Le déneigement des véhicules lourds. transport

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le déneigement des véhicules lourds. transport"

Transcription

1 Le déneigement des véhicules lourds transport

2

3 TABLE DES MATIÈRES L élimination du danger à la source : éviter le travail en hauteur!...p. 5 En hauteur, mais en toute sécurité! Utiliser des moyens collectifs de protection...p. 7 Quand il faut monter sur le dessus du toit du véhicule, mieux vaut le faire en toute sécurité : utiliser des équipements de protection individuelle (ÉPI)...p. 9 Référence règlementaire...p. 10 Crédits...p. 11 Le déneigement des véhicules lourds 3

4 AD1024-ASTE-Guide_Deneigement_Layout 1 23/11/10 1:46 PM Page 4 4 Le déneigement des véhicules lourds

5 La prévention des chutes dans le secteur du transport est un sujet préoccupant. Les tâches effectuées en hauteur sur les véhicules lourds sont susceptibles de causer des chutes et le déneigement des toits de ces véhicules en fait partie. Dans ce document, quelques pistes de solutions pour contrer ce problème ont été retenues. Il faut se rappeler qu une accumulation de neige ou de glace sur un toit de véhicule lorsqu il circule sur la route est une infraction au Code de la sécurité routière et est passible d une amende. L ÉLIMINATION DU DANGER À LA SOURCE : ÉVITER LE TRAVAIL EN HAUTEUR! Utiliser un système mécanique Système de déneigement Robot 2000 Les systèmes mécaniques permettent de déneiger les véhicules avec peu d opérations humaines. Il existe différents modèles de conception industrielle ou artisanale. Cependant le principe reste toujours le même : on positionne le véhicule sous le système, on abaisse le système sur le toit, on avance lentement le véhicule, le mécanisme (râteau ou souffleur) déblaie la neige. Avantages Élimine le problème de chute de hauteur; Ne demande aucun effort physique important; Rapide et efficace; Certains peuvent enlever tout type de neige et la glace. Système de déneigement le Yéti Inconvénients Certains systèmes sont moins efficaces lors de présence de glace; Nécessaire d enlever la neige ou la glace accumulée sur la surface de roulement et autour du site de déneigement régulièrement; Installations fixes qui ne peuvent pas être déplacées. Système de déneigement fabrication maison de la Compagnie Transport Morneau à St-Arsène Recommandations Prévoir un emplacement favorisant l enlèvement de l accumulation de neige au sol; Lorsqu il y a présence de glace sur le toit, prévoir un équipement de protection si le travailleur doit monter pour briser la glace accumulée avant d utiliser le système mécanique. Le déneigement des véhicules lourds 5

6 Utiliser une pelle de toit Conçue à l origine pour retirer la neige des toits de résidence, la pelle de toit permet également de retirer la neige des toits de certains véhicules lourds à partir du sol. Avantages Outil utile et efficace pour le déneigement des toits d autobus scolaire, de minibus et de certains autocars; Élimine le problème de chute de hauteur; Légère, elle requiert peu d efforts physiques lors de sa manœuvre; Simple à manœuvrer et peut être utilisée à n importe quel endroit ou moment; Coût d acquisition peu élevé. Inconvénients Convient uniquement aux véhicules dont le toit est arrondi et peu élevé comme celui des autobus scolaires, des minibus et de certains autocars. Recommandations S assurer que la zone de travail soit bien dégagée, loin de la circulation d autres véhicules, que la surface du sol soit suffisamment adhérente; Placer ses pieds en position d équilibre, soulever et tirer la pelle vers soi; Faire un côté du véhicule à la fois. Déneigement avec pelle de toit (Rapport sur déneigement d autobus, ASTE, 2001) 6 Le déneigement des véhicules lourds

7 EN HAUTEUR, MAIS EN TOUTE SÉCURITÉ! UTILISER DES MOYENS COLLECTIFS DE PROTECTION Utiliser une station de déneigement Il s agit d une plateforme aménagée à la hauteur du toit du véhicule. Il existe deux types de station de déneigement : celles qui sont fixes et celles qui sont mobiles. Station de déneigement fixe (Rapport sur le déneigement ASTE, 2001) Avantages Permettent d être à la même hauteur que le véhicule et de bien voir l état du toit; Faciles à fabriquer; elles peuvent être réalisées à partir d une simple passerelle, d anciennes remorques modifiées (mobiles) ou encore d un deuxième étage fixé à un bâtiment; Les systèmes mobiles peuvent être déplacés facilement ce qui libère l espace lors de la non utilisation. Station de déneigement mobile (projet conçu avec la participation de l Association du camionnage du Québec) Inconvénients Il faut parfois adapter les outils de déneigement existants (pelle, râteau ) afin de les rendre efficaces; Accumulation de neige et de glace autour du site de déneigement; Difficulté à enlever la glace se trouvant sur le toit du véhicule car le travailleur est assez éloigné de ce dernier. Recommandations Prévoir un emplacement favorisant l enlèvement de l accumulation de neige au sol; Éviter que les travailleurs aient à positionner les véhicules en marche arrière; Prévoir de l espace tout autour du système, ceci permettra d effectuer le déneigement de deux véhicules à la fois; Escalier et balcon servant de station de déneigement fixe (Rapport sur le déneigement ASTE, 2001) Le déneigement des véhicules lourds 7

8 La surface des marches, pour accéder à la station, doit être antidérapante, toujours bien dégagée. La surface de travail doit être recouverte d une matière antidérapante afin d éviter les chutes lorsque les travailleurs effectuent le déneigement ou le déglaçage; Toutes les sortes de stations (échafaudage, passerelle ou semi-remorques modifiées) doivent être munies de garde-corps; Les garde-corps ne doivent pas être trop hauts, cela nuit aux mouvements des travailleurs lors du déneigement car ils doivent soulever l outil beaucoup plus haut; La pelle ou l outil doit être le plus léger que possible; Utiliser un outil muni d un manche télescopique afin de faciliter les manipulations; Utiliser un grattoir pouvant servir autant à pousser qu à tirer la neige; Modifier les outils de déneigement au besoin afin de les rendre plus efficaces et ergonomiques. Surface antidérapante pour station de déneigement fixe (Rapport sur le déneigement ASTE, 2001) Station de déneigement fixe plus basse que le toit de la remorque (Rapport sur le déneigement ASTE, 2001) Pelles de déneigement modifiées afin de les rendre plus ergonomiques et efficaces (Rapport sur le déneigement ASTE, 2001) 8 Le déneigement des véhicules lourds

9 QUAND IL FAUT MONTER SUR LE DESSUS DU TOIT DU VÉHICULE, MIEUX VAUT LE FAIRE EN TOUTE SÉCURITÉ : UTILISER DES ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE (ÉPI) Utiliser un équipement de protection contre les chutes Le port d'un harnais de sécurité est obligatoire pour tout travailleur exposé à une chute de plus de 3 mètres de sa position de travail (2,4 m au fédéral), sauf si le travailleur est protégé par un autre dispositif lui assurant une sécurité équivalente ou par un filet de sécurité. Lorsqu'une ceinture de sécurité est utilisée, celle-ci ne peut être utilisée que pour limiter le déplacement du travailleur ou pour le maintenir dans sa position de travail. Une ceinture de sécurité ne peut être utilisée comme équipement de protection individuelle servant à arrêter la chute d'un travailleur. Harnais de sécurité (North Safety) Avantages Permet de bien voir l état du toit; Permet d être proche de la surface à déneiger; Permet un nettoyage efficace de tout dépôt y compris la glace. Inconvénients Risques de chutes (même niveau); Installer un point d ancrage qui respecte les normes de conception; Les travailleurs doivent porter leurs équipements de protection individuelle (ÉPI) de manière sécuritaire en tout temps. Système de sécurité avec câble horizontal, dérouleur-enrouleur avec absorbeur d énergie et harnais (North Safety et IRSST) Recommandations Installer plus d un point d ancrage ou installer un câble horizontal de manière à éviter que le travailleur ait à changer de point d attache à plusieurs reprises; La pelle ou l outil doit être le plus léger que possible; Prévoir un emplacement favorisant l enlèvement de l accumulation de neige au sol; Utiliser une masse en caoutchouc ou en bois pour briser l accumulation de glace; Vérifier la résistance et l état du toit du véhicule avant de s y engager; Le système anti-chute doit être inspecté régulièrement. Le déneigement des véhicules lourds 9

10 Référence règlementaire Protection contre les chutes Règlement sur la santé et la sécurité (Québec) Articles : 264, 346, 348, 349, 350, 353 et 354 Règlement sur la santé et la sécurité (Fédéral) Articles : 12, 10 Code de sécurité pour les travaux de construction (Québec) Articles: 2.9.1, 2.9.2, 2.9.3, , Code de la sécurité routière (Québec) Déneigement du véhicule Article : Le déneigement des véhicules lourds

11 CRÉDITS Recherche et rédaction Langis Lafrance, Conseiller en prévention Association Sectorielle Transport Entreposage (ASTE) Marie-Élaine Bélanger, Conseillère en prévention (contractuelle) Association Sectorielle Transport Entreposage (ASTE) Agent de communication Jean-Christophe Minguez Association Sectorielle Transport Entreposage (ASTE) Graphisme Alain Roy, ATTENTION design+ Le déneigement des véhicules lourds 11

12 6455, Jean-Talon Est, bureau 301 Montréal (Québec) H1S 3E

LE TRAVAIL EN HAUTEUR

LE TRAVAIL EN HAUTEUR F I C H E P R E V E N T I O N N 0 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LE TRAVAIL EN HAUTEUR STATISTIQUES Avec près d une centaine d agent victime de chutes de hauteur durant les 5 dernières années dans les

Plus en détail

LES SYSTÈMES D ANCRAGE DE GARDE-CORPS SUR DES TOITS PLATS. Fiche de prévention

LES SYSTÈMES D ANCRAGE DE GARDE-CORPS SUR DES TOITS PLATS. Fiche de prévention LES SYSTÈMES D ANCRAGE DE GARDE-CORPS SUR DES TOITS PLATS Fiche de prévention IRSST ASP Construction LeS SySTèmeS d AnCRAge de garde-corps SuR des ToITS PLATS Fiche de prévention André Lan, IRSST François

Plus en détail

comment choisir son epi?

comment choisir son epi? FR comment choisir son epi? le harnais DE SéCURITé ET LES systèmes d arrêt de chutes 2011 Conseil pour le Développement Economique de la Construction a.s.b.l. www.aaa.lu Institut de Formation Sectoriel

Plus en détail

DIRECTIVE POUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR

DIRECTIVE POUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR DIRECTIVE POUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR Direction des ressources matérielles Adopté en comité de direction Novembre 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. Objectif... 1 2. Types de chute... 1 3. Les types de risque

Plus en détail

Travaux de toiture. Guide pratique

Travaux de toiture. Guide pratique Travaux de toiture Guide pratique 1 Travaux de toiture dangereux 2 Travaux de toiture dangereux 3 Travaux de toiture dangereux 4 Echelles de couvreurs Pour les travaux sur une surface dont la pente est

Plus en détail

1. REGLEMENTATION : 2. INTRODUCTION :

1. REGLEMENTATION : 2. INTRODUCTION : 1. REGLEMENTATION : Décret n 65-48 du 8 janvier 1965 modifié portant règlement d'administration publique pour l'exécution des dispositions de la partie IV du Code du travail en ce qui concerne les mesures

Plus en détail

La sécurité avec les échelles et les escabeaux

La sécurité avec les échelles et les escabeaux 1 La sécurité avec les échelles et les escabeaux Pour changer des ampoules, nettoyer des fenêtres, accéder à une toiture, entretenir un système de ventilation et de climatisation ou entreposer les dossiers

Plus en détail

PRINCIPES DE CONCEPTION DES DISPOSITIFS DE SECURITÉ SUR LES TOITS

PRINCIPES DE CONCEPTION DES DISPOSITIFS DE SECURITÉ SUR LES TOITS PRINCIPES DE CONCEPTION DES DISPOSITIFS DE SECURITÉ SUR LES TOITS PREAMBULE Les travaux sur les toits comptent parmi les activités les plus dangereuses. Il n'est pas rare que des interventions soient nécessaires

Plus en détail

Garde-corps. (moyens d accès permanents aux machines)

Garde-corps. (moyens d accès permanents aux machines) Garde-corps (moyens d accès permanents aux machines) Le présent feuillet d information rassemble les prescriptions (règles techniques) applicables aux garde-corps permettant d accéder à des machines. Il

Plus en détail

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS RECO DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Pose, maintenance et dépose des panneaux solaires thermiques et photovoltaïques en sécurité Guillaume J.Plisson - pour l'inrs Des préconisations

Plus en détail

SERRURERIE ET SÉCURITÉ

SERRURERIE ET SÉCURITÉ IL S AGIT LE PLUS SOUVENT DE TRAVAUX DE GRANDE HAUTEUR. L OUVRAGE DATANT DE PLUS DE 10 ANS EN GÉNÉRAL, LES DISPOSITIFS DE SÉCURITÉ DES ACCÈS ET PLATEFORMES NE SONT PLUS ADAPTÉS, VOIRE PARFOIS MANQUANTS.

Plus en détail

Règlement n o 2011-42

Règlement n o 2011-42 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-PRIME Règlement n o 2011-42 «Concernant la circulation et le stationnement» Attendu que les articles 295, 7 0, 310 et 314.1 du Code de la sécurité routière

Plus en détail

CHAPITRE V III: LES RESSOURCES MATÉRIELLES

CHAPITRE V III: LES RESSOURCES MATÉRIELLES CHAPITRE V III: LES RESSOURCES MATÉRIELLES SECTION 8.3 : LA GESTION DES BIENS MEUBLES ET IMMEUBLES PAGE : 1 POLITIQUE SUR LES TRANSPORTS AVEC UN VÉHICULE LOURD Adoptée : CAD-8927 (14 10 08) Modifiée :

Plus en détail

SERVICE DE TRANSPORT ADAPTÉ GUIDE DE L USAGER

SERVICE DE TRANSPORT ADAPTÉ GUIDE DE L USAGER SERVICE DE TRANSPORT ADAPTÉ GUIDE DE L USAGER BIENVENUE À BORD! Vous trouverez dans le présent Guide de l usager tous les renseignements que vous devez connaître sur l utilisation du service de transport

Plus en détail

A KEE SAFETY PRODUCT A C C È S E N H A U T E U R. Plateforme d'accès. ASSEMBLAGE SANS OUTILS ALTERNATIVE ÉCONOMIQUE à UN ÉCHAFAUDAGE

A KEE SAFETY PRODUCT A C C È S E N H A U T E U R. Plateforme d'accès. ASSEMBLAGE SANS OUTILS ALTERNATIVE ÉCONOMIQUE à UN ÉCHAFAUDAGE A KEE SAFETY PRODUCT A C C È S E N H A U T E U R Plateforme d'accès ASSEMBLAGE SANS OUTILS ALTERNATIVE ÉCONOMIQUE à UN ÉCHAFAUDAGE Montage SImple et Rapide Conforme Aux Normes EN 13374 Classe A et EN 12811

Plus en détail

Dans le secteur manufacturier que

Dans le secteur manufacturier que FICHE TECHNIQUE PRÉVENTION DES CHUTES DE HAUTEUR Dans le secteur manufacturier que nous desservons, il existe plusieurs situations où le travail doit être effectué en hauteur et où les risques d accidents

Plus en détail

1- LES CHUTES DE PERSONNES...

1- LES CHUTES DE PERSONNES... 7 1-1- LES CHUTES DE PERSONNES... sont la cause de plusieurs accidents de travail Les chutes n ont pas de cible. Qui n est pas tombé dans un stationnement, en sortant de sa voiture, en se rendant à sa

Plus en détail

à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de la prévention incendie ; à l inspecteur à la prévention ; au Comité SST.

à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de la prévention incendie ; à l inspecteur à la prévention ; au Comité SST. GRILLE D AUTO-ÉVALUATION EN SANTÉ SÉCURITÉ AU TRAVAIL COMMISSION SCOLAIRE DES PATRIOTES GÉNÉRALE Juin 2002 DOCUMENT À CONSERVER ET À FOURNIR SUR DEMANDE : à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de

Plus en détail

Les devis types en arboriculture

Les devis types en arboriculture Les devis types en arboriculture Projet de devis élaboré par la SIAQ À l usage des entrepreneurs et des municipalités par Charline Hébert ing.f. INTRODUCTION ET CONTEXTE Colloque de la SIAQ Automne 2007

Plus en détail

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes RECOMMANDATION R 446 Recommandation adoptée par le comité technique national du bâtiment et des travaux publics lors de sa réunion du 14 mai 2009. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

EXPLICATION - APPLICATION - PLAN - COMPOSANTS Rail-T de sécurité alu. & chariot VST Application Verticale - EN 353/1

EXPLICATION - APPLICATION - PLAN - COMPOSANTS Rail-T de sécurité alu. & chariot VST Application Verticale - EN 353/1 Etudes Représentation de matériel électrotechnique industriel Et fabrication de systèmes de protection antichute Studies Vertegenwoordiging van industrieel electrotechnisch materiaal En fabricatie klimbeveiligingssystemen

Plus en détail

Les échelles portables peuvent aussi être très dangereuses. Conseils pour votre sécurité

Les échelles portables peuvent aussi être très dangereuses. Conseils pour votre sécurité Les échelles portables peuvent aussi être très dangereuses Conseils pour votre sécurité Sommaire 1 Introduction 3 2 A quoi reconnaît-on une échelle sûre? 4 2.1 Lors de l achat d une échelle 4 2.2 Lors

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ Décret n o 2008-1325 du 15 décembre 2008 relatif à la sécurité des ascenseurs,

Plus en détail

MÉMO SÉCURITÉ TRAVAIL EN HAUTEUR ÉCHELLES ET ESCABEAUX ENTREPRISES ARTISANALES DU BÂTIMENT. Chef d entreprise artisanale

MÉMO SÉCURITÉ TRAVAIL EN HAUTEUR ÉCHELLES ET ESCABEAUX ENTREPRISES ARTISANALES DU BÂTIMENT. Chef d entreprise artisanale MÉMO SÉCURITÉ Chef d entreprise artisanale ENTREPRISES ARTISANALES DU BÂTIMENT TRAVAIL EN HAUTEUR ÉCHELLES ET ESCABEAUX LES ÉCHELLES ET LES ESCABEAUX NE SONT PAS DES POSTES DE TRAVAIL. La facilité apparente

Plus en détail

Des solutions pour éviter les dommages corporels et matériels. Equipements pour le nettoyage et l entretien des fenêtres, façades et toitures

Des solutions pour éviter les dommages corporels et matériels. Equipements pour le nettoyage et l entretien des fenêtres, façades et toitures Des solutions pour éviter les dommages corporels et matériels Equipements pour le nettoyage et l entretien des fenêtres, façades et toitures Sommaire 1 Introduction 3 2 Conception des bâtiments 4 3 Equipements

Plus en détail

Mécanique véhicules lourds

Mécanique véhicules lourds Mécanique véhicules lourds sont des emplacements situés sous le niveau du sol qui servent à l en tretien ou à la réparation des véhicules. Il existe notamment : des fosses pour réparer ou inspecter les

Plus en détail

GUIDE DE RÉFÉRENCE POUR PROTECTION ANTICHUTE

GUIDE DE RÉFÉRENCE POUR PROTECTION ANTICHUTE GUIDE DE RÉFÉRENCE POUR PROTECTION ANTICHUTE AVANT PROPOS Ce guide de référence est une reproduction d un manuel de formation préparé par la compagnie North. Sylprotec veut ainsi offrir à sa clientèle

Plus en détail

Bien utiliser son échelle : généralités

Bien utiliser son échelle : généralités Bien utiliser son échelle : généralités Les échelles et escabeaux sont des moyens d'accès en hauteur. Les échafaudages sont des moyens de travailler en hauteur. La norme EN 131 n'étant pas doublée d'une

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE NICOLET. RÈGLEMENT n 23-2001. Règlement relatif au stationnement

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE NICOLET. RÈGLEMENT n 23-2001. Règlement relatif au stationnement PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE NICOLET RÈGLEMENT n 23-2001 Règlement relatif au stationnement CONSIDÉRANT qu AVIS DE MOTION du présent règlement a dûment été donné lors de la séance spéciale du 30 avril 2001.

Plus en détail

jaarspromoties ig van 15 september tem 15 november 2014 Promotions d automne

jaarspromoties ig van 15 september tem 15 november 2014 Promotions d automne jaarspromoties ig van 15 september tem 15 november 2014 Promotions d automne valable du 15 septembre jusqu au 15 novembre 2014 Echafaudages série 4000/5000 Tous nos échafaudages répondent à la Norme Européenne

Plus en détail

LES VÉHICULES RÉCRÉATIFS CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT

LES VÉHICULES RÉCRÉATIFS CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT LES VÉHICULES RÉCRÉATIFS CERTAINES RÈGLES S APPLIQUENT CONDUITE ET REMORQUAGE SÉCURITAIRES La conduite et le remorquage d un véhicule récréatif exigent le respect de certaines règles (arrimage, charges

Plus en détail

RÈGLEMENT # 299 Règlement concernant les nuisances applicable par la Sûreté du Québec

RÈGLEMENT # 299 Règlement concernant les nuisances applicable par la Sûreté du Québec Règlements de la Municipalité de Saint-Julien RÈGLEMENT # 299 Règlement concernant les nuisances applicable par la Sûreté du Québec CONSIDÉRANT QUE le Conseil juge nécessaire d adopter un règlement visant

Plus en détail

Prévenir les blessures dans les métiers de coffreur de béton, de maçon, de poseur de bardage et de couvreur de toitures-terrasses

Prévenir les blessures dans les métiers de coffreur de béton, de maçon, de poseur de bardage et de couvreur de toitures-terrasses Prévenir les blessures dans les métiers de coffreur de béton, de maçon, de poseur de bardage et de couvreur de toitures-terrasses Le ministère du Travail renforce l application de la Loi sur la santé et

Plus en détail

Mode d'emploi Chaise de transport et d'évacuation EXSIT 101

Mode d'emploi Chaise de transport et d'évacuation EXSIT 101 Mode d'emploi Chaise de transport et d'évacuation EXSIT 101 Version du document BSURE_EXSIT101_moded emploi_2014/06 rev 01 Juin 2014 Page Contenu- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Introduction

Plus en détail

Planification de l équipement de protection lors d installations solaires

Planification de l équipement de protection lors d installations solaires L accès au système photovoltaïque, fixé sur la sous-structure. Réalisé avec ABS-Lock X solaire. (Photo: ABS Kevelaer) Planification de l équipement de protection lors d installations solaires De nombreux

Plus en détail

RESPONSABILITÉ CIVILE DE L OCCUPANT LES GLISSEMENTS, TRÉBUCHEMENTS ET CHUTES

RESPONSABILITÉ CIVILE DE L OCCUPANT LES GLISSEMENTS, TRÉBUCHEMENTS ET CHUTES RESPONSABILITÉ CIVILE DE L OCCUPANT LES GLISSEMENTS, TRÉBUCHEMENTS ET CHUTES ASSURANCE ENTREPRISE PARCOUREZ IBC.CA LES GLISSEMENTS, TRÉBUCHEMENTS, ET CHUTES donnent lieu à certaines des réclamations en

Plus en détail

DOSSIER EXPLICATIF TECHNELEC Pour échelle rail-t VSTL de sécurité alu. et chariot VST (Application Verticale - EN 353/1)

DOSSIER EXPLICATIF TECHNELEC Pour échelle rail-t VSTL de sécurité alu. et chariot VST (Application Verticale - EN 353/1) DOSSIER EXPLICATIF TECHNELEC Pour échelle rail-t VSTL de sécurité alu. et chariot VST (Application Verticale - EN 353/1) A. Généralités Le matériel décrit ci-après est un équipement de protection individuel

Plus en détail

Règlement RMU-04 relatif au stationnement

Règlement RMU-04 relatif au stationnement Règlement RMU-04 relatif au stationnement Attendu qu un avis de motion du présent règlement a été donné par monsieur Marc Dufresne, à la séance régulière du 10 novembre 2009; En conséquence, Il est édicté

Plus en détail

Réglementations européennes concernant l équipement hiver pour bus et poids-lourds. Version: 09/2012

Réglementations européennes concernant l équipement hiver pour bus et poids-lourds. Version: 09/2012 Réglementations européennes concernant l équipement hiver pour bus et poids-lourds Version: 09/2012 Réglementations européennes pour l équipement hiver Les opérateurs de poids lourds et de cars qui voyagent

Plus en détail

Liste d inspection des lieux (CFMA)

Liste d inspection des lieux (CFMA) Liste d inspection des lieux (CFMA) Basée sur le Règlement sur la santé et la sécurité du travail (adopté en mai 2010) Atelier ou lieu: Inspecté par : Date de l inspection : Page 1 sur 5 Liste des lieux

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 1778 CONCERNANT LE STATIONNEMENT SUR LES PROPRIÉTÉS PRIVÉES

RÈGLEMENT NUMÉRO 1778 CONCERNANT LE STATIONNEMENT SUR LES PROPRIÉTÉS PRIVÉES C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE BROME-MISSISQUOI COWANSVILLE RÈGLEMENT NUMÉRO 1778 CONCERNANT LE STATIONNEMENT SUR LES PROPRIÉTÉS PRIVÉES CONSIDÉRANT que le Conseil peut faire des règlements pour

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE ST-ETIENNE-DE-BEAUHARNOIS

MUNICIPALITÉ DE ST-ETIENNE-DE-BEAUHARNOIS MUNICIPALITÉ DE ST-ETIENNE-DE-BEAUHARNOIS CONTRAT D ENTRETIEN DES CHEMINS D HIVER DE LA MUNICIPALITÉ DE ST-ETIENNE-DE-BEAUHARNOIS POUR LES SAISONS : 2013-2014; 2014-2015; 2015-2016 ONT COMPARU EN CE JOUR

Plus en détail

Question Qu est-ce qu est qu une preuve de protection? Devrais-je voir un document quelconque?

Question Qu est-ce qu est qu une preuve de protection? Devrais-je voir un document quelconque? Qu est-ce qu est qu une preuve de protection? Devrais-je voir un document quelconque? Votre entrepreneur devrait avoir, ou peut facilement obtenir, un document de Travail sécuritaire NB qui indique qu

Plus en détail

RÈGLEMENT 2504-2014. Relatif à l établissement des terrasses extérieures sur le domaine public au centre-ville

RÈGLEMENT 2504-2014. Relatif à l établissement des terrasses extérieures sur le domaine public au centre-ville CANADA PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE MAGOG RÈGLEMENT 2504-2014 Relatif à l établissement des terrasses extérieures sur le domaine public au centre-ville À une séance ordinaire du conseil municipal de la

Plus en détail

PROGRAMME DE RÉCUPÉRATION ET DE VALORISATION DES LAMPES AU MERCURE APPEL DE DEMANDE D EXPRESSION D INTÉRÊT (ADEI)

PROGRAMME DE RÉCUPÉRATION ET DE VALORISATION DES LAMPES AU MERCURE APPEL DE DEMANDE D EXPRESSION D INTÉRÊT (ADEI) PROGRAMME DE RÉCUPÉRATION ET DE VALORISATION DES LAMPES AU MERCURE APPEL DE DEMANDE D EXPRESSION D INTÉRÊT (ADEI) 1. Introduction. 1.1. L Association des Producteurs Responsables (l APR) développe un programme

Plus en détail

Table des matières. Table des matières. Section 6 - Les rétroviseurs extérieurs 34 Section 7 - Le matériel de secours 35 INTRODUCTION 3

Table des matières. Table des matières. Section 6 - Les rétroviseurs extérieurs 34 Section 7 - Le matériel de secours 35 INTRODUCTION 3 G U I D E Table des matières INTRODUCTION 3 LA VÉRIFICATION AVANT DÉPART 5 Objectif 5 Qu est-ce qu une vérification avant départ? 5 - Le matériel nécessaire à la vérification avant départ 5 - Quelques

Plus en détail

LES PRODUITS DE PROTECTION ANTICHUTE. Absolument indispensables!

LES PRODUITS DE PROTECTION ANTICHUTE. Absolument indispensables! LES PRODUITS DE PROTECTION ANTICHUTE Absolument indispensables! LES PRODUITS DE PROTECTION ANTICHUTE Absolument indispensables! Dans un contexte où 80 % des accidents sont causés par un manque de protection

Plus en détail

La charge, on la partage! Colloque sur la manutention. St-Hyacinthe. 10 novembre 2010. Mot de la CSST

La charge, on la partage! Colloque sur la manutention. St-Hyacinthe. 10 novembre 2010. Mot de la CSST La charge, on la partage! Colloque sur la manutention St-Hyacinthe 10 novembre 2010 Prix_Innovation.wmv Mot de la CSST Gabrielle Landry, Directrice Direction de la Prévention-Inspection Secteur des établissements,

Plus en détail

École secondaire Alphonse -Desjardins. Laval Avril 2014

École secondaire Alphonse -Desjardins. Laval Avril 2014 École secondaire Alphonse -Desjardins Laval Avril 2014 1 Table des matières MISE EN CONTEXTE... 3 SOMMAIRE DU RAPPORT DE VISITE... 4 1. ÉTAT DES LIEUX... 5 1.1. EMPLACEMENT ET ENVIRONNEMENT DE L ÉCOLE...

Plus en détail

LAR (Longes Auto-Rétractables)

LAR (Longes Auto-Rétractables) LAR (Longes Auto-Rétractables) Là où tout a commencé Mai 2012 Visite d Altrad Balliauw chez Exxon Baytown Texas, invité de la société Brand Energy Solutions. Brand travaille depuis 3 ans déjà avec des

Plus en détail

Échelles et autres aides à monter

Échelles et autres aides à monter Échelles et autres aides à monter Utiliser des aides à grimper et des échelles inadaptées est une des causes les plus fréquentes des chutes d une certaine hauteur. Par commodité, économie mal placée ou

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4194437 RAP0963236 RAPPORT D ENQUÊTE

RAPPORT D'ENQUÊTE DPI4194437 RAP0963236 RAPPORT D ENQUÊTE RAPPORT D ENQUÊTE EN004015 Accident mortel survenu à un travailleur de l'entreprise Les toitures Mario Lemieux inc., le 12 décembre 2013, sur un chantier situé au 8999, avenue Morgan à Chertsey Direction

Plus en détail

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DES TRANSPORTS, DE L EAU, DU GAZ, DE L ÉLECTRICITÉ, DU LIVRE ET DE LA COMMUNICATION

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DES TRANSPORTS, DE L EAU, DU GAZ, DE L ÉLECTRICITÉ, DU LIVRE ET DE LA COMMUNICATION RECO DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DES TRANSPORTS, DE L EAU, DU GAZ, DE L ÉLECTRICITÉ, DU LIVRE ET DE LA COMMUNICATION Démenagement d objets lourds et encombrants : un outil = le monte-meubles

Plus en détail

Escalier articulé pour accès sur camions et wagons 22, rue Jules Guesde

Escalier articulé pour accès sur camions et wagons 22, rue Jules Guesde et wagons 22, rue Jules Guesde Les escaliers articulés permettent l accès sur les dômes des citernes mobiles (routières et ferroviaires) à partir du seuil d une aire de circulation (passerelle, plate-forme).

Plus en détail

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES 1 I. Les textes applicables Décret du 8 janvier 1965 modifié qui concerne les mesures de protection applicables aux établissements dont le personnel

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Travaux en hauteur Plan de la présentation 1. Aperçu de la législation 2. Le travail sur les échelles 3. Utilisation des échafaudages 4. Quid de l'entretien? 5. Les accidents de travail 6. L'organisation

Plus en détail

PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL POSTE DE SERVEUR

PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL POSTE DE SERVEUR PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL POSTE DE SERVEUR PROGRAMME D INTÉGRATION À LA TÂCHE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL

Plus en détail

RÈGLEMENT 2012-24 VERSION REFONDUE

RÈGLEMENT 2012-24 VERSION REFONDUE PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT D ABITIBI VILLE DE VAL-D'OR RÈGLEMENT 2012-24 VERSION REFONDUE Règlement concernant la salubrité et l entretien des habitations. PRÉAMBULE CONSIDÉRANT QUE la Loi sur l aménagement

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE ÎLE-DE-MONTRÉAL-1 ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN EMPLOYEUR AU 426, RUE GAGNÉ, LASALLE LE 7 JUILLET 2003

RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE ÎLE-DE-MONTRÉAL-1 ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN EMPLOYEUR AU 426, RUE GAGNÉ, LASALLE LE 7 JUILLET 2003 EN003429 RAPPORT D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE ÎLE-DE-MONTRÉAL-1 ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN EMPLOYEUR AU 426, RUE GAGNÉ, LASALLE LE 7 JUILLET 2003 PAUL LÉTOURNEAU, ING., INSPECTEUR TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

POLITIQUE. Délivrance des permis et obtention des classes et des mentions OBJECTIF PRÉALABLE MODALITÉS D APPLICATION

POLITIQUE. Délivrance des permis et obtention des classes et des mentions OBJECTIF PRÉALABLE MODALITÉS D APPLICATION POLITIQUE Délivrance des permis et obtention des classes et des mentions OBJECTIF Cette politique a pour objectifs de : définir les différents types de permis et les conditions générales d obtention et

Plus en détail

SOS VERTIGE FORMATION CATALOGUE DE FORMATION. www.sosvertige.com

SOS VERTIGE FORMATION CATALOGUE DE FORMATION. www.sosvertige.com SOS VERTIGE FORMATION NOTRE EXPERIENCE À VOTRE SERVICE CATALOGUE DE FORMATION www.sosvertige.com PRESENTATION SOS VERTIGE FORMATION Division de SOS VERTIGE Travaux d accès difficiles, SOS VERTIGE Formation

Plus en détail

Rapport d intervention

Rapport d intervention Rapport d intervention EN003230 Nom et adresse du destinataire N du rapport N du dossier d intervention MARC FILIATREAULT COUVREUR INC I189159 29216774 2183 RUE MONTEREY LAVAL QUÉBEC H7L3T6 N Éta ou ENL

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LE REMORQUAGE DES VÉHICULES. CODIFICATION ADMINISTRATIVE AU 1 er JANVIER 2014 (03-098 modifié par 03-098-1, 03-098-2, RCG 13-022)

RÈGLEMENT SUR LE REMORQUAGE DES VÉHICULES. CODIFICATION ADMINISTRATIVE AU 1 er JANVIER 2014 (03-098 modifié par 03-098-1, 03-098-2, RCG 13-022) VILLE DE MONTRÉAL RÈGLEMENT 03-098 (Codification administrative) MISE EN GARDE : Cette codification a été préparée uniquement pour la commodité du lecteur et n a aucune valeur officielle. Aucune garantie

Plus en détail

Aide-mémoire pour assurer l accessibilité de vos événements

Aide-mémoire pour assurer l accessibilité de vos événements Guide pratique d accessibilité des événements Aide-mémoire pour assurer l accessibilité de vos événements Accessibilité extérieure Transport Service de transport collectif régulier, fréquent et à proximité.

Plus en détail

Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés

Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés Examen de l habitat à des fins de prévention des chutes Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés 1. Aspects d ordre général Ces points sont à examiner pour chaque pièce du logement utilisée

Plus en détail

Objet de la politique : Transport d'élèves à bord des véhicules du gouvernement. Politique relative aux sorties scolaires (en rédaction)

Objet de la politique : Transport d'élèves à bord des véhicules du gouvernement. Politique relative aux sorties scolaires (en rédaction) Éducation Yukon Objet de la politique : Transport d'élèves à bord des véhicules du gouvernement Date d'approbation : 29 avril 2004 Politique n o 5002 Autres références : Politique relative aux sorties

Plus en détail

Garder son indépendance

Garder son indépendance Pour de plus amples renseignements, appelez : Avancez de pied ferme Nipissing. (705) 474-1400 Avancez de pied ferme Parry Sound. (705) 746-5801 1-800-563-2808 Soyez actif, soyez indépendant et avancez

Plus en détail

Côté gradins, on vit les émotions en direct

Côté gradins, on vit les émotions en direct Côté gradins, on vit les émotions en direct Un accompagnement personnalisé tout au long de votre projet Vous conseiller l aménagement le plus adéquat à votre besoin, environnement et budget Concevoir une

Plus en détail

Photos non contractuelles. Caractéristiques techniques au verso

Photos non contractuelles. Caractéristiques techniques au verso " Photos non contractuelles # $ Caractéristiques techniques au verso Travaux d intérieur. Le décret 2004-924 préconise les plates-formes PIR / PIRL dans le cas où le matériel d accès en hauteur est utilisé

Plus en détail

Instructions de montage

Instructions de montage LA SÉCURITÉ AU PLUS HAUT NIVEAU Easi - Dec Plateforme d accès de 2 mètres Instructions de montage Kee Safety SAS 30 bld Pasteur 75015 Paris Tél : + 33 1 53 58 14 26 Fax : + 33 1 53 58 14 11 Dispositif

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE JOLIETTE MUNICIPALITÉ DE SAINT-ROCH-DE-L ACHIGAN

PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE JOLIETTE MUNICIPALITÉ DE SAINT-ROCH-DE-L ACHIGAN PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE JOLIETTE MUNICIPALITÉ DE SAINT-ROCH-DE-L ACHIGAN RÈGLEMENT NUMÉRO 449-2010 Règlement établissant la réglementation en matière de circulation, de stationnement et autres règles

Plus en détail

FACULTÉS AFFAIBLIES NE CONDUISEZ PAS! Alcool Drogues Médicaments

FACULTÉS AFFAIBLIES NE CONDUISEZ PAS! Alcool Drogues Médicaments FACULTÉS AFFAIBLIES Alcool Drogues Médicaments NE CONDUISEZ PAS! L alcool, les drogues et certains médicaments affectent votre capacité de conduire. Si vous conduisez avec les facultés affaiblies, vous

Plus en détail

Un réseau d évacuation d eaux pluviales conventionnel est

Un réseau d évacuation d eaux pluviales conventionnel est {Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document téléchargeable ne satisfait pas à toutes les exigences du standard du Gouvernement du Québec SGQRI 008-02, car il s'adresse à des personnes faisant partie

Plus en détail

Julie Baron, agente de communication Association Sectorielle Transport Entreposage (ASTE)

Julie Baron, agente de communication Association Sectorielle Transport Entreposage (ASTE) Responsables: Pierre Bouliane, chargé de projet Association Sectorielle Transport Entreposage (ASTE) Denis Lincourt, chargé de projet Préventex, Association paritaire du textile Julie Baron, agente de

Plus en détail

Les accidents de palettiers nous parlent

Les accidents de palettiers nous parlent Les accidents de palettiers nous parlent François Fontaine, ing. SÉCURACK Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Page 7 Types d accidents liés aux palettiers 1. Effondrement total ou partiel du palettier

Plus en détail

OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS

OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS 2 CHAPITRE OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS 2.1. CAS GÉNÉRAL L installation d un garde-corps est obligatoire lorsque la hauteur de chute comptée à partir de la zone de stationnement normal (ZSN)

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...5 GÉNÉRALITÉS...6

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...5 GÉNÉRALITÉS...6 Recherche et rédaction Vice-présidence à la sécurité routière Service de l ingénierie des véhicules Illustrations techniques Pierre Alban Nadeau Service du soutien aux essais Production Direction des communications

Plus en détail

RÈGLEMENT RMU-04 (320-2007) RELATIF AU STATIONNEMENT

RÈGLEMENT RMU-04 (320-2007) RELATIF AU STATIONNEMENT PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE PONT-ROUGE RÈGLEMENT RMU-04 (320-2007) RELATIF AU STATIONNEMENT Attendu qu un avis de motion de ce règlement a été préalablement donné, soit à la séance du conseil tenue le

Plus en détail

Les registres coupe-feu

Les registres coupe-feu Les registres coupe-feu Installez avec soin Comment assurer une installation conforme Pour obtenir des exemplaires de cette publication, adressez-vous à la Direction des communications de la Régie du bâtiment

Plus en détail

liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ

liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ liste de vérification selon le Guide technique sur les toitures végétalisées de la RBQ v.1/2015-03-23 Cette liste a été montée pour faciliter la mise en application du Guide technique sur les toitures

Plus en détail

480 tests. Code de la route. Codoroute - Tendance & Repères. Jean-Luc Millard. Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0

480 tests. Code de la route. Codoroute - Tendance & Repères. Jean-Luc Millard. Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0 480 tests Code de la route Jean-Luc Millard Groupe Eyrolles 2005, ISBN 2-212-11664-0 Codoroute - Tendance & Repères S é r i e N 1 À la sortie de ce carrefour, je vais emprunter la rue la plus à gauche,

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 Incendie Code du Travail R4216-1 à R4216-7 ; R4216-11 à R4216-34 Code du Travail R4225-8 Code du Travail R4227-34 à R4227-36 Code du Travail R4227-1

Plus en détail

CONCERNANT LA CIRCULATION, LA PROPRETÉ, LA SÉCURITÉ, LA PAIX ET L ORDRE SUR LE RÉSEAU CYCLABLE DE LA VILLE DE BLAINVILLE

CONCERNANT LA CIRCULATION, LA PROPRETÉ, LA SÉCURITÉ, LA PAIX ET L ORDRE SUR LE RÉSEAU CYCLABLE DE LA VILLE DE BLAINVILLE Ville de Blainville Ce document n'a pas de valeur officielle. En cas de divergence entre ce document et les règlements originaux, ceux-ci prévaudront. PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE BLAINVILLE RÈGLEMENT 1393

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 601-2011-15 MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 601, TEL QU AMENDÉ, AFIN DE REVOIR CERTAINES DIPOSITIONS

RÈGLEMENT NUMÉRO 601-2011-15 MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 601, TEL QU AMENDÉ, AFIN DE REVOIR CERTAINES DIPOSITIONS CANADA PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-COLOMBAN L AN DEUX MILLE ONZE RÈGLEMENT NUMÉRO 601-2011-15 MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE ZONAGE NUMÉRO 601, TEL QU AMENDÉ, AFIN DE REVOIR CERTAINES DIPOSITIONS IL EST

Plus en détail

Loi modifiant de nouveau le Code de la sécurité routière et d autres dispositions législatives

Loi modifiant de nouveau le Code de la sécurité routière et d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-HUITIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 55 (2008, chapitre 14) Loi modifiant de nouveau le Code de la sécurité routière et d autres dispositions législatives Présenté le 15 novembre

Plus en détail

Informations produits scalamobil S35 scalacombi S36

Informations produits scalamobil S35 scalacombi S36 Informations produits Sommaire scalamobil S35 scalacombi S36 Aperçu 40 Avantages du produit 41 Visuel du produit 42 Descriptif 43 Accessoires 44 scalacombi S36 46 scalasiège X3 47 Accessoires scalasiège

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER 2013 SOMMAIRE Depuis 1978,... le nombre de décès a chuté de 77,4 %. Il y a eu 399 décès sur les routes en 2013, soit 22 de moins qu en 2012, ce

Plus en détail

Guide de l Accessibilité. des Etablissements. Recevant du Public

Guide de l Accessibilité. des Etablissements. Recevant du Public Guide de l Accessibilité des Etablissements Recevant du Public Direction du Développement Commerce Tourisme Réaliser un projet qui garantit l égalité d accès : S assurer que les entrées principales soient

Plus en détail

Protections collectives contre les chutes de hauteur

Protections collectives contre les chutes de hauteur Fiche 2 Protections collectives contre les chutes de hauteur A qui servent-elles? Comment les dimensionner? promouvoir cette disposition? Quels en est le coût, quels en sont les gains? Sur la majorité

Plus en détail

GL5 GLS5. Lève-personnes mobiles

GL5 GLS5. Lève-personnes mobiles GL5 GLS5 Lève-personnes mobiles Lève-personnes mobile GL5 Les lève-personnes mobiles GL5 sont les alternatives au sol des appareils de levage fixés au plafond de la gamme de produits Guldmann. Depuis plus

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES UN VÉHICULE LOURD?... 7 CONDUCTEUR?... 8 DE CONDUIRE DE LA CLASSE 1, 2 OU 3?...10

TABLE DES MATIÈRES UN VÉHICULE LOURD?... 7 CONDUCTEUR?... 8 DE CONDUIRE DE LA CLASSE 1, 2 OU 3?...10 TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION............................ 2 2. QUELQUES DÉFINITIONS..................... 3 3. RÉPONDEZ-VOUS AUX EXIGENCES DE BASE?.... 5 4. POUR ACQUÉRIR DES CONNAISSANCES.........

Plus en détail

La mécanique sous le capot

La mécanique sous le capot La mécanique sous le capot L ergonomie Comment éviter et diminuer les TMS aux membres supérieurs Pourquoi vos articulations vous font-elles souffrir? De nombreux travailleurs souffrent de troubles musculo-squelettiques

Plus en détail

Avant de modifier son auto, mieux vaut connaître les modifications et celles qui sont

Avant de modifier son auto, mieux vaut connaître les modifications et celles qui sont Avant de modifier son auto, mieux vaut connaître les modifications et celles qui sont Un véhicule de promenade peut être modifié sur le plan esthétique ou pour améliorer sa performance. La Société de l

Plus en détail

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale.

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale. Pièces constitutives d une charpente Charpente traditionnelle Structure principale Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire 2 1 5 4 3 1 - Panne 2 - Panne faitière 3 - Sablière 4 - Chevron

Plus en détail

PROGRAMME D HABILETÉS EN FAUTEUIL ROULANT (WSP-F)

PROGRAMME D HABILETÉS EN FAUTEUIL ROULANT (WSP-F) PROGRAMME D HABILETÉS EN FAUTEUIL ROULANT (WSP-F) LIGNES DIRECTRICES POUR LE PARCOURS À OBSTACLES VERSION 4.1 CANADIENNE-FRANÇAISE Les activités d entraînement et d évaluation du WSP-F 4.1 peuvent se dérouler

Plus en détail

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER

RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER RECOMMANDATIONS POUR LA CONCEPTION DE FOSSES DE VISITE POUR VEHICULES ROUTIERS ET ENGINS DE CHANTIER Adoptée par le Comité Technique National des industries de la Métallurgie (CTN A) le 09 octobre 2012,

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION NOTICE D UTILISATION A 4724 Neukirchen/W, Salling 8 Tel: 07278/3514-15, Fax: 07278/3514-12 Email: office.lehner@gmx.at Mobil: 0664/3526190 Web: www.lehner-lifttechnik.at SOMMAIRE : 1. Généralités 1.1 Fabricant

Plus en détail

EN BONNE COMPAGNIE. Page 02. Page 04. Page 07. Page 09. Page 09 UNE INFOLETTRE CONÇUE POUR VOUS PAR DESJARDINS ASSURANCES ENTREPRISES

EN BONNE COMPAGNIE. Page 02. Page 04. Page 07. Page 09. Page 09 UNE INFOLETTRE CONÇUE POUR VOUS PAR DESJARDINS ASSURANCES ENTREPRISES EN BONNE COMPAGNIE UNE INFOLETTRE CONÇUE POUR VOUS PAR DESJARDINS ASSURANCES ENTREPRISES Édition Hiver 2012 Page 02 Les chutes dans les aires intérieures et extérieures Page 04 La gestion des risques liés

Plus en détail

ESCALIERS ESCAMOTABLES. Catalogue - Tarif TOUT LE SAVOIR FAIRE DE L INVENTEUR DE L ESCALIER ESCAMOTABLE

ESCALIERS ESCAMOTABLES. Catalogue - Tarif TOUT LE SAVOIR FAIRE DE L INVENTEUR DE L ESCALIER ESCAMOTABLE ESCALIERS ESCAMOTABLES Catalogue - Tarif TOUT LE SAVOIR FAIRE DE L INVENTEUR DE L ESCALIER ESCAMOTABLE 2005 2 LA GAMME D ESCALIERS ESCAMOTABLES se décline en bois et en aluminium. Des matériaux nobles

Plus en détail

S il vous plait, pas d accidents professionnels!

S il vous plait, pas d accidents professionnels! 22 fa chwis sen Prévention d accidents et protection de la santé S il vous plait, pas d accidents professionnels! De nombreux accidents surviennent lors de simples activités: en marchant, en montant les

Plus en détail