L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1.1.2. L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc"

Transcription

1 L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc En 8, les cours des matières premières, à l exception du nickel, ont enregistré à nouveau, en annuelle, une progression sensible, avec toutefois une évolution infra-annuelle extrêmement contrastée. Au cours du premier semestre 8, les prix ont, en effet, connu une hausse spectaculaire, avant de s effondrer tout aussi brutalement au cours du deuxième semestre. Ce mouvement a concerné la quasi-totalité des produits d exportations de la Zone franc. Évolution des cours moyens des principales matières premières exportées par les pays de la Zone franc Évolution 8/7 juin 8 déc. 8 juin 9 Évolution juin 9 / juin 8 %) Produits alimentaires ($/tonne) Cacao , ,4 Café robusta , , Huile d arachide , ,3 Huile de palme , ,1 Pour mémoire 1 :- Maïs , ,8 - Riz , ,4 - Blé , ,2 Produits agricoles à usage industriel Coton ($/tonne) , ,1 Caoutchouc ($/tonne) , ,7 Bois tropicaux ($/m3) - bois dur scié Cameroun * , * 31,6 * Produits industriels et miniers Or ($/once) , , Pétrole Brent ($/baril) , ,3 Phosphates ($/tonne) , ,9 Uranium ($/tonne) , ,6 Eurodollar 1,2556 1,375 1, ,3 1,5553 1,3449 1,46 9,9 Sources : Datastream, * Afristat (Chiffres Afristat de mai 9 et évolution de mai 8 à mai 9) Le point de retournement s est situé à l été 8, à un moment où la chute de la demande mondiale a entraîné un effondrement des cours des produits de base, accroissant ainsi la vulnérabilité des pays particulièrement dépendants de ces exportations, notamment ceux d Afrique Sub-Saharienne. Au cours du premier semestre 9, les prix des marchés des matières premières se sont dans l ensemble stabilisés, demeurant fortemment en retrait par rapport aux niveaux enregistrés un an plus tôt. Cependant, certains produits ont connu une reprise notable de leur cours, à l instar du pétrole, dont le cours moyen, après s être établi à USD 33/baril à fin décembre 8, a connu une remontée progressive et atteint USD 69/baril, en, en juin 9. 1 À noter que les cours internationaux des produits céréaliers les plus largement importés dans les pays de la Zone franc, et les plus consommés en dehors des productions locales (igname, manioc, mil), ont également fortement progressé en 8 : riz (+ 16,5 %), blé (+ 6,6 %) et maïs (+ 39,7 %). Les cours se sont très nettement appréciés au cours du premier semestre 8, entrainant de vives tensions sur les prix des biens alimentaires, puis ont diminué au cours du deuxième semestre. 22 BANQUE DE FRANCE - Rapport Zone franc - 8

2 5 Cours des principales matières premières de l'uemoa Indice base au 1/7/ juil-2 janv-3 juil-3 janv-4 juil-4 janv-5 juil-5 janv-6 juil-6 janv-7 juil-7 janv-8 juil-8 janv-9 juil-9 CACAO (Côte d'ivoire) CAFÉ ROBUSTA COTON OR Cacao : la tendance baissière, amorcée en juillet 8, s est inversée en décembre et les prix ont été stables au premier semestre 9, s établissant à USD 2,9/kg en juin 9 retrait de 1,4 % par rapport à leur pic de juin 8). L évolution de la demande qui, au premier trimestre 9, a baissé de 11,1 % pour l Union Européenne et la Suisse et de 13 % pour les États-Unis et le Canada, demeure incertaine. Mais, la production de la Côte d Ivoire pour la campagne 8-9 serait en recul d environ 18 %, ce qui contribuerait à atténuer l impact baissier sur les prix d une diminution de la demande mondiale. Café : la baisse des cours, amorcée au 3 ème trimestre 8 s est poursuivie au 1 er semestre 9. Le prix du robusta le Cameroun assure à lui seul 94 % de la production de la CEMAC s est établi à USD 1,67/kg en juin 9, en baisse de 32 % par rapport au niveau moyen de USD 2,45/kg enregistré un an plus tôt. La morosité des cours persiste en dépit des contraintes pesant sur l offre pour la prochaine campagne, liées à des perturbations climatiques et à l augmentation tendancielle du coût des intrants. Pour la campagne 8-9, l Organisation Internationale du Café (OIC) estime la production à 127 millions de sacs contre 118 millions lors de la campagne précédente. La consommation de café demeure solide, soutenue par la consommation intérieure dans les pays exportateurs, notamment au Brésil. Coton : les cours se sont bien tenus sur les trois premiers trimestres de 8, atteignant USD 1,72/kg en août 8, avant un recul significatif au quatrième trimestre (USD 1,22/kg en décembre 8). Ils se sont ensuite légèrement redressés retrouvant, en juin 9, à USD 1,35/kg, le niveau moyen de 7. Au total, l indice A de «cotton-outlook», qualité de coton d Afrique du Centre et de l Ouest, a reculé en juin 9 de 2,1 % par rapport à juin 8, du fait de la dépression du marché du textile. Après une campagne mondiale 7-8 évaluée à 26,2 millions de tonnes, les prévisions pour 8-9 sont de l ordre de 23,4 millions, les surfaces emblavées diminuant sensiblement, en raison de la relative faiblesse des prix aux producteurs alors que la demande mondiale devrait reculer à 22,7 millions. Or : la progression du prix enregistrée en 6 puis en 7, s est poursuivie en 8 au rythme moyen de 25,1 %. Après une pause en fin d année 8, la hausse a repris au premier semestre 9, le cours de l once atteignant USD 952 en juin 9, soit une augmentation de 7 % de juin 8 à juin 9. Les inquiétudes relatives au climat économique général et à une dépréciation durable du dollar renforcent l attractivité de l or comme valeur refuge, notamment pour certaines banques centrales de pays émergents soucieuses de diversifier leurs réserves de change. BANQUE DE FRANCE - Rapport Zone franc

3 4 Cours des principales matières premières de la CEMAC Indice base au 3/1/5 4 juil-2 janv-3 juil-3 janv-4 juil-4 janv-5 juil-5 janv-6 juil-6 janv-7 juil-7 janv-8 juil-8 janv-9 juil-9 PÉTROLE CAOUTCHOUC BOIS TROPICAUX Pétrole : après une forte hausse au premier semestre 8 USD 133/baril en en juin 8 et un pic à USD 148, le 4 juillet 8 puis un effondrement tout aussi brutal au second semestre USD 41/baril en décembre, les prix du pétrole ont connu une reprise progressive au premier semestre 9. Le prix moyen du brent s affichait à USD 69/baril en juin 9, soit une hausse de 68,2 % depuis le début 9, mais en repli de 48,3 % par rapport à son niveau de juin 8. Dans son rapport annuel de mars 9, l Agence Internationale de l Énergie prévoit que les prix devraient demeurer relativement faibles en 9, à USD 42 le baril en. Les prévisions 9 du World Economic Outlook du FMI d avril 9 tablent sur un prix moyen de USD 52/baril (contre USD 97/baril pour 8). Le rebond observé depuis le mois de mai pourrait, s il se poursuivait, porter les cours au-dessus des niveaux prévus. Cette remontée peut s accompagner une nouvelle pression à la hausse sur les prix internationaux des produits agricoles. Caoutchouc : après s être bien tenus jusqu à l été 8 avec un pic à USD 3 32 la tonne en juillet les cours se sont effondrés au quatrième trimestre, pour s établir à USD 1 293, avant de repartir à la hausse au premier semestre 9 pour atteindre un cours moyen de USD 1 761, en juin 9, nettement inférieur à celui des années précédentes. De juin 8 à juin 9, les cours ont été quasiment divisés par deux ( 46,5 %). La crise de la demande de pneumatiques (7 % de l usage final du caoutchouc), le bas niveau des cours du pétrole sur lesquels s alignent les prix du caoutchouc et les bons résultats des pays producteurs d Asie expliquent cette chute brutale. Les perspectives négatives de l industrie automobile devraient concourir à maintenir de faibles prix mondiaux. Bois tropicaux : après avoir été en constante chute au deuxième trimestre 8, les cours sur les marchés des bois tropicaux se sont quelque peu stabilisés au premier semestre 9. Les cours du «bois dur scié» ont reculé de 31,6 % entre juin 8 et juin 9, alors que le cours des grumes d okoumé s établissait à EUR 15/m3 en avril 9 contre EUR 213/m3 un an plus tôt. L évolution des prix des bois tropicaux demeure influencée par l impact durable de la contraction de la demande mondiale. 24 BANQUE DE FRANCE - Rapport Zone franc - 8

4 4 Cours de l'huile Indice base au 1/7/2 4 juil-2 janv-3 juil-3 janv-4 juil-4 janv-5 juil-5 janv-6 juil-6 janv-7 juil-7 janv-8 juil-8 janv-9 juil-9 HUILE DE PALME HUILE D'ARACHIDE Huiles : après avoir atteint USD 1,21/kg en juin 8, puis chuté à USD,49/kg en décembre, le cours de l huile de palme a lentement remonté pour se situer à USD,57/kg en février 9 puis à USD,74/kg en juin 9. Ce prix moyen de juin 9 est en hausse de 29 % par rapport au mois de février 9 mais en baisse de 39,1 % par rapport au niveau atteint un an plus tôt. La demande mondiale devrait continuer à s accroître, sous l effet des besoins des marchés chinois et indien et dans ce contexte, les cours devraient poursuivre leur appréciation. De juin 8 à juin 9, le cours de l huile d arachide a fortement chuté ( 42,3 %) passant de USD à USD la tonne, revenant ainsi à son niveau moyen de 7. Sucre : les cours mondiaux se sont affermis au cours du premier trimestre 9, le prix moyen mensuel étant passé de USD,28/kg en avril 8 à USD,3/kg en avril 9. L année 9 devrait, selon l International Sugar Organisation (ISO), être marquée par un déficit de l offre mondiale, qui tient au repli de 16 % de la production de l Inde, deuxième producteur mondial, récemment devenu importateur de sucre, au recul de la production de l Australie, du fait d une pluviométrie trop forte et de la chute des productions au Pakistan et dans l Union Européenne. En outre, une part croissante de la production de sucre est consacrée à la production d éthanol, notamment au Brésil où elle absorbe 55 % de la production sucrière. Le relèvement des prix devrait donc se poursuivre dans les prochains mois. Le rebond des cours du pétrole alimente également l envolée récente des cours de l éthanol et du sucre. Banane : les cours sont demeurés fermes au 1 er trimestre 9, s établissant à EUR,98/kg, en hausse de 7,3 % par rapport au niveau d avril 8, en liaison, notamment, avec les problèmes logistiques et climatiques intervenus au Cameroun et les tensions sociales qu ont connu les Antilles françaises. BANQUE DE FRANCE - Rapport Zone franc

5 Cours de l'uranium et du phosphate Indice base au 1/7/ juil-2 janv-3 juil-3 janv-4 juil-4 janv-5 juil-5 janv-6 juil-6 janv-7 juil-7 janv-8 juil-8 janv-9 juil-9 URANIUM PHOSPHATE Uranium : de 5 à 7 les cours ont connu une croissance particulièrement rapide. Mais en 8, la chute a été brutale ( 35,7 %), la tonne revenant à USD 97, en annuelle, avec un cours au plus haut à USD 1 241/tonne en juin et un plus bas en décembre à USD 438/tonne. Les cours ont à nouveau progressé au premier semestre 9 et la tonne d uranium a atteint USD 848 en juin, ce qui correspond cependant à un recul de 31,6 % par rapport à juin 8. Phosphates : après la forte hausse de l année 7 et du début 8, les cours sont passés de USD 1 241/tonne en juin 8 à USD 438/tonne en décembre 8 puis à USD 273/tonne en juin 9, ce qui représente une chute de 76,9 % par rapport à juin 8, en lien avec le repli des marchés agricoles et donc de la demande d engrais. Manganèse : les cours se sont effondrés au cours du premier semestre 9. Le kilogramme de minerai de manganèse s est vendu, en, EUR,24 sur le marché mondial en avril 9, en baisse de 42 % par rapport à son niveau un an plus tôt. La chute de la production d acier alimente le repli de la demande de manganèse. 26 BANQUE DE FRANCE - Rapport Zone franc - 8

ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC

ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC BDF-DGEI-COMOZOF CONFIDENTIEL Le 7 septembre z- / J. Legrand C. Courtin ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC En, le ralentissement économique observé dans

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEF/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Dakar, mars 2015 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES DIRECTION DE

Plus en détail

1 L ÉVOLUTION DE L ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE INTERNATIONAL

1 L ÉVOLUTION DE L ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE INTERNATIONAL 1 L ÉVOLUTION DE L ENVIRONNEMENT ÉCONOMIQUE INTERNATIONAL 1 1 L évolution économique dans le monde et en Afrique et prévisions pour 211 Principaux indicateurs économiques 29 21 211 (a) Taux de croissance

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015 Service du soutien au réseau (SR) Sous-direction de la communication, programmation et veille économique () Bureau de la veille économique et des prix (B) Observatoire des prix et des marges Produits agricoles

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEF/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Dakar, 18 février 2015 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES DIRECTION

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL En dépit d un léger ralentissement de l activité en rapport principalement avec le renchérissement du pétrole et la survenue de catastrophes naturelles, la croissance

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

II. Commerce des marchandise

II. Commerce des marchandise II. Commerce des marchandise En, le commerce des marchandises a augmenté de 14 pour cent en volume. Parmi les grands groupes recensés, ce sont les produits manufacturés qui affichent la croissance la plus

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC

ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC RÉUNION DES MINISTRES DES FINANCESDES PAYS MEMBRES DE LA ZONE FRANC --------------------------- SECRÉTARIAT --------------------------- PARIS, LES ET OCTOBRE ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Konjunkturforschungsstelle KOF Swiss Economic Institute ETH Zurich LEE G 6 Leonhardstrasse 89 Zurich Tél.: + 6 9 kofcc@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich, juin, 9h Prévisions d été : relance dans

Plus en détail

RESTREINT ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC

RESTREINT ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC BDF-DGEI-COMOZOF RESTREINT 9 septembre 6 ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC En 5, les cours de la quasi-totalité des principales matières premières échangées

Plus en détail

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Exportations de marchandises par région et par produit, 2013 (milliards de $EU) Augmentation

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

Les Comptes Nationaux 2008 et estimation 2009

Les Comptes Nationaux 2008 et estimation 2009 REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie ---------- INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ---------- REPUBLIC OF CAMEROON Peace - Work Fatherland ---------- NATIONAL INSTITUTE OF STATISTICS ----------

Plus en détail

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 Bruxelles, le 10 mars 2003 Bureau fédéral du Plan /03/HJB/bd/2027_f PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 La reprise très prometteuse de l économie mondiale au cours du premier semestre 2002 ne s est pas confirmée

Plus en détail

MARCHES INTERNATIONAUX DES MATIERES PREMIERES A FIN DECEMBRE 2005 ET PERSPECTIVES A COURT TERME

MARCHES INTERNATIONAUX DES MATIERES PREMIERES A FIN DECEMBRE 2005 ET PERSPECTIVES A COURT TERME MARCHES INTERNATIONAUX DES MATIERES PREMIERES A FIN DECEMBRE 2005 ET PERSPECTIVES A COURT TERME I.- VUE D ENSEMBLE Au cours de l année 2005, la situation des marchés internationaux des matières premières

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Janvier 2015

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Janvier 2015 Service du soutien au réseau (SR) Sous-direction de la communication, programmation et veille économique () Bureau de la veille économique et des prix (B) Observatoire des prix et des marges Produits agricoles

Plus en détail

1-4. PRIX DES PRODUITS DE BASE 10/06/2013

1-4. PRIX DES PRODUITS DE BASE 10/06/2013 En effet, après avoir subi un fort recul à la fin de (1.564$ l once fin ), le prix de l or a repris son envol au début de l année, profitant de l abondance de la liquidité à l échelle mondiale et de l

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.1. VUE D ENSEMBLE Après le vif redressement enregistré

Plus en détail

abcdefg Communiqué de presse

abcdefg Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 11 mars 2010 Appréciation de la situation économique et monétaire du 11 mars 2010 La Banque nationale

Plus en détail

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL L activité économique mondiale en 2013 s est caractérisée par une reprise progressive dans les pays avancés, bien qu à des degrés variables selon les pays. Dans

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DU MARCHE DU FOIE GRAS

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DU MARCHE DU FOIE GRAS SITUATION DE LA PRODUCTION ET DU MARCHE DU FOIE GRAS 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO?

LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO? LA DÉFLATION MENACE-T-ELLE DANS MAI 2014 LA ZONE EURO? PRIX À LA CONSOMMATION 5 Indice général et inflation sous-jacente variation sur 12 mois en % 4 3 Indice général 2 1 Indice hors alimentation et énergie

Plus en détail

10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011

10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011 10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011 Ph. Burny 1 2 1 Production céréalière mondiale...2 1.1 Production mondiale de céréales en 2010/2011... 2 1.2 Production mondiale de froment en

Plus en détail

Direction des Etudes et des Prévisions Financières N 04/08- avril 2008 DENI/SCI. Tableau de bord. ( variations en % sauf indication contraire)

Direction des Etudes et des Prévisions Financières N 04/08- avril 2008 DENI/SCI. Tableau de bord. ( variations en % sauf indication contraire) Royaume du Maroc N 04/08- avril 2008 DENI/SCI Synthèse En matière de politique monétaire, la Fed, a baissé son taux directeur de 75 pb pour le ramener à 2,25%, lors de sa réunion du 18 mars 2008, dans

Plus en détail

Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire

Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire Les Industries Dorel Inc. Assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires

Plus en détail

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée INSEE CONJONCTURE POINT DE CONJONCTURE OCTOBRE 2015 La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée solide au deuxième trimestre 2015. L

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE Septembre 2014 Note sur la Politique Monétaire Quatrième trimestre 2014 0 www.brh.net Avant-propos La Note sur la Politique Monétaire analyse les développements récents

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES, GESTION 2016 RAPPORT ECONOMIQUE ET FINANCIER

PROJET DE LOI DE FINANCES, GESTION 2016 RAPPORT ECONOMIQUE ET FINANCIER PROJET DE LOI DE FINANCES, GESTION 2016 RAPPORT ECONOMIQUE ET FINANCIER Octobre 2015 Sommaire LISTE DES TABLEAUX... 3 LISTE DES GRAPHIQUES... 3 INTRODUCTION... 7 CHAPITRE 1 : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL...

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL Au cours de l année 2009, l économie mondiale est entrée dans une profonde récession qui a débuté à la fin de 2008. En effet, le taux de croissance du Produit Intérieur

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN Août 29 Tous les commentaires s'appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. LIMOUSIN Tendances régionales Août 29 Page 1 sur 8 Vue d ensemble de

Plus en détail

Novembre 2014 Numéro 53

Novembre 2014 Numéro 53 MINISTERE DE LA PLANIFICATION, DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE LA POPULATION REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple Un But Une Foi INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE contact: cnpe.mali@afribonemali.net Site

Plus en détail

Développements. Internationaux

Développements. Internationaux Développements Internationaux Pétrole et matières premières Le cours de l or noir a baissé à nouveau Au quatrième trimestre 2015, le cours du Brent a fluctué autour de 45 $ par baril en moyenne. L offre

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

Lente amélioration de la conjoncture

Lente amélioration de la conjoncture Conjoncture économique - 1 e trimestre 214 USA JPN EUR PIB PIB et Baromètre PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Lente

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION

RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION MOIS DE JANVIER 2015 1 CONTEXTE INTERNATIONAL LE GAZ DE PETROLE LIQUEFIE (GPL) La part des échanges internationaux des gaz de pétrole liquéfiés ne représente

Plus en détail

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE

UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE Juillet-août-septembre 2012 Note trimestrielle N 40 Lettre trimestrielle d information UPA / I+C LES METIERS DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE DE PROXIMITE CONJONCTURE Détérioration plus marquée au cours de

Plus en détail

II. Commerce des marchandises

II. Commerce des marchandises II. Commerce des marchandises En 2012, le commerce mondial des marchandises a augmenté de 2 pour cent en volume dans le contexte d une faible demande mondiale et d une baisse des prix. Cela est beaucoup

Plus en détail

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise Tourisme en bref Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Juin Volume 6, numéro 6 Points saillants Grâce à une croissance économique soutenue, le nombre de voyageurs

Plus en détail

Evolution contrastée selon les secteurs

Evolution contrastée selon les secteurs Evolution contrastée selon les secteurs Reprise sous conditions Paris, le 20 mars 2014 UIC - Contacts presse Hélène MEJEAN - Directeur de la Communication - UIC 01.46.53.11.65 / 06.71.06.72.49 - hmejean@uic.fr

Plus en détail

La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement

La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement INSEE CONJONCTURE POINT DE CONJONCTURE La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement détérioré dans l ensemble des économies avancées. Ainsi, en France, le climat

Plus en détail

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions PARAMETRE DE MARCHE Rapport au 30 mars 2012 Paramètres de marché au 30 mars 2012 Le premier trimestre de l année 2012 a été marqué par l apaisement des tensions sur les dettes souveraines et une nette

Plus en détail

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires

Enquêtes mensuelles. Indicateurs du Climat des Affaires Tendances régionales La conjoncture en Midi-Pyrénées Décembre 215 La production industrielle a légèrement progressé dans l ensemble des secteurs. Les carnets de commandes sont toujours jugés de bon niveau.

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE AOÛT 9 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Pays de la Loire Tendances régionales Août 9 Page 1 sur 8 Vue d

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 6 1er semestre Janvier Juin Le contexte économique général L année a démarré dans la continuité de dans un climat d austérité et d efforts, les différents indicateurs économiques restant essentiellement

Plus en détail

DES FINANCES ET DU BUDGET

DES FINANCES ET DU BUDGET MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU BUDGET REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple Un But Une Foi INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE contact: cnpe.mali@afribonemali.net Site : www.instat.gov.ml tél. : (223)

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Avril 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En mars, le climat des affaires s accroît légèrement après sept mois consécutifs de baisse : l indicateur correspondant augmente de 3 points mais

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

CADRE D INTERPRÉTATION

CADRE D INTERPRÉTATION GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

Les prix du café chutent, la production brésilienne estimée en baisse

Les prix du café chutent, la production brésilienne estimée en baisse Les prix du café chutent, la production brésilienne estimée en baisse Les prix du café continuent d'enregistrer une chute progressive pendant que les spéculations sur la récolte brésilienne de 2015/16

Plus en détail

L évolution de la situation économique et financière internationale 1 L évolution de l environnement économique international

L évolution de la situation économique et financière internationale 1 L évolution de l environnement économique international 1 19 1 1 L évolution économique dans le monde et en Afrique et les prévisions pour 214 Principaux indicateurs économiques 212 213 214 a) Taux de croissance du PIB réel (en %) Monde 3,5 3,2 3,4 Économies

Plus en détail

UNE ANALYSE ÉCONOMIQUE SUR L ÉVOLUTION DE QUELQUES POSTES DE COÛT DES INDUSTRIES JANVIER 2015

UNE ANALYSE ÉCONOMIQUE SUR L ÉVOLUTION DE QUELQUES POSTES DE COÛT DES INDUSTRIES JANVIER 2015 UNE ANALYSE ÉCONOMIQUE SUR L ÉVOLUTION DE QUELQUES POSTES DE COÛT DES INDUSTRIES JANVIER 2015 UN REPLI SENSIBLE DU PRIX DU BARIL DEPUIS QUELQUES MOIS Le cours du baril de Brent a chuté à partir de l été

Plus en détail

EDITION DE DECEMBRE 2015

EDITION DE DECEMBRE 2015 REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail @@@@@ MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION @@@@@ DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES @@@@@ DIRECTION DE LA

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

Analyse des Echanges Commerciaux de la Tunisie 3 premiers trimestres 2014

Analyse des Echanges Commerciaux de la Tunisie 3 premiers trimestres 2014 Banque Centrale de Tunisie Direction Générale des Statistiques Direction de la Balance des Paiements et de la PEG Sous direction des opérations courantes Service du commerce Extérieur Analyse des Echanges

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS)

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS) 22,7 % Poids des effectifs de l industrie par rapport à la totalité des effectifs (source : ACOSS-URSSAF-31/12/214)) Industrie La production industrielle a légèrement baissé au mois de septembre. La demande

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement QUÉBEC : 2013 2018 De façon générale, l investissement dans le secteur de la construction au Québec demeurera stable au cours des prochaines

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

CONJONCTURE FRANÇAISE

CONJONCTURE FRANÇAISE CONJONCTURE FRANÇAISE Faiblesse de l investissement L amélioration récente du climat des affaires peine à se traduire par une augmentation de l activité. Dans le secteur industriel, la production reste

Plus en détail

NEWSLETTER MARCHÉ Nº 68 Janvier 2013

NEWSLETTER MARCHÉ Nº 68 Janvier 2013 I. ÉVOLUTION DES IMPORTATIONS D HUILE D OLIVE ET D OLIVES DE TABLE AU BRÉSIL 1. Huile d olive et huile de grignons d olive Les importations brésiliennes d huile d olive et de grignons d olive au cours

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

Nicolas Bricas, Cirad, UMR Moisa, Montpellier. 4 mars 2011

Nicolas Bricas, Cirad, UMR Moisa, Montpellier. 4 mars 2011 Suivi des facteurs de risques de crise alimtaire Février 2011 Nicolas Bricas, Cirad, UMR Moisa, Montpellier 4 mars 2011 En complémt de la note sur les risques de crise liés à la hausse des prix internationaux

Plus en détail

Le marché du café reprend sa volatilité alors que les prix restent à un bas niveau

Le marché du café reprend sa volatilité alors que les prix restent à un bas niveau Le marché du café reprend sa volatilité alors que les prix restent à un bas niveau Les prix quotidiens du café ont atteint au mois d août leur plus bas niveau depuis 19 mois, alors que les marchés des

Plus en détail

SITUATION ET PRÉVISIONS CHIMIE/INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE

SITUATION ET PRÉVISIONS CHIMIE/INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE SITUATION ET PRÉVISIONS CHIMIE/INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE Juillet 2013 Traduction de l étude «Lage und Prognosen Chemie/ Pharma» réalisée par BAKBASEL Traduction faite par Anne Fritsch, Verbanet, et Virginie

Plus en détail

Note de Conjoncture Économique 1 er semestre 2014

Note de Conjoncture Économique 1 er semestre 2014 Banque Centrale de Mauritanie Direction Générale des Études Direction des Études et des Recherches Économiques Note de Conjoncture Économique 1 er semestre 2014 Septembre 2014 Sommaire I. ENVIRONNEMENT

Plus en détail

2012 Stabilisation de l activité. 2013 Perspectives de reprise

2012 Stabilisation de l activité. 2013 Perspectives de reprise 2012 Stabilisation de l activité 2013 Perspectives de reprise Quel avenir pour l industrie chimique en France? Enjeux énergétiques Paris, le 21 mars 2013 UIC - Contacts presse Hélène MEJEAN - Directeur

Plus en détail

Hausse du prix de l énergie, hausse des prix agricoles : moyen et long terme? tancrede.voituriez@iddri.org

Hausse du prix de l énergie, hausse des prix agricoles : moyen et long terme? tancrede.voituriez@iddri.org Hausse du prix de l énergie, hausse des prix agricoles : quelles relations et implications à moyen et long terme? Tancrède Voituriez tancrede.voituriez@iddri.org Cinq vérités sur la crise (2006-2008) 2008)

Plus en détail

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques Economie et Marchés : Bilan 2010 et Perspectives 2011 Paris, le 27 décembre 2010 ECONOMIE Tendances 2010 : poursuite de la reprise dans les pays développés, signes de surchauffe dans certains pays émergents

Plus en détail

Marchés agricoles : la fin du choc?

Marchés agricoles : la fin du choc? Marchés agricoles : la fin du choc? Professeur Philippe Chalmin philippe.chalmin@cercle-cyclope.com Cyclope European leading research Institute on commodity markets Décembre 2013 La rechute économique

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

FinAfrique Research. Performances bancaires dans les zones CEMAC & UEMOA

FinAfrique Research. Performances bancaires dans les zones CEMAC & UEMOA FinAfrique Research Performances bancaires dans les zones CEMAC & UEMOA Octobre 2015 Dans ce document nous comparons la performance du secteur bancaire des zones CEMAC et UEMOA depuis 2006. Si la pénétration

Plus en détail

ICC 110 5. 28 février 2013 Original: français. Conseil international du Café 110 e Session 4 8 Mars 2013 Londres, Royaume Uni

ICC 110 5. 28 février 2013 Original: français. Conseil international du Café 110 e Session 4 8 Mars 2013 Londres, Royaume Uni ICC 110 5 28 février 2013 Original: français F Conseil international du Café 110 e Session 4 8 Mars 2013 Londres, Royaume Uni Les échanges mondiaux du café soluble Contexte Conformément aux objectifs de

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE Encadré PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA Sur la base des informations disponibles au 23 août 2013, les services de la ont réalisé des projections concernant

Plus en détail

RAPPORT 2011 EVOLUTION ECONOMIQUE ET MONETAIRE EN ALGERIE

RAPPORT 2011 EVOLUTION ECONOMIQUE ET MONETAIRE EN ALGERIE 101 RAPPORT 2011 EVOLUTION ECONOMIQUE ET MONETAIRE EN ALGERIE Mai 2012 Bank of Algeria RAPPORT 2011 EVOLUTION ECONOMIQUE ET MONETAIRE EN ALGERIE SOMMAIRE INTRODUCTION... p.4 CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Août 2014)

Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Août 2014) Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Août 2014) Rocade Fann Bel-air Cerf-volant. BP 116 Dakar RP -Sénégal Tel 33 869 21 39, Fax 33 824 36 15 ANSD/DSECN /DSC/ BEE/ Indice des Prix

Plus en détail

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012,

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, FICHE PAYS AMÉRIQUE LATINE : EN QUÊTE D UN NOUVEAU SOUFFLE Département analyse et prévision Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, la croissance repart depuis quelques trimestres,

Plus en détail

La politique monétaire dans les pays émergents en 2015

La politique monétaire dans les pays émergents en 2015 La politique monétaire dans les pays émergents en 2015 Résumé : On observe depuis le début de l année un assouplissement de la politique monétaire dans les principales économies émergentes. Cette tendance

Plus en détail

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai 2011 La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes

Plus en détail

Bureau Veritas: CA des neuf premiers mois de 2015

Bureau Veritas: CA des neuf premiers mois de 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE 4 novembre 2015 Bureau Veritas: CA des neuf premiers mois de 2015 Chiffre d affaires de 3 462 millions d euros, en hausse de 14,2% par rapport à 2014 Croissance organique de 2,7% pour

Plus en détail

PARAMETRES DE MARCHE. Rapport au 30 Juin 2014. Paramètres de marché au 30 juin 2014

PARAMETRES DE MARCHE. Rapport au 30 Juin 2014. Paramètres de marché au 30 juin 2014 PARAMETRES DE MARCHE Rapport au 30 Juin 2014 Paramètres de marché au 30 juin 2014 Malgré la publication de chiffres de croissance du 1 er trimestre décevants en zone euro et, plus encore, aux Etats-Unis,

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION MOIS DE SEPTEMBRE 2015 31/10/2015.

RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION MOIS DE SEPTEMBRE 2015 31/10/2015. RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION 31/10/2015 MOIS DE SEPTEMBRE 2015 Page 1 CONTEXTE INTERNATIONAL Entre 1859 et 1968, l exploitation de pétrole a connu de nombreux booms et effondrements,

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE

Fiches de synthèse AGRICULTURE CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 1- Secteur agricole au Sénégal Foncier Le foncier sénégalais appartient à 95 % au domaine national

Plus en détail

D A K A R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Dakar

D A K A R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Dakar D A K REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

Le commerce extérieur du Mozambique en 2013

Le commerce extérieur du Mozambique en 2013 Le commerce extérieur du Mozambique en 2013 Résumé En 2013, les échanges extérieurs du Mozambique se sont élevés à 12,6 Mds USD, en hausse de 7,4% par rapport à 2012. Les exportations sont principalement

Plus en détail

économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt

économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt DÉCEMBRE JANVIER 211 économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 211? Au passage d une année à l autre, il est de mise de s interroger sur ce que nous réserve la nouvelle année. Après la solide

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU QUATRIEME TRIMESTRE DE 2013

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU QUATRIEME TRIMESTRE DE 2013 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU QUATRIEME TRIMESTRE DE 2013 L objet de cette note est d analyser les principales tendances financières et monétaires au cours de l année 2013, avec un accent particulier

Plus en détail