ÉTUDE sur les pratiques, la rémunération et les avantages sociaux des OSBL au Québec

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ÉTUDE sur les pratiques, la rémunération et les avantages sociaux des OSBL au Québec"

Transcription

1 2013 ÉTUDE sur les pratiques, la rémunération et les avantages sociaux des OSBL au Québec CENTRE québécois de services aux associations Une initiative du RLSQ En collaboration avec :

2 Centre québécois de services aux associations Regroupement Loisir et Sport du Québec 4545, avenue Pierre-De Coubertin Montréal (Québec) Canada H1V 0B2 Téléphone : Tous droits réservés. Toute reproduction en tout ou en partie, par quelque procédé que ce soit, graphique, électronique, est strictement interdite. Des exemplaires originaux de cette étude sont disponibles aux tarifs suivants : 75 $ plus taxes tarif spécial réservé aux participants de l étude 150 $ plus taxes tarif régulier POUR COMMANDER https://boutique.associationsquebec.qc.ca/boutique/ ISBN Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2013 Dépôt légal Bibliothèque et Archives Canada, 2013 Étude sur les pratiques, la rémunération et les avantages sociaux des OSBL au Québec Août 2013

3 Rapport 2013 Étude sur les pratiques, la rémunération et les avantages sociaux des OSBL au Québec Guide RH à l intention des cadres, professionnels, techniciens et du personnel de soutien des organismes La collecte et le traitement des données furent réalisés confidentiellement par : Les services de sondages InfoFeedback Inc. En collaboration avec : Le Centre québécois de services aux associations vous remercie de respecter la consigne des droits d auteur de cette étude et de ne pas en reproduire le contenu. Conception visuelle : Service du graphisme RLSQ :: Impression : Imprimerie RLSQ ::

4 Rapport CQSA 2013 Étude RH Pratiques, rémunération et avantages sociaux des OSBL au Québec Présentation Parmi les études d évaluation comparative (benchmark) publiées pour les OSBL, les enquêtes sur la rémunération et sur les avantages sociaux sont parmi les plus populaires. Les résultats présentent au lecteur quelles sont les tendances générales du marché de l emploi dans son secteur et si les échelles salariales de l organisation devraient être ajustées. Cette nouvelle publication du Centre québécois de services aux associations propose une mise à jour des premiers résultats présentés en 2011 et en Le format de l Étude permet de suivre l évolution longitudinale de certaines données tout en atteignant l objectif d informer et d aider les organismes à bien réagir aux tendances RH du marché. Ce guide vise à présenter aux employeurs et aux employés du secteur OSBL au Québec certains indicateurs à propos de la rémunération et des pratiques en ressources humaines ainsi que des données par type de poste et certaines analyses en fonction de critères choisis. À propos du Centre québécois de services aux associations Le Centre est une initiative du Regroupement des organismes nationaux de loisir et de sport du Québec. Issu du mandat gouvernemental de services que le Regroupement a reçu en 1974 pour servir les organismes nationaux de loisir et de sport du Québec. Tout en conservant son mandat gouvernemental, son Plan stratégique de développement l a amené à élargir sa Vision et à identifier le milieu associatif québécois comme clientèle qu il entend servir. À cette fin, le mandat du Centre est d appuyer la progression du développement professionnel des gestionnaires des organismes membres, tout en contribuant à améliorer l efficacité de ces organismes. Les différents produits et services que le Centre rend disponibles visent à outiller le personnel des associations dans l exercice de leurs fonctions pour supporter les décideurs dans leurs orientations et décisions, afin de contribuer au succès de leur organisme et du milieu associatif. Remerciements L équipe du CQSA désire remercier les 824 organisations participantes qui, par leur partage d informations, ont permis la réalisation de ce nouveau rapport CQSA sur la rémunération dans le monde associatif au Québec. Nous tenons particulièrement à remercier les organismes «tête de pont» qui ont soutenu le processus en sollicitant la participation de leur réseau. Nous désirons aussi souligner la généreuse contribution de TELUS et le soutien professionnel de la firme InfoFeedback tout au long du processus menant à la publication de ce rapport. Bonne lecture.

5 Rapport CQSA 2013 Étude RH Pratiques, rémunération et avantages sociaux des OSBL au Québec Points saillants Le succès qu a eu l enquête électronique complétée en juin 2013 tend à démontrer la nécessité de l étude du Centre québécois de services aux associations. Cette enquête a révélé une fois de plus, la grande diversité des organismes qui varient énormément en taille, en pratiques RH, en envergure et en fonctionnement. L information contenue dans ce Rapport est un concentré d informations sur la rémunération de plus de personnes, travaillant à temps plein et employés par près de 824 organismes, issus du lectorat de l infolettre du Centre. Voici quelques points saillants du rapport : Salaires et taux horaires Cette année, l Étude démontre deux nouvelles tendances : De façon générale, la moyenne salariale des cadres (supérieurs et intermédiaires) a augmenté légèrement entre 2011 et 2013 tandis que la moyenne de la rémunération des autres employés des organismes n a pratiquement pas fluctué. Les hommes qui détiennent un poste de cadre supérieur, de directeur/cadre ou de professionnel sont mieux rémunérées que les femmes. De façon générale, les femmes qui occupent d autres postes sont mieux payées que les hommes. Certaines tendances générales observées depuis 2011 se maintiennent : Huit organismes sur dix offrent du temps compensatoire comme rémunération des heures supplémentaires. De façon générale, la compensation augmente selon le nombre de personnes à superviser et l envergure de l organisme. Cependant, cette tendance n a pas été observée chez les techniciens. Le salaire annuel augmente selon le niveau d études, sauf dans le cas des secrétaires. Les facteurs de région, de secteur, d'envergure, de nombre d'employés, d'âge et de sexe ont un impact important sur les salaires annuels des cadres supérieurs et des directeurs/cadres. Avantages sociaux Six organismes sur dix offrent des assurances collectives, une augmentation de 17 % depuis Les deux tiers des organismes offrent une compensation pour l utilisation d un véhicule à des fins de travail.

6 Rapport CQSA 2013 Étude RH Pratiques, rémunération et avantages sociaux des OSBL au Québec Quatre organismes sur dix fournissent des appareils de communication ou un ordinateur portable. Quatre organismes sur dix permettent le télétravail, une augmentation de 17 % depuis Six organismes sur dix n offrent pas de régime de retraite; le REÉR est offert par un autre 28 % soit une augmentation de 22 % depuis La moitié des organismes n offre pas de cotisations patronales annuelles au titre de la retraite. Établissement salarial Six organismes sur dix se sont dotés d une politique relative à l'ajustement au coût de la vie. Cinq organismes sur dix effectuent des révisions systématiques des augmentations salariales à date fixe. Un tiers des organismes ne se réfère pas à des données extérieures pour établir leurs politiques de rémunération. Six sur dix utilisent les tendances de rémunération des associations ou de l industrie ou secteur qu il représente, une augmentation de 12 % depuis Trente et un pour cent des organismes se réfèrent à des enquêtes comme point de référence pour gérer les avantages sociaux et la rémunération. Horaires et congés Après un an de service, la moitié des organismes offre deux semaines de vacances; un quart offre trois semaines; un autre cinquième offre quatre semaines. Sept organismes sur dix offrent des horaires de travail flexibles et ferment les bureaux pendant les Fêtes. Un organisme sur cinq n offre pas de jours d'absence pour maladie ou accident utilisables; un autre 39 % offrent entre 3 et 6 jours, une augmentation de 15 % depuis Soixante trois pour cent des organismes n offrent pas de jours de congés mobiles ou discrétionnaires rémunérés. Un quart des organismes n offre pas des congés de maladie non utilisés. Pour 28 %, ces congés ne sont ni monnayables, ni cumulatifs.

7 Rapport CQSA 2013 Page i Table des matières Introduction... 1 Présentation des résultats... 1 Présentation des tableaux... 1 Confidentialité... 2 Considérations méthodologiques... 3 Définitions utilisées pour cette étude... 3 Critères de l étude... 4 Limitations de l étude... 4 Interprétation des données :... 5 Portrait général de la rémunération au sein des OSBL... 6 Rémunération... 6 Cadres supérieurs... 7 Directeur/cadre Professionnel Technicien Réceptionniste Secrétaire de direction Secrétaire Commis ou préposé Analyse détaillée des facteurs de la rémunération Cadres supérieurs Ancienneté Age Sexe Niveau d études Secteur Nombre d employés Région Envergure Semaine de travail Cadre supérieur Directeur/cadre Ancienneté Âge Sexe Niveau d études Direction Secteur... 30

8 Page ii Rapport CQSA 2013 Nombre d employés supervisés Nombre d employés Région Envergure Semaine de travail Directeur/Cadre Professionnel Ancienneté Âge Sexe Niveau d études Domaine Secteur de l organisme Nombre d employés Région Envergure Technicien Ancienneté Âge Sexe Niveau d études Domaine Secteur Nombre d employés supervisés Nombre d employés Région Envergure Réceptionniste Ancienneté Âge Sexe Niveau d études Secteur Nombre d employés Région Envergure Secrétaire de direction Ancienneté Âge Sexe Niveau d études Secteur Nombre d employés Région... 46

9 Rapport CQSA 2013 Page iii Envergure Secrétaire Ancienneté Âge Sexe Niveau d études Secteur Nombre d employés Région Envergure Commis ou préposé Ancienneté Âge Sexe Niveau d études Domaine Secteur Nombre d employés Envergure Profils et pratiques RH Profil des organismes et renseignements généraux Secteur Envergure Siège social Employés à temps partiel Employés Bénévoles Pratiques des organisations Horaires et congés Semaine normale de travail Pratiques d horaires Mode de rémunération des heures supplémentaires Taux de rémunération des heures supplémentaires Vacances annuelles Congés fériés Congés mobiles Congés de maladie / accident Congés de maladie non utilisés Régime de retraite Politiques relatives à l ajustement salarial Ajustement au coût de la vie Révision systématique des augmentations salariales Politiques relatives à l établissement salarial... 62

10 Page iv Rapport CQSA 2013 Données comparatives Comparatives par importance Enquêtes salariales Politiques relatives aux autres avantages sociaux Automobile Indemnité de kilométrage Autres avantages sociaux Notes... 65

11 Rapport CQSA 2013 Page v Tableaux Tableau 1 Rémunération annuelle par type de poste... 6 Tableau 2 Rémunération moyenne selon le secteur... 6 Tableau 3 Rémunération des cadres supérieurs par région... 7 Tableau 4 Rémunération des cadres supérieurs par secteur... 7 Tableau 5 Rémunération des cadres supérieurs par envergure... 8 Tableau 6 Rémunération des cadres supérieurs selon le nombre d employés... 8 Tableau 7 Rémunération des cadres supérieurs par groupe d âge... 8 Tableau 8 Rémunération des cadres supérieurs par sexe... 8 Tableau 9 Rémunération des cadres supérieurs par le niveau d études... 9 Tableau 10 Rémunération des directeurs/cadres par région Tableau 11 Rémunération des directeurs/cadres par secteur Tableau 12 Rémunération des directeurs/cadres par envergure Tableau 13 Rémunération des directeurs/cadres selon le nombre d employés Tableau 14 Rémunération des directeurs/cadres par groupe d âge Tableau 15 Rémunération des directeurs/cadres par sexe Tableau 16 Rémunération des professionnels par région Tableau 17 Rémunération des professionnels par secteur Tableau 18 Rémunération des professionnels selon l envergure Tableau 19 Rémunération des professionnels selon le nombre d employés Tableau 20 Rémunération des professionnels par groupe d âges Tableau 21 Rémunération des professionnels par sexe Tableau 22 Rémunération des techniciens par région Tableau 23 Rémunération des techniciens par secteur Tableau 24 Rémunération des techniciens par envergure Tableau 25 Rémunération des techniciens selon le nombre d employés Tableau 26 Rémunération des techniciens par groupe d âge... 15

12 Page vi Rapport CQSA 2013 Tableau 27 Rémunération des techniciens par sexe Tableau 28 Rémunération des réceptionnistes par région Tableau 29 Rémunération des réceptionnistes par secteur Tableau 30 Rémunération des réceptionnistes par envergure Tableau 31 Rémunération des réceptionnistes selon le nombre d employés Tableau 32 Rémunération des réceptionnistes par groupe d âge Tableau 33 Rémunération des réceptionnistes par sexe Tableau 34 Rémunération des secrétaires de direction par région Tableau 35 Rémunération des secrétaires de direction par secteur Tableau 36 Rémunération des secrétaires de direction par envergure Tableau 37 Rémunération des secrétaires de direction selon le nombre d employés Tableau 38 Rémunération des secrétaires de direction par groupe d âge Tableau 39 Rémunération des secrétaires de direction par sexe Tableau 40 Rémunération des secrétaires de direction par le niveau d études Tableau 41 Rémunération des secrétaires par région Tableau 42 Rémunération des secrétaires par secteur Tableau 43 Rémunération des secrétaires par envergure Tableau 44 Rémunération des secrétaires selon le nombre d employés Tableau 45 Rémunération des secrétaires par groupe d âge Tableau 46 Rémunération des secrétaires par sexe Tableau 47 Rémunération des secrétaires de direction par le niveau d études Tableau 48 Rémunération des commis ou préposés par région Tableau 49 Rémunération des commis ou préposés par secteur Tableau 50 Rémunération des commis ou préposés par envergure Tableau 51 Rémunération des commis ou préposés selon le nombre d employés Tableau 52 Rémunération des commis ou préposés par groupe d âge Tableau 53 Rémunération des commis ou préposés par sexe Tableau 54 Rémunération des secrétaires de direction par le niveau d études... 23

13 Rapport CQSA 2013 Page vii Tableau 55 Rémunération selon le nombre d années que le cadre supérieur occupe son poste Tableau 56 Rémunération des cadres supérieurs par groupe d âge Tableau 57 Rémunération des cadres supérieurs par sexe Tableau 58 Rémunération selon le niveau d études le plus élevé du cadre supérieur Tableau 59 Rémunération des cadres supérieurs par secteur Tableau 60 Rémunération des cadres supérieurs selon le nombre d employés rémunérés par l organisme au Québec Tableau 61 Rémunération des cadres supérieurs par région Tableau 62 Rémunération des cadres supérieurs par envergure Tableau 63 Le nombre d heures d une semaine normale de travail pour un cadre supérieur Tableau 64 Rémunération selon le nombre d années que le directeur/cadre occupe son poste Tableau 65 Rémunération des directeurs/cadres par groupe d âge Tableau 66 Rémunération des directeurs/cadres par sexe Tableau 67 Rémunération selon le niveau d études le plus élevé du directeur/cadre Tableau 68 Rémunération selon dans quel secteur œuvre le directeur/cadre Tableau 69 Rémunération des directeurs/cadres par secteur Tableau 70 Rémunération selon le nombre d employés supervisés par le directeur/cadre Tableau 71 Rémunération des directeurs/cadres selon le nombre d employés rémunérés par l organisme au Québec Tableau 72 Rémunération des directeurs/cadres par région Tableau 73 Rémunération des directeurs/cadres par envergure Tableau 74 Le nombre d heures d une semaine normale de travail pour un directeur/cadre Tableau 75 Rémunération selon le nombre d années que le professionnel occupe son poste Tableau 76 Rémunération des professionnels par groupe d âge Tableau 77 Rémunération des professionnels par sexe Tableau 78 Rémunération selon le niveau d études le plus élevé du professionnel Tableau 79 Rémunération selon dans quel domaine œuvre ce professionnel Tableau 80 Rémunération des professionnels par secteur... 34

14 Page viii Rapport CQSA 2013 Tableau 81 Rémunération des professionnels selon le nombre d employés rémunérés par l organisme au Québec Tableau 82 Rémunération des professionnels par région Tableau 83 Rémunération des professionnels par envergure Tableau 84 Le nombre d heures d une semaine normale de travail pour un professionnel Tableau 85 Rémunération selon le nombre d années que le technicien occupe son poste Tableau 86 Rémunération des techniciens par groupe d âge Tableau 87 Rémunération des techniciens par sexe Tableau 88 Rémunération selon le niveau d études le plus élevé du technicien Tableau 89 Rémunération selon dans quel domaine œuvre ce technicien Tableau 90 Rémunération des techniciens par secteur Tableau 91 Rémunération selon le nombre d employés supervisés par le technicien Tableau 92 Rémunération des techniciens selon le nombre d employés rémunérés par l organisme au Québec Tableau 93 Rémunération des techniciens par région Tableau 94 Rémunération des techniciens par envergure Tableau 95 Rémunération selon le nombre d années que le réceptionniste occupe son poste Tableau 96 Rémunération des réceptionnistes par groupe d âge Tableau 97 Rémunération des réceptionnistes par sexe Tableau 98 Rémunération selon le niveau d études le plus élevé du réceptionniste Tableau 99 Rémunération des réceptionnistes par secteur Tableau 100 Rémunération des réceptionnistes selon le nombre d employés rémunérés par l organisme au Québec Tableau 101 Rémunération des réceptionnistes par région Tableau 102 Rémunération des réceptionnistes par envergure Tableau 103 Rémunération selon le nombre d années que la secrétaire de direction occupe son poste Tableau 104 Rémunération des secrétaires de direction par groupe d âge Tableau 105 Rémunération des secrétaires de direction par sexe Tableau 106 Rémunération selon le niveau d études le plus élevé de la secrétaire de direction Tableau 107 Rémunération des secrétaires de direction par secteur Tableau 108 Rémunération des secrétaires de direction selon le nombre d employés rémunérés par l organisme au Québec... 45

15 Rapport CQSA 2013 Page ix Tableau 109 Rémunération des secrétaires de direction par région Tableau 110 Rémunération des secrétaires de direction par envergure Tableau 111 Rémunération selon le nombre d années que le secrétaire occupe son poste Tableau 112 Rémunération des secrétaires par groupe d âge Tableau 113 Rémunération des secrétaires par sexe Tableau 114 Rémunération selon le niveau d études le plus élevé du secrétaire Tableau 115 Rémunération des secrétaires par secteur Tableau 116 Rémunération des secrétaires selon le nombre d employés rémunérés / par l organisme au Québec Tableau 117 Rémunération des secrétaires par région Tableau 118 Rémunération des secrétaires par envergure Tableau 119 Rémunération selon le nombre d années que le commis ou préposé occupe son poste Tableau 120 Rémunération des commis ou préposés par groupe d âge Tableau 121 Rémunération des commis ou préposés par sexe Tableau 122 Rémunération selon le niveau d études le plus élevé du commis ou préposé Tableau 123 Rémunération selon dans quel domaine œuvre ce commis ou préposé Tableau 124 Rémunération des commis ou préposés par secteur Tableau 125 Rémunération des commis ou préposés selon le nombre d employés rémunérés par l organisme au Québec Tableau 126 Rémunération des commis ou préposés par région Tableau 127 Rémunération des commis ou préposés par envergure Tableau 128 L environnement dans lequel œuvre l organisme Tableau 129 Le territoire sur lequel l organisme opère Tableau 130 Sièges sociaux par région Tableau 131 Nombre total d employés réguliers travaillant à temps plein (35 heures ou plus par semaine) Tableau 132 Nombre total d employés réguliers travaillant à temps partiel (moins de 35 heures par semaine) au Québec... 55

16 Page x Rapport CQSA 2013 Tableau 133 Nombre total d employés au Québec (temps plein, temps partiel contractuels et occasionnels) Tableau 134 Nombre de bénévoles travaillant pour votre organisme Tableau 135 Le nombre d heures d une semaine normale de travail pour le personnel technique et de soutien Tableau 136 Les pratiques d horaires de travail Tableau 137 Le mode utilisé pour rémunérer les heures supplémentaires Tableau 138 Le taux de rémunération des heures supplémentaires Tableau 139 Le nombre de jours de vacances par année après un an de service Tableau 140 Le nombre de jours fériés annuels payés Tableau 141 Le nombre de jours de congés mobiles ou discrétionnaires rémunérés Tableau 142 Le nombre de jours d'absence pour maladie ou accident utilisables Tableau 143 Les congés de maladie non utilisés Tableau 144 Le régime de retraite offert par l'organisme Tableau 145 Le pourcentage des cotisations patronales annuelles au titre de la retraite Tableau 146 La politique relative à l'ajustement au coût de la vie Tableau 147 Le moment où les augmentations de salaires sont accordées Tableau 148 Les données qui servent davantage à l organisme pour établir ses politiques de rémunération Tableau 149 Les priorités pour établir les politiques de rémunération Tableau 150 Utilisation des enquêtes comme point de référence pour gérer les avantages et la rémunération Tableau 151 L'organisme a une politique relative à l'utilisation d'un véhicule aux fins du travail Tableau 152 Le montant au kilomètre alloué Tableau 153 Autres avantages sociaux... 64

17 Rapport CQSA 2013 Page 1 Étude RH Pratiques, rémunération et avantages sociaux des OSBL au Québec Introduction L Étude sur les pratiques, la rémunération et les avantages sociaux des OSBL au Québec est la troisième enquête de cette série du Centre québécois de services aux associations. Le Centre a lancé un appel à plus de 5250 organismes québécois pour un grand partage de leurs données RH, et ainsi favoriser la création d un outil commun de saine gestion. Près de 825 OSBL de toute taille, envergure, région et intérêt ont répondu à l appel et ont participé en tout ou en partie. Ce rapport est une mise à jour de l Étude 2011 et permet la continuité des analyses de 2009). Le document fournit des données détaillées et fiables pour aider les organismes dans la planification et l établissement de leurs budgets salariaux annuels. La première partie du texte présente un portrait général de la rémunération de plus de employés d OBSL, travaillant à temps plein, pour des organismes ayant des horaires de plus de 35 heures par semaine. Dans une seconde partie, le rapport présente des tableaux plus détaillés de la rémunération directe globale et fournit des données comparatives. Suit enfin une troisième section qui présente le profil et les pratiques RH des organismes participants. Présentation des résultats Tout au long du rapport, l analyse détaillée des avantages et de la rémunération est présentée sous forme de tableaux faciles à comprendre. Les salaires ont été calculés selon le poste, l ancienneté, l âge, le sexe, le niveau d études, le secteur, le nombre d employés rémunérés par l organisme au Québec, la région et l envergure. Le profil de l organisation est présenté selon le secteur, l envergure, le lieu du siège social, le nombre d employés à temps plein et à temps partiel, le nombre total d employés et de bénévoles. La répartition en fonction du budget d opération n est pas présentée dans ce rapport à cause du manque de données utilisables. Les pratiques de l organisation sont présentées en fonction des horaires et congés, des politiques relatives aux avantages sociaux, du régime de retraite, des cotisations patronales annuelles, des politiques relatives à l ajustement salarial et à l établissement salarial, et des enquêtes salariales. Présentation des tableaux Les tableaux précisent la moyenne et la médiane des salaires par poste ainsi que le nombre de cas valides à partir desquels les statistiques sont calculées.

18 Page 2 Rapport CQSA 2013 Étude RH Pratiques, rémunération et avantages sociaux des OSBL au Québec Par ailleurs, dans certains tableaux, les pourcentages ne totalisent pas 100 % à cause des arrondissements. Les répondants n ayant pas non plus répondu à toutes les questions, le total ne correspond pas toujours au nombre d organisations. À des fins de confidentialité, les cases qui ne comptent pas au moins cinq données sont remplacées par un astérisque (*). Il est donc possible que le total d une catégorie ou d un tableau soit affecté et ne totalise pas 100 % des participants au sondage. Confidentialité Le Centre s est encore adjoint l aide d une firme indépendante, Les Services de sondage InfoFeedback Inc., afin d effectuer cette troisième enquête et d assurer la plus stricte confidentialité au processus. Cette entreprise spécialisée dans le marché associatif a assuré la collecte, la compilation des données ainsi que leur analyse. Seuls des renseignements reçus par l enquête électronique ont servi à l élaboration de l état statistique de ce document. Ce rapport ne présente que des renseignements systématiquement regroupés afin qu aucun individu ou organisme ne puisse être identifié. Note : Le genre masculin est utilisé sans discrimination, uniquement pour faciliter la lecture du texte.

19 Les enquêtes sur la rémunération et sur les avantages sociaux sont parmi les plus populaires et les plus en demande dans tous les domaines de l administration. Cette publication du Centre québécois de services aux associations propose une mise à jour de l étude précédente et permet de suivre l évolution des résultats. Le but ultime de la démarche du Centre est d aider les organismes à bien réagir aux tendances du marché de l emploi afin «d attirer, motiver et retenir leur personnel.» Cette étude présente aux employeurs et aux employés du secteur OSBL au Québec, des données par type de poste (Direction générale, Cadre, Professionnels, Techniciens, Secrétariat, Réception, Préposés) et certaines analyses en fonction de critères pertinents (ancienneté, études, secteur d activité et envergure de l organisme, etc. ). Environ 825 organismes ont soumis volontairement des données.

ÉTUDE. sur les pratiques, la rémunération et. les avantages sociaux. des OSBL au Québec. Centre. Une initiative du : ÉCHANGE ENTRAIDE

ÉTUDE. sur les pratiques, la rémunération et. les avantages sociaux. des OSBL au Québec. Centre. Une initiative du : ÉCHANGE ENTRAIDE ÉTUDE sur les pratiques, la rémunération et les avantages sociaux des OSBL au Québec 2009 Centre ÉCHANGE Québécois de Services aux Associations P A R TA G E ENTRAIDE Une initiative du : Rapport 2009 Étude

Plus en détail

Tableau synoptique du chapitre 7

Tableau synoptique du chapitre 7 Tableau synoptique du chapitre 7 Le rôle du superviseur dans le processus de rémunération Le superviseur peut être appelé à : participer à l évaluation des postes de ses employés. prendre des décisions

Plus en détail

Annuaire québécois des statistiques du travail

Annuaire québécois des statistiques du travail INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION Annuaire québécois des statistiques du travail Portrait des principaux indicateurs du marché et des conditions de travail, 2002-2012 Volume

Plus en détail

Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes

Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes 1. Introduction Condition féminine Canada est l organisme fédéral

Plus en détail

L ESTIMATION DES ÉCARTS SALARIAUX

L ESTIMATION DES ÉCARTS SALARIAUX Novembre 2005 L ESTIMATION DES ÉCARTS SALARIAUX (articles 60 à 68) La Loi sur l équité salariale vise à corriger les écarts salariaux dus à la discrimination systémique fondée sur le sexe à l égard des

Plus en détail

BAC + 0 année d expérience OU. DEC + 0 année d expérience. BAC + 2 années d expérience OU DEC + 4 années d expérience DEC + 4 années d expérience OU

BAC + 0 année d expérience OU. DEC + 0 année d expérience. BAC + 2 années d expérience OU DEC + 4 années d expérience DEC + 4 années d expérience OU Section 3 - Salaire 133. Le salaire d un membre du personnel professionnel est établi sur une base annuelle. Il peut cependant être calculé sur une base horaire pour des besoins particuliers (heures supplémentaires

Plus en détail

Annuaire québécois des statistiques du travail

Annuaire québécois des statistiques du travail INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION Annuaire québécois des statistiques du travail Portrait des principaux indicateurs du marché et des conditions de travail, 2003-2013 Volume

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Politique adoptée par la Résolution CA-2013-2014-7 du conseil d administration du Conservatoire à sa 26 e séance ordinaire tenue

Plus en détail

7.4 Écarts de rémunération autorisés

7.4 Écarts de rémunération autorisés la rémunération flexible lorsqu'elle n'est pas également accessible aux catégories d'emplois comparées, notamment la rémunération liée aux compétences, au rendement ou à la performance de l'entreprise

Plus en détail

INDICATEUR 11 : EXEMPLES DE PROFIL DE LA CLIENTÈLE, D OUTILS DE MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE ET DE DOCUMENTS C11

INDICATEUR 11 : EXEMPLES DE PROFIL DE LA CLIENTÈLE, D OUTILS DE MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE ET DE DOCUMENTS C11 INDICATEUR 11 : EXEMPLES DE PROFIL DE LA CLIENTÈLE, D OUTILS DE MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE ET DE DOCUMENTS C11 La certification des organismes communautaires partenaires du ministère de

Plus en détail

Plus qu une entreprise... Un réseau

Plus qu une entreprise... Un réseau Société GRICS Plus qu une entreprise... Un réseau De par sa nature, la Société GRICS n est pas une entreprise comme les autres : elle est un regroupement, au centre d un réseau qui réunit l ensemble des

Plus en détail

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins)

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins) FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLEGES LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et

Plus en détail

Annuaire québécois des statistiques du travail

Annuaire québécois des statistiques du travail INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC TRAVAIL ET RÉMUNÉRATION Annuaire québécois des statistiques du travail Portrait des principaux indicateurs du marché et des conditions de travail, 2004-2014 Volume

Plus en détail

Assemblée générale annuelle Alliance. Mardi 29 mai 2012

Assemblée générale annuelle Alliance. Mardi 29 mai 2012 Assemblée générale annuelle Alliance Mardi 29 mai 2012 1.Ouverture de l assemblée et lecture de l ordre du jour Quorum? Ordre du jour 1. Ouverture de l assemblée et lecture de l ordre du jour 2. Adoption

Plus en détail

C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET

C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET C H A P I T R E 7.4 UTILISATION D INTERNET Dans une société de l information, l accès à un ordinateur et à une connexion Internet à faible coût apparaît de première importance pour toutes les couches de

Plus en détail

pas d exception pour le secteur de la construction!

pas d exception pour le secteur de la construction! Loi sur l équité salariale : pas d exception pour le secteur de la construction! Souvent, les dirigeants d entreprises du secteur de la construction vont dire : «Nous sommes régis par la Commission de

Plus en détail

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises 13574-008 Novembre 2009 www.legermarketing.com

Plus en détail

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 Rapport statistique des accidents du travail de 2006 1 Introduction La déclaration d accident du travail constitue le socle de la collecte des données relatives

Plus en détail

Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance

Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance Liberté, flexibilité, rapport qualité-prix Les avantages de travailler avec des collaborateurs freelance CONTENU 2 Introduction 2 La plus-value d un collaborateur free-lance 5 Conclusion Introduction En

Plus en détail

Sommaire public. Édition 2014

Sommaire public. Édition 2014 Sommaire public Édition 2014 Enquête TECHNOCompétences de rémunération globale sur les emplois en technologies de l information et des communications (TIC) L ENQUÊTE EN BREF L enquête TECHNOCompétences

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

Ordre des géologues du Québec - Ordre des géoscientifiques professionnels de l'ontario Enquête sur la rémunération et les avantages sociaux de 2010

Ordre des géologues du Québec - Ordre des géoscientifiques professionnels de l'ontario Enquête sur la rémunération et les avantages sociaux de 2010 Ordre des géologues du Québec - Ordre des géoscientifiques professionnels de l'ontario Enquête sur la rémunération et les avantages sociaux de 2010 Synthèse des résultats Le 30 mai 2011 Synthèse L Ordre

Plus en détail

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE?

COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? COMMENT LIRE L AFFICHAGE DES RÉSULTATS D UN EXERCICE D ÉQUITÉ SALARIALE? Information à l intention des personnes salariées travaillant dans une entreprise de 10 à 49 personnes salariées La Loi sur l équité

Plus en détail

BULLETIN QUESTIONS-RÉPONSES PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE

BULLETIN QUESTIONS-RÉPONSES PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE BULLETIN QUESTIONS-RÉPONSES PROGRAMME D ÉQUITÉ SALARIALE La Ville de Montréal et le Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal (SCFP) LE 9 FÉVRIER 2011 Dans le cadre du deuxième affichage faisant

Plus en détail

Rapport triennal sur la gestion des ressources humaines dans les entreprises adaptées

Rapport triennal sur la gestion des ressources humaines dans les entreprises adaptées Rapport triennal sur la gestion des ressources humaines dans les entreprises adaptées 2006-2009 Direction régionale d Emploi-Québec du Centre-du-Québec Direction de la planification et des services aux

Plus en détail

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009

BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA PLAN D ÉVALUATION 2008-2009 Division du rendement et de l information institutionnels Direction générale de la gestion intégrée Présenté au : Comité d évaluation de Bibliothèque

Plus en détail

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec En cas d invalidité Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre site Web. Consultezle pour

Plus en détail

LES RÉGIMES D ASSURANCE COLLECTIVE NÉGOCIÉS DANS LES CONVENTIONS COLLECTIVES AU QUÉBEC. par Mélanie Laflamme

LES RÉGIMES D ASSURANCE COLLECTIVE NÉGOCIÉS DANS LES CONVENTIONS COLLECTIVES AU QUÉBEC. par Mélanie Laflamme LES RÉGIMES D ASSURANCE COLLECTIVE NÉGOCIÉS DANS LES CONVENTIONS COLLECTIVES AU QUÉBEC par Mélanie Laflamme Direction des données sur le travail Ministère du Travail septembre 5 INTRODUCTION Cette étude

Plus en détail

Renégociation des accords d'entreprise www.steria.com

Renégociation des accords d'entreprise www.steria.com Renégociation des accords d'entreprise. Document confidentiel Document : Nott_négo_131114_V1.ppt Page 1 Renégociation des accords d'entreprise Agenda 1 2 Durée du travail Principes généraux, Horaire de

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

PAIE PORTÉE. La présente politique s applique à l ensemble du personnel de l Université. DÉFINITIONS

PAIE PORTÉE. La présente politique s applique à l ensemble du personnel de l Université. DÉFINITIONS Date d entrée en vigueur: 22 avril 2002 Remplace/amende: s/o Origine: Service des ressources humaines Numéro de référence: HR-37 PORTÉE La présente politique s applique à l ensemble du personnel de l Université.

Plus en détail

Entente entre Compagnie XYZ et son personnel administratif

Entente entre Compagnie XYZ et son personnel administratif Entente entre Compagnie XYZ et son personnel administratif ARTICLE 1 - Loi sur les normes du travail À l exception de ce qui suit, la Loi sur les normes du travail s applique. ARTICLE 2 - Politique de

Plus en détail

Les mutuelles de prévention

Les mutuelles de prévention Les modes de tarification de la Commission sur la Santé et Sécurité au Travail (CSST) Annuellement, chaque employeur doit remettre à la CSST une prime dont le montant est calculé selon le taux de prime.

Plus en détail

Gérer le temps de travail, les congés et les absences

Gérer le temps de travail, les congés et les absences Gérer le temps de travail, les congés et les absences I. L ORGANISATION DES CONGES Le Code du travail prévoit deux catégories de congés : les congés annuels, dits congés payés, qui représentent 2,5 jours

Plus en détail

P2C05 Les e le ments de la re mune ration

P2C05 Les e le ments de la re mune ration P2C05 Les e le ments de la re mune ration - + - = I. Les primes et les avantages en natures A. Les primes et gratifications Les primes sont des éléments accessoires de rémunération. Chaque entreprise peut

Plus en détail

Enquête sur l industrie des ser. vices de taxi et de limousine. Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707

Enquête sur l industrie des ser. vices de taxi et de limousine. Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707 Enquête sur l industrie des ser vices de taxi et de services limousine Système de documentation des données statistiques Numéro de référence 4707 Concepts Énoncé de la qualité des données Enquête unifiée

Plus en détail

Abolition de certains postes d encadrement au 31 mars 2015 et application de certaines dispositions entourant la stabilité d emploi

Abolition de certains postes d encadrement au 31 mars 2015 et application de certaines dispositions entourant la stabilité d emploi Volume 1, numéro 4 Février 2015 Ce bulletin vise à fournir de l information sur l avancement des travaux liés à la mise en oeuvre de la Loi modifiant l organisation et la gouvernance du réseau de la santé

Plus en détail

Version du 12avril2013 Page 1 sur 7

Version du 12avril2013 Page 1 sur 7 - Version du 12avril2013 Page 1 sur 7 SOMMAIRE PREAMBULE INFORMATIONS GENERALES APPRECIATION DE L'ACCORD DU 1 ER MARS 2004 SUR LA MISE EN PLACE DU COMPTE EPARGNE TEMPS QUESTIONS DIVERSES PREAMBULE Dans

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion opérationnelle et comptabilité de la paie

Licence professionnelle Gestion opérationnelle et comptabilité de la paie Promotion 213/214 Enquête à moins d'un an du diplôme Site : Clermont-Ferrand Licence professionnelle Gestion opérationnelle et comptabilité de la paie Objectif de cette licence professionnelle : Cette

Plus en détail

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003.

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.4 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Cadre de référence en

Plus en détail

Foire aux questions. Qu est-ce que l équité salariale?

Foire aux questions. Qu est-ce que l équité salariale? Foire aux questions Qu est-ce que l équité salariale? Selon la Commission de l équité salariale, le principe de l'équité salariale réfère au droit des personnes occupant un emploi à prédominance féminine,

Plus en détail

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche PRÉSENTATION Cette recherche 1 avait pour but de mieux connaître la situation de la population avec incapacité sur le marché

Plus en détail

GESTION DES VACANCES DU PERSONNEL NON-ENSEIGNANT

GESTION DES VACANCES DU PERSONNEL NON-ENSEIGNANT Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir GESTION DES VACANCES DU PERSONNEL NON-ENSEIGNANT Guide aux secrétaires et aux techniciens(nes) en service de garde Service des ressources humaines

Plus en détail

5/23/2014. Norme de santé et sécurité psychologique et autres normes dans le marché

5/23/2014. Norme de santé et sécurité psychologique et autres normes dans le marché La norme nationale sur la santé et sécurité psychologiques au travail, la norme "Entreprise en santé" et la norme "Conciliation travail famille": Comment s'y retrouver et comment choisir? Présentée par:

Plus en détail

Programme des experts associés des Nations Unies

Programme des experts associés des Nations Unies Programme des experts associés des Nations Unies Descriptif de poste Expert associé INT-150-13-P099-01-V I. Généralités Titre : Expert associé en ressources humaines Secteur d affectation : Service du

Plus en détail

SERVICES DE PAIE ET DE RESSOURCES HUMAINES desjardins

SERVICES DE PAIE ET DE RESSOURCES HUMAINES desjardins SERVICES DE PAIE ET DE RESSOURCES HUMAINES desjardins Vos ressources humaines : le cœur de votre entreprise Les enjeux liés à la gestion de vos ressources humaines et votre succès en affaires sont inséparables

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur l importance de l épargne-retraite individuelle et collective pour les travailleurs québécois

Faits saillants du Sondage sur l importance de l épargne-retraite individuelle et collective pour les travailleurs québécois 2009 Faits saillants du Sondage sur l importance de l épargne-retraite individuelle et collective pour les travailleurs québécois Service des statistiques et des sondages Rédaction Mise en page Francis

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA PREVOYANCE COMPLEMENTAIRE SANTE AU SEIN DE LA CAISSE REGIONALE DU LANGUEDOC

ACCORD RELATIF A LA PREVOYANCE COMPLEMENTAIRE SANTE AU SEIN DE LA CAISSE REGIONALE DU LANGUEDOC ACCORD RELATIF A LA PREVOYANCE COMPLEMENTAIRE SANTE AU SEIN DE LA CAISSE REGIONALE DU LANGUEDOC Entre les soussignés : La Caisse Régionale de CREDIT AGRICOLE DU LANGUEDOC, dont le Siège Social est à MAURIN,

Plus en détail

Gwendoline Aubourg Employer quelqu un chez soi

Gwendoline Aubourg Employer quelqu un chez soi Gwendoline Aubourg Employer quelqu un chez soi Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3541-4 Introduction............................................... 7 Définition des emplois à domicile.................................

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 1.0 FONDEMENTS 1.1 La présente politique se fonde sur les articles 130, 131, 132 et 133 du règlement sur les conditions d emploi des directrices, des

Plus en détail

Enquête sur le recrutement et l emploi au Québec (EREQ)

Enquête sur le recrutement et l emploi au Québec (EREQ) Rapport statistique Enquête sur le recrutement et l emploi au Québec (EREQ) En collaboration avec l Institut de la statistique du Québec Volume 11 Enquête 2011 sur les données de 2010 Errata Enquête sur

Plus en détail

Responsable grands comptes / comptes clés

Responsable grands comptes / comptes clés Responsable grands comptes / comptes clés DEFINITION DE FONCTION ET ETUDE DE REMUNERATIONS Le responsable grands comptes assure le suivi commercial des comptes clients ayant une importance stratégique

Plus en détail

Ventes de véhicules automobiles neufs

Ventes de véhicules automobiles neufs N o 63-007-X au catalogue Ventes de véhicules automobiles neufs Février 2011 Comment obtenir d autres renseignements Pour toute demande de renseignements au sujet de ce produit ou sur l ensemble des données

Plus en détail

FORMATION EN LIGNE PLAN DE FORMATION TITRE DU COURS GESTION DE LA PAIE

FORMATION EN LIGNE PLAN DE FORMATION TITRE DU COURS GESTION DE LA PAIE PLAN DE FORMATION FORMATION EN LIGNE Durée UEC * Tuteur Courriel Skype oovoo Préalables TITRE DU COURS GESTION DE LA PAIE 20 heures 2 unités Marc-André Labelle, B.A.A. marc-andre.labelle@cegep-lanaudiere.qc.ca

Plus en détail

GUIDE DE LA CODIFICATION BUDGÉTAIRE SUR LA RÉMUNÉRATION ET LES FRAIS DE DÉPLACEMENT

GUIDE DE LA CODIFICATION BUDGÉTAIRE SUR LA RÉMUNÉRATION ET LES FRAIS DE DÉPLACEMENT 5120-03 SERVICE DES RESSOURCES FINANCIÈRES GUIDE DE LA CODIFICATION BUDGÉTAIRE SUR LA RÉMUNÉRATION ET LES FRAIS DE DÉPLACEMENT Révisé septembre 2003 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 3 Formulaire SRH-003

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

4 ADJOINTS ADMINISTRATIFS ET 4 ADJOINTS DE DIRECTION POSTES PERMANENTS À TEMPS PLEIN TORONTO (ONTARIO)

4 ADJOINTS ADMINISTRATIFS ET 4 ADJOINTS DE DIRECTION POSTES PERMANENTS À TEMPS PLEIN TORONTO (ONTARIO) L Ordre des métiers de l Ontario est une organisation gérée par l industrie, qui a pour mission de protéger l intérêt public en réglementant et en promouvant les métiers spécialisés. Premier organisme

Plus en détail

LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE

LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE Cette fi che est un outil d introduction au concept de la conciliation travail-famille. Elle est destinée aux gestionnaires de PME afi n

Plus en détail

Union Sociale du Bâtiment et des Travaux Publics 49 Boulevard Delfino 06300 NICE www.usbtp.fr Tel : 04.92.00.44.44 Fax : 04.93.26.85.

Union Sociale du Bâtiment et des Travaux Publics 49 Boulevard Delfino 06300 NICE www.usbtp.fr Tel : 04.92.00.44.44 Fax : 04.93.26.85. COMPRENDRE VOTRE RETRAITE Trois ans après la dernière réforme, un nouveau texte de loi est prévu concernant le régime des retraites par répartition : maintien de l'âge légal de départ à la retraite à 62

Plus en détail

Katherine Marshall Sources des données et définitions Travailleur rémunéré Temps partiel Données avec restriction Partage d emploi

Katherine Marshall Sources des données et définitions Travailleur rémunéré Temps partiel Données avec restriction Partage d emploi Le partage d emploi Graphique A Un employé syndiqué * sur 10 bénéficie de dispositions de partage d emploi. 20 15 10 5 0 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 Source : Bureau de renseignements

Plus en détail

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013 GUIDE D APPEL D OFFRES VOLET : ACTIVITÉS juillet 2013 à juin 2014 janvier 2013 Québec en Forme est heureux d accompagner et de soutenir Rosemont Jeunesse en santé! AVANT TOUTE CHOSE ET POUR VOUS AIDER

Plus en détail

CENTRE D URGENCE 9-1-1 ET DE RÉPARTITION POLICE ET INCENDIE

CENTRE D URGENCE 9-1-1 ET DE RÉPARTITION POLICE ET INCENDIE CENTRE D URGENCE 9-1-1 ET DE RÉPARTITION POLICE ET INCENDIE NOS SERVICES Depuis 1995, le Centre d urgence 9-1-1 dessert les citoyens et citoyennes de la Ville de Sherbrooke ainsi que certaines villes avoisinantes.

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE PERSONNEL ET LES DÉPENSES DES SERVICES DE POURSUITES CRIMINELLES RÈGLES DE DÉCLARATION

ENQUÊTE SUR LE PERSONNEL ET LES DÉPENSES DES SERVICES DE POURSUITES CRIMINELLES RÈGLES DE DÉCLARATION ENQUÊTE SUR LE PERSONNEL ET LES DÉPENSES DES SERVICES DE POURSUITES CRIMINELLES RÈGLES DE DÉCLARATION NOTES GÉNÉRALES : 1. Objet de l Enquête : L Enquête sur les dépenses et le personnel des services de

Plus en détail

CAHIER DE GESTION. Le personnel enseignant du Service de la formation continue de l Institut maritime du Québec.

CAHIER DE GESTION. Le personnel enseignant du Service de la formation continue de l Institut maritime du Québec. CAHIER DE GESTION RÈGLEMENT RÉGISSANT LES CONDITIONS DE TRAVAIL DU PERSONNEL ENSEIGNANT NON SYNDIQUÉ DU SERVICE DE LA FORMATION CONTINUE DE L INSTITUT MARITIME DU QUÉBEC (Règlement n 07-01.25) COTE 32-06-01.301

Plus en détail

Régime volontaire d épargne-retraite (RVER)

Régime volontaire d épargne-retraite (RVER) 1 Régime volontaire d épargne-retraite (RVER) Projet de loi 39 (en vigueur à compter du 1 er juillet 2014) Adopté et sanctionné en décembre 2013 Impacts pour l employeur 2 Qui devra mettre en place un

Plus en détail

Notes méthodologiques

Notes méthodologiques Notes méthodologiques Projection de la population active du Québec de 2010 à 2030 en fonction de cinq hypothèses d'allongement de la vie active À la demande de la Commission nationale sur la participation

Plus en détail

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques L emploi dans les films cinématographiques L emploi intermittent dans le tournage des films d initiative française de fiction

Plus en détail

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel au Parlement 2005-2006 L application de la Loi sur l accès à l information et de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415(F) Avant-propos Le présent rapport annuel au

Plus en détail

Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes

Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes Compte rendu soulignant les résultats, les risques et les changements importants quant au fonctionnement, au personnel et aux programmes 1. Introduction Condition féminine Canada est l organisme fédéral

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ET DES ARCHIVES DE TÉLÉ-QUÉBEC

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ET DES ARCHIVES DE TÉLÉ-QUÉBEC POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ET DES ARCHIVES DE TÉLÉ-QUÉBEC Table des matières PRÉAMBULE ----------------------------------------------------------------------------------------------- 3 1. DÉFINITIONS

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

Quand la famille grandit

Quand la famille grandit Quand la famille grandit Congé de maternité ou d adoption et congé parental Votre famille s agrandit? Félicitations! L'arrivée d'un nouveau bébé est un événement heureux. En tant que participant(e) du

Plus en détail

Sal a on o d es e s se s r e v r i v ce c s e s à à la a personne Fps/2009

Sal a on o d es e s se s r e v r i v ce c s e s à à la a personne Fps/2009 Salon des services à la personne Groupe IRCEM - emplois de la famille - Entreprises privées et associations prestataires : Tout savoir sur vos obligations en matière de protection sociale Salon des services

Plus en détail

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007.

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. La lettre du N 6 Décembre 2007 La Réforme des Heures Supplémentaires La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. Elle prévoit : Pour le salarié : une réduction des

Plus en détail

L'enquête sur la rémunération globale dans l'administration municipale : un outil d'évaluation et de suivi

L'enquête sur la rémunération globale dans l'administration municipale : un outil d'évaluation et de suivi L'enquête sur la rémunération globale dans l'administration municipale : un outil d'évaluation et de suivi Par Chantal Girard, Direction de la planification, de la recherche et de l'évaluation, ministère

Plus en détail

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Karyne Daigle, stagiaire Maîtrise en santé communautaire MISE EN CONTEXTE Le

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION 1. COMPOSITION ET QUORUM Le Comité des ressources humaines et de la rémunération (le «Comité») est composé d au moins trois administrateurs,

Plus en détail

Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance

Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance Faculté des Sciences Economiques et de Gestion IAE Licence professionnelle Carrières de la banque et de l'assurance 9/ Lieu de formation : Clermont Ferrand Objectifs de cette licence professionnelle Cette

Plus en détail

Office national de sécurité sociale des administrations provinciales et locales (ONSSAPL)

Office national de sécurité sociale des administrations provinciales et locales (ONSSAPL) Office national de sécurité sociale des administrations provinciales et locales (ONSSAPL) Statut social des gardien(ne)s d enfants 01 01 2009 Contenu A. Généralités... 1 B. Champs d application... 1 C.

Plus en détail

ACCORD DE REACTUALISATION DU 1er JUILLET 2014 CC INDUSTRIES DU BOIS DE PIN MARITIME EN FORET DE GASCOGNEE (CC 172)

ACCORD DE REACTUALISATION DU 1er JUILLET 2014 CC INDUSTRIES DU BOIS DE PIN MARITIME EN FORET DE GASCOGNEE (CC 172) ACCORD DE REACTUALISATION DU 1er JUILLET 2014 CC INDUSTRIES DU BOIS DE PIN MARITIME EN FORET DE GASCOGNEE (CC 172) SOMMAIRE PREAMBULE ARTICLE A : DISPOSITIONS ANNULEES ET REMPLACEES PAGES 2 ARTICLE B :

Plus en détail

LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL

LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL Novembre 2006 Collecte, analyse des données et rédaction Nicaise Dovonou, agent de recherche en santé au travail, Direction de santé publique, Agence de la santé et des

Plus en détail

Table des matières. Page

Table des matières. Page Enquête salariale Table des matières Contexte et objectifs.... 2 Méthodologie. 3 Sommaire exécutif...... 4 Résultats détaillés... 10 Rémunération globale selon la fonction occupée 11 Rémunération globale

Plus en détail

AUDIOVISUEL, ELECTRONIQUE ET EQUIPEMENT MENAGER

AUDIOVISUEL, ELECTRONIQUE ET EQUIPEMENT MENAGER AUDIOVISUEL, ELECTRONIQUE ET EQUIPEMENT MENAGER Convention collective nationale CONVENTION COLLECTIVE N 3076 IDCC 1686 LES 10 POINTS ESSENTIELS Mai 2013 SOMMAIRE 1 Le champ d application 3 2 Le salaire

Plus en détail

Objectif de progression Actions Indicateurs chiffrés. Diligenter une enquête auprès des salariés pour connaitre précisément leurs besoins

Objectif de progression Actions Indicateurs chiffrés. Diligenter une enquête auprès des salariés pour connaitre précisément leurs besoins Articulation entre la vie professionnelle et l exercice de la responsabilité parentale (ces exemples visent à accompagner les partenaires sociaux dans leur négociation, ils ne sont pas exhaustifs des bonnes

Plus en détail

Budget décentralisé (Comité établissement)

Budget décentralisé (Comité établissement) BALISES DE FONCTIONNEMENT COMITÉ PARITAIRE DE PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL ENSEIGNANT SECONDAIRE - FP - FGA Section 1 : Section 2 : Budget centralisé (Comité paritaire CSSMI) Budget décentralisé (Comité

Plus en détail

UNE ÉTAPE À LA FOIS GUIDE D AHÉSION

UNE ÉTAPE À LA FOIS GUIDE D AHÉSION Votre rôle Votre bien-être Notre Société Votre croissance Votre acquis UNE ÉTAPE À LA FOIS GUIDE D AHÉSION épargne CT CTYourWealth.ca/Savings GUIDE D ADHÉSION UNE ÉTAPE À LA FOIS En tant qu employés de

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion opérationnelle et comptabilité de la paie

Licence professionnelle Gestion opérationnelle et comptabilité de la paie Promotion 22/23 Situation au er mars 24 Site : Clermont-Ferrand / Aubière Licence professionnelle Gestion opérationnelle et comptabilité de la paie Objectif de cette licence professionnelle : L'objectif

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE

COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE COMMISSION DE L ÉQUITÉ SALARIALE Dossier n o : 37080 FRA Québec, le : 11 juin 2015 Membre : Sophie Raymond, commissaire Commission de l équité salariale et Toiture bon prix Abitibi inc. Partie mise en

Plus en détail

Comptabilité Services-Conseils Ressources humaines

Comptabilité Services-Conseils Ressources humaines www.germico.com info@germico.com 418 977-2555 Finance Tableau de bord financier Maximisez la rentabilité de votre entreprise avec l aide de notre tableau de bord financier. UN OUTIL PERFORMANT La simplicité

Plus en détail

MANUEL DE GESTION. Centre de réadaptation La Myriade DIRECTIVE 1. RAISON D'ÊTRE DSA-RH-DIR-98-04 TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE ET PROCÉDURE

MANUEL DE GESTION. Centre de réadaptation La Myriade DIRECTIVE 1. RAISON D'ÊTRE DSA-RH-DIR-98-04 TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE ET PROCÉDURE Centre de réadaptation La Myriade DSA-RH-DIR-98-04 MANUEL DE GESTION TITRE : VÉHICULE REQUIS TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE ET PROCÉDURE Expéditeur : Directeur des services administratifs Destinataires :

Plus en détail

Office. des régimes particuliers. de sécurité sociale

Office. des régimes particuliers. de sécurité sociale Office des régimes particuliers de sécurité sociale (ORPSS) + Statut social des accueillant(e)s d enfants Dernière mise à jour : 22/04/2015 (version 2015.2) GÉNÉRALITÉS... 3 CHAMP D APPLICATION... 3 LE

Plus en détail

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ Vous envisagez de vous lancer en affaires sous la formule «Coopérative»? Une coopérative est une personne morale regroupant des personnes ou sociétés qui ont des besoins économiques, sociaux ou culturels

Plus en détail

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines

NTRODUCTION. Guide de gestion des ressources humaines NTRODUCTION La rémunération est une activité ayant un impact important sur la performance de l entreprise. Une gestion efficace de la rémunération permet de contrôler les coûts liés à la main-d œuvre,

Plus en détail

ANNEXE ADMINISTRATIVE. Politique d attribution des congés sans solde et des congés sabbatiques avec salaire différé

ANNEXE ADMINISTRATIVE. Politique d attribution des congés sans solde et des congés sabbatiques avec salaire différé Titre : COMMISSION SCOLAIRE MODALITÉS D ATTRIBUTION DES CONGÉS SANS SOLDE ET DES CONGÉS SABBATIQUES AVEC SALAIRE DIFFÉRÉ EASTERN TOWNSHIPS Source : Directeur Ressources humaines Adopté : Consulter la politique

Plus en détail

Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction

Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction POINT DE L ORDRE DU JOUR : 15j Rapport de surveillance des politiques de Limites des pouvoirs de la direction Période de référence : Du 9 mai 2013 au 8 mai 2014 Période de référence précédente : 7 juin

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2006 PFA POUR DÉCISION. Les normes comptables internationales pour le secteur public

Conseil d administration Genève, novembre 2006 PFA POUR DÉCISION. Les normes comptables internationales pour le secteur public BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.297/PFA/6 297 e session Conseil d administration Genève, novembre 2006 Commission du programme, du budget et de l administration PFA POUR DÉCISION SIXIÈME QUESTION À

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant juridique

Licence professionnelle Assistant juridique Faculté de Droit et de Science Politique 9/ Licence professionnelle Assistant juridique Lieu de formation : Clermont Ferrand Objectifs de cette licence professionnelle La licence professionnelle assistant

Plus en détail

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Etude ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Le contrat d apprentissage offre l opportunité à l entreprise de transmettre ses savoirs et former les générations futures tout en bénéficiant d un encadrement législatif

Plus en détail

Jeux de hasard juillet 2009

Jeux de hasard juillet 2009 juillet 2009 Les recettes nettes tirées des loteries, des appareils de loterie vidéo (ALV), des casinos et des machines à sous à l extérieur des casinos gérés par l État ont augmenté de façon soutenue,

Plus en détail