HEMORRAGIES SOUS- ARACHNOÏDIENNES HEMORRAGIES MENINGEES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HEMORRAGIES SOUS- ARACHNOÏDIENNES HEMORRAGIES MENINGEES"

Transcription

1 HEMORRAGIES SOUS- ARACHNOÏDIENNES = HEMORRAGIES MENINGEES

2 Généralités - 2,8 / hts - Age < 60 ans - Femmes : % - Formes familiales : 10 % - Facteurs de risque : tabac, HTA, dyslipidémies - 30% DCD dans les 48 premières heures - 70 % la 1 ère semaine - Pronostic : mortalité à J28 : 42 % lésions cérébrales initiales complications : * récidive hémorragie * ischémie sur vasospasme * hydrocéphalie

3 Répartition anatomique 60 % Communicante Antérieure Carotide Interne Communicante Postérieure CERCLE DE WILLIS Sylvienne % Tronc basilaire % Vertébrale

4 Diagnostic - anamnèse CLINIQUE EFFORT - CEPHALEE brutale, violente ± malaise (PC, crise) - Céphalées ± intenses ± cervicalgies ± raideur nuque ± photophobie, nausées, vomissements bradycardie, HTA : fréquentes - Coma d'emblée décès

5 Diagnostic - clinique EXAMEN CLINIQUE EXAMEN NEUROLOGIQUE initial de référence Score de Glasgow Déficit moteur (?) : intérêt pronostique

6 Diagnostic - examens complémentaires RADIOLOGIQUE - SCANNER Diagnostic HSA : sang dans espaces méningés Signes de gravité : HTIC * hématome intracérébral * hydrocéphalie - ANGIOSCAN

7 Scanner Hémorragie méningée Il y a du sang dans : - la vallée sylvienne - la scissure inter-hémisphérique

8 Anévrysme géant ASPECT SCANNOGRAPHIQUE ANEVRYSME artère sylvienne COUPE AXIALE COUPE FRONTALE

9 Angio Scanner montrant l ensemble des artères de l encéphale et un anévrisme de la communicante antérieure Cérébrale antérieure Sylvienne Cérébrale postérieure

10 Anévrisme sylvien artériographie avec image en 3D Collet

11 Reconstruction scannographique en 3D

12 Anévrisme géant de la terminaison du tronc basilaire en partie thrombosé - IRM - Clinique syndrome pseudo tumoral avec atteinte : du III du VII central controlatéral (compression du faisceau géniculé dans le pédoncule cérébral)

13 Echelle de Hunt et Hess Classification clinique - grades I difficile à différencier de II I asymtomatique céphalée mineure + raideur nuque minime II céphalée modérée à sévère + raideur, Ø déficit (parésie n. crânien) III somnolence + confusion ou déficit focalisé léger IV stupeur + hémiparésie modérée à sévère ± décérébration ± perturbations NV V coma profond + rigidité décérébration, aspect moribond

14 Score de Fisher Classification radiologique - analyse scanner 0 Ø sang I sang dans 1 citerne II sang dans citernes (de façon unilatérale) III sang dans citernes (de façon bilatérale) IV hématome non compressif V hématome compressif

15 Classification internationale WFNS GRADE WFNS SCORE GLASGOW DEFICIT MOTEUR I II III IV V absent absent présent présent ou absent présent ou absent

16 Risques liés aux anévrysmes RECIDIVE HEMORRAGIQUE premières semaines (Ø spasme) 10 % 24 premières heures 6 % 3 premiers jours - Récidive = 60 % DCD - Variations de pression!!

17 Risques liés aux anévrysmes VASOSPASME - 80 % cas à l'artériographie ++ si sang dans citernes de la base - J 3 - J 10 - Morbidité 40 % - Clinique : céphalées somnolence fièvre déficit focal (ischémie) - 30 % ramollissement - Doppler : vitesses de flux - Diagnostic = artériographie

18 Aspects d un vasospasme Artère normale Artère avec spasme

19 Spasme de l artère sylvienne à l artério

20 ANEVRYSME Spasme

21 Risques liés aux anévrysmes HYDROCEPHALIE - Obstruction des espaces sous-arachnoïdiens Inondation ventriculaire - Coma - DVE en urgence Scanner IRM

22 Traitements spécifiques PREVENTION DU SPASME - Problèmes : Hypovolémie : 50 % Hyponatrémie 25 % (SSIADH) - 3 H thérapie : hyperta - hypervolémie - hémodilution Ø HYPOVOLEMIE - REMPLISSAGE : macromolécules, NaCl 9 - Hypervolémie si anévrysme clippé - Maintien de la PAM - Inhibiteurs calciques : Nimotop : 6 x 60 mg PO x 21 J - 1 à 2 mg.h -1 - Statines : Zocor : 40 mg PO x 3 semaines

23 Rôle de la PAM lors du spasme d une HSA PAM = 110 mm Hg PAM = 140 mm Hg

24 Traitements spécifiques LUTTE CONTRE POUSSEES D'HTA - Sédation de la douleur systématique - O2 selon gaz du sang PREVENTION DE L'HYPOXIE

25 Traitements spécifiques PREVENTION DE LA RECIDIVE - EXCLUSION MALFORMATION dans les heures Chirurgie précoce : clips - si hématome à évacuer Radiologie interventionnelle TRAITEMENT SPASME SEGMENTAIRE : ballons, stents dilatation par micro ballon d'angioplastie nimodipine en perfusion in situ

26

27

28 Traitement endovasculaire des anévrysmes Les microspires sont introduites dans l anévrysme par le biais d un cathéter retiré 2air

29 Traitement endovasculaire ANEVRYSME CAROTIDE ARTERIOGRAPHIE ANEVRYSME GEANT APRES EXCLUSION DU VAISSEAU PORTEUR

30 Coiling + remodeling

31 Malformations artério-veineuses - 9 % des HSA MAV - 50 % hémorragie intra-crânienne (intra parenchymateuse) - Récidive précoce exceptionnelle - Ø chirurgie en urgence sauf si hématome à évacuer petite lésion : radiothérapie multi-faisceaux lésion moyenne (avec hématome) : chirurgie, embolisation

32 MAV - Homme 24 ans Hématome = 1 er angiome 2 e angiome

33 Angiome, veine de drainage dans SLS

34 MAV - Embolisation NIDUS artère sylvienne carotide ARTERIOGRAPHIE APRES EMBOLISATION

35 Hémorragies méningées - étiologies plus rares Thombophlébite cérébrale SLS Cavernome frontal

36 Dès le diagnostic confirmé d HSA, l orientation du patient doit se faire vers une structure disposant 24 h sur 24 : - d'un service de réanimation médico-chirurgicale expérimentée pour ce type de patients - de neurochirurgiens capables de procéder à l'évacuation d'un hématome intracrânien sans délai - d'un service de neuroradiologie pouvant réaliser une angiographie cérébrale + embolisation anévrysmale

Prise en charge de l Hémorragie Méningée ou Hémorragie sous arachnoidienne

Prise en charge de l Hémorragie Méningée ou Hémorragie sous arachnoidienne N de version: 01 Date d'application: Mars 2012 Réf.: CMUB-038 Pagination : 1 de 5 Rédacteurs Date MARS 2012 COLLEGE DE MEDECINE D URGENCE DE BOURGOGNE Protocole N 038 Dr S.PELLERIN (CH SENS), Dr M.DYANI

Plus en détail

Cas clinique. SAU Thionville

Cas clinique. SAU Thionville Cas clinique SAU Thionville Mme O, 64 ans, pas d ATCD particulier Adressée par MT pour céphalées, cervicalgies et déficit moteur du membre supérieur gauche En fait : céphalée datant d il y a 6 jours A

Plus en détail

IMAGERIE DES HEMORRAGIES MENINGEES (3)

IMAGERIE DES HEMORRAGIES MENINGEES (3) IMAGERIE DES HEMORRAGIES MENINGEES (3) DEFINITION Hémorragie localisée aux espaces sous-arachnoïdiens du cerveau, et plus rarement aux espaces péri-médullaires. ETIOLOGIE fréquence : 5 habitants âge maximum

Plus en détail

RADIO-ANATOMIE ET LESIONS ARTERIO- VEINEUSES MEDULLAIRES

RADIO-ANATOMIE ET LESIONS ARTERIO- VEINEUSES MEDULLAIRES RADIO-ANATOMIE ET LESIONS ARTERIO- VEINEUSES MEDULLAIRES F TOULGOAT Neuroradiologie diagnostique et interventionnelle CHU NANTES DES NEUROLOGIE 29 MARS 2013 MENINGES Même agencement qu à l étage encéphalique

Plus en détail

MALFORMATIONS VASCULAIRES INTRA- CRANIENNES (Cours DCEM, janvier 2006, Professeur Patrick TOUSSAINT)

MALFORMATIONS VASCULAIRES INTRA- CRANIENNES (Cours DCEM, janvier 2006, Professeur Patrick TOUSSAINT) MALFORMATIONS VASCULAIRES INTRA- CRANIENNES (Cours DCEM, janvier 2006, Professeur Patrick TOUSSAINT) Ce sont des anomalies congénitales qui se développent entre la 4ème et la 8ème semaine de vie intra-utérine.

Plus en détail

M Guenot/Hémorragie sous-arachnoïdienne de l adulte

M Guenot/Hémorragie sous-arachnoïdienne de l adulte Hémorragie sous-arachnoïdienne spontanée de l'adulte Cas cliniques commentés http://spiral.univ-lyon1.f/ M Guenot/Hémorragie sous-arachnoïdienne de l adulte Pr E. JOUANNEAU Neurochirurgie A Hôpital Neurologique

Plus en détail

Accidents vasculaires cérébraux

Accidents vasculaires cérébraux Accidents vasculaires cérébraux Introduction Problème de santé publique Entre 120 et 140 000 français par an Source de handicap Mortalité à 5 ans élevée Définition Atteinte du système nerveux central dont

Plus en détail

La prise en charge de l AVC ischémique à l urgence

La prise en charge de l AVC ischémique à l urgence La prise en charge de l AVC ischémique à l urgence Nathalie Bourdages, inf., B. Sc., conseillère en soins infirmiers, Direction des soins infirmiers et des regroupement clientèles, Centre hospitalier de

Plus en détail

CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux

CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux FMC du GMBS La Châtre CEPHALEES par le Dr Habib HALLAK, Chef de Service de Neurologie au Centre Hospitalier de Châteauroux 05/01/2010 1 CEPHALEES 1) Aigues 2) Sub-aigues 3) chroniques 05/01/2010 2 CEPHALEES

Plus en détail

HEMORRAGIES SOUS-ARACHNOIDIENNES

HEMORRAGIES SOUS-ARACHNOIDIENNES HEMORRAGIES SOUS-ARACHNOIDIENNES INTRODUCTION L hémorragie sous-arachnoïdienne (HSA) est une urgence neurovasculaire touchant préférentiellement le sujet jeune, de sexe féminin et en bonne santé. Il pourrait

Plus en détail

Thérapeutiques interventionnelles en pathologie vasculaire cérébrale

Thérapeutiques interventionnelles en pathologie vasculaire cérébrale Thérapeutiques interventionnelles en pathologie vasculaire cérébrale D.U. de pathologie mini-invasive; Bordeaux, 8 mars 2011 Dr Jérôme Berge, Service de neuroradiologie diagnostique et thérapeutique, Hôpital

Plus en détail

Céphalées vues aux Urgences. Dominique VALADE Centre d Urgence des Céphalées Hôpital Lariboisière PARIS

Céphalées vues aux Urgences. Dominique VALADE Centre d Urgence des Céphalées Hôpital Lariboisière PARIS Céphalées vues aux Urgences Dominique VALADE Centre d Urgence des Céphalées Hôpital Lariboisière PARIS Deux Objectifs aux Urgences Identifier les céphalées à risque vital Optimiser le traitement des céphalées

Plus en détail

ANEVRYSME DE L ARTERE POPLITEE

ANEVRYSME DE L ARTERE POPLITEE ANEVRYSME DE L ARTERE POPLITEE DEFINITION L AAP est une dilatation avec perte de parallélisme des parois de l artère poplitée atteignant au moins 2 fois le diamètre de l artère saine sus jacente, le diamètre

Plus en détail

Imagerie des céphalées

Imagerie des céphalées Imagerie des céphalées MAHI M, AKHADDAR A, SEMLALI S, El KHARRAS A, BENAMEUR M, AKJOUJ S, CHAOUIR S. Services d imagerie médicale. Hôpital Militaire d Instruction Mohamed V. Rabat. Maroc INTRODUCTION Symptome

Plus en détail

TOMODENSITOMETRIE sémiologie. JY Gauvrit

TOMODENSITOMETRIE sémiologie. JY Gauvrit TOMODENSITOMETRIE sémiologie JY Gauvrit Neuroradiologie - Neuroimagerie Modalités : - Radiographie standard - Echographie - Artériographie - Tomodensitométrie (Scanner) - Imagerie par Résonance Magnétique

Plus en détail

PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES

PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PRISE EN CHARGE INITIALE DES CEPHALEES AU SERVICE DES URGENCES SITE D ETAMPES PR-ULI-URG-PEC-N 108 Version n 1 Crée le 01-02-2011 DIFFUSION : Urgences site d Etampes OBJET ET DEFINITIONS Organiser et protocoliser

Plus en détail

Diagnostic des HSA non-anévrysmales

Diagnostic des HSA non-anévrysmales Tunisie - avril 2011 Diagnostic des HSA non-anévrysmales Pr Fabrice Bonneville Service de Neuroradiologie CHU Toulouse Objectifs Reconnaitre une HSA (isodense, iso ) Proposer une méthode d exploration

Plus en détail

Prise en charge des Hémorragies sous arachnoïdiennes graves

Prise en charge des Hémorragies sous arachnoïdiennes graves Prise en charge des Hémorragies sous arachnoïdiennes graves DESC Réanimation R MédicaleM Bordeaux 11 et 12 Juin 2008 Philippe Marty & Aymeric Luzi Pour mémoire m moire Urgence vitale 5-7 cas/an/100 000

Plus en détail

Anatomie normale scanner injecté

Anatomie normale scanner injecté Neuroradiologie 1 Index Anatomie Rx standard: sinus normal Rx standard: Sinus anormal Hématome épidural en TDM Hématome sous dural en TDM Hématome intraparenchymateux en TDM HSA (hémorragie sous arachnoidienne)

Plus en détail

Physiopathologie. Diagnostic Etiologique. HSA non anévrismales Echelle d'évaluation de l'hsa

Physiopathologie. Diagnostic Etiologique. HSA non anévrismales Echelle d'évaluation de l'hsa HEMORRAGIE SOUS-ARACHNOIDIENNE Hémorragies sous-arachnoïdiennes Physiopathologie Les signes du début Diagnostic d'une HSA Diagnostic Etiologique Complications HSA non anévrismales Echelle d'évaluation

Plus en détail

Hémorragie méningée post anévrysmale (HSA) : Lʼessentiel, et un peu plus. P.E. Leblanc DAR Kremlin-Bicêtre

Hémorragie méningée post anévrysmale (HSA) : Lʼessentiel, et un peu plus. P.E. Leblanc DAR Kremlin-Bicêtre Hémorragie méningée post anévrysmale (HSA) : Lʼessentiel, et un peu plus P.E. Leblanc DAR Kremlin-Bicêtre Lʼanévrysme intra-cérébral Hernie en générale sacciforme de la paroi dʼune artère cérébrale Complication

Plus en détail

Imagerie des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques

Imagerie des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques Imagerie des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques M Mahi*, A Akhaddar**, J El Fenni*, M Benameur*, S Chaouir*. *Services d Imagerie Médicale ** Service de neurochirurgie Hôpital Militaire d Instruction

Plus en détail

QUIZZ Neuroradiologie

QUIZZ Neuroradiologie QUIZZ Neuroradiologie Question: Identifiez les repères anatomiques Anatomie normale scanner injecté Réponses Anatomie normale scanner injecté Sinus maxillaire Artère vertébrale Bulbe rachidien Pôle cérébelleux

Plus en détail

Frédérique PRIEM Elodie MAZOCKY REANIMATION NEUROCHIRURGIE OUEST

Frédérique PRIEM Elodie MAZOCKY REANIMATION NEUROCHIRURGIE OUEST Frédérique PRIEM Elodie MAZOCKY REANIMATION NEUROCHIRURGIE OUEST CAS CLINIQUE Mr D, 49 ans, admis pour prise en charge d un anévrisme de la communicante antérieure, non rompu, asymptomatique, de découverte

Plus en détail

Vaisseaux de l encéphale JL BERTHELOT

Vaisseaux de l encéphale JL BERTHELOT Vaisseaux de l encéphale JL BERTHELOT Artères de l encéphale - Système carotidien. 2 -Système vertébro-basilaire Anastomosés au niveau du polygone de WILLIS (cercle artériel de la base). Veines de l encéphale

Plus en détail

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale?

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? La «sténose» ou diminution du diamètre de l artère ( d au moins 50% ) peut

Plus en détail

Interprétation des constatations neuroradiologiques cas cliniques quiz. Philippe Maeder Neuroradiologie C.H.U.V.

Interprétation des constatations neuroradiologiques cas cliniques quiz. Philippe Maeder Neuroradiologie C.H.U.V. Interprétation des constatations neuroradiologiques cas cliniques quiz Philippe Maeder Neuroradiologie C.H.U.V. 34 ans, accident vélo contre voiture, GCS 3 mydriase bilatérale, convulsions Contusions et

Plus en détail

LES TRAUMATISMES CRANIENS. G.PARADOT, Service de Neurochirurgie, Hôpital Bicêtre

LES TRAUMATISMES CRANIENS. G.PARADOT, Service de Neurochirurgie, Hôpital Bicêtre LES TRAUMATISMES CRANIENS G.PARADOT, Service de Neurochirurgie, Hôpital Bicêtre DEFINITION Traumatisme crânien: «coup sur la tête» Problème majeur de santé publique Risques à court et long terme L'HTIC

Plus en détail

«J ai mal à la tête, Docteur» Priam 01/12/05 L. PICHAT AJ. BARAZA

«J ai mal à la tête, Docteur» Priam 01/12/05 L. PICHAT AJ. BARAZA «J ai mal à la tête, Docteur» Priam 01/12/05 L. PICHAT AJ. BARAZA CEPHALEES Prévalence estimée à + de 90% dans la population occidentale Motif de 4% des passages dans les services d urgence International

Plus en détail

INTRODUCTION. Prise en charge?

INTRODUCTION. Prise en charge? INTRODUCTION Anévrysme = déformation de la paroi artérielle. Forme commune : anévrysme intracrânien sacciforme (dilatation régulière et arrondie). Augmentation de volume --> fragilisation de la paroi Risque

Plus en détail

Angio-IRM. Vue d ensemble des troncs supra-aortiques et des artères cérébrales

Angio-IRM. Vue d ensemble des troncs supra-aortiques et des artères cérébrales Artère cérébrale antérieure Artère cérébrale moyenne Tronc basilaire Carotide interne Carotide externe Artère vertébrale Bifurcation carotidienne Carotide commune Artère sous-clavière Tronc brachio-céphalique

Plus en détail

Séance interactive Dossiers cliniques interventionnelles

Séance interactive Dossiers cliniques interventionnelles Séance interactive Dossiers cliniques interventionnelles Gaultier MARNAT Cas N 1 J.Berge, X.Barreau, P.Menegon, V.Dousset Service de Neuroradiologie CHU Bordeaux A.Kazémi O.Eker C.Darganzali CAS N 1 Patiente

Plus en détail

Traitement des anévrismes intracrâniens. l expérience du CHUS. Patrick Larochelle R4 Dr François Belzile 4 octobre 2012

Traitement des anévrismes intracrâniens. l expérience du CHUS. Patrick Larochelle R4 Dr François Belzile 4 octobre 2012 Traitement des anévrismes intracrâniens par flow-diverter, l expérience du CHUS Patrick Larochelle R4 Dr François Belzile 4 octobre 2012 Plan de présentation 1. Mise en contexte 2. Traitements conventionnels

Plus en détail

journée de La céphalée aiguë suspecte : Très fréquemment observée dans la pratique que cache-t-elle? neurochirurgie

journée de La céphalée aiguë suspecte : Très fréquemment observée dans la pratique que cache-t-elle? neurochirurgie suspecte : que cache-t-elle? journée de neurochirurgie Michel W. Bojanowski, MD, FRCSC, et Nancy McLaughlin, MD Présenté par l Université de Montréal dans le cadre de La deuxième Journée du Département

Plus en détail

201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces : chez un traumatisé cranio-facial

201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces : chez un traumatisé cranio-facial Sommaire 201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces : chez un traumatisé cranio-facial situations d urgence et prise en charge Imagerie Radiologie du crâne : non indiqué (+-plaie

Plus en détail

Les hématomes extra-duraux (HED)

Les hématomes extra-duraux (HED) Les hématomes extra-duraux (HED) L hématome extra-dural Entre la face externe de la dure-mère et la table interne de la voûte crânienne Le plus souvent temporo-pariétal, frontal ou occipital Souvent secondaires

Plus en détail

ASA/ACCF/AHA/AANS/ACR/ASNR /CNS/SAIP/SCAI/SNIS/SVM/SVS

ASA/ACCF/AHA/AANS/ACR/ASNR /CNS/SAIP/SCAI/SNIS/SVM/SVS ASA/ACCF/AHA/AANS/ACR/ASNR /CNS/SAIP/SCAI/SNIS/SVM/SVS Recommandations dans la prise en charge des patients présentant sténose carotidienne ou vertébrale extra crânienne. Recommandations pour écho-doppler

Plus en détail

EMBOLISATION D ANEVRISMES ARTERIELS

EMBOLISATION D ANEVRISMES ARTERIELS EMBOLISATION D ANEVRISMES ARTERIELS PRINCIPE Coils de platine thermodétachables déposés dans l'anévrisme lui-même, grâce à un cathéter introduit par voie fémorale RISQUES - Rupture de l'anévrisme au cours

Plus en détail

AVC vertébro-basilaire en Réanimation

AVC vertébro-basilaire en Réanimation ECELLFRANCE AVC vertébro-basilaire en Réanimation Olivier DETANTE Unité Neuro-Vasculaire, CHU GRENOBLE Novembre 2012 - Actualités en Réanimation Lyon AVC / Ventilation mécanique Mortalité = 50% à 90% Cohorte

Plus en détail

LES ACCICENTS VASCULAIRES CEREBRAUX

LES ACCICENTS VASCULAIRES CEREBRAUX LES ACCICENTS VASCULAIRES CEREBRAUX Dr F. ROUHART Service de Neurologie (CHU de BREST) Lundis de la santé : 30 mai 2005 Définitions Epidémiologie Rappels anatomiques Sémiologie Diagnostic différentiel

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 25 mai 2005 NIMOTOP 30 mg, comprimé pelliculé B/90 Laboratoires BAYER PHARMA nimodipine Liste I Médicament soumis à prescription hospitalière

Plus en détail

Fractures du bassin. JP. MARCHALAND HIA Bégin Saint-Mandé IFSI

Fractures du bassin. JP. MARCHALAND HIA Bégin Saint-Mandé IFSI Fractures du bassin JP. MARCHALAND HIA Bégin Saint-Mandé IFSI Définition Distinguer Les fractures extra- articulaires Les fractures du cotyle Définition Gravité +++ Pronostic vital Poly traumatisme Hémorragie

Plus en détail

Les accidents Vasculaires cérébraux

Les accidents Vasculaires cérébraux Les accidents Vasculaires cérébraux Notes sur le cours du Dr Abraham Le 04/11/2009 1 Table des matières 1 Dierentes formes 4 2 Examen clinique 4 3 Conduite du raisonnement clinique 6 3.1 Accident vasculaire?..............................

Plus en détail

PRISE EN CHARGE INFIRMIERE D UN TRAUMATISE CRANIEN GRAVE. PIEL Christelle BOUVIER Sylvain CH. Ploërmel

PRISE EN CHARGE INFIRMIERE D UN TRAUMATISE CRANIEN GRAVE. PIEL Christelle BOUVIER Sylvain CH. Ploërmel PRISE EN CHARGE INFIRMIERE D UN TRAUMATISE CRANIEN GRAVE DU PREHOSPITALIER AU DECHOCAGE PIEL Christelle BOUVIER Sylvain CH. Ploërmel 1 ère JPMU Décembre 2007 QU EST CE QU UN TRAUMATISE CRANIEN GRAVE (TCG)

Plus en détail

Fiche 27 : SEMIOLOGIE NEURORADIOLOGIQUE

Fiche 27 : SEMIOLOGIE NEURORADIOLOGIQUE UE8 : Neuro Fiche 27 : SEMIOLOGIE NEURORADIOLOGIQUE I. Anomalies cérébrales A) Hyperdensités spontanées au scanner 1) Calcifications Hyperdensité très marquée, proche de celle de l os. - Physiologiques

Plus en détail

Scanner de Perfusion avec Réduction de Dose dans la Caractérisation du Vasospasme Cérébral

Scanner de Perfusion avec Réduction de Dose dans la Caractérisation du Vasospasme Cérébral Scanner de Perfusion avec Réduction de Dose dans la Caractérisation du Vasospasme Cérébral N. Bricout, P. Aguettaz, L. Estrade, F. Boustia, E. Kalsoum, X. Leclerc CHRU de Lille Service de Neuroradiologie

Plus en détail

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge 1. Données épidémiologiques du syndrome de loge chronique d effort de jambe - a. La prédominance masculine est très nette, allant

Plus en détail

Utilisation des techniques d imagerie médicale dans le diagnostic étiologique des céphalées

Utilisation des techniques d imagerie médicale dans le diagnostic étiologique des céphalées Le Bulletin du 21/10/2009 www.a2l.dz Juillet 2006 n 8 Utilisation des techniques d imagerie médicale dans le diagnostic étiologique des céphalées Professeur Lounes MEDJEK Bulletin n 8 juillet 2006 2 Créé

Plus en détail

PRISE EN CHARGE PRATIQUE DES TRAUMATISÉS S DU THORAX

PRISE EN CHARGE PRATIQUE DES TRAUMATISÉS S DU THORAX PRISE EN CHARGE PRATIQUE DES TRAUMATISÉS S DU THORAX M. El Hajjam, P. Lacombe, C. Beigelman-Aubry Aubry, J. Desperramons,, S. Chagnon, S. Binsse Hôpital Ambroise Paré (APHP) Université de Versailles-St

Plus en détail

Introduction... 9. N 86. Trouble aigu de la parole. Dysphonie... 11 Caractériser le trouble du langage...12 Déterminer la cause...

Introduction... 9. N 86. Trouble aigu de la parole. Dysphonie... 11 Caractériser le trouble du langage...12 Déterminer la cause... Sommaire Introduction... 9 N 86. Trouble aigu de la parole. Dysphonie... 11 Caractériser le trouble du langage...12 Déterminer la cause...14 N 89. Déficit neurologique récent (voir item 335)... 15 Caractériser

Plus en détail

Pathologie très fréquente

Pathologie très fréquente LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX (AVC) Pathologie très fréquente I/ Définition Trouble clinique correspondant à une atteinte cérébrale de topographie variée (sur tout l'encéphale). Correspond à une

Plus en détail

Malformations artérioveineuses cérébrales

Malformations artérioveineuses cérébrales Malformations artérioveineuses cérébrales Xavier Combaz, Pierre Aguettaz, Olivier Levrier, Olivier Arnaud Neuroradiologie Interventionnelle Hôpital Clairval - M arseille Définition Malformation vasculaire

Plus en détail

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie M. Benabdeljlil, S. Aïdi, M. El Alaoui Faris Service de Neurologie A et

Plus en détail

pour l'ecn : une image, un diagnostic

pour l'ecn : une image, un diagnostic pour l'ecn : diagnostic une image, un neurologie Patiente de 65 ans CAS 2 : Céphalée et hémiparésie droite 48h après un traumatisme crânien Scanner cérébral sans injection Plan axial Hyperdensité spontanée

Plus en détail

46 cas de méningite bactérienne compliquée colligés sur 4 ans entre 2005 et Méningite confirmée biologiquement dans

46 cas de méningite bactérienne compliquée colligés sur 4 ans entre 2005 et Méningite confirmée biologiquement dans Les complications infectieuses de la méningite restent malheureusement fréquentes dans notre contexte. Elles peuvent être responsable de complications graves: séquelles irréversibles motrices et fonctionnelles.

Plus en détail

Cas 1. Patient de 42 ans Douleur thoracique, pas de fièvre Tachycardie à 129/min

Cas 1. Patient de 42 ans Douleur thoracique, pas de fièvre Tachycardie à 129/min Cas 1 Patient de 42 ans Douleur thoracique, pas de fièvre Tachycardie à 129/min Embolie pulmonaire scanner thoracique avec IV ou angioscanner thoracique Coupe axiale, fenêtre médiastinale Défect endoluminal

Plus en détail

Céphalées. 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée. APP du DENAISIS

Céphalées. 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée. APP du DENAISIS Céphalées 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée EPU DENAIN -14 novembre 2006 Dr Kubat-Majid14 novembre 2006 Dr KUBAT-MAJID Céphalées 1 Mise au point sur la migraine

Plus en détail

TRAUMATISMES CRÂNIO- ENCÉPHALIQUES OUVERTS : Plaies crânio-cérébrales Plaies pénétrantes par arme à feu

TRAUMATISMES CRÂNIO- ENCÉPHALIQUES OUVERTS : Plaies crânio-cérébrales Plaies pénétrantes par arme à feu TRAUMATISMES CRÂNIO- ENCÉPHALIQUES OUVERTS : Plaies crânio-cérébrales Plaies pénétrantes par arme à feu DES Neurochirurgie Cap HORNU 24, 25 Mars 2011 Pierre HANNEQUIN PLAIES CRÂNIO-CÉRÉBRALES : DÉFINITION

Plus en détail

LES TRAUMATISMES CRANIO ENCEPHALIQUES

LES TRAUMATISMES CRANIO ENCEPHALIQUES LES TRAUMATISMES CRANIO ENCEPHALIQUES Stéphane LITRICO nathalie Service de Neurochirurgie Hôpital Pasteur Épidémiologie Première cause d admission aux urgences 57 000 hospitalisations / an Accident de

Plus en détail

Cas cliniques. AL Deloffre, AC Rey, AS Russel-Robillard Aggour M, FG Barral, C Boutet

Cas cliniques. AL Deloffre, AC Rey, AS Russel-Robillard Aggour M, FG Barral, C Boutet Cas cliniques AL Deloffre, AC Rey, AS Russel-Robillard Aggour M, FG Barral, C Boutet Cas n 1 Cas n 1 Homme de 62 ans, vient pour déficit hémicorporel droit brutal Cas n 1 Vous réalisez cette IRM à H1 :

Plus en détail

A propos de 40 cas (20 patients)

A propos de 40 cas (20 patients) Anévrismes intracrâniens chez le patient drépanocytaire: description et classification des anévrismes, indication du traitement endovasculaire et ses complications. A propos de 40 cas (20 patients) Sophie

Plus en détail

Anomalies isolées de la fosse cérébrale postérieure Diagnostic et pronostic

Anomalies isolées de la fosse cérébrale postérieure Diagnostic et pronostic Anomalies isolées de la fosse cérébrale postérieure Diagnostic et pronostic C Durand- F Dubois Réunion CPDPN Grenoble du 5.4.2016 Repères anatomiques Tente du cervelet (sinus droit, torcular) Grande citerne

Plus en détail

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES HEMATOMES INTRACRÂNIENS POST-TRAUMATIQUES

DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES HEMATOMES INTRACRÂNIENS POST-TRAUMATIQUES Q.22 DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES HEMATOMES INTRACRÂNIENS POST-TRAUMATIQUES PLAN : Dr Omar DAHMANI, Dr Amal BELCAID, Dr Ouafa EL AZZOUZI, Dr Hayat EL HAMI INTRODUCTION HEMATOME EXTRA-DURAL II- Evolution

Plus en détail

Céphalées de l enfant. Dr Yoann Huguenin Hôpital pédiatrique CHU Bordeaux

Céphalées de l enfant. Dr Yoann Huguenin Hôpital pédiatrique CHU Bordeaux Céphalées de l enfant Dr Yoann Huguenin Hôpital pédiatrique CHU Bordeaux Objectifs du cours N 98. Céphalée aiguë et chronique chez l'adulte et l'enfant - Diagnostiquer une céphalée aiguë et une céphalée

Plus en détail

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX

LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX Erik BOQUET Page 1 04/02/2008 LES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX (Docteur Erik BOQUET) 1 RAPPELS Le tissu nerveux est formé de cellules appelées neurones qui ont la particularité de ne pas se reproduire

Plus en détail

Doppler trans-crânien et hémorragie sous arachnoïdienne. E. Fournier SAR 1 CHU Tours

Doppler trans-crânien et hémorragie sous arachnoïdienne. E. Fournier SAR 1 CHU Tours Doppler trans-crânien et hémorragie sous arachnoïdienne E. Fournier SAR 1 CHU Tours Fréquence de l HSA l parmi les AVC 1 à 7 % des AVC Feigin VL, Lancet Neurol, 2003 Fréquence des anévrysmes intracérébraux

Plus en détail

LES TRAUMATISMES CRANIO- ENCEPHALIQUES Que faire aux Urgences?

LES TRAUMATISMES CRANIO- ENCEPHALIQUES Que faire aux Urgences? LES TRAUMATISMES CRANIO- ENCEPHALIQUES Que faire aux Urgences? 1 M. LADIB - H. KRIFA Neurochirurgie CHU Sahloul Sousse - Tunisie JMUC Journée de Médecine d Urgence du Centre e Formation en médecine d urgence

Plus en détail

LE SYNDROME MENINGE PLAN

LE SYNDROME MENINGE PLAN LE SYNDROME MENINGE Dr BENMEKHBI 2015/2016 PLAN I. Introduction II. Définition III. Rappel anatomique IV. Physiologie VI. Physiopathologie V. Diagnostic positif 1. En fonction de la clinique 2. En fonction

Plus en détail

La surveillance neurologique en réanimation médicale

La surveillance neurologique en réanimation médicale CONGRES ANNUEL DU CIRNE «L approche neurologique en réanimation» 11 OCTOBRE 2013 La surveillance neurologique en réanimation médicale Réanimation Médicale HCC Aurélie Baudesson Aurore Bihin Delphine Rué

Plus en détail

NEURORADIOLOGIE OU NEUROIMAGERIE

NEURORADIOLOGIE OU NEUROIMAGERIE NEURORADIOLOGIE OU NEUROIMAGERIE -En premier lieu, il faut expliquer en quoi consiste la Neuro-imagerie sachant que les progrès actuels de la haute technologie et du traitement de l image par ordinateurs

Plus en détail

Traitements Spécifiques dans les AVC graves

Traitements Spécifiques dans les AVC graves Traitements Spécifiques dans les AVC graves Damien Bresson*, Jean-Pierre Saint-Maurice**, Service de Neurochirurgie*, Service de Neuroradiologie Interventionnelle** Hôpital Lariboisière, Paris Classification

Plus en détail

MALFORMATIONS VASCULAIRES INTRACRANIENNES

MALFORMATIONS VASCULAIRES INTRACRANIENNES MALFORMATIONS VASCULAIRES INTRACRANIENNES Introduction Anévrismes artériels inracrâniens Malformations artério-veineuses Cavernomes intracrâniens Angiome veineux Physiopathologie d'une hémorragie intracrânienne

Plus en détail

Monsieur B., 38 ans. HTA + Obésité négligées. Flou visuel droit. Céphalées rapidement progressives Cécité bilatérale + Syndrome confusionnel

Monsieur B., 38 ans. HTA + Obésité négligées. Flou visuel droit. Céphalées rapidement progressives Cécité bilatérale + Syndrome confusionnel Monsieur B., 38 ans HTA + Obésité négligées Flou visuel droit brutal, durée 1H, spontanément régressif reprise de la symptomatologie Céphalées rapidement progressives Cécité bilatérale + Syndrome confusionnel

Plus en détail

Complications neuro-vasculaires et AVC du Diabétique D R G I L J M H I A L A V E R A N, M A R S E I L L E

Complications neuro-vasculaires et AVC du Diabétique D R G I L J M H I A L A V E R A N, M A R S E I L L E Complications neuro-vasculaires et AVC du Diabétique D R G I L J M H I A L A V E R A N, M A R S E I L L E Généralités 20% de diabétiques parmi les AVC x 2 à lui seul le risque d AVC Encore plus chez les

Plus en détail

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Dr Solène de Gaalon Service de neurologie- CHU Nantes Société française des migraines et céphalées Céphalées de tension

Plus en détail

Déficit neurologique récent. Dr N. Landragin CCA Neuro

Déficit neurologique récent. Dr N. Landragin CCA Neuro Déficit neurologique récent Dr N. Landragin CCA Neuro Question vague: couvre toute la neurologie... ou presque... comprendre une démarche diagnostique en neurologie...? Cas clinique n 1 Mlle M, 21 ans,

Plus en détail

Pronostic des AVC avec troubles de conscience. Solenn Coz DESC de réanimation médicale Bordeaux 12 Juin 2008

Pronostic des AVC avec troubles de conscience. Solenn Coz DESC de réanimation médicale Bordeaux 12 Juin 2008 Pronostic des AVC avec troubles de conscience Solenn Coz DESC de réanimation médicale Bordeaux 12 Juin 2008 Introduction AVC : cause fréquente d admission en réanimation, 3ème cause de mortalité, 1ère

Plus en détail

AVC dans les premières heures. Laurent Derex Unité neuro-vasculaire, service de neurologie Hôpital neurologique, Hospices Civils de Lyon

AVC dans les premières heures. Laurent Derex Unité neuro-vasculaire, service de neurologie Hôpital neurologique, Hospices Civils de Lyon AVC dans les premières heures Laurent Derex Unité neuro-vasculaire, service de neurologie Hôpital neurologique, Hospices Civils de Lyon Jusqu en 2015, seule la thrombolyse intraveineuse avait fait la preuve

Plus en détail

ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX Prise en charge à la phase aigue. Dr Sandrine DELTOUR Urgences Cérébro Vasculaires

ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX Prise en charge à la phase aigue. Dr Sandrine DELTOUR Urgences Cérébro Vasculaires ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX Prise en charge à la phase aigue Dr Sandrine DELTOUR Urgences Cérébro Vasculaires EPIDEMIOLOGIE: Pathologie fréquente et grave: Incidence: 150 à 200/100 000/an. Taux de

Plus en détail

Une lésion cérébrale hémorragique chez une femme enceinte. PADOIN P, BILLON GRAND C, CATTIN F, BIONDI A Service de Neuroradiologie

Une lésion cérébrale hémorragique chez une femme enceinte. PADOIN P, BILLON GRAND C, CATTIN F, BIONDI A Service de Neuroradiologie Une lésion cérébrale hémorragique chez une femme enceinte PADOIN P, BILLON GRAND C, CATTIN F, BIONDI A Service de Neuroradiologie Jeune femme de 25 ans, enceinte de 3 mois d une première grossesse Se présente

Plus en détail

Les urgences neurovasculaires

Les urgences neurovasculaires Les urgences neurovasculaires David LUIS Réanimation polyvalente CHU Jean Verdier, Bondy. david.luis@jvr.aphp.fr Généralités Classifications Organisation de la filière neurovasculaire Infarctus cérébraux

Plus en détail

Abcès cérébraux Aspects chirurgicaux

Abcès cérébraux Aspects chirurgicaux Abcès cérébraux Aspects chirurgicaux Pr Laurent Riffaud Service de Neurochirurgie CHU Rennes RICAI, 12 décembre 2016 Paris Appel service de Neurologie : Mr X, 40 ans, céphalées + hémiparésie G progressive

Plus en détail

Traitement endovasculaire des anévrismes intracrâniens

Traitement endovasculaire des anévrismes intracrâniens Traitement endovasculaire des anévrismes intracrâniens R Anxionnat, AL Derelle, S Bracard Service de Neuroradiologie diagnostique et thérapeutique CHU de Nancy Anévrismes artériels intracrâniens Dilatation

Plus en détail

Rapport d évaluation

Rapport d évaluation SAISINE DISPOSITIFS MEDICAUX ÉVALUATION DES ENDOPROTHÈSES UTILISÉES DANS L ANGIOPLASTIE DES STÉNOSES ATHÉROMATEUSES INTRACRÂNIENNES Rapport d évaluation Janvier 2013 L argumentaire scientifique de cette

Plus en détail

Hémorragie méningée. Item 244. Objectifs pédagogiques

Hémorragie méningée. Item 244. Objectifs pédagogiques 12 Item 244 Hémorragie méningée I. SYMPTÔMES ET SIGNES CLINIQUES D UNE HÉMORRAGIE MÉNINGÉE II. INVESTIGATIONS COMPLÉMENTAIRES VISANT À AFFIRMER L HÉMORRAGIE MÉNINGÉE III. CAUSES ET FACTEURS DE RISQUE DES

Plus en détail

Drainage du LCR. Quand et comment? Philippe Piquet, Philippe Amabile

Drainage du LCR. Quand et comment? Philippe Piquet, Philippe Amabile Drainage du LCR Quand et comment? Philippe Piquet, Philippe Amabile Service de Chirurgie Vasculaire Pôle Cardio-Thoracique et Vasculaire Hôpital de la Timone, Marseille Ischémie médullaire après TEVAR

Plus en détail

Myélites au cours de vascularites: aspects neuroradiologiques

Myélites au cours de vascularites: aspects neuroradiologiques Myélites au cours de vascularites: aspects neuroradiologiques Zaghouani.H, Braham.R Service d imagerie médicale CHU Fattouma Bourguiba Monastir-Tunisie Pr. Hulusi Behçet en 1937 INTRODUCTION *La myélite

Plus en détail

Imagerie des complications des méningites chez l enfant

Imagerie des complications des méningites chez l enfant Imagerie des complications des méningites chez l enfant H. Bouamri, K. Chbani, A. Benmoussa, S. Salam, L. Ouzidane Service de Radiologie Pédiatrique - Hôpital d Enfants A. EL Harouchi, CHU Ibn Rochd, Casablaca,

Plus en détail

Les céphalées aux urgences. G Demarquay Hôpital Croix-Rousse Service Neurologie

Les céphalées aux urgences. G Demarquay Hôpital Croix-Rousse Service Neurologie Les céphalées aux urgences G Demarquay Hôpital Croix-Rousse Service Neurologie Céphalées et urgences Pathologie très fréquente dans la population générale ; 5 ième motif de consultation aux urgences (Minen

Plus en détail

Apport de l IRM dans l encéphalopathie postérieure réversible de l éclampsie A propos de six cas. Service Central de Radiologie, Casablanca, Maroc

Apport de l IRM dans l encéphalopathie postérieure réversible de l éclampsie A propos de six cas. Service Central de Radiologie, Casablanca, Maroc Apport de l IRM dans l encéphalopathie postérieure réversible de l éclampsie A propos de six cas I. Mimouni, S. Lezar, F. Essodegui, W. Zamiati, at A. Adil Service Central de Radiologie, Casablanca, Maroc

Plus en détail

HÉMORRAGIE MÉNINGÉE. objectifs DIAGNOSTIQUER une hémorragie méningée. IDENTIFIER les situations d'urgence et PLANIFIER leur prise en charge.

HÉMORRAGIE MÉNINGÉE. objectifs DIAGNOSTIQUER une hémorragie méningée. IDENTIFIER les situations d'urgence et PLANIFIER leur prise en charge. Item 336 RR Dr Grégoire Boulouis 1, 2, Dr Denis Trystram 1, 2, Dr François Nataf 4, 5, Dr Christine Rodriguez 1, 2, Pr Bertrand Devaux 4, 5, Pr Catherine Oppenheim 1-3, 5, Pr Jean-François Meder 1-3, 5,

Plus en détail

LA MALADIE VASCULAIRE CÉRÉBRALE

LA MALADIE VASCULAIRE CÉRÉBRALE LA MALADIE VASCULAIRE CÉRÉBRALE Sylvie Gosselin, md, neurologue 14 octobre 2008 Plan I. Maladie vasculaire cérébrale: qu est-ce que c est? II. Épidémiologie III. Circulation cérébrale IV. Accident vasculaire

Plus en détail

MTEV Stratégie Diagnostique

MTEV Stratégie Diagnostique MTEV Stratégie Diagnostique Pr Anne LONG, Médecine Vasculaire Faculté de Médecine et de Maïeutique Lyon Sud Charles Mérieux Hôpital Edouard Herriot Mars 2015 MTEV TVP et EP : les 2 manifestations aiguës

Plus en détail

Prise en charge et anesthésie sie pour neuroradiologie interventionnelle pour rupture d'anévrysme intracrânien

Prise en charge et anesthésie sie pour neuroradiologie interventionnelle pour rupture d'anévrysme intracrânien Prise en charge et anesthésie sie pour neuroradiologie interventionnelle pour rupture d'anévrysme intracrânien C Lepousé,, M Appriou,, E Bankole, M Jaussaud,, JS Petit Réanimation Reims Gestion commune

Plus en détail

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs B06-1 B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs L ischémie aiguë est une interruption brutale du flux artériel au niveau d un membre entraînant une ischémie tissulaire. Elle constitue

Plus en détail

Conduite à tenir devant une hémorragie digestive basse

Conduite à tenir devant une hémorragie digestive basse Conduite à tenir devant une hémorragie digestive basse Réunion DESC-SCVO Tours P. de Wailly CHU POITIERS Professeur Carretier Généralités 20 % des hémorragies digestives Au-delà de l angle de Treitz 90%

Plus en détail

coma non traumatiques

coma non traumatiques coma non traumatiques Pr Gilles BERNARDIN Réanimation Médicale Hôpital de l Archet, CHU Nice définir un coma reconnaître ce qui n est pas un coma examiner un patient comateux prescrire les examens paracliniques

Plus en détail

HYPERTENSION ARTERIELLE ET GROSSESSE MC AUMONT. 1) L HTA représente la première cause de morbidité et de mortalité périnatales.

HYPERTENSION ARTERIELLE ET GROSSESSE MC AUMONT. 1) L HTA représente la première cause de morbidité et de mortalité périnatales. HYPERTENSION ARTERIELLE ET GROSSESSE MC AUMONT POINTS IMPORTANTS. 1) L HTA représente la première cause de morbidité et de mortalité périnatales. 2) Physiologiquement, la pression artérielle baisse au

Plus en détail