Nouveaux usages, nouvelles entreprises et nouveaux services, la filière musicale en mutation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nouveaux usages, nouvelles entreprises et nouveaux services, la filière musicale en mutation"

Transcription

1 # 71 Focus du mois de septembre 2012 Nouveaux usages, nouvelles entreprises et nouveaux services, la filière musicale en mutation Extrait d IrmACTU, la lettre d information électronique de l Irma FOCUS n 71 w w w. i r m a. a s s o. f r

2 EN QUELQUES CHIFFRES, L OFFICIEL DE LA MUSIQUE C EST : 14 entretiens de professionnels présentant de nouveaux usages et services au sein de la filière musicale ou en relation avec elle contacts rattachés à plus de activités commentées bénéficiant toutes d un descriptif complet. Un outil facilitant la communication vers les acteurs du secteur en proposant s et 7810 sites web. Plus de 80 métiers en situation qui concourent à la diversité et à la richesse du monde de la musique. RICHESSE ET DIVERSITÉ SE DÉCLINANT COMME SUIT : 1800 structures travaillant directement dans le secteur de la musique enregistrée dont 900 maisons de disques, distributeurs de musique diffuseurs de spectacles dont 1060 salles, clubs et cafés-concerts, 480 agents, tourneurs et producteurs de spectacles, 650 festivals et tremplins artistes référencés à leur éditeur, manager, tourneur ou maison de disques médias offrant un large panorama de ce secteur avec entre autres, plus de 130 journalistes spécialisés ayant leur propre fiche, 360 radios locales diffusant régulièrement des émissions musicales, 350 organes de presse papier ou en ligne et l ensemble des télévisions et radios nationales. 400 structures de promotion et de communication allant des agendas concerts papier ou en ligne, aux activités de crowdfunding, de social gaming, de promotion en ligne ou événementielle, d attachés de presse free lance ainsi que les salons professionnels en France comme à l étranger. 930 activités autour de la supervision et de l édition musicale (270 références), de la ressource, du management et de l accompagnement. On y retrouve également avocats spécialisés et prestataires administratifs (gestion et traitement des paies, par exemple). 400 structures présentant une revue exhaustive de l offre en matière de formation professionnelle technique (sécurité, sonorisation, lumières, régie, etc.) et administrative (droits d auteur, administration/gestion de projets culturels, management, fiscalité, etc.). 645 organismes professionnels et institutions de l État intervenant dans le domaine de la musique. SE PROCURER L OFFICIEL DE LA MUSIQUE 2013 : L'Irma c'est un centre de ressources et de documentation (information, orientation, conseil) un centre de formation une maison d'éditions une librairie spécialisée trois centres d'information spécialisés (CIJ/CIMT/CIR) une base de données une plateforme emplois et stages Irma 22 rue Soleillet PARIS Tél

3 NOUVEAUX USAGES, NOUVELLES ENTREPRISES ET NOUVEAUX SERVICES, LA FILIÈRE MUSICALE EN MUTATION Dossier réalisé par Romain Bigay et Frédéric Drewniak L année dernière, pour fêter le quart de siècle de L Officiel de la musique, nous étions revenus sur les 25 dernières années du secteur musical. Cette année, finie la nostalgie, on dirige le regard sur l avenir, sans prétendre dire de quoi seront faites les 25 prochaines années. Accompagnement de l innovation, nouvelles formes de spectacle, montée en puissance du rôle prescripteur du public, approche renouvelée du développement d artistes, recréation de valeur pour la musique enregistrée, multiplication des canaux de promotion, etc., les initiatives foisonnent. Petit panorama, non exhaustif, d acteurs qui dessinent aujourd hui les contours de l industrie musicale de demain. La filière musicale connaît un début de xxi e siècle agité. Les mutations technologiques et économiques recomposent le paysage, de nouvelles pratiques apparaissent, et de nouveaux acteurs, porteurs d innovations, viennent y répondre. Dans le spectacle vivant, le public n est plus simple spectateur mais prescripteur (Plemi), quand l artiste ne vient pas directement chez vous (H.O.M.E). Aujourd hui, tout un chacun peut référencer ses concerts et ouvrir une billetterie gratuitement (Moxity). Le spectacle vivant, à la pointe sur les questions environnementales, a entraîné la création de nombreuses entreprises de services permettant de remplir les conditions des Agendas 21 (Les Connexions). Dans ses financements, il a depuis longtemps ouvert la porte au mécénat. Les banques ont été pionnières sur le live, notamment dans l association avec des festivals, mais certaines se positionnent sur les services web liés à la musique et sur l émergence (Esprit musique). Les entreprises s organisent, avec les pouvoirs publics, en se dotant d outils de coopération et de développement pour favoriser innovation et collaboration (Le Damier). Du côté des artistes, quelles possibilités de développement dans un environnement où tout découle encore du disque, malgré la crise que celui-ci connaît? Les artistes émergents ont aujourd hui les moyens de se développer par euxmêmes, avec des potentialités de communication décuplées par le web (YouTube). Internet a même apporté le chaînon manquant : l argent. Désormais, les fans peuvent financer directement les projets artistiques (Ulule)! D ailleurs, de plus en plus d artistes décident de se passer de maison de disques (Don t believe the Hype). Une révolution pour la promotion et la recommandation qui repousse les frontières. Les labels ont aussi à leur disposition des outils pour développer la promotion et le placement de synchro à l international (Francophonie diffusion). Et pour suivre en temps réel ces diffusions, des outils de tracking très pointus sont accessibles à tous (Mediaforest). Mais les majors ne sont pas en reste, et cherchent aussi depuis plusieurs années à multiplier les sources de revenus, en développant l association musique et marque (U think!). Elles cherchent aussi, en s associant à des start-up, à créer de l expérience autour des artistes et de leurs musiques, effet des réseaux sociaux sur les modes de consommation oblige. Le social gaming musical est en plein essor (Bopler Games). Mais l un des grands chantiers pour l avenir de la musique en ligne, c est la qualité de mise en contexte, avec un énorme travail à réaliser sur les métadonnées (Music Story). Des entreprises, des services innovants, il en existe beaucoup d autres. Ce ne sont là que des pistes, tracées par quelquesuns de ceux qui préparent aujourd hui l avenir de la filière musicale Comme une invitation à cheminer à travers leurs témoignages. La parole est à eux L avenir de la musique dure longtemps et il a déjà commencé! 3

4 Interviews L avenir de la musique dure longtemps et il a déjà commencé! Romain Guillot, Fondateur de Plemi C est d abord en mélomane, musicien et sociologue que j ai développé ma passion pour la musique, en me tenant plutôt à l écart de l industrie. Passionné, je le suis depuis toujours : à ma naissance en 1975, mon père écoutait à fond Miles, Weather Report, Pink Floyd, Gainsbourg, etc. Forcément, ça marque. Musicien assidu en parallèle d un parcours scolaire et universitaire classique, j ai sévi en tant que compositeur et batteur au sein de différentes formations. Mais je suis resté un amateur chevronné refusant d en faire ma profession par crainte de perdre ma liberté. Professionnellement, j ai travaillé alternativement dans la recherche en sciences humaines (sur l exploration des usages des NTIC en lien avec la musique), mais aussi en tant que développeur web et chef de projet multimédia. Ces expériences diverses m ont conduit à fonder Plemi avec la volonté de créer de nouvelles formes de rapprochement entre publics, artistes et professionnels. Que fait Plemi, en quoi cela correspond-il à de nouveaux usages et pratiques? Plemi.com est un site communautaire de programmation de concerts visant les professionnels, les artistes et le grand public. Au carrefour de la billetterie, de l achat groupé et du financement participatif, nous proposons un service de prebooking permettant aux organisateurs de concerts de conditionner la tenue d un événement à la collecte d un nombre suffisant de préréservations payantes. Les souscripteurs préréservent leurs places sur notre site, mais ne sont débités que si les concerts ont bien lieu. En contrepartie, ils accèdent à des privilèges (réductions, goodies, rencontres d artistes, etc.). C est une approche radicalement nouvelle de la production dans laquelle le public peut avoir une influence directe sur la programmation. Elle permet aux producteurs et responsables de lieux de diffusion de limiter fortement la prise de risque, et les incite à développer les artistes émergents. Plemi se rémunère par une commission sur la vente de billets et coproduit certains événements. En 6 mois, cette solution originale a déjà permis de concrétiser une quarantaine d événements dans des petites et moyennes salles parisiennes (Le Batofar, Le Ciné Treize, Le Cabaret Sauvage, etc.). Comment imaginez-vous l évolution de votre activité et plus généralement celle du secteur (ou de la filière)? Le spectacle vivant apparaît plus que jamais comme salutaire pour une industrie musicale qui peine à surmonter la crise du disque, mais il souffre de la baisse des aides publiques et privées qui pénalise en particulier les structures les plus petites, dont on sait qu elles sont souvent les garants de la diversité culturelle. Pour surmonter ces difficultés, le spectacle vivant doit se réinventer sans renier ce qui fonde sa singularité, à savoir sa capacité à articuler expérience artistique et lien social. C est pourquoi nous pensons que ce que la technologie peut offrir de mieux à la musique live, ce ne sont pas des hologrammes ou des systèmes de retransmissions complexes de spectacles en temps réel (bien qu un marché existe sûrement pour cela), mais des solutions intelligentes permettant aux professionnels de sécuriser et simplifier leur activité de production de VRAIS concerts. Aymeric Pichevin, Fondateur de H.O.M.E Je travaille depuis une quinzaine d années dans le secteur de la musique avec une expérience transversale, comme auteur d ouvrages (Autoproduire son disque, Le Disque à l heure d Internet), journaliste (correspondant en France du magazine américain Billboard), et comme entrepreneur : j ai ainsi été membre du comité de direction de la start-up Net4music, actuellement cotée au Nasdaq, et ai fondé la société de conseil dans l innovation musicale Man Media avant de créer H.O.M.E. Pourriez-vous nous présenter votre activité actuelle, en quoi correspond-elle à de nouveaux usages et pratiques? H.O.M.E est une société de conseils et de programmes dans la musique et l entertainment. Si le secteur est en difficulté dans son ensemble, la musique recèle de nombreuses poches de croissance. En nous positionnant à la croisée des contenus, des marques et des médias, H.O.M.E diffuse la musique par des canaux innovants et permet d envisager des sources de financement supplémentaires. En parallèle, nous produisons conseil et études sur ces questions. Nous avons lancé fin 2009 le Home Sessions Club, qui permet à des artistes en développement de se produire devant un parterre très influent de dirigeants de la pub, du cinéma, des marques et des médias, permettant ainsi à ces derniers de connaître de façon privilégiée des artistes avec lesquels ils pourront travailler par la suite. Ce club a déjà accueilli plus de 40 artistes, et a été à l origine de synchro, de partenariat de marque, de programmation en télé ou en radio, de concerts privés, etc. Nous avons choisi d organiser ces concerts en appartement, chez quelqu un, afin de faciliter une relation privilégiée entre public et artiste. Sur ce concept, nous produisons une émission de télévision mensuelle sur W9, «Talent tout neuf le live», dont la troisième saison est déjà programmée. Nous avons également lancé la plateforme concertsprives.com, permettant à des 4

5 Focus du mois de septembre 2012 Nouveaux usages, nouvelles entreprises et nouveaux services, la filière musicale en mutation particuliers de solliciter des artistes pour venir jouer chez eux. Et nous bouclons la boucle avec un nouveau concept d événement, à mi-chemin entre festival et programme de télévision, qui sera diffusé sur W9 et M6. Ce sont autant de nouvelles fenêtres pour du live en télé, avec un fort accent sur les jeunes talents, à l heure où la musique à la télévision se fait rare. Mais l appartement n est pas notre seul terrain de jeu! Nous créons des programmes pour des marques, qui offrent de nouveaux espaces de diffusion pour les artistes. Nous avons par exemple lancé un programme de résidences au Club Med, qui permet à des artistes de profiter des conditions de résidence privilégiées dans un village et de profiter de la puissance de communication du Club! Comment imaginez-vous l évolution de votre activité et plus généralement celle du secteur (ou de la filière)? Nous sommes maintenant reconnus par le secteur de la musique, de l audiovisuel et des marques, et mettons en place des programmes de plus en plus ambitieux. Les deux années à venir verront une croissance forte pour notre activité sur la musique, ainsi qu une diversification vers l entertainment, en particulier le cinéma, et vers l étranger. Quant à l évolution du secteur, difficile de répondre en quelques lignes à une question aussi vaste! Sébastien Arnoult, Fondateur de Moxity Malgré plusieurs tentatives (chant, guitare, piano ), j ai dû me rendre à l évidence : je ne suis pas musicien. Je suis même particulièrement mauvais Par contre, je suis un spectateur attentif et assidu. Et je peux me vanter d être devenu, grâce à Moxity, un modeste acteur du secteur. C est en étant journaliste, en visitant des lieux de spectacles et en rencontrant des artistes, que j ai pensé qu il y avait des opportunités. L histoire a commencé comme ça. Justement, que fait Moxity? Moxity est une plateforme de billetterie en libre-service pour les indépendants. Sur notre site, tout le monde peut ouvrir un compte, référencer ses concerts et ouvrir une billetterie gratuitement, le tout en 5 minutes! Les billets sont en vente sur Moxity et un module de vente peut être inséré sur le site du client et sur sa page Facebook. En quoi ce service répond-il à de nouveaux besoins, de nouvelles pratiques? Le web modifie les pratiques, notamment pour la promotion et la gestion des événements. Nous croyons que ces nouveaux outils légers et efficaces peuvent changer les règles du jeu pour beaucoup d acteurs, surtout pour les indépendants. MySpace a joué un rôle pionnier pour faire connaître des artistes, aujourd hui on parle plus de soundcloud. Autre exemple : Zimbalam qui permet d être distribué facilement sur tous les principaux services de téléchargement ou de streaming, ou bientôt MyTourManager qui permettra à des artistes d être mis en relation avec des salles ou des producteurs Le web permet un accès direct à son public. En permettant de gérer soi-même sa billetterie en ligne, Moxity s inscrit dans cette tendance de fond. Comment imaginez-vous l évolution de votre activité et celle du secteur musical? Moxity s adresse principalement à des acteurs locaux, artistes indépendants, petites et moyennes salles de spectacles, festivals régionaux, associations, etc. Nous ne sommes pas en concurrence frontale avec les trois grands réseaux nationaux de billetterie. Sur ce marché, un mouvement de concentration a commencé avec le rachat de Ticketnet par Live Nation. Il va sûrement continuer, les concerts géants et les artistes superstars seront mis en avant. Avec Moxity, nous voulons aussi aider à promouvoir en parallèle une scène plus indépendante, voire confidentielle. Sur ce segment, la billetterie en ligne low cost proposée par Moxity est une bonne solution en complément du papier. Depuis quelques années, le marché de la billetterie en ligne grimpe de 20 % par an alors que la billetterie manuelle piétine, sans décliner. A priori, la courbe ne s inversera pas. Au contraire, je pense qu avec les smartphones et l essor des réseaux sociaux comme canaux de vente, la billetterie en ligne a de beaux jours devant elle! Nicolas Dahan, Membre fondateur et directeur des Connexions Pourquoi avoir créé Les Connexions? J ai créé cette structure en 2003 avec quelques amis qui s investissaient bénévolement dans l organisation de concerts et de festivals en Drome/Ardèche. À chaque fin de concert, nous étions interpellés par la mer de gobelets jetables et de bouteilles qui se trouvaient au sol. Nous savions que les poubelles étaient remplies de déchets recyclables, mais certains organisateurs nous répétaient qu il était impossible de mettre en place le tri sélectif en festival. Nous avons créé Les Connexions pour prouver que c était possible, c était notre challenge. Quels services proposez-vous? Notre association apporte aux organisateurs le matériel et l expertise nécessaires à la mise en place efficace d une gestion sélective des déchets. Pour cela, nous proposons des prestations de gestion des déchets par le tri 5

6 Nouveaux usages, nouvelles entreprises et nouveaux services, la filière musicale en mutation Focus du mois de septembre 2012 sélectif, un espace d animation mobile et ludique sur le recyclage, ainsi que la conduite d audits. Nous mettons également à la disposition de l organisateur un parc de matériel sélectif adapté à l événementiel, en location/vente. Concrètement, comment cela se passe-t-il? Nous intervenons en fonction de chaque organisateur et de son avancement préalable sur la question des déchets. S il a déjà initié une action de tri sélectif, nous complétons son dispositif, par exemple en lui fournissant un matériel adapté à l événementiel (espaces de restauration, zones VIP, bureaux ), ou en mettant à sa disposition une équipe de régisseurs spécialisés dans la mise en place du tri sélectif. Notre valeur ajoutée : garantir aux organisateurs et aux collectivités en charge du traitement des déchets une qualité de tri excellente (moins de 5 % d erreurs de tri) via la requalification (le sur-tri) des flux. En effet, les collectivités sont parfois réticentes à recevoir le tri des festivals, par crainte d une mauvaise qualité de gisement. La requalification des déchets nous permet aussi de montrer le sérieux de la démarche de l organisateur car ce sur-tri est effectué tout au long de l événement et en présence du public. Cela génère des discussions avec les spectateurs, prestataires et restaurateurs souvent interpellés par ce geste inhabituel. Sur quel type d événements travaillez-vous? Nous intervenons sur des festivals musicaux, des rencontres sportives et théâtrales et des rassemblements populaires, partout en France. En 2011 nous avons permis le recyclage de 122 tonnes de déchets et touché 3 millions de personnes, réparties sur 54 événements (la Braderie de Lille, Solidays, Rock en Seine, le Tour de France, le Marathon de Paris ). Le tri sélectif : une pratique désormais bien ancrée dans le spectacle? Le tri sélectif est appelé à se généraliser sur les événements de toute nature. Les collectivités et les partenaires privés sont déjà investis auprès des organisateurs sur ces questions. Nous espérons que ce phénomène touchera également les salles, assez peu mobilisées en la matière. Guillaume Cade, Directeur mécénat et sponsoring Caisse d épargne, Esprit musique Quelle est la politique de mécénat/sponsoring de la Caisse d épargne? La Caisse d épargne est constituée de 17 Caisses d épargne régionales qui sont chacune libre d avoir leur propre politique de sponsoring sur leur territoire. Au niveau national, notre rôle est de les soutenir et de les accompagner dans leurs initiatives. Ainsi, nous structurons leurs démarches pour leur donner une ampleur nationale. C est ce que nous faisons dans le sport (partenaire du CNOSF) et dans la culture (Musique et bande dessinée). Depuis quand la Caisse d épargne est-elle impliquée dans des projets en rapport avec la musique? Le soutien de la musique existe depuis très longtemps au niveau régional. En revanche, le dispositif national Esprit musique a été créé en mai Esprit musique a pour vocation de soutenir toutes les musiques sur l ensemble du territoire en privilégiant le live. Notre soutien se décline en 4 grands piliers : les concerts classiques (production de 34 concerts en France), les concerts événements («grands lives»), Scènes en Régions (53 salles de musique actuelle) et Jeunes Talents (concours régional et national). Banque universelle de tous les Français et banque de proximité, nous nous adressons à tous, quel que soit le goût musical de nos clients, en soutenant ceux qui jouent ou distribuent de la musique et en offrant des privilèges à ceux qui l écoutent. Quels sont les projets en rapport avec les musiques actuelles? À travers «les grands lives» (concerts événements : Madonna, Lady Gaga ), nous proposons aux clients détenteurs d une carte bancaire Caisse d épargne la possibilité de réserver leur place avant l ouverture des ventes. Et une fois la vente officielle ouverte, nous leur réservons un quota des places les mieux placées. Nous avons également un dispositif appelé «Scènes en Régions», en partenariat avec 53 salles. En plus de les soutenir financièrement, nous communiquons sur leur programmation auprès de tous nos clients, qui bénéficient d une réduction moyenne de 20 % sur le prix des places de leurs concerts. Pour le dispositif Jeunes Talents, les directeurs de ces 53 salles choisissent deux artistes de leur Région. Nous finançons leur première partie d une tête d affiche accueillie chez eux, et filmons le concert. Ces vidéos sont visibles sur le site Esprit musique. Les internautes votent pendant deux mois pour choisir 13 représentants régionaux. Les 53 directeurs de salle votent ensuite pour élire les trois groupes parmi les 13 qui participeront à la tournée Esprit musique : 7 concerts gratuits dans 7 villes différentes. Nous réalisons un CD, que les Caisses d épargne régionales offrent à leurs clients. Sur le site d Esprit musique, on trouve l application sound places. Qu est-ce que c est? C est une application mobile qui propose à l utilisateur fan de musique de découvrir, d écouter, voire d acheter des places de concert de la musique qu il aime et qui se passe près de lui. C est un service qui a été élu «meilleure application communautaire aux Trophées Internet mobile 2011 Orange - Le Journal du Net». 6

7 Focus du mois de septembre 2012 Nouveaux usages, nouvelles entreprises et nouveaux services, la filière musicale en mutation Katia Bouferrache, Coordinatrice du Damier Actuellement coordinatrice de la grappe d entreprises Le Damier, œuvrant dans le champ des industries de la musique et de l audiovisuel, mon parcours professionnel est caractérisé par plusieurs expériences de management appliqué au secteur culturel. Mes expériences m ont conduite à intégrer un cabinet de conseil généraliste en management et stratégie qui m a permis d intervenir tant auprès de l administration centrale qu auprès du secteur privé pendant quatre ans. J ai également conduit plusieurs missions auprès d autres secteurs (bancaire, développement durable ), notamment autour de la thématique du mécénat d entreprise. Qu est-ce que Le Damier? Le Damier est une grappe d entreprises qui a pour mission de fédérer, promouvoir et développer les acteurs de la Région Auvergne œuvrant dans les champs de la musique et de l audiovisuel (labels, éditeurs, tourneurs, diffuseurs, producteurs audiovisuels, prestataires techniques, ingénierie culturelle, formations). Comment Le Damier s est-il créé? Le Damier est né du constat d un fort dynamisme régional, de la création et la professionnalisation de nombreuses entreprises du secteur et de la présence d équipements structurants à rayonnement national et international (La Coopérative de mai, Sauve qui peut le court-métrage ). C est un outil de coopération et de développement pour des structures qui connaissent des mutations économiques et technologiques sur leur secteur et qui ont la volonté d innover et de se développer par la collaboration et la mise en commun de leurs compétences. En tant que tête de réseau local, Le Damier a vocation à permettre à ses adhérents de créer des projets collaboratifs en interne mais également avec d autres acteurs externes : TIC, secteur bancaire C est également une réflexion économique globale qui est menée, afin de définir un nouveau modèle économique pour la filière visant à pérenniser les activités et les emplois sur le territoire régional et à créer des passerelles avec d autres secteurs et territoires. Quels sont les axes de développement de la filière régionale impulsé par Le Damier? L activité du Damier doit trouver son propre modèle économique à l horizon 2014, en permettant à ses adhérents d investir de nouveaux marchés par des projets et des pratiques innovantes. Pour cela cet outil doit permettre à terme aux entreprises de mieux se connaître et de développer des pratiques collaboratives, d avoir des pratiques de gestion exemplaires sur les volets promotion, juridique et financier, de consolider et valoriser leurs compétences auprès des acteurs de l interprofession (collectivités, sociétés civiles, fédérations ), de développer des projets innovants par la mise en place de passerelles avec d autres secteurs, notamment en matière technologique et commerciale (numérisation de contenus, distribution, retransmission en direct ). Ces axes de développement constituent les grands domaines d évolution que nous souhaitons impulser au sein de la filière régionale. Christophe Muller, Directeur des partenariats pour la région SEEMEA YouTube YouTube est devenu une plateforme incontournable pour la musique : YouTube en France c est 25 millions de visiteurs uniques. Avec les réseaux sociaux, YouTube est devenu un des indicateurs phares : on ne parle plus seulement en termes de «meilleur album», meilleures ventes, mais en nombre de fans, de followers, ou de vues. La musique comme contenu phare pour une plateforme de partage vidéo, ce n était pas une évidence au départ Il y a plusieurs raisons. Dès 2006 et l acquisition par Google, YouTube a noué des partenariats avec les principales maisons de disques aux États-Unis. Cette logique de partenariat s est étendue aux indépendants à travers de nombreux pays. C est une volonté historique. Quels sont les différents services proposés aux artistes et aux labels? L hébergement, le streaming, et la protection des contenus. Il est important pour nous de travailler avec les ayants droit et de développer une technologie qui permette de protéger les œuvres. Cette technologie s appelle Content ID, et permet à tous nos partenaires de revendiquer ce qui leur appartient et de décider ce qu ils souhaitent en faire. Pouvez-vous expliquer plus précisément le fonctionnement de Content ID? Le partenaire nous fournit des fichiers de référence à partir desquels nous constituons des empreintes digitales. Celles-ci nous permettent d identifier si les vidéos mises en ligne utilisent du contenu dont le partenaire détient les droits. Tout cela est automatisé. Nous scannons chaque jour l équivalent de plus de 100 ans d archives. Une fois le contenu repéré, nous le signalons au partenaire qui décide de ce qu il fait : bloquer la vidéo, juste la suivre ou la monétiser, c est-à-dire nous donner la possibilité d afficher de la publicité. 7

8 Nouveaux usages, nouvelles entreprises et nouveaux services, la filière musicale en mutation Focus du mois de septembre 2012 Le placement de publicité sur les contenus se fait-il aléatoirement? On opère à une échelle importante, c est donc un système automatique. Par contre, les annonceurs peuvent choisir leurs formats d annonces (illustrées, vidéo ou textuelles) de façon à cibler différents emplacements sur le site, ainsi que des catégories spécifiques, par exemple la musique. Ils peuvent aussi empêcher que du contenu spécifique de YouTube ne s affiche avec leurs annonces. Les partenaires peuvent aussi bloquer certains formats ou annonceurs. Qu en est-il des rapports avec les sociétés d auteurs? Nous avons passé un accord il y a deux ans avec la Sacem. Nous avons environ une quarantaine de partenaires de ce type à travers le monde. Il permet de rétribuer tous les auteurs compositeurs français dont les œuvres sont utilisées sur la plateforme. D autres types de contrats devront être signés avec l évolution vers des modèles payants. Pensez-vous qu à terme les plateformes de streaming, audio ou vidéo, seront les seuls modes de consommation de la musique? Je ne pense pas. Les usages sont différents en fonction des pays. En Allemagne, le physique reste important. Cela n empêche pas les plateformes de se développer. C est complémentaire. Il s agit de s inscrire dans une démarche qui permette aux artistes, aux éditeurs et aux producteurs de générer des revenus incrémentaux, pour que cet argent soit réinjecté dans le système, pour financer la création. Alexandre Boucherot, Cofondateur d Ulule Comment en êtes-vous arrivé à créer Ulule? J ai fondé Fluctuat.net, webzine culturel en Mélomane averti, mon expertise est centrée principalement sur la diffusion des productions culturelles sur le web. En 2010, j ai cofondé Ulule.com avec Thomas Grange. Ulule, qu est-ce que c est? Ulule est une plateforme de financement participatif (crowdfunding) en 6 langues et pluridisciplinaire qui a déjà permis de financer près de 800 projets créatifs. La musique est rapidement devenue l une des catégories les plus importantes du site, avec près de 200 projets financés, notamment grâce au développement de l écoute et du partage en ligne. Comment s utilise la plateforme? Sur Ulule, les artistes et les groupes présentent leurs projets (prochain album, tournage d un clip, financement de tournée) et proposent des contreparties exclusives en échange de participation des internautes. S ils atteignent l objectif budgétaire, les porteurs reçoivent les fonds et envoient leurs cadeaux aux internautes. Processus vertueux puisque, pour le créateur, la collecte est l occasion de récolter des fonds mais également d étendre sa notoriété grâce à une communication active autour de son projet à venir. Pour le contributeur, le soutien à un projet apporte une double satisfaction : celle d être intégré à une aventure créative collective (et à partager) et celle de recevoir les objets liés à la création. En plus de la levée de fonds, c est un outil de communication pour les artistes. Le crowdfunding se place comme un outil supplémentaire à la disposition des musiciens dans leurs stratégies de diffusion. J en profite ici pour réaffirmer un point fondamental : en aucun cas nous ne proposons une quelconque forme de «coproduction» sur Ulule. Chacun son métier, et faire croire que les intermédiaires professionnels sont obsolètes est mensonger. Le crowdfunding : effet de mode ou véritable nouvelle pratique? Je pense que les outils sociaux et communautaires vont être au cœur des évolutions dans le secteur de la musique dans les prochaines années. En ce qui concerne le financement participatif, le développement actuel est exponentiel et rien n indique un ralentissement. Je pense que ce mode de financement est amené à devenir réflexe et viendra s ajouter, sans se substituer, aux modes traditionnels de financement de la culture. Virginie Berger, Fondatrice et directrice de Don t believe the Hype Pourquoi avoir créé l agence DBTH? Depuis 13 ans, je regarde, analyse, travaille et souvent peste contre ce qui se passe sur Internet. En 2009, j ai créé un blog pour transmettre mon expérience et mes idées sur ce que pourraient faire les artistes pour mieux l utiliser. Cela a suscité un intérêt grandissant. Des artistes, labels et technologies émergentes m ont proposé de travailler leurs stratégies opérationnelles. Il y avait un besoin, je proposais des solutions, donc j ai créé DBTH. Que proposez-vous? Tout sauf la production et la direction artistique! Nous ne sommes pas un label, mais une «maison de musique» dédiée aux artistes entrepreneurs. Après une analyse de leurs besoins et une proposition 8

CRÉER ÉCOUTER DÉCOUVRIR PARTAGER

CRÉER ÉCOUTER DÉCOUVRIR PARTAGER CRÉER ÉCOUTER DÉCOUVRIR PARTAGER DOSSIER DE PRESSE - JUIN 2015 2 INTRODUCTION Plus de 10 ans après avoir subit une crise sans précédent, l industrie musicale est toujours en train de chercher des manières

Plus en détail

La scène TICKE. Production Diffusion Programmation. Régie Services. Billetterie. Matériel. Matériel. Agents et entrepreneurs de spectacles : page 37

La scène TICKE. Production Diffusion Programmation. Régie Services. Billetterie. Matériel. Matériel. Agents et entrepreneurs de spectacles : page 37 En chiffres Infographie réalisée à partir des contenus publiés dans L Officiel de la musique 2015, le guide-annuaire de référence des musiques actuelles SPECTACLE SPECTACLE Agents et entrepreneurs de spectacles

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.clubcapitales.com www.facebook.com/clubcapitales

DOSSIER DE PRESSE. www.clubcapitales.com www.facebook.com/clubcapitales DOSSIER DE PRESSE Du réseau social au local, c est capital! Contact Presse Julien Boissier contact@clubcapitales.com 06 09 69 51 98 Octobre 2013 www.clubcapitales.com www.facebook.com/clubcapitales QUI?

Plus en détail

Les plateformes de services en ligne Un atout pour la filière musicale à l ère du numérique

Les plateformes de services en ligne Un atout pour la filière musicale à l ère du numérique Les plateformes de services en ligne Un atout pour la filière musicale à l ère du numérique Juin 2011 Dans le cadre de l audition organisée le 1er juin 2011 par la mission confiée par le Ministre de la

Plus en détail

LEXIQUE DES CHAMPS PROFESSIONNELS POUR UNE ETUDE SOCIO-ECONOMIQUE DES MUSIQUES ACTUELLES EN LANGUEDOC-ROUSSILLON.

LEXIQUE DES CHAMPS PROFESSIONNELS POUR UNE ETUDE SOCIO-ECONOMIQUE DES MUSIQUES ACTUELLES EN LANGUEDOC-ROUSSILLON. LEXIQUE DES CHAMPS PROFESSIONNELS POUR UNE ETUDE SOCIO-ECONOMIQUE DES MUSIQUES ACTUELLES EN LANGUEDOC-ROUSSILLON. L étude portant sur les musiques actuelles en Région Languedoc-Roussillon inclut les domaines

Plus en détail

Le crowdfunding pour développer ses projets LE GUIDE DE MOBILISATION

Le crowdfunding pour développer ses projets LE GUIDE DE MOBILISATION Le crowdfunding pour développer ses projets LE GUIDE DE MOBILISATION Internet a bouleversé notre quotidien La finance participative au cœur des nouveaux usages de consommation collaborative. Ouverture

Plus en détail

sondage Les Français et la musique

sondage Les Français et la musique sondage Les Français et la musique méthodo logie Étude réalisée par l institut Opinionway auprès d un échantillon de 2010 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus. L échantillon

Plus en détail

Catalogue des formations 2014 audiovisuel, cinéma, culture et spectacle vivant

Catalogue des formations 2014 audiovisuel, cinéma, culture et spectacle vivant Catalogue des formations 2014 audiovisuel, cinéma, culture et spectacle vivant Pour les intermittents et salariés des entreprises et associations Une expertise professionnelle à votre disposition dans

Plus en détail

L écosystème de la filière musicale

L écosystème de la filière musicale L écosystème de la filière musicale ŒUVRE AUTEUR COMPOSITEUR GRAPHIQUE ARTISTE INTERPRETE MANAGER MUSICIENS DISQUE PHONOGRAPHIQUE PHONOGRAPHIQUE DISTRIBUTEUR SCENE DE SPECTACLES TOURNEUR ORGANIS. LOCAL

Plus en détail

+Allocution sur les impacts et défis du numérique dans le secteur de l édition musicale Par Joëlle Bissonnette APEM jbissonnette@apem.

+Allocution sur les impacts et défis du numérique dans le secteur de l édition musicale Par Joëlle Bissonnette APEM jbissonnette@apem. +Allocution sur les impacts et défis du numérique dans le secteur de l édition musicale Par Joëlle Bissonnette APEM jbissonnette@apem.ca Dans le cadre du colloque «L articulation commerce-culture à l ère

Plus en détail

Le crowdfunding. Rencontre CCI de Bordeaux 1 er Décembre 2014

Le crowdfunding. Rencontre CCI de Bordeaux 1 er Décembre 2014 Le crowdfunding Rencontre CCI de Bordeaux 1 er Décembre 2014 Internet bouleverse l économie Consommation collaborative & finance participative De nouvelles valeurs Ouverture Horizontalité Transparence

Plus en détail

Médiathèque. Adhésion à l Extranet

Médiathèque. Adhésion à l Extranet Médiathèque Adhésion à l Extranet MÉDIATHÈQUE DE LA CITÉ DE LA MUSIQUE Etablissement public sous tutelle du ministère de la culture et de la communication, la Cité de la musique a pour mission de faire

Plus en détail

Campagne de financement participatif - comment on fait?

Campagne de financement participatif - comment on fait? Campagne de financement participatif - comment on fait? Comment réussir une collecte de fonds sur une plateforme de crowdfunding? Bien préparer sa collecte et évaluer son potentiel de financement Trouver

Plus en détail

LA PLATE-FORME 1D-PACA.com

LA PLATE-FORME 1D-PACA.com PHONOPACA (groupement des acteurs de l industrie musicale en région Provence-Alpes-Côte d Azur) fédère à l heure actuelle quarante structures en région représentant les activités de label, producteur phonographique,

Plus en détail

1ere Edition. Baromètre SOCIAL MINDS. Les Tunisiens et les médias sociaux UNE ETUDE : AVEC :

1ere Edition. Baromètre SOCIAL MINDS. Les Tunisiens et les médias sociaux UNE ETUDE : AVEC : 1ere Edition Baromètre SOCIAL MINDS Les Tunisiens et les médias sociaux UNE ETUDE : AVEC : Présentation «Social Minds» est un baromètre quantitatif dont la 1 ère édition a été réalisée en Mars 2012, commandité

Plus en détail

Le coût, la valorisation et l'évolution des usages de l'offre gratuite des SMAD des éditeurs de services de télévision

Le coût, la valorisation et l'évolution des usages de l'offre gratuite des SMAD des éditeurs de services de télévision Le coût, la valorisation et l'évolution des usages de l'offre gratuite des SMAD des éditeurs de services de télévision 28 juillet 2015 2 STRUCTURE DE L ÉTUDE Les nouveaux visages de la télévision de rattrapage.

Plus en détail

Marc BESNARD Sept. 2012

Marc BESNARD Sept. 2012 Marc BESNARD Sept. 2012 Table des matières INTRODUCTION... 1 1. Le marché de la VOD... 2 1.1. De la consommation illégale à la consommation légale... 2 1.2. Eviter le phénomène de VOD à prix bradé... 2

Plus en détail

Réussir sa collecte. Contactez-nous! contact@helloasso.com 06 58 39 99 60

Réussir sa collecte. Contactez-nous! contact@helloasso.com 06 58 39 99 60 Réussir sa collecte Contactez-nous! contact@helloasso.com 06 58 39 99 60 MENU // P.3 P.6 INTRODUCTION COLLECTER TOUT AU LONG DE L ANNÉE Étape 1 : Offrir la possibilité de vous soutenir tout au long de

Plus en détail

Rhône-Alpes Tourisme. Organisme en charge de la promotion touristique de la région. Association loi 1901

Rhône-Alpes Tourisme. Organisme en charge de la promotion touristique de la région. Association loi 1901 Rhône-Alpes Tourisme Organisme en charge de la promotion touristique de la région Association loi 1901 Président : Jean Besson / Directeur : Marc Béchet Aurélie DEVIF Responsable projet Rhône-Alpes IMAGES

Plus en détail

Introduction Pourquoi être présent sur Internet Comment démarrer son site Internet? Comment choisir son prestataire pour créer son site Internet?

Introduction Pourquoi être présent sur Internet Comment démarrer son site Internet? Comment choisir son prestataire pour créer son site Internet? 1 Sommaire Introduction... 3 Pourquoi communiquer?... 3 Communication et Internet... 3 Les objectifs de ce Livre Blanc... 3 Pourquoi être présent sur Internet?... 4 Contexte, marché... 4 Internet, 1 er

Plus en détail

200.000 boutiques en Europe

200.000 boutiques en Europe 200.000 boutiques en Europe POURQUOI ILS VEULENT TOUS LEUR BOUTIQUE? Paris, le 14 janvier 2007, Spreadshirt, première plate-forme européenne de merchandising en ligne, célèbrait l ouverture de sa 200 000ème

Plus en détail

Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique

Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique Le nouveau marketing urbain à l heure du numérique Liège, 10 / 10 / 2014 Joël Gayet Chercheur associé à Sciences Po Aix Directeur de la Chaire «Attractivité & Nouveau Marketing Territorial» Attractivité

Plus en détail

Une nouvelle approche pour l encouragement au développement de l'offre légale et l observation de l'utilisation licite et illicite des œuvres

Une nouvelle approche pour l encouragement au développement de l'offre légale et l observation de l'utilisation licite et illicite des œuvres Une nouvelle approche pour l encouragement au développement de l'offre légale et l observation de l'utilisation licite et illicite des œuvres Dans son dernier rapport d activité, l Hadopi a identifié les

Plus en détail

Le Web2.0. Dans cette session, parlerons du Web 2.0 et de l automatisation de vos revenus sur internet.

Le Web2.0. Dans cette session, parlerons du Web 2.0 et de l automatisation de vos revenus sur internet. Le Web2.0 Dans cette session, parlerons du Web 2.0 et de l automatisation de vos revenus sur internet. Le Web 2.0 Le Web 2.0 concerne toutes les nouvelles plateformes qui arrivent et sont arrivées ces

Plus en détail

L essentiel. Offrir le meilleur à la génération numérique

L essentiel. Offrir le meilleur à la génération numérique L essentiel Offrir le meilleur à la génération numérique Panorama Vivendi a pour ambition d offrir le meilleur à la génération numérique. Il est au cœur des univers des contenus, des plateformes et des

Plus en détail

GLOSSAIRE Auteur / Compositeur / Interprète : L auteur écrit les paroles. Le compositeur écrit la musique. L interprète est la personne qui interprète dans une chanson, la musique et / ou les paroles.

Plus en détail

Le financement participatif : L état du droit belge

Le financement participatif : L état du droit belge Revue générale du droit Etudes et réflexions 2015 numéro 8 Le financement participatif : L état du droit belge Entretien avec Philippe LEDENT * Citer cet article : Philippe LEDENT, «Le financement participatif

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Paris, le 7 Septembre 2007 Communiqué de presse A quelques heures du coup d envoi de la Coupe du Monde de Rugby 2007, Yahoo! et Isobar font le point sur Internet et le sport. Quelle place occupe aujourd

Plus en détail

Orientation et Insertion Professionnelle

Orientation et Insertion Professionnelle Orientation et Insertion Professionnelle A L ISSUE DE LA LICENCE PROFESSIONNELLE Enquête réalisée en 2011-2012 par Stéphane BOULAY pour le SUIO-IP - Avril 2012 Des métiers exercés - Assistant(e) de production

Plus en détail

L internet et les revenus des musiciens et des compositeurs

L internet et les revenus des musiciens et des compositeurs L internet et les revenus des musiciens et des compositeurs Depuis l arrivée d internet et de la culture du gratuit, les chiffres d affaires de l industrie musicale sont en chute libre. Mais qu en est-il

Plus en détail

Des jeunes pousses pour des génies en herbe!

Des jeunes pousses pour des génies en herbe! Des jeunes pousses pour des génies en herbe! Vendredi 13 et samedi 14 novembre 2015 96 boulevard Bessières 75017 Paris Apprendre, Apprendre à apprendre, Apprendre à aimer apprendre Depuis quelques années,

Plus en détail

Mythes et Légendes du Social Shopping

Mythes et Légendes du Social Shopping Mythes et Légendes du Social Shopping Agnès Teissier Consultante, Fondatrice Agence Conseil E-Commerce Mars 2012 Facebook et surtout ses boutons J aime, Partager, Commenter ont révolutionné les comportements

Plus en détail

LES REGLES DE BASE. Ø Le porteur de projet. Ø Le financement. Ø La contrepartie. [Choisir la date] Ø L éligibilité du projet

LES REGLES DE BASE. Ø Le porteur de projet. Ø Le financement. Ø La contrepartie. [Choisir la date] Ø L éligibilité du projet GUIDE CO- CITY Comment réussir sa campagne de crowdfunding? LES REGLES DE BASE Ø L éligibilité du projet Co-city ne finance pas de projet personnel, il doit s agir d un projet collectif à but non lucratif.

Plus en détail

Sortons du cadre! Rejoignez le Club de l Association Trans Musicales

Sortons du cadre! Rejoignez le Club de l Association Trans Musicales Sortons du cadre! Rejoignez le Club de l Association Trans Musicales L Association Trans Musicales L identité L ATM «Association Trans Musicales» - est un entrepreneur culturel qui crée, produit, expérimente,

Plus en détail

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque»

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» avec Communiqué de presse Paris, le 22 octobre 2014 Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» «A l heure où la marque devient

Plus en détail

Le contenu numérique original : un atout de taille pour la société canadienne

Le contenu numérique original : un atout de taille pour la société canadienne Le contenu numérique original : un atout de taille pour la société canadienne Mémoire du Regroupement des producteurs multimédia (RPM) Déposé dans le cadre de la Consultation sur l économie numérique du

Plus en détail

L exploitation numérique de la musique sur le Web 2.0

L exploitation numérique de la musique sur le Web 2.0 Janvier 2008 (avec l aide de SUISA) (MAJ janvier 2011, Yan Luong) L exploitation numérique de la musique sur le Web 2.0 Depuis quelques années, le marché du disque ne cesse de baisser au profit d Internet

Plus en détail

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet

Campagne de Communication Prévisionnelle. Web Intelligence & Réputation Internet Campagne de Communication Prévisionnelle Web Intelligence & Réputation Internet 1 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Détail de la prestation de gestion de réputation online... 5 2.1 Sélection des mots, thématiques

Plus en détail

RESEAUX SOCIAUX : OUTILS DE PROSPECTION ET FIDELISATION?

RESEAUX SOCIAUX : OUTILS DE PROSPECTION ET FIDELISATION? Faut-il être présent sur les réseaux sociaux? De plus en plus d entreprises se posent la question. Considéré il y a encore peu comme un simple moyen d échange ou de prise de contact, le réseau social est

Plus en détail

Longue traîne et diversité : les résultats du projet PANIC. 8 février 2013

Longue traîne et diversité : les résultats du projet PANIC. 8 février 2013 Longue traîne et diversité : les résultats du projet PANIC 8 février 2013 Star system et concentration industrielle Star system? Biens d expérience Economie de l attention prescriptions/recommandations

Plus en détail

Plateau TV interactif et éducatif. Pôle 5 : Créer et Communiquer - Carrefour des métiers

Plateau TV interactif et éducatif. Pôle 5 : Créer et Communiquer - Carrefour des métiers Plateau TV interactif et éducatif Pôle 5 : Créer et Communiquer - Carrefour des métiers Préambule Le dossier qui suit vient étayer le projet de mise en place et animation d un plateau TV interactif afin

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE CITRON BIEN présente «Récession Terminale» : un film en animation de sable de David Myriam diffusé sur Arte. COMMUNIQUE DE PRESSE Après le lancement le 9/9 de «Paphù contre les Idoles» : la 1ère série

Plus en détail

Clément ALBRIEUX (69)

Clément ALBRIEUX (69) Pratique 20 : Une nouvelle identité entrepreneuriale 287 Le témoin : Clément ALBRIEUX (69) 30 collaborateurs Comment est définie et gérée l innovation dans votre cabinet? Les collaborateurs du cabinet

Plus en détail

Économie et réseaux sociaux

Économie et réseaux sociaux Économie et réseaux sociaux Forum financier belge Louvain-la-Neuve 23/10/2012 Économie et réseaux sociaux Olivier de Wasseige @defimedia.be Plus de 7 internautes sur 10 sont membres d au moins un réseau

Plus en détail

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER»

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» 28/04/15 1 «LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» Le 6 novembre 2014, le Président de la République a officiellement annoncé la candidature de la France à l organisation

Plus en détail

Musique éthique. Cahier des charges pour une filière musicale équitable et solidaire

Musique éthique. Cahier des charges pour une filière musicale équitable et solidaire Musique éthique Cahier des charges pour une filière musicale équitable et solidaire 1. Contexte Aujourd hui, la filière musicale est dominée par une poignée de «majors». La suprématie de la logique économique

Plus en détail

Levacomm. Dossier de presse Octobre 2010. 1 ère plateforme française dédiée aux Blogs corporate et WebTV

Levacomm. Dossier de presse Octobre 2010. 1 ère plateforme française dédiée aux Blogs corporate et WebTV Levacomm 1 ère plateforme française dédiée aux Blogs corporate et WebTV Dossier de presse Octobre 2010 Contact presse : RP carrées Laetitia Munoz 03 28 52 03 97 06 13 93 15 57 laetitia.munoz@rp-carrees.com

Plus en détail

L équipe Orne-funding :

L équipe Orne-funding : L équipe Orne-funding : Line Briard Conseil général de l Orne - startech 61 Alain Pelleray Conseil général de l Orne - Développement économique Cabinet du Président Alain Lambert Camille Skrzynski Pix

Plus en détail

L IFAC. Projet associatif. Le chant choral en partage, en dialogue et en action

L IFAC. Projet associatif. Le chant choral en partage, en dialogue et en action L IFAC Projet associatif Le chant choral en partage, en dialogue et en action Contexte La pratique du chant choral en France est caractérisée par une diversité remarquable héritée de sa trajectoire historique.

Plus en détail

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION 588 Communication Le domaine fonctionnel Communication regroupe les emplois permettant de présenter et de promouvoir l image et l action des services de l État et des politiques publiques en direction

Plus en détail

! LA SPHERE CREATIVE FICHE A1 LA FILIERE MUSICALE RAPPEL DES METIERS. Les créateurs. L éditeur graphique

! LA SPHERE CREATIVE FICHE A1 LA FILIERE MUSICALE RAPPEL DES METIERS. Les créateurs. L éditeur graphique 1 FICHE A1 LA FILIERE MUSICALE RAPPEL DES METIERS! LA SPHERE CREATIVE Les créateurs Ils sont en amont et à la source de toute l activité musicale. On regroupe sous ce terme générique l auteur (qui écrit

Plus en détail

Découvrez ce qu un blog peut faire pour vous!

Découvrez ce qu un blog peut faire pour vous! Pourquoi devez-vous avoir votre blog? Vous cherchez d autres moyens de communiquer? Vous désirez augmenter vos ventes? Découvrez ce qu un blog peut faire pour vous! Ce rapport est offert par : Séverine

Plus en détail

spécialiste de la biographie multimédia collaborative

spécialiste de la biographie multimédia collaborative spécialiste de la biographie multimédia collaborative DOSSIER DE PRESSE - Novembre 2014 memovie, spécialiste de la biographie multimédia collaborative. A travers différents supports, les experts de memovie

Plus en détail

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Internet et prévention Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Journées Annuelles de Santé Publique 1 décembre 2011 I- CONTEXTE : les jeunes français (15-24 ans) et Internet

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco

DOSSIER DE PRESSE. LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB. ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco DOSSIER DE PRESSE ESCEN - The Web Business School /// Paris - Bordeaux - San Francisco LA PREMIERE ECOLE DE COMMERCE DEDIeE AUX METIERS DU WEB ESCEN.fr Préambule 140 étudiants en 2013 1 secteur d activité

Plus en détail

Dossier de sponsoring

Dossier de sponsoring Dossier de sponsoring Contact : assodefilenaiguille@gmail.com SOMMAIRE Pourquoi devenir partenaire? A l initiative de l évènement L association De Fil En Aiguille L évènement, notre défilé Budget prévisionnel

Plus en détail

LA PREMIERE PLATEFORME DE TELECHARGEMENT DE MUSIQUE LEGALE ET GRATUITE DOSSIER DE PRESSE. Contact presse : Image 7

LA PREMIERE PLATEFORME DE TELECHARGEMENT DE MUSIQUE LEGALE ET GRATUITE DOSSIER DE PRESSE. Contact presse : Image 7 LA PREMIERE PLATEFORME DE TELECHARGEMENT DE MUSIQUE LEGALE ET GRATUITE DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Image 7 Roxane Planas : 01 53 70 74 18 06 37 05 84 42 rplanas@image7.fr SOMMAIRE INTRODUCTION I.

Plus en détail

SPORTS MANAGEMENT SCHOOL. Le meilleur chemin vers le business du sport

SPORTS MANAGEMENT SCHOOL. Le meilleur chemin vers le business du sport SPORTS MANAGEMENT SCHOOL Le meilleur chemin vers le business du sport L univers du SPORT BUSINESS Aujourd hui, le sport est un univers de business, aux mains de spécialistes du droit, de la finance, de

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LES PRODUITS CULTURELS

LES FRANÇAIS ET LES PRODUITS CULTURELS LES FRANÇAIS ET LES PRODUITS CULTURELS 8 Français sur 10 dépensent 50 (ou moins) par mois en produits culturels L accès à la musique, aux films, aux livres, aux bandes dessinées et aux jeux vidéo a considérablement

Plus en détail

Cahier des charges «Veille Techno» 2015

Cahier des charges «Veille Techno» 2015 Cahier des charges «Veille Techno» 2015 Novembre 2014 SOMMAIRE 1 Titre de niveau 1... Erreur! Signet non défini. 1.1 Titre de niveau 2... Erreur! Signet non défini. 1.1.1 Titre de niveau 3... Erreur! Signet

Plus en détail

Saison 2 (2010) Publicité, digital, marketing services

Saison 2 (2010) Publicité, digital, marketing services Le Baromètre Annonceurs Agences Saison 2 () Publicité, digital, marketing services page 1 Méthodologie page 2 Phase qualitative 12 entretiens avec des décisionnaires référents Grande consommation : Industrie,

Plus en détail

Communication et développement des institutions

Communication et développement des institutions Métiers de la communication Métiers du développement des institutions Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 255 métiers de la communication DIRECTEUR DE COMMUNICATION Code : COM01 Directeur

Plus en détail

6 février 2015 Etude Kurt Salmon pour le Forum d Avignon Paris

6 février 2015 Etude Kurt Salmon pour le Forum d Avignon Paris «France, Grande-Bretagne, Etats-Unis et Chine : quels nouveaux modèles de consommation culturelle? quelles adaptations pour les institutions culturelles?» 6 février 2015 Etude Kurt Salmon pour le Forum

Plus en détail

Discours. Monsieur le Ministre, cher Michel, Mesdames et Messieurs, chers amis,

Discours. Monsieur le Ministre, cher Michel, Mesdames et Messieurs, chers amis, Discours Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé à l occasion du lancement du comité de suivi des bonnes pratiques dans les moyens de paiement en ligne pour

Plus en détail

Mitraillage publicitaire Séance 1

Mitraillage publicitaire Séance 1 Fiche pédagogique Thème : Choix et autonomie Niveau : Ecole (CM 1 et 2), Collège, lycée Durée : 50 Mitraillage publicitaire Séance 1 Personnes ressources : Infirmier scolaire, documentaliste, professeur

Plus en détail

RESULTATS ENQUETE «MUSIQUES ACTUELLES» AUPRES DES 16/25 ANS DU VAL-DE-MARNE

RESULTATS ENQUETE «MUSIQUES ACTUELLES» AUPRES DES 16/25 ANS DU VAL-DE-MARNE RESULTATS ENQUETE «MUSIQUES ACTUELLES» AUPRES DES 16/25 ANS DU VAL-DE-MARNE INTRODUCTION Fin juin 2012, plus de 2 000 jeunes ont répondu à un questionnaire en ligne sur leurs loisirs. Quelques questions

Plus en détail

Médias et francophonie État des lieux

Médias et francophonie État des lieux Médias et francophonie État des lieux Le monde des médias ne change pas. Il a déjà changé! De toutes les industries culturelles, celles des médias est peut-être celle qui connaît les plus grands bouleversements.

Plus en détail

Consulting Communication des organisations

Consulting Communication des organisations Nicolas Roux Master 2 Ingénierie des Médias Année 2006 / 2007 Consulting Communication des organisations Stage réalisé du 29 janvier au 30 juin 2007 Tuteur de stage : M. Christophe Queval Enseignante tutrice

Plus en détail

Pages Entreprises d abonnés de visites. Développez votre image employeur grâce à une interface 100% dédiée à votre entreprise.

Pages Entreprises d abonnés de visites. Développez votre image employeur grâce à une interface 100% dédiée à votre entreprise. Pages Entreprises d abonnés de visites Panorama : point d entrée sur votre entreprise L essentiel de votre activité, vos news et toutes les infos pratiques en un clin d œil. Carrières & Jobs : attirez

Plus en détail

YEAR BOOK 2015 KIT ANNONCEUR

YEAR BOOK 2015 KIT ANNONCEUR YEAR BOOK 2015 KIT ANNONCEUR DEPUIS 1985 LE CONFORT MODERNE Désir, plaisir et indépendance Fonderie, Confort 2000 (magasin d électroménager) puis lieu culturel, le Confort Moderne est une enclave industrielle

Plus en détail

Lancer et réussir sa campagne de collecte

Lancer et réussir sa campagne de collecte Lancer et réussir sa campagne de collecte Contactez-nous! contact@helloasso.com 06 58 39 99 60 Lancer et réussir votre campagne de collecte Étape 1 : Rédiger votre page de collecte - Présenter votre projet

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 UNE CAMPAGNE DE COMMUNICATION SUR LA LIBRAIRIE INDÉPENDANTE DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 BIENVENUE Chez mon libraire, La librairie est un lieu essentiel de partage, qui valorise la richesse de notre

Plus en détail

Les actions concrètes. plus responsables. pour des entreprises du spectacle & de l événement

Les actions concrètes. plus responsables. pour des entreprises du spectacle & de l événement L E L A B E L Les actions concrètes pour des entreprises du spectacle & de l événement plus responsables Les questions de développement durable prennent une part croissante dans nos sociétés, et ce dans

Plus en détail

Des rencontres. Paris, le 6 décembre 2012

Des rencontres. Paris, le 6 décembre 2012 M me Marie Desplechin et le Comité de pilotage de la consultation pour un accès de tous les jeunes à l'art et à la culture Ministère de la Culture et de la Communication 182, rue Saint-Honoré 75033 Paris

Plus en détail

Phase 1 : Préambule (le groupe se crée et se pose les bonnes questions)

Phase 1 : Préambule (le groupe se crée et se pose les bonnes questions) «ORGANISATION DU MONDE DE LA MUSIQUE» (itinéraire d un groupe de musiques actuelles depuis sa création jusqu à l accession à un premier niveau de notoriété). Phase 1 : Préambule (le groupe se crée et se

Plus en détail

Sommaire. o La start-up TripConnexion 1. o Le concept 2. o TripConnexion en bref 4. o Revue de presse 5. o Contacts presse 6

Sommaire. o La start-up TripConnexion 1. o Le concept 2. o TripConnexion en bref 4. o Revue de presse 5. o Contacts presse 6 1 Sommaire o La start-up TripConnexion 1 o Le concept 2 o TripConnexion en bref 4 o Revue de presse 5 o Contacts presse 6 2 Genèse C est au retour d un voyage en Birmanie, où ils ont fait la rencontre

Plus en détail

AIDE AU CHOIX. 1 er degré. Etat des lieux Numériques : Analyser l existant. Opération Chèque. Ressources. Viser la complémentarité

AIDE AU CHOIX. 1 er degré. Etat des lieux Numériques : Analyser l existant. Opération Chèque. Ressources. Viser la complémentarité AIDE AU CHOIX Opération Chèque 1 er degré Ressources Etat des lieux Numériques : Analyser l existant Avant d arrêter un choix définitif et afin d influencer de manière critique l intégration des ressources

Plus en détail

Comment se lancer dans le crowdfunding

Comment se lancer dans le crowdfunding Comment se lancer dans le crowdfunding Selon une étude de Massolution, le crowdfunding a permis de lever, en 2014, 15 milliards d'euros, dont 3 en Europe. Déjà énorme, le potentiel de ce nouveau type de

Plus en détail

Livre Blanc Virtua 2012

Livre Blanc Virtua 2012 Livre Blanc Virtua 2012 LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE DE NOËL RÉUSSIE Suivez-nous sur Twitter Virtua 021 544 28 00 info@virtua.ch Stratégies et créations digitales 2 Table des matières Préparez votre

Plus en détail

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE Le regroupement du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l industrie en un seul établissement apporte les atouts

Plus en détail

COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER?

COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? COMMENT UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX POUR MIEUX COMMUNIQUER? Benoit DUDRAGNE http://bdc-etourisme.com Benoit.dudragne@gmail.com www.facebook.com/bdc.conseil.etourisme

Plus en détail

2015 : NOUVELLE STRATEGIE NUMERIQUE DE L OFFICE DE TOURISME

2015 : NOUVELLE STRATEGIE NUMERIQUE DE L OFFICE DE TOURISME CONSTATS Chaque année, les touristes sont de plus en plus nombreux à consulter Internet pour préparer leur séjour, à réserver en ligne, à utiliser leur smartphone avant, pendant et après le séjour. (baromètre

Plus en détail

Dossier de presse Janvier 2013

Dossier de presse Janvier 2013 Dossier de presse Janvier 2013 Récompensée par le Concours départemental de la Création d Entreprise 2012, la nouvelle agence web rochelaise Pixel Perfect lance WebAlbums Contact Presse Anelise AUDIFFREN

Plus en détail

La publicité sur Internet, un gage de réussite

La publicité sur Internet, un gage de réussite 1 La publicité sur Internet, un gage de réussite mondiales, qui, plus encore qu à travers leur langue, ont le pouvoir de faire ou défaire une marque en un clin d oeil. Peu onéreuse, rapide, réactive, polyvalente,

Plus en détail

Contribution au Centre National de la Musique

Contribution au Centre National de la Musique Contribution au Centre National de la Musique Les réseaux régionaux Aquitaine (RAMA), Centre (FRACAMA), Pays de la Loire (le Pôle), Midi Pyrénées (Avant Mardi) et Poitou Charente (PRMA) souhaitent apporter

Plus en détail

WHAT IS NEURONART? AGENCE DE CONSEIL EN BUSINESS DÉVELOPPEMENT POUR LES ARTISTES ENTREPRENEURS ET LEUR ENTOURAGE

WHAT IS NEURONART? AGENCE DE CONSEIL EN BUSINESS DÉVELOPPEMENT POUR LES ARTISTES ENTREPRENEURS ET LEUR ENTOURAGE WHAT IS NEURONART? AGENCE DE CONSEIL EN BUSINESS DÉVELOPPEMENT POUR LES ARTISTES ENTREPRENEURS ET LEUR ENTOURAGE Pierre-Guillaume Stéphan Neuronart Music @ the Digital age Consulting & Business Developement

Plus en détail

PRÉSENTATION. ARTPANIC organise des soirées hebdomadaires chaque vendredi soir en partenariat avec le Théâtre du Gymnase.

PRÉSENTATION. ARTPANIC organise des soirées hebdomadaires chaque vendredi soir en partenariat avec le Théâtre du Gymnase. PRÉSENTATION ARTPANIC organise des soirées hebdomadaires chaque vendredi soir en partenariat avec le Théâtre du Gymnase. Ces soirées ArtPanic répondent à trois besoins : > elles donnent aux artistes un

Plus en détail

CONNAÎTRE LES NOUVEAUX SERVICES DE LA SCPP

CONNAÎTRE LES NOUVEAUX SERVICES DE LA SCPP CONNAÎTRE LES NOUVEAUX SERVICES DE LA SCPP La réunion du 28 juin et le document de présentation PowerPoint que vous pouvez consulter et télécharger 1 avaient pour objectif de présenter les nouveaux services

Plus en détail

TERMINOLOGIE METIERS

TERMINOLOGIE METIERS TERMINOLOGIE METIERS Cette terminologie est issue du Guide de la relation entre l annonceur et l agence-conseil en communication événementielle, co-rédigé en novembre 2010 par l ANAé (association des agences

Plus en détail

UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer

UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer MODULE ÉVALUER SON PROJET COMPRENDRE UNE ÉVALUATION Une évaluation c est quoi, çà sert à quoi? Evaluer mon projet et son plan d action pour le faire durer L ÉVALUATION DE L IMPACT SOCIAL L Impact Social

Plus en détail

Compte rendu du groupe de travail n 1 «Les médias, les réseaux sociaux et les comités de jumelage»

Compte rendu du groupe de travail n 1 «Les médias, les réseaux sociaux et les comités de jumelage» Compte rendu du groupe de travail n 1 «Les médias, les réseaux sociaux et les comités de jumelage» Date : 18.10.2014 Durée : 14h 15h30 Lieu : Kolping-Akademie, Würzburg Evénement : réunion de l OFAJ Référente

Plus en détail

Une approche globale pour votre ecommerce

Une approche globale pour votre ecommerce Une approche globale pour votre ecommerce POURQUOI? POURQUOI MAGENTO? Magento est une solution e-commerce Open Source destinée à la production de boutiques en ligne professionnelles POURQUOI MAGENTO? Magento

Plus en détail

LES BARGES DU FAUBOURG Zone à Forte Turbulence Culturelle

LES BARGES DU FAUBOURG Zone à Forte Turbulence Culturelle MEDIA KIT 2012 PRÉSENTATION : LES BARGES DU FAUBOURG Les barges du Faubourg est une association Loi 1901 d événementiel culturel, qui gère et produit un webzine Dédié à l actualité artistique sous toutes

Plus en détail

I n t r o d u c t i o n à Sy n c h r o N ew

I n t r o d u c t i o n à Sy n c h r o N ew Introduction à SynchroNew Laurent Juppé SEPTEMBRE 2013 1 Synchronew, la solution «double écran» de XD Interactive Principe de fonctionnement : le «Play Along» synchronisé Fidélité au principe et à la mécanique

Plus en détail

Ronan Bourgeois Directeur des Etudes 17 mars 2009

Ronan Bourgeois Directeur des Etudes 17 mars 2009 Le cycle de vie d un produit culturel Ronan Bourgeois Directeur des Etudes 17 mars 2009 Objectifs Mesurer l impact d Internet Observer le cycle de vie des produits culturels Mieux comprendre les rôles

Plus en détail

Ne restez pas simple spectateur.

Ne restez pas simple spectateur. Ne restez pas simple spectateur. Etude & Echantillon Une étude propriétaire AlloCiné réalisée par Médiamétrie en Mars 2010 via un questionnaire en ligne. 2 399 spectateurs (s étant rendu au moins une fois

Plus en détail

LE PÔLE YOUNOMIE, DE L ARGUS DE LA PRESSE PRÉSENTE L ARGUS DE LA PRESSE LA COMMUNICATION NOUS REUNIT, L INFORMATION VOUS ENRICHIT 1

LE PÔLE YOUNOMIE, DE L ARGUS DE LA PRESSE PRÉSENTE L ARGUS DE LA PRESSE LA COMMUNICATION NOUS REUNIT, L INFORMATION VOUS ENRICHIT 1 LE PÔLE YOUNOMIE, DE L ARGUS DE LA PRESSE PRÉSENTE L ARGUS DE LA PRESSE LA COMMUNICATION NOUS REUNIT, L INFORMATION VOUS ENRICHIT 1 CONTEXTE DE L ENQUÊTE POURQUOI? Une démarche inédite, jamais menée en

Plus en détail

Le média online 100% factuel 1. Facta Media SAS décembre 2014

Le média online 100% factuel 1. Facta Media SAS décembre 2014 Le média online 100% factuel 1 Facta Media SAS décembre 2014 Facta: pl. de Factum, fait en latin Fact-checking & Data 2 Points-clés Un média online généraliste grand public (politique, économie, société,

Plus en détail

Le jour le plus Court

Le jour le plus Court Le jour le plus Court La fête du court métrage pilotée par le Centre national du cinéma et de l image animée est parrainée par Jeanne Moreau, Jacques Perrin, Mélanie Laurent et Michel Gondry. Le 21 décembre

Plus en détail