Afrique du Sud Angola Botswana Comores Lesotho Madagascar Malawi Maurice Mozambique Namibie Seychelles Swaziland Zambie Zimbabwe

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Afrique du Sud Angola Botswana Comores Lesotho Madagascar Malawi Maurice Mozambique Namibie Seychelles Swaziland Zambie Zimbabwe"

Transcription

1 Afrique du Sud Angoa Botswana Comores Lesotho Madagascar Maawi Maurice Mozambique Namibie Seychees Swaziand Zambie Zimbabwe 124 Rapport goba 2010 du HCR Le directeur de écoe d Osire (Namibie), Caros Sukuakueche, examine e travai de ses éèves de fin de primaire.

2 Pus de Congoais réfugiés en Zambie ont été rapatriés dans a province du Katanga, en Répubique démocratique du Congo (RDC). Ceci a permis au HCR de fermer deux camps de réfugiés et de mettre un terme à son programme de rapatriement ibrement consenti pour es réfugiés originaires de a RDC. Le HCR a réaisé une étude détaiée des capacités nationaes de détermination du statut de réfugié et de a conformité aux normes internationaes en Afrique austrae, en vue d instituer des normes régionaes pour es procédures de détermination et a protection. Des opérations de vérification à grande échee ont été menées en Zambie, au Botswana, au Zimbabwe, au Mozambique et au Swaziand. En Zambie seuement, pus de réfugiés ont reçu, pour a première fois, des cartes d identité individuees. Les autorités du Swaziand utiisent à présent e ogicie d enregistrement pour gérer es dossiers des réfugiés et des demandeurs d asie. Les dossiers de pus de réfugiés vivant dans a région de Afrique austrae ont été examinés aux fins de a réinstaation, e contingent e pus important étant fourni par Afrique du Sud. Les dossiers concernaient notamment des cas critiques, comme des victimes d actes xénophobes, identifiées dans e cadre de opération d évauation des besoins de protection, séectionnés ors des séances d admission du HCR ou adressés par des partenaires d exécution. Au Zimbabwe, Organisation a aidé queque dépacés internes à obtenir des documents d état civi, indispensabes pour accéder aux services pubics. Le Haut Commissariat a contribué à organisation d une Conférence régionae sur a protection des réfugiés et es migrations internationaes en Répubique-Unie de Tanzanie, en vue débattre du phénomène des migrations mixtes en provenance de Afrique de Est, de a Corne et des Grands Lacs et à destination de Afrique austrae. Rapport goba 2010 du HCR H C R / T. G H E L L I 125

3 La situation poitique est demeurée came en Afrique austrae. Cependant, exode des Zimbabwéens en direction de Afrique du Sud s est poursuivi, au rythme de 200 à 300 personnes par jour. Les autorités sud-africaines ont pris de nouvees mesures pour réguariser e séjour des Zimbabwéens; ainsi, es personnesémigrantpourdesraisonsautresque eur protection ont d autres soutions que de déposer une demande auprès de services d asie déjà surchargés. À exception des réfugiés vivant en Angoa et en Afrique du Sud, a pupart des réfugiés accueiis en Afrique austrae résident dans des camps ou des zones d instaation. Le Botswana, e Maawi et e Zimbabwe ont des poitiques très strictes de confinement dans des camps. En Namibie et en Zambie, es réfugiés vivent en majorité dans des camps ou dans des zones d instaation mais disposent d une certaine iberté de mouvement pour mener des activités d autosuffisance. Le Mozambique autorise es réfugiés qui peuvent subvenir à eurs besoins à s étabir en vie. Lesfuxmixtescomposésdemigrantsetde demandeurs d asie se sont poursuivis tout au ong de année. Des Somaiens et des Éthiopiens ont commencé à arriver directement par bateau au Mozambique : queque personnes, principaement des hommes jeunes, ont été enregistrés au camp de Marratane, avant de poursuivre eur chemin vers Afrique du Sud. À a fin de année, seus 10 pour cent d entre eux se trouvaient encore dans e camp. Face au probème des migrations mixtes, certains gouvernements ont réagi en appiquant des mesures de confinement pus strictes et en imitant a iberté de circuation ou en refusant accès à eur territoire. Les services d asie nationaux étant débordés, es autorités de nombreux pays de a région ont eu des difficutés à identifier dans es meieurs déais es personnes ayant besoin de protection internationae. LeHCRentendaitcontreramontéedeaxénophobieet améiorer environnement d asie en s associant aux gouvernements, aux ONG, aux acteurs de a société civie et aux organisations ocaes pour encourager a popuation à faire preuve de toérance vis-à-vis des migrants étrangers et a sensibiiser au sort des réfugiés et des demandeurs d asie. Afin de promouvoir a mise en œuvre des égisations nationaes sur asie et de a procédure de détermination du statut de réfugié, Organisation a assuré des formations en Afrique du Sud, au Botswana, au Maawi, en Namibie et en Zambie, au profit de 80 fonctionnaires originaires de a région. D après es informations reçues, a quaité des décisions en matière d attribution du statut s est sensibement améiorée au Botswana, en Namibie et en Zambie ; pusieurs pays ont en outre mis à disposition des interprètes professionnes pour es entretiens de détermination du statut. Les commissions nationaes d éigibiité ont répondu aux besoins spécifiques des mineurs non accompagnés et des enfants séparés au Botswana et en Namibie. Le HCR a continué à faciiter es rapatriements ibrement consentis et queque individus réfugiés dans des pays d Afrique austrae ont regagné eur ieu d origine. I s agissait en majorité de Congoais réfugiés en Zambie, qui sont rentrés dans a province du Katanga en RDC. Queque 600 réfugiés angoais accueiis au Botswana, en Namibie et en Zambie ont eux aussi pris e chemin du retour. D autres réfugiés ont regagné e Burundi, e Rwanda et e Zimbabwe. 126 Rapport goba 2010 du HCR

4 En 2010, Organisation a soumis des demandes de réinstaation pour personnes. Cees-ci étaient originaires du Burundi, de a RDC, du Rwanda et de a Somaie. Les premiers critères appiqués pour séectionner es candidats à a réinstaation ont été es suivants : victimes de tortures ou de vioences, personnes ayant des besoins de protection juridiques ou physiques ou femmes exposées à des risques. En 2010, pus de personnes ont quitté eur pays d asie pour se réinstaer dans un pays tiers. Le Haut Commissariat a aidé à organiser a Conférence régionae sur a protection des réfugiés et es migrations internationaes, qui a réuni des représentants des pouvoirs pubics originaires de Afrique du Sud, du Maawi, du Mozambique, du Zimbabwe et de a Zambie. Cette conférence visait à renforcer e diaogue et a recherche sur es migrations mixtes au niveau régiona. Les recommandations qu ee a formuées et e pan d action en résutant serviront de cadre aux futurs travaux dans ce domaine. Dans certains pays, a mise en œuvre stricte des poitiques de confinement dans des camps a réduit es possibiités pour es réfugiés de devenir autosuffisants. L appication de a rège du «premier pays d asie» aux nouveaux arrivants a restreint espace de protection. Autre conséquence : seues es demandes d asie déposées par des personnes originaires des pays imitrophes ont été examinées favorabement, contrairement à cees ayant franchi pusieurs frontières internationaes. Legrandnombredemigrantsetdedemandeursd asie arrivant en un fot mixte a engorgé es fiières d asie nationaes et a eu un impact négatif sur a quaité et a rapidité des décisions reatives à attribution du statut de réfugié. Ceci a restreint environnement régiona de protection, tout en favorisant une montée du sentiment xénophobe. La majorité des réfugiés, à exception de ceux qui étaient accueiis en Zambie, ne considéraient pas e rapatriement ibrement consenti comme une soution durabe. Beaucoup refusaient d envisager une autre soution que a réinstaation dans un pays tiers, aors que cette option n était pas réaiste pour a pupart d'entre eux. Lesopérations duhcren en et en sontdécritesdansdeschapitresséparés. Une opération de contrôe entreprise au cours de année a indiqué que e accueiait réfugiés et demandeurs d asie, dont dans a zone d instaation de Dukwi. Environ 29 pour cent d entre eux étaient originaires de Namibie, 24 pour cent du Zimbabwe, 16 pour cent de Angoa et 15 pour cent de Somaie, a popuation restante étant composée de Burundais, d Érythréens, d Éthiopiens, d Ougandais, de Rwandais et de Soudanais. Budget et dépenses en Afrique austrae doars E.-U. Pays PILIER 1 Programme pour es réfugiés PILIER 2 Programme pour es apatrides PILIER 3 Projets pour a réintégration PILIER 4 Projets pour es dépacés internes Tota Angoa Budget Dépenses Botswana Budget Dépenses Mozambique Budget Dépenses Maawi Budget Dépenses Namibie Budget Dépenses Bureau régiona en Budget Afrique du Sud 1 Dépenses Zambie Budget Dépenses Zimbabwe Budget Dépenses Budget tota Tota des dépenses Incut es activités régionaes en Afrique austrae. Rapport goba 2010 du HCR 127

5 L appication stricte de a poitique de confinement a eu un impact sur accès des réfugiés aux services de santé de base et aux activités d autosuffisance. Une hausse consécutive de a toxicomanie et des vioences famiiaes a été signaée dans e camp. Les réinstaations à partir du Botswana ont augmenté : 115 dossiers ont été soumis au cours de année et 27 personnes sont parties se réinstaer dans un pays tiers. Une centaine de personnes sont rentrées en Angoa, au Burundi, au Kenya, en Namibie et au Zimbabwe. Le abritait 52 réfugiés originaires de a RDC, du Rwanda et de pays divers. La pupart d entre eux sont intégrés dans e pays et subviennent à eurs propres besoins. Les autorités ont prévu de eur fournir des cartes d identité et e HCR a soutenu ce projet. À,12réfugiésont bénéficié d une assistance. Le accueiait queque réfugiés et demandeurs d asie au camp de Dzaeka. La pupart étaient originaires du Burundi, de a RDC et du Rwanda. Le HCR a veié à ce que es réfugiés aient accès à des services essenties. Les autorités, avec e soutien du Haut Commissariat, ont entrepris de revoir es régimes et es poitiques d asie, en particuier a poitique restrictive de confinement, qui entrave autosuffisance. Au cours de année, une soixantaine de réfugiés ont été rapatriés de eur pein gré au Burundi et au Rwanda. Paraèement, 220 réfugiés sont partis dans des pays tiers au titre d une procédure de réinstaation. Le abritait queque personnes reevant de a compétence du HCR : réfugiés reconnus comme tes et demandeurs d asie, essentieement originaires du Burundi, de a RDC et du Rwanda. Le Gouvernement a mis en pace des dispositifs soupes et pratiques concernant a iberté de circuation, empoi et a création de petites entreprises. Ceci a permis au HCR d orienter son assistance sur e renforcement de autosuffisance,desortequepusdeamoitiédesréfugiés sont aujourd hui en mesure de subvenir à eurs besoins. En 2010, queque ressortissants somaiens et éthiopiens sont arrivées au camp de Marratane, situé dans a province de Nampua, et ont reçu une aide essentiee, notamment un hébergement temporaire, des vivres, des couvertures et des artices ménagers. La pupart sont partis peu après, généraement en direction de Afrique du Sud. Cet affux a fortement soicité es ressources disponibes pour es résidents du camp et a créé des probèmes entre es nouveaux arrivantsetesrésidentsdepusonguedate.encoopération avec es pouvoirs pubics, e HCR s est efforcé de désamorcer estensionsetdegarantir accèsauxservices. Près de personnes reevant de a compétence du HCR vivent en ; cette popuation est composée en grande majorité de réfugiés originaires d Angoa (70 pour cent)etderdc(22pourcent).pusde80pourcentd entre eux résident dans a zone d instaation d Osire, es autres vivant dans des aggomérations. Les autorités ont commencé à assurer progressivement des services essenties, notamment dans es secteurs de a santé et de éducation. À a suite d interventions du HCR et de UNICEF, e Gouvernement namibien a entrepris de déivrer des certificats de naissance de non-ressortissants aux enfants réfugiés nouveau-nés. Les autorités ont indiqué qu environ réfugiés angoais satisfaisant à certains critères pourraient s intégrer sur pace. Un certain nombre de réfugiés vivant dans a zone d instaation sont égaement autorisés à travaier et à faire du commerce dans es viages et vies des environs. Un effort renouveé pour promouvoir e rapatriement ibrement consenti des réfugiés angoais a abouti à a concusion d un accord tripartite entre e HCR, e Gouvernement angoais et e Gouvernement namibien. En 2010, près de 100 réfugiés ont été rapatriés de eur pein gré, dont 83 en Angoa. Les dossiers de queque 150 candidats à a réinstaation ont été soumis et 16 personnes sont effectivement parties dans des pays tiers. Fin 2010, e accueiait réfugiés, dont queque 70 arrivés récemment. Pus de d entre eux résidaient au camp de Maindza. Les autorités ont examiné 40 nouvees demandes d asie et accordé e statut de réfugié à 26 requérants. Une opération gobae d enregistrement a fourni des données très compètes sur a popuation réfugiée. Les réfugiés de Maindza ont bénéficié d une aide pour accéder aux services sociaux. Les enfants réfugiés ont été incus dans Initiative pour écoe primaire gratuite, si bien que 35 d entre eux ont suivi sans frais enseignement dispensé au cours des deux premières années du cyce primaire. Gobaement, près de 140 éèves ont été scoarisés. Au, e HCR est venu en aide à pus de réfugiés accueiis au camp de Tongogara, situé à proximité de a frontière mozambicaine. La pupart étaient originaires du Burundi, de a RDC et du Rwanda. Le camp continue à recevoir de nouveaux arrivants en provenance de ces pays, 90 au cours de année L Organisation a offert des vivres et une assistance aux résidents du camp ; ee a en outre ouvert des écoes et des centres de santé, qui assurent égaement des services auprès de a popuation d accuei des environs. Le Zimbabwe appique une poitique de confinement dans es camps et pour heure, environnement n est pas propice à intégration sur pace. La réinstaation a été poursuivie en tant que soution durabe, avec queque 180 départs en En2010,eHCRaassuméafonctiondechefdefiedu modue de a protection et aidé à rédiger un cadre pour a réinstaation des dépacés internes au Zimbabwe. Ce cadre a offert aux agents humanitaires des orientations pour évauer es possibiités qui s offraient de réinstaer es personnes 128 Rapport goba 2010 du HCR

6 dépacées dans des communautés permanentes. Le Haut Commissariat travaie égaement en étroite coopération avec Organisation pour apaisement, intégration et a réconciiation nationae. Par aieurs, e HCR a participé à une initiative interorganisations qui a aidé 130 famies dépacées (soit pus de personnes) à se réinstaer dans une communauté permanente. Queque dépacés internes ont bénéficié d une aide pour se procurer des documents nationaux d identité. Paraèement, famies dépacées ont reçu un soutien pour entreprendre des activités agricoes, horticoes et d éevage à petite échee, ou ont bénéficié de programmes «travai contre rémunération». De hauts fonctionnaires en poste dans des provinces ou districts ont été sensibiisés aux droits des dépacés internes et des dépacés de retour dans eur ocaité. Les fonds reçus ont été suffisants pour assurer exécution d activités nécessaires à a survie. Néanmoins, comme e montant des fonds reçus par es opérations dans es pays était bien inférieur au montant requis, pusieurs programmes n ont pu atteindre es cibes fixées. Au Botswana, par exempe, es activités dans es domaines des abris, de autosuffisance et de a sécurité communautaire ont été réduites. La rénovation des abris endommagés par des puies torrentiees au camp de réfugiés d Osire, en Namibie, a été suspendue par manque de fonds. En Zambie, es activités de consoidation de a paix destinées à améiorer es reations entreesrésidentsdeazoned instaationdemeheban ont pu avoir ieu. Contributions voontaires pour Afrique austrae doars E.-U. Affectation / Donateur AFRIQUE AUSTRALE - SOUS-RÉGION PILIER 1 Programme pour es réfugiés PILIER 4 Projets pour es dépacés internes Tous es piiers Tota Canada ANGOLA Afrique austrae - Sous-tota Donateurs privés - Angoa Afrique du Sud États-Unis d Amérique BOTSWANA Angoa - Sous-tota États-Unis d Amérique MOZAMBIQUE Botswana - Sous-tota Fonds des Nations Unies Unis dans action AFRIQUE DU SUD Mozambique - Sous-tota Programme commun des Nations Unies sur e VIH et e sida États-Unis d Amérique ZAMBIE Afrique du Sud - Sous-tota Commission européenne Japan Association for UNHCR États-Unis d Amérique ZIMBABWE Zambie - Sous-tota Japon États-Unis d Amérique Zimbabwe - Sous-tota Tota Note: Incut es coûts d appui indirects préevés sur es contributions pour es piiers 3 et 4, es budgets suppémentaires et a réserve pour es Activités nouvees ou additionnees - iées au Mandat. Rapport goba 2010 du HCR 129

Afrique du Sud Angola Botswana Comores Lesotho Madagascar Malawi Maurice Mozambique Namibie Seychelles Swaziland Zambie Zimbabwe

Afrique du Sud Angola Botswana Comores Lesotho Madagascar Malawi Maurice Mozambique Namibie Seychelles Swaziland Zambie Zimbabwe Des réfugiés zimbabwéens, espérant obtenir un asile temporaire, attendent qu'on prenne leurs empreintes digitales et qu'on les photographie dans un centre d'accueil en Afrique du Sud. Afrique du Sud Angola

Plus en détail

Afrique du Sud Angola Botswana Comores Lesotho Madagascar Malawi Maurice Mozambique Namibie Seychelles Swaziland Zambie Zimbabwe

Afrique du Sud Angola Botswana Comores Lesotho Madagascar Malawi Maurice Mozambique Namibie Seychelles Swaziland Zambie Zimbabwe Afrique du Sud Angola Botswana Comores Lesotho Madagascar Malawi Maurice Mozambique Namibie Seychelles Swaziland Zambie Zimbabwe Dans la zone d installation d Osire, en Namibie, une réfugiée récolte les

Plus en détail

AfriqueduSud Angola Botswana Comores Lesotho Madagascar Malawi Maurice Mozambique Namibie Seychelles Swaziland Zambie Zimbabwe

AfriqueduSud Angola Botswana Comores Lesotho Madagascar Malawi Maurice Mozambique Namibie Seychelles Swaziland Zambie Zimbabwe AfriqueduSud Angola Botswana Comores Lesotho Madagascar Malawi Maurice Mozambique Namibie Seychelles Swaziland Zambie Zimbabwe Un adolescent zimbabwéen, hébergé dans un foyerpourgarçonsenafriquedusud.

Plus en détail

Des élèves afghans participent à un cours dans une école primaire d un camp de réfugiés situé à Islamabad, Pakistan. 206 Rapport global 2011 du HCR

Des élèves afghans participent à un cours dans une école primaire d un camp de réfugiés situé à Islamabad, Pakistan. 206 Rapport global 2011 du HCR 206 Rapport global 2011 du HCR Des élèves afghans participent à un cours dans une école primaire d un camp de réfugiés situé à Islamabad, Pakistan. FAITS MARQUANTS Le HCR a coopéré avec les Gouvernements

Plus en détail

Asie centrale. Environnement opérationnel. Kazakhstan. Kirghizistan. Ouzbékistan. Tadjikistan. Turkménistan

Asie centrale. Environnement opérationnel. Kazakhstan. Kirghizistan. Ouzbékistan. Tadjikistan. Turkménistan Environnement opérationnel Kazakhstan Kirghizistan Ouzbékistan Tadjikistan Turkménistan Les abondantes réserves de pétrole et de gaz de l Asie centrale expliquent en partie l importance géopolitique que

Plus en détail

Afrique du Sud. Faits marquants. Environnement opérationnel

Afrique du Sud. Faits marquants. Environnement opérationnel Faits marquants Le gouvernement d Afrique du Sud a accordé aux réfugiés et demandeurs d asile l accès au traitement anti-rétroviral du VIH et du sida. Le HCR a dispensé à 132 fonctionnaires du ministère

Plus en détail

l'oiseau Bleu HÉBERGEMENT ET INSERTION Synthèse du Projet Associatif

l'oiseau Bleu HÉBERGEMENT ET INSERTION Synthèse du Projet Associatif 'Oiseau Beu HÉBERGEMENT ET INSERTION Synthèse du Projet Associatif Le projet associatif de Oiseau Beu a été éaboré en 2010 et adopté par e Consei d administration du 20 septembre 2010 Introduction Ce projet

Plus en détail

Rapport global 2010 du HCR

Rapport global 2010 du HCR et Australie Chine États insulaires du Pacifique Japon Mongolie Nouvelle-Zélande Papouasie-Nouvelle-Guinée République de Corée République populaire démocratique de Corée 290 Rapport global 2010 du HCR

Plus en détail

Asie de l Est et Pacifique

Asie de l Est et Pacifique Australie Cambodge Chine Indonésie Japon Malaisie Mongolie Myanmar Nouvelle-Zélande Pacifique Sud Papouasie-Nouvelle-Guinée Philippines République de Corée République démocratique populaire lao République

Plus en détail

Personnes relevant de la compétence du HCR

Personnes relevant de la compétence du HCR Le HCR a continué de plaider en faveur du respect des en mettant l accent sur les droits et les moyens d existence à l appui de l intégration desdéplacésinternes. Au cours de l année, le Gouvernement géorgien

Plus en détail

CONGO (République du)

CONGO (République du) CONGO (République du) Faits marquants Le HCR a achevé la vérification des réfugiés vivant dans le nord du pays. Plus de 131 000 réfugiés originaires de la République démocratique du Congo (RDC), vivant

Plus en détail

Actualisation des opérations du HCR en Afrique 2011

Actualisation des opérations du HCR en Afrique 2011 Comité exécutif du Programme du Haut Commissaire Soixante-deuxième session Genève, 3-7 octobre 2011 29 septembre 2011 Français Original: Anglais et français Anglais et français uniquement Actualisation

Plus en détail

Côte d Ivoire. Personnes relevant de la compétence du HCR

Côte d Ivoire. Personnes relevant de la compétence du HCR À la fin de l année 2010, la Côte d Ivoire abritait près de 565 000 personnes relevant de la compétence du HCR, dont quelque 25 600 réfugiés libériens. Plus de 1 100 certificats de naissance ont été distribués

Plus en détail

PLAN. renforcement des capacités de gestion de l environnement. national au Burkina Faso. Contexte CONSTATS

PLAN. renforcement des capacités de gestion de l environnement. national au Burkina Faso. Contexte CONSTATS Ateier sur a pérennisation du capita nature Etat des ieux sur e renforcement des capacités de gestion de environnement nationa au Burkina Faso MECV SP-CONEDD PLAN CONTEXTE OBJECTIFS DEFINITIONS (RAPPELS)

Plus en détail

APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés

APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés Fonds européen pour les Réfugiés 2008-2013 APPEL A PROJETS pour la mise en œuvre du programme annuel 2013 du Fonds européen pour les Réfugiés 1 Introduction : La décision n 573/2007/CE du Parlement européen

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE 2/03 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE Séance du 20 Novembre 2009 Commission n 2 Administration Générae et Personne Commission n 7 Finances DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT DE LA COMMISSION SUR LE PROCESSUS DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA REGION DES GRANDS LACS

RAPPORT DU PRESIDENT DE LA COMMISSION SUR LE PROCESSUS DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA REGION DES GRANDS LACS AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA P.O. Box: 3243, Addis Ababa, Ethiopia, Tel.:(251-1) 51 38 22 Fax: (251-1) 51 93 21 Email: oau-ews@telecom.net.et CONSEIL DE PAIX ET DE SECURITE 32 EME REUNION

Plus en détail

Inde Népal Sri Lanka FAITS MARQUANTS. novembre 2007 pour entamer une nouvelle vie dans un pays tiers.

Inde Népal Sri Lanka FAITS MARQUANTS. novembre 2007 pour entamer une nouvelle vie dans un pays tiers. Inde Népa Sri Lanka FAITS MARQUANTS 240 À Sri Lanka, pus de 90 pour cent des dépacés internes déracinés durant a dernière phase de a guerre civie avaient regagné eur ieu d origine à a fin 2010. Le HCR

Plus en détail

ASIE CENTRALE. Kazakhstan Kirghizistan Ouzbékistan Tadjikistan Turkménistan

ASIE CENTRALE. Kazakhstan Kirghizistan Ouzbékistan Tadjikistan Turkménistan ASIE CENTRALE Atelier de couture au centre d accueil des réfugiés de Bichkek (Kirghiistan). Kaakhstan Kirghiistan Oubékistan R A P P O R T G L O B A L 2 0 12 Tadjikistan H C R / A. A B D R A K H M A N

Plus en détail

ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES

ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES RÈGLEMENT INTÉRIEUR ASSOCIATION DES UNIVERSITÉS AFRICAINES RÈGLEMENT INTÉRIEUR Règlement 1 CONDITIONS D ADHESION A L AUA (1) Pour être éligible en qualité de membre

Plus en détail

Thaïlande. Environnement opérationnel. Total des besoins : 17 930 920 dollars E.-U. Contexte. Besoins

Thaïlande. Environnement opérationnel. Total des besoins : 17 930 920 dollars E.-U. Contexte. Besoins Total des besoins : 17 930 920 dollars E.-U. Environnement opérationnel Contexte Bien qu elle ne soit pas signataire de la Convention de 1951 relative aux réfugiés, la Thaïlande a accueilli environ 1,2

Plus en détail

EC/64/SC/CRP.18/Rev.1

EC/64/SC/CRP.18/Rev.1 Comité exécutif du Programme du Haut Commissaire Distr. : restreinte 19 juin 2013 Français Original : anglais et français Comité permanent 57 e réunion Mise à jour sur le VIH/sida et les réfugiés Résumé

Plus en détail

2.1 Clientèle individu admissible à l offre de service d emploi

2.1 Clientèle individu admissible à l offre de service d emploi 2.1 Clientèle individu admissible à l offre de service d emploi Table des matières 1. CLIENTELE INDIVIDU ADMISSIBLE A L OFFRE DE SERVICE D EMPLOI... 3 1.1. Conditions générales d'admissibilité des individus

Plus en détail

Malaisie. Environnement opérationnel. Chiffres prévisionnels. Contexte

Malaisie. Environnement opérationnel. Chiffres prévisionnels. Contexte Maaisie Environnement opérationne Contexte La Maaisie accueie queque 90 000 réfugiés et demandeurs d asie, dont 90 pour cent sont originaires du Myanmar. Les autres réfugiés présents dans e pays proviennent

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. La validation des acquis de l expérience (VAE)

FICHE TECHNIQUE. La validation des acquis de l expérience (VAE) FICHE TECHNIQUE La validation des acquis de l expérience (VAE) Synthèse Reconnue par le Code du travail, la validation des acquis de l expérience (VAE) permet de faire reconnaître son expérience notamment

Plus en détail

Un convoi de rapatriés mauritaniens en provenance du Sénégal arrive en Mauritanie en ferry-boat. Rapport global 2010 du HCR

Un convoi de rapatriés mauritaniens en provenance du Sénégal arrive en Mauritanie en ferry-boat. Rapport global 2010 du HCR Un convoi de rapatriés mauritaniens en provenance du Sénéga arrive en Mauritanie en ferry-boat. 150 Rapport goba 2010 du HCR HCR / E. VILLECHALANE Les importants fux migratoires mixtes qui traversent Afrique

Plus en détail

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires)

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) Mission Jeunesse FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) La Ville d Angers effectue un travail d aide aux projets des jeunes par l intermédiaire de la mission jeunesse. Cette mission

Plus en détail

Élevons la voix! Mesures pour lutter contre les comportements d intimidation et de cyberintimidation

Élevons la voix! Mesures pour lutter contre les comportements d intimidation et de cyberintimidation Éevons a voix! Mesures pour utter contre es comportements d intimidation et de cyberintimidation Introduction L intimidation est un probème compexe et dououreux, pour eque i n existe pas de soution facie.

Plus en détail

Recherche de solutions durables

Recherche de solutions durables L un des principaux objectifs de la protection internationale est la recherche de solutions au sort des réfugiés. Pourtant, des millions de réfugiés à travers le monde s enlisent dans des situations d

Plus en détail

Personnes relevant de la compétence du HCR

Personnes relevant de la compétence du HCR Faits marquants Le HCR a protégé et aidé au total 51 600 réfugiés et demandeurs d asile, vivant dans quatre camps et deux centres de transit. La plupart d entre eux étaient originaires de la République

Plus en détail

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni.

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni. Principes de Belgrade sur la relation entre les Institutions nationales des droits de l Homme et les Parlements (Belgrade, Serbie, les 22-23 février 2012) Le séminaire international de février 2012 sur

Plus en détail

Dans le cadre de l Accord de libre-échange

Dans le cadre de l Accord de libre-échange Absences du travai en 1998 es écarts seon e secteur Ernest B. Akyeampong Dans e cadre de Accord de ibre-échange nord-américain (ALÉNA), e Canada, es États-Unis et e Mexique ont adopté un nouveau système

Plus en détail

Ver. 11 Mars 2011. DU 10 AU 11 Mars 2011. Nairobi, Kenya. Record of the Tripartite NTB Focal Points Online System Orientation and Training Workshop

Ver. 11 Mars 2011. DU 10 AU 11 Mars 2011. Nairobi, Kenya. Record of the Tripartite NTB Focal Points Online System Orientation and Training Workshop Ver. 11 Mars 2011 PROCES-VERBAL DE L ATELIER D ORIENTATION ET DE FORMATION TRIPARTITE COMESA, CEA ET SADC SUR LES BARRIERES NON TARIFAIRES (BNT) POUR LES POINTS FOCAUX SUR LE SYSTEME EN LIGNE DU 10 AU

Plus en détail

En 2006, des élections présidentielles se sont tenues

En 2006, des élections présidentielles se sont tenues Argentine Belize Bolivie Chili El Salvador Équateur Guatemala Guyana Honduras Mexique Nicaragua Paraguay Pérou Suriname Uruguay Venezuela Amérique latine (Plan d action de Mexico) Environnement opérationnel

Plus en détail

Asie centrale. Principaux faits nouveaux. Kazakhstan Kirghizistan Ouzbékistan Tadjikistan Turkménistan

Asie centrale. Principaux faits nouveaux. Kazakhstan Kirghizistan Ouzbékistan Tadjikistan Turkménistan Principaux faits nouveaux Au début de l année 2002, l UNHCR avait constitué des réserves de tentes, de couvertures et d ustensiles de cuisine au Tadjikistan, en Ouzbékistan et au Turkménistan et déployé

Plus en détail

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 NATIONS UNIES S Conseil de sécurité Distr. GÉNÉRALE S/RES/1270 (1999) 22 octobre 1999 RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 Le Conseil de sécurité,

Plus en détail

Bosnie-Herzégovine Croatie L ex-république yougoslave de Macédoine Monténégro Serbie (y compris le Kosovo)

Bosnie-Herzégovine Croatie L ex-république yougoslave de Macédoine Monténégro Serbie (y compris le Kosovo) Les trois quarts des queque trois miions de personnes dépacées par e confit en Europe du Sud-Est pendant es années 90 sont revenues chez ees, ou ont trouvé d autres soutions durabes. Mais près de 450 000

Plus en détail

shp Nous donnons de la vie à votre prévoyance i n d i v i d u e l. s û r. s o u p l e C o n c e p t s d e p r é v o y a n c e r é f l é c h i s

shp Nous donnons de la vie à votre prévoyance i n d i v i d u e l. s û r. s o u p l e C o n c e p t s d e p r é v o y a n c e r é f l é c h i s shp C o n c e p t s d e p r é v o y a n c e r é f é c h i s Nous donnons de a vie à votre prévoyance i n d i v i d u e. s û r. s o u p e Bien pus qu un fournisseur de prestations de prévoyance «SHP est

Plus en détail

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques

Intégration visuelle des installations de branchement aux bâtiments résidentiels. Guide des bonnes pratiques Intégration visuee des instaations de branchement aux bâtiments résidenties Guide des bonnes pratiques Guide des bonnes pratiques Légende s techniques PRINCIPAUX SYMBOLES UTILISÉS RECOMMANDÉ ACCEPTabe

Plus en détail

L immigration humanitaire, une tradition au Québec: Cartographie des clientèles

L immigration humanitaire, une tradition au Québec: Cartographie des clientèles Cette présentation a été effectuée le 25 novembre 2013, au cours de la journée «Assurer l accessibilité des soins de santé et de services sociaux aux réfugiés et demandeurs d asile» dans le cadre des 17es

Plus en détail

Le Point sur les APE dans les régions Africaines. Dr Cheikh Tidiane DIEYE Coordonnateur de Programmes Enda Tiers Monde cdieye@enda.

Le Point sur les APE dans les régions Africaines. Dr Cheikh Tidiane DIEYE Coordonnateur de Programmes Enda Tiers Monde cdieye@enda. Le Point sur les APE dans les régions Africaines Dr Cheikh Tidiane DIEYE Coordonnateur de Programmes Enda Tiers Monde cdieye@enda.sn LES CONFIGURATIONS REGIONALES AFRICAINES NEGOCIANT UN APE Afrique de

Plus en détail

JORDANIE. Personnes relevant de la compétence du HCR

JORDANIE. Personnes relevant de la compétence du HCR RAPPORT GLOBAL 2012 JORDANIE Présence du HCR en 2012 Nombre de bureaux 1 Effectifs totaux 222 Internationaux 23 Nationaux 77 JEA 3 VNU 7 Autres 112 Faits marquants Aperçu L environnement de protection

Plus en détail

Total 4 744 050 4 744 050

Total 4 744 050 4 744 050 Pour parer à la situation d urgence humanitaire, le HCR a fourni plus de 416 000 colis familiaux contenant des articles non alimentaires et quelque 88 000 tentes, au profit de 3 millions de personnes.

Plus en détail

Association Internationale des Spécialistes de l Information Agricole (IAALD Groupe Afrique) REGLEMENT INTERIEUR

Association Internationale des Spécialistes de l Information Agricole (IAALD Groupe Afrique) REGLEMENT INTERIEUR Association Internationale des Spécialistes de l Information Agricole (IAALD Groupe Afrique) Article 1 : NOM REGLEMENT INTERIEUR Article 1.1 : Le nom de l organisation est «l IAALD Groupe Afrique», ci-dessous

Plus en détail

Mécanisme de Déploiements pour le Développement Démocratique (DDD) Formulaire de demande d initiative

Mécanisme de Déploiements pour le Développement Démocratique (DDD) Formulaire de demande d initiative Mécanisme de Déploiements pour le Développement Démocratique (DDD) Formulaire de demande d initiative Titre de l'initiative : Appui à la mise en œuvre du plan d action de la stratégie nationale de développement

Plus en détail

Situation actuelle, réinstallation et relocalisation

Situation actuelle, réinstallation et relocalisation Département fédéral de justice et police DFJP Secrétariat d Etat aux migrations SEM Fiche d information Date : 18 septembre 2015 Situation actuelle, réinstallation et relocalisation 1.1 Situation dans

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION GÉNÉRALE...27. I. L objectif de garantie de la mobilité et des droits fondamentaux dans le

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION GÉNÉRALE...27. I. L objectif de garantie de la mobilité et des droits fondamentaux dans le TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION GÉNÉRALE...27 I. L objectif de garantie de la mobilité et des droits fondamentaux dans le marché intérieur et l espace de liberté, de sécurité et de justice...32 II. L objectif

Plus en détail

Politique du patrimoine

Politique du patrimoine Poitique du patrimoine 3025 1807 7407 3025 1807 7407 333, avenue Acadie Dieppe, N.-B. E1A 1G9 tééphone: 877.7900 info@dieppe.ca dieppe.ca PRÉAMBULE Le déveoppement d une Poitique du patrimoine pour a Vie

Plus en détail

Asie du Sud. Inde Népal. à Sri Lanka. FAITS MARQUANTS. rapatriement librement consenti de plus de réfugiés

Asie du Sud. Inde Népal. à Sri Lanka. FAITS MARQUANTS. rapatriement librement consenti de plus de réfugiés Asie du Sud Inde Népa Sri Lanka FAITS MARQUANTS 236 Le programme de réinstaation du HCR au Népa est demeuré e pus grand programme de ce type dans e monde. En 2011, près de 18 100 réfugiés originaires du

Plus en détail

Guide des applications Lexmark ESF

Guide des applications Lexmark ESF Guide des appications Lexmark ESF Aidez vos cients à tirer peinement profit du potentie de eurs équipements Lexmark. Les appications Lexmark ont été conçues pour aider es entreprises à capturer et gérer

Plus en détail

à des commissions d enquête

à des commissions d enquête Protocoe sur a nomination de juges à des commissions d enquête Adopté par e Consei canadien de a magistrature août 2010 Sa Majesté a Reine du chef du Canada, 2010 Numéro du cataogue : JU14-21/2010 ISBN

Plus en détail

Gestion Publique Résultats des Indicateurs d Intégrité en Afrique

Gestion Publique Résultats des Indicateurs d Intégrité en Afrique Gestion Publique Résultats des Indicateurs d Intégrité en Afrique La sous-catégorie Gestion Publique évalue la transparence dans la passation des marchés publics, dans la gestion des entreprises publiques

Plus en détail

Devenez Partenaire du Rugby Club Lavallois

Devenez Partenaire du Rugby Club Lavallois Devenez Partenaire du Rugby Cub Lavaois Rugby Cub Lavaois 130 bis, Avenue Pierre de Coubertin 53000 Lava Forian SONNET : 06 20 42 14 40 rugby.ava@orange.fr www.rugby-ava.fr Écoe de rugby abeisée Retrouvez-nous

Plus en détail

La banque publique au service de la croissance des entreprises françaises

La banque publique au service de la croissance des entreprises françaises C D F E 4 JUIN 2015 La banque pubique au service de a croissance des entreprises françaises 2 01. 02. Qui sommes-nous? Réseau Bpifrance 03. Nos missions 06. 07. 08. Garantie Bpifrance Financement Bpifrance

Plus en détail

INVENTAIRE AFRICAIN DE GOUVERNANCE

INVENTAIRE AFRICAIN DE GOUVERNANCE INVENTAIRE AFRICAIN DE GOUVERNANCE Nations Unies Département des Affaires Economiques et Sociales Programme des Nations Unies pour le Développement Bureau Régional pour l'afrique HISTOIRIQUE DU PROJET

Plus en détail

Réunion de haut niveau sur le partage au plan mondial des responsabilités par des voies d admission des réfugiés syriens Genève, 30 mars 2016

Réunion de haut niveau sur le partage au plan mondial des responsabilités par des voies d admission des réfugiés syriens Genève, 30 mars 2016 Réunion de haut niveau sur le partage au plan mondial des responsabilités par des voies d admission des réfugiés syriens Genève, 30 mars 2016 Note d information Introduction Le conflit en République arabe

Plus en détail

Bénin Burkina Faso Cap-Vert Côte d Ivoire Gambie Ghana Guinée Guinée-Bissau Libéria Mali Niger Nigéria Sénégal Sierra Leone

Bénin Burkina Faso Cap-Vert Côte d Ivoire Gambie Ghana Guinée Guinée-Bissau Libéria Mali Niger Nigéria Sénégal Sierra Leone À Vossa (Bénin), des inondations ont dépacé des femmes et des enfants qui se sont réfugiés dans des abris de fortune sur es trottoirs. Bénin Burkina Faso Cap-Vert Côte d Ivoire Gambie Ghana Guinée Guinée-Bissau

Plus en détail

Bulgarie Chypre Estonie Hongrie Lettonie Lituanie Pologne République tchèque République slovaque Roumanie Slovénie Turquie

Bulgarie Chypre Estonie Hongrie Lettonie Lituanie Pologne République tchèque République slovaque Roumanie Slovénie Turquie Réfugiés somaliens au Centre d évacuation et de transit situé en Roumanie. Cette structure accueille à titre temporaire des réfugiés qui ont besoin d être évacués sur-le-champ. Bulgarie Chypre Estonie

Plus en détail

Lexmark Print Management

Lexmark Print Management Lexmark Print Management Optimisez impression en réseau et accès à vos informations avec une soution fexibe. Impression des documents sûre et pratique Fexibe. Libérez es travaux d impression à partir de

Plus en détail

Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CI/RGL) Rencontre Spéciale des Coordonnateurs Nationaux. Nairobi, le 20 mai 2004

Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CI/RGL) Rencontre Spéciale des Coordonnateurs Nationaux. Nairobi, le 20 mai 2004 Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CI/RGL) Rencontre Spéciale des Coordonnateurs Nationaux Nairobi, le 20 mai 2004 Résumé des Discussions et Recommandations 1. Il s est tenu à Nairobi,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESEntatIOn

DOSSIER DE PRESEntatIOn DOSSIER DE PRESEntatIOn www.ufdi.fr 1 - Historique de association SOmmaIRE 2 - Présentation de association 3 - nos activités 4 - Les missions de UFDI 5 - Les membres du bureau 6 - Présentation des déégués

Plus en détail

Mots et dessins d enfants réfugiés Colombiens en Equateur. UNHCR / S. Aguilar

Mots et dessins d enfants réfugiés Colombiens en Equateur. UNHCR / S. Aguilar Mots et dessins d enfants réfugiés Colombiens en Equateur UNHCR / S. Aguilar UNHCR / S.Aguilar Mots et dessins d enfants réfugiés Colombiens en Equateur UNHCR, Bureau pour l Europe, Bruxelles, Belgique

Plus en détail

Assemblée générale. Distr. GENERALE. A/AC.96/846/Part V/4 8 août 1995. FRANCAIS Original : ANGLAIS COMITE EXECUTIF DU PROGRAMME DU HAUT COMMISSAIRE

Assemblée générale. Distr. GENERALE. A/AC.96/846/Part V/4 8 août 1995. FRANCAIS Original : ANGLAIS COMITE EXECUTIF DU PROGRAMME DU HAUT COMMISSAIRE NATIONS UNIES A Assemblée générale Distr. GENERALE A/AC.96/846/Part V/4 8 août 1995 FRANCAIS Original : ANGLAIS COMITE EXECUTIF DU PROGRAMME DU HAUT COMMISSAIRE Quarante-sixième session ACTIVITES DU HCR

Plus en détail

Assemblée générale. Distr. GENERALE. A/AC.96/846/Part I/21 24 juillet 1995. FRANÇAIS Original : ANGLAIS

Assemblée générale. Distr. GENERALE. A/AC.96/846/Part I/21 24 juillet 1995. FRANÇAIS Original : ANGLAIS NATIONS UNIES A Assemblée générale Distr. GENERALE A/AC.96/846/Part I/21 24 juillet 1995 FRANÇAIS Original : ANGLAIS COMITE EXECUTIF DU PROGRAMME DU HAUT COMMISSAIRE Quarantesixième session ACTIVITES DU

Plus en détail

L inefficacité des gouvernements dans la lutte contre la corruption

L inefficacité des gouvernements dans la lutte contre la corruption Communique de presse Pour plus d information contactez : Pr Babaly Sall, CERADD bbsall@gmail.com (+221) 77 5420696 Richard Houessou, IREEP richelix@yahoo.fr (+229) 97 891023 L inefficacité des gouvernements

Plus en détail

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin

Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la lutte contre la traite des êtres humains par Saint-Marin Comité des Parties de la Convention du Conseil de l'europe sur la lutte contre la traite des êtres humains Recommandation CP(2014)17 sur la mise en œuvre de la Convention du Conseil de l Europe sur la

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2013

Situation et perspectives de l économie mondiale 2013 Situation et perspectives de l économie mondiale 2013 Embargo 17 janvier 2013 Rapport des Nations Unies : L économie africaine rebondit en dépit d un ralentissement économique mondial Des liens commerciaux

Plus en détail

CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LES MECANISMES DE FINANCEMENT DE LA GESTION DURABLE DES ECOSYSTEMES FORESTIERS DU BASSIN DU CONGO

CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LES MECANISMES DE FINANCEMENT DE LA GESTION DURABLE DES ECOSYSTEMES FORESTIERS DU BASSIN DU CONGO BURUNDI - CAMEROUN - CONGO - REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE - GABON GUINEE EQUATORIALE - REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO - RWANDA SAO-TOME & PRINCIPE - TCHAD CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LES MECANISMES DE

Plus en détail

Demander un numéro d assurance sociale... C

Demander un numéro d assurance sociale... C Demander un numéro d assurance sociale... C Si vous êtes un citoyen canadien, un nouvel arrivant au pays ou un résident temporaire, vous avez besoin d un numéro d assurance sociale (NAS) pour travailler

Plus en détail

Le parcours administratif du demandeur d asile et de l étranger sans couverture sociale

Le parcours administratif du demandeur d asile et de l étranger sans couverture sociale Chapitre 117 Le parcours administratif du demandeur d asile et de l étranger sans couverture sociale Y. NICOL 1. Introduction Au moment où nous rédigeons ces lignes, la question de l accès aux soins des

Plus en détail

Le Conseil général, acteur de l insertion

Le Conseil général, acteur de l insertion Le Consei généra, acteur de insertion éditoria Le Consei généra est e chef de fie des poitiques de soidarités dans e Va d Oise. A ce titre, i est notamment responsabe du revenu de soidarité active (RSA)

Plus en détail

Programme de retour volontaire assisté de migrants en situation irrégulière au Maroc et de réinsertion dans leur pays d origine (AVRR)

Programme de retour volontaire assisté de migrants en situation irrégulière au Maroc et de réinsertion dans leur pays d origine (AVRR) Programme de retour volontaire assisté de migrants en situation irrégulière au Maroc et de réinsertion dans leur pays d origine (AVRR) OIM - Avril 2010 1. Objectifs et description du programme AVRR Le

Plus en détail

Des mineurs non accompagnés suivent des cours de grec dans un centre d'accueil.

Des mineurs non accompagnés suivent des cours de grec dans un centre d'accueil. Des mineurs non accompagnés suivent des cours de grec dans un centre d'accueil. Albanie Allemagne Andorre Autriche Belgique Chypre Danemark Espagne Estonie Finlande France Grèce Irlande Islande Italie

Plus en détail

GRÈCE (mis à jour le 04.06.2004)

GRÈCE (mis à jour le 04.06.2004) GRÈCE (mis à jour le 04.06.2004) 1. Dispositions législatives sur la nationalité a. Textes en vigueur - Constitution de Grèce de 1975/1986 : Articles 4 1, 2 et 3, et 116 1 - Décret-Loi n 3370/1955 (Journal

Plus en détail

La situation générale en Afrique occidentale s est améliorée

La situation générale en Afrique occidentale s est améliorée Afrique occidentale Bénin Burkina Faso Cap-Vert Côte d Ivoire Gambie -Bissau Mali Niger Sénégal Togo Environnement opérationnel La situation générale en Afrique occidentale s est améliorée mais présente

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire Éducation préscolaire, enseignement primaire et secondaire

Plus en détail

Directive de la Présidence

Directive de la Présidence Directive de la Présidence Date : 5 mars 2004 DIRECTIVE RELATIVE À LA CONSTITUTION DE FONDS D AFFECTATION SPÉCIALE DE LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE Section première Dispositions générales 1.1. La présente

Plus en détail

L action en faveur des déplacés internes

L action en faveur des déplacés internes Le nombre de personnes qui ont été déplacées à l intérieur de leur pays du fait d un conflit armé a très sensiblement augmenté au cours de la dernière décennie et s élève aujourd hui à quelque 25 millions.

Plus en détail

Plan de Travail Commun entre le Cluster Protection, le Gouvernement Centrafricain et les ONGs Nationales pour 2008

Plan de Travail Commun entre le Cluster Protection, le Gouvernement Centrafricain et les ONGs Nationales pour 2008 Plan de Travail Commun entre le Cluster Protection, le Gouvernement Centrafricain et les ONGs Nationales pour Le Plan de Travail Commun se base sur les objectifs stratégiques de l Appel Consolidé (CAP)

Plus en détail

FITS 2008 Bamako,Mali. Table Ronde Politiques et stratégies nationales d appui au tourisme responsable et solidaire

FITS 2008 Bamako,Mali. Table Ronde Politiques et stratégies nationales d appui au tourisme responsable et solidaire FITS 2008 Bamako,Mali Table Ronde Politiques et stratégies nationales d appui au tourisme responsable et solidaire Problématiques Pourquoi avoir une politique et une stratégie nationale d appui au tourisme

Plus en détail

Burundi. Faits marquants. Environnement opérationnel

Burundi. Faits marquants. Environnement opérationnel Faits marquants L UNHCR a aidé 44 300 réfugiés burundais à regagner leur pays, pendant qu environ 600 de leurs compatriotes rentraient par leurs propres moyens. Le Haut Commissariat a également facilité

Plus en détail

DÉCISION DE LA COMMISSION

DÉCISION DE LA COMMISSION L 15/12 Journal officiel de l Union européenne 20.1.2011 DÉCISIONS DÉCISION DE LA COMMISSION du 19 janvier 2011 relative à l équivalence des d enquête et de sanctions auxquels sont soumis les contrôleurs

Plus en détail

Le HCR fournit des logements provisoires aux victimes des inondations dans le village de Khat Kuruna (Pakistan). Rapport global 2010 du HCR

Le HCR fournit des logements provisoires aux victimes des inondations dans le village de Khat Kuruna (Pakistan). Rapport global 2010 du HCR Le HCR fournit des ogements provisoires aux victimes des inondations dans e viage de Khat Kuruna (Pakistan). 202 Rapport goba 2010 du HCR En Asie du Sud-Ouest, es priorités du HCR étaient d appuyer e rapatriement

Plus en détail

Des problèmes de protection ont continué à se produire le long de la frontière de la Turquie avec la Grèce et la Bulgarie.

Des problèmes de protection ont continué à se produire le long de la frontière de la Turquie avec la Grèce et la Bulgarie. En Turquie, plus de 9 200 personnes ont pris contact avec le HCR pour demander l asile, soit une augmentation de 18 pour cent par rapport à l année précédente. Près de 45 pour cent des demandeurs étaient

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

Guinée Sous Cluster Protection de l Enfant Réunion Réunion des acteurs de protection de l enfant a Forécariah.

Guinée Sous Cluster Protection de l Enfant Réunion Réunion des acteurs de protection de l enfant a Forécariah. Date Chair/Présidence Organisations participantes Agenda Guinée Sous Cluster Protection de l Enfant des acteurs de protection de l enfant a Forécariah. 23 juillet 2015 Mr le Chargé de l enfance, avec appui

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

Annexe 1 : Objectifs opérationnels du Dispositif de Premier Accueil des Demandeurs d Asile

Annexe 1 : Objectifs opérationnels du Dispositif de Premier Accueil des Demandeurs d Asile Direction de l Asile - PADA- Appel à Projet 2014 Juillet 2013 Annexe 1 : Objectifs opérationnels du Dispositif de Premier Accueil des Demandeurs d Asile Direction de l Asile - PADA- Appel à Projet 2014

Plus en détail

INFORMATIONS SUR L INTERMEDIATION

INFORMATIONS SUR L INTERMEDIATION Organisation Non Gouvernementale (ONG) créée en 1967, reconnue d utilité publique depuis 1981. Volontariat de Solidarité Internationale : INFORMATIONS SUR L INTERMEDIATION 1 SOMMAIRE LA GUILDE... 3 QU

Plus en détail

Communiqué 8 novembre 2012

Communiqué 8 novembre 2012 Communiqué 8 novembre 2012 Les conditions du déploiement de l Internet à très haut débit en France et en Europe Coe-Rexecode mène depuis plusieurs années un programme de recherche approfondi sur l impact

Plus en détail

La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones

La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones Note d information La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones La Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones a été adoptée par l Assemblée Générales

Plus en détail

VACANCE DE POSTE: SECRETAIRE EXECUTIF, SECRETARIAT DE LA COMMISSION AFRICAINE DE L ENERGIE NUCLEAIRE (AFCONE)

VACANCE DE POSTE: SECRETAIRE EXECUTIF, SECRETARIAT DE LA COMMISSION AFRICAINE DE L ENERGIE NUCLEAIRE (AFCONE) AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone : 011-551 7700 Fax : 011-551 7844 website : www. africa-union.org VACANCE DE POSTE: SECRETAIRE EXECUTIF, SECRETARIAT

Plus en détail

PROJET DE RENFORCEMENT DE LA CAPACITE DE PROTECTION

PROJET DE RENFORCEMENT DE LA CAPACITE DE PROTECTION PROJET DE RENFORCEMENT DE LA CAPACITE DE PROTECTION Co-financé par la Commission européen et les gouvernements de Danemark, de l Allemagne, des Pays-Bas et du Royaume-Uni Renforcement de la Capacité de

Plus en détail

Admission de professionnels et d étudiants internationaux

Admission de professionnels et d étudiants internationaux Admission de professionnels et d étudiants internationaux Dossier de candidature à l Institut national du patrimoine Département des conservateurs Nom : Prénom : Spécialité demandée : Dates souhaitées

Plus en détail

LA FONDATION POUR LE DEVELOPPEMENT EN AFRIQUE

LA FONDATION POUR LE DEVELOPPEMENT EN AFRIQUE Demande de financement B (PME) LA FONDATION POUR LE DEVELOPPEMENT EN AFRIQUE Eliminer la pauvreté en Afrique en investissant dans les Africains et dans leurs idées. www.usadf.gov FORMULAIRE DE DEMANDE

Plus en détail

Sciences, Technologie et Innovation 7 Recommandations Politiques

Sciences, Technologie et Innovation 7 Recommandations Politiques Sciences, Technologie et Innovation 7 Recommandations Politiques Pour le Progrès des Sociétés de la Connaissance à Travers l Afrique Un Produit du Leadership Africain sur les Cours en TIC www.gesci.org

Plus en détail

ACTUAIRES SANS FRONTIÈRES

ACTUAIRES SANS FRONTIÈRES ACTUAIRES SANS FRONTIÈRES ASSOCIATION INTERNATIONALE DES CONTRÔLEURS D ASSURANCE (AICA) Bahreïn, juin 2010 Objectifs Présenter «Actuaires sans frontières» (ASF). Qui sommes nous? Nos activités Notre mode

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 480 RÈGLEMENT CONSTITUANT UN COMITÉ CONSULTATIF D URBANISME

RÈGLEMENT NUMÉRO 480 RÈGLEMENT CONSTITUANT UN COMITÉ CONSULTATIF D URBANISME PROVINCE DE QUEBEC MUNICIPALITÉ DE VAL-MORIN MRC DES LAURENTIDES RÈGLEMENT NUMÉRO 480 RÈGLEMENT CONSTITUANT UN COMITÉ CONSULTATIF D URBANISME ATTENDU QUE la Loi sur l Aménagement et l urbanisme prévoit

Plus en détail

United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization Organisation des Nations Unies pour I Education, la Science et la Culture

United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization Organisation des Nations Unies pour I Education, la Science et la Culture United Nations Educationa, Scientific and Cutura Organization Organisation des Nations Unies pour I Education, a Science et a Cuture Réunion d Experts sur : L expoitation sexuee des enfants, pornographie

Plus en détail

HUMAN AIX. Institut d Etudes Humanitaires Internationales

HUMAN AIX. Institut d Etudes Humanitaires Internationales HUMAN AIX Institut d Etudes Humanitaires Internationales MASTER 2 Action et Droit Humanitaires - Parcours Juriste Internationaliste de Terrain pour le Développement Institutionnel et la Consolidation de

Plus en détail