Conférence sur la gestion à la source des eaux pluviales en ville pour les acteurs de l aménagement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence sur la gestion à la source des eaux pluviales en ville pour les acteurs de l aménagement"

Transcription

1 10h40 Quelles sont les difficultés rencontrées sur le terrain? Quelles solutions mettre en œuvre? TEMOIGNAGE DU BUREAU D ETUDES INFRA Services Date : 28 mai 2013 Lieu : Cité de l Eau et de l Assainissement du SIAAP Colombes (92) Intervenant : Michel BENARD, Président Directeur Général d INFRA Services

2 1. La perméabilité des sols PROBLEMES A quel moment faire les sondages? A quelle profondeur? Combien? Quelle méthode? Interprétation des résultats. CONSEILS Le cahier des charges «études de sol» doit être établi par le maître d œuvre, de même que l interprétation des résultats. Placer l étude dans un contexte global avec enquête terrain.

3

4 Aucune conclusion ne devra être émise par le BET de sol sur l aptitude des sols au niveau infiltration ou sur le dimensionnement de la structure pour la voirie Le chargé d étude produira un rapport en 3 exemplaires dont un reproductible.

5 Ce type de remarque déconnectée du projet peut générer le blocage administratif du dossier ou des surcoûts.

6

7 2. Les densités PROBLEMES L infiltration «consomme de l espace» peu compatible avec la densité La «densité» rend difficile voir impossible la gestion à la source La gestion intégrée, avec la «densité», génère des «surcoûts».

8 Conférence sur la gestion à la source des eaux 2. Les densités CONSEILS Prise en compte de l épisode «pluvieux majeur» Même épisode sur espaces public et privé pas de transit Augmenter les temps de vidange en amont Recourir à de nouveaux «outils» administratifs : o Note de sensibilisation des acteurs de l acte de construire

9 Conférence sur la gestion à la source des eaux 2. Les densités CONSEILS Prise en compte de l épisode «pluvieux majeur» Même épisode sur espaces public et privé pas de transit Augmenter les temps de vidange en amont Recourir à de nouveaux «outils» administratifs : o Note de sensibilisation des acteurs de l acte de construire

10 Conférence sur la gestion à la source des eaux 2. Les densités CONSEILS Prise en compte de l épisode «pluvieux majeur» Même épisode sur espaces public et privé pas de transit Augmenter les temps de vidange en amont Recourir à de nouveaux «outils» administratifs : Note de sensibilisation des acteurs de l acte de construire Avis techniques et hydraulique sur PC Exemple concret du lot C

11 Conférence sur la gestion à la source des eaux 2. Les densités CONSEILS Prise en compte de l épisode «pluvieux majeur» Même épisode sur espaces public et privé pas de transit Augmenter les temps de vidange en amont Recourir à de nouveaux «outils» administratifs : Note de sensibilisation des acteurs de l acte de construire Avis techniques et hydraulique sur PC Contrôle à posteriori (véritable mission complémentaire exécutée par des spécialistes). Exemples de contrôles à posteriori : Entrée de ville et le Grand Stade du Havre

12 3. La réalisation des ouvrages Phase chantier Réception Exemple sur les espaces verts plurifonctionnels

13 Les espaces verts «OUTIL n 1» des techniques alternatives? AVANTAGE 1 : Le coût du m 3 d eau stockée Noue 10 /m 3 à 50 /m 3 Canalisation + bassin 130 /m 3 à 200 /m 3

14 Les espaces verts «OUTIL n 1» des techniques alternatives AVANTAGE 1 : Le coût du m 3 d eau stockée Noue 10 /m 3 à 50 /m 3 Canalisation + bassin 130 /m 3 à 200 /m 3 Canalisations surdimensionnées 350 /m 3 à 450 /m 3 SAUL 250 /m 3 à 300 /m 3 Chaussée réservoir ou tranchée de stockage 130 /m 3 à 230 /m 3

15 Conférence sur la gestion à la source des eaux Le maintien des espaces verts AVANTAGE 2 : La facilité d adaptation des profils Canal urbain Espace vert creuxvert planté, soutènement béton +gazon lisse Espace Espace vert de Espace Espace creux de stockage stockage Espace vert vert soutènement cloisonné de vert de cloisonné stockage transit creux etgabion planté drainé gazon

16 Le maintien des espaces verts AVANTAGE 3 : La plus-value paysagère et environnementale

17 Le maintien des espaces verts AVANTAGE 3 : La plus-value paysagère et environnementale Les espaces verts «OUTIL n 1» des techniques alternatives AVANTAGE 3 : La plus-value paysagère et environnementale

18 Le maintien des espaces verts AVANTAGE 3 : La plus-value paysagère et environnementale

19 Le maintien des espaces verts AVANTAGE 3 : La plus-value paysagère et environnementale

20 Solutions : Conférence sur la gestion à la source des eaux pluviales Relevés en ville topographiques pour les acteurs dès la réalisation de l aménagement des ouvrages Inconvénients : le maintien des espaces verts dans leur rôle d ouvrage hydraulique plurifonctionnel Garantir : - Les volumes - Les continuités hydrauliques Garantir - : Les surverses - Les -volumes Les vidanges (perméabilité). - Les continuités hydrauliques - Les surverses - Les vidanges (perméabilité). Etudes d exécution hydraulique à faire par le maître d œuvre Calcul et contrôle des volumes Correction Réception Contrôle des perméabilités avant réception Contrôle spécifique des ouvrages hydrauliques : Régulation du débit / surverse / drainage

21 Inconvénients : le maintien des espaces verts dans leur rôle esthétique

22 Inconvénients : le maintien des espaces verts Solutions : Plantations dès la mise en service Stabilisation des sols Conditions favorables à la biodiversité Amélioration de la perméabilité chantier dans leur rôle esthétique

23 Inconvénients : le maintien des espaces verts Exemple d application de ces solutions (projet INFRA Services) dans leur rôle esthétique

24 Inconvénients : le maintien des espaces verts Exemple d application de ces solutions (projet INFRA Services) dans leur rôle esthétique Les pierres restent les seuls ouvrages peu onéreux qui protègent les points sensibles pendant les travaux.

25 Inconvénients : le maintien des espaces verts dans leur rôle esthétique Exemple d application de ces solutions (projet INFRA Services) Protections temporaires des noues (pierres et piquets) qui pourront être enlevées à la fin des travaux de construction.

26 Inconvénients : le maintien des espaces verts dans leur rôle de protection de la ressource à travers la gestion des pollutions chroniques et/ou accidentelles Solutions : Contrôle visuel lors de l entretien Prélèvements après mise en service

27

28

29

30 Inconvénients : le maintien des espaces verts dans leur rôle de protecteurs de la ressource, de gestion des pollutions chroniques et/ou accidentelles Solutions : Contrôle visuel lors de l entretien Prélèvement après mise en service Gestion des apports extérieurs (domaine privé) Gestion à la parcelle Avantages : - pas de surdimensionnement des ouvrages publics - diminution des coûts d entretien - pas de risque de rejet. Contreparties : - VISA hydraulique des PC - contrôle a posteriori des installations privées. Toutes ces missions représentent 2 à 3% du budget d une opération.

31 4. Les rémunérations Les problèmes : La loi MOP «encourage» la rémunération des maîtres d œuvres au pourcentage du montant des travaux. Les études de gestion intégrée sont plus lourdes que les solutions traditionnelles. Les solutions traditionnelles ou même les techniques alternatives non maîtrisées coûtent chères. Les conséquences : Si un maître d œuvre propose des solutions intégrées générant des économies pour le maître d ouvrage, sa rémunération au pourcentage diminue et le temps passé en études et contrôle augmente. Les solutions traditionnelles sont connues des entreprises et faciles à mettre en œuvre et à contrôler.

32 CONCLUSION L absence de missions complémentaires peut générer des décalages entre objectifs et réalités. Exemple d Eco-quartiers en cours de réalisation.

33 Les noues sont doublées par des collecteurs sous voiries.

34 Les canalisations aboutissent au bassin d orage en cours de terrassement. Ouvrage de régulation de débit sur les noues phase chantier.

35 Ouvrage de régulation de débit eaux de voirie Noue en phase chantier. Les noues sont des tuyaux à ciel ouvert pour les seules eaux de voirie.

36 EU EP Cloisonnement «inutile». La desserte des îlots et l absence d accompagnement générer sur les îlots de la gestion traditionnelle vers les collecteurs publics.

37 Pas de gestion des eaux pluviales en phase chantier.

Gestion des eaux de pluie et de ruissellement. Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse.

Gestion des eaux de pluie et de ruissellement. Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse. Gestion des eaux de pluie et de ruissellement Réflexions et Actions menées sur le Territoire du Grand Toulouse. 22/04/2009 Introduction des techniques alternatives dans la réflexion du Grand Toulouse Pourquoi

Plus en détail

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION

OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION CE CAHIER DES CHARGES TYPE A POUR OBJECTIF DE DEFINIR LE CONTENU TECHNIQUE MINIMUM DU RAPPORT REMIS EN FIN D ETUDE AU PARTICULIER DEMANDEUR. OBJET DE L ETUDE ET NIVEAU DE PRESTATION L objet de l étude

Plus en détail

Des solutions techniques pour une gestion durable des eaux pluviales par les techniques alternatives

Des solutions techniques pour une gestion durable des eaux pluviales par les techniques alternatives Des solutions techniques pour une gestion durable des eaux pluviales par les techniques alternatives Introduction : Historique de l hydrologie urbaine Les solutions techniques Sommaire Définition des «Techniques

Plus en détail

RETOURS D EXPÉRIENCES ET RENCONTRÉS EN MATIÈRE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES. Ir. Anne CLERIN -AIVE - Chef de Projets

RETOURS D EXPÉRIENCES ET RENCONTRÉS EN MATIÈRE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES. Ir. Anne CLERIN -AIVE - Chef de Projets RETOURS D EXPÉRIENCES ET PROBLÈMES RENCONTRÉS EN MATIÈRE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES Ir. Anne CLERIN Chef de Projets -AIVE - LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LE CONTEXTE DE L ASSAINISSEMENT DES EAUX

Plus en détail

maîtriser le ruissellement urbain Les concours financiers pour la maîtrise des eaux pluviales

maîtriser le ruissellement urbain Les concours financiers pour la maîtrise des eaux pluviales La pluie en ville maîtriser le ruissellement urbain Les concours financiers pour la maîtrise des eaux pluviales L urbanisation dense du territoire des Hauts-de-Seine a entrainé une forte imperméabilisation

Plus en détail

Cahier des charges à l attention des maîtres d œuvre et des maîtres d ouvrages privés

Cahier des charges à l attention des maîtres d œuvre et des maîtres d ouvrages privés Ville de ROCHEFORT 119 Rue Pierre Loti BP 60030 17301 ROCHEFORT Cedex Centre Technique Municipal SERVICE ASSAINISSEMENT CREATION DE RESEAUX D ASSAINISSEMENT SUR LA VILLE DE ROCHEFORT Cahier des charges

Plus en détail

MARCHE MISSION DE MAITRISE D'ŒUVRE CREATION D'UN TERRAIN DE FOOTBALL ANNEXE SYNTHETIQUE CAHIER DES CHARGES

MARCHE MISSION DE MAITRISE D'ŒUVRE CREATION D'UN TERRAIN DE FOOTBALL ANNEXE SYNTHETIQUE CAHIER DES CHARGES MARCHE MISSION DE MAITRISE D'ŒUVRE CREATION D'UN TERRAIN DE FOOTBALL ANNEXE SYNTHETIQUE CAHIER DES CHARGES Préambule : La commune de Jacou souhaite transformer l'actuel terrain de football (synthétique

Plus en détail

Plan Local. D Urbanisme. Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA

Plan Local. D Urbanisme. Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA Plan Local D Urbanisme Pièce n 4 ORIENTATIONS PARTICULIERES D AMENAGEMENT COMMUNE DE LE GUA SECTEUR «BELLES EZINES» - zones AU et 1AU Le parti d aménagement retenu : 1. Une composition urbaine assurant

Plus en détail

Appel à projet : gestion innovante des eaux de ruissellement. Jeudi 12 février 2013 réunion DAEEL

Appel à projet : gestion innovante des eaux de ruissellement. Jeudi 12 février 2013 réunion DAEEL Appel à projet : gestion innovante des eaux de ruissellement Jeudi 1 février 013 réunion DAEEL 1 1. Contexte, objectifs, planning & critères de sélection. Présentation globale des réponses 3. Présentation

Plus en détail

Prévention et lutte contre les inondations. Appel à projets. Département du Finistère Gestion innovante des eaux de ruissellement

Prévention et lutte contre les inondations. Appel à projets. Département du Finistère Gestion innovante des eaux de ruissellement Prévention et lutte contre les inondations Appel à projets Département du Finistère Gestion innovante des eaux de ruissellement Pour une gestion innovante des eaux de ruissellement Le Conseil général s

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement LES CARACTÉRISTIQUES DU SOL ET DE LA PARCELLE Maggy HOVERTIN MATRIciel Objectifs de la présentation Définir

Plus en détail

Commune de PISIEU. SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE. Département de l ISERE. Gilles Nicot Ingénieur Conseil Eau, Assainissement, Environnement.

Commune de PISIEU. SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE. Département de l ISERE. Gilles Nicot Ingénieur Conseil Eau, Assainissement, Environnement. Département de l ISERE SYNDICAT des EAUX DOLON-VAREZE Commune de PISIEU Etude des possibilités d assainissement collectif / non collectif Octobre 2005 Gilles Nicot Ingénieur Conseil Eau, Assainissement,

Plus en détail

INNOVIA - Gestion des Eaux Pluviales Cas de Grenoble

INNOVIA - Gestion des Eaux Pluviales Cas de Grenoble Bienvenue INNOVIA - Gestion des Eaux Pluviales Cas de Grenoble Objectifs Exutoire Aucun rejet au réseau = infiltration des eaux à la parcelle Sinon dérogation = ouvrages de stockage-restitution avant

Plus en détail

La Bièvre : renaissance d une rivière

La Bièvre : renaissance d une rivière La Bièvre en activité en 1951 La Bièvre amont La Bièvre : renaissance d une rivière À partir de la fin du XVIIIe siècle, les rejets de pollution des petites industries installées sur les rives de la Bièvre

Plus en détail

DEMANDE D INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME

DEMANDE D INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) COLLECTIVITE DE SAINT-MARTIN DOSSIER N... Mme / Mr : DEMANDE D INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME (Document à joindre au permis de

Plus en détail

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 L eau dans les documents d urbanisme L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 Pourquoi ce guide? Participer à «décloisonner» les services «Environnement Eau» et «Urbanisme»

Plus en détail

Atelier 13 : Gestion innovante des eaux de ruissellement, des actions originales menées sur le bassin versant Loire Bretagne

Atelier 13 : Gestion innovante des eaux de ruissellement, des actions originales menées sur le bassin versant Loire Bretagne Atelier 13 : Gestion innovante des eaux de ruissellement, des actions originales menées sur le bassin versant Loire Bretagne Sébastien LE COUSTUMER Chargé de mission eau et inondations Conseil général

Plus en détail

LA GESTION DURABLE ET INTEGREE DES EAUX PLUVIALES La boîte à outils des techniques alternatives

LA GESTION DURABLE ET INTEGREE DES EAUX PLUVIALES La boîte à outils des techniques alternatives LA GESTION DURABLE ET INTEGREE DES EAUX PLUVIALES La boîte à outils des techniques alternatives Maëlle ANCELLE Chargée de mission - ADOPTA Animatrice territoriale du bassin Artois-Picardie Journée d échanges

Plus en détail

«L eau dans l aménagement durable» Séminaire AESN et DRIEA. 22 janvier 2013

«L eau dans l aménagement durable» Séminaire AESN et DRIEA. 22 janvier 2013 «L eau dans l aménagement durable» Séminaire AESN et DRIEA 22 janvier 2013 Eléments de présentation de l opération Une localisation avantageuse Une réponse à l enjeu du logement en IDF identifiée par le

Plus en détail

Parc d activités Communautaire POLE 49 : présentation du système de management environnemental. EFE, 27 mai 2008

Parc d activités Communautaire POLE 49 : présentation du système de management environnemental. EFE, 27 mai 2008 Parc d activités Communautaire POLE 49 : présentation du système de management environnemental EFE, 27 mai 2008 Parc des expositions A11 SAINT SYLVAIN D'ANJOU Limite de communes Embranchement ferré Rocade

Plus en détail

DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES. Etude de programmation pour Nom de l opération*

DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES. Etude de programmation pour Nom de l opération* DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES Etude de programmation pour Nom de l opération* (Programme fonctionnel, architectural, urbanistique, technique et environnemental dans le cas d une réhabilitation)

Plus en détail

LA COLLECTE DES EAUX PLUVIALES

LA COLLECTE DES EAUX PLUVIALES LA COLLECTE DES EAUX PLUVIALES 1/ approbation du projet l'aménageur est tenu de récupérer les eaux pluviales de l'ensemble du bassin versant auquel appartient son programme. pour les programmes comportant

Plus en détail

THORENS GLIERES GUIDE POUR LA REALISATION

THORENS GLIERES GUIDE POUR LA REALISATION Localisation : Département : Commune : Département de Haute Savoie Commanditaire : Commune de THORENS GLIÈRES THORENS GLIERES GUIDE POUR LA REALISATION DE VOTRE BRANCHEMENT AU RESEAU ET LA MISE EN PLACE

Plus en détail

Cahier votre implantation sur les parcs d activités

Cahier votre implantation sur les parcs d activités Cahier votre implantation sur les parcs d activités édition 2013 Implantation mode d emploi Ce livret est destiné à vous accompagner dans la réalisation de votre projet. Conçu comme une véritable source

Plus en détail

HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2

HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2 HIPPODROME DE LONGCHAMP / PARIS DOSSIER LOI SUR L EAU / JUILLET 2013 ANNEXE 2 HIPPODROME DE LONGCHAMP PERMIS DE CONSTRUIRE NOTICE TECHNIQUE INFILTRATION DES EAUX DE DRAINAGE JUILLET 2013 SOMMAIRE 1 OBJET

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT QUENTIN SUR ISERE. Schéma directeur et zonage d assainissement pluvial

COMMUNE DE SAINT QUENTIN SUR ISERE. Schéma directeur et zonage d assainissement pluvial PROGEO ENVIRONNEMENT Ingénieurs Conseils COMMUNE DE SAINT QUENTIN SUR ISERE Schéma directeur et zonage d assainissement pluvial Dossier d enquête publique (PROCÉDURE : ARTICLE R123-1 ET S. DU CODE DE L

Plus en détail

MARCHE PUBLIC Procédure adaptée (art. 28 du CMP) Marché à Bon de Commande (art. 77 du CMP) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

MARCHE PUBLIC Procédure adaptée (art. 28 du CMP) Marché à Bon de Commande (art. 77 du CMP) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) MARCHE PUBLIC Procédure adaptée (art. 28 du CMP) Marché à Bon de Commande (art. 77 du CMP) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur COMMUNAUTE DE COMMUNES DES ETANGS représentée

Plus en détail

Les outils de l EPFIF en faveur de la Biodiversité

Les outils de l EPFIF en faveur de la Biodiversité Les outils de l EPFIF en faveur de la Biodiversité Quel foncier pour la biodiversité? 9 octobre 2014 Judith Cubertafond / Nina Fernandez 1 UN METIER : OPERATEUR FONCIER Créé en 2007 Pour le compte des

Plus en détail

GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME

GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME COMMUNE D AVEIZIEUX GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT : GUIDE A L ATTENTION DU SERVICE URBANISME Annexe 5 du rapport de diagnostic et de zonage pluvial Affaire A-11.143 Janvier

Plus en détail

Service Public d assainissement non collectif (SPANC) Ce qu il faut retenir

Service Public d assainissement non collectif (SPANC) Ce qu il faut retenir Service Public d assainissement non collectif (SPANC) Ce qu il faut retenir Nous utilisons chaque jour de l eau pour la douche, la lessive, la vaisselle, les W.C. Rejetées ainsi au milieu naturel, ces

Plus en détail

Le point de vue des services communaux du Brabant wallon. Madame Isabelle MASSART, Chef de service Etudes, Intercommunale du Brabant wallon

Le point de vue des services communaux du Brabant wallon. Madame Isabelle MASSART, Chef de service Etudes, Intercommunale du Brabant wallon Le point de vue des services communaux du Brabant wallon Madame Isabelle MASSART, Chef de service Etudes, Intercommunale du Brabant wallon Province du Brabant wallon 27 communes 390 966 habitants Enquête

Plus en détail

Point de vue d un maître d ouvrage

Point de vue d un maître d ouvrage Point de vue d un maître d ouvrage Frédérique RAMETTE Responsable du Service Contrôle d Assainissement ARTOIS COMM. INFILTRER LES EAUX PLUVIALES LES ENJEUX DES ESSAIS DE PERMEABILITE 28 Novembre 2013 La

Plus en détail

La Récupération de l'eau de pluie et des eaux grises

La Récupération de l'eau de pluie et des eaux grises La Récupération de l'eau de pluie et des eaux grises Dans le cadre de démarches environnementales et de développement durable, de nombreux maîtres d ouvrages, notamment les collectivités territoriales,

Plus en détail

La gestion des eaux pluviales

La gestion des eaux pluviales La gestion des eaux pluviales Prévenir les impacts des pluies intenses : le réseau d égout n est pas un trou noir Juin 2014 Partie I La place des infrastructures vertes 1 Charge hydraulique : la vitesse

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement

Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement Les moyens mis à disposition du concepteur Frederic LUYCKX, architecte Objectifs de la présentation Initier

Plus en détail

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION

INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION INTEGRER LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS UN PROJET D URBANISATION Opérations de superficie supérieure ou égale à 1 ha et opérations de superficie inférieure à 1 ha mais comprenant au moins 3 lots Dossiers

Plus en détail

La gestion durable et intégrée des eaux pluviales

La gestion durable et intégrée des eaux pluviales La gestion durable et intégrée des eaux pluviales La boite à outils des techniques alternatives Maëlle ANCELLE Chargée de mission - ADOPTA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES AGGLOMERATIONS Mardi 09 Décembre

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Finistère LAMPAUL-PLOUARZEL PLAN LOCAL D URBANISME Arrêté le : 12 avril 2013 Approuvé le : Rendu exécutoire le : REVISION Orientations d aménagement et de Programmation GÉOLITT : 7 Rue Le Reun - 29480

Plus en détail

1. Les puits d'infiltration :

1. Les puits d'infiltration : 1. Les puits d'infiltration : Ces dispositifs assurent le transit des eaux de ruissellement vers les couches perméables du sol. Ils sont utilisés essentiellement pour recevoir les eaux de toitures. Le

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES MAITRE DE L'OUVRAGE : Mairie de GOUESNACH 9 route de Bénodet 29950 GOUESNACH Tél. : 02.98.5.74.75 Fax. : 02.98.5.70.8 MAITRE D'ŒUVRE : SELARL C.I.T. ROCHETTE- QUÉRÉ

Plus en détail

INDICATIONS DE CORRECTION

INDICATIONS DE CORRECTION SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE ET DE TROISIEME VOIE DE TECHNICIEN PRINCIPAL TERRITORIAL DE 2 ème CLASSE CONCOURS EXTERNE DE TECHNICIEN PRINCIPAL TERRITORIAL

Plus en détail

CODE DE DEONTOLOGIE ETUDE DE CONCEPTION A LA PARCELLE MAÎTRISE D ŒUVRE D EXECUTION

CODE DE DEONTOLOGIE ETUDE DE CONCEPTION A LA PARCELLE MAÎTRISE D ŒUVRE D EXECUTION ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF DES EAUX USEES CODE DE DEONTOLOGIE des membres du SYNABA ETUDE DE CONCEPTION A LA PARCELLE Cahier des Charges Type MAÎTRISE D ŒUVRE D EXECUTION de la consultation des entreprises

Plus en détail

Assainissement non collectif

Assainissement non collectif Assainissement non collectif Journée e d échange technique (mise en place des SPANC) Alain Lafforgue Le Service Public d'assainissement Non Collectif (SPANC) Le cadre réglementaire... Loi sur l Eau du

Plus en détail

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT

LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT LA GESTION DES EAUX PLUVIALES DANS LES PROJETS D AMENAGEMENT Frank SOUCIET Responsable Pôle GEMAPI 03 décembre 2015 Mission Inter-Services de l Eau en Vaucluse Préambule Principes généraux Champ d application

Plus en détail

FOURNES-EN-WEPPES Fournes-en-Weppes

FOURNES-EN-WEPPES Fournes-en-Weppes FOURNES-EN-WEPPES Correction d une erreur matérielle constatée au P.L.U. et du périmètre de l opération «Domaine du Chemin Vert» Complément au dossier Consultée sur les projets d ajustements du P.L.U.

Plus en détail

Le contrôle dynamique des Eaux Pluviales en toiture

Le contrôle dynamique des Eaux Pluviales en toiture Rejoignez l équipe Le Prieuré! Nominé au concours de l innovation Batimat Le contrôle dynamique des Eaux Pluviales en toiture FLOOD FLOOD Guaranteed constant flow Guaranteed constant flow FLOOD Guaranteed

Plus en détail

Guide de l assainissement non collectif

Guide de l assainissement non collectif éco-action eau assainisse m ent Guide de l assainissement non collectif Guide de l assainissement non collectif éco-action eau assainisse m ent Dans un souci de santé publique et afin de veiller à la protection

Plus en détail

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution

Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Ruissellement pluvial et aménagement stratégie de gestion pour lutter contre les risques d inondation et de pollution Elodie BRELOT Directeur du GRAIE Groupe de Recherche Rhône-Alpes sur les Infrastructures

Plus en détail

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire Antoine GARCIA Ville de BESANCON Mardi 13 mai 2014 Associations d idées Hier / Aujourd hui / Demain Réseau unitaire / Réseau

Plus en détail

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 06.07.07 ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 PREAMBULE Conformément au 3 ème paragraphe de l article L123-1 (Loi Urbanisme et Habitat du 2 juillet 2003), des orientations

Plus en détail

Fiche technique 1 : «Les bassins de rétention»

Fiche technique 1 : «Les bassins de rétention» Fiche technique 1 : «Les bassins de rétention» 1. Cas général : 1.1. Présentation : Nous présentons dans cette fiche les bassins de rétention stricts. Par conséquent, leur dimensionnement se fera sans

Plus en détail

VILLE DE CHAMBERY SERVICE URBANISME-IMMOBILIER-FONCIER P L U. lan ocal rbanisme ANNEXE COLLECTE ET TRAITEMENT DES EAUX USEES ET PLUVIALES PLU 1.5.

VILLE DE CHAMBERY SERVICE URBANISME-IMMOBILIER-FONCIER P L U. lan ocal rbanisme ANNEXE COLLECTE ET TRAITEMENT DES EAUX USEES ET PLUVIALES PLU 1.5. VILLE DE CHAMBERY SERVICE URBANISME-IMMOBILIER-FONCIER d P L U lan ocal rbanisme ANNEXE COLLECTE ET TRAITEMENT DES EAUX USEES ET PLUVIALES P.L.U. APPROUVE D.C.M. 19 juillet 2004 Modification n 1 D.C.M.

Plus en détail

GESTION ET ASSAINISSEMENT DES EAUX PLUVIALES Q-BIC PLUS CONNECT TO BETTER Q-BIC PLUS 1. #LesRèglesOntChangé CONNECT TO BETTER CONNECT TO BETTER

GESTION ET ASSAINISSEMENT DES EAUX PLUVIALES Q-BIC PLUS CONNECT TO BETTER Q-BIC PLUS 1. #LesRèglesOntChangé CONNECT TO BETTER CONNECT TO BETTER GESTION ET ASSAINISSEMENT DES EAUX PLUVIALES Q-BIC PLUS #LesRèglesOntChangé Q-BIC PLUS 1 LES NOUVELLES RÈGLES DE LA GESTION DES EAUX PLUVIALES COMMENCENT ICI Wavin Q-Bic Plus, nouveau système de rétention/infiltration

Plus en détail

Cahier des charges pour les études de filière en vue de l installation d un ANC

Cahier des charges pour les études de filière en vue de l installation d un ANC Cahier des charges pour les études de filière en vue de l installation d un ANC Objectifs : - Proposer une forme commune pour les études de filière aux bureaux d études qui, en s engageant dans la charte,

Plus en détail

«LA VILLE ET SON ASSAINISSEMENT»

«LA VILLE ET SON ASSAINISSEMENT» L ingénierie de l assainissement Principes, méthodes et outils pour une meilleure intégration dans le cycle de l eau Maîtrise d ouvrage : Direction de l eau (MEDD) Juin 2003 Valise pédagogique CERTU 2006

Plus en détail

Comment pratiquement gérer l eau et la nature sur une parcelle? Séminaire du 21/11/2013 Maggy Hovertin

Comment pratiquement gérer l eau et la nature sur une parcelle? Séminaire du 21/11/2013 Maggy Hovertin Comment pratiquement gérer l eau et la nature sur une parcelle? Séminaire du 21/11/2013 Maggy Hovertin Plan de l exposé Introduction: L urbanisation et ses impacts négatifs Gérer autrement les eaux de

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES

SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES SCHÉMA DIRECTEUR DES EAUX PLUVIALES 1. PRINCIPES. Bien que la gestion des eaux pluviales urbaines soit un service publique à la charge des communes, il semble indispensable d imposer aux aménageurs, qui

Plus en détail

NOTE D INFORMATION GENERALE

NOTE D INFORMATION GENERALE OMMAIRE NOTE D INFORMATION GENERALE 1/ DECOUPAGE ET ACTIVITES AUTORISEES 2/ MODALITES DE RACCORDEMENT ET DE BRANCHEMENTS «VRD» 3/ TAXES APPLICABLES AU PARC DE L AIZE 4/ PROCEDURE DE CONCEPTION ET DE REALISATION

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Page 1/5 GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF L assainissement non collectif est une technique d épuration des eaux usées domestiques simple, durable et efficace, à condition de respecter

Plus en détail

Contenu : Terrassement dans le lit de la Sarine avec un système de traitement des eaux

Contenu : Terrassement dans le lit de la Sarine avec un système de traitement des eaux Page 1 / 6 Rapport technique / domaine des travaux spéciaux Contenu : Terrassement dans le lit de la Sarine avec un système de traitement des eaux Rédaction : Marc Guisolan / étudiant ETC 3 / 1483 Frasses

Plus en détail

Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle»

Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle» Annexe 3 du règlement de service Cahiers des charges «étude à la parcelle» ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Guide de préconisations relatives à la réalisation des études de Conception des Systèmes d assainissement

Plus en détail

GUIDE POUR LA REALISATION

GUIDE POUR LA REALISATION Localisation : Département : Commune : Département de l Isère Commanditaire : Commune de SAINT HILAIRE DU TOUVET GUIDE POUR LA REALISATION DE VOTRE BRANCHEMENT AU RESEAU ET/OU D UN DISPOSITIF DE RETENTION/INFILTRATION

Plus en détail

Guide pratique. Assainissement Non Collectif Etude de sol et de filière

Guide pratique. Assainissement Non Collectif Etude de sol et de filière Assainissement Non Collectif Etude de sol et de filière Guide pratique Guide pratique (études de sol et de filière) proposé par le Conseil Général de l Orne - SATTEMA 1 Guide pratique 1. Préambule Le présent

Plus en détail

Création de lotissements à usage d habitation

Création de lotissements à usage d habitation Création de lotissements à usage d habitation Constitution des dossiers de déclaration au titre des articles L 214.1 à L 214.3 du code de l'environnement (anciennement loi sur l eau) A compter du 01/10/2006

Plus en détail

Révision du Plan Local d Urbanisme

Révision du Plan Local d Urbanisme DEPARTEMENT DU MAINE ET LOIRE COMMUNE DE TIERCE Révision du Plan Local d Urbanisme Document n 4bis : Dossier d approbation Vu pour être annexé à la délibération du 4 juillet 2013 SOMMAIRE 1. OBJET DU REGLEMENT...

Plus en détail

Végétalisation de toitures et terrasses, de quoi s agit-il?

Végétalisation de toitures et terrasses, de quoi s agit-il? Végétalisation de toitures et terrasses, de quoi s agit-il? Terrasse-jardin Gamme végétale riche Épaisseurs fortes Charges fortes Irrigation indispensable Coûts d installation élevés Entretien important

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME EAU POTABLE

PLAN LOCAL D URBANISME EAU POTABLE PLAN LOCAL D URBANISME EAU POTABLE I SITUATION ADMINISTRATIVE La commune de MEAUX est autonome pour l alimentation en eau potable. L exploitation de l usine de production et du réseau de distribution s

Plus en détail

Mettre en œuvre une politique durable de gestion des eaux

Mettre en œuvre une politique durable de gestion des eaux Mettre en œuvre une politique durable de gestion des eaux D01 Objectifs Garantir un approvisionnement en eau potable de qualité et minimiser l impact humain sur les eaux de surface et souterraines Effets

Plus en détail

GUIDE DE RACCORDEMENT AU RESEAU D ASSAINISSEMENT COLLECTIF

GUIDE DE RACCORDEMENT AU RESEAU D ASSAINISSEMENT COLLECTIF GUIDE DE RACCORDEMENT AU RESEAU D ASSAINISSEMENT COLLECTIF L assainissement des eaux usées a pour but de protéger la santé publique et l environnement. Il vise à la collecte, au transport et au traitement

Plus en détail

Jean-Claude Chazelon. Les eaux pluviales

Jean-Claude Chazelon. Les eaux pluviales Jean-Claude Chazelon Les eaux pluviales Ce cahier technique a été réalisé avec le concours de : l'agence de l'eau Adour-Garonne l'agence de l'eau Loire-Bretagne Et avec le soutien de Limoges Métropole

Plus en détail

CAHIER DE PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LES TRAVAUX D ASSAINISSEMENT. Réseaux d assainissement et ouvrages annexes

CAHIER DE PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LES TRAVAUX D ASSAINISSEMENT. Réseaux d assainissement et ouvrages annexes CAHIER DE PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR LES TRAVAUX D ASSAINISSEMENT Réseaux d assainissement et ouvrages annexes Novembre 2012 SOMMAIRE PREAMBULE...4 CHAPITRE I CONCEPTION DES RESEAUX D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

Les fiches présentées, fonctionnent exclusivement sur le principe de l infiltration des eaux pluviales.

Les fiches présentées, fonctionnent exclusivement sur le principe de l infiltration des eaux pluviales. DES SOLUTIONS A L ECHELLE DE LA PARCELLE Par alternatives, on entend l ensemble des techniques qui viennent se substituer au concept de collecte et à celui du tout au réseau. L objectif n est alors plus

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE D ASSAINISSEMENT AUTONOME

NOTICE TECHNIQUE D ASSAINISSEMENT AUTONOME République Française Département de la Moselle Arrondissement de Sarrebourg Communauté de Communes de la Vallée de la Bièvre Siège : HÔTEL DE VILLE DE TROISFONTAINES 15, Rue de la Libération - 57870 TROISFONTAINES

Plus en détail

ELABORATION D UN DOSSIER D Ad-Ap. Laurent WORMS Gérant de Help-Erp

ELABORATION D UN DOSSIER D Ad-Ap. Laurent WORMS Gérant de Help-Erp ELABORATION D UN DOSSIER D Ad-Ap Laurent WORMS Gérant de Help-Erp ROLE D UN B.E.T. La mission d un B.E.T. est différente de la mission du bureau de contrôle (Art. L111-25 du CCH). Le B.E.T. intervient

Plus en détail

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain

Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain Séminaire Bâtiment Durable : Comment valoriser sa toiture plate en milieu urbain 27/03/2015 Bruxelles Environnement Comment valoriser les eaux pluviales grâce à sa toiture? Maggy Hovertin MATRIciel Objectifs

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE CORMEILLES SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FORMULAIRE D INSTRUCTION DU CONTROLE DE CONCEPTION

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE CORMEILLES SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FORMULAIRE D INSTRUCTION DU CONTROLE DE CONCEPTION COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE CORMEILLES SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FORMULAIRE D INSTRUCTION DU CONTROLE DE CONCEPTION CONSTRUCTION OU REHABLILITATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

Master pro. Construction Manager. www.esct.fr

Master pro. Construction Manager. www.esct.fr Master pro Construction Manager www.esct.fr Master Pro Admissibilité Bac +2 à Bac +5* Entretien Semestre 1 1 : Création Gestion entreprise 2 : Logistique Chantier 3 : Pollution Gestion des déchets 4 :

Plus en détail

Les noues et fossés. 1 - Les principes de fonctionnement 3. 2 - La conception 6. 3 - La réalisation 9. 4 - L'entretien 9

Les noues et fossés. 1 - Les principes de fonctionnement 3. 2 - La conception 6. 3 - La réalisation 9. 4 - L'entretien 9 Les noues et fossés Fiche 3 SOMMAIRE : 1 - Les principes de fonctionnement 3 2 - La conception 6 3 - La réalisation 9 4 - L'entretien 9 5 - Annexe 1 : exemple de calcul hydraulique d'une noue 10 6 - Annexe

Plus en détail

Adaptation aux changements climatiques. Le défi du passage de la recherche à la mise en oeuvre

Adaptation aux changements climatiques. Le défi du passage de la recherche à la mise en oeuvre Adaptation aux changements climatiques Le défi du passage de la recherche à la mise en oeuvre Hervé Logé Symposium Ouranos Nov. 2008 L adaptation aux CC comme projet organisationnel n Finalité des efforts

Plus en détail

PROPRIÉTAIRE, SYNDIC, BAILLEURS, ÊTES-VOUS BIEN RACCORDÉS AU RÉSEAU D ASSAINISSEMENT?

PROPRIÉTAIRE, SYNDIC, BAILLEURS, ÊTES-VOUS BIEN RACCORDÉS AU RÉSEAU D ASSAINISSEMENT? PROPRIÉTAIRE, SYNDIC, BAILLEURS, ÊTES-VOUS BIEN RACCORDÉS AU RÉSEAU D ASSAINISSEMENT Un accompagnement personnalisé et gratuit Plaine Commune vous aide, face à vos obligations de propriétaire, en termes

Plus en détail

EPLEFPA "LES SARDIERES" 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80

EPLEFPA LES SARDIERES 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80 Maître d'ouvrage : EPLEFPA "LES SARDIERES" 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80 Objet : Récupération des eaux pluviales pour le jardin partagé des Sardières CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

Techniques alternatives en territoire portuaire Using best management practices in port areas

Techniques alternatives en territoire portuaire Using best management practices in port areas NOVATECH 2013 Techniques alternatives en territoire portuaire Using best management practices in port areas Antoine Pierrot Lyonnaise des Eaux antoine.pierrot@lyonnaise-des-eaux.fr RÉSUMÉ La contrainte

Plus en détail

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Zones d étude et problématiques Quartiers concernés par l étude 1. Centre ville 2. Schneider Quartier

Plus en détail

SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT NON-COLLECTIF

SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT NON-COLLECTIF SERVICE PUBLIC DE L ASSAINISSEMENT De Type : NON-COLLECTIF Dossier de Déclaration et de Réhabilitation d un Assainissement Non Collectif A ETABLIR EN 3 EXEMPLAIRES Contact : Frédéric LUC : 04.86.52.60.51

Plus en détail

COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 N AFFAIRE : 15084A B A MODIFICATION

COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 N AFFAIRE : 15084A B A MODIFICATION COMMUNE D AUMETZ 6 Place de l hôtel de ville BP18 57 710 AUMETZ Tél. : 03 82 91 90 63 Fax : 03 82 91 99 91 COMMUNE D AUMETZ rues d Ottange, de l Eglise, des Prés, Saint-Martin et place de l Hôtel de Ville

Plus en détail

Alimentation en eau potable et assainissement

Alimentation en eau potable et assainissement Qualité et cadre de vie Environnement Alimentation en eau potable et assainissement Alimentation en eau potable : Cf : tableau page suivante Assainissement Cf : tableau page suivante Contact Les dossiers

Plus en détail

Pays de Montbéliard Agglomération Eco-agglomération Écoquartier communautaire carrefour des maires et des élus locaux 19/10/12. agglo-montbeliard.

Pays de Montbéliard Agglomération Eco-agglomération Écoquartier communautaire carrefour des maires et des élus locaux 19/10/12. agglo-montbeliard. Eco-agglomération Écoquartier communautaire carrefour des maires et des élus locaux 19/10/12 agglo-montbeliard.fr L éco-agglomération Le projet d agglomération La convention des maires 3x20 Cit ergie Une

Plus en détail

Guide d élaboration d un schéma de gestion des eaux pluviales

Guide d élaboration d un schéma de gestion des eaux pluviales Département de Seine-Maritime Association Régionale pour l Etude et l Amélioration des Sols Guide d élaboration d un schéma de gestion des eaux pluviales MAI 2006 SOMMAIRE 1) Présentation de l opération...3

Plus en détail

Préavis pour l octroi d un crédit pour la réalisation du Concept Bois-Noir

Préavis pour l octroi d un crédit pour la réalisation du Concept Bois-Noir Commune de LAVEY-MORCLES Préavis de la Municipalité au Conseil communal N 21/2015 Préavis pour l octroi d un crédit pour la réalisation du Concept Bois-Noir Lavey, le 31 août 2015 Au Conseil communal de

Plus en détail

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC)

SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) Demande d attestation de conformité du projet d assainissement individuel dans le cadre d une demande d urbanisme Accueil du public 1 boulevard Maréchal

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE (Notice explicative)

FORMULAIRE DE DEMANDE (Notice explicative) SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FORMULAIRE DE DEMANDE (Notice explicative) Ce document doit être complété par tout demandeur d'un document d'urbanisme Il est à renseigner par le propriétaire

Plus en détail

CHAPITRE 7 : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UMH VOCATION GENERALE DE LA ZONE UMH

CHAPITRE 7 : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UMH VOCATION GENERALE DE LA ZONE UMH CHAPITRE 7 : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UMH VOCATION GENERALE DE LA ZONE UMH Il s agit d une zone de protection correspondant au centre historique de Beauvais (cathédrale, ancien palais épiscopal,

Plus en détail

POUR TOUTE INFORMATION

POUR TOUTE INFORMATION Installation d Assainissement Non Collectif Fiche de renseignements (à remplir recto/verso) Communauté de Communes du Pays Léonard, 29 rue des Carmes, B.P. 116, 29250 Saint Pol de Léon Téléphone : 02.98.69.10.44

Plus en détail

COMMUNE DE SENE. Zone d Aménagement Concerté Cœur de Poulfanc DOSSIER DE REALISATION. Septembre 2012

COMMUNE DE SENE. Zone d Aménagement Concerté Cœur de Poulfanc DOSSIER DE REALISATION. Septembre 2012 COMMUNE DE SENE Zone d Aménagement Concerté Cœur de Poulfanc DOSSIER DE REALISATION Modalités prévisionnelles de financement Septembre 2012 ZAC cœur de Poulfanc - modalités prévisionnelles de financement

Plus en détail

Étude de définition de filière. Cahier des charges pour l habitat individuel ( 20 eh) AMÉNAGEMENT CÔTES D ARMOR. Assainissement non collectif

Étude de définition de filière. Cahier des charges pour l habitat individuel ( 20 eh) AMÉNAGEMENT CÔTES D ARMOR. Assainissement non collectif AMÉNAGEMENT CÔTES D ARMOR Assainissement non collectif Étude de définition de filière Cahier des charges pour l habitat individuel ( 20 eh) DiRECTION ENVIRONNEMENT 2 ÉTUDES DE DÉFINITION DE FILIÈRE Étude

Plus en détail

DEMANDE D INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME

DEMANDE D INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) COMMUNE de : DOSSIER de Mme / Mr : DEMANDE D INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT AUTONOME (Document à joindre au permis de construire s il y

Plus en détail

Projet. Arrêté relatif aux modalités de l exécution de la mission de contrôle des installations d assainissement non collectif.

Projet. Arrêté relatif aux modalités de l exécution de la mission de contrôle des installations d assainissement non collectif. arrete controle MIE 6 sept 07 page 1 Projet Arrêté relatif aux modalités de l exécution de la mission de contrôle des installations d assainissement non collectif. Le ministre d Etat, ministre de l écologie,

Plus en détail

Communauté de Communes du Nord de la Martinique. Lutter contre l insalubritl Une volonté Intercommunale

Communauté de Communes du Nord de la Martinique. Lutter contre l insalubritl Une volonté Intercommunale Communauté de Communes du Nord de la Martinique Lutter contre l insalubritl insalubrité de l habitat l dans le Nord : Une volonté Intercommunale Exemple de réalisation r : RHI Usine & Reynoird Commune

Plus en détail

Demande d installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif Sur la commune de Saint Laurent Médoc

Demande d installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif Sur la commune de Saint Laurent Médoc Cadre réservé à la collectivité N de dossier :.. Date d arrivée :. Nom du contrôleur : Vénancio BATANERO Construction neuve Réhabilitation Demande d installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Raccordement au Doubs du ruisseau Fontaine-Argent. le 29 octobre 2014. Contacts :

DOSSIER DE PRESSE. Raccordement au Doubs du ruisseau Fontaine-Argent. le 29 octobre 2014. Contacts : DOSSIER DE PRESSE Raccordement au Doubs du ruisseau Fontaine-Argent le 29 octobre 2014 Contacts : Ville de Besançon Direction eau-assainissement 03 81 61 52 01 Direction Grands Travaux 03 81 61 51 24 Contact

Plus en détail