PLAN LOCAL D URBANISME

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PLAN LOCAL D URBANISME"

Transcription

1 VILLE DE CHELLES Département de Seine-et-Marne (77) PLAN LOCAL D URBANISME Pièce n 1 : Rapport de présentation APPROUVE LE 18 Janvier 2008

2 2 Rapport de présentation du PLU de Chelles Agence DBW

3 SOMMAIRE TABLE DES MATIÈRES REVISION DU POS ET ELABORATION DU PLU... 7 PREAMBULE... 7 LE PLU : ASPECTS GÉNÉRAUX LE CONTENU DU PLAN LOCAL D URBANISME LES EFFETS DU PLU Chapitre 1 - PRESENTATION GENERALE SITUATION GÉOGRAPHIQUE CONTEXTE ADMISTRATIF Département et communes Coopération intercommunale REPÈRES HISTORIQUES ET EVOLUTION URBAINE Chapitre 2 : ENVIRONNEMENT, PAYSAGE ET MORPHOLOGIE URBAINE DONNÉES PHYSIQUES DU TERRITOIRE COMMUNAL Relief Géologie Climat Eaux superfi cielles et souterraines Risques naturels MILIEUX ET ESPACES NATURELS Milieux naturels inventoriés ou protégés Espaces verts et espaces naturels Agriculture Zones d intervention foncière sur des espaces naturels existants ENTITÉS PAYSAGÈRES Montagne et Coteaux Marne et Canal Plaine et espaces agricoles SNCF Lignes EDF haute tension PAYSAGES ROUTIERS ET ENTRÉES DE VILLE Les quatre principales entrées de ville de Chelles Les principaux paysages routiers Les entrées et voies secondaires ENTITÉS URBAINES ET TYPOLOGIES La structure urbaine generale Les differents systemes urbains PATRIMOINE HISTORIQUE ET ARCHEOLOGIQUE Monuments historiques Sites inscrits et sites classés Sites archéologiques Patrimoine architectural, paysager et urbain ENVIRONNEMENT ET ÉCOLOGIE URBAINE Développement durable Assainissement Alimentation en Eau potable Déchets 95 Agence DBW Rapport de présentation du PLU de Chelles 3

4 2.7.5 Bruit Energies renouvelables Risques industriels 99 Chapitre 3 : CADRAGE SOCIO-ÉCONOMIQUE DÉMOGRAPHIE Croissance enjeux demographique et habitat Ménages Structure par âge Mobilité résidentielle POPULATION ACTIVE Revenus Emploi Catégories socio-professionnelles MIGRATIONS DOMICILE-TRAVAIL Chapitre 4 : L HABITAT LE LOGEMENT Logements et population Le parc locatif social Le parc privé Production neuve Hebergement adapté EQUIPEMENTS COLLECTIFS ET SERVICES À LA POPULATION Administrations et services publics Les équipements scolaires Les équipements et aménagements sportifs et de loisir La Culture à Chelles Les structures de santé Les espaces verts et naturels L aérodrome ACTIVITÉ ECONOMIQUE Population active Entreprises Commerce Agriculture 135 Chapitre 5 : RÉSEAUX ET DÉPLACEMENTS RÉSEAU VIAIRE Niveau régional et d agglomération Niveau intercommunal Niveau local Les projets à venir Sécurité routière RÉSEAUX FERRÉ, FLUVIAL ET AÉRIEN Réseaux ferré et fluvial: Réseau aérien: TRANSPORT COLLECTIF Réseau train et RER Réseau de bus Rapport de présentation du PLU de Chelles Agence DBW

5 5.3.3 Les modes alternatifs CIRCULATIONS DOUCES PÔLES D ÉCHANGE STATIONNEMENT Chapitre 6 : JUSTIFICATION DES CHOIX RETENUS POUR ÉTABLIR LE PROJET D AMÉNAGEMENT ET DE DÉVELOPPEMENT DURABLE (PADD) Principes généraux Pour des paysages constitutifs de l identité chelloise Pour un centre-ville fort et attractif Pour un habitat renouvelé et diversifi é Pour une offre accrue en équipements Pour une mobilité partagée Pour une offre accrue et ameliorée du travail dans la ville 157 Chapitre 7 : MOTIFS DES LIMITATIONS ADMINISTRATIVES A L UTILISATION DU SOL APPORTES PAR LE REGLEMENT JUSTIFICATION DE LA COMPATIBILITÉ DU PLU AVEC LES DOCUMENTS SUPRA-COMMUNAUX Les Schémas directeurs Documents supracommunaux Projet(s) de Ville et Charte Communautaire Développement durable Coopération avec les territoires voisins LE ZONAGE Du POS au PLU Les zones du PLU Le principe de mixité (art. 1 et 2) Le droit de préemption MesuRes prises à l égard des contraintes et des nuisances Les périmètres des ZAC 181 Agence DBW Rapport de présentation du PLU de Chelles 5

6 HISTORIQUE Elaboration du POS... approuvé le 23 avril ere révision novembre ème révision juin ème révision juin 1999 Modifi cations juin novembre novembre novembre décembre mai juin Rapport de présentation du PLU de Chelles Agence DBW

7 PREAMBULE RÉVISION DU POS ET ELABORATION DU PLU Le Plan Local d Urbanisme remplace aujourd hui le Plan d Occupation des Sols. Il est désormais l outil principal par lequel les communes organisent le développement de leur territoire et encadrent le droit des sols. Sa pièce maîtresse est le Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD), défi ni à partir d un diagnostic et d une analyse de l état initial de l environnement, et qui doit présenter les principales orientations d aménagement souhaitées par la collectivité dans le respect des principes défi nis par la loi. La loi SRU (Solidarité et Renouvellement Urbains), en introduisant la dimension de projet dans les nouveaux PLU, répond aux attentes de la commune aussi bien sur les enjeux environnementaux que sur les objectifs de solidarité. Objet de la révision Ce rapport de présentation s inscrit en continuité par rapport à l esprit des documents antérieurs mais s attache aussi à introduire une sensibilité nouvelle en accord avec les attentes d un développement raisonné. La première élaboration du POS a été approuvée en avril Il a fait l objet de trois révisions en novembre 1986, juin 1992 et juin 1999 et de sept modifi cations entre 1984 et Le précédent POS a été révisé et approuvé en 1999 suite à l établissement de la Charte du Projet de Ville et au processus de concertation publique l accompagnant en C est dans une perspective de gestion et de maîtrise de son développement, que la commune de Chelles a souhaité disposer d un document plus adapté à ses besoins nouveaux et à ses évolutions à venir. Le Conseil Municipal a donc décidé en date du 3 mars 2006 la mise en révision du Plan d Occupation des Sols et l élaboration d un Plan Local d Urbanisme. Projet(s) de Ville et Charte Communautaire Le Projet de Ville de 1998 Arrêtée le 5 Juin 1998 lors d un Conseil Municipal extraordinaire - à l issue d une intense campagne de concertation publique -, la «Charte du Projet de Ville» marquait l avènement d une nouvelle politique de développement urbain pour Chelles, faisant suite à quinze années d étalement urbain et de développement des lotissements. S inspirant déjà des principes du «développement durable», elle prescrivait donc un développement mesuré de la commune, limitant la consommation des espaces agricoles, réduisant la superficie des zones d urbanisation future, et privilégiant une politique de «renouvellement urbain». La Charte du Projet de Ville déclinait les principes et priorités suivantes : volonté de maîtrise publique du développement urbain dans le sens de l intérêt général, actions en faveur de la mixité sociale et de la diversité des fonctions urbaines, afin de faire de Chelles une «vraie ville», priorité accordée à la densification du centre-ville et à sa redynamisation économique (après l arrivée du centre commercial Chelles-2), volonté générale de préservation des équilibres entre les espaces bâtis et les espaces ouverts, entre l emploi et l habitat, entre les différents quartiers composant la commune, volonté de mise en valeur des grands espaces naturels et paysagers de la commune, de qualification de l espace public et des espaces de proximité, de développement du commerce et des équipements de service public. Agence DBW Rapport de présentation du PLU de Chelles 7

8 Au cours des années qui ont suivi, les principaux objectifs de la Charte du Projet de Ville ont été mis en œuvre ; mais divers éléments nouveaux (tels que la montée du marché immobilier, accentuée à Chelles du fait de l arrivée du RER-E, ou encore l émergence du nouveau quartier de l Aulnoy et son impact sur le fonctionnement du centre-ville et ses liaisons, de même que l entrée de la Ville de Chelles dans la Communauté de Communes Marne-et-Chantereine) ont justifi é que la Charte du Projet de Ville de 1998 soit remise en débat. La Charte Communautaire (2003) Entre-temps en effet, la commune de Chelles a constitué au 1er Janvier 2005 avec les communes voisines de Brou-sur-Chantereine, Courtry et Vaires-sur-Marne la Communauté de Communes de «Marne-et-Chantereine». Le document fondateur de cette intercommunalité s intitule «Charte Communautaire» (élaborée en 2003). Les principaux axes en sont : Un aménagement équilibré tant par la qualité urbaine que par le respect de notre environnement et des espaces agricoles et naturels, Un développement économique qui du fait de la situation stratégique de notre secteur entre les pôles de Roissy et de Marne-la-Vallée, visera en priorité, dans le respect des exigences environnementales et sociales, à l implantation de petites et moyennes unités, non polluantes, Une croissance de l habitat maîtrisée ayant pour but l équité et la mixité sociales, et intégrant les valeurs environnementales du cadre de vie ainsi que la qualité architecturale susceptibles de contribuer à un mieux être social, Une action volontaire de prévention et de solidarité sociales pour faire de notre espace commun, un périmètre de convivialité et de tranquillité, Une politique des déplacements qui encouragera l intermodalité, favorisera les transports publics et les liaisons douces et privilégiera le transport des marchandises par voies fluviale et ferrée, Un renforcement des équipements culturels, sportifs et éducatifs au service de projets innovants. Un renforcement de la solidarité et des partenariats avec les territoires voisins, ainsi que des relations de coopération extérieure à l heure de l alter-mondialisation. * A noter que la compétence «Aménagement de l espace» fait partie des compétences transférées à l intercommunalité. L actualisation du Projet de Ville en A printemps 2005, une procédure de modifi cation de POS a été menée dans l objectif d adapter certains aspects du document, d y intégrer divers projets d aménagement (ZAC Centre Gare et de la Madeleine) et d instaurer plusieurs périmètres d étude sur divers secteurs afi n de maîtriser l évolution urbaine dans le sens de la qualité de l espace public. Puis, de juin à novembre 2005, la municipalité s est engagée dans un grand processus de concertation «Chelles Les Ateliers de l Avenir» dans l objectif de réactualiser son projet de ville pour défi nir le cadre de l action publique de demain et mettre en cohérence l ensemble des projets de la ville avec les divers engagements sus-évoqués : Charte Communautaire, Programme Local de l Habitat, Plan Local de Déplacements, Agenda 21 communautaire... Aussi, au travers d une vaste campagne de concertation publique qui s est tenue au cours de l année 2005 (suivie par la mise en place d un Observatoire des engagements), une nouvelle «Charte de projet de ville» a été élaborée par la commune reposant sur 8 Rapport de présentation du PLU de Chelles Agence DBW

9 PREAMBULE trois enjeux principaux déclinés en sept objectifs : I - Une ville au développement maîtrisé 1 - Une action économique pour l emploi Chellois 2 - Une ville à taille humaine II - Une ville à part entière 1 - Un vrai centre ville 2 - De nouveaux services et équipements adaptés à la population 3 - Un patrimoine «vert» mis en valeur III - Une ville à vivre ensemble 1 - Une ville conviviale et animée 2 - Un avenir pour les jeunes Chellois De ces trois rubriques et sept points, et répondant aux diverses demandes et préoccupations des habitants, la ville a tiré 60 engagements exposés lors de la réunion de présentation des dits engagements (Centre Culturel - 8 Décembre 2005). Parmi toutes les problématiques abordées par les chellois, l emploi et le commerce, les services liés à la petite enfance et à la jeunesse, la maîtrise du développement urbain et la qualité du cadre de vie se sont révélés essentiels. Quatre engagements au moins touchent très directement les enjeux de politique urbaine : Engagement n 7 pour l élaboration d un nouveau Plan Local d Urbanisme, Engagement n 8 pour veiller à ce que la mixité sociale soit assurée, Engagement n 9 pour lutter contre la spéculation foncière, Engagement n 10 pour un recensement du patrimoine architectural et paysager de la commune. Conformément au premier de ces quatre engagements, le conseil municipal du 3 mars 2006 décide de l élaboration d un Plan Local d Urbanisme et en précise les principaux objectifs permettant d intégrer divers grands enjeux afi n de conforter la cohérence urbaine en devenir : Définir les grands axes d aménagement et d évolution de la ville qui permettront de conforter la cohérence urbaine en devenir, notamment au regard : de l existence aujourd hui du nouveau quartier de l Aulnoy, de la réalisation à terme rapproché de «l option giratoire» (nouveau franchissement des voies ferrées au droit de la rue de la Belle-Ile, mise en sens unique de la rue Auguste Meunier et «liaison sud» par l avenue de Sylvie), de divers événements survenus en centre-ville : arrivée du RER E (Eole), reconstruction de la gare SNCF, gare routière et mise en œuvre programmée du Contrat de Pôle, de la nécessité de juguler autant que faire se peut la pression foncière et la spéculation immobilière agissant à l encontre des objectifs de mixité urbaine et sociale déclinés dans le PLH (Programme Local de l Habitat), du besoin qui s affirme de développer les activités économiques, d encourager notamment l implantation d activités tertiaires et de soutenir le commerce, de l attachement des chellois et de la collectivité à la préservation et à la mise en valeur des grands espaces ouverts de la commune (Sempin, Montagne, bords de Marne, etc.) ainsi que du patrimoine et de l ensemble de la trame verte dans les Agence DBW Rapport de présentation du PLU de Chelles 9

10 quartiers, enfin de l enjeu que représente le devenir du site SNCF/RFF, notamment dans sa partie sud (non strictement ferroviaire) ainsi que sur certaines de ses franges en vue de l accueil éventuel de nouvelles activités et équipements. Réfléchir entre autre sur les conditions d évolution et le devenir : des secteurs intermédiaires entre les différents secteurs de l Aulnoy et le grand centre-ville de Chelles : les îlots Bessons - République, le secteur Tournelles - Centre culturel, l îlot Fischer - Ateliers municipaux, etc., des secteurs résidentiels aux abords des grands axes urbains denses que sont les avenues Nast, Résistance, Foch, De Gaulle, Meunier, Sylvie... en interface avec les quartiers pavillonnaires existants, des secteurs d entrée de ville aux abords de la RN34 : entrée sud-ouest de Chelles, avenue Castermant..., de la zone du Fonds de Saint-Denis inscrite en urbanisation future au POS et au Schéma Directeur Local Marne-Nord. Affirmer les objectifs de préservation et de mise en valeur des espaces naturels et renforcer la trame verte de la commune, les grands espaces ouverts mais aussi les espaces verts publics en milieu urbain. D une manière générale, engager un diagnostic actualisé du document d urbanisme et affiner et préciser la réglementation d urbanisme afin de disposer d outils permettant un développement maîtrisé de la cité répondant à un besoin diversifié en matière de logements, d activités, d équipements et d infrastructures tout en préservant et en valorisant l environnement et la qualité de vie des chellois 10 Rapport de présentation du PLU de Chelles Agence DBW

11 PREAMBULE LE PLU : ASPECTS GÉNÉRAUX La révision du POS, consistant en l élaboration d un PLU, a été menée dans le respect de l article L du Code de l Urbanisme : «le Plan Local d Urbanisme détermine les conditions permettant, d une part de limiter l utilisation de l espace, de préserver les activités agricoles, de protéger les espaces boisés, les sites et les paysages, et d autre part, de prévoir suffi samment de zones réservées aux activités économiques et d intérêt général ainsi que de terrains constructibles pour la satisfaction des besoins présents et futurs en matière de logement» La révision prend également en compte les dispositions réglementaires : de la loi relative à la Solidarité et au Renouvellement Urbain (SRU) du 13 décembre 2000 de la loi sur l Urbanisme et l Habitat (UH) du 2 juillet 2003 de la loi du 2 février 1995 relative au renforcement de la protection de l environnement, dite «loi Barnier» de la loi sur l eau et les milieux aquatiques (loi n du 30 décembre 2006) de la loi du 30 décembre 1996 sur l air et l utilisation rationnelle de l énergie, dite «loi sur l air» Le présent plan local d urbanisme doit être conforme aux documents d urbanisme réglementaire supra-communaux dans lesquels il s inscrit, à savoir : Le Schéma Directeur de la Région Ile-de-France approuvé par décret du 26 avril 1994, Le Schéma Directeur Marne-Nord modifié et approuvé le 28 février 2005 Le Plan de Déplacements Urbains de la région Ile-de-France approuvé le 15 décembre Le SDAGE du bassin Seine-Normandie approuvé le 20 septembre 1996 et entré en vigueur le 7 novembre La Directive Cadre Européenne sur l Eau Le Schéma départemental d accueil des gens du voyage Il doit par ailleurs prendre en compte : le Programme Local de l Habitat (PLH) communal. Un PLH communal a été approuvé en mai Un nouveau PLH intercommunal a depuis été élaborer à l échelle du territoire communautaire. Ce PLHI a été arrêté le 15/11/2006 par le Conseil Communautaire, il a fait l objet d un avis favorable du Conseil Municipal de Chelles en séance du 24/11/2006 et approuvé le 18/01/2007 par l instance communautaire. Puis il a fait l objet d un avis unanimement favorable du comité régional de l habitat pour être définitivement adopté par le conseil communautaire de Marne et Chantereine le 19/12/2007. le Plan Local de Déplacements (PLD) établi par le Syndicat Mixte Intercommunal d Etude, de Programmation et de Révision du Schéma Directeur de Marne-Nord (SMIEPRSD) pour les 18 communes qui le composent plus les 2 communes d Annet-sur-Marne et de Fresnes-sur-Marne. Arrêté le 20/11/2006 par le Comité Local du PLD et par le Comité Syndical du SMIEP le 18/12/2006, le projet de PLD sera soumis à enquête publique au cours du 1er semestre 2007 et deviendra opposable. A noter la procédure engagée pour l établissement d un Plan de Prévention des Agence DBW Rapport de présentation du PLU de Chelles 11

12 Risques naturels prévisibles de mouvement de terrain sur le territoire de la commune de Chelles. A noter de même l existence d un Plan de Prévention des Risques naturels prévisibles d Inondations (PPRI) établi pour les communes de Chelles, Vaires-sur- Marne, Noisiel et Champs-sur-Marne approuvé le 31 décembre 2002 et annulé par décision du Tribunal Administratif de Melun (lecture du 12 octobre 2006) rendant de nouveau exécutoire le projet de protection des zones inondables de la Vallée de la Marne. Ces zones sont cartographiées sur le Plan de Surfaces Submersibles approuvé par décret du 13 Juillet Par arrêté du 05 Février 2007, le Préfet de Seine et Marne a de nouveau prescrit l établissement du PPRI Ce document de PLU s inscrit de même dans la continuité des anciens POS. Il ne comprend pas de changement majeur autant dans le zonage que dans la réglementation, mis à part qu il couvre la totalité du territoire communal y compris les ZAC qui sont intégrées au zonage général. 12 Rapport de présentation du PLU de Chelles Agence DBW

13 PREAMBULE LE CONTENU DU PLAN LOCAL D URBANISME Conformément aux dispositions de l article R du Code de l Urbanisme, le Plan Local d Urbanisme de Chelles comprend : Un rapport de présentation Le présent rapport expose le diagnostic prévu au premier alinéa de l article L.123-1, analyse l état initial de l environnement, explique les choix retenus pour établir le Projet d Aménagement et de Développement Durable, expose les motifs de la délimitation des zones, des règles qui y sont applicables et des orientations d aménagement. Il évalue les incidences des orientations du plan sur l environnement et expose la manière dont le plan prend en compte le souci de sa préservation et de sa mise en valeur. Un Projet d Aménagement et de Développement Durable Le PADD défi nit, dans le respect des objectifs et des principes énoncés aux articles L.110 et L.121-1, les orientations d urbanisme et d aménagement retenues pour l ensemble de la commune. Un règlement Le règlement délimite les zones urbaines, les zones à urbaniser, les zones agricoles et les zones naturelles et forestières. Il fi xe les règles applicables à l intérieur de chacune de ces zones dans les conditions prévues à l article R Les dispositions relatives aux Zones d Aménagement Concerté, fi gurent dans le règlement du PLU. Le règlement peut comprendre tout ou partie des règles suivantes : - les occupations et utilisations du sol interdites ou soumises à des conditions particulières - les conditions de desserte des terrains par les voies publiques ou privées - les conditions de desserte des terrains par les réseaux publics d eau, d électricité et d assainissement, de gaz... - la superficie minimale des terrains constructibles, - l implantation des constructions par rapport aux voies et emprises publiques - l implantation des constructions par rapport aux limites séparatives - l implantation des constructions les unes par rapport aux autres sur une même propriété - l emprise au sol des constructions - la hauteur maximale des constructions - l aspect extérieur des constructions et l aménagement de leurs abords - les obligations imposées aux constructeurs en matière de réalisation d aires de stationnement - les obligations imposées aux constructeurs en matière de réalisation d espaces libres, d aires de jeux et de loisirs, et de plantations - le coefficient d occupation du sol ( ) Des documents graphiques : - plan(s) de zonage - plan(s) des servitudes d utilité publique Agence DBW Rapport de présentation du PLU de Chelles 13

14 Des annexes : Elles indiquent entre autres la localisation des ZAC, les zones de préemption, les périmètres des secteurs situés au voisinage des infrastructures de transports terrestres, dans lesquels des prescriptions d isolement acoustique ont été édictées. Elles comprennent en outre la liste des servitudes d utilité publique, la liste des lotissements dont les règles d urbanisme ont été maintenues, les schémas des réseaux d eau et d assainissement et des systèmes d élimination des déchets, le plan d exposition au bruit des aérodromes, les prescriptions d isolement acoustique au voisinage des infrastructures de transports terrestres, les actes instituant des zones de publicité restreinte et des zones de publicité élargie, les dispositions d un projet de plan de prévention des risques naturels prévisibles, les zones agricoles protégées 14 Rapport de présentation du PLU de Chelles Agence DBW

15 PREAMBULE LES EFFETS DU PLU Le PLU approuvé est opposable à toute personne publique ou privée pour l exécution de tous travaux, constructions, plantations, affouillements ou exhaussements des sols, pour la création de lotissements et l ouverture des installations classées. Les modifi cations d un Plan approuvé sont elles-mêmes opposables, dès qu elles sont approuvées par le Conseil Municipal et qu elles ont fait l objet des publicités obligatoires. Le respect des principes de l article L du Code de l urbanisme L objectif du renouvellement urbain posé par l article L du Code de l urbanisme, marque un tournant voulu par la loi SRU dans les objectifs des politiques d urbanisme que l on souhaite davantage orienter vers le développement durable et le renouvellement de la ville sur elle-même. La ville de Chelles se positionne dans cet objectif d un renouvellement de ses zones urbanisées et d un développement rationnel de ses espaces libres. «( ) Les plans locaux d urbanisme déterminent les conditions permettant d assurer : - L équilibre entre le renouvellement urbain, un développement urbain maîtrisé, le développement de l espace rural, d une part, et la préservation des espaces affectés aux activités agricoles et forestières et la protection des espaces naturels et des paysages, d autre part, en respectant les objectifs du développement durable ; - La diversité des fonctions urbaines et la mixité sociale dans l habitat urbain et dans l habitat rural, en prévoyant des capacités de construction et de réhabilitation suffisantes pour la satisfaction, sans discrimination, des besoins présents et futurs en matière d habitat, d activités économiques, notamment commerciales, d activités sportives ou culturelles et d intérêt général ainsi que d équipements publics, en tenant compte en particulier de l équilibre entre emploi et habitat ainsi que des moyens de transport et de la gestion des eaux ; - Une utilisation économe et équilibrée des espaces naturels, urbains, périurbains et ruraux, la maîtrise des besoins de déplacement et de la circulation automobile, la préservation de la qualité de l air, de l eau, du sol et du sous-sol, des écosystèmes, des espaces verts, des milieux, sites et paysages naturels ou urbains, la réduction des nuisances sonores, la sauvegarde des ensembles urbains remarquables et du patrimoine bâti, la prévention des risques naturels prévisibles, des risques technologiques, des pollutions et des nuisances de toute nature. ( )» Les règles générales d aménagement et d urbanisme relatives aux PLU Les plans locaux d urbanisme comportent un règlement qui fi xe, en cohérence avec le projet d aménagement et de développement durable, les règles générales et les servitudes d utilisation des sols permettant d atteindre les objectifs mentionnés à l article L qui peuvent notamment comporter l interdiction de construire, délimitent les zones urbaines ou à urbaniser et les zones naturelles ou agricoles et forestières à protéger et définissent, en fonction des circonstances locales, les règles concernant l implantation des constructions. A ce titre, ils peuvent : - Préciser l affectation des sols selon les usages principaux qui peuvent en être fait ou la nature des activités qui peuvent y être exercées - Définir ( ) les règles concernant la destination et la nature des constructions autorisées ( ) - Déterminer des règles concernant l aspect extérieur des constructions, leurs dimensions et l aménagement de leurs abords ( ) Agence DBW Rapport de présentation du PLU de Chelles 15

16 16 Rapport de présentation du PLU de Chelles Agence DBW

17 PREAMBULE - Préciser le tracé et les caractéristiques des voies de circulation à conserver, à modifier ou à créer ( ) - Identifier et localiser les éléments de paysage ( ) et secteurs à protéger, à mettre en valeur ou à requalifier ( ) - Fixer les emplacements réservés aux voies et ouvrages publics, aux installations d intérêt général ainsi qu aux espaces verts - Fixer une superficie minimale des terrains constructibles lorsque cette règle est justifiée pour préserver l urbanisation traditionnelle ou l intérêt paysager de la zone considérée. - Fixer un ou des coefficients d occupation des sols qui déterminent la densité de construction admise ( ) Les règles et servitudes défi nies par un plan local d urbanisme ne peuvent faire l objet d aucune dérogation, à l exception des adaptations mineures rendues nécessaires par la nature du sol, la confi guration des parcelles ou le caractère des constructions avoisinantes. Dans les emplacements réservés par le PLU, la construction est interdite dès lors que le Plan est rendu public (sauf octroi d un permis précaire, en application de l article L du Code de l urbanisme). En application de l article L du Code de l urbanisme, le propriétaire d un terrain réservé peut exiger de la collectivité ou du service public bénéfi ciaire de l emplacement réservé, qu il soit procédé à l acquisition du terrain. Le bénéfi ciaire de la réserve dispose d un an pour se prononcer à compter de la réception en mairie de la demande du propriétaire. L acquisition peut être faite par une collectivité ou un service autre que le bénéfi ciaire, dès lors que la destination de l emplacement reste inchangée. Agence DBW Rapport de présentation du PLU de Chelles 17

18 18 Rapport de présentation du PLU de Chelles Agence DBW

19 CHAPITRE 1 - PRESENTATION GENERALE Situation géographique Contexte admistratif Repères historiques Agence DBW Rapport de présentation du PLU de Chelles 19

20 CHELLES Chelles dans l aire urbaine parisienne La coopération intercommunale dans l est parisien Photo aérienne ; Chelles dans la CCMC et les communes limitrophes 20 Rapport de présentation du PLU de Chelles Agence DBW

21 CHAPITRE 1 - PRESENTATION GENERALE 1.1 SITUATION GÉOGRAPHIQUE Chelles dans l Ile-de-France La commune de Chelles, d une superfi cie de l ordre de 1600 hectares (16km²), dont 40% d espaces naturels et d espaces verts, seconde ville de Seine-et-Marne par son peuplement (environ habitants), est située à moins de 20km du coeur de Paris. Elle jouxte la rive nord de la Marne et s étend au nord jusqu au plateau de Montfermeil. Elle s inscrit à la limite entre zone urbaine dense et ceinture verte de la capitale s ouvrant à l est et au nord vers les espaces naturels et agricoles de la Seine-et-Marne rurale. Reliée historiquement à Paris par la RN34, la ville se trouve à proximité de grandes infrastructures routières (A4 et A1O4), est desservie en son centre par le RER (Eole) et le réseau ferré Est, sans oublier la Marne qui constitue un axe fl uvial majeur. Elle s inscrit, de même, dans le cœur d une aire régionale à 4 pôles d activités majeurs : Paris et sa couronne à l Ouest, Roissy au Nord, Marne-La-Vallée au Sud et Val d Europe à l Est. 1.2 CONTEXTE ADMISTRATIF DÉPARTEMENT ET COMMUNES La commune de Chelles est localisée au Nord-Ouest du département de Seine-et- Marne (77) et en limite du département de Seine-Saint-Denis (93). La commune dépend de l arrondissement de Torcy et des cantons de Chelles (2/3 de la ville, partie ouest) et de Vaires-sur-Marne (1/3 de la ville, partie est). Elle jouxte 10 communes : en Seine-Saint-Denis Montfermeil, Gagny, Coubron et Gournay-sur-Marne ; en Seine-et-Marne Champs-sur-Marne, Vaires-sur-Marne, Brou- Chantereine, Le Pin, Courtry et Noisiel COOPÉRATION INTERCOMMUNALE Chelles fait partie de la Communauté de communes Marne & Chantereine (CCMC) créée le 1er janvier 2005 avec les communes de Brou-sur-Chantereine, Vaires-sur- Marne et Courtry. (population globale : habitants; superfi cie générale : 3076 hectares) Cette communauté de communes intervient principalement dans les domaines de compétences suivants : l aménagement du territoire le développement économique les transports publics la politique du logement et du cadre de vie les voiries d intérêt communautaire les équipements sportifs et culturels la protection de l environnement l assainissement et la collecte des ordures ménagères. et, depuis le 14 juin 2006 : Politique de la Ville et Coopération décentralisée. Marne & Chantereine s est dotée d une charte répondant aux enjeux qu elle a choisi de relever. D ores et déjà, 5 enjeux majeurs prédominent : Garantir un développement durable Renforcer la démocratie Favoriser un aménagement cohérent Développer une stratégie économique active Renforcer la cohésion sociale Agence DBW Rapport de présentation du PLU de Chelles 21

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE. URBANISME FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU Tél. 01 60 60 87 98 Fax. 01 60 60 82 55 Présent document émis le 29 Décembre

Plus en détail

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 1. La ville centre de Colmar 2. Les villes couronnes 3. Les pôles pluri-communaux 4. Les pôles secondaires 5. Les villages 6. En zone

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Eco-quartier des Bergères - Cahier des Charges de la consultation d acquéreurs ILOT

Plus en détail

Contrat de développement territorial Coeur économique roissy terres de france etudes logements annexes. Pré diagnostic habitat.

Contrat de développement territorial Coeur économique roissy terres de france etudes logements annexes. Pré diagnostic habitat. Contrat de développement territorial Coeur économique roissy terres de france etudes logements annexes Pré diagnostic habitat Avril 2013 2 3 Sommaire Préambule pré Diagnostic référentiel foncier Villepinte

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME BROU-SUR-CHANTEREINE 2. PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES Plan Local d'urbanisme prescrit le : 5 février 2010 Plan Local d'urbanisme arrêté le : 11 juillet 2013 Plan

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013

Présentation et proposition d engagement. Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 COMMUNAUTE D AGGLOMERATION MARNE ET CHANTEREINE AGENDA 21 - DEVELOPPEMENT DURABLE PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Présentation et proposition d engagement Conseil Municipal de Courtry 13/06/2013 DE QUOI

Plus en détail

DRAVEIL élabore son PLU

DRAVEIL élabore son PLU DRAVEIL élabore son PLU Réunion publique de quartier DANTON -LA VILLA DOMAINE DE VILLIERS Plan Local d Urbanisme VILLE DE DRAVEIL 10 JUIN 2010 La ville dans son contexte Situation géographique 19kmausuddeParis

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu Elaboration du Plan Local d Urbanisme Commune de Parmilieu RÉUNION PUBLIQUE N 1 PRÉSENTATION DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL 8 Avril 2015 1 ORDRE DU JOUR 1. Qu est-ce que le Plan Local d Urbanisme 2. Présentation

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CARACTERE DE LA ZONE Zone faisant l objet d une protection en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur intérêt notamment du

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Département de la Loire-Atlantique (44) Commune de La Plaine sur Mer PLAN LOCAL D URBANISME Réunion publique de concertation 14 janvier 2013 Les étapes de l élaboration du PLU Prescription (DCM) 11/06/2009

Plus en détail

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013 Mavilly-Mandelot 2 Elaboration du Plan Local d Urbanisme Présentation du PADD Jeudi 24 octobre 2013 LES ETAPES DE L ELABORATION PHASE 1 DIAGNOSTIC PHASE 2- PROJET COMMUNAL PHASE 3- ZONAGE ET REGLEMENT

Plus en détail

Étude de la carte de Vézelise. Initiation à la lecture du relief sur une carte topographique

Étude de la carte de Vézelise. Initiation à la lecture du relief sur une carte topographique Étude de la carte de Vézelise Initiation à la lecture du relief sur une carte topographique Double objectif de la séance Étude d un paysage lorrain de côte Apprentissage de la lecture du relief sur une

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

Le Conseil communautaire a :

Le Conseil communautaire a : Le Conseil communautaire a : - ADOPTÉ le Budget supplémentaire 2012 du Budget principal de la Communauté d agglomération Marne et Chantereine qui s équilibre en dépenses et en recettes à 16.860.001,34

Plus en détail

Sont présents 11 membres sur 18, convoqués le 12 septembre 2006,

Sont présents 11 membres sur 18, convoqués le 12 septembre 2006, Département de l Ain Arrondissement de Belley Canton de Lagnieu REPUBLIQUE FRANCAISE Liberté, Egalité, Fraternité SYNDICAT MIXTE DU DU SCHEMA DIRECTEUR BUGEY COTIERE PLAINE DE DE L AIN L AIN EXTRAIT DU

Plus en détail

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T

1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T 1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T 2. RECHERCHE DE SITES 2.1 Les objectifs 2.2 Les contraintes environnementales liés à l aménagement du territoire liées au transport liés aux documents d urbanisme 3.

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Commune de MARCK REGLEMENT COMMUNAL DE LA PUBLICITE, DES ENSEIGNES ET DES PRE ENSEIGNES SOMMAIRE

Commune de MARCK REGLEMENT COMMUNAL DE LA PUBLICITE, DES ENSEIGNES ET DES PRE ENSEIGNES SOMMAIRE République Française Département du Pas-de-Calais Commune de MARCK REGLEMENT COMMUNAL DE LA PUBLICITE, DES ENSEIGNES ET DES PRE ENSEIGNES SOMMAIRE Préambule Partie I Dispositions générales et définitions

Plus en détail

EAU ET MILIEUX AQUATIQUES. Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012

EAU ET MILIEUX AQUATIQUES. Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012 EAU ET MILIEUX AQUATIQUES Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012 Janvier 2007 9 es 2007-2012 programmes des agences de l eau «L Europe s est dotée d un cadre communautaire pour

Plus en détail

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL 2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL Projet d Aménagement et de Développement Durable Dossier de PLU approuvé 13/26 Face à l augmentation du prix

Plus en détail

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans 9 villes Est Ensemble, une ambition métropolitaine La Communauté d agglomération Est Ensemble a été créée le 1 er janvier 2010. Située aux portes de Paris, elle regroupe 9 villes de Seine-Saint-Denis Bagnolet,

Plus en détail

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes

TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes TAXES & PARTICIPATIONS : quelques outils à la disposition des communes La loi n 2000-1028 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbain, dite «loi SRU», avait instauré une participation

Plus en détail

Valorisation du site emblématique de l ancien Pensionnat Notre-Dame de France : la future ZAC «Quartier du Pensio».

Valorisation du site emblématique de l ancien Pensionnat Notre-Dame de France : la future ZAC «Quartier du Pensio». Rue des Capucins Boulevard Saint-Louis Rue des Frères Théodore Rue Latour-Maubourg Chemin de la Clède Rue Jean Barthélémy Rue de la Ronzade PLAN MASSE DU PROJET DE ZAC DU «QUARTIER DU PENSIO» Valorisation

Plus en détail

Résumé de l analyse de faisabilité technique et financière

Résumé de l analyse de faisabilité technique et financière Le projet du campus universitaire d Outremont Résumé de l analyse de faisabilité technique et financière Bureau de gestion des grands projets Direction du développement économique et urbain Février 2011

Plus en détail

Lutte contre l étalement urbain

Lutte contre l étalement urbain Lutte contre l étalement urbain L étalement urbain et la consommation d espace résultent de plusieurs causes cumulatives. Ces phénomènes s expliquent notamment par l insuffisance et l inadaptation de l

Plus en détail

Philippe. JOURNO Philippe, Gérant

Philippe. JOURNO Philippe, Gérant Projet commercial et de loisirs Red Line à Bussy-Saint-Georges JOURNO Philippe SCI Bussy Promotion JOURNO Philippe, Gérant 505 365 296 00019 SCI 36 Travaux ou constructions soumis à permis de construire,

Plus en détail

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7

plu classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative modification n 7 plu modification n 7 classement en zone UE d une surface classée en 2AUe Notice explicative NOTICE EXPLICATIVE Ouverture à l urbanisation d une partie de la zone 2AUe des Commandières (Classement en zone

Plus en détail

Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire

Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire CAUE 23/05/14 Présentation Agence zone UP Laurence BREGENT Clémence LECAPLAIN Caue 1 Définition

Plus en détail

Communauté d'agglomération de Marne et Chantereine - 77

Communauté d'agglomération de Marne et Chantereine - 77 Communauté d'agglomération de Marne et Chantereine - 77 Mise à jour : Juillet 2012 www.iau-idf.fr Statuts en date du 19/07/2012, rapport d'activités de 2010 Le groupement La communauté d agglomération

Plus en détail

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR 3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR LA MAÎTRISE DES DÉPLACEMENTS. Pour assurer un aménagement et un développement durable, la Ville de Boulogne- Billancourt souhaite mener

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets

ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE L expertise foncière au service de vos projets Mot du Président Alain LEBOEUF Président de l EPF de la Vendée Les données démographiques nous le rappellent chaque

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 L eau dans les documents d urbanisme L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 Pourquoi ce guide? Participer à «décloisonner» les services «Environnement Eau» et «Urbanisme»

Plus en détail

Un milieu de vie à définir > imaginer

Un milieu de vie à définir > imaginer Programme particulier d urbanisme Secteur Henri-Bourassa Ouest Un milieu de vie à définir > imaginer > intégrer > partager > créer Cahier du participant ateliers de réflexion mai 2013 Introduction Le Plan

Plus en détail

SOMMAIRE. I Objet de la consultation - Dispositions générales... 2. I.1 Présentation du contexte...2 I.2 Le bassin versant de la Bièvre...

SOMMAIRE. I Objet de la consultation - Dispositions générales... 2. I.1 Présentation du contexte...2 I.2 Le bassin versant de la Bièvre... SOMMAIRE I Objet de la consultation - Dispositions générales... 2 I.1 Présentation du contexte...2 I.2 Le bassin versant de la Bièvre...2 II Mission du prestataire... 3 II.1 Objet de la mission...3 II.2

Plus en détail

REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER

REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER REUNION PUBLIQUE DU 8 MARS 2012 Architecte/urbaniste Agence A. Garcia-Diaz Bureau d Etudes Techniques SERI SITUATION

Plus en détail

Commune de ROUSSET. Rapport de présentation du Règlement local de publicité

Commune de ROUSSET. Rapport de présentation du Règlement local de publicité Commune de ROUSSET Rapport de présentation du Règlement local de publicité Sommaire Introduction... 3 1. Contexte géographique et administratif... 4 1.1. Localisation... 4 1.2. Données chiffrées... 5 1.3.

Plus en détail

ZONE UB. Article UB 2 : Les occupations et utilisations du sol soumises à des conditions particulières

ZONE UB. Article UB 2 : Les occupations et utilisations du sol soumises à des conditions particulières ZONE UB CARACTÈRE DE LA ZONE Cette zone de densité plus faible regroupe les extensions immédiates du centre-ville. Une partie de cette zone est concernée par le périmètre de protection au titre des Monuments

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Zones d étude et problématiques Quartiers concernés par l étude 1. Centre ville 2. Schneider Quartier

Plus en détail

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE

Pièces à joindre à une demande de PERMIS DE CONSTRUIRE page 1/8 1) Pièces obligatoires pour tous les dossiers PC1. : Un plan de situation du terrain [Art. R. 431-7 a) du code de l urbanisme] Le plan de situation permet de Vous devez indiquer sur le plan son

Plus en détail

Version définitive approuvée après enquête publique

Version définitive approuvée après enquête publique Secteurs 3 et 4 de Marne-la-Vallée et communes environnantes Phase 3 Version définitive approuvée après enquête publique ROLAND RIBI & ASSOCIES Ingénieurs-conseils et urbanistes s.à.r.l. 15, avenue de

Plus en détail

Assurer la mise en œuvre des orientations

Assurer la mise en œuvre des orientations Assurer la mise en œuvre des orientations Pour être efficace, la dynamique générée par la rédaction de la charte doit se poursuivre, après sa signature, au travers de quatre actions : Diffuser la charte

Plus en détail

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX CARACTERE ET VOCATION DE LA ZONE UX Il s agit d une zone d activité créée à l Est de l agglomération, sous la forme d un lotissement dont les règles

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME ARCHIPOLE URBANISME ET ARCHITECTURE CITTE CLAES GEOMATIC SYSTEMES PLAN LOCAL D URBANISME Orientations d Aménagement Projet d Aménagement et de Développement Durable Projet d Aménagement et de Développement

Plus en détail

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92)

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92) CENSI BOUVARD 2014 (92) o Prootant du dynamisme de La Défense et de l'attractivité d'une vraie vie de quartier, la résidence Résidhome Paris se situe sur une place bordée de commerces et de restaurants.

Plus en détail

[Texte] GLOSSAIRE DU CDT. [Texte]

[Texte] GLOSSAIRE DU CDT. [Texte] GLOSSAIRE DU CDT AGENCE NATIONALE POUR LA RENOVATION URBAINE (ANRU) L agence nationale pour la rénovation urbaine est un établissement public industriel et commercial, créé par l article 10 de la loi d

Plus en détail

ÉTUDE PRÉPARATOIRE - SECTION IV SCHÉMAS DIRECTEURS. EP4-SD-LI-02a «AN DER UECHT» PROJET D AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG

ÉTUDE PRÉPARATOIRE - SECTION IV SCHÉMAS DIRECTEURS. EP4-SD-LI-02a «AN DER UECHT» PROJET D AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG SECTION IV - ÉTUDE PRÉPARATOIRE PROJET D AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG ÉTUDE PRÉPARATOIRE - SECTION IV SCHÉMAS DIRECTEURS EP4-SD-LI-02a «AN

Plus en détail

2. Projet d Aménagement et de Développement Durables

2. Projet d Aménagement et de Développement Durables Département de Seine-et-Marne Commune de Lésigny Révision du Plan Local d Urbanisme de 2004 et des Plans d Occupations des Sols partiels de 1987 et de 2001 2. Projet d Aménagement et de Développement Durables

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL

COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du mercredi 10 Décembre 2014 Après avoir approuvé le compte rendu de la réunion du 12 novembre 2014, le conseil municipal a examiné les dossiers et pris

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme. Révision simplifiée

Plan Local d Urbanisme. Révision simplifiée Nantes Quartier Bellevue - Janvraie Plan Local d Urbanisme Révision simplifiée 2 - Notice explicative Pôle Nantes Ouest Approbation du Plan Local d Urbanisme le 9 mars 2007 Modifié le 17 décembre 2007

Plus en détail

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 CONSEIL DE QUARTIER DU GUICHET Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 ORDRE DU JOUR 1- Présentation du budget de la ville 2015 : serré et responsable. 2- Révision du Plan Local d Urbanisme : objectifs, cadre

Plus en détail

La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme

La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme La réforme du permis de construire et des autorisations d urbanisme 1 PREAMBULE Quelques dates pour situer la réforme du permis de construire 2 Le permis de construire en quelques dates 1852 : décret relatif

Plus en détail

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche!

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Communiqué de synthèse Paris, jeudi 26 mai 2011 Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Maurice Leroy, ministre de la ville, chargé du Grand Paris,

Plus en détail

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret UNE VOIRIE POUR TOUS Se déplacer autrement dans les petites et moyennes agglomérations 15 novembre 2011 CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville

Plus en détail

Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements publics fonciers

Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements publics fonciers Direction Territoriale Normandie Centre Septembre 2014 Action Bimby 3.2 : Intégration de la démarche aux outils fonciers et procédures d aménagement Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements

Plus en détail

Commune de Clichy-la-Garenne (Département des Hauts-de-Seine)

Commune de Clichy-la-Garenne (Département des Hauts-de-Seine) Commune de Clichy-la-Garenne (Département des Hauts-de-Seine) R èglement communal de la publicité, des enseignes et pré-enseignes Chapitre I du Titre VIII Livre V du Code de l Environnement élaboré par

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Commune de Givry Communauté d Agglomération Chalon Val de Bourgogne Plan Local d Urbanisme Modification simplifiée n 1 Notice Révision approuvée le 27 septembre 2012 Modification simplifiée n 1 Le 10 ème

Plus en détail

P.L.U. Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE

P.L.U. Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE Commune du Département de l'oise P.L.U Plan Local d'urbanisme PRESCRIPTION D'ISOLEMENT ACOUSTIQUE AU VOISINAGE DES INFRASTRUCTURES TERRESTRES DOCUMENT OPPOSABLE Document Établi le 20 septembre 2013 Le

Plus en détail

- réduire l émission des gaz à effets de serre

- réduire l émission des gaz à effets de serre ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME DES COMMUNES D AIGUILLON, BAZENS, LAGARRIGUE ET PORT-SAINTE-MARIE (47) REUNION DE PRESENTATION DU DIAGNOSTIC LE 11 JUILLET 2014 ETAIENT PRESENTS Confére feuille d

Plus en détail

246 Atlas des Paysages de Wallonie

246 Atlas des Paysages de Wallonie 246 Atlas des Paysages de Wallonie Vallée carolorégienne Vallée industrielle carolorégienne Superficie totale de l aire (ha) A 1 180 Superficie agricole (ha) 32 Superficie boisée et milieux 101 semi-naturels

Plus en détail

Suppression du COS et de la superficie minimale des terrains constructibles

Suppression du COS et de la superficie minimale des terrains constructibles Suppression du COS et de la superficie minimale des terrains constructibles La loi d accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) modifie l article L. 123-1-5 du code de l urbanisme et supprime le coefficient

Plus en détail

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact

Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Demande d examen au cas par cas préalable à la réalisation d une étude d impact Article R. 122-3 du code de l environnement N 14734*02 Ministère chargé de l'environnement Ce formulaire n est pas applicable

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE 3/11 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE Séance du 29 Janvier 2010 Commission n 3 Transports, Déplacements et Voirie Commission n 7 Finances DIRECTION PRINCIPALE DES ROUTES RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL

Plus en détail

De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV

De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV CHAPITRE VII. De la composition du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre Ier et du dossier de demande de permis d urbanisme visé au Livre IV Section 1re. Des dossiers des demandes de permis

Plus en détail

- 2 - La Traduction - 2.1. - La Traduction Spatiale Révision du PLU/Commune de HAMEL

- 2 - La Traduction - 2.1. - La Traduction Spatiale Révision du PLU/Commune de HAMEL - - La Traduction -.. - La Traduction Spatiale Révision du PLU/Commune de HMEL Christophe Laborde, paysagiste - gence E.Sintive, Ludovic Durieux, architecte urbaniste Sept - PGE -. - La Traduction Spatiale

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 DOSSIER DE PRESSE BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 Service Presse MPM Tél. : 04 88 77 62 54 / 06 32 87 51 18 / contact.presse@marseille-provence.fr BOULEVARD

Plus en détail

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS ACTIVITÉ DE L EPF LR AU 31 JUILLET 2013 Tout axe du PPI confondu L EPF LR INTERVIENT SUR LES TERRAINS EN AMONT DE L AMÉNAGEMENT L EPF LR acquiert

Plus en détail

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement Royaume du Maroc Ministère de l Intl Intérieur Direction Générale G des Collectivités s Locales L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

Plus en détail

1. Dossier de création

1. Dossier de création DEPARTEMENT DU VAL DE MARNE Communauté d Agglomération Haut Val de Marne ZAC NOTRE DAME Vi l l e d e La Qu e u e En Br ie 1. Dossier de création 195 rue de Bercy - 75582 Paris Cedex 12 19 avenue de la

Plus en détail

Territoires, compétences et gouvernance

Territoires, compétences et gouvernance Territoires, compétences et gouvernance État des connaissances sur la remise et les taxis Le 4 avril 2012 Agnès Parnaix Tél. : 01 77 49 76 94 agnes.parnaix@iau-idf.fr 1 Sommaire SDCI et périmètres intercommunaux

Plus en détail

Avenant àla Convention avec l Etat

Avenant àla Convention avec l Etat Avenant àla Convention avec l Etat 14 septembre 2010 1 20 années d un partenariat sans précédent : 1987 à aujourd hui Une Convention signée le 24 mars 1987 entre TWDC, l Etat français, la Région Ile de

Plus en détail

Version avril 2012 VU pour être annexé à la délibération du : 24 avril 2012

Version avril 2012 VU pour être annexé à la délibération du : 24 avril 2012 Version avril 2012 VU pour être annexé à la délibération du : 24 avril 2012 - R E V I S I O N D U P L U D E V A I R E S - S U R - M A R N E - - c o n s e i l m u n i c i p a l d u 2 4 a v r i l 2 0 1 2

Plus en détail

MESURES D ACCOMPAGNEMENT

MESURES D ACCOMPAGNEMENT LIVRET VI MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT ET SUIVI DE L ANALYSE DE LA SITUATION 127 Sommaire I DES MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT page 126 HABITAT EQUIPEMENTS

Plus en détail

L essentiel de la réforme des autorisations d urbanisme

L essentiel de la réforme des autorisations d urbanisme L essentiel de la réforme des autorisations d urbanisme Entrée en vigueur le 1 er octobre 2007 Toute demande d autorisation déposée le 1 er octobre sera soumise au nouveau dispositif. Tout dépôt de déclaration

Plus en détail

Pierre Bousseau. assainissement individuel. les contrôles. Recueil à l usage des propriétaires ACE ARCONCE

Pierre Bousseau. assainissement individuel. les contrôles. Recueil à l usage des propriétaires ACE ARCONCE Pierre Bousseau assainissement individuel les contrôles Recueil à l usage des propriétaires ACE ARCONCE 1 PREAMBULE L assainissement collectif n'est pas adapté aux zones rurales et périurbaines où l'habitat

Plus en détail

L avenir de notre ville, parlons-en. publique. Projet de. hôtel de ville. Enquête

L avenir de notre ville, parlons-en. publique. Projet de. hôtel de ville. Enquête L avenir de notre ville, parlons-en Projet de > Enquête publique 5 MARS > 5 AVRIL 2012 hôtel de ville QU EST-CE QUE LE PLU? 2 3 AMÉNAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT DURABLE LES OBJECTIFS DU PADD (Projet d aménagement

Plus en détail

Document 2 Principes d aménagement Scénarios de projet

Document 2 Principes d aménagement Scénarios de projet Projet urbain secteur Maragon Floralies et définition de son mode opératoire Ville de Ramonville St Agne Document 2 Principes d aménagement Scénarios de projet Janvier 2009. V1 Structure urbaine et bâtie

Plus en détail

Fiche réalisée par l ANATEEP (Association nationale pour les transports éducatifs de l enseignement public).

Fiche réalisée par l ANATEEP (Association nationale pour les transports éducatifs de l enseignement public). Fiche réalisée par l ANATEEP (Association nationale pour les transports éducatifs de l enseignement public). Bref historique A partir de 1959 (ordonnance et décret du 6 janvier), développement réel des

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005 AVIS Réf. : CWEDD/05/AV.276 Liège, le 14 mars 2005 Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Avis du CWEDD portant sur une demande de permis de lotir à Franc-Waret (FERNELMONT) L avis

Plus en détail

Le salon de l habitat

Le salon de l habitat Dossier de presse Le salon de l habitat Vous souhaitez rencontrer des professionnels pour la construction, l aménagement intérieur et extérieur d un bien immobilier? Lors du salon de l habitat du Trait,

Plus en détail

Le préfet de la région Haute-Normandie, préfet de la Seine-Maritime, commandeur de la Légion d'honneur

Le préfet de la région Haute-Normandie, préfet de la Seine-Maritime, commandeur de la Légion d'honneur PRÉFET DE LA SEINE-MARITIME DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER Affaire suivie par : Cyril Teillet Tél. : 02 35 58 54 28 Fax : 02 35 58 55 63 Mél : cyril.teillet@seine-maritime.gouv.fr

Plus en détail

Direction du Logement et de l'habitat Sous-Direction de l'habitat

Direction du Logement et de l'habitat Sous-Direction de l'habitat Bureau de la Protection des Locaux d'habitation Direction du Logement et de l'habitat Sous-Direction de l'habitat Règlement municipal fixant les conditions de délivrance des autorisations de changement

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du logement et de l égalité des territoires

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du logement et de l égalité des territoires RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du logement et de l égalité des territoires Instruction du Gouvernement du 28 Mai 2014 relative au développement de la construction de logement par dérogation aux règles

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS ATELIER N 1 «STRATÉGIE TERRITORIALE ET AMÉNAGEMENT» Animateur des ateliers thématiques

Plus en détail

CONCLUSIONS ET AVIS MOTIVE DU COMMISSAIRE ENQUETEUR

CONCLUSIONS ET AVIS MOTIVE DU COMMISSAIRE ENQUETEUR DEPARTEMENT DE LA GIRONDE COMMUNE DE BORDEAUX Enquête publique du 1 er juillet 2013 au 31 juillet 2013 inclus : Demande de permis de construire déposée à la mairie de Bordeaux et concernant le projet d

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail