Hotel Montana, 16 octobre 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Hotel Montana, 16 octobre 2014"

Transcription

1 Commémoration de la Journée internationale des Coopératives d Epargne et de Crédit Thème : Coopératives d Epargne et de Crédit et le développement local durable Hotel Montana, 16 octobre 2014

2 KNFP-FRICS Les besoins financiers et non financiers de base des acteurs locaux : Le Crédit Mango à Gros Morne

3 Une brève présentation du KNFP et du FRICS Une experience concrète : L appui à la filière mangue à Gros Morne Une alliance concrète CEC-MUSO

4

5 Être une institution de référence nationale et internationale dans le domaine du financement rural et de l insertion économique et social des populations à faibles revenus.

6 Favoriser à travers le financement une juste insertion socioéconomique des populations à faible revenu notamment celles du milieu rural, Fournir des services de renforcement organisationnel de qualité aux acteurs économiques notamment ceux vivant en milieu rural, Assurer la défense des membres en particulier et celle du financement populaire en général.

7 Formation et renforcement des acteurs du financement populaire (IFIP,OPA,MUSO,MPE) via l Institut Mobile de Formation (IMOFOR) et le Bureau de Service et de Renforcement (BSR) Plaidoyer auprès des décideurs politiques, privés et associatifs pour la prise en compte du financement populaire. Financement des acteurs du financement populaire via ses membres et le Fonds Rural d Investissement et de Crédit Solidaires (FRICS)

8 Société financière de Développement Capital social de 5 millions de gourdes Actionnariat formé de 7 collèges : 1. Les membres du KNFP 2. Les organisations paysannes 3. Les organisations de femmes rurales 4. Les Caisses populaires 5. Les ONG 6. Les Organisations de Solidarités internationales 7. Les particuliers

9 Le financement et l accompagnement des projets qui valorisent les produits des ruraux et les permettent d améliorer leur condition de vie ; La formation et la création d emploi digne pour les jeunes. Avec une attention soutenue pour les femmes en termes d ouverture sur des métiers non conventionnels ; L encouragement de toutes interventions qui ont un impact positif sur l environnement.

10

11

12 Libérer les petits producteurs de leurs dettes face aux intermédiaires. Offrir un produit financier face aux urgences Encourager la plantation des arbres (fruitiers) Diminuer la coupe des arbres Permettre aux petits producteurs de tirer de meilleurs revenus de leurs manguiers.

13 SERVICES FINANCIERS EXPLOITATION FAMILIALE: Crédit d urgence 4-6 mois FDR aux coopératives de commercialisation et de transformation 4-6 mois INVESTISSEMENT: Crédit vergers Jusqu à 7 ans

14 FRICS CAPOR MUSO MUSO Coop. Commerce OP plan teurs MUSO Exploi tant agri.

15 Recherche pour la conception des produits Éducation financière des producteurs-trices Informations *************************************** Formation technique par ITECA et KNFP

16 Plus de 8 millions de gourdes injectés sous forme de crédit dans la filière 1 intermédiaire financier (CAPOR) 33 MUSO membres de CAPAOR 434 emprunteurs dont 61% de femmes 2 coopératives de commercialisation de mangues financées Taux de remboursement à échéance 90% env. 48 vergers ou 3,000 manguiers plantés et entretenus

17 Catégories Nombre Nombre de membres Mutuelles de solidarité Organisation de producteurs agricoles Activités Collecte de cotisations, crédit, caisse solidarité (soit 68% de la pop. Active) Défense des intérêts des membres, commercialisation mangues, environnement, formation ONG 2 Renforcement de capacités des producteurs Institutions financières dont le FRICS Association nationale d appui au financement populaire (KNFP) clients. Collecte de l épargne, octroi crédit 1 Renforcement de capacités des acteurs du financement populaire

18

19 La question du développement durable: Dimension économique Dimension sociale Dimension environnementale Dimension éthique Dimension gouvernance Dimension culturelle

20 Trouver des intermédiaires fiables et des ressources adaptées Manque d expérience des coopératives de producteurs et des organisations paysannes dans la gestion du crédit Manque de dialogue constructif entre CAPOR et les MUSO Concentration sur les produits financiers, peu d attention à la vision d ensemble Taux d intérêt élevés pour les utilisateurs finaux

21 Intensifier le dialogue CP-MUSO Placer le crédit dans un cadre de développement durable Trouver des mécanismes gagnants-gagnants pour réduire le coût du crédit

22

SIDI SOLIDARITE INTERNATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT ET L INVESTISSEMENT

SIDI SOLIDARITE INTERNATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT ET L INVESTISSEMENT SIDI SOLIDARITE INTERNATIONALE POUR LE DEVELOPPEMENT ET L INVESTISSEMENT La mobilisation de l'épargne solidaire au Nord pour l offre de services financiers de proximité au Sud Anne-sophie Bougouin - Chargée

Plus en détail

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES :

FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : FINANCEMENT DU FONDS DE ROULEMENT DES ENTREPRISES AGRICOLES : EXPERIENCE DU RCPB Du 27 au 30 mars 2012 0 KAMPALA/OUGANDA PLAN 1- Contexte 2- Entreprises agricoles au Burkina 3- Besoins de financement des

Plus en détail

La FONGS : 30 ans d expériences paysannes

La FONGS : 30 ans d expériences paysannes Fédération des ONG du Sénégal FONGS Action Paysanne Quel rôle des organisations professionnelles agricoles dans la finance rurale : Expérience de la FONGS Paris, 05 décembre 2007 Nadjirou SALL (Secrétaire

Plus en détail

Complémentarité du commerce équitable et de la microfinance

Complémentarité du commerce équitable et de la microfinance Complémentarité du commerce équitable et de la microfinance (Compte rendu de la table ronde du 21 septembre 2006) BIM n - 10 octobre 2006 Association des Centraliens & CERISE Le BIM d'aujourd'hui nous

Plus en détail

SOMMAIRE. Brève présentation de l ANACAPH Les caisses populaires et le développement durable ANACAPH et le développement durable des territoires

SOMMAIRE. Brève présentation de l ANACAPH Les caisses populaires et le développement durable ANACAPH et le développement durable des territoires SOMMAIRE Brève présentation de l ANACAPH Les caisses populaires et le développement durable ANACAPH et le développement durable des territoires Brève présentation de l ANACAPH Stratégies d intervention

Plus en détail

PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE à la

PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE à la PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE à la CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA FINANCE SOCIALE & SOLIDAIRE LIMA 13 & 14 MAI 2015 BREVE PRESENTATION DE LA GUINEE Contexte Socio-économique de la Guinée: La

Plus en détail

Evaluation des performances sociales

Evaluation des performances sociales Evaluation des performances sociales Evaluation SPI 3.0/CERISE pour Taanadi (Août 2008) Historique de l institution La coopérative de services Taanadi a été créée en Avril 2003 à la suite de l institutionnalisation

Plus en détail

Konsèy national de financement populaire (KNFP)

Konsèy national de financement populaire (KNFP) Konsèy national de financement populaire (KNFP) Projet d assistance aux victimes du tremblement de terre et de promotion de la production agricole locale (Mars-nov. 2010) Durée : 8 mois Budget : 8,330,

Plus en détail

AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome

AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome AVSF (Agronomes & Vétérinaires Sans Frontières), Coordination Nationale Sénégal, recherche : Un (01) Ingénieur Agronome Pour la mise en œuvre des projets : «Renforcement de la sécurité alimentaire et nutritionnelle

Plus en détail

RAPPORT SUR LES ACTIVITES DE MICRO ASSURANCE ORGANISEES PAR CADERCO-SAVING FOR LIFE INTERNATIONAL

RAPPORT SUR LES ACTIVITES DE MICRO ASSURANCE ORGANISEES PAR CADERCO-SAVING FOR LIFE INTERNATIONAL RAPPORT SUR LES ACTIVITES DE MICRO ASSURANCE ORGANISEES PAR CADERCO-SAVING FOR LIFE INTERNATIONAL 1. INTRODUCTION SUR LE MICRO ASSURANCE AU SEIN DE L ONG CADERCO- SAVINGS FOR LIFE INTERNATIONAL. L ONG

Plus en détail

Étude du portefeuille de crédit des

Étude du portefeuille de crédit des Étude du portefeuille de crédit des caisses du réseau ANACAPH PROJET : «RENFORCEMENT DU RESEAU DE L ANACAPH DANS L ACCOMPAGNEMENT DU CREDIT ORIENTE VERS LES MPE» Mai 2009 Dorlus Jackson MBA, Comptable

Plus en détail

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Appel à projets 2010 Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Un programme conjoint entre la Fondation de France et le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI) Date limite

Plus en détail

RAPPORT SUR LE PLAIDOYER POUR UN MEILLEUR ACCÈS DE L AGRICULTURE URBAINE AU FINANCEMENT. LE CAS DE BOBO-DIOULASSO

RAPPORT SUR LE PLAIDOYER POUR UN MEILLEUR ACCÈS DE L AGRICULTURE URBAINE AU FINANCEMENT. LE CAS DE BOBO-DIOULASSO RAPPORT SUR LE PLAIDOYER POUR UN MEILLEUR ACCÈS DE L AGRICULTURE URBAINE AU FINANCEMENT. LE CAS DE BOBO-DIOULASSO Juillet 2011 1 SIGLES ET ABBREVIATIONS APIPAC BRS FCFA IAGU-BAU PMA PROFAUP RUAF URCPO

Plus en détail

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 :

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : BTS BANQUE L épargne solidaire 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : Fondée sur un principe de responsabilité et de fraternité, l épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant

Plus en détail

Durabilité financière des organisations paysannes Les OP peuvent-elles être financièrement plus autonomes? CSA 30/11/2012

Durabilité financière des organisations paysannes Les OP peuvent-elles être financièrement plus autonomes? CSA 30/11/2012 Durabilité financière des organisations paysannes Les OP peuvent-elles être financièrement plus autonomes? CSA 30/11/2012 Principales idées et conclusions issues de l Atelier OP AgriCord organisé à Cotonou,

Plus en détail

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE

MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010. Boubacar DIAKITE MISELINI FINANCEMENT DE LA GOMME ARABIQUE. Bamako, du 11 au 13 mai 2010 Boubacar DIAKITE Contexte de création des IMFs. Extrême pauvreté de certaines couches de la population active, Banque: une activité

Plus en détail

Processus d appropriation de la Mutuelle de Solidarité. Étude de cas au Sud Kivu, RD Congo

Processus d appropriation de la Mutuelle de Solidarité. Étude de cas au Sud Kivu, RD Congo Processus d appropriation de la Mutuelle de Solidarité. Étude de cas au Sud Kivu, RD Congo Louvain-la-Neuve, mardi 18 novembre2014 Maïté LE POLAIN maite.lepolain@uclouvain.be Mutuelle de Solidarité (MUSO)

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1 : POURQUOI «DONNER DU CREDIT AUX FEMMES RURALES»?... 3 PARTIE 2 : EPARGNE/CREDIT DU SYSTEME FINANCIER INFORMEL...

SOMMAIRE PARTIE 1 : POURQUOI «DONNER DU CREDIT AUX FEMMES RURALES»?... 3 PARTIE 2 : EPARGNE/CREDIT DU SYSTEME FINANCIER INFORMEL... Fédération Internationale des Producteurs Agricoles 1 «DONNER DU CREDIT AUX FEMMES RURALES» Ce document fut élaboré dans l objectif d apporter une information la plus complète possible sur le thème du

Plus en détail

Microfinance pour l agriculture : l expérience de la FONG au Sénégal

Microfinance pour l agriculture : l expérience de la FONG au Sénégal Microfinance pour l agriculture : l expérience de la FONG au Sénégal Nassirou Sall, FONGS, en partenariat avec SOS Faim Belgique BIM n - 22 avril 2008 Betty WAMPFLER Nous vous avons présenté dans le BIM

Plus en détail

PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS

PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS PRÉSENTATION DOCUMENT DE TRAVAIL DU SÉMINAIRE TECHNIQUE SUR LA MISE EN PLACE AGENCE FINANCIÈRE POUR LE DÉVELOPPEMENT D EMPLOIS DÉCENTS Présenté par Dr Alpha AYANDE Tél. +41 79 358 26 12 Email: syfodip@gmail.com

Plus en détail

Cette étude s inscrit dans les activités

Cette étude s inscrit dans les activités Études de cas Bourns N., Fertziger I., Incorporating finance into value chain analysis - Case study: Ataulfo Mango value chain in Chiapas, Mexico, microreport #110, USAID, 2008, 22p. Intégrer la dimension

Plus en détail

L ÉRADICATION DE LA PAUVRETÉ : MISSION POSSIBLE?

L ÉRADICATION DE LA PAUVRETÉ : MISSION POSSIBLE? Compte-rendu de l Atelier 8 Animateur : Youba SOKONA, ENDA, Sénégal Secrétaire : Hotense BADO, COPROD, Burkina Faso L ÉRADICATION DE LA PAUVRETÉ : MISSION POSSIBLE? Cet atelier a regroupé une trentaine

Plus en détail

Présentation Juin 2013. La finance solidaire

Présentation Juin 2013. La finance solidaire La finance solidaire Les circuits de la finance solidaire permettent de financer des projets qui ne trouvent pas de réponse dans les circuits bancaires classiques Ils font intervenir : d un côté des épargnants

Plus en détail

MICRO FINANCE ET LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ. Présenté par Mme VANHOOREBEKE Oumou Sidibé

MICRO FINANCE ET LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ. Présenté par Mme VANHOOREBEKE Oumou Sidibé MICRO FINANCE ET LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ Présenté par Mme VANHOOREBEKE Oumou Sidibé Directrice Générale de NYESIGISO Réseau des Caisses d Épargne et de Crédit du Mali La micro finance dans le cadre de

Plus en détail

Pratique des techniques bancaires

Pratique des techniques bancaires Aurélien GIRAUD Pratique des techniques bancaires Banque et fiscalité du particulier Édition 2012, 2012 ISBN : 978-2-212-55293-5 Sommaire PARTIE I L ÉPARGNE BANCAIRE CLASSIQUE Chapitre 1. Les livrets bancaires...

Plus en détail

La charte partenariale

La charte partenariale La charte partenariale Pour une matière première ou un produit répondant aux critères des échanges Équitables, Solidaires et Responsables de Ecocert, Terre d Oc s engage à respecter les exigences du référentiel

Plus en détail

Au service des prêteurs d espoir

Au service des prêteurs d espoir Au service des prêteurs d espoir GRAMEEN ET CREDIT AGRICOLE s allient pour lutter contre la pauvreté Fondée en 1983 par Muhammad Yunus, la Grameen Bank (banque des villages) a développé au Bangladesh le

Plus en détail

Des envies d emménager plein la tête?

Des envies d emménager plein la tête? Solutions Acquisition MGEN Solutions Acquisition MGEN Pour en savoir plus contactez-nous au 36 76 Coût d un appel local depuis un poste fixe, hors coût opérateur, seulement pour la métropole. Consultez

Plus en détail

Module 2 : Principes directeurs de la Microfinance: Structures Institutionnelles et Méthodologies

Module 2 : Principes directeurs de la Microfinance: Structures Institutionnelles et Méthodologies Module 2 : Principes directeurs de la Microfinance: Structures Institutionnelles et Méthodologies Cours de microfinance pour les non-spécialistes Laurence Hart, CEFEB & Said Bourjij, ESF Le 17 mai 2002

Plus en détail

Une mutuelle pour les producteurs. de café et de Cacao du Togo.

Une mutuelle pour les producteurs. de café et de Cacao du Togo. Retour au sommaire Une mutuelle pour les producteurs de café et de cacao au Togo BIM n 11-02 avril 2002 Betty WAMPFLER Le BIM d aujourd hui reprend une communication présentée par M. Plouffe de l ONG canadienne

Plus en détail

UNE INITIATIVE DE : ASSOCIÉS A :

UNE INITIATIVE DE : ASSOCIÉS A : UNE INITIATIVE DE : ASSOCIÉS A : Cette charte est le résultat de trois années de travaux de consultations nationales et locales menées en région Rhône-Alpes, visant à identifier et adapter les principes

Plus en détail

FORUM AGRIBUSINESS 2012

FORUM AGRIBUSINESS 2012 FORUM AGRIBUSINESS 2012 «Partenariat Investissement Technologie pour relancer l Agriculture africaine» CREDIT MUTUEL DU SENEGAL THEME : FINANCER L AGRICULTURE AFRICAINE : MECANISMES STRATEGIES MODELES

Plus en détail

La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire

La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire BIM n 136 - Mercredi 24 Octobre 2001 Bénédicte Laurent, FIDES Un BIM du mercredi qui nous vient de loin : nous avons demandé

Plus en détail

PERFORMANCE DES IMF SOCIALE. MOHAMED ALLOUCH Directeur Général Attawfiq Micro-Finance

PERFORMANCE DES IMF SOCIALE. MOHAMED ALLOUCH Directeur Général Attawfiq Micro-Finance PERFORMANCE SOCIALE DES IMF MOHAMED ALLOUCH Directeur Général Attawfiq Micro-Finance SOMMAIRE Performance sociale : Définition et principes Comment mesurer la performance sociale? Performance sociale en

Plus en détail

Les Mutuelles de Solidarité en Haïti : Récit d un succès

Les Mutuelles de Solidarité en Haïti : Récit d un succès Les Mutuelles de Solidarité en Haïti : Récit d un succès Aperçu du travail du Collectif du Financement Populaire (KOFIP) Eté 2012 Cahiers de comptabilité conçus par le KOFIP spécialement pour les MUSO

Plus en détail

Séminaire International. «Rôles de la formation professionnelle agricole pour répondre aux défis des différentes formes d agricultures en Afrique»

Séminaire International. «Rôles de la formation professionnelle agricole pour répondre aux défis des différentes formes d agricultures en Afrique» Attention manque AFD et Comader Séminaire International «Rôles de la formation professionnelle agricole pour répondre aux défis des différentes formes d agricultures en Afrique» Enjeux et dispositifs d

Plus en détail

Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel

Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel INFORMATIONS GÉNÉRALES Sources d information Rapport final sur les Micro doses d engrais pour la prospérité

Plus en détail

PARTENARIAT AVEC AGRISUD

PARTENARIAT AVEC AGRISUD PARTENARIAT AVEC AGRISUD Depuis 2008, un partenariat cadre Constatant que, dans certains cas, l organisation de l offre locale ne permettait pas de répondre à la demande de ses Villages en produits frais,

Plus en détail

Le financement de la microfinance à travers les fonds solidaires. Forum des Innovations Financières pour le Développement 4 mars 2010

Le financement de la microfinance à travers les fonds solidaires. Forum des Innovations Financières pour le Développement 4 mars 2010 Le financement de la microfinance à travers les fonds solidaires Forum des Innovations Financières pour le Développement 4 mars 2010 Sommaire 1. Définition des «fonds solidaires» et des entreprises solidaires

Plus en détail

Soutenir une agriculture locale de qualité. Mettre en œuvre des points de vente pour les producteurs locaux et développer les circuits courts

Soutenir une agriculture locale de qualité. Mettre en œuvre des points de vente pour les producteurs locaux et développer les circuits courts Soutenir une agriculture locale de qualité Mettre en œuvre des points de vente pour les producteurs locaux et développer les circuits courts Plan 1- Présentation du Pays «Une autre Provence» 2- La problématique

Plus en détail

Base de Données sur les Institutions de Microfinance

Base de Données sur les Institutions de Microfinance ] Base de Données sur les Institutions de Microfinance Présentation des Résultats Juin 2005 #11, Rue Lechaud / Bourdon (entrée Rue Marcadieu) Port-au-Prince, Haïti tél. : 245-9547, 245-0276, 245-4721 Description

Plus en détail

Warrantage. Contribution de Monsieur Breyne Christophe FAO Sénégal/Régional

Warrantage. Contribution de Monsieur Breyne Christophe FAO Sénégal/Régional Warrantage Contribution de Monsieur Breyne Christophe FAO Sénégal/Régional Plan Définition Etapes clés du Warrantage & approvisionnement en intrants Résultats et Avantages 12 Règles d or Limites Perspectives

Plus en détail

des organisations paysannes (OP) (1) Les difficultés d accès au financement peuvent s expliquer par différents

des organisations paysannes (OP) (1) Les difficultés d accès au financement peuvent s expliquer par différents Numéro 25 Juin 2008 Les alliances avec des institutions financières : la meilleure solution pour financer les besoins des organisations paysannes et de leurs membres? Sommaire Les différentes stratégies

Plus en détail

L ESS et moi. Réalisation graphique : Saint Gilles Imprimerie - Image : Freepik

L ESS et moi. Réalisation graphique : Saint Gilles Imprimerie - Image : Freepik L ESS et moi Une structure de l Économie Sociale est au service d un projet collectif et non d un projet conduit par une seule personne dans son intérêt propre. Sans le savoir, je vis avec les valeurs

Plus en détail

BANCO PALMAS OU LES RICHESSES D'UNE FAVELA

BANCO PALMAS OU LES RICHESSES D'UNE FAVELA BANCO PALMAS OU LES RICHESSES D'UNE FAVELA C.E.R.A.S Projet 2011/5 - n 324-325 pages 114 à 117 ISSN 0033-0884 Article disponible en ligne à l'adresse: http://www.cairn.info/revue-projet-2011-5-page-114.htm

Plus en détail

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO INADES-Formation Togo B.P. 12 472 Lomé TEL. (228) 225-92-16 FAX : (228) 225-92-17 inadesformation@if-togo.net EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO Présentée par N Key Kwami AMONA Directeur

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Détail des cultures de l'exploitation en 2007

Détail des cultures de l'exploitation en 2007 République et Canton de Genève Département des finances Administration fiscale cantonale Formulaire annexe à la déclaration 2007 servant à déterminer le revenu et la fortune professionnels de l'agriculture

Plus en détail

République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION

République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION Investir pour le futur Anticiper - Innover 01 BP 3726 ABIDJAN

Plus en détail

Inégalités sociales de Santé Propositions du SMG dans le cadre de la discussion conventionnelle

Inégalités sociales de Santé Propositions du SMG dans le cadre de la discussion conventionnelle Inégalités sociales de Santé Propositions du SMG dans le cadre de la discussion conventionnelle Le constat Des études de plus en plus nombreuses (1) (2) montrent que les déterminants socioéconomiques ont

Plus en détail

POUR SES PREMIERS PAS DANS L ÉPARGNE, J AI CHOISI LE...

POUR SES PREMIERS PAS DANS L ÉPARGNE, J AI CHOISI LE... Réservé aux jeunes jusqu à 28 ans inclus POUR SES PREMIERS PAS DANS L ÉPARGNE, J AI CHOISI LE... Contrat individuel d assurance sur la vie libellé en euros et/ou en unités de compte Le Livret Jeun Avenir

Plus en détail

Quel impact de la Microfinance islamique? Expérience de la BID

Quel impact de la Microfinance islamique? Expérience de la BID Quel impact de la Microfinance islamique? Expérience de la BID LA MICROFINANCE CLASSIQUE LA MICROFINANCE ISLAMIQUE L IMPACT ECONOMIQUE ET SOCIAL L EXPÉRIENCE DE LA BID 1.La Microfinance? la Grameen Bank

Plus en détail

Épargne solidaire. Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) Épargne bancaire. Épargne salariale

Épargne solidaire. Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) Épargne bancaire. Épargne salariale Les relations de la finance solidaire (En millions d euros au 31/12/2012) RESSOURCES Épargne bancaire 4 690 Épargne solidaire 1 718 675 1 042 Livrets, OPCVM, Contrats d assurance-vie, 2 577 Épargne salariale

Plus en détail

Systèmes de production agricole et systèmes alimentaires durables au service de la sécurité alimentaire et de la nutrition

Systèmes de production agricole et systèmes alimentaires durables au service de la sécurité alimentaire et de la nutrition REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL Systèmes de production agricole et systèmes alimentaires durables au service de la sécurité alimentaire

Plus en détail

Contenu de la présentation

Contenu de la présentation Contenu de la présentation Le Mouvement Desjardins Développement international Desjardins (DID) Le modèle coopératif Le financement agricole Le Centre financier aux entrepreneurs/centre financier agricole

Plus en détail

L agence de communication et d influence au service des enjeux d utilité publique

L agence de communication et d influence au service des enjeux d utilité publique L agence de communication et d influence au service des enjeux d utilité publique Action sociale et économie solidaire Solidarité internationale et géopolitique écologie et économie verte Santé et recherche

Plus en détail

«Donnons du crédit DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR ACCOMPAGNER VOS PROJETS ASSOCIATIONS ET ENTREPRISES SOLIDAIRES.

«Donnons du crédit DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR ACCOMPAGNER VOS PROJETS ASSOCIATIONS ET ENTREPRISES SOLIDAIRES. ASSOCIATIONS ET ENTREPRISES SOLIDAIRES DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR ACCOMPAGNER VOS PROJETS «Donnons du crédit à l emploi» Avec le soutien de >> QUI EST FRANCE ACTIVE? Association créée

Plus en détail

Mutuelle de santé Objectives, enjeux et perspectives. Atelier de travail, Commune de Ziniaré 10 Octobre 2013

Mutuelle de santé Objectives, enjeux et perspectives. Atelier de travail, Commune de Ziniaré 10 Octobre 2013 Mutuelle de santé Objectives, enjeux et perspectives Atelier de travail, Commune de Ziniaré 10 Octobre 2013 1 Programme Présentation du contexte dans lequel s insère le projet Présentation de la mutuelle

Plus en détail

Déclaration de Rennes :

Déclaration de Rennes : Déclaration de Rennes : Pour des systèmes alimentaires territorialisés Réunie à l invitation du Conseil régional de Bretagne à Rennes le 4 juillet 2014, l Association des Régions de France (ARF), en lien

Plus en détail

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010

Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire. L Economie. Sociale et Solidaire. Annemasse. 20 janvier 2010 Chambre Régionale de l Economie Sociale et Solidaire L Economie Sociale et Solidaire Annemasse 20 janvier 2010 1 Sommaire L économie sociale et solidaire : une autre culture d entreprendre Les entreprises

Plus en détail

SYNDICAT DU PERSONNEL DE L OIT

SYNDICAT DU PERSONNEL DE L OIT SYNDICAT DU PERSONNEL DE L OIT Distribution: http://www.ilostaffunion.org/new/?lang=fr SU/AGM/2015/2/D.5 7 octobre 2015 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DEUXIÈME SESSION 15 octobre 2015 Amendement des Statuts

Plus en détail

LA FAMILLE «D IMPACT INVESTMENT» INVESTISSEURS & PARTENAIRES. Novembre 2012

LA FAMILLE «D IMPACT INVESTMENT» INVESTISSEURS & PARTENAIRES. Novembre 2012 LA FAMILLE «D IMPACT INVESTMENT» INVESTISSEURS & PARTENAIRES Novembre 2012 QUI SOMMES-NOUS? Une famille de véhicules financiers appartenant à l impact investment Nous attachons une importance particulière

Plus en détail

Bernard TAILLEFER 2 Rue Barigny 77 100 MEAUX

Bernard TAILLEFER 2 Rue Barigny 77 100 MEAUX Bernard TAILLEFER 2 Rue Barigny 77 100 MEAUX Téléphone : 33-1-64 34 05 35 Télécopie : 33-1-64 35 01 33 Mobile : 06 20 44 63 70 E-mail : Btaillefer@aol.com MANUEL LA MUTUELLE DE SOLIDARITE B. TAILLEFER/

Plus en détail

NOUVEAUTES REGLEMENTAIRES N4DS 2012 salaires 2011

NOUVEAUTES REGLEMENTAIRES N4DS 2012 salaires 2011 NOUVEAUTES REGLEMENTAIRES N4DS 2012 salaires 2011 dans la norme Suppression du titre emploi entreprise et du chèque emploi très petite entreprise Code service choisi S10.G01.00.009 57 titre emploi entreprise

Plus en détail

Manuel de l agent de crédit Banco Solidario

Manuel de l agent de crédit Banco Solidario Manuel de l agent de crédit Banco Solidario Extraits sur la prévention du surendettement des clients texte original en espagnol La philosophie «Vivre la solidarité» peut s appliquer à toute notre vie.

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire au Maroc

L Economie Sociale et Solidaire au Maroc L Economie Sociale et Solidaire au Maroc Entre tradition et nouveau mode de production Résumé : Le terme d «économie sociale et solidaire» (ESS) est polysémique et l ESS est souvent définie comme un mode

Plus en détail

Les Associations de Cautionnement Mutuel en Guinée. Expérience du PASAL avec les institutions de micro finance

Les Associations de Cautionnement Mutuel en Guinée. Expérience du PASAL avec les institutions de micro finance Le financement de l agriculture familiale dans le contexte de libéralisation : quelle contribution de la microfinance?/ Séminaire de Dakar, 21-24 janvier 2002 / Contribution MINISTERE DE L AGRICULTURE

Plus en détail

Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement

Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement A l'attention de Septembre 2008 Garanties bancaires Assurances de prêts Montant de l emprunt Taux d endettement Au sujet de la garantie prise par la banque : Voici les caractéristiques et le coût des différents

Plus en détail

Un cacao paysan de qualité et certifié en Haïti

Un cacao paysan de qualité et certifié en Haïti P R A X IS LES EXPÉRIENCES I N N O VA N T E S D AV S F PAYS Haïti TITRE DU PROJET PROCACAO HAITI Du cacao de qualité et équitable au Nord d Haïti BÉNÉFICIAIRES DIRECTS 3000 paysans, 7 organisations de

Plus en détail

FONHSUD. Une fondation mieux adaptée aux défis actuels d Haïti.

FONHSUD. Une fondation mieux adaptée aux défis actuels d Haïti. FONHSUD Une fondation mieux adaptée aux défis actuels d Haïti. Exploratrice du milieu rural, acteur majeur du développement local durable et organisme de référence dans le département du sud, plus précisément

Plus en détail

FORMATION. IFOMAS offre CINQ (5) programmes de formations ouvertes à l emploi direct, à savoir :

FORMATION. IFOMAS offre CINQ (5) programmes de formations ouvertes à l emploi direct, à savoir : FORMATION IFOMAS offre CINQ (5) programmes de formations ouvertes à l emploi direct, à savoir : 1. Le programme de Formation des Cadres (Directeurs, Gestionnaires, Contrôleurs) des structures de Micro

Plus en détail

Les dispositifs solidaires du Crédit Mutuel Arkéa

Les dispositifs solidaires du Crédit Mutuel Arkéa Les dispositifs solidaires du Crédit Mutuel Arkéa Les aides financières à l investissement et à la création d emplois L aide aux emprunteurs en difficulté Le micro-crédit personnel Les difficultés ponctuelles

Plus en détail

Le Crédit Coopératif, un banquier expert de la microfinance, au service des acteurs de l économie sociale et solidaire

Le Crédit Coopératif, un banquier expert de la microfinance, au service des acteurs de l économie sociale et solidaire Dossier de presse Septembre 2012 Le Crédit Coopératif, un banquier expert de la microfinance, au service des acteurs de l économie sociale et solidaire Contacts presse Crédit Coopératif Claude Sevaistre

Plus en détail

filière karité équitable RAPPORT 2013

filière karité équitable RAPPORT 2013 filière karité équitable RAPPORT 2013 Sommaire p 03. Introduction L engagement filières de L OCCITANE p 09. UN PARTENARIAT QUI PARTICIPE AU DÉVELOPPEMENT DU BURKINA FASO Des impacts économiques p 04.

Plus en détail

Le microcrédit personnel garanti par le Fonds de cohésion sociale

Le microcrédit personnel garanti par le Fonds de cohésion sociale Le microcrédit personnel garanti par le Fonds de cohésion sociale Le Fonds de cohésion sociale (FCS) Le FCS est institué le 18 janvier 2005. C est un fonds de garantie qui vise à lutter contre l exclusion

Plus en détail

FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda

FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda FMB Forum 2012 sur le financement de l agriculture (Du 28 au 30 mars 2012) Kampala - Ouganda Plan 1. À propos de la FMB 2. Évolution de la FMB 3. Présentation et caractéristiques des produits 4. Facteurs

Plus en détail

Pour comprendre le rôle de la finance solidaire dans notre coopération avec le Sud

Pour comprendre le rôle de la finance solidaire dans notre coopération avec le Sud Pour comprendre le rôle de la finance solidaire dans notre coopération avec le Sud Trois courts textes de Louis Favreau avec la collaboration d Ernesto Molina et Louis Pilote 1. La pertinence sociale d

Plus en détail

La filière noisette : un développement des surfaces est encore possible d après Unicoque.

La filière noisette : un développement des surfaces est encore possible d après Unicoque. La filière noisette : un développement des surfaces est encore possible d après Unicoque. Cette action de diffusion est cofinancée par l Union européenne avec les Fonds Européen Agricole pour le Développement

Plus en détail

Musique éthique. Cahier des charges pour une filière musicale équitable et solidaire

Musique éthique. Cahier des charges pour une filière musicale équitable et solidaire Musique éthique Cahier des charges pour une filière musicale équitable et solidaire 1. Contexte Aujourd hui, la filière musicale est dominée par une poignée de «majors». La suprématie de la logique économique

Plus en détail

ÉTUDE DES COÛTS DE PRODUCTION 2007 Comparez votre ferme!

ÉTUDE DES COÛTS DE PRODUCTION 2007 Comparez votre ferme! SPÉCIAL RENTABILITÉ SPÉCIAL RENTABILITÉ SPÉCIAL ÉCONOMIE ÉTUDE DES COÛTS DE PRODUCTION Comparez votre ferme! Pour une quatrième année consécutive, la FPPQ publie son étude sur les coûts de production.

Plus en détail

Document d information. Programme du DCC de la FIPA en matière de capacités commerciales (2003-2006)

Document d information. Programme du DCC de la FIPA en matière de capacités commerciales (2003-2006) DCC/3 français Fédération Internationale des Producteurs Agricoles Comité de Coopération au Développement (DCC) Afrique, Bamako (Mali), le 27 mars 2003 Document d information Programme du DCC de la FIPA

Plus en détail

La saisie et le solde bancaire insaisissable

La saisie et le solde bancaire insaisissable Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

LES MUTUELLES DE SANTE AU MALI CREATION, ORGANISATION, FONCTIONNEMENT

LES MUTUELLES DE SANTE AU MALI CREATION, ORGANISATION, FONCTIONNEMENT 1 REUNIONS STATUTAIRES DE L'ACI POUR L'AFRIQUE --------------------- Cotonou, du 21 au 25 Août 2000 -=-=-=-=-=-=- LES MUTUELLES DE SANTE AU MALI CREATION, ORGANISATION, FONCTIONNEMENT Dr Oumar OUATTARA

Plus en détail

Étude sur les jeunes agriculteurs et l avenir de l agriculture

Étude sur les jeunes agriculteurs et l avenir de l agriculture Étude sur les jeunes agriculteurs et l avenir de l agriculture Allocution de Marion G. Wrobel Directeur, Évolution des marchés et de la réglementation Association des banquiers canadiens (ABC) Prononcée

Plus en détail

Souscrire ou acheter des obligations

Souscrire ou acheter des obligations 034 Souscrire ou acheter des obligations L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s Juillet 2009 Sommaire 2 4 6 8 12 16 20 24 Souscrire ou acheter des obligations Qu est-ce qu une obligation cotée?

Plus en détail

PRÊTS AUX COOPÉRATIVES DE PRODUCTEURS. Par Robert Pascal Responsable agrinégoce Août 2013

PRÊTS AUX COOPÉRATIVES DE PRODUCTEURS. Par Robert Pascal Responsable agrinégoce Août 2013 PRÊTS AUX COOPÉRATIVES DE PRODUCTEURS Par Robert Pascal Responsable agrinégoce Août 2013 Table des matières NMB en bref Structure du service agrinégoce Contexte agricole en Tanzanie Approche de NMB du

Plus en détail

EXPÉRIENCES DE RÉCÉPISSÉS D ENTREPOSAGE ET DE WARRANTAGE POUR LE FINANCEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST

EXPÉRIENCES DE RÉCÉPISSÉS D ENTREPOSAGE ET DE WARRANTAGE POUR LE FINANCEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST REGIONAL CAPACITY BUILDING WORKSHOP ENHANCING THE FUNCTIONING OF CEREALS MARKETS IN WEST AFRICA 9-11 December, 2010 Accra, Ghana EXPÉRIENCES DE RÉCÉPISSÉS D ENTREPOSAGE ET DE WARRANTAGE POUR LE FINANCEMENT

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 22 DECEMBRE 2011 DELIBERATION N CR-11/08.824 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale AGIR pour les filières AGIR pour

Plus en détail

FICHE 5 FACILITATION PAR L OP DE L ACCÈS AU CRÉDIT DES MEMBRES POUR MIEUX COMMERCIALISER

FICHE 5 FACILITATION PAR L OP DE L ACCÈS AU CRÉDIT DES MEMBRES POUR MIEUX COMMERCIALISER FICHE 5 FACILITATION PAR L OP DE L ACCÈS AU CRÉDIT DES MEMBRES POUR MIEUX COMMERCIALISER Crédit de campagne et crédit de commercialisation La facilitation de l accès au crédit de campagne par l OP pour

Plus en détail

Éthique et banques coopératives : les occasions manquées de la sphère financière mutualiste française!

Éthique et banques coopératives : les occasions manquées de la sphère financière mutualiste française! Éthique et banques coopératives : les occasions manquées de la sphère financière mutualiste française! «Éthique et responsabilité sociale des banques : aux confins de leur responsabilité juridique» (Colloque

Plus en détail

ENSEMBLE 118 Gestion des aléas de production

ENSEMBLE 118 Gestion des aléas de production ENSEMBLE 118 Gestion des aléas de production Sommaire I. Description du dispositif I. Le dispositif de protection contre les calamités d origine agricole comprend : - Le Fonds national de garantie contre

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE L EMPLOYEUR

GUIDE PRATIQUE DE L EMPLOYEUR GUIDE PRATIQUE DE L EMPLOYEUR Pour les exploitations agricoles, les entreprises de travaux agricoles, les CUMA de Franche-Comté et les coopératives fruitières de l Ain du Doubs et du Jura relevant de l

Plus en détail

Notre Mission. La FONDEP Micro-Crédit (Fondation pour le Développement local et le Partenariat) est une organisation non gouvernementale,

Notre Mission. La FONDEP Micro-Crédit (Fondation pour le Développement local et le Partenariat) est une organisation non gouvernementale, Notre Mission 2 La FONDEP Micro-Crédit (Fondation pour le Développement local et le Partenariat) est une organisation non gouvernementale, à but non lucratif, qui s investit depuis 1996 dans l action du

Plus en détail

L achat d une première résidence

L achat d une première résidence L achat d une première résidence Pascal Poirier B.A.A Spécialiste en planification hypothécaire POUR DIFFUSION INTERNE SEULEMENT Ordre du jour Hypothèque, buts Principes de base Mise de fonds et frais

Plus en détail

Le rôle de la société civile

Le rôle de la société civile Le rôle de la société civile Bruxelles 15 décembre 2011 Les mutuelles de santé au Burkina Faso Inégalité d accès aux soins de santé au Burkina Faso La majorité de la population vit en dessous du seuil

Plus en détail

Contexte : le développement du warrantage au Niger et la problématique du refinancement.

Contexte : le développement du warrantage au Niger et la problématique du refinancement. 1 Contexte : le développement du warrantage au Niger et la problématique du refinancement. 1999, première expérience : une technique intéressante mais des IMF sous-liquides Le crédit warranté s est développé

Plus en détail

UNIVERSITÉ D AUTOMNE DU CENTRE DES JEUNES DIRIGEANTS ET DES ACTEURS DE L ECONOMIE SOCIALE (CJDES) --- «ECONOMIE SOCIALE AU COEUR DES TERRITOIRES»

UNIVERSITÉ D AUTOMNE DU CENTRE DES JEUNES DIRIGEANTS ET DES ACTEURS DE L ECONOMIE SOCIALE (CJDES) --- «ECONOMIE SOCIALE AU COEUR DES TERRITOIRES» UNIVERSITÉ D AUTOMNE DU CENTRE DES JEUNES DIRIGEANTS ET DES ACTEURS DE L ECONOMIE SOCIALE (CJDES) --- «ECONOMIE SOCIALE AU COEUR DES TERRITOIRES» Madame, Monsieur, Palais des Congrès du Futuroscope Jeudi

Plus en détail

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020 4,50 % par an (1) pendant 8 ans Souscrivez du 30 janvier au 24 février 2012 (2) La durée conseillée de l investissement est de 8 ans. Le capital est garanti à l

Plus en détail