Le 30 novembre Mémoire sur l avenir du Parc olympique Toit ouvrant autoportant N/Réf. : P Madame,

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le 30 novembre 2011. Mémoire sur l avenir du Parc olympique Toit ouvrant autoportant N/Réf. : P035487. Madame,"

Transcription

1 Le 30 novembre 2011 Madame Lise Bissonnette Présidente Comité-conseil sur l avenir du Parc olympique 4141, avenue Pierre-De Coubertin Montréal (Québec) H1V 3N7 Objet : Mémoire sur l avenir du Parc olympique Toit ouvrant autoportant N/Réf. : P Madame, Le 27 août 2010, en réponse à l avis d intention n o Q émis par la RIO, Dessau déposait, en équipe avec le constructeur EllisDon, une proposition, développée en collaboration avec un inventeur québécois, en vue de doter le Stade olympique d un toit ouvrant autoportant. La prise de conscience par le public, de l existence et du sérieux de cette proposition, a conduit dans les jours qui ont suivi, à l annulation du processus en cours depuis 2005, visant l octroi du contrat de remplacement du toit «Birdair» par une toiture rigide fixe (extraits de presse ci-joints). Puisque le comité-conseil sur l avenir du Parc olympique doit jouer un rôle important concernant le choix du type de toiture à privilégier pour le Stade, en fonction des possibilités d utilisations futures qui seront éventuellement priorisées, il est d intérêt public de porter à votre attention certaines caractéristiques déterminantes associées à la présente solution et susceptibles d alimenter vos réflexions. Une structure autoportante Une réponse adaptée à l architecture et aux singularités structurales du Stade Le concept structural proposé consiste essentiellement en l insertion symétrique de 6 méga-appuis respectant la configuration géométrique des 34 consoles composant l ossature principale de l enceinte du Stade. Ces nouveaux appuis reprennent entièrement les charges du toit ouvrant formé de 2 demicoupoles mobiles jointes en leur liaison centrale par une palée de câbles de suspension reliée à l extrémité du mât. Ces coupoles, par le déploiement de rails-guides logés à l intérieur d elles, s ouvrent au-dessus des consoles en coulissant sur les méga-appuis indépendants des structures existantes. Le lien de fonctionnalité indissociable entre la tour inclinée et la toiture, omniprésent dans le concept original, se trouve clairement exprimé par la présence des câbles de suspension reliant les demi-coupoles à l extrémité du mât. Ces câbles s écartent, à la manière d une voilure, durant tout le cycle d ouverture et de fermeture des coupoles et permettent d en stabiliser le mouvement. Par ailleurs, la présence des méga-appuis dissimulés à l arrière des gradins n est nullement perceptible vue de l intérieur de l enceinte. DESSAU.COM T F , rue University bur. 600, Montréal (Québec) Canada H3B 4V3

2 Objet : Mémoire sur l avenir du Parc olympique Toit ouvrant autoporté Le 30 novembre 2011 Ce concept répond parfaitement, par son autoportance, à l insuffisance structurale reconnue du mât et des consoles du Stade à supporter, sans renforcement, une toiture non déneigée exposée aux accumulations de neige inhérentes aux conditions climatiques de Montréal. En outre, il permet de soulager les consoles et le mât des charges gravitaires engendrées par les différents types de toiture mis de l avant dans le passé. De plus, il importe de souligner l avantage qu offre, par contreventement naturel, l insertion des 6 méga-appuis entre les consoles existantes, ce qui permet d augmenter considérablement la résistance au séisme du Stade (de l ordre de 40 %), en le rendant résistant aux sollicitations sismiques prévues au code actuellement en vigueur. Cette caractéristique du concept structural proposé constitue un avantage déterminant susceptible de contribuer à assurer la pérennité de cet ouvrage distinctif. La durée de vie utile de cette toiture, de part la robustesse et la simplicité de ses composantes, permet d envisager une vie utile équivalente à celle du Stade lui-même. Une mécanique fiable Une attraction unique, de classe mondiale, grâce à l ouverture quotidienne du toit Le système d actuation élaboré pour le projet du Stade comporte un avantage majeur par rapport aux toitures ouvrantes de cette envergure généralement mues par une force motrice électrique qui nécessite des équipements électromécaniques de haute capacité, dispendieux à installer et très coûteux à opérer et à entretenir. L avantage du système proposé réside dans l accumulation d énergie à faible puissance, en continu, par compression d air. Cette réserve d énergie, sous forme d air comprimé, permet de développer la puissance nécessaire pour actionner, le moment venu, les câbles des mécanismes d ouverture du toit en maintenant une grande stabilité et en évitant les inconvénients d un appel de puissance électrique excessif auxquels sont aux prises la plupart des systèmes de manutention de grande puissance. Les caractéristiques du système proposé, en ce qui a trait à la régularisation de la puissance appelée, permettent ainsi de bénéficier d importantes économies au niveau de la tarification électrique par rapport à un concept conventionnel de manutention de toiture ouvrante de cette envergure qui nécessiterait normalement l usage de moteurs électriques totalisant plusieurs milliers de HP. Il s agit là d une utilisation exemplaire de l énergie électrique en termes de régularisation de la puissance appelée, ce qui s inscrit bien dans une démarche de respect des principes de développement durable. La simplicité élémentaire du système de manutention préconisé, composé essentiellement d un jeu de pistons pneumatiques avec contrepoids exploitant la gravité et l énergie potentielle accumulée dans des réserves d air comprimé, lui confère une très grande fiabilité en termes de tenue en service. Ainsi, la toiture ouvrante que nous proposons constitue, en elle-même, une attraction hors du commun et sans équivalent à l échelle mondiale, puisqu elle offre l opportunité d ouvrir et de refermer quotidiennement le toit du Stade en moins de 20 minutes. Nous laissons à d autres intervenants, spécialisés dans ce domaine, le soin de valider l intérêt ainsi que de mesurer l impact économique et social, en termes de fierté collective, associés à un tel événement quotidien, à heure fixe par exemple, et qui pourrait éventuellement se conjuguer à un spectacle sons et lumières, visible à des dizaines de kilomètres à la ronde, mettant en valeur l architecture exceptionnelle mondialement reconnue de notre Stade. 2 de 4

3 Objet : Mémoire sur l avenir du Parc olympique Toit ouvrant autoporté Le 30 novembre 2011 Un complexe versatile Une structure rigide permettant le support d équipements scéniques et lanterneaux Le présent concept avec ses demi-coupoles rigides offre la possibilité de soutenir des charges considérables en équipements scéniques, ce qui constitue un atout important relativement à la versatilité de l ouvrage pour la tenue de spectacles à grand déploiement ou autres événements du genre. L envergure des demi-coupoles permet même de loger des scènes permanentes pouvant être descendues au niveau du parterre et autres fonctionnalités de ce type. Nous laissons évidemment à d autres, compétents en la matière, le soin d évaluer l intérêt de cette possibilité pour l organisation de salons et autres événements intérieurs. La structure rigide des demi-coupoles offre également l opportunité de doter la nouvelle toiture de lanterneaux translucides similaires à ceux du Biodôme ou du secteur piscine (ou à toute autre configuration architecturale appropriée à cette œuvre), permettant de laisser pénétrer la lumière du jour à l intérieur de l enceinte. Par ailleurs, tel que mentionné par monsieur René Angélil dans la lettre ci-jointe datée du 26 août 2010 qu il adressait à monsieur François Delaney suite à une présentation de la maquette du présent projet, il est clair, pour lui, que la fonction d ouverture du toit constitue un atout majeur pour la tenue de mégatournée mondiale de spectacles. «Pour avoir visité les plus grands stades du monde où Céline Dion a chanté, je peux affirmer que vous êtes sur la bonne voie. Si on ne peut pas garantir un toit qui s ouvre par beau temps (surtout à cause des contraintes de la sonorisation), les artistes de renommée mondiale n accepteront jamais de se produire au Stade olympique. Comme ils ne sont pas si nombreux, les artistes qui peuvent réunir au-delà de personnes auront l embarras du choix. Ils préféreront le stade de Toronto ou celui de Vancouver. Ces villes ont compris. Je n arrive pas à comprendre pour quelles raisons on priverait Montréal d un marché très lucratif. C est pourquoi j appuie sans réserve votre projet de toiture autoportante et rétractable. Je vous encourage, ainsi que vos collaborateurs, à poursuivre vos démarches pour convaincre les décideurs à le réaliser. La population du Québec vous en sera reconnaissante un jour.» Notons qu un traitement approprié des surfaces, ainsi que le recours aux nouvelles technologies de sonorisation, notamment en ce qui a trait à la production de sons par zone, permettrait de tenir des événements à l acoustique considérablement améliorée. Les stades avec toiture ouvrante constituent aujourd hui une tendance planétaire. Pourquoi Montréal ferait-il un pas en arrière alors qu à l époque de la tenue des Jeux Olympiques, elle se dotait d un stade d avant-garde avec une toiture rétractable assurant la polyvalence des activités susceptibles d être tenues en ces lieux? 3 de 4

4 Objet : Mémoire sur l avenir du Parc olympique Toit ouvrant autoporté Le 30 novembre 2011 Conclusion En terminant, il importe de souligner que la présente proposition répond en tous points aux exigences du guide technique émis lors de l avis d intention de l été 2010, notamment en ce qui a trait à la résistance de la toiture aux accumulations de neige et de glace. De plus, le concept proposé permet d ouvrir et de refermer le toit peu importe les conditions météorologiques. Ainsi, il est possible d ouvrir ou de refermer le toit, même en présence de grands vents. Cette caractéristique est particulièrement intéressante par exemple, pour assurer la poursuite d un événement extérieur malgré l approche de cellules orageuses. Nous sommes persuadés que ce projet décrit succinctement dans le présent mémoire vaut la peine d être sérieusement considéré. Il s agit d un projet tout à fait adapté aux conditions particulières de la structure du Stade et du mât que nous connaissons très bien pour y avoir travaillé pendant des années en tant qu expert-conseil en ingénierie. Outre ce mémoire, nous avons fait construire une maquette du Stade à l échelle 1:175, qui permet d apprécier visuellement le fonctionnement de l ensemble et de mieux comprendre le déroulement de toutes les séquences d un cycle complet d ouverture et de fermeture. Il va sans dire qu il nous ferait grand plaisir de vous la présenter à votre convenance. Si ce projet retient l attention de votre comité-conseil et subséquemment l approbation du gouvernement, nul doute qu il redonnera au Stade ses lettres de noblesse. Quant à l aspect financier, il se compare avantageusement au cadre budgétaire que le gouvernement s apprêtait à consentir à l été 2010 pour la construction d une toiture fixe et rigide en acier. Pour toute informations complémentaires, n hésitez pas à communiquer avec M. Frédéric Sauriol, ing., Vice-président Développement national au , poste Espérant, par ce mémoire, contribuer à alimenter la réflexion de votre comité-conseil, veuillez accepter, Madame, l expression de nos sentiments distingués. Serge Vézina, ing., M. Ing. Laurier Nichols, ing., LEED AP BD+C Frédéric Sauriol, ing. Vice-président Ingénierie Vice-président Expertise Vice-président Développement Structure Mécanique Secteur Institutionnel SV/LN/FS/gb p. j. Lettre de M. René Angélil datée du 26 août 2010 Le Devoir, édition du 17 septembre 2010 La Presse, édition du 17 septembre 2010 Le Journal de Montréal, édition du 17 septembre 2010 La Presse, éditorial du 20 septembre 2010 Le Journal de Montréal, édition du 28 septembre de 4

5

6

7

8

9

10

DEMANDE DE MANIFESTATION D'INTÉRÊT ET SOLLICITATION D'INFORMATION

DEMANDE DE MANIFESTATION D'INTÉRÊT ET SOLLICITATION D'INFORMATION DEMANDE DE MANIFESTATION D'INTÉRÊT ET SOLLICITATION D'INFORMATION 1. OBJET DE LA DÉMARCHE La Régie des installations olympiques (RIO) projette de confier à un concepteur-constructeur un contrat pour le

Plus en détail

La construction parasismique : règles pratiques

La construction parasismique : règles pratiques La construction parasismique : 1/6 Les fiches «enseignant» et «élève» citées ci-dessous permettent d illustrer cette fiche «documentation» à travers des expériences ou des études de documents (vidéo ou

Plus en détail

1. Agrandissement des loges aux gradins existants côté nord. 2. Construction des nouveaux gradins au coin nord-est

1. Agrandissement des loges aux gradins existants côté nord. 2. Construction des nouveaux gradins au coin nord-est 2 STRUCTURE 1. Agrandissement des loges aux gradins existants côté nord Lors de l agrandissement du stade, nous avions étudié les différentes méthodes de renfort de l existant afin de permettre l ajout

Plus en détail

DIRECTIVE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE

DIRECTIVE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme

Plus en détail

PLAN DE DONS ET COMMANDITES

PLAN DE DONS ET COMMANDITES PLAN DE DONS ET COMMANDITES SYNCHRO QUÉBEC Montréal, le 4 mars 2011 Objet : Offre de partenariat Madame, Monsieur, est la Fédération qui régit la nage synchronisée au Québec. Ainsi, Synchro Québec couvre

Plus en détail

Québec, le 5 juillet 2008. ALLOCUTION : ENVIRONNEMENT ET DÉVELOPPEMENT DES SOCIÉTÉS Tel que prononcée par la sénatrice Andrée Champagne

Québec, le 5 juillet 2008. ALLOCUTION : ENVIRONNEMENT ET DÉVELOPPEMENT DES SOCIÉTÉS Tel que prononcée par la sénatrice Andrée Champagne SECTION CANADIENNE Québec, le 5 juillet 2008 ALLOCUTION : ENVIRONNEMENT ET DÉVELOPPEMENT DES SOCIÉTÉS Tel que prononcée par la sénatrice Andrée Champagne En tant que présidente de la section canadienne

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION POUR LES CLUBS RELATIONS AVEC LES MÉDIAS

GUIDE D UTILISATION POUR LES CLUBS RELATIONS AVEC LES MÉDIAS GUIDE D UTILISATION POUR LES CLUBS RELATIONS AVEC LES MÉDIAS TABLE DES MATIÈRES Introduction...3 Le communiqué de presse...4 L invitation de presse...5 Les médias sociaux...6 Annexe 1 : Exemple du communiqué

Plus en détail

NOS SERVICES R&D / INGÉNIERIE STRUCTURALE

NOS SERVICES R&D / INGÉNIERIE STRUCTURALE NOS SERVICES R&D / INGÉNIERIE STRUCTURALE L équipe MEGA est toujours enthousiaste de travailler sur un projet qui nécessite de la recherche et du développement. Nos logiciels de design Solid Edge, AutoCAD,

Plus en détail

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE Bureau Alpes Contrôles bac.bourg@alpes-controles.fr - RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE REFERENCE: BT120018 indice 0 NOM DU PROCEDE: MODULES PHOTOVOLTAIQUES ASSOCIES EN POSE PORTRAIT OU PAYSAGE:

Plus en détail

PRESENTATION DES ATELIERS SUD SIDE

PRESENTATION DES ATELIERS SUD SIDE PRESENTATION DES ATELIERS SUD SIDE DOSSIER DE REFERENCES association loi 1901 n siret : 394 078 141 000 22 code ape : 9001Z - label n 546 225, avenue des aygalades 13015 marseille tél 04 91 03 10 64 -

Plus en détail

Les textes et règlements

Les textes et règlements Réglementation applicable aux chapiteaux, tentes et Note : cette fiche est extraite pour l essentiel de l ouvrage «Organiser un événement artistique dans l espace public : Guide des bons usages», édité

Plus en détail

de construction métallique

de construction métallique sous la direction de Jean-Pierre Muzeau Manuel de construction métallique Extraits des Eurocodes à l usage des étudiants Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465370-6 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13469-8

Plus en détail

Garde-corps La protection périphérique des toitures terrasses techniques inaccessibles au public et des installations industrielles

Garde-corps La protection périphérique des toitures terrasses techniques inaccessibles au public et des installations industrielles PROTECTION PÉRIPHÉRIQUE Notre métier, votre sécurité La protection périphérique des toitures terrasses techniques inaccessibles au public et des installations industrielles fixes ou autoportants Conformes

Plus en détail

NOUS SOMMES LOCUSI BIEN BÂTIR NOUS SOMMES DYNAMIQUES, À L IMAGE DE NOS DIRIGEANTS ET DE NOS

NOUS SOMMES LOCUSI BIEN BÂTIR NOUS SOMMES DYNAMIQUES, À L IMAGE DE NOS DIRIGEANTS ET DE NOS NOUS SOMMES LOCUSI NOUS SOMMES DYNAMIQUES, À L IMAGE DE NOS DIRIGEANTS ET DE NOS EMPLOYÉS. TOUJOURS DÉVOUÉS, À L ÉCOUTE DE NOS CLIENTS ET IMPLI- QUÉS AU MAXIMUM DANS CHACUN DE NOS PROJETS, NOUS METTONS

Plus en détail

INFOSPEED NUMÉRO 11. Valeur pour l argent 25 % Économie d essence 23 % Fiabilité 21 % Prix/coût d achat 20 % Traction intégrale/ 4 roues motrices 19 %

INFOSPEED NUMÉRO 11. Valeur pour l argent 25 % Économie d essence 23 % Fiabilité 21 % Prix/coût d achat 20 % Traction intégrale/ 4 roues motrices 19 % NUMÉRO 11 SKYACTIV se mesure aux technologies concurrentes Les clients s inquiètent de plus en plus de la consommation d essence de leurs véhicules. Cela est confirmé par les résultats obtenus lors de

Plus en détail

Conception et construction d un pont à Chibougamau

Conception et construction d un pont à Chibougamau Conception et construction d un pont à Chibougamau VICTOR EGOROV, LOUIS-PHILIPPE POIRIER, MARIO LÉVESQUE, SNC-Lavalin, Montréal, QC Mots-clés : Conception en bois, lamellé-collé, panneau CLT modélisation

Plus en détail

Le Stade Couvert Régional de Liévin s équipe en Wi-Fi avec D-Link.

Le Stade Couvert Régional de Liévin s équipe en Wi-Fi avec D-Link. Page 1 sur 5 Le Stade Couvert Régional de Liévin s équipe en Wi-Fi avec D-Link. Jusqu à 200 connexions Wi-Fi en simultané pour les professionnels. Il était nécessaire de faciliter l accès à internet et

Plus en détail

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

Plus en détail

GUIDE D APPLICATION DE MESURES D EFFICACITÉ DANS LE CADRE DE RÉNOVATIONS

GUIDE D APPLICATION DE MESURES D EFFICACITÉ DANS LE CADRE DE RÉNOVATIONS GUIDE D APPLICATION DE MESURES D EFFICACITÉ DANS LE CADRE DE RÉNOVATIONS PROGRAMME RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE POUR LES MÉNAGES À FAIBLE REVENU VOLET SOCIAL À l'intention des Offices municipaux d'habitation

Plus en détail

LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal

LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal Orlando G. Cerocchi LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal :: INTRODUCTION :: OBJECTIF DU PROGRAMME :: FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS TOURISTIQUES ADMISSIBLES :: CHAMPS

Plus en détail

EXPERTISE et SOLUTIONS

EXPERTISE et SOLUTIONS EXPERTISE et SOLUTIONS Chef de file dans la conception et la fabrication de bâtiments d acier, HONCO possède un savoirfaire qui résulte d une expertise cumulée depuis sa fondation en 1974. Cette vaste

Plus en détail

Québec, le 18 décembre 2001. Comité ministériel du développement social 875, Grande Allée Est Bureau 2.100 Québec (Québec) G1R 4Y8

Québec, le 18 décembre 2001. Comité ministériel du développement social 875, Grande Allée Est Bureau 2.100 Québec (Québec) G1R 4Y8 Québec, le 18 décembre 2001 Comité ministériel du développement social 875, Grande Allée Est Bureau 2.100 Québec (Québec) G1R 4Y8 OBJET: Projet de loi sur la carte santé du Québec N/D. : 00 12 21 À votre

Plus en détail

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs.

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs. Je suis actuellement en cinquième année d études universitaires pour la préparation d un Master 2 en Fiscalité et Droit des Affaires au Groupe Ecole des Hautes Etudes Commerciales à X. Je désire poursuivre

Plus en détail

Sauvetage au secondaire

Sauvetage au secondaire Sauvetage au secondaire La Société de sauvetage offre depuis plus de 100 ans des cours de sauvetage au Canada. Dans un cadre scolaire en lien avec le programme de formation de l école québécoise, il est

Plus en détail

VILLAGE DE NOËL DE MONTRÉAL

VILLAGE DE NOËL DE MONTRÉAL VILLAGE DE NOËL DE MONTRÉAL DEVENEZ EXPOSANTS! ÉDITION 2015 1 LE MOT DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE Madame, Monsieur, Nous voilà à l aube du lancement d un événement pour lequel notre équipe a travaillé très

Plus en détail

Design et technologie à la perfection

Design et technologie à la perfection Design et technologie à la perfection www.solarworld-belgique.com Vos avantages en un coup d œil esthétique : intégration au toit harmonieuse puissance : rendements optimaux grâce à une construction spéciale

Plus en détail

Application provisoire des traités. Déclaration du Président du comité de rédaction, M. Mathias Forteau 4 août 2015

Application provisoire des traités. Déclaration du Président du comité de rédaction, M. Mathias Forteau 4 août 2015 COMMISSION DU DROIT INTERNATIONAL Soixante-septième session Genève, 4 mai 5 juin et 6 juillet 7 août 2015 La version prononcée fait foi Application provisoire des traités Déclaration du Président du comité

Plus en détail

LES ALOUETTES DE MONTRÉAL EN COLLABORATION AVEC L UNIVERSITÉ McGILL

LES ALOUETTES DE MONTRÉAL EN COLLABORATION AVEC L UNIVERSITÉ McGILL LES ALOUETTES DE MONTRÉAL EN COLLABORATION AVEC L UNIVERSITÉ McGILL STADE PERCIVAL MOLSON AGRANDISSEMENT PHASE 2 ÉTUDE DE FAISABILITÉ MAI 2005 Architecture Structure Mécanique / électricité Protection

Plus en détail

La Maison Mazda à Saint-Félicien Une construction efficace et économique tout en bois. Photo : Stéphane Groleau

La Maison Mazda à Saint-Félicien Une construction efficace et économique tout en bois. Photo : Stéphane Groleau La Maison Mazda à Saint-Félicien Une construction efficace et économique tout en bois Photo : Stéphane Groleau Lorsqu est venu le temps de choisir un système de construction pour son nouveau bâtiment,

Plus en détail

FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS. Programme d aide aux études

FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS. Programme d aide aux études Ville de Montréal Service de la culture Division des quartiers culturels 2014 FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS Programme d aide aux études Conditions et exigences pour les études de besoins et de faisabilité

Plus en détail

SYSTÉME MARQUIS 3000 TABLEAUX DES CHARGES ET SPÉCIFICATIONS

SYSTÉME MARQUIS 3000 TABLEAUX DES CHARGES ET SPÉCIFICATIONS SYSTÉME MARQUIS TALEAUX ES CHARGES ET SPÉCIFICATIONS Impérial TOITURE SYSTÈME MARQUIS POSÉ SUR TALIER E TOITURE EN ACIER R938/38 Calcul aux états limites TALEAU ES CHARGES Charge maximale spécifiée uniformément

Plus en détail

CENTRE D ACTION BÉNÉVOLE DE MONTRÉAL

CENTRE D ACTION BÉNÉVOLE DE MONTRÉAL CENTRE D ACTION BÉNÉVOLE DE MONTRÉAL PROPOSITION DE PARTENARIAT 1937-2012 MOT DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE Il nous est impossible d imaginer une ville sans bénévole. Ces personnes tissent le canevas indispensable

Plus en détail

Votre coalition en action

Votre coalition en action Automne 2013 Votre coalition en action 1. Projet de loi No.46, (Loi modifiant la Loi sur l acquisition de terres agricoles par des non résidents). Audience de la Coalition devant la Commission de l agriculture,

Plus en détail

Risques naturels et aménagement du territoire : comment concilier développement des territoires et prévention des risques?

Risques naturels et aménagement du territoire : comment concilier développement des territoires et prévention des risques? INTREVENTION DE FRANCOIS MAÏTIA AUX ASISES NATIONALES DES RISQUES NATURELS DE BORDEAUX ATELIER N 1 : RISQUES NATURESL ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE (jeudi 19 janvier 2012-14h30/18h30) Risques naturels et

Plus en détail

Olivier Léger-Leduc Coordonnateur aux événements majeurs Association pulmonaire du Québec (514) 287-7400 p. 223 olivier.leger-leduc@pq.poumon.

Olivier Léger-Leduc Coordonnateur aux événements majeurs Association pulmonaire du Québec (514) 287-7400 p. 223 olivier.leger-leduc@pq.poumon. Partenariat Montréal, le 31 mai 2011 Comité organisateur TRIATHLON 2011 Monsieur Pierre Lafond Courtier Immobilier Bouchard Parent Associés Monsieur Marc Lachance Vice-président Adelson & associés Madame

Plus en détail

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 562 ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 563 TABLE DES MATIÈRES ANNEXE J... 562 POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS

Plus en détail

Politique de gestion intégrée des risques

Politique de gestion intégrée des risques 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Politique de gestion intégrée des risques Émise par la Direction, Gestion

Plus en détail

ÉTUDE sur les pratiques, la rémunération et les avantages sociaux des OSBL au Québec

ÉTUDE sur les pratiques, la rémunération et les avantages sociaux des OSBL au Québec 2013 ÉTUDE sur les pratiques, la rémunération et les avantages sociaux des OSBL au Québec CENTRE québécois de services aux associations Une initiative du RLSQ En collaboration avec : Centre québécois de

Plus en détail

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant Les métiers du spectacle vivant Filière : artistique Domaine : art chorégraphique Appellations voisines : artiste chorégraphique Autres métiers du domaine : chorégraphe, maître de ballet, notateur Danseur

Plus en détail

ISOLER LE PLANCHER DU GRENIER

ISOLER LE PLANCHER DU GRENIER Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LE PLANCHER

Plus en détail

MARTIN ROBITAILLE DEMANDE DE PARTENARIAT - 2012

MARTIN ROBITAILLE DEMANDE DE PARTENARIAT - 2012 DEMANDE DE PARTENARIAT - 2012 Madame, Monsieur, La présente vise à vous informer que moi, Martin Robitaille, suis actuellement à la recherche de partenaires et que je crois que ce serait une excellente

Plus en détail

Évolution des recettes et de l emploi Industrie des services de télécommunication, 2001-2009

Évolution des recettes et de l emploi Industrie des services de télécommunication, 2001-2009 Chef de file en services de Avec plus de 640 établissements, des recettes de plus de 11 milliards de dollars et près de 30 000 emplois en 2009, l industrie québécoise des services de offre des services

Plus en détail

Habitat 67est identifié comme «immeuble significatif» dans la Réglementation d urbanisme de l arrondissement Ville-Marie

Habitat 67est identifié comme «immeuble significatif» dans la Réglementation d urbanisme de l arrondissement Ville-Marie Habitat 67 Statuts juridiques 2002 Habitat 67est identifié comme «immeuble significatif» dans la Réglementation d urbanisme de l arrondissement Ville-Marie 2007 Citation d habitat 67à titre de monument

Plus en détail

Toitures d acier résidentielles

Toitures d acier résidentielles Agway Metals Inc. 170, boul. Delta Park Brampton (ON) L6T 5T6 SF. 1.800.268.2083 T. 905.799.7535 TC. 905.799.3486 agwaymetals.com MEMBRE Toitures d acier résidentielles BEAUTÉ ET VALEUR À VIE, PAR-DESSUS

Plus en détail

traité de scénotechnique

traité de scénotechnique Pierre Gautier traité de scénotechnique Machineries et équipements des salles de spectacle Groupe Eyrolles, 2012 ISBN : 978-2-212-13458-2 Sommaire Préface 5 Mes joies et mes scènes 10 Destin de scène 11

Plus en détail

PROJET DE LOI N 39 LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE

PROJET DE LOI N 39 LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE Le 21 mai 2013 PROJET DE LOI N 39 LOI SUR LES RÉGIMES VOLONTAIRES D ÉPARGNE-RETRAITE Le gouvernement du Québec a déposé le projet de loi n 39 Loi sur les régimes volontaires d épargne-retraite (le «projet

Plus en détail

Le modèle québécois de soutien aux entreprises culturelles

Le modèle québécois de soutien aux entreprises culturelles Le modèle québécois de soutien aux entreprises culturelles Politiques d encadrement, de financement et de développement des filières culturelles Principale source : Société de développement des entreprises

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 01 13 Le maçon à son poste de travail Partie 5 : Stabilisation des murs maçonnés en phase de construction La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les

Plus en détail

PARCS CANADA ATELIERS DE LA RUE MILLS. INSPECTION DE L ATELIER No. 1

PARCS CANADA ATELIERS DE LA RUE MILLS. INSPECTION DE L ATELIER No. 1 PARCS CANADA ATELIERS DE LA RUE MILLS INSPECTION DE L ATELIER No. 1 Préparé par Rafik Matta, ing. Ingénieur principal Structure TPSGC Mai 2015 Travaux publics et services gouvernementaux Canada Works and

Plus en détail

2. REFERENCES NORMATIVES ET REGLEMENTAIRES

2. REFERENCES NORMATIVES ET REGLEMENTAIRES Transports INSTRUCTION TECHNIQUE C 1/9 SOMMAIRE 1. OBJET ET DOMAINE D APPLICATION...1 2. REFERENCES NORMATIVES ET REGLEMENTAIRES...1 3. DEFINITIONS ET ABREVIATIONS...2 4. PRESCRIPTIONS...2 4.1. BANC DE

Plus en détail

Dossier de candidature 2009

Dossier de candidature 2009 Identification du candidat Organisme : C2S Arts et Événements Adresse : 1899, avenue Desjardins Ville : Montréal Téléphone : 514-259-4021 Télécopieur : 514-868-5121 Code postal : H1V 2G8 Courriel : info@c2sartsetevenements.org

Plus en détail

[BALANCES À CAMION DURABIM]

[BALANCES À CAMION DURABIM] Balances Industrielles Montréal 2717 Avenue Dollard, LaSalle, Qc, H8N 2J8 514-932-9426 1800-361-2268 www.bim.ca Édition 2015-2016 [BALANCES À CAMION DURABIM] Balances de qualité supérieure fabriquées au

Plus en détail

Abri. Abri-Ombre-Espace-Lumière

Abri. Abri-Ombre-Espace-Lumière Abri-Ombre-Espace-Lumière Optimiser et agrandir son espace de vie en créant une ambiance intime, chaleureuse et accueillante, profiter agréablement de l extérieur de sa maison, offrir au public des espaces

Plus en détail

Régie des installations olympiques (RIO) DEUXIÈME APPEL DE CANDIDATURES. pour. le remplacement du toit du Stade olympique de Montréal

Régie des installations olympiques (RIO) DEUXIÈME APPEL DE CANDIDATURES. pour. le remplacement du toit du Stade olympique de Montréal Régie des installations olympiques (RIO) DEUXIÈME APPEL DE CANDIDATURES pour le remplacement du toit du Stade olympique de Montréal JANVIER 2005 DEUXIÈME APPEL DE CANDIDATURES pour le REMPLACEMENT DU TOIT

Plus en détail

AUX MEMBRES DE L A C D E C - Q u é b e c

AUX MEMBRES DE L A C D E C - Q u é b e c AUX MEMBRES DE L A C D E C - Q u é b e c INVITATION À LA SESSION DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL DE L ACDEC-QUÉBEC Madame, Monsieur, C est avec plaisir que nous vous convions à la prochaine session de développement

Plus en détail

Appareils d appui et joints de dilatation pour ponts et bâtiments

Appareils d appui et joints de dilatation pour ponts et bâtiments Appareils d appui et joints de dilatation pour ponts et bâtiments Maîtrisez les mouvements de votre structure avec Goodco Z-Tech Expertise éprouvée I Savoir-faire reconnu I Solutions sur mesure I Innovation

Plus en détail

B Â T I M E N T S D A C I E R

B Â T I M E N T S D A C I E R BÂTIMENTS D ACIER EXPERTISE ET SOLUTIONS Chef de file dans la conception, la fabrication et l installation de bâtiments d acier, HONCO possède un savoir-faire qui résulte d une expertise cumulée depuis

Plus en détail

L Ontario, le Québec, l électricité et les changements climatiques

L Ontario, le Québec, l électricité et les changements climatiques HEC Montréal York University L Ontario, le Québec, l électricité et les changements climatiques Comment passer à l action? Résumé à l intention des décideurs Auteur : James Gaede, Ph.D Traductrice : Pascale

Plus en détail

Semaine nationale. publiques locales. Appel. 27 mai au 2 juin 2013. des Entreprises. 2 e. à mobilisation PISCINE PORT TECHNOPOLE PALAIS DES CONGRÈS

Semaine nationale. publiques locales. Appel. 27 mai au 2 juin 2013. des Entreprises. 2 e. à mobilisation PISCINE PORT TECHNOPOLE PALAIS DES CONGRÈS PALAIS DES CONGRÈS PARKING CRÊCHE TECHNOPOLE PISCINE PORT 2 e 27 mai au 2 juin 2013 Semaine nationale des Entreprises publiques locales Appel à mobilisation édito Cette Semaine est celle de notre mouvement,

Plus en détail

Vérification de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Vérification de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec 69 Vérification de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec Table des matières Vérification de l Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec

Plus en détail

4545, av. Pierre-De Coubertin, Montréal (Québec) H1V 0B2 Tél. (514) 252-3200 PROGRAMMES D'ASSISTANCE FINANCIÈRE PARANATATION 2014-2015

4545, av. Pierre-De Coubertin, Montréal (Québec) H1V 0B2 Tél. (514) 252-3200 PROGRAMMES D'ASSISTANCE FINANCIÈRE PARANATATION 2014-2015 4545, av. Pierre-De Coubertin, Montréal (Québec) H1V 0B2 Tél. (514) 252-3200 PROGRAMMES D'ASSISTANCE FINANCIÈRE PARANATATION 2014-2015 10 DÉCEMBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES GÉNÉRALITÉS... 3 RÈGLES D ADMISSIBILITÉ

Plus en détail

Nous désirons un environnement inspirant. Nous voyons loin, nous aspirons aux grandes réalisations. Nous visons le succès.

Nous désirons un environnement inspirant. Nous voyons loin, nous aspirons aux grandes réalisations. Nous visons le succès. uni-t Nous désirons un environnement inspirant. Nous voyons loin, nous aspirons aux grandes réalisations. Nous visons le succès. L espace est encore inoccupé. Nous sommes en plein essor, nous devons prendre

Plus en détail

LA BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE DE LA SHQ : contraintes, défis, occasions

LA BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE DE LA SHQ : contraintes, défis, occasions LA BIBLIOTHÈQUE VIRTUELLE DE LA SHQ : contraintes, défis, occasions PLAN DE LA PRÉSENTATION Congrès des milieux documentaires 25 novembre 2013 1. Introduction 2. Le SDIH de la Société d habitation du Québec

Plus en détail

Rockfon Eclipse Quand esthétique rime avec acoustique

Rockfon Eclipse Quand esthétique rime avec acoustique Rockfon Eclipse Quand esthétique rime avec acoustique Rockfon Eclipse Quand esthétique rime avec acoustique Ilot esthétique sans cadre Confort acoustique élevé Convient à de nombreuses applications Rockfon

Plus en détail

Édition. Rédaction : Lucie Raymond Supervision : Michèle Pelletier Mise en page : Anne Le Menn

Édition. Rédaction : Lucie Raymond Supervision : Michèle Pelletier Mise en page : Anne Le Menn Édition Rédaction : Lucie Raymond Supervision : Michèle Pelletier Mise en page : Anne Le Menn Association québécoise d établissements de santé et de services sociaux Direction de l organisation des services,

Plus en détail

PAR COURRIEL : SERGE.BELLEROSE55@GMAIL.COM

PAR COURRIEL : SERGE.BELLEROSE55@GMAIL.COM Montréal, le 29 janvier 2015 Monsieur John Traversy Secrétaire général CRTC Ottawa (Ontario) K1A 0N2 PAR LE FORMULAIRE DU CRTC PAR COURRIEL : SERGE.BELLEROSE55@GMAIL.COM Objet : Intervention en réponse

Plus en détail

Nous vous serions reconnaissants de nous faire parvenir une copie de la traduction anglaise de nos commentaires.

Nous vous serions reconnaissants de nous faire parvenir une copie de la traduction anglaise de nos commentaires. 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Montréal, le 10 juillet 2015 Monsieur Greg Shields, CPA, CA Directeur, Normes

Plus en détail

UN CENTRE DE COLOCATION ENTRE QUÉBEC ET MONTRÉAL

UN CENTRE DE COLOCATION ENTRE QUÉBEC ET MONTRÉAL UN CENTRE DE COLOCATION ENTRE QUÉBEC ET MONTRÉAL POURQUOI CHOISIR COLO-D? COLO-D RÉINVENTE L OFFRE DE COLOCATION FLEXIBLE ET ÉCONOMIQUE NOUVEL ÉCOSYSTÈME RÉPLICATION SYNCHRONE QUALITÉ ET ROBUSTESSE DES

Plus en détail

Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations. Xavier Kuborn, C.S.T.C.

Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations. Xavier Kuborn, C.S.T.C. Points d attention pour l implantation en toiture des systèmes photovoltaïques : petites et grandes installations Xavier Kuborn, C.S.T.C. La production d énergie est un rôle supplémentaire Les capteurs

Plus en détail

Conception parasismique des diaphragmes de toit selon la norme CSA-S16

Conception parasismique des diaphragmes de toit selon la norme CSA-S16 Conception parasismique des diaphragmes de toit selon la norme CSA-S16 Robert Tremblay École Polytechnique, Montréal, Canada SCGC - Québec Québec, 16 Avril 2009 Plan 1. Information générale 2. Exemple

Plus en détail

LA TRANSMISSION SANS FIL HAUTE PERFORMANCE POUR LA DIFFUSION AUDIO & VIDEO

LA TRANSMISSION SANS FIL HAUTE PERFORMANCE POUR LA DIFFUSION AUDIO & VIDEO LA TRANSMISSION SANS FIL HAUTE PERFORMANCE POUR LA DIFFUSION AUDIO & VIDEO No wire, no compromise. BESOIN DE SOLUTIONS FLEXIBLES, FIABLES ET PERFORMANTES? VOTRE TEMPS EST PRÉCIEUX Placer les micros, installer

Plus en détail

Programme triennal d immobilisations 2010-2012. Société du parc Jean-Drapeau

Programme triennal d immobilisations 2010-2012. Société du parc Jean-Drapeau Programme triennal d immobilisations 2010-2012 Société du parc Jean-Drapeau Veuillez noter que les textes élaborés par les services concernés relèvent de leur responsabilité. PTI 2010-2012 Société du parc

Plus en détail

SOMMAIRE PLUSIEURS TYPES DE MODULES ET DE SYSTÈMES DE MONTAGE DES CHANTIERS DE TAILLES TRÈS DIFFÉRENTES

SOMMAIRE PLUSIEURS TYPES DE MODULES ET DE SYSTÈMES DE MONTAGE DES CHANTIERS DE TAILLES TRÈS DIFFÉRENTES Ce document s adresse à l exploitant ou futur exploitant d une installation de production d électricité photovoltaïque pour lui permettre de prendre en compte les risques inhérents à cette activité, notamment

Plus en détail

Inspection du pont de Québec. Jean-Pierre Blondin, ing., M.ing.

Inspection du pont de Québec. Jean-Pierre Blondin, ing., M.ing. Inspection du pont de Québec Jean-Pierre Blondin, ing., M.ing. Roche ltée, Groupe-conseil 33, rue Saint-Jacques, 2e étage Montréal (Québec) Canada H2Y 1K9 Introduction et historique Pour de nombreuses

Plus en détail

Politique de développement durable

Politique de développement durable Politique de développement durable Responsabilité de gestion : Direction générale Date d approbation : 1996.06.06 C.A. C.E. Direction générale Direction Date d'entrée en vigueur : 1996.06.06 Référence

Plus en détail

ANNEXE B. NOTES EXPLICATIVES

ANNEXE B. NOTES EXPLICATIVES NOTES EXPLICATIVES ANNEXE B. Les notes explicatives renferment des précisions pour aider l utilisateur de ce règlement à comprendre l esprit des exigences, mais ne fait cependant pas partie intégrante

Plus en détail

LES FAITS SAILLANTS Bourse RIDEAU 2015 15 au 19 février 2015

LES FAITS SAILLANTS Bourse RIDEAU 2015 15 au 19 février 2015 LES FAITS SAILLANTS Bourse RIDEAU 2015 15 au 19 février 2015 En 2015, avec 1122 inscriptions, dont une délégation internationale de 54 professionnels, la Bourse RIDEAU confirme à nouveau son titre de rendez-vous

Plus en détail

D É C I S I O N RÉGIE DE L ÉNERGIE. D-2009-096 R-3701-2009 15 juillet 2009 PRÉSENTE : Lucie Gervais Régisseur. Hydro-Québec Demanderesse.

D É C I S I O N RÉGIE DE L ÉNERGIE. D-2009-096 R-3701-2009 15 juillet 2009 PRÉSENTE : Lucie Gervais Régisseur. Hydro-Québec Demanderesse. D É C I S I O N QUÉBEC RÉGIE DE L ÉNERGIE D-2009-096 R-3701-2009 15 juillet 2009 PRÉSENTE : Lucie Gervais Régisseur Hydro-Québec Demanderesse Décision Demande d autorisation relative à la mise à niveau

Plus en détail

Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients,

Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients, Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients, ADVANCITY vous accompagne au Canada, SALON AMERICANA - Montréal 17-18 -19 mars 2015 Présentation du salon : Le salon AMERICANA

Plus en détail

ARBITRAGE EN VERTU DU RÈGLEMENT SUR LE PLAN DE GARANTIE DES BÂTIMENTS RÉSIDENTIELS NEUFS (Décret 841-98 du 17 juin 1998) ARBITRE :

ARBITRAGE EN VERTU DU RÈGLEMENT SUR LE PLAN DE GARANTIE DES BÂTIMENTS RÉSIDENTIELS NEUFS (Décret 841-98 du 17 juin 1998) ARBITRE : RÉGIE DU BÂTIMENT DU QUÉBEC PLAN DE GARANTIE Contrat numéro 0020565 SORECONI (Société pour la résolution des conflits inc.) Organisme d arbitrage autorisé Dossier numéro PG 040210001 Madame Nora Salibian

Plus en détail

APPEL D'OFFRES PUBLIC SÉCURITÉ INFORMATIQUE

APPEL D'OFFRES PUBLIC SÉCURITÉ INFORMATIQUE APPEL D'OFFRES PUBLIC SÉCURITÉ INFORMATIQUE TESTS D'INTRUSION DOSSIER DE CONSULTATION Rectorat et Siège 3034, Boul. Edouard-Montpetit - Pavillon Jean-Marc Léger - Montréal, (Québec) H3T 1J7 - Canada Tél

Plus en détail

Filière «Solaire Thermique»

Filière «Solaire Thermique» Filière «Solaire Thermique» Groupe de travail du 24 mars 2015 Construisons ensemble une communauté de travail en Bretagne Rappel des objectifs La réunion du 24 mars 2015 qui s est tenue à la Communauté

Plus en détail

TRACER VOTRE PARCOURS CATALOGUE DE FORMATION 2015-2016

TRACER VOTRE PARCOURS CATALOGUE DE FORMATION 2015-2016 TRACER VOTRE PARCOURS CATALOGUE DE FORMATION 2015-2016 Issu d une volonté du réseau, PARCOURS, la Mutuelle de formation des professions de la petite enfance est un organisme à but non lucratif (OBNL) dont

Plus en détail

I. PRESENTATION GENERALE p.03. II. LES OFFRES INDIVIDUELLES p.04. 1. LES COURS p.05. 2. LES CARTES p.06. 3. LES STAGES p.07

I. PRESENTATION GENERALE p.03. II. LES OFFRES INDIVIDUELLES p.04. 1. LES COURS p.05. 2. LES CARTES p.06. 3. LES STAGES p.07 SOMMAIRE I. PRESENTATION GENERALE p.03 II. LES OFFRES INDIVIDUELLES p.04 1. LES COURS p.05 2. LES CARTES p.06 3. LES STAGES p.07 III. LES OFFRES COLLECTIVES p.08 1. LES ARBRES DE NOEL p.09 2. L INCENTIVE

Plus en détail

Partage et échange d expertises et de services : Techniques de tourisme et gestion touristique Rapport narratif final

Partage et échange d expertises et de services : Techniques de tourisme et gestion touristique Rapport narratif final 2010 Partage et échange d expertises et de services : Techniques de tourisme et gestion touristique Rapport narratif final Un projet du Cégep de Matane en collaboration avec le Campus Saint Jean de l Université

Plus en détail

L importance du choix de la structure de serre

L importance du choix de la structure de serre Matinée-conférences en floriculture Tendances, techniques et nouveautés! Le vendredi 17 novembre 2006, Hôtel des Seigneurs, Saint-Hyacinthe L importance du choix de la structure de serre Marc CROTEAU,

Plus en détail

L OSSATURE METALLIQUE

L OSSATURE METALLIQUE Communauté d Agglomération Saint Etienne Métropole ZENITH SAINT ETIENNE L OSSATURE METALLIQUE Le 21 mai 2008 Joseph NOC L ossature métallique du ZENITH de SAINT ETIENNE a été créée en 4 parties différentes

Plus en détail

CAMPUS DU MARKETING MULTICANAL

CAMPUS DU MARKETING MULTICANAL CAMPUS DU MARKETING MULTICANAL de Postes Canada EDUCATION, ATELIERS À AWARENESS L INTENTION & DES HANDS-ON PROFESSIONNELS TRAINING FOR AGENCY PROFESSIONALS DE LA PUBLICITÉ Fundamentals Pour des campagnes

Plus en détail

Notre offre Système. systemes@arrabal-is.com

Notre offre Système. systemes@arrabal-is.com systemes@arrabal-is.com Généralités Généralités des systèmes Windows Les systèmes Microsoft sont au cœur du système d information de la majorité des entreprises, si bien qu environ 90% des postes utilisateurs

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE POUR L ACHAT D UN CHAUFFE-PISCINE SOLAIRE TECHNOSOLIS CET ÉTÉ PLONGEZ DANS LE CONFORT ET LA TRANQUILLITÉ

GUIDE PRATIQUE POUR L ACHAT D UN CHAUFFE-PISCINE SOLAIRE TECHNOSOLIS CET ÉTÉ PLONGEZ DANS LE CONFORT ET LA TRANQUILLITÉ GUIDE PRATIQUE POUR L ACHAT D UN CHAUFFE- SOLAIRE TECHNOSOLIS CET ÉTÉ PLONGEZ DANS LE CONFORT ET LA TRANQUILLITÉ Principes et avantages du Chauffe-Piscine Solaire TechnoSolis O S N E COMMENT ÇA FONCTIONNE?

Plus en détail

630 spectacles grâce aux Entrées en scène

630 spectacles grâce aux Entrées en scène 124 M$ en contributions sociales 14 M$ en commandites d événements culturels et sportifs 4 900 30 000 propriétaires et employés de bars et brasseries sensibilisés au jeu problématique 989 employés engagés

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE RÈGLEMENT NO : 1706 "ANNEXE I" ANNEXE XXV DU RÈGLEMENT NUMÉRO 1061

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE RÈGLEMENT NO : 1706 ANNEXE I ANNEXE XXV DU RÈGLEMENT NUMÉRO 1061 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE RÈGLEMENT NO : 1706 "ANNEXE I" ANNEXE XXV DU RÈGLEMENT NUMÉRO 1061 PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE RÈGLEMENT NUMÉRO 1061 "ANNEXE XXV" Zone visée:

Plus en détail

POLITIQUE DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE X. Procédure encadrant les activités de financement, les dons et les legs

POLITIQUE DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE X. Procédure encadrant les activités de financement, les dons et les legs Code : 1517-04-13-01 POLITIQUE DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE X Procédure encadrant les activités de financement, les dons et les legs Date d approbation : 17 septembre 2013 Service dispensateur : Direction

Plus en détail

Agir collectivement pour développer les capacités d action

Agir collectivement pour développer les capacités d action Agir collectivement pour développer les capacités d action de toute la population au Québec Perspectives et plan de travail de l ICÉA 2014-2015 2015 Version 3 11 septembre 2014 Document de travail discuté,

Plus en détail

La stratégie du Groupe BPCE

La stratégie du Groupe BPCE La stratégie du Groupe BPCE 2 edito Groupe BPCE est né en juillet 2009 de la volonté des groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne de construire ensemble le deuxième groupe bancaire en France, un groupe

Plus en détail

Services aux entreprises. Code de conduite et règlement des insatisfactions. C est votre satisfaction qui compte!

Services aux entreprises. Code de conduite et règlement des insatisfactions. C est votre satisfaction qui compte! Services aux entreprises Code de conduite et règlement des insatisfactions C est votre satisfaction qui compte! 02 03 Vers l harmonisation des relations avec les entreprises Dans le but de développer et

Plus en détail

nos produits BÉTON PRÉFABRIQUÉ ponceaux préfabriqués : polyvoûte - matière - opticadre - ponceau rectangulaire

nos produits BÉTON PRÉFABRIQUÉ ponceaux préfabriqués : polyvoûte - matière - opticadre - ponceau rectangulaire nos produits BÉTON PRÉFABRIQUÉ ponceaux préfabriqués : polyvoûte - matière - opticadre - ponceau rectangulaire BÉTON PROVINCIAL EST UNE ENTREPRISE SOLIDEMENT IMPLANTÉE DEPUIS PRÈS D UN DEMI-SIÈCLE DANS

Plus en détail

«CONQUE» STUDIO TV ITINÉRANT. Le projet

«CONQUE» STUDIO TV ITINÉRANT. Le projet «CONQUE» STUDIO TV ITINÉRANT Maître d Ouvrage FR 3 Bourgogne Franche Comté représenté par Jean Pierre Bennechet, Directeur suivi par Alain Watellier BP 96 210 Dijon Cedex Maître d Oeuvre représenté par

Plus en détail

Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS

Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS Le 2 mai 2013 Aux professionnels du SAD membres de l APTS, Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS Madame, Monsieur, Nous accusons réception

Plus en détail