1.1 Remote Procedure Call (RPC)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1.1 Remote Procedure Call (RPC)"

Transcription

1 1.1 Remote Procedure Call (RPC) Le modèle Client-Serveur est un modèle simple à utiliser pour la structuration des systèmes répartis. Mais ce modèle s appuie sur des communications de type entrée/sortie (SEND / RECEIVE). Ce n est pas le modèle plus efficace pour les systèmes répartis car son but est de rendre le comportement des systèmes répartis identique à celui des systèmes centralisés Fonctionnement d un appel à procédure (machine unique) Count = read ( fd, buf, nbytes) ; fd = entier. Buf = Tableau de caractères. Nbytes = entier. 1. Lorsque le programme principal appelle la procédure read il place les paramètres dans la pile. 2. Lorsque la procédure read a terminé son traitement, elle : Place le résultat dans un registre. Efface l adresse de retour. Rend la main à l appelant. 3. L appelant enlève les paramètres de la pile pour retourner à son état original. Les paramètres peuvent être passés : Par valeur. Par référence. Par Copy / restore Fonctionnement du RPC On veut que l appel à une procédure distante se fasse comme si l appel était local. Même si cela doit être transparent pour l utilisateur, il est nécessaire que le mécanisme RPC mette en place des versions différentes pour l appel d une procédure selon qu elle soit locale ou distante. On va donc avoir une souche client (client stub) et une souche serveur (server stub). Souche Client : La version cliente de la procédure est constituée d une souche cliente («client stub») qui est placée dans la librairie locale. L appel se fait ensuite comme avec une procédure locale (la pile est gérée localement) et l exécution est prise en charge par le noyau. Par contre, les paramètres ne sont pas stockés dans les registres et aucune donnée n est demandée au noyau.

2 Les paramètres sont stockés dans un message construit par le noyau et envoyé au serveur distant qui contient la partie serveur de la procédure. Le client attend ensuite que le serveur lui réponde. Souche Serveur : La version serveur de la procédure est constituée d une souche serveur et de la procédure. Lorsque le message parvient au serveur, le noyau passe le message à la souche correspondante (qui est en attente de messages). La souche extrait les paramètres du message, renseigne la pile et appelle la procédure qui pense être appelée par un client local. Lorsque la procédure a terminé son traitement, elle renseigne la pile et rend la main à la souche (voir schéma suivant). La création des souches (stubs) est de la responsabilité du compilateur. À la compilation les stubs sont créés et le compilateur peut s aider d un langage de définition d interfaces (IDL) Le passage de paramètres Le passage de paramètres dans le cadre des RPCS n est pas forcément quelque chose de simple. Dans les systèmes répartis, les machines peuvent être différentes. Des problèmes de conversion peuvent apparaître. La problématique va donc être de connaître le format du message et la plateforme cliente : Le premier octet (Byte) du message détermine le format utilisé par le client. Le serveur compare cet octet avec le sien : Si c est le même aucune transformation n est nécessaire, sinon il effectue la transformation. 2/8

3 Passage de pointeurs en paramètres Le pointeur (adresse) n est connu que dans l espace d adressage du processus qui le crée. Cette adresse n est valide que dans la machine où s exécute le processus. La souche client qui récupère un pointeur, copie le contenu de la zone adressée dans le message. Au retour elle place le résultat dans la zone Localisation du serveur La localisation d un serveur peut se faire de différentes manières : Statique : Codée en dur l adresse du serveur dans le client. En cas de changement de l adresse, le client doit être recompilé (les programmes qui accèdent au serveur). Dynamique : lien dynamique (dynamic binding). Ce lien permet de faire dynamiquement connaître les clients et les serveurs Le lien dynamique La construction du lien dynamique s effectue en plusieurs étapes. Définition de la spécification du serveur qui servira à la génération des souches. À l initialisation, le serveur exporte son interface. Il l envoie à un binder (relieur) pour signaler son existence. C est la phase d enregistrement. Le serveur envoie ses informations : nom ; version identifiant (unique sur 32 bits en principe) ; handle (adresse IP, protocoles, etc.). Lorsqu un Client appelle une procédure pour la première fois : Il constate qu il n est pas relié à un serveur. Il envoie un message au relieur pour importer la version de la procédure qu il désire invoquer. Le relieur lui renvoie l identifiant unique (ID) et le handle. Avantage : Cette méthode d importation et exportation des interfaces est très flexible. Les serveurs peuvent s enregistrer ou se désenregistrer. Le client fournit le nom de la procédure et la version et il reçoit un ID unique et handle Les problèmes liés aux RPCs dans les systèmes répartis. 1. Le client ne peut pas localiser le serveur. 2. L appel du client n arrive pas au serveur. 3. La réponse du serveur n arrive pas au client. Le serveur est en panne : 3/8

4 Il faut dissocier la panne avant l exécution de la requête ou après l exécution. Trois écoles pour résoudre ce problème : 1. Attendre que le serveur redémarre et relancer le traitement. «Au moins un traitement est réussi.» (peut-être plus). 2. Abandon du client et rapport de l erreur. «Au plus un traitement est réussi.» (peut-être aucun). 3. Ne rien dire au client (aucune garantie) Seuls avantages : Facile à gérer et à implémenter. En règle générale, crash du serveur = crash du client. Le client est en panne : Lorsqu un client tombe en panne alors qu il a demandé un traitement à un serveur, on dit que l échange devient orphelin. Cela a pour effet de gaspiller du temps CPU, de bloquer des ressources, lorsqu il redémarre, il peut recevoir des messages antérieurs à la panne (problème de confusion). Quatre solutions peuvent être envisagées : 1. L extermination : Le client enregistre les appels dans une log. Au redémarrage l orphelin est détruit. Beaucoup d écritures disque à chaque RPC. 2. La réincarnation : Le client tient compte du temps. Lorsqu il redémarre, il annule les échanges ente deux époques et reprend les échanges orphelins. 3. La réincarnation à l amiable : Comme précédemment, avec en plus la vérification avec le serveur concerné des échanges orphelins. 4. Expiration du délai : Un compteur de temps détermine quand un échange devient orphelin. Les orphelins sont détruits. Un temps T déterminé identique pour tous est donné à 1 RPC. Difficile de choisir un temps T (les RPCs sont sur des réseaux différents) Les protocoles RPC Pour le protocole RPC un certain nombre de choix sont à faire Avec ou sans connexion. Avec connexion Avantages : Simple à utiliser. Pas d ACK nécessaire. Pas de perte de paquets. Désavantages : Trop difficile à mettre en place sur un WAN. Très pénalisant sur un LAN (performance pas bonne). Note : Les systèmes répartis utilisent des protocoles sans connexion. 4/8

5 Utilisation d un protocole standard ou d un protocole propriétaire. Protocole propriétaire = protocole conçu pour les RPCs. Protocole standard (IP, TCP, UDP) Avantages : Déjà construit. Implémentation effectuée et disponible. Utilisable par tous les systèmes (UNIX, Windows, etc.). Supporté par la majorité des réseaux. Désavantages : Protocoles peu performants. Conçus pour des connexions TCP. Protocole propriétaires Avantages : Evite les checksums. Longueur de paquets variables. Adapté au système (spécialisé). Désavantages : Beaucoup de travail de développement. Difficile à faire adopter par les autres (nouveau protocole) Accusé de réception Si une RPC doit être découpée en plusieurs petits paquets. 4Ko de données à envoyer Choisir entre un accusé de réception par paquet. Attente accusé avant envoi suivant. CLIENT 0 SERVEUR ACK ACK 0 ACK 0 5/8

6 ACK 0 Si un problème est rencontré sur un paquet le client le renvoie. Ou seul accusé de réception à la fin de l envoi. Envoi aussi vite qu il peut. CLIENT SERVEUR ACK 0, 1, 2, 3 Si un problème est rencontré sur un paquet le serveur le redemande Le chemin critique Le code de la RPC est crucial pour les performances du système. La séquence d instructions exécutées pour chaque RPC est appelée chemin critique. C est le temps nécessaire et rajouté par la RPC vs si le traitement était effectué en local. Ce chemin critique démarre quand le client appelle la souche client et se termine lorsque le résultat est renvoyé par le serveur. CLIENT Appel de la souche Client SERVEUR Exécution de la tâche. Serveur Prépare la mémoire tampon pour le message (Buffer). Groupe les paramètres dans le tampon. Renseigne les entêtes du message. Appel au noyau Passage au contexte noyau. Copier le message dans la zone Souche Client Appelle la procédure serveur. Prépare les paramètres dans la pile. Dégroupe les paramètres. Souche Serveur Passage au contexte de la souche. Copie le message dans la mémoire de 6/8

7 mémoire noyau. Détermine l adresse destination. Place l adresse dans l entête du message. Initialise l interface réseau. Démarre le timer. Noyau la souche. Verif que la souche est en réception. Choisir la souche concernée. Contrôle la validité du paquet. Interruption. Noyau Note : La question intéressante ensuite est : Quelle est lapartie du chemmin critique où l on passe le plus de temps. La réponse permet de savoir où l effort d optmisation doiy être fait. Voir graphes page 91 (sec2.4) du D.0.S Tanenbaum Gestion du temps (timer) Tous les protocoles sont basés sur des échanges de messages sur les moyens de communication. Les messages peuvent être perdus et créer de graves problèmes d intégrité dans le système. Un des moyens de pallier ce problème est la mise en place d un timer (gestion du temps). Qui va associer un horodatage à chacun des messages et définir une durée de vie (délai d expiration). Si le temps imparti pour la durée de vie d un message est écoulé, le message sera renvoyé. Le nombre de renvois est défini dans le protocole. Deux méthodes peuvent être envisagés : 1. Mise en place d une structure spécifique. 2. Insertion d un champ dans la table des processus Mise en place d une structure spécifique Une structure va être construite : Spécification de l expiration. Quelles sont les actions à prendre en cas d expiration. La structure sera insérée dans une liste existante (qui contient d autres structures). La liste doit être surveillée. La liste est triée par temps. Lorsqu un message est envoyé la liste est mise à jour. Lorsqu un accusé de réception ou une réponse revient,l entrée est retirée de la table. Note : Parce que la plupart du temps les timers n ont pas le temps d expirer, on perd beaucoup de temps à insérer puis effacer les entrées non expirées. Donc une autre approche peut être envisageé Insertion d un champ dans la table des processus. L idée est de rajouter une entrée «expiration» dans la table des processus. 7/8

8 La mise à jour des timers devient quelques instructions en langage machine. A intervalles réguliers (toutes les secondes) le noyau parcourt la table et compare les timers avec le temps courant Quelques problèmes liés aux RPCs Principe de transparence L introduction d un mécanisme RPC dans un système mono-processeur ne doit pas : Générer un nouvel ensemble de règles qui empêche la construction d objets qui était possible avant. Impliquer l utilisation obligatoire d objets optionnels auparavant. Problème des variables globales : Comment peut-on accéder à des variables globales à partir de procédures distantes? Les accès doivent être construits. Le principe de transparence est donc violé. Problème des paramètres variables : Comment le passage de paramètres dont on ne connaît pas la taille à priori peut se faire? (Par exemple les tableaux en langage C). Idée : On peut coder les longueurs en dur mais : Si taille des données < maxi : perte d espace. Si taille des données > maxi : erreur. Comment gérer le passage de pointeur sur un graphe complexe? 8/8

Introduction aux systèmes d exploitation

Introduction aux systèmes d exploitation Introduction aux systèmes d exploitation Le système d exploitation est un ensemble de logiciels qui pilotent la partie matérielle d un ordinateur. Les principales ressources gérées par un système d exploitation

Plus en détail

Administration réseau Accès aux fichiers distants

Administration réseau Accès aux fichiers distants Administration réseau Accès aux fichiers distants A. Guermouche A. Guermouche Cours 8 : NFS & SMB 1 Plan 1. Introduction 2. NFS 3. SAMBA A. Guermouche Cours 8 : NFS & SMB 2 Plan Introduction 1. Introduction

Plus en détail

RPC Remote Procedure Call. Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benm@gmail.com

RPC Remote Procedure Call. Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benm@gmail.com RPC Remote Procedure Call Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benm@gmail.com Objectifs Le rôle de RPC comme middleware Positionner RPC dans le modèle OSI Développement d application

Plus en détail

Introduction à l Informatique

Introduction à l Informatique Introduction à l Informatique. Généralités : Etymologiquement, le mot informatique veut dire «traitement d information». Ceci signifie que l ordinateur n est capable de fonctionner que s il y a apport

Plus en détail

Chap. V : Les interruptions

Chap. V : Les interruptions UMR 7030 - Université Paris 13 - Institut Galilée Cours Architecture et Système Nous étudions dans ce chapitre les interruptions matérielles (ou externes), c est-à-dire déclenchées par le matériel (hardware)

Plus en détail

Systèmes d exploitation Gestion des processus

Systèmes d exploitation Gestion des processus Systèmes d exploitation Gestion des processus Didier Verna didier@lrde.epita.fr 5 décembre 2000 Table des matières Table des matières Généralités... 3 États d un processus... 4 Bloc de contrôle d un processus

Plus en détail

1 Programmation Client/Serveur basée sur TCP/IP

1 Programmation Client/Serveur basée sur TCP/IP Outils Informatique pour l ingénieur TD 1 Réseau et Web IP, Client/serveur 1 Programmation Client/Serveur basée sur TCP/IP 1.1 Buts de cette réalisation Ce TP sur la programmation client/serveur a pour

Plus en détail

Architecture Client/Serveur. andreu@lirmm.fr 1

Architecture Client/Serveur. andreu@lirmm.fr 1 Architecture Client/Serveur andreu@lirmm.fr 1 Qu'est-ce qu'un serveur? un «logiciel serveur» offre un service sur le réseau, le «serveur» est la machine sur laquelle s'exécute le logiciel serveur, le serveur

Plus en détail

Le Network File System de Sun (NFS)

Le Network File System de Sun (NFS) 1 sur 5 Le Network File System de Sun (NFS) Le Network File System de Sun (NFS) Architecture Protocoles Mounting Automounting vs Static mounting Directory et accès aux fichiers Problèmes Implémentation

Plus en détail

Cours client-serveur Web : Java et RMI (Remote Method Invocation)

Cours client-serveur Web : Java et RMI (Remote Method Invocation) Cours client-serveur Web : Java et RMI (Remote Method Invocation) 1 Java: Rappel sur les threads Cycle de vie d un thread (1) Né -> prêt appel de la méthode start du thread Prêt Exécution Distribution

Plus en détail

Modèle Client-Serveur Partage du serveur entre clients

Modèle Client-Serveur Partage du serveur entre clients Modèle Client-Serveur Partage du serveur entre clients Un serveur peut servir plusieurs clients Vu d un client particulier client requête réponse serveur Vu du serveur Gestion des requêtes (priorité) Exécution

Plus en détail

Chapitre 5 : Protocole TCP/IP

Chapitre 5 : Protocole TCP/IP Chapitre 5 : Protocole TCP/IP 1- IP (Internet Protocol) : Il permet de à des réseaux hétérogène de coopérer. Il gère l adressage logique, le routage, la fragmentation et le réassemblage des paquets. Il

Plus en détail

Exemple : Lecture d un registre, à l offset 4, sur l équipement d ID 9, qui renvoie la valeur 5 :

Exemple : Lecture d un registre, à l offset 4, sur l équipement d ID 9, qui renvoie la valeur 5 : 1 Ethernet TCP/IP Protocole Modbus TCP 2 Ethernet TCP/IP - Protocole Modbus TCP Codage des Données Type de représentation des adresse et données utilisé par Modbus : big-endian, soit :lorsqu une quantité

Plus en détail

Programmation par RPC et Java-RMI :

Programmation par RPC et Java-RMI : 2A-SI 3 Prog. réseau et systèmes distribués 3.2 et JavaRMI Stéphane Vialle Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.fr/~vialle Support de cours élaboré avec l aide de l équipe pédagogique du

Plus en détail

Système de Gestion de Fichiers

Système de Gestion de Fichiers Chapitre 2 Système de Gestion de Fichiers Le système de gestion de fichiers est un outil de manipulation des fichiers et de la structure d arborescence des fichiers sur disque et a aussi le rôle sous UNIX

Plus en détail

RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005

RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005 Oussama ELKACHOINDI Wajdi MEHENNI RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005 Sommaire I. Préliminaire : Notice d exécution et mode opératoire...4 II. Architecture globale de l application...5

Plus en détail

Le protocole ARP (Address Resolution Protocol) Résolution d adresses et autoconfiguration. Les protocoles ARP, RARP, TFTP, BOOTP, DHCP

Le protocole ARP (Address Resolution Protocol) Résolution d adresses et autoconfiguration. Les protocoles ARP, RARP, TFTP, BOOTP, DHCP Résolution d adresses et autoconfiguration Les protocoles ARP, RARP, TFTP, BOOTP, DHCP Le protocole ARP (Address Resolution Protocol) Se trouve au niveau de la couche réseau (à côté du protocole ) Routage

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 4 1 D après l en-tête de la couche transport illustré, quelles affirmations parmi les suivantes définissent la session

Plus en détail

Modèle spagetthi et solution EAI

Modèle spagetthi et solution EAI EAI Définition L'EAI est une notion ancienne mais toujours d'actualité. En effet, le besoin de faire communiquer des applications développées à des moments différents, dans des technologies différentes

Plus en détail

Travaux pratiques Utilisation de Wireshark pour examiner une capture DNS UDP

Travaux pratiques Utilisation de Wireshark pour examiner une capture DNS UDP Travaux pratiques Utilisation de Wireshark pour examiner une capture DNS UDP Topologie Objectifs 1re partie : Enregistrer les informations de configuration IP d un ordinateur 2e partie : Utiliser Wireshark

Plus en détail

Traduction des Langages : Le Compilateur Micro Java

Traduction des Langages : Le Compilateur Micro Java BARABZAN Jean-René OUAHAB Karim TUCITO David 2A IMA Traduction des Langages : Le Compilateur Micro Java µ Page 1 Introduction Le but de ce projet est d écrire en JAVA un compilateur Micro-Java générant

Plus en détail

Informatique Répartie

Informatique Répartie INSA - ASI InfoRep : Client-Serveur 1/36 Informatique Répartie Architectures Client-Serveur Alexandre Pauchet INSA Rouen - Département ASI BO.B.RC.18, pauchet@insa-rouen.fr INSA - ASI InfoRep : Client-Serveur

Plus en détail

RÉSEAU DE CHAMPS. Modbus

RÉSEAU DE CHAMPS. Modbus RÉSEAU DE CHAMPS Modbus Protocole Quand vous voulez envoyer une lettre par la poste : Vous placez votre lettre dans une enveloppe; Sur le Recto, vous inscrivez l adresse du destinataire; Au dos, vous écrivez

Plus en détail

Gestion de la Mémoire 1 ère partie: Point de vue processeur. Chapitre 5

Gestion de la Mémoire 1 ère partie: Point de vue processeur. Chapitre 5 Gestion de la Mémoire 1 ère partie: Point de vue processeur Chapitre 5 Présentation La mémoire peut être adressée de 3 points de vue Point de vue processeur Comment le processeur adresse la mémoire physique

Plus en détail

Le protocole ARP (Address Resolution Protocol) Résolution d adresses et autoconfiguration. Les protocoles ARP, RARP, TFTP, BOOTP, DHCP

Le protocole ARP (Address Resolution Protocol) Résolution d adresses et autoconfiguration. Les protocoles ARP, RARP, TFTP, BOOTP, DHCP Résolution d adresses et autoconfiguration Les protocoles ARP, RARP, TFTP, BOOTP, DHCP Le protocole ARP (Address Resolution Protocol) Se trouve au niveau de la couche réseau Interrogé par le protocole

Plus en détail

Obert Hervé Stumpf Mathieu Licence 3 RIA. Réseaux & Protocoles. Client pair-à-pair. Projet L3 RIA 2005-2006 Sommaire.

Obert Hervé Stumpf Mathieu Licence 3 RIA. Réseaux & Protocoles. Client pair-à-pair. Projet L3 RIA 2005-2006 Sommaire. Obert Hervé Stumpf Mathieu Licence 3 RIA Réseaux & Protocoles Client pair-à-pair Projet L3 RIA 2005-2006 Sommaire Page 1 sur 10 Introduction - Présentation du projet 3 Fonctionnement coté graine 4 Fonctionnement

Plus en détail

Plan. Environnement Client/Serveur. Cours 6 Rappels Java (suite) Appel de méthode à distance. Utilité. static

Plan. Environnement Client/Serveur. Cours 6 Rappels Java (suite) Appel de méthode à distance. Utilité. static Plan Environnement Client/Serveur Cours 6 Rappels Java (suite) Appel de méthode à distance kn@lri.fr http://www.lri.fr/~kn 1 Rappels sur les systèmes d'exploitations / Communication par mémoire partagée

Plus en détail

Logiciel de base. Première année ENSIMAG

Logiciel de base. Première année ENSIMAG Logiciel de base Première année ENSIMAG 1 Procédures, paramètres, pile En assembleur une fonction est une étiquette, c'est l'adresse de sa première instruction Lors de l'appel d'une fonction, la pile sert

Plus en détail

RICM 4 ème année 12/1/2012

RICM 4 ème année 12/1/2012 RICM 4 ème année 12/1/2012 Examen de Systèmes Répartis Durée : 2h, Documents autorisés à l exception des livres. Le barème est indicatif. Partie A Applications Web Question 1. Dans un répertoire contenant

Plus en détail

Bases de données et environnements distribués Chapitre I : Objets distribués, concepts fondamentaux

Bases de données et environnements distribués Chapitre I : Objets distribués, concepts fondamentaux Bases de données et environnements distribués Chapitre I : Objets distribués, concepts fondamentaux Eric Leclercq Département IEM / UB 10/2005 email : Eric.Leclercq@u-bourgogne.fr http://ludique.u-bourgogne.fr/~leclercq

Plus en détail

Internet - couche transport

Internet - couche transport Plan 1 Client - Serveur Internet - couche transport Nicolas Delestre et Géraldine Del Mondo 2 Ports 3 UDP 4 TCP Connexion Déconnexion 5 Outils UNIX 6 Conclusion TCP UDP - V1.0.1 1 / 24 TCP UDP - V1.0.1

Plus en détail

Réseaux - partie 4 Transport

Réseaux - partie 4 Transport Réseaux - partie 4 Transport Michel RIVEILL, INP Grenoble Laboratoire SIRAC INRIA Rhône-Alpes 655, av. de l Europe - 38330 Montbonnot St Martin Michel.Riveill@inpg.fr Plan Introduction Physique Liaison

Plus en détail

Adressage de réseaux

Adressage de réseaux Page 1 sur 28 Adressage de réseaux 5.1 Adresses IP et masques de sous-réseau 5.1.1 Rôle de l adresse IP Un hôte a besoin d une adresse IP pour participer aux activités sur Internet. L adresse IP est une

Plus en détail

Protocole MODBUS MAITRE ESCLAVE A ESCLAVE B ESCLAVE C

Protocole MODBUS MAITRE ESCLAVE A ESCLAVE B ESCLAVE C Protocole MODBUS Le protocole MODBUS consiste en la définition de trames d échange. MAITRE question réponse ESCLAVE A ESCLAVE B ESCLAVE C Le maître envoie une demande et attend une réponse. Deux esclaves

Plus en détail

Le modèle client-serveur

Le modèle client-serveur Le modèle client-serveur Olivier Aubert 1/24 Sources http://www.info.uqam.ca/~obaid/inf4481/a01/plan.htm 2/24 Historique architecture centralisée terminaux passifs (un seul OS, systèmes propriétaires)

Plus en détail

ETUDES DE SUPPORTS & PROTOCOLES DE COMMUNICATION DNS

ETUDES DE SUPPORTS & PROTOCOLES DE COMMUNICATION DNS Page 1 / 8 A) FQDN, URL & URI Un FQDN est le significatif d'un hôte sur l'internet (un serveur la plupart du temps) et un URI ou URL définit l'accès à un document sur un serveur. A.1 FQDN (Full Qualified

Plus en détail

Intérêt du NAT (Network Address Translation) Administration Réseau Niveau routage. Exemple d Intranet. Principe NAT

Intérêt du NAT (Network Address Translation) Administration Réseau Niveau routage. Exemple d Intranet. Principe NAT Administration Réseau Niveau routage Intérêt du NAT (Network Address Translation) Possibilité d utilisation d adresses privées dans l 4 2 1 Transport Réseau Liaison Physique Protocole de Transport Frontière

Plus en détail

Mode client - serveur Généralités dur les différents modes de communications

Mode client - serveur Généralités dur les différents modes de communications Mode client - serveur Généralités dur les différents modes de communications» Socket» Stream» RPC Les Sockets source : Réseaux locaux et Internet (Laurent Toutain)[HERMES] Mécanisme d'interface de programmation»

Plus en détail

Travaux pratiques. Protocoles de la couche transport et de la couche applications

Travaux pratiques. Protocoles de la couche transport et de la couche applications Travaux pratiques Protocoles de la couche transport et de la couche applications Objectif Ce laboratoire se veut une introduction aux protocoles de la couche transport et de la couche application du modèle

Plus en détail

Mémoire virtuelle. Généralités

Mémoire virtuelle. Généralités Mémoire virtuelle Généralités La pagination pure - Conversion d adresses virtuelles en adresses physiques - Table des pages à plusieurs niveau et table inversée - Algorithmes de remplacement de page -

Plus en détail

RAPPORT DE CONCEPTION UML :

RAPPORT DE CONCEPTION UML : Carlo Abi Chahine Sylvain Archenault Yves Houpert Martine Wang RAPPORT DE CONCEPTION UML : Bamboo Ch@t Projet GM4 Juin 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du logiciel 3 2.1 Précisions

Plus en détail

Le protocole MODBUS 18/11/2008 LE PROTOCOLE MODBUS

Le protocole MODBUS 18/11/2008 LE PROTOCOLE MODBUS LE PROTOCOLE MODBUS PAGE 1 LE PROTOCOLE MODBUS 1) Introduction 1.1 Position du réseau Le protocole MODBUS est un moyen de communication dans les réseaux locaux industriels Ces applications sont la supervision

Plus en détail

Sélection du contrôleur

Sélection du contrôleur Démo CoDeSys - 1 - 1. Configuration de l environnement de travail : Lancer le logiciel CoDeSys Fichier Nouveau Lors de la première utilisation, une boîte de dialogue apparaît permettant la sélection du

Plus en détail

M3101 Principes des systèmes d exploitation. Les sockets

M3101 Principes des systèmes d exploitation. Les sockets M3101 Principes des systèmes d exploitation Les sockets IUT d Orsay DUT Informatique 2015 / 2016 Les sockets Une interface de communication bidirectionnelle entre les processus résidant dans le même système

Plus en détail

Installation de Linux sur une grappe de PC

Installation de Linux sur une grappe de PC Installation de Linux sur une grappe de PC Simon Derr ID-IMAG Équipe Apache Grappes 2001 Plan Problématique Diffusion des données Automatisation de l installation Notes sur les performances Conclusion

Plus en détail

WebSphere MQ & Haute Disponibilité

WebSphere MQ & Haute Disponibilité L objectif de cet article est d identifier les problèmes pouvant se poser lors de la mise en place d un système de secours dans une configuration WebSphere MQ, et de proposer des pistes pour régler ces

Plus en détail

Le Distributed Computing Environment de OSF

Le Distributed Computing Environment de OSF 1 sur 6 Le Distributed Computing Environment de OSF Définition L'architecture de DCE L'organisation en cellules Comment former une cellule Les RPC sous DCE Le "stub" client Le RPCRuntime Le "stub" serveur

Plus en détail

Synchronisation des Processus et les sémaphores

Synchronisation des Processus et les sémaphores Synchronisation des Processus et les sémaphores Achraf Othman Support du cours : www.achrafothman.net 1 PLAN Spécification du problème Section Critique (SC) Exclusion Mutuelle Principe Propriétés Réalisation

Plus en détail

Introduction. Licence MASS L3 Inf f3

Introduction. Licence MASS L3 Inf f3 Le modèle client serveur Introduction Licence MASS L3 Inf f3 Encapsulation : rappel Données Données Application En-tête En-tête Transport UDP Données TCP Données Paquet UDP Segment TCP En-tête IP Données

Plus en détail

Module : Fichier. Chapitre I : Généralités

Module : Fichier. Chapitre I : Généralités Module : Fichier Semestre 1 Année : 2010/2011-1- SOMMAIRE 1. Introduction 2. Définition d un fichier 3. Caractéristiques d un fichier 4. Topologie des fichiers 5. Résumé 6. QCM 7. Exercices 8. Bibliographie

Plus en détail

Gestion des processus

Gestion des processus 1/27 Gestion des processus didier@lrde.epita.fr http://www.lrde.epita.fr/ didier 2/27 Table des matières 1 2 Ordonnancement des processus 3 sur les processus 4 entre processus 5 4/27 Programme vs. Processus

Plus en détail

Ordinateur, système d exploitation

Ordinateur, système d exploitation Ordinateur, système d exploitation 2014-09-02 1 Système d exploitation Machine de von Neumann : seul un programme s exécute. Besoins utilisateurs : plein de programmes. Système d exploitation (Operating

Plus en détail

Migration de la base de données et récupération après un crash

Migration de la base de données et récupération après un crash Migration de la base de données et récupération après un crash MDaemon est une marque déposée de Alt-N Technologies. Archive Server for MDaemon est développé par la société Achab. Page 1/12 Sommaire Différents

Plus en détail

Chargement de processus Allocation contigüe Allocation fragmentée Gestion de pages. Gestion mémoire. Julien Forget

Chargement de processus Allocation contigüe Allocation fragmentée Gestion de pages. Gestion mémoire. Julien Forget Julien Forget Université Lille 1 École Polytechnique Universitaire de Lille Cité Scientifique 59655 Villeneuve d Ascq GIS 3 2011-2012 1 / 46 Rôle du gestionnaire de mémoire Le gestionnaire de mémoire a

Plus en détail

Les protocoles UDP et TCP

Les protocoles UDP et TCP 3 Les protocoles UDP et TCP TCP comme UDP s exécute au-dessus d IP et se fonde sur les services fournis par ce dernier. TCP (Transport Control Protocol) assure un service de transmission de données fiable

Plus en détail

Stage Linux-SambaÉdu Module 2. Structure d'un réseau d'eple et révisions sur IP

Stage Linux-SambaÉdu Module 2. Structure d'un réseau d'eple et révisions sur IP Stage Linux-SambaÉdu Module 2 Structure d'un réseau d'eple et révisions sur IP Réseau administré : principes Tous les ordinateurs sont regroupés dans un domaine, sorte de zone sécurisée, sur lequel on

Plus en détail

DUT Informatique Module Système S4 C Département Informatique 2009 / 2010. Travaux Pratiques n o 5 : Sockets Stream

DUT Informatique Module Système S4 C Département Informatique 2009 / 2010. Travaux Pratiques n o 5 : Sockets Stream iut ORSAY DUT Informatique Département Informatique 2009 / 2010 Travaux Pratiques n o 5 : Sockets Stream Nom(s) : Groupe : Date : Objectifs : manipuler les primitives relatives à la communication par sockets

Plus en détail

Cours d Analyse, Algorithmique Elements de programmation

Cours d Analyse, Algorithmique Elements de programmation 1 de 33 Cours d Analyse, Algorithmique Elements de programmation Florent Hivert Mél : Florent.Hivert@lri.fr Adresse universelle : http://www.lri.fr/ hivert 2 de 33 Données et instructions Un programme

Plus en détail

GENERALITES. COURS TCP/IP Niveau 1

GENERALITES. COURS TCP/IP Niveau 1 GENERALITES TCP/IP est un protocole inventé par les créateurs d Unix. (Transfer Control Protocol / Internet Protocole). TCP/IP est basé sur le repérage de chaque ordinateur par une adresse appelée adresse

Plus en détail

Internet - Outils. Nicolas Delestre. À partir des cours Outils réseaux de Paul Tavernier et Nicolas Prunier

Internet - Outils. Nicolas Delestre. À partir des cours Outils réseaux de Paul Tavernier et Nicolas Prunier Plan Internet - Outils Nicolas Delestre 1 DHCP 2 Firewall 3 Translation d adresse et de port 4 Les proxys 5 DMZ 6 VLAN À partir des cours Outils réseaux de Paul Tavernier et Nicolas Prunier 7 Wake On Line

Plus en détail

Programmation C. Apprendre à développer des programmes simples dans le langage C

Programmation C. Apprendre à développer des programmes simples dans le langage C Programmation C Apprendre à développer des programmes simples dans le langage C Notes de cours sont disponibles sur http://astro.u-strasbg.fr/scyon/stusm (attention les majuscules sont importantes) Modalités

Plus en détail

Trames Ethernet et IEEE 802.3:

Trames Ethernet et IEEE 802.3: Trames Ethernet et IEEE 802.3: PLAN I. Introduction II.Trames Ethernet et IEEE 802.3: Trame ETHERNET : III. 1. Description des différentes couches de TCP/IP 2. Couche INTERNET la norme IEEE 802.3 est légèrement

Plus en détail

II. EXCEL/QUERY ET SQL

II. EXCEL/QUERY ET SQL I. AU TRAVAIL, SQL! 1. Qu est-ce que SQL?... 19 2. SQL est un indépendant... 19 3. Comment est structuré le SQL?... 20 4. Base, table et champ... 21 5. Quelle est la syntaxe générale des instructions SQL?...

Plus en détail

Cours A7 : Temps Réel

Cours A7 : Temps Réel Cours A7 : Temps Réel Pierre.Paradinas / @ / cnam.fr Cnam/Cedric Systèmes Enfouis et Embarqués (SEE) Motivations Du jour : Partage des ressources, L exclusion mutuelle, Synchronisation. Comprendre les

Plus en détail

RMI. Remote Method Invocation: permet d'invoquer des méthodes d'objets distants.

RMI. Remote Method Invocation: permet d'invoquer des méthodes d'objets distants. RMI Remote Method Invocation: permet d'invoquer des méthodes d'objets distants. Méthode proche de RPC. Outils et classes qui rendent l'implantation d'appels de méthodes d'objets distants aussi simples

Plus en détail

Rappel: Le routage dans Internet. Contraintes. Environnement et contraintes. La décision dans IP du routage: - Table de routage:

Rappel: Le routage dans Internet. Contraintes. Environnement et contraintes. La décision dans IP du routage: - Table de routage: Administration d un Intranet Rappel: Le routage dans Internet La décision dans IP du routage: - Table de routage: Adresse destination (partie réseau), netmask, adresse routeur voisin Déterminer un plan

Plus en détail

Documentation du serveur de jeu

Documentation du serveur de jeu Documentation du serveur de jeu Introduction Ce document décrit le rôle de notre serveur de jeu et les fonctionnalités qu il fournit à l application Android. Nous détaillerons aussi l architecture et les

Plus en détail

COUR D APPEL DE LYON PROCEDURE INFORMATIQUE IMPRIMANTES. Imprimantes SAR de Lyon / Novembre 2007 Page 1 sur 14

COUR D APPEL DE LYON PROCEDURE INFORMATIQUE IMPRIMANTES. Imprimantes SAR de Lyon / Novembre 2007 Page 1 sur 14 COUR D APPEL DE LYON PROCEDURE INFORMATIQUE IMPRIMANTES SAR de Lyon / Novembre 2007 Page 1 sur 14 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 GENERALITES... 3 INSTALLATION D UNE IMPRIMANTE... 4 Imprimante USB... 4 Détection

Plus en détail

Dynamic Host Configuration Protocol

Dynamic Host Configuration Protocol Dynamic Host Configuration Protocol 1 2 problèmes de gestion avec IP La Gestion des adresses IP Les adresses IP doivent être unique Nécessité d une liste d ordinateurs avec leurs adresses IP respectives

Plus en détail

Chap. III : Le système d exploitation

Chap. III : Le système d exploitation UMR 7030 - Université Paris 13 - Institut Galilée Cours Architecture et Système Le système d exploitation (ou O.S. de l anglais Operating System ) d un ordinateur est le programme qui permet d accéder

Plus en détail

Ch4 Interconnexion des postes dans un Lan Ethernet : protocoles des couches 3 à 7 du modèle OSI Dernière maj : lundi 2 avril 2007

Ch4 Interconnexion des postes dans un Lan Ethernet : protocoles des couches 3 à 7 du modèle OSI Dernière maj : lundi 2 avril 2007 Ch4 Interconnexion des postes dans un Lan Ethernet : protocoles des couches 3 à 7 du modèle OSI Dernière maj : lundi 2 avril 2007 I. RAPPEL : ADRESSAGE PHYSIQUE : (OSI 2)... 1 A. L ADRESSAGE DANS UN RESEAU

Plus en détail

Dynamic Host Configuration Protocol

Dynamic Host Configuration Protocol Dynamic Host Configuration Protocol 1 2 problèmes de gestion avec IP La Gestion des adresses IP Les adresses IP doivent être unique Nécessité d une liste d ordinateurs avec leurs adresses IP respectives

Plus en détail

TP 2 Architecture Client-Serveur sous TCP-IP : Protocoles Modbus/TCP

TP 2 Architecture Client-Serveur sous TCP-IP : Protocoles Modbus/TCP LP AICP Module EC3-1 Supervision des procédés - Travaux Pratiques en Réseau TP 2 Architecture Client-Serveur sous TCP-IP : Protocoles Modbus/TCP Objectifs : L objectif de ce TP est de mettre en œuvre une

Plus en détail

Première étape : Le modèle client/serveur avec le protocole TCP (client unique)

Première étape : Le modèle client/serveur avec le protocole TCP (client unique) École de technologie supérieure Responsable du cours : Hassan Zeino Département de génie logiciel et des TI Chargés de laboratoire : Fatna Belqasmi (A-3326) Session : Automne 2010 LOG610 - RÉSEAUX DE TELECOMMUNICATION

Plus en détail

Présentation. Logistique. Introduction

Présentation. Logistique. Introduction Présentation Diapo01 Je m appelle Michel Canneddu. Je développe avec 4D depuis 1987 et j exerce en tant qu indépendant depuis 1990. Avant de commencer, je tiens à remercier mes parrains Jean-Pierre MILLIET,

Plus en détail

Gestion, classement et rédaction efficaces des courriels

Gestion, classement et rédaction efficaces des courriels Gestion, classement et rédaction efficaces des courriels Pour passer rapidement de la surcharge à la maîtrise de ses courriels Introduction Le courriel est rapide, instantané, il voyage à faible coût et

Plus en détail

Chapitre 2. Classes et objets

Chapitre 2. Classes et objets Chapitre 2: Classes et Objets 1/10 Chapitre 2 Classes et objets Chapitre 2: Classes et Objets 2/10 Approche Orientée Objet Idée de base de A.O.O. repose sur l'observation de la façon dont nous procédons

Plus en détail

PPE 3 GESTION DE NOTRE NAT/PARE-FEU AVEC PFSENSE

PPE 3 GESTION DE NOTRE NAT/PARE-FEU AVEC PFSENSE PPE 3 GESTION DE NOTRE NAT/PARE-FEU AVEC PFSENSE Antoine CAMBIEN BTS SIO Option SISR Session 2015 BTS SIO Services Informatiques aux Organisations Session 2014 2015 Nom du candidat : Antoine CAMBIEN Projet

Plus en détail

Ajout d items spécifiques

Ajout d items spécifiques 1 Ajout d items spécifiques Item : SNMP (Borne Wi-Fi & Switch.) Introduction sur le SNMP. SNMP est relativement simple une fois qu on a compris. Voyons comment se compose un ensemble d éléments communiquant

Plus en détail

Pas besoin d être informaticien pour s en servir et le configurer.

Pas besoin d être informaticien pour s en servir et le configurer. Vous venez de télécharger Smartcaisse, Merci de tester ce logiciel. L installation de SmartCaisse Pocket est relativement simple et est expliquée à la fin de ce manuel. Présentation de Smartcaisse : SmartCaisse

Plus en détail

Leçon 0 : Introduction au développement web

Leçon 0 : Introduction au développement web Module : Atelier programmation n- tiers Atelier de TP : N 0 Durée : 6h Groupes : M31- M32 Leçon 0 : Introduction au développement web NB : Ce document est un support de cours (notes de cours) : ce n'est

Plus en détail

CORBA. Cycle de développement

CORBA. Cycle de développement CORBA Cycle de développement Projet MIAGe Toulouse Groupe 2 1 Le cycle de développement (1/3) On s intéresse au développement selon le mode statique, c est à dire en utilisant les talons (stub, skeleton,

Plus en détail

Le programme OFFICE GSP est disponible sur le site http://www.officegsp.com.

Le programme OFFICE GSP est disponible sur le site http://www.officegsp.com. 1 1 - Installation & Mise à Jour du logiciel 1.1 Première Installation Cette procédure d installation est indispensable pour tout ordinateur n ayant jamais fait l objet d une installation du logiciel.

Plus en détail

Manuel d installation et d utilisation du logiciel GigaRunner

Manuel d installation et d utilisation du logiciel GigaRunner Manuel d installation et d utilisation du logiciel GigaRunner Manuel Version : V1.6 du 12 juillet 2011 Pour plus d informations, vous pouvez consulter notre site web : www.gigarunner.com Table des matières

Plus en détail

Processus et gestion de processus

Processus et gestion de processus Processus et gestion de processus et gestion de processus Processus Définition Modélisation Descripteur État Création Destruction Allocation de ressources UNIX Processus UNIX - Modèle Création Terminaison

Plus en détail

LE RPV DE NIVEAU RÉSEAU AVEC TINC

LE RPV DE NIVEAU RÉSEAU AVEC TINC LE RPV DE NIVEAU RÉSEAU AVEC TINC L entreprise Ilog est une petite entreprise de services informatiques située à La Défense. Les chefs de projet de l entreprise sont souvent en déplacement à travers toute

Plus en détail

Administration réseau Résolution de noms et attribution d adresses IP

Administration réseau Résolution de noms et attribution d adresses IP Administration réseau Résolution de noms et attribution d adresses IP A. Guermouche A. Guermouche Cours 9 : DNS & DHCP 1 Plan 1. DNS Introduction Fonctionnement DNS & Linux/UNIX 2. DHCP Introduction Le

Plus en détail

JVM. RMI - couche de référence. RMI - couche de transport TCP/IP

JVM. RMI - couche de référence. RMI - couche de transport TCP/IP Chapitre 9 Dans ce chapitre nous abordons le mécanisme RMI (Remote Method Invocation) permettant le développe ment des systèmes répartis. Nous expliquerons comment les classes d un serveur peuvent être

Plus en détail

Systèmes d exploitation. Introduction. (Operating Systems) http://www.sir.blois.univ-tours.fr/ mirian/

Systèmes d exploitation. Introduction. (Operating Systems) http://www.sir.blois.univ-tours.fr/ mirian/ Systèmes d exploitation (Operating Systems) Introduction SITE : http://www.sir.blois.univ-tours.fr/ mirian/ Systèmes d exploitation - Mírian Halfeld-Ferrari p. 1/2 Qu est-ce qu un SE? Ensemble de logiciels

Plus en détail

Introduction. UDP et IP UDP

Introduction. UDP et IP UDP Introduction Protocoles TCP et UDP M. Berthet. Les illustrations sont tirées de l ouvrage de Guy Pujolle, Cours réseaux et Télécom TCP (Transmission Control Protocol) et UDP (User Datagram Protocol) assurent

Plus en détail

4D v11 SQL Release 6 (11.6) ADDENDUM

4D v11 SQL Release 6 (11.6) ADDENDUM ADDENDUM Bienvenue dans la release 6 de 4D v11 SQL. Ce document présente les nouveautés et modifications apportées à cette nouvelle version du programme. Augmentation des capacités de chiffrement La release

Plus en détail

Dossier Technique. Détail des modifications apportées à GRR. Détail des modifications apportées à GRR Le 17/07/2008. Page 1/10

Dossier Technique. Détail des modifications apportées à GRR. Détail des modifications apportées à GRR Le 17/07/2008. Page 1/10 Dossier Technique Page 1/10 Sommaire : 1. REPONSE TECHNIQUE A LA DEMANDE 3 1.1. Prise en compte de la dernière version de phpcas 3 1.2. Gestion de la connexion à GRR 3 1.2.1. Récupération des attributs

Plus en détail

Comment se fait la requête http?

Comment se fait la requête http? INTRODUCTION : LE WEB Le WEB repose sur une interconnexion entre des ordinateurs (clients) et un serveur capable de répondre à des requêtes envoyés par les clients. La communication entre un client web

Plus en détail

Correction de l'examen du 11/12/2013. Nom : Prénom : Email : QCM (10 points)

Correction de l'examen du 11/12/2013. Nom : Prénom : Email : QCM (10 points) Correction de l'examen du 11/12/2013 Nom : Prénom : Email : QCM (10 points) Il y a toujours au moins une case à cocher et parfois deux, trois ou quatre 1. Par rapport au transfert par messages, avec le

Plus en détail

Corrigé du TP Carte SIM

Corrigé du TP Carte SIM Corrigé du TP Carte SIM Outil GScriptor Il faut d abord télécharger GScriptor : http://www.springcard.com/download/find.php?file=gscriptor et l installer sous Windows. Depuis Windows 7, il n est pas nécessaire

Plus en détail

Sur un ordinateur exécutant Windows 2000 Server Ayant une adresse IP statique

Sur un ordinateur exécutant Windows 2000 Server Ayant une adresse IP statique Le DNS DNS = Domain Name Service Sert à résoudre les noms d ordinateur en adresse IP. Contention de dénomination pour les domaines Windows 2000 (nommage des domaines W2K) Localisation des composants physiques

Plus en détail

Restaurer des données

Restaurer des données Restaurer des données Pré-requis à cette présentation La lecture de ce guide suppose que vous avez installé l agent SFR Backup sur l équipement que vous souhaitez sauvegarder. Il est également nécessaire

Plus en détail

Projet OpNet. Spécialité Réseaux 2003/2004 Yannick GRENZINGER Loic JAQUEMET

Projet OpNet. Spécialité Réseaux 2003/2004 Yannick GRENZINGER Loic JAQUEMET Projet OpNet Spécialité Réseaux 2003/2004 Yannick GRENZINGER Loic JAQUEMET 1Présentation...3 1.1Le besoin de mobilité...3 1.2Le protocole IP Mobile...4 1.3Opnet...5 1.4Le projet...6 2La réalisation du

Plus en détail

OS Réseaux et Programmation Système - C4

OS Réseaux et Programmation Système - C4 OS Réseaux et Programmation Système - C4 Rabie Ben Atitallah Rabie.benatitallah@univ-valenciennes.fr Sockets Communications dans les systèmes centralisés Communications dans les systèmes répartis Protocole

Plus en détail

Le système Windows. Yves Denneulin. Introduction. Introduction. Plan

Le système Windows. Yves Denneulin. Introduction. Introduction. Plan Introduction Le système Windows Yves Denneulin Windows a 25 ans Au début basé sur MS/DOS Multi-tâches coopératifs Pas de réelle protection entre applications Famille 1.0 -> 386 -> 95 -> 98 -> Me Version

Plus en détail