Installation du Comité d Ethique le 13 novembre Préfecture de Police - Secrétariat Général pour l'administration 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Installation du Comité d Ethique le 13 novembre 2009. Préfecture de Police - Secrétariat Général pour l'administration 1"

Transcription

1 Installation du Comité d Ethique le 13 novembre 2009 Préfecture de Police - Secrétariat Général pour l'administration 1

2 Les membres du comité d éthique Président : Roland Kessous Les membres Membres désignés par le Préfet de Police Jean-Philippe BIRON, membre de la CCIP François CORDIER, magistrat Pierre OTTAVI, directeur honoraire des services actifs de la Police Nationale Rémy PAUTRAT, préfet à la retraite Olivier RENAUDIE, universitaire Membres désignés par le Maire de Paris Etienne DROUARD, avocat Loïc HENNEKINE, ambassadeur de France Mireille IMBERT-QUARETTA, conseillère d'etat Me Carbon de SEZE, avocat Christian LE LANN, président de la chambre des métiers et de l artisanat de Paris Préfecture de Police - Secrétariat Général pour l'administration 2

3 Le contexte de la vidéoprotection Plan national d équipement de vidéoprotection Stratégie parisienne déclinée en objectifs opérationnels Circulation Gestion de l ordre public Lutte contre la délinquance et sécurisation de Paris Risque terroriste Interventions de secours Interconnexion des réseaux privés existants Préfecture de Police - Secrétariat Général pour l'administration 3

4 Un projet Etat pour la Capitale Paris : ville et capitale Un régime juridique particulier : l Etat maître d ouvrage Une concertation avec les élus et la population Environ 30 réunions de concertation d arrondissement 43 ajouts, 17 suppressions, 19 déplacements Bilan : 1302 caméras dont 202 Ville et 1009 caméras nouvelles Préfecture de Police - Secrétariat Général pour l'administration 4

5 Le projet PVPP est un système complexe Finalités opérationnelles Environnement juridique Ampleur géographique Interfaçage avec les systèmes partenaires Système d information de haute technologie, ouvert, robuste et évolutif Ethique et sécurité Intégration dans le système d information de la police Préfecture de Police - Secrétariat Général pour l'administration 5

6 Le cycle de vie des images Flux d images en temps réel Appréciation d une situation Stockage informatisé des images sur 30 jours maximum Revenir sur l événement Archivage des séquences avec scellé numérique Pour servir de preuve Export massif vers un autre système dédié à leur analyse Pour les besoin d'une enquête, par exemple en cas d'acte terroriste Préfecture de Police - Secrétariat Général pour l'administration 6

7 Le projet PVPP est un système sécurisé La protection physique et logique du réseau informatique Des réseaux cloisonnés en fonction des usages Un accès par la carte d agent de l Etat (carte à puce) Une maîtrise des profils d usage dans le système Une traçabilité de toutes les actions La mise en œuvre de la signature numérique Le masquage dynamique des zones privative Préfecture de Police - Secrétariat Général pour l'administration 7

8 Les modalités de mise en œuvre du PVPP Une structure projet dédiée rattaché au SGA Une assistance à maîtrise d ouvrage de haut niveau Une expression de besoins transversale et opérationnelle Une formalisation du dialogue compétitif Un contrat de partenariat Préfecture de Police - Secrétariat Général pour l'administration 8

9 Les dates-clés du projet Présentation au Conseil de Paris 20/10/2008 Avis favorable de la MAPPP n 2008/16 29/11/2008 Avis d Appel Public à Concurrence 15/04/2009 Ouverture du dialogue compétitif 30/06/2009 Examen de la convention par le Conseil de Paris 23/11/2009 Commission Départementale de Vidéosurveillance mai 2010 Présentation au Architectes Bâtiments de France mai 2010 Notification prévisionnelle 30/06/2010 Entrée en service de la première tranche 2 e Sem.2011 Préfecture de Police - Secrétariat Général pour l'administration 9

10 Etre informé Les missions du Comité d Ethique «A l issue de la concertation organisée par la PP avec la Ville et les élus, d être informé des principales étapes de la conception et du déploiement du dispositif de vidéoprotection pour Paris» ; Veiller au respect de la charte d éthique «de veiller au respect de la Charte d éthique de la vidéoprotection, document annexé au présent protocole. Le comité apprécie notamment la conformité des opérations de vidéoprotection et de traitement des images aux principes énoncés dans cette Charte. Dans les conditions prévues par la Charte, il peut visiter les salles d exploitation des images de la préfecture de police et de la Ville de Paris. Il peut assister tout citoyen dans l exercice de son droit d accès aux images ;» Proposer et recommander «de formuler toutes propositions et recommandations utiles à destination du préfet de police et du maire de Paris.» Le comité produit un rapport annuel public. Préfecture de Police - Secrétariat Général pour l'administration 10

11 Les moyens mis par la Préfecture de police à la disposition du Comité d Ethique Accueil des réunions du comité d éthique Tenue du secrétariat du comité d'éthique Instruction des questions Mise en place une procédure informatisée de saisine du comité sur le site internet de la PP Organisation de visites des sites d exploitation (CIC centraux, commissariat, district) Accès au prototype PVPP dès sa mise en service Préfecture de Police - Secrétariat Général pour l'administration 11

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PRÉAMBULE La Préfecture de Police assure dans la capitale, au quotidien, la sécurité des citoyens et la défense des libertés. Afin de doter ses

Plus en détail

Plan de Vidéoprotection pour Paris

Plan de Vidéoprotection pour Paris LA PRÉFECTURE DE POLICE la préfecture de police Plan de Vidéoprotection pour Paris Information sur le dispositif RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Égalité Fraternité À quoi sert la vidéoprotection? Les caméras

Plus en détail

Plan de Vidéoprotection Pour Paris (PVPP) RAPPORT D ACTIVITE DU COMITE D ETHIQUE 2009 2010 2011

Plan de Vidéoprotection Pour Paris (PVPP) RAPPORT D ACTIVITE DU COMITE D ETHIQUE 2009 2010 2011 Plan de Vidéoprotection Pour Paris (PVPP) RAPPORT D ACTIVITE DU COMITE D ETHIQUE 2009 2010 2011 Paris, le 1 er mars 2012 EDITORIAL DU PRESIDENT DU COMITE D ETHIQUE Dans une démocratie, tout pouvoir doit

Plus en détail

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Préambule La vidéo protection est un outil de gestion de l espace public au service

Plus en détail

CHARTE D'ETHIQUE VIDEO-PROTECTION

CHARTE D'ETHIQUE VIDEO-PROTECTION Préambule : CHARTE D'ETHIQUE VIDEO-PROTECTION La vidéo protection est un outil au service de la politique de sécurité et de prévention de la Ville de THIERS. Ses objectifs sont de prévenir l'atteinte aux

Plus en détail

PROJET DE CHARTE DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOSURVEILLANCE

PROJET DE CHARTE DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOSURVEILLANCE Hôtel de Ville 10 place Victor Hassebroucq BP 80479 59208 Tourcoing Cedex Tél. : 03 20 23 37 00 Fax : 03 20 23 37 99 Direction de la Concertation, Tranquillité Habitants et Prévention 16 rue Paul Doumer

Plus en détail

Ville de Bures sur Yvette. Vidéo-protection Charte d éthique

Ville de Bures sur Yvette. Vidéo-protection Charte d éthique Ville de Bures sur Yvette Vidéo-protection Charte d éthique La vidéo-protection est un outil au service de la politique de prévention et de sécurité de la Ville de Bures sur Yvette. Ses objectifs sont

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS 1 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DISPOSITIONS REGLEMENTAIRES ET INDIVIDUELLES ANNÉE 2011 N 38 26 MAI 2011 2 La consultation de l'intégralité des actes publiés dans ce recueil peut être effectuée à la

Plus en détail

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Préambule Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Validé par le Conseil d Administration du 28 juin 2013. Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, répondre

Plus en détail

CHARTE D ETHIQUE VIDEOPROTECTION

CHARTE D ETHIQUE VIDEOPROTECTION CHARTE D ETHIQUE VIDEOPROTECTION Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens et lutter contre le sentiment d insécurité, la Commune de Périgueux a mis en place un système de vidéoprotection.

Plus en détail

CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEO PROTECTION

CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEO PROTECTION CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEO PROTECTION 1 Préambule La ville de Saint Jean de la Ruelle a décidé de procéder à la mise en place d un système de vidéo protection dans un cadre partenarial avec un bailleur.

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT entre la PRÉFECTURE DES ALPES-MARITIMES et la CAISSE REGIONALE d'assurance MALADIE du SUD- EST

CONVENTION DE PARTENARIAT entre la PRÉFECTURE DES ALPES-MARITIMES et la CAISSE REGIONALE d'assurance MALADIE du SUD- EST CONVENTION DE PARTENARIAT entre la PRÉFECTURE DES ALPES-MARITIMES et la CAISSE REGIONALE d'assurance MALADIE du SUD- EST en vue de prévenir le risque routier encouru par les salariés Entre la Préfecture

Plus en détail

INSPECTION HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Enseignement supérieur - Recherche. Livre des références. La prévention des risques professionnels

INSPECTION HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Enseignement supérieur - Recherche. Livre des références. La prévention des risques professionnels Livre des références La prévention des risques professionnels Livre des références La prévention des risques professionnels Document d auto-évaluation élaboré par l IHSESR avec le concours de la CPU. Document

Plus en détail

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection à CASTRES Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de CASTRES a décidé de

Plus en détail

Charte d éthique de la vidéosurveillance

Charte d éthique de la vidéosurveillance Charte d éthique de la vidéosurveillance Préambule - La vidéosurveillance est un outil au service de la politique de sécurité et de prévention de la Ville de Lyon dans le cadre du contrat local de sécurité.

Plus en détail

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection. Ville d ANGOULÊME

Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection. Ville d ANGOULÊME Charte d utilisation déontologique de la vidéoprotection Ville d ANGOULÊME Souhaitant améliorer la sûreté des personnes et la sécurité des biens, afin de lutter contre les actes de malveillance, la ville

Plus en détail

Le réseau au service de la Gestion Technique des Bâtiments. Présentation d'un service de vidéosurveillance

Le réseau au service de la Gestion Technique des Bâtiments. Présentation d'un service de vidéosurveillance Le réseau au service de la Gestion Technique des Bâtiments Présentation d'un service de vidéosurveillance Protection des biens & des personnes Urgence de la réaction Gestion de l urgence Substitution des

Plus en détail

CHARTE DÉONTOLOGIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION DE LA VILLE DE SABLÉ-SUR-SARTHE

CHARTE DÉONTOLOGIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION DE LA VILLE DE SABLÉ-SUR-SARTHE CHARTE DÉONTOLOGIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION DE LA VILLE DE SABLÉ-SUR-SARTHE PRÉAMBULE Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de SABLÉ-SUR-SARTHE

Plus en détail

Rencontre partenaires 2015. La contractualisation Caf / Collectivités territoriales. Le Renouvellement des Cej 2015-2018

Rencontre partenaires 2015. La contractualisation Caf / Collectivités territoriales. Le Renouvellement des Cej 2015-2018 La contractualisation Caf / Collectivités territoriales Le Renouvellement des Cej 2015-2018 Sommaire 1. La contractualisation avec la Caf : > les principes Rappel : Cej Une nouveauté : la Ctg La gouvernance

Plus en détail

Point n 3 : désigner un point de contact

Point n 3 : désigner un point de contact Vidéoprotection des lieux publics 10 points pour assurer la sécurité collective dans le respect des libertés individuelles Préambule La libre administration des collectivités locales est un principe constitutionnel

Plus en détail

La surveillance du salarié : les régimes applicables

La surveillance du salarié : les régimes applicables La surveillance du salarié : les régimes applicables Actualité juridique publié le 06/12/2014, vu 779 fois, Auteur : Xavier Berjot OCEAN Avocats 1. La surveillance interne Dans l arrêt du 5 novembre 2014,

Plus en détail

Ressources humaines. Point d étape au 7 septembre 2015

Ressources humaines. Point d étape au 7 septembre 2015 Ressources humaines Point d étape au 7 septembre 2015 Feuille de route de l accompagnement RH de la réforme Dialogue social : CT et CHSCT Etude d impact et plan d accompagnement ministériel Accompagnement

Plus en détail

LES COURSES CYCLISTES

LES COURSES CYCLISTES LES COURSES CYCLISTES REGLEMENTATION, CONDITIONS D ORGANISATION ET DE DÉROULEMENT I réglementations applicables II instruction des demandes III formulaire de demande I réglementations applicables REGIME

Plus en détail

Cadre de référence relatif à la vidéosurveillance. à la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe. Mars 2007

Cadre de référence relatif à la vidéosurveillance. à la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe. Mars 2007 703 Cadre de référence relatif à la vidéosurveillance à la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe Mars 2007 A) Principes généraux Les périodes de surveillance et, éventuellement, d enregistrement, l espace

Plus en détail

la convention qu'elle passe avec un opérateur public ou privé

la convention qu'elle passe avec un opérateur public ou privé I. - Les enregistrements visuels de vidéosurveillance répondant aux conditions fixées au II sont soumis aux dispositions ci-après, à l'exclusion de ceux qui sont utilisés dans des traitements automatisés

Plus en détail

PROTOCOLE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES AGRESSIONS ENTRE LE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS,

PROTOCOLE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES AGRESSIONS ENTRE LE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS, PROTOCOLE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LES AGRESSIONS ENTRE LE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS, LA DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA SECURITE PUBLIQUE ET LE GROUPEMENT DE GENDARMERIE DEPARTEMENTALE

Plus en détail

Charte éthique pour l utilisation de la vidéo-protection à Noisy-le-Sec

Charte éthique pour l utilisation de la vidéo-protection à Noisy-le-Sec R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E L I B E R T É É G A L I T É F R A T E R N I T É Charte éthique pour l utilisation de la vidéo-protection à Noisy-le-Sec 1 Préambule Dans le cadre de sa politique de

Plus en détail

Le CNAM est le premier organisme public à disposer du label CNIL FORMATION (avril 2013)

Le CNAM est le premier organisme public à disposer du label CNIL FORMATION (avril 2013) Le CNAM est le premier organisme public à disposer du label CNIL FORMATION (avril 2013) Le CNAM ouvre un certificat de spécialisation correspondant «informatique et libertés» en septembre 2013 En savoir

Plus en détail

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF

CHARTE BUDGET PARTICIPATIF CHARTE BUDGET PARTICIPATIF PREAMBULE Depuis 2001, la Ville de Paris a associé les Parisiens de façon accrue à la politique municipale, en s appuyant notamment sur les conseils de quartier, les comptes

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

PLAN DE VIDEOPROTECTION POUR PARIS (PVPP) CONVENTION. relative à l occupation du domaine public par. l ETAT (PREFECTURE DE POLICE)

PLAN DE VIDEOPROTECTION POUR PARIS (PVPP) CONVENTION. relative à l occupation du domaine public par. l ETAT (PREFECTURE DE POLICE) PLAN DE VIDEOPROTECTION POUR PARIS (PVPP) CONVENTION relative à l occupation du domaine public par l ETAT (PREFECTURE DE POLICE) et aux modalités de participation financière de la VILLE DE PARIS SOMMAIRE

Plus en détail

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR DE FORMATION

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR DE FORMATION PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR DE FORMATION POSTE A POURVOIR le 1 er septembre 2016 FORMATION CONTINUE Profil : administration de la justice PRESENTATION DE L ENM : L École nationale de la magistrature,

Plus en détail

Objet : MISSION D AUDIT, D ASSISTANCE ET D EXPERTISE POUR LA PREPARATION ET LA PASSATION DU MARCHE D ASSURANCES DE LA VILLE DE LESTREM

Objet : MISSION D AUDIT, D ASSISTANCE ET D EXPERTISE POUR LA PREPARATION ET LA PASSATION DU MARCHE D ASSURANCES DE LA VILLE DE LESTREM Objet : MISSION D AUDIT, D ASSISTANCE ET D EXPERTISE POUR LA PREPARATION ET LA PASSATION DU MARCHE D ASSURANCES DE LA VILLE DE LESTREM LETTRE DE CONSULTATION n 2014/04 Date limite de réception des offres

Plus en détail

CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEOSURVEILLANCE VILLE DE VANNES

CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEOSURVEILLANCE VILLE DE VANNES CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEOSURVEILLANCE VILLE DE VANNES Le législateur a voulu favoriser la sécurité des personnes et des biens en utilisant des moyens nouveaux de préventions. La loi du 21 janvier 1995

Plus en détail

Rapport du Comité d éthique 2012, 2013 et 2014

Rapport du Comité d éthique 2012, 2013 et 2014 Le 23 février 2015, PLAN de VIDEOPROTECTION pour PARIS Rapport du Comité d éthique 2012, 2013 et 2014 Éditorial de Monsieur Roland KESSOUS, Président du Comité d éthique : Le comité d éthique a suivi la

Plus en détail

Les comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT)

Les comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) Au niveau central La formation spéciale du Conseil supérieur de la Fonction publique dite " Commission centrale de l'hygiène et la sécurité " (CCHS) Interministériel, a vocation à suivre et à harmoniser

Plus en détail

DECRET. n [ ] du [ ] relatif aux modalités de mise en œuvre du télétravail

DECRET. n [ ] du [ ] relatif aux modalités de mise en œuvre du télétravail RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation et de la fonction publique NOR : [ ] DECRET n [ ] du [ ] relatif aux modalités de mise en œuvre du télétravail Publics concernés : fonctionnaires,

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE III 1/5

FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE III 1/5 FORMULAIRE DE DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE III 1/5 DEMANDE DE CLASSEMENT D UN OFFICE DE TOURISME DE CATEGORIE III (Code du tourisme : art. L.133-1 et suivants, D. 133-20 et

Plus en détail

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La responsabilité sociétale pour le groupe AFD, c est Une obligation générée par le droit international des conventions fondamentales et

Plus en détail

Signé par : L Autorité de sûreté nucléaire, Vu le code de la défense, notamment son article R. 1333-2 ;

Signé par : L Autorité de sûreté nucléaire, Vu le code de la défense, notamment son article R. 1333-2 ; REPUBLIQUE FRANÇAISE Avis n 2011-AV-0116 de l Autorité de sûreté nucléaire du 10 mai 2011 sur le projet d arrêté relatif aux modalités de la demande et à la forme de l autorisation L Autorité de sûreté

Plus en détail

Charte déontologique de la vidéosurveillance

Charte déontologique de la vidéosurveillance Charte déontologique de la vidéosurveillance Ville de Clichy Préambule Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, répondre davantage aux demandes sociales de sécurité et de prévention,

Plus en détail

LES ACHATS PUBLICS DE FORMATION. Rappel de la réglementation applicable & Présentation de la plateforme d achat de formations

LES ACHATS PUBLICS DE FORMATION. Rappel de la réglementation applicable & Présentation de la plateforme d achat de formations LES ACHATS PUBLICS DE FORMATION Rappel de la réglementation applicable & Présentation de la plateforme d achat de formations SOMMAIRE SOMMAIRE 01 ACHATS PUBLICS: TEXTE DE REFERENCE 02 SEUILS & PROCEDURES

Plus en détail

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR DE FORMATION (PARIS) Formation continue Profil civiliste

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR DE FORMATION (PARIS) Formation continue Profil civiliste PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR DE FORMATION (PARIS) Formation continue Profil civiliste PRESENTATION DE L ENM : L École nationale de la magistrature, établissement public administratif doté d un budget

Plus en détail

Charte d éthique pour la vidéo protection

Charte d éthique pour la vidéo protection Charte d éthique pour la vidéo protection La vidéo protection est un dispositif mis au service de la politique de sécurité et de prévention de la Ville du Perreux-sur-Marne. Ses objectifs sont de prévenir

Plus en détail

La présentation qui suit respecte la charte graphique de l entreprise GMF

La présentation qui suit respecte la charte graphique de l entreprise GMF La présentation qui suit respecte la charte graphique de l entreprise GMF Approche du Groupe GMF Besoins d archivage de la messagerie d entreprise Introduction Présentation du Groupe GMF Secteur : assurance

Plus en détail

Règlement du Conseil Consultatif de Prévention de la Commune d'ixelles.

Règlement du Conseil Consultatif de Prévention de la Commune d'ixelles. Règlement du Conseil Consultatif de Prévention de la Commune d'ixelles. Le Conseil Communal, Vu la nouvelle loi communale, notamment les articles 117,119, et 120bis ; Vu l Arrêté royal du 6 août 1985 portant

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS PREFECTURE DE POLICE N Spécial 5 août 2014 1 PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N Spécial Préfecture de Police du 5 août 2014 SOMMAIRE Arrêté

Plus en détail

Le SDE 18 vous souhaite la bienvenue à la COMMISSION GÉNÉRALE. Lundi 23 Novembre 2015

Le SDE 18 vous souhaite la bienvenue à la COMMISSION GÉNÉRALE. Lundi 23 Novembre 2015 Le SDE 18 vous souhaite la bienvenue à la COMMISSION GÉNÉRALE Lundi 23 Novembre 2015 LA COMPÉTENCE : AIDE AUX COLLECTIVITÉS L IDENTITÉ VISUELLE DE LA COMPÉTENCE RAPPEL DU CONTEXTE En septembre 2014 ont

Plus en détail

OBJET : Fonds interministériel de prévention de la délinquance Vidéoprotection 2015

OBJET : Fonds interministériel de prévention de la délinquance Vidéoprotection 2015 PREFET DU LOIRET Préfecture Bureau du cabinet Pôle de sécurité intérieure AFFAIRE SUIVIE PAR : M. MATTHIEU LEDORÉ TÉLÉPHONE : 02.38.81.40.23 COURRIEL : PREF-CABINET@LOIRET.GOUV.FR LE PRÉFET DU LOIRET à

Plus en détail

Gestion d une bibliothèque, module 2 : Administration, gestion Lundi 23 novembre Lidwine HARIVEL Formation ABF d auxiliaire de bibliothèque 2015 / 2016 Sommaire Partie I Organisation institutionnelle et

Plus en détail

CHARTE DES ASSOCIATIONS ETUDIANTES DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER

CHARTE DES ASSOCIATIONS ETUDIANTES DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER CHARTE DES ASSOCIATIONS ETUDIANTES DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER Vu le Code de l'éducation Vu les statuts de l'université de Montpellier Vu le Règlement Intérieur de l'université de Montpellier PREAMBULE

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE ENSEIGNANTS STAGIAIRES IUFM CIRCONSCRIPTIONS DIRECTEURS D ECOLE Cadre de référence : Arrêté du 19/12/2006 ( BOEN n 1 du 04 janvier

Plus en détail

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé L article L 6323-1 du CSP impose aux centres de santé de se doter d un projet de santé incluant des dispositions tendant à favoriser

Plus en détail

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT

Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT Annexe 8 : Référentiel de formation représentant du personnel au CHSCT REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DU REPRESENTANT DU PERSONNEL AU CHSCT (DOCUMENT DE BASE : HORS RIME) Annexe 8 Référentiel de formation

Plus en détail

- Communiqué de presse - Présentation par le Préfet de Police de 26 mesures pour la sécurité des touristes à Paris

- Communiqué de presse - Présentation par le Préfet de Police de 26 mesures pour la sécurité des touristes à Paris CABINET DU PREFET Service de la Communication 11 juin 2013 - Communiqué de presse - Présentation par le Préfet de Police de 26 mesures pour la sécurité des touristes à Paris Lors d une réunion de travail

Plus en détail

DELIBERATION N 2015-80 DU 16 SEPTEMBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE

DELIBERATION N 2015-80 DU 16 SEPTEMBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DELIBERATION N 2015-80 DU 16 SEPTEMBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2016

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2016 COMPRENDRE VOTRE OBLIGATION DE MISE EN PLACE DE LA GARANTIE FRAIS DE SANTE DANS 3 4 VOTRE ENTREPRISE 2 5 1. vous informe sur DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ Edition 2016 Votre salarié a l obligation de

Plus en détail

Convention et Charte pour l usage d interfaces numériques dans le cadre de la dématérialisation

Convention et Charte pour l usage d interfaces numériques dans le cadre de la dématérialisation DEPARTEMENT DU GERS COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA TENAREZE Quai Laboupillère 32100 CONDOM Tél : 05 62 28 73 53 Télécopie : 05 62 68 27 41 Convention et Charte pour l usage d interfaces numériques dans le

Plus en détail

PO COOPERATION TERRITORIALE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER

PO COOPERATION TERRITORIALE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER Page 1 Axe 2 : Intégration économique régionale Service instructeur DRRT Dates agréments CLS 04 Décembre 2008 POURSUITE D UNE MESURE D UN PROGRAMME PRÉCÉDENT Non X Oui, partiellement Oui, en totalité I.

Plus en détail

LE GUIDE DE GESTION DE LA PREVENTION

LE GUIDE DE GESTION DE LA PREVENTION LE GUIDE DE GESTION DE LA PREVENTION 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 1. LES MISSIONS... 3 1.1. La prévention contre les risques d incendie et de panique dans les ERP et IGH... 3 1.1.1 Un contexte règlementaire...

Plus en détail

CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEOPROTECTION

CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEOPROTECTION CHARTE D ETHIQUE DE LA VIDEOPROTECTION PREAMBULE Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la Communauté d agglomération Val-et-Forêt a décidé

Plus en détail

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit

Proposition. Obtenir l approbation du conseil concernant les modifications proposées à la charte du Comité d audit Proposition N o : 2015-S05f Au : Conseil d administration Pour : DÉCISION Date : 2015-04-22 1. TITRE Modifications à la charte du Comité d audit 2. BUT DE LA PROPOSITION Obtenir l approbation du conseil

Plus en détail

Entre, d une part, et, d autre part, Monsieur le Préfet de la région Midi-Pyrénées, Préfet de la Haute-Garonne,

Entre, d une part, et, d autre part, Monsieur le Préfet de la région Midi-Pyrénées, Préfet de la Haute-Garonne, PROJET DE CONVENTION DE COORDINATION ENTRE LA POLICE NATIONALE ET LA POLICE MUNICIPALE Entre, Monsieur le Préfet de la région Midi-Pyrénées, Préfet de la Haute-Garonne, d une part, et, d autre part, la

Plus en détail

DELIBERATION N 2015-102 DU 4 NOVEMBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE

DELIBERATION N 2015-102 DU 4 NOVEMBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DELIBERATION N 2015-102 DU 4 NOVEMBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Demande création école boomerang.doc Page 1 sur 6

Demande création école boomerang.doc Page 1 sur 6 Page 1 sur 6 DOSSIER DE DEMANDE DE CRÉATION D ÉCOLE DE BOOMERANG 1 Renseignements administratifs Nom :... Prénom :... Adresse... Code postal... Commune... Téléphone fixe :... Téléphone mobile :... Mail

Plus en détail

Un exemple d aide à l indemnisation des professionnels riverains: la commission de règlement amiable des projets de Tramways en Seine Saint Denis

Un exemple d aide à l indemnisation des professionnels riverains: la commission de règlement amiable des projets de Tramways en Seine Saint Denis Un exemple d aide à l indemnisation des professionnels riverains: la commission de règlement amiable des projets de Tramways en Seine Saint Denis COTITA 7 février 2012 L. Michelin Direction de la Voirie

Plus en détail

CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE

CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE CONVENTION POUR LE TRINOME ACADEMIQUE DE NICE Convention de partenariat entre L Académie de Nice La zone de Défense Sud L Association Régionale des anciens auditeurs de l Institut des Hautes Etudes de

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-727 du 12 août 2013 portant création, organisation et attributions d un secrétariat général

Plus en détail

10. Égalité professionnelle 11. Liberté d opinion et droit d expression 12. Lutte contre le harcèlement moral et le harcèlement sexuel

10. Égalité professionnelle 11. Liberté d opinion et droit d expression 12. Lutte contre le harcèlement moral et le harcèlement sexuel Modèle commenté de document d information LIVRET D ACCUEIL DU PERSONNEL DES ÉTABLISSEMENTS ET S E R V I C E S S O C I A U X O U M É D I C O - S O C I A U X (voir bon de commande à la fin du document) ÉDITIONS

Plus en détail

Charte qualité concernant la gestion des déchets de chantier du Lot 05/07/12

Charte qualité concernant la gestion des déchets de chantier du Lot 05/07/12 Charte Qualité Gestion des déchets de chantier du Lot Entre les représentants des organismes signataires de cette charte, il a été convenu et arrêté ce qui suit: Article 1 : Objectifs du partenariat :

Plus en détail

Santé-Sécurité au Travail

Santé-Sécurité au Travail «La santé au travail est un champ sensible d une grande complexité. S y mêlent des considérations liées à la santé des personnes, à l organisation du travail, à l environnement, à l éthique, à la prévention

Plus en détail

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Fiche de lecture : Loi n 2010-751 du 05/07/2010 relative à la rénovation du dialogue social et comportant diverses dispositions relatives à la fonction publique

Plus en détail

Démocratie Participative

Démocratie Participative Conférences à destination des Conseils de Quartier Ville de Lyon Présentation de l organisation institutionnelle de la Ville et du Grand Lyon 26 Juin 2010 / 9h-12h0 Présentation de la Ville de Lyon Budget

Plus en détail

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM]

CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] CONVENTION PORTANT GESTION D ESPACE NATUREL SENSIBLE * * * SITE DE [NOM] Entre La commune (ou autre collectivité) de [nom de la collectivité], propriétaire du site [nom du site] représentée par son maire

Plus en détail

Présentation de CDC FAST

Présentation de CDC FAST Présentation de CDC FAST Julie DAHAN Chargée D affaires EST Julie.dahan@cdcfast.fr 01 58 50 14 32 / 06 27 10 43 27 Bruno BENEDETTI Directeur du Service Clients support@cdcfast.fr 01 58 50 14 20 Qui sommes

Plus en détail

Règlement de Fonctionnement

Règlement de Fonctionnement Règlement de Fonctionnement Service Mandataire Judiciaire à la Protection des Majeurs Le règlement de fonctionnement est établi conformément aux dispositions du décret N 2008-1504 du 30 décembre 2008.

Plus en détail

Charte d éthique et d évaluation de la Vidéosurveillance municipale

Charte d éthique et d évaluation de la Vidéosurveillance municipale PREAMBULE Charte d éthique et d évaluation de la Vidéosurveillance municipale - La vidéosurveillance est un outil au service de la politique de sécurité et de prévention de la Ville de Rouen dans le cadre

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Direction de l'urbanisme Sous-Direction de l'action Foncière 2013 DU 367 Création d un Conseil de l Immobilier de la Ville de Paris. PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS Mes Chers Collègues, Lors de

Plus en détail

Archives du Parti communiste français

Archives du Parti communiste français Direction des services d archives Archives du Parti communiste français Fonds Émile Peuvrier 1945-1948 Sous-série 382 J Archives départementales de la Seine-Saint-Denis 18, avenue Salvador Allende, 93000

Plus en détail

LA VIDEOSURVEILLANCE. Environnement législatif

LA VIDEOSURVEILLANCE. Environnement législatif LA VIDEOSURVEILLANCE Environnement législatif 1 LA VIDEOSURVEILLANCE L environnement législatif 1. Le cadre législatif 2. Les «lois Pasqua» 3. Les «lois Sarkozy III» 2 Abréviations CNIL: Commission Nationale

Plus en détail

MINISTÈRES CHARGÉS DES AFFAIRES SOCIALES

MINISTÈRES CHARGÉS DES AFFAIRES SOCIALES MINISTÈRES CHARGÉS DES AFFAIRES SOCIALES INTERVENTION DU 22 OCTOBRE 2014 14 AVENUE DUQUESNE PARIS 7 ÈME Anne SOUVIRA, Commissaire Divisionnaire Chef de la BEFTI de la Direction de la Police Judiciaire

Plus en détail

ORDRE DU JOUR du COMITE TECHNIQUE PARITAIRE MINISTERIEL du 05 JUILLET 2006

ORDRE DU JOUR du COMITE TECHNIQUE PARITAIRE MINISTERIEL du 05 JUILLET 2006 ORDRE DU JOUR du COMITE TECHNIQUE PARITAIRE MINISTERIEL du 05 JUILLET 2006 I.- Désignation du secrétaire de séance et du secrétaire adjoint. II.- Adoption de l'ordre du jour. III.- Approbation des procès-verbaux

Plus en détail

DESCRIPTION D EMPLOI Infirmier(e) en service de santé au travail

DESCRIPTION D EMPLOI Infirmier(e) en service de santé au travail DESCRIPTION D EMPLOI Infirmier(e) en service de santé au travail 1 INTITULE Unité : EDF SA ERDF Sous-unité d affectation : Famille professionnelle : Médico-social Métier : Infirmier Intitulé de l emploi

Plus en détail

Charte de Gestion Urbaine de Proximité Démarche initiée en Seine-Saint-Denis

Charte de Gestion Urbaine de Proximité Démarche initiée en Seine-Saint-Denis Direction régionale et interdépartementale de l'hébergement et du Logement Unité territoriale de la Seine-Saint-Denis Charte de Gestion Urbaine de Proximité Démarche initiée en Seine-Saint-Denis Contexte

Plus en détail

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION

GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION GUIDE ASSISTANT DE PREVENTION SOMMAIRE PROFIL DE RECRUTEMENT - STATUT... 1 LES QUALITES ATTENDUES LA FORMATION... 1 ROLE, MISSIONS ET CHAMP D INTERVENTION... 1 A. Rôle et champ d intervention... 1 B. Les

Plus en détail

Adoptée : En vigueur : Amendement :

Adoptée : En vigueur : Amendement : La sécurité par l utilisation des systèmes de surveillance vidéo Adoptée : En vigueur : 8 novembre 2011 (CC-2011-450) 9 novembre 2011 Amendement : Dans ce document, le genre masculin est utilisé dans son

Plus en détail

ANNEXE C2b. TABLEAU D AVANCEMENT : Fiche individuelle de proposition DOSSIER A RETOURNER AVANT LE LUNDI 19 MAI AU PLUS TARD

ANNEXE C2b. TABLEAU D AVANCEMENT : Fiche individuelle de proposition DOSSIER A RETOURNER AVANT LE LUNDI 19 MAI AU PLUS TARD ANNEXE C2b TABLE D AVANCEMENT : Fiche individuelle de proposition DOSSIER A RETOURNER AVANT LE LUNDI 19 MAI PLUS TARD Proposition d inscription au grade de : SAENES CLASSE SUPERIEURE SAENES CLASSE EXCEPTIONNELLE

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

Centre de Supervision Urbain de la Ville de Marseille

Centre de Supervision Urbain de la Ville de Marseille Centre de Supervision Urbain de la Ville de Marseille La Ville de Marseille a investi plus de 9 millions d!euros pour la création du Centre de Supervision Urbain (CSU) et l!implantation de caméras pour

Plus en détail

TITRE II :DU SECRETARIAT GENERAL DE LA PRESIDENCE ET DES SERVICES QUI SONT RATTACHES

TITRE II :DU SECRETARIAT GENERAL DE LA PRESIDENCE ET DES SERVICES QUI SONT RATTACHES Décret N 97-298/P-RM du 15 octobre 1997 fixant l'organisation de la Présidence de la République Le Président de la République Vu la Constitution DECRETE : TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES ARTICLE Ier :

Plus en détail

SOCODEI Identification : SOC NO 0094. Note d organisation. Politique radioprotection SOCODEI PAGE : 3/6 SOMMAIRE 1. ENJEUX ET FONDEMENTS...

SOCODEI Identification : SOC NO 0094. Note d organisation. Politique radioprotection SOCODEI PAGE : 3/6 SOMMAIRE 1. ENJEUX ET FONDEMENTS... Politique radioprotection SOCODEI PAGE : 3/6 SOMMAIRE 1. ENJEUX ET FONDEMENTS... 4 2. DOMAINE D APPLICATION... 4 3. PRINCIPES DIRECTEURS... 4 4. OBJECTIFS... 5 5. RESPONSABILITES ET REGLES... 5 6. ANIMATION

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail

45 RUE DE BREST - RENNES

45 RUE DE BREST - RENNES UROGEC DE BRETAGNE 45 RUE DE BREST - RENNES Rennes, le 6 juillet 2015 A l attention des Chefs d Etablissements et Présidents d OGEC des Etablissements de l Enseignement Catholique de Bretagne Mesdames,

Plus en détail

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993 relative à la protection des informations nominatives, modifiée ;

Vu la Loi n 1.165 du 23 décembre 1993 relative à la protection des informations nominatives, modifiée ; DELIBERATION N 2015-39 DU 15 AVRIL 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Courants porteurs en ligne et vidéosurveillance. Villeneuve-la-Garenne. 2 février 2005

DOSSIER DE PRESSE. Courants porteurs en ligne et vidéosurveillance. Villeneuve-la-Garenne. 2 février 2005 DOSSIER DE PRESSE Courants porteurs en ligne et vidéosurveillance Villeneuve-la-Garenne 2 février 2005 Signataires de la convention d expérimentation : Partenaires du projet : Le 2 février 2005 COMMUNIQUE

Plus en détail

PROTOCOLE. additionnel, sous forme d échange de lettres, à l Accord de siège. entre le Gouvernement de la République française

PROTOCOLE. additionnel, sous forme d échange de lettres, à l Accord de siège. entre le Gouvernement de la République française PROTOCOLE additionnel, sous forme d échange de lettres, à l Accord de siège entre le Gouvernement de la République française et l Organisation internationale pour l énergie de fusion en vue de la mise

Plus en détail

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Préambule La vidéo protection est un outil de gestion de l espace public au service

Plus en détail

DIRECTION TECHNIQUE VIDEOSURVEILLANCE

DIRECTION TECHNIQUE VIDEOSURVEILLANCE I - OBJET La vidéosurveillance est un outil au service de la sécurité et de la prévention du Centre hospitalier du Mans. Ses objectifs sont de prévenir l atteinte aux personnes et aux biens et d augmenter

Plus en détail

Développer l information entre les différents services intervenants et le public concerné.

Développer l information entre les différents services intervenants et le public concerné. 4 LES FICHES ACTION LUTTE CONTRE L INSECURITE ACTION 1 FICHE ACTION POLICE NATIONALE D ans le cadre de la territorialisation, le site du M.I.N. de Rungis constitue le premier quartier du Secteur de Police

Plus en détail

CONSEIL EN SURETE - SECURITE INTELLIGENCE ECONOMIQUE

CONSEIL EN SURETE - SECURITE INTELLIGENCE ECONOMIQUE Web T&C conseil CONSEIL EN SURETE - SECURITE INTELLIGENCE ECONOMIQUE Développons ensemble les bases qui garantiront la sécurité et la sûreté de chacun CONSEIL EN SURETE - SECURITE INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Plus en détail