Bienvenue au rendez-vous de l économie Infrastructures routières : sortir enfin des bouchons!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bienvenue au rendez-vous de l économie Infrastructures routières : sortir enfin des bouchons!"

Transcription

1 #RdvEco Bienvenue au rendez-vous de l économie Infrastructures routières : sortir enfin des bouchons! 26 novembre 2015 SwissTech Convention Center

2 #RdvEco Infrastructures routières : sortir enfin des bouchons! Mot de bienvenue M. Pierre-André Meylan Président du Centre Patronal et de la Fédération patronale vaudoise

3 #RdvEco Infrastructures routières : sortir enfin des bouchons! Homme, véhicule et infrastructure routière: le futur a commencé M. André-Gilles Dumont Professeur à l EPFL, Directeur du Laboratoire des voies de circulation

4 Homme, Véhicule et Infrastructure routière: le futur a commencé Prof André-Gilles Dumont Ecole polytechnique fédérale de Lausanne Laboratoire des voies de circulation Le rendez-vous de l économie 26 novembre 2015

5 Le «Système Route» Le véhicule L infrastructure L homme

6 Impacts et défis de la mobilité automobile Les impacts sur la planète et ses habitants et des solutions Sécurité Bruit Pollution de l air Congestion Occupation de l espace (!) Solution technologique => le véhicule et l infrastructure Solution politique => incitations par les taxes

7 L homme Limites physiques Limites physiologiques Limites psychiques Recherche d efficacité: temps de parcours, coût Recherche de la sécurité: armure du chevalier => véhicule déformable, casque, airbag, etc. Recherche d occupation du temps: téléphone, internet, réseaux sociaux, etc.

8 La capacité de décision Voir Percevoir Stabilité «historique» de performances faibles : Evaluer Décider Mobilité corporelle Champ et profondeur de la vision (nuit, brouillard, etc.) Évaluation des vitesses et des distances (trajectoires) Concentration - Distraction Temps de réaction Effet tunneling Perte de maîtrise Surestimation de ses capacités Agir

9 L infrastructure Dimensions, gabarit et structure pratiquement figés Cohabitation des acteurs (voiture, camion, moto, cycliste, piéton) dans de grandes plages de gabarits, vitesses, résistance aux chocs, et donc de risques S'est adaptée à la multimodalité et à la multifonctionnalité Peu d adaptation pour améliorer les tracés, la sécurité passive, les revêtements de chaussées, le marquage au sol, etc.

10 Fluidité du trafic Répartition de la congestion sur les routes nationales Surcharge de trafic Accidents Chantiers Autres Source OFROU

11 Utilisation de la bande d arrêt d urgence A1 Morges-Ecublens depuis 2010 Rapport EPFL à paraître

12 Utilisation de la bande d arrêt d urgence Processus d ouverture et de fermeture entre 6h00 et 10h00

13 Efficacité du système de BAU active La congestion a disparu, les temps de parcours ont diminué La capacité du tronçon est augmentée: Direction Lausanne : vh/h (+23%) Direction Genève : vh/h (+17%) Les accidents ont diminué (-38%) La consommation de carburant et les polluants ont diminué (env. -20%) Les usagers sont satisfaits du système (78%)

14 Limites de l homme L homme est le maillon faible du système route! Les ITS Systèmes de Transport Intelligents et le véhicule électrique autonome apportent des solutions : Remplacement technologique des faiblesses de l homme Fonctions avancées pour la cohabitation avec les mobilités douces Possibilités de déplacement pour les personnes à mobilité et facultés réduites Plus nécessaire d avoir le permis de conduire mais le véhicule autonome doit-il avoir un permis? Effets imprévisibles sur le car-sharing, l attractivité des transports publics, etc.

15 Le véhicule autonome Gabarit et fonctionnalités de base restent identiques Evolution des performances en terme de Sécurité active et passive Réduction de bruit et émission de polluants Développement de l intelligence embarquée et aides à la conduite Conduite semi-automatique, automatique et autonome Adaptation de la législation Art 8.2 Tout véhicule en mouvement ou tout ensemble de véhicules en mouvement doit avoir un conducteur (Convention sur la circulation routière, Vienne, 1968) Art 8.6 Le conducteur d'un véhicule doit éviter toute activité autre que la conduite (Convention sur la circulation routière, Vienne, 1968)

16 L aide à la conduite Distance intervéhiculaire 16% des accidents radar de vitesse relative et distance Changement de voie 35% des accidents détection de l angle mort et créneau disponible

17 Navettes autonomes en développement à l EPFL Destiné aux transports publics Faisabilité par le projet européen Citymobil2 Projet de navettes CarPostal à Sion

18 Sécurité en zone urbaine Détection de piétons et freinage automatique Détection de cycliste avec un casque connecté Source Active Safety de Volvo

19 Contresens sur autoroute Détection et lecture des panneaux de signalisation Attribut de sens de circulation dans le système de navigation Coupure moteur Test OFROU au Tessin

20 Occupation de l espace Profil en travers Autoroute à 2x2 voies Conduite manuelle avec bandes d arrêt d urgence V=120 km/h Autoroute à 2x3 voies Conduite manuelle sans bande d arrêt d urgence V= 100 km/h BAU BAU Autoroute à 2x3 voies Conduite automatique avec bandes d arrêt d urgence V= 120 km/h

21 Occupation de l espace - Parking

22 Convois de véhicules

23 Niveau de décision Choix programmé d une stratégie Précipice 10 piétons

24 le futur a-t-il commencé? Tous les exemples présentés sont implantés, en phase d être implantés ou existent en prototype L intégration est encore à réaliser La cohabitation des technologies avec l existant est à tester La législation doit être modifiée (responsabilité, données) Les infrastructures doivent être adaptées

25 Merci de votre attention

26 #RdvEco Infrastructures routières : sortir enfin des bouchons! Allocution Mme la Conseillère fédérale Doris Leuthard Cheffe du Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC

27 #RdvEco Table ronde Animée par M. Thierry Meyer Rédacteur en chef de 24 heures avec la participation de Mme Nuria Gorrite Conseillère d Etat, Cheffe du département des infrastructures et des ressources humaines M. Olivier Français Conseiller national et Conseiller municipal à Lausanne M. Jean-Marc Demierre Président de la Fédération vaudoise des entrepreneurs M. André-Gilles Dumont Professeur à l EPFL, Directeur du Laboratoire des voies de circulation M. Patrick Eperon Délégué transport et énergie du Centre Patronal

28 #RdvEco Infrastructures routières : sortir enfin des bouchons! Merci de votre participation

Présentation - formation coordinateurs Cité de l Energie - 12.11.2013

Présentation - formation coordinateurs Cité de l Energie - 12.11.2013 Présentation - formation coordinateurs Cité de l Energie - 12.11.2013 Mobile en ville! Faire le bon pas! Aujourd hui 2020: Convention des Maires 2050: société à 2000W 1 Mobile en ville! Le casse-tête des

Plus en détail

Test électoral 2014 de la RTBF

Test électoral 2014 de la RTBF ÉLECTIONS 2014 Test électoral 2014 de la RTBF L AVIS DES PRINCIPAUX PARTIS FRANCOPHONES EN MATIÈRE DE MOBILITÉ NIVEAU FÉDÉRAL Les voitures de société doivent être taxées plus fortement Il s agit avant

Plus en détail

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr twitter.com/routeplussure Délégation à la sécurité et à la circulation routières Place des Degrés Tour Pascal B 92055 LA Défense Cedex DSCR - AVRIL 2013 -

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

Yves Pasquier-Desvignes, Président Volvo Car France

Yves Pasquier-Desvignes, Président Volvo Car France volvo VISION 2020 Yves Pasquier-Desvignes, Président Volvo Car France Plus aucun mort ni blessé grave dans une nouvelle Volvo à 2020 Sécurité ET AUTONOMIE Le principe de réalité Dans 90 95 % des accidents,

Plus en détail

Partez! c i r c u l e r... 5 Les risques courants Les différents aménagements cyclables Où louer un vélo à Bourges?

Partez! c i r c u l e r... 5 Les risques courants Les différents aménagements cyclables Où louer un vélo à Bourges? sommaire Édito Pa g e s 10 bonnes raisons d e p é da l e r a u quotidien... 2 À vos marques! b i e n s é q u i p e r... 3 Les équipements obligatoires Les équipements facultatifs Où faire réparer mon vélo

Plus en détail

Éducation à la sécurité routière et préparation aux ASSR

Éducation à la sécurité routière et préparation aux ASSR Éducation à la sécurité routière et préparation aux ASSR Répertoire des connaissances et des comportements des usagers de l espace routier Éducation à la Sécurité Routière - Enjeux et perspectives Séminaire

Plus en détail

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse

Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Questions de sécurité routière? Mon élu référent a les réponses! La vitesse Concours Gastounet Morbihan 2007 1 La vitesse : 1 er facteur d accident et de gravité? la preuve : Evolution en France de 1970

Plus en détail

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière Plan d action sécurité routière Table ronde contre l insécurité routière Objectif : combattre l insécurité routière durablement Vision Zéro Zéro mort Zéro blessé grave 2 Plan d action «sécurité routière»

Plus en détail

Outils et procédures d'audits de la sécurité routière. Franz Gerber ams Société de projets Novembre 2009

Outils et procédures d'audits de la sécurité routière. Franz Gerber ams Société de projets Novembre 2009 Outils et procédures d'audits de la sécurité routière Franz Gerber ams Société de projets Novembre 2009 1 Rapport Via sicura 2 Rapport Via sicura Objectif: Diminuer de moitié le nombre de blessés et de

Plus en détail

TARIFICATION ROUTIÈRE Internaliser les coûts externes

TARIFICATION ROUTIÈRE Internaliser les coûts externes 1 Contexte 1.1 Evolution du trafic en Suisse et répercussions La demande de transport ne cesse d augmenter en Suisse depuis de nombreuses années. On le remarque à l augmentation du volume du trafic, tant

Plus en détail

Les Véhicules Utilitaires Légers et la prévention des risques professionnels

Les Véhicules Utilitaires Légers et la prévention des risques professionnels Les Véhicules Utilitaires Légers et la prévention des risques professionnels Qu est-ce qu un VUL? 1. Véhicule= 4 roues 2. Utilitaire = Transport marchandises 3. Léger < 3.5t Dénomination commerciale utilisée

Plus en détail

Amendes forfaitaire de 2000 DA à 2500 DA

Amendes forfaitaire de 2000 DA à 2500 DA Tableau récapitulatif du régime de sanctions aux infractions du code de la route introduites par la loi 01-14, modifiée et complétée par l ordonnance n 09-03 du 19 août 2009 Contraventions 1er degré Amendes

Plus en détail

EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. Session du 09 mai 2007

EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. Session du 09 mai 2007 MINISTERE CHARGÉ DES TRANSPORTS J. 7 000927 BEPECASER : EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 09 mai 2007 Question n 1 Selon le code de la route, les voitures doivent circuler hors agglomération

Plus en détail

PERSPECTIVES DE L UTILISATION DES TIC POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE AU BÉNIN.

PERSPECTIVES DE L UTILISATION DES TIC POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE AU BÉNIN. MINISTERE DE LA COMMUNICATION ET DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION @@@@@@@@ DIRECTION GENERALE DES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES ET DE LA POSTE PERSPECTIVES DE L UTILISATION DES TIC

Plus en détail

La situation en France

La situation en France La situation en France Motocyclettes et cyclomoteurs = moins de 2% du trafic 26% des morts (chiffres 2010) 1/3 des morts en milieu urbain 2/3 en milieu rural 2/3 des blessés en milieu urbain 1/3 en milieu

Plus en détail

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute SECURITE ROUTIERE : QUELQUES ELEMENTS A RETENIR Pour réviser, vous pouvez vous entrainez sur le site : http://eduscol.education.fr/cid46889/preparation-auxepreuves-securite-routiere.html L ASSR est l attestation

Plus en détail

Situation de la congestion et de l accidentologie sur la vallée du Rhône et l arc languedocien. Débat Public VRAL Visite presse ASF

Situation de la congestion et de l accidentologie sur la vallée du Rhône et l arc languedocien. Débat Public VRAL Visite presse ASF Situation de la congestion et de l accidentologie sur la vallée du Rhône et l arc languedocien Débat Public VRAL Visite presse ASF Vedène - 17/05/2006 L A7 et l A9 en quelques chiffres Un des axes de liaison

Plus en détail

EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! WWW.ETIQUETTE-PNEUS.CH

EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! WWW.ETIQUETTE-PNEUS.CH EXPRIMEZ-VOUS LORS DU CHOIX DE VOS PNEUS : EXIGEZ DES PNEUS SÛRS, ÉNERGÉTIQUEMENT EFFICACES ET SILENCIEUX! POUR DE MEILLEURS PNEUS SUR LES ROUTES SUISSES S exprimer lors du choix des pneus? Donner son

Plus en détail

Ville à 30. Préambule. contact. Pour une ville plus sûre et plus agréable à vivre

Ville à 30. Préambule. contact. Pour une ville plus sûre et plus agréable à vivre Pour une ville plus sûre et plus agréable à vivre Rue de l Avenir - Association loi de 1901 Le concept de ville 30 Généraliser le 30 km/h en ville Les impacts sur la sécurité Les autres impacts Les outils

Plus en détail

Vu le décret n 79/341 du 03 septembre 1979 portant réglementation de circulation routière, et ses texte modificatifs subséquents ;

Vu le décret n 79/341 du 03 septembre 1979 portant réglementation de circulation routière, et ses texte modificatifs subséquents ; REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX-TRAVAIL-PATRIE DECISION N 00469/D/MINT/DTT/ SDRC DU 01 SEP 2000 CONTENUE DU PROGRAMME, COMPOSITION DES EPREUVES ET MODALITES DE DELIBERATION DE L EXAMEN DU PERMIS DE CONDUIRE

Plus en détail

SENSIBILISATION. A l ECO-CONDUITE

SENSIBILISATION. A l ECO-CONDUITE SENSIBILISATION A l ECO-CONDUITE Plan I. Qu est-ce que l éco-conduite?...p. 6 II. Quel est l intérêt de l éco-conduite?...p. 7 III. Les cinq règles de l éco-conduite...p. 9 IV. Les principes fondamentaux

Plus en détail

Institut du Véhicule Décarboné et Communicant et de sa Mobilité. Systèmes coopératifs, automatismes, et robotiques

Institut du Véhicule Décarboné et Communicant et de sa Mobilité. Systèmes coopératifs, automatismes, et robotiques Institut du Véhicule Décarboné et Communicant et de sa Mobilité Systèmes coopératifs, automatismes, et robotiques 1 Contexte Contraintes environnementales Sociétales et Internationales Pollution Congestion

Plus en détail

Forum THNS 2011 Shanghai

Forum THNS 2011 Shanghai Forum THNS 2011 Shanghai Transport et émissions de gaz carbonique en Australie : réponses actuelles et dilemme Dr Matthew Burke, chercheur, université de Griffith (Australie) Le contexte australien L Australie

Plus en détail

RISQUES ROUTIERS : POUR L USAGE PROFESSIONNEL D UN VEHICULE UTILITAIRE LEGER

RISQUES ROUTIERS : POUR L USAGE PROFESSIONNEL D UN VEHICULE UTILITAIRE LEGER RISQUES ROUTIERS : POUR L USAGE PROFESSIONNEL DUREE 2 jours soit14 heures DATES 13 et 14 mars 2013 LIEU Site Centaure A62 Echangeur de Saint-Jory 31150 BRUGUIERES FRAIS PEDAGOGIQUES 540 / stagiaire Niveau

Plus en détail

Réduisons notre vitesse sur les grands axes!

Réduisons notre vitesse sur les grands axes! Réduisons notre vitesse sur les grands axes! Tu as vu ces nouveaux radars? 90! PFFFF!!! On n'est pas prêt d arriver! Nos habitudes Tu te fais des idées?! En roulant tranquille à 90, on ne mettra que deux

Plus en détail

03_L'ENVIRONNEMENT_A LA CAMPAGNE

03_L'ENVIRONNEMENT_A LA CAMPAGNE 03_L'ENVIRONNEMENT_A LA CAMPAGNE CE QUE L'ENFANT DOIT COMPRENDRE La circulation à la campagne présente des dangers spécifiques. La signalisation est moins importante. Les passages protégés pour les piétons

Plus en détail

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route L ASSR L'ASSR de premier niveau est obligatoire pour pouvoir conduire un cyclomoteur. Pour conduire un cyclomoteur, il faut en effet avoir quatorze ans et posséder le brevet de sécurité routière (BSR).

Plus en détail

Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité. Utilisation du simulateur de conduite "EF-SCOOT Prévention"

Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité. Utilisation du simulateur de conduite EF-SCOOT Prévention Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité Utilisation du simulateur de conduite "EF-SCOOT Prévention" Ce document a été réalisé conjointement par l Inspection

Plus en détail

NORMALISATION DES ADAS ET DES ITS LIÉS A LA SECURITÉ SYSTEMES COOPERATIFS

NORMALISATION DES ADAS ET DES ITS LIÉS A LA SECURITÉ SYSTEMES COOPERATIFS NORMALISATION DES ADAS ET DES ITS LIÉS A LA SECURITÉ SYSTEMES COOPERATIFS SYNTHESE 1. Contexte Les systèmes coopératifs ou Systèmes de Transport Intelligent Coopératifs (C-ITS) font partie de la Directive

Plus en détail

Ford mise sur l Europe pour la recherche sur la mobilité innovante et les véhicules autonomes

Ford mise sur l Europe pour la recherche sur la mobilité innovante et les véhicules autonomes Information Presse Ford mise sur l Europe pour la recherche sur la mobilité innovante et les véhicules autonomes Mark Fields, PDG de Ford, présente le plan Ford Smart Mobility lors du congrès international

Plus en détail

Vieillissement de la population et transport Claude Marin-Lamellet

Vieillissement de la population et transport Claude Marin-Lamellet Vieillissement de la population et transport Claude Marin-Lamellet Laboratoire Ergonomie Sciences Cognitives pour les transports Contexte général Augmentation de la population de personnes âgées En 2005,

Plus en détail

La prise en compte des 2RM dans les aménagements

La prise en compte des 2RM dans les aménagements La prise en compte des 2RM dans les aménagements Pourquoi les prendre en compte? Quels outils? Bérengère Varin novembre 2011 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement

Plus en détail

Cadre d analyse des flux routiers de marchandises en milieu urbain

Cadre d analyse des flux routiers de marchandises en milieu urbain Cadre d analyse des flux routiers de marchandises en milieu urbain Marie Demers Ph.D., associée de recherche Chaire Mobilité 2 e colloque annuel de la Chaire Mobilité École Polytechnique, Montréal, 23

Plus en détail

Les conduites addictives

Les conduites addictives Les conduites addictives Depuis 2006, l alcool est le premier facteur d accidents au niveau national et est responsable de plus de 29 % des accidents mortels il est présent dans 9% des accidents corporels

Plus en détail

La régulation d accès en Ile-de-France

La régulation d accès en Ile-de-France CoTITA - Ouest 13 octobre 2014 La régulation d accès en Ile-de-France E Landureau Département Exploitation et Technologies Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Energie DRIEA IF Direction

Plus en détail

Mobilité urbaine efficace et durable. Suzanne Lareau

Mobilité urbaine efficace et durable. Suzanne Lareau Mobilité urbaine efficace et durable Suzanne Lareau Brain storming Imaginez un moyen de déplacement, efficace sur de courtes distances (5 km), peu coûteux, qui ne pollue pas, ne fait pas de bruit et qui

Plus en détail

Pourquoi les zones 30?

Pourquoi les zones 30? Introduction de la Sommaire Pourquoi les zones 30? 3 Distance de freinage réduite 4 Réduction du bruit 5 Perte de temps minimale 5 Prescriptions du Ministère du Développement durable et des Infrastructures

Plus en détail

La Signalisation de chantier. Ing Lionel Voos

La Signalisation de chantier. Ing Lionel Voos La Signalisation de chantier Ing Lionel Voos Qualiroutes Généralités, Qualiroutes : le Chapitre L. Qualiroutes : les choix stratégiques. Qualiroutes : les configurations Les inspections de chantiers. Qualiroutes

Plus en détail

La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable

La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable François PROCHASSON, Chef du pôle mobilité durable, Agence de la mobilité, ville de Paris Le contexte Paris, une forte densité

Plus en détail

Présenté par Constable Perry Madelon Road Safety Unit Traffic Branch

Présenté par Constable Perry Madelon Road Safety Unit Traffic Branch Présenté par Constable Perry Madelon Road Safety Unit Traffic Branch Qu est-ce que la distraction au volant? La distraction au volant s entend de tout ce qui détourne l attention accordée à la conduite.

Plus en détail

Les seniors et la route

Les seniors et la route Les seniors et la route La mobilité est le gage de la qualité de vie et de la préservation du lien social. Il est capital de s interroger sur ses capacités, de prévenir les difficultés et de savoir remettre

Plus en détail

Rénovation de la banque de questions de l'etg

Rénovation de la banque de questions de l'etg Rénovation de la banque de questions de l'etg Présentation aux écoles de conduite Ministère de l'écologie, de l'énergie,du Développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations

Plus en détail

Évolution de l accidentalité et futurs enjeux

Évolution de l accidentalité et futurs enjeux COTITA Centre Est 29 mai 2012 Évolution de l accidentalité et futurs enjeux Christian Machu Secrétaire général-adjoint Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) Sommaire 1.

Plus en détail

Sommaire. Jean-Luc Millard

Sommaire. Jean-Luc Millard Deuxième tirage 2005 Vous préparez votre permis de conduire et vous avez choisi cette nouvelle édition du Code de la route Codoroute : je vous en remercie. Né en 1961, ce Code a développé au fil des ans

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES RADARS EN FRANCE. Présenté par Transpoco

TOUT SAVOIR SUR LES RADARS EN FRANCE. Présenté par Transpoco TOUT SAVOIR SUR LES RADARS EN FRANCE Présenté par Transpoco Historique 1946 : Le premier radar français appelé «Mesta 100». 1974 à 1988 : le Mestra 206 est commercialisé jusqu en 1988 mais utilisé jusqu

Plus en détail

Art. 8, al. 3 OCR Routes à plusieurs voies, circulation à la file 3

Art. 8, al. 3 OCR Routes à plusieurs voies, circulation à la file 3 Règles et situations exceptionnelles Dépasser par la droite? Ravaldo Guerrini (Texte et graphiques) Dépasser par la droite, c est quoi finalement? Quand peut-on ou non devancer ou dépasser par la droite?

Plus en détail

BILAN ROUTIER UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! 7 principales causes de collisions à Montréal. Portrait de la sécurité routière et de la circulation

BILAN ROUTIER UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! 7 principales causes de collisions à Montréal. Portrait de la sécurité routière et de la circulation BILAN ROUTIER Portrait de la sécurité routière et de la circulation 2010 UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE! Le partage de la route en milieu urbain est l enjeu qui pose le plus grand défi autant aux usagers

Plus en détail

Conférence de presse. du 22 avril 2014

Conférence de presse. du 22 avril 2014 Conférence de presse du 22 avril 2014 Programme 1. Bilan des accidents de la route 2013 2. Lancement de la campagne de sensibilisation «Levez le pied!» 3. Présentation du guide «Passages pour piétons en

Plus en détail

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012 Dossier de presse SOMMAIRE Présentation...3 Une étude scientifique pour dresser un état des lieux des comportements sur autoroute...4 L occupation des voies : des résultats venant confirmer l importance

Plus en détail

Du SmartWay à la route intelligente électrifiée. Note prospective : recherche de partenaires pour la mobilité de demain

Du SmartWay à la route intelligente électrifiée. Note prospective : recherche de partenaires pour la mobilité de demain Du SmartWay à la route intelligente électrifiée Note prospective : recherche de partenaires pour la mobilité de demain Réf. CN 901 BS CB DM Lausanne, le 29 0ctobre 2003 La route intelligente électrifiée

Plus en détail

CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES

CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES CAMPAGNE «TRAJET, SECURISONS-LE!» LES USAGERS VULNERABLES L UEL, en partenariat avec l Association d assurance accident et forte de la participation d acteurs nationaux, a lancé une nouvelle version de

Plus en détail

Bienvenue 23/10/2014. Réseau wifi public: t Godshuis

Bienvenue 23/10/2014. Réseau wifi public: t Godshuis Bienvenue 23/10/2014 Réseau wifi public: t Godshuis Filip Van Alboom Testez votre connaissance du Code de la route Responsable commercial auto-école VAB A. J ai priorité B. Je dois céder le passage Le

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 7 février 2013 Plus vous roulez vite, plus les conséquences sont irréversibles La Sécurité routière lance samedi 9 février une nouvelle campagne pour sensibiliser les usagers

Plus en détail

BEPECASER 13 septembre 2000

BEPECASER 13 septembre 2000 MINISTERE DE L EQUIPEMENT, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT J. 1681 BEPECASER 13 septembre 2000 EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Question n 1 Sur une route à sens unique de circulation: - lorsque la

Plus en détail

LE CARREFOUR GIRATOIRE : UN MODE DE GESTION DIFFÉRENT. Bruno Marquis, ing. Pascal Lacasse, urb.

LE CARREFOUR GIRATOIRE : UN MODE DE GESTION DIFFÉRENT. Bruno Marquis, ing. Pascal Lacasse, urb. LE CARREFOUR GIRATOIRE : UN MODE DE GESTION DIFFÉRENT Bruno Marquis, ing. Pascal Lacasse, urb. Pascale Guimond, ing. Ministère des Transports du Québec Exposé préparé pour la séance sur les méthodes innovatrices

Plus en détail

Vivons autrement, sans l A104

Vivons autrement, sans l A104 A104 réunion du 19 juin Cergy Pontoise Alternative à Andrésy AAA A s s o c i a t i o n D e s C h ê n e s Comité de quartier de l'oise Collectif pour l Annulation des Pollutions Urbaines et Industrielles

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE 5 janvier 2005 Original : FRANÇAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe de travail sécurité et circulation

Plus en détail

PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE. Contrôle 2 roues-motorisés. et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie»

PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE. Contrôle 2 roues-motorisés. et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie» PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE Contrôle 2 roues-motorisés et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie» le vendredi 24 mai 2013 au Grand Travers à Carnon Le Préfet de l Hérault

Plus en détail

Correction détaillée ASSR2. Session 2011

Correction détaillée ASSR2. Session 2011 détaillée ASSR2 Epreuve principale Session 2011 Question 1 Piétons Rollers Dépasser un piéton C est bien sur le trottoir que le roller, qui est considéré comme un piéton, doit circuler. Mais, plus rapide

Plus en détail

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012 J. 121300 MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 16 mai 2012 Question 1 Le fait pour un conducteur

Plus en détail

Le déploiement des radars automatiques a fait baisser le nombre de morts

Le déploiement des radars automatiques a fait baisser le nombre de morts Montreuil, mars 2011 Questions de base quand on parle de sécurité routière et des deux-roues motorisés Le déploiement des radars automatiques a fait baisser le nombre de morts Comme le confirme le tableau

Plus en détail

Ordonnance concernant les exigences techniques requises pour les voitures automobiles de transport et leurs remorques

Ordonnance concernant les exigences techniques requises pour les voitures automobiles de transport et leurs remorques Ordonnance concernant les exigences techniques requises pour les voitures automobiles de transport et leurs remorques (OETV 1) 741.412 du 19 juin 1995 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Conseil fédéral suisse,

Plus en détail

Transfert des voyageurs et marchandises de la route au rail: illusion ou réalité?

Transfert des voyageurs et marchandises de la route au rail: illusion ou réalité? Transfert des voyageurs et marchandises de la route au rail: illusion ou réalité? Forum de l Economie du Gros-de-Vaud mercredi 07.11.2012 Comptoir régional d Echallens Patrick Eperon Secrétaire patronal

Plus en détail

PREFECTURE DE LA SARTHE EXAMEN PROFESSIONNEL DE CONDUCTEUR DE TAXI ----- SESSION 2013. Jeudi 10 OCTOBRE 2013

PREFECTURE DE LA SARTHE EXAMEN PROFESSIONNEL DE CONDUCTEUR DE TAXI ----- SESSION 2013. Jeudi 10 OCTOBRE 2013 PREFECTURE DE LA SARTHE EXAMEN PROFESSIONNEL DE CONDUCTEUR DE TAXI ----- SESSION 2013 Jeudi 10 OCTOBRE 2013 CORRIGE EPREUVE DE SECURITE ROUTIERE UNITE DE VALEUR 1 N du CANDIDAT : Note : Notation sur 20

Plus en détail

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE ROUTIERE ACCIDENTOLOGIE Selon les statistiques de la prévention routière, 3645 personnes ont été tuées sur les routes en 2012 contre 3963 en 2011 L année 2012 marque le

Plus en détail

LES BONS PLANS MOBILITE. Plan de mobilite de l administration lausannoise

LES BONS PLANS MOBILITE. Plan de mobilite de l administration lausannoise LES BONS PLANS MOBILITE Plan de mobilite de l administration lausannoise Un plan de mobilite d entreprise pour limiter les deplacements en voiture Chères collaboratrices, Chers collaborateurs de la Ville

Plus en détail

la sécurité en voiture. Les trois phases complémentaires de la sécurité :

la sécurité en voiture. Les trois phases complémentaires de la sécurité : la sécurité en voiture. Pour exercer la sécurité automobile on doit prendre en compte non seulement le véhicule et le comportement du conducteur au volant mais également l'environnement routier (infrastructures,

Plus en détail

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Lyon, 23/11/11 Education au Développement Durable Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Pierre SOULARD Responsable du service mobilité urbaine

Plus en détail

La prise en compte de la sécurité routière sur le chemin et aux abords des établissements scolaires

La prise en compte de la sécurité routière sur le chemin et aux abords des établissements scolaires La prise en compte de la sécurité routière sur le chemin et aux abords des établissements scolaires Présentation de la fiche «Savoirs de bases en sécurité routière» du CERTU Centre d'études Techniques

Plus en détail

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 Hôtel de Roquelaure 18 juin 2008 Jean CHAPELON Secrétaire général de l Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR) La sécurité

Plus en détail

Quels retours d'expérience des voies réservées sur autoroute? Séminaire EPSR Mardi 09 juin 2015

Quels retours d'expérience des voies réservées sur autoroute? Séminaire EPSR Mardi 09 juin 2015 Quels retours d'expérience des voies réservées sur autoroute? Séminaire EPSR Mardi 09 juin 2015 Contexte Le concept de développement des infrastructures par recherche de vitesse a montré ses limites (étalement

Plus en détail

COMMUNE D ECUBLENS/VD M U N I C I P A L I T E

COMMUNE D ECUBLENS/VD M U N I C I P A L I T E COMMUNE D ECUBLENS/VD M U N I C I P A L I T E AU CONSEIL COMMUNAL Préavis n 2015/05 Réaménagement routier du chemin du Bochet Demande de crédit de construction Séance de la commission ad hoc, le jeudi

Plus en détail

PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 5 12

PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 5 12 PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 1 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 4 12 Classe 5 12 Classe 6 13 Classe 7 Permis progressif (Niveau I et II) 13 Classe 8 14 Classe 9 15 1.2

Plus en détail

741.031. Ordonnance sur les amendes d ordre (OAO) du 4 mars 1996 (Etat le 1 er juin 2015)

741.031. Ordonnance sur les amendes d ordre (OAO) du 4 mars 1996 (Etat le 1 er juin 2015) Ordonnance sur les amendes d ordre (OAO) 741.031 du 4 mars 1996 (Etat le 1 er juin 2015) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 3, 3a et 12 de la loi du 24 juin 1970 sur les amendes d ordre (LAO) 1, arrête:

Plus en détail

Le stationnement dynamique pour une mobilité urbaine intelligente

Le stationnement dynamique pour une mobilité urbaine intelligente Le stationnement dynamique pour une mobilité urbaine intelligente Moov&Park En moyenne, un automobiliste passe 5 à 10% de son temps à chercher une place de stationnement, ce qui augmente la congestion

Plus en détail

Attention. En téléphonant, gardez les mains sur le volant!

Attention. En téléphonant, gardez les mains sur le volant! Attention En téléphonant, gardez les mains sur le volant! Nous vous demandons une seconde d attention Une seconde d inattention Inattentif Une demi-seconde Une seconde plus tard plus tard 3 Winterthur,

Plus en détail

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco 6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE Présenté par Transpoco Une flotte automobile représente un avantage pour les entreprises à la fois en terme de déplacements qui sont

Plus en détail

Enquête vélos 2015 Synthèse des résultats

Enquête vélos 2015 Synthèse des résultats Enquête vélos 2015 Synthèse des résultats 1 Résultats du questionnaire "vélos" adressé à la population La ville de La Chaux-de-Fonds élabore actuellement son plan directeur communal des mobilités. Pour

Plus en détail

PERMIS A POINTS. Faisons le point

PERMIS A POINTS. Faisons le point PERMIS A POINTS Faisons le point Capital de départ 12 POINTS (6 points pendant la période probatoire de 3 ans) 1, 2, 3, 4 ou 6 points sont retirés à chaque infraction. Quand il ne reste plus aucun point,

Plus en détail

Bienvenue dans le Kent. Profitez pleinement de votre visite en toute sécurité sur nos routes.

Bienvenue dans le Kent. Profitez pleinement de votre visite en toute sécurité sur nos routes. Conduire en Grande-Bretagne Bienvenue dans le Kent. Profitez pleinement de votre visite en toute sécurité sur nos routes. Circuler dans le Kent en toute sécurité Bienvenue dans le Kent Bienvenue dans le

Plus en détail

Fiche 16 LES MOTARDS VUS PAR LES AUTRES

Fiche 16 LES MOTARDS VUS PAR LES AUTRES Fiche 16 LES MOTARDS VUS PAR LES AUTRES L image de motards o Parfois mal vus par population (imprudents) o Accélération violentes o Faufile entre voitures o Circule sur trottoirs, bande arrêt d urgence

Plus en détail

Pour un citoyen mieux informé en transports

Pour un citoyen mieux informé en transports Pour un citoyen mieux informé en transports Congrès géospatial international 2012 Serge Kéna-Cohen: Vice Président, Géomatique et isociété, Fujitsu Françoys Labonté: CRIM 16 mai 2012 Petite histoire du

Plus en détail

Le stage de récupération de points se déroule sur 2 journées consécutives de 7H30 chacune.

Le stage de récupération de points se déroule sur 2 journées consécutives de 7H30 chacune. Déroulement du stage Durée Le stage de récupération de points se déroule sur 2 journées consécutives de 7H30 chacune. Le respect des horaires est impératif. En cas de non-respect des horaires, le stagiaire

Plus en détail

Aménagement des traverses de petites agglomérations

Aménagement des traverses de petites agglomérations Aménagement des traverses de petites agglomérations 1 Sommaire Présentation Sommaire 2 L urbain un milieu complexe 3 Rappel de principes de base 4 La voie urbaine n est pas une route 5 Sécurité 6 Le diagnostic

Plus en détail

LE CAR VA PARTOUT. www.qui-dautre.ch

LE CAR VA PARTOUT. www.qui-dautre.ch LE CAR VA PARTOUT. www.qui-dautre.ch que les cars sont essentiels à la mobilité durable? 3 que les cars sont indispensables aux déplacements des personnes? 4 que les cars sont des fournisseurs d emploi

Plus en détail

CPM «EXPERIENCE ET COMPORTEMENT» VISA 1 & 2

CPM «EXPERIENCE ET COMPORTEMENT» VISA 1 & 2 CPM «EXPERIENCE ET COMPORTEMENT» VISA 1 & 2 Un bon conducteur n'est pas quelqu un qui a de bons réflexes, mais celui qui par son sens de l'observation n'a pas à s'en servir... Nous partageons la route

Plus en détail

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR 3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR LA MAÎTRISE DES DÉPLACEMENTS. Pour assurer un aménagement et un développement durable, la Ville de Boulogne- Billancourt souhaite mener

Plus en détail

Forum du 07 /04 /2011

Forum du 07 /04 /2011 Forum du 07 /04 /2011 Bilan général du tout automobile et de ces conséquences. La voiture est devenue l objet primordial de nos déplacements Infrastructures au détriment de la qualité de la vie Conséquences

Plus en détail

Epidémiologie des accidents de la route au Togo BENISSAN A. SETODJI K. ABALO A. YAWOVI K. KOUSSOUGBO K. DOSSIM A.

Epidémiologie des accidents de la route au Togo BENISSAN A. SETODJI K. ABALO A. YAWOVI K. KOUSSOUGBO K. DOSSIM A. Epidémiologie des accidents de la route au Togo BENISSAN A. SETODJI K. ABALO A. YAWOVI K. KOUSSOUGBO K. DOSSIM A. INTRODUCTION Moyens de transport = élément clé de expansion économique; Certains effets

Plus en détail

http://www.lausanne.ch/view.asp?docid=21119&domid=61972&language=f ).

http://www.lausanne.ch/view.asp?docid=21119&domid=61972&language=f ). LAUSANNE www.rueavenir.ch : 133'280 en 2009 (Source : http://www.lausanne.ch/view.asp?docid=21119&domid=61972&language=f ). Création de la première zone 30 en 1993, extension continue des zones depuis,

Plus en détail

Statistique de la circulation routière 2012

Statistique de la circulation routière 2012 Statistique de la circulation routière 2012 Département de la sécurité Police 28 février 2013-4 Statistique de la circulation routière 2012 Parc des véhicules v routiers à Genève Voitures de tourisme 219'766

Plus en détail

Vers un CHNS périurbain

Vers un CHNS périurbain Vers un CHNS périurbain Le Réseau Express Routier Le Conseil général de l Isère, organisateur du réseau Transisère 585 lignes d autocar, dont 5 lignes express, 70 lignes départementales et 9 lignes périurbaines

Plus en détail

Relevé de la première partie de la table ronde. Programmes «mobilité et transports»

Relevé de la première partie de la table ronde. Programmes «mobilité et transports» Relevé de la première partie de la table ronde Programmes «mobilité et transports» Les enjeux : Le secteur des transports est responsable d une part significative de la croissance des gaz à effet de serre

Plus en détail

Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 2030

Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 2030 Présentation des nouvelles perspectives de l évolution des transports en Belgique à l horizon 23 18 Septembree 212 Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 23 Marie

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du Comité de Pilotage n 85 du 7 juillet 2015

Compte rendu de la réunion du Comité de Pilotage n 85 du 7 juillet 2015 Plate-forme de recherche et d expérimentation Pour le développement de l innovation dans la mobilité URBA 2000 39, rue du Ranelagh F - 75016 Paris Tél: +33 (0)1 44 14 30 00 Fax: +33 (0)1 44 14 30 01 www.predim.org

Plus en détail

Dossier de presse Une voie dédiée aux bus et aux taxis sur l autoroute A6a

Dossier de presse Une voie dédiée aux bus et aux taxis sur l autoroute A6a SENS PROVINCE > PARIS Dossier de presse Une voie dédiée aux bus et aux taxis sur l autoroute A6a Juin 2015 Contact presse : Mission communication de la DiRIF Robin LEROY : 01 46 76 87 80 MINISTÈRE DE L

Plus en détail

Organiser les transports urbains, un enjeu majeur pour Phnom Penh

Organiser les transports urbains, un enjeu majeur pour Phnom Penh Organiser les transports urbains, un enjeu majeur pour Phnom Penh Gaëlle HENRY Ville de Paris France I - Phnom Penh, ville capitale Phnom Penh est la municipalité (krong)-capitale du pays. D une superficie

Plus en détail

Répondre aux défis du vieillissement démographique par une route durablement visible et lisible

Répondre aux défis du vieillissement démographique par une route durablement visible et lisible L'usager au cœur des réseaux d'infrastructures durables & innovantes Répondre aux défis du vieillissement démographique par une route durablement visible et lisible Catherine Gabaude IFSTTAR Jean-Luc Vincent

Plus en détail

Accidents de la circulation

Accidents de la circulation Produit Statistique Accidents de la circulation Informations générales SPF Economie, PME, Classes moyennes et Energie Depuis le 1er juillet 1926, la Direction générale Statistique et Information économique

Plus en détail