NCCI : Conception et calcul initial de poutres mixtes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NCCI : Conception et calcul initial de poutres mixtes"

Transcription

1 NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes SN022-FR-EU NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes Ce oument fournit es reommntions reltives à l séletion e poutres mixtes priniples et seonires simplement ppuyées Contenu 1. Comprison ve es poutres non-mixtes 2 2. Utilistion es grpiques e oneption 2 3. Référenes 9 Pge 1

2 NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes SN022-FR-EU 1. Comprison ve es poutres non-mixtes résistne à l flexion 'une poutre mixte est générlement supérieure e 60 à 120 % à elle 'une poutre en ier, en fontion es imensions e l poutre en ier et e l lle. Pr illeurs, l rigiité 'une poutre mixte est générlement supérieure e 150 à 300 % à elle 'une poutre en ier. Il est on possile e réuire l uteur e onstrution. e rpport portée/uteur 'une poutre mixte soumise à une rge uniformément réprtie est ituellement e l'orre e 18 à 20 (l uteur est onsiérée omme étnt égle à l somme e l uteur e l poutre et e l'épisseur e l lle). 2. Utilistion es grpiques e oneption es grpiques qui pprissent ns e NCCI sont tirés e l pulition 113 e l'eccs (1). 2.1 Grpiques servnt à l oneption et u lul e poutres soumises à une rge uniformément réprtie Dns le s présent, les grpiques permettent l oneption e poutres seonires. Ils sont fontion : e l portée mximle e l poutre, e l portée e l lle (ou e l istne séprnt les poutres), et es rges 'exploittion, qui peuvent être e 3,5 kn/m2 ou e 5 kn/m 2. es grpiques e oneption ouvrent plusieurs imensions e profilés IPE et HEA et es épisseurs e lles omprises entre 120 et 200 mm. es ypotèses optées lors e l préprtion e es grpiques sont les suivntes : e, 'une uteur e 50 mm, omporte es nervures rentrntes (forme en queue rone) espées e 150 mm l'une e l'utre, es onneteurs e 19 mm e imètre sont pré-soués à l semelle e l poutre à rison 'un onneteur pr nervure. On utilise un éton 'un pois norml et e qulité C25/30. On utilise un ier e nune S355. es rges e onstrution sont e 2 kn/m 2. e pois es finitions, qui s'joute ux rges 'exploittion, est e 1,5 kn/m 2. es oeffiients prtiels sont e γ M0 = 1,0 pour l'ier et e γ = 1,5 pour le éton. flèe résultnt es rges 'exploittion ne oit ps exéer le rpport portée/300. flèe totle ne oit ps exéer le rpport portée/250. Si l vleur limite e l flèe n'est ps stisfite, on onner une ontre-flèe à l poutre. Pge 2

3 NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes SN022-FR-EU Remrque : (1) En onsultnt es grpiques e oneption, on peut onstter qu'une ontre-flèe est générlement requise pour les portées supérieures à 12 m. (2) Pour les rges plus légères, les portées permises peuvent être multipliées pr l rine rrée e l vleur e réution e l rge. Pr exemple, une réution e 20 % e l rge permet 'ugmenter l portée 'environ 10 % (11,8 % pour être ext). 2.2 Grpiques servnt à l oneption et u lul e poutres priniples Dns le s présent, un grpique type est présenté pour l oneption e poutres priniples. Il est fontion : e l rge mximle pr unité e longueur e l poutre (prise omme étnt égle à l rge linéire équivlente ux rges pontuelles), et e l portée e l poutre. e grpique est vlle pour les setions IPE. es prmètres ournts sont similires à eux présentés prééemment, 'est-à-ire : Aier e nune S355 Béton C25/30 Episseur e l lle = 140 mm e, 'une uteur e 50 mm, omporte es nervures rentrntes (forme en queue rone) espées e 150 mm l'une e l'utre. Dns l'utilistion u grpique, il onvient e prenre l rge mximle pr unité e longueur omme étnt égle à l somme e toutes les rges pontuelles gissnt sur l poutre, ivisée pr l portée e l poutre. es rges sont lulées en utilisnt un oeffiient prtiel moyen e 1,5, et est l'épisseur e l lle (en m), g est le pois propre e l poutre (en kn/m) et p est l rge 'exploittion (en kn/m). 2.3 Applition ux poutres ontinues es poutres mixtes ontinues peuvent être onçues en utilisnt les propriétés plstiques e l setion à l'étt limite ultime, à onition que l setion trnsversle soit e lsse 1 ou 2. Cette pulition ne trite que es setions e lsse 1 pour lesquelles une nlyse plstique glole est ussi permise (ve ertines restritions). oneption 'une poutre ontinue est fréquemment ontrôlée pr les ritères 'ptitue u servie. e s éént, il onvient e onsiérer l portée mximle es poutres ontinues Pge 3

4 NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes SN022-FR-EU omme étnt supérieure e 12 % à elle e l poutre simplement ppuyée équivlente soumise ux mêmes onitions e rgement. orsque l résistne e l poutre étermine s oneption, il onvient e onsiérer l longueur e l trvée e rive e l poutre ontinue omme étnt supérieure e 20 % et e 40 % ns le s une trvée intérieure, à elle 'une poutre simplement ppuyée soumise ux mêmes onitions e rgement. 2.4 ogiiel pouvnt être utilisé omme lterntive ux grpiques Un logiiel est isponile, qui peut être utilisé à l ple es grpiques e oneption. Ce logiiel est télérgele grtuitement à prtir u site We suivnt : ttp://www.relor.om/setions/en/softwre/compositestrutures/efult.tml Pge 4

5 NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes SN022-FR-EU 22,0 B 21,0 20,0 (m) 19,0 = 200 = 180 = 160 = 140 = ,0 f < 3 Hz 17,0 16,0 15,0 14,0 IPE 600, = ,0 12,0 11,0 10,0 9,0 8,0 7,0 = 120 mm = 140 mm = 160 mm IPE 550, = 550 IPE 500, = 500 IPE 450, = 450 IPE 400, = 400 IPE 360, = 360 IPE 330, = 330 IPE 300, = 300 6,0 2,0 2,5 3,0 3,5 4,0 4,5 B (m) 5,0 Figure 2.1 Coures permettnt e séletionner es poutres mixtes utilisées omme poutres seonires Crge 'exploittion = 3,5 kn/m 2 Profilés IPE Pge 5

6 NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes SN022-FR-EU 23,0 B 22,0 (m) 21,0 20,0 = 160 = 140 = ,0 f < 3 Hz 18,0 17,0 16,0 15,0 14,0 13,0 HEA 550, = 540 HEA 500, = 490 HEA 450, = 440 HEA 400, = 390 HEA 360, = ,0 11,0 HEA 340, = 330 HEA 320, = ,0 9,0 = 120 mm = 140 mm = 160 mm HEA 300, = 290 8,0 2,0 2,5 3,0 3,5 4,0 4,5 5,0 Figure 2.2 Coures permettnt e séletionner es poutres mixtes utilisées omme poutres seonires Crge 'exploittion = 3,5 kn/m 2 Profilés HE Pge 6

7 NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes SN022-FR-EU 22,0 B 21,0 20,0 (m) 19,0 = 200 = 180 = 160 = 140 = ,0 f < 3 Hz 17,0 16,0 15,0 14,0 13,0 IPE 600, = ,0 11,0 10,0 9,0 8,0 7,0 = 120 mm = 140 mm = 160 mm 6,0 2,0 2,5 3,0 3,5 4,0 4,5 B (m) IPE 550, = 550 IPE 500, = 500 IPE 450, = 450 IPE 400, = 400 IPE 360, = 360 IPE 330, = 330 5,0 IPE 300, = 300 Figure 2.3 Coures permettnt e séletionner es poutres mixtes utilisées omme poutres seonires Crge 'exploittion = 5 kn/m 2 Profilés IPE Pge 7

8 NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes SN022-FR-EU 23,0 22,0 B 21,0 20,0 (m) 19,0 = 160 = 140 = 120 f < 3 Hz 18,0 17,0 16,0 15,0 HEA 550, = 540 HEA 500, = 490 HEA 450, = ,0 13,0 HEA 400, = 390 HEA 360, = 350 HEA 340, = ,0 11,0 10,0 HEA 320, = 310 HEA 300, = 290 9,0 = 120 mm = 140 mm = 160 mm 8,0 2,0 2,5 3,0 3,5 4,0 4,5 B (m) 5,0 Figure 2.4 Coures permettnt e séletionner es poutres mixtes utilisées omme poutres seonires Crge 'exploittion = 5 kn/m 2 Profilés HE Pge 8

9 NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes SN022-FR-EU q (kn/m) B = 140 IPE 360, = 360 IPE 400, = 400 IPE 450, = ,2 8,4 9,6 10,8 12 (m) 13,2 IPE 600, = 600 IPE 550, = 550 IPE 500, = 500 Figure 2.5 Coures permettnt e séletionner es poutres mixtes utilisées omme poutres priniples Profilés IPE (q = rge linéire équivlente) 3. Référenes (1) ECCS. Design Tles n Grps for Composite Bems to Eurooe 4, Bruxelles, Pge 9

10 NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes SN022-FR-EU Enregistrement e l qulité TITRE DE A RESSOURCE NCCI : Coneption et lul initil e poutres mixtes Référene(s) DOCUMENT ORIGINA Nom Soiété Dte Créé pr Dr Grm Owens SCI Contenu tenique vérifié pr Tom Cosgrove SCI Contenu rétionnel vérifié pr D C Iles SCI 20/12/05 Contenu tenique pprouvé pr les prtenires STEE : 1. Royume-Uni G W Owens SCI 29/11/05 2. Frne A Bureu CTICM 18/01/05 3. Suèe A Olsson SBI 13/12/05 4. Allemgne C Müller RWTH 16/11/05 5. Espgne J Ci ein 17/11/05 Ressoure pprouvée pr le Cooronnteur tenique G W Owens SCI 11/05/06 DOCUMENT TRADUIT Trution rélisée et vérifiée pr : etems Interntionl t. 20/03/06 Ressoure truite pprouvée pr : P.-O. Mrtin CTICM 10/04/06 Pge 10

Techniques d analyse de circuits

Techniques d analyse de circuits Chpitre 3 Tehniques d nlyse de iruits Ce hpitre présente différentes méthodes d nlyse de iruits. Ces méthodes permettent de simplifier l nlyse de iruits ontennt plusieurs éléments. Bien qu on peut résoudre

Plus en détail

Chapitre 5 DISPOSITIONS RELATIVES à L'AMÉNAGEMENT ET à L'UTILISATION DES ESPACES EXTÉRIEURS

Chapitre 5 DISPOSITIONS RELATIVES à L'AMÉNAGEMENT ET à L'UTILISATION DES ESPACES EXTÉRIEURS Tle des mtières 5.10 Pisines et sps...1 ) Distnes minimles...1 ) Terrsse entournt une pisine...2 ) Appreils méniques pour pisine (le filtre, l pompe, l thermopompe, et.)...3 d) Clôture utour d une pisine...3

Plus en détail

Adiameris. Stratégie d investissement

Adiameris. Stratégie d investissement Aimeris Strtégie investissement B Aimeris Formulire e sousription n Strtégie investissement (à ompléter pr Privte Estte Life) Nom u gestionnire 1. Profil investisseur Les informtions i-essous permettront

Plus en détail

Mesure de résistances

Mesure de résistances GEL 1002 Trvux prtiques Lortoire 2 1 Trvux prtiques Lortoire 2 (1 sénce) Mesure de résistnces Ojectifs Les ojectifs de cette phse des trvux prtiques sont : ) d utiliser déqutement l plquette de montge

Plus en détail

VIESMANN. VITODENS, VITOSOLAR Conduits d évacuation des fumées pour chaudière gaz à condensation de 1,9 à 150,0 kw. Notice pour l'étude

VIESMANN. VITODENS, VITOSOLAR Conduits d évacuation des fumées pour chaudière gaz à condensation de 1,9 à 150,0 kw. Notice pour l'étude VIESMNN VITODENS, VITOSOLR onduits d évution des fumées pour hudière gz à ondenstion de,9 à 50,0 kw Notie pour l'étude onduits d évution des fumées Vitodens et Vitosolr 548 49 B/f 4/05 Sommire Sommire.

Plus en détail

Exemples de questions HERMES 5.1 Advanced

Exemples de questions HERMES 5.1 Advanced Exemples e questions HERMES 5.1 Avne Tle es mtières 2 Introution 3 Exmen HERMES est un stnr ouvert e l ministrtion féérle suisse. L Conféértion suisse, représentée pr l unité e pilotge informtique e l

Plus en détail

Quelques trucs avec les transfo

Quelques trucs avec les transfo Quelques trus ve les trnsfo 1- Augmenter ou iminuer l tension e sortie 2- Ajouter un enroulement filement 3- Le trnsfo e ournt 4- Utiliser un trnsfo pour étlonner un mpèremètre Jques Auet Mi 2017 ve2zx.net

Plus en détail

Cours de «concepts avancés de compilation» Travaux pratiques. Auteur : F. Védrine

Cours de «concepts avancés de compilation» Travaux pratiques. Auteur : F. Védrine Cours de «onepts vnés de ompiltion» Trvux prtiques Auteur : F. Védrine Les utomtes et les expressions régulières Les utomtes sont onstitués d étts et de trnsitions. Un étt définit l vnée dns l reonnissne

Plus en détail

Chapitre 9 Lois de Probabilité à Densité

Chapitre 9 Lois de Probabilité à Densité Cours e Mthémtiques Terminle STI Chpitre 9 : Lois e Proilité à ensité Chpitre 9 Lois e Proilité à Densité A) Introution ) Lois e proilités à ensité On ppelle lois e proilités à ensité les lois e proilités

Plus en détail

Circuits résistifs simples

Circuits résistifs simples Chpitre 2 Ciruits résistifs simples Ce hpitre présente les tehniques de se d nlyse de iruits. Ces tehniques vont permettre de simplifier les iruits pour en fire l nlyse. On verr en prtiulier les lois de

Plus en détail

MINIMALIST COLLECTION

MINIMALIST COLLECTION MINIMALIST COLLECTION MINIMAL M TUBE M TUBE SQUARE M TUBE ROUND FOURSLIM BY ARCHITECTS FOURSLIM ON/OFF FOURSLIM SQUARE FOURSLIM SQUARE ON/OFF FOURSLIM SQUARE LED SKINNY 1015 1617 1819 2021 2225 2627 2831

Plus en détail

3.2 Succession d intégrales simples - Théorème de Fubini

3.2 Succession d intégrales simples - Théorème de Fubini 8 Intégrle oule. Suession intégrles simples - Théorème e Fuini Soit R = [, [, (

Plus en détail

Warmup Snowcable Solution déneigment. sol SOLUTION POUR APPLICATION EXTERIEURE. Plancher chauffant électrique simple et confortable

Warmup Snowcable Solution déneigment. sol SOLUTION POUR APPLICATION EXTERIEURE. Plancher chauffant électrique simple et confortable Plnher huffnt életrique simple et onfortle Wrmup Snowle Solution éneigment SOLUTION POUR sol APPLICATION EXTERIEURE www.wrmupfrne.fr Câle huffnt pour solution e éneigement Les pplitions sol En hiver, l

Plus en détail

Exercices Mathématiques Discrètes : Relations

Exercices Mathématiques Discrètes : Relations Exeries Mthémtiques Disrètes : Reltions Reltions inires R1 Soient A = {0, 1, 2, 3, 4} et B = {0, 1, 2, 3} deux ensemles. Erire expliitement les ouples (, ) R où (, ) R si et seulement si : =, + = 4,

Plus en détail

Etalement urbain et consommation de l espace : étude comparée de Besançon, Belfort, Montbéliard

Etalement urbain et consommation de l espace : étude comparée de Besançon, Belfort, Montbéliard Etlement urin et onsommtion de l espe : étude omprée de,, Jen-Philippe Antoni, Smy Youssoufi To ite this version: Jen-Philippe Antoni, Smy Youssoufi. Etlement urin et onsommtion de l espe : étude omprée

Plus en détail

Chapitre 3 Intégrale double

Chapitre 3 Intégrale double Chpitre 3 Intégrle oule Nous llons supposer le pln usuel muni un repère orthonormé (O,i,j). 3. Aperçu e l éfinition formelle e l intégrle oule Soit =[, [, (

Plus en détail

Pondération : 1 2 3 4 5 6 7 Total 30 10 30 30 10 10 10 130

Pondération : 1 2 3 4 5 6 7 Total 30 10 30 30 10 10 10 130 Université e Sherrooe, Déprtement inormtique IGL50 : Méthoes ormelles en génie logiiel, Exmen inl Proesseur : Mr Frppier, Luni 6 éemre 0, 9h00 à h00, lol D-0 Doumenttion permise. Appreil életronique interit.

Plus en détail

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états.

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états. ciences Industrielles ystèmes comintoires Ppnicol Roert Lycée Jcques Amyot I - YTEME COMBINATOIRE A. Algère de Boole. Vriles logiques: Un signl réel est une grndeur physique en générl continue, on ssocie

Plus en détail

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique.

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique. C39211 Ecole Normle Supérieure de Cchn 61 venue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d dmission en 3 ème nnée Informtique Session 2009 INFORMATIQUE 1 Durée : 5 heures «Aucun document n est utorisé»

Plus en détail

NCCI : Assemblages de poteaux avec appui direct

NCCI : Assemblages de poteaux avec appui direct NCCI : Assemblages de poteaux avec appui direct Ce NCCI fournit une méthode de dimensionnement des composants d'un assemblage de poteaux avec appui direct et couvre-joints boulonnés d'âme et de semelle.

Plus en détail

INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERRURES À POIGNÉE BÉQUILLE

INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERRURES À POIGNÉE BÉQUILLE INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SERRURES À POIGNÉE BÉQUILLE POUR LES SERRURES D ENTRÉE À CLÉ EXTÉRIEURES VERROUILLABLES, À POIGNÉE DE BRINKS HOME SECURITY. POUR LES PORTES DE

Plus en détail

Le pilotage raisonné de l irrigation : pour maximiser la rentabilité et réduire l impact environnemental

Le pilotage raisonné de l irrigation : pour maximiser la rentabilité et réduire l impact environnemental Le pilotge risonné de l irrigtion : pour mximiser l rentilité et réduire l impt environnementl Auteurs : Crl Boivin 1, Christine Lndry 1 et Lu Belzile 1 Collorteurs : Pul Deshênes 1, Julie Minguy 1, Dnièle

Plus en détail

Mathématiques discrètes Chapitre 4 : relations binaires

Mathématiques discrètes Chapitre 4 : relations binaires U.P.S. I.U.T. A, Déprtement Informtique Année 2009-2010 Mthémtiques isrètes Chpitre 4 : reltions inires 1. Générlités Définition Soient E 1, E 2,...E n es ensemles. Une reltion n-ire est l onnée un sous-ensemle

Plus en détail

Calcul de la rugosité surfacique

Calcul de la rugosité surfacique VI èmes Journées d Etudes Techniques 200 The Interntionl congress for pplied mechnics L mécnique et les mtériux, moteurs du développement durble du 05 u 07 mi 200, Mrrkech Mroc Clcul de l rugosité surfcique

Plus en détail

Exemple : Résistance au feu d'une poutre mixte en acier partiellement enrobée

Exemple : Résistance au feu d'une poutre mixte en acier partiellement enrobée Ré. doument SX038a-FR-EU Page 1 de 10 Ré. Euroode EN 1993-1- ; EN 1994-1- Rédigé par P Saumann & T Trautmann Date Février 005 Vériié par J Cia, Labein Date Novembre 005 Exemple : Résistane au eu d'une

Plus en détail

TUBES ET PROFILS CREUX

TUBES ET PROFILS CREUX TUBES GAZ SOUDÉS SÉRIE LÉGÈRE DITS «TARIF 1 et 2» Norme de référene : NF EN 10255 (ex NF A 49-145) Nune : S195T Étt de surfe : noir ou glvnisé ÉPAISSEUR DÉNOMINATION en poues Tubes noirs lisses MASSE LINÉIQUE

Plus en détail

THE EVOLUTION design collection by architects

THE EVOLUTION design collection by architects THE EVOLUTION esign olletion y rhitets STEEL GLAM STEEL ELEGANCE FOURFOZ STEEL WAVE STEEL STONE 42-51 52-55 56-59 60-63 64-67 STEEL GLAM riteur sèhe-serviette Arhitete: Gonçlo Byrne De lignes roites et

Plus en détail

DÉCLARATION CE DE CONFORMITÉ PRÉCAUTIONS POUR L INSTALLATEUR

DÉCLARATION CE DE CONFORMITÉ PRÉCAUTIONS POUR L INSTALLATEUR DÉCLRTION CE DE CONFORMITÉ Frint: resse: Délre que: FC S.p.. Vi Benini, 1-40069 Zol Preos BOLOGN - ITLIE L opérteur mo. TM 58 M est onforme ux exigenes essentielles es iretives CEE suivntes: - 73/23/CEE

Plus en détail

LES CONIQUES. 1) Différentes approches des «coniques». page 2. 2) Equation focale d une conique.. page 4

LES CONIQUES. 1) Différentes approches des «coniques». page 2. 2) Equation focale d une conique.. page 4 LES CONIQUES Tle des mtières COURS ) Différentes pprohes des «oniques». pge ) Eqution fole d une onique.. pge 4 3) Axe fol de Γ. pge 6 4) Sommets de Γ. pge 6 5) Equtions rtésiennes réduites d une prole.

Plus en détail

= L.a DVD 2.D et l = L.a BR. l DVD 2.D. .l BR. = 4,8 3,0 405 = 6,5 102 nm. 1 = 3,5.10 4 m 1 ; = 2,0.10 2 rad) 2.D L BR = L DVD. l BR 2.D.

= L.a DVD 2.D et l = L.a BR. l DVD 2.D. .l BR. = 4,8 3,0 405 = 6,5 102 nm. 1 = 3,5.10 4 m 1 ; = 2,0.10 2 rad) 2.D L BR = L DVD. l BR 2.D. Corretion exerie. Évolution des idées sur l lumière.. es ondes méniques néessitent un milieu mtériel (solide, liquide ou gz) pour se propger tndis que les ondes lumineuses peuvent se propger en l bsene

Plus en détail

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE L' Algère de BOOLE L'lgère de Boole est l prtie des mthémtiques, de l logique et de l'électronique qui s'intéresse ux opértions et ux fonctions sur les vriles logiques. Le nom provient de George Boole.

Plus en détail

McAfee Firewall Enterprise Control Center

McAfee Firewall Enterprise Control Center Guie e émrrge rpie Révision A MAfee Firewll Enterprise Control Center version 5.3.1 Ce guie e émrrge rpie fournit es instrutions générles sur l onfigurtion e MAfee Firewll Enterprise Control Center. 1

Plus en détail

DM2-2014_CORRIGE. «Marquage Laser»

DM2-2014_CORRIGE. «Marquage Laser» C Grin / DM-4_crrigedc (ver: 9//5) pge /6 DM-4_CRRIGE Présenttin du système : «Mrquge Lser» Sur les lignes de frictin, n utilise de plus en plus fréquemment des dispsitifs de mrquge pur identifier les

Plus en détail

Berceau de stockage Doka

Berceau de stockage Doka 11/2010 Notie d instrutions originles 999281803 fr à onserver pour une utilistion ultérieure ereu de stokge ok es tehniiens du offrge Notie d instrutions originles ereu de stokge ok esription du produit

Plus en détail

Exemples de questions HERMES 5.1 Foundation

Exemples de questions HERMES 5.1 Foundation Exemples e questions HERMES 5.1 Fountion Tle es mtières 2 Introution 3 Exmen HERMES est un stnr ouvert e l ministrtion féérle suisse. L Conféértion suisse, représentée pr l unité e pilotge informtique

Plus en détail

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES I. Précision d'une mesure directe Une mesure directe est une mesure lue sur un ppreil de mesure. Le résultt d'une mesure directe n'est jmis connu de fçon prfitement excte.

Plus en détail

1 Fonction en escalier (ou étagée)

1 Fonction en escalier (ou étagée) : Fontion en eslier (ou étgée) 1 Dns tout e hpitre, I = [, b] désigner un segment fermé borné de R ve < b. 1 Fontion en eslier (ou étgée) 1.1 Subdivision 1.1 DÉFINITION On ppelle subdivision d un intervlle

Plus en détail

Lois de probabilité à densité

Lois de probabilité à densité Lois de probbilité à densité Christophe ROSSIGNOL Année scolire 0/03 Tble des mtières Loi à densité sur un intervlle I. Deux exemples pour comprendre..................................... Densité de probbilité...........................................3

Plus en détail

Intégrale impropre d'une fonction continue sur un intervalle de R. Exemples

Intégrale impropre d'une fonction continue sur un intervalle de R. Exemples 38 Intégrle impropre d'une fontion ontinue sur un intervlle de R. Eemples Les fontions onsidérées sont priori dénies sur un intervlle réel I non réduit à un point, à vleurs réelles ou omplees et ontinues

Plus en détail

liste de prix JANVIER 201

liste de prix JANVIER 201 liste e prix JANVIER 201 FR INDEX BATHROOM RADIATORS MINIMALIST COLLECTION miniml p.08 fourslim y rhitets p.09 fourslim on/off p.11 fourslim squre p.12 fourslim squre on/off p.14 fourslim squre LED p.15

Plus en détail

Une gamme de formes et de coloris

Une gamme de formes et de coloris Une gmme de formes et de oloris 8 oloris Brun Flmmé Rouge Flmmé Vert Flmmé Rouge Noir Ardoisé Gris Lihen Terre Cuite MASTER 4 oloris Gris Pierre Brun Noyer Ardoisé Brun Liège QUEUE DE CASTOR 4 oloris Ardoisé

Plus en détail

Wieland-Werke AG, 89070 Ulm, Allemagne Février 2012

Wieland-Werke AG, 89070 Ulm, Allemagne Février 2012 Wieln-Werke AG, 89070 Ulm, Allemgne Février 2012 Conitions générles e livrison 1. Conitions ontrtuelles, roit pplile Nous livrons et fournissons es presttions onformément à notre onfirmtion e ommne érite

Plus en détail

6.1 STRUCTURES PLANES FORMEES DE POUTRES RELATIONS ENTRE CHARGES ET ELEMENTS DE REDUCTION

6.1 STRUCTURES PLANES FORMEES DE POUTRES RELATIONS ENTRE CHARGES ET ELEMENTS DE REDUCTION 6.1 STRUTURES PLES FOREES DE POUTRES RELTIOS ETRE HRGES ET ELEETS DE REDUTIO Les vritions des éléments de réduction,,, lorsqu'on psse d'une section à l'utre, sont liées pr des reltions fondmentles que

Plus en détail

Assemblages angulaires de plans de travail de cuisine d'une largeur de 60 cm

Assemblages angulaires de plans de travail de cuisine d'une largeur de 60 cm N 529 Assemlges ngulires de plns de trvil de cuisine d'une lrgeur de 60 cm A Description Le grit de frisge APS 900 et une défonceuse Festool, p. ex. l défonceuse OF 1400, permettent de réliser rpidement

Plus en détail

La plateforme Next Generation Mini guide

La plateforme Next Generation Mini guide L plteforme Next Genertion Mini guie Ce guie onis été réé pour vous permettre e vous fmiliriser rpiement ve les nomreuses fontionnlités et outils isponiles sur l plteforme Next Genertion. Apprenez où trouver

Plus en détail

www.cs-france.fr couvraneuf JOINTS DE DILATATION Intérieur & Extérieur - Thermique - Parasismique MIFASOL MUR ET PLAFOND PARASISMIQUE EXTERIEUR

www.cs-france.fr couvraneuf JOINTS DE DILATATION Intérieur & Extérieur - Thermique - Parasismique MIFASOL MUR ET PLAFOND PARASISMIQUE EXTERIEUR www.s-frne.fr ouvrneuf JOINTS DE DILATATION Intérieur & Extérieur - Thermique - Prsismique MIFASOL MUR ET PLAFOND PARASISMIQUE EXTERIEUR 2 SOMMAIRE PRÉOCCUPATION DE MAÎTRE D ŒUVRE 3 4 6 8 10 12 14 16 18

Plus en détail

Analyse interactive de l'évolution des réseaux par morphing de graphes

Analyse interactive de l'évolution des réseaux par morphing de graphes Anlyse intertive e l'évolution es réseux pr morphing e grphes Sï KAROUACH *, Christophe LONGEVIALLE ** krouh@irit.fr, longeville.hristophe@wnoo.fr (*) Université Pul Stier - IRIT - Equipe SIG 118, route

Plus en détail

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2

GLMA201 - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE 2-2013-2014 CONTRÔLE CONTINU 2 GLMA -4 GLMA - ALGÈBRE LINÉAIRE ET ANALYSE - -4 CONTRÔLE CONTINU Durée : h Tout doument ou lultrie est interdit Il ser tenu ompte de l lrté et de l préision de l rédtion Il est importnt de justifier hune

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Introdution edatenq est une pplition qui permet ux entreprises de ompléter et d'envoyer leurs délrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une pplition internet totlement séurisée du SPF Eonomie. Les

Plus en détail

Des extraits de cette norme seront présentés pour la compréhension de la démarche.

Des extraits de cette norme seront présentés pour la compréhension de la démarche. Estimtion de l incertitude de l mesure : Appliction à l incertitude sur le clcul de l concentrtion d EDTA lors de l détermintion de l dureté d une eu nturelle Pour cette démrche, nous nous ppuierons sur

Plus en détail

McAfee Firewall Enterprise Control Center

McAfee Firewall Enterprise Control Center Guie e émrrge rpie Révision A MAfee Firewll Enterprise Control Center version 5.3.x Ce guie e émrrge rpie fournit es instrutions e hut niveu pour l onfigurtion e MAfeeMAfee Firewll Enterprise Control Center

Plus en détail

Kit de survie - Bac ES

Kit de survie - Bac ES Kit de survie - Bc ES. Étude du signe d une expression ) Signe de x + Ü Ü ½ Ò µ¼ Ò ½ 0) On détermine l vleur de x qui nnule x +, puis on pplique l règle : «signe de près le 0». ) Signe de x + x + c ܾ

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Assocition Demnde de subvention n 12156*01 Loi du 1 er juillet 1901 reltive u contrt d ssocition Dossier de demnde de subvention Vous trouverez dns ce dossier tout ce dont vous vez besoin pour étblir votre

Plus en détail

(b,b) (bd, b) (bb, ε) (DbD, ε) échec. échec

(b,b) (bd, b) (bb, ε) (DbD, ε) échec. échec orrigé C.C. & Exm 1. oit l grmmire B C D B C C D B C () Donnez l rre d explortion de l nlyse shift-redue que l on peut fire du mot. L rre d explortion permet de représenter l ensemle des lterntives qu

Plus en détail

Tableau des déchets : mise en C.T.A. de déchets valorisables. Code du C.P.N. avec indice E. N du Poste Metré. Libellé succinct.

Tableau des déchets : mise en C.T.A. de déchets valorisables. Code du C.P.N. avec indice E. N du Poste Metré. Libellé succinct. Pge 1 Tbleu des déhets : mise en CTA de déhets vlorisbles N du Poste Metré Code du CPN ve indie E Libellé suint D9310 Mise en CTA d'enrobé bitumineux en moreux CWD 170302 D9321 Mise en CTA de béton non

Plus en détail

Rack à pneus / chariot pour pneus. Les bases...

Rack à pneus / chariot pour pneus. Les bases... pour votre omfort Rk à pneus / hriot pour pneus Les bses... d e Rk à pneus / hriot pour pneus Rk à pneus et hriot pour pneus. Constrution méno-soudée en tube d ier. Tubes de onnexion glvnisés. Les tubes

Plus en détail

TD : Arbres Binaires de Recherche (A.B.R.)

TD : Arbres Binaires de Recherche (A.B.R.) TD : Arres Binires de eherhe (A.B..) Olivier ynud rynud@isim.fr http ://www.isim.fr/rynud ésumé Dns e Td nous proposons trois exeries. Le premier est onsré à l implémenttion du T.D.A. Ensemles dynmiques

Plus en détail

Equations d'état, travail et chaleur

Equations d'état, travail et chaleur Equtions d'étt, trvil et chleur Exercice On donne R 8, SI. ) Quelle est l'éqution d'étt de n moles d'un gz prfit dns l'étt,,? En déduire l'unité de R. ) Clculer numériquement l vleur du volume molire d'un

Plus en détail

Intégrale et primitives

Intégrale et primitives Chpitre 5 Intégrle et primitives 5. Ojetif On herhe dns e hpitre à onstruire l opérteur réiproue de l opérteur de dérivtion. Les deux uestions suivntes sont lors nturelles. Question : Soit f une pplition

Plus en détail

au plus tard le 3 avril 2015

au plus tard le 3 avril 2015 Serétrit générl u gouvernement Diretion e l formtion professionnelle ontinue Servie ertifition, uit et ontrôle Setion ontrôle et uit 19, venue u Mréhl FOCH B.P. 110-98845 NOUMEA CEDEX Courriel : e.fp@gouv.n

Plus en détail

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral Synthèse de cours (Terminle S) Clcul intégrl Intégrle d une onction continue positive sur un intervlle [;] Dns cette première prtie, on considère une onction continue positive sur un intervlle [ ; ] (

Plus en détail

Eléments pour transporteurs à chaînes

Eléments pour transporteurs à chaînes Eléments pour trnsporteurs à hînes HEKO Ketten GmH Sommire pge 1.0 Orienttion et générlités 3 2.0 Chînes mrines 4 2.1 Tritement thermique 4 2.2 Informtions tehniques sur les hînes mrines 5 2.3 Dimensions

Plus en détail

Graphes de décision binaires

Graphes de décision binaires Chpitre 3 : Grphes de déision inires Chpitre 3 Grphes de déision inires Pour répondre u prolème posé pr l roissement de l tille des fontions logiques à triter (grnd nomre de fontions, de monômes et de

Plus en détail

Le transformateur triphasé

Le transformateur triphasé Le trnsformteur triphsé I. Prinipux prmètres de l plque signlétique L puissne pprente ou ssignée S, elle s exprime en Voltmpère S = 3.U.I Fréquene Tension et intensité u primire Tension et intensité u

Plus en détail

Dynamique des systèmes et automates à états

Dynamique des systèmes et automates à états Chpitre 8 Dynmique des systèmes et utomtes à étts L modélistion sttique s intéresse à ce qu il y dns le système, à s structure, etc. L modélistion de l dynmique trite de l évolution du système dns le temps.

Plus en détail

Cf. Document : Les différents modes de financement des entreprises

Cf. Document : Les différents modes de financement des entreprises / 7 3 e rtie : Les modes de finncement (à moyen et long terme) Cf. Document : Les différents modes de finncement des entrerises Cf. Fiche conseil.37 : Les modes de finncement des investissements - L utofinncement

Plus en détail

SDLL401 - Poutre droite inclinée à 20, soumise à des efforts sinusoïdaux

SDLL401 - Poutre droite inclinée à 20, soumise à des efforts sinusoïdaux defult Titre : SDLL401 - Poutre droite inclinée à 0, soumise à [...] Dte : 16/1/013 Pge : 1/8 Responsble : ALARCON Albert Clé : V.0.401 Révision : 367e83ec SDLL401 - Poutre droite inclinée à 0, soumise

Plus en détail

TD CHAPITRE 5 : STEREOCHIMIE DES MOLECULES ORGANIQUES

TD CHAPITRE 5 : STEREOCHIMIE DES MOLECULES ORGANIQUES Lefèvre 0-05 CAPITRE 5 : STERECIMIE DES MLECULES RGANIQUES PARTIE / DESCRIPTEURS STERECIMIQUES Ce qu il fut svoir : Notion e hirlité Stéréoisomérie e onfigurtion : énntiomérie et istéréoisomérie Ce qu

Plus en détail

Phase avant-projet : Poutres secondaires pour bâtiments multi-étagés à usage commercial et résidentiel

Phase avant-projet : Poutres secondaires pour bâtiments multi-étagés à usage commercial et résidentiel Phase avant-projet : Poutres secondaires pour bâtiments multi-étagés à usage Ce document présente les principaux aspects d une conception économique de poutres secondaires dans des bâtiments multi-étagés,

Plus en détail

I. Rappel : Vocabulaire & définitions

I. Rappel : Vocabulaire & définitions Chpitre I. Rppel : Voulire & définitions ) Quotient de deux nomres. Une division peut s érire de plusieurs fçons Ex :,5,5 :,5/ Le résultt de l division est s ppelle le quotient. 6 6 q ) Définition : q,5,5

Plus en détail

Normes graphiques. Dans les règles de l art

Normes graphiques. Dans les règles de l art Normes grphiques Dns les règles de l rt Dns e hier des normes grphiques se trouvent toutes les règles indispensbles à l reprodution des éléments d identifition de l mrque TrukPro. Ces éléments donnent

Plus en détail

Etude de cas : Bâtiment résidentiel de 19 étages à Deansgate, Manchester, Royaume-Uni

Etude de cas : Bâtiment résidentiel de 19 étages à Deansgate, Manchester, Royaume-Uni Etude de cas : Bâtiment résidentiel de 19 étages à Deansgate, Manchester, Royaume-Uni No 1 Deansgate est le plus haut bâtiment résidentiel construit au Royaume-Uni depuis les années 70. Il s'agit d'une

Plus en détail

Elaboration et construction du nouveau nuancier de couleur de la viande de veau

Elaboration et construction du nouveau nuancier de couleur de la viande de veau 2010 Compte-rendu finl n 00 10 32 009 Déprtement Techniques d élevge et Qulité Service Qulité des Vindes Croline EVRAT GEORGE Dnièle RIBAUD collection résultts Elortion et construction du nouveu nuncier

Plus en détail

Angles orientés et trigonométrie

Angles orientés et trigonométrie GÉMÉTRIE ngles orientés et trigonométrie Les svoir-fire u hpitre 0 Pler sur le erle trigonométrique un point bsisse urviligne onnue 1 Déterminer l mesure priniple un ngle Mîtriser les propriétés reltives

Plus en détail

Affaire n Feuille 1 sur 9 Rév B. Nom Affaire. Rédigé par IR Date Août Vérifié par FH/NB Date Oct Révisé par MEB Date Avril 2006

Affaire n Feuille 1 sur 9 Rév B. Nom Affaire. Rédigé par IR Date Août Vérifié par FH/NB Date Oct Révisé par MEB Date Avril 2006 ffire n euille 1 sur 9 Rév B 10, Route de Limours -78471 St Rémy Lès Chevreuse Cedex rnce Tel : +33 (0)1 30 85 5 00 x : +33 (0)1 30 5 75 38 EULLE DE CLCUL om ffire Projet de Vloristion : Utilistion de

Plus en détail

Étude de cas : Ingénierie incendie de l'immeuble de bureaux d'aob, Luxembourg

Étude de cas : Ingénierie incendie de l'immeuble de bureaux d'aob, Luxembourg Étude de cas : Ingénierie incendie de l'immeuble de bureaux d'aob, Luxembourg Dans cet immeuble commercial impressionnant de 8 étages, l'utilisation de mesures de protection incendie actives et d'ingénierie

Plus en détail

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux 1/29 Théorie des Lngges Formels Chpitre 5 : Automtes minimux Florence Levé Florence.Leve@u-picrdie.fr Année 2014-2015 2/29 Introduction Les lgorithmes vus précédemment peuvent mener à des utomtes reltivement

Plus en détail

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais Sttuts ASF Assocition Suisse Feldenkris Contenu Pge I. Nom, siège, ojectif et missions 1 Nom et siège 2 2 Ojectif 2 3 Missions 2 II. Memres 4 Modes d ffilition 3 5 Droits et oligtions des memres 3 6 Adhésion

Plus en détail

Données : Tableaux de classification des sections de profilés européens laminés à chaud (profilés IPE et HE)

Données : Tableaux de classification des sections de profilés européens laminés à chaud (profilés IPE et HE) Données : Tableaux de classification des sections de profilés européens laminés à chaud Ce NCCI contient des tableaux de classification des sections de profilés IPE et HE, conformément aux règles de l'eurocode.

Plus en détail

QUESTIONS. Textes de lecture et questions de test diffusés. Test provincial de compétences linguistiques (TPCL) 2015

QUESTIONS. Textes de lecture et questions de test diffusés. Test provincial de compétences linguistiques (TPCL) 2015 Textes e leture et questions e test iffusés QUESTIONS Test provinil e ompétenes linguistiques (TPCL) 2015 Lis les iretives qui suivent ve ton enseignnte ou ton enseignnt : Vérifie les pges e e hier et

Plus en détail

Réglementation Thermique 2005 et Diagnostic de Performance Energétique (DPE)

Réglementation Thermique 2005 et Diagnostic de Performance Energétique (DPE) Réglementtion Thermique 2005 et Dignosti de Performne Energétique (DPE) Dns le dre des enggements de l Frne à réduire les émissions de CO 2 et utres gz à effet de serre, des étpes importntes s imposent

Plus en détail

METHADOSE MC Dépendance aux opiacés

METHADOSE MC Dépendance aux opiacés METHADOSE MC Dépendnce ux opicés OCTOBRE 2013 Mrque de commerce : Methdose Dénomintion commune : Méthdone (chlorhydrte de) Fbricnt : Mllinckro Forme : Solution Orle Teneur : Ajout ux listes de médicments

Plus en détail

Transformations géodésiques en France Métropolitaine

Transformations géodésiques en France Métropolitaine Trnsformtions géodésiques en Frnce Métropolitine 1 Processus de chngement de système... 1.1 Définitions... 1. Similitude 3D à 7 prmètres... 1.3 Modèle «à 7 prmètres»... 3 1.4 Coordonnées géogrphiques (,,h)

Plus en détail

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann Chpitre 11 Théorème de Poincré - Formule de Green-Riemnn Ce chpitre s inscrit dns l continuité du précédent. On vu à l proposition 1.16 que les formes différentielles sont bien plus grébles à mnipuler

Plus en détail

Exercice n HA Corrigé

Exercice n HA Corrigé ENAC/ISTE/HYDRAM HYDROTHEQUE : bse de données d exercices en Hydrologie Cours : Hydrologie Appliquée / Thémtique : Fonction de Production Exercice n HA 0210 - Corrigé Logo optimisé pr J.-D.Bonjour, SI-DGR

Plus en détail

CEM : ETUDE DES DIFFERENTS MODES DE COUPLAGE

CEM : ETUDE DES DIFFERENTS MODES DE COUPLAGE ECOE SUPEIEUE e PASTUGIE TP CEM CEM : ETUDE DES DIFFEENTS MODES DE COUPAGE I ) Introuction DES PETUBATIONS EECTOMAGNETIQUES e but e ce TP consiste à mettre en évience les ifférents moes e couplge es perturbtions

Plus en détail

Etude de cas : Immeuble de bureaux - 7 place d'iéna, Paris

Etude de cas : Immeuble de bureaux - 7 place d'iéna, Paris Etude de cas : Immeuble de bureaux - 7 place d'iéna, Paris Réhabilitation d'un immeuble de bureaux situé au cœur de Paris, avec pour impératifs la conservation d'une façade existante et le recours à de

Plus en détail

gfaubert septembre 2010 1

gfaubert septembre 2010 1 Notes de cours Pour l e secondire Compiltion et/ou crétion Guyline Fuert Septemre 00 gfuert septemre 00 Géométrie------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

TRIANGLES QUELCONQUES

TRIANGLES QUELCONQUES hpitre 3 TRINGLES QUELONQUES 3. Rppels : TRINGLES RETNGLES Figure de référene γ Nottions β = longueur du ôté opposé u sommet L ngle de sommet se nomme α. = longueur du ôté opposé u sommet L ngle de sommet

Plus en détail

LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL

LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL Préceptort de Mécnique Quntique 1 ère nnée Florent Krzkl, PCT, Bureu F.3-14 LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL I-1/ Soit une brrière de

Plus en détail

l appareil et vérifier les composants Module tambour-cartouche de toner (pré-installé)

l appareil et vérifier les composants Module tambour-cartouche de toner (pré-installé) Guide d instlltion rpide Commener MFC-8510DN MFC-8520DN Commenez pr lire le Guide de séurité du produit, puis suivez ttentivement l proédure d instlltion et de onfigurtion dérite dns e Guide d'instlltion

Plus en détail

Lancement d u site Internet

Lancement d u site Internet Lncement d u site Internet d u S M E T O M - G E E O D E www.smetom-geeode.fr Votre contct presse Erwn GUILLERON, chrgé de communiction SMETOM-GEEODE - 14 rue l Mirie - 77160 Poigny Tél : 01.64.00.26.45

Plus en détail

Revue ElWahat pour les Recherches et les Etudes Vol.7n 2 (2014) : 01-06

Revue ElWahat pour les Recherches et les Etudes Vol.7n 2 (2014) : 01-06 Revue ElWht pour les Reherhes et les Etudes Vol.7n (014) : 01-06 Revue ElWht pour les reherhes et les Etudes : 01-06 ISSN : 111-7163 Vol.7n (014) http://elwht.univ-ghrdi.dz Détetion Mono-Utilisteur dns

Plus en détail

PROTEKTOR PROFILÉS POUR LES SYSTÈMES COMPOSÉS D'ISOLATION THERMIQUE

PROTEKTOR PROFILÉS POUR LES SYSTÈMES COMPOSÉS D'ISOLATION THERMIQUE PROTEKTOR PROFILÉS POUR LES SYSTÈMES COMPOSÉS D'ISOLATION THERMIQUE PROFILÉS POUR LA CONSTRUCTION MODERNE 1 1 11 11 11 11 11 10 1 1 11 1 1 1 1 1 1 1 1 1 11 1 1 1 0 0 0 0 0 11 11 1 1 1 1 1 11 11 11 1 1

Plus en détail

SQUARE VERTICAL NOUVELLE VERSION Radiateur entièrement réalisé en aluminium

SQUARE VERTICAL NOUVELLE VERSION Radiateur entièrement réalisé en aluminium SQUARE VERTICA NOUVEE VERSION Rditeur entièrement rélisé en luminium W EXEMPE DE COMMANDE Pour psser orretement l ommnde de e modèle suivre l exemple i-dessous : PRODUIT SQV2#IDR200056 9010 R12 SQV2#IDR200056

Plus en détail

NCCI : Guide de dimensionnement - Poteaux non mixtes (sections en H)

NCCI : Guide de dimensionnement - Poteaux non mixtes (sections en H) SN12a-FR-EU NCCI : Guide de dimensionnement - Poteaux non mixtes (sections en H) Ce NCCI fournit des abaques de dimensionnement dans le but d'aider le projeteur à sélectionner les sections laminées en

Plus en détail

Test et QCM JAVA. 2. Quelle est la visibilité d'une classe publique, quelle est la visibilité par défaut?

Test et QCM JAVA. 2. Quelle est la visibilité d'une classe publique, quelle est la visibilité par défaut? Auteur Agnès Guerrz Dte : Otore 2006 Module : TC2 Test et QCM JAVA Instrutions pour le QCM : Ce Test / QCM sert à vérifier vos onnissnes du lngge jv. Cohez le ou les réponses prmi les hoix proposés, vous

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

Web Services Order Center Guide de l utilisateur

Web Services Order Center Guide de l utilisateur We Services Order Center Guide de l utilisteur 2009 Xerox Corportion. Tous droits réservés. Xerox et le dessin de l sphère de connectivité, insi que tous les noms de produits mentionnés dns cette puliction

Plus en détail

RD/IQL Afficheur d Intérieur

RD/IQL Afficheur d Intérieur Importnt : Grder es instrutions DÉBALLAGE 1Fihe d Instlltion RD/IQL Affiheur d Intérieur RD/IQL Fihe d Instlltion TG200576FRA Feuillet 1 Feuillet 2 STOCKAGE -10 C +50 C 0 %HR 95 %HR 0 L instlltion de e

Plus en détail