Abstinence ou réduction: une décision partagée?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Abstinence ou réduction: une décision partagée?"

Transcription

1 Abstinence ou réduction: une décision partagée? Docteur Philippe CASTERA Maître de conférences associé de médecine générale (Université de Bordeaux) Coordinateur du réseau addictions Gironde-Aquitaine (AGIR 33 Aquitaine) «Premières rencontres annuelles TABAQUIT» Tous tabacologues! 24 Septembre 2015 ARS Aquitaine

2 La réduction prolongée discutée par les tabacologues La durée d exposition plus toxique que la quantité fumée Changement de la façon de fumer pour compenser Le fumeur encouragé à poursuivre plutôt qu à arrêter Mais de plus en plus admise dans les recommandations (NICE 2013, HAS 2014) Effet bénéfique sur l entourage A encourager avec une substitution prolongée L arrivée de la e-cigarette change la donne

3 Une consommation de tabac en baisse malgré un pourcentage de fumeurs qui stagne

4 Des fumeurs déjà dans la modération Comment?

5 Pourquoi? Le coût élevé L interdiction de fumer dans les lieux publics La peur pour la santé La culpabilité pour l entourage La pression sociale (image négative) Pour réduire des inconvénients vécus

6 Quand? Dans les lieux interdits Par courtoisie Pendant la grossesse Pendant certains soins (chimio, chirurgie, implants, FIV.) En cas de difficulté financière Quand les inconvénients augmentent

7 Comment? En se confrontant au manque En supprimant les cigarettes «habitudes» En s aidant d une substitution nicotinique En s aidant d une cigarette électronique Avec les stratégies qu ils ont choisis

8 De la modération à la réduction contrôlée Comment?

9 Pourquoi? Sortir du «tout ou rien» S appuyer sur les expériences de modération du fumeur Renforcer le sentiment d efficacité personnelle Ancrer la direction vers l arrêt Fixer des objectifs intermédiaires Accompagner le fumeur même s il n arrête pas Pour favoriser une décision partagée

10 Quand? Quand le fumeur ne souhaite pas arrêter Quand il n est pas prêt à arrêter Quand il est ambivalent Surtout s il y a urgence (santé) Pour maintenir l alliance Quand il n est plus temps d attendre

11 Comment? En s appuyant sur ses stratégies de modération En proposant de les optimiser En utilisant les substituts nicotiniques choisis En utilisant la cigarette électronique En utilisant un agenda des consommations En aidant le fumeur à fixer ses objectifs Pour une réduction durable et conséquente (-50%)

12 Est-ce qu elle réduit les risques? Est-ce qu elle séduit les fumeurs? Quelles sont les questions que posent la réduction contrôlée? Est-ce qu elle anticipe l arrêt? Est-ce que la réduction se maintient?

13 Données scientifiques Il n y a pas de différence de résultats entre un arrêt direct ou avec une phase intermédiaire de réduction (Cochrane 2012). La cigarette électronique avec nicotine serait plus efficace que les TSN pour obtenir une réduction de plus de 50% de la consommation. Il n y a pas de différence en terme d effets secondaires (Cochrane 2014). La réduction de la consommation de tabac est prédictive de l arrêt du tabac (Hughes 2006). Les études pertinentes sont insuffisantes pour pouvoir conclure sur la réduction des risques liés à la réduction de consommation (Hughes 2006). Le nombre de fumeurs réussissant à maintenir une réduction supérieure à 50% de façon prolongée est faible (Cochrane 2007).

14 Conclusion La réduction contrôlée est un acte de soin différent de la simple modération. C est : Une étape vers l arrêt du tabac Prolongée si l arrêt est impossible pour le fumeur Accompagnée d une substitution Evaluée par un agenda des consommations (ou taux CO) Des études quantitatives et qualitatives sont nécessaires pour en confirmer l intérêt et la faisabilité

15 Bibliographie 1- Lindson-Hawley N, Aveyard P, Hughes JR. Reduction versus abrupt cessation in smokers who want to quit (Review). Cochrane Database Syst Rev. 2012; CD McRobbie H, Bullen C, Hartmann-Boyce J, Hajek P. Electronic cigarettes for smoking cessation and reduction (Review). Cochrane Database Syst Rev. 2014; CD Hughes JR, Carpenter MJ. Does smoking reduction increase future cessation and decrease disease risk? A qualitative review. Nicotine Tob Res. 2006;8(6): Stead L. Lancaster T. Interventions to reduce harm from continued tobacco use. Cochrane Database Syst Rev. 2007; CD

La Cigarette Electronique. Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014

La Cigarette Electronique. Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014 La Cigarette Electronique Cécile GAILLARD Médecin Généraliste remplaçant JUMGA - Le 6 décembre 2014 Le Point sur la Cigarette Electronique (CE) Définition Le fonctionnement et Les E-liquides Les vapoteurs

Plus en détail

Cigarette électronique Recommandations de la HAS 2014 OFT Avis d experts 2014

Cigarette électronique Recommandations de la HAS 2014 OFT Avis d experts 2014 Cigarette électronique Recommandations de la HAS 2014 OFT Avis d experts 2014 E-liquide H.A.S. En 2013, en France, aucune cigarette électronique ne dispose d une autorisation de mise sur le marché (AMM)

Plus en détail

Faculté de Médecine de Nantes Présentation du mémoire pour le DIU de Tabacologie et aide au sevrage tabagique de la région Ouest

Faculté de Médecine de Nantes Présentation du mémoire pour le DIU de Tabacologie et aide au sevrage tabagique de la région Ouest Faculté de Médecine de Nantes Présentation du mémoire pour le DIU de Tabacologie et aide au sevrage tabagique de la région Ouest Qui sont les utilisateurs de la cigarette électronique, et quelles modifications

Plus en détail

Comment prendre en compte les inégalités sociales de santé?

Comment prendre en compte les inégalités sociales de santé? Comment prendre en compte les inégalités sociales de santé? Thierry Lang Thierry Lang Inserm UPS UMR 1027 La consommation de tabac est un déterminant majeur de la mortalité en France 60,000 décès par an

Plus en détail

Perception et usage de la cigarette électronique et du tabac dans une population étudiante Enquête IDEA 2014

Perception et usage de la cigarette électronique et du tabac dans une population étudiante Enquête IDEA 2014 Perception et usage de la cigarette électronique et du tabac dans une population étudiante Enquête IDEA 2014 VI e Congrès International d'épidémiologie - ADELF - EPITER 10 au 12 septembre 2014 - Nice,

Plus en détail

LA REDUCTION DES RISQUES LIES AU TABAGISME Mythe ou réalité? Diminution importante des ventes de cigarettes et de la prévalence du tabagisme Mais une diminution qui se ralentit en 2004 LA REDUCTION DES

Plus en détail

LE MEDECIN GENERALISTE ET LA PRISE EN CHARGE D UNE ACCOUCHEE CONSOMMATRICE DE TABAC ET/OU D ALCOOL ET/ OU DE CANNABIS

LE MEDECIN GENERALISTE ET LA PRISE EN CHARGE D UNE ACCOUCHEE CONSOMMATRICE DE TABAC ET/OU D ALCOOL ET/ OU DE CANNABIS LE MEDECIN GENERALISTE ET LA PRISE EN CHARGE D UNE ACCOUCHEE CONSOMMATRICE DE TABAC ET/OU D ALCOOL ET/ OU DE CANNABIS Pr Francis RAPHAËL, Professeur honoraire de Médecine Générale à la Faculté de Médecine

Plus en détail

PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE

PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE RÉDUCTION ET ARRÊT DU TABAC NOUVEAU FRUIT EXOTIQUE NICOTINE 2 mg GOMME À MÂCHER MÉDICAMENTEUSE PLAQUEZ LA CIGARETTE EN FINESSE UNE MÉTHODE SIMPLE POUR RÉDUIRE À MON RYTHME Médicament réservé à l adulte

Plus en détail

La cigarette électronique, une révolution?

La cigarette électronique, une révolution? La cigarette électronique, une révolution? http://www.docteurmartinjuneau.com/blog/articles/clivebatescigaretteelectronique- 2015-03-03.html Élise Gingras-Lafond 2015-05-29 UMF des Aurores Boréales Superviseur

Plus en détail

Arrêt du tabac: comment aider les fumeurs? Jean-Pierre Zellweger Villars-sur-Glâne

Arrêt du tabac: comment aider les fumeurs? Jean-Pierre Zellweger Villars-sur-Glâne Arrêt du tabac: comment aider les fumeurs? Jean-Pierre Zellweger Villars-sur-Glâne Arrêt du tabac: les faits TOUS les fumeurs savent que le tabac est nocif LA PLUPART des fumeurs savent que l arrêt du

Plus en détail

J ARRÊTE. www.nicorette.be. c est décidé, Avec. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès.

J ARRÊTE. www.nicorette.be. c est décidé, Avec. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès. Avec c est décidé, J ARRÊTE. nicorette vous aide à arrêter de fumer avec succès. nicorette contient de la nicotine et est un médicament pour adultes. Garder hors de portée des enfants. Pas d utilisation

Plus en détail

Les approches thérapeutiques efficaces et bien tolérées dans l arrêt tabagique

Les approches thérapeutiques efficaces et bien tolérées dans l arrêt tabagique Les approches thérapeutiques efficaces et bien tolérées dans l arrêt tabagique Par: Émilie Brouard et Jahelle Charette 29 mai 2015, UMF de Trois-Rivières Superviseurs: Dr J. Labbé et Dr N. Proulx Selon

Plus en détail

Tabac au féminin 24.05.12. N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions

Tabac au féminin 24.05.12. N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions Tabac au féminin 24.05.12 N.Sauvaget sf tabacologue, Du périnat et addictions Consommation de tabac chez la femme Dans la population féminine française générale (15-85 ans) en 2010: - 27,9% fument - Parmi

Plus en détail

Tabac oral et Snus: Doit-on encourager leur consommation?

Tabac oral et Snus: Doit-on encourager leur consommation? Tabac oral et Snus: Doit-on encourager leur consommation? J-P. Humair Dpt. de Médecine Communautaire et 1er Recours Hôpitaux Universitaires de Genève Genève Plan Qu est-ce que le tabac oral/snus et que

Plus en détail

la cigarette électronique, une solution radicale contre le tabac?

la cigarette électronique, une solution radicale contre le tabac? La cigarette électronique : faut-il l interdire? la cigarette électronique, une solution radicale contre le tabac? Bertrand Dautzenberg, Pneumologue Université Pierre et Marie Curie (UPMC) GH Pitié-Salpêtrière

Plus en détail

La cigarette électronique permet-elle de sortir la société du tabac?

La cigarette électronique permet-elle de sortir la société du tabac? La cigarette électronique permet-elle de sortir la société du tabac? Dubois G, Goullé JP, Costentin J Au nom de la Commission VI (Addictions) Académie Nationale de Médecine Introduction Le tabac tue un

Plus en détail

Diminuer la consommation de tabac pendant la grossesse par des mesures incitatives : un problème difficile à résoudre

Diminuer la consommation de tabac pendant la grossesse par des mesures incitatives : un problème difficile à résoudre Diminuer la consommation de tabac pendant la grossesse par des mesures incitatives : un problème difficile à résoudre Dr Blanquet M, Pr Gerbaud L, Mme Leger S, Dr Perthus I, Dr Laurichesse H, Pr Sauvan

Plus en détail

ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE

ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE ENQUÊTE : PAS DE RAZ-DE-MARÉE POUR LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE Bruxelles, juillet 2014 La nouvelle enquête de la concernant le comportement des fumeurs montre que la cigarette électronique n a pas connu

Plus en détail

Repérage des fumeurs et initiation du sevrage tabagique

Repérage des fumeurs et initiation du sevrage tabagique Capitole Stop Tabac RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN MÉDECINE GÉNÉRALE Repérage des fumeurs et initiation du sevrage tabagique Juin 24 I. INTRODUCTION L objectif est d améliorer le repérage

Plus en détail

Le traitement de la dépendance tabagique en psychiatrie : actualités

Le traitement de la dépendance tabagique en psychiatrie : actualités Le traitement de la dépendance tabagique en psychiatrie : actualités Dr Nathalie Wirth n.wirth@chu-nancy.fr ATHS Biarritz, Septembre 2015 Conflit d intérêt : Aucun Réalisation graphique : Anna Spinosa

Plus en détail

La cigarette électronique et son utilité dans la réduction du risque et l aide à l arrêt du tabagisme.

La cigarette électronique et son utilité dans la réduction du risque et l aide à l arrêt du tabagisme. La cigarette électronique et son utilité dans la réduction du risque et l aide à l arrêt du tabagisme. Société Française de Tabacologie Toulouse 5-6 novembre 2015 Pierre Bartsch La cigarette selon Big

Plus en détail

SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE

SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE SFT-Paris 6-11-2014 Dr Voyer Cardiologue et tabacologue Centre de réadaptation cardiovasculaire Bois Gibert Tabacologue CHU Tours La réadaptation

Plus en détail

Les médicaments du sevrage tabagique

Les médicaments du sevrage tabagique Les médicaments du sevrage tabagique La place du médecin généraliste Elle est primordiale. Il est la première ligne de défense. La tabacologie ne peut se passer de lui. Elle n en constitue que la seconde

Plus en détail

CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques.

CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques. CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques. LUDIVINE FAGES Infirmière Anesthésiste/Hypnopraticien DIU aide au sevrage tabagique Année universitaire 2014/2015

Plus en détail

Vers une vie plus saine

Vers une vie plus saine 1 La Capital District Health Authority (CDHA), Halifax (NS) La Fondation des maladies du coeur (NB et NL) L Association pulmonaire (NB et NL) Élaboration, soutien et promotion Téléassistance pour fumeurs

Plus en détail

Les fumeurs et l arrêt du tabac

Les fumeurs et l arrêt du tabac Mai 2013 Référence : n 111261 Contacts : Damien Philippot 01 45 84 14 44 damien.philippot@ifop.com Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude 3 - Les principaux enseignements Page 2 1 La

Plus en détail

Quelle appropriation du PNRT en région? Colloque "VERS UN MONDE SANS TABAC" Paris, le 29 mai 2015

Quelle appropriation du PNRT en région? Colloque VERS UN MONDE SANS TABAC Paris, le 29 mai 2015 Quelle appropriation du PNRT en région? Colloque "VERS UN MONDE SANS TABAC" Paris, le 29 mai 2015 Quelle démarche adoptée en Ile-de- France? Pourquoi l ARS Ile-de-France décline-t-elle le PNRT? Comment

Plus en détail

VERSION ABRÉGÉE INTRODUCTION. Effets nocifs de l usage du tabac et de l exposition à la fumée secondaire pendant la grossesse

VERSION ABRÉGÉE INTRODUCTION. Effets nocifs de l usage du tabac et de l exposition à la fumée secondaire pendant la grossesse VERSION ABRÉGÉE Recommandations de l OMS pour la prévention et la prise en charge de la consommation de tabac et de l exposition à la fumée secondaire pendant la grossesse En 2013, l Organisation mondiale

Plus en détail

Sevrage Tabac Cas Clinique

Sevrage Tabac Cas Clinique Dr A Stoebner-Delbarre Epidaure Dr X Quantin CHU Montpellier 15 10 2009 Sevrage Tabac Cas Clinique Mademoiselle E., 26 ans sans emploi pour le moment, conjoint au chômage fume 15 à 20 cigarettes roulées

Plus en détail

Présentation de l APhC au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes

Présentation de l APhC au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Présentation de l APhC au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Étude sur les cigarettes électroniques Le jeudi 30 octobre 2014 1785, promenade Alta Vista Ottawa (Ontario) K1G 3Y6 613-523-7877

Plus en détail

GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE

GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE DÉSIR DES FUMEURS ET Les faits : SEVRAGE 20 à 30 % veulent continuer à fumer 70 à 80 % veulent changer : 56 % réduire leur consommation 28 % arrêter 14 % changer de cigarettes

Plus en détail

USAGE DE LA CIGARETTE ELECTRONIQUE PENDANT LA GROSSESSE

USAGE DE LA CIGARETTE ELECTRONIQUE PENDANT LA GROSSESSE USAGE DE LA CIGARETTE ELECTRONIQUE PENDANT LA GROSSESSE Quelle est la posture du tabacologue? Conflits d intérêts Je déclare n avoir aucun conflit d intérêts avec l industrie et le commerce des cigarettes

Plus en détail

Revue des données probantes l utilité et les limites des différentes approches

Revue des données probantes l utilité et les limites des différentes approches Revue des données probantes l utilité et les limites des différentes approches LES REVUES SYSTÉMATIQUES Projet financé par l Agence de la santé publique du Canada Affilié à l Université McMaster Donna

Plus en détail

LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC

LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC Ou Les femmes enceintes de Belley sont-elles bien informées des conséquences du tabac sur la grossesse? A la maternité de Belley : - on

Plus en détail

Substitution en nicotine: Combinaisons

Substitution en nicotine: Combinaisons Patch 24h ou 16h: Substitution en nicotine: Combinaisons Traitement de fond avec patch quotidien + Gomme ou comprimé ou inhalateur: A la demande si symptômes de manque ou situation à risque Dosage plus

Plus en détail

Le Défi e-no Smoking

Le Défi e-no Smoking Le Défi e-no Smoking Du même auteur «Comment arrêter de fumer en travaillant», Éditions First, 1991 «5 semaines pour une vie sans tabac», Méthode audio FirstAvantage, 1992 «30 Jours pour Apprendre à fumer»,

Plus en détail

Conférence Journées Horticoles décembre 2012

Conférence Journées Horticoles décembre 2012 Pourquoi adopter le coaching? par France Delisle ÉQUATION RH Parce que les modèles de gestion traditionnelle sont de moins en moins efficaces! Parce que les jeunes générations réclament de l autonomie

Plus en détail

Conférence de presse du 24 février. Présentation du Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014-2017 (PCT II) Fonds de prévention du tabagisme

Conférence de presse du 24 février. Présentation du Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014-2017 (PCT II) Fonds de prévention du tabagisme Conférence de presse du 24 février Présentation du Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014-2017 (PCT II) Fonds de prévention du tabagisme Plan de la présentation Thèmes présentés Les besoins

Plus en détail

DEDIT SYLVIE DIU Tabacologie 2015 L ACCOMPAGNEMENT ET L AIDE A L ARRÊT DU TABAC EN ENTREPRISE

DEDIT SYLVIE DIU Tabacologie 2015 L ACCOMPAGNEMENT ET L AIDE A L ARRÊT DU TABAC EN ENTREPRISE DEDIT SYLVIE DIU Tabacologie 2015 L ACCOMPAGNEMENT ET L AIDE A L ARRÊT DU TABAC EN ENTREPRISE Sommaire Introduction Démarche Résultats à 6 mois Conclusion de ses propriétaires. GROUPE AUVERGNE AERONAUTIQUE

Plus en détail

Sevrage tabagique. Date de publication jusqu au 1er mars 2014. Évolution naturelle

Sevrage tabagique. Date de publication jusqu au 1er mars 2014. Évolution naturelle Cette version online contient toutes les mises à jour disponibles au sujet de la prise en charge du sevrage tabagique, suivies par la Fiche de transparence de juin 2008. Sevrage tabagique Date de publication

Plus en détail

TRAITEMENTS DU SEVRAGE TABAGIQUE

TRAITEMENTS DU SEVRAGE TABAGIQUE TRAITEMENTS DU SEVRAGE TABAGIQUE Docteur Annick LANTEAUME-VAILLANT Addictologue et Tabacologue Praticien hospitalier attaché Assistance publique des Hôpitaux de Marseille Mars 2009 QuickTimeª et un džcompresseur

Plus en détail

L aide motivationnelle

L aide motivationnelle 2 èmes Journées des Tabacologues Du Grand Sud 19 et 20 septembre 2008 L aide motivationnelle Atelier 1A Jérôme GILLIARD Psychologue/Tabacologue : Institut Bergonié, CRLCC Bordeaux Gilbert Germaini Psychologue/Tabacologue

Plus en détail

Arrêt. du tabagisme COPYRIGHT. Prévention 193. 1. Introduction Pathogenèse. Epidémiologie 1-4. Pathogenèse 5-6

Arrêt. du tabagisme COPYRIGHT. Prévention 193. 1. Introduction Pathogenèse. Epidémiologie 1-4. Pathogenèse 5-6 COPYRIGHT Arrêt 12 du tabagisme 1. Introduction Pathogenèse Epidémiologie 1-4 La prévalence du tabagisme en Suisse est de 25 % chez les 15 ans et plus. De grandes disparités existent en fonction de l âge,

Plus en détail

Fumer tout en étant enceinte, cela vous interpelle? Brochure informative

Fumer tout en étant enceinte, cela vous interpelle? Brochure informative Fumer tout en étant enceinte, cela vous interpelle? Brochure informative Centre Hospitalier Regional de Verviers Se libérer de son tabagisme? Plus de 2.400.000 personnes ont déjà réussi à arrêter... Pourquoi

Plus en détail

Cas clinique Conduite à tenir

Cas clinique Conduite à tenir Cas clinique Conduite à tenir Femme, 49 ans Tabac depuis l age de 14 ans, 15/J roulée actuellement, 35 PA 2 tentatives d arrêt < 6 mois (2000, 2005) Professeur des écoles Divorcée (2008), 2 enfants, vit

Plus en détail

Mesure de l impact d une application mobile francophone dans l aide au sevrage tabagique chez les jeunes de 15 à 18 ans révolus.

Mesure de l impact d une application mobile francophone dans l aide au sevrage tabagique chez les jeunes de 15 à 18 ans révolus. Mesure de l impact d une application mobile francophone dans l aide au sevrage tabagique chez les jeunes de 15 à 18 ans révolus. Marie Vuillequez Interne en médecine générale Faculté de Toulouse Rangueil

Plus en détail

La psychiatrie dans le cinéma

La psychiatrie dans le cinéma La psychiatrie dans le cinéma Plaisir de voir, plaisir de critiquer, plaisir de débattre Stephane Rothen Gerard Calzada Tabac Classification des substances Dépresseurs du SNC Stimulants du SNC Perturbateurs

Plus en détail

E-cigarette. Pr Francis RAPHAËL, Médecin Généraliste - Tabacologue Université de Lorraine, Faculté de Médecine de Nancy, Université du Luxembourg,

E-cigarette. Pr Francis RAPHAËL, Médecin Généraliste - Tabacologue Université de Lorraine, Faculté de Médecine de Nancy, Université du Luxembourg, E-cigarette Pr Francis RAPHAËL, Médecin Généraliste - Tabacologue Université de Lorraine, Faculté de Médecine de Nancy, Université du Luxembourg, Dr Gérard PEIFFER Pneumologue - Tabacologue CHR Metz/Thionville

Plus en détail

Votre patient fume? Marie-Christine Servais Infirmière clinicienne tabacologue

Votre patient fume? Marie-Christine Servais Infirmière clinicienne tabacologue Votre patient fume? Marie-Christine Servais Infirmière clinicienne tabacologue Sommaire Le cycle du fumeur La dépendance Aides au sevrage Rôle du soignant Hôpital sans tabac Conclusions Marie-Christine

Plus en détail

Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens

Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens Habitudes d utilisation de la cigarette électronique et son potentiel addictif : enquête auprès des internautes vapoteurs quotidiens INTRODUCTION Un statut actuel un peu flou Ce n est pas un médicament

Plus en détail

INTÊRET DES TCC EN TABACOLOGIE. Gilbert GERMAINI Dr en Psychologie Tabacologue TCC

INTÊRET DES TCC EN TABACOLOGIE. Gilbert GERMAINI Dr en Psychologie Tabacologue TCC INTÊRET DES TCC EN TABACOLOGIE Gilbert GERMAINI Dr en Psychologie Tabacologue TCC Pourquoi les TCC en tabacologie? «Chez environ la moitié des fumeurs les plus dépendants on retrouve des antécédents d

Plus en détail

«Action 5+1» Programme d aide à l arrêt du tabac

«Action 5+1» Programme d aide à l arrêt du tabac Fiche pédagogique Thème : Tabac, cannabis Niveau : Public de jeunes fumeurs (15-25 ans) ayant un désir d arrêt. Durée : 10 à 2 h en fonction des activités «Action 5+1» Programme d aide à l arrêt du tabac

Plus en détail

Evolution des pratiques tabagiques entre 2001 et 2011 d étudiants en Pharmacie

Evolution des pratiques tabagiques entre 2001 et 2011 d étudiants en Pharmacie Evolution des pratiques tabagiques entre 2001 et 2011 d étudiants en Pharmacie SAVANOVITCH C. (1) SAUVANT-ROCHAT M.P. (1) Clermont Université, Université d Auvergne, Faculté Pharmacie, EA 4681-PEPRADE,

Plus en détail

Comment aider les femmes sous pilules à arrêter de fumer?( et tous les fumeurs.)

Comment aider les femmes sous pilules à arrêter de fumer?( et tous les fumeurs.) Comment aider les femmes sous pilules à arrêter de fumer?( et tous les fumeurs.) Gynécologie Obstétrique Et Reproduction Journées Jean Cohen Dr Marion Adler addictologue Hôpital Antoine Béclère marion.adler@yahoo.fr

Plus en détail

Rapport annuel 2014-2015 de la médecin-hygiéniste en chef Loi sur la réglementation de l usage du tabac

Rapport annuel 2014-2015 de la médecin-hygiéniste en chef Loi sur la réglementation de l usage du tabac Rapport annuel 2014-2015 de la médecin-hygiéniste en chef Loi sur la réglementation de l usage du tabac Table des matières INTRODUCTION... 2 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX SUR LA LOI SUR LA RÉGLEMENTATION DE

Plus en détail

Principe de l e-cigarette

Principe de l e-cigarette Principe de l e-cigarette Composition des e-liquides Quelle est la composition de l aérosol d e-liquide? la composition de la «vapeur» est voisine de celle de l e-liquide Les données montrent l absence

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRÈS DES UTILISATEURS DU SITE : «STOP-TABAC.CH» Anne-Françoise WORRETH / Année 2009-2010 / Faculté de médecine Lyon 1

ENQUÊTE AUPRÈS DES UTILISATEURS DU SITE : «STOP-TABAC.CH» Anne-Françoise WORRETH / Année 2009-2010 / Faculté de médecine Lyon 1 DIU de Tabacologie et d aide au sevrage tabagique SITES INTERNET ET SEVRAGE TABAGIQUE ENQUÊTE AUPRÈS DES UTILISATEURS DU SITE : «STOP-TABAC.CH» Anne-Françoise WORRETH / Année 2009-2010 / Faculté de médecine

Plus en détail

Une publication des amis du Comité contre les Maladies Respiratoires et de la Fondation du Souffle. Souffle. p 6. p 7. p 8

Une publication des amis du Comité contre les Maladies Respiratoires et de la Fondation du Souffle. Souffle. p 6. p 7. p 8 Une publication des amis du Comité contre les Maladies Respiratoires et de la Fondation du Souffle Souffle LA LETTRE DU N 78 MAI 2015 P 2-8 p 3-4 p 4-5 Notre grand dossier Sevrage tabagique : où en sommes-nous?

Plus en détail

JEUNES ET TABAC Etat de la situation

JEUNES ET TABAC Etat de la situation JEUNES ET TABAC Etat de la situation Etat des lieux au 01.06.2015 1- A quel âge les jeunes commencent-ils à fumer? Différents facteurs et raisons peuvent amener les jeunes à commencer à fumer. Si les jeunes

Plus en détail

LES ADOLESCENTS DE 14 17 ANS

LES ADOLESCENTS DE 14 17 ANS Cette présentation a été effectuée le 26 novembre 2014 au cours de la journée «Le tabagisme chez les jeunes : vieux problème, nouvelles tendances» dans le cadre des 18es Journées annuelles de santé publique

Plus en détail

Tabacologie : mise au point 2015

Tabacologie : mise au point 2015 recommandations Tabacologie : mise au point 2015 Rev Med Suisse 2015 ; 11 : 1276-81 I. Jacot Sadowski C. Clair J. Cornuz Dr Isabelle Jacot Sadowski Ligues de la santé Dr Carole Clair Pr Jacques Cornuz

Plus en détail

IMPACT PSYCHOLOGIQUE DU TABAC

IMPACT PSYCHOLOGIQUE DU TABAC IMPACT PSYCHOLOGIQUE DU TABAC Mme ZERTAL CHERIFA Mme DJENNA. D Mr KAABOUCHE. A Bureau d Accueil, Orientation et Activités Socio-thérapeutiques Unité d Aide Psychologique CHU BENBADIS DE CONSTANTINE I)

Plus en détail

N oubliez pas de sauvegarder après avoir intégré ce fichier dans votre espace extranet!

N oubliez pas de sauvegarder après avoir intégré ce fichier dans votre espace extranet! FORMULAIRE PDF REMPLISSABLE POUR REPONSE PEDAGOGIQUE AAP 2015 DU Page 1 sur 14 Avant toute chose, rappelez ici : 1 - Le titre principal (anciennement titre long) de votre projet [90 caractères] Cigarette

Plus en détail

5-6 Nov 2015 Toulouse. Envie de fumer Comment la mesurer? Quel est son potentiel prédictif de l'arrêt? Stoebner-Delbarre A, Huteau ME, Berlin I.

5-6 Nov 2015 Toulouse. Envie de fumer Comment la mesurer? Quel est son potentiel prédictif de l'arrêt? Stoebner-Delbarre A, Huteau ME, Berlin I. 5-6 Nov 2015 Toulouse Envie de fumer Comment la mesurer? Quel est son potentiel prédictif de l'arrêt? Stoebner-Delbarre A, Huteau ME, Berlin I. Définition du Craving Désir compulsif, Désir impérieux, Besoin

Plus en détail

Comment aborder la question du tabagisme en appui du jeu «Parcours sans T»: EXPERIENCES DE TERRAIN

Comment aborder la question du tabagisme en appui du jeu «Parcours sans T»: EXPERIENCES DE TERRAIN Comment aborder la question du tabagisme en appui du jeu «Parcours sans T»: EXPERIENCES DE TERRAIN Bonjour Vous êtes? Enchanté Objectifs de l atelier Partage des pratiques pour un sentiment d auto-efficacité

Plus en détail

Présentation d un projet de collaboration autour d une forme de vulnérabilité : tabac et alcool

Présentation d un projet de collaboration autour d une forme de vulnérabilité : tabac et alcool Forum PSLA - 6 mars 2014 Présentation d un projet de collaboration autour d une forme de vulnérabilité : tabac et alcool Karin Zürcher, Claudia Véron Chargées de projet CIPRET-Vaud Ligues de la santé Un

Plus en détail

Comment engager une personne durablement dans une activité physique

Comment engager une personne durablement dans une activité physique Comment engager une personne durablement dans une activité physique Christine LE SCANFF «PSYCHOLOGIE DES PRATIQUES PHYSIQUES» Université Paris-Sud 11, UFR STAPS OBJECTIFS Quels sont les modèles théoriques

Plus en détail

DOCUMENT DE RESSOURCE POUR LES ÉTUDES DE CAS SUR LES FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DU SEIN

DOCUMENT DE RESSOURCE POUR LES ÉTUDES DE CAS SUR LES FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DU SEIN DOCUMENT DE RESSOURCE POUR LES ÉTUDES DE CAS SUR LES FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DU SEIN Les étudiants travaillent en groupes, chaque groupe recevant une étude de cas différente (Erin, Jenny, Abby ou

Plus en détail

Médecine générale et soins spécialisés: Comment améliorer les partenariats?

Médecine générale et soins spécialisés: Comment améliorer les partenariats? Médecine générale et soins spécialisés: Comment améliorer les partenariats? Docteur Philippe CASTERA Maître de conférences associé de médecine générale (Université de Bordeaux) Coordinateur du réseau addictions

Plus en détail

Sevrage tabagique. Date des recherches jusqu'au 15 mars 2015. Traitement non médicamenteux

Sevrage tabagique. Date des recherches jusqu'au 15 mars 2015. Traitement non médicamenteux Cette version online contient toutes les mises à jour disponibles au sujet de la prise en charge du sevrage tabagique, suivies par la Fiche de transparence de juin 2008. Sevrage tabagique Date des recherches

Plus en détail

Tabac info service. Un dispositif d aide à l arrêt du tabac efficace

Tabac info service. Un dispositif d aide à l arrêt du tabac efficace Téléphone, Internet, réseaux sociaux : quelle efficacité en prévention pour la santé? Tabac info service Un dispositif d aide à l arrêt du tabac efficace Laetitia CHAREYRE Responsable du département Téléphonie

Plus en détail

L expérience du patient partenaire au suivi intensif dans la communauté à Sherbrooke. Daniel Boleira Guimarães; Luce Côté

L expérience du patient partenaire au suivi intensif dans la communauté à Sherbrooke. Daniel Boleira Guimarães; Luce Côté L expérience du patient partenaire au suivi intensif dans la communauté à Sherbrooke Daniel Boleira Guimarães; Luce Côté 27e Entretiens Jacques Cartier Sherbroke, le 6 octobre 2014 Le suivi intensif dans

Plus en détail

Les Français et la perception du respect de l interdiction de fumer dans les cafés, bars et restaurants...p.3

Les Français et la perception du respect de l interdiction de fumer dans les cafés, bars et restaurants...p.3 Perception des Français du respect de l interdiction de fumer dans les cafés et bars, et dans les restaurants, un an après son application Résultats de deux enquêtes Dossier de presse 7 janvier 2009 1

Plus en détail

Stratégies pour le milieu scolaire et les garderies. Le mercredi 26 février 2014

Stratégies pour le milieu scolaire et les garderies. Le mercredi 26 février 2014 Stratégies pour le milieu scolaire et les garderies Le mercredi 26 février 2014 Objectif de l atelier À la fin de l atelier, les participant(e)s: Connaîtront des stratégies et des ressources disponibles

Plus en détail

Tabacologue et directeur médical d un hôpital psychiatrique

Tabacologue et directeur médical d un hôpital psychiatrique Tabacologue et directeur médical d un hôpital psychiatrique Expérience à HNP St Martin DAVE Bruxelles, SPF 10 décembre 2010 Dr A.DAVAUX HNP St Martin - DAVE 1807:Fondation de la Congrégation des FC: FPJTriest:

Plus en détail

Arrêter de FUMER. Pourquoi et comment?

Arrêter de FUMER. Pourquoi et comment? Arrêter de FUMER Pourquoi et comment? Par Dr. Alex Barbey Illustrations par Helbé 2010 1 Les dangers du tabac Le tabac, utilisé en Amérique, fut introduit en Europe au cours du 16 ème siècle. Il était

Plus en détail

Tabac. Ouvrons le dial O gue. Pour faire le point

Tabac. Ouvrons le dial O gue. Pour faire le point le dial O gue Tabac Pour faire le point Réalisation : Callichrome - Illustrations : R. Rublon - Illustration de couverture : A. Gingembre - Maquette couveture : O. Mayer Pour faire le point Votre médecin

Plus en détail

L IPPSA, les femmes enceintes et les sages femmes

L IPPSA, les femmes enceintes et les sages femmes Intervention auprès des femmes enceintes visant la réduction du risque fœtal : conditions d efficacité Philippe Michaud, Dorothée Lécallier, Gwen Galbrun, médecins addictologues Institut de promotion de

Plus en détail

Les Français et les mesures anti-tabac annoncées par le gouvernement

Les Français et les mesures anti-tabac annoncées par le gouvernement Les Français et les mesures anti-tabac annoncées par le gouvernement Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 78

Plus en détail

J-P. Humair. Service de Médecine de 1 er Recours / HUG SMPR 992015 9.9.2015

J-P. Humair. Service de Médecine de 1 er Recours / HUG SMPR 992015 9.9.2015 Cigarette électronique: Alternative ti au tabac ou mirage? J-P. Humair CIPRET-Genève / Carrefour AddictionS Service de Médecine de 1 er Recours / HUG Colloque de Médecine ambulatoire SMPR 992015 9.9.2015

Plus en détail

Comment optimiser votre processus de recrutement?

Comment optimiser votre processus de recrutement? 4 juin 2014 Salon bitoubi Comment optimiser votre processus de recrutement? Votre PME recrute et c est urgent! Survol des outils, solutions, techniques et coûts pour un recrutement professionnel et efficace.

Plus en détail

Importance du repérage et de la prise en charge

Importance du repérage et de la prise en charge Poly addiction et poly consommation dans le sevrage tabagique Importance du repérage et de la prise en charge Christiane VALLES Infirmière tabacologue, addictologue Centre Hospitalier de Cahors. Introduction

Plus en détail

ACTUALITES SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE. Du neuf avec du vieux?

ACTUALITES SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE. Du neuf avec du vieux? ACTUALITES SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE Du neuf avec du vieux? SOFOMEC 8 Décembre 2011 Un peu d histoire (récente) 8 et 9 octobre 1998 Conférence de consensus «Arrêt de la consommation de tabac» Question n

Plus en détail

NICE AU SERVICE DE LA MOBILITÉ. Solutions Mobile: du smartphone au téléconseiller.

NICE AU SERVICE DE LA MOBILITÉ. Solutions Mobile: du smartphone au téléconseiller. NICE AU SERVICE DE LA MOBILITÉ Solutions Mobile: du smartphone au téléconseiller. NICE Mobile Reach NICE Manager on the GO 3 NICE MOBILE REACH NICE Mobile Reach - Introduction Relier le self-service mobile

Plus en détail

Tabac Alcool - Cancer

Tabac Alcool - Cancer Tabac Alcool - Cancer Relation soignant-soigné Dr Lila Simon-Rendu Médecin coordonateur du réseau Oncovannes Médecin en oncologie médicale CHBA (Ex-Tabacologue - CHU de Nantes) Avec la collaboration du

Plus en détail

LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Présentation des différents RPS et de leurs mécanismes La prévention collective des RPS: étapes, objectifs, ressources Sur le plan physique Migraines, maux d'estomac,

Plus en détail

Étude barométrique : «Les jeunes et leur cœur en 2012»

Étude barométrique : «Les jeunes et leur cœur en 2012» Étude barométrique : «Les jeunes et leur cœur en 2012» Comment évoluent les opinions et comportements des jeunes face au tabac? La Fédération Française de Cardiologie étudie ces questions via une enquête

Plus en détail

Aide au sevrage tabagique dans le cadre d un sevrage alcool hospitalier. Impact sur la motivation au changement de comportement

Aide au sevrage tabagique dans le cadre d un sevrage alcool hospitalier. Impact sur la motivation au changement de comportement Aide au sevrage tabagique dans le cadre d un sevrage alcool hospitalier Impact sur la motivation au changement de comportement Présentation de la structure Service d addictologie/hôpital René Muret(GHU

Plus en détail

MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE

MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines de système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières(rh4) Personne

Plus en détail

Dans le sevrage tabagique, quelle place occupe la cigarette-électronique pendant la grossesse et le post-partum en 2014?

Dans le sevrage tabagique, quelle place occupe la cigarette-électronique pendant la grossesse et le post-partum en 2014? Dans le sevrage tabagique, quelle place occupe la cigarette-électronique pendant la grossesse et le post-partum en 2014? Sujet de Mémoire au DIU de tabacologie et aide au sevrage tabagique, Lyon octobre

Plus en détail

STRATEGIES THERAPEUTIQUES D AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE Efficacité, efficience et prise en charge financière

STRATEGIES THERAPEUTIQUES D AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE Efficacité, efficience et prise en charge financière AVIS DE LA HAS STRATEGIES THERAPEUTIQUES D AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE Efficacité, efficience et prise en charge financière Demande : Efficacité, efficience et prise en charge financière des stratégies thérapeutiques

Plus en détail

La cigarette électronique, aide véritable au sevrage tabagique ou miroir aux alouettes? Elisabeth Quoix

La cigarette électronique, aide véritable au sevrage tabagique ou miroir aux alouettes? Elisabeth Quoix La cigarette électronique, aide véritable au sevrage tabagique ou miroir aux alouettes? Elisabeth Quoix Un peu d historiqued Le premier dispositif électronique remonte à 1965 par Herbert A. Gilbert Premier

Plus en détail

La mise en application de la Loi; côté cour, côté jardin : Le milieu scolaire

La mise en application de la Loi; côté cour, côté jardin : Le milieu scolaire La mise en application de la Loi; côté cour, côté jardin : Le milieu scolaire Présenté dans le cadre des Journées Nationales de Santé Publique Jeudi, le 20 novembre 2008 Par Anne Véronneau Agente pivot

Plus en détail

TROUBLES ANXIEUX ET DEPRESSIFS ET DEPENDANCE TABAGIQUE. Dr Philippe GUICHENEZ Tabacologue FMC le Chesnay le 26/11/2005

TROUBLES ANXIEUX ET DEPRESSIFS ET DEPENDANCE TABAGIQUE. Dr Philippe GUICHENEZ Tabacologue FMC le Chesnay le 26/11/2005 TROUBLES ANXIEUX ET DEPRESSIFS ET DEPENDANCE TABAGIQUE Dr Philippe GUICHENEZ Tabacologue FMC le Chesnay le 26/11/2005 Depression et tabac COMMENT LE TABACOLOGUE EVALUE L ANXIETE ET LA DEPRESSION? J Perriot

Plus en détail

Consultation de tabacologie pour les patients et les personnels d un hôpital psychiatrique

Consultation de tabacologie pour les patients et les personnels d un hôpital psychiatrique Consultation de tabacologie pour les patients et les personnels d un hôpital psychiatrique Didier Touzeau Pôle addictions Groupe Hospitalier Paul Guiraud Le fumeur en difficulté? La Loi interdit de fumer

Plus en détail

Les séjours d aide à l arrêt du tabac

Les séjours d aide à l arrêt du tabac Les séjours d aide à l arrêt du tabac Maison de Vie Carpentras Didier Rouault Fight Aids Monaco / Maison de Vie Docteur Dominique Blanc Sidaction La Maison de Vie de Carpentras Un établissement de répit

Plus en détail

ÉNONCÉ DE POSITION DE L ACHD À L ÉGARD DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE

ÉNONCÉ DE POSITION DE L ACHD À L ÉGARD DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE ÉNONCÉ DE POSITION DE L ACHD À L ÉGARD DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE CONTEXTE La cigarette électronique est un dispositif alimenté par batterie, qui imite l usage de la cigarette classique. La cigarette

Plus en détail

Le sevrage tabagique

Le sevrage tabagique Lesevragetabagique M arrêter,j ypense,maisilmefaudradel aide! Voussongezàarrêterdefumer,etnousvousenfélicitonscarc estunepremièreétapeimportante quevousavezsûrementmisdutempsàfranchir!mais,voushésitezencore.

Plus en détail

Un effet commercial Une réponse à une demande forte Des tentatives de «médicalisation» du produit

Un effet commercial Une réponse à une demande forte Des tentatives de «médicalisation» du produit LA CIGARETTE ELECTRONIQUE ou e-cigarette Description Toxicité Recommandations Un «buzz» spectaculaire Un effet commercial Une réponse à une demande forte Des tentatives de «médicalisation» du produit Un

Plus en détail

Introduction à l entretien motivationnel chez le malade chronique 8 octobre 2015

Introduction à l entretien motivationnel chez le malade chronique 8 octobre 2015 Introduction à l entretien motivationnel chez le malade chronique 8 octobre 2015 Jean-Bernard Daeppen Service d alcoologie CHUV, Lausanne Pourquoi parler de l entretien motivationnel? Environ 30% des coûts

Plus en détail