DTCC Global Trade Repository. obligation de déclaration des transactions

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DTCC Global Trade Repository. obligation de déclaration des transactions"

Transcription

1 DTCC Global Trade Repository Solution pour la mise en conformité EMIR: obligation de déclaration des transactions

2 DTCC Un Service global pour des solutions locales Première infrastructure de marché dans l industrie mondiale des services financiers, avec 40 ans d'expertise,, offrant des systèmes sécurisés et fiables pour le traitement des informations post-négociation. Au service des marchés de produits dérivés depuis 2003; la DTCC a créé le premier référentiel central de dérivés en 2006 Implantée en Europe depuis 1995,, la DTCC travaille dans les six principaux marchés européens d actions ainsi que dans les instruments dérivés. L infrastructure technique est basée en Europe (aux Pays-Bas), elle détient vos données européennes au niveau local et propose un support spécialement dédié au reporting EMIR. L entité Européenne de la DTCC a été approuvée par l ESMA comme TR homologuée le 7 Novembre 2013, elle est également réglementée par la FCA, régulateur du Royaume-Uni depuis Etant reconnue par le marché et utilisée par 1100 courtiers et par les sociétés buy- side dans 31 pays. Avec ses prix très compétitifs DTCC 01

3 Législation EMIR: Obligation de déclaration des transactions European Market Infrastructure Regulation (EMIR) Réponse de l'europe à la réforme globale des instruments dérivés; entrée en vigueur le 15 Mars 2013 Obligation de déclaration des transactions et donc des positions relatives aux contrats dérivés (négociés et de gré à gré) aux référentiels centraux L Obligation de déclaration est obligatoire à partir du 12 Février 2014 Comment EMIR vous affecte? Double déclaration: les dealers et les utilisateurs finaux sont tenus de déclarer leurs opérations (compensées et non compensées) sur instruments dérivés aux référentiels centraux Données communes et de contrepartie: : les valorisations et le collatéral doivent être déclarées par les deux parties. La délégation du reporting à un tiers ou à la contrepartie est autorisée. OTC et ETD: obligation de déclaration des dérivés listés et OTC de crédit, taux d'intérêt, actions, matières premières et change. Les données historiques: Les transactions effectuées à compter du 16 août 2012 qui sont encore en vie au 12 février 2014 doivent être déclarées le 12 février Les Transactions exécutées avant le 16 août 2012 aui sont encore en vie au 12 février 2014 doivent être déclarées dans les 90 jours à partir 12 février Les Transactions historiques échues entre le 16 Aout 2012 et le 12 février 2014 doivent être déclarées dans les 3 ans à compter du 12 février DTCC 02

4 EMIR: Dates cibles 23 février 2013 publication au Journal Officiel 12 février 2014 Début OTC / ETD**, toutes classes d actifs 11 août 2014 Début Collatéral et Valorisation 15 mars 2013 Entrée en vigueur 7 Novembre Agrément TR 13 mai 2014 Fin du chargement des positions ouvertes exécutées avant le 16 aout février 2017 Fin de chargement des positions échues * DTCC a été l'un des premiers référentiels approuvé par l ESMA le 7 Novembre La délai de mise en conformité est de jours après l autorisation ESMA. ** La Commission européenne a rejeté la demande de l ESMA de retarder la déclaration des ETD. Ainsi, toutes les transactions de gré à gré et ETD pour les 5 classes d'actifs doivent être déclarées à partir du 12 février DTCC 03

5 EMIR: Données a déclarer Données en commun Données de la contrepartie Valorisations Collatéral 59 champs, termes du contrat entre les deux parties et réconciliables Données spécifiques pour chacune des cinq catégories d'actifs, par exemple: cycle de vie Identifiant de la transaction (UTI) et identifiant universel de produit (UPI) font partie des nouveaux champs obligatoires dans le cadre d EMIR. Données accessibles. Par exemple le LEI, fourni à la demande du CICI Utility, un des standards global pour l ESMA. Données propres à chaque contrepartie par exemple le secteur d activité. Données dynamiques par exemple l objet d une transaction. Les entités financières ou entités non financières au-dessus d'un certain seuil de compensation seront tenues de fournir des données de valorisation au bout de180 jours après à compter de la mise en conformité La communication doit être quotidienne Les données sur le mark to market ou mark to model doivent être communiquées Les entreprises dépassant un certain seuil, qu elles soient FCP ou NFC sont tenues de déclarer leur collatéral au bout de 180 jours a compter de la mise en conformité sur une base quotidienne. Distinction entre le reporting du collatéral au niveau de chaque transaction et le reporting du collatéral sur la totalité du portefeuille. DTCC 04

6 Notre solution en Europe DTCC Derivatives Repository Limited (DDRL) est l'entité juridique européenne qui permet de répondre à l obligation de déclaration d'opérations Conservation de données àniveau local Multi-asset class (OTC et ETD) Reporting simplifié Flexibilité de la connexion Conservation des données avec systèmes à un niveau local (Pays-Bas) Les données restent dans l'ue, elles sont consultées par les organismes de réglementation à travers l ESMA Une solution unique pour les produits dérivés de crédit, taux, actions, marchandises et change Prise en charge pour le reporting des dérivés de gré à gré et des ETD Pour les produits de gré à gré et les produits ETD Envoi direct des fichiers et messages OTC multi-functionnels Possibilité de Reporting au travers de fournisseurs agréés Possibilité de délégation aux contreparties Chargement du fichier CSV via Web upload Envoi automatique via SFTP Rapport Qualité/Prix Support multi-centre Grille tarifaire basée sur la valeur de l'option de connexion et sur le volume, forfait prévu vous permettant de faire des économies d échelle. Connaissance des produits et expertise technique (Londres, Paris, Bruxelles, Francfort) 24h /7 jours, service multilingue et support opérationnel (Londres et Brno) DTCC 05

7 Reporting en direct Utilisation Permet à un participant de communiquer ses propres enregistrements directement Modèle complet multi juridictionnel et multifonctionnel ou modèle EMIR OTC LITE Accès Un participant doit être paramétré comme utilisateur dans le système Fonctionnalités Exemple de scénario 1: Les CP 1 et CP 2 rapportent indépendamment leur données de contrepartie et les données en commun à la TR Participant Reports UTI 1 CP 1 CP 2 Participant Reports Types de messages variables selon l'utilisation - message spécifique pour la valorisation Rapprochement complet en J +1 à partir de l identifiant UTI pour les données communes avec les autres utilisateurs Fournit le reporting des événement et EOD (End of Day- en fin journée ) à chaque adhérent Ctpty Data & Common Data for CP 1 Trade Repository TR pairs & matches data Ctpty Data & Common Data for CP 2 DTCC 06

8 OTC & ETD Lite Utilisation Développé pour fournir un support supplémentaire pour le reporting des produits OTC et ETD, spécialement conçu pour les participants impactés par EMIR seulement. Permet à un participant de soumettre un message conforme à EMIR champs EMIR seulement (y compris la délégation). Permet le reporting direct par le participant, ainsi que la délégation totale aux contreparties Les enregistrements uniques ou multiples CSV peuvent être téléchargées via le web ou SFTP Accès Le participant doit être un utilisateur enregistré Fonctionnalités 1 modèle de fichier pour toutes les 5 classes d'actifs Rapprochement complet en J +1 sur base de l UTI et des données communes avec les 'autres utilisateurs, quel que soit le type de soumission Autres types de reporting pour créer un portefeuille standard de positions des produits de gré à gré et ETD Fournit les reporting des événements en fin journée (EOD) aux participants Exemple de scénario 2: CP 1 utilise OTC Lite pour communiquer ses données communes et de contrepartie (seulement EMIR- mono- juridictionnel) CP 2 utilise le message des spécification multi- juridictionnel pour communiquer sa patte du trade. Participant Reports Ctpty Data & Common Data for CP 1 OTC & ETD LITE UTI 1 CP 1 CP 2 TR pairs & matches data Trade Repository Participant Reports Ctpty Data & Common Data for CP 2 DTCC 07

9 Délégation à des tiers Utilisation Permet à un utilisateur enregistre comme tiers (TTP) de communiquer des trades pour le compte d un client. Il peut s'agir d'une délégation partielle ou totale TTP Un TTP est un intermédiaire qui n'est pas un CP du trade- :Asset Manager, Middleware, dépositaire, membre d une Trade Association etc. Accès Le participant (CP 2) doit être paramétré comme un utilisateur et il doit fournir le nom de l intermédiaire Le TTP doit être répertorié en tant qu'intermédiaire TPP spécifique L Asset Manager doit être enregistré et doit spécifier les noms des fonds Obligation légale pour le participant de communiquer, mais il peut déléguer la déclaration. Le participant donc délègue la déclaration mais garde sa responsabilité. Fonctionnalités Types de messages variables selon l'utilisation - un message spécifique pour la valorisation. Rapprochement complet sur base de l UTI en J+1 des données en commun avec la contropartie. Fournit les reporting des événements en fin journée (EOD) aux participants et au TTP. La CP Non-déclarant est en mesure de rapprocher les données déclarés par son TTP.. Exemple de scénario 4: Contrepartie 1 communique les données de contrepartie & les données en commun. Un dépositaire, comme tiers communique les données de contrepartie & données en commun pour le Contrepartie 2. Participant Reports Counterparty Data & Common Data from CP 1 UTI 1 CP 1 CP 2 Trade Repository TR pairs & matches data 3rd Party (on behalf of CP 2) CP 2 can receive reports directly from TR CP 2 provides to 3rd party 3rd Party reports all or some Counterparty & Common Data for CP 2 DTCC 08

10 Délégation à la contrepartie Utilisation La délégation à la contrepartie (CP) permet à un participant de demander à la contrepartie de faire la communication en son nom Le participant délègue la communication de toutes les données communes et toutes, ou certaines ou aucune des données de contrepartie à sa contrepartie dans la transaction. Ceci est uniquement pris en charge si la contrepartie offre un service de délégation et un contrat est conclu La délégation proposée peut être partielle ou totale CRDE Counterparty Reference Data and Enrichment Accès Les participants doivent être des utilisateur senregistré dans le système Obligation légale pour le participant de communiquer, mais il peut déléguer la déclaration Fonctionnalités La contrepartie qui a délégué est en mesure de fournir des données de contrepartie (si convenu avec la contrepartie qui communique le données). Types de messages variables selon l'utilisation - un message spécifique pour la valorisation. Fournit les reporting des événements en fin journée (EOD) aux participants pour toutes les données communiquées directement à la TR et aussi communiquées par l autre contrepartie. La CP non déclarant est en mesure de concilier les données déclarés en son nom La CP Non-déclarant est en mesure de rapprocher les données déléguées. Exemple de scénario 3: CP 1 communique les données de contrepartie et les données communes pour lui-même CP 1 communique toutes,une partie ou aucune des données de contrepartie et toutes les données communes pour CP 2 CP 2 communique les données de contrepartie qui restent à signaler par la CP 1 Participant Reports Common Data for CP 1 & CP 2 Ctpty Data for CP 1 All, some or none for CP 2 UTI 1 CP 1 CP 2 Trade Repository CRDE Participant Reports All, some or none of Ctpty Data for CP 2 CP Data submitted by CP 1 can also be amended by CP 2 DTCC 09

11 DTCC GTR Grille tarifaire pour EMIR Annual membership fee (fixed fee) OTC ETD EUR 800 per annum for less 200 OTC and 200 ETD(NFC only) Or if above EUR 3,800 per annum <7.5K * OTC Forward type positions** p/m <2.5K OTC Derivative type positions** p/m <20K ETD cleared transactions p/m Variable fees Free Free 10K* free OTC billable positions** p/m >20KETD billable cleared transactions p/m $0.05 per open forward type position at the end of the month $0.40 per open derivative position at the end of the month Cap $500k Notes: Fee schedule applies to all users regardless of submission method.. The annual membership fee is payable in EUR. Variable fees are payable in USD only Fixed volume, fixed pricing. No hidden charges for operational support Entities can be grouped in one family depending on their organisational or legal structure DTCC For Exchange Confidential Traded (Yellow) Derivatives there is no fee associated to position reporting $0.025 per cleared transaction (up to 420,000 during the calendar month) $0.015 per cleared transaction (for the next 420,001 to 1,700,000 during the calendar month) $ per cleared transaction (for all executions above 6,700,001) Cap $ 300k * OTC FWD Type positions are FX Fwds, FX Swaps, Commodity Fwds, Portfolio Swaps and CFD. **A billable position is an open position at the end of the month. DTCC 10

12 Pourquoi choisir la solution européenne de la DTCC Avantages clés Solution Simple Eprouvée Sécurisée et locale Mise en conformité avec EMIR au travers d un portail unique Plusieurs options de connexion; simple à utiliser Solution répondant aux exigences EMIR Infrastructure capable de gérer un grand volume des données et sa complexité Déjà active au EU, Japon et Australie Utilisé et éprouvé par les dealers locaux et mondiaux Hautes normes de sécurité des données, continuité de l'entreprise robuste et confidentialité fiable Les données communiquées en Europe, restent en Europe Solution européenne, l'infrastructure locale, centre de données et support local Prix attractif Cout faible, la DTCC est une coopérative a but non lucratif Pas de frais cachés, prix fixe, volume fixe DTCC 11

13 Avantages supplémentaires Notre solution est pérenne Obligation de déclaration Normalisation des champs entre EMIR et MiFID /R REMIT et prise en compte des autres contraintes nationales Réconciliation de portefeuille Connexion à de multiples services de réconciliation de portefeuille Utilisation des données du référentiel à envoyer au service de réconciliation de votre choix, et résolution des différends Asset servicing Traitement post-marché Offre d un service de support de données référentielle DTCC 12

14 Prochaines étapes: avant février Adhesion en Ligne Activation du compte en 24 heures Inscription rapide Support dédié 2. UAT Fonctionnalités des message construites pour vos obligation de déclaration Tests avant démarrage Reprise de vos données historiques 3. Démarrage Transmission des transactions sur produits dérivés OTC & ETD février 2014 Data staging de données historiques avant la date de mise en conformité Reprise de l historique mai 2014 Pour plus d'informations sur la GTR, EMIR et la procédure d onboarding rendez-vous sur le site : DTCC 13

15 Contacts Informations complémentaires Pour plus d'informations sur la GTR, EMIR et la procédure d adhesion rendez-vous sur le site : European Relationship Team Tel: Online registration Onboarding Tel: , Option 2 DTCC 14

Service d enrichissement de données de contrepartie

Service d enrichissement de données de contrepartie L'un des principaux défis que doivent relever les parties soumises à une obligation de déclaration en liaison avec une délégation à une contrepartie réside dans la collecte, le stockage et la mise à jour

Plus en détail

EMIR PRINCIPAUX IMPACTS POUR LES UTILISATEURS DE PRODUITS DERIVES

EMIR PRINCIPAUX IMPACTS POUR LES UTILISATEURS DE PRODUITS DERIVES EMIR PRINCIPAUX IMPACTS POUR LES UTILISATEURS DE PRODUITS DERIVES Carole Uzan Autorité des Marchés Financiers Direction de la Régulation et des Affaires Internationales INTRODUCTION LES PRINCIPALES ÉTAPES

Plus en détail

Feuille de route EMIR: guide pratique de la gestion d actifs «Buy side» et «Sell side» Edouard Vieillefond Secrétaire Général Adjoint AMF

Feuille de route EMIR: guide pratique de la gestion d actifs «Buy side» et «Sell side» Edouard Vieillefond Secrétaire Général Adjoint AMF Feuille de route EMIR: guide pratique de la gestion d actifs «Buy side» et «Sell side» Edouard Vieillefond Secrétaire Général Adjoint AMF Rappel de l échéancier EMIR 2 En France, de nouvelles prérogatives

Plus en détail

Une présentation pour

Une présentation pour En ligne avec votre gestion financière EMIR et les fonds immobiliers Une présentation pour Paris, le 21 janvier 2014 1 En ligne avec votre gestion financière 1 EMIR, une réglementation européenne en réponse

Plus en détail

Règlement EMIR. Impact en matière immobilière. ASPIM 12 septembre 2013

Règlement EMIR. Impact en matière immobilière. ASPIM 12 septembre 2013 Règlement EMIR Impact en matière immobilière ASPIM 12 septembre 2013 Sommaire 1. Introduction 2. Les contreparties soumises à EMIR 3. L impact d EMIR pour les dérivés de gré à gré compensés 4. L impact

Plus en détail

RÉGLEMENT EUROPÉEN DES INFRASTRUCTURES DE MARCHÉ. Synthèse EMIR

RÉGLEMENT EUROPÉEN DES INFRASTRUCTURES DE MARCHÉ. Synthèse EMIR RÉGLEMENT EUROPÉEN DES INFRASTRUCTURES DE MARCHÉ Synthèse EMIR Octobre 2012 Résumé Le règlement EMIR (European Market Infrastructure Regulation) établit les nouvelles exigences relatives aux produits dérivés

Plus en détail

RÉPONSE DE SGSS POUR FACILITER LA GESTION DES RISQUES PAR LES SGP

RÉPONSE DE SGSS POUR FACILITER LA GESTION DES RISQUES PAR LES SGP Lundi 30 Mars 2015 Séminaire EIFR sur le thème «CCP : Evaluation du risque pour les utilisateurs» RÉPONSE DE SGSS POUR FACILITER LA GESTION DES RISQUES PAR LES SGP Présenté par Clément Phelipeau, Société

Plus en détail

GESTION DU COLLATERAL

GESTION DU COLLATERAL SOCIÉTÉ GÉNÉRALE SECURITIES SERVICES GESTION DU COLLATERAL Solutions pour une meilleure efficience Prestations de services titres, optimisation et valorisation produits Emmanuelle Choukroun, SGSS SOMMAIRE

Plus en détail

LE COLLATÉRAL : QUELS ENJEUX?

LE COLLATÉRAL : QUELS ENJEUX? LE COLLATÉRAL : QUELS ENJEUX? Par Céline Bauné, Consultante Depuis la faillite de Lehman Brothers en septembre 28, les acteurs financiers font de plus en plus appel au collatéral : d une part, ses utilisations

Plus en détail

Nouvelles réglementations des dérivés OTC

Nouvelles réglementations des dérivés OTC Nouvelles réglementations des dérivés OTC Impacts pour le buy-side David Douay Département Projets d Amundi 9 Octobre 2012 Introduction Pas une mais des réformes : Dodd-Frank aux Etats-Unis, EMIR en Europe,

Plus en détail

Le Collateral Management

Le Collateral Management Le Collateral Management Éclairage, par Harwell Management 1 Table des Matières Grises Collateral Management 2 GESTION DU COLLATERAL En quelques mots Collatéral : actif financier servant de garantie dans

Plus en détail

non financières Un nouveau challenge pour les entreprises

non financières Un nouveau challenge pour les entreprises European Market Infrastructure Regulation (EMIR) Enjeux pour les contreparties non financières de MIF 1? Avril 2013 Un nouveau challenge pour les entreprises non financières La crise financière a mis en

Plus en détail

DTCC GTR "OTC Lite" Guide (Manuel) de l utilisateur

DTCC GTR OTC Lite Guide (Manuel) de l utilisateur DTCC GTR "OTC Lite" Guide (Manuel) de l utilisateur Février 2014 L Autorité Europeenne des Marchés Financiers (ESMA) bien qu il n a pas donné son accord concernant ce document, les informations cités dans

Plus en détail

Dépositaire - Conservateur - Administration de fonds - Services aux émetteurs

Dépositaire - Conservateur - Administration de fonds - Services aux émetteurs Paris - Du 21/09/au 20/10/2014 N 64 Décryptage L actualité juridique et réglementaire Dépositaire - Conservateur - Administration de fonds - Services aux émetteurs 1 Actualités législatives et réglementaires

Plus en détail

DTCC GTR "OTC Lite" Guide (Manuel) de l utilisateur

DTCC GTR OTC Lite Guide (Manuel) de l utilisateur DTCC GTR "OTC Lite" Guide (Manuel) de l utilisateur Février 2014 L Autorité Europeenne des Marchés Financiers (ESMA) bien qu il n a pas donné son accord concernant ce document, les informations cités dans

Plus en détail

LES OBLIGATIONS IMPOSEES AUX CONTREPARTIES NON FINANCIERES PAR EMIR et PAR DODD-FRANK Hubert de Vauplane Dana Anagnostou 6 juin 2013

LES OBLIGATIONS IMPOSEES AUX CONTREPARTIES NON FINANCIERES PAR EMIR et PAR DODD-FRANK Hubert de Vauplane Dana Anagnostou 6 juin 2013 LES OBLIGATIONS IMPOSEES AUX CONTREPARTIES NON FINANCIERES PAR EMIR et PAR DODD-FRANK Hubert de Vauplane Dana Anagnostou 6 juin 2013 Sommaire Présentation du règlement européen EMIR Présentation de la

Plus en détail

Département des Risques

Département des Risques DOCUMENTATION RELATIVE AU PILIER 3 DE LA REGLEMENTATION BALE II SOMMAIRE 1- Présentation 2- Politique de gestion des risques 3- Fonds propres 4- Adéquation des fonds propres 5- Risques de contrepartie

Plus en détail

News. Législation des infrastructures de marché européennes (EMIR)

News. Législation des infrastructures de marché européennes (EMIR) Législation des infrastructures de marché européennes (EMIR) Suite aux effets dévastateurs de la crise de 2008, la Commission européenne avait demandé à un groupe d experts de se pencher sur le cadre de

Plus en détail

1/ Quelles sont les raisons qui peuvent conduire à la mise en place d un OMS?

1/ Quelles sont les raisons qui peuvent conduire à la mise en place d un OMS? Order Management System L Order Management System (OMS) d hier visait avant tout à automatiser les communications internes, en permettant au trader de collecter électroniquement les ordres et les instructions

Plus en détail

RÉGLEMENT EUROPÉEN DES INFRASTRUCTURES DE MARCHÉ (EMIR) Enquête AGEFI CAPTEO Synthèse CAPTEO 2012 1

RÉGLEMENT EUROPÉEN DES INFRASTRUCTURES DE MARCHÉ (EMIR) Enquête AGEFI CAPTEO Synthèse CAPTEO 2012 1 RÉGLEMENT EUROPÉEN DES INFRASTRUCTURES DE MARCHÉ (EMIR) Enquête AGEFI CAPTEO Synthèse CAPTEO 2012 1 Synthèse de l enquête EMIR menée par CAPTEO avec le soutien de l AGEFI Etudes Panel A quelques mois de

Plus en détail

Cadre européen en matière de gestion des risques et de rémunération

Cadre européen en matière de gestion des risques et de rémunération ESMA REGULAR USE 7 avril 2015 Paris Cadre européen en matière de gestion des risques et de rémunération Antonio Barattelli, Senior Officer Sommaire Gestion des risques (Directives UCITS et AIFM) Règles

Plus en détail

Normalisation internationale de la gestion des risques des infrastructures

Normalisation internationale de la gestion des risques des infrastructures Normalisation internationale de la gestion des risques des infrastructures Frédéric Hervo Directeur des systèmes de paiement et des infrastructures de marché Séminaire EIFR 9 octobre 2013 Banque de France

Plus en détail

DÉCRYPTAGE N 57. L actualité juridique et réglementaire. Actualités législatives et réglementaires. Communications AMF. Actualités européennes

DÉCRYPTAGE N 57. L actualité juridique et réglementaire. Actualités législatives et réglementaires. Communications AMF. Actualités européennes Paris - Du 21/01/au 20/02/2014 N 57 DÉCRYPTAGE L actualité juridique et réglementaire Dépositaire - Conservateur - Administration de fonds - Services aux émetteurs Actualités législatives et réglementaires

Plus en détail

CIRCULAIRE CSSF 11/508

CIRCULAIRE CSSF 11/508 COMMISSION de SURVEILLANCE du SECTEUR FINANCIER Luxembourg, le 15 avril 2011 A toutes les sociétés de gestion de droit luxembourgeois au sens du chapitre 15 de la loi du 17 décembre 2010 concernant les

Plus en détail

London Stock Exchange. Bourse de Casablanca le 12 mars 2011

London Stock Exchange. Bourse de Casablanca le 12 mars 2011 Le développement du marché d ETFs sur London Stock Exchange Bourse de Casablanca le 12 mars 2011 Programme Présentation du marché Croissance des produits ETFs & ETPs Renseignements opérationnels Admission

Plus en détail

PUBLIQUES. FINANCIAL AGREEMENTS AND TRANSACTIONS (PETROLEUM PRODUCT DERIVATIVES) REGULATIONS R-45-2008 In force August 1, 2008

PUBLIQUES. FINANCIAL AGREEMENTS AND TRANSACTIONS (PETROLEUM PRODUCT DERIVATIVES) REGULATIONS R-45-2008 In force August 1, 2008 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES FINANCIAL AGREEMENTS AND TRANSACTIONS (PETROLEUM PRODUCT DERIVATIVES) REGULATIONS R-45-2008 In force August 1, 2008 RÈGLEMENT SUR

Plus en détail

L essentiel du postmarché

L essentiel du postmarché COLLECTION L essentiel du postmarché TRAITEMENTS, RISQUES OPÉRATIONNELS ET BONNES PRATIQUES Marc Salvat, 2013 ISBN : 978-2-212-55682-7 Affirmation Définitions préalables indispensables : confirmation,

Plus en détail

Clearing des produits dérivés OTC :

Clearing des produits dérivés OTC : Clearing des produits dérivés OTC : Enjeux pour le buy-side et le sell-side 9 Octobre 2012 G20 statements: structuring transformation of OTC markets 2007 2008 financial turmoil revealed the structural

Plus en détail

Politique d exécution des ordres

Politique d exécution des ordres Politique d exécution des ordres 1- Introduction Ce document de politique d exécution des ordres (ci-après «la Politique») vous est proposé (client ou futur client) en accord avec la «Provision des Services

Plus en détail

Processus d agrément des sociétés de gestion AIFM

Processus d agrément des sociétés de gestion AIFM Processus d agrément des sociétés de gestion AIFM 8 janvier 2014 Agrément SGP : Etat des lieux et perspectives de mise en œuvre La préparation de la mise en œuvre Les efforts de pédagogie Le Guide «Acteurs»

Plus en détail

RÉSUMÉ DE L ANALYSE D IMPACT

RÉSUMÉ DE L ANALYSE D IMPACT FR FR FR COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 15.9.2010 SEC(2010) 1059 DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L ANALYSE D IMPACT Document accompagnant le Proposition de RÈGLEMENT DU

Plus en détail

Apportez une nouvelle dimension à votre cash management. Sage XRT solutions pour une gestion intelligente de la chaîne de valeur financière

Apportez une nouvelle dimension à votre cash management. Sage XRT solutions pour une gestion intelligente de la chaîne de valeur financière Apportez une nouvelle dimension à votre cash management Sage XRT solutions pour une gestion intelligente de la chaîne de valeur financière Avec les solutions Sage XRT : Sage XRT Treasury Sage XRT Business

Plus en détail

Règlement de la Banque centrale du Luxembourg 2010/ N 6 du 8 septembre 2010 relatif à la surveillance des systèmes de paiement, des systèmes de

Règlement de la Banque centrale du Luxembourg 2010/ N 6 du 8 septembre 2010 relatif à la surveillance des systèmes de paiement, des systèmes de Règlement de la Banque centrale du Luxembourg 2010/ N 6 du 8 septembre 2010 relatif à la surveillance des systèmes de paiement, des systèmes de règlement des opérations sur titres, des instruments de paiement,

Plus en détail

ICE TRADE VAULT, LLC. (Reconnaissance à titre de référentiel central en vertu de la Loi sur les instruments dérivés)

ICE TRADE VAULT, LLC. (Reconnaissance à titre de référentiel central en vertu de la Loi sur les instruments dérivés) DÉCISION N 2014-PDG-0111 ICE TRADE VAULT, LLC (Reconnaissance à titre de référentiel central en vertu de la Loi sur les instruments dérivés) Considérant que, le 28 juillet 2014, ICE Trade Vault, LLC («ICE

Plus en détail

Polices de Sécurité Grille

Polices de Sécurité Grille Polices de Sécurité Grille Vue d ensemble Rolf Rumler, CC-IN2P3 ACP, Paris, 2009-04-02 www.eu-egee.org EGEE and glite are registered trademarks Contenu Introduction Liste commentée des documents Grid Security

Plus en détail

Risque de contrepartie

Risque de contrepartie Risque de contrepartie Politique Risque de gestion du collatéral Date : 09/08/2013 SOMMAIRE 1. Contexte général 2. Contreparties des opérations de gré à gré 3. Politique risque de gestion du collatéral

Plus en détail

REGLEMENT EMIR COMPENSATION OTC

REGLEMENT EMIR COMPENSATION OTC REGLEMENT EMIR COMPENSATION OTC Comment vous accompagner dans vos choix? FEVRIER 2013 SOMMAIRE INTRODUCTION INTRODUCTION CONTEXTE ET ENJEUX Officiellement entré en vigueur le 16 août 2012, le règlement

Plus en détail

Politique d UBS (France) S.A. Obligation d obtenir le meilleur résultat possible en termes d exécution des ordres

Politique d UBS (France) S.A. Obligation d obtenir le meilleur résultat possible en termes d exécution des ordres Politique d UBS (France) S.A. Obligation d obtenir le meilleur résultat possible en termes d exécution des ordres 1. Introduction Dans le souci permanent de rendre le meilleur service à ses clients, UBS

Plus en détail

RAPPELS CONCERNANT LA DÉCLARATION DES POSITIONS IMPORTANTES SUR INSTRUMENTS DÉRIVÉS (LOPR)

RAPPELS CONCERNANT LA DÉCLARATION DES POSITIONS IMPORTANTES SUR INSTRUMENTS DÉRIVÉS (LOPR) Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAR Le 3 juin 2013 RAPPELS CONCERNANT

Plus en détail

Politique d exécution des ordres

Politique d exécution des ordres Politique d exécution des ordres Contents 1. Présentation.......................................................................................1 2. La meilleure exécution selon CapitalatWork Foyer Group.................................................2

Plus en détail

SAXO BANK (Belgium) POLITIQUE DE MEILLEURE EXECUTION POSSIBLE

SAXO BANK (Belgium) POLITIQUE DE MEILLEURE EXECUTION POSSIBLE SAXO BANK (Belgium) POLITIQUE DE MEILLEURE EXECUTION POSSIBLE SERIOUS TRADING. WORLDWIDE. Saxo Bank (Belgium) Succursale de Saxo Banque (France) SAS Société par actions simplifiée au capital de 5.497.240

Plus en détail

Caractéristiques principales du Fonds absorbé et du Fonds absorbant

Caractéristiques principales du Fonds absorbé et du Fonds absorbant CE DOCUMENT EST IMPORTANT ET REQUIERT VOTRE ATTENTION IMMÉDIATE. Si vous avez le moindre doute quant aux suites à donner à ce document, veuillez consulter immédiatement votre courtier, banquier, conseiller

Plus en détail

Dates and deadlines 2013 2014

Dates and deadlines 2013 2014 (Version française à la page 3) Dates and deadlines 2013 2014 The following are proposed dates and deadlines for the annual renewal cycle. Clubs in BC and Alberta, please note: you may have deadlines preceding

Plus en détail

Avocat au barreau de Paris Spécialiste en droit financier

Avocat au barreau de Paris Spécialiste en droit financier Avocat au barreau de Paris Spécialiste en droit financier Banque & Finance Juillet septembre 2013 Présentation International Compétences Le Cabinet Actualités Publications Recrutement BCE Mécanisme de

Plus en détail

AGEFI TechDay. TechDay Nexfi THEAM Asset Alpha

AGEFI TechDay. TechDay Nexfi THEAM Asset Alpha AGEFI TechDay TechDay Nexfi THEAM Asset Alpha Industrialisation et réduction du risque opérationnel 2 Solutions Progicielles pour la Gestion d Actifs Présentation de Nexfi Editeur de progiciels créé en

Plus en détail

LA DIRECTIVE EUROPÉENNE SUR LES MARCHÉS D INSTRUMENTS FINANCIERS (MIFID)

LA DIRECTIVE EUROPÉENNE SUR LES MARCHÉS D INSTRUMENTS FINANCIERS (MIFID) LA DIRECTIVE EUROPÉENNE SUR LES MARCHÉS D INSTRUMENTS FINANCIERS (MIFID) POUR UNE MEILLEURE PROTECTION DE L INVESTISSEUR SOMMAIRE DES SERVICES FINANCIERS PLUS TRANSPARENTS 3 LES PRINCIPAUX THÈMES VISÉS

Plus en détail

Swap: Utilisation et risques Approche de gestion pour les consommateurs

Swap: Utilisation et risques Approche de gestion pour les consommateurs Paris 5 avril 2013 Swap: Utilisation et risques Approche de gestion pour les consommateurs Serge LESCOAT Associé INDAR ENERGY Conseiller en Investissements Financiers Membre du CNCIF Association agréé

Plus en détail

Charte de contrôle interne de Fongépar Gestion Financière

Charte de contrôle interne de Fongépar Gestion Financière Charte de contrôle interne de Fongépar Gestion Financière Sommaire : 1 Avant propos... 2 1.1 Objet de la Charte... 2 1.2 Le cadre règlementaire... 2 2 Organisation du dispositif de contrôle interne...

Plus en détail

Introduction à la réforme MiFID*

Introduction à la réforme MiFID* Introduction à la réforme MiFID* Pour Pour obtenir obtenir la la présentation complète, écrire écrire à à :: finance@sia-conseil.com Janvier 2007 * Markets in Financial Instruments Directive Sommaire Introduction

Plus en détail

Valorisation des instruments complexes

Valorisation des instruments complexes Valorisation des instruments complexes Contrainte réglementaire ou opportunité: le retour d expérience d une société de gestion Mars 2 0 1 2 p0 P0 Préambule: le fondement réglementaire pour les sociétés

Plus en détail

Dossier de synthèse Janvier 2011

Dossier de synthèse Janvier 2011 Dossier de synthèse Janvier 2011 La structure, la réglementation et la transparence des marchés de valeurs mobilières européens dans le cadre de Directive MiF Ce dossier de synthèse décrit l effet de la

Plus en détail

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc.

Récapitulatif: Du 17 au 28 Août 2015. Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Du 17 au 28 Août 2015 Récapitulatif: Mesures de développement de la place de Paris. Retard dans l implémentation du format SWIFT au Maroc. Accord de partenariat entre la Bourse de Casablanca et London

Plus en détail

présentés au Comité des Autorités canadiennes en valeurs mobilières sur les dérivés

présentés au Comité des Autorités canadiennes en valeurs mobilières sur les dérivés Commentaires du Mouvement des caisses Desjardins relatifs à la consultation 91-406 Dérivés : Compensation des dérivés de gré à gré par contrepartie centrale présentés au Comité des Autorités canadiennes

Plus en détail

Le risque de contrepartie

Le risque de contrepartie Le risque de contrepartie Gérer les risques en temps de crise 20/06/2012 Idriss Tchapda Djamen Sommaire Exécutif n Le risque de contrepartie reçoit une attention considérable de la part des régulateurs

Plus en détail

POLITIQUE DE MEILLEURE EXECUTION DE LYXOR

POLITIQUE DE MEILLEURE EXECUTION DE LYXOR POLITIQUE DE MEILLEURE EXECUTION DE LYXOR Le présent document est une information sur la politique de meilleure exécution de Lyxor Asset Management et de Lyxor International Asset Management (ensemble

Plus en détail

Propositions de la Commission relatives à la révision de la Directive MIF (Marchés des instruments financiers) Directive 2004/39/CE

Propositions de la Commission relatives à la révision de la Directive MIF (Marchés des instruments financiers) Directive 2004/39/CE Propositions de la Commission relatives à la révision de la Directive MIF (Marchés des instruments financiers) Directive 2004/39/CE Partie I- Généralités Définitions Contexte général Evolutions Définitions

Plus en détail

Contrôle Interne et Gouvernance IT avec Lotus Business Control and Reporting. Olivier Elluin

Contrôle Interne et Gouvernance IT avec Lotus Business Control and Reporting. Olivier Elluin Contrôle Interne et Gouvernance IT avec Lotus Business Control and Reporting Olivier Elluin Agenda Contrôle Interne et Gouvernance IT Lotus Business Control and Reporting Besoins Fonctions Générales Présentation

Plus en détail

Pratique des marchés dérivés P1 : Structures d échange

Pratique des marchés dérivés P1 : Structures d échange Pratique des marchés dérivés P1 : Structures d échange Olivier Brandouy Université de Bordeaux 2014 2015 Diapo 1/30 Olivier Brandouy Master 2 Métiers de la Banque (CPA) Plan 1 Introduction Diapo 2/30 Diapo

Plus en détail

ETUDE : Impact de la mise en œuvre des directives de MIFID (I et II) sur les progiciels en gestion de portefeuille

ETUDE : Impact de la mise en œuvre des directives de MIFID (I et II) sur les progiciels en gestion de portefeuille ETUDE : Impact de la mise en œuvre des directives de MIFID (I et II) sur les progiciels en gestion de portefeuille Delphine BENOIST Patrick ROUILLON Bia Consulting 2015 Sommaire Introduction sur les directives

Plus en détail

De l Assurance-Crédit. Principes Généraux et Principales Etapes de la Mise en œuvre

De l Assurance-Crédit. Principes Généraux et Principales Etapes de la Mise en œuvre De l Assurance-Crédit Principes Généraux et Principales Etapes de la Mise en œuvre 1 Principes Généraux de l Assurance Crédit 2 L Assurance Crédit : Réduire vos risques commerciaux Impayés Le client L

Plus en détail

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription

PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC. Termes et conditions et formulaires d inscription PROGRAMME INCITATIF POUR LES FIRMES DE NÉGOCIATION POUR COMPTE PROPRE DU QUÉBEC Termes et conditions et formulaires d inscription 1. APERÇU Le programme incitatif pour les firmes de négociation pour compte

Plus en détail

Date: 09/11/15 www.crmconsult.com Version: 2.0

Date: 09/11/15 www.crmconsult.com Version: 2.0 Date: 9/11/2015 contact@crmconsult.fr Page 1 / 10 Table des matières 1 SUGARPSHOP : SCHEMA... 3 2 PRESENTATION... 4 3 SHOPFORCE WITH SCREENSHOTS... 5 3.1 CLIENTS... 5 3.2 ORDERS... 6 4 INSTALLATION...

Plus en détail

Intraday Pricing Service. Votre traitement instantané quand vous le souhaitez.

Intraday Pricing Service. Votre traitement instantané quand vous le souhaitez. Intraday Pricing Service Votre traitement instantané quand vous le souhaitez. Intraday Pricing Service associe une base de données sur les instruments financiers d envergure internationale à un système

Plus en détail

Offre des dépositaires pour les fonds immobiliers. Jean-Pierre Jacquet Responsable produit pour les fonds alternatifs BNP Paribas Securities Services

Offre des dépositaires pour les fonds immobiliers. Jean-Pierre Jacquet Responsable produit pour les fonds alternatifs BNP Paribas Securities Services Offre des dépositaires pour les fonds immobiliers Jean-Pierre Jacquet Responsable produit pour les fonds alternatifs BNP Paribas Securities Services 08/01/2014 Dépositaire de fonds immobilier : une solide

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Enquête triennale sur le marché des changes et le marché des produits dérivés: résultats pour la Belgique.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Enquête triennale sur le marché des changes et le marché des produits dérivés: résultats pour la Belgique. Bruxelles, le 25 septembre 2007. COMMUNIQUÉ DE PRESSE Enquête triennale sur le marché des changes et le marché des produits dérivés: résultats pour la Belgique. En avril 2007, cinquante-quatre banques

Plus en détail

Bien investir sur les marchés financiers

Bien investir sur les marchés financiers Bien investir sur les marchés financiers avec les CFD Bien investir sur les marchés financiers IG 1 Qu est-ce qu un CFD (Contrat pour la Différence)? Produit dérivé accessible aux investisseurs particuliers,

Plus en détail

Bilan du marché organisé du gaz. 8 mars 2012

Bilan du marché organisé du gaz. 8 mars 2012 Bilan du marché organisé du gaz 8 mars 2012 Bilan du marché organisé du gaz Modèle de marché Références de prix Membres Liquidité Panorama européen Service Système Equilibrage Couplage Afgaz 8 mars 2012

Plus en détail

Gamme MULTIVERSA Solutions «out-of-the-box» pour les banques Services bancaires en ligne à travers l'europe pour les clients entreprises

Gamme MULTIVERSA Solutions «out-of-the-box» pour les banques Services bancaires en ligne à travers l'europe pour les clients entreprises We make your business move Gamme Solutions «out-of-the-box» pour les banques Services bancaires en ligne à travers l'europe pour les clients entreprises > Meilleure fidélisation des clients à travers l'europe

Plus en détail

Solutions de Trésorerie Next Generation

Solutions de Trésorerie Next Generation Solutions de Trésorerie Next Generation Maximilien de Dieuleveult Sales Manager Management Corporates France Cyril Blas Director Head of Trade Finance France Le cycle de vie de la Trésorerie Compensation

Plus en détail

Emetteurs : Le RCCI et le Directeur de la gestion Date : 26 février 2013. : Comité de Direction Service Contrôle et Suivi de Gestion

Emetteurs : Le RCCI et le Directeur de la gestion Date : 26 février 2013. : Comité de Direction Service Contrôle et Suivi de Gestion PROCEDURE Emetteurs : Le RCCI et le Directeur de la gestion Date : 26 février 2013 Destinataires Copies : Gérants : Comité de Direction Service Contrôle et Suivi de Gestion POLITIQUE DE SELECTION DES INTERMEDIAIRES

Plus en détail

PROCESSUS D INSCRIPTION AUX CONCOURS DE LA FEI À L EXTÉRIEUR DU CANADA

PROCESSUS D INSCRIPTION AUX CONCOURS DE LA FEI À L EXTÉRIEUR DU CANADA PROCESSUS D INSCRIPTION AUX CONCOURS DE LA FEI À L EXTÉRIEUR DU CANADA La Fédération équestre internationale (FEI) a mis en place un nouveau système d inscription à ses concours, lequel sera mis en vigueur

Plus en détail

Décryptage N 61. L actualité juridique et réglementaire. Actualités législatives et réglementaires 1 - TEXTES LÉGISLATIFS ET RÉGLEMENTAIRES NATIONAUX

Décryptage N 61. L actualité juridique et réglementaire. Actualités législatives et réglementaires 1 - TEXTES LÉGISLATIFS ET RÉGLEMENTAIRES NATIONAUX Paris - Du 21/05/au 20/06/2014 N 61 Décryptage L actualité juridique et réglementaire Dépositaire - Conservateur - Administration de fonds - Services aux émetteurs 1 Actualités législatives et réglementaires

Plus en détail

RISK CAPITAL INVESTMENT TAX CREDITS REGULATIONS R-013-99 RÈGLEMENT SUR LES CRÉDITS D'IMPÔT POUR INVESTISSEMENT DE CAPITAL DE RISQUE R-013-99

RISK CAPITAL INVESTMENT TAX CREDITS REGULATIONS R-013-99 RÈGLEMENT SUR LES CRÉDITS D'IMPÔT POUR INVESTISSEMENT DE CAPITAL DE RISQUE R-013-99 RISK CAPITAL INVESTMENT TAX CREDITS ACT RISK CAPITAL INVESTMENT TAX CREDITS REGULATIONS R-013-99 LOI SUR LES CRÉDITS D'IMPÔT POUR INVESTISSEMENT DE CAPITAL DE RISQUE RÈGLEMENT SUR LES CRÉDITS D'IMPÔT POUR

Plus en détail

Règles sur la partie déclarante dans le cadre d opérations canadiennes Publiées le 4 avril 2014

Règles sur la partie déclarante dans le cadre d opérations canadiennes Publiées le 4 avril 2014 + Règles sur la partie déclarante dans le cadre d opérations canadiennes Publiées le 4 avril 2014 1. Contexte Le 14 novembre 2013, les versions définitives des règles harmonisées sur les dérivés (les «règles

Plus en détail

Vue d ensemble. Initiatives des données. Gestion de la trésorerie. Gestion du risque. Gestion des fournisseurs 2 >>

Vue d ensemble. Initiatives des données. Gestion de la trésorerie. Gestion du risque. Gestion des fournisseurs 2 >> Access MD Online Vue d ensemble Access MD Online fournit aux organisations un accès en temps réel à leurs programmes de carte commerciale au sein d un environnement sécurisé, n importe où et n importe

Plus en détail

SERVICES DE CHANGE ET DE GESTION DES PAIEMENTS INTERNATIONAUX POUR LES ENTREPRISES

SERVICES DE CHANGE ET DE GESTION DES PAIEMENTS INTERNATIONAUX POUR LES ENTREPRISES SERVICES DE CHANGE ET DE GESTION DES PAIEMENTS INTERNATIONAUX POUR LES ENTREPRISES PRÉAMBULE Nous nous sommes vite aperçus que dans le domaine des paiements internationaux et du change physique de devises,

Plus en détail

L essentiel des marchés financiers

L essentiel des marchés financiers Éric Chardoillet Marc Salvat Henri Tournyol du Clos L essentiel des marchés financiers Front office, post-marché et gestion des risques, 2010 ISBN : 978-2-212-54674-3 Table des matières Introduction...

Plus en détail

Entreprises Nationales - Internationales - Assurances - Prestataires de services BPO

Entreprises Nationales - Internationales - Assurances - Prestataires de services BPO Entreprises Nationales - Internationales - Assurances - Prestataires de services BPO Connectez toutes vos applications Pilotez vos processus métiers POUR UNE CIRCULATION COHERENTE,CONTINUE ET COLLABORATIVE

Plus en détail

Chicago Mercantile Exchange Inc.

Chicago Mercantile Exchange Inc. DÉCISION N o 2014-PDG-0137 Chicago Mercantile Exchange Inc. (Dispense de l obligation de reconnaissance à titre de chambre de compensation et des obligations d agrément et d autorisation relatives aux

Plus en détail

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr)

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) Doc.No. : EUM/OPS/TEN/13/706466 Issue : v3 Date : 7 May 2014 WBS : EUMETSAT Eumetsat-Allee 1, D-64295 Darmstadt, Germany Tel: +49 6151 807-7 Fax: +49

Plus en détail

GFI INFORMATIQUE PAR_20130701_04760_EUR DATE: 01/07/2013

GFI INFORMATIQUE PAR_20130701_04760_EUR DATE: 01/07/2013 CORPORATE EVENT NOTICE: Offre publique d'achat simplifiée GFI INFORMATIQUE PLACE: Paris AVIS N : PAR_20130701_04760_EUR DATE: 01/07/2013 MARCHE: EURONEXT PARIS Ce jour, 01/07/2013, l'autorité des marchés

Plus en détail

Politique de Cookies

Politique de Cookies Politique de Cookies Date d entrée en vigueur : 3 décembre 2013 Mention légale: Veuillez noter que ce document est une traduction de la version anglaise qui prévaut en cas de conflit. Politique de cookies

Plus en détail

CONDITIONS DE L OFFRE DE TRADING 10% - 2015 Mises à jour le 22/04/2015

CONDITIONS DE L OFFRE DE TRADING 10% - 2015 Mises à jour le 22/04/2015 CONDITIONS DE L OFFRE DE TRADING 10% - 2015 Mises à jour le 22/04/2015 1. Stipulations générales a) Compte doit être entendu comme un compte de transaction ou tous autres comptes et/ou registres tenus

Plus en détail

Une copie du certificat d immatriculation de la société (extrait K-bis) datant de moins de 3 mois.

Une copie du certificat d immatriculation de la société (extrait K-bis) datant de moins de 3 mois. INSTRUCTIONS POUR REMPLIR CE FORMULAIRE Avant de remplir ce formulaire, lisez attentivement et assurez-vous d avoir compris toutes les informations concernant votre compte de négociation Saxo Banque, y

Plus en détail

TABLEAU DE SUIVI DES CONSULTATIONS

TABLEAU DE SUIVI DES CONSULTATIONS TABLEAU DE SUIVI DES CONSULTATIONS lancement Consultation Emetteur clôture Réponse AMAFI (Réf. / date) Consultations en cours 18/02/15 Consultation sur la revue de la Directive Prospectus 13/05/15 18/02/15

Plus en détail

Loi de 1988 relative aux Organismes de Placement Collectif à Valeur Mobilière (OPCVM) Partie I

Loi de 1988 relative aux Organismes de Placement Collectif à Valeur Mobilière (OPCVM) Partie I Loi de 1988 relative aux Organismes de Placement Collectif à Valeur Mobilière (OPCVM) Partie I I. Introduction Sommaire II. III. IV. Objectif de l investissement Les investisseurs Les différentes stratégies

Plus en détail

SEMINAIRE DE FORMATION LES BOURSES DE L ELECTRICITE ALGER 4 & 5 MAI 2009

SEMINAIRE DE FORMATION LES BOURSES DE L ELECTRICITE ALGER 4 & 5 MAI 2009 SEMINAIRE DE FORMATION LES BOURSES DE L ELECTRICITE ALGER 4 & 5 MAI 2009 Nous reprenons dans ce document les principaux messages délivrés lors du séminaire de formation sur les bourses de l électricité

Plus en détail

Plateforme Lyxor. Un accès simple et sécurisé à la gestion alternative

Plateforme Lyxor. Un accès simple et sécurisé à la gestion alternative Plateforme Lyxor Un accès simple et sécurisé à la gestion alternative Gestion alternative Une classe d actifs attractive Avec plus de 7,600 hedge funds à travers le monde (source HFR Industry Report Q4

Plus en détail

Politique d'exécution des ordres (Politique de meilleure exécution) Best Execution Policy. CapitalatWork SA CapitalatWork Foyer Group SA

Politique d'exécution des ordres (Politique de meilleure exécution) Best Execution Policy. CapitalatWork SA CapitalatWork Foyer Group SA Politique d'exécution des ordres (Politique de meilleure exécution) Best Execution Policy CapitalatWork SA CapitalatWork Foyer Group SA Novembre 2014 Le présent document est rendu accessible aux clients

Plus en détail

SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS

SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS SOCIETE GENERALE BANK & TRUST À VOS CÔTÉS POUR DONNER DE L ÉLAN À VOS PROJETS VOUS ÊTES UN PARTICULIER FORTUNÉ ÉVOLUANT DANS UN ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL NOUS CONSTRUISONS POUR VOUS DES SOLUTIONS HAUT

Plus en détail

LOI SUR LES AUXILIAIRES DENTAIRES. DENTAL AUXILIARIES REGULATIONS R-053-2010 In force July 1, 2010. R-053-2010 En vigueur le 1 er juillet 2010

LOI SUR LES AUXILIAIRES DENTAIRES. DENTAL AUXILIARIES REGULATIONS R-053-2010 In force July 1, 2010. R-053-2010 En vigueur le 1 er juillet 2010 DENTAL AUXILIARIES ACT LOI SUR LES AUXILIAIRES DENTAIRES DENTAL AUXILIARIES REGULATIONS R-053-2010 In force July 1, 2010 RÈGLEMENT SUR LES AUXILIAIRES DENTAIRES R-053-2010 En vigueur le 1 er juillet 2010

Plus en détail

LE PARTENARIAT SOCIETE GENERALE SECURITIES SERVICES CREDIT SUISSE ASSET MANAGEMENT : UNE ETUDE DE CAS

LE PARTENARIAT SOCIETE GENERALE SECURITIES SERVICES CREDIT SUISSE ASSET MANAGEMENT : UNE ETUDE DE CAS SECURITIES SERVICES LE PARTENARIAT SOCIETE GENERALE SECURITIES SERVICES CREDIT SUISSE ASSET MANAGEMENT : UNE ETUDE DE CAS Compte tenu des contraintes réglementaires grandissantes, de la complexité accrue

Plus en détail

Version du 06.08.2014

Version du 06.08.2014 Version du 06.08.2014 Politique d'exécution de Admiral Markets UK LTD Obligation de meilleure exécution des ordres Client 1. Introduction 1.1. La Politique d'exécution précise les termes et conditions

Plus en détail

SWAPS. Lionel Artige HEC Université de Liège

SWAPS. Lionel Artige HEC Université de Liège SWAPS Lionel Artige HEC Université de Liège Swaps 5 types de swaps par ordre d importance sur les marchés financiers : Swaps de taux (interest rate swaps) Swaps de devises (currency swaps) Swaps de crédits

Plus en détail

Conditions tarifaires

Conditions tarifaires Conditions tarifaires CFD-Contracts for Difference Octobre 2013 Conditions Tarifaires Vous trouverez ci-dessous les conditions tarifaires applicables à votre Compte de trading. Les termes, utilisés dans

Plus en détail

Campus. Les formations Finance active

Campus. Les formations Finance active Campus Les formations Finance active Gestion du risque de change 1. Négocier et traiter au mieux spots et termes S approprier les fondamentaux du risque de change - Déterminer sa position et son risque

Plus en détail

DÉCLARATION DES RISQUES

DÉCLARATION DES RISQUES DÉCLARATION DES RISQUES Tenant compte du fait que CM Marketing Associates Ltd accepte de conclure, à la base de gré à gré ( OTC ) des contrats financiers pour différences ( CFD ) et contrats de change

Plus en détail

Pictet CH Solutions, fonds de placement de droit suisse du type «autres fonds en placements traditionnels» Modifications du contrat de fonds

Pictet CH Solutions, fonds de placement de droit suisse du type «autres fonds en placements traditionnels» Modifications du contrat de fonds Pictet CH Solutions, fonds de placement de droit suisse du type «autres fonds en placements traditionnels» Modifications du contrat de fonds Suite à la publication du 1 er juin 2015 relative au repositionnement

Plus en détail

Note d information concernant votre facturation sur HPF ou HPCCF

Note d information concernant votre facturation sur HPF ou HPCCF Note d information concernant votre facturation sur HPF ou HPCCF Madame, Monsieur, La facturation papier est un processus lourd et coûteux pour toute entreprise. Le bon routage et la réception effective

Plus en détail

Guide à l usage des conférenciers (-ières) et des président(e)s de séance de TCPM2013 1

Guide à l usage des conférenciers (-ières) et des président(e)s de séance de TCPM2013 1 [AN ENGLISH VERSION FOLLOWS] Guide à l usage des conférenciers (-ières) et des président(e)s de séance de TCPM2013 1 Conférenciers (- ières) 1) Les communications en séances régulières ont une durée de

Plus en détail