SOMMAIRE. Ι CARACTERISTIQUES GENERALES DU CENTRE SOCIAL page 5 ΙΙ EVALUATION DU PROJET SOCIAL 2008/2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE. Ι CARACTERISTIQUES GENERALES DU CENTRE SOCIAL page 5 ΙΙ EVALUATION DU PROJET SOCIAL 2008/2011"

Transcription

1 SOMMAIRE Ι CARACTERISTIQUES GENERALES DU CENTRE SOCIAL page 5 ΙΙ EVALUATION DU PROJET SOCIAL 2008/2011 1) Le territoire A- L environnement page 7 B- La population pages 8 et 9 C- Le réseau de partenaires pages 10 et 11 D- Autres équipements à caractère social page 12 E- Dispositifs existant sur la commune ou l agglomération page 12 2) Les instances page 13 3) Le bilan du projet social A- Bilan de l animation globale pages 14 à 27 B- Bilan de l animation collective famille pages 28 à 34 4) Les moyens A- Le personnel permanent page 35 B- Le personnel temporaire page 36 C- Les bénévoles pages 36 et 37 D- Les locaux page 37 2

2 5) Problématiques repérées page 38 6) Conclusion page 39 ΙΙΙ ELABORATION DU PROJET SOCIAL 2011/2014 1) Le fonctionnement du centre social pages 41 et 42 2) Le contenu du projet social pages 43 et 44 Récapitulatif des actions connues ou prévues à ce jour page 45 3) Les moyens humains page 46 4) Le budget page 47 5) Conclusion page 47 Sommaire annexe page 48 ANNEXES pages 49 à 75 Page 3

3 Ι CARACTERISTIQUES GENERALES DU CENTRE SOCIAL Page 4

4 Nom ou raison sociale de l équipement Adresse Adresse administrative Centre socioculturel rue des Pêcheurs 26 boulevard de Lorraine Téléphone Mails Site de la ville Année du 1 er agrément 2006 Géré par Monsieur Jean-Pierre NOYELLES, maire de la commune de Vaires sur Marne Statut juridique du gestionnaire Définition du territoire Collectivité territoriale Ville de Vaires sur Marne La ville de Vaires sur Marne fait partie de l agglomération de Communes Marne et Chantereine. Page 5

5 ΙΙ EVALUATION PROJET SOCIAL 2008/2011 Page 6

6 1) LE TERRITOIRE A- L ENVIRONNEMENT La ville de Vaires sur Marne est située dans le quart Nord-Ouest du département de Seine et Marne. En bordure de Marne, elle s étend sur 602 hectares. Elle se trouve à 24 Km de Paris. Le territoire communal est jouxté par les bois protégés de Vaires, Brou, Pomponne au nord-est, la gare de triage de Chelles-Vaires à l est et la Marne qui l enserre au sud et à l est. La gare SNCF de Vaires- Torcy est située au centre nord du territoire et est desservie par la ligne banlieue Paris gare de l Est/ Meaux. La voie ferrée rapide du trafic TGV Paris-Strasbourg commence à Vaires sur Marne. La ville a gardé son caractère de ville résidentielle mais connait d importantes opérations immobilières principalement sur le centre ville et le quartier de la République. L essentiel des commerces et services est regroupé dans un rayon de 300 mètres autour de la gare et implanté le long des trois principales voies radiales qui desservent les zones d habitat. Vaires sur Marne, la Marne, son bois, sa base nautique, une ville dans un écrin de nature. Page 7

7 B- LA POPULATION Au 1 er janvier 2010 : dont 5609 hommes et 6157 femmes. TRANCHE D AGES DES HABITANTS - Statistiques INSEE 2007 COMPOSITION DES FAMILLES TRANCHES D AGES /19 ans 25,01% 24,9% 20/39 ans 24,73% 25,8% 40/59 ans 28,92% 30% 60/74 ans 13,39% 12,2% 75 ans et + 7,93% 7,2% TOTAL 11766* Couples avec enfant(s) 47,5% 52,4% Familles monoparentales : 13,8% 11,3% Couples sans enfant 38,7% 36,3% NOMBRE ENFANTS PAR FAMILLES (Enfants âgés de moins de25 ans) SANS ENFANT ENFANT ENFANTS ENFANTS ET TOTAL FAMILLES Page 8

8 LOGEMENTS Au 1 er janvier 2010, 1272 logements sociaux gérés par 5 bailleurs sociaux. Propriétaire 3012 Locataire 1759 ANCIENNETE D EMMENAGEMENT DANS LES LOGEMENTS Moins de 2 ans De 2 à 4 ans De 5 à 9 ans De 10 ans à 19 ans Plus de 20 ans 9,8% 18% 19% 22,3% 30,9% REPARTITION DES ALLOCATAIRES DE LA CAISSE D ALLOCATIONS FAMILIALES Données 2010 Les allocataires CAF sur la commune sont au nombre de 5039 personnes sur une population totale de Total allocataires Pers. couvertes Allocataires avec enfants Allocataires avec 3 enfants ou + Familles monoparentales Allocataires à bas revenu Allocataires revenus <SMIC Allocataires revenus<1/2 SMIC Bénéficiaires aides logement parc public Bénéficiaires aides logement parc privé Bois de Vaires La Fontaine Vieux Vaires Parc Aulnay République (inclus rue de Torcy) Centre Ville Pêcheurs Triage Pêcheurs Paul Algis Canal Place Europe TOTAL Page 9

9 C- LE RESEAU DE PARTENAIRES LES PARTENAIRES INSTITUTIONNELS STRUCTURE PUBLIC CIBLE NATURE INTERVENTION INTERVENTION La Caisse d Allocations Familiales de Seine et Marne La Maison des Solidarités La Fédération des Centres Sociaux de Seine et Marne Familles Enfance Jeunesse Familles Enfance Familles Enfance Jeunesse Soutien financier Moyen humain Soutien financier Moyen humain Soutien Agrément centre Socio-Culturel Participation Comité de Pilotage Réflexion et aide à la mise en place de projets Participation Comité de Pilotage Participation Atelier Parents /Jeunes Enfants Formations Soutien Fédéral Tickets Loisirs Participation Comité de Pilotage Aide dans la réflexion sur le territoire LES PARTENAIRES LOCAUX ORGANISME PUBLIC CIBLE NATURE INTERVENTION La municipalité Les habitants Mise à disposition du personnel et des locaux Le CCAS Les habitants Actions intergénérationnelles La bibliothèque Les habitants Projets thématiques Les écoles Les habitants Projets thématiques, aide aux devoirs Le service jeunesse Les habitants Projets thématiques Page 10

10 LES PARTENAIRES ASSOCIATIFS ORGANISME PUBLIC CIBLE NATURE INTERVENTION L association des commerçants - ACAV Les habitants Projets thématiques (rallye dans la ville ) ANGVRN Les familles Projets thématiques USVEC Les habitants Projets thématiques (Journée de la Femme) Amitiés Vairoises Les habitants Projets thématiques (Journée de la Femme) Caméra Club Vairois Les habitants Projets thématiques (Journée de la Femme) Ce réseau de partenaires reste à développer par rapport à la nature des interventions (actuellement des interventions principalement lors des thématiques). Page 11

11 D- AUTRES EQUIPEMENTS A CARACTERE SOCIAL ENFANCE JEUNESSE PERSONNES AGEES CULTURELS SPORTIFS Maison de la Petite Enfance Relais Assistante Maternelle 4 écoles maternelles 4 écoles élémentaires Centre des loisirs maternels et primaires 1 collège Structure préadolescents Espace Loisirs (11/14 ans) Foyer résidence des personnes âgées Centres des arts et Loisirs Bibliothèque Conservatoire Salle municipale de spectacle «Les Variétés» 1 gymnase 1 salle multi-activités 1 stade 1 piscine La ville de Vaires possède également une mairie annexe et des locaux communs résidentiels. E- DISPOSITIFS EXISTANTS SUR LA COMMUNE ET L AGGLOMERATION - Conseil municipal d enfants : 33 enfants de CM1 issus des 4 écoles élémentaires de la ville répartis en 3 commissions de 11 enfants (environnement et sécurité, vie locale et solidarité, sports et loisirs). Mandat 2010/ Conseil municipal de jeunes : les jeunes volontaires de 6 ème, 5 ème, 4 ème. Quartiers représentés : parc de l Aulnay, ZAC des Pêcheurs, Jean Jaurès, Bois de Vaires, république, la Fontaine. Mandat 2010/ PEL (CEL-CLAS-VVV) - Contrat Enfance Jeunesse - CISPD, Conseil Intercommunal de sécurité et de prévention de la Délinquance de Marne et Chantereine. Page 12

12 2) LES INSTANCES DU CENTRE AU COURS DU PROJET SOCIAL 2008/2011 A- LE COMITE DE PILOTAGE Il est présidé par le maire et comprend : - 5 élus municipaux dont les délégations croisent le champ d intervention du centre Social : Affaires Sociales et familiales, Culture, Jeunesse, Sports, démocratie Locale. - La directrice de la Maison Des Solidarités de Chelles - La directrice de l antenne CAF de Chelles - Le délégué de la fédération des centres Sociaux de Seine et Marne - La directrice des affaires sociales et familiales, le directeur de l action culturelle, le directeur du service Jeunesse, Enfance et Sport, la référente famille et la directrice du centre socioculturel Le comité de pilotage s est réuni une seule fois le 23 janvier B- LE CONSEIL DE MAISON Il est présidé par le maire et composé d élus, de professionnels, d associations, de bénévoles et d habitants, il a pour but de suivre et d évaluer les actions et de définir les priorités à mettre en œuvre. C - LA COMMISSION SORTIES, une instance de participation des habitants. La commission est animée par l équipe du centre socioculturel. Elle a pour objectif de travailler le programme des sorties avec des adhérents volontaires. Page 13

13 3) BILAN DU PROJET SOCIAL A- BILAN ANIMATION GLOBALE 2008/2011 ORIENTATION 1 : PERENNISER LES ACTIONS EXISTANTES ET LES DEVELOPPER Cet axe visait prioritairement à mieux formaliser le cadre d intervention et à continuer de proposer aux habitants des activités pour un enrichissement personnel mais surtout collectif. 1.1 Construire une stratégie de communication et faire connaitre le centre à de nouveaux habitants Actions réalisées - Une plaquette mensuelle ou bimensuelle en fonction des périodes diffusée via les structures municipales. - Réalisation d un espace d accueil. LES PLAQUETTES DE COMMUNICATION Une plaquette générale Une plaquette générale de présentation du centre socio-culturel a été créée en septembre 2010 via un travail avec le service communication. Cette plaquette est à disposition à l accueil du centre socioculturel, de la mairie et du centre des Arts et Loisirs. (Document en annexe p71) Des plaquettes vacances Des plaquettes de présentation des activités proposées ont été réalisées en fonction de l actualité du centre socioculturel. Elles sont à disposition comme la plaquette générale du centre sur les 3 accueils principaux de la ville et sont affichées sur les panneaux extérieurs des écoles. Page 14

14 Sur la période des 3 ans d agrément, 9 plaquettes ont été réalisées pour les périodes des petites vacances, et 2 plaquettes pour les périodes estivales ( ). Chaque plaquette a été éditée à 500 exemplaires. L ESPACE D ACCUEIL En 2008, les locaux du centre socioculturel étaient au Centre des Arts et Loisirs. En septembre 2009, l équipe a intégré les nouveaux locaux situés entre le quartier des Paul Algis et des Pêcheurs (dans le prolongement de l avenue Jean Jaurès). L inauguration a eu lieu le 18 septembre L installation dans les nouveaux locaux a permis de mettre en place via le financement de la CAF de Seine et Marne, un véritable espace accueil. Celui-ci a été doté de part les subventions d une borne d accueil, de mobilier type banquettes et tables et de présentoirs. L installation d une petite salle dans cet espace a également permis d augmenter les possibilités d accueil notamment pour les cours de socialisation et d aide aux leçons. LES ADHESIONS AU COURS DES TROIS DERNIERES ANNEES Familles Personnes seules TOTAL Concernant le nombre d adhésions en 2008, il est à noter que le mode d adhésion était différent et donc non comparable aux années 2009 et Au vue du nombre d adhésions en 2009 et 2010, on constate bien que l année 2009 a été une année transitoire. Le nombre d adhésion en 2011 en comparaison à 2010, sera un critère d évaluation sur l aménagement de ces nouveaux locaux. Page 15

15 LES ADHESIONS PAR QUARTIER AU COURS DES TROIS DERNIERES ANNEES Bois de Vaires la Fontaine Vieux Vaires parc Aulnay république Centre ville Pêcheurs Triage Pêcheurs Paul Algis canal Place Europe Mettre en place un cadre d intervention concernant les activités Actions réalisées - Réalisation d une charte de socialisation et une charte pour les bénévoles UNE CHARTE, UN ENGAGEMENT ENTRE LES BENEVOLES ET LE CENTRE Depuis 2010, une Charte «engagement réciproque entre le centre et le bénévole» est mise en place par la référente famille. Cette charte a été travaillée avec les bénévoles afin d établir «officiellement» l implication souhaitée pour un bénévole par le centre socioculturel et parallèlement l engagement du centre à accompagner le bénévolat tout au long de son implication. (Document en annexe, p73) CHARTE DE L ATELIER SOCIALISATION Une charte a vu le jour à la rentrée 2009 puis remaniée en 2010 face au manque d assiduité de certaines personnes. Celle-ci explicite clairement le besoin, la nécessité d une présence régulière et du respect des horaires. (Document en annexe, p74) Page 16

16 1.3 Aider les bénévoles dans leur mission par une formation adaptée Action réalisée - Formation de 15h00 proposée aux bénévoles de la socialisation LA FORMATION DES BENEVOLES En 2008, 8 bénévoles de l atelier de socialisation ont suivi une formation intitulée «l accompagnement d acquisition et de renforcement linguistique : alphabétisation, illettrisme, français langue étrangère remise à niveau». Cette formation de 15h00 était proposée par la Fédération des Centres Sociaux 77. Celle-ci reste peu applicable pour certains bénévoles du fait du manque de régularité des présences des apprenants et de ce fait des différences de niveau. Les absences des personnes s expliquent par les formations professionnelles suivies, la régularisation de situation administrative Il est à noter que suite à cette formation, trois bénévoles ont participé à des groupes de réflexion portant sur «le livre» et le DILF (diplôme initial de langue française) ce qui a apporté une dynamique et notamment la mise en place de sorties extérieures préparées par les apprenants. Le besoin d une formation pour la première prise de poste des bénévoles reste nécessaire. La mise en place de réunions régulières avec la référente famille est également importante. Elle permet d accompagner les bénévoles tout au long de leur investissement et aux bénévoles d échanger sur leurs interventions. 1.4 Pérenniser les actions régulières et favoriser la transversalité entre les ateliers Actions réalisées - Poursuite des ateliers de socialisation - Mise en place de journées thématiques (Journée de la Femme en 2011) Page 17

17 LA SOCIALISATION Les ateliers proposés sont des cours de socialisation et non d alphabétisation. LES INSCRIPTIONS Bois de Vaires la Fontaine Vieux Vaires parc Aulnay république Centre ville Pêcheurs Triage Pêcheurs Paul Algis canal Place Europe Extérieur (BROU) TOTAL LES NOUVEAUX LOCAUX DU CSC L emménagement dans les nouveaux locaux a demandé un temps d appropriation par les bénévoles. Dans le CSC, il y a à disposition une salle polyvalente, un espace de réunion et une cuisine. Les ateliers ont donc été répartis sur 3 jours. Cette répartition a engendré un arrêt du bénévolat de 5 personnes, les jours proposés ne correspondant pas à leur disponibilité. Ces trois espaces sont insuffisants par rapport au nombre important d inscrits à l atelier de socialisation et à l organisation hebdomadaire actuelle. L idée de déplacer des ateliers sur un autre lieu pose lui le problème de rompre les liens qui existent entre les ateliers. Actuellement les ateliers sont répartis sur plusieurs jours avec des jours sans garde des bébés proposée (2 ateliers non couverts sur 5). Une réflexion autour des dispositifs pouvant être mis en place notamment avec la Maison de la Petite Enfance est possible pour palier à ce manque de garde. Ce mode d accueil ponctuel serait payant en fonction du quotient familial. De plus l éloignement des deux sites peut permettre d enclencher un travail autour de la séparation enfant/parent. Page 18

18 AUGMENTATION DES DEMANDES DES HABITANTS La fréquentation de ces ateliers est en forte augmentation. La majorité des nouveaux apprenants sont originaires des pays de l Est. Ils sont orientés au centre socioculturel via deux associations (CAFDA et Terre D Asile) et logés provisoirement sur deux hôtels de la ville dans les quartiers du canal et du bois de Vaires. En trois ans, les familles arrivées sur la commune via les associations ont accédé aux logements sociaux dans les quartiers des Pêcheurs ou Paul Algis. A la rentrée 2010, 5 personnes se sont vues refuser l accès aux cours par rapport au nombre de places disponibles. Les 2 personnes extérieures sont de Brou sur Chantereine (jusqu en 2011 pas de cours de socialisation sur cette commune). SORTIE DU DISPOSITIF En 2008/2009, 6 personnes ont trouvé du travail ou une formation. En 2009/2010, 2 personnes ont trouvé un emploi et 2 ont déménagé. A la rentrée de septembre 2010, beaucoup de nouveaux arrivants dont 3 nouvelles mamans ont engendré des gardes d enfants (6 enfants maximum). Les personnes qui reprennent un emploi, sortent obligatoirement du dispositif car le centre socio culturel ne propose pas de cours en soirée. ELARGISSEMENT DES ATELIERS - Informatique Au cours de l année 2008, des ateliers informatique étaient proposés, ils étaient un soutien à l écriture (réalisation de curriculum vitae et de lettre de motivation). Page 19

19 Ils se sont arrêtés suite au déménagement dans les nouveaux locaux du centre. On recense toujours des demandes concernant la formation Informatique. De plus les bénévoles connaissent des sites informatiques avec des exercices intéressants. Il existe donc une réelle demande aussi bien de l apprenant que de l enseignant. - Sorties extérieures L idée de ces ateliers est de s adapter aux souhaits du groupe, à leur demande et à l actualité. Les sorties extérieures sont des moments qui permettent aux apprenants d être dans des situations concrètes. Des sorties dans la ville au supermarché, à la poste ont été organisées. Une sortie en mai 2010 a été organisée à Paris dans le quartier de Montmartre. Les 10 apprenants participants étaient positionnés comme guides des professionnels du CSC et des bénévoles. LA PARTICIPATION A LA VIE DU CENTRE DES APPRENANTS Nbre de participations en 2010 Cuisine Créa loisirs Couture Parents/enfants Sorties familles Thématiques L implication des apprenants a été très importante dans les deux thématiques de cette année (Journée Maghreb et Journée de la Femme, 45 personnes /jour). Des liens d amitié se sont créés entre les apprenants et s expriment également en dehors du centre (contacts extérieurs). UN CADRAGE NECESSAIRE Au cours des trois dernières années, un cadrage plus affiné a été mis en place afin de faciliter l apprentissage du français (test d évaluation, groupe plus homogène en fonction des acquis et des besoins des apprenants). Page 20

20 Une charte a vu le jour à la rentrée 2009 puis remaniée en 2010 face au manque d assiduité de certaines personnes. Celle-ci explicite clairement le besoin, la nécessité d une présence régulière et du respect des horaires. LA JOURNEE DE LA FEMME En 2011, la journée a été planifiée en partenariat avec les commerçants de Vaires, l USVEC, le CAL, le Caméra Club et Amitiés Vairoises. Un quizz a été mis en place dans la ville (47 participants 14 lots). 21 bénévoles ont participé à l organisation et l animation de cette journée qui a attiré une centaine de participants. Le déjeuner a été un moment très important où l ensemble des personnes se sont retrouvées autour de mets culinaires confectionnés par chacun dans un véritable moment d échanges puis suivi par un spectacle de danses chinoises, de chants et danses ukrainiennes. Il est à noter une très forte participation des personnes des cours de socialisation par le biais des ateliers cuisine, du mur d expression, de présentation artistique (Kolam, danse et chant) et d organisation d une exposition de peintres brésiliennes. Le bilan est donc très positif beaucoup de bénévoles présents et un repas basé sur l échange très convivial. 1.5 Consolider l action jeunesse comme faisant partie de la mission du centre social Actions réalisées - Partenariat dans la mise en place d un Relais Coccinelle (2009) - Projet Culture du monde avec l école des Pêcheurs (2008/2010) LE RELAIS COCCINELLE Cette action est une mise en réseau de parents demandeurs de gardes occasionnelles et de jeunes souhaitant faire du baby sitting. L action a été organisée en 2008 et 2009 par le Point Information Jeunesse et la PMI, le centre socioculturel était partenaire. Les professionnels proposaient «des outils» aux jeunes afin d appréhender au mieux le monde de l enfance et de la petite enfance. Page 21

21 Les thèmes abordés étaient la sécurité, l activité, la communication, l alimentation avec la remise d un livret regroupant l ensemble des informations pour chaque participant. L atelier se poursuit au service jeunesse. Il existe une demande régulière des parents de l atelier Parents/Jeunes Enfants. PROJET CULTURES DU MONDE 2008/2010 L école maternelle des Pêcheurs a proposé au centre socioculturel de s associer à leur projet Cultures du Monde. L objectif était d abordé la diversité ethnique présente dans l école et que l on retrouvait sur les ateliers de socialisation du CSC. 8 personnes inscrites en socialisation y participaient et 4 bénévoles. Le projet s articulait autour d un atelier cuisine avec les enfants, d une exposition d objets typiques, de la présentation d une histoire, d activités manuelles, de danses et d un repas pour les apprenants (Pays abordés : Amérique du Sud, Asie, Chine, Cambodge, Maghreb, Inde). Ce projet a permis de revaloriser les apprenants qui étaient des parents d élèves ou d anciens parents d élèves. ORIENTATION 2 : RENFORCER LA PRESENCE DU CENTRE SOCIOCULTUREL SUR LES QUARTIERS D HABITAT COLLECTIF Cette orientation visait à mettre en place une dynamique de territoire et favoriser le lien entre les différents quartiers. 2.1 Favoriser la vie sociale des quartiers et enclencher un diagnostic sur le quartier Trois Moulins Habitat Actions réalisées - Opération Pied d Immeubles en Ouverture de la salle multi activités en 2009 Page 22

22 OPERATION PIED D IMMEUBLES En été 2008 et 2009, le centre socio culturel était partenaire des Opérations Pied d Immeubles avec la CAF et le service Jeunesse. Ce dispositif touchait deux quartiers d habitat collectif Paul Algis et Trois Moulins Habitats. Peu de sorties étaient proposées mais plutôt des animations dans les quartiers pour faire connaitre le CSC et des stages sportifs en direction des jeunes. Participation adultes 50 enfants adultes 48 enfants REPAS DE QUARTIER En 2008 et 2009, un repas de quartier était proposé par le CSC en journée sur les quartiers des Paul Algis et de Trois Moulins Habitat. En 2010, un seul repas a été mis en place sur le quartier Trois Moulins habitats. Participation adultes 50 enfants adultes 50 enfants adultes 22 enfants Page 23

23 ORIENTATION 3 : INSCRIRE L ACTION DU CENTRE SOCIOCULTUREL DANS UNE DYNAMIQUE PARTENARIALE L orientation visait à placer le centre socioculturel dans une politique partenariale de co-construction. 3.1 Renforcer et développer le travail avec les partenaires locaux qui s impliquent dans la restructuration urbaine et sociale Pas d actions mises en place. 3.2 Intensifier le partenariat avec la vie associative locale Actions réalisées - Forum Vacances - Travail en partenariat avec l association Amitié Vairoises (2010 Téléthon réalisation écharpe géante en tricot /2011 Journée de la Femme stand démonstration travaux d antan) - Travail en partenariat avec le foyer des personnes âgées (2009 Téléthon aide réalisation crêpes /2010 Semaine Bleue atelier cuisine intergénérationnel au CSC) - Projet nature et jardinage avec l Association AGVRNV FORUM VACANCES En 2009, le centre socioculturel avait participé à deux demi-journées organisées au PIJ (Point Information Jeunesse) En 2010, le forum a été organisé le 7 mai en partenariat avec le service jeunesse, les services administratifs, l office de Tourisme Marne et Chantereine, l UFCV, la SNCF, l association Vacances familles, la FOCEL, l ADEV et la CAF. 47 personnes ont participé. La majorité des personnes présentes avaient été sensibilisées en amont par la CAF. En 2011, le centre socioculturel n a pas participé faute de direction. Page 24

24 PROJET NATURE Le projet existe en partenariat avec l association AGVRNV (Association de gestion et Valorisation de la réserve naturelle de Vaires/Marne) depuis Au démarrage des nichoirs ont été réalisés puis déposés dans la réserve naturelle de Vaires sur marne. Suite à cette réalisation, des ateliers de découverte de la nature étaient proposés une fois par mois. Ces interventions ont abouti au montage du weekend famille au Lac du Der avec la présence de l intervenant de l association puis au projet intergénérationnel jardinage avec le Foyer des Personnes âgées. Le prolongement pour l année 2011, est un partenariat autour du jardinage avec l école maternelle des Pêcheurs et l association AGVRNV. L atelier jardinage reprend aux vacances de Pâques. Le partenariat avec le foyer des personnes âgées s est interrompu mais l arrivée de l animatrice Seniors dans l équipe du CSC va permettre de le relancer. ORIENTATION 4 : FAVORISER LE LIEN SOCIAL DANS UNE DEMARCHE DE MIXITE SOCIALE, INTERGENERATIONNELLE ET DE PARTICIPATION DES HABITANTS Cet objectif visait à développer le vivre ensemble dans un esprit de pluralité et de respect de chacun. 4.1 Etre un lieu de développement des initiatives d utilité sociale Pas d actions mises en place. Lors du conseil de maison, un bénévole exprime son intérêt concernant l aide à la vie associative (accompagnement création association, conseils ). Le dispositif existe au Centre des Arts et Loisirs. Page 25

25 4.2 Favoriser l implication des habitants et expérimenter la démocratie participative Action réalisée - Structuration du conseil de maison (une réunion en juin 2010) - Création du Comité de Sorties LE COMITE DE SORTIES En 2009, une nouvelle instance consultative a vu le jour, le comité de sorties. Ce comité composé d usagers représentatifs des différentes activités du centre, de bénévoles et des professionnels du centre, avait pour objectif de proposer des sorties dans le cadre des sorties famille et des mercredis en famille. La mise en commun des recherches et documentations de chacun des membres, a permis une discussion et un choix de sorties proposé en fonction du budget alloué à ces animations. Par la suite, la reprise d activités professionnelles par certains et malgré l information transmise aux autres personnes fréquentant le centre socioculturel, il n a pas été possible de faire vivre ce comité avec une seule personne restante et la référente famille. Ce comité n a donc pas été activé depuis Lutter contre les discriminations et agir sur les clivages entre générations, communautés et sexes Action réalisée - Projet jardinage avec le foyer des personnes âgées en 2009 et mise en place du Prix Chronos en Activités Créaloisirs et Couture LES ACTIVITES CREATIVES Années Nbre Inscriptions Couture Créa loisirs Page 26

26 L Atelier Créaloisirs L atelier Créa loisirs proposait lors de sa mise en place, aux habitants de découvrir des techniques différentes présentées uniquement par une professionnelle du CSC. Cet atelier a basculé sur un atelier d échanges de savoirs des participants avec toujours l appui de notre professionnelle. L Atelier Couture Un atelier couture a été mis en place dans le cadre du projet Culture du Monde (projet en partenariat avec l école maternelle des Pêcheurs). Cet atelier a continué après la fin du projet en juin En conclusion, ces deux ateliers sont quasiment en auto gestion. Les participantes à ces deux ateliers travaillent sur des réalisations personnelles ou collectives pour des projets du centre (réalisation de lots pour des animations jeux ). Projets intergénérationnels Le Prix Chronos /L atelier jardinage (cf. p 25) Lors de l année scolaire 2010/2011, le centre socioculturel s est inscrit au prix Chronos avec le foyer des personnes âgées. Trois animations autour des livres en compétition, ont été organisé au CSC avec les seniors du foyer. Le 5 avril, l équipe du CSC s est déplacée au foyer des personnes âgées avec tous les enfants de l aide aux leçons (14 enfants) afin de procéder au vote en présence de M. le Maire et de son adjointe aux Affaires Sociales et Familiales. Un moment convivial au mois de juin au CSC, clôturera ce projet avec la présentation des résultats des votes nationaux. Page 27

27 B- BILAN ANIMATIONCOLLECTIVE FAMILLE 2008/2011 CONSOLIDER LES ACTIONS FAMILLE, CELLULE DE BASE DU DEVELOPPEMENT LOCAL ET SOCIAL L orientation visait à appréhender la famille dans sa globalité en positionnant le centre socioculturel dans une fonction d accompagnement et de mutualisation. 1. Développer des actions d information sur la parentalité Pas d actions mises en place. A la demande de familles du square Paul Algis et de l atelier Parents/Jeunes Enfants, une réflexion avait commencé avec la CAF, la MDS et le CSC sur la mise en place d un Café des Parents (rencontres thématiques ouvertes à tous). Il semblait nécessaire de faire un diagnostic, le projet n a pas été à son terme 2. Renforcer le soutien à la fonction parentale et les soutenir dans leur rôle éducatif Action réalisée - Aide aux devoirs pour les enfants de l école des Pêcheurs (hors vacances scolaires et depuis février 2011 quelques séances pendant les vacances pour un accompagnement encore plus individualisé) LES AIDES AUX DEVOIRS UNE DEMANDE SPECIFIQUE Cet atelier d aide aux devoirs a été mis en place suite à la demande de l équipe enseignante des Pêcheurs avec le concours des bénévoles et de l équipe de professionnels. Les enfants inscrits dans le dispositif sont repérés par les enseignants. Page 28

28 UNE PRISE EN CHARGE SPECIFIQUE La prise en charge du centre socio culturel n est pas proposée dans les études surveillées. Elle est individuelle et plus adaptée à ces enfants. Les enfants sont tous volontaires pour intégrer le dispositif. UNE COORDINATION Un agent du centre social est positionné en tant que référent afin de faire le lien avec l équipe enseignante et les parents. Un règlement intérieur existe afin d impliquer également les parents. Ce lien reste très sommaire malgré tout. Une réunion est organisée à chaque rentrée scolaire. Nombre d enfants accueillis Nombre de familles concernées par le dispositif Nombre de familles présentes à la réunion d information 2008/ / / Cinq familles identiques sont dans le dispositif depuis Le bilan est très positif, les enfants sont tous en progrès. Il existe moins de différenciation au sein de l école par rapport aux autres élèves. Actuellement il existe une liste d attente comprenant une vingtaine d enfants. UN CHANGEMENT D ENCADREMENT Depuis 2010, les animateurs professionnels du service jeunesse n encadrent plus les aides aux devoirs. Le relais s est fait par les professionnels du CSC. Nous constatons que les bénévoles sont très impliqués et très constants. Question posée lors du Conseil de maison du 29 mars : Page 29

PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE

PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE L EDUCATION - ENJEU ET LEVIER FONDAMENTAL DANS LA CITE - DROIT POUR TOUS LES ENFANTS un engagement à contribuer au - DEVELOPPEMENT DES POTENTIALITES DE L ENFANT

Plus en détail

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011 CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 7 novembre 20 «L Association des Maisons de quartier de Reims a pour objet le développement, le

Plus en détail

LA JEUNESSE, UNE PRIORITE TRANSVERSALE

LA JEUNESSE, UNE PRIORITE TRANSVERSALE 1 Cadre de référence LA JEUNESSE, UNE PRIORITE TRANSVERSALE août 2014 1 Le comité interministériel de la jeunesse du 21 février 2013 conçoit la jeunesse comme une priorité transversale de l action gouvernementale.

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX ANALYSE des BESOINS SOCIAUX d.soufflard-antony@laposte.net Commune de ROUSSET (13) Présentation aux Elus 29 septembre 2011 Préalable la commune de ROUSSET (13) 2 Diplômes Master² en Consultation des Organisations

Plus en détail

LES OUTILS DE LA VEILLE REUSSITE EDUCATIVE A CUGNAUX

LES OUTILS DE LA VEILLE REUSSITE EDUCATIVE A CUGNAUX LES OUTILS DE LA VEILLE REUSSITE EDUCATIVE A CUGNAUX Outil 1 : Protocole de la Veille et Réussite Educative à Cugnaux Dans le cadre de la loi de cohésion sociale (programme15 et 16) de la loi n 2005-32

Plus en détail

C.C.A.S. Centre Socioculturel De la Côte Sainte Catherine 1 Place Sainte Catherine 55000 BAR LE DUC

C.C.A.S. Centre Socioculturel De la Côte Sainte Catherine 1 Place Sainte Catherine 55000 BAR LE DUC Centre Hospitalier Centre Social LIDL Zone commerciale LAEP La Maison de Souricette Pont Triby Mac Do Gare SNCF C.C.A.S. Centre Socioculturel De la Côte Sainte Catherine 1 Place Sainte Catherine 55000

Plus en détail

Commune de Castelculier. Projet Educatif Territorial

Commune de Castelculier. Projet Educatif Territorial Commune de Castelculier Projet Educatif Territorial Sommaire I. PRESENTATION 1. Structure de Pilotage 2. Intervenants II. PERIMETRE ET PUBLIC DU PEDT 1. Présentation de la ville 2. Public concerné III.

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE MAISON DES JEUNES SERVICE JEUNESSE DE MONTERBLANC

PROJET PEDAGOGIQUE MAISON DES JEUNES SERVICE JEUNESSE DE MONTERBLANC PROJET PEDAGOGIQUE MAISON DES JEUNES 2013 SERVICE JEUNESSE DE MONTERBLANC SOMMAIRE : I/ la maison des jeunes page 3 II/nos observations ayant amené ce projet page 4 III/ le projet éducatif et pédagogique

Plus en détail

SERVICE ENFANCE / SCOLAIRE 24, rue Alexandre Boucher Tél. : 01 48 61 96 75 www.vaujours.fr

SERVICE ENFANCE / SCOLAIRE 24, rue Alexandre Boucher Tél. : 01 48 61 96 75 www.vaujours.fr RELAIS D INFORMATION JEUNESSE (RIJ) 57, rue de Meaux Tél. : 01 48 61 10 23 http://jeunesse.vaujours.fr HORAIRES D OUVERTURE Lundi, mardi, jeudi et vendredi : 9h à 12h Lundi au vendredi : 13h30 à 18h30

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL PROJET EDUCATIF TERRITORIAL Mairie de WAVRIN 1 Place de la République 59136 WAVRIN Tél : 03.20.58.57.57 Représentée par : Monsieur Alain BLONDEAU, Maire Madame Cécile LAMBRAY, adjointe à la vie scolaire

Plus en détail

Appel à projets. Implantation d un jardin partagé au sein du square Rosa Luxembourg. Angle Pajol/Riquet, Paris 18 e

Appel à projets. Implantation d un jardin partagé au sein du square Rosa Luxembourg. Angle Pajol/Riquet, Paris 18 e Appel à projets Implantation d un jardin partagé au sein du square Rosa Luxembourg. Angle Pajol/Riquet, Paris 18 e 1 1. Contexte Situé à l est du 18 e arrondissement, à la frontière avec le 19 e, Aubervilliers

Plus en détail

DOSSIER >PROJET : Juin 2015 AGENDA LES AVENIÈRES VEYRINS-THUELLIN

DOSSIER >PROJET : Juin 2015 AGENDA LES AVENIÈRES VEYRINS-THUELLIN DOSSIER de PRESSE AGENDA Juin 2015 >PROJET : La Commune Nouvelle Dossier de Presse : VIE PRATIQUE >Pourquoi une commune nouvelle entre Les Avenières et Veyrins-Thuellin? Les communes des Avenières et de

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR OFFICE des RETRAITÉS CCAS de LANNION CCAS 11 Bd Louis Guilloux 22300 lannion tél 02 96 46 13 22 fax 02 96 46 13 23 L office des retraités

Plus en détail

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE

CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE CONVENTION CADRE DÉPARTEMENTALE POUR LE SOUTIEN À L ANIMATION DE LA VIE SOCIALE Entre : Le Département de Loire-Atlantique, domicilié à l hôtel du département, 3 quai Ceineray- 44041 Nantes cedex 01, représenté

Plus en détail

Vers un Projet Éducatif de Territoire (PEdT)

Vers un Projet Éducatif de Territoire (PEdT) Ville de BESANÇON Direction ÉDUCATION Vers un Projet Éducatif de Territoire (PEdT) La réforme des rythmes scolaires impactera la politique éducative municipale dans les domaines scolaire, périscolaire

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Depuis 2006, la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin a repris les activités de l association Vièvre Lieuvin Enfance

Plus en détail

Pole enfance jeunesse. Projet éducatif de territoire 2014-2015

Pole enfance jeunesse. Projet éducatif de territoire 2014-2015 Pole enfance jeunesse Projet éducatif de territoire 2014-2015 2 Sommaire Cadre légal de la réforme des rythmes scolaires page 3 Diagnostic page 4 à 6 Présentation de la communauté de communes Périmètre

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

Etablissements d accueil d enfants de moins de 6 ans

Etablissements d accueil d enfants de moins de 6 ans 1 Etablissements d accueil d enfants de moins de 6 ans Etablissements d accueil collectif : Les multi accueils : régulier ou irrégulier (+ de 20h), occasionnel régulier ou occasionnels purs (- de 20h),

Plus en détail

les Hautes Garennes Centre social Enfance Jeunesse Adultes Associations Familles 2014/2015 www.ville-palaiseau.fr

les Hautes Garennes Centre social Enfance Jeunesse Adultes Associations Familles 2014/2015 www.ville-palaiseau.fr 2014/2015 Centre social les Hautes Garennes Enfance Jeunesse Adultes 32 rue Gustave-Flaubert - Palaiseau > 01 69 19 18 60 Associations Familles www.ville-palaiseau.fr Cette année, le centre social Les

Plus en détail

Fiche projet de réussite Éducative (PRE) La Voulte sur Rhône

Fiche projet de réussite Éducative (PRE) La Voulte sur Rhône Fiche projet de réussite Éducative (PRE) La Voulte sur Rhône Structure juridique porteuse : C.C.A.S. Périmètre : La Commune Budget global (indicatif) : 83669 euros Autres dispositifs locaux (éducation)

Plus en détail

100 Jours 100% Gagnants

100 Jours 100% Gagnants 100 Jours 100% Gagnants Charte et guide du parrainage Le Département du Pas-de-Calais se veut porteur d une ambition et de projets pour la jeunesse. Le 17 décembre 2012, il s est donc doté d un Pacte départemental

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Planète chérubins! Ensemble au service des Petits et des Grands de 0 à 12 ans.

Planète chérubins! Ensemble au service des Petits et des Grands de 0 à 12 ans. Téléchargez le guide sur www.cc-sudestuaire.fr Planète chérubins! Ensemble au service des Petits et des Grands de 0 à 12 ans. Guide pratique Planète chérubins! Ensemble au service des Petits et des Grands

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUIN 2009

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUIN 2009 PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUIN 2009 Sous la présidence de Monique DELESSARD, maire. Le CONSEIL MUNICIPAL, 1. BUDGET SUPPLEMENTAIRE COMMUNE EXERCICE 2009 Par 33 VOIX POUR (dont

Plus en détail

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse :

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse : DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS DE Adresse : SOMMAIRE I BILAN DE LA PERIODE D AGREMENT DU AU 1. LE RELAIS 2. LE PERSONNEL DU RELAIS 3. L EMPLOI DU TEMPS DE L ANIMATEUR

Plus en détail

VILLE DE CARANTEC MISE EN ŒUVRE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Situation au 6 mai 2014

VILLE DE CARANTEC MISE EN ŒUVRE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Situation au 6 mai 2014 VILLE DE CARANTEC MISE EN ŒUVRE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Situation au 6 mai 2014 La réunion du 18 novembre 2013 dont l objet était de fixer les modalités de mise en œuvre de la réforme des nouveaux

Plus en détail

Le Projet pédagogique Secteur Adultes

Le Projet pédagogique Secteur Adultes Le Projet pédagogique Secteur Adultes I. Introduction... 2 II. Les Objectifs Généraux Statutaires Spécifiques au Secteur... 2 Le 2ème : Renforcer le lien social... 2 Le 3ème : Identifier et formaliser

Plus en détail

I LES PRINCIPES FONDATEURS

I LES PRINCIPES FONDATEURS CONSEIL CITOYENS Allonnes Charte Préambule Le conseil citoyen dans le cadre de la mise en action de la démocratie participative doit tendre à un réel pouvoir d'intervention directe des citoyens de notre

Plus en détail

C o n s e i l L o c a l d e S é c u r i t é e t d e P r é v e n t i o n d e l a D é l i n q u a n c e V I L L E D E L Y O N

C o n s e i l L o c a l d e S é c u r i t é e t d e P r é v e n t i o n d e l a D é l i n q u a n c e V I L L E D E L Y O N C o n s e i l L o c a l d e S é c u r i t é e t d e P r é v e n t i o n d e l a D é l i n q u a n c e V I L L E D E L Y O N Assurer la complémentarité entre la prévention, la répression et la solidarité

Plus en détail

Charte de la vie associative

Charte de la vie associative COMMUNE DE ROQUES SUR GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE Charte de la vie associative Engagements réciproques entre la MUNICIPALITE et les ASSOCIATIONS Roquoises Sommaire : Page - Préambule 2 - Engagements

Plus en détail

Dép. 75 «Service d Accueil de Jour»

Dép. 75 «Service d Accueil de Jour» Dép. 75 «Service d Accueil de Jour» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation Le Service d accueil de jour -SAJE- est implanté sur le 19 e arrondissement de Paris et accueille

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

Rapport d activités 2013

Rapport d activités 2013 PRESENTATION DU C.C.A.S. Le Centre Communal d Action Sociale (C.C.A.S.) est un établissement public administratif ayant une personnalité juridique distincte de la commune. Il est géré par un Conseil d

Plus en détail

Appel à Projet unique Contrat de ville intercommunal de Ouest Provence pour 2015

Appel à Projet unique Contrat de ville intercommunal de Ouest Provence pour 2015 Appel à Projet unique Contrat de ville intercommunal de Ouest Provence pour 2015 1 1) Le contexte institutionnel : Conformément à la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine promulguée

Plus en détail

R.A.M. Relais Assistants Maternels. outil technique à usage des professionnels

R.A.M. Relais Assistants Maternels. outil technique à usage des professionnels R.A.M. Relais Assistants Maternels Un lieu d informations, de rencontres et d échanges au service des parents, des jeunes enfants, des professionnels de l accueil de la Petite Enfance outil technique à

Plus en détail

Comment faire calculer votre QF? Tarifs. Quotient Familial 2011-2012. www.colombes.fr

Comment faire calculer votre QF? Tarifs. Quotient Familial 2011-2012. www.colombes.fr Comment faire calculer votre QF? Tarifs Quotient Familial 2011-2012 www.colombes.fr Edito Madame, monsieur, Vous avez entre les mains la plauette des tarifs municipaux pour l année scolaire 2011-20112.

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Nous pouvons donc prétendre par expérience que les vacances peuvent être utilisées comme outil social au service de l insertion.

Nous pouvons donc prétendre par expérience que les vacances peuvent être utilisées comme outil social au service de l insertion. Le projet «partir en vacances» est né en janvier 2010 suite à un appel à projet lancé par l association Vacances Ouvertes. Cette réponse nous a permis d accompagner des familles en grande difficulté sociale

Plus en détail

Commune de Carentoir Année scolaire 2015-2016

Commune de Carentoir Année scolaire 2015-2016 Commune de Carentoir Année scolaire 2015-2016 SOMMAIRE Etats des Lieux Besoins Répertoriés Atouts du Territoire et Leviers Points de Vigilance Contraintes du Territoire Des objectifs, des priorités pour

Plus en détail

Enfance, jeunesse, éducation et famille

Enfance, jeunesse, éducation et famille C 4 EPANOUISSEMENT DE CHACUN DANS UN CADRE DE VIE SATISFAISANT Enfance, jeunesse, éducation et famille Dotée de nombreuses structures d accueil de la petite enfance, la Ville propose également tout un

Plus en détail

Projet Pédagogique. Espace Ados

Projet Pédagogique. Espace Ados 1 Projet Pédagogique Espace Ados «L adolescence est l âge où les enfants commencent à répondre par eux même aux questions qu ils se posent» Année 2014-2015 Espace Ados-ALSH 11-15 ans 4 avenue du Général

Plus en détail

ANIMATEUR LUDOTHEQUE

ANIMATEUR LUDOTHEQUE ANIMATEUR LUDOTHEQUE Renseignements relatifs à l agent : Nom : Prénom : Catégorie : B Coefficient : 255 Sous la responsabilité et l autorité de la directrice de l Association Enfance du Biollay et de son

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail

ville de metz / éducation nationale PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL DE LA VILLE DE METZ

ville de metz / éducation nationale PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL DE LA VILLE DE METZ ville de metz / éducation nationale PROJET ÉDUCATIF TERRITORIAL DE LA VILLE DE METZ 2014 2017 Sommaire P.3 Préambule P.4 1. Le Projet Éducatif Territorial : un cadre d action pour trois ans P.4 QU EST-CE

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

CONTRAT LOCAL D ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE CAHIER DES CHARGES 2015-2016

CONTRAT LOCAL D ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE CAHIER DES CHARGES 2015-2016 CONTRAT LOCAL D ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE CAHIER DES CHARGES 2015-2016 1- Définition Le contrat local d accompagnement à la scolarité (CLAS) regroupe l ensemble des actions visant à offrir, aux côtés

Plus en détail

PROJET EDUCATIF. De l ALSH De Caylus. «Le monde des enfants»

PROJET EDUCATIF. De l ALSH De Caylus. «Le monde des enfants» PROJET EDUCATIF De l ALSH De Caylus (Accueil de loisirs sans hébergement) «Le monde des enfants» 1) Présentation p3 2) Orientations éducatives...p4 3) Les moyens p5 4) Évaluation.p6 1) Présentation : Le

Plus en détail

Sommaire. Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants

Sommaire. Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants Sommaire Enfance Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants 4 7 8 Jeunesse Accueil de Loisirs 9 Vie Scolaire Coordonnées des écoles Inscriptions

Plus en détail

07/06/2013. Réunion d information du 4 juin 2013

07/06/2013. Réunion d information du 4 juin 2013 Réunion d information du 4 juin 2013 1 Le philosophie du projet DES ATELIERS PÉRISCOLAIRES AUX TAP 07/06/2013 Présentation Mairie de Servon-sur-Vilaine 2 2 UN NOUVEAU CADRE LÉGAL o La loi d orientation

Plus en détail

VILLE DE MANDRES LES ROSES

VILLE DE MANDRES LES ROSES Service Enfance Jeunesse 01 45 98 66 08 Service.enfance@ville-mandres-les-roses.fr VILLE DE MANDRES LES ROSES SOMMAIRE Inscriptions page 3 Restauration scolaire page 4 Accueils périscolaires page 5 Accueils

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

Cahier des charges. Animation d un Jardin Solidaire

Cahier des charges. Animation d un Jardin Solidaire Cahier des charges Appel à projets Animation d un Jardin Solidaire Rue Francis PONGE, Paris 19 ème (Ancien Hôpital Hérold) Contexte Le site de l ancien hôpital Hérold, situé dans le quartier de la Politique

Plus en détail

2 Diagnostic des activités périscolaires et extrascolaires déjà existantes :

2 Diagnostic des activités périscolaires et extrascolaires déjà existantes : PROJET EDUCATIF TERRITORIAL DE LA COMMUNE DE DAGNEUX 1 La commune de Dagneux est la porteuse du projet Date de présentation du projet : jeudi 24 avril 2014 Nom du correspondant : Carine COUTURIER Fonction

Plus en détail

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté DOSSIER DE PRESSE Février 2010 Aide sociale à l enfance Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté sous la responsabilité de Myriam El Khomri

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE. Sommaire. 1 - Les principes... 2

LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE. Sommaire. 1 - Les principes... 2 LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE Sommaire 1 - Les principes... 2 2 - Les objectifs... 3 A - Favoriser la conciliation Vie familiale Vie professionnelle...

Plus en détail

N /G/102/07-0768 E NOISIEL, le -5 SEP. 2007

N /G/102/07-0768 E NOISIEL, le -5 SEP. 2007 C20 G/MCL Le Président N /G/102/07-0768 E NOISIEL, le -5 SEP. 2007 N 07-0263 R RECOMMANDE AVEC A.R. Monsieur le Maire, Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint le rapport comportant les observations

Plus en détail

FONTAINEBLEAU. Remarques des parents d élèves suite au questionnaire

FONTAINEBLEAU. Remarques des parents d élèves suite au questionnaire Remarques des parents d élèves suite au questionnaire Les principales difficultés de l accès aux activités : - Coût - Organisation (horaires, transport, coordination) pour les parents qui travaillent et

Plus en détail

Les habitants acteurs de la transformation

Les habitants acteurs de la transformation Les habitants acteurs de la transformation Placer l habitant au cœur des réflexions Actions de concertation et de participation Développer le lien social Favoriser le développement économique et l insertion

Plus en détail

Création d une crèche interentreprises de 40 berceaux

Création d une crèche interentreprises de 40 berceaux Dossier de presse Exemple de crèche réalisée par la société crèche attitude Création d une crèche interentreprises de 40 berceaux Lieu : Ilot M5 - rue d Hozier Marseille (quartier Joliette) - surface 360

Plus en détail

Dossier de Présentation

Dossier de Présentation Dossier de Présentation 2 SOMMAIRE //VACANCES OUVERTES... UNE ASSOCIATION INNOVANTE p.4 //SOUTENIR LE DÉPART DES JEUNES EN AUTONOMIE : PRÉSENTATION DU DISPOSITIF SAC ADOS p.6 //L OFFRE SAC ADOS : DES OUTILS

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse M e r c r e d i 1 e r O c t o b r e 2 0 1 4 Dossier de presse Signature du Contrat Enfance Jeunesse Départemental par Solange BERLIER, Vice- Présidente du Conseil général, chargée de la petite enfance,

Plus en détail

La réussite éducative

La réussite éducative La réussite éducative Sommaire Éditorial de Dominique Dubois...3 Réussir à l école...4 La réussite éducative...6 La mise en place d un projet local de réussite éducative...7 Les équipes pluridisciplinaires

Plus en détail

FICHE REDACTIONNELLE Fichier de préparation de candidature de l équipe à la Journée nationale de l innovation 2015

FICHE REDACTIONNELLE Fichier de préparation de candidature de l équipe à la Journée nationale de l innovation 2015 FICHE REDACTIONNELLE Fichier de préparation de candidature de l équipe à la Journée nationale de l innovation 2015 TITRE Créer un café des parents et un blog pour une co-construction d une communauté éducative

Plus en détail

Projet Réussite Pour Tous

Projet Réussite Pour Tous Projet Réussite Pour Tous FF Contribuer à l épanouissement de la famille et à la réussite éducative des enfants Encourager le goût de la lecture et des activités culturelles et scientifiques, l envie d

Plus en détail

In au g u r at i o n d u n o u v e au Pô l e Pe t i t e En fa n c e

In au g u r at i o n d u n o u v e au Pô l e Pe t i t e En fa n c e Dossier de Presse In au g u r at i o n d u n o u v e au Pô l e Pe t i t e En fa n c e Les Moussaillons Le Vendredi 28 Août 2015 à 18H00 en présence d e Ma rt i a l ALVAREZ Maire de Port Saint Louis du

Plus en détail

Réunion du réseau «Conseil Citoyen»

Réunion du réseau «Conseil Citoyen» Réunion de réseau «conseil citoyen». 15.01.2015. Compte rendu. L IREV a proposé une première réunion de réseau sur les conseils citoyens, à laquelle étaient invités les chefs de projet politique de la

Plus en détail

Association de Gestion des Appartements Temporaires

Association de Gestion des Appartements Temporaires Association de Gestion des Appartements Temporaires Projet associatif 2012/2015 AGATE est une association loi 1901, née en 2003 de la réflexion de la communauté soignante de l hôpital ESQUIROL (aujourd

Plus en détail

Diagnostic association DLA 28

Diagnostic association DLA 28 Diagnostic association DLA 28 Syndicat d Initiative duxxxx Objet de la démarche : Le diagnostic a pour objectif de permettre à l association de produire des données significatives pour l aider à élaborer

Plus en détail

Grand Projet de Ville d Orléans

Grand Projet de Ville d Orléans Grand Projet de Ville d Orléans quartier de La Source La Gestion Urbaine de Proximité Signature d un convention de Gestion urbaine de proximité autour de 7 thématiques 1 - Veiller à la qualité des investissements

Plus en détail

Référentiel national des internats : «L internat de la réussite pour tous»

Référentiel national des internats : «L internat de la réussite pour tous» Référentiel national des internats : «L internat de la réussite pour tous» 1. L internat : la réussite pour tous 2. Un recrutement des internes répondant aux orientations nationales 3. Un projet pédagogique

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Envoyé en préfecture le 13/07/2015 Reçu en préfecture le 13/07/2015 Affiché le ID : 091-219102282-20150625-CM20150625_08-DE

Envoyé en préfecture le 13/07/2015 Reçu en préfecture le 13/07/2015 Affiché le ID : 091-219102282-20150625-CM20150625_08-DE 1 Préambule Chaque usager doit être conscient des droits et devoirs qu entraîne son inscription et la fréquentation à des activités municipales. Ce règlement intérieur a été adopté en conseil municipal

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

RÉSEAU INFORMATION CULTURE ANNUAIRE PARISIEN. Septembre 2014 ASSOCIATIONS METTANT EN CONTACT DES MUSICIENS CHAMBRISTES AMATEURS

RÉSEAU INFORMATION CULTURE ANNUAIRE PARISIEN. Septembre 2014 ASSOCIATIONS METTANT EN CONTACT DES MUSICIENS CHAMBRISTES AMATEURS RÉSEAU INFORMATION CULTURE ANNUAIRE PARISIEN Septembre 2014 ASSOCIATIONS METTANT EN CONTACT DES MUSICIENS CHAMBRISTES AMATEURS Vous pouvez aussi trouver ou chercher des musiciens : sur le site de la Cité

Plus en détail

Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion

Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion Fiche Action 1 : Action sur la levée des freins et des difficultés pouvant constituer un frein à une reprise d emploi ou de formation Fiche

Plus en détail

... Caf.fr, naviguez facile! Caf de la Haute-Vienne Création octobre 2012 Crédit dessins : icônothèque Cnaf

... Caf.fr, naviguez facile! Caf de la Haute-Vienne Création octobre 2012 Crédit dessins : icônothèque Cnaf ... Caf.fr, naviguez facile! Caf de la Haute-Vienne Création octobre 2012 Crédit dessins : icônothèque Cnaf Ecran d'accueil du Caf.fr Mon Compte Pour gérer directement son dossier Ma Caf pour accéder aux

Plus en détail

Entre le quartier dit sensible de

Entre le quartier dit sensible de Une démarche participative habitants-professionnels Hervé Vittoz * Comment faire «faire lien» entre quartier dit sensible et quartier résidentiel? L auteur donne ici quelques atouts comme la démarche de

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

18 e. Projet de territoire. Quartier Goutte d or. Délégation à la Politique de la Ville et à l Intégration

18 e. Projet de territoire. Quartier Goutte d or. Délégation à la Politique de la Ville et à l Intégration Projet de territoire Quartier Goutte d or 18 e Depuis plusieurs années, les quartiers populaires parisiens font l objet d une attention particulière. Dans le cadre d un projet global conduit par Gisèle

Plus en détail

Dép. 75 «Enfant présent»

Dép. 75 «Enfant présent» Dép. 75 «Enfant présent» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation Créée en 1987, l association Enfant Présent, dispositif multi-accueil à caractère préventif, dispose de plusieurs

Plus en détail

Projet éducatif de l association Calypso

Projet éducatif de l association Calypso Projet éducatif de l association Calypso Sommaire Historique... 3 Calypso en 2014... 4 Calypso fait grandir vos enfants... 5 Pour cela l Association Calypso porte un certain nombre de principes fédérateurs...

Plus en détail

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ L explosion de l activité professionnelle des femmes et la situation géographique de la commune d Aumetz et de notre

Plus en détail

I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS?

I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS? 1 I. QU EST-CE QU UN CONTRAT LOCAL DE SANTE? II. POURQUOI UN CONTRAT LOCAL DE SANTE SUR COLOMIERS? 1. LES BESOINS SANITAIRES ET SOCIAUX IDENTIFIES 2. LA VOLONTE POLITIQUE POUR REDUIRE LES INEGALITES SOCIALES

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES PROJET D AVIS N 11. 03 Présenté par la Commission «Qualité de la Ville» du CONSEIL LILLOIS de la JEUNESSE à l Assemblée

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 577

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 577 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 577 Politique de la Ville et Animation - Avenants programmatifs et financiers 2006 d actions avec les associations Maison des Jeunes et de la Culture de Besançon-Clairs-Soleils

Plus en détail

CHARTE DE GESTION URBAINE DE PROXIMITE QUARTIER DE PONTANEZEN

CHARTE DE GESTION URBAINE DE PROXIMITE QUARTIER DE PONTANEZEN CHARTE DE GESTION URBAINE DE PROXIMITE QUARTIER DE PONTANEZEN Entre : - l Etat, représenté par le Préfet du Finistère, et par délégation, le Sous-Préfet de Brest, Monsieur Claude VALLEIX, - la ville de

Plus en détail

CENTRE DE LOISIRS XAVIER LANDRY (3 ANS À 6 ANS - MATERNELLE)

CENTRE DE LOISIRS XAVIER LANDRY (3 ANS À 6 ANS - MATERNELLE) CENTRE DE LOISIRS XAVIER LANDRY (3 ANS À 6 ANS - MATERNELLE) > CAPACITÉ D ACCUEIL : 50 enfants Les activités proposées tiennent compte du développement psycho moteur et psycho affectif des enfants accueillis.

Plus en détail

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique 1 La ville connaît, depuis les années 1980, un dynamisme démographique qui ne semble pas près de faiblir : le solde naturel, croissant, compense nettement le solde migratoire négatif. L accroissement rapide

Plus en détail

Mairie-conseils. Caisse des dépôts et consignations. Démarche Expérimentale. Direction Partenariats et Territoires

Mairie-conseils. Caisse des dépôts et consignations. Démarche Expérimentale. Direction Partenariats et Territoires Caisse des dépôts et consignations Direction Partenariats et Territoires Mairie-conseils Démarche Expérimentale «Politique Jeunesse & Intercommunalité» Intérêt de cette démarche : L attractivité du territoire

Plus en détail

Les maisons de quartier : Un atout pour le développement social. Préparé par B. AZZAM

Les maisons de quartier : Un atout pour le développement social. Préparé par B. AZZAM Préparé par B. AZZAM Les principaux axes de l exposé : Pourquoi des maisons de quartier à Agadir? La mise en place des maisons de quartier; Les résultats obtenus après la mise en service des maisons de

Plus en détail

LA GESTION URBAINE DE PROXIMITE POUR DES INVESTISSEMENTS DURABLES DANS LES QUARTIERS

LA GESTION URBAINE DE PROXIMITE POUR DES INVESTISSEMENTS DURABLES DANS LES QUARTIERS LA GESTION URBAINE DE PROXIMITE POUR DES INVESTISSEMENTS DURABLES DANS LES QUARTIERS Mise en œuvre d une d politique publique de jardins partagés FRARU FLOIRAC 20 MAI 2008 PERIMETRE DE LA GUP BAGATELLE

Plus en détail

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Home Economics présentation de la politique du Conseil Général du Bas-Rhin en faveur des personnes âgées 18 octobre 2013 Mieux répondre aux

Plus en détail

QU'EST-CE QU'UNE MAISON D ASSISTANTS MATERNELS (MAM)? QUI EST L EMPLOYEUR DES ASSISTANTS MATERNELS?

QU'EST-CE QU'UNE MAISON D ASSISTANTS MATERNELS (MAM)? QUI EST L EMPLOYEUR DES ASSISTANTS MATERNELS? Mise à jour Septembre 2011 Un assistant maternel est agréé par le Conseil général. Il peut moyennant rémunération, accueillir habituellement et de façon non permanente des mineurs : - à son domicile (art.

Plus en détail

PROJET «FAMILLES» 2013-2015 CSC LA CARNIERE 69800 SAINT-PRIEST. 4, Montée de La Carnière

PROJET «FAMILLES» 2013-2015 CSC LA CARNIERE 69800 SAINT-PRIEST. 4, Montée de La Carnière PROJET «FAMILLES» 2013-2015 CSC LA CARNIERE 4, Montée de La Carnière 69800 SAINT-PRIEST TABLE DES MATIERES 1 INTRODUCTION 3 2 DEMARCHE D ELABORATION DU PROJET FAMILLES 3 3 BILAN DE LA PERIODE 2007-2012

Plus en détail