Afrique du Sud Angola Botswana Comores Lesotho Madagascar Malawi Maurice Mozambique Namibie Seychelles Swaziland Zambie Zimbabwe

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Afrique du Sud Angola Botswana Comores Lesotho Madagascar Malawi Maurice Mozambique Namibie Seychelles Swaziland Zambie Zimbabwe"

Transcription

1 Afrique du Sud Angoa Botswana Comores Lesotho Madagascar Maawi Maurice Mozambique Namibie Seychees Swaziand Zambie Zimbabwe 124 Rapport goba 2010 du HCR Le directeur de écoe d Osire (Namibie), Caros Sukuakueche, examine e travai de ses éèves de fin de primaire.

2 Pus de Congoais réfugiés en Zambie ont été rapatriés dans a province du Katanga, en Répubique démocratique du Congo (RDC). Ceci a permis au HCR de fermer deux camps de réfugiés et de mettre un terme à son programme de rapatriement ibrement consenti pour es réfugiés originaires de a RDC. Le HCR a réaisé une étude détaiée des capacités nationaes de détermination du statut de réfugié et de a conformité aux normes internationaes en Afrique austrae, en vue d instituer des normes régionaes pour es procédures de détermination et a protection. Des opérations de vérification à grande échee ont été menées en Zambie, au Botswana, au Zimbabwe, au Mozambique et au Swaziand. En Zambie seuement, pus de réfugiés ont reçu, pour a première fois, des cartes d identité individuees. Les autorités du Swaziand utiisent à présent e ogicie d enregistrement pour gérer es dossiers des réfugiés et des demandeurs d asie. Les dossiers de pus de réfugiés vivant dans a région de Afrique austrae ont été examinés aux fins de a réinstaation, e contingent e pus important étant fourni par Afrique du Sud. Les dossiers concernaient notamment des cas critiques, comme des victimes d actes xénophobes, identifiées dans e cadre de opération d évauation des besoins de protection, séectionnés ors des séances d admission du HCR ou adressés par des partenaires d exécution. Au Zimbabwe, Organisation a aidé queque dépacés internes à obtenir des documents d état civi, indispensabes pour accéder aux services pubics. Le Haut Commissariat a contribué à organisation d une Conférence régionae sur a protection des réfugiés et es migrations internationaes en Répubique-Unie de Tanzanie, en vue débattre du phénomène des migrations mixtes en provenance de Afrique de Est, de a Corne et des Grands Lacs et à destination de Afrique austrae. Rapport goba 2010 du HCR H C R / T. G H E L L I 125

3 La situation poitique est demeurée came en Afrique austrae. Cependant, exode des Zimbabwéens en direction de Afrique du Sud s est poursuivi, au rythme de 200 à 300 personnes par jour. Les autorités sud-africaines ont pris de nouvees mesures pour réguariser e séjour des Zimbabwéens; ainsi, es personnesémigrantpourdesraisonsautresque eur protection ont d autres soutions que de déposer une demande auprès de services d asie déjà surchargés. À exception des réfugiés vivant en Angoa et en Afrique du Sud, a pupart des réfugiés accueiis en Afrique austrae résident dans des camps ou des zones d instaation. Le Botswana, e Maawi et e Zimbabwe ont des poitiques très strictes de confinement dans des camps. En Namibie et en Zambie, es réfugiés vivent en majorité dans des camps ou dans des zones d instaation mais disposent d une certaine iberté de mouvement pour mener des activités d autosuffisance. Le Mozambique autorise es réfugiés qui peuvent subvenir à eurs besoins à s étabir en vie. Lesfuxmixtescomposésdemigrantsetde demandeurs d asie se sont poursuivis tout au ong de année. Des Somaiens et des Éthiopiens ont commencé à arriver directement par bateau au Mozambique : queque personnes, principaement des hommes jeunes, ont été enregistrés au camp de Marratane, avant de poursuivre eur chemin vers Afrique du Sud. À a fin de année, seus 10 pour cent d entre eux se trouvaient encore dans e camp. Face au probème des migrations mixtes, certains gouvernements ont réagi en appiquant des mesures de confinement pus strictes et en imitant a iberté de circuation ou en refusant accès à eur territoire. Les services d asie nationaux étant débordés, es autorités de nombreux pays de a région ont eu des difficutés à identifier dans es meieurs déais es personnes ayant besoin de protection internationae. LeHCRentendaitcontreramontéedeaxénophobieet améiorer environnement d asie en s associant aux gouvernements, aux ONG, aux acteurs de a société civie et aux organisations ocaes pour encourager a popuation à faire preuve de toérance vis-à-vis des migrants étrangers et a sensibiiser au sort des réfugiés et des demandeurs d asie. Afin de promouvoir a mise en œuvre des égisations nationaes sur asie et de a procédure de détermination du statut de réfugié, Organisation a assuré des formations en Afrique du Sud, au Botswana, au Maawi, en Namibie et en Zambie, au profit de 80 fonctionnaires originaires de a région. D après es informations reçues, a quaité des décisions en matière d attribution du statut s est sensibement améiorée au Botswana, en Namibie et en Zambie ; pusieurs pays ont en outre mis à disposition des interprètes professionnes pour es entretiens de détermination du statut. Les commissions nationaes d éigibiité ont répondu aux besoins spécifiques des mineurs non accompagnés et des enfants séparés au Botswana et en Namibie. Le HCR a continué à faciiter es rapatriements ibrement consentis et queque individus réfugiés dans des pays d Afrique austrae ont regagné eur ieu d origine. I s agissait en majorité de Congoais réfugiés en Zambie, qui sont rentrés dans a province du Katanga en RDC. Queque 600 réfugiés angoais accueiis au Botswana, en Namibie et en Zambie ont eux aussi pris e chemin du retour. D autres réfugiés ont regagné e Burundi, e Rwanda et e Zimbabwe. 126 Rapport goba 2010 du HCR

4 En 2010, Organisation a soumis des demandes de réinstaation pour personnes. Cees-ci étaient originaires du Burundi, de a RDC, du Rwanda et de a Somaie. Les premiers critères appiqués pour séectionner es candidats à a réinstaation ont été es suivants : victimes de tortures ou de vioences, personnes ayant des besoins de protection juridiques ou physiques ou femmes exposées à des risques. En 2010, pus de personnes ont quitté eur pays d asie pour se réinstaer dans un pays tiers. Le Haut Commissariat a aidé à organiser a Conférence régionae sur a protection des réfugiés et es migrations internationaes, qui a réuni des représentants des pouvoirs pubics originaires de Afrique du Sud, du Maawi, du Mozambique, du Zimbabwe et de a Zambie. Cette conférence visait à renforcer e diaogue et a recherche sur es migrations mixtes au niveau régiona. Les recommandations qu ee a formuées et e pan d action en résutant serviront de cadre aux futurs travaux dans ce domaine. Dans certains pays, a mise en œuvre stricte des poitiques de confinement dans des camps a réduit es possibiités pour es réfugiés de devenir autosuffisants. L appication de a rège du «premier pays d asie» aux nouveaux arrivants a restreint espace de protection. Autre conséquence : seues es demandes d asie déposées par des personnes originaires des pays imitrophes ont été examinées favorabement, contrairement à cees ayant franchi pusieurs frontières internationaes. Legrandnombredemigrantsetdedemandeursd asie arrivant en un fot mixte a engorgé es fiières d asie nationaes et a eu un impact négatif sur a quaité et a rapidité des décisions reatives à attribution du statut de réfugié. Ceci a restreint environnement régiona de protection, tout en favorisant une montée du sentiment xénophobe. La majorité des réfugiés, à exception de ceux qui étaient accueiis en Zambie, ne considéraient pas e rapatriement ibrement consenti comme une soution durabe. Beaucoup refusaient d envisager une autre soution que a réinstaation dans un pays tiers, aors que cette option n était pas réaiste pour a pupart d'entre eux. Lesopérations duhcren en et en sontdécritesdansdeschapitresséparés. Une opération de contrôe entreprise au cours de année a indiqué que e accueiait réfugiés et demandeurs d asie, dont dans a zone d instaation de Dukwi. Environ 29 pour cent d entre eux étaient originaires de Namibie, 24 pour cent du Zimbabwe, 16 pour cent de Angoa et 15 pour cent de Somaie, a popuation restante étant composée de Burundais, d Érythréens, d Éthiopiens, d Ougandais, de Rwandais et de Soudanais. Budget et dépenses en Afrique austrae doars E.-U. Pays PILIER 1 Programme pour es réfugiés PILIER 2 Programme pour es apatrides PILIER 3 Projets pour a réintégration PILIER 4 Projets pour es dépacés internes Tota Angoa Budget Dépenses Botswana Budget Dépenses Mozambique Budget Dépenses Maawi Budget Dépenses Namibie Budget Dépenses Bureau régiona en Budget Afrique du Sud 1 Dépenses Zambie Budget Dépenses Zimbabwe Budget Dépenses Budget tota Tota des dépenses Incut es activités régionaes en Afrique austrae. Rapport goba 2010 du HCR 127

5 L appication stricte de a poitique de confinement a eu un impact sur accès des réfugiés aux services de santé de base et aux activités d autosuffisance. Une hausse consécutive de a toxicomanie et des vioences famiiaes a été signaée dans e camp. Les réinstaations à partir du Botswana ont augmenté : 115 dossiers ont été soumis au cours de année et 27 personnes sont parties se réinstaer dans un pays tiers. Une centaine de personnes sont rentrées en Angoa, au Burundi, au Kenya, en Namibie et au Zimbabwe. Le abritait 52 réfugiés originaires de a RDC, du Rwanda et de pays divers. La pupart d entre eux sont intégrés dans e pays et subviennent à eurs propres besoins. Les autorités ont prévu de eur fournir des cartes d identité et e HCR a soutenu ce projet. À,12réfugiésont bénéficié d une assistance. Le accueiait queque réfugiés et demandeurs d asie au camp de Dzaeka. La pupart étaient originaires du Burundi, de a RDC et du Rwanda. Le HCR a veié à ce que es réfugiés aient accès à des services essenties. Les autorités, avec e soutien du Haut Commissariat, ont entrepris de revoir es régimes et es poitiques d asie, en particuier a poitique restrictive de confinement, qui entrave autosuffisance. Au cours de année, une soixantaine de réfugiés ont été rapatriés de eur pein gré au Burundi et au Rwanda. Paraèement, 220 réfugiés sont partis dans des pays tiers au titre d une procédure de réinstaation. Le abritait queque personnes reevant de a compétence du HCR : réfugiés reconnus comme tes et demandeurs d asie, essentieement originaires du Burundi, de a RDC et du Rwanda. Le Gouvernement a mis en pace des dispositifs soupes et pratiques concernant a iberté de circuation, empoi et a création de petites entreprises. Ceci a permis au HCR d orienter son assistance sur e renforcement de autosuffisance,desortequepusdeamoitiédesréfugiés sont aujourd hui en mesure de subvenir à eurs besoins. En 2010, queque ressortissants somaiens et éthiopiens sont arrivées au camp de Marratane, situé dans a province de Nampua, et ont reçu une aide essentiee, notamment un hébergement temporaire, des vivres, des couvertures et des artices ménagers. La pupart sont partis peu après, généraement en direction de Afrique du Sud. Cet affux a fortement soicité es ressources disponibes pour es résidents du camp et a créé des probèmes entre es nouveaux arrivantsetesrésidentsdepusonguedate.encoopération avec es pouvoirs pubics, e HCR s est efforcé de désamorcer estensionsetdegarantir accèsauxservices. Près de personnes reevant de a compétence du HCR vivent en ; cette popuation est composée en grande majorité de réfugiés originaires d Angoa (70 pour cent)etderdc(22pourcent).pusde80pourcentd entre eux résident dans a zone d instaation d Osire, es autres vivant dans des aggomérations. Les autorités ont commencé à assurer progressivement des services essenties, notamment dans es secteurs de a santé et de éducation. À a suite d interventions du HCR et de UNICEF, e Gouvernement namibien a entrepris de déivrer des certificats de naissance de non-ressortissants aux enfants réfugiés nouveau-nés. Les autorités ont indiqué qu environ réfugiés angoais satisfaisant à certains critères pourraient s intégrer sur pace. Un certain nombre de réfugiés vivant dans a zone d instaation sont égaement autorisés à travaier et à faire du commerce dans es viages et vies des environs. Un effort renouveé pour promouvoir e rapatriement ibrement consenti des réfugiés angoais a abouti à a concusion d un accord tripartite entre e HCR, e Gouvernement angoais et e Gouvernement namibien. En 2010, près de 100 réfugiés ont été rapatriés de eur pein gré, dont 83 en Angoa. Les dossiers de queque 150 candidats à a réinstaation ont été soumis et 16 personnes sont effectivement parties dans des pays tiers. Fin 2010, e accueiait réfugiés, dont queque 70 arrivés récemment. Pus de d entre eux résidaient au camp de Maindza. Les autorités ont examiné 40 nouvees demandes d asie et accordé e statut de réfugié à 26 requérants. Une opération gobae d enregistrement a fourni des données très compètes sur a popuation réfugiée. Les réfugiés de Maindza ont bénéficié d une aide pour accéder aux services sociaux. Les enfants réfugiés ont été incus dans Initiative pour écoe primaire gratuite, si bien que 35 d entre eux ont suivi sans frais enseignement dispensé au cours des deux premières années du cyce primaire. Gobaement, près de 140 éèves ont été scoarisés. Au, e HCR est venu en aide à pus de réfugiés accueiis au camp de Tongogara, situé à proximité de a frontière mozambicaine. La pupart étaient originaires du Burundi, de a RDC et du Rwanda. Le camp continue à recevoir de nouveaux arrivants en provenance de ces pays, 90 au cours de année L Organisation a offert des vivres et une assistance aux résidents du camp ; ee a en outre ouvert des écoes et des centres de santé, qui assurent égaement des services auprès de a popuation d accuei des environs. Le Zimbabwe appique une poitique de confinement dans es camps et pour heure, environnement n est pas propice à intégration sur pace. La réinstaation a été poursuivie en tant que soution durabe, avec queque 180 départs en En2010,eHCRaassuméafonctiondechefdefiedu modue de a protection et aidé à rédiger un cadre pour a réinstaation des dépacés internes au Zimbabwe. Ce cadre a offert aux agents humanitaires des orientations pour évauer es possibiités qui s offraient de réinstaer es personnes 128 Rapport goba 2010 du HCR

6 dépacées dans des communautés permanentes. Le Haut Commissariat travaie égaement en étroite coopération avec Organisation pour apaisement, intégration et a réconciiation nationae. Par aieurs, e HCR a participé à une initiative interorganisations qui a aidé 130 famies dépacées (soit pus de personnes) à se réinstaer dans une communauté permanente. Queque dépacés internes ont bénéficié d une aide pour se procurer des documents nationaux d identité. Paraèement, famies dépacées ont reçu un soutien pour entreprendre des activités agricoes, horticoes et d éevage à petite échee, ou ont bénéficié de programmes «travai contre rémunération». De hauts fonctionnaires en poste dans des provinces ou districts ont été sensibiisés aux droits des dépacés internes et des dépacés de retour dans eur ocaité. Les fonds reçus ont été suffisants pour assurer exécution d activités nécessaires à a survie. Néanmoins, comme e montant des fonds reçus par es opérations dans es pays était bien inférieur au montant requis, pusieurs programmes n ont pu atteindre es cibes fixées. Au Botswana, par exempe, es activités dans es domaines des abris, de autosuffisance et de a sécurité communautaire ont été réduites. La rénovation des abris endommagés par des puies torrentiees au camp de réfugiés d Osire, en Namibie, a été suspendue par manque de fonds. En Zambie, es activités de consoidation de a paix destinées à améiorer es reations entreesrésidentsdeazoned instaationdemeheban ont pu avoir ieu. Contributions voontaires pour Afrique austrae doars E.-U. Affectation / Donateur AFRIQUE AUSTRALE - SOUS-RÉGION PILIER 1 Programme pour es réfugiés PILIER 4 Projets pour es dépacés internes Tous es piiers Tota Canada ANGOLA Afrique austrae - Sous-tota Donateurs privés - Angoa Afrique du Sud États-Unis d Amérique BOTSWANA Angoa - Sous-tota États-Unis d Amérique MOZAMBIQUE Botswana - Sous-tota Fonds des Nations Unies Unis dans action AFRIQUE DU SUD Mozambique - Sous-tota Programme commun des Nations Unies sur e VIH et e sida États-Unis d Amérique ZAMBIE Afrique du Sud - Sous-tota Commission européenne Japan Association for UNHCR États-Unis d Amérique ZIMBABWE Zambie - Sous-tota Japon États-Unis d Amérique Zimbabwe - Sous-tota Tota Note: Incut es coûts d appui indirects préevés sur es contributions pour es piiers 3 et 4, es budgets suppémentaires et a réserve pour es Activités nouvees ou additionnees - iées au Mandat. Rapport goba 2010 du HCR 129

TUNISIE RAPPORT NATIONAL SUR LES ENFANTS NON SCOLARISÉS

TUNISIE RAPPORT NATIONAL SUR LES ENFANTS NON SCOLARISÉS TOUS À L ÉCOLE MOYEN-ORIENT ET AFRIQUE DU NORD INITIATIVE MONDIALE EN FAVEUR DES ENFANTS NON SCOLARISÉS RÉSUMÉ TUNISIE RAPPORT NATIONAL SUR LES ENFANTS NON SCOLARISÉS OCTOBRE 2014 2015 UNICEF Bureau régiona,

Plus en détail

La nouvelle carrière du personnel judiciaire

La nouvelle carrière du personnel judiciaire La nouvee carrière du personne judiciaire 1 2 Avant-propos Cher ecteur, La manière dont es cours et tribunaux sont administrés est en peine évoution. Une poitique moderne du personne est donc d une extrême

Plus en détail

Guide des applications Lexmark ESF

Guide des applications Lexmark ESF Guide des appications Lexmark ESF Aidez vos cients à tirer peinement profit du potentie de eurs équipements Lexmark. Les appications Lexmark ont été conçues pour aider es entreprises à capturer et gérer

Plus en détail

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques Intégration visuee des instaations de branchement aux bâtiments résidenties Guide des bonnes pratiques Guide des bonnes pratiques Légende s techniques PRINCIPAUX SYMBOLES UTILISÉS RECOMMANDÉ ACCEPTabe

Plus en détail

à des commissions d enquête

à des commissions d enquête Protocoe sur a nomination de juges à des commissions d enquête Adopté par e Consei canadien de a magistrature août 2010 Sa Majesté a Reine du chef du Canada, 2010 Numéro du cataogue : JU14-21/2010 ISBN

Plus en détail

Politique du patrimoine

Politique du patrimoine Poitique du patrimoine 3025 1807 7407 3025 1807 7407 333, avenue Acadie Dieppe, N.-B. E1A 1G9 tééphone: 877.7900 info@dieppe.ca dieppe.ca PRÉAMBULE Le déveoppement d une Poitique du patrimoine pour a Vie

Plus en détail

Le Conseil général, acteur de l insertion

Le Conseil général, acteur de l insertion Le Consei généra, acteur de insertion éditoria Le Consei généra est e chef de fie des poitiques de soidarités dans e Va d Oise. A ce titre, i est notamment responsabe du revenu de soidarité active (RSA)

Plus en détail

NOTRE MISSION NOTRE APPROCHE NOTRE ÉQUIPE NOTRE MARCHÉ. Confiance. Professionnalisme. Confidentialité

NOTRE MISSION NOTRE APPROCHE NOTRE ÉQUIPE NOTRE MARCHÉ. Confiance. Professionnalisme. Confidentialité www.cobus.net NOTRE MISSION Fournir à nos cients des soutions appropriées, sécurisées et bénéfiques Mettre en pace des soutions restant rentabes sur e ong terme et faciitant ensembe du processus de gestion

Plus en détail

Comment s installer aux Canaries

Comment s installer aux Canaries Comment s instaer aux Canaries Aide institutionnee Le gouvernement des Canaries soutient activement es investissements réaisés dans es secteurs stratégiques canariens. Pour ce faire, e département de Investir

Plus en détail

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOPIERRE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2011 IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques Avant d effectuer un investissement en

Plus en détail

Vétérinaires : quelles perspectives d activité en 2010?

Vétérinaires : quelles perspectives d activité en 2010? Vétérinaires : quees perspectives d activité en 2010? Edito Arnaud Duet Docteur Vétérinaire Président d Ergone Ergone, nouvee association pour es vétérinaires qui partagent envie d entreprendre, a vouu

Plus en détail

Lexmark Print Management

Lexmark Print Management Lexmark Print Management Optimisez impression en réseau et accès à vos informations avec une soution fexibe. Impression des documents sûre et pratique Fexibe. Libérez es travaux d impression à partir de

Plus en détail

MUTUELLES DE SANTÉ ET ASSOCIATIONS DE MICRO-ENTREPRENEURS GUIDE

MUTUELLES DE SANTÉ ET ASSOCIATIONS DE MICRO-ENTREPRENEURS GUIDE MUTUELLES DE SANTÉ ET ASSOCIATIONS DE MICRO-ENTREPRENEURS GUIDE Copyright Organisation internationae du Travai 2001 Première édition 2001 Les pubications du Bureau internationa du Travai jouissent de a

Plus en détail

PRIMOVIE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOVIE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOVIE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2012 INVESTISSEZ INDIRECTEMENT EN PARTS DE SCPI PRIMOVIE est une SCPI qui a pour objectif d accompagner es différentes étapes de a vie

Plus en détail

CHAPITRE 4. LE CONTEXTE DE L EDUCATION A MADAGASCAr

CHAPITRE 4. LE CONTEXTE DE L EDUCATION A MADAGASCAr CHAPITRE 4 Education et TIC LE CONTEXTE DE L EDUCATION A MADAGASCAr a Des résutats contrastés du système éducatif du pays a Les principaux défis pour améioration du système éducatif LES TIC ET L EDUCATION

Plus en détail

PRIMOVIE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOVIE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOVIE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2013 INVESTISSEZ INDIRECTEMENT EN PARTS DE SCPI PRIMOVIE est une SCPI qui a pour objectif d accompagner es différentes étapes de a vie

Plus en détail

Côte d Ivoire. Personnes relevant de la compétence du HCR

Côte d Ivoire. Personnes relevant de la compétence du HCR À la fin de l année 2010, la Côte d Ivoire abritait près de 565 000 personnes relevant de la compétence du HCR, dont quelque 25 600 réfugiés libériens. Plus de 1 100 certificats de naissance ont été distribués

Plus en détail

Standards Européens de Jeu Responsable L exemple des loteries

Standards Européens de Jeu Responsable L exemple des loteries Standards Européens de Jeu Responsabe L exempe des oteries Perinde van Dijken, Dééguée Jeu Responsabe, Loterie Romande Raymond Bovero, Directeur des programmes Jeu Responsabe & Déveoppement durabe, La

Plus en détail

Outlook. Apprenez exactement ce dont vous avez besoin Progressez à votre rythme Téléchargez les exercices. Joan Lambert et Joyce Cox

Outlook. Apprenez exactement ce dont vous avez besoin Progressez à votre rythme Téléchargez les exercices. Joan Lambert et Joyce Cox Outook Microsoft 2010 Maîtrisez rapidement Outook 2010 avec e ivre officie de Microsoft Press Apprenez exactement ce dont vous avez besoin Progressez à votre rythme Tééchargez es exercices Joan Lambert

Plus en détail

Intégration des statistiques sectorielles en Afrique Guide de planification d un Système Statistique National intégré

Intégration des statistiques sectorielles en Afrique Guide de planification d un Système Statistique National intégré EDUCATION HEALTH Intégration des statistiques sectoriees en Afrique Guide de panification d un Système Statistique Nationa intégré Version 1.0, Novembre 2007 GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Les marchés des sociétés d Hlm

Les marchés des sociétés d Hlm Les marchés s des sociétés s d Hmd LES MARCHES DES SOCIETES D HLM LES PRINCIPES GENERAUX LES EVOLUTIONS LE CHAMP D APPLICATION Les organismes d Hm sont des pouvoirs adjudicateurs - soit soumis au code

Plus en détail

Automobile et aéronautique

Automobile et aéronautique Soutions et systèmes de marquage et de codage Automobie et aéronautique Nous avons conscience des difficutés particuières auxquees vous devez faire face sur vos ignes de production Dans 'industrie automobie

Plus en détail

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOPIERRE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2012 IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques Avant d effectuer un investissement en

Plus en détail

Une impression intelligente. Des couleurs éclatantes. Imprimante couleur Lexmark C950de

Une impression intelligente. Des couleurs éclatantes. Imprimante couleur Lexmark C950de Imprimante coueur Lexmark C950de Une impression inteigente. Des coueurs écatantes. Imprimante coueur Lexmark C950de Parfaitement adaptée aux groupes de travai dynamiques, imprimante Lexmark C950de se caractérise

Plus en détail

Rejoignez le. No 1 mondial. de la franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY. www.subwayfrance.fr

Rejoignez le. No 1 mondial. de la franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY. www.subwayfrance.fr Rejoignez e No 1 mondia de a franchise *! Créez votre entreprise en Franchise avec SUBWAY www.subwayfrance.fr *SUBWAY est e numéro 1 mondia de a restauration, en nombre de restaurants. 2015 Doctor s Associates

Plus en détail

Chapitre 2 ÉTUDES EMPIRIQUES DES CONVENTIONS DE SERVICES BANCAIRES AU ROYAUME-UNI ET EN FRANCE. COMITÉ CONSULTATIF Rapport Exercice 2002 2003 289

Chapitre 2 ÉTUDES EMPIRIQUES DES CONVENTIONS DE SERVICES BANCAIRES AU ROYAUME-UNI ET EN FRANCE. COMITÉ CONSULTATIF Rapport Exercice 2002 2003 289 Chapitre 2 ÉTUDES EMPIRIQUES DES CONVENTIONS DE SERVICES BANCAIRES AU ROYAUME-UNI ET EN FRANCE COMITÉ CONSULTATIF Rapport Exercice 2002 2003 289 1. Les conventions de services bancaires au Royaume-Uni

Plus en détail

UIDE DU DOCTORANT 2010-2011

UIDE DU DOCTORANT 2010-2011 Pôe de recherche et UIDE DU DOCTORANT d enseignement supérieur Cité Descartes Champs-sur-Marne 77454 Marne-a-Vaée, Cedex 2 Tééphone : 01 60 95 79 00 Téécopie : 01 64 15 32 87 www.univ-paris-est.fr 2010-2011

Plus en détail

UNICEF/92-5221/Toutounji

UNICEF/92-5221/Toutounji UNICEF/92-5221/Toutounji Pourquoi i est important de communiquer et d utiiser es informations sur L aaitement materne Un bébé nourri au sein est moins souvent maade et mieux nourri qu un bébé à qui on

Plus en détail

Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciliennes

Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciliennes - Préfecture de a région d'ie-de-france Programme d investissements d avenir Innovation urbaine Accompagnement des candidatures franciiennes Programme d Investissements d avenir (PIA) e PIA 2 éargit es

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Fonds d actions américaines de croissance Renaissance Rapport intermédiaire de a direction sur e rendement du fonds pour a période cose e 28 février 2015 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf

Plus en détail

UIDE DU DOCTORANT Pôle de recherchee t d enseignement supérieur 2011-2012

UIDE DU DOCTORANT Pôle de recherchee t d enseignement supérieur 2011-2012 Pôe de recherche et UIDE DU DOCTORANT d enseignement supérieur 2011-2012 L ÉDITO DU PRÉSIDENT Doctorants, vous êtes engagés dans a préparation d une thèse au sein de une des six écoes doctoraes du Pôe

Plus en détail

Dossier-guide sur la redevabilité des programmes. Une ressource de Save the Children

Dossier-guide sur la redevabilité des programmes. Une ressource de Save the Children Dossier-guide sur a redevabiité des programmes Une ressource de Save the Chidren Save the Chidren travaie dans pus de 120 pays. Nous sauvons des vies d enfants. Nous nous battons pour eurs droits. Nous

Plus en détail

Les trophées de l international

Les trophées de l international Les trophées de internationa 2012 La CCI Essonne organise e 22 novembre 2012 Les trophées de internationa qui seront remis au moment du 11e forum de internationa avec, comme pays invité d honneur, a Chine.

Plus en détail

NOTE CONCEPTUELLE. Dar es Salaam, République Unie de Tanzanie, 6-7 septembre 2010

NOTE CONCEPTUELLE. Dar es Salaam, République Unie de Tanzanie, 6-7 septembre 2010 NOTE CONCEPTUELLE Conférence régionale sur la protection des réfugiés et la migration internationale : Mouvements mixtes et migration irrégulière depuis la Corne de l Afrique, l Afrique de l Est et la

Plus en détail

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier

PRIMOPIERRE. Société Civile de Placement Immobilier PRIMOPIERRE Société Civie de Pacement Immobiier Primonia REIM Septembre 2013 IDENTIFICATION DES RISQUES LIÉS À L INVESTISSEMENT DANS UNE SCPI Facteurs de risques Avant d effectuer un investissement en

Plus en détail

Partie 1 Techniques de bases de données simples

Partie 1 Techniques de bases de données simples Partie 1 Techniques de bases de données simpes 1 Exporer une base de données Access 2010...3 2 Créer des bases de données et des tabes simpes... 45 3 Créer des formuaires simpes... 77 4 Afficher des données...101

Plus en détail

LA GAMME JCB TELETRUK JCB INDUSTRIE

LA GAMME JCB TELETRUK JCB INDUSTRIE LA GAMME JCB TELETRUK JCB INDUSTRIE Le chariot éévateur industrie e pus poyvaent au monde Prenez un chariot éévateur industrie compact. Ajoutez une fèche téescopique et une transmission hydrostatique.

Plus en détail

Recherche de solutions durables

Recherche de solutions durables L un des principaux objectifs de la protection internationale est la recherche de solutions au sort des réfugiés. Pourtant, des millions de réfugiés à travers le monde s enlisent dans des situations d

Plus en détail

Tous vos déplacements à la carte.

Tous vos déplacements à la carte. Tous vos dépacements à a carte. Qu est-ce que e Pan de Dépacements Urbains? Le Pan de Dépacements Urbains (PDU) définit pour 10 ans es principes d organisation des dépacements, de a circuation et du stationnement

Plus en détail

Stratégie pour le développement durable: lignes directrices et plan d action 2008 2011

Stratégie pour le développement durable: lignes directrices et plan d action 2008 2011 Consei fédéra suisse Stratégie pour e déveoppement durabe: ignes directrices et pan d action 2008 2011 Rapport du 16 avri 2008 Impressum Consei fédéra suisse Stratégie pour e déveoppement durabe: ignes

Plus en détail

Sécurité Lexmark pour les imprimantes et MFP compatibles avec les solutions

Sécurité Lexmark pour les imprimantes et MFP compatibles avec les solutions Sécurité Lexmark pour es imprimantes et MFP compatibes avec es soutions Améioration de a sécurité de vos documents et vos données d entreprise En terme de sécurité, votre organisation doit être assurée

Plus en détail

Préparation au financement climatique

Préparation au financement climatique Programme des Nations Unies pour e déveoppement A servicio de as personas y as naciones Préparation au financement cimatique Un cadre pour comprendre ce que signifie être «prêt» à utiiser e financement

Plus en détail

clés Les chiffres du commerce Étude réalisée par la Chambre de commerce et d industrie de l Essonne avril 2012 n Repères

clés Les chiffres du commerce Étude réalisée par la Chambre de commerce et d industrie de l Essonne avril 2012 n Repères cés Les chiffres du commerce 0 Étude réaisée par a Chambre de commerce et d industrie de Essonne n Repères n Urbanisme commercia n évoution n bian démographique n consommation des ménages n commerce de

Plus en détail

2 juillet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest

2 juillet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest Compte-rendu de a réunion pubique d information dans e cadre de a concertation sur e Pan de Prévention des Risques Technoogiques de Saint-Priest (CREALIS et SDSP) 2 juiet 2014-18h00 Mairie de Saint-Priest

Plus en détail

La gestion de la relation client au sein de la PME. Contenu de la présentation. Le CRM outil pour les PME? SOGID SA

La gestion de la relation client au sein de la PME. Contenu de la présentation. Le CRM outil pour les PME? SOGID SA La gestion de a reation cient au sein de a PME Laurent Warichet 2006 SOGID. Tous droits réservés Le CRM outi pour es PME? Contenu de a présentation Qu est-ce que e CRM? Pourquoi a gestion cient? CRM :

Plus en détail

Élevons la voix! Plan d action pour la lutte contre les comportements d intimidation et de cyberintimidation

Élevons la voix! Plan d action pour la lutte contre les comportements d intimidation et de cyberintimidation Éevons a voix! Pan d action pour a utte contre es comportements d intimidation et de cyberintimidation Éevons a voix! Pan d action pour a utte contre es comportements d intimidation et de cyberintimidation

Plus en détail

Market Data Feed. Des données constamment actualisées

Market Data Feed. Des données constamment actualisées Market Data Feed Des données constamment actuaisées Market Data Feed (MDF) de SIX Teekurs est un fux en temps rée standardisé qui fournit des données consoidées dans un format uniformisé, quee que soit

Plus en détail

Fête & Buvette Un équilibre à trouver. A l attention des maires, présidents d associations, responsables de débit de boissons temporaires, bénévoles

Fête & Buvette Un équilibre à trouver. A l attention des maires, présidents d associations, responsables de débit de boissons temporaires, bénévoles Fête & Buvette Un équiibre à trouver A attention des maires, présidents d associations, responsabes de débit de boissons temporaires, bénévoes Edition : Février 2011 Nous sommes ensembe responsabes! La

Plus en détail

Dossier de veille de l IFÉ

Dossier de veille de l IFÉ n 102 Juin 2015 Sommaire Page 2 : Les difficutés des éèves révéées par es évauations Page 7 : À a recherche d une pus grande maitrise des pratiques d enseignement Page 17 : L apprentissage des mathématiques

Plus en détail

Asie centrale. Environnement opérationnel. Kazakhstan. Kirghizistan. Ouzbékistan. Tadjikistan. Turkménistan

Asie centrale. Environnement opérationnel. Kazakhstan. Kirghizistan. Ouzbékistan. Tadjikistan. Turkménistan Environnement opérationnel Kazakhstan Kirghizistan Ouzbékistan Tadjikistan Turkménistan Les abondantes réserves de pétrole et de gaz de l Asie centrale expliquent en partie l importance géopolitique que

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Fonds Chine pus Renaissance Rapport intermédiaire de a direction sur e rendement du fonds pour a période cose e 28 février 2015 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf indication contraire Le présent

Plus en détail

Projet d'école(s) 2006-2010 CAUDERAN-IUFM. Circonscription de : Ecole(s) concernées(s) 0333029N E.M.PU PAUL DOUMER 10, RUE PAUL DOUMER 33 000 BORDEAUX

Projet d'école(s) 2006-2010 CAUDERAN-IUFM. Circonscription de : Ecole(s) concernées(s) 0333029N E.M.PU PAUL DOUMER 10, RUE PAUL DOUMER 33 000 BORDEAUX Projet d'écoe(s) 2006-2010 Circonscription de : N version: 1 665 Projeco33 - v1-0306 Ecoe(s) concernées(s) RPI : ZEP/REP : 0333029N E.M.PU PAUL DOUMER 10, RUE PAUL DOUMER 0556083062 33 000 BORDEAUX 1 Inspection

Plus en détail

Face au deuil, Vous n êtes pas seul(e) Ce guide vous est proposé par la Caf de Meurthe-et-Moselle et les Associations Deuil Espoir et Favec.

Face au deuil, Vous n êtes pas seul(e) Ce guide vous est proposé par la Caf de Meurthe-et-Moselle et les Associations Deuil Espoir et Favec. Face au deui, Vous n êtes pas seu(e) Ce guide vous est proposé par a Caf de Meurthe-et-Mosee et es Associations Deui Espoir et Favec. 1 Edition 2011 ÉDITO Soutenir et accompagner Soutenir a fonction parentae

Plus en détail

Plate-forme de solutions logicielles Lexmark

Plate-forme de solutions logicielles Lexmark Lexmark Soutions Patform Pate-forme de soutions ogiciees Lexmark La pate-forme de soutions Lexmark est a gamme d appications créée par Lexmark pour proposer des soutions ogiciees efficaces, économiques

Plus en détail

www.kaeser.com Compresseurs à pistons secs Série DENTAL Débit 65 à 950 l/min Pression 10 bar

www.kaeser.com Compresseurs à pistons secs Série DENTAL Débit 65 à 950 l/min Pression 10 bar www.kaeser.com Compresseurs à pistons secs Série DENTA Débit 65 à 950 /min Pression 10 bar Pourquoi des compresseurs dentaires KAESER? Ce qui importe e pus aux utiisateurs de compresseurs dentaires, c'est

Plus en détail

Une. Centre --------------

Une. Centre -------------- 59 Une Médiathèque Centre Socia (a cuture du ien socia) -------------- Émiie Dauphin Émiie Dauphin est bibiothécaire à a Médiathèque Centre Socia Yves Coppens, une structure hybride, à vocation sociae

Plus en détail

REVUE DE L EFFICACITE DE L AIDE POUR LA MICROFINANCE (CLEAR) MADAGASCAR. Octobre 2005

REVUE DE L EFFICACITE DE L AIDE POUR LA MICROFINANCE (CLEAR) MADAGASCAR. Octobre 2005 REVUE DE L EFFICACITE DE L AIDE POUR LA MICROFINANCE (CLEAR) MADAGASCAR Octobre 2005 Manue Moyart Eric Dufos Aexia Latortue Francois Lecuyer Jennifer Isern Hubert Rauch Remerciements L équipe de a revue

Plus en détail

Sommaire. dans votre région...21

Sommaire. dans votre région...21 édito Attention! En 2008, orientation vers enseignement supérieur change de rythme! En effet, ce qui vous est demandé, c est tout simpement de réféchir en même temps à ensembe des possibiités que vous

Plus en détail

Notice d information VCF EQUILIBRE ÉDITION 2015 NON CADRES

Notice d information VCF EQUILIBRE ÉDITION 2015 NON CADRES Notice d information VCF EQUILIBRE ÉDITION 2015 NON CADRES LES DISPOSITIONS GÉNÉRALES // OBJET Le présent contrat a pour objet de rembourser, dans e cadre d une couverture d entreprise, tout ou partie

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE 2/03 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE Séance du 20 Novembre 2009 Commission n 2 Administration Générae et Personne Commission n 7 Finances DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL

Plus en détail

DOSSIER DE PRESEntatIOn

DOSSIER DE PRESEntatIOn DOSSIER DE PRESEntatIOn www.ufdi.fr 1 - Historique de association SOmmaIRE 2 - Présentation de association 3 - nos activités 4 - Les missions de UFDI 5 - Les membres du bureau 6 - Présentation des déégués

Plus en détail

ARTENARIAT. 59 e Congrès. 28 octobre 1 er novembre

ARTENARIAT. 59 e Congrès. 28 octobre 1 er novembre Vaence ARTENARIAT 2015 59 e Congrès 28 octobre 1 er novembre En 2015, e congrès de UIA se tient à Vaence du 28 octobre au 1 er novembre sur es thèmes suivants : 2015 59 e Congrès 28 octobre au 1 er novembre

Plus en détail

Devenez Partenaire du Rugby Club Lavallois

Devenez Partenaire du Rugby Club Lavallois Devenez Partenaire du Rugby Cub Lavaois Rugby Cub Lavaois 130 bis, Avenue Pierre de Coubertin 53000 Lava Forian SONNET : 06 20 42 14 40 rugby.ava@orange.fr www.rugby-ava.fr Écoe de rugby abeisée Retrouvez-nous

Plus en détail

Modélisation pour la localisation de plateformes logistiques pour le transport de marchandises en ville

Modélisation pour la localisation de plateformes logistiques pour le transport de marchandises en ville Modéisation pour a ocaisation de pateformes ogistiques pour e transport de marchandises en vie Oivier Guyon, Nabi Absi, Dominique Feiet, Thierry Garaix To cite this version: Oivier Guyon, Nabi Absi, Dominique

Plus en détail

Pro-Watch 4.0. Suite logicielle de gestion de la sécurité

Pro-Watch 4.0. Suite logicielle de gestion de la sécurité Conçue pour répondre aux défis des environnements exigeants d aujourd hui, a suite ogiciee de gestion de a sécurité Pro-Watch d Honeywe apporte a fexibiité, évoutivité et e contrôe nécessaires à une gestion

Plus en détail

l EXCLUSION, INCLUSION m

l EXCLUSION, INCLUSION m EXCLUSION, INCLUSION m education permanente CULTURE ÉDUCATION PERMANENTE «I y a eu une invention de accessibiité comme nouvee forme sociae révéatrice d une conception du traitement de atérité dans notre

Plus en détail

GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST. Tél. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mail : info@ceso-gto.com www.ceso-gto.

GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST. Tél. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mail : info@ceso-gto.com www.ceso-gto. GARDEZ UNE TECHNOLOGIE D AVANCE GROUPE TELECOMS DE L OUEST Té. : 05 46 30 07 30 Fax : 05 46 30 07 37 Mai : info@ceso-gto.com www.ceso-gto.com Votre tééphonie d entreprise : convergence fixe & mobie Depuis

Plus en détail

Cemont lance SILVER CF une nouvelle gamme de brasures d'argent sans cadmium pour la plomberie, le sanitaire, le froid, la climatisation

Cemont lance SILVER CF une nouvelle gamme de brasures d'argent sans cadmium pour la plomberie, le sanitaire, le froid, la climatisation Saint Ouen 'Aumône, e 19 février 2008 Cemont ance une nouvee gamme de brasures d'argent sans cadmium pour a pomberie, e sanitaire, e froid, a cimatisation Contacts : Direction de a Communication Georges

Plus en détail

Salon Moto Légende 2015

Salon Moto Légende 2015 Saon Moto Légende 2015 20, 21 et 22 novembre 2015 - Parc Fora de Paris (Château de Vincennes) COMMANDE EXPOSANTS À retourner avant e 22 octobre 2015 à : SALON MOTO LÉGENDE - EXPOSANTS - BP 40419-77309

Plus en détail

Guide Fiscal 2013. Impôt sur le revenu

Guide Fiscal 2013. Impôt sur le revenu Suppément gratuit au Faire Face n 718 d avri 2013. Mis à jour par Juie Charpin, conseière technique au service juridique droit des personnes et des famies, sous a direction de Linda Aouar, directrice juridique

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Fonds immobiier canadien CIBC Rapport intermédiaire de a direction sur e rendement du fonds pour a période cose e 30 juin 2015 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf indication contraire Le présent

Plus en détail

Conférence de Kasane sur le commerce illégal d espèces sauvages 25 mars 2015 DÉCLARATION

Conférence de Kasane sur le commerce illégal d espèces sauvages 25 mars 2015 DÉCLARATION Conférence de Kasane sur le commerce illégal d espèces sauvages 25 mars 2015 DÉCLARATION 2 Déclaration de Kasane sur le commerce illégal d espèces sauvages CONFÉRENCE DE KASANE SUR LE COMMERCE ILLÉGAL

Plus en détail

5 u u u 1 To 20 r u u u ont B o arcelona u u Ne D w ub Y li o n rk u u London u u Vive les langues

5 u u u 1 To 20 r u u u ont B o arcelona u u Ne D w ub Y li o n rk u u London u u Vive les langues 5 u 20 1 Toronto u u Barceona Dubin New York London u u Vive es angues Chers parents, chers futurs participants Eh, dis, as-tu repéré es pictogrammes d Edi? 5 Voyage train/avion accompagné. Voyage train

Plus en détail

Ce chapitre offre un aperçu du processus de

Ce chapitre offre un aperçu du processus de Identification des be Introduction Ce chapitre offre un aperçu du processus de planification qui sert à déterminer les besoins des réfugiés, des apatrides et des autres personnes relevant de la compétence

Plus en détail

Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociale. Prof ABDELKADER SALMI 2012

Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociale. Prof ABDELKADER SALMI 2012 Master Actuariat-Finance Master Actuariat-Prévoyance Sociae Prof ABDELKADER SALMI 2012 Actuaire L étymoogie du mot "actuaire" est atine (comptabe, rédacteur des ivres de comptes acta), ce terme n'apparaît

Plus en détail

Fonds commun de revenu de dividendes canadiens Impérial. Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Fonds commun de revenu de dividendes canadiens Impérial. Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds Fonds commun de revenu de dividendes canadiens Impéria Rapport intermédiaire de a direction sur e rendement du fonds pour a période cose e 30 juin 2015 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf indication

Plus en détail

Pleine- page. Activités 2009. Architecture. Urbanisme. Paysage. Environnement. Économie d énergie. C.A.U.E de la Seine-Maritime - Mai 2010

Pleine- page. Activités 2009. Architecture. Urbanisme. Paysage. Environnement. Économie d énergie. C.A.U.E de la Seine-Maritime - Mai 2010 Peine- page C.A.U.E de a Seine-Maritime - Mai 2010 Activités 2009 Architecture Paysage Urbanisme Environnement Économie d énergie Peine -page Éditoria Som maire Depuis sa création en 1978, e C.A.U.E était

Plus en détail

Le HCR est pleinement conscient. Le budget du HCR pour l exercice 2013. Le processus de planification

Le HCR est pleinement conscient. Le budget du HCR pour l exercice 2013. Le processus de planification Identification des be Le HCR est pleinement conscient de la nécessité de travailler en étroit partenariat avec ses principaux bailleurs de fonds pour rassembler les ressources dont il doit disposer pour

Plus en détail

Ne pas envoyer le livret de famille : celui-ci vous sera demandé par le Service Central de l'etat Civil à Nantes après transcription de l'adoption.

Ne pas envoyer le livret de famille : celui-ci vous sera demandé par le Service Central de l'etat Civil à Nantes après transcription de l'adoption. PARQUET DU TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE NANTES Quai François Mitterrand 44921 NANTES CEDEX 9 Service des Adoptions Internationaes Liste des pièces à fournir à 'appui d'une demande de vérification d'opposabiité

Plus en détail

UNE NOUVELLE OFFRE DE FORMATION

UNE NOUVELLE OFFRE DE FORMATION SE FORMER POUR AGIR UNE NOUVELLE OFFRE DE FORMATION 3 Dans cette période compexe, de nombreux défis nous attendent dans es entreprises et es administrations. Pour y faire face, a formation est un des

Plus en détail

Sommaire. Édito. > Les mots-clés 49 > Les adresses utiles 51 CIO, SCUIO, vie étudiante, Crous 51 Accueil des étudiants en situation de handicap 52

Sommaire. Édito. > Les mots-clés 49 > Les adresses utiles 51 CIO, SCUIO, vie étudiante, Crous 51 Accueil des étudiants en situation de handicap 52 Édito VOTRE guide est arrivé. A partir de à, horizon de vos études supérieures s écaire! Enfin tout reste à faire quand même : identifier vos points forts, faire e bian de vos intérêts, et séectionner

Plus en détail

Rapport annuel de la direction sur le rendement du fonds

Rapport annuel de la direction sur le rendement du fonds Rapport annue de a direction sur e rendement du fonds Fonds canadien de titres à revenu fie Frontières pour 'eercice cos e 31 août 2014 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf indication contraire

Plus en détail

République-Unie de Tanzanie

République-Unie de Tanzanie République-Unie de Tanzanie Objectifs principaux Sauvegarder les droits des réfugiés originaires du Burundi, de la République démocratique du Congo (RDC) et de Somalie en offrant une protection internationale,

Plus en détail

Le recours à l Aide complémentaire santé : les enseignements d une expérimentation sociale à Lille

Le recours à l Aide complémentaire santé : les enseignements d une expérimentation sociale à Lille Document de travai Working paper Le recours à Aide compémentaire santé : es enseignements d une expérimentation sociae à Lie Sophie Guthmuer (LEDa-LEGOS, Université Paris-Dauphine) Forence Jusot (LEDa-LEGOS,

Plus en détail

Salon Moto Légende 2015

Salon Moto Légende 2015 CLUBS Saon Moto Légende 2015 20, 21 et 22 novembre 2015 - Parc Fora de Paris (Château de Vincennes) Inscription CLUBS À retourner avant e 22 octobre 2015 à : saon moto égende - Cubs - BP 40419-77309 Fontainebeau

Plus en détail

Fonds indice boursier européen CIBC. Rapport annuel de la direction sur le rendement du fonds

Fonds indice boursier européen CIBC. Rapport annuel de la direction sur le rendement du fonds Fonds indice boursier européen CIBC Rapport annue de a direction sur e rendement du fonds pour eercice cos e 31 décembre 2014 Tous es chiffres sont en doars canadiens, sauf indication contraire Le présent

Plus en détail

La banque publique au service de la croissance des entreprises françaises

La banque publique au service de la croissance des entreprises françaises C D F E 4 JUIN 2015 La banque pubique au service de a croissance des entreprises françaises 2 01. 02. Qui sommes-nous? Réseau Bpifrance 03. Nos missions 06. 07. 08. Garantie Bpifrance Financement Bpifrance

Plus en détail

Languedoc-Roussillon. rentrée. ministère de l'éducation nationale l ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche

Languedoc-Roussillon. rentrée. ministère de l'éducation nationale l ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche Languedoc-Roussion rentrée 2011 ministère de 'éducation nationae ministère de 'enseignement supérieur et de a recherche édito La sortie du guide «Après e BAC» régiona est devenue un rendezvous tout à fait

Plus en détail

HISTOIRE DE L UNIVERSITÉ

HISTOIRE DE L UNIVERSITÉ U HISTOIRE DE L UNIVERSITÉ De Douai à Lie ne Université fut créée à Douai, avec 'accord de a Papauté, par Phiippe II, roi d'espagne, e 19 janvier 1562. Devenue française après a guerre de Dévoution (1667),

Plus en détail

Votre guide d utilisation

Votre guide d utilisation Réaisez et éditez en igne vos certificats et ordres d assurance Votre guide d utiisation Ce nouve outi vous permet, sur vos contrats Cargo Feet ou Transfeet : de saisir et de transmettre à Covéa Feet,

Plus en détail

Ver. 11 Mars 2011. DU 10 AU 11 Mars 2011. Nairobi, Kenya. Record of the Tripartite NTB Focal Points Online System Orientation and Training Workshop

Ver. 11 Mars 2011. DU 10 AU 11 Mars 2011. Nairobi, Kenya. Record of the Tripartite NTB Focal Points Online System Orientation and Training Workshop Ver. 11 Mars 2011 PROCES-VERBAL DE L ATELIER D ORIENTATION ET DE FORMATION TRIPARTITE COMESA, CEA ET SADC SUR LES BARRIERES NON TARIFAIRES (BNT) POUR LES POINTS FOCAUX SUR LE SYSTEME EN LIGNE DU 10 AU

Plus en détail

LE MANUEL DE L INITIATIVE DE LAVAGE DES MAINS

LE MANUEL DE L INITIATIVE DE LAVAGE DES MAINS LE MANUEL DE L INITIATIVE DE LAVAGE DES MAINS Guide de préparation d un programme de promotion du avage des mains au savon BANQUE MONDIALE The Internationa Bank for Reconstruction and Deveopment/The Word

Plus en détail

ormation en Art-thérapie

ormation en Art-thérapie Association Française de Recherches et Appications des Techniques Artistiques en Pédagogie et Médecine Association oi 1901 agréée par e Ministère de a Jeunesse Education Popuaire. AFRATAPEM ECOLE D ART-THÉRAPIE

Plus en détail

Conditions Générales pour l'assurance ASSISTANCE TOURISTIQUE ANNUELLE - 01.10.2010

Conditions Générales pour l'assurance ASSISTANCE TOURISTIQUE ANNUELLE - 01.10.2010 10, rue Adringen www.aux.u Conditions Généraes pour 'Assurance ASSISTANCE TOURISTIQUE ANNUELLE - 01.10.2010 enregistrées à Luxembourg, actes civis, e 10.09.2010, LAC/2010/41488 Conditions Généraes DEFINITIONS

Plus en détail

Semestre I / 2012. Catalogue G E R C E. Formation professionnelle continue

Semestre I / 2012. Catalogue G E R C E. Formation professionnelle continue G R C Cataogue Semestre I / 2012 Formation professionnee continue Cataogue Semestre I / 2012 Formation professionnee continue Formation professionnee continue _2 _3 Préface Magré un environnement économique

Plus en détail

JORDANIE. Personnes relevant de la compétence du HCR

JORDANIE. Personnes relevant de la compétence du HCR RAPPORT GLOBAL 2012 JORDANIE Présence du HCR en 2012 Nombre de bureaux 1 Effectifs totaux 222 Internationaux 23 Nationaux 77 JEA 3 VNU 7 Autres 112 Faits marquants Aperçu L environnement de protection

Plus en détail

REÉDITION Avril 2012

REÉDITION Avril 2012 REÉDITION Avri 2012 www.onisep.fr/tououse www.onisep.fr Un achat à notre ibrairie Venez découvrir toutes nos pubications du undi au vendredi de 13h00 à 17h00 es mercredi et vendredi matins de 10h00 à 12h00

Plus en détail

Régime économique et fiscal général

Régime économique et fiscal général Régime économique et fisca généra Le système fisca espagno est moderne et compétitif. La pression fiscae (e pourcentage des impôts et de a sécurité sociae par rapport au PIB) y est inférieure de quatre

Plus en détail

Informations multilingues sur la vie quotidienne

Informations multilingues sur la vie quotidienne 1 Impôts (1) Vie et Impôts A partir d un certain niveau de revenus, tous es étrangers résidant au Japon depuis pus d un an sont obigés de payer des impôts comme es Japonais. D abord, voyons comment marche

Plus en détail

UNICEF/97-1427/Pirozzi

UNICEF/97-1427/Pirozzi UNICEF/97-1427/Pirozzi Pourquoi i est important de communiquer et d utiiser es informations sur La maternité sans risques Chaque jour, environ 1 400 femmes meurent de compications iées à a grossesse et

Plus en détail