CHAPITRE 7. Économie des ménages

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHAPITRE 7. Économie des ménages"

Transcription

1 CHAPITRE 7 Économie des ménages

2 Les faits saillants Enquête sur les conditions de vie en Haïti Relations des ménages avec le marché du travail Rapport de dépendance économique des ménages Le rapport de dépendance économique des ménages exprime la charge que représentent les membres du ménage sur les actifs occupés appartenant au ménage. Il faut noter que 24% des ménages ne comportent aucun actif occupé, d où l impossibilité de calculer pour eux le rapport de dépendance économique. 10.2% seulement des ménages comptent une personne à charge pour un actif occupé et 46.2% ont au moins 2 personnes à charge par actif occupé. En moyenne, on trouve 4.2 personnes à la charge d un actif occupé par ménage. Il n y a pas de différences majeures entre les milieux de résidence. Mais certains départements géographiques affichent des rapports de dépendance économique moyens supérieurs à la moyenne nationale comme le Nord et le Nord-Est. Les ménages dont le principal apporteur de ressources est une femme connaissent un rapport de dépendance économique moyen plus élevé (4.5) que celui des ménages où le principal apporteur est un homme (3.8). Dans les cas où le principal apporteur est un chômeur ou un inactif, le rapport de dépendance économique moyen s élève à 6.5 et 6.2, soit un peu plus du double de celui observé chez les ménages dont le principal apporteur est un actif occupé (3.1). Enfin, si le niveau de revenu du ménage ne semble pas être discriminant, il apparaît que les ménages dépendant principalement des revenus de transfert ont un rapport de dépendance économique moyen élevé: 5.3 (contre 3.8 et 3.5 chez ceux pour lesquels les revenus du travail indépendant ou du travail salarié constituent la principale source de revenu). Lien du ménage avec le marché du travail Les relations des ménages avec le marché du travail renvoient en premier lieu à la situation d activité des membres âgés de 10 ans et plus. 14.6% des ménages n ont aucun lien avec le marché du travail puisqu ils ne comptent que des inactifs, c est-à-dire des personnes privées d emploi et qui n ont pas recherché d emploi au cours de la semaine précédant l enquête. A l opposé, 76% des ménages comptent au moins un actif occupé et 9.4% comptent au moins un chômeur mais aucun actif occupé. Les ménages ayant des chômeurs sont relativement plus nombreux dans l Aire Métropolitaine où le taux de chômage est plus élevé que dans les autres milieux de résidence. Par ailleurs, la proportion de ménages n ayant que des inactifs dans les villes de province (15.6%) et en milieu rural (16.3%) représente quasiment le double de celle observée dans l Aire Métropolitaine (9.6%). Plus généralement, la part des ménages ayant au moins un actif occupé augmente avec le niveau de revenu du ménage, passant de 64% à 81.2% du premier au cinquième quintile de revenu. Situation d activité du principal apporteur de ressources Les ménages peuvent également être classés en fonction de la situation d activité du principal apporteur de ressources. Deux ménages sur trois (67.9%) ont un principal apporteur qui exerce un emploi tandis qu un ménage sur cinq a un inactif pour principal apporteur (22.2%). Branche d activité du principal apporteur de ressources Ces tableaux portent exclusivement sur la population des ménages dont le principal apporteur est un actif occupé. A l échelle du pays, deux grands groupes de ménages se distinguent en fonction de la branche d activité du principal apporteur de ressources: ceux dont le principal apporteur est inséré dans l agriculture ou plus généralement dans le secteur primaire (43.7%) et ceux dont le principal apporteur exerce un emploi dans le secteur tertiaire (39.4%). Dans leur grande majorité, les principaux apporteurs de sexe féminin exercent un emploi tertiaire (72.2%) tandis que les principaux apporteurs de sexe masculin travaillent en premier lieu dans le secteur primaire (56.5%). Alors que les ménages ayant un principal apporteur inséré dans le secteur primaire sont caractéristiques des trois premiers quintiles (respectivement 58.2%, 51.4% et 56.7%), les ménages dont le principal apporteur est engagé dans le secteur tertiaire prédominent dans le dernier quintile (69.2%). 418

3 Enquête sur les conditions de vie en Haïti Niveaux de revenus des ménages Revenus per capita Le revenu per capita à l échelle nationale s élève à 5462 gourdes l an. Les disparités sont importantes entre les milieux de résidence. Le revenu per capita de l Aire Métropolitaine (12701 gourdes l an), bien supérieur à la moyenne nationale, représente un peu plus du double de celui des villes de province (5616 gourdes l an) et plus de 4 fois celui du milieu rural (2871 gourdes l an). Revenus moyens des ménages Un ménage perçoit en moyenne un revenu monétaire annuel de gourdes, ou un revenu annuel total (incluant l autoconsommation et le troc) équivalant à gourdes. C est en milieu rural et dans les villes de province que l autoconsommation et le troc jouent un rôle non négligeable dans la formation du revenu des ménages. Ils représentent respectivement 24.7% et 13.3% du revenu total des ménages. Les disparités entre les milieux de résidence ou entre les départements géographiques sont importantes. Le revenu annuel moyen par ménage dans l Aire Métropolitaine (56337 gourdes) vaut 2.8 et 4 fois le revenu annuel moyen des autres villes et du milieu rural. Parallèlement, le département de l Ouest affiche le revenu annuel moyen par ménage le plus élevé (40914 gourdes) tandis que les départements du Nord-Ouest (10693 gourdes) et du Nord-Est (9250 gourdes) se situent au bas de l échelle, en deçà de la moyenne nationale. D autres inégalités apparaissent selon le sexe du principal apporteur (le revenu annuel moyen des ménages dont le principal apporteur est une femme est inférieur à celui des ménages où le principal apporteur est un homme), selon l âge (entre autres, les ménages où le principal apporteur est âgé de 65 ans et plus ont le plus faible revenu annuel moyen). Le revenu moyen augmente avec le niveau d étude, l écart entre les ménages dont le principal apporteur détient un niveau d étude universitaire et ceux où le principal apporteur n a qu un niveau d étude secondaire est particulièrement important: le revenu annuel moyen des premiers représente 3.7 fois celui des seconds. Enfin, il existe de fortes disparités de revenu selon la principale source de revenu du ménage. En particulier, le revenu annuel moyen (avec autoconsommation et troc) des ménages où le salariat est la principale source de revenu (47257 gourdes) vaut un peu plus du double de celui enregistré chez les ménages où le travail indépendant est la principale source de revenu (19978 gourdes). Composition du revenu total des ménages Le revenu total des ménages comprend les revenus d activité (du travail indépendant, du travail salarié), les revenus de transfert et ceux du patrimoine et inclut l autoconsommation et le troc. 57.2% du revenu total relèvent de la participation des membres des ménages à l activité économique. 25.7% du revenu des ménages relèvent des diverses modalités de redistribution publique ou privée des revenus primaires des ménages (y compris des ménages établis à l étranger). La part des revenus du patrimoine est faible: 2.7%. Enfin, 10.2% du revenu total des ménages correspond à l autoconsommation caractéristique du milieu rural et des villes de province. La part des revenus de transfert est beaucoup plus importante en milieu urbain (30% dans la capitale et les autres villes) qu en milieu rural (16.4%). Elle représente environ 30% à 31% du revenu total dans deux départements: l Ouest (29.4%) et le Nord (31.3%). Les revenus de transfert comptent pour plus d un tiers du revenu total des ménages organisés sur le mode des familles monoparentales, des ménages dont le principal apporteur est une femme (36.3% contre 17.9% pour les ménages dont le principal apporteur est un homme). Les revenus de transfert représentent 63.7% du revenu total des ménages sans actifs occupés qui comptent au moins un chômeur, 58.8% du revenu total des ménages n ayant que des inactifs. Alors que 18.3% «seulement» du revenu total des ménages ayant au moins un actif occupé correspondent aux revenus de transfert. Enfin, 28.6% du revenu total des ménages du dernier quintile relèvent de transferts, contre moins de 20% dans les quatre autres quintiles. Autoévaluation de la situation économique des ménages et richesse des ménages Evolution du niveau de revenu 55.5% des ménages ont vu leur revenu diminuer entre 2000 et 2001 (année de l enquête). La baisse du revenu est plus fréquente dans les villes de province (64.6%) et en milieu rural (62.5%) que dans l Aire Métropolitaine de Port-au-Prince (30.9%). Elle est également plus fréquente dans les quatre premiers quintiles (entre 50% et 65% des ménages contre 37% des ménages du dernier quintile). 419

4 Enquête sur les conditions de vie en Haïti Détention d un compte d épargne et construction d un logement Le fait de détenir un compte d épargne ne concerne qu une minorité de ménages (11.6%), encore que 29.8% des ménages déclarent avoir un compte d épargne dans l Aire Métropolitaine de Port-au-Prince. La construction d un logement, signe d une certaine confiance des ménages dans le futur, n est le fait que de 4.5% des ménages. Possibilité d accès aux biens ou aux services nécessaires L accès aux biens ou aux services de base (ou nécessaires) est loin d être universel. 66% des ménages déclarent pouvoir aller chez le médecin, 63.4% peuvent scolariser leurs enfants, 15.6% peuvent acheter des meubles, 24% peuvent acheter des vêtements neufs ou d occasion, 18.4% peuvent consommer de la viande ou du poisson au moins trois fois par semaine. Dans tous les cas, l accès dépend fortement du niveau de revenu du ménage. Equipement des ménages en biens durables Les principaux biens durables possédés par les ménages sont, par ordre décroissant, le lit (81.4%), la lampe à gaz blanc (69.3%), le réveille-matin (40.9%), la radio-cassette (38.4%), la télévision (21.2%), le ventilateur (18.9%). Mais certains biens durables sont caractéristiques de l Aire Métropolitaine de Port-au-Prince: la télévision (69.2% contre 5.1% en milieu rural), le «blender» (45.3%), la radio (69.4% contre 26.5% en milieu rural), le réfrigérateur (37.5%), le téléphone cellulaire (10.5% contre 0.3% en milieu rural), les véhicules (10.1%), le magnétoscope (20.2%). Plus généralement, le taux d équipement correspondant à chaque bien durable augmente avec le niveau de revenu du ménage. Appréciation du futur 73.8% des ménages s en remettent à Dieu en ce qui a trait à l évolution future de la situation économique du ménage («Seul Dieu sait») et une petite minorité pense que leur situation peut s améliorer dans quelques semaines, dans quelques mois ou dans quelques années. Seuls les ménages du dernier quintile se montrent un peu plus optimistes: 10.7% d entre eux pensent que leur situation économique va s améliorer dans quelques mois ou quelques années contre moins de 10% dans les autres quintiles (3.3% dans le premier quintile). 420

5 Enquête sur les conditions de vie en Haïti Tableaux 7.1. Relations des ménages avec le marché du travail Ratio de dépendance économique des ménages Lien du ménage avec le marché du travail (situation d activité des membres du ménage) Nombre d actifs occupés dans les ménages Situation d activité du principal apporteur de ressources Branche d activité du principal apporteur de ressources 7.2. Niveaux de revenus des ménages Revenus moyens des ménages Revenu per capita 7.3. Types de revenu et composition du revenu total Types de revenu dans le revenu total des ménages Composition du revenu total des ménages Principale source de revenu des ménages Combinaisons de types de revenu dans le revenu des ménages Distribution du revenu total et des divers types de revenu selon les caractéristiques du ménage 7.4. Répartition des revenus Distribution du revenu total selon le décile de revenu du ménage Distribution du revenu total selon le quintile de revenu du ménage 7.5.Description des ménages selon le niveau de revenu Tranches de revenu annuel Quintiles et déciles de revenus Caractéristiques des ménages classés selon les déciles du revenu du ménage 7.6. Autoévaluation de la situation économique des ménages et richesse des ménages Evolution du niveau de revenu Détention d un compte d épargne et construction d un logement Possibilité d accès aux biens ou aux services nécessaires Equipement des ménages en biens durables Autoévaluation du statut socioéconomique du ménage Capacité à mobiliser x gourdes en une semaine Difficultés économiques Stratégies mises en œuvre face au manque de nourriture ou au manque de disponibilités pour se procurer de la nourriture Appréciation du futur 7.7. Activité économique des ménages: mobilisation de la main-d oeuvre et accès au crédit Embauche de travailleurs extérieurs au ménage Obtention au cours des 12 derniers mois d un crédit 421

6 Enquête sur les conditions de vie en Haïti 7. Economie des ménages Économie des ménages 7.1. Relations des ménages avec le marché du travail Rapport de dépendance économique des ménages Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon le rapport de dépendance économique (Taille du ménage/nombre d'actifs occupés dans le ménage) par milieu de résidence. Rapport de dépendance économique du ménage (Taille du ménage / Nombre d'actifs occupés dans le ménage) Aire Métropolitaine Milieu de résidence Autre urbain Rural et Aucun actif occupé Total Echantillon Lire : 10.2% des ménages comptent une personne à charge par actif occupé. Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon le rapport de dépendance économique (Taille du ménage/nombre d'actifs occupés dans le ménage) par département géographique. Rapport de dépendance économique du ménage (Taille du ménage / Nombre d'actifs occupés dans le ménage) Département géographique Ouest Sud-Est Nord Nord-Est Artibonite et Aucun actif occupé Total Echantillon

7 Économie des ménages Enquête sur les conditions de vie en Haïti Tableau (suite) Rapport de dépendance économique du ménage (Taille du ménage / Nombre d'actifs occupés dans le ménage) Département géographique Centre Sud Grande-Anse Nord-Ouest et Aucun actif occupé Total Echantillon Lire : 19 % des ménages du département de l'ouest comptent entre une et 2 personnes à charge par actif occupé. Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon le rapport de dépendance économique (Taille du ménage/nombre d'actifs occupés dans le ménage) par structure familiale du ménage. Rapport de dépendance économique du ménage (Taille du ménage / Nombre d'actifs occupés dans le ménage) Personne seule Famille nucléaire Structure familiale du ménage Famille monoparentale Couple sans enfant Famille élargie Famille complexe et Aucun actif occupé Total Echantillon Lire : 21.9% des ménages monoparentaux comptent entre 1 et 2 personnes à charge par actif occupé. 423

8 Enquête sur les conditions de vie en Haïti Économie des ménages Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon le rapport de dépendance économique (Taille du ménage/nombre d'actifs occupés dans le ménage) par sexe du principal apporteur de ressources. Rapport de dépendance économique du ménage (Taille du ménage / Nombre d'actifs occupés dans le ménage) Sexe du principal apporteur de ressources Homme Femme et Aucun actif occupé Total Echantillon Lire : 15.7% des ménages dont le principal apporteur est de sexe féminin comptent entre 2 et 3 personnes à charge par actif occupé. Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon le rapport de dépendance économique (Taille du ménage/nombre d'actifs occupés dans le ménage) par groupe d'âge du principal apporteur de ressources. Rapport de dépendance du Groupe d'âge du principal apporteur de ressources ménage (Taille du ménage / Nombre d'actifs occupés dans < 25 ans ans ans 65 ans et + le ménage) et Aucun actif occupé Total Echantillon Lire : 10.2% des ménages dont le principal apporteur est agé de moins de 25 ans comptent entre 3 et 4 personnes à charge par actif occupé. 424

9 Économie des ménages Enquête sur les conditions de vie en Haïti Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon le rapport de dépendance économique (Taille du ménage/nombre d'actifs occupés dans le ménage) par niveau d'étude atteint du principal apporteur de ressources. Rapport de dépendance économique du ménage (Taille du ménage / Nombre d'actifs occupés dans le ménage) Niveau d'étude atteint du principal apporteur de ressources Aucun niveau Primaire Secondaire Etudes supérieures et Aucun actif occupé Total Echantillon Lire : 14.5% des ménages dont le principal apporteur a un niveau d'étude primaire comptent plus de 5 personnes à charge par actif occupé. Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon le rapport de dépendance économique (Taille du ménage/nombre d'actifs occupés dans le ménage) par principale source de revenu du ménage. Rapport de dépendance économique du ménage (Taille du ménage / Nombre d'actifs occupés dans le ménage) Revenus du travail indépendant Principale source de revenu du ménage Revenus du travail salarié Revenus de transfert Revenus de la propriété Autres revenus et Aucun actif occupé Total Echantillon Lire : 10.5% des ménages du premier quintile de revenu comptent plus de 5 personnes à charge par actif occupé. 425

10 Enquête sur les conditions de vie en Haïti Économie des ménages Lien du ménage avec le marché du travail (situation d'activité des membres du ménage) Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon le lien du ménage avec le marché du travail (situation d'activité des membres de 10 ans et plus) par milieu de résidence. Lien du ménage avec le marché du travail Aire Métropolitaine Milieu de résidence Autre urbain Rural Au moins un actif occupé Aucun actif occupé, au moins un chômeur Inactifs seulement Total Echantillon Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon le lien du ménage avec le marché du travail (situation d'activité des membres de 10 ans et plus) par département géographique. Lien du ménage avec le marché du travail Département géographique Ouest Sud-Est Nord Nord-Est Artibonite Au moins un actif occupé Aucun actif occupé, au moins un chômeur Inactifs seulement Total Echantillon Tableau (suite) Lien du ménage avec le marché du travail Département géographique Centre Sud Grande-Anse Nord-Ouest Au moins un actif occupé Aucun actif occupé, au moins un chômeur Inactifs seulement Total Echantillon

11 Économie des ménages Enquête sur les conditions de vie en Haïti Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon le lien du ménage avec le marché du travail (situation d'activité des membres de 10 ans et plus) par structure familiale du ménage. Structure familiale du ménage Lien du ménage avec le marché Famille Couple sans Famille du travail Personne seule Famille nucléaire Famille élargie monoparentale enfant complexe Au moins un actif occupé Aucun actif occupé, au moins un chômeur Inactifs seulement Total Echantillon Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon le lien du ménage avec le marché du travail (situation d'activité des membres de 10 ans et plus). par sexe du principal apporteur de ressource. Sexe du principal apporteur de Lien du ménage avec le ressources marché du travail Homme Femme Au moins un actif occupé Aucun actif occupé, au moins un chômeur Inactifs seulement Total Echantillon Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon le lien du ménage avec le marché du travail (situation d'activité des membres de 10 ans et plus) par groupe d'âge du principal apporteur de ressources. Lien du ménage avec le Groupe d'âge du principal apporteur de ressources marché du travail < 25 ans ans ans 65 ans et + Au moins un actif occupé Aucun actif occupé, au moins un chômeur Inactifs seulement Total Echantillon

12 Enquête sur les conditions de vie en Haïti Économie des ménages Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon le lien du ménage avec le marché du travail (situation d'activité des membres de 10 ans et plus) par niveau d'étude atteint du principal apporteur de ressources. Lien du ménage avec le marché du travail Niveau d'étude atteint du principal apporteur de ressources Aucun niveau Primaire Secondaire Etudes supérieures Au moins un actif occupé Aucun actif occupé, au moins un chômeur Inactifs seulement Total Echantillon Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon le lien du ménage avec le marché du travail (situation d'activité des membres de 10 ans et plus) par situation d'activité du principal apporteur de ressources. Situation d'activité du principal apporteur de Lien du ménage avec le ressources marché du travail Actif occupé Chômeur Inactif Au moins un actif occupé Aucun actif occupé, au moins un chômeur Inactifs seulement Total Echantillon Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon le lien du ménage avec le marché du travail (situation d'activité des membres de 10 ans et plus) par quintile du revenu total du ménage. Lien du ménage avec le marché Quintile du revenu total du ménage avec autoconsommation et troc Q1 (20% les Q5 (20% les du travail Q2 Q3 Q4 plus faibles) plus élevés) Au moins un actif occupé Aucun actif occupé, au moins un chômeur Inactifs seulement Total Echantillon

13 Économie des ménages Enquête sur les conditions de vie en Haïti Nombre d'actifs occupés dans les ménages Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon le nombre d'actifs occupés dans le ménage par milieu de résidence. Milieu de résidence Nombre d'actifs occupés Aire Autre urbain Rural Métropolitaine Aucun actif occupé Un actif occupé Deux actifs occupés Trois actifs occupés Plus de trois actifs occupés Total Echantillon Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon le nombre d'actifs occupés dans le ménage par département géographique. Nombre d'actifs occupés Département géographique Ouest Sud-Est Nord Nord-Est Artibonite Aucun actif occupé Un actif occupé Deux actifs occupés Trois actifs occupés Plus de trois actifs occupés Total Echantillon Tableau (suite) Nombre d'actifs occupés Département géographique Centre Sud Grande-Anse Nord-Ouest Aucun actif occupé Un actif occupé Deux actifs occupés Trois actifs occupés Plus de trois actifs occupés Total Echantillon

14 Enquête sur les conditions de vie en Haïti Économie des ménages Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon le nombre d'actifs occupés dans le ménage par structure familiale du ménage. Nombre d'actifs occupés Personne seule Famille nucléaire Structure familiale du ménage Famille monoparentale Tableau Couple sans enfant Famille élargie Famille complexe Aucun actif occupé Un actif occupé Deux actifs occupés Trois actifs occupés Plus de trois actifs occupés Total Echantillon Distribution en pourcentage (%) des ménages selon le nombre d'actifs occupés dans le ménage par structure familiale du ménage Nombre d'actifs occupés Sexe du principal apporteur de ressources Homme Femme Aucun actif occupé Un actif occupé Deux actifs occupés Trois actifs occupés Plus de trois actifs occupés Total Echantillon Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon le nombre d'actifs occupés dans le ménage par groupe d'âge du principal apporteur de ressources. Nombre d'actifs occupés < 25 ans ans ans 65 ans et + Aucun actif occupé Un actif occupé Deux actifs occupés Trois actifs occupés Plus de trois actifs occupés Total Echantillon Groupe d'âge du principal apporteur de ressources 430

15 Économie des ménages Enquête sur les conditions de vie en Haïti Tableau 'Distribution en pourcentage (%) des ménages selon le nombre d'actifs occupés dans le ménage par niveau d'étude atteint du principal apporteur de ressources. Niveau d'étude atteint du principal apporteur de ressources Nombre d'actifs occupés Etudes Aucun niveau Primaire Secondaire supérieures Aucun actif occupé Un actif occupé Deux actifs occupés Trois actifs occupés Plus de trois actifs occupés Total Echantillon Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon le nombre d'actifs occupés dans le ménage par situation d'activité du principal apporteur de ressources. Nombre d'actifs occupés Situation d'activité du principal apporteur de ressources Actif occupé Chômeur Inactif Aucun actif occupé Un actif occupé Deux actifs occupés Trois actifs occupés Plus de trois actifs occupés Total Echantillon Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon le nombre d'actifs occupés dans le ménage par quintile du revenu total du ménage. Quintile du revenu total du ménage avec autoconsommation et troc Nombre d'actifs occupés Q1 (20% les plus Q5 (20% les plus Q2 Q3 Q4 faibles) élevés) Aucun actif occupé Un actif occupé Deux actifs occupés Trois actifs occupés Plus de trois actifs occupés Total Echantillon

16 Enquête sur les conditions de vie en Haïti Économie des ménages Situation d'activité du principal apporteur de ressources Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon la situation d'activité du principal apporteur de ressources par milieu de résidence. Situation d'activité du principal apporteur de ressources Aire Métropolitaine Milieu de résidence Autre urbain Rural Actif occupé Chômeur Inactif Total Echantillon Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon la situation d'activité du principal apporteur de ressources par département géographique. Situation d'activité du principal apporteur de ressources Actif occupé Chômeur Inactif Total Echantillon Département géographique Ouest Sud-Est Nord Nord-Est Artibonite Tableau (suite) Situation d'activité du principal apporteur de ressources Actif occupé Chômeur Inactif Total Echantillon Département géographique Centre Sud Grande-Anse Nord-Ouest

17 Économie des ménages Enquête sur les conditions de vie en Haïti Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon la situation d'activité du principal apporteur de ressources par structure familiale du ménage. Situation d'activité du principal apporteur de ressources Personne seule Famille nucléaire Structure familiale du ménage Famille monoparentale Couple sans enfant Famille élargie Famille complexe Actif occupé Chômeur Inactif Total Echantillon Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon la situation d'activité du principal apporteur de ressources par sexe du principal apporteur de ressources. Situation d'activité du principal apporteur de ressources Actif occupé Chômeur Inactif Total Echantillon Sexe du principal apporteur de ressources Homme Femme Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon la situation d'activité du principal apporteur de ressources par groupe d'âge du principal apporteur de ressources. Situation d'activité du principal apporteur de ressources Actif occupé Chômeur Inactif Total Echantillon Groupe d'âge du principal apporteur de ressources < 25 ans ans ans 65 ans et

18 Enquête sur les conditions de vie en Haïti Économie des ménages Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon la situation d'activité du principal apporteur de ressources par niveau d'étude atteint du principal apporteur de ressources. Situation d'activité du principal apporteur de ressources Actif occupé Chômeur Inactif Total Echantillon Niveau d'étude atteint du principal apporteur de ressources Aucun niveau Primaire Secondaire Etudes supérieures Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon la situation d'activité du principal apporteur de ressources par quintile du revenu total du ménage. Situation d'activité du principal apporteur de ressources Actif occupé Chômeur Inactif Total Echantillon Quintile du revenu total du ménage avec autoconsommation et troc Q1 (20% les Q5 (20% les Q2 Q3 Q4 plus faibles) plus élevés) Branche d'activité du principal apporteur de ressources. Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon la branche d'activité du principal apporteur de ressources par milieu de résidence. Branche d'activité du principal apporteur de ressources Aire Métropolitaine Milieu de résidence Autre urbain Rural Agriculture, Pêche, Industries extractives Industries manufacturières, Electricité, Construction Services à la collectivité, services domestiques Autres services Total Echantillon

19 Économie des ménages Enquête sur les conditions de vie en Haïti Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon la branche d'activité du principal apporteur de ressources par département géographique. Branche d'activité du principal apporteur de ressources Ouest Sud-Est Département géographique Nord Nord-Est Artibonite Agriculture, Pêche, Industries extractives Industries manufacturières, Electricité, Construction Services à la collectivité, services domestiques Autres services Total Echantillon Tableau (suite) Branche d'activité du principal Département géographique apporteur de ressources Centre Sud Grande-Anse Nord-Ouest Agriculture, Pêche, Industries extractives Industries manufacturières, Electricité, Construction Services à la collectivité, services domestiques Autres services Total Echantillon Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon la branche d'activité du principal apporteur de ressources par structure familiale du ménage. Structure familiale du ménage Branche d'activité du principal Personne Famille nucléaire Famille apporteur de ressources Couple sans Famille élargie Famille seule monoparentale enfant complexe Agriculture, Pêche, Industries ex Industries manufacturières, Elect Services à la collectivité, services Autres services Total Echantillon

20 Enquête sur les conditions de vie en Haïti Économie des ménages Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon la branche d'activité du principal apporteur de ressources par sexe du principal apporteur de ressources. Sexe du principal apporteur de Branche d'activité du principal ressources apporteur de ressources Homme Femme Agriculture, Pêche, Industries extractives Industries manufacturières, Electricité, Construction Services à la collectivité, services domestiques Autres services Total Echantillon Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon la branche d'activité du principal apporteur de ressources par groupe d'âge du principal apporteur de ressources. Branche d'activité du principal Groupe d'âge du principal apporteur de ressources apporteur de ressources < 25 ans ans ans 65 ans et + Agriculture, Pêche, Industries extractives Industries manufacturières, Electricité, Construction Services à la collectivité, services domestiques Autres services Total Echantillon Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon la branche d'activité du principal apporteur de ressources par niveau d'étude atteint du principal apporteur de ressources. Branche d'activité du principal apporteur de ressources Niveau d'étude atteint du principal apporteur de ressources Etudes Aucun niveau Primaire Secondaire supérieures Agriculture, Pêche, Industries extractives Industries manufacturières, Electricité, Construction Services à la collectivité, services domestiques Autres services Total Echantillon

21 Économie des ménages Enquête sur les conditions de vie en Haïti Tableau Distribution en pourcentage (%) des ménages selon la branche d'activité du principal apporteur de ressources par quintile du revenu total du ménage. Branche d'activité du principal apporteur de ressources Q1 (20% les plus faibles) Quintile du revenu total du ménage avec autoconsommation et troc Q2 Q3 Q4 Q5 (20% les plus élevés) Agriculture, Pêche, Industries extractives Industries manufacturières, Electricité, Construction Services à la collectivité, services domestiques Autres services Total Echantillon Niveaux de revenus des ménages Revenus annuels moyens des ménages Tableau Revenus annuels moyens (en gourdes) des ménages selon le type de revenu et le milieu de résidence. Type de revenu Milieu de résidence Aire Métropolitaine Autre urbain Rural Revenu du travail indépendant Revenu du travail salarié Revenu de transfert Revenu de la propriété Revenu d'autres sources Revenu du ménage hors autoconsommation, hors troc Revenu du ménage avec autoconsommation et troc Lire: en moyenne, un ménage perçoit gourdes au titre de revenu du travail indépendant dans l aire métropolitaine de Port-au- Prince. Tableau Revenus annuels moyens (en gourdes) des ménages selon le type de revenu et le département géographique. Type de revenu Département géographique Ouest Sud-Est Nord Nord-Est Artibonite Revenu du travail indépendant Revenu du travail salarié Revenu de transfert Revenu de la propriété Revenu d'autres sources Revenu du ménage hors autoconsommation, hors troc Revenu du ménage avec autoconsommation et troc

22 Enquête sur les conditions de vie en Haïti Économie des ménages Tableau (suite) Type de revenu Département géographique Centre Sud Grande-Anse Nord-Ouest Revenu du travail indépendant Revenu du travail salarié Revenu de transfert Revenu de la propriété Revenu d'autres sources consommation, hors troc consommation et troc Tableau Revenus annuels moyens (en gourdes) des ménages selon le type de revenu et la structure familiale du ménage. Type de revenu Structure familiale du ménage Personne seule Famille nucléaire Famille monoparentale Couple sans enfant Famille élargie Revenu du travail indépendant Revenu du travail salarié Revenu de transfert Revenu de la propriété Revenu d'autres sources Revenu du ménage hors autoconsommation, hors troc Revenu du ménage avec autoconsommation et troc Famille complexe 438

23 Économie des ménages Enquête sur les conditions de vie en Haïti Tableau Revenus annuels moyens (en gourdes) des ménages selon le type de revenu et le sexe du principal apporteur de ressources. Type de revenu Sexe du principal apporteur de ressources Homme Femme Revenu du travail indépendant Revenu du travail salarié Revenu de transfert Revenu de la propriété Revenu d'autres sources Revenu du ménage hors autoconsommation, hors troc Revenu du ménage avec autoconsommation et troc Tableau Revenus annuels moyens (en gourdes) des ménages selon le type de revenu et le groupe d'âge du principal apporteur de ressources. Type de revenu Groupe d'âge du principal apporteur de ressources < 25 ans ans ans 65 ans et + Revenu du travail indépendant Revenu du travail salarié Revenu de transfert Revenu de la propriété Revenu d'autres sources Revenu du ménage hors autoconsommation, hors troc Revenu du ménage avec autoconsommation et troc Tableau Revenus annuels moyens (en gourdes) des ménages selon le type de revenu et le niveau d'étude atteint du principal apporteur de ressources. Type de revenu Niveau d'étude atteint du principal apporteur de ressources Aucun niveau Primaire Secondaire Etudes supérieures Revenu du travail indépendant Revenu du travail salarié Revenu de transfert Revenu de la propriété Revenu d'autres sources Revenu du ménage hors autoconsommation, hors troc Revenu du ménage avec autoconsommation et troc

24 Enquête sur les conditions de vie en Haïti Économie des ménages Tableau Revenus annuels moyens (en gourdes) des ménages selon le type de revenu et le lien du ménage avec le marché du travail. Type de revenu Au moins un actif occupé Lien du ménage avec le marché du travail Aucun actif occupé, au moins un chômeur Inactifs seulement Revenu du travail indépendant Revenu du travail salarié Revenu de transfert Revenu de la propriété Revenu d'autres sources Revenu du ménage hors autoconsommation, hors troc Revenu du ménage avec autoconsommation et troc Tableau Revenus annuels moyens (en gourdes) des ménages selon le type de revenu et le nombre d'actifs occupés dans le ménage. Nombre d'actifs occupés dans le ménage Type de revenu Aucun actif occupé Un actif occupé Deux actifs occupés Trois actifs occupés Plus de trois actifs occupés Revenu du travail indépendant Revenu du travail salarié Revenu de transfert Revenu de la propriété Revenu d'autres sources Revenu du ménage hors autoconsommation, hors troc Revenu du ménage avec autoconsommation et troc Tableau Revenus annuels moyens (en gourdes) des ménages selon le type de revenu et la situation d'activité du principal apporteur de ressources. Type de revenu Situation d'activité du principal apporteur de ressources Actif occupé Chômeur Inactif Revenu du travail indépendant Revenu du travail salarié Revenu de transfert Revenu de la propriété Revenu d'autres sources Revenu du ménage hors autoconsommation, hors troc Revenu du ménage avec autoconsommation et troc

25 Économie des ménages Enquête sur les conditions de vie en Haïti Tableau Revenus annuels moyens (en gourdes) des ménages selon le type de revenu et la principale source de revenu du ménage. Principale source de revenu du ménage Type de revenu Revenus du travail Revenus du travail Revenus de transfert Revenus de la indépendant salarié propriété Autres revenus Revenu du travail indépendant Revenu du travail salarié Revenu de transfert Revenu de la propriété Revenu d'autres sources Revenu du ménage hors autoconsommation, hors troc Revenu du ménage avec autoconsommation et troc Tableau Revenus annuels moyens (en gourdes) des ménages selon le type de revenu et le quintile du revenu total du ménage. Quintile du revenu total du ménage avec autoconsommation et troc Type de revenu Q1 (20% les plus Q2 Q3 Q4 Q5 (20% les plus faibles) élevés) Revenu du travail indépendant Revenu du travail salarié Revenu de transfert Revenu de la propriété Revenu d'autres sources Revenu du ménage hors autoconsommation, hors troc Revenu du ménage avec autoconsommation et troc Revenu per capita Tableau Revenu annuel (avec autoconsommation et troc) per capita (en gourdes) par milieu de résidence. Revenu annuel Milieu de résidence Aire Métropolitaine Autre urbain Rural Revenu total Revenu per capita 12, , , ,

26 Enquête sur les conditions de vie en Haïti 7.3. Types de revenu et composition du revenu total Types de revenu dans le revenu total des ménages Tableau Économie des ménages Proportion de ménages disposant d'un type de revenu donné par milieu de résidence. Type de revenu Milieu de résidence Aire Métropolitaine Autre urbain Rural Revenu du travail indépendant Revenu du travail salarié Revenu de transfert Revenu de la propriété Autres revenus Echantillon Les pourcentages ne se cumulent pas. Lire : 60.1% des ménages de l'aire Métropolitaine perçoivent des revenus du travail indépendant. Tableau Proportion de ménages disposant d'un type de revenu donné par département géographique. Type de revenu Département géographique Ouest Sud-Est Nord Nord-Est Artibonite Revenu du travail indépendant Revenu du travail salarié Revenu de transfert Revenu de la propriété Autres revenus Echantillon Tableau (suite) Type de revenu Département géographique Centre Sud Grande-Anse Nord-Ouest Revenu du travail indépendant Revenu du travail salarié Revenu de transfert Revenu de la propriété Autres revenus Echantillon Les pourcentages ne se cumulent pas. Lire : 18.7% des ménages du Sud-Est perçoivent des revenus du travail salarié. 442

27 Économie des ménages Enquête sur les conditions de vie en Haïti Tableau Proportion de ménages disposant d'un type de revenu donné par structure familiale du ménage. Type de revenu Personne seule Famille nucléaire Famille monoparentale. Les pourcentages ne se cumulent pas. Lire : 9.7% des familles nucléaires perçoivent des revenus de la propriété. Couple sans enfant Famille élargie Famille complexe Revenu du travail indépendant Revenu du travail salarié Revenu de transfert Revenu de la propriété Autres revenus Echantillon Tableau Structure familiale du ménage Proportion de ménages disposant d'un type de revenu donné des ménages par sexe du principal apporteur de ressources. Type de revenu Sexe du principal apporteur de ressources Homme Femme Revenu du travail indépendant Revenu du travail salarié Revenu de transfert Revenu de la propriété Autres revenus Echantillon Les pourcentages ne se cumulent pas. Lire : 83.6% des ménages dont le principal apporteur de ressources est de sexe masculin perçoivent des revenus du travail indépendant. Tableau Proportion de ménages disposant d'un type de revenu donné par tranche d'âge du principal apporteur de ressources. Type de revenu Tranche d'âge du principal apporteur de ressources < 25 ans ans ans 65 ans et + Revenu du travail indépendant Revenu du travail salarié Revenu de transfert Revenu de la propriété Autres revenus Echantillon Les pourcentages ne se cumulent pas. Lire : 64.3% des ménages dont le principal apporteur de ressources est agé de moins de 25 ans perçoivent des revenus de transfert. 443

CHAPITRE 2. Population, ménages et familles

CHAPITRE 2. Population, ménages et familles CHAPITRE 2 Population, ménages et familles Les faits saillants Enquête sur les conditions de vie en Haïti Distribution spatiale, structure par âge et par sexe de la population Le taux d urbanisation de

Plus en détail

L éducation au Québec : L état de la situation

L éducation au Québec : L état de la situation Préscolaire Primaire Secondaire Collégial Universitaire 43101 45 509 93969 68 331 110 297 151 845 241019 251 612 240 980 251 237 L éducation au Québec : L état de la situation L éducation est un des sujets

Plus en détail

PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE RÉGIONAL DE L ESTRIE

PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE RÉGIONAL DE L ESTRIE PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE RÉGIONAL DE L ESTRIE MAI 2009 Portrait socio-économique régional de l Coordination de l édition Fréchette, conseiller en développement Recherche et rédaction Prisca Marcotte,

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 1 Le marché du travail en Belgique en 2012 Le marché du travail en Belgique en 2012 1. Le statut sur le marché du travail de la population de 15 ans et plus Un peu moins de la moitié de la population de

Plus en détail

> Le taux de chômage annuel moyen à Paris (7,4%) est l un des plus élevé d Ile-de-France (6,6%).

> Le taux de chômage annuel moyen à Paris (7,4%) est l un des plus élevé d Ile-de-France (6,6%). Contexte socio-économique Revenus > Les revenus fiscaux médians sont plus élevés à (23 408 ) qu en (20 575 ) et en (17 497 ), mais les différences à sont particulièrement marquées entre les plus riches

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Revenus Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Marie-Émilie Clerc, Pierre Lamarche* Entre 2005 et 2011, l endettement des ménages a fortement augmenté, essentiellement du fait de la hausse

Plus en détail

Annuaire québécois des statistiques du travail

Annuaire québécois des statistiques du travail INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION Annuaire québécois des statistiques du travail Portrait des principaux indicateurs du marché et des conditions de travail, 2004-2014 Volume

Plus en détail

Collections Statistiques N 173 Série S : Statistiques Sociales

Collections Statistiques N 173 Série S : Statistiques Sociales Collections Statistiques N 173 Série S : Statistiques Sociales ENQUETE EMPLOI AUPRES DES MENAGES 2011 - Par - La Direction technique chargée des statistiques de la Population et de l Emploi 1 Office National

Plus en détail

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE

SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE SAINT-LOUIS ET MILE-END À LA LOUPE PROFIL SOCIO-ÉCONOMIQUE 2001 Ce profil est appuyé par les données issues du recensement de Statistique Canada pour les années 1991, 1996 et 2001. UNE POPULATION HAUTEMENT

Plus en détail

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008

La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 La fumée de tabac secondaire (FTS) en Mauricie et au Centre-du- Québec, indicateurs du plan commun tirés de l ESCC de 2007-2008 Ce document se veut une analyse succincte des indicateurs se rapportant à

Plus en détail

Les jeunes et l accès au logement

Les jeunes et l accès au logement Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jérôme SAINTE-MARIE Directeur du Pôle / jerome.sainte-marie@csa.eu / 01 44 94 59 10-11 Yves-Marie CANN Directeur d études / yves-marie.cann@csa.eu / 01 44 94 34 14

Plus en détail

Profil démographique et socioéconomique

Profil démographique et socioéconomique Profil démographique et socioéconomique VOLUME 1 cahier 1 PORTRAIT DE GATINEAU TABLE DES MATIÈRES Présentation... 3 Population... 4 Croissance de la population... 4 Groupes d âge et sexes... 4 Ménages

Plus en détail

LISTE DES INDICATEURS DE LAEKEN

LISTE DES INDICATEURS DE LAEKEN ANNEXE LISTE DES INDICATEURS DE LAEKEN Dans le cadre de son mandat pour 2001, le Comité de protection social (CPS) a présenté un rapport recommandant une série initiale de dix indicateurs primaires et

Plus en détail

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique Rapport 2015 Table des matières Introduction... 4 Le rapport 2015... 5 1. Différences salariales générales... 6 1.1 L écart salarial en salaires

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de la Vallée de la Missisquoi Nord MRC de Memphrémagog Ce que les chiffres

Plus en détail

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique Rapport 2014 Table des matières Le rapport 2014... 5 1. Différences salariales générales... 6 1.1 L écart salarial en salaires horaires et annuels...

Plus en détail

Synthèse. Le travail à temps partiel. Mathilde Pak. Numéro 04 Juin 2013. (avec la participation de Sandra Zilloniz)

Synthèse. Le travail à temps partiel. Mathilde Pak. Numéro 04 Juin 2013. (avec la participation de Sandra Zilloniz) Synthèse Direction de l animation de la recherche, des études et des statistiques Numéro 04 Juin 2013 Le travail à temps partiel Mathilde Pak (avec la participation de Sandra Zilloniz) Sommaire SYNTHèSE...

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

1. STRUCTURES FONCIERES ET MODES DE FAIRE-VALOIR

1. STRUCTURES FONCIERES ET MODES DE FAIRE-VALOIR République d Haïti MINISTÈRE DE L AGRICULTURE DES RESSOURCES NATURELLES ET DU DÉVELOPEMENT RURAL (MARNDR) RECENSEMENT GENERAL DE L'AGRICULTURE 1. STRUCTURES FONCIERES ET MODES DE FAIRE-VALOIR 1.1. Parcellaire

Plus en détail

MAI 2009 (Révisé - novembre 2009)

MAI 2009 (Révisé - novembre 2009) PORTRAIT SOCIO-ÉCONOMIQUE DE LA MRC DE MEMPHRÉMAGOG MAI 2009 (Révisé - novembre 2009) Portrait socio-économique de la Coordination de l édition François Fréchette, conseiller en développement Recherche

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES DES MÉNAGES 2

CARACTÉRISTIQUES DES MÉNAGES 2 CARACTÉRISTIQUES DES MÉNAGES 2 Sani OUMAROU et Abdoullahi BEIDOU Ce chapitre porte sur les caractéristiques sociodémographiques de la population des ménages (structure par âge et sexe, taux de fréquentation

Plus en détail

1 - Salaires nets tous secteurs confondus

1 - Salaires nets tous secteurs confondus N 627 Résultats l enquête annuelle sur les s auprès s entreprises - Mai 2011 - L enquête annuelle sur les s auprès s entreprises, réalisée par voie postale par l ONS a donné les résultats présentés ci-ssous.

Plus en détail

TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE

TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE 14 TÉTANOS ET LA ROUGEOLE 14.1 INTRODUCTION Soumaïla MARIKO Comme on l a déjà précisé au chapitre 1, des tests de dépistage de l immunité contre le tétanos et

Plus en détail

Le patrimoine des ménages retraités : résultats actualisés. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Le patrimoine des ménages retraités : résultats actualisés. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 08 juillet 2015 à 9 h 30 «Le patrimoine des retraités et l épargne retraite» Document N 2 bis Document de travail, n engage pas le Conseil Le patrimoine

Plus en détail

Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées à la pauvreté

Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées à la pauvreté DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 7 mars 2008 Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées

Plus en détail

RMI. Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion

RMI. Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion Instauré par la loi du 1 er décembre 1988 renouvelée le 20 juillet 1992, le RMI (Revenu minimum d insertion) a un triple objectif : garantir un revenu minimum,

Plus en détail

SALARIÉS À «BAS SALAIRE» ET TRAVAILLEURS PAUVRES : UNE COMPARAISON FRANCE - ÉTATS-UNIS

SALARIÉS À «BAS SALAIRE» ET TRAVAILLEURS PAUVRES : UNE COMPARAISON FRANCE - ÉTATS-UNIS IRES INSTITUT DE RECHERCHES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES.1 - N 2.1 SALARIÉS À «BAS SALAIRE» ET TRAVAILLEURS PAUVRES : UNE COMPARAISON FRANCE - ÉTATS-UNIS Par de nombreuses caractéristiques, les salariés à «bas

Plus en détail

S@voir.stat. Points saillants

S@voir.stat. Points saillants SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC Bulletin S@voir.stat Mars 2014 Volume 14, numéro 2 Prochain bulletin S@voir.stat Le prochain numéro du bulletin portera sur les dépenses

Plus en détail

L endettement privé des ménages début 2010

L endettement privé des ménages début 2010 Dossier L endettement privé des ménages début 2010 Pierre Lamarche, Laurianne Salembier* Début 2010, 46 % des ménages sont endettés pour un motif privé, c est-à-dire sans lien avec l activité professionnelle,

Plus en détail

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Focus Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Introduction Le travailleur qui devient chômeur et qui est admissible sur base de prestations de travail se voit, en application du principe

Plus en détail

Un profil des familles au Canada

Un profil des familles au Canada Familles Un profil des familles au Canada Il y avait 8,4 millions de familles au Canada en 2001. Les ménages de couples mariés forment la majorité des familles canadiennes. En 2001, 70,4% des familles

Plus en détail

Les salaires belges dans le peloton de tête européen

Les salaires belges dans le peloton de tête européen electriceye 1 Les salaires belges dans le peloton de tête européen Les salaires belges dans le peloton de tête européen 1. En moyenne, le Belge gagne entre 2.000 et 3.000 euros brut par mois En 2011, un

Plus en détail

C H A P I T R E LES DÉPENSES, LES AVOIRS ET LES DETTES DES MÉNAGES7.3

C H A P I T R E LES DÉPENSES, LES AVOIRS ET LES DETTES DES MÉNAGES7.3 C H A P I T R E LES DÉPENSES, LES AVOIRS ET LES DETTES DES MÉNAGES7.3 Les dépenses nous renseignent sur les goûts, les besoins, les habitudes de consommation, mais aussi sur le niveau de vie. Ce sont d

Plus en détail

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage

éclairages QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? Près de 3 demandeurs d emploi sur 5 sont couverts par l Assurance chômage éclairages ÉTUDES ET ANALYSES N 5 AVRIL 213 QUI SONT LES ALLOCATAIRES INDEMNISÉS PAR L ASSURANCE CHÔMAGE? L Unédic a réalisé une étude pour approfondir la compréhension de la population des allocataires

Plus en détail

Direction : Jacques Beaudet, CDÉC de Québec Supervision : Gilles Bordage et Geneviève Duhaime, CDÉC de Québec Rédaction : Cynthia Bond et Sarah Ann

Direction : Jacques Beaudet, CDÉC de Québec Supervision : Gilles Bordage et Geneviève Duhaime, CDÉC de Québec Rédaction : Cynthia Bond et Sarah Ann Direction : Jacques Beaudet, CDÉC de Québec Supervision : Gilles Bordage et Geneviève Duhaime, CDÉC de Québec Rédaction : Cynthia Bond et Sarah Ann Bouchard, CDÉC de Québec Comité de suivi : Charlotte

Plus en détail

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 observatoire régional #41 Synthèse régionale août 2014 à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 2 899 diplômés de M2 professionnel

Plus en détail

Parents bénéficiaires de minima sociaux : comment concilier vie familiale et insertion professionnelle?

Parents bénéficiaires de minima sociaux : comment concilier vie familiale et insertion professionnelle? ét udes et résultats N 874 février 2014 Parents bénéficiaires de minima sociaux : comment concilier vie familiale et insertion professionnelle? À la fin 2011, 2 millions de bénéficiaires ont perçu l allocation

Plus en détail

Statistique de la prévoyance vieillesse L essentiel en bref

Statistique de la prévoyance vieillesse L essentiel en bref BÜRO FÜR ARBEITS- UND SOZIALPOLITISCHE STUDIEN AG KONSUMSTRASSE 20. CH-3007 BERN. TEL +41 (0)31 380 60 80. FAX +41 (0)31 398 33 63 INFO@BUERO.CH. WWW.BUERO.CH Statistique de la prévoyance vieillesse L

Plus en détail

Tableau 1 : Répartition des entreprises recensées par année de création. Tableau 2 : Répartition des entreprises recensées par branche d activité

Tableau 1 : Répartition des entreprises recensées par année de création. Tableau 2 : Répartition des entreprises recensées par branche d activité Tableau 1 : Répartition des entreprises recensées par année de création Année de création Effectif Pourcentage Avant 1990 813 2,6 1990-2000 4048 13,2 2001-2003 2238 7,3 2004-2014 22592 73,4 Non déclaré

Plus en détail

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne

Bellevue - Chantenay - Sainte-Anne Mendès France Croix Bonneau - Bourderies auriers Mairie de Chantenay Plessis Cellier - Roche Maurice Boucardière - MallèveJean Macé Salorges - Cheviré - zone portuaire E QUARTIER Sainte- Anne, contrasté,

Plus en détail

Indicateurs du Recensement Général de la Population et de l Habitation - 1 -

Indicateurs du Recensement Général de la Population et de l Habitation - 1 - INDICATEURS DU RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITATION BENIN 2002 CHITOU FATAHI Intitulé ETAT DE LA POPULATION Effectif de population par sexe Densité de population Taille moyenne des ménages

Plus en détail

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans 94 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle Indicateur n 3-5 : Indicateur sur l emploi des femmes Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et

Plus en détail

CONSULTATION EN DIRECTION DES JEUNES COSTARMORICAINS AGES DE 18 A 25 ANS ET DES ACTEURS DE LA JEUNESSE] Portrait social des Jeunes costarmoricains

CONSULTATION EN DIRECTION DES JEUNES COSTARMORICAINS AGES DE 18 A 25 ANS ET DES ACTEURS DE LA JEUNESSE] Portrait social des Jeunes costarmoricains 2011 [ORGANISATION D UNE CONSULTATION EN DIRECTION DES JEUNES COSTARMORICAINS AGES DE 18 A 25 ANS ET DES ACTEURS DE LA JEUNESSE] Portrait social des Jeunes costarmoricains Eneis Conseil accompagne les

Plus en détail

NOYAU DUR DE LA PAUVRETE AU SENEGAL. Par Oumar Diop DIAGNE Salimata FAYE Ousmane FAYE

NOYAU DUR DE LA PAUVRETE AU SENEGAL. Par Oumar Diop DIAGNE Salimata FAYE Ousmane FAYE NOYAU DUR DE LA PAUVRETE AU SENEGAL Par Oumar Diop DIAGNE Salimata FAYE Ousmane FAYE INTRODUCTION Questions pratiques pour lutter contre la pauvreté qui est pauvre? de quoi il est pauvre? Différence des

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil Sommaire Introduction... 3 1. Evolution du nombre de travailleurs à temps partiel volontaire au chômage selon le sexe... 5. Evolution

Plus en détail

Enquête commandée par le Jeune Théâtre National Réalisée par l institut de sondages ISL Analyse réalisée en collaboration avec le CESTA (EHESS-CNRS)

Enquête commandée par le Jeune Théâtre National Réalisée par l institut de sondages ISL Analyse réalisée en collaboration avec le CESTA (EHESS-CNRS) Analyse de l enquête sur le devenir professionnel des artistes issus des écoles supérieures d art dramatique signataires de la plateforme de l enseignement supérieur pour la formation du comédien Enquête

Plus en détail

Parcours d acquisition de la résidence principale : du rêve à la réalité. Une étude du Crédit Foncier

Parcours d acquisition de la résidence principale : du rêve à la réalité. Une étude du Crédit Foncier Parcours d acquisition de la résidence principale : du rêve à la réalité Une étude du Crédit Foncier synthèse En avant-première du Salon National de l Immobilier (3-6 avril 2014, Paris), le Crédit Foncier

Plus en détail

Les disparités entre ménages dans les comptes nationaux : de l épargne au patrimoine

Les disparités entre ménages dans les comptes nationaux : de l épargne au patrimoine Les disparités entre ménages dans les comptes nationaux : de l épargne au patrimoine Sébastien Durier, Lucile Richet-Mastain et Mélanie Vanderschelden* Le compte des ménages, publié par les comptes nationaux,

Plus en détail

Dares. Analyses. LES DISPARITÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES : une analyse sur longue période

Dares. Analyses. LES DISPARITÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES : une analyse sur longue période Dares Analyses MARS 1 N 1 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques LES DISPARITÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES : une analyse

Plus en détail

Qui fait quoi sur internet?

Qui fait quoi sur internet? Ans Note d éducation permanente de l ASBL Fondation Travail-Université (FTU) N 2015 8, avril 2015 www.ftu.be/ep Qui fait quoi sur internet? Analyse des inégalités sociales dans l utilisation d internet

Plus en détail

LES GRANDES QUESTIONS QUE SE POSENT LES ECONOMISTES

LES GRANDES QUESTIONS QUE SE POSENT LES ECONOMISTES THEME 1 LES GRANDES QUESTIONS QUE SE POSENT LES ECONOMISTES 1.3 : Comment répartir les revenus et les richesses? L'économie est définie comme la «science qui étudie le comportement humain dans la relation

Plus en détail

Première exploitation de l'enquête décennale de l'insee

Première exploitation de l'enquête décennale de l'insee Première exploitation de l'enquête décennale de l'insee H. Prouvost, G. Poirier, M. Sampil Extraction réalisée pour Le Conseil Régional Nord Pas-de-Calais Première extraction de l'enquête décennale de

Plus en détail

PANORAMA. de l Economie Sociale en Haute-Normandie J U I N 2 0 1 0. 2 emplois nets sur 10 créés par l Economie Sociale entre 2005 et 2007

PANORAMA. de l Economie Sociale en Haute-Normandie J U I N 2 0 1 0. 2 emplois nets sur 10 créés par l Economie Sociale entre 2005 et 2007 PANORAMA de l Economie en Haute-Normandie J U I N 2 1 EDITO La Chambre Régionale de l Economie (CRES) de Haute- Normandie est heureuse de vous présenter ce premier Panorama de l Economie dans notre Région.

Plus en détail

Les Budgets de référence : une méthode d évaluation des besoins pour une participation effective à la vie sociale. Rapport ONPES 2014-2015

Les Budgets de référence : une méthode d évaluation des besoins pour une participation effective à la vie sociale. Rapport ONPES 2014-2015 Les Budgets de référence : une méthode d évaluation des besoins pour une participation effective à la vie sociale Rapport ONPES 2014-2015 L Union européenne a initié une réflexion sur ce que pourrait être

Plus en détail

Corps professoral en transformation?

Corps professoral en transformation? JANVIER 2010 VOL 12 NO 1 Répartition par âge Sous-représentation & sous-rémunération des femmes Professeur(e)s autochtones ou appartenant à une minorité visible Conclusion Corps professoral en transformation?

Plus en détail

MTPTC, Haïti. Couverture : Photos :

MTPTC, Haïti. Couverture : Photos : Mouvements de population dans l aire métropolitaine de Port-au-Prince avant et après le séisme de 2010 Réalisation de l enquête : Cartes géographiques : Couverture : Édition et mise en page : Photos :

Plus en détail

Le parcours professionnel des chômeurs de longue durée en Suisse

Le parcours professionnel des chômeurs de longue durée en Suisse Le parcours professionnel des chômeurs de longue durée en Suisse Cet article présente les premiers résultats d un projet de recherche qui étudie le parcours professionnel de personnes confrontées au chômage

Plus en détail

La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois

La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois Avril 2013 1. Carte d identité du territoire et chiffres-clefs Nombre d habitants SCOT (2012) : 139 345 Nombre de communes

Plus en détail

LE TRAVAIL SAISONNIER constitue depuis longtemps

LE TRAVAIL SAISONNIER constitue depuis longtemps Travail saisonnier et utilisation de l assurance-emploi Shawn de Raaf, Costa Kapsalis et Carole Vincent LE TRAVAIL SAISONNIER constitue depuis longtemps un aspect important du marché du travail canadien.

Plus en détail

LES PRATIQUES DE RÉMUNÉRATION DES ENTREPRISES EN 2007 : des formules hybrides tant pour les cadres que pour les non-cadres

LES PRATIQUES DE RÉMUNÉRATION DES ENTREPRISES EN 2007 : des formules hybrides tant pour les cadres que pour les non-cadres Février 2010 - N 008 LES PRATIQUES DE RÉMUNÉRATION DES ENTREPRISES EN 2007 : des formules hybrides tant pour les cadres que pour les non-cadres En 2007, 86 % des entreprises de 10 salariés ou plus des

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale et solidaire

Les salariés de l économie sociale et solidaire L'Économie sociale et solidaire Les salariés de l économie sociale et solidaire L'EMPLOI SALARIÉ L ESS, un employeur déterminant de l économie régionale 20 Relative précarité de l emploi dans l ESS 22

Plus en détail

Accès aux soins de santé

Accès aux soins de santé Accès aux soins de santé Stefaan Demarest Institut Scientifique de Santé Publique Direction opérationnelle Santé publique et surveillance Rue J. Wytsman, 14 B - 1050 Bruxelles 02 / 642 57 94 E-mail : srefaan.demarest@wiv-isp.be

Plus en détail

LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE

LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES QUÉBÉCOIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE Octobre 2012 En collaboration avec 2 Les comportements d achat des Québécois - 2012 1 2 3 4 5 Perception de la situation économique Intentions

Plus en détail

Au 31 décembre 2009, 296 000

Au 31 décembre 2009, 296 000 10 Approche territoriale Différents profils de familles pauvres selon le nombre d enfants et l activité des parents En IledeFrance, un enfant de moins de 18 ans sur cinq vit en situation de pauvreté. Un

Plus en détail

Philippe Villemus. Qui est riche? La vérité sur les riches, les pauvres et les autres... Groupe Eyrolles, 2007 ISBN : 978-2-212-53990-5

Philippe Villemus. Qui est riche? La vérité sur les riches, les pauvres et les autres... Groupe Eyrolles, 2007 ISBN : 978-2-212-53990-5 Philippe Villemus Qui est riche? La vérité sur les riches, les pauvres et les autres..., 2007 ISBN : 978-2-212-53990-5 En synthèse, qu est-ce qu être riche? «Pour un pays comme pour un individu, ce n est

Plus en détail

[ENFANTS NON SCOLARISÉS : DE

[ENFANTS NON SCOLARISÉS : DE [ENFANTS NON SCOLARISÉS : DE NOUVELLES DONNÉES SOULIGNENT LES DÉFIS PERSISTANTS Cette fiche d information présente de nouvelles données relatives à l année scolaire qui s est achevée en sur le nombre d

Plus en détail

Liste des variables Fichier MENAGE Enquête "Participation culturelle & sportive" de mai 2003 (EPCV)

Liste des variables Fichier MENAGE Enquête Participation culturelle & sportive de mai 2003 (EPCV) Liste des s Fichier MENAGE Enquête "Participation culturelle & sportive" de mai 2003 (EPCV) Index des s : AGEDPR : Age de la personne de référence (8 modalités)... 3 AGEPR : Age de la personne de référence...

Plus en détail

Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins

Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins études résultats et N 603 octobre 2007 Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins Une enquête a été effectuée par la DREES au deuxième trimestre 2006 auprès de personnes

Plus en détail

Modes de garde et d accueil des jeunes enfants en 2013

Modes de garde et d accueil des jeunes enfants en 2013 ét udes et résultats N 896 octobre 2014 Modes de garde et d accueil des jeunes enfants en 2013 En 2013, la France métropolitaine compte 2,3 millions d enfants de moins de 3 ans et autant d enfants de 3

Plus en détail

Statistiques structurelles sur les entreprises

Statistiques structurelles sur les entreprises 1 Statistiques structurelles sur les entreprises - Analyse Statistiques structurelles sur les entreprises Un aperçu de la structure de l'économie belge en 2011 et des possibilités offertes par cette source

Plus en détail

Anne Laferrère. Mai 2003

Anne Laferrère. Mai 2003 L hébergement d après les enquête Logement Anne Laferrère Mai 2003 Parmi toutes les aides s échangeant entre ménages, le logement occupe une place à part, pour deux raisons principales. D une part il est

Plus en détail

Situation des immigrants au marché du travail québécois : bref portrait statistique

Situation des immigrants au marché du travail québécois : bref portrait statistique Situation des immigrants au marché du travail québécois : bref portrait statistique Pour le comité d adaptation de la main-d œuvre personnes immigrantes Sébastien Arcand Maher Najari HEC MONTRÉAL 2010

Plus en détail

Fiche qualité relative à l enquête Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Carte d identité de l enquête

Fiche qualité relative à l enquête Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Carte d identité de l enquête Fiche qualité relative à Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Nom Années de Périodicité Panel (suivi d échantillon) Services concepteurs Service réalisant Sujets principaux traités dans Carte d

Plus en détail

Perspective Afrique. Pauvreté monétaire et pauvreté subjective au Gabon en 2005. Prospere Backiny-Yetna et Quentin Wodon 1. Résumé

Perspective Afrique. Pauvreté monétaire et pauvreté subjective au Gabon en 2005. Prospere Backiny-Yetna et Quentin Wodon 1. Résumé Perspective Afrique Vol. 4, No.1-3, 2009 Article 4 Disponible en ligne sur www.perspaf.org Pauvreté monétaire et pauvreté subjective au Gabon en 2005 Prospere Backiny-Yetna et Quentin Wodon 1 Résumé Ce

Plus en détail

REVENU ANNUEL DES FAMILLES ÉCONOMIQUES. Définitions. Revenu

REVENU ANNUEL DES FAMILLES ÉCONOMIQUES. Définitions. Revenu REVENU ANNUEL DES FAMILLES ÉCONOMIQUES Définitions Une famille économique se compose d'un groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance,

Plus en détail

PORTRAIT DU MARCHÉ DU TRAVAIL MRC de BROME-MISSISQUOI

PORTRAIT DU MARCHÉ DU TRAVAIL MRC de BROME-MISSISQUOI PORTRAIT DU MARCHÉ DU TRAVAIL MRC de BROME-MISSISQUOI PORTRAIT DU MARCHÉ DU TRAVAIL MRC DE BROME-MISSISQUOI Publication réalisée par la Direction de la planification, du partenariat et de l'information

Plus en détail

Avoir un emploi rend la pauvreté plus difficile à vivre

Avoir un emploi rend la pauvreté plus difficile à vivre ISSN 029-997 N 2 avril 07 Avoir un emploi rend la pauvreté plus difficile à vivre Marie-Odile Simon, Christine Olm, Élodie Alberola L emploi ne protège plus de la pauvreté, même la plus extrême: 28% des

Plus en détail

Jeunes et argent Jeunes et argent CRIOC, décembre 2009 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. L enfant et l argent 4. Argent de poche (montant, source, utilisation) 5. Job d étudiant (périodes, utilisation

Plus en détail

Le revenu de retraite est constitué de diverses

Le revenu de retraite est constitué de diverses Wendy Pyper Le revenu de retraite est constitué de diverses sources, appelées couramment les «trois piliers» (ministère des Finances Canada, 2003). Les sources publiques la Sécurité de la vieillesse et

Plus en détail

DRAAF de Basse-Normandie. Le chauffage domestique au bois en Basse-Normandie. Situation en 2012 et évolution depuis 1984.

DRAAF de Basse-Normandie. Le chauffage domestique au bois en Basse-Normandie. Situation en 2012 et évolution depuis 1984. DRAAF de Basse-Normandie Le chauffage domestique au bois en Basse-Normandie Situation en 2012 et évolution depuis 1984 Rapport final Biomasse Normandie 19, Quai de Juillet - 14000 CAEN Tél. : 02 31 34

Plus en détail

Article. Travail rémunéré. par Vincent Ferrao. Décembre 2010

Article. Travail rémunéré. par Vincent Ferrao. Décembre 2010 Composante du produit n o 89-503-X au catalogue de Statistique Canada Femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe Article Travail rémunéré par Vincent Ferrao Décembre 2010 Comment obtenir

Plus en détail

La capacité d achat immobilier en Île-de-France :

La capacité d achat immobilier en Île-de-France : La capacité d achat immobilier en Île-de-France : Évaluation dynamique et disparités géographiques Kevin Beaubrun-Diant Juillet 2010 2 La capacité d achat immobilier en Île-de-France Introduction La compréhension

Plus en détail

Au début des années 1990, les emplois

Au début des années 1990, les emplois L écart salarial entre employés temporaires et permanents Diane Galarneau Au début des années 1990, les emplois atypiques travail temporaire, à temps partiel ou autonome semblaient entamer une montée inquiétante.

Plus en détail

SANTÉ DE L ENFANT 9 9.1 CARACTÉRISTIQUES DE L ACCOUCHEMENT. Soumana HAROUNA et Ibrahim CHAIBOU

SANTÉ DE L ENFANT 9 9.1 CARACTÉRISTIQUES DE L ACCOUCHEMENT. Soumana HAROUNA et Ibrahim CHAIBOU SANTÉ DE L ENFANT 9 Soumana HAROUNA et Ibrahim CHAIBOU Au cours de la troisième enquête démographique et de santé et à indicateurs multiples, on a enregistré, pour tous les enfants nés au cours des cinq

Plus en détail

LES PRÊTS ACCESSION ET TRAVAUX VERSÉS AUX MÉNAGES AU TITRE DE LA PEEC EN 2008

LES PRÊTS ACCESSION ET TRAVAUX VERSÉS AUX MÉNAGES AU TITRE DE LA PEEC EN 2008 Agence Nationale pour la Participation des Employeurs à l effort de Construction LES PRÊTS ACCESSION ET TRAVAUX VERSÉS AUX MÉNAGES AU TITRE DE LA PEEC EN 2008 Mai 2010 GMV Conseil 25 rue Titon F- 75011

Plus en détail

1. Les comptes de dépôt et d épargne

1. Les comptes de dépôt et d épargne 1. Les comptes de dépôt et d épargne 1.1 Les comptes de dépôt 1.1.1 Le taux de possession d un compte de dépôt Le premier constat est celui d un accès important aux comptes de dépôt, quelle que soit la

Plus en détail

ETUDE DES DEMANDEURS DE LA CARTE DE JOURNALISTE PROFESSIONNEL EN 2009. Quelles évolutions par rapport à 2000-2008?

ETUDE DES DEMANDEURS DE LA CARTE DE JOURNALISTE PROFESSIONNEL EN 2009. Quelles évolutions par rapport à 2000-2008? ETUDE DES DEMANDEURS DE LA CARTE DE JOURNALISTE PROFESSIONNEL EN 2009 Quelles évolutions par rapport à 2000-2008? Observatoire des métiers CCIJP 2 Rappel des populations étudiées - Présentation des principales

Plus en détail

C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET

C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET Dans une société de l information, l accès à un ordinateur et à une connexion Internet à faible coût apparaît de première importance pour toutes les couches de

Plus en détail

DES CANTONS PÉRIURBAINS ET FRONTALIERS EN SITUATION FAVORABLE

DES CANTONS PÉRIURBAINS ET FRONTALIERS EN SITUATION FAVORABLE DES CANTONS PÉRIURBAINS ET FRONTALIERS EN SITUATION FAVORABLE population. Moins d un canton sur dix (15 % de la population) est concerné par le type «cumul de fragilités économique, familiale, 1 Risques

Plus en détail

Évolution de la rémunération des CADRES Édition 2012

Évolution de la rémunération des CADRES Édition 2012 Évolution de la rémunération des CADRES Édition 2012 Les études de l emploi cadre septembre 2012 les cadres et leur rémunération Les entreprises et la rémunération des cadres Enquête auprès de 15 000 cadres

Plus en détail

PARMI LES PROGRÈS INTÉRESSANTS qui ont été réalisés

PARMI LES PROGRÈS INTÉRESSANTS qui ont été réalisés Régimes de santé des travailleurs indépendants Ernest B. Akyeampong et Deborah Sussman PARMI LES PROGRÈS INTÉRESSANTS qui ont été réalisés sur le marché du travail dans les années 9 figure la croissance

Plus en détail

CHAPITRE 3 CARACTÉRISTIQUES DES MÉNAGES ET DES FEMMES

CHAPITRE 3 CARACTÉRISTIQUES DES MÉNAGES ET DES FEMMES CHAPITRE 3 CARACTÉRISTIQUES DES MÉNAGES ET DES FEMMES Salif Ndiaye Deux thèmes font l objet de ce chapitre : les caractéristiques de l'échantillon des ménages, et celles des femmes enquêtées. L examen

Plus en détail

Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation

Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation 1 Septembre 2014 Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation Grand-Charmont est une commune de 5200 habitants qui compte 57 % de logements sociaux. Les revenus

Plus en détail

LE PROFIL DU CONSOMMATEUR MAROCAIN

LE PROFIL DU CONSOMMATEUR MAROCAIN LE PROFIL DU CONSOMMATEUR MAROCAIN Le profil du consommateur Marocain 1. La population en chiffres Population totale : 31.992.592 Population urbaine : 55,0% Population rurale : 43,6% Densité de la population:

Plus en détail

Définitions. Définitions sur le logement

Définitions. Définitions sur le logement Définitions sur le logement Logement Un logement est défini par son utilisation : c est un local séparé et indépendant utilisé pour l habitation. Il doit être séparé d autres locaux par des murs ou cloisons

Plus en détail

Ce document est disponible également sur le site Web du HCP : www.hcp.ma

Ce document est disponible également sur le site Web du HCP : www.hcp.ma Octobre 2014 Haut-Commissariat au Plan 2 SOMMAIRE AVANT-PROPOS...5 DEMOGRAPHIE...7 FEMMES CHEFS DE MENAGE ET FEMMES VIVANT SEULES... 25 EDUCATION ET ALPHABETISATION... 47 ACTIVITE, EMPLOI ET CHOMAGE...

Plus en détail

Le patrimoine des indépendants

Le patrimoine des indépendants Le patrimoine des indépendants Pierre Lamarche, Maud Romani* Début 2010, le patrimoine brut des ménages dans lesquels vit au moins une personne exerçant une activité d indépendant s élève en moyenne à

Plus en détail

Fiche qualité SRCV 2009. Carte d identité de l enquête

Fiche qualité SRCV 2009. Carte d identité de l enquête Fiche qualité SRCV 2009 Nom Carte d identité de Enquête Statistique sur les ressources et les conditions de vie Année de Les données de sont relatives à 2009 La première enquête SRCV a démarré en 2004.

Plus en détail