activité Disciplines

Plus en détail

ABC CI. Audit-Conseil Informatique Sécurité Langues étrangères Développement personnel Juridique-Management

ABC CI. Audit-Conseil Informatique Sécurité Langues étrangères Développement personnel Juridique-Management Audit-Conseil Informatique Sécurité Langues étrangères Développement personnel Juridique-Management Tél : 02.31.93.53.00 N agrément 25 14 01086 14 Code APE : 8559 A S.A.RL au Capital de 15245 - Créée en

Plus en détail

DIRECTIVES CONCERNANT LA PUBLICITÉ ET LES CONSTRIBUTIONS FINANCIÈRES À L ÉCOLE (adopté le 27 avril 2001)

DIRECTIVES CONCERNANT LA PUBLICITÉ ET LES CONSTRIBUTIONS FINANCIÈRES À L ÉCOLE (adopté le 27 avril 2001) DIRECTIVES CONCERNANT LA PUBLICITÉ ET LES CONSTRIBUTIONS FINANCIÈRES À L ÉCOLE (adopté le 27 avril 2001) 1.0 Objectif : Établir les directives pour les conseils d établissement lorsque vient le temps de

Plus en détail

des progressions des apprentissages à l école maternelle

des progressions des apprentissages à l école maternelle Tableaux des progressions des apprentissages à l école maternelle À l école maternelle, les écarts d âges entre les enfants, donc de développement et de maturité, ont une importance très forte ; le fait

Plus en détail

SECTION DE MATURITE PLAN D ETUDE-CADRE ALLEMAND LANGUE SECONDE

SECTION DE MATURITE PLAN D ETUDE-CADRE ALLEMAND LANGUE SECONDE 4. LYCEE JEAN-PIAGET NEUCHATEL SECTION DE MATURITE PLAN D ETUDE-CADRE ALLEMAND LANGUE SECONDE INTRODUCTION En accord avec le plan d étude cadre pour les écoles de maturité élaboré par la Conférence suisse

Plus en détail

LA PRODUCTION ORALE SEPTIÈME ANNÉE

LA PRODUCTION ORALE SEPTIÈME ANNÉE LA PRODUCTION ORALE SEPTIÈME ANNÉE INTRODUCTION LA PRODUCTION ORALE L acquisition de la langue seconde s effectue à partir de situations de communication authentiques et signifiantes. Vivre le français

Plus en détail

Domaine Déclinaison Activités : un exemple Trier des livres par titre/genre/illustration

Domaine Déclinaison Activités : un exemple Trier des livres par titre/genre/illustration Activités de BCD en maternelle, CP et CE1 Document élaboré par les enseignantes référentes des écoles homologuées de Tananarive à partir du tableau de programmation des activités BCD en ligne sur le site

Plus en détail

Séquence de prise en main d'e-sidoc en 6ème [3 séances]

Séquence de prise en main d'e-sidoc en 6ème [3 séances] Séquence de prise en main d'e-sidoc en 6ème [3 séances] Groupe technique académique Politique documentaire, Académie de Grenoble. Niveau : 6ème Séquence en 3 séances d'une heure chacune, en IRD (Initiation

Plus en détail

Droit d auteur, utilisation équitable et salle de classe

Droit d auteur, utilisation équitable et salle de classe Droit d auteur, utilisation équitable et salle de classe Ce que le personnel enseignant peut faire et ce qu il ne peut pas faire Janvier 2015 Au sujet de cette présentation Cette présentation : 1. explique

Plus en détail

PROJET : réaliser un imagier des animaux de Guyane suite à une sortie au zoo.

PROJET : réaliser un imagier des animaux de Guyane suite à une sortie au zoo. PROJET : réaliser un imagier des animaux de Guyane suite à une sortie au zoo. Présentation de la classe / du projet : c est une classe de petite section de 20 élèves. 10 filles et 10 garçons. Une classe

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Le dernier récit de voyage de Champlain

Le dernier récit de voyage de Champlain Le dernier récit de voyage de Champlain Texte de Julia Miller SOMMAIRE À partir de ce qu ils ont appris sur Champlain dans le film, le site web et ses récits de voyages, les élèves imagineront le dernier

Plus en détail

CERTIFICAT PRATIQUE DE LANGUE FRANÇAISE NIVEAU B1

CERTIFICAT PRATIQUE DE LANGUE FRANÇAISE NIVEAU B1 CERTIFICAT PRATIQUE DE LANGUE FRANÇAISE NIVEAU B1 RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Autres diplômes Domaine ministériel : Hors domaines de formation Présentation L I.E.F.E. aligne l apprentissage

Plus en détail

Administration sociale et services sociaux, par Jules Perron, Chicoutimi, Gaëtan Morin, 1986, 285 pages.

Administration sociale et services sociaux, par Jules Perron, Chicoutimi, Gaëtan Morin, 1986, 285 pages. Compte rendu Ouvrage recensé : Administration sociale et services sociaux, par Jules Perron, Chicoutimi, Gaëtan Morin, 1986, 285 pages. par Georgette Béliveau et André Lajeunesse Service social, vol. 36,

Plus en détail

Moyens d intervention en fonction des objectifs

Moyens d intervention en fonction des objectifs Commission Scolaire des Samares DVE Plan d intervention Moyens d intervention en fonction des objectifs DOMAINE LANGAGIER L élève améliorera ses habiletés en conscience phonologique. L'élève développera

Plus en détail

Renardot et le souvenir volé (I. Wlodarczyk et Thanh Portal) éditions du Caïman Proposition d exploitation en classes de GS ou CP

Renardot et le souvenir volé (I. Wlodarczyk et Thanh Portal) éditions du Caïman Proposition d exploitation en classes de GS ou CP Renardot et le souvenir volé (I. Wlodarczyk et Thanh Portal) éditions du Caïman Proposition d exploitation en classes de GS ou CP En amont d'une lecture offerte Échanger, s exprimer Inventer une histoire

Plus en détail

Contenu disciplinaire (CK)

Contenu disciplinaire (CK) Compilation des suggestions apportées par les participants aux ateliers du Rendez-vous des conseillers pédagogiques Colloque de l AQPC 2013 Application technologique Trouver les causes, la biologie derrière

Plus en détail

GRILLE D EVALUATION DES COMPETENCES EN VUE DE LA VALIDATION DU NIVEAU B1

GRILLE D EVALUATION DES COMPETENCES EN VUE DE LA VALIDATION DU NIVEAU B1 ACADEMIE DE MONTPELLIER Groupe académique d inspecteurs et formateurs en langues vivantes GRILLE D EVALUATION DES COMPETENCES EN VUE DE LA VALIDATION DU NIVEAU B1 Etre capable de comprendre les points

Plus en détail

GUIDE D ANIMATION ACCOMPAGNANT LA VIDÉOCASSETTE

GUIDE D ANIMATION ACCOMPAGNANT LA VIDÉOCASSETTE GUIDE D ANIMATION 7 ACCOMPAGNANT LA VIDÉOCASSETTE TABLE DES MATIÈRES 1 Contexte de réalisation de la vidéo... p.4 2 Présentation de la vidéo... p.5 3 Animation destinée au personnel enseignant...p.6 3.1

Plus en détail