L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1.1.2. L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc"

Transcription

1 L évolution des cours des matières premières exportées par les pays de la Zone franc En 8, les cours des matières premières, à l exception du nickel, ont enregistré à nouveau, en annuelle, une progression sensible, avec toutefois une évolution infra-annuelle extrêmement contrastée. Au cours du premier semestre 8, les prix ont, en effet, connu une hausse spectaculaire, avant de s effondrer tout aussi brutalement au cours du deuxième semestre. Ce mouvement a concerné la quasi-totalité des produits d exportations de la Zone franc. Évolution des cours moyens des principales matières premières exportées par les pays de la Zone franc Évolution 8/7 juin 8 déc. 8 juin 9 Évolution juin 9 / juin 8 %) Produits alimentaires ($/tonne) Cacao , ,4 Café robusta , , Huile d arachide , ,3 Huile de palme , ,1 Pour mémoire 1 :- Maïs , ,8 - Riz , ,4 - Blé , ,2 Produits agricoles à usage industriel Coton ($/tonne) , ,1 Caoutchouc ($/tonne) , ,7 Bois tropicaux ($/m3) - bois dur scié Cameroun * , * 31,6 * Produits industriels et miniers Or ($/once) , , Pétrole Brent ($/baril) , ,3 Phosphates ($/tonne) , ,9 Uranium ($/tonne) , ,6 Eurodollar 1,2556 1,375 1, ,3 1,5553 1,3449 1,46 9,9 Sources : Datastream, * Afristat (Chiffres Afristat de mai 9 et évolution de mai 8 à mai 9) Le point de retournement s est situé à l été 8, à un moment où la chute de la demande mondiale a entraîné un effondrement des cours des produits de base, accroissant ainsi la vulnérabilité des pays particulièrement dépendants de ces exportations, notamment ceux d Afrique Sub-Saharienne. Au cours du premier semestre 9, les prix des marchés des matières premières se sont dans l ensemble stabilisés, demeurant fortemment en retrait par rapport aux niveaux enregistrés un an plus tôt. Cependant, certains produits ont connu une reprise notable de leur cours, à l instar du pétrole, dont le cours moyen, après s être établi à USD 33/baril à fin décembre 8, a connu une remontée progressive et atteint USD 69/baril, en, en juin 9. 1 À noter que les cours internationaux des produits céréaliers les plus largement importés dans les pays de la Zone franc, et les plus consommés en dehors des productions locales (igname, manioc, mil), ont également fortement progressé en 8 : riz (+ 16,5 %), blé (+ 6,6 %) et maïs (+ 39,7 %). Les cours se sont très nettement appréciés au cours du premier semestre 8, entrainant de vives tensions sur les prix des biens alimentaires, puis ont diminué au cours du deuxième semestre. 22 BANQUE DE FRANCE - Rapport Zone franc - 8

2 5 Cours des principales matières premières de l'uemoa Indice base au 1/7/ juil-2 janv-3 juil-3 janv-4 juil-4 janv-5 juil-5 janv-6 juil-6 janv-7 juil-7 janv-8 juil-8 janv-9 juil-9 CACAO (Côte d'ivoire) CAFÉ ROBUSTA COTON OR Cacao : la tendance baissière, amorcée en juillet 8, s est inversée en décembre et les prix ont été stables au premier semestre 9, s établissant à USD 2,9/kg en juin 9 retrait de 1,4 % par rapport à leur pic de juin 8). L évolution de la demande qui, au premier trimestre 9, a baissé de 11,1 % pour l Union Européenne et la Suisse et de 13 % pour les États-Unis et le Canada, demeure incertaine. Mais, la production de la Côte d Ivoire pour la campagne 8-9 serait en recul d environ 18 %, ce qui contribuerait à atténuer l impact baissier sur les prix d une diminution de la demande mondiale. Café : la baisse des cours, amorcée au 3 ème trimestre 8 s est poursuivie au 1 er semestre 9. Le prix du robusta le Cameroun assure à lui seul 94 % de la production de la CEMAC s est établi à USD 1,67/kg en juin 9, en baisse de 32 % par rapport au niveau moyen de USD 2,45/kg enregistré un an plus tôt. La morosité des cours persiste en dépit des contraintes pesant sur l offre pour la prochaine campagne, liées à des perturbations climatiques et à l augmentation tendancielle du coût des intrants. Pour la campagne 8-9, l Organisation Internationale du Café (OIC) estime la production à 127 millions de sacs contre 118 millions lors de la campagne précédente. La consommation de café demeure solide, soutenue par la consommation intérieure dans les pays exportateurs, notamment au Brésil. Coton : les cours se sont bien tenus sur les trois premiers trimestres de 8, atteignant USD 1,72/kg en août 8, avant un recul significatif au quatrième trimestre (USD 1,22/kg en décembre 8). Ils se sont ensuite légèrement redressés retrouvant, en juin 9, à USD 1,35/kg, le niveau moyen de 7. Au total, l indice A de «cotton-outlook», qualité de coton d Afrique du Centre et de l Ouest, a reculé en juin 9 de 2,1 % par rapport à juin 8, du fait de la dépression du marché du textile. Après une campagne mondiale 7-8 évaluée à 26,2 millions de tonnes, les prévisions pour 8-9 sont de l ordre de 23,4 millions, les surfaces emblavées diminuant sensiblement, en raison de la relative faiblesse des prix aux producteurs alors que la demande mondiale devrait reculer à 22,7 millions. Or : la progression du prix enregistrée en 6 puis en 7, s est poursuivie en 8 au rythme moyen de 25,1 %. Après une pause en fin d année 8, la hausse a repris au premier semestre 9, le cours de l once atteignant USD 952 en juin 9, soit une augmentation de 7 % de juin 8 à juin 9. Les inquiétudes relatives au climat économique général et à une dépréciation durable du dollar renforcent l attractivité de l or comme valeur refuge, notamment pour certaines banques centrales de pays émergents soucieuses de diversifier leurs réserves de change. BANQUE DE FRANCE - Rapport Zone franc

3 4 Cours des principales matières premières de la CEMAC Indice base au 3/1/5 4 juil-2 janv-3 juil-3 janv-4 juil-4 janv-5 juil-5 janv-6 juil-6 janv-7 juil-7 janv-8 juil-8 janv-9 juil-9 PÉTROLE CAOUTCHOUC BOIS TROPICAUX Pétrole : après une forte hausse au premier semestre 8 USD 133/baril en en juin 8 et un pic à USD 148, le 4 juillet 8 puis un effondrement tout aussi brutal au second semestre USD 41/baril en décembre, les prix du pétrole ont connu une reprise progressive au premier semestre 9. Le prix moyen du brent s affichait à USD 69/baril en juin 9, soit une hausse de 68,2 % depuis le début 9, mais en repli de 48,3 % par rapport à son niveau de juin 8. Dans son rapport annuel de mars 9, l Agence Internationale de l Énergie prévoit que les prix devraient demeurer relativement faibles en 9, à USD 42 le baril en. Les prévisions 9 du World Economic Outlook du FMI d avril 9 tablent sur un prix moyen de USD 52/baril (contre USD 97/baril pour 8). Le rebond observé depuis le mois de mai pourrait, s il se poursuivait, porter les cours au-dessus des niveaux prévus. Cette remontée peut s accompagner une nouvelle pression à la hausse sur les prix internationaux des produits agricoles. Caoutchouc : après s être bien tenus jusqu à l été 8 avec un pic à USD 3 32 la tonne en juillet les cours se sont effondrés au quatrième trimestre, pour s établir à USD 1 293, avant de repartir à la hausse au premier semestre 9 pour atteindre un cours moyen de USD 1 761, en juin 9, nettement inférieur à celui des années précédentes. De juin 8 à juin 9, les cours ont été quasiment divisés par deux ( 46,5 %). La crise de la demande de pneumatiques (7 % de l usage final du caoutchouc), le bas niveau des cours du pétrole sur lesquels s alignent les prix du caoutchouc et les bons résultats des pays producteurs d Asie expliquent cette chute brutale. Les perspectives négatives de l industrie automobile devraient concourir à maintenir de faibles prix mondiaux. Bois tropicaux : après avoir été en constante chute au deuxième trimestre 8, les cours sur les marchés des bois tropicaux se sont quelque peu stabilisés au premier semestre 9. Les cours du «bois dur scié» ont reculé de 31,6 % entre juin 8 et juin 9, alors que le cours des grumes d okoumé s établissait à EUR 15/m3 en avril 9 contre EUR 213/m3 un an plus tôt. L évolution des prix des bois tropicaux demeure influencée par l impact durable de la contraction de la demande mondiale. 24 BANQUE DE FRANCE - Rapport Zone franc - 8

4 4 Cours de l'huile Indice base au 1/7/2 4 juil-2 janv-3 juil-3 janv-4 juil-4 janv-5 juil-5 janv-6 juil-6 janv-7 juil-7 janv-8 juil-8 janv-9 juil-9 HUILE DE PALME HUILE D'ARACHIDE Huiles : après avoir atteint USD 1,21/kg en juin 8, puis chuté à USD,49/kg en décembre, le cours de l huile de palme a lentement remonté pour se situer à USD,57/kg en février 9 puis à USD,74/kg en juin 9. Ce prix moyen de juin 9 est en hausse de 29 % par rapport au mois de février 9 mais en baisse de 39,1 % par rapport au niveau atteint un an plus tôt. La demande mondiale devrait continuer à s accroître, sous l effet des besoins des marchés chinois et indien et dans ce contexte, les cours devraient poursuivre leur appréciation. De juin 8 à juin 9, le cours de l huile d arachide a fortement chuté ( 42,3 %) passant de USD à USD la tonne, revenant ainsi à son niveau moyen de 7. Sucre : les cours mondiaux se sont affermis au cours du premier trimestre 9, le prix moyen mensuel étant passé de USD,28/kg en avril 8 à USD,3/kg en avril 9. L année 9 devrait, selon l International Sugar Organisation (ISO), être marquée par un déficit de l offre mondiale, qui tient au repli de 16 % de la production de l Inde, deuxième producteur mondial, récemment devenu importateur de sucre, au recul de la production de l Australie, du fait d une pluviométrie trop forte et de la chute des productions au Pakistan et dans l Union Européenne. En outre, une part croissante de la production de sucre est consacrée à la production d éthanol, notamment au Brésil où elle absorbe 55 % de la production sucrière. Le relèvement des prix devrait donc se poursuivre dans les prochains mois. Le rebond des cours du pétrole alimente également l envolée récente des cours de l éthanol et du sucre. Banane : les cours sont demeurés fermes au 1 er trimestre 9, s établissant à EUR,98/kg, en hausse de 7,3 % par rapport au niveau d avril 8, en liaison, notamment, avec les problèmes logistiques et climatiques intervenus au Cameroun et les tensions sociales qu ont connu les Antilles françaises. BANQUE DE FRANCE - Rapport Zone franc

5 Cours de l'uranium et du phosphate Indice base au 1/7/ juil-2 janv-3 juil-3 janv-4 juil-4 janv-5 juil-5 janv-6 juil-6 janv-7 juil-7 janv-8 juil-8 janv-9 juil-9 URANIUM PHOSPHATE Uranium : de 5 à 7 les cours ont connu une croissance particulièrement rapide. Mais en 8, la chute a été brutale ( 35,7 %), la tonne revenant à USD 97, en annuelle, avec un cours au plus haut à USD 1 241/tonne en juin et un plus bas en décembre à USD 438/tonne. Les cours ont à nouveau progressé au premier semestre 9 et la tonne d uranium a atteint USD 848 en juin, ce qui correspond cependant à un recul de 31,6 % par rapport à juin 8. Phosphates : après la forte hausse de l année 7 et du début 8, les cours sont passés de USD 1 241/tonne en juin 8 à USD 438/tonne en décembre 8 puis à USD 273/tonne en juin 9, ce qui représente une chute de 76,9 % par rapport à juin 8, en lien avec le repli des marchés agricoles et donc de la demande d engrais. Manganèse : les cours se sont effondrés au cours du premier semestre 9. Le kilogramme de minerai de manganèse s est vendu, en, EUR,24 sur le marché mondial en avril 9, en baisse de 42 % par rapport à son niveau un an plus tôt. La chute de la production d acier alimente le repli de la demande de manganèse. 26 BANQUE DE FRANCE - Rapport Zone franc - 8

ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC

ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC BDF-DGEI-COMOZOF CONFIDENTIEL Le 7 septembre z- / J. Legrand C. Courtin ÉVOLUTION DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES ÉCHANGÉES PAR LES PAYS DE LA ZONE FRANC En, le ralentissement économique observé dans

Plus en détail

MARCHES INTERNATIONAUX DES MATIERES PREMIERES A FIN DECEMBRE 2005 ET PERSPECTIVES A COURT TERME

MARCHES INTERNATIONAUX DES MATIERES PREMIERES A FIN DECEMBRE 2005 ET PERSPECTIVES A COURT TERME MARCHES INTERNATIONAUX DES MATIERES PREMIERES A FIN DECEMBRE 2005 ET PERSPECTIVES A COURT TERME I.- VUE D ENSEMBLE Au cours de l année 2005, la situation des marchés internationaux des matières premières

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015

Observatoire des prix et des marges Produits agricoles Février 2015 Service du soutien au réseau (SR) Sous-direction de la communication, programmation et veille économique () Bureau de la veille économique et des prix (B) Observatoire des prix et des marges Produits agricoles

Plus en détail

1-4. PRIX DES PRODUITS DE BASE 10/06/2013

1-4. PRIX DES PRODUITS DE BASE 10/06/2013 En effet, après avoir subi un fort recul à la fin de (1.564$ l once fin ), le prix de l or a repris son envol au début de l année, profitant de l abondance de la liquidité à l échelle mondiale et de l

Plus en détail

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL Au cours de l année 2009, l économie mondiale est entrée dans une profonde récession qui a débuté à la fin de 2008. En effet, le taux de croissance du Produit Intérieur

Plus en détail

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi

République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une foi N MEF/DPEE/DSC MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Dakar, 18 février 2015 DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES DIRECTION

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier semestre 215) Banque Centrale de Tunisie Juillet 215 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL 1-1. Croissance Economique - La Banque Mondiale a révisé, au mois de

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015

Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 2015 Evolution de la Conjoncture Economique Au cours du premier trimestre 215 Banque Centrale de Tunisie Mars 215 1- ENVIRONMENT INTERNATIONAL - L environnement économique international a été marquée, ces derniers

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU COURS DU QUATRIEME TRIMESTRE 2014 Mars 2015 1/12 D ANS une conjoncture internationale marquée par une reprise globale fragile, une divergence accrue de croissance

Plus en détail

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS

PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS PREMIERE PARTIE : ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL ET EVOLUTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE DU PAYS I.ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I.1. VUE D ENSEMBLE Après le vif redressement enregistré

Plus en détail

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée

La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée INSEE CONJONCTURE POINT DE CONJONCTURE OCTOBRE 2015 La demande reste bien orientée, l activité progresse par à-coups La croissance des économies avancées est restée solide au deuxième trimestre 2015. L

Plus en détail

CONJONCTURE FRANÇAISE

CONJONCTURE FRANÇAISE CONJONCTURE FRANÇAISE Faiblesse de l investissement L amélioration récente du climat des affaires peine à se traduire par une augmentation de l activité. Dans le secteur industriel, la production reste

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

La Côte d Ivoire: Carrefour régional du commerce. Les solutions d une banque panafricaine. Etat des lieux, Opportunités et Défis

La Côte d Ivoire: Carrefour régional du commerce. Les solutions d une banque panafricaine. Etat des lieux, Opportunités et Défis La Côte d Ivoire: Carrefour régional du commerce Les solutions d une banque panafricaine Etat des lieux, Opportunités et Défis Edward George, Directeur de Recherche des Matières Premières Agricoles 26

Plus en détail

Point mensuel de conjoncture

Point mensuel de conjoncture 28/09/2015 Point mensuel de conjoncture REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un But Une Foi MINISTERE DE L ECONOMIE DES FINANCES ET DU PLAN DIRECTION GENERALE DE LA PLANIFICATION ET DES POLITIQUES ECONOMIQUES

Plus en détail

Nicolas Bricas, Cirad, UMR Moisa, Montpellier. 4 mars 2011

Nicolas Bricas, Cirad, UMR Moisa, Montpellier. 4 mars 2011 Suivi des facteurs de risques de crise alimtaire Février 2011 Nicolas Bricas, Cirad, UMR Moisa, Montpellier 4 mars 2011 En complémt de la note sur les risques de crise liés à la hausse des prix internationaux

Plus en détail

10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011

10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011 10. Production et commerce mondial en céréales en 2010/2011 Ph. Burny 1 2 1 Production céréalière mondiale...2 1.1 Production mondiale de céréales en 2010/2011... 2 1.2 Production mondiale de froment en

Plus en détail

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015 Conjoncture économique et marchés financiers Octobre 215 Page 1 l 6/1/215 Une croissance mondiale pénalisée par les émergents Prévisions de croissance mondiale du FMI de 3,3% en 215 et 3,8% en 216 La croissance

Plus en détail

Rapport semestriel au 30 juin 2015

Rapport semestriel au 30 juin 2015 A nthologie Rapport semestriel au 30 juin 2015 Le fonds 1. L environnement économique et financier 2015 Au premier semestre 2015, l économie mondiale a globalement évolué à des niveaux légèrement inférieurs

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 11 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 55 av. Bosquet - 7533 Paris Cedex 7 - Tél. 1 53 59 18 6 - Fax 1 53 59 18 88 - gfi@gfi.asso.fr

Plus en détail

2012 Stabilisation de l activité. 2013 Perspectives de reprise

2012 Stabilisation de l activité. 2013 Perspectives de reprise 2012 Stabilisation de l activité 2013 Perspectives de reprise Quel avenir pour l industrie chimique en France? Enjeux énergétiques Paris, le 21 mars 2013 UIC - Contacts presse Hélène MEJEAN - Directeur

Plus en détail

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires POUR DIFFUSION : À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À PUBLICATION Courants contraires La baisse

Plus en détail

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 Septembre 2015 Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 L objet de cette revue est de présenter les principaux éléments qui caractérisent l évolution de la situation de la position

Plus en détail

PREMIER TRIMESTRE 2012 Mai 2012

PREMIER TRIMESTRE 2012 Mai 2012 PREMIER TRIMESTRE 2012 Mai 2012 INSEED BP 453 N Djamena Tél : 252 31 64 Fax : 252 66 13 E-mail : inseed@intnet.td site : www.inseed-tchad.org TABLE DES MATIERES RUBRIQUES Pages SIGLES ET SIGNES CONVENTIONNELS

Plus en détail

Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Août 2014)

Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Août 2014) Note sur les indices mensuels des prix du Commerce Extérieur (Août 2014) Rocade Fann Bel-air Cerf-volant. BP 116 Dakar RP -Sénégal Tel 33 869 21 39, Fax 33 824 36 15 ANSD/DSECN /DSC/ BEE/ Indice des Prix

Plus en détail

Notes d'information et Statistiques

Notes d'information et Statistiques UNION MONETAIRE OUEST AFRICAIN N 512 Mars 2001 ETUDES ET RECHERCHES Notes d'information et Statistiques BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L'AFRIQUE DE L'OUEST EVALUATION DE L IMPACT DES CHOCS EXOGENES RECENTS

Plus en détail

En 2012, la croissance de l activité en Asie a bien résisté,

En 2012, la croissance de l activité en Asie a bien résisté, FICHE PAYS ASIE : CRISE OU COUP DE FREIN À LA CROISSANCE? Département analyse et prévision En 2012, la croissance de l activité en Asie a bien résisté, malgré une baisse de régime durant l été. Son dynamisme

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

*1450088* TD/B/C.I./MEM.2/25. Conférence des Nations Unies sur le commerce. et le développement. Nations Unies

*1450088* TD/B/C.I./MEM.2/25. Conférence des Nations Unies sur le commerce. et le développement. Nations Unies Nations Unies Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. générale 29 janvier 2014 Français Original: anglais TD/B/C.I./MEM.2/25 Conseil du commerce et du développement Commission

Plus en détail

BMCE Bank et son Environnement

BMCE Bank et son Environnement BMCE Bank et son Environnement Economie Mondiale 44 SORTIE DE CRISE ET REMISE EN QUESTION DES MODELES Depuis l éclatement de la bulle financière internationale en 2008, de plus en plus d économistes en

Plus en détail

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU QUATRIEME TRIMESTRE DE 2013

TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU QUATRIEME TRIMESTRE DE 2013 TENDANCES MONETAIRES ET FINANCIERES AU QUATRIEME TRIMESTRE DE 2013 L objet de cette note est d analyser les principales tendances financières et monétaires au cours de l année 2013, avec un accent particulier

Plus en détail

Afrique subsaharienne Tendances récentes

Afrique subsaharienne Tendances récentes Afrique subsaharienne Tendances récentes Le taux de croissance des économies d Afrique subsaharienne est passé de 5,7 % en 2006 à 6,1 % en 2007, ce qui constitue la progression la plus soutenue que cette

Plus en détail

L EVOLUTION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DANS LES PAYS AFRICAINS DE LA ZONE FRANC

L EVOLUTION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DANS LES PAYS AFRICAINS DE LA ZONE FRANC 2 L EVOLUTION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DANS LES PAYS AFRICAINS DE LA ZONE FRANC Taux de croissance du PIB en volume de 1995 à 2008 (en moyenne annuelle) 46 BANQUE DE France Rapport Zone franc 2008 2.1.

Plus en détail

Note de Conjoncture. Sommaire VUE D ENSEMBLE

Note de Conjoncture. Sommaire VUE D ENSEMBLE Note de Conjoncture N 215 Janvier 215 Direction des Etudes et des Prévisions Financières Ministère de l Economie et des Finances Quartier administratif, Entrée D, Rabat- Chellah Tél. : 5.37. 7.74.15/1

Plus en détail

Principaux Indicateurs Conjoncturels

Principaux Indicateurs Conjoncturels BANQUE CENTRALE DE TUNISIE Direction Générale des Statistiques Principaux Indicateurs Conjoncturels 21 Mars 2015 2 FICHES : Fiche n 1 : Secteur réel Fiche n 2 : Evolution des principaux soldes de la balance

Plus en détail

FinAfrique Research. Performances bancaires dans les zones CEMAC & UEMOA

FinAfrique Research. Performances bancaires dans les zones CEMAC & UEMOA FinAfrique Research Performances bancaires dans les zones CEMAC & UEMOA Octobre 2015 Dans ce document nous comparons la performance du secteur bancaire des zones CEMAC et UEMOA depuis 2006. Si la pénétration

Plus en détail

NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA

NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA 1 MGE CONSEIL 2 NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA L Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) est une organisation de l Afrique de l ouest, qui a comme mission la réalisation de l'intégration

Plus en détail

RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONETAIRE DANS L UMOA LOIS DE FINANCES AU TITRE DE L EXERCICE 2014. Avril 2014

RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONETAIRE DANS L UMOA LOIS DE FINANCES AU TITRE DE L EXERCICE 2014. Avril 2014 RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONETAIRE DANS L UMOA LOIS DE FINANCES AU TITRE DE L EXERCICE 2014 Avril 2014 Septembre 2015 RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONETAIRE DANS L'UMOA Septembre 2015 Avenue Abdoulaye FADIGA

Plus en détail

COMMENTAIRE LE MARCHÉ HAUSSIER DE L OR EST RÉSOLUMENT CHOSE DU PASSÉ. Services économiques TD

COMMENTAIRE LE MARCHÉ HAUSSIER DE L OR EST RÉSOLUMENT CHOSE DU PASSÉ. Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD LE MARCHÉ HAUSSIER DE L OR EST RÉSOLUMENT CHOSE DU PASSÉ Faits saillants L effondrement du cours de l or observé en 2013, celui-ci ayant affiché un recul de 29 % au

Plus en détail

Point de conjoncture économique et prévisions macroéconomiques du premier semestre 2014 en zone CEMAC

Point de conjoncture économique et prévisions macroéconomiques du premier semestre 2014 en zone CEMAC Point de conjoncture économique et prévisions macroéconomiques du premier semestre 2014 en zone CEMAC Commission de la CEMAC Département des Politiques Economique, Monétaire et Financière Direction des

Plus en détail

RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONETAIRE DANS L UEMOA LOIS DE FINANCES AU TITRE DE L EXERCICE 2014. Avril 2014

RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONETAIRE DANS L UEMOA LOIS DE FINANCES AU TITRE DE L EXERCICE 2014. Avril 2014 RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONETAIRE DANS L UEMOA LOIS DE FINANCES AU TITRE DE L EXERCICE 2014 Avril 2014 Juin 2014 RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONETAIRE DANS L'UEMOA Juin 2014 Dakar, le 04 juin 2014 Avenue

Plus en détail

Panorama de la RDC. La situation économique générale en RDC Les principaux indicateurs conjoncturels L activité bancaire

Panorama de la RDC. La situation économique générale en RDC Les principaux indicateurs conjoncturels L activité bancaire Panorama de la RDC La situation économique générale en RDC Les principaux indicateurs conjoncturels L activité bancaire La situation économique générale en RDC ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL SUR LE PLAN ÉCONOMIQUE

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Biens d équipement de production Point de conjoncture 3 ème trimestre 2014

Biens d équipement de production Point de conjoncture 3 ème trimestre 2014 Biens d équipement de production Point de conjoncture 3 ème trimestre 2014 Le Symop, Syndicat des machines et technologies de production, propose à la presse chaque trimestre un point de conjoncture sur

Plus en détail

REVUE MENSUELLE DE LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE, MONÉTAIRE ET FINANCIÈRE

REVUE MENSUELLE DE LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE, MONÉTAIRE ET FINANCIÈRE REVUE MENSUELLE DE LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE, MONÉTAIRE ET FINANCIÈRE Février 214 REVUE MENSUELLE DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE, MONETAIRE ET FINANCIERE Février 214 Le présent document a été préparé sur

Plus en détail

La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale

La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale L année 2015, qui s'est amorcée deux semaines auparavant, s avère déjà mouvementée. Le pétrole a poursuivi sa chute brusque

Plus en détail

CHAPITRE IV : BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE

CHAPITRE IV : BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE CHAPITRE IV : BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE La forte réduction de la dette extérieure durant la seconde moitié des années 2000, en contexte d envolée des importations des biens et services, a

Plus en détail

Dynamique des exportations de biens et de services du Québec sur les marchés extérieurs

Dynamique des exportations de biens et de services du Québec sur les marchés extérieurs Dynamique des exportations de biens et de services du Québec sur les marchés extérieurs Table des matières En bref 1 Une stagnation des exportations au cours des années 2000 1 Un recul majeur sur le marché

Plus en détail

Note de Conjoncture. Sommaire VUE D ENSEMBLE

Note de Conjoncture. Sommaire VUE D ENSEMBLE Note de Conjoncture N 211 Septembre 214 Direction des Etudes et des Prévisions Financières Ministère de l Economie et des Finances Quartier administratif, Entrée D, Rabat- Chellah Tél. : 5.37. 7.74.15/1

Plus en détail

En dépit d une situation économique mondiale difficile, les marchés des matières

En dépit d une situation économique mondiale difficile, les marchés des matières 164 L E B U L L E T I N D E S M A T I E R E S P R E M I E R E S - 1 er t r i m e s t r e 2 0 1 4 Agence Française de Développement Appui à la Gestion des Connaissances Département de la Recherche 5, rue

Plus en détail

Perspectives économiques régionales Moyen-Orient et Afrique du Nord. Octobre 2015

Perspectives économiques régionales Moyen-Orient et Afrique du Nord. Octobre 2015 Perspectives économiques régionales Moyen-Orient et Afrique du Nord Octobre 215 1 Feuille de route Environnement mondial Thèmes régionaux Exportateurs et importateurs de pétrole de la région MOANAP 2 Perspectives

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES FRANCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES FRANCE PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES FRANCE Juin 5 Selon les projections macroéconomiques pour la France effectuées dans le cadre de l Eurosystème, après trois années de croissance atone, le PIB croîtrait en moyenne

Plus en détail

mars COMMENTAIRE DE MARCHÉ

mars COMMENTAIRE DE MARCHÉ mars 2015 COMMENTAIRE DE MARCHÉ SOMMAIRE Introduction 2 En bref 3 Contexte de marché en Europe 4 INTRODUCTION Après une courte accalmie sur le marché des taux en février, la chute des rendements a repris

Plus en détail

Note de Conjoncture. Version provisoire. Sommaire VUE D ENSEMBLE

Note de Conjoncture. Version provisoire. Sommaire VUE D ENSEMBLE Note de Conjoncture < N 219 Mai 215 La croissance de l économie mondiale se poursuit à un rythme soutenu, dans un contexte Version provisoire marqué par des niveaux bas des cours de pétrole et par des

Plus en détail

Perspectives économiques 2015-2016 Octobre 2015 EDITORIAL 1

Perspectives économiques 2015-2016 Octobre 2015 EDITORIAL 1 Perspectives économiques 2015-2016 Octobre 2015 EDITORIAL 1 L économie belge s est raffermie de manière significative durant la première moitié de l année. Grâce au dynamisme de l économie américaine,

Plus en détail

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE Le 20 janvier 2011 LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE ***La confiance des marchés asiatiques se rapproche de son niveau d avant la crise***

Plus en détail

Parmi les douze produits de base les plus prisés par les investisseurs, on retrouve l argent (+20% en euro), le zinc (+11%) ou le cuivre (+8,5%).

Parmi les douze produits de base les plus prisés par les investisseurs, on retrouve l argent (+20% en euro), le zinc (+11%) ou le cuivre (+8,5%). => Nous restons neutre sur les ressources naturelles. L indice composite des 24 principales ressources naturelles concocté par S&P et Goldman Sachs a atteint le 24 février un nouveau sommet inédit depuis

Plus en détail

RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE

RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE N 36 / 2015 Document préparé pour le Conseil de Bank Al-Maghrib du 22 septembre 2015 Rapport sur la politique monétaire Document préparé pour le Conseil de Bank Al-Maghrib

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE TENDANCES RÉGIONALES RÉGION PAYS DE LOIRE AOÛT 9 Tous les commentaires s appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. Pays de la Loire Tendances régionales Août 9 Page 1 sur 8 Vue d

Plus en détail

L Agroindicateur. Une autre bonne performance. Octobre 2014

L Agroindicateur. Une autre bonne performance. Octobre 2014 L Agroindicateur Octobre 2014 Une autre bonne performance La conjoncture 2014 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer à un niveau historiquement

Plus en détail

Les entreprises en Ile de France

Les entreprises en Ile de France Tendances régionales Les entreprises en Ile de France Contexte conjoncturel Bilan 1 Perspectives 1 lndicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Konjunkturforschungsstelle KOF Swiss Economic Institute ETH Zurich LEE G 6 Leonhardstrasse 89 Zurich Tél.: + 6 9 kofcc@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich, juin, 9h Prévisions d été : relance dans

Plus en détail

MALI RAPPORT ECONOMIQUE BI-ANNUEL

MALI RAPPORT ECONOMIQUE BI-ANNUEL MALI RAPPORT ECONOMIQUE BI-ANNUEL Janvier 2013 CGIAR Climate AFTP4 Région Afrique Banque mondiale Sommaire Préambule... 3 RESUME... 4 1. Contexte politique... 5 2. Situation économique en 2012... 5 Croissance...

Plus en détail

RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE

RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE N 29 / 2013 Document préparé pour le Conseil de Bank Al-Maghrib du 17 décembre 2013 Rapport sur la politique monétaire Document préparé pour le Conseil de Bank Al-Maghrib

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Avril 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En mars, le climat des affaires s accroît légèrement après sept mois consécutifs de baisse : l indicateur correspondant augmente de 3 points mais

Plus en détail

mars 2012 Tensions sur les cours du pétrole Rebond des investissements des entreprises Retournement fin 2011 Le temps de la campagne électorale

mars 2012 Tensions sur les cours du pétrole Rebond des investissements des entreprises Retournement fin 2011 Le temps de la campagne électorale mars 2012 N 324 la vie économique et sociale réveil d un autre géant asiatique, Jakarta, 7 février 2012 conjoncture Tensions sur les cours du pétrole conjoncture française Rebond des investissements des

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------ La Commission ------------ RAPPORT SEMESTRIEL D'EXECUTION DE LA SURVEILLANCE MULTILATERALE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------ La Commission ------------ RAPPORT SEMESTRIEL D'EXECUTION DE LA SURVEILLANCE MULTILATERALE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------ La Commission ------------ RAPPORT SEMESTRIEL D'EXECUTION DE LA SURVEILLANCE MULTILATERALE 10 décembre 2014 TABLE DES MATIERES RESUME... 4 INTRODUCTION...

Plus en détail

RAPPORT 2013 EVOLUTION ECONOMIQUE ET MONETAIRE EN ALGERIE

RAPPORT 2013 EVOLUTION ECONOMIQUE ET MONETAIRE EN ALGERIE 101 RAPPORT 2013 EVOLUTION ECONOMIQUE ET MONETAIRE EN ALGERIE Octobre 2014 Bank of Algeria RAPPORT 2013 EVOLUTION ECONOMIQUE ET MONETAIRE EN ALGERIE SOMMAIRE INTRODUCTION... p.4 CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT

Plus en détail

REVUE MENSUELLE DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE, MONETAIRE ET FINANCIERE

REVUE MENSUELLE DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE, MONETAIRE ET FINANCIERE REVUE MENSUELLE DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE, MONETAIRE ET FINANCIERE Octobre 2 Le présent document a été préparé sur la base des données statistiques arrêtées le 7 octobre 2 Table des matières Vue d ensemble...5

Plus en détail

BASE DE DONNÉES MONDE

BASE DE DONNÉES MONDE BASE DE DONNÉES MONDE 2013 SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

Direction des Etudes et des Prévisions Financières N 04/08- avril 2008 DENI/SCI. Tableau de bord. ( variations en % sauf indication contraire)

Direction des Etudes et des Prévisions Financières N 04/08- avril 2008 DENI/SCI. Tableau de bord. ( variations en % sauf indication contraire) Royaume du Maroc N 04/08- avril 2008 DENI/SCI Synthèse En matière de politique monétaire, la Fed, a baissé son taux directeur de 75 pb pour le ramener à 2,25%, lors de sa réunion du 18 mars 2008, dans

Plus en détail

La conjoncture en région Centre Val de Loire

La conjoncture en région Centre Val de Loire Tendances régionales La conjoncture en région Centre Val de Loire Enquêtes mensuelles Septembre 215 Tassement de la production industrielle, activité globale un peu plus soutenue dans les services marchands.

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2015 asdf Nations Unies New York, 2015 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial La croissance mondiale progressera légèrement

Plus en détail

Forte baisse des prix des produits laitiers en 2015

Forte baisse des prix des produits laitiers en 2015 Agreste Synthèses Lait Septembre 2015 n 2015/276 Septembre 2015 Lait Synthèses n 2015/276 Forte baisse des prix des produits laitiers en 2015 Au 1 er semestre 2015, le marché national du lait a subi les

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

BAROMÈTRE CONJONCTUREL DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE

BAROMÈTRE CONJONCTUREL DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale Institut Bruxellois de Statistique et d Analyse Semestriel BAROMÈTRE CONJONCTUREL DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE N 24 Octobre 212 BAROMÈTRE CONJONCTUREL

Plus en détail

I. Le commerce mondial en 2010

I. Le commerce mondial en 2010 I. Le commerce mondial en 2010 Après s être effondré en 2009, le commerce mondial a vigoureusement rebondi en 2010. L augmentation du volume des exportations de marchandises au cours de l année passée

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------ La Commission ------------ RAPPORT SEMESTRIEL D'EXECUTION DE LA SURVEILLANCE MULTILATERALE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------ La Commission ------------ RAPPORT SEMESTRIEL D'EXECUTION DE LA SURVEILLANCE MULTILATERALE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------ La Commission ------------ RAPPORT SEMESTRIEL D'EXECUTION DE LA SURVEILLANCE MULTILATERALE Juin 2014 1 TABLE DES MATIERES Résumé... 5 INTRODUCTION...

Plus en détail

Stratégie de placement

Stratégie de placement Très défensif ingsstrategie Climat d investissement Taux directeur : évolution et prévisions États-Unis 1,5 UEM 0,5 10-2010 10-2011 10-2012 10-2013 10-2014 10-2015 Taux à dix ans : évolution et prévisions

Plus en détail

REVUE MENSUELLE DE LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE, MONÉTAIRE ET FINANCIÈRE

REVUE MENSUELLE DE LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE, MONÉTAIRE ET FINANCIÈRE REVUE MENSUELLE DE LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE, MONÉTAIRE ET FINANCIÈRE Janvier 215 REVUE MENSUELLE DE LA CONJONCTURE ECONOMIQUE, MONETAIRE ET FINANCIERE Janvier 215 Le présent document a été préparé sur

Plus en détail

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010 La grande déception Krishen Rangasamy, économiste Novembre 21 La grande déception 6 Croissance annuelle mondiale du PIB réel 5 5 % +4,4 % +3,9 % 4 +3,6 % 3 2 4 ans avant la récession 21 211 212 Prévision

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

Le bilan 2012 des cours des matières premières est plutôt contrasté :

Le bilan 2012 des cours des matières premières est plutôt contrasté : 159 l E B u l l E T i N D E S M A T i E r E S P r E M i E r E S - 4 e t r i m e s t r e 2 0 1 2 Le bilan 2012 des cours des matières premières est plutôt contrasté : une année en demi-teinte, en raison

Plus en détail

Au quatrième trimestre 2014, le ralentissement persistant de la croissance économique au niveau

Au quatrième trimestre 2014, le ralentissement persistant de la croissance économique au niveau ETUDES ET RECHERCHES 165 167 L E B U L L E T I N D E S M A T I E R E S P R E M I E R E S - 4 e t r i m e s t r e 2 0 1 4 Au quatrième trimestre, le ralentissement persistant de la croissance économique

Plus en détail

RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONETAIRE DANS L'UEMOA

RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONETAIRE DANS L'UEMOA RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONETAIRE DANS L'UEMOA Mars 2015 Avenue Abdoulaye FADIGA BP 3108 Dakar - Sénégal Tél. : (221) 33 839 05 00 / Fax. (221) 33 823 93 35 www.bceao.int RAPPORT SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

Plus en détail

Observatoire des prix et des marges (Filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois d octobre 2014 1 -

Observatoire des prix et des marges (Filière pétrole) - résultats de l observation des prix et marges du mois d octobre 2014 1 - Bureau de la veille économique et des prix (1B) Bureau de l énergie, de l environnement et des matières premières (6A) Observatoire des prix et des marges (Filière pétrole) - résultats de l observation

Plus en détail

En 2014, les cours des matières premières ont reculé, entraînant une baisse

En 2014, les cours des matières premières ont reculé, entraînant une baisse Agreste Synthèses Moyens de production Mars 215 n 215/261 Mars 215 Moyens de production Synthèses n 215/261 En 214, la baisse des prix à la production des produits animaux n est que partiellement compensée

Plus en détail

Note économique et financière sur l Afrique

Note économique et financière sur l Afrique Analyse mensuelle des marchés Volume 1, Numéro 1 Pour la période Février 2014 Complexe de l Economiste en Chef et financière sur l Afrique Faits du mois: les préoccupations sur les devises du Ghana et

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Juin 2014

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Juin 2014 L Tableau de bord mensuel Juin 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple = M est

Plus en détail

9. Évolution du marché mondial du blé au cours des cinquante dernières années

9. Évolution du marché mondial du blé au cours des cinquante dernières années 9. Évolution du marché mondial du blé au cours des cinquante dernières années Fr. Terrones Gavira 1 et Ph. Burny 2 1 Introduction... 2 2 Production... 3 3 La consommation... 4 3.1 Utilisation... 4 3.2

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

Ralentissement économique Des entreprises handicapées par la lenteur des réformes

Ralentissement économique Des entreprises handicapées par la lenteur des réformes PANORAMA RISQUE PAYS Les publications économiques de Coface Automne 212 FOCUS INDE Par Nina Delhomme et Constance Boublil - Achevé de rédiger le 18 octobre 212 Ralentissement économique Des entreprises

Plus en détail

L OBSERVATEUR FINANCIER

L OBSERVATEUR FINANCIER L OBSERVATEUR FINANCIER Services économiques TD TURBULENCES SUR LES MARCHÉS ÉMERGENTS: POSSIBLE REPORT DU RELÈVEMENT DU TAUX DIRECTEUR DE LA FED Faits saillants Pour un deuxième mois consécutif, les mouvements

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009 L Tableau de bord mensuel Octobre 2009 Avertissement : les indications mensuelles reprises dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitives qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple

Plus en détail

Les perspectives économiques

Les perspectives économiques Les perspectives économiques Les petits-déjeuners du maire Chambre de commerce d Ottawa / Ottawa Business Journal Ottawa (Ontario) Le 27 avril 2012 Mark Carney Mark Carney Gouverneur Ordre du jour Trois

Plus en détail

Perspectives de l économie mondiale

Perspectives de l économie mondiale Études économiques et financières Perspectives de l économie mondiale Octobre 215 Distribution préliminaire Avant-propos, résumé analytique et chapitre 1 L ajustement au repli des prix des produits de

Plus en détail

Année 2014. Atonie des exportations en 2014, malgré une éclaircie au dernier trimestre

Année 2014. Atonie des exportations en 2014, malgré une éclaircie au dernier trimestre http://lekiosque.finances.gouv.fr Année 2014 Sur l ensemble de 2014, les exportations sont quasiment stables (+0,1 %, après -1,2 %), malgré une fin d année favorable. La progression des ventes de l aéronautique

Plus en détail