Tests immunobiologiques dans le DRESS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tests immunobiologiques dans le DRESS"

Transcription

1 Tests immunobiologiques dans le DRESS PHYSIOPATHOLOGIE DE L ALLERGIE AUX MEDICAMENTS Maculo-papular exanthema (MPE) Drug Reaction with Eosinophilia and Systemic Symptoms (DRESS) Mortality 10% Toxic epidermal necrolysis (TEN) Mortality 30% Non-Severe Reactions Severe Reactions 2 1

2 PHYSIOPATHOLOGIE DE L ALLERGIE AUX MEDICAMENTS Nécrolyse Epidermique (SJS / Lyell) DRESS et syndrome d hypersensibilité Pustulose exanthématique généralisée (PEAG) Erythème pigmenté fixe bulleux Erythème polymorphe majeur Dermatose bulleuse à IgA linéaire médicamenteux Autres manifestations cutanées graves ( Toxidermies érythémateuse sévères) Tests immunobiologiques dans le DRESS Données de la littérature Etude de l intérêt de la détection de la sécrétion IFNg, IL-17, GrB dans le diagnostic in- vitro de sujets ayant développé un DRESS ( n=22 sujets) 2

3 PHYSIOPATHOLOGIE DE L ALLERGIE AUX MEDICAMENTS Sensitization Phase Elicitation Phase Stratum Corneum 6 Drug Oral, IM, ID administration 1 Epidermis 5 Dermis Effector T Cells 2 Dendritic Cell 4 7 Inflammatory Cells NK, NKT,Neutrophils, monocytes, Dendritics Cells, T cells.. Blood Vessel Afferent Lymph 3 4 Effector T Cells Effector T cells Efferent Lymph Regulatory T cells Draining Lymph Node OBJECTIF D UN TEST IMMUNOBIOLOGIQUE Détecter les LT(effecteurs) spécifiques du médicament Sang périphérique Sensibilité Spécificité Reproductibilité In vitro restimulation Proliferation assays (Lymphocyte Transformation Test) Activation Assays ( Lymphocyte Activation Test) PBMC + drug Cytokine Release Tests (ELISPOT; ELISA) 3

4 *Méthode de détection. Analyse par Elispot à distance de l accident. Patch test et/ou LTT positif 4

5 Early recruited CD8+ T cells have a phenotype of cytotoxic T cells Amox skin Patch test (12h) Experimental model of druginduced skin inflammation CD8 Granzyme B Perforin Granulysin Figure 4: AMOX 12H AMOX 48H TUNEL CD1a Normal Skin Skin patch-test 12h Skin patch-test 12h n=22 sujets ayant développés un EMP à l amoxicilline High frequency of circulating amox-specific CD8+ Tc1 cells in amox-allergic patients IFNg Granzyme B IFNg SFC / 10 6 PBMCs GzB SFC / 10 6 PBMCs PBMCs CD8+ depleted CD4+ depleted PBMCs CD8+ depleted CD4+ depleted 5

6 ELISPOT Granzyme B 6

7 A= 10 allergic subjects Tests immunobiologiques dans le DRESS Revue de la littérature Etude de l intérêt de la détection de la sécrétion IFNg, IL-17, GrB dans le diagnostic in- vitro de sujets ayant développé un DRESS ( n=22 sujets) 7

8 Objectif Tester l intérêt de la détection in vitro de la sécrétion IFNg, IL- 17, IL-5, GrB chez les sujets ayant développés un DRESS METHODE Patients ayant développé un DRESS. Tests cutanés. Patch-test Test ELISPOT IFNg, IL-17, IL-5, GrB après 72h de stimulation N=22 Sujets. 7/22 Beta-lactamines (Amoxicilline) 2/22 Allopurinol. Analyse à distance de l accident >3mois. 8

9 Résultats (1) IFNg IL-17 GrB IFNg GrB W/O Drug With Drug W/O Drug With Drug W/O Drug With Drug 10/22. Détection d une sécrétion IFNg/IL-17/GrB. (45%) * Faible sécrétion d IL-5 Résultats (2) SECRETION GrB Corrélation entre la sécrétion. IFNg/IL-17/GrB SECRETION IL-17 SECRETION IL-17 SECRETION IFNg 9

10 Résultats (2) SECRETION IFNg N=9 Bonne corrélation :Test cutanée / Détection in vitro N=10 Négatif Positif TEST CUTANE SECRETION IFNg SECRETION GrB Négatif Positif Négatif Positif TEST CUTANE TEST CUTANE Résultats (4) SECRETION IFNg Négatif Positif TEST CUTANE 2 sujets DRESS allopurinol. Allopurinol / Oxypurinol 10

11 Tests immunobiologiques dans le DRESS. Conclusion (1) 1- Diversité des réactions. Nécrolyse Epidermique (SJS / Lyell) DRESS et syndrome d hypersensibilité Pustulose exanthématique généralisée (PEAG) Erythème pigmenté fixe bulleux Erythème polymorphe majeur Dermatose bulleuse à IgA linéaire médicamenteux Autres manifestations cutanées graves ( Toxidermies érythémateuse sévères) - TEN 11

12 Tests immunobiologiques dans le DRESS. Conclusion (3) Tests immunobiologiques dans le DRESS. Conclusion (4) In vitro restimulation Proliferation assays (Lymphocyte Transformation Test) Activation Assays ( Lymphocyte Activation Test) PBMC + drug Cytokine Release Tests (ELISPOT; ELISA) Antigène. Molécule native, métabolite? 12

13 - DRESS et Virus U.F. Immunologie Clinique et Allergologie CH Lyon Sud INSERM U851 13

Détection et quantification des LT spécifiques d haptd par ELISPOT IFN-γ

Détection et quantification des LT spécifiques d haptd par ELISPOT IFN-γ Détection et quantification des LT spécifiques d haptd haptène médicamenteux m par ELISPOT IFN-γ -Inserm U 503, Equipe 3 - Aurore Rozières, Anca Hennino, Marc Vocanson, Karen Rodet, JF Nicolas -U.F. Immunologie

Plus en détail

Anaphylactique) Réactions retardées es ( Syndrome de Lyell, Toxidermie maculo-papuleuse ) Lymphocyte T spécifique

Anaphylactique) Réactions retardées es ( Syndrome de Lyell, Toxidermie maculo-papuleuse ) Lymphocyte T spécifique γ Miseenjeudel immunité spécifique Réactions immédiates (Angiooed( Angiooedème,,Choc Anaphylactique) IgE spécifique Réactions retardées es ( Syndrome de Lyell, Toxidermie maculo-papuleuse ) Lymphocyte

Plus en détail

Toxidermies Nouveautés en diagnostic biologique

Toxidermies Nouveautés en diagnostic biologique Allergobiotec Toxidermies Nouveautés en diagnostic biologique CFA 2016 20/04/2016 Dr Benoit BEN SAID CHU Lyon Sud Service d Allergologie et Immunologie Clinique Centre de compétence sur les dermatoses

Plus en détail

Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller?

Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller? Eruptions de l enfant l sous traitement(s): qu en penser, jusqu où aller? Dominique Hamel Groupe hospitalier Necker Enfants-Malades dominique.hamel-teillac@nck.aphp.fr Urticaire? Rash maculopapuleux ou

Plus en détail

Expression cutanée des reactions médicamenteuses

Expression cutanée des reactions médicamenteuses Expression cutanée des reactions médicamenteuses Dr. med. Thomas Harr, MA Unité d allergologie Service d immunologie et d allergologie Département de médecine interne Hôpitaux Universitaires de Gèneve

Plus en détail

Prédispositions aux réactions d hypersensibilité non allergiques

Prédispositions aux réactions d hypersensibilité non allergiques Prédispositions aux réactions d hypersensibilité non allergiques Aurore Rozières Augmentation du nombre d études analysant les prédispositions dans les réactions HS Plusieurs marqueurs identifiés qui varient

Plus en détail

BIOLOGIE DE L ALLERGIE

BIOLOGIE DE L ALLERGIE BIOLOGIE DE L ALLERGIE 9h -10h15: L'exploration de l'hypersensibilité de type I: des extraits allergéniques aux allergènes moléculaires- F.Bienvenu 10h15-10h45: Présentation d'un dossier clinique. O. Marchand

Plus en détail

Toxidermies. A Dupuy Service de Dermatologie CHU de Rennes

Toxidermies. A Dupuy Service de Dermatologie CHU de Rennes Toxidermies A Dupuy Service de Dermatologie CHU de Rennes Introduction Médicament Effet thérapeutique recherché Effets indésirables (tous organes++) Le médicament fait partie de quasiment toutes les listes

Plus en détail

F.Benabadji Alger 22.11.13

F.Benabadji Alger 22.11.13 F.Benabadji Alger 22.11.13 ALLERGIE DANS LE MONDE 4ÉME RANG MONDIAL (OMS) PROBLÈME DE SANTÉ PUBLIQUE LES CAUSES Notre environnement (industriel, technologique, scientifique et climatique) * Allergènes

Plus en détail

Techniques Immunologiques appliquées au diagnostic

Techniques Immunologiques appliquées au diagnostic Département de Biologie Laboratoire de Biochimie - Immunologie Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences Filière SVI Semestre 4 (S4) 2004-2005 Module de Biologie Humaine M 16.1 Élément d Immunologie

Plus en détail

Tests de détection de la production d Interféron-g et le diagnostic de la tuberculose. (1 ) Le concept

Tests de détection de la production d Interféron-g et le diagnostic de la tuberculose. (1 ) Le concept Tests de détection de la production d Interféron-g et le diagnostic de la tuberculose (1 ) Le concept M. Labalette, oct. 2007 Infection tuberculeuse contrôlée (ITL avec bacilles quiescents ou éliminés)

Plus en détail

«Angioedemes médicamenteux m quel risque, quelles explorations» Inserm U851 - CHU Lyon Sud frederic.berard@chu-lyon.fr

«Angioedemes médicamenteux m quel risque, quelles explorations» Inserm U851 - CHU Lyon Sud frederic.berard@chu-lyon.fr «Angioedemes médicamenteux m : quel risque, quelles explorations» Frédéric ric BérardB Service d Allergologie d et Immunologie Clinique Inserm U851 - CHU Lyon Sud frederic.berard@chu-lyon.fr Dans la plupart

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT. «Une réaction allergique» Dr Stéphanie ANDRE, SAU COCHIN

CONDUITE A TENIR DEVANT. «Une réaction allergique» Dr Stéphanie ANDRE, SAU COCHIN CONDUITE A TENIR DEVANT «Une réaction allergique» Dr Stéphanie ANDRE, SAU COCHIN MOTIFS DE RECOURS Contact avec un allergène connu Eruption cutanée, bulles Œdème de la face Gène respiratoire, détresse

Plus en détail

FORMES CLINIQUES DES TOXIDERMIES. Pr. E. Delaporte Lille, 15/10/2014

FORMES CLINIQUES DES TOXIDERMIES. Pr. E. Delaporte Lille, 15/10/2014 FORMES CLINIQUES DES TOXIDERMIES Pr. E. Delaporte Lille, 15/10/2014 «De l acnéau psoriasis pustuleux généralisé, il n est pas d affection dermatologique qui ne puisse être déclenchée, aggravée ou simulée

Plus en détail

pemphigoïdes, dermatite herpétiforme et dermatose à IgA linéaire, érythème polymorphe, porphyries, épidermolyses bulleuses

pemphigoïdes, dermatite herpétiforme et dermatose à IgA linéaire, érythème polymorphe, porphyries, épidermolyses bulleuses DIAGNOSTIC HISTOLOGIQUE DES DERMATOSES BULLEUSES ET PUSTULEUSES I BULLES INTRA-EPIDERMIQUES AVEC ACANTHOLYSE : pemphigus et dermatoses avec acantholyse SANS ACANTHOLYSE : toxidermies, bulles virales, eczéma

Plus en détail

ALLERGIES MEDICAMENTEUSES

ALLERGIES MEDICAMENTEUSES ALLERGIES MEDICAMENTEUSES Conduite pratique du diagnostic Professeur Pascal DEMOLY Exploration des Allergies Maladies Respiratoires - INSERM U454 Hôpital Arnaud de Villeneuve CHU de Montpellier ALLERGIES

Plus en détail

ACTUALITES SUR LES URTICAIRES Fréderic Augey, Audrey Nosbaum, Frédéric Bérard, Jean-François Nicolas. Université Lyon1, Inserm U 851, CH Lyon-Sud

ACTUALITES SUR LES URTICAIRES Fréderic Augey, Audrey Nosbaum, Frédéric Bérard, Jean-François Nicolas. Université Lyon1, Inserm U 851, CH Lyon-Sud ACTUALITES SUR LES URTICAIRES Fréderic Augey, Audrey Nosbaum, Frédéric Bérard, Jean-François Nicolas Université Lyon1, Inserm U 851, CH Lyon-Sud URTICAIRE CHRONIQUE Actualités et controverses www.allergolyon.org

Plus en détail

Cellules présentatrices d'antigènes et allergie : phénotype, propriétés, fonctions

Cellules présentatrices d'antigènes et allergie : phénotype, propriétés, fonctions DESC d Immunologie Clinique et Allergologie 2014 Module 0 «Immunologie» Cellules présentatrices d'antigènes et allergie : phénotype, propriétés, fonctions Circulation et domiciliation des cellules immunitaires

Plus en détail

Rash sous télaprévir : quelle prise en charge?

Rash sous télaprévir : quelle prise en charge? Rash sous télaprévir : quelle prise en charge? A rash under telaprevir, how to manage? N. Dupin 1, B. Milpied 2, L. Allanore 3, N. Wallet-Faber 1, V. Mallet 4, S. Pol 4 ( 1 Service de dermatologie, hôpital

Plus en détail

Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention. Toxidermies ou réactions cutanées médicamenteuses

Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention. Toxidermies ou réactions cutanées médicamenteuses Annales de dermatologie et de vénéréologie (2008) 135S, F168 F174 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Module 11 : Synthèse clinique et thérapeutique Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention.

Plus en détail

PHÉNOTYPES DES HYPERSENSIBILITÉS AUX AINS. Dr Marion BRAIRE-BOURREL Allergologue Centre Hospitalier Lyon Sud

PHÉNOTYPES DES HYPERSENSIBILITÉS AUX AINS. Dr Marion BRAIRE-BOURREL Allergologue Centre Hospitalier Lyon Sud PHÉNOTYPES DES HYPERSENSIBILITÉS AUX AINS Dr Marion BRAIRE-BOURREL Allergologue Centre Hospitalier Lyon Sud Conflits d intérêt Intérêts financiers : néant Liens durables ou permanents : néant Interventions

Plus en détail

Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention : toxidermies médicamenteuses

Item 181 Iatrogénie. Diagnostic et prévention : toxidermies médicamenteuses Annales de dermatologie et de vénéréologie (2012) 139, A172 A178 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com MODULES TRANSDISCIPLINAIRES Module 11 : Synthèse clinique et thérapeutique Item 181 Iatrogénie.

Plus en détail

Pierre-Olivier Girodet. Pharmacologie

Pierre-Olivier Girodet. Pharmacologie Allergies médicamenteuses Pierre-Olivier Girodet Pharmacologie Allergies médicamenteuses 1. Définition, classification 2. Signes cliniques Interrogatoire t Manifestations cliniques 3. Diagnostic différentiel

Plus en détail

1- Définition. Allergies médicamenteuses. 2- Formes cliniques. Allergies médicamenteuses. 2- Formes cliniques

1- Définition. Allergies médicamenteuses. 2- Formes cliniques. Allergies médicamenteuses. 2- Formes cliniques ALLERGIES MEDICAMENTEUSES Allergies médicamenteuses Pascal DEMOLY Allergologie - INSERM U657 Département de Pneumologie Hôpital Arnaud de Villeneuve CHU de Montpellier 1- Définition 2- Formes cliniques

Plus en détail

Allergie aux antiseptiques. Docteur Claudie Mouton-Faivre Nancy

Allergie aux antiseptiques. Docteur Claudie Mouton-Faivre Nancy Allergie aux antiseptiques Docteur Claudie Mouton-Faivre Nancy Hypersensibilité Hypersensibilité allergique Hypersensibilité non allergique Immédiate : IgE dépendante < 60 min Retardée : Médiation cellulaire

Plus en détail

Allergie aux produits de contraste iodés radiologiques

Allergie aux produits de contraste iodés radiologiques Allergie aux produits de contraste iodés radiologiques 28 février 2013 Denis Comte Chef de clinique Service d immunologie et allergie CHUV Introduction 75 millions d examens radiologiques avec injections

Plus en détail

Anticorps anti-hla en transplantation rénale

Anticorps anti-hla en transplantation rénale Anticorps anti-hla en transplantation rénale Caroline Suberbielle Laboratoire d'immuno-histocompatibilité Hôpital St Louis Paris Définitions Patient «naïf» Patient sans événement immunisant Homme ou enfant

Plus en détail

Séminaire ALLERGOLYON. Du Mercredi 21 au Samedi 24 janvier 2015. Programme préliminaire

Séminaire ALLERGOLYON. Du Mercredi 21 au Samedi 24 janvier 2015. Programme préliminaire Séminaire Du Mercredi 21 au Samedi 24 janvier Programme préliminaire Présentation Le SEMINAIRE aura lieu du mercredi 21 au samedi 24 janvier à l Amphithéâtre Charles Mérieux Ecole Normale Supérieure de

Plus en détail

Actualités thérapeutiques dans le VHC : les recommandations de l AFEF Vendredi 8 et samedi 9 avril 2011 à Paris

Actualités thérapeutiques dans le VHC : les recommandations de l AFEF Vendredi 8 et samedi 9 avril 2011 à Paris Actualités thérapeutiques dans le VHC : les recommandations de l AFEF Vendredi 8 et samedi 9 avril 2011 à Paris Des journées scientifiques pour accompagner l arrivée des nouvelles molécules qui vont modifier

Plus en détail

Tests cutanés médicamenteux De quoi s agit-il et quand les proposer?

Tests cutanés médicamenteux De quoi s agit-il et quand les proposer? Tests cutanés médicamenteux De quoi s agit-il et quand les proposer? Delphine Staumont-Sallé Unité d exploration des toxidermies Service de Dermatologie CHRU Lille 4ème Journée Régionale de Pharmacovigilance

Plus en détail

Consensus international (ICON) sur l Allergie Médicamenteuse

Consensus international (ICON) sur l Allergie Médicamenteuse Consensus international (ICON) sur l Allergie Médicamenteuse RÉSUMÉ Consensus international (ICON) sur l Allergie Médicamenteuse Table de matières 4 AVANT-PROPOS 5 DÉFINITIONS 5 CLASSIFICATIONS 8 PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

Le rejet aigu cellulaire

Le rejet aigu cellulaire Le rejet aigu cellulaire CUEN: 3/12/2013 Philippe Grimbert Plan Les antigènes de transplantation Le mécanisme du rejet L incidence et les outils du diagnostique Le traitement 1 Rejet aigu cellulaire Représente

Plus en détail

Hypersensibilité immédiate déclenchée par un prick-test à l amoxicilline. Immediate hypersensitivity triggered by amoxicillin skin prick test.

Hypersensibilité immédiate déclenchée par un prick-test à l amoxicilline. Immediate hypersensitivity triggered by amoxicillin skin prick test. Hypersensibilité immédiate déclenchée par un prick-test à l amoxicilline. Immediate hypersensitivity triggered by amoxicillin skin prick test. Cherih C 1, Bernede A 1, Breton AL 1, Pralong P 1-3, Nicolas

Plus en détail

Prédispositions génétiques dans l allergie médicamenteuse : importance du HLA

Prédispositions génétiques dans l allergie médicamenteuse : importance du HLA synthèse Prédispositions génétiques dans l allergie médicamenteuse : importance du HLA Rev Med Suisse 2014 ; 10 : 864-8 M. M. Bergmann J. Villard J.-C. Caubet Drs Marcel M. Bergmann et Jean-Christoph Caubet

Plus en détail

Immunophénotypage et étude des cellules

Immunophénotypage et étude des cellules Jeudi 20 novembre 2014 LEBLANC Romane L2 Relecture : Brassier Julia TSSIB Pr P. Robert 6 pages Immunophénotypage et étude des cellules Plan A. Introduction B. Phénotypage lymphocytaire C. Tests fonctionnels

Plus en détail

Apport d un nouveau test Interféron Gamma

Apport d un nouveau test Interféron Gamma Apport d un nouveau test Interféron Gamma Dr D. Bonnet Service de maladies infectieuses Bichat Claude bernard Tuberculose 1/3 population mondiale infectée par BK Primo infection asymptomatique 90% des

Plus en détail

Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané

Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané Énoncés Unité d enseignement 4 : Perception/système nerveux/revêtement cutané N 109 Dermatoses faciales : acné, rosacée, dermatite séborrhéique Diagnostiquer l acné, la rosacée, la dermatite séborrhéique.

Plus en détail

Histopathologie cutanée des réactions médicamenteuses

Histopathologie cutanée des réactions médicamenteuses Histopathologie cutanée des réactions médicamenteuses Histopathology of drug eruptions N. Ortonne (Département de pathologie, hôpital Henri-Mondor, Créteil) L histopathologie cutanée au cœur de la phase

Plus en détail

CONTROVERSE : IDR OU QUANTIFERON LORS D'UN CONTAGE EN EHPAD?

CONTROVERSE : IDR OU QUANTIFERON LORS D'UN CONTAGE EN EHPAD? CONTROVERSE : IDR OU QUANTIFERON LORS D'UN CONTAGE EN EHPAD? Hélène MANGEARD François MALADRY Tuberculose : infection mycobactérienne Infection mycobactérienne chronique (M. Tuberculosis ++ ou bacille

Plus en détail

LES HYPERSENSIBILITES

LES HYPERSENSIBILITES LES HYPERSENSIBILITES 1. Définition immunologique Maladies dues à des effecteurs de l immunité spécifique M inflammatoires chroniques M allergiques M autoimmunes 2. Définition allergologique HS allergique:

Plus en détail

La maladie de Lyme chronique existe-t-elle? D. Christmann

La maladie de Lyme chronique existe-t-elle? D. Christmann La maladie de Lyme chronique existe-t-elle? D. Christmann Borréliose de Lyme Borrelia burgdorferi stricto sensu, B. afzelii, B. garinii, B. spielmanii, B. valaisiana Eléments de physiopathologie inoculation

Plus en détail

APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U

APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U APLV EN PÉRIODE NÉONATALE QUELLE CLINIQUE? QUE FAIRE? D D E B O I S S I E U DÉFINITIONS Allergie aux protéines du lait de vache = Réaction immunologique vis à vis d une ou plusieurs protéines du lait de

Plus en détail

La processionaire et l Homme. Dr. Ignacio Moneo Hospital Carlos III Madrid imoneog@hotmail.com

La processionaire et l Homme. Dr. Ignacio Moneo Hospital Carlos III Madrid imoneog@hotmail.com La processionaire et l Homme Dr. Ignacio Moneo Hospital Carlos III Madrid imoneog@hotmail.com 1 Introduction La chenille processionnaire du pin (Thaumetopoea pityocampa, TP) provoque des lésions cutanées

Plus en détail

SALAM ALEKOUM. Unité de recherche INSERM. Service Allergologie et Immunologie Clinique Lyon-Sud. Unité de recherche clinique Lyon-Sud

SALAM ALEKOUM. Unité de recherche INSERM. Service Allergologie et Immunologie Clinique Lyon-Sud. Unité de recherche clinique Lyon-Sud SALAM ALEKOUM Unité de recherche INSERM Service Allergologie et Immunologie Clinique Lyon-Sud Unité de recherche clinique Lyon-Sud Physiopathologie i des dermatites de contact (allergique, irritante et

Plus en détail

CONTRIBUTION DE LA BIOLOGIE AU DIAGNOSTIC DE L ALLERGIE. Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre

CONTRIBUTION DE LA BIOLOGIE AU DIAGNOSTIC DE L ALLERGIE. Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre CONTRIBUTION DE LA BIOLOGIE AU DIAGNOSTIC DE L ALLERGIE Dr Marie DESROUSSEAUX Pharmacien Biologiste Laboratoire Biocentre INTRODUCTION La prévalence des maladies allergiques a doublé au cours des 15 dernières

Plus en détail

Syndrome de Stevens-Johnson. Pr A Galetto

Syndrome de Stevens-Johnson. Pr A Galetto Syndrome de Stevens-Johnson Pr A Galetto 1 CAS Une garçon de 7 ans a de la fièvre et des douleurs en avalant depuis 5 jours. Il y a deux jours, une éruption a débuté sur son thorax avec des macules qui

Plus en détail

LB régulateurs. M1 14/11/2013 Thomas Guerrier

LB régulateurs. M1 14/11/2013 Thomas Guerrier LB régulateurs M1 14/11/2013 Thomas Guerrier LB : population hétérogène Foie fœtal et moelle osseuse B1 Plasmocytes Moelle osseuse T2-MZP LB de la zone marginale Périphérie Cellules souches LB immatures

Plus en détail

Prise en charge d une réaction allergique de type immédiat avec les produits de contraste

Prise en charge d une réaction allergique de type immédiat avec les produits de contraste Prise en charge d une réaction allergique de type immédiat avec les produits de contraste Olivier Clément (Paris), Pascale Dewachter (Paris), Anika Fichelle (Paris), Jean-Yves Gauvrit (Rennes), Didier

Plus en détail

La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY

La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY La Dermatite Atopique, est-ce de l Allergie? Dr Antoine KHOURY EPERNAY Définissez-moi d abord ce que vous entendez par Atopie, par Dermatite Atopique (DA) et par Allergie et je vous dirai si le DA c est

Plus en détail

INTRODUCTION Réactions présumées allergiques aux bétalactmines : Allergie vraie : 10% Fréquence +++ Démarche rigoureuse : Confirmer ou infirmer l alle

INTRODUCTION Réactions présumées allergiques aux bétalactmines : Allergie vraie : 10% Fréquence +++ Démarche rigoureuse : Confirmer ou infirmer l alle REACTIONS ALLERGIQUES ET PSEUDO-ALLERGIQUES AUX BETALACTAMINES. K. Boussetta - S. Bousnina Hôpital d enfants de Tunis INTRODUCTION Réactions présumées allergiques aux bétalactmines : Allergie vraie : 10%

Plus en détail

Diagnostic biologique de la tuberculose latente : quelques données chez les immunodéprimés

Diagnostic biologique de la tuberculose latente : quelques données chez les immunodéprimés Diagnostic biologique de la tuberculose latente : quelques données chez les immunodéprimés Dr D. Monnier Service d Immunologie Thérapie Cellulaire et Hématopoïèse (ITeCH) CHU de RENNES Données épidémiologiques

Plus en détail

Inflammation des doigts

Inflammation des doigts Inflammation des doigts Ces deux patients consultent pour la même symptomatologie: Inflammation des doigts, placard rouge chaud sensible sans signes généraux, mais qui s étend progressivement. Quel est

Plus en détail

Immunité anti-tumorale

Immunité anti-tumorale Immunité anti-tumorale Professeur M GUENOUNOU Laboratoire d Immunologie & Microbiologie UFR de Pharmacie 51100 REIMS 1- Cellules tumorales - Une tumeur est une prolifération clonale issue d une cellule

Plus en détail

Les médicaments de la grippe Ahmed Ghoubontini Service de Maladies Infectieuses CHU La Rabta Tunis

Les médicaments de la grippe Ahmed Ghoubontini Service de Maladies Infectieuses CHU La Rabta Tunis Les médicaments de la grippe Ahmed Ghoubontini Service de Maladies Infectieuses CHU La Rabta Tunis Introduction Les virus de la grippe sont des virus «instables». Les virus actuellement en circulation

Plus en détail

www.fnama.fr Tuberculose Pr. Jean-Louis Herrmann Service de Microbiologie, Hôpital R. Poincaré, Garches jean-louis.herrmann@rpc.aphp.

www.fnama.fr Tuberculose Pr. Jean-Louis Herrmann Service de Microbiologie, Hôpital R. Poincaré, Garches jean-louis.herrmann@rpc.aphp. Tuberculose intérêt des tests sanguins Pr. Jean-Louis Herrmann Service de Microbiologie, Hôpital R. Poincaré, Garches jean-louis.herrmann@rpc.aphp.fr Pouvoir Pathogène : Maladie Granulomateuse Chronique

Plus en détail

TEST D ACTIVATION DES BASOPHILES DANS L ALLERGIE AUX MEDICAMENTS

TEST D ACTIVATION DES BASOPHILES DANS L ALLERGIE AUX MEDICAMENTS CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE LYON-SUD Laboratoire d Immunologie Pr J. BIENVENU Hôpitaux de Lyon TEST D ACTIVATION DES BASOPHILES DANS L ALLERGIE AUX MEDICAMENTS - - - INTERETS ET LIMITES Paul ROUZAIRE,

Plus en détail

Allergie médicamenteuse

Allergie médicamenteuse 239 Chapitre 11 Allergie médicamenteuse Dr. Michèle RAFFARD Allergologue Centre Médical de l Institut Pasteur, 75 rue de l Eglise Ŕ 75015, Paris mraffard@free.fr 240 Allergies médicamenteuses Chapitre

Plus en détail

La posologie moyenne de chlorhydrate d ambroxol est de 60 mg à 120 mg par jour en 2 prises, soit 1 à 2 comprimés 2 fois par jour.

La posologie moyenne de chlorhydrate d ambroxol est de 60 mg à 120 mg par jour en 2 prises, soit 1 à 2 comprimés 2 fois par jour. ANSM - Mis à jour le : 13/06/2017 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT SURBRONC EXPECTORANT AMBROXOL 30 mg, comprimé sécable 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chlorhydrate d ambroxol... 30 mg Pour un

Plus en détail

Virus Herpes et DRESS syndrome

Virus Herpes et DRESS syndrome Virus Herpes et DRESS syndrome V. Descamps Service de Dermatologie Hôpital Bichat Claude Bernard, Paris DRESS Drug reaction with eosinophilia and systemic symptoms Drug-induced hypersensitivity syndrome

Plus en détail

Le dilemme d'une réponse immunitaire efficace

Le dilemme d'une réponse immunitaire efficace Le dilemme d'une réponse immunitaire efficace Pathogène Réponse spécifique - Adaptée - Mémoire Complément Macrophages NK Lymphocytes B Lymphocytes T 1) Distinguer "le soi" du "non soi" 2) Réarrangements

Plus en détail

Diagnostic biologique de l hypersensibilité. aux médicaments. Laurence guilloux. ANAFORCAL Midi-Pyrénées 24 novembre 2009

Diagnostic biologique de l hypersensibilité. aux médicaments. Laurence guilloux. ANAFORCAL Midi-Pyrénées 24 novembre 2009 Diagnostic biologique de l hypersensibilité aux médicaments ANAFORCAL Midi-Pyrénées 24 novembre 2009 Laurence guilloux Hypersensibilité allergique et non allergique aux médicaments (Adverse Drug Reaction)

Plus en détail

CHAMBERY DEMARCHE DIAGNOSTIQUE EN ALLERGOLOGIE

CHAMBERY DEMARCHE DIAGNOSTIQUE EN ALLERGOLOGIE CHAMBERY DEMARCHE DIAGNOSTIQUE EN ALLERGOLOGIE Dr Jean Pierre JACQUIER QUELQUES RAPPELS ALLERGIE (Von Pirquet 1906) = réaction immunitaire exagérée spécifique vis-à-vis d un antigène (allergène) (= mécanisme

Plus en détail

l infection par le VIH Elisabeth BOUVET Hôpital Bichat Paris JNI Juin 2009

l infection par le VIH Elisabeth BOUVET Hôpital Bichat Paris JNI Juin 2009 Tests Interferon ( IGRA) dans l infection par le VIH Peut on les utiliser? Elisabeth BOUVET Hôpital Bichat Paris JNI Juin 2009 Population générale TB maladie 1/3 population mondiale infectée par BK Répartition

Plus en détail

PERMALINK ACCESS TO PHD THESIS

PERMALINK ACCESS TO PHD THESIS UNIVERSITY OF DEFENSE : Université Claude Bernard, (Lyon, France). VetAgroSup (Marcy-l Etoile, Rhône) PhD Thesis, 2011 Cutaneous viral infections in dog ABSTRACT Many viral families cause of dermatitis

Plus en détail

P Humbert annales (listing) P Humbert, 2007 Regime dans les urticaires Tuyau internat module 8 Colloque urticaire 2007 (recuperer sur ordi UF)

P Humbert annales (listing) P Humbert, 2007 Regime dans les urticaires Tuyau internat module 8 Colloque urticaire 2007 (recuperer sur ordi UF) P Humbert annales (listing) P Humbert, 2007 Regime dans les urticaires Tuyau internat module 8 Colloque urticaire 2007 (recuperer sur ordi UF) Frederic: pdf article 2007 NGS: data 2007 urticaire 1 URTICAIRES

Plus en détail

«L allergie à l iode» n existe pas! E Bresson Infirmerie Protestante Lyon Caluire

«L allergie à l iode» n existe pas! E Bresson Infirmerie Protestante Lyon Caluire «L allergie à l iode» n existe pas! E Bresson Infirmerie Protestante Lyon Caluire L ALLERGIE à L IODE N EXISTE PAS Confusion de trois phénomènes: Allergie aux fruits de mer (protéine de crustacés) Allergie

Plus en détail

sur peau noire Cas cliniques

sur peau noire Cas cliniques Dermatopédiatrie sur peau noire Cas cliniques Thierry Passeron Service de Dermatologie & INSERM U895 équipe 1 CHU de Nice Enfant de 18 mois Cas N 1N Fièvre à 39 C depuis 6 jours AEG Toux ++ Conjonctivite

Plus en détail

Cytokines & Chimiokines

Cytokines & Chimiokines Cytokines & Chimiokines I. (D après Förster, R. et al. (1999) Cell 99:23) Dans le but d étudier la régulation de la circulation des leucocytes dans l organisme, des souris déficientes pour le récepteur

Plus en détail

Tests Interferon = quoi de neuf? en médecine du travail

Tests Interferon = quoi de neuf? en médecine du travail Tests Interferon = quoi de neuf? en médecine du travail Elisabeth BOUVET, Dominique Abiteboul GERES Tuberculose infection et tuberculose maladie Contact BK= TM Infection latente 95% Infection = 30% des

Plus en détail

3 Derm. 1 Epide. Immunité de la peau. Dr Céline Beauvillain. Pr Pascale Jeannin. Année universitaire 2011-2012. UE revêtement cutané - L2

3 Derm. 1 Epide. Immunité de la peau. Dr Céline Beauvillain. Pr Pascale Jeannin. Année universitaire 2011-2012. UE revêtement cutané - L2 ion 2 Jonct pidermique -é dermo e 3 Derm rme 1 Epide 4 Hypo derme évrose 5 Apon s 6 r i cula e u Tissu m Dr Céline Beauvillain Pr Pascale Jeannin Année universitaire 2011-2012 UE revêtement cutané - L2

Plus en détail

Item 343 : Ulcérations ou érosions des muqueuses orales et/ou génitales

Item 343 : Ulcérations ou érosions des muqueuses orales et/ou génitales Item 343 : Ulcérations ou érosions des muqueuses orales et/ou génitales Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Conduite à tenir devant des érosions et ulcérations génitales et orales...

Plus en détail

La maladie de Lyme. Prescrire 1993, 1994, fev. 2006 (tire tic)

La maladie de Lyme. Prescrire 1993, 1994, fev. 2006 (tire tic) La maladie de Lyme Prescrire 1993, 1994, fev. 2006 (tire tic) La CC de la SPILF du 13 déc. 06 (nombre des diapo de ce diaporama sont empruntées à la SPILF : merci) 1 Borréliose de Lyme : démarches diagnostiques,

Plus en détail

Quels antibiotiques utiliser chez l enfant allergique?

Quels antibiotiques utiliser chez l enfant allergique? Quels antibiotiques utiliser chez l enfant allergique? (aux ßlactamines) Gaëlle LE MANAC H Service de pneumo-allergologie Hôpital des Enfants Généralités Pneumopathies Infections ORL Infections cutanées

Plus en détail

A quoi pensez-vous? (diagnostic positif)

A quoi pensez-vous? (diagnostic positif) Cas clinique Mme D. 24ans, depuis 3 semaines: Asthénie Rhinorrhée Obstruction nasale Ecoulement nasal postérieur Toux productive le matin+++ Voix enrouée le matin +++ Douleurs modérées infraorbitaires

Plus en détail

Immunité et Vieillissement

Immunité et Vieillissement Immunité et Vieillissement Laurence Guglielmi Institut de Génétique Humaine CNRS UPR1142, Montpellier «Lentivirus et Transfert de Gènes» Directeur d'équipe : Pr. Pierre Corbeau IMMUNOSENESCENCE Détérioration

Plus en détail

Syndromes mononucléosiques (SMN)

Syndromes mononucléosiques (SMN) Syndromes mononucléosiques (SMN) Présence dans le sang de grands lymphocytes polymorphes à cytoplasme hyperbasophile. L affection principale de ce syndrome est la mononucléose infectieuse à EBV. 1 Diagnostic

Plus en détail

La toxoplasmose congénitale. Pr. F.Peyron Hôpital de la Croix Rousse Lyon

La toxoplasmose congénitale. Pr. F.Peyron Hôpital de la Croix Rousse Lyon La toxoplasmose congénitale Pr. F.Peyron Hôpital de la Croix Rousse Lyon La toxoplasmose Protozoose cosmopolite très fréquente (45% population en France) Gravité variable selon le terrain Contamination

Plus en détail

DASES Réseau tuberculose 10 janvier 2006

DASES Réseau tuberculose 10 janvier 2006 DASES Réseau tuberculose 10 janvier 2006 Place des Nouveaux Tests de Dosage de L INTERFERON GAMMA dans le diagnostic de la Tuberculose Fadi ANTOUN, Cellule Tuberculose DASES Le Quotidien du Médecin 2005

Plus en détail

Hypersensibilité de type IV

Hypersensibilité de type IV Hypersensibilité de type IV Cécile Contin-Bordes MCU-PH Immunologie CHU Bordeaux Définitions: Hypersensibilité : Réponse spécifique exagérée ou inappropriée dirigée contre des substances étrangères environnementales

Plus en détail

L infection tuberculeuse latente

L infection tuberculeuse latente Colloque Meditest 8 juin 2011 L infection tuberculeuse latente Jean-Pierre Zellweger Stades du développement de la tuberculose Les mycobactéries émises dans l air par un malade atteint de TB pulmonaire

Plus en détail

Carbamazépineet toxidermies Génotypage HLA-A*3101 cost-effective?

Carbamazépineet toxidermies Génotypage HLA-A*3101 cost-effective? Colloque de Pharmacologie Clinique Genève Vaud Fondation pour la Promotion de l'enseignement et de la Recherche en Pharmacothérapie - Pharma-Flash Carbamazépineet toxidermies Génotypage HLA-A*3101 cost-effective?

Plus en détail

Sclérose en plaques Actualités thérapeutiques. Yann HERVE Service Neurologie CH Carcassonne

Sclérose en plaques Actualités thérapeutiques. Yann HERVE Service Neurologie CH Carcassonne Sclérose en plaques Actualités thérapeutiques Yann HERVE Service Neurologie CH Carcassonne Quelle(s) affirmation(s) sont vraies? 1- Il n y a pas de traitement efficace de la SEP 2- On peut traiter les

Plus en détail

QUELLE ATTITUDE ADOPTER DANS LES MANIFESTATIONS CUTANEES

QUELLE ATTITUDE ADOPTER DANS LES MANIFESTATIONS CUTANEES REUNION DE CONSENSUS SUR LA MALADIE DE CROHN QUELLE ATTITUDE ADOPTER DANS LES MANIFESTATIONS CUTANEES Alger 25 /26 Septembre 2013 F. AIT BELKACEM Clinique de Dermatologie CHU Mustapha Alger- Introduction

Plus en détail

Déclaration de conflits d intérêt

Déclaration de conflits d intérêt Déclaration de conflits d intérêt Introduction Cas Clinique 1 Mr X 62 ans ethylotabagique HTA Hypercholestérolémie Découverte d une tuberculose pulmonaire en 2009 Traitement de 6 mois avec observance difficile

Plus en détail

Les lupus induits par les anti-tnf-a. Thierry Schaeverbeke

Les lupus induits par les anti-tnf-a. Thierry Schaeverbeke Les lupus induits par les anti-tnf-a Thierry Schaeverbeke Quelques raisons d imaginer un retentissement sur le système immunitaire... Lymphocytes B-T lymphokines migration prolifération B synthèse d Ac

Plus en détail

Les bases de la transduction du signal des lymphocytes T

Les bases de la transduction du signal des lymphocytes T Frédéric VELY frederic.vely@ap-hm.fr MCU-PH Laboratoire d Immunologie - Hôpital de la Conception Lab of NK cells and Innate Immunity - Centre d Immunologie de Marseille-Luminy Les bases de la transduction

Plus en détail

Tests de détection de la production d Interferon gamma : la performance et le coût Y Yazdanpanah

Tests de détection de la production d Interferon gamma : la performance et le coût Y Yazdanpanah Tests de détection de la production d Interferon gamma : la performance et le coût Y Yazdanpanah Services Universitaires des Maladies Infectieuses et Tropicales de C.H.Tourcoing LEM-CNRS, Lille; 1 Introduction

Plus en détail

Borréliose de Lyme : démarches diagnostiques, thérapeutiques et préventives. Paris, 13 décembre 2006

Borréliose de Lyme : démarches diagnostiques, thérapeutiques et préventives. Paris, 13 décembre 2006 Borréliose de Lyme : démarches diagnostiques, thérapeutiques et préventives Paris, 13 décembre 2006 Quatre questions Question 1 - Sur quels éléments cliniques et épidémiologiques faut-il évoquer le diagnostic

Plus en détail

TEST DE DÉTECTION DE LA PRODUCTION D INTERFÉRON γ POUR LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS TUBERCULEUSES

TEST DE DÉTECTION DE LA PRODUCTION D INTERFÉRON γ POUR LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS TUBERCULEUSES TEST DE DÉTECTION DE LA PRODUCTION D INTERFÉRON γ POUR LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS TUBERCULEUSES Classement NABM : non inscrit code : non codé DÉCEMBRE 2006 Service évaluation des actes professionnels

Plus en détail

POINT SUR LA GALE. (basé sur le rapport du Haut Conseil de la Santé Publique du 9 novembre 2012)

POINT SUR LA GALE. (basé sur le rapport du Haut Conseil de la Santé Publique du 9 novembre 2012) POINT SUR LA GALE (basé sur le rapport du Haut Conseil de la Santé Publique du 9 novembre 2012) Une forte recrudescence de la gale Le HCSP rappelle l augmentation du nombre de cas de gale. L incidence

Plus en détail

Paradigme Th1/Treg dans l athérosclérose des patients transplantés rénaux

Paradigme Th1/Treg dans l athérosclérose des patients transplantés rénaux Paradigme Th1/Treg dans l athérosclérose des patients transplantés rénaux Bamoulid J, Courivaud C, Deschamps M, Ferrand Ch, Chalopin JM, Tiberghien P, Saas Ph, Ducloux D Néphrologie CHU Besançon INSERM

Plus en détail

Allergies aux pénicillines chez l enfantl. enfant. JC Caubet Immuno-allergologie pédiatrique CHUV

Allergies aux pénicillines chez l enfantl. enfant. JC Caubet Immuno-allergologie pédiatrique CHUV Allergies aux pénicillines p chez l enfantl enfant JC Caubet Immuno-allergologie pédiatrique CHUV 12.02.2009 Monica, 2006 Fillette de 2 ans, BSH Le 2.01.2008: antibiothérapie par amoxicilline pour OMA

Plus en détail

ALLERGIE MEDICAMENTEUSE INVESTIGATEUR : Nom :... Centre :... Date :...

ALLERGIE MEDICAMENTEUSE INVESTIGATEUR : Nom :... Centre :... Date :... ALLERGIE MEDICAMENTEUSE INVESTIGATEUR : Nom :... Centre :... Date :... PATIENT : Nom :... Date de naissance :... Age :...ans Poids :...kg Profession :... Origine ethnique:... Sexe : M F Taille :...cm PLAINTES

Plus en détail

TP 1 Anticorps et diagnostic de l infection

TP 1 Anticorps et diagnostic de l infection Anticorps et diagnostic de l infection OBJECTIFS Savoir ce qu est un anticorps, son origine et son utilisation en sérodiagnostic. Connaître la structure schématique d une immunoglobuline G (IgG). 1. Les

Plus en détail

Allergie de contact aux corticoïdes inhalés Ça n existe pas? Dr. Jamel Dakhil Pneumoloque et Allergologue à Pamiers,Praticien Attaché Hôpital Larrey.

Allergie de contact aux corticoïdes inhalés Ça n existe pas? Dr. Jamel Dakhil Pneumoloque et Allergologue à Pamiers,Praticien Attaché Hôpital Larrey. Allergie de contact aux corticoïdes inhalés Ça n existe pas? Dr. Jamel Dakhil Pneumoloque et Allergologue à Pamiers,Praticien Attaché Hôpital Larrey. Introduction : Les Corticostéroïdes inhalés(csi) sont

Plus en détail

La mise au point des allergies alimentaires. Olivier Michel CHU Brugmann Immuno- allergologie

La mise au point des allergies alimentaires. Olivier Michel CHU Brugmann Immuno- allergologie La mise au point des allergies alimentaires. Olivier Michel CHU Brugmann Immuno- allergologie Conflits d intérêt en rapport avec la présenta?on Honoraires de conférence : Thermofischer Par?cipa?on à un

Plus en détail