Dr Yves-Marie Pers CCA/AHU Unité clinique d Immuno-Rhumatologie & Thérapeutique des maladies ostéo-articulaires CHRU Lapeyronie Montpellier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dr Yves-Marie Pers CCA/AHU Unité clinique d Immuno-Rhumatologie & Thérapeutique des maladies ostéo-articulaires CHRU Lapeyronie Montpellier"

Transcription

1 Dr Yves-Marie Pers CCA/AHU Unité clinique d Immuno-Rhumatologie & Thérapeutique des maladies ostéo-articulaires CHRU Lapeyronie Montpellier

2 Quel est le plus fréquent des rhumatismes inflammatoires? Quelle étiologie infectieuse sévère devezvous penser à éliminer devant des polyarthralgies inflammatoires? Quel est selon vous le traitement de première intention devant une polyarthrite?

3 présente des douleurs articulaires des mains et des pieds depuis 3 mois. Elle se sent de plus très fatiguée. Elle est réveillée la nuit et se sent raide 3h chaque matin. Elle est gênée dans son travail (dessinatrice), et ne peut plus jouer au tennis.

4 Examen clinique: Gonflements et douleurs des IPP et MCP Pas de signe extra articulaire T : 38,5 C Poids: 47 Kg (perte de 5 Kg depuis 3 mois)

5 MCP IPP

6 Quels sont les 2 diagnostics qui vous semblent les plus probables? 1. Infection 2. Syndrome de Gougerot-Sjögren 3. Polyarthrite rhumatoïde débutante 4. Lupus 5. Spondylarthrite ankylosante

7 Quels sont les 2 diagnostics qui vous semblent les plus probables? 1. Infection 2. Syndrome de Gougerot-Sjögren 3. Polyarthrite rhumatoïde débutante 4. Lupus 5. Spondylarthrite ankylosante

8 Orientations diagnostiques Devant des douleurs articulaires inflammatoires Diagnostics à évoquer Rhumatisme inflammatoire chronique Polyarthrite rhumatoïde Spondylarthropathies Arthrite indifférenciée Arthrite microcristalline Goutte Chondrocalcinose Rh à hydroxyapatite Connectivite Lupus Syndrome de Gougerot Sjogren Sclérodermie Connectivite mixte Poly/Dermato Myosite Vascularite ANCA +/- Wegener / PAN Horton / PPR Péri arthrite Épaules Hanches Diagnostics différentiels à évoquer ++++ Infections Hépatite C / infection virale Arthrite septique / Endocardite Lyme / Whipple Néoplasies Myélome/métastases Paranéoplasique

9 Orientations diagnostiques Douleurs articulaires 1. Interrogatoire: douleur inflammatoire? +++ Mode de début? Progressif/ stress/ grossesse/ ménopause traumatisme/ prise ou perte de poids Horaire inflammatoire? Raideur matinale/ réveils nocturnes Effet des Tt? AINS/ CTC Épisodes de gonflements? 2. Type d atteinte articulaire inflammatoire Localisation précise? Doigts: MCP? IPD?/ rachis/ genou Mono articulaire Oligo articulaire 3 Poly articulaire 4 + Rechercher de signes extra articulaires+++

10 Orientations diagnostiques Mono ou Oligoarticulaire Arthrite indifférenciée PR débutante SPA+++ CCA, Goutte+++ Arthrite septique Poly articulaire 4 PR en phase d état +++ Connectivites (Lupus, Gougerot) Vascularites Arthrite septique sur endocardite

11 Orientations diagnostiques Atteinte périphérique Arthrite indifférenciée PR (MCP, IPP) SPA périphérique CCA, goutte+++ Connectivites Vascularites Arthrite septique IPD Rhumatisme psoriasique Où? Atteinte axiale PR rachis cervical ++ SPA +++ Sacro iliaques SPA +++ Arthrite septique

12 Orientations diagnostiques Signes extra articulaires? Asthénie, perte poids Syndrome sec Fièvre Dyspnée, toux Douleur thoracique Hématurie Sclérodactylie Syndrome de Raynaud Signes cutanés+++ Diarrhée (glaire, sang)

13 PR ++ Connectivite: LED Wegener SSc Sjögren Myosite Autres: Paranéoplasiques infections

14 Quels examen demandez vous? 1. VS, CRP 2. Anticorps: AAN, ADN, Facteurs rhumatoïdes et anti CCP 3. Radiographies des mains et pieds de face 4. Sérologie de l hépatite C 5. Tous

15 Quels examen demandez vous? 1. VS, CRP 2. Anticorps: AAN, ADN, Facteurs rhumatoïdes et anti CCP 3. Radiographies des mains et pieds de face 4. Sérologie de l hépatite C 5. Tous

16 1) Recherche d inflammation? : NFS, VS, CRP 2) Marqueurs immunologiques: PR : FR et anti CCP Connectivites (Lupus, Gougerot): AAN et ADN Pour les AAN (Ac anti nucléaires), spécificité parfois évocatrices: - SSa: Lupus cutané, Sjogren - SSb: Sjogren - Sm: LED Vascularite : ANCA 3) Diagnostic différentiel : Hépatite C Infection (+/- HAA) EPP et IEP: myélome

17 Anti-nucléaires: ANA Si négatif => stop sauf Si positif 1/160 Anti-ADN natif + Anti-nucléaires solubles: ENA +/- Anti-synthétases... FR Anti CCP PR Connectivites: LED, GS, CM, Sclérodermies, polymyosites

18 N=149 Sensibilité Spécificité VPP VPN CCP+ 48% 96% 84% 81% FR-IgM+ 54% 91% 74% 81% CCP+ ou FR-IgM+ CCP+ et FR-IgM+ 63% 88% 72% 83% 39% 98% 91% 78% Schellenkens G. Arthritis Rheum 2000;43:155

19 Schellenkens G. Arthritis Rheum 2000;43:155

20 Le FR et les anti CCP doivent être recherchés dans une PR débutante. Leur présence ne suffit pas à affirmer le Dg en l absence de clinique évocatrice Leur absence est un facteur de bon pronostic (mais n exclut pas le Dg)

Le pied inflammatoire. Dr Yves-Marie PERS Service d Immunologie-clinique & Thérapeutique du Pr Jorgensen CHRU Lapeyronie, Montpellier Juin 2013

Le pied inflammatoire. Dr Yves-Marie PERS Service d Immunologie-clinique & Thérapeutique du Pr Jorgensen CHRU Lapeyronie, Montpellier Juin 2013 Le pied inflammatoire Dr Yves-Marie PERS Service d Immunologie-clinique & Thérapeutique du Pr Jorgensen CHRU Lapeyronie, Montpellier Juin 2013 Mme A., 33 ans présente des douleurs articulaires des mains

Plus en détail

Actualisation de la prescription en biologie rhumatologie

Actualisation de la prescription en biologie rhumatologie Actualisation de la prescription en biologie rhumatologie Pathologies inflammatoires et connectivites Pathologies dégénératives Exclusion du métabolisme phosphocalcique et des marqueurs du remodelage osseux

Plus en détail

La pseudo polyarthrite rhizomélique

La pseudo polyarthrite rhizomélique La pseudo polyarthrite rhizomélique Journée de formation médicale continue Jeudi 29 janvier 2015 Béatrice Bouvard Conflits d intérêts de l orateur en rapport avec le thème de la conférence AUCUN La PPR

Plus en détail

Maladies auto-immunes

Maladies auto-immunes Perturbation des mécanismes de sélection des lymphocytes 1 Perturbation des mécanismes d apoptose Maladies auto-immunes Anomalie de la régulation du système immunitaire Réseau des cytokines Réseau idiotypique

Plus en détail

De l Arthrite Juvénile Idiopathique au Syndrome de Chevauchement A. VENAILLE - GRENOBLE

De l Arthrite Juvénile Idiopathique au Syndrome de Chevauchement A. VENAILLE - GRENOBLE De l Arthrite Juvénile Idiopathique au Syndrome de Chevauchement A. VENAILLE - GRENOBLE Kévin, né en 1991 Pas d antécédents familiaux ni personnels Vaccins à jour Début du suivi pour maladie inflammatoire

Plus en détail

Pseudopolyarthrite rhizomélique

Pseudopolyarthrite rhizomélique Pseudopolyarthrite rhizomélique C est l histoire D une vieille dame de 76 ans, sans problème particulier, jusqu au jour où. CLINIQUE -Elle se plaint de douleurs des épaules et des hanches avec des épisodes

Plus en détail

LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES

LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES 23.03.09 Dr Jacquier Orthopédie - Rhumatologie - Traumatologie I)La Polyarthrite Rhumatoïde (PR) B)Signes fonctionnels C)Signes physiques F)Radios G)Traitement LES RHUMATISMES INFLAMMATOIRES 1)Traitement

Plus en détail

Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers

Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers Le diagnostic de Spondylarthrite Ankylosante? Pr Erick Legrand, Service de Rhumatologie, CHU Angers Les spondylarthopathies 0.2% de la population en France Arthrites Réactionnelles rares S. Ankylosante

Plus en détail

Polyarthrites du sujet âgé

Polyarthrites du sujet âgé Polyarthrites du sujet âgé Classique FR+ ACCP+ PR rhizomélique ou PPR Évolution PR avec oedèmes PR bénigne FR- FR PR pseudo septique Polyarthrites du sujet âgé Le rhumatisme psoriasique est le plus tardif

Plus en détail

LA PSEUDO-POLYARTHRITE RHIZOMELIQUE

LA PSEUDO-POLYARTHRITE RHIZOMELIQUE LA PSEUDO-POLYARTHRITE RHIZOMELIQUE I. INTRODUCTION II. DIAGNOSTIC POSITIF 1. SIGNES GENERAUX 2. SIGNES ARTICULAIRES 3. SIGNES OPHTALMOLOGIQUES SI MALADIE DE HORTON ASSOCIEE 4. SIGNES BIOLOGIQUES 5. RADIOGRAPHIES

Plus en détail

Dossier 1 22/10/2012. 1/ Quelle(s) étiologie(s) pouvez vous évoquer. Melle V., 24 ans

Dossier 1 22/10/2012. 1/ Quelle(s) étiologie(s) pouvez vous évoquer. Melle V., 24 ans Melle V., 24 ans Douleurs des articulations des mains (métacarpophalangiennes et interphalangiennes) depuis 2 mois, plutôt le matin avec un dérouillage de 45 minutes. Dossier 1 Antalgiques de pallier I

Plus en détail

Anatomie. Le bassin inflammatoire. 3 grands cadres. 4 tableaux. Spondylarthrite ankylosante. Spondylarthrite ankylosante 26/10/13

Anatomie. Le bassin inflammatoire. 3 grands cadres. 4 tableaux. Spondylarthrite ankylosante. Spondylarthrite ankylosante 26/10/13 Anatomie Enthésopathies Docteur Emmanuel Hoppé Service de Rhumatologie CHU Angers 18.10.2013 Symphyse pubienne Coxo-fémorales Bursopathies Sacroiliaques 4 tableaux 3 grands cadres Douleur lombofessière

Plus en détail

Elaboration de Recommandations. l utilisation des biothérapies dans

Elaboration de Recommandations. l utilisation des biothérapies dans Elaboration de Recommandations pour la Pratique Clinique pour l utilisation des biothérapies dans les spondylarthropathies T. Pham, F. Guillemin, P. Claudepierre, M. Luc, C. Miceli, M. de Bandt, M. Breban,

Plus en détail

Les formes cliniques. Maxime Breban

Les formes cliniques. Maxime Breban Reconnaître la Spondylarthrite en 2011 Les formes cliniques Maxime Breban maxime.breban@apr.aphp.fr Qu'est-ce que les rhumatismes inflammatoires? Inflammation chronique des articulations Maladies complexes

Plus en détail

SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES. Spondylarthrites. Décembre 2008

SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES. Spondylarthrites. Décembre 2008 SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Spondylarthrites Décembre 2008 OBJECTIFS - Mieux identifier les patients atteints de spondylarthrite afin de raccourcir le délai entre l apparition des symptômes

Plus en détail

Anticorps anti-nucléaires et anticorps anti-centromères

Anticorps anti-nucléaires et anticorps anti-centromères MÉMENTO DEFINITION DU BIOLOGISTE Anticorps anti-nucléaires et anticorps anti-centromères Les anticorps anti-nucléaires (AAN) sont des auto-anticorps réagissant avec divers constituants du noyau cellulaire

Plus en détail

Arthropathies microcristallines I. INTODUCTION

Arthropathies microcristallines I. INTODUCTION Arthropathies microcristallines I. INTODUCTION dépôts intra-articulaires ou péri-articulaires de microcristaux cristaux d urate de sodium => goutte cristaux calciques => chondrocalcinose phosphates de

Plus en détail

Cas clinique Hopital Mahosot Service de pédiatrie générale. Malaychanh, Hué, Todisoa

Cas clinique Hopital Mahosot Service de pédiatrie générale. Malaychanh, Hué, Todisoa Cas clinique Hopital Mahosot Service de pédiatrie générale Malaychanh, Hué, Todisoa 1 Données générales Un garçon, 14 ans, collégien Habitant à Salakham, district Hadsayphong, capitale Vientiane Date entrée:10/

Plus en détail

Il n y a pas d âge pour souffrir d arthrite!

Il n y a pas d âge pour souffrir d arthrite! Il n y a pas d âge pour souffrir d arthrite! Dr. Sarah Campillo Rhumatologue pédiatrique, Hôpital de Montréal pour enfants Juvenile rheumatoid arthritis: growth retardation Savez-vous que L arthrite touche

Plus en détail

POLYARTHRALGIES Orientations et Bilans. Pr. Martin Soubrier Service de Rhumatologie CHU Gabriel MOMPIED

POLYARTHRALGIES Orientations et Bilans. Pr. Martin Soubrier Service de Rhumatologie CHU Gabriel MOMPIED POLYARTHRALGIES Orientations et Bilans Pr. Martin Soubrier Service de Rhumatologie CHU Gabriel MOMPIED Des étiologies multiples Polysynovite distale symétrique fixe nue : polyarthrite rhumatoïde Oligoarthrite

Plus en détail

Collection 24 heures / Pôle : Appareil locomoteur

Collection 24 heures / Pôle : Appareil locomoteur Dossier N 9 Mme L, âgée de 58 ans, consulte en raison de douleurs inflammatoires touchant principalement les mains, les poignets et les chevilles, évoluant depuis 8 mois et résistant aux traitements antalgiques

Plus en détail

Item 307 : Douleur et épanchement articulaire. Arthrite d'évolution récente

Item 307 : Douleur et épanchement articulaire. Arthrite d'évolution récente Item 307 : Douleur et épanchement articulaire. Arthrite d'évolution récente COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE

Plus en détail

Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste. Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil

Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste. Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil Spondylarthropathies : diagnostic, place des anti-tnf et surveillance par le généraliste Pr P. Claudepierre CHU Henri Mondor - Créteil Le Diagnostic Objectif de la démarche diagnostique Diagnostic de SPONDYLARTHROPATHIE

Plus en détail

I. Polyarthrite rhumatoïde

I. Polyarthrite rhumatoïde I. Polyarthrite rhumatoïde Définition : - maladie systémique courante - maladie inflammatoire chronique - polyarthrite bilatérale Épidémiologie : - 1 % de la population - ratio femme/homme de 3 / 1 Etiologie

Plus en détail

Chapitre 22 Item 196 UE 7 Douleur et épanchement articulaire. Arthrite d évolution récente

Chapitre 22 Item 196 UE 7 Douleur et épanchement articulaire. Arthrite d évolution récente Chapitre 22 Item 196 UE 7 Douleur et épanchement articulaire. Arthrite d évolution récente I. Diagnostiquer un épanchement articulaire II. Démarche diagnostique devant un épanchement articulaire III. Méthodes

Plus en détail

Douleur et épanchement articulaire. Arthrite d évolution récente

Douleur et épanchement articulaire. Arthrite d évolution récente 43 Item 307 Douleur et épanchement articulaire. Arthrite d évolution récente Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Devant une douleur ou un épanchement articulaire, argumenter les principales hypothèses

Plus en détail

Douleurs des mains. Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements. C.Zenklusen septembre 2013

Douleurs des mains. Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements. C.Zenklusen septembre 2013 Douleurs des mains Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements C.Zenklusen septembre 2013 Causes de douleurs aux mains Articulations (origine articulaire) Nerfs (origine nerveuse)

Plus en détail

ARTHRITES DU SUJET AGE

ARTHRITES DU SUJET AGE ARTHRITES DU SUJET AGE D. Wendling Rhumatologie, CHU Université de Franche-Comté Besançon Rhumatismes Inflammatoires du sujet âgé Diminution : - mobilité - autonomie - qualité de vie Diagnostic parfois

Plus en détail

AUGMENTATION DE LA VITESSE DE SEDIMENTATION

AUGMENTATION DE LA VITESSE DE SEDIMENTATION AUGMENTATION DE LA VITESSE DE SEDIMENTATION UNE CONDUITE DIAGNOSTIQUE SIMPLE fibrinogène ou CRP protéinogramme 2 causes à retenir syndrome inflammatoire dysglobulinémie monoclonale Conduite à tenir devant

Plus en détail

L appareil locomoteur

L appareil locomoteur L appareil locomoteur Plan Introduction Anatomie physiologie Orthopédie - Traumatologie Rhumatologie Pathologies infectieuses Pathologies tumorales Pathologies neuro- dégénératives Répercussions de ces

Plus en détail

LA SPONDYLARTHRITE ANKYLOSANTE Rhumatisme inflammatoire chronique du bassin et de la colonne vertébrale ème rhumatisme inflammatoire chronique après la Polyarthrite Rhumatoïde et le Rhumatisme Psoriasique

Plus en détail

Diagnostic différentiel des infections ostéoarticulaires

Diagnostic différentiel des infections ostéoarticulaires Diagnostic différentiel des infections ostéoarticulaires Emmanuelle Vignot Hôpital Edouard Herriot, Lyon Unité Inserm UMR1033 Lyon emmanuelle.vignot@chu-lyon.fr Arthrite septique (1) 1/ Monoarthrite :

Plus en détail

DOULEURS ARTICULAIRES

DOULEURS ARTICULAIRES DOULEURS ARTICULAIRES DEFINITIONS ARTHRALGIES ARTHRITES (Atteinte de la synoviale): INFECTIEUX, INFLAMMATOIRE, METABOLIQUE ARTHROSE (atteinte du cartilage) MODALITES DE L'EXAMEN CLINIQUE - Siège - Horaire

Plus en détail

LES AUTO-ANTICORPS. Dr Modeste KOUMOUVI (Rhumatologie) Dr Catherine PAULIN (Labo Biologie) CHG Gayraud Carcassonne

LES AUTO-ANTICORPS. Dr Modeste KOUMOUVI (Rhumatologie) Dr Catherine PAULIN (Labo Biologie) CHG Gayraud Carcassonne LES AUTO-ANTICORPS Dr Modeste KOUMOUVI (Rhumatologie) Dr Catherine PAULIN (Labo Biologie) CHG Gayraud Carcassonne Maladie auto-immune : définition Auto-agressivité du système immunitaire vis à vis de ses

Plus en détail

Diagnostic et mesure de l activité du rhumatisme psoriasique. Pr P. CLAUDEPIERRE CHU Henri Mondor - Créteil

Diagnostic et mesure de l activité du rhumatisme psoriasique. Pr P. CLAUDEPIERRE CHU Henri Mondor - Créteil Diagnostic et mesure de l activité du rhumatisme psoriasique Pr P. CLAUDEPIERRE CHU Henri Mondor - Créteil Diagnostic Spondylarthropathies SA Juvénile Spondylarthrite Ankylosante Spondylarthrite Indifférenciée

Plus en détail

SCINTIGRAPHIE OSSEUSE ET RHUMATOLOGIE. Docteur Antoine MONET Jeudi 8 octobre 2009

SCINTIGRAPHIE OSSEUSE ET RHUMATOLOGIE. Docteur Antoine MONET Jeudi 8 octobre 2009 SCINTIGRAPHIE OSSEUSE ET RHUMATOLOGIE Docteur Antoine MONET Jeudi 8 octobre 2009 Maladie de PAGET Fractures ostéoporotiques Rhumatismes inflammatoires Spondylodiscite Fibromyalgies MALADIE DE PAGET Augmentation

Plus en détail

Électrophorèse des protéines plasmatiques Un examen précieux!

Électrophorèse des protéines plasmatiques Un examen précieux! Électrophorèse des protéines plasmatiques Un examen précieux! Mathieu Royer CCA Service de rhumatologie Rappel Albumine : 60% des protéines circulantes α1 : orosomucoïde, α1anti trypsine α 2 : haptoglobine,

Plus en détail

Le dilemme d'une réponse immunitaire efficace

Le dilemme d'une réponse immunitaire efficace Le dilemme d'une réponse immunitaire efficace Pathogène Réponse spécifique - Adaptée - Mémoire Complément Macrophages NK Lymphocytes B Lymphocytes T 1) Distinguer "le soi" du "non soi" 2) Réarrangements

Plus en détail

TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS (RHUMATISMES INFLAMMATOIRES) Christian ROUX Université René Descartes Hôpital Cochin PARIS

TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS (RHUMATISMES INFLAMMATOIRES) Christian ROUX Université René Descartes Hôpital Cochin PARIS TRAITEMENTS IMMUNOMODULATEURS (RHUMATISMES INFLAMMATOIRES) Christian ROUX Université René Descartes Hôpital Cochin PARIS POLYARTHRITE RHUMATOIDE Traitements classiques Antimalariques Sels d or D-Penicillamine

Plus en détail

ARTHROSE, ARTHRITE. Dans l arthrose la primum movens est le cartilage et dans l arthrite c est la synoviale.

ARTHROSE, ARTHRITE. Dans l arthrose la primum movens est le cartilage et dans l arthrite c est la synoviale. Fixe : TOR ARTHROSE, ARTHRITE I/- Généralités : Rhumatisme : maladie articulaire d étiologie multiple = - Dégénérative - Inflammatoire - Infectieuse - Métabolique Parfois limitée aux structures tendineuses

Plus en détail

Item 121 : Polyarthrite rhumatoïde (Évaluations)

Item 121 : Polyarthrite rhumatoïde (Évaluations) Item 121 : Polyarthrite rhumatoïde (Évaluations) Date de création du document 2008-2009 CAS CLINIQUE : CAS CLINIQUE N 8 Scénario : Vous voyez en consultation pour la première fois Madame H., âgée de cinquante

Plus en détail

Quelle stratégie diagnostique adopter face à des anticorps anti-nucléaires positifs en 2012? L.Bouillet C.Dumestre-Pérard

Quelle stratégie diagnostique adopter face à des anticorps anti-nucléaires positifs en 2012? L.Bouillet C.Dumestre-Pérard Quelle stratégie diagnostique adopter face à des anticorps anti-nucléaires positifs en 2012? L.Bouillet C.Dumestre-Pérard Plan Qu est ce qu un anticorps anti-nucléaires (ACAN)? Comment rechercher les ACAN?

Plus en détail

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Conduite à tenir devant une épaule douloureuse (306a) Professeur Philippe GAUDIN, Docteur Laurence PITTET-BARBIER Juillet 2003 (Mise à jour juillet 2005) Pré-Requis : Anatomie fonctionnelle de l épaule

Plus en détail

Arthrite chronique juvénile associée à une maladie cœliaque

Arthrite chronique juvénile associée à une maladie cœliaque Arthrite chronique juvénile associée à une maladie cœliaque I. Lustenberger 1 *, P. Wiesel 2, A. K. So 1, J. C. Gerster 1. 1 Service de Rhumatologie et Réhabilitation, Hospices CHUV, Lausanne, Suisse 2

Plus en détail

Peut-on faire des tests thérapeutiques par anti TNF dans la SA? A Saraux Service de rhumatologie CHU de la Cavale Blanche Brest

Peut-on faire des tests thérapeutiques par anti TNF dans la SA? A Saraux Service de rhumatologie CHU de la Cavale Blanche Brest Peut-on faire des tests thérapeutiques par anti TNF dans la SA? A Saraux Service de rhumatologie CHU de la Cavale Blanche Brest Plan Se pose-t-on souvent la question du test? Le test est-il pertinent?

Plus en détail

Lombalgie inflammatoire. François Couture Rhumatologue Hôpital Maisonneuve Rosemont Avril 2010

Lombalgie inflammatoire. François Couture Rhumatologue Hôpital Maisonneuve Rosemont Avril 2010 Lombalgie inflammatoire François Couture Rhumatologue Hôpital Maisonneuve Rosemont Avril 2010 Pronostic d une lombalgie aigue 1mois: 66 à 75% encore symptomatiques quelques limitations fonctionnelles 82

Plus en détail

Douleurs des mains et des poignets chez une femme de 47 ans

Douleurs des mains et des poignets chez une femme de 47 ans Enoncé Douleurs des mains et des poignets chez une femme de 47 ans Madame A., 47 ans, vous consulte en raison de douleurs intéressant les mains et les poignets, évoluant depuis un peu moins de 2 mois,

Plus en détail

Les Spondylarthrites

Les Spondylarthrites Les Spondylarthrites Le concept de spondylarthrite Ensemble de rhumatisme inflammatoires chroniques qui partagent certaines de leurs manifestations cliniques ainsi qu un terrain génétique commun. Le concept

Plus en détail

POLYARTHRITE RHUMATOÏDE (PR): CE QU IL FAUT SAVOIR EN MÉDECINE GÉNÉRALE

POLYARTHRITE RHUMATOÏDE (PR): CE QU IL FAUT SAVOIR EN MÉDECINE GÉNÉRALE POLYARTHRITE RHUMATOÏDE (PR): CE QU IL FAUT SAVOIR EN MÉDECINE GÉNÉRALE H. DINTINGER Cabinet de rhumatologie Paixhans/ Attaché service de médecine interne et rhumatologie hôpital Legouest METZ Un message

Plus en détail

Quelques nouveautés et bonnes pratiques en Biologie Médicale

Quelques nouveautés et bonnes pratiques en Biologie Médicale Quelques nouveautés et bonnes pratiques en Biologie Médicale Dr Eric Sevin, Biologiste Médical Groupe Biolyss 1 CDT et imprégnation alcoolique 2 Transferrine Transferrine, glycoprotéine présente dans le

Plus en détail

ANNEXES A LA GRILLE DE RECUEIL DE DONNEES : PLACE DU MEDEDIN TRAITANT DANS LE DEPISTAGE ET LE SUIVI D UNE POLYARTHRITE

ANNEXES A LA GRILLE DE RECUEIL DE DONNEES : PLACE DU MEDEDIN TRAITANT DANS LE DEPISTAGE ET LE SUIVI D UNE POLYARTHRITE ANNEXES A LA GRILLE DE RECUEIL DE DONNEES : PLACE DU MEDEDIN TRAITANT DANS LE DEPISTAGE ET LE SUIVI D UNE POLYARTHRITE MANIFESTATIONS RHUMATOLOGIQUES EVOCATRICES D UN RHUMATISME INFLAMMATOIRE DEBUTANT

Plus en détail

CAT devant une boiterie de hanche

CAT devant une boiterie de hanche DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de mars 2011 - PARIS CAT devant une boiterie de hanche Zaga PEJIN Boiterie Signe clinique Asymétrie du pas Causes plus habituelles : Douleur Raideur articulaire membre

Plus en détail

Rhumatismes inflammatoires. Dr Jacquier IFSI Croix Rouge 23 mars 2009

Rhumatismes inflammatoires. Dr Jacquier IFSI Croix Rouge 23 mars 2009 Rhumatismes inflammatoires Dr Jacquier IFSI Croix Rouge 23 mars 2009 Polyarthrite Rhumatoïde PR La plus fréquente des polyarthrites chroniques 1% de la pop. Femmes ++. 50 ans Signes fonctionnels Douleur

Plus en détail

PTT et maladies auto-immunes

PTT et maladies auto-immunes PTT et maladies auto-immunes Réunion CNR MAT 18/10/2013 CNR MAT, Hôpital Saint Antoine Mélanie Roriz¹, Mickael Landais², Jonathan Desprez³ ¹ Service de Néphrologie, CHU de Tours, ² Service de Médecine

Plus en détail

SPONDYLARTHROPATHIES SERONEGATIVES

SPONDYLARTHROPATHIES SERONEGATIVES SPONDYLARTHROPATHIES SERONEGATIVES Introduction Regroupement de certaines maladies justifié par : - des ATCD familiaux communs - une association à l Ag HLAB27 - des similitudes cliniques et évolutives

Plus en détail

Item 116 : Maladies autoimmunes

Item 116 : Maladies autoimmunes Item 116 : Maladies autoimmunes (Évaluations) Date de création du document 2008-2009 CAS CLINIQUE : CAS CLINIQUE N 10 Scénario : Monsieur J., âgé de quarante-neuf ans, se présente aux urgences pour une

Plus en détail

7/ Rhumatismes et dégénérescence des articulations

7/ Rhumatismes et dégénérescence des articulations SEMESTRE 4 UE 2.7.S4 Défaillances organiques et processus dégénératifs 7/ Rhumatismes et dégénérescence des articulations Etude de l'appareil locomoteur (articulations, os, muscles, tendons) Douleur en

Plus en détail

Quoi de neuf dans les rhumatismes inflammatoires

Quoi de neuf dans les rhumatismes inflammatoires Quoi de neuf dans les rhumatismes inflammatoires Dr André BASCH Rhumatologie Infirmerie Protestante Caluire Hôpital Henry GABRIELLE- St Genis Laval Discussion autour de cas cliniques Cas 1 Femme de 32

Plus en détail

Le Syndrome de Gougerot Sjögren du sujet âgé

Le Syndrome de Gougerot Sjögren du sujet âgé Capacité de gérontologie clinique Vendredi 6 mai 2011 Le Syndrome de Gougerot Sjögren du sujet âgé Dr H Gil Praticien Hospitalier Centre de Compétences des maladies systémiques et auto-immunes rares de

Plus en détail

Titre Epidémiologie clinique Polyarthrite rhumatoïde Spondylarthropathie Maladies systémiques Pathologies microcristallines Pathologies infectieuses

Titre Epidémiologie clinique Polyarthrite rhumatoïde Spondylarthropathie Maladies systémiques Pathologies microcristallines Pathologies infectieuses UV Titre Pages 1 Epidémiologie clinique... 2 Polyarthrite rhumatoïde... 3 Spondylarthropathie... 4 Maladies systémiques... 5 Pathologies microcristallines... 6 Pathologies infectieuses... 7 Ostéoporose...

Plus en détail

Boiterie chez l enfant

Boiterie chez l enfant DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Septembre 2010 - PARIS Boiterie chez l enfant F FITOUSSI BOITERIE BOITERIE : Modification récente r de la démarche d liée à un phénom nomène ne douloureux IMPOTENCE:

Plus en détail

Table des matières ITEM 53 RÉÉDUCATION ET RÉADAPTATION... 1 ITEM 56 OSTÉOPOROSE Diagnostic... 3 Traitement... 6 Suivi... 6

Table des matières ITEM 53 RÉÉDUCATION ET RÉADAPTATION... 1 ITEM 56 OSTÉOPOROSE Diagnostic... 3 Traitement... 6 Suivi... 6 TABLE DES MATIÈRES VII Table des matières Note de l auteur... V Liste des abréviations... XIII Liste des items du programme de DCEM2-DCEM4... XVII ITEM 53 RÉÉDUCATION ET RÉADAPTATION... 1 Kinésithérapie...

Plus en détail

Les infiltrations. Collège lyonnais des Généralistes Enseignants et Maîtres de Stage.

Les infiltrations. Collège lyonnais des Généralistes Enseignants et Maîtres de Stage. Les infiltrations Collège lyonnais des Généralistes Enseignants et Maîtres de Stage. Objectifs de l atelier Connaître les principales indications et contreindications des infiltrations. Connaître les principaux

Plus en détail

Maladies auto-immunes (MAI) définition

Maladies auto-immunes (MAI) définition Maladies auto-immunes (MAI) définition C'est la rupture des mécanismes de tolérance du système immunitaire visà-vis de constituants de l'organisme (auto-antigènes) Plusieurs caractéristiques communes aux

Plus en détail

La polyarthrite rhumatoïde est-elle une maladie courante parmi la patientèle d'un rhumatologue?

La polyarthrite rhumatoïde est-elle une maladie courante parmi la patientèle d'un rhumatologue? Association Française des Polyarthritiques & des Rhumatismes Inflammatoires Chroniques 9, rue de Nemours - 75011 Paris E-mail : afp@nerim.net - www.polyarthrite.org Tél. : 01 400 30 200 - Fax : 01 400

Plus en détail

DIAGNOSTIC D'UNE HANCHE DOULOUREUSE

DIAGNOSTIC D'UNE HANCHE DOULOUREUSE Il est en règle facile parce qu il s agit le plus souvent d une coxarthrose que l on reconnaît sur la radio simple. Il faut néanmoins savoir qu une douleur de hanche ne correspond pas toujours à une atteinte

Plus en détail

Polyarthrite rhumatoïde : la place des autoanticorps

Polyarthrite rhumatoïde : la place des autoanticorps : la place des autoanticorps EASI Core Group Italie Danemark Angleterre lgg Fc Fab lgg France Israël Allemagne Hollande lgg Espagne EASI (European Autoimmunity Standardization Initiative) Ce groupe de

Plus en détail

Douleurs de l arthrite aigue et chronique

Douleurs de l arthrite aigue et chronique Douleurs de l arthrite aigue et chronique Dr Hamdi W Service Rhumatologie Institut Kassab Ksar Said CEC étude de la douleur FMT le 07/03/2014 Introduction " La douleur n'est ni plus ni moins qu'un système

Plus en détail

Maladies systémiques et autoimmunes

Maladies systémiques et autoimmunes Maladies systémiques et autoimmunes Olivier Fain Médecine interne Hôpital Saint Antoine Université Paris 6 75012 Paris olivier.fain@aphp.fr 01 71 97 05 84 Maladies systémiques Atteinte de plusieurs systèmes

Plus en détail

48 e CONGRES DE L A.M.U.B.

48 e CONGRES DE L A.M.U.B. 48 e CONGRES DE L A.M.U.B. Place des nouveaux critères de classification des spondyloarthrites en pratique clinique Dr. L.Tant Rhumatologue Service de Rhumatologie et Médecine Physique ULB- Hôpital Erasme

Plus en détail

Prévalence des principales maladies autoimmunes (pour habitants)

Prévalence des principales maladies autoimmunes (pour habitants) Editorial Newsletter #4 FEVRIER 2017 Rédaction : Dr G. JACOB/Dr V. WEBER Près d une centaine d auto-anticorps sont connus à ce jour en auto-immunité. La plus-value diagnostique des maladies auto-immunes

Plus en détail

FIBROMYALGIE. ou ou REALITE REALITE. MYTHE MYTHE Dr Ph. Bouju CETD CH R.Ballanger. Dr Ph. Bouju CETD CH R.Ballanger. 20 mai 2006.

FIBROMYALGIE. ou ou REALITE REALITE. MYTHE MYTHE Dr Ph. Bouju CETD CH R.Ballanger. Dr Ph. Bouju CETD CH R.Ballanger. 20 mai 2006. FIBROMYALGIE ou ou MYTHE MYTHE Dr Ph. Bouju CETD CH R.Ballanger Dr Ph. Bouju CETD CH R.Ballanger 20 mai 2006 20 mai 2006 Séminaire de Médecine Générale Séminaire de Médecine Générale REALITE REALITE Un

Plus en détail

Un syndrome de Gougerot -Sjögren. Éric Toussirot, Georges Herbein, Philippe Saas. Rhumatologie CIC Biothérapies 506 Virologie, CHU Besançon

Un syndrome de Gougerot -Sjögren. Éric Toussirot, Georges Herbein, Philippe Saas. Rhumatologie CIC Biothérapies 506 Virologie, CHU Besançon Un syndrome de Gougerot -Sjögren Éric Toussirot, Georges Herbein, Philippe Saas. Rhumatologie CIC Biothérapies 506 Virologie, CHU Besançon EA 4266 Agents Pathogènes et Inflammation, IFR133 Université de

Plus en détail

Les douleurs articulaires dans la pratique

Les douleurs articulaires dans la pratique ARTICLE DE REVUE 618 Orientations pour réaliser un bilan judicieux Les douleurs articulaires dans la pratique Diego Kyburz Rheumatologie, Universitätsspital Basel Les douleurs articulaires font partie

Plus en détail

ANTICORPS ANTI PROTEINES CITRULLINES

ANTICORPS ANTI PROTEINES CITRULLINES ANTICORPS ANTI PROTEINES CITRULLINES Intérêt pour le diagnostic et le pronostic de la polyarthrite rhumatoïde Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre LA POLYARTHRITE RHUMATOIDE

Plus en détail

Les auto-anticorps pour les nuls. Eléa Blanchouin CCA médecine interne CHU NICE

Les auto-anticorps pour les nuls. Eléa Blanchouin CCA médecine interne CHU NICE Les auto-anticorps pour les nuls Eléa Blanchouin CCA médecine interne CHU NICE Les auto-anticorps Argument diagnostic MAI Marqueurs diagnostiques Marqueurs activité maladie Marqueurs pronostics Agents

Plus en détail

Maladies auto- immunes

Maladies auto- immunes Maladies auto- immunes Meeting ARL 30 septembre 2011 PD Dr Jean Dudler Service de Rhumatologie HFR Fribourg Hôpital Cantonal 1708 Fribourg Maladie auto- immune u Les maladies auto- immunes sont dues à

Plus en détail

Les erreurs classiques dans le diagnostic et la gestion d une pseudo polyarthrite rhizomélique

Les erreurs classiques dans le diagnostic et la gestion d une pseudo polyarthrite rhizomélique Les erreurs classiques dans le diagnostic et la gestion d une pseudo polyarthrite rhizomélique Journée de formation médicale continue Jeudi 10 septembre 2015 Béatrice Bouvard Conflits d intérêts de l orateur

Plus en détail

Principaux signes & symptômes. Douleur Epanchement articulaire Déformation Limitation de la mobilité Amyotrophie

Principaux signes & symptômes. Douleur Epanchement articulaire Déformation Limitation de la mobilité Amyotrophie Arthropathies Principaux signes & symptômes Douleur Epanchement articulaire Déformation Limitation de la mobilité Amyotrophie Douleur articulaire Exclure origine non articulaire : absence de signe articulaire

Plus en détail

Epidémiologie et diagnostic des arthroses Dr. YOUNES Mohamed

Epidémiologie et diagnostic des arthroses Dr. YOUNES Mohamed Epidémiologie et diagnostic des arthroses Dr. YOUNES Mohamed Service de Rhumatologie EPS Tahar Sfar de Mahdia JSBM 2013 Introduction Maladie dégénérative de l articulation due à une dégradation progressive

Plus en détail

rhumatoïde DES de Biologie médicale Cours d immunologie 2012-2013 Vincent Elsermans

rhumatoïde DES de Biologie médicale Cours d immunologie 2012-2013 Vincent Elsermans Polyarthrite rhumatoïde DES de Biologie médicale Cours d immunologie 2012-2013 Vincent Elsermans Plan Notions cliniques Démarche diagnostique Les facteurs rhumatoïdes : techniques, performances Les anticorps

Plus en détail

Anticorps anti F-actine d isotype IgG dans l hépatite auto-immune type 1 : Fréquence et intérêt diagnostique

Anticorps anti F-actine d isotype IgG dans l hépatite auto-immune type 1 : Fréquence et intérêt diagnostique XXVIe journées nationales d'hépato Gastroentérologie Anticorps anti F-actine d isotype IgG dans l hépatite auto-immune type 1 : Fréquence et intérêt diagnostique Benrokia K 1, Djidjik R 1, Tahiat A 1,

Plus en détail

Rhumatismes inflammatoires. L arthrite. Les articulations en souffrance

Rhumatismes inflammatoires. L arthrite. Les articulations en souffrance Rhumatismes inflammatoires L arthrite Les articulations en souffrance Que sont les rhumatismes inflammatoires? Les rhumatismes inflammatoires englobent une centaine d affections rhumatismales s accompagnant

Plus en détail

Aspects microbiologiques de la borréliose de Lyme B. Jaulhac

Aspects microbiologiques de la borréliose de Lyme B. Jaulhac Aspects microbiologiques de la borréliose de Lyme B. Jaulhac Laboratoire associé au Centre National de Référence des Borrelia Laboratoire de Bactériologie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Diagnostic

Plus en détail

CELEBREX 100 MG ET 200 MG, COMPRIME RAPPORT PUBLIC D EVALUATION

CELEBREX 100 MG ET 200 MG, COMPRIME RAPPORT PUBLIC D EVALUATION CELEBREX 100 MG ET 200 MG, COMPRIME RAPPORT PUBLIC D EVALUATION INTRODUCTION Une extension d indication a été octroyée au laboratoire PFIZER le 02 février 2007 pour sa spécialité Celebrex 100 mg et 200

Plus en détail

Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent

Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent Les douleurs du rachis chez l enfant et l adolescent Pierre MARY Service de chirurgie orthopédique et réparatrice de l enfant Pr G. Filipe Hôpital d enfants A. Trousseau 100 enfants lombalgiques 1/3 =

Plus en détail

Mr X., 75 ans... arthrite du genou gauche

Mr X., 75 ans... arthrite du genou gauche UN GROS GENOU Mr X., 75 ans... arthrite du genou gauche ATCD: adénome prostatique, prothèse de hanche droite, HTA, diabète II, goutte, hypercholesterolémie Traitement: AMAREL, COZAAR, ZYLORIC 100, ZOCOR,

Plus en détail

ARTHRITE GENERALITES. 1. Définitions. SIGNES FONCTIONNELS. 1. Interrogatoire. «Devant une douleur articulaire il faut toujours» : 2. Illustrations.

ARTHRITE GENERALITES. 1. Définitions. SIGNES FONCTIONNELS. 1. Interrogatoire. «Devant une douleur articulaire il faut toujours» : 2. Illustrations. ARTHRITE 1. Définitions. GENERALITES Arthralgie = douleur articulaire c est un symptôme. Arthrite = atteinte inflammatoire d une articulation. - Membrane synoviale autour de l articulation = siège d un

Plus en détail

Séminaire ECN 2009-2010 THERAPEUTIQUE Mercredi 3 Mars de 8h à 12h Réponses du cas clinique N 1

Séminaire ECN 2009-2010 THERAPEUTIQUE Mercredi 3 Mars de 8h à 12h Réponses du cas clinique N 1 Séminaire ECN 009-00 THERAPEUTIQUE Mercredi Mars de 8h à h Réponses du cas clinique N Cas Clinique n : correction [00 points]. Question : Calculez l indice de QUETELET ou indice de masse corporelle. Interprétez-le

Plus en détail

Pathologies cutanées liées au froid. Dr Claire Lecomte Médecine Interne et Maladies Infectieuses CH Chambéry

Pathologies cutanées liées au froid. Dr Claire Lecomte Médecine Interne et Maladies Infectieuses CH Chambéry Pathologies cutanées liées au froid Dr Claire Lecomte Médecine Interne et Maladies Infectieuses CH Chambéry Chamonix 5 septembre 2009 Multiples pathologies de gravité et d étiologie variables Pathologies

Plus en détail

Les IOA «médicales» Spondylodiscite, tuberculose, brucellose

Les IOA «médicales» Spondylodiscite, tuberculose, brucellose Les IOA «médicales» Spondylodiscite, tuberculose, brucellose Pr. Tristan Ferry tristan.ferry@univ-lyon1.fr Service de Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital de la Croix-Rousse, Hospices Civils de

Plus en détail

Dr Michael WILLERY Pôle Gériatrie CH ROUBAIX

Dr Michael WILLERY Pôle Gériatrie CH ROUBAIX Dr Michael WILLERY Pôle Gériatrie CH ROUBAIX 1. DEFINITIONS-CLASSIFICATIONS 2. RAPPELS ANATOMIQUES 3. L ARTHROSE 4. L ARTHRITE 5. L OSTEOPOROSE 6. CONCLUSION DEFINITIONS -CLASSIFICATION Articulation =

Plus en détail

Cas pratiques en Rhumatologie. Dr Gabriela Buffet

Cas pratiques en Rhumatologie. Dr Gabriela Buffet Dr Gabriela Buffet Cas pratiques - cas N 1 Recueil des informations : : Femme de 50 ans Couverture de prêt : 150 000 / 15 ans Garanties souscrites : DC/PTIA et ITT/IPT (Fr. 90 jrs) Questionnaire Médical

Plus en détail

Que représentent les Spondyloarthrites Axiales Non Radiographiques? Pascal Claudepierre CHU Mondor - Créteil

Que représentent les Spondyloarthrites Axiales Non Radiographiques? Pascal Claudepierre CHU Mondor - Créteil Que représentent les Spondyloarthrites Axiales Non Radiographiques? Pascal Claudepierre CHU Mondor - Créteil Liens d intérêt Intérêts financiers : aucun Liens durables ou permanents : aucun Interventions

Plus en détail

Les biothérapies en médecine interne. Pr L.BOUILLET CLINIQUE UNIVERSITAIRE DE MÉDECINE INTERNE

Les biothérapies en médecine interne. Pr L.BOUILLET CLINIQUE UNIVERSITAIRE DE MÉDECINE INTERNE Les biothérapies en médecine interne Pr L.BOUILLET CLINIQUE UNIVERSITAIRE DE MÉDECINE INTERNE Les maladies systémiques Connectivites Lupus Syndrome de Gougerot-Sjogren Dermato-polymyosite Sclérodermie

Plus en détail

NOVEMBRE 2006. Association des médecins rhumatologues du Québec INTRODUCTION

NOVEMBRE 2006. Association des médecins rhumatologues du Québec INTRODUCTION NOVEMBRE 2006 Association des médecins rhumatologues du Québec INTRODUCTION AUTEURS : Dr Mark Hazeltine, M.D., FRCPC Centre de rhumatologie de Laval Dr Jean-Luc Tremblay, MD, FRCPC Centre hospitalier régional

Plus en détail

Rhumatismes inflammatoires, composition corporelle et adipokines

Rhumatismes inflammatoires, composition corporelle et adipokines Rhumatismes inflammatoires, composition corporelle et adipokines Éric Toussirot, Nhu Uyen Nguyen, Gilles Dumoulin, Daniel Wendling Rhumatologie Explorations Fonctionnelles Rénales & Métaboliques Composition

Plus en détail

Pseudopolyarthrite Rhizomélique (P.P.R.) (119b) PrOFESSEUR Christian MASSOT Juillet 2002

Pseudopolyarthrite Rhizomélique (P.P.R.) (119b) PrOFESSEUR Christian MASSOT Juillet 2002 Pseudopolyarthrite Rhizomélique (P.P.R.) (119b) PrOFESSEUR Christian MASSOT Juillet 2002 Pré-Requis : Enseignement de séméiologie Index : Pseudopolyarthrite rhizomélique (PPR), Polymialgia rheumatica,

Plus en détail

Semiologie Osseuse. Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis

Semiologie Osseuse. Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis Semiologie Osseuse Elisabeth Dion Louis Mourier Faculté Bichat Lariboisière St Louis Radio standards Os Articulations Rachis Densitométrie Scintigraphie Échographie Scanner - Pet Scann IRM Opacification

Plus en détail

Table des matières. Tableau de correspondance entre programmes...v Avant-propos... XI Liste des abréviations de l'ouvrage... XIX.

Table des matières. Tableau de correspondance entre programmes...v Avant-propos... XI Liste des abréviations de l'ouvrage... XIX. Table des matières Tableau de correspondance entre programmes...v Avant-propos... XI Liste des abréviations de l'ouvrage.... XIX Rhumatologie Rakiba Belkhir, Hubert Marotte, Adeline Ruyssen-Witrand, Nathalie

Plus en détail