CHAMP SOCIAL ÉDITIONS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHAMP SOCIAL ÉDITIONS"

Transcription

1 Les textes logiques de C. S. Peirce du Dictionnaire de J. M. Baldwin CHAMP SOCIAL ÉDITIONS

2 Introduction générale Au cours des années quatre-vingt Gérard Deledalle a conçu l idée de mettre à la disposition des lecteurs français un recueil des écrits de Charles S. Peirce sur la logique, un peu à la manière dont il avait procédé dans Écrits sur le signe (éd. Seuil, 1978). Si le but de l opération était similaire, l exécution de ce projet s avérait moins complexe. En effet, alors que les écrits de Peirce sur le signe sont dispersés à travers plusieurs volumes des Collected Papers, ce qui a impliqué une lecture exhaustive avant de procéder à un tri sélectif, il existait déjà un corpus de textes plus courts sur la logique, écrits par Peirce pour le célèbre Dictionary of Philosophy and Psychology édité par James Mark Baldwin (1901-5, New York, Macmillan, 3 vols). La traduction de ces textes aurait, comme avantage supplémentaire, de faire mieux connaître ce Dictionnaire, peu connu en France, mais qui a joué un rôle important dans la transmission des idées à travers le monde anglophone. Ce sont donc ces définitions du Dictionnaire que Gérard Deledalle a commencé à traduire. Accaparé par d autres travaux, il a temporairement abandonné cette traduction, tout en me confiant la suite, en vue d une confrontation et d une vérification ultérieures. Le malheur a voulu que cette vérification, bien que commencée, n a pas pu se poursuivre. Après la disparition de mon mari, j ai déploré le fait qu il n ait pu mener à terme un projet qui lui était aussi cher, et j ai sollicité l aide de Michel Balat, à qui il avait accordé toute sa confiance. Michel Balat s est associé avec enthousiasme à ce projet, et a bien voulu, non seulement vérifier la traduction des textes déjà traduits, mais en proposer d autres qui lui semblaient complémentaires sinon indispensables à une compréhension de «Peirce logicien» premier titre envisagé pour cet ouvrage par Gérard Deledalle. La traduction ici proposée est par conséquent l oeuvre de trois traducteurs, un philosophe, un logicien et une angliciste. Nous avons donc dû essayer de l homogénéiser dans la mesure du possible. Ce qui ne présentait, - 5

3 à vrai dire, pas trop de problèmes, Gérard Deledalle ayant une conception proprement sémiotique de la traduction, qui consiste à respecter et à faire valoir tous les signes du texte. 6- Il n est pas toujours facile de traduire Peirce. S il s exprime parfois très simplement dans un langage presque familier, à d autres moments sa pensée l entraîne dans des phrases fort longues et compliquées, qui ne deviennent claires qu au bout de plusieurs lectures, encombrées qu elles sont par des incidentes, des parenthèses, et comportant parfois des restrictions ou des quasi-négations qui peuvent donner au lecteur l impression, erronée, qu il se contredit. C est que comme son compatriote et contemporain Henry James le romancier, il tient à exprimer toutes les nuances de sa pensée, voire les doutes que l on pourrait ressentir, ou que lui-même à la vérité ressent, à l égard de ce qu il est en train de dire. Ces doutes, ces remords, ces objections à peine suggérées font partie intégrante de la pensée de Peirce. En outre, Peirce, qui préconisait une «déontologie terminologique» très stricte, inventait des termes pour des concepts qu il estimait nouveaux, ou en ressuscitait d anciens tombés en désuétude. Il s est exprimé maintes fois d une manière assez véhémente au sujet de la terminologie. On peut lire dans ses comptes rendus écrits pour la revue The Nation de violentes dénonciations de l utilisation abusive de certains termes abstraits, par exemple de «(l) emploi continuel du terme concept,» qui, dit-il «est une manière allemande de s exprimer», et manque de «précision logique» (Ketner et Cook 1978, b 134) 1. Nous avons donc essayé de poursuivre la méthode employée par Gérard Deledalle dans ce domaine, en respectant scrupuleusement non seulement la terminologie de Peirce, ce qui a entraîné parfois l utilisation de termes insolites ou de néologismes, mais aussi son style, en maintenant certaines constructions à première vue compliqueés ou alambiquées, mais qui sont autant de signes d une pensée qui se cherche, qui se retourne sur ellemême, une pensée en action. Si, inévitablement, l élégance de la phrase en souffre parfois, notre seule justification est la fidélité au texte. Au début de chaque entrée du Dictionnaire figurent l étymologie du terme et son équivalent en français, en allemand et en italien. Dans cette traduction nous avons remplacé le terme français par l équivalent anglais, c est-à-dire celui qui figure dans le texte d origine. Dans la Préface du

4 Dictionnaire il est précisé que ces équivalents ne sont pas dûs aux auteurs des articles. Mais comme Peirce s y réfère parfois, nous avons cru bon de les maintenir. Un cas typique est celui de l article sur «L imagerie» («Imaging» en anglais) où nous voyons Peirce lui-même aux prises avec un problème de traduction. En effet, il s agit ici du terme allemand «Abbildung» qui désigne un concept qu il désire véhiculer en anglais. Il invente donc un néologisme, car «imaging» n est pas, à proprement parler, employé en anglais, et ses traducteurs sont obligés de le suivre, tant bien que mal; car si l on peut défendre «imaging» pour la raison que ce terme est théoriquement le gérondif du verbe, rarement employé, «to image», nous avons dû avoir recours à un terme déjà utilisé en français dans un contexte scientifique, «imagerie», avec un sens quelque peu différent. Ici, nous n avons pu, en quelque sorte, que transposer les difficultés. Les bibliographies qui figurent à la fin de la plupart des entrées concernent surtout des ouvrages anglais, allemands, latins et grecs. Dans la mesure où il s agit souvent d ouvrages classiques sur le sujet, connus des logiciens francophones, nous avons gardé les titres tels que Peirce les a cités. Mais dans le corps du texte Peirce n est pas systématique. Parfois il traduit le titre en anglais, et dans ce cas nous le traduisons en français, car en général il ne s agit que d une allusion faite en passant, sans référence précise, mais le plus souvent il cite le titre dans sa langue d origine dans quel cas nous faisons de même. Cette politique, qui peut, évidemment, prêter à critique, est cependant justifiable dans la mesure où les citations de Peirce sont très précises et se réfèrent à une édition particulière. - 7 Un dernier mot sur un autre type de traduction. En 1985, Gérard Deledalle a publié un inédit de Peirce écrit en français, qu il a intitulé Introduction à un traité de logique. Comme le précise Deledalle dans sa présentation, il s agit de notes écrites dans un cahier de logique à partir de Ce texte devait évidemment être présenté, dans ces circonstances-là, tel que Peirce l avait écrit, avec ses fautes, ses hésitations, et les modifications qu il y avait apportées au cours de la rédaction. Gérard Deledalle envisageait d utiliser ces notes fort éclairantes en guise de préface à ce recueil d écrits sur la logique qu il était en train de traduire. Nous avons donc retenu ce texte, mais nous avons estimé que dans le cas présent il n était pas utile de reproduire les nombreuses fautes de français de Peirce, qui, lui-même avoue «s exercer» à écrire une langue dont il avait quelque peu perdu l habitude.

5 Ce que le lecteur aura à sa disposition est donc une version corrigée de ces notes en français. Ces corrections concernent uniquement l orthographe, la grammaire et les locutions idiomatiques. Le lecteur curieux pourra lire le texte originel dans Introduction à un traité de logique, un inédit de Charles S. Peirce, présenté et édité par Gérard Deledalle, Kodikas/Code, vol. 8, N 1/2, 1-9. (J. D.-R.) NOTE 1. Kenneth Laine Ketner et James Edward Cook (éds.) 1978, Charles Sanders Peirce, Contributions to The Nation, 4 vols., Lubbock: Texas Tech University. Cf. J. Deledalle- Rhodes, «The Transposition of the Linguistic Sign in Peirce's Contributions to The Nation», Transactions of the C. S. Peirce Society, 1996, xxxii,

Guide d utilisation de la base de données

Guide d utilisation de la base de données Guide d utilisation de la base de données Introduction Ce guide a pour objet de présenter le contenu de la base de données relatives aux traductions de textes économiques disponibles sur le site Web EE-T

Plus en détail

Source : Petit Robert, Paris, Dictionnaires Robert, 1987

Source : Petit Robert, Paris, Dictionnaires Robert, 1987 Ressources unilingues La principale référence en matière de dictionnaire de français est incontestablement le Grand Robert de la langue française, qui n existe que sous forme imprimée ou sur cédérom. Edité

Plus en détail

Méthode du commentaire de document en Histoire

Méthode du commentaire de document en Histoire Méthode du commentaire de document en Histoire I. Qu est-ce qu un commentaire de document? En quelques mots, le commentaire de texte est un exercice de critique historique, fondé sur la démarche analytique.

Plus en détail

Lecture critique et pratique de la médecine

Lecture critique et pratique de la médecine 1-00.qxp 24/04/2006 11:23 Page 13 Lecture critique appliquée à la médecine vasculaireecture critique et pratique de la médecine Lecture critique et pratique de la médecine Introduction Si la médecine ne

Plus en détail

Alltech Young Scientist Conseils pour rédiger un papier

Alltech Young Scientist Conseils pour rédiger un papier Alltech Young Scientist Conseils pour rédiger un papier Chers étudiants, De nombreux étudiants nous ont demandé, les années passées, si nous pouvions vous communiquer un article-type, ce qui est difficile,

Plus en détail

CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE. Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs!

CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE. Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs! CONSEILS POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE RECHERCHE Information importante : Ces conseils ne sont pas exhaustifs! Conseils généraux : Entre 25 et 60 pages (hormis références, annexes, résumé) Format d un

Plus en détail

Guide de rédaction pour le travail de recherche. Dans le cadre du cours SCP-4010-2. Travail remis par Votre prénom et votre nom

Guide de rédaction pour le travail de recherche. Dans le cadre du cours SCP-4010-2. Travail remis par Votre prénom et votre nom Guide de rédaction pour le travail de recherche Dans le cadre du cours SCP-4010-2 Travail remis par Votre prénom et votre nom À Simon Martin (votre enseignant) Centre de formation des Maskoutains 6 juin

Plus en détail

Word est multilingue

Word est multilingue Microsoft Word, Tous les programmes Office, Live Messenger et Internet Explorer Word est multilingue Si vous avez lu Word a du vocabulaire, beaucoup de vocabulaire et Word a réponse à tout, ou presque,

Plus en détail

Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «Élèves en difficulté»?

Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «Élèves en difficulté»? Guide 3 en 1 en difficulté Cycle 2 Cycle 3 Mode d emploi Comment utiliser au mieux le fichier 3 en 1 «en difficulté»? L ouvrage Votre ouvrage est découpé en 6 parties séparées par un intercalaire. 1 partie

Plus en détail

Préparation et révision

Préparation et révision 2 MÉTHODO Préparation et révision 1. Comment s organiser au cours de la période de formation? a) Bien connaître le programme et la nature de l épreuve Il faut évidemment lire attentivement le programme

Plus en détail

Bienvenue dans le monde de la construction logicielle

Bienvenue dans le monde de la construction logicielle Chapitre 1 Bienvenue dans le monde de la construction logicielle Sommaire : 1.1 La construction logicielle, qu est-ce que c est? : page 3 1.2 Pourquoi la construction logicielle est-elle importante? :

Plus en détail

Mon passeport de compétences

Mon passeport de compétences Mon passeport de compétences photo NOM : Prénom : Classe : Année : En cours de Latin, il y a des s de lecteur, de traducteur, d orateur, de grammairien, de chercheur, d encyclopédiste et d équipier. Pour

Plus en détail

Crésus-facturation multilingue. Dès version 3.4

Crésus-facturation multilingue. Dès version 3.4 Crésus-facturation multilingue Dès version 3.4 2 Crésus-facturation multi-lingue 1 Introduction Comment faire des factures multilingues? Qu'est ce qu'une facturation multilingue? Pour le logiciel Crésus-facturation,

Plus en détail

Anglais CAHIER- PROGRAMME

Anglais CAHIER- PROGRAMME Anglais CAHIER- PROGRAMME Dans le présent document, le masculin est utilisé sans aucune discrimination et uniquement dans le but d alléger le texte. NOTE : Tous les renseignements contenus dans ce document

Plus en détail

Le Grand Robert. de la langue française VISITE GUIDÉE VERSION TEXTE

Le Grand Robert. de la langue française VISITE GUIDÉE VERSION TEXTE Visite guidée / Le Grand Robert de la langue française - 1 - Le Grand Robert de la langue française VISITE GUIDÉE VERSION TEXTE 1. Le Grand Robert en quelques mots 2. Déroulé de la visite guidée 3. Trouver

Plus en détail

Procédure pour évaluer et/ou éditer un article

Procédure pour évaluer et/ou éditer un article Procédure pour évaluer et/ou éditer un article Rôle des membres du comité de rédaction dans le processus de révision d un article : 1. Rôle de la Rédactrice en chef 2. Rôle des Rédacteurs adjoints 3. Rôle

Plus en détail

Préparation aux épreuves écrites du CAPES Conseils de rédaction

Préparation aux épreuves écrites du CAPES Conseils de rédaction Préparation aux épreuves écrites du CAPES Conseils de rédaction Claire Debord Le texte qui suit est une libre compilation de plusieurs textes sur le même thème, notamment ceux de Christophe Champetier

Plus en détail

Publier des sites multilingues Avril 2004 maj : Mars 2008

Publier des sites multilingues Avril 2004 maj : Mars 2008 Publier des sites multilingues Avril 2004 maj : Mars 2008 La version 1.7 de SPIP a introduit la possibilité de publier, avec SPIP, des sites en plusieurs langues. Cette possibilité se caractérise notamment

Plus en détail

Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS)

Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS) Département fédéral des affaires étrangères DFAE Direction des ressources DR Personnel DFAE Stagiaire Ecole professionnelle supérieure (EPS) L ensemble des données figurant dans ce questionnaire sont soumises

Plus en détail

Qu est-ce que le TCF?

Qu est-ce que le TCF? Qu est-ce que le TCF? Le Test de Connaissance du Français (TCF ) est un test de niveau linguistique en français, conçu à la demande du ministère de l Éducation nationale, de l Enseignement supérieur et

Plus en détail

Master 2 T2M. Instructions pour la rédaction des notes d entreprise

Master 2 T2M. Instructions pour la rédaction des notes d entreprise Master 2 T2M Instructions pour la rédaction des notes d entreprise I Dispositions générales Selon le pays où vous êtes en stage, un enseignant de la langue concernée sera chargé de suivre votre stage et

Plus en détail

Master 1 T2M. Instructions pour la rédaction des notes de stage

Master 1 T2M. Instructions pour la rédaction des notes de stage Master 1 T2M Instructions pour la rédaction des notes de stage I Dispositions générales Selon le pays où vous êtes en stage, un enseignant de la langue concernée sera chargé de suivre votre stage et la

Plus en détail

écriture RESPECTER LES PRINCIPES DE LA REDACTION SCIENTIFIQUE MEDICALE PERMET D ECRIRE DE FACON

écriture RESPECTER LES PRINCIPES DE LA REDACTION SCIENTIFIQUE MEDICALE PERMET D ECRIRE DE FACON 1/8 écriture ECRIRE POUR ETRE LU RESPECTER LES PRINCIPES DE LA REDACTION SCIENTIFIQUE MEDICALE PERMET D ECRIRE DE FACON RIGOUREUSE, CLAIRE, CONCISE Références: Hugier M and coll. La rédaction médicale

Plus en détail

L A REDACTION D UN RAPPORT SCIENTIFIQUE

L A REDACTION D UN RAPPORT SCIENTIFIQUE FACULTE POLYTECHNIQUE DE MONS GROUPE MINES Résumé N OTE POUR LES ETUDIANTS Ce document est une compilation de règles et de conseils applicables à la rédaction de documents techniques. L étudiant y trouvera

Plus en détail

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Partie IV Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Forum santé et environnement 24/11 et 25/11 Pour chaque intervention, notez ce que vous avez retenu. Les addictions : Le don d organes

Plus en détail

Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme?

Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme? Pouvons-nous citer votre nom et celui de votre entreprise sur le site ou désirez-vous rester anonyme? Je m appelle Julie Remfort et je travaille au Ministère des Finances à Paris. Quel métier faites-vous

Plus en détail

Élève 1 Nombre total Prestation globale de points Devoir 1: Peut répondre de façon structurée et précise en développant ses Entretien idées.

Élève 1 Nombre total Prestation globale de points Devoir 1: Peut répondre de façon structurée et précise en développant ses Entretien idées. Élève 1 Nombre total de points 2 (77%) Devoir 1: Entretien 5 points Devoir 2 : Jeu de rôle 5 points Devoir 3 : Commentaire 4 points Transcription du commentaire (Temps de production 1:32 min) Prestation

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Guide méthodologique 4

Guide méthodologique 4 N/Réf : X2 217 012 Collection Guides méthodologiques Comment réaliser un travail de recherche Guide méthodologique 4 Louis Gaudreau Conseiller en documentation Centre des médias Septembre 2007 TABLE DES

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

Activité 1: Feuilleter votre dictionnaire

Activité 1: Feuilleter votre dictionnaire Le verbe anglais_new principes 140x200 lundi11/02/13 13:28 Page357 9. Activités à gogo! Activité 1: Feuilleter votre dictionnaire Pourquoi est-ce important? C est assez simple : aucune base de vocabulaire

Plus en détail

Chapitre 2. Eléments pour comprendre un énoncé

Chapitre 2. Eléments pour comprendre un énoncé Chapitre 2 Eléments pour comprendre un énoncé Ce chapitre est consacré à la compréhension d un énoncé. Pour démontrer un énoncé donné, il faut se reporter au chapitre suivant. Les tables de vérité données

Plus en détail

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme Florence Delorme Le Secret du Poids Éditions Delorme www.lesecretdupoids.com Florence Delorme, Éditions Delorme, Paris, 2012. "À toutes les filles, je vous dédie mon livre et ma méthode". 6 Introduction

Plus en détail

The master thesis. (version 0.1, 20/3/05 - fix: translation!) thesis-writing. Daniel K. Schneider, TECFA, University of Geneva.

The master thesis. (version 0.1, 20/3/05 - fix: translation!) thesis-writing. Daniel K. Schneider, TECFA, University of Geneva. The master thesis The master thesis (version 0.1, 20/3/05 - fix: translation!) Code: thesis-writing Daniel K. Schneider, TECFA, University of Geneva thesis-writing Menu 1. Introduction: le mémoire est

Plus en détail

COMMENT CORRIGER UN TRAVAIL

COMMENT CORRIGER UN TRAVAIL COMMENT CORRIGER UN TRAVAIL La méthode de correction expliquée ici s applique à la correction des erreurs de français signalées dans un texte. L étudiant, à travers la correction de son travail, doit être

Plus en détail

Le rôle de l'entreprise multinationale de services linguistiques dans la production de qualité.

Le rôle de l'entreprise multinationale de services linguistiques dans la production de qualité. Conférence aux étudiants en traduction de l'honim www.honim.be Bruxelles 6 mai 2002 Le rôle de l'entreprise multinationale de services linguistiques dans la production de qualité. La relocalisation de

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon

PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon PREMIÈRE SECTION : Vue d ensemble du projet ou de la leçon Niveau : 11 e année Matière : Français (10331-10332), Informatique et société (63311A), Introduction à la programmation informatique (02411E)

Plus en détail

PRESENTATION DES RECOMMANDATIONS DE VANCOUVER

PRESENTATION DES RECOMMANDATIONS DE VANCOUVER PRESENTATION DES RECOMMANDATIONS DE VANCOUVER Voici une présentation des recommandations de Vancouver. Ces recommandations ont pour objet d uniformiser la présentation des références bibliographiques dans

Plus en détail

Gé nié Logiciél Livré Blanc

Gé nié Logiciél Livré Blanc Gé nié Logiciél Livré Blanc Version 0.2 26 Octobre 2011 Xavier Blanc Xavier.Blanc@labri.fr Partie I : Les Bases Sans donner des définitions trop rigoureuses, il faut bien commencer ce livre par énoncer

Plus en détail

Introduction aux épreuves de logique des concours ACCÈS et SESAME

Introduction aux épreuves de logique des concours ACCÈS et SESAME Introduction aux épreuves de logique des concours ACCÈS et SESAME «La chance aide parfois, le travail toujours» Vous vous apprêtez à vous lancer dans cette course contre la montre qu est l admission en

Plus en détail

Description des cours TBU

Description des cours TBU des cours TBU 201-213-RO - Mathématiques appliquées au travail de bureau Le cours Mathématiques appliquées au travail de bureau (201-213-RO) permet de développer les habiletés requises pour résoudre des

Plus en détail

de données >> Méthodologies qualitatives

de données >> Méthodologies qualitatives FR Collecte de données >> Méthodologies qualitatives 1 collecte de données >> méthodologies qualitatives page 13 1. L observation page 45 2. l entretien individuel page 73 3. le focus group page 107 4.

Plus en détail

OBSERVATIONS INTRODUCTION

OBSERVATIONS INTRODUCTION Comité d experts gouvernementaux d UNIDROIT sur l applicabilité des clauses de compensation avec déchéance du terme Deuxième session FR UNIDROIT 2013 C.E.G/Netting/2/W.P. 5 Original: anglais Rome, 4-8

Plus en détail

URCA UFR LETTRES ET SCIENCES HUMAINES L1S2 - TECHNIQUES D EXPRESSION

URCA UFR LETTRES ET SCIENCES HUMAINES L1S2 - TECHNIQUES D EXPRESSION URCA UFR LETTRES ET SCIENCES HUMAINES L1S2 - TECHNIQUES D EXPRESSION 2012/2013 PARTIE 1 : METHODOLOGIE DU RESUME Le résumé est la reformulation d un texte en un nombre de mots restreint, c est une épreuve

Plus en détail

La Veille multilingue : outils et ressources pour les traducteurs. Jean-Paul PINTE Institut Catholique de Lille

La Veille multilingue : outils et ressources pour les traducteurs. Jean-Paul PINTE Institut Catholique de Lille La Veille multilingue : outils et ressources pour les traducteurs Jean-Paul PINTE Institut Catholique de Lille Premier Colloque International sur la veille multilingue Genève les 28 et 29 mai 2008 Nous

Plus en détail

PROGRAMME Techniques d expression écrites / orales

PROGRAMME Techniques d expression écrites / orales PROGRAMME Techniques d expression écrites / orales BFT-FRANCE AVRIL 2015 SOMMAIRE Maitriser ma parole en public 3 Maitriser mes oraux d examen 4 Maitriser mon orthographe 5 Maitriser ma syntaxe à l écrit

Plus en détail

Grille de relecture et d évaluation d un mémoire de sciences de l éducation

Grille de relecture et d évaluation d un mémoire de sciences de l éducation Grille de relecture et d évaluation d un mémoire de sciences de l éducation N.B. La présente grille peut être utilisée avant, pendant et après la rédaction du mémoire : - avant pour se donner une représentation

Plus en détail

PROJET DE DEA ET DE THESE DE DOCTORAT

PROJET DE DEA ET DE THESE DE DOCTORAT PROJET DE DEA ET DE THESE DE DOCTORAT Par le Pr Abbé Louis MPALA Mbabula Il n est un secret pour personne que la rédaction du projet de DEA et de THESE pose problème. Voilà pourquoi nous tenterons de donner

Plus en détail

1 ère de couverture. Les éléments indispensables

1 ère de couverture. Les éléments indispensables "C'est Mon Livre" vous permet de réaliser VOTRE livre, dans lequel vous êtes libre de mettre tout ce que vous souhaitez. Cependant pour rester le plus près possible d'un "vrai" livre édité par un professionnel,

Plus en détail

Les quatrièmes et l histoire des arts

Les quatrièmes et l histoire des arts Les quatrièmes et l histoire des arts Objectifs documentaires Mettre en œuvre l ensemble des savoirs en recherche et maîtrise de l information pour réaliser un dossier documentaire. Objectifs disciplinaires

Plus en détail

Pour trouver des articles de revues ou de journaux

Pour trouver des articles de revues ou de journaux Pour trouver des articles de revues ou de journaux Si vous désirez, vous avez l information nécessaire pour une autoformation sur le site internet de la bibliothèque : http://www.clevislauzon.qc.ca/biblio/

Plus en détail

Ecrire un récit fantastique avec les TICE

Ecrire un récit fantastique avec les TICE Ecrire un récit fantastique avec les TICE Aymeric Simon, professeur au collège Gérard Philipe, Villeparisis Niveau : 4e Durée : 7-8 heures Objectifs : Etre capable d écrire un récit complet d au moins

Plus en détail

PORTRAIT D UN FRAUDEUR. «Il avait mon entière confiance je n aurais jamais pensé qu il puisse être un fraudeur!»

PORTRAIT D UN FRAUDEUR. «Il avait mon entière confiance je n aurais jamais pensé qu il puisse être un fraudeur!» COPROPRIÉTÉ Prévenir et détecter la FRAUDE Dans le cadre du Colloque 2010 du RGCQ Par Élise Beauchesne, CA, Adm.A PORTRAIT D UN FRAUDEUR «Il avait mon entière confiance je n aurais jamais pensé qu il puisse

Plus en détail

QUATRE ÉLÉMENTS À NE PAS SOUS-ESTIMER DANS LE CONTEXTE D UNE TRANSMISSION D ENTREPRISE

QUATRE ÉLÉMENTS À NE PAS SOUS-ESTIMER DANS LE CONTEXTE D UNE TRANSMISSION D ENTREPRISE QUATRE ÉLÉMENTS À NE PAS SOUS-ESTIMER DANS LE CONTEXTE D UNE TRANSMISSION D ENTREPRISE Table des matières 1. Introduction... 1 2. Développement... 2 2.1. Droit successoral, réserve des héritiers... 2 2.2.

Plus en détail

2015 2016 Cours de catalogage : module 2

2015 2016 Cours de catalogage : module 2 Médiiadiix IInsttiittutt ffrançaiis COURS DE CATALOGAGE Modulle n 2 L introduction du cours de catalogage et le premier module peuvent sembler à certains d entre vous assez rébarbatifs peut-être même particulièrement

Plus en détail

Bob Mayer. Écrire un roman et se faire publier

Bob Mayer. Écrire un roman et se faire publier Bob Mayer Écrire un roman et se faire publier, 2008 pour le texte de la présente édition, 2014 pour la nouvelle présentation ISBN : 978-2-212-55815-9 Sommaire INTRODUCTION... 1 Outil n 1. Vous-même...

Plus en détail

En principe c est une enseignante ou un enseignant de la discipline qui fait passer l épreuve et qui la corrige. Déroulement de l épreuve.

En principe c est une enseignante ou un enseignant de la discipline qui fait passer l épreuve et qui la corrige. Déroulement de l épreuve. Examen d admission en cours de scolarité dans l école publique 2013-2014 ÉPREUVE CANTONALE DE RÉFÉRENCE CYT OPTION SPÉCIFIQUE ITALIEN 10 e VP ÉPREUVE CANTONALE DE RÉFÉRENCE CYT Consignes générales En principe

Plus en détail

LE RAPPORT DE STAGE DE PREMIERE ANNEE

LE RAPPORT DE STAGE DE PREMIERE ANNEE I.U.T Nice Côte d Azur Dépt. T.C. Cannes Année 2008 2009. STAGE PREVU DU 14 au 28 JANVIER 2009 LE RAPPORT DE STAGE DE PREMIERE ANNEE Le stage de première année, d une durée de deux semaines, est l occasion

Plus en détail

Master européen en traduction spécialisée. Syllabus - USAL

Master européen en traduction spécialisée. Syllabus - USAL Master européen en traduction spécialisée Syllabus - USAL L Université de Salamanque propose une spécialisation en Traduction éditoriale et technique au cours du premier semestre TRADUCTION EDITORIALE

Plus en détail

Mise en place des sprints

Mise en place des sprints 101 Chapitre 4 Mise en place des sprints 1. Introduction Mise en place des sprints Afin de parvenir à une mise en place efficace de ses sprints, l équipe doit prendre en compte divers facteurs, qui vont

Plus en détail

JOURNAL COMMUNAUTAIRE LE PHARE DOCUMENT DE PRÉSENTATION. Sommaire... Page 1. Historique... Page 2. Description... Page 3

JOURNAL COMMUNAUTAIRE LE PHARE DOCUMENT DE PRÉSENTATION. Sommaire... Page 1. Historique... Page 2. Description... Page 3 POLITIQUE ET CODE D ÉTHIQUE DU JOURNAL Adopté le 15 AVRIL 2010 JOURNAL COMMUNAUTAIRE LE PHARE DOCUMENT DE PRÉSENTATION Sommaire... Page 1 Historique... Page 2 Description... Page 3 Mission et Orientation

Plus en détail

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Un livre illustré Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Résumé de la tâche Domaines généraux de formation Compétences transversales Domaines d apprentissage et compétences

Plus en détail

ÉPREUVE UNIQUE Enseignement secondaire, 2 e cycle

ÉPREUVE UNIQUE Enseignement secondaire, 2 e cycle ÉPREUVE UNIQUE Enseignement secondaire, 2 e cycle Document d information - Juin 2015 - Août 2015 - Janvier 2016 Français, langue d enseignement 5 e année du secondaire Écriture 132-520 Gouvernement du

Plus en détail

Intégrité intellectuelle : un savoir-être et un savoir-faire

Intégrité intellectuelle : un savoir-être et un savoir-faire Intégrité intellectuelle : un savoir-être et un savoir-faire Transcription de la vidéo 7 : Emprunt de textes Rédaction du contenu Marie Lefebvre, Agente de recherche Décanat des études Révision linguistique

Plus en détail

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant :

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant : Grille d évaluation du stage d immersion en entreprise de 3 ème bachelier 2014-2015 Etudiant : Entreprise :. Date : Superviseur :. Maitre de stage : Signature :. 1. Evaluation continue [60 pts] Entourez

Plus en détail

Avant-propos de la première édition

Avant-propos de la première édition de la première édition Ce livre a d abord été écrit pour nos étudiants. Des étudiants qui pour la plupart n aiment pas les mathématiques et se demandent pourquoi il leur faut apprendre des formules ésotériques

Plus en détail

Constitution et gestion d un dossier administratif. Dr Maxime HABRAN

Constitution et gestion d un dossier administratif. Dr Maxime HABRAN Constitution et gestion d un dossier administratif Dr Maxime HABRAN 1 La gestion documentaire Ou comment bien cons+tuer son dossier administra+f Travailler avec méthode qu on soit en charge d une parae

Plus en détail

Apprendre à rédiger un compte-rendu d expérience

Apprendre à rédiger un compte-rendu d expérience Apprendre à rédiger un compte-rendu d expérience Séquence réalisée en cycle 3 Sylvie FRÉMINEUR P.E., École du Chaumet, Évires, 74 Jean-Michel ROLANDO Formateur, IUFM Bonneville, 74 Les relations entre

Plus en détail

Circonscription de. Valence d Agen

Circonscription de. Valence d Agen Circonscription de Valence d Agen Pourquoi ce guide? Depuis des décennies, le sujet des devoirs à la maison est discuté dans et hors de l école. Nous avons souhaité faire le point sur ce sujet afin de

Plus en détail

Séance 3 Comment lire et ficher efficacement?

Séance 3 Comment lire et ficher efficacement? Cours Master 1-1er semestre 2012-2013 Institut des Hautes Études de l'amérique Latine Paris III Sorbonne-Nouvelle Suivi individualisé en Anthropologie Séance 3 Comment lire et ficher efficacement? Le compte-rendu

Plus en détail

Que diriez-vous d «ordinateur»?

Que diriez-vous d «ordinateur»? Que diriez-vous d «ordinateur»? Loïc Depecker Professeur à Paris III-Sorbonne (sciences du langage) Président de la Société française de terminologie Délégué général à la langue française et aux langues

Plus en détail

Lecture critique d un article médical scientifique

Lecture critique d un article médical scientifique Lecture critique d un article médical scientifique Objectifs pédagogiques ENC Logique de Recherche Rédaction du résumé Dr Pascale FABBRO-PERAY MB6 2007-2008 Ecrire le résumé structuré d un article Lecture

Plus en détail

Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE

Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE MASTER 2 PROFESSIONNEL «ETUDES INTERNATIONALES», SPECIALITE : «ETUDES LATINO-AMERICAINES» Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE Le mémoire de Master 2 Professionnel n'est pas un

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

L enseignement de l algorithmique au Lycée

L enseignement de l algorithmique au Lycée L enseignement de l algorithmique au Lycée Sisteron 12 novembre 2009 Fernand Didier didier@irem.univ-mrs.fr Approche naïve C est une méthode, une façon systématique de procéder, pour faire quelque chose

Plus en détail

Comprendre, parler et écrire

Comprendre, parler et écrire Comprendre, parler et écrire Source : le Français dans le monde n 351 Comment lire le CECR? Pour naviguer dans les niveaux du CECR et pour vous aider à vous les représenter : Les termes clés A1 A2 B1 B2

Plus en détail

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise Réussir le Service Management avec ISO 20000-1 Novembre 2007 Xavier Flez yphise@yphise.com Propriété Yphise 1 Introduction (1/2) Il existe une norme internationale sur le Service Management en plus d ITIL

Plus en détail

Hiver 2011 Guide de présentation des travaux écrits du programme de Sciences humaines du cégep de Lévis-Lauzon. Normes de présentation.

Hiver 2011 Guide de présentation des travaux écrits du programme de Sciences humaines du cégep de Lévis-Lauzon. Normes de présentation. Guide de présentation des travaux écrits du programme de Sciences humaines du cégep de Lévis-Lauzon. Normes de présentation. 1 Disposition générale La pagination Compter toutes les pages du texte, de la

Plus en détail

Construction et gestion des corpus : Résumé et essai d uniformisation du processus pour la terminologie

Construction et gestion des corpus : Résumé et essai d uniformisation du processus pour la terminologie Construction et gestion des corpus : Résumé et essai d uniformisation du processus pour la terminologie Texte préparé par Elizabeth Marshman, janvier 2003 1. Procédures pour l équipe ÉCLECTIK Cette section

Plus en détail

OFFRES D OPTIONS. DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand

OFFRES D OPTIONS. DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand OFFRES D OPTIONS DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand Option DP3 Qu est-ce que la DP3? La DP3 est une option de Découverte

Plus en détail

Opinions, faits, sentiments

Opinions, faits, sentiments Opinions, faits, sentiments Les messages que nous recevons, de proches, d adultes, de la télévision, des livres, des journaux sont composés d un ensemble de faits, d opinions et de sentiments. Il n est

Plus en détail

Extension Multilingue

Extension Multilingue Extension Multilingue pour Crésus-facturation Introduction Version 6 et suivantes Cette extension permet de choisir la langue de chaque client. La désignation des articles permet d'introduire les textes

Plus en détail

Une nouvelle muséologie pour le musée moderne

Une nouvelle muséologie pour le musée moderne Une nouvelle muséologie pour le musée moderne André Desvallées, dir., Vagues, une anthologie de la nouvelle muséologie André Desvallées, dans cet extrait de Vagues, une anthologie de la nouvelle muséologie

Plus en détail

PRÉSENTATION DU DICTIONNAIRE

PRÉSENTATION DU DICTIONNAIRE PRÉSENTATION DU DICTIONNAIRE Ce dictionnaire est le fruit d un travail, encouragé et financé par le ministère de la Culture et la Délégation générale à la langue française, qui a réuni pendant près de

Plus en détail

BASES DU RAISONNEMENT

BASES DU RAISONNEMENT BASES DU RAISONNEMENT P. Pansu 10 septembre 2006 Rappel du programme officiel Logique, différents types de raisonnement. Ensembles, éléments. Fonctions et applications. Produit, puissances. Union, intersection,

Plus en détail

Fiche Technique. Présentation du problème. MAJ le 11/05/2011

Fiche Technique. Présentation du problème. MAJ le 11/05/2011 MAJ le 11/05/2011 Présentation du problème Généralement on constate que tous les fournisseurs d'accès à Internet ont une solution pour transférer les contacts de leur messagerie. Il s'agit en général de

Plus en détail

CONDITIONS DE REUSSITE, DISPENSES, REPORTS ET CREDITS DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

CONDITIONS DE REUSSITE, DISPENSES, REPORTS ET CREDITS DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR CONDITIONS DE REUSSITE, DISPENSES, REPORTS ET CREDITS DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Position de la Fédération des Étudiant(e)s Francophones (F.E.F.) discutée puis adoptée lors des Conseils du 25 septembre

Plus en détail

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant. La dictée à l adulte Dessin d une expérimentation «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.» La dictée à l adulte Déjà préconisée dans les IO de 1995,

Plus en détail

PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES EN ÉVALUATION CRITIQUE

PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES EN ÉVALUATION CRITIQUE PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES EN ÉVALUATION CRITIQUE 11 questions pour interpréter les règles de prédiction clinique Comment utiliser cet outil d évaluation Lorsqu on évalue une étude, quelle

Plus en détail

Groupe de travail sur le développement juridique du système de Madrid concernant l enregistrement international des marques

Groupe de travail sur le développement juridique du système de Madrid concernant l enregistrement international des marques F MM/LD/WG/13/5 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 1 ER SEPTEMBRE 2015 Groupe de travail sur le développement juridique du système de Madrid concernant l enregistrement international des marques Treizième session

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX SERVICES DE TRADUCTION

POLITIQUE RELATIVE AUX SERVICES DE TRADUCTION POLITIQUE RELATIVE AUX SERVICES DE TRADUCTION Affaires intergouvernementales Division des affaires acadiennes et francophones C.P. 58 Wellington (PE) C0B 2E0 Téléphone : 902-854-7442 Télécopieur : 902-854-7255

Plus en détail

Le contrat de production/d artiste

Le contrat de production/d artiste Le contrat de production/d artiste Check-list pour la négociation d un contrat de production/d artiste AVERTISSEMENT : Nos check-lists ont pour but de vous aider à formuler certaines questions à se poser

Plus en détail

Diapo 1. Objet de l atelier. Classe visée. Travail en co-disciplinarité (identité et origine académique des IEN)

Diapo 1. Objet de l atelier. Classe visée. Travail en co-disciplinarité (identité et origine académique des IEN) COMMENTAIRE Séminaire national Réforme de la série Gestion-administration Lyon 10 et 11 mai 2012 Vendredi matin Martine DECONINCK (IEN EG), Michèle SENDRE (IEN L), Isabelle VALLOT (IEN EG) Diapo 1. Objet

Plus en détail

La traduction économique et financière, Piège ou eldorado?

La traduction économique et financière, Piège ou eldorado? La traduction économique et financière, Piège ou eldorado? Dominique Johnkers Au-delà de ce titre un peu provocateur, mon propos est de remettre notre métier en perspective. Je compte bien enfoncer quelques

Plus en détail

Frédéric Boyer. La Bible, notre exil. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e

Frédéric Boyer. La Bible, notre exil. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e Frédéric Boyer La Bible, notre exil P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e «C est une bien misérable mémoire que celle qui ne s exerce qu à reculons», fit remarquer la Reine. Lewis Carroll, De l

Plus en détail

Rédiger un rapport technique

Rédiger un rapport technique Rédiger un rapport technique Prof. N. Fatemi Plan Introduction Présentation écrite Programmation du travail Rédaction Conseils génériques Références 2 Introduction Objectifs du cours Savoir étudier un

Plus en détail

Analyse manuel CM2 COMPOSITION DE L ENSEMBLE PEDAGOGIQUE. ORGANISATION DU MANUEL Nombre de domaines : 4. Lecture. Grammaire. Conjugaison...

Analyse manuel CM2 COMPOSITION DE L ENSEMBLE PEDAGOGIQUE. ORGANISATION DU MANUEL Nombre de domaines : 4. Lecture. Grammaire. Conjugaison... Analyse manuel CM2 Titre : Outils pour le français Auteurs : professeurs des écoles une agrégée d université Editeur : Magnard Année : Avril 2008 Descriptif du manuel COMPOSITION DE L ENSEMBLE PEDAGOGIQUE

Plus en détail

LES RAPPORTS SEMESTRIELS DU STAGE D EXPERTISE COMPTABLE

LES RAPPORTS SEMESTRIELS DU STAGE D EXPERTISE COMPTABLE LES RAPPORTS SEMESTRIELS DU STAGE D EXPERTISE COMPTABLE 1 SOMMAIRE PAGES Introduction 3 à 4 Un rapport de stage, c est quoi? 5 Un écrit, pourquoi, pour qui? 6 Un plan, comment? 7 La rédaction 8 La documentation

Plus en détail

Le texte d opinion. FRANÇAIS 11 e

Le texte d opinion. FRANÇAIS 11 e Le texte d opinion FRANÇAIS 11 e Exemple d un texte d opinion À partir du plan (longue feuille avec les trois mains), regardez le nom des parties d un texte d opinion. En reconnaissezvous? Lisons l article

Plus en détail

Ressources web : évaluer leur validité et leur fiabilité...

Ressources web : évaluer leur validité et leur fiabilité... http://users.skynet.be/ameurant/francinfo Ressources web : évaluer leur validité et leur fiabilité... Français et Informatique Est-ce nécessaire? Tout le monde peut publier de l information en ligne. Personne

Plus en détail