Association des Directeurs Généraux des Grandes Collectivités

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Association des Directeurs Généraux des Grandes Collectivités"

Transcription

1 Association des Directeurs Généraux des Grandes Collectivités Enquête sur les modalités d exercice des fonctions de Directeur Général dans les Grandes Collectivités KPMG Secteur public 5 juin 2013

2 1. Présentation de l enquête Une enquête quantitative, composée de 33 questions essentiellement fermées et divisées en quatre champs d investigation : Le fonctionnement interne de la Direction Générale Les relations du DGS avec son environnement (politique, services de la direction, partenaires extérieurs) Les outils utilisés par la Direction Générale et la collectivité locale Les enjeux actuels et futurs de la fonction de DGS Un taux de réponse satisfaisant (128 sur près de 200 sollicitations) qui permet de donner aux résultats une dimension significative 1

3 2. Profil des répondants Une large majorité des répondants (60%) ont une ancienneté dans leur poste comprise entre 1 et 5 ans Peu de répondants sont en fonction depuis moins d un an (6%) Une proportion importante (34%) est en place depuis 5 ans ou plus Les répondants sont très majoritairement des hommes (80%) Une très large majorité des répondants sont âgés de plus de 48 ans (71%) L âge moyen est de 52 ans Une grande amplitude : de 29 à 65 ans Une répartition des répondants dans les trois niveaux territoriaux : Villes/EPCI : 45 Départements : 62 Régions : 20 Portrait robot : un homme d une cinquantaine d années en fonction depuis 1 à 5 ans dans son poste 2

4 3. A propos du fonctionnement interne de la Direction Générale Sur la composition des équipes : Des équipes ouvertes, comprenant en moyenne 4 DGA Combien y a-t-il de DGA? Moins de 3 24,00% Une moyenne de 4 DGA De 3 à 5 De 6 à 8 15,20% 58,40% 9 et plus 2,40% Des équipes de direction générale associant généralement d autres collaborateurs Votre équipe de direction générale est composée de : 37,50% 62,50% DGS, DGA et autres collaborateurs DGS et DGA exclusivement 3

5 3. A propos du fonctionnement interne de la Direction Générale Sur les réunions d équipe (1/2) : Des réunions formalisées de façon tacite Des réunions marquées par le formalisme mais souvent en l absence d une charte écrite non 35,90% non 89,80% oui 64,10% oui 10,20% Les réunions de l équipe de direction générale sont-elles marquées par le formalisme (ordre du jour, compte-rendu, relevé de décisions, )? Existe-t-il une charte écrite (ou équivalent) relative au bon fonctionnement de l équipe de direction générale? Dans la majorité des cas, un membre du cabinet assiste aux réunions non 48,40% oui ou parfois 51,60% Un membre du cabinet participe-t-il aux réunions de l équipe de direction générale? 4

6 3. A propos du fonctionnement interne de la Direction Générale Sur les réunions d équipe (2/2) : Des réunions hebdomadaires, d une à trois heures Fréquence des réunions Durée des réunions moins d une fois par mois 1,60% une fois par mois plusieurs fois par mois une fois par semaine plus d une fois par semaine 6,30% 17,20% 6,30% 68,80% plus de 3 heures entre 2 et 3 heures entre 1 et 2 heures moins d une heure 3,90% 10,90% 43,00% 42,20% A quelle fréquence la réunion de l équipe de direction générale se déroule-t-elle? Quelle est la durée moyenne des réunions de l équipe de direction générale? - Des réunions généralement hebdomadaires - Des réunions dépassant souvent deux heures 5

7 3. A propos du fonctionnement interne de la Direction Générale Sur l aspect managérial de la fonction de DGS (1/3) : Vous considérez que votre mode dominant de décision est plutôt : Un mode dominant de décision plutôt collégial directif arbitral collégial 10,30% 37,30% 52,40% 55,6 Villes/EPCI Département Région 40,0 38,7 27,8 51,1 51,6 Un homme Une femme 42,0 49,0 65, et plus 37,1 31,3 40,4 51,4 59,4 50,9 8,9 9,7 16,7 9,0 15,4 19,2 11,4 9,4 8,8 directif arbitral collégial directif arbitral collégial directif arbitral collégial 6

8 3. A propos du fonctionnement interne de la Direction Générale Sur l aspect managérial de la fonction de DGS (2/3) : Rares sont les DGS qui ne se voient pas rattacher plusieurs directions de services 54,1 46,50% 50,0 Villes/EPCI 42,2 Département 33,3 30,0 Région 23,60% 19,70% 21,3 10,20% 15,0 13,1 13,3 11,1 11,5 5,0 1 ou 2 3 à 5 6 ou plus aucune 1 ou 2 3 à 5 6 ou plus aucune Combien de directions de service(s) (opérationnel(s), fonctionnel(s)) vous sont directement rattachées? 7

9 3. A propos du fonctionnement interne de la Direction Générale Sur l aspect managérial de la fonction de DGS (3/3) : Les DGS ont en charge l évaluation d un nombre conséquent de leurs collaborateurs 64,10% 70,0 62,2 62,9 Villes/EPCI Département 30,50% Région 31,1 33,9 20,0 5,50% 6,7 3,2 10,0 4 ou moins 5 à 9 10 ou plus 4 ou moins 5 à 9 10 ou plus Combien de collaborateurs êtes-vous en charge d évaluer personnellement? 8

10 3. A propos du fonctionnement interne de la Direction Générale Sur le pilotage de projets par le DGS : Le DGS, pilote des projets stratégiques Pilotage en direct de projets de gestion des services VS. Pilotage en direct de projets de dimension stratégique 50,00% 57,10% 29,40% 19,00% 38,90% 1,60% 4,00% 0,00% A quelle fréquence êtes-vous amené(e) à piloter en direct des projets de gestion des services? A quelle fréquence êtes-vous amené(e) à piloter en direct des projets de dimension stratégique? 9

11 4. Les relations du DGS avec son environnement Sur la relation du DGS avec son exécutif (1/4) : Des contacts plus nombreux que les rencontres même si ces dernières restent fréquentes Moins de 10% des répondants ont une fréquence de contact avec l exécutif inférieure à une fois par semaine Quelle est la fréquence de vos CONTACTS avec l exécutif? moins d une fois par semaine une fois par semaine plusieurs fois par semaine une fois par jour plusieurs fois par jour 6,30% 9,40% 15,70% 13,40% 55,10% Quelle est la fréquence de vos RENCONTRES bilatérales avec l exécutif? moins d une fois par mois 13,50% une fois par mois 13,50% une fois par semaine 47,60% plusieurs fois par semaine 23,00% une fois par jour 2,40% 73% 27% 73% des répondants rencontrent l exécutif en bilatéral au moins une fois par semaine Mais 27% des répondants le rencontrent une fois par mois ou moins! 10

12 4. Les relations du DGS avec son environnement Sur la relation du DGS avec son exécutif (2/4) : Zoom sur les rencontres bilatérales 51,1 50,0 45,0 Villes/EPCI Département Région 30,0 22,2 21,7 17,8 15,0 16,7 15,0 2,2 1,7 5,0 0,0 6,7 une fois par jour plusieurs fois par semaine une fois par semaine une fois par mois moins d une fois par mois 11

13 4. Les relations du DGS avec son environnement Sur la relation du DGS avec son exécutif (3/4) : Des DGS largement absents lors des réunions de groupe politique (85%), largement présents lors des réunions de bureau (76%). Une participation très variable aux réunions de la majorité (52% oui vs. 48% non) Le cabinet exerce une influence sur la DG 41,10 % 30,60 % La DG exerce une influence sur le cabinet 64,20% Le cabinet intervient dans le fonctionnement quotidien de l administration 42,30% 35,80% 10,50 % 17,70 % 13,00% 14,60% 8,10% 4,10% 17,90% tout à fait plutôt d accord plutôt pas pas du tout d accord d accord d accord tout à fait d accord plutôt d accord plutôt pas d accord pas du tout d accord tout à fait d accord plutôt d accord plutôt pas d accord pas du tout d accord 12

14 4. Les relations du DGS avec son environnement Sur la relation du DGS avec son exécutif (4/4) : Le seuil financier de la délégation de signature qui vous est faite par l exécutif se situe : Plus d un tiers des DGS a une délégation de signature pour un seuil supérieur à au dessus de entre et entre et entre et en dessous de ,90% 14,40% 16,10% 21,20% 36,40% Les DGS sont majoritairement concernés par l arrivée et surtout par le départ des courriers réservés ou sensibles Filtre à l arrivée pour 65% des répondants Visa au départ pour 86,5% des répondants Seuls 65,6% des DGS ont accès à l agenda détaillé de leur Président 13

15 4. Les relations du DGS avec son environnement Sur la relation du DGS avec ses services : A quelle fréquence visitez-vous vos services? 57,5% des répondants visitent leurs services souvent ou très souvent jamais très peu souvent peu souvent souvent très souvent 0,00% 6,30% 15,00% 36,20% 42,50% Selon une majorité de répondants (56%), il existe des lieux et/ou moments dédiés aux rencontres de la DG avec les agents Il s agit davantage de moments que de lieux, souvent dans le cadre de travaux collectifs Vœux, séminaires, réunions, rencontres annuelles, petitsdéjeuners, ateliers trimestriels Pour 80% des répondants, il existe des outils de communication de la DG à destination de l ensemble des services 14

16 4. Les relations du DGS avec son environnement Sur la relation du DGS avec les partenaires extérieurs : Avec lesquels des partenaires suivants avez-vous des entretiens ou réunions, périodiques et/ou formalisées? Autres relations évoquées : DIRECCTE, recteurs et inspecteurs d académie, élus locaux, sous-préfet, SG préfecture Seuls 45% des répondants sont appelés à représenter leur collectivité dans le cadre de manifestations extérieures 15

17 5. A propos des outils Sur les outils au sein de la collectivité territoriale du DGS : le SIG les observatoires les tableaux de bord les projets de service le projet de territoire le reporting le projet d administration la démarche de territorialisation 79,5% 68,6% 67,7% 66,1% 58,5% 57,4% 51,3% 50,4% 11,0% 5,6% 11,9% 9,8% 17,4% 20,5% 26,1% la démarche qualité 37,4% 33,3% la certification 35,3% 48,3% le SIAD 12,6% 46,0% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% a été adopté et est utilisé a été adopté mais n est pas utilisé n a pas été adopté mais est envisagé n a pas été adopté et n est pas une priorité 16

18 5. A propos des outils Sur les outils au sein de la DG (1/2) : les tableaux de bord le reporting les projets de service les observatoires le SIG le projet de territoire le projet d administration la démarche de territorialisation la démarche qualité 73,9% 66,7% 65,4% 64,5% 64,0% 58,4% 54,6% 45,6% 34,2% 4,3% 12,3% 15,0% 18,2% 6,3% 12,4% 21,3% 29,8% 34,2% la certification 26,0% 51,0% le SIAD 11,1% 48,1% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% a été adopté et est utilisé a été adopté mais n est pas utilisé n a pas été adopté mais est envisagé n a pas été adopté et n est pas une priorité 17

19 5. A propos des outils Sur les outils au sein de la DG (2/2) : Villes/EPCI Départements Régions 1er Projet de territoire 1er Tableaux de bord 1er Tableaux de bord 2e Tableaux de bord 2e Reporting 2e SIG 3e Reporting 3e Observatoires Projets de service 3e Observatoires 18

20 6. A propos des enjeux actuels et futurs de la fonction de DGS Sur l équilibre vie professionnelle/vie privée : Pour vous, l équilibre entre votre vie professionnelle et votre vie privée est : 3,20% 1,60% 40,50% primordial nécessaire accessoire sans importance 54,80% 19

21 6. A propos des enjeux actuels et futurs de la fonction de DGS Sur les évolutions de la direction générale : Comment percevez-vous les évolutions suivantes pour votre direction générale : Mutualisation 85% 3% 12% Contractualisation 73% 15% 13% Féminisation 68% 28% 4% Territorialisation 60% 21% 19% une opportunité sans effets Resserrement de la taille des équipes de direction 55% 26% 18% une source de difficulté Possibilité de fusion 49% 14% 37% Renforcement de la place du cabinet 10% 33% 58% 0% 20% 40% 60% 80% 100% NB : Résultats calculés sur le nombre de réponses exprimées, plusieurs réponses possibles 20

22 6. A propos des enjeux actuels et futurs de la fonction de DGS Sur l adoption d une position commune afin d obtenir un statut spécifique (1/2) : Seriez-vous prêt(e) à adopter une position commune afin d obtenir un statut spécifique pour les DGS de collectivités territoriales? 56,3% des répondants y sont favorables Nombre de répondants Non Oui Non non oui Âge 21

23 6. A propos des enjeux actuels et futurs de la fonction de DGS Verbatim : Sur l adoption d une position commune afin d obtenir un statut spécifique (2/2) : «Il apparait important de préciser le rôle et les pouvoirs du DGS notamment dans sa relation avec les élus et le personnel» «Une opportunité de carrière» «Protéger les DG des alternances politiques» «Mieux prendre en compte les effets des dispositions législatives sur le statut (strates)» «Parce que nous sommes tous logés à la même enseigne, modulo la taille des collectivités» 22

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011 Observatoire des courtiers d assurance Point 0 - Avril 2011 APRIL Courtage Un réseau de 11 sociétés grossistes spécialistes. Une large gamme de plus de 140 produits sur tous les segments de marché et toutes

Plus en détail

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Vague 4 Mai 2011 Synthèse Occurrence est certifiée ISO 9001:2000 depuis 2004 Sommaire Page

Plus en détail

GEF. Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles. Regards croisés hommes/femmes. Grandes Écoles au Féminin

GEF. Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles. Regards croisés hommes/femmes. Grandes Écoles au Féminin Ipsos Public Affairs / GEF Février 2007 Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles Regards croisés hommes/femmes GEF Qui sommes-nous? Créé en janvier 2002, GEF regroupe 9 associations

Plus en détail

Elections locales de 2014. 15 octobre 2013

Elections locales de 2014. 15 octobre 2013 Elections locales de 2014 15 octobre 2013 Elections 2014 Renouvellement de la gouvernance des communautés - posé par la loi de réforme des collectivités territoriales décembre 2010 - délimité par les lois

Plus en détail

Mettre en place le télétravail : un projet qui se construit

Mettre en place le télétravail : un projet qui se construit 1 20 juillet 2015 TITRE DE LA PRÉSENTATION POWERPOINT Mettre en place le télétravail : un projet qui se construit Commission du Débat public Réseau Express Grand Lille PRÉSENTATION DE L ARACT NORD PAS

Plus en détail

CENTRALE MOBILITE DE LA ZIPLO Entretien personnalisé

CENTRALE MOBILITE DE LA ZIPLO Entretien personnalisé CENTRALE MOBILITE DE LA ZIPLO Entretien personnalisé Ce questionnaire permet au conseiller mobilité de comprendre vos besoins en matière de mobilité, en vue de l entretien personnalisé. À partir des informations

Plus en détail

Méthodologie Baromètre de la Fonction DAF 10.000 décideurs financiers en activité 303 répondants éligibles

Méthodologie Baromètre de la Fonction DAF 10.000 décideurs financiers en activité 303 répondants éligibles Méthodologie Le Congrès des DAF, associé au groupe Les Echos, à la Compagnie Nationale des Commissaires aux Comptes et au cabinet de conseil et d audit BDO a créé le 1 er Baromètre de la Fonction DAF pour

Plus en détail

Baromètre 2013 des relations entre associations et collectivités locales Résultats d étude. Pôle Marketing Collectivités Locales

Baromètre 2013 des relations entre associations et collectivités locales Résultats d étude. Pôle Marketing Collectivités Locales Baromètre 2013 des relations entre associations et collectivités locales Résultats d étude Pôle Marketing Locales 1 Sommaire Objectifs et Méthodologie p.3 Structure de l échantillon p.4 Synthèse p.5 Résultats

Plus en détail

Questionnaire CHSCT- site Travailler-mieux

Questionnaire CHSCT- site Travailler-mieux Questionnaire CHSCT- site Travailler-mieux 1 - Vous êtes? président un ou plusieurs membres de CHSCT président et membres de CHSCT 2 - Quel est le secteur d'activité de l'établissement? Agriculture BTP

Plus en détail

Résultat du sondage sur la mesure de la performance du credit manager

Résultat du sondage sur la mesure de la performance du credit manager Résultat du sondage sur la mesure de la performance du credit manager Ce sondage a été réalisé durant le mois de Janvier 2010 auprès de 118 credit managers. 1. La structure de l échantillon interrogé 1.1.

Plus en détail

Le stress des entrepreneurs Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables

Le stress des entrepreneurs Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Le stress des entrepreneurs Conseil Supérieur de l Ordre des Experts-Comptables Principaux résultats Avril 2010 CONSEIL SUPÉRIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES Contacts TNS Sofres : Département Stratégies

Plus en détail

Analyse de l Enquête Nationale d Activité des Sophrologues 2010 /2011

Analyse de l Enquête Nationale d Activité des Sophrologues 2010 /2011 Analyse de l Enquête Nationale d Activité des Sophrologues 2010 /2011 Laetitia Heslouis Membre de l ONS, Responsable de l Enquête Directrice de Czazen DU Paris V : Stress & Risques Psychosociaux Certifiée

Plus en détail

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Mission Nationale de la Relation Client / AGEFOS PME Avril 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Etude et sondage effectués pour Observatoire

Plus en détail

«Appel à projets» de la Fondation BTP PLUS

«Appel à projets» de la Fondation BTP PLUS «Appel à projets» de la Fondation BTP PLUS «Proposer des actions innovantes et performantes d aide au retour à l emploi en faveur des salariés du Bâtiment et des Travaux Publics actuellement au chômage»

Plus en détail

Petit déjeuner débat AFTA. 9 novembre 2011

Petit déjeuner débat AFTA. 9 novembre 2011 Petit déjeuner débat AFTA 9 novembre 2011 «Dirigeants du secteur associatif : évaluez la qualité des relations au travail de vos salariés Un audit de climat social : pourquoi et comment?» Cyril PARLANT

Plus en détail

Etat des lieux et enjeux actuels des SIRH dans les collectivités territoriales

Etat des lieux et enjeux actuels des SIRH dans les collectivités territoriales Etat des lieux et enjeux actuels des SIRH dans les collectivités territoriales Présentation des résultats de l enquête menée par Ineum Consulting sur les SIRH Collectivités Territoriales Paris, 30 mars

Plus en détail

La mutualisation des services : facteur de l intégration intercommunale?

La mutualisation des services : facteur de l intégration intercommunale? La mutualisation des services : facteur de l intégration intercommunale? F. Boulanjon, A. Choutet, J. Dezobry L. Dolique, F. Roussel-Devaux Elèves administrateurs territoriaux Promotion Robert Schuman

Plus en détail

BAROMETRE 2014 L INDICATEUR DE LA FRANCHISE CAISSE D EPARGNE. Etude réalisée par l'indicateur de la Franchise

BAROMETRE 2014 L INDICATEUR DE LA FRANCHISE CAISSE D EPARGNE. Etude réalisée par l'indicateur de la Franchise BAROMETRE 2014 L INDICATEUR DE LA FRANCHISE CAISSE D EPARGNE Etude réalisée par l'indicateur de la Franchise Etude réalisée du 01/08/2013 au 31/07/2014 Nombre de franchisés répondants : 1027 1 Sommaire

Plus en détail

Promotion des sites qualifiants en Limousin

Promotion des sites qualifiants en Limousin Promotion des sites qualifiants en Limousin Formation en Travail Social Accueil et accompagnement des stagiaires Etat des lieux des pratiques et des attentes Retour d enquête / Analyse quantitative et

Plus en détail

3 / Nom, fonction et coordonnées de la personne qui a rempli le questionnaire que la fédération pourra contacter pour des précisions :

3 / Nom, fonction et coordonnées de la personne qui a rempli le questionnaire que la fédération pourra contacter pour des précisions : Date : SE PREPARER A APPLIQUER LA CONVENTION COLLECTIVE DE LA BRANCHE DE L AIDE, DE L ACCOMPAGNEMENT, DES SOINS ET DES SERVICES A DOMICILE (BAD) Le guide d auto questionnement a pour finalité de permettre

Plus en détail

CENTRALE MOBILITE Entretien personnalisé

CENTRALE MOBILITE Entretien personnalisé CENTRALE MOBILITE Entretien personnalisé Ce questionnaire permet au conseiller mobilité de comprendre vos besoins en matière de mobilité, en vue de l entretien personnalisé. À partir des informations que

Plus en détail

Elaborer un projet d action

Elaborer un projet d action FICHE PRATI QUE Elaborer un projet d action Un projet n est pas le fruit du hasard mais le résultat d une situation que l on juge insatisfaisante et que l on souhaite changer. On pourrait dans ce sens

Plus en détail

Le recrutement des cadres :

Le recrutement des cadres : pour ACE Association des Conseils en Communication pour l Emploi animé par Le recrutement des cadres : réalités et perspectives des entreprises Le 24 Juin 2003 Sommaire 1. Note méthodologique 2. Structure

Plus en détail

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé

Etude sur l équipement des TPE / PME. en complémentaire santé Département Évaluation des Politiques Sociales Etude sur l équipement des TPE / PME en complémentaire santé Synthèse des résultats Léopold GILLES Pauline JAUNEAU Juillet 2012 1 Contexte et objectifs Dans

Plus en détail

PILOTAGE STRATÉGIQUE - MODE COCKPIT

PILOTAGE STRATÉGIQUE - MODE COCKPIT INNOVATION TECHNOLOGIES AU SERVICE DES PME PMI ETI SOeMAN PILOTAGE STRATÉGIQUE - MODE COCKPIT La solution d'aide au pilotage et au management stratégique et global de l'entreprise Produit et service de

Plus en détail

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas FERT / Chargé d études sénior 01 44 94 59 62 2 Sondage

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion opérationnelle et juridique des ressources humaines de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

Résultats enquête Représentants de Parents Sept. 2011

Résultats enquête Représentants de Parents Sept. 2011 1. Généralités Dans le cadre du PRS, l (ADQS) a organisé, en mars 2011, une tournée nationale auprès des représentants de parents d élèves (RPE) afin de les éclairer sur leur rôle et leur implication dans

Plus en détail

Appel à Projets. «Favoriser l accès à la culture générale des jeunes salariés du BTP âgés de 16 à 21 Ans» Dossier de demande de subvention

Appel à Projets. «Favoriser l accès à la culture générale des jeunes salariés du BTP âgés de 16 à 21 Ans» Dossier de demande de subvention Appel à Projets «Favoriser l accès à la culture générale des jeunes salariés du BTP âgés de 16 à 21 Ans» Dossier Dossier de demande de subvention Toutes les rubriques doivent être renseignées dans le dossier.

Plus en détail

«Mutuelle des Mornantais»

«Mutuelle des Mornantais» Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment solidaire - Extraits de la Vie à Mornant - - décembre 2014 - Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment

Plus en détail

MA MOBILITE PROFESSIONNELLE & MOI. Résultats de notre enquête 2014/5 en partenariat avec Ithaque Coaching

MA MOBILITE PROFESSIONNELLE & MOI. Résultats de notre enquête 2014/5 en partenariat avec Ithaque Coaching + MA MOBILITE PROFESSIONNELLE & MOI Résultats de notre enquête 2014/5 en partenariat avec Ithaque Coaching Sommaire 2 Objectifs de l enquête. Méthodologie Profil des répondants Résultats Mobilité professionnelle..

Plus en détail

Progresser et faire progresser son équipe. Coaching individuel Coaching d équipe

Progresser et faire progresser son équipe. Coaching individuel Coaching d équipe Progresser et faire progresser son équipe Coaching individuel Coaching d équipe Un coach personnel, quelle idée! Tout responsable peut être confronté à un moment donné au besoin de se faire aider avant

Plus en détail

RÉGIME INDEMNITAIRE DE LA VILLE DE DIGNE-LES-BAINS

RÉGIME INDEMNITAIRE DE LA VILLE DE DIGNE-LES-BAINS DOC. N 2 RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU RÉGIME INDEMNITAIRE DE LA VILLE DE DIGNE-LES-BAINS En vertu de la délibération n 11 du conseil municipal du 6 février 2014 1 SOMMAIRE Article 1 : objet 3_ Article 2 : bénéficiaires

Plus en détail

22 ème congrès Fapics

22 ème congrès Fapics 22 ème congrès Fapics Invités par et avec la contribution de : Grâce à nos partenaires : Instituts de formation 22 ème congrès Fapics Cabinets de conseil : Grâce à nos sponsors : 22 ème congrès Fapics

Plus en détail

Conditions de travail, santé et emploi des seniors

Conditions de travail, santé et emploi des seniors Conditions de travail, santé et emploi des seniors Les enseignements de l enquête SIP CDC, Forum Retraite 2014 Thomas Coutrot, Corinne Mette, Dares Plan de la présentation Volet 1 Avoir été longtemps exposé

Plus en détail

pour Observatoire de la profession de conseil en recrutement

pour Observatoire de la profession de conseil en recrutement pour Observatoire de la profession de conseil en recrutement Juin 2009 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A Les préoccupations à six mois des Directeurs de Ressources Humaines B

Plus en détail

ENQUETE. Droit Individuel à la Formation : Quelle Réalité pour les Salariés?

ENQUETE. Droit Individuel à la Formation : Quelle Réalité pour les Salariés? ENQUETE Droit Individuel à la Formation : Quelle Réalité pour les Salariés? Enquête menée d Octobre 2010 à Mars 2011 auprès de 1400 salariés. Extrait de l analyse réalisée par Jean-Pierre Willems, expert

Plus en détail

Le profil socioprofessionnel du communicant territorial

Le profil socioprofessionnel du communicant territorial Enquête Métiers Cap Com - Occurrence 2011 en partenariat avec le 1 ère Partie Le profil socioprofessionnel du communicant territorial Formation, statut, mobilité, rémunération, motivation Introduction.

Plus en détail

Guide d utilisation du. - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock. Support entretien professionnel

Guide d utilisation du. - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock. Support entretien professionnel Guide d utilisation du - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock Support entretien professionnel L entretien professionnel, une occasion pour l entreprise et le salarié de porter un regard sur

Plus en détail

MANAGEMENT URBAIN, ENVIRONNEMENT ET SERVICES

MANAGEMENT URBAIN, ENVIRONNEMENT ET SERVICES ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS MANAGEMENT URBAIN, ENVIRONNEMENT ET SERVICES Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1)

Plus en détail

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET

L utilisation des TIC par le personnel enseignant. Marie-José Roy FRÉQUENCE D UTILISATION ET INTERNET L utilisation des TIC par le personnel enseignant Marie-José Roy Depuis l apparition des micro-ordinateurs dans les années 1980, la tâche des enseignantes et enseignants s est vue modifiée à mesure que

Plus en détail

«Je voudrais évoluer»

«Je voudrais évoluer» 2 «Je voudrais évoluer» Thème : L entretien d évaluation et de carrière I. Quelques éléments du contexte Comme tous les ans, Younès Boualil s apprête à rencontrer sa supérieure hiérarchique immédiate (N

Plus en détail

QUELS TABLEAUX DE BORD DANS LE SECTEUR PUBLIC?

QUELS TABLEAUX DE BORD DANS LE SECTEUR PUBLIC? QUELS TABLEAUX DE BORD DANS LE SECTEUR PUBLIC? Evénement organisé par Logica Business Consulting et l Association des Directeurs Financiers et de Contrôle de Gestion (DFCG) Introduction En septembre 2011,

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION JOINT AU RAPPORT DE GESTION

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION JOINT AU RAPPORT DE GESTION RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION JOINT AU RAPPORT DE GESTION rendant compte des conditions de préparation et d organisation des travaux du Conseil ainsi que des procédures de contrôle interne

Plus en détail

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien»

e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» Contacts Ipsos : Patrick KLEIN Tél : 01 41 98 97 20 e-mail : patrick.klein@ipsos.com Sonia BENCHIKER Tél : 01 41 98 95 08 e-mail : Etude «les Français et leur pharmacien» sonia.benchiker@ipsos.com Rapport

Plus en détail

La question RH du mois «Les salariés français, la charge et l addiction au travail»

La question RH du mois «Les salariés français, la charge et l addiction au travail» La question RH du mois «Les salariés français, la charge et l addiction au travail» Juillet 2015 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Sondage

Plus en détail

METHODOLOGIE. Une phase qualitative réalisée auprès d une dizaine de dirigeants, experts et DRH du 4 au 30 mars 2011.

METHODOLOGIE. Une phase qualitative réalisée auprès d une dizaine de dirigeants, experts et DRH du 4 au 30 mars 2011. Baromètre des stratégies RH et des réseaux sociaux 2 ème édition Conférence de presse 5 avril 2011 MÉTHODOLOGIE METHODOLOGIE Une phase qualitative réalisée auprès d une dizaine de dirigeants, experts et

Plus en détail

Ces caractéristiques représentent une configuration intéressante pour étudier le devenir des médicaments dans les eaux.

Ces caractéristiques représentent une configuration intéressante pour étudier le devenir des médicaments dans les eaux. Limoges Métropole regroupe 19 communes et rassemble près de 212 000 habitants. Elle est le 3ème pôle urbain du grand Ouest. Un pôle universitaire et un pôle hospitalier y sont regroupés. Parallèlement,

Plus en détail

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES INNOVATION TECHNOLOGIES AU SERVICE DES PME PMI ETI SOeMAN GESTION DES RESSOURCES HUMAINES La solution d'aide au pilotage et au management des Ressources Humaines Produit et service de la société Reflex

Plus en détail

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4 Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire FISAC : Action n 4 L Artisanat en Maurienne Quelques chiffres 1 152 entreprises artisanales (11,5% des entreprises artisanales de Savoie)

Plus en détail

Loi relative au dialogue social et à l emploi dite «Loi Rebsamen» Suite au vote à l assemblée nationale du 23 juillet 2015

Loi relative au dialogue social et à l emploi dite «Loi Rebsamen» Suite au vote à l assemblée nationale du 23 juillet 2015 Loi relative au dialogue social et à l emploi dite «Loi Rebsamen» Suite au vote à l assemblée nationale du 23 juillet 2015 SOMMAIRE Création de CPRI (commissions paritaires régionales interprofessionnelles)

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE Quel est leur profil (âge, localisation, situation familiale )? Quel est leur plan d action pour reprendre?... Quelles sont leurs motivations?

Plus en détail

Baromètre 2014 de la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle. - Volet employeurs - Décembre 2014

Baromètre 2014 de la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle. - Volet employeurs - Décembre 2014 Baromètre 2014 de la conciliation entre vie professionnelle et vie personnelle - Volet employeurs - Décembre 2014 Sommaire Note technique Synthèse des enseignements Perception Importance accordée à la

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

Licence professionnelle Coloriste/infographiste

Licence professionnelle Coloriste/infographiste Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Coloriste/infographiste Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

!"#$%&'"()%*)+"(,-'.)-()$"/'.'&-)-(&#-0#',-)

!#$%&'()%*)+(,-'.)-()$/'.'&-)-(&#-0#',-) !"#$%&'"(*"(+,'-,($".'-'&/0,(&#,1#'+,+2 3"4,$.#,5677!"#$%&'"(%*+"(,-'.-($"/'.'&--(&#-0#',- "*&'.1234567899:7;43?64@A8B7C76DEF83;4AFC8GD5 '(&#"H*+&'"( Ici présenter le contexte de l enquête et son

Plus en détail

La perception de la décentralisation par les élus locaux

La perception de la décentralisation par les élus locaux La perception de la décentralisation par les élus locaux Présentation du 26 juin 2012 Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion / Politique Laure SALVAING / Gwennaig MALPART SOMMAIRE 1 Les missions d

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION RÉPARTIS

MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION RÉPARTIS ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION RÉPARTIS Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1)

Plus en détail

QUESTIONNAIRE ENTREPRISE

QUESTIONNAIRE ENTREPRISE ENQUETE CREATION CRECHE INTERENTREPRISES QUESTIONNAIRE ENTREPRISE 1. Votre entreprise Nom... Commune :... Nom, coordonnées et fonction de la personne répondant au questionnaire : Secteur d activité :...

Plus en détail

Les Ultra-marins ont de l audace - Rapport d étude -

Les Ultra-marins ont de l audace - Rapport d étude - Les Ultra-marins ont de l audace - Rapport d étude - Contact : Julien Goarant Directeur de clientèle Tel : 01 80 48 30 80 Email Tél : jgoarant@opinion-way.com 01.78.94.89.87 Juin 2013 Méthodologie Echantillon

Plus en détail

Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 26 juin 2015. À votre écoute pour progresser!

Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 26 juin 2015. À votre écoute pour progresser! Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 26 juin 2015 PREFECTURE DES DEUX-SEVRES 116 questionnaires collectés / 20 questions Résultats en % des exprimés 1. Le contexte de l étude À votre écoute pour

Plus en détail

DROIT DES AFFAIRES INTERNATIONALES ET MANAGEMENT

DROIT DES AFFAIRES INTERNATIONALES ET MANAGEMENT ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS DROIT DES AFFAIRES INTERNATIONALES ET MANAGEMENT Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

LE GUIDE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL POUR LE N+1

LE GUIDE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL POUR LE N+1 Pôle Ressources Humaines Service Formation des Personnels Gestion des compétences Anne-Sophie LECLERCQ LE GUIDE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL POUR LE N+1 MAI-JUIN 2011 Entretiens professionnels Lille 1-2011

Plus en détail

CONNECTING BUSINESS & TECHNOLOGY

CONNECTING BUSINESS & TECHNOLOGY CONNECTING BUSINESS & TECHNOLOGY Enquête 2013 «Relation DSI Métiers» Résultats de l enquête Novembre 2013 1 Méthodologie & Répondants L enquête a été réalisée par Devoteam en collaboration avec l itsmf

Plus en détail

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION

La mutualisation. Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION La mutualisation Un outil en voie de développement sur le territoire de STBRIEUC AGGLOMERATION Contexte Agglo Région : 3 249 815 Hab Département : 601 027 Hab Communauté d Agglomération de St-Brieuc :

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Conseiller clientèle particuliers de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne d

Plus en détail

LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN

LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS LOGISTIQUE ET MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1) Motivations

Plus en détail

Observatoire du fait religieux en entreprise Synthèse des résultats de l étude 2014

Observatoire du fait religieux en entreprise Synthèse des résultats de l étude 2014 Observatoire du fait religieux en entreprise Synthèse des résultats de l étude 2014 Préambule Le groupe Randstad France a ouvert il y a six ans, une réflexion sur le fait religieux en entreprise. Une démarche

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

Démarche qualité QUALIPREF 2.0. Enquête de satisfaction auprès des usagers du SII

Démarche qualité QUALIPREF 2.0. Enquête de satisfaction auprès des usagers du SII Démarche qualité QUALIPREF 2.0 Enquête de satisfaction auprès des usagers du SII Octobre 2015 1. Présentation de l étude 1.1 Le contexte général La qualité des services rendus aux usagers est une priorité

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

Une approche exigeante du coaching professionnel. à partir d un document de la

Une approche exigeante du coaching professionnel. à partir d un document de la 1 Une approche exigeante du coaching professionnel à partir d un document de la 2 CHOISIR UN COACH Pourquoi et comment? POURQUOI FAIRE APPEL À UN COACH? Les objectifs du coaching le plus souvent cités

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION - RESIDENTS RESULTATS ENQUETE 2012

QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION - RESIDENTS RESULTATS ENQUETE 2012 QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION - RESIDENTS RESULTATS ENQUETE 2012 Distribution des questionnaires aux résidents en décembre 2012. 22 questionnaires remplis : taux de retour : 20%. 1. L ACCUEIL - L accueil

Plus en détail

Observatoire de l image des banques 2015. 8 Juillet 2015

Observatoire de l image des banques 2015. 8 Juillet 2015 Observatoire de l image des banques 2015 8 Juillet 2015 Méthodologie Mode de recueil Une étude en face à face, réalisée à domicile par système CAPI (Computer Assisted Personal Interview). Cible Un échantillon

Plus en détail

Rencontre partenaires 2015. La contractualisation Caf / Collectivités territoriales. Le Renouvellement des Cej 2015-2018

Rencontre partenaires 2015. La contractualisation Caf / Collectivités territoriales. Le Renouvellement des Cej 2015-2018 La contractualisation Caf / Collectivités territoriales Le Renouvellement des Cej 2015-2018 Sommaire 1. La contractualisation avec la Caf : > les principes Rappel : Cej Une nouveauté : la Ctg La gouvernance

Plus en détail

Bloc territorial communes /communauté comment organiser les synergies?

Bloc territorial communes /communauté comment organiser les synergies? Bloc territorial communes /communauté comment organiser les synergies? Mutualisations, territorialisation et plateforme de services aux communes claire.vigeant@chora.fr CHÔRA CONSEIL, 6 rue du 8 mai 1945,

Plus en détail

COMMENT MANAGER LE CHSCT?

COMMENT MANAGER LE CHSCT? COMMENT MANAGER LE CHSCT? Intervenant : Me Sylvain NIEL Avocat Associé FIDAL Formation Jeudi 12 Avril 2012 9h00 à 17h30 Objectif : Alors que le droit devrait être un outil de dialogue, il est utilisé,

Plus en détail

Etes-vous prêt Pour l exercice libéral?

Etes-vous prêt Pour l exercice libéral? Etes-vous prêt Pour l exercice libéral? Christophe DUMAS - Expert-comptable David LADAME Expert-comptable stagiaire 1 LE CONTEXTE EN 2009 2 L ENVIRONNEMENT PROFESSIONNEL La Profession en quelques chiffres

Plus en détail

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Démarche de valorisation du stage dans l élaboration du projet de l étudiant Définition : C est une démarche complémentaire du suivi de stage existant

Plus en détail

Etude TNS Sofres - Les Elles de l'auto. 3ème édition - Avril 2011

Etude TNS Sofres - Les Elles de l'auto. 3ème édition - Avril 2011 Etude TNS Sofres - Les Elles de l'auto 3ème édition - Avril 2011 L objectif de l étude Les conditions de la promotion des femmes dans le secteur automobile Méthodologie Enquête online Adressée aux professionnels

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jean-Bernard LAINÉ Co-Directeur du Pôle Banque Assurances Services Industrie / jean-bernard.laine@csa.eu / 01 44 94 59 43 Yves-Marie CANN Directeur d études au Pôle

Plus en détail

Réserve Communale de Sécurité Civile Questionnaire RCSC - 2012

Réserve Communale de Sécurité Civile Questionnaire RCSC - 2012 Réserve Communale de Sécurité Civile Questionnaire RCSC - 2012 Une enquête de l Institut des Risques Majeurs (IRMa) www.irma-grenoble.com L IRMa souhaite favoriser l émergence des réserves communales de

Plus en détail

Conférence des Villes de Bretagne Emvod Kerioù Breizh. 1 - De quelle manière avez-vous eu connaissance de la tenue de ce colloque?

Conférence des Villes de Bretagne Emvod Kerioù Breizh. 1 - De quelle manière avez-vous eu connaissance de la tenue de ce colloque? 1 sur 6 30/09/2014 12:31 contact.villesdebretagne@gmail.com Modifier ce formulaire Afficher toutes les réponses Publier les données analytiques Résumé [Image] Conférence des Villes de Bretagne Emvod Kerioù

Plus en détail

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mai 2015 La mixité sociale, une ambition réaffirmée à mettre en œuvre localement L objectif de mixité sociale pour lutter contre les effets de spécialisation

Plus en détail

La lettre du. La réforme de la formation professionnelle

La lettre du. La réforme de la formation professionnelle La lettre du N 4 Décembre 2005 La réforme de la formation professionnelle La formation professionnelle est un moyen de développer rapidement et efficacement les compétences des hommes et des femmes de

Plus en détail

Alors que les postes de contrôleurs. Carrières. de gestion : une rémunération à géométrie variable. ENQUÊTE - Contrôleurs

Alors que les postes de contrôleurs. Carrières. de gestion : une rémunération à géométrie variable. ENQUÊTE - Contrôleurs Carrières ENQUÊTE - Contrôleurs de gestion : une rémunération à géométrie variable Le baromètre des fonctions financières DFCG - Michael Page - Option Finance Combien d années d ancienneté avez-vous dans

Plus en détail

Processus de décision interne : Quoi? Qui? Quand? Comment?

Processus de décision interne : Quoi? Qui? Quand? Comment? REGLEMENT INTERIEUR de la Fédération Nationale des Organismes de Formation Professionnelle à l Éco construction ECOCONSTRUIRE Mise à jour le 02/07/2014 A GOUVERNANCE 1 Président et vice présidents a. Le

Plus en détail

Enquête Rémunération

Enquête Rémunération Enquête Rémunération Décembre 2011 Synthèse des résultats Méthodologie : Cette enquête a été menée auprès de 274 personnes salariées, indépendantes ou responsables d agence issues du métier de la communication.

Plus en détail

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT?

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Quels sont vos objectifs de placement? 2 3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Les facteurs à prendre en compte Ils dépendent de votre personnalité, de votre âge, de votre situation de famille et de

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

SPECIALITE POLITIQUE ET GESTION DE LA CULTURE

SPECIALITE POLITIQUE ET GESTION DE LA CULTURE INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG LE DEVENIR DES DIPLOMÉS 2014 MASTER SCIENCES POLITIQUES ET SOCIALES, MENTION SCIENCE POLITIQUE SPECIALITE POLITIQUE ET GESTION DE LA CULTURE 1 an après Taux de

Plus en détail

Enquête de satisfaction relative à l intervention de l ADAR Provence à votre domicile. L ensemble des Agences pour l Année 2010

Enquête de satisfaction relative à l intervention de l ADAR Provence à votre domicile. L ensemble des Agences pour l Année 2010 Enquête de satisfaction relative à l intervention de l ADAR Provence à votre domicile. L ensemble des Agences pour l Année 2010 Enquête sur 1 155 clients. ( Envoi initial 2500 clients.) Q2 - Quel est votre

Plus en détail

Septembre 2005. Quantification de la diversité et de la polyvalence des comptables des structures associatives

Septembre 2005. Quantification de la diversité et de la polyvalence des comptables des structures associatives Septembre 2005 Quantification de la diversité et de la polyvalence des comptables des structures associatives Cette étude permet de quantifier ce qui avait été mis en évidence par l étude qualitative

Plus en détail

Offre de services d AGEFOS PME auprès des adhérents du Sport. BOULOURIS 9 Juillet 2014

Offre de services d AGEFOS PME auprès des adhérents du Sport. BOULOURIS 9 Juillet 2014 Offre de services d AGEFOS PME auprès des adhérents du Sport BOULOURIS 9 Juillet 2014 Intervention AGEFOS PME C est quoi AGEFOS PME? Quelques données chiffrées dans le champ du sport Les dispositifs de

Plus en détail

Formations dédiées aux acteurs du logement social

Formations dédiées aux acteurs du logement social Gestion et communication de crise Formations dédiées aux acteurs du logement social Arjuna est un cabinet conseil dédié, depuis 1993, à la gestion et la communication de crise. Lors des formations qu ils

Plus en détail

Intranet et les salariés : les clefs pour un outil efficace

Intranet et les salariés : les clefs pour un outil efficace 99 rue de l Abbé Groult 75015 Paris 01 53 68 28 28 420 rue St Honoré - 75008 Paris - 01 47 03 68 00 Intranet et les salariés : les clefs pour un outil efficace Comportements d utilisation, satisfaction

Plus en détail

Baromètre de la protection sociale Vague 3

Baromètre de la protection sociale Vague 3 pour Baromètre de la protection sociale Vague 3-2 ème conférence nationale de la protection sociale - Contacts : Frédéric Dabi Directeur Général Adjoint de l Ifop 10 avril 2013 Note méthodologique Etude

Plus en détail

école nationale d administration

école nationale d administration école nationale d administration une école de service public et d application Créée par le Général de Gaulle en octobre 1945, l École nationale d administration a pour principes fondateurs de démocratiser

Plus en détail