INCIDENCE DU COMMERCE EXTÉRIEUR SUR LE COMMERCE INTÉRIEUR : NOUVELLE ANALYSE DE LA COURBE EN «L» NOUVELLE ANALYSE DE LA COURBE EN «L»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INCIDENCE DU COMMERCE EXTÉRIEUR SUR LE COMMERCE INTÉRIEUR : NOUVELLE ANALYSE DE LA COURBE EN «L» NOUVELLE ANALYSE DE LA COURBE EN «L»"

Transcription

1 INCIDENCE DU COMMERCE EXTÉRIEUR SUR LE COMMERCE INTÉRIEUR : NOUVELLE ANALYSE DE LA COURBE EN «L» INCIDENCE DU COMMERCE EXTÉRIEUR SUR LE COMMERCE INTÉRIEUR : NOUVELLE ANALYSE DE LA COURBE EN «L» ARTICLE ARTICLE PRÉPARÉ PRÉPARÉ Y SERGE SERGE COULOMBE COULOMBE PREMIÈRE PREMIÈRE ÉBAUCHE ÉBAUCHE

2 Juin 2013 Incidence du commerce extérieur sur le commerce intérieur : nouvelle analyse de la courbe en «L» Serge Coulombe Département de science économique Université d Ottawa CECI EST UNE PREMIÈRE ÉBAUCHE PRIÈRE DE NE PAS CITER CE TEXTE SANS AUTORISATION Contexte Entre et 2000, la part du commerce interprovincial par rapport au PIB a fortement diminué alors que celle du commerce international a augmenté. Selon une comparaison entre deux instantanés, un datant du début des années 1980 et l autre de 2000, il semble que le commerce international est un substitut au commerce interprovincial. Dans Coulombe (2004), je montre que l hypothèse d une substituabilité entre les deux voies commerciales a été démentie par les faits. Au contraire, l analyse des données (courbe en «L») a montré que la diminution de la part du commerce interprovincial a précédé l expansion du commerce international. D après les résultats de l analyse économétrique temporelle et transversale, il y aurait une certaine complémentarité entre les deux voies commerciales. Dans le présent article, je fais une nouvelle analyse de la courbe en «L» en ajoutant dix années de données. Le début du nouveau siècle a été marqué par au moins trois grands changements dans l évolution de la structure du commerce international du Canada. La période de 2002 à a été celle du boom des ressources. Avec l augmentation du prix des marchandises, le taux de change bilatéral canadien a connu une augmentation marquée, passant de 0,62 $US en 2002 à la parité en. La figure 1 montre qu après avoir diminué lentement dans les années 1990, la part des ressources naturelles dans les exportations du Canada a effectivement connu une forte augmentation, au cours de la décennie suivante, passant de 12,6 % en1999 à 33 % en. Sur le diagramme, au bas de la figure 1, on voit une illustration du deuxième changement dans nos modèles de commerce international. Alors que la part de nos exportations vers les États-Unis a augmenté de façon constante pendant toutes les années 1990, elle a connu une diminution constante, chutant de 87 % en 2002 à 77 % en Le troisième changement de nos modèles commerciaux se trouve à la figure 2. Cette figure, tirée de Gauvin-Coulombe et Seydor (2013), montre la diminution marquée du taux d utilisation de l ALÉNA dans les exportations canadiennes vers les États-Unis. Alors qu elle était à 78 % en 1998, la part de nos exportations vers les États-Unis qui s appuyaient sur les règles de l ALÉNA a chuté à 36,5 % en. Gauvin-Coulombe et Seydor (2013) attribuent cette diminution à 1

3 une augmentation dans l utilisation par des pays non-membres de l ALÉNA comme source d intrants intermédiaires en réaction à la diminution du tarif de la nation la plus favorisée (NPF). Qui plus est, la grande récession qui a suivi la crise financière de a été caractérisée par un effondrement à grande échelle et sans précédent du commerce international dans bon nombre de pays. Nous présentons une analyse spéciale de l évolution relative du commerce interprovincial et du commerce international pendant la période -.. Figure 1 : Deux développements du commerce international au Canada depuis 2000 Part des ressources naturelles dans les exportations 32, 9 %, 33,6 %, 12,6 % Part des exportations canadiennes à destination des États-Unis 87,1 %, 77, 3 % Remarque : Données nominales extraites des Données sur le commerce en direct, Industrie Canada 2

4 Figure 1: Two international trade developments in Canada since Share of natural resource in exports % 33.6% % Share of Canada exports shipped to the US 87.1% % Note: Nominal data retrieved from Trade Data Online, Industry Canada 3

5 Figure 2 : Et un troisième : La part des exportations canadiennes à destination des États- Unis avec l ALÉNA Pourcent Remarque : Figure reprise dans Gauvin-Coulombe et Seydor (2013). Toutes les marchandises, y compris les importations qui entrent en vertu du Pacte automobile, à l exclusion des secteurs d activité «Extraction de pétrole et de gaz» et «Fabrication de produits du pétrole et du charbon» Complémentarité ou substituabilité de la voie commerciale La substituabilité entre le commerce intranational et le commerce international constitue un élément clé du modèle de gravité centrale ou effet frontière de Anderson et van Wincoop (2003). Selon ce modèle, chaque économie régionale bénéficie d un avantage exogène avec un bien différencié pouvant être échangé sur les marchés internationaux ou nationaux. Dans un tel cadre, les barrières commerciales entre les pays détournent le commerce international vers le marché national parce qu il y a des débouchés commerciaux qui sont donnés. Ce modèle prévoit que la diminution dans les barrières commerciales qui s est produite au cours des années 1990 avec l Accord de libre-échange (ALE) entre le Canada et les États-Unis et l ALÉNA provoquera une intensification du commerce entre le Canada et les États-Unis et une diminution du commerce interprovincial au Canada. Je désigne cette notion comme un détournement de commerce intranational. Le défaut de ce modèle est qu il n intègre pas les produits intermédiaires. Ces produits peuvent aussi être échangés sur les marchés national et international. Par exemple, une augmentation des exportations des produits de fabrication de l Ontario à destination des États-Unis pourrait donner lieu à une augmentation de l exportation de pétrole et de pièces automobiles de l Alberta et du Québec vers l Ontario. Dans ce cas-là, l hypothèse d un détournement de commerce international sera démentie par les données. 4

6 Il est probable que l expansion de pipelines de transport du pétrole de l Alberta vers l Est canadien détourne le commerce avec les États-Unis (et avec le reste du monde) vers le commerce interprovincial. Données La nouvelle courbe en «L» Dans Coulombe (2004), l évolution temporelle relative de la part du commerce interprovincial (exportations plus importations) par rapport au PIB et de celle du commerce international (importations plus exportations) par rapport au PIB pour l économie canadienne a été caractérisée par une courbe en «L». La dispersion est reproduite pour la même période ( à 2000), comme dans notre étude originale, dans la partie supérieure de la figure 1. Dans la première phase historique, le mouvement de l économie allait du bas à droite vers le bas à gauche du diagramme de dispersion, entre et Pendant cette période, la part du commerce interprovincial était en baisse constante et celle du commerce international était, elle, à peu près constante. Dans la deuxième phase historique qui coïncide avec la libéralisation du commerce nordaméricain, entre 1991 et 2000, le mouvement de l économie canadienne variait sans cesse entre le bas à gauche et le haut à gauche du diagramme de dispersion. Cette deuxième phase était caractérisée par la stabilité de la part du commerce interprovincial et l augmentation de la part du commerce international. Ces mêmes données sont étendues à la période de à dans la partie inférieure de la figure. On peut cependant se réjouir de voir que la forme de la courbe en «L» pour l économie canadienne est restée valide. La nouvelle courbe en «L» a maintenant une composante verticale (ticker). Le nouveau développement fait ressortir le changement radical qui s est produit au nouveau siècle dans nos modèles de commerce international. Une troisième phase historique est constituée par la première décennie du siècle en cours : la part du commerce international a connu une baisse presque continue, tandis que celle du commerce interprovincial était restée encore relativement constante. Figure 3 L ancienne courbe en «L» pour le Canada Part du commerce international dans le PIB 5

7 La nouvelle courbe en «L» pour le Canada : - Part du commerce internationale dans le PIB Part du commerce international dans le PIB NA = ALÉNA = ALE Figure 4 : Canada central Québec Part du commerce international dans le PIB Ontario OPENXNF Figure 5 : Canada Atlantique Terre-Neuve et Labrador ALÉNA ALE OPENXNF Part du commerce international dans le PIB Nouvelle-Écosse ALÉNA ALE 6

8 Part du commerce international dans le PIB Île-du-Prince-Édouard ALÉNA ALE 7

9 Part du commerce international dans le PIB Nouveau-Brunswick ALÉNA ALE Part du commerce international dans le PIB Figure 6 : Ouest canadien Manitoba ALÉNA ALE Part du commerce international du PIB Saskatchewan ALÉNA ALE Part du commerce international du PIB Alberta ALÉNA ALE Part du commerce international dans le PIB Colombie-Britannique ALÉNA ALE 8

10 International trade share of GDP International trade share of GDP.90 Figure 3 The Old L curve for Canada NA The new L curve for Canada:

11 International trade share of GDP International trade share of GDP Figure 4: Central Canada Québec NA Ontario NA

12 International trade share of GDP Intenational trade share of GDP OPENXNF International trade share of GDP Figure 5: Atlantic Canada Newfoundland and Labrador Nova Scotia NA NA OPENPNF Prince Edward Island New Brunswick NA 0.6 NA

13 Internationial trade share of GDP Intenational trade share of GDP International trade share of GDP International trade share of GDP Figure 6: Western Canada Manitoba Saskatchewan NA NA Alberta British Columbia NA NA

14 Méthodologie empirique. Résultats 1. Modèle structurel Les résultats de l estimation pour les modèles 1 et 2 sont présentés aux figures 1 à 3. Il est important de souligner que les résultats avec les deux méthodologies (modèle à effets fixes comparativement au modèle structurel) et avec les échantillons (- par rapport à la période étendue) sont très robustes. Cette robustesse provient de l avantage qu il y a à utiliser un cadre temporel et transversal (TSCS). Contrairement aux modèles temporels purs, les modèles TSCS sont beaucoup plus robustes lorsque la période est étendue. Les versions à effets fixes et les versions structurelles du modèle du coût commercial sont montrées dans les tableaux 1 et 2, respectivement. L effet de la variable tarifaire pondérée en fonction du commerce sur le commerce international est négatif (le signal attendu), important (une baisse d un point de pourcentage dans le tarif génère près de 10 % d augmentation dans le commerce international pour la période étendue) et très significatif. L hypothèse du détournement de commerce intranational est en harmonie avec une estimation ponctuelle de la variable tarifaire pondérée en fonction du commerce dans les régressions du commerce interprovincial (colonnes 3 et 4 des tableaux 1 et 2) qui est positive et significative. Les estimations ponctuelles sont toujours positives, sont beaucoup plus petites que pour le commerce international en valeur absolue et ne sont jamais significatives au niveau de 5 %. Comme il est prévu par la théorie (Anderson et van Wincoop, 2003), la variable de résistance multilatérale est négative, pour les estimations du commerce international, et elle est positive pour celles du commerce interprovincial. Les diverses estimations ponctuelles sont toujours très significatives. La variable de la taille géographique est positive et significative pour le commerce international seulement. Le mérite de cette approche est que les variables du côté droit sont clairement exogènes. En conséquence, les diverses estimations ponctuelles traduisent l effet ceteris paribus d un choc exogène. Le choc type étudié ici est la diminution des tarifs qui s est produite graduellement (voir Beine et Coulombe, 2007) entre le milieu des années 1980 et la fin du siècle dernier. L hypothèse du détournement de commerce intranational correspondrait à un effet négatif et significatif des tarifs sur le commerce international, ce qui est corroboré par les données, et à un effet positif et significatif sur le commerce interprovincial. La deuxième prévision n est pas corroborée par les données.. 13

15 2 Modèle de substitution Avec le modèle de substitution, nous adoptons une approche plus large, et une spécification économétrique moins satisfaisante, pour analyser l hypothèse du détournement de commerce intranational. Les coûts commerciaux ne sont pas les seuls facteurs pouvant probablement toucher le commerce international et interprovincial. La montée de la Chine et la Grande Récession de constituent des exemples de facteurs pouvant avoir une incidence sur les voies commerciales du Canada. Il est probable qu une récession aux États-Unis ait pour effet de réduire nos exportations à destination de ce pays. Selon l hypothèse du détournement de commerce intranational, la perte du commerce vers les États-Unis pourrait être compensée par une augmentation du commerce entre les provinces. Nous pouvons maintenant vérifier cette conjoncture. Des données dotées de dimensions temporelles et transversales pour traduire les effets de bon nombre de développements économiques ne sont pas disponibles. C est pourquoi, nous nous concentrons, avec le modèle de substitution, sur la corrélation directe entre les variables du commerce interprovincial et du commerce international. Parce que les parts des deux commerces, interprovincial et international, constituent des variables endogènes dans le modèle de substitution, les résultats du tableau 3 devraient être interprétés avec prudence. Une estimation ponctuelle positive sur la variable du commerce international ne devrait pas être interprétée comme la preuve d une causalité allant du commerce international au commerce interprovincial. Les deux variables sont touchées par les mêmes facteurs (comme la montée de la Chine). Une estimation positive devrait être interprétée comme une corrélation positive partielle entre les deux voies commerciales. Le modèle inclut le PIB dans la liste de contrôle du fait que les voies commerciales ne sont pas exprimées comme un ratio par rapport au PIB pour éviter que le PIB se retrouve dans le dénominateur des deux voies commerciales, du côté gauche et du côté droit. La corrélation est aussi partielle du fait que le modèle en niveau (les deux premières colonnes) inclut, à la fois, des variables indicatrices temporelles (dummy) et des effets fixes. Les variables dummy sont aussi incluses dans le modèle de la première différence. Les résultats sont très uniformes entre les modèles dynamiques et des premières différences (colonnes 1 et 2 par rapport à 3 et 4). Il existe une corrélation partielle positive entre le commerce interprovincial et le commerce international. Ces résultats montrent encore que l hypothèse du détournement du commerce intranational semble démentie par les faits. Les résultats changent légèrement entre le premier échantillon et l échantillon étendu. Dans l échantillon de -2000, la corrélation partielle était significative au niveau de 10 %. Dans la corrélation étendue, elle n était pas significative au niveau de 10 %. La preuve de la complémentarité (corrélation positive) entre les deux voies commerciales n est pas significative. Les résultats du modèle en différence première en ce qui concerne la Grande Récession se trouvent dans la colonne 5. Il est intéressant de voir que la corrélation positive entre les deux voies commerciales est très significative. Ce résultat est surprenant du fait qu avec 14

16 seulement 20 observations (une des années est «perdue» avec la différence première), il est habituellement difficile de trouver une relation significative. Le caractère significatif du résultat renforce la compréhension de la réaction de l économie canadienne à un choc externe négatif (crise financière). Avec l effondrement du commerce international après la crise financière, la perte des débouchés commerciaux dans le reste du monde n a pas provoqué d augmentation des débouchés commerciaux entre les provinces canadiennes. Une lecture attentive des figures 4 à 6 montre que le ratio entre le commerce international et le PIB dans toutes les dix provinces a diminué entre et. Pour la même période, le commerce interprovincial a augmenté pour la Saskatchewan et l Alberta seulement. Dans les autres huit provinces, la part du commerce interprovincial a diminué. Pendant toute la Grande Récession, les deux voies commerciales semblent complémentaires. Là encore, l hypothèse du détournement de commerce intranational semble être démentie en moyenne par les données pour les provinces canadiennes. Conclusions Bibliographie Anderson, J.E. et E. van Wincoop «Gravity with gravitas: a solution to the border puzzle.» American Economic Review, vol. 93, n o 1, p Anderson, J., van Wincoop, E. (2004) «Trade costs.» Journal of Economic Literature, vol. 42, p Beine, M. et S. Coulombe (2007). «Economic Integration and the Diversification of Regional Exports: Evidence from the Canadian-U.S. Free Trade Agreement», Journal of Economic Geography, vol.7, n o 1, p Coulombe S. (2004). «Intranational Trade Diversion, the Canada-United States Free Trade Agreement and the L Curve», Berkeley Electronic Journal of Economic Analysis & Policy, vol.4. n o 1, Article 16. Gauvin-Coulombe, R. et A. Sydor (2013). «The declining use of NA in Canadian exports: tariffs, rules of origin, and global value chains.» Affaires étrangères et Commerce international Canada, Travail en cours présenté au 47 e Congrès annuel de l Association canadienne d économique, HEC Montréal (Québec)... 15

17 Tableau 1 : Estimation à effets fixes du modèle des coûts commerciaux Variable Commerce international Commerce interprovincial dépendante Échantillon Tarifs pondérés en fonction du -9,23*** (2,13) -7,94** (-3,17) 0,83 (1,07) 1,75 (1,57) commerce R au carré 0,98 0,98 0,99 0,99 DW 1,85 1,70 2,06 2,09 Nombre obs Remarques : Estimations regroupées, méth. des moindres carrés, avec effets fixes transversaux et variables dummy. Paramètres spécifiques autorégressifs AR(1) transversaux, Écarts-types transversaux de White entre guillemets. * : significatif au niveau de 10 %. ** : significatif au niveau de 5 %. *** : significatif au niveau de 1 %. Tableau 2 : Modèle des coûts commerciaux Variable Commerce international Commerce interprovincial dépendante Échantillon Tarifs pondérés en fonction du -10,15*** (1,39) -9,45*** (1,38) 1,17 (1,00) 1,91* (1,03) commerce Résistance multilatérale -2,44** (0,82) -3,32*** (0,52) 4,58*** (0,41) 4,51*** (0,17) Taille géographique 0,12*** (0,011) 0,12*** (0,008) -0,007 (0,006) -0,008 (0,007) R au carré 0,98 0,98 0,99 0,98 DW 1,88 1,73 2,11 2,16 Nombre obs Remarques : Estimations regroupées, méth. des moindres carrés, avec effets fixes transversaux et variables dummy. Paramètres spécifiques autorégressifs AR(1) transversaux, Écarts-types transversaux de White entre guillemets. * : significatif au niveau de 10 %. ** : significatif au niveau de 5 %. *** : significatif au niveau de 1 %. 16

18 Variable dépendante Tableau 3 : Modèle de substitution Commerce interprovincial Modèle dynamique Modèle en différence première Échantillon Commerce international 0,034 (0,021) 0,051* (0,029) 0,073 (0,046) 0,069* (0,037) 0,32*** (0,087) Variable -0,23*** -0,27*** retardée (0,036) (0,045) PIB 0,168*** (0,037) 0,195*** (0,055) 0,47*** (0,079) 0,44*** (0,118) 0,50* (0,27) Variables OUI OUI OUI OUI OUI dummy Effets fixes OUI OUI NON NON NON R au carré 0,72 0,76 0,77 0,76 0,85 DW 1,82 1,75 2, ,76 Nombre obs Remarques: Estimations regroupées, méth. des moindres carrés Paramètres spécifiques autorégressifs AR(1) transversaux pour modèle dynamique, Écarts-types transversaux de White entre guillemets. * : significatif au niveau de 10 %. ** : significatif au niveau de 5 %. *** : significatif au niveau de 1%. 17

2014-2015 DS n 3 Chap 1-2h. Épreuve composée

2014-2015 DS n 3 Chap 1-2h. Épreuve composée Épreuve composée Pour la partie 3 (Raisonnement s appuyant sur un dossier documentaire), il est demandé au candidat de traiter le sujet : en développant un raisonnement ; en exploitant les documents du

Plus en détail

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise Tourisme en bref Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Juin Volume 6, numéro 6 Points saillants Grâce à une croissance économique soutenue, le nombre de voyageurs

Plus en détail

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Division de l information et de la recherche sur les milieux de travail

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Ventes de véhicules automobiles neufs

Ventes de véhicules automobiles neufs N o 63-007-X au catalogue Ventes de véhicules automobiles neufs Février 2011 Comment obtenir d autres renseignements Pour toute demande de renseignements au sujet de ce produit ou sur l ensemble des données

Plus en détail

Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu :

Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu : Sortie du creux conjoncturel avec un PIB potentiel plus faible qu attendu : un contexte difficile pour faire face au choc du vieillissement de la population 39 e Congrès de l ASDEQ Ottawa 15 mai 2014 François

Plus en détail

2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 2010

2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 2010 2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 21 L économie mondiale continue d exercer une tension sur la reprise nord américaine, puisque les préoccupations liées

Plus en détail

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010

Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne. FMI Département Afrique Mai 2010 Perspectives économiques régionales Afrique subsaharienne FMI Département Afrique Mai 21 Introduction Avant la crise financière mondiale Vint la grande récession La riposte politique pendant le ralentissement

Plus en détail

RAPPORT T3 2014 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO

RAPPORT T3 2014 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO RAPPORT T3 2014 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JUILLET SEPTEMBRE 2014 PÉTROLE ET GAZ NATUREL Données sur le pétrole et le gaz naturel Troisième trimestre de 2014 Prix au détail moyens de l essence ordinaire

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

Introduction et objectifs

Introduction et objectifs Les professionnels de la santé possédant des compétences linguistiques et les communautés de langue officielle en situation minoritaire au Québec: Analyse comparative avec le reste du Canada Présentation

Plus en détail

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires Terre-Neuve et Labrador www.canada.travel/entreprise Octobre 2011 Volume 7, numéro 10 Points saillants En octobre 2011, le nombre de

Plus en détail

Chapitre 4 : construction de portefeuille (I)

Chapitre 4 : construction de portefeuille (I) Chapitre 4 : construction de portefeuille (I) 25.10.2013 Plan du cours Risque et rentabilité : un premier aperçu Mesures traditionnelles du risque et rentabilité Rentabilité historique des actifs financiers

Plus en détail

Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec

Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec Séminaire sur les perspectives démographiques, économiques et financières du Québec, 2009-2030 27 novembre 2009 Hôtel Plaza, Québec Marie-Christine

Plus en détail

ANNEXE VII EFFETS MACROECONOMIQUES DE LA REFORME PIECE JOINTE N 2 SIMULATIONS REALISEES A PARTIR DU MODELE MACROECONOMETRIQUE MESANGE

ANNEXE VII EFFETS MACROECONOMIQUES DE LA REFORME PIECE JOINTE N 2 SIMULATIONS REALISEES A PARTIR DU MODELE MACROECONOMETRIQUE MESANGE ANNEXE VII, PJ n 2, page 1 ANNEXE VII EFFETS MACROECONOMIQUES DE LA REFORME PIECE JOINTE N 2 SIMULATIONS REALISEES A PARTIR DU MODELE MACROECONOMETRIQUE MESANGE ANNEXE VII, PJ n 2, page 2 Les simulations

Plus en détail

Effet frontière et intégration économique nord-américaine : Où en sommes-nous?

Effet frontière et intégration économique nord-américaine : Où en sommes-nous? Serge Coulombe Université d Ottawa 2 Effet frontière et intégration économique nord-américaine : Où en sommes-nous? SOMMAIRE D ANS LA PREMIÈRE PARTIE DE L ÉTUDE, nous passons en revue et examinons l évolution

Plus en détail

Info-Carburant. Aperçu national. Faits récents. Volume 10, Bulletin 23 11 décembre, 2015 ISSN 1918-3321

Info-Carburant. Aperçu national. Faits récents. Volume 10, Bulletin 23 11 décembre, 2015 ISSN 1918-3321 Aperçu national Les prix de l essence au détail au Canada ont baissé de 1, cent le litre au cours des deux dernières semaines Pour la période de deux semaines se terminant le 8 décembre, le prix moyen

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement QUÉBEC : 2013 2018 De façon générale, l investissement dans le secteur de la construction au Québec demeurera stable au cours des prochaines

Plus en détail

Observation statistique

Observation statistique 2. APERÇU DES RÉSULTATS DU RENDEMENT Observation statistique s. Les résultats présentés dans ce rapport sont fondés sur des échantillons. Des échantillons distincts ont été sélectionnés pour chaque instance

Plus en détail

Panel en ligne Points de vue :

Panel en ligne Points de vue : Panel en ligne Points de vue : Opinion des entrepreneurs canadiens sur la situation économique actuelle Mai 2009 1 Méthodologie du sondage > Nous avons effectué ce sondage auprès d entrepreneurs membres

Plus en détail

Religion évolution de la pratique religieuse au Canada

Religion évolution de la pratique religieuse au Canada Religion évolution de la pratique religieuse au Canada par Warren Clark Dans presque toutes les provinces, il y a des foyers où la participation aux services religieux est élevée En 1946, environ 67 %

Plus en détail

1 La prospérité économique et le défi de la productivité

1 La prospérité économique et le défi de la productivité ISSN 178-918 Volume 1, numéro 6 27 février 2 Productivité du travail au Une faible croissance qui nuit à la prospérité des Québécois Sommaire 1. La prospérité économique future du dépendra en grande partie

Plus en détail

Rappel mathématique Germain Belzile

Rappel mathématique Germain Belzile Rappel mathématique Germain Belzile Note : à chaque fois qu il est question de taux dans ce texte, il sera exprimé en décimales et non pas en pourcentage. Par exemple, 2 % sera exprimé comme 0,02. 1) Les

Plus en détail

Nouveau sondage sur les perspectives des Canadiens à propos des changements climatiques et de la crise économique

Nouveau sondage sur les perspectives des Canadiens à propos des changements climatiques et de la crise économique Nouveau sondage sur les perspectives des Canadiens à propos des changements climatiques et de la crise économique 45% des Canadiens sont d accord pour dire que les actions sérieuses en matière de changements

Plus en détail

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Crise économique mondiale et impacts réels sur les entreprises manufacturières québécoises et canadiennes EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Agenda I Crises et conséquences

Plus en détail

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015 L Agroindicateur Septembre 2015 Revenu d un milliard : un nouveau seuil? La conjoncture 2015 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer autour d

Plus en détail

Chapitre V : Résultats. 5.1 Présentation des résultats obtenus. 5.1.1 Interprétation des corrélations

Chapitre V : Résultats. 5.1 Présentation des résultats obtenus. 5.1.1 Interprétation des corrélations Chapitre V : Résultats Les corrélations présentées par la suite, sont celles qui correspondent aux chiffres choisis (corrélation de 0,13 ou 0,13), et celles que nous avons jugées les plus significatifs

Plus en détail

Méthodes de prévision des ventes

Méthodes de prévision des ventes Méthodes de prévision des ventes Il est important pour toute organisation qui souhaite survivre dans un environnement concurrentiel d adopter des démarches de prévision des ventes pour anticiper et agir

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

Objectifs d'insertion en emploi 2006-2017 Population autochtone, région du Québec Notes de lecture, calculs et résultats

Objectifs d'insertion en emploi 2006-2017 Population autochtone, région du Québec Notes de lecture, calculs et résultats Commission de développement des ressources humaines des Premières Nations du Québec (EDRHA de l'apnql) Collectif des services d'emploi et de formation de 29 communautés de Premières nations et de 4 centres

Plus en détail

Dépenses en infrastructures publiques et externalités positives. Luc Savard Professeur d économie Directeur du GREDI Faculté d administration

Dépenses en infrastructures publiques et externalités positives. Luc Savard Professeur d économie Directeur du GREDI Faculté d administration 1 Dépenses en infrastructures publiques et externalités positives Luc Savard Professeur d économie Directeur du GREDI Faculté d administration 2 Les infrastructure dans l économie Depuis plusieurs années,

Plus en détail

PROFIL DE LA PROVINCE

PROFIL DE LA PROVINCE PROFIL DE LA PROVINCE Économie de l Ontario en 2013 Produit intérieur brut (PIB) : 695,7 milliards de dollars PIB par habitant : 51 300 $ Population : 13,6 millions d habitants Exportations et importations

Plus en détail

L éducation au Québec : L état de la situation

L éducation au Québec : L état de la situation Préscolaire Primaire Secondaire Collégial Universitaire 43101 45 509 93969 68 331 110 297 151 845 241019 251 612 240 980 251 237 L éducation au Québec : L état de la situation L éducation est un des sujets

Plus en détail

Tendances des négociations collectives au Canada, 1984-2014

Tendances des négociations collectives au Canada, 1984-2014 Tendances des négociations collectives au Canada, 19-1 Introduction Ce rapport présente certaines des principales tendances observées au cours des trois dernières décennies dans les négociations collectives

Plus en détail

La présence syndicale au Québec en 2014

La présence syndicale au Québec en 2014 La présence syndicale au Québec en 2014 Alexis Labrosse Secrétariat du Travail Direction de l information sur le travail Mars 2015 1 Table des matières Introduction... 4 Les sources de données, la population

Plus en détail

ESTIMATION DE L ELASTICITE PRIX DE LA DEMANDE ELECTRIQUE EN FRANCE. Régis BOURBONNAIS et Jan Horst KEPPLER

ESTIMATION DE L ELASTICITE PRIX DE LA DEMANDE ELECTRIQUE EN FRANCE. Régis BOURBONNAIS et Jan Horst KEPPLER CEEM Working Paper 2013-6 ESTIMATION DE L ELASTICITE PRIX DE LA DEMANDE ELECTRIQUE EN FRANCE Régis BOURBONNAIS et Jan Horst KEPPLER 1 ESTIMATION DE L ELASTICITE PRIX DE LA DEMANDE ELECTRIQUE EN FRANCE

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

Théorie standard du commerce international: Supposons que. P A Y :PrixdeY au pays A. Prix relatifs de X par rapport à Y en autarcie: Pays B: Pays A:

Théorie standard du commerce international: Supposons que. P A Y :PrixdeY au pays A. Prix relatifs de X par rapport à Y en autarcie: Pays B: Pays A: 4 Le commerce international Canada-É-U, 1945-1973 4.1 L avantage comparé Théorie standard du commerce international: Supposons que PX:PrixdeX A au pays A P B X :PrixdeX au pays B P A Y :PrixdeY au pays

Plus en détail

Point de vue VERSION 1. De démographie et d économie

Point de vue VERSION 1. De démographie et d économie VERSION 1 sur la dynamique sur économique le marché du mondiale pétrole Février 2015 De démographie et d économie Nous voici au moment où les premiers baby boomers sont à l âge de prendre leur retraite.

Plus en détail

Le Québec et le commerce international

Le Québec et le commerce international Le Québec et le commerce international Stéphane Paquin, Ph.D Professeur ENAP Chaire de recherche du Canada en économie politique internationale et comparée Qui gagne quand tout le monde perd? Mme Alena

Plus en détail

Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard

Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard Sondage sur le développement des entreprises d Équipe Commerce Île-du-Prince-Édouard Le présent sondage vise à évaluer l efficacité des services de soutien du travail de promotion du commerce extérieur

Plus en détail

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015 INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Rapport descriptif : automne 2015 SONDAGE SUR L INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Automne 2015 : faits saillants L indice de confiance commerciale (ICC) a glissé

Plus en détail

Document 1.2: Définition de l indicateur d ouverture (OPENNESS) de Sachs et Warner,1995

Document 1.2: Définition de l indicateur d ouverture (OPENNESS) de Sachs et Warner,1995 PROGRAMME DE FORMATION CONTINUE SESSION 6 : RENNES, 1314 MARS 2008 Atelier : Ouverture et croissance Animé par Akiko SuwaEisenmann (EEP) L objectif de cet atelier est d examiner les données de plusieurs

Plus en détail

48,5 Bcf RAPPORT T1 2015 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR 2015 PÉTROLE ET GAZ NATUREL. Infrastructure de transport du gaz naturel

48,5 Bcf RAPPORT T1 2015 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR 2015 PÉTROLE ET GAZ NATUREL. Infrastructure de transport du gaz naturel RAPPORT T1 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR PÉTROLE ET GAZ NATUREL Prix au détail moyens de l essence ordinaire et du diesel à l'échelle provinciale ($/L) Prix du gaz naturel en vigueur pour le commerce

Plus en détail

Répercussions de la TVA et de certaines réformes de la TVA. sur l économie

Répercussions de la TVA et de certaines réformes de la TVA. sur l économie Répercussions de la TVA et de certaines réformes de la TVA sur l économie par Frank Bodmer Economiste indépendant et chargé de cours, Université de Bâle Etude demandée par l Administration fédérale des

Plus en détail

Les effets d une contrainte de crédit sur la convergence économique : Le cas des pays de l UEMOA

Les effets d une contrainte de crédit sur la convergence économique : Le cas des pays de l UEMOA Les effets d une contrainte de crédit sur la convergence économique : Le cas des pays de l UEMOA Auteurs : Abdoulaye DIAGNE et Abdou-Aziz NIANG Introduction Ceci devrait contribuer à réduire l écart entre

Plus en détail

FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE. Présenté par. W. L. Manungo

FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE. Présenté par. W. L. Manungo FAIRE FACE AUX CHOCS DES COURS DES MATIÈRES PREMIÈRES À L EXPORTATION : L EXPÉRIENCE DU ZIMBABWE Présenté par W. L. Manungo Secrétaire pour les finances, Zimbabwe Plan de la présentation Introduction Structure

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Octobre 2015 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Konjunkturforschungsstelle KOF Swiss Economic Institute ETH Zurich LEE G 6 Leonhardstrasse 89 Zurich Tél.: + 6 9 kofcc@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich, juin, 9h Prévisions d été : relance dans

Plus en détail

Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION

Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION RÉGIONAUX AU CANADA : La puissance des faibles taux d intérêt Faits saillants Les marchés

Plus en détail

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Au Canada, en vertu de la loi, les prêteurs assujettis à la réglementation fédérale et la plupart des institutions financières assujetties à une

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

Canada-Mexique. Alexandre Gauthier* Katie Meredith. Publication n o 2011-136-F Le 15 novembre 2011

Canada-Mexique. Alexandre Gauthier* Katie Meredith. Publication n o 2011-136-F Le 15 novembre 2011 Canada-Mexique Publication n o 2011-136-F Le 15 novembre 2011 Alexandre Gauthier* Katie Meredith Division des affaires internationales, du commerce et des finances Service d information et de recherche

Plus en détail

de commerce international

de commerce international Séance n 2. Le modèle néo-classique Plan de commerce international Modèle HOS Ouverture et inégalités de revenu : théorème de Stolper-Samuelson Variation des dotations factorielles : théorème de Rybczynski

Plus en détail

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES La région de la Chaudière-Appalaches est reconnue pour la multitude de PME qu on retrouve sur son territoire. Dans le sondage mené par la CRÉ auprès d acteurs du développement de la région en janvier dernier,

Plus en détail

Comment calculer les contributions de chaque mois à la mortalité annuelle par accident?

Comment calculer les contributions de chaque mois à la mortalité annuelle par accident? Comment calculer les contributions de chaque mois à la mortalité annuelle par accident? Le débat sur les conséquences de l affaiblissement du permis à points par un amendement à la LOPPSI2, qui double

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Appendice F : Sondage réalisé auprès des employeurs

Appendice F : Sondage réalisé auprès des employeurs Appendice F : Sondage réalisé auprès des employeurs 1. Où est située votre entreprise? Veuillez choisir toutes les réponses qui s appliquent. Vancouver Colombie-Britannique (à l extérieur de Vancouver)

Plus en détail

Canada-Arabie saoudite

Canada-Arabie saoudite Canada-Arabie saoudite Publication n o 214-14-F Le 19 janvier 215 Alexandre Gauthier Division de l économie, des ressources et des affaires internationales Service d information et de recherche parlementaires

Plus en détail

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie canadienne en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce

Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Le modèle standard des échanges: termes de l échange, croissance et commerce Modèles ricardien et HOS ont des points communs mais sont assez spécifiques: avantages comparatifs fondés sur: - différences

Plus en détail

Accord de libre circulation au Québec

Accord de libre circulation au Québec Accord de libre circulation au Québec Le 15 octobre 2009 Winnipeg (Manitoba) Introduction FÉDÉRATION DES ORDRES PROFESSIONNELS DE JURISTES DU CANADA Le présent accord a pour objectif d étendre la portée

Plus en détail

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine

Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Panorama de la filière Réparation de machines agricoles en Aquitaine Contact : Fabien LALLEMENT - 05 57 14 27 13 Avril 2012 Sommaire 1. Périmètre de l analyse... Page 1 2. Définition des termes utilisés...

Plus en détail

Incidence des tendances de marketing

Incidence des tendances de marketing Incidence des tendances de marketing La publicité au Canada joue un rôle important dans l économie canadienne avec des dépenses qui devraient atteindre plus de 23,3 milliards de dollars en 211. Dépenses

Plus en détail

Les diplômés de l IB dans les universités australiennes : admission et résultats Étude de cas de deux établissements d enseignement supérieur

Les diplômés de l IB dans les universités australiennes : admission et résultats Étude de cas de deux établissements d enseignement supérieur RÉSUMÉ DE RECHERCHE Les diplômés de l IB dans les universités australiennes : admission et résultats Étude de cas de deux établissements d enseignement supérieur Fondé sur un rapport de recherche réalisé

Plus en détail

Perspectives économiques du Canada :

Perspectives économiques du Canada : Perspectives économiques du Canada : 2015 une année remplie d incertitude Pedro Antunes Économiste en chef adjoint, Le Conference Board du Canada Le 22 septembre 2015 conferenceboard.ca Perspectives mondiales

Plus en détail

L évolution du G20 et de l économie mondiale - Perspective du ministère des Finances

L évolution du G20 et de l économie mondiale - Perspective du ministère des Finances L évolution du G20 et de l économie mondiale - Perspective du ministère des Finances Présentation à l Association des économistes québécois Par Jean-François Perrault Direction des finances et des échanges

Plus en détail

MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE MEM. Avril 2014

MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE MEM. Avril 2014 MONITEUR DE LA BRANCHE INDUSTRIE Avril 2014 Éditeur BAKBASEL Rédaction Florian Zainhofer Esteban Lanter Max Künnemann Adresse BAK Basel Economics AG Güterstrasse 82 CH-4053 Basel T +41 61 279 97 00 F +41

Plus en détail

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN :

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS ET ÉVOLUTION RÉCENTE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-51F Le 11 décembre 2000 Qu est-ce qui détermine la valeur Externe

Plus en détail

Les taxes fédérales sur l essence et les énergies de chauffage

Les taxes fédérales sur l essence et les énergies de chauffage PRB 05-25F Service d information et de recherche parlementaires Bibliothèque du Parlement Les taxes fédérales sur l essence et les énergies de chauffage Marc-André Pigeon Le 16 septembre 2005 INTRODUCTION

Plus en détail

Notes utilisées pour une présentation lors d un dînerconférence du Club des actuaires de Québec vendredi, le 28 octobre 2011

Notes utilisées pour une présentation lors d un dînerconférence du Club des actuaires de Québec vendredi, le 28 octobre 2011 Notes utilisées pour une présentation lors d un dînerconférence du Club des actuaires de Québec vendredi, le 28 octobre 2011 Jean-Pierre Aubry, économiste et fellow associé au CIRANO 1. Principes macroéconomiques

Plus en détail

Janvier 2008 vos stratégies de placement et d élaboration de portefeuille. L'Illustrateur Hypothétique Morningstar

Janvier 2008 vos stratégies de placement et d élaboration de portefeuille. L'Illustrateur Hypothétique Morningstar Janvier 2008 Livret des rapports Communiquez efficacement vos stratégies de placement et d élaboration de portefeuille L'Illustrateur Hypothétique Morningstar Rapport Illustration hypothétique 4 Sommaire

Plus en détail

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Au Canada, en vertu de la loi, les prêteurs assujettis à la réglementation fédérale et la plupart des institutions financières assujetties à une

Plus en détail

LA MONDIALISATION EST-ELLE UN FACTEUR DE PAIX?

LA MONDIALISATION EST-ELLE UN FACTEUR DE PAIX? LA MONDIALISATION EST-ELLE UN FACTEUR DE PAIX? 14 avril 2008 Philippe Martin Université de Paris 1, Centre d Economie de la Sorbonne Thierry Mayer Université de Paris 1, Centre d Economie de la Sorbonne

Plus en détail

Gens d affaires immigrants Travailleurs autonomes Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM)

Gens d affaires immigrants Travailleurs autonomes Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM) Documents de recherche de la BDIM 2008 Catégorie économique Pour usage interne seulement Profils des catégories d immigration d après la BDIM 2008 Gens d affaires immigrants Travailleurs Résultats tirés

Plus en détail

DES TAUX À TERME POUR QUOI FAIRE? TROIS ILLUSTRATIONS SIMPLES

DES TAUX À TERME POUR QUOI FAIRE? TROIS ILLUSTRATIONS SIMPLES DES TAUX À TERME POUR QUOI FAIRE? TROIS ILLUSTRATIONS SIMPLES Après un bref rappel de la filiation dans laquelle se situe ce travail, on propose trois utilisations simples des taux d intérêt à terme. ROLAND

Plus en détail

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie

Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Malgré des échanges peu dynamiques, le déficit commercial se réduit grâce à la baisse des importations d énergie Au premier semestre, les importations diminuent (-1,2%), tandis que les exportations sont

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LA PUBLICATION DES DONNÉES SUR LES PIB PROVINCIAUX ENREGISTRÉS EN 2012 CONFIRME L AVANTAGE DE L OUEST

COMMENTAIRE. Services économiques TD LA PUBLICATION DES DONNÉES SUR LES PIB PROVINCIAUX ENREGISTRÉS EN 2012 CONFIRME L AVANTAGE DE L OUEST COMMENTAIRE Services économiques TD LA PUBLICATION DES DONNÉES SUR LES PIB PROVINCIAUX ENREGISTRÉS EN 2012 CONFIRME L AVANTAGE DE L OUEST Faits saillants Un premier aperçu des résultats sur la croissance

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION Droits de la personne et dignité humaine Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes

DOCUMENT D INFORMATION Droits de la personne et dignité humaine Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes DOCUMENT D INFORMATION Droits de la personne et dignité humaine Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université

Plus en détail

Rapport de Russell sur la gestion active

Rapport de Russell sur la gestion active FÉVRIER 2015 La chute des prix du pétrole entraîne la plus importante variation des rendements des gestionnaires depuis 2008 : au Canada 65 % des gestionnaires canadiens à grande capitalisation ont devancé

Plus en détail

Guide pour programme de portefeuille BOMA BEST : Certification continue pour les immeubles industriels légers et les commerces de détail en plein air

Guide pour programme de portefeuille BOMA BEST : Certification continue pour les immeubles industriels légers et les commerces de détail en plein air Guide pour programme de portefeuille BOMA BEST : Certification continue pour les immeubles industriels légers et les commerces de détail en plein air Table des matières 1. À propos de BOMA BEST... 3 2.

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont atteint un sommet

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Les composantes de la tarification. novembre 2013

Les composantes de la tarification. novembre 2013 Les composantes de la tarification novembre 2013 Le service de fourniture de gaz EN BREF Service de fourniture de gaz naturel Le service de fourniture de gaz naturel correspond à la fourniture du gaz naturel

Plus en détail

Gens d affaires immigrants Entrepreneurs Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM)

Gens d affaires immigrants Entrepreneurs Résultats tirés de la base de données longitudinales sur les immigrants (BDIM) Documents de recherche de la BDIM 2008 Catégorie économique Pour usage interne seulement Profils des catégories d immigration d après la BDIM 2008 Gens d affaires immigrants Entrepreneurs Résultats tirés

Plus en détail

Statistiques & Info du CCDS : Le marché du travail Les salaires

Statistiques & Info du CCDS : Le marché du travail Les salaires Le marché du travail au Canada : Les salaires Cette fiche de données sur le marché du travail présente une analyse des données actuelles pour le Canada et les provinces sur : - Les salaires hebdomadaires;

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes

DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes DOCUMENT D INFORMATION Le Canada dans le monde Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université de Montréal Contexte

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador 2014 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Au Canada, en vertu de la loi, les prêteurs assujettis à la réglementation fédérale et la plupart des institutions financières assujetties à une

Plus en détail

Changements institutionnels, Stratégie concurrentielle et performance Cas de l industrie des équipements télécommunications en Amérique du Nord

Changements institutionnels, Stratégie concurrentielle et performance Cas de l industrie des équipements télécommunications en Amérique du Nord Changements institutionnels, Stratégie concurrentielle et performance Cas de l industrie des équipements télécommunications en Amérique du Nord Taïeb Hafsi et Imad-Eddine Hatimi Ecole des HEC Montréal

Plus en détail

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi.

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Politique budgétaire Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Nous continuons de supposer qu il s agit d une économie fermée mais

Plus en détail

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013

Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Les exportations de produits manufacturés de l Europe ont atteint près de 5 000 milliards de dollars EU en 2013 Exportations de marchandises par région et par produit, 2013 (milliards de $EU) Augmentation

Plus en détail

» Premier Tech au Québec

» Premier Tech au Québec » Premier Tech au Québec Plus de 1 050 équipiers répartis : Bas-St-Laurent/Gaspésie Centre du Québec Chaudière/Appalaches Côte-Nord Lanaudière Région de Montréal » Premier Tech» Créée en 1923» Équipe multidisciplinaire

Plus en détail

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE 1 Qui cherche à prévoir? Les entreprises Les banques Les fonds d investissement Les investisseurs institutionnels Pourquoi chercher à prévoir? Créances et dettes en devises

Plus en détail

L arrivée des transporteurs à faibles coûts : la réaction des transporteurs existants en terme de capacité aérienne au Canada 1

L arrivée des transporteurs à faibles coûts : la réaction des transporteurs existants en terme de capacité aérienne au Canada 1 L arrivée des transporteurs à faibles coûts : la réaction des transporteurs existants en terme de capacité aérienne au Canada 1 1. Introduction Sylvain Ouellet, Division des transports Statistique Canada,

Plus en détail

UNE VUE D ENSEMBLE DES INSCRIPTIONS UNIVERSITAIRES : MISE À JOUR DE CERTAINS TABLEAUX ET FIGURES

UNE VUE D ENSEMBLE DES INSCRIPTIONS UNIVERSITAIRES : MISE À JOUR DE CERTAINS TABLEAUX ET FIGURES UNE VUE D ENSEMBLE DES INSCRIPTIONS UNIVERSITAIRES : MISE À JOUR DE CERTAINS TABLEAUX ET FIGURES JUIN 2008 Maritime Provinces Higher Education Commission Commission de l enseignement supérieur des Provinces

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 5,76% : 1,56% Exigences de la LPP dépassées de plus de 4% Bonne performance essentiellement induite par les actions Légère baisse de

Plus en détail