LES RESPONSABILITES DU VETERINAIRE PRATICIEN CHRISTIAN DIAZ

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES RESPONSABILITES DU VETERINAIRE PRATICIEN CHRISTIAN DIAZ"

Transcription

1 LES RESPONSABILITES DU VETERINAIRE PRATICIEN CHRISTIAN DIAZ

2 VETONET 21 JANVIER 2012

3 HISTORIQUE Premier code pénal Code d Hammourabi Avant 1835 : Irresponsabilité 1835 : Arrêt GUIGNE Responsabilité médicale

4 HISTORIQUE 1936 : Arrêt MERCIER Le contrat de soins Obligation d information Obligation de sécurité Perte de chance Responsabilité sans faute 200? Le principe de précaution

5 DIFFERENTS NIVEAUX DE RESPONSABILITE RESPONSABILITES CIVILES RESPONSABILITE PENALE RESPONSABILITE DISCIPLINAIRE RESPONSABILITE ADMINISTRATIVE

6 RESPONSABILITES CIVILES CONTRACTUELLES Art DELICTUELLE Art 1385 Il existe un contrat Préjudice Fait dommageable Lien de causalité Dommages causés par les animaux (garde juridique) Préjudice Fait de la chose Lien de causalité

7 RESPONSABILITES CIVILES CONTRACTUELLE Charge de la preuve : client DELICTUELLE Présomption de responsabilité Actualité: Consentement éclairé Perte de chance

8 Responsabilité du dépositaire Jurisprudence récente (CC 29/01/02) Contrat de dépôt pour les animaux hospitalisés hors de l acte médical ou chirurgical Art 1915 et suivants du CC Présomption de responsabilité, sauf à prouver l absence de faute

9 Jurisprudence Vu les articles 1915, 1927 et 1928 du code civil ;. Attendu que le dépositaire à titre onéreux ne peut s'exonérer de l'obligation de moyens à laquelle il est tenu, qu'en rapportant la preuve soit de son absence de faute, soit d'un événement de force majeure, soit du fait du déposant ;

10 Jurisprudence Attendu que M. X... qui avait amené sa chienne le matin à la clinique vétérinaire S.en vue d'examens nécessitant des prises de sang à intervalles déterminés suivis d'une biopsie, a été avisé téléphoniquement dans l'après midi que l'animal était mort

11 Jurisprudence que selon les responsables de la clinique la mort aurait été liée à la démodécie dont la chienne était atteinte ;

12 Jurisprudence que M. X..., estimant qu'elle était morte étranglée, soit du fait de son collier, soit de celui de sa position dans le box dans lequel elle avait été placée entre les examens, a assigné la clinique vétérinaire et son assureur,

13 Jurisprudence La clinique vétérinaire assurait à la fois une mission de soins et une mission d'hébergement de l'animal, en sorte que le contrat s'analysait pour partie en un contrat d'entreprise et pour partie en un contrat de dépôt salarié et qu'il résulte de ses constatations que la mort de l'animal se rattachait au temps de ce dernier,

14 Article 1927 *Le dépositaire doit apporter, dans la garde de la chose déposée, les mêmes soins qu'il apporte dans la garde des choses qui lui appartiennent.

15 Article 1928 La disposition de l'article précédent doit être appliquée avec plus de rigueur : 1 si le dépositaire s'est offert lui-même pour recevoir le dépôt ; 2 s'il a stipulé un salaire pour la garde du dépôt ; 3 si le dépôt a été fait uniquement pour l'intérêt du dépositaire ; 4 s'il a été convenu expressément que le dépositaire répondrait de toute espèce de faute.

16 CONTRAT DE DEPOT PRESOMPTION DE RESPONSABILITE EXONERATION ABSENCE DE FAUTE FORCE MAJEURE FAIT DU DEPOSANT

17 LE CONTRAT DE SOINS Donner des soins Payer les honoraires

18 LE CONTRAT DE SOINS information sécurité Donner des soins Payer les honoraires

19 OBLIGATION DE SOINS OBLIGATION PRINCIPALE OBLIGATION DE MOYENS OBLIGATION DE FAIRE

20 OBLIGATION DE SOINS Arrêt Mercier SOINS CONSCIENCIEUX SOINS ATTENTIFS SOINS CONFORMES AUX DONNEES ACQUISES DE LA SCIENCE

21 DONNEES ACQUISES DE LA SCIENCE Débat sur la notion de données acquises (arrêt Mercier) ou données actuelles. Nombreuses références aux données «actuelles» pour tenir compte de l évolution des techniques. Des débats récurrents évoquent les données actuelles

22 Arrêt CC 06/07/2000 Données ACQUISES de la Science La CC condamne la référence aux données ACTUELLES de la Science Ancienneté d utilisation d une nouvelle technique Reconnaissance de son efficacité par la Communauté Scientifique

23 OBLIGATION DE SOINS DONNEES ACQUISES DE LA SCIENCE UTILISATION DE SUBSTANCES HORS AMM

24 Substances Hors AMM Cascade thérapeutique Exemple : Anesthésie volatile Seuls l Halothane et le Sevoflurane disposaient d une AMM vétérinaire Isoflurane avant l AMM

25 OBLIGATION DE MOYENS MISE EN JEU DE LA RESPONSABILITE FAUTE DOMMAGE/PREJUDICE LIEN DE CAUSALITE entre la faute et le dommage

26 LA FAUTE PROFESSIONNELLE Manquement à la Responsabilité Civile Contractuelle (Arrêt Mercier) Faute que n aurait pas commise dans les mêmes circonstances un praticien avisé et sûr de son art

27 OBLIGATION DE MOYENS LA FAUTE PREUVE DE LA FAUTE

28 OBLIGATION DE MOYENS LE DOMMAGE

29 OBLIGATION DE MOYENS LE LIEN DE CAUSALITE ENTRE LA FAUTE ET LE DOMMAGE

30 OBLIGATION DE MOYENS RENFORCES ACTES SIMPLES ACTES EFFECTUES PAR UN «SPECIALISTE»

31 OBLIGATION DE MOYENS RENFORCES PREUVE DE L ABSENCE DE FAUTE

32 LE CONTRAT DE SOINS Obligations du vétérinaire Donner des soins consciencieux, attentifs et conformes aux données acquises de la science L erreur n est pas une faute sauf : Interventions banalisées Convenance et chirurgie esthétique Spécialisation : obligation de moyens renforcés

33 OBLIGATIONS ACCESSOIRES Évolution jurisprudentielle Obligation de sécurité Obligation d information

34 OBLIGATION DE SECURITE Obligation de résultat : ne pas aggraver l état du patient même en l absence de faute Primum non nocere

35 OBLIGATION DE SECURITE Arrêt CC du 8/11/2000 «La réparation des conséquences de l ALEA THERAPEUTIQUE n entre pas dans le champ des obligations dont un médecin est contractuellement tenu à l égard de son patient»

36 OBLIGATION DE SECURITE Arrêt CC du 7/11/2000 Obligation de sécurité de résultat en matière de dommages dont l origine se trouve dans l emploi de dispositifs médicaux (médicaments ou matériels)

37 Loi du 4 mars 2002 Ne concerne pas les vétérinaires Principe : les professionnels de santé ne sont responsables qu en cas de faute sauf Défaut d un produit Infections nosocomiales dans un établissement de santé. Vétérinaires : responsabilité contractuelle classique

38 OBLIGATION D INFORMATION Le patient a droit à une information claire, loyale et appropriée, base du consentement ou du refus éclairé

39 Arrêt CC du 18/07/2000 Obligation d information Information claire loyale appropriée sur les risques graves afférant aux investigations et soins proposés Aucune exception hormis «le cas d urgence, d impossibilité ou de refus du patient d être informé»

40 INFORMATION CLAIRE ET INTELLIGIBLE

41 NATURE DE L INFORMATION Risques pour le patient et pour son entourage (chien agressif) Risques prévisibles Risques graves même de nature exceptionnelle (Cass 07/10/98) Alternatives éventuelles Coût

42 Alternative

43 RECOURS A UN PRATICIEN SPECIALISE Le praticien spécialisé : obligation de moyens renforcés Le «généraliste» se verra reconnaître une simple obligation de moyens mais pourra se voir reprocher de n avoir pas fait appel à un confrère spécialisé : PERTE DE CHANCE

44 PREUVE DE L INFORMATION Revirement de jurisprudence 25/02/97 Celui qui est tenu d une obligation d information doit rapporter la preuve de l exécution de cette obligation (1315 CC)

45 PREUVE DE L INFORMATION Par tous moyens (14/10/97) Serment ou aveu Témoignage (qualité du témoin) L écrit signé par le client La preuve par présomption Ensemble de faits, circonstances ou éléments graves, précis, concordant

46 Note d information MODELES DISPONIBLES EN LIBRE CHARGEMENT SITE DE L ORDRE WK VET VETONET PAS DES DECHARGES

47 SANCTION DU DEFAUT D INFORMATION Le praticien devra réparer le préjudice subi du fait du défaut d information Arrêt CC du 20/06/2000 «Le défaut d information n autorise une réparation que s il en résulte un préjudice certain» PERTE DE CHANCE

48 SANCTION DU DEFAUT D INFORMATION REVIREMENT DE JURISPRUDENCE CC 3 juin 2010 Le non-respect du devoir d information ( ) cause au patient auquel l information était légalement due, un préjudice que le juge ne peut laisser sans réparation.

49 RESPONSABILITES CIVILES LE CONTRAT D ENTREPRISE Contrat de prestation de services Ne relève pas du contrat de soins Possibilité de recours aux connaissances du moment (contrat de soins : données acquises)

50 RESPONSABILITES CIVILES LE CONTRAT D ENTREPRISE Obligation de moyens renforcés EVALUATION DES CHIENS DANGEREUX

51 CONTRATS Contrat de soins Contrat de dépôt Contrat d entreprise

52 RESPONSABILITE DELICTUELLE Pas de contrat Responsabilité : 1382 CC et suivants, en particulier Le praticien est responsable de l animal qu il a sous sa garde pendant qu il est à son usage

53 GARDE JURIDIQUE DIRECTION CONTRÔLE USAGE

54 RESPONSABILITE DELICTUELLE Présomption de responsabilité Exonération : Force majeure Fait d un tiers Participation de la victime au dommage

55 RESPONSABILITE DELICTUELLE Un chien mord son maître en cours de consultation Un chien agressif mord un stagiaire en observation Un chien s enfuit et provoque un accident Mise en jeu éventuelle de la responsabilité pénale

56

57 EX : CONDUITE DE L ANESTHESIE Responsabilité contractuelle Responsabilité délictuelle Accident de contention (morsure) Induction ou réveil

58 CONDUITE DE L ANESTHESIE EXAMEN PREALABLE ANESTHESIE SURVEILLANCE DU REVEIL

59 EXAMEN PREANESTHESIQUE Obligatoire Examen clinique complet Examens complémentaires fonctions de l anamnèse et de l examen clinique Importance du bilan adapté à l état du patient et à la durée de l anesthésie

60 ANESTHESIE Diète préopératoire sauf en cas d urgence En cas d urgence : Intubation endotrachéale Technique au choix du praticien

61 ANESTHESIE Abord veineux Anesthésie gazeuse : libre choix du praticien Surveillance Personnel qualifié Instruments Protocole : Rapport d anesthésie

62 SURVEILLANCE DU REVEIL Locaux adaptés + Personnel compétent Conflits : Réveil difficile Animal rendu anesthésié Indisponibilité du vétérinaire Disponible ou confrère Consultations post anesthésiques

63 Surveillance du réveil Animal hospitalisé pour soins dentaires Mort au cours de la phase de réveil, étranglé entre les barreaux Animal anesthésié placé dans une cage inadaptée Non respect de l obligation de moyens

64 Obligations du vétérinaire Urgence : atténuation de la responsabilité mais ne dispense pas d un examen préopératoire minimum : radio du thorax sur polytraumatisé Eloignement ou prix du «spécialiste» Consentement éclairé

65 Exemples de fautes Anesthésie d un animal PUPD sans bilan Muqueuses pâles sans bilan hématologique Vieux chien tousseur sans cliché du thorax Polytraumatisé sans cliché thoracique Intervention de longue durée sans abord veineux permanents Pas de matériel de réanimation

66

67

68 Exemple Terre-Neuve 3 ans Anesthésie/Radio des hanches Injection Nesdo puis «déplacement» du chien Apnée Massages cardiaques Mort du chien

69 Obligations du client Information Régler les honoraires

70 Client / information «le contenu de l obligation d information doit s apprécier en fonction des renseignements recueillis et des manifestations cliniques présentées par l animal.» TI St Amand Montrond 14/10/09

71 LE PREJUDICE Préjudice matériel Valeur de l animal avant la faute - valeur après la faute En cas de perte : valeur de remplacement Préjudice immatériel Préjudice moral - appréciation des juges

72 Exemple de réclamation (d après FOURNIER) Chien Schnauzer Mâle 3 ans Jamais concouru Mort suite à faute professionnelle Calcul du préjudice (réclamation): Prix d achat du chiot Nourriture 3 ans Frais divers Revenus à venir (48 saillies) Honoraires vétérinaires francs + préjudice moral

73 EXEMPLE Chienne morte après césarienne Chiot engagé Césarienne sans réanimation Chienne rendue endormie Morte pendant le trajet de retour Réclamation

74 EXEMPLE Prix de la chienne : 3500 euros Une portée par an jusqu à l âge de 8 ans : soit 6 portées de 4,25 chiot. Total 25 chiots à 800 euros soit euros Réclamation : euros

75 Cour d appel Orléans 14/12/94 2 chiennes BA Dysplasiques Prix d acquisition Radios Soins spécifiques/dysplasie.4400 Prothèse + radio Préjudice financier/perte sur saillies à raison de 3 portées de 5 chiots par chienne Préjudice moral.4000 Total Francs

76 LA PERTE DE CHANCE PREJUDICE SPECIFIQUE PERTE D UNE CHANCE D EVITER UN EVENEMENT DEFAVORABLE PERTE D UNE CHANCE DE BENEFICIER D UN EVENEMENT FAVORABLE

77 Une faute est commise

78 Le juge est indécis

79 Il estime la perte de chance

80 Il évalue le montant de la réparation

81 LA PERTE DE CHANCE

82 Perte de chance Mort d un malade/choc à la xylocaïne Absence d anesthésiste Perte de chance de survie

83 PROTECTION COMPETENCE CONSENTEMENT ECLAIRE CONTRAT D ASSURANCE

84 CONCLUSION Responsabilité contractuelle Obligation de moyens/soins Importance de l information Responsabilité délictuelle Assurance responsabilité civile

85 CAS PRATIQUE RESPONSABILITE PRATICIEN

86 LES FAITS Mr L. EST PROPRIETAIRE D UNE CHIENNE ENGLISH SPRINGER SPANIEL 12 JUIN 2007 VOMISSEMENTS + REGURGITATION CHAUSSETTE INTERVENTION PRATICIEN : EXAMEN CLINIQUE, RADIOGRAPHIE ANTIVOMITIF PANSEMENT GASTRIQUE

87 LES FAITS 13 JUIN DECES DE LA CHIENNE 10H30 AUTOPSIE CONGESTION INTESTINALE DEBUT PERITONITE CHAUSSETTE BLOQUEE DANS LE DUODENUM

88 EXPERTISE EXPERTISE 12 JUIN 2008 RAPPORT 18 NOVEMBRE 2008 ASSIGNATION 2 AVRIL 2009 JUGEMENT 14 OCTOBRE 2009

89 MISSION CAUSE DU DECES DECRIRE LES SOINS PRODIGUES ET DIRE S ILS SONT APPROPRIES INDIQUER LES MANQUEMENTS APPORTER TOUS ELEMENTS DE NATURE A PERMETTRE A LA JURIDICTION DU FOND EVENTUELLEMENT SAISIE DE SE PRONONCER SUR LES RESPONSABILITES ELEMENTS DU PREJUDICE

90 CAUSE DU DECES SOINS APPROPRIES?

91 MANQUEMENTS? DIAGNOSTIC ERRONÉ DE GASTRITE PAR IRRITATION

92 MANQUEMENTS? HYPOTHESE 1 : DISPARITION DE LA 2 ÈME CHAUSSETTE EVOQUEE L OBLIGATION DE MOYEN N A PAS ETE RESPECTEE ET LA RESPONSABILITE DU VETERINAIRE EST PLEINEMENT ENGAGEE

93 MANQUEMENTS? HYPOTHESE 2 : DISPARITION CHAUSSETTE NON EVOQUEE INFORMATION

94 CONCLUSION de l expert NOUS POUVONS DONC AFFIRMER QUE LA RESPONSABILITE DU VETERINAIRE EST ENGAGEE.

95 LE JUGEMENT VETERINAIRES : OBLIGATION CONTRACTUELLE DE MOYENS SOINS CONSCIENCIEUX ATTENTIFS ET CONFORMES AUX DONNEES ACQUISES DE LA SCIENCE

96 LE JUGEMENT LA CHIENNE A SUCCOMBE A UNE OCCLUSION INTESTINALE / INCARCERATION CHAUSSETTE DANS LE DUODENUM LE TRAITEMENT A CONTRIBUE AU DECES TRAITEMENT FAIT SUITE A UN DIAGNOSTIC ERRONNE

97 LE JUGEMENT UN DIAGNOSTIC MEDICAL S ELABORE EN FONCTION DES INVESTIGATIONS OPEREES RENSEIGNEMENTS FOURNIS VOLONTAIREMENT RENSEIGNEMENTS SOLLICITES / PRATICIEN

98 LE JUGEMENT IL N EST PAS ETABLI QUE Mr L. AIT AVERTI LE PRATICIEN DE L HYPOTHESE DE L INGESTION D UNE SECONDE CHAUSSETTE Mr L. REPROCHE AU VETERINAIRE DE NE PAS AVOIR DEVINE QUE SA CHIENNE AVAIT PU AVALER UN C.E. NON DECELABLE PAR RADIOGRAPHIE

99 LE JUGEMENT OBLIGATION D INFORMATION LE CONTENU DE L OBLIGATION D INFORMATION DOIT S APPRECIER EN FONCTION DES RENSEIGNEMENTS RECUEILLIS ET DES MANIFESTATIONS CLINIQUES

100 AUCUNE RAISON DE SUSPECTER LA CHIENNE D AVOIR AVALE 2 CHAUSSETTES AU MOMENT DE L EXAMEN : EG OK, PAS DE SIGNES D OCCLUSION DECES NON ENVISAGEABLE

101 ATTENDU QU IL NE PEUT ÊTRE REPROCHE DE NE PAS AVOIR PRATIQUE DES EXAMENS COMPLEMENTAIRES DONT L UTILITE N EST APPARUE QU APRES LE DECES DE L ANIMAL

102 QUE LE DR N A COMMIS AUCUNE FAUTE DANS LA MISE EN ŒUVRE DES MESURES PREALABLES AU DIAGNOSTIC QUE L ERREUR DANS L ADMINISTRATION DES SOINS NE LUI EST PAS IMPUTABLE

103 JUGEMENT ATTENDU QUE LA RESPONSABILITE DE LA SCP L. N ETANT PAS ENGAGEE, LA DEMANDE SERA REJETEE.

104

La Responsabilité Médicale de l Hépatogastroentérologue

La Responsabilité Médicale de l Hépatogastroentérologue Fiche d information juridique La Responsabilité Médicale de l Hépatogastroentérologue Mars 2011 Isabelle Joly, Lionel Parois, Patrice Pienkowski, Bruno Richard-Molard, René Laugier et la Commission Juridique

Plus en détail

Jugement du 7 avril 2011. Melle X c/ M. Y EXPOSÉ DU LITIGE

Jugement du 7 avril 2011. Melle X c/ M. Y EXPOSÉ DU LITIGE Tribunal de grande instance de Paris 5 ème Chambre 2 ème Section Jugement du 7 avril 2011 Melle X c/ M. Y RG n 09/15353 Références de publication : - http://www.lexbase.fr/ EXPOSÉ DU LITIGE Monsieur Y,

Plus en détail

Définition Responsabilité disciplinaire Responsabilité judiciaire Responsabilité administrative La loi de 2002 Jurisprudence Quelle évolution?

Définition Responsabilité disciplinaire Responsabilité judiciaire Responsabilité administrative La loi de 2002 Jurisprudence Quelle évolution? Définition Responsabilité disciplinaire Responsabilité judiciaire Responsabilité administrative La loi de 2002 Jurisprudence Quelle évolution? REIMS Octobre 2009 Définition La responsabilité, c est : Obligation

Plus en détail

DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES. Gildas Rostain. September 2007

DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES. Gildas Rostain. September 2007 DEVOIRS ET RESPONSABILITE DES EXPERTS AMIABLES ET JUDICIAIRES Gildas Rostain September 2007 INTRODUCTION Le rôle de l expert Les différentes missions d expertise La définition de l expertise judiciaire

Plus en détail

a p ro r tec e t c io i n j u j ri r d i iq i ue des e s a g a en e ts s f ac a e c e à a re r s e s s i s v i i v t i é é e t e à à l a l

a p ro r tec e t c io i n j u j ri r d i iq i ue des e s a g a en e ts s f ac a e c e à a re r s e s s i s v i i v t i é é e t e à à l a l La protection juridique des agents face à l agressivité et à la violence Delphine JAAFAR DJ AVOCAT 2010 Texte de référence Article 11 de la loi n 83 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations

Plus en détail

LA FAUTE MEDICALE : L assurance de responsabilité civile UIA SOFIA 2014

LA FAUTE MEDICALE : L assurance de responsabilité civile UIA SOFIA 2014 LA FAUTE MEDICALE : L assurance de responsabilité civile UIA SOFIA 2014 Assurance des praticiens Un praticien peut être amené à répondre de ses actes (ou omissions) à un triple niveau selon l objectif

Plus en détail

Table des matières. Section 1 Les garanties aux différentes étapes de l expertise 10

Table des matières. Section 1 Les garanties aux différentes étapes de l expertise 10 Table des matières L expertise amiable et l expertise judiciaire offrent-elles les mêmes garanties? 9 Paul-Henry Delvaux Introduction 9 Section 1 Les garanties aux différentes étapes de l expertise 10

Plus en détail

Droits des patients et indemnisation des accidents médicaux

Droits des patients et indemnisation des accidents médicaux Droits des patients et indemnisation des accidents médicaux Etablissement public sous la tutelle du Ministère chargé de la santé Les recours possibles pour les patients OBTENIR DES EXPLICATIONS Si un patient

Plus en détail

Droits des patients et indemnisation des accidents médicaux

Droits des patients et indemnisation des accidents médicaux Droits des patients et indemnisation des accidents médicaux Etablissement public sous la tutelle du Ministère chargé de la santé Lorsqu il estime avoir été victime, de la part d un établissement ou d un

Plus en détail

LA RESPONSABILITE LIÈE AUX ACTIVITES JURIDIQUES L obligation de conseil et les autres obligations. Rapport italien par Vincenzo Zeno-Zencovich

LA RESPONSABILITE LIÈE AUX ACTIVITES JURIDIQUES L obligation de conseil et les autres obligations. Rapport italien par Vincenzo Zeno-Zencovich s.scritti resp civ grerca lione LA RESPONSABILITE LIÈE AUX ACTIVITES JURIDIQUES L obligation de conseil et les autres obligations Rapport italien par Vincenzo Zeno-Zencovich Professeur de droit comparé

Plus en détail

Académie d Orléans-Tours Février 2007. Proposition de situation d enseignement Christine Fillâtre et Marie-Line Zanon

Académie d Orléans-Tours Février 2007. Proposition de situation d enseignement Christine Fillâtre et Marie-Line Zanon Académie d Orléans-Tours Février 2007 Proposition de situation d enseignement Christine Fillâtre et Marie-Line Zanon Partie 2 : L activité économique DROIT BTS 1 ère année Durée : 4 heures et les mécanismes

Plus en détail

RESPONSABILITÉ INDEMNITAIRE

RESPONSABILITÉ INDEMNITAIRE RESPONSABILITÉ INDEMNITAIRE (CIVILE ET ADMINISTRATIVE) Pr Scolan Clinique de médecine légale RESPONSABILITÉ CIVILE Introduction Obligation de répondre devant la justice d un dommage et de le réparer Délictuelle

Plus en détail

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon http://fdv.univ-lyon3.fr

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon http://fdv.univ-lyon3.fr La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon http://fdv.univ-lyon3.fr Fiche à jour au MATIERE : Droit du travail Auteur :Stéphanie ARIAGNO PRACCA I. Cas pratique

Plus en détail

La responsabilité des infirmiers et des établissements de santé

La responsabilité des infirmiers et des établissements de santé La responsabilité des infirmiers et des établissements de santé I. Généralités Notion de responsabilité : Seules les personnes sont juridiquement responsables : o Personnes physiques (particuliers, professionnels)

Plus en détail

Les Prescriptions Hors AMM

Les Prescriptions Hors AMM Les Prescriptions Hors AMM Dr Bruce Imbert Service Hospitalo-Universitaire d addictologie CHU Sainte Marguerite - Marseille 27.03.2012 L AMM Le respect de l AMM devrait être une règle de base La prescription

Plus en détail

La responsabilité juridique des infirmiers. Carine GRUDET Juriste

La responsabilité juridique des infirmiers. Carine GRUDET Juriste La responsabilité juridique des infirmiers Carine GRUDET Juriste Introduction Dans notre société civile, la responsabilité est un principe juridique selon lequel chacun doit répondre des conséquences de

Plus en détail

LA RESPONSABILITE DU MEDECIN DU SPORT. par le Dr. Marc LEWINSKI EXPERTISES MEDICALES 5bis, rue ANTOINE CHANTIN 75014 PARIS

LA RESPONSABILITE DU MEDECIN DU SPORT. par le Dr. Marc LEWINSKI EXPERTISES MEDICALES 5bis, rue ANTOINE CHANTIN 75014 PARIS LA RESPONSABILITE DU MEDECIN DU SPORT par le Dr. Marc LEWINSKI EXPERTISES MEDICALES 5bis, rue ANTOINE CHANTIN 75014 PARIS INTRODUCTION la responsabilité médicale,c est l obligation morale ou juridique

Plus en détail

Table des matières. Questions particulières en rapport avec l évaluation du préjudice matériel résultant d une blessure ou d un décès

Table des matières. Questions particulières en rapport avec l évaluation du préjudice matériel résultant d une blessure ou d un décès Table des matières Questions particulières en rapport avec l évaluation du préjudice matériel résultant d une blessure ou d un décès Daniel de Callataÿ Chapitre 1 La perte d un travail antérieurement non

Plus en détail

Les responsabilités à l hôpital

Les responsabilités à l hôpital Les responsabilités à l hôpital Pour aller à l essentiel Dans leurs activités de prévention de diagnostic et de soins, les établissements publics de santé et les personnels qui y exercent relèvent principalement

Plus en détail

SCP Célice, Blancpain et Soltner, SCP Masse-Dessen et Thouvenin, SCP Vincent et Ohl, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Célice, Blancpain et Soltner, SCP Masse-Dessen et Thouvenin, SCP Vincent et Ohl, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre commerciale Audience publique du 2 mars 2010 N de pourvoi: 09-13095 Non publié au bulletin Rejet Mme Favre (président), président SCP Célice, Blancpain et Soltner, SCP Masse-Dessen

Plus en détail

Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives?

Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives? Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives? La pratique sportive est génératrice de risque et d accident matériel ou corporel. C est pourquoi il existe de nombreuses

Plus en détail

Réparation du préjudice corporel en Algérie

Réparation du préjudice corporel en Algérie Réparation du préjudice corporel en Algérie Communication en deux parties: 1. Le cadre institutionnel 2. L expertise médicale Première partie Le cadre institutionnel Introduction 1. La réparation du préjudice

Plus en détail

La responsabilité personnelle du dirigeant

La responsabilité personnelle du dirigeant La responsabilité personnelle du dirigeant La responsabilité civile professionnelle La responsabilité civile des mandataires sociaux La filière Assurances et Organismes financiers vous souhaite la bienvenue

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Le : 18/01/2011 Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 6 janvier 2011 N de pourvoi: 09-70651 Publié au bulletin Cassation partielle M. Charruault (président), président SCP Vincent et

Plus en détail

FONDATION HOPALE - BERCK SUR MER (62) «VILLA CLE DES DUNES» Maison d Accueil Spécialisée pour cérébro-lésés CONTRAT DE SEJOUR

FONDATION HOPALE - BERCK SUR MER (62) «VILLA CLE DES DUNES» Maison d Accueil Spécialisée pour cérébro-lésés CONTRAT DE SEJOUR FONDATION HOPALE - BERCK SUR MER (62) «VILLA CLE DES DUNES» Maison d Accueil Spécialisée pour cérébro-lésés CONTRAT DE SEJOUR 72 esplanade Parmentier 62608 Berck sur Mer Cedex! : 03.21.89.34.93 1 Ce contrat

Plus en détail

Le patient, le médecin, le juge et le défaut d information

Le patient, le médecin, le juge et le défaut d information > 15 e Journée de Réflexion < sur l Endoscopie Digestive en France Samedi 26 janvier 2013 Paris, Eurosites Georges V Le patient, le médecin, le juge et le défaut d information Docteur Isabelle Joly - Le

Plus en détail

Preuve du lien de causalité entre défaut d information et préjudice

Preuve du lien de causalité entre défaut d information et préjudice OBLIGATION D INFORMATION ET DE CONSEIL MEDECIN Preuve du lien de causalité entre défaut d information et préjudice 1ère D, 22 avril 2014 RG 13/02691 S il incombe au praticien de rapporter la preuve de

Plus en détail

L essentiel de l Officiel

L essentiel de l Officiel LA FIN DE L «AUTOLICENCIEMENT» Décision de la Cour de cassation Cour de cassation Chambre sociale Décisions n 01-42-335, n 01-43-578, n 01-42-679, 01-40-235, n 01.41-150 Arrêts n 1780, n 1782, n 1783,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TITRE I - LA RESPONSABILITÉ CIVILE EXTRACONTRACTUELLE... 13 TITRE II - LA RESPONSABILITÉ DES PROFESSIONNELS...

TABLE DES MATIÈRES TITRE I - LA RESPONSABILITÉ CIVILE EXTRACONTRACTUELLE... 13 TITRE II - LA RESPONSABILITÉ DES PROFESSIONNELS... TABLE DES MATIÈRES TITRE I - LA RESPONSABILITÉ CIVILE EXTRACONTRACTUELLE................... 13 TITRE II - LA RESPONSABILITÉ DES PROFESSIONNELS......................... 99 TITRE III - LE PRÉJUDICE...........................................

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... 7 SOMMAIRE... 9 PRÉFACE... 11 LISTE DES ABRÉVIATIONS... 15 INTRODUCTION... 19 CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 Naissance de

Plus en détail

Page1 LE DROIT AU RESPECT DE LA DIGNITE

Page1 LE DROIT AU RESPECT DE LA DIGNITE Page1 LE DROIT AU RESPECT DE LA DIGNITE 0 Page2 Sommaire Les droits rattachés au respect de la personne... 3 Le droit au respect de sa dignité... 3 Quelle est la signification de la dignité en droit de

Plus en détail

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011

Code : CD-176-2008. Page 1 de 6. Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Adopté par : Code : CD-176-2008 Page 1 de 6 Type de document : Politique Révision prévue : 2011 Comité de direction Adopté le : 2008-10-07 Entré en vigueur le : 2008-10-07 Révisé le : Document(s) remplacé(s)

Plus en détail

LE MANUEL POUR LA GESTION DE MON SINISTRE

LE MANUEL POUR LA GESTION DE MON SINISTRE LE MANUEL POUR LA GESTION DE MON SINISTRE Table des matières 1. L EXPERTISE 1. Indépendance de l expert juridiciaire p. 3 2. Expertise médicale contradictoire présence des personnes autres que les parties

Plus en détail

LA RESPONSABILITE PROFESSIONNELLE DE L INFIRMIER(E) Laurence VENCHIARUTTI, Infirmière Libérale, Expert infirmier, Nantes

LA RESPONSABILITE PROFESSIONNELLE DE L INFIRMIER(E) Laurence VENCHIARUTTI, Infirmière Libérale, Expert infirmier, Nantes LA RESPONSABILITE PROFESSIONNELLE DE L INFIRMIER(E) Laurence VENCHIARUTTI, Infirmière Libérale, Expert infirmier, Nantes La profession infirmière Elle est protégée par le Code de la santé publique. L exercice

Plus en détail

Prescription, Dispensation et indications hors AMM. François LOCHER UCBL- ISPB HCL-Pharmacie Centrale

Prescription, Dispensation et indications hors AMM. François LOCHER UCBL- ISPB HCL-Pharmacie Centrale Prescription, Dispensation et indications hors AMM François LOCHER UCBL- ISPB HCL-Pharmacie Centrale AMM Autorisation, nationale ou communautaire par laquelle l autoritécompétente donne son aval pour l

Plus en détail

Proposition de modification de la loi du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie. Tableau comparatif sur le texte actuel

Proposition de modification de la loi du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie. Tableau comparatif sur le texte actuel Proposition de modification de la loi du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie Tableau comparatif sur le texte actuel Vendredi 12 décembre 2014 Texte actuel Code de la santé

Plus en détail

Le régime des responsabilités professionnelles des acteurs de la construction en quelques lignes

Le régime des responsabilités professionnelles des acteurs de la construction en quelques lignes 2009 Le régime des responsabilités professionnelles des acteurs de la construction en quelques lignes 1. Fondement du régime des responsabilités a. Le régime général des responsabilités des acteurs de

Plus en détail

Droit Commercial. Notes personnelles. La Responsabilité. Responsabilité civile. La Responsabilité. Page : 1

Droit Commercial. Notes personnelles. La Responsabilité. Responsabilité civile. La Responsabilité. Page : 1 Responsabilité civile Art 1382 du Code Civil : «Tout fait quelconque de l homme, qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel il est arrivé, à le réparer». La responsabilité civile entraîne

Plus en détail

N 03-30038 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 03-30038 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COUR DE CASSATION N 03-30038 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Président : M. CANIVET AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier : Mme MATHIA Avocat général : Mme BARRAIRON Assemblée Plénière Arrêt du 24 Juin 2005 LA COUR

Plus en détail

Expertise Médicale en Maladies Infectieuses

Expertise Médicale en Maladies Infectieuses Expertise Médicale en Maladies Infectieuses Dr Stéphane CHADAPAUD SNMInf Centre Hospitalier de Hyères 1 ers EGI - 14/01/2011 - PARIS Différentes juridictions françaises Ordre administratif Traite les problèmes

Plus en détail

Service Risques et Assurances de La Poste

Service Risques et Assurances de La Poste Service Risques et Assurances de La Poste Recours du tiers payeur La Poste Hypothèse de l accident l de la vie privée subi par un agent CONDITIONS DU RECOURS LA POSTE TIERS PAYEUR - atteinte à l intégritél

Plus en détail

MALADIE CONTROLE des ARRETS de TRAVAIL L EMPLOYEUR et la CPAM peuvent contrôler la véracité de l état de santé du salarié absent pour maladie par une visite médicale ou une contre-visite CONTRE VISITE

Plus en détail

L appréhension juridique des RPS au travail

L appréhension juridique des RPS au travail L appréhension juridique des RPS au travail Cécile CASEAU-ROCHE Maître de conférences en droit Montpellier 15 juin 2012 Introduction Prise de conscience du développement des risques psycho-sociaux au travail

Plus en détail

II.C.1)a) LA RESPONSABILITE

II.C.1)a) LA RESPONSABILITE Deux types de responsabilité : 1) Contractuelle (source obligation : contrat) 2) Délictuelle (source obligation : loi) 1 La responsabilité contractuelle = en cas d inexécution fautive d une obligation

Plus en détail

Textes de référence : Table des matières. A. Nature de la responsabilité

Textes de référence : Table des matières. A. Nature de la responsabilité L INDEMNISATION DES VICTIMES D ACCIDENTS LIES AUX ACTES MEDICAUX EN ALLEMAGNE Textes de référence :! 611 et suivants du Code civil allemand (BGB)! 823 et suivants du Code civil (BGB)! 223 al. 2 du Code

Plus en détail

BDF Avocats AARPI Inter-Barreaux Nancy et Lyon

BDF Avocats AARPI Inter-Barreaux Nancy et Lyon Lettre d actualité en droit de la santé, droit de l entreprise médicale et sciences du vivant. Avril 2014 lettre n 1 Médecins / Cliniques Contrats d exercice libéral - Les nouveaux développements du contentieux

Plus en détail

Rapport de formation (cours interentreprises) Evaluation du niveau de formation de:

Rapport de formation (cours interentreprises) Evaluation du niveau de formation de: Rapport de formation (cours interentreprises) Evaluation du niveau de formation de: Domaine Aide à la consultation 1.1. Relation avec le propriétaire de l animal et administration/connaissances informatiques

Plus en détail

FICHE PRATIQUE Les pauses au travail

FICHE PRATIQUE Les pauses au travail FICHE PRATIQUE Les pauses au travail La santé des salariés est protégée par une règlementation stricte sur les durées maximales du temps de travail journalier, hebdomadaire, les droits à pause et repos.

Plus en détail

RESPONSABILITES ET ASSURANCE DANS LE DOMAINE ASSOCIATIF

RESPONSABILITES ET ASSURANCE DANS LE DOMAINE ASSOCIATIF RESPONSABILITES ET ASSURANCE DANS LE DOMAINE ASSOCIATIF L ASSOCIATION : Construction humaine, Construction juridique. RAPPEL Un cadre législatif fondamental - article 1 loi du 1 juillet 1901 : «l association

Plus en détail

Incapacité de travail et reclassement du salarié Quelle protection contre le licenciement? Catherine Delsaux Schoy

Incapacité de travail et reclassement du salarié Quelle protection contre le licenciement? Catherine Delsaux Schoy Incapacité de travail et reclassement du salarié Quelle protection contre le licenciement? 1 Titre 1 : Incapacité de travail Introduction La présence du salarié à son lieu de travail = obligation de résultat

Plus en détail

FRUSES 2013. AMIENS 1 er octobre 2013

FRUSES 2013. AMIENS 1 er octobre 2013 FRUSES 2013 AMIENS 1 er octobre 2013 C R C I : démarche de lexpert l expert Docteur Daniel VALET Centre Hospitalier de BEAUVAIS Praticien Hospitalier Chef de Service Anesthésie Réanimation Médecine Légale

Plus en détail

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE 1 SOMMAIRE I. NOTION DE RESPONSABILITES A. La responsabilité civile 1. La responsabilité civile délictuelle 2. La responsabilité civile contractuelle B. La responsabilité pénale

Plus en détail

Me Le Prado, SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Roger et Sevaux, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

Me Le Prado, SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Roger et Sevaux, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 4 mai 2012 N de pourvoi: 11-12775 Non publié au bulletin Rejet M. Charruault (président), président Me Le Prado, SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP

Plus en détail

Responsabilité professionnelle des médecins. Plenary meeting CEOM 1

Responsabilité professionnelle des médecins. Plenary meeting CEOM 1 Responsabilité professionnelle des médecins 1 Le risque juridique du médecin revêt 3 aspects - Pénal : dont le but est de punir l auteur d une infraction ne peut être couvert par un contrat d assurance

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Ordonnance n o 2015-380 du 2 avril 2015 relative au portage salarial

Plus en détail

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt mars deux mille quatorze.

Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt mars deux mille quatorze. N 34 / 14. du 20.3.2014. Numéro 3297 du registre. Audience publique de la Cour de cassation du Grand-Duché de Luxembourg du jeudi, vingt mars deux mille quatorze. Composition: Georges SANTER, président

Plus en détail

Guide du programme à l intention des cliniques vétérinaires membres de l OVMA

Guide du programme à l intention des cliniques vétérinaires membres de l OVMA Guide du programme à l intention des cliniques vétérinaires membres de l OVMA 1 Guide du programme SafePet à l intention des cliniques vétérinaires membres de l OVMA Aperçu du programme L Ontario Veterinary

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT Sommaire Comment se fait la recherche sur un nouveau médicament? (page 1) A quoi sert la recherche sur un nouveau médicament? (page

Plus en détail

OBLIGATION D INFORMATION DU MEDECIN DANS LA JURISPRUDENCE RECENTE MOYEN D INDEMNISER LES VICTIMES

OBLIGATION D INFORMATION DU MEDECIN DANS LA JURISPRUDENCE RECENTE MOYEN D INDEMNISER LES VICTIMES OBLIGATION D INFORMATION DU MEDECIN DANS LA JURISPRUDENCE RECENTE MOYEN D INDEMNISER LES VICTIMES A l occasion de l exercice de sa profession, le médecin est soumis aux obligations définies par la loi,

Plus en détail

LE MEDECIN ET LES ADMINISTRATIONS/INSTITUTIONS

LE MEDECIN ET LES ADMINISTRATIONS/INSTITUTIONS LE MEDECIN ET LES Depuis la loi du 4 mars 2002 dite «loi KOUCHNER» relative au droit des malades et à la qualité du système de santé, tout professionnel de santé doit obligatoirement souscrire une responsabilité

Plus en détail

Document de vente en automobile

Document de vente en automobile Document de vente en automobile Introduction Le guide de la réparation automobile signé avec le ministère de la consommation le 21/01/1993 a défini plusieurs points qui sont des devoirs du réparateur.

Plus en détail

Continuité d activité. Enjeux juridiques et responsabilités

Continuité d activité. Enjeux juridiques et responsabilités Continuité d activité Enjeux juridiques et responsabilités Introduction Pourquoi le droit? - Contrainte - Outil de gestion Droit et management de la continuité d activité : 3 niveaux d intervention Dans

Plus en détail

LA FAUTE MEDICALE : Responsabilité Hôpitaux Cliniques Laboratoires. UIA Sofia 2014

LA FAUTE MEDICALE : Responsabilité Hôpitaux Cliniques Laboratoires. UIA Sofia 2014 LA FAUTE MEDICALE : Responsabilité Hôpitaux Cliniques Laboratoires UIA Sofia 2014 HOPITAUX Le système français se caractérise par la place du secteur public et des établissements de santé publics. La responsabilité

Plus en détail

Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats

Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats Candidature frauduleuse : le point de départ du délai de contestation est reporté au jour des résultats La solution La contestation d une candidature, quels qu en soient les motifs, se rattache à la régularité

Plus en détail

Sur le rapport de Notre Ministre de la Sécurité sociale et après délibération du Gouvernement en conseil ; Arrêtons :

Sur le rapport de Notre Ministre de la Sécurité sociale et après délibération du Gouvernement en conseil ; Arrêtons : *09012FF580E1 9135* Référence : 80dxcccc5 Objet : Avant-projet de règlement grand-ducal modifiant le règlement grand-ducal du 17 décembre 2010 déterminant la procédure de déclaration des accidents et précisant

Plus en détail

Cession de droits sociaux : quels sont les risques encourus au cours de la période de négociation?

Cession de droits sociaux : quels sont les risques encourus au cours de la période de négociation? Cession de droits sociaux : quels sont les risques encourus au cours de la période de négociation? La période des pourparlers : de la responsabilité délictuelle aux aménagements contractuels Introduction

Plus en détail

LES OBJECTIFS DE LA LOI

LES OBJECTIFS DE LA LOI Jean-Pierre STOULS Avocat AIPPI - 17 juin 2009 LES OBJECTIFS DE LA LOI Constat d une indemnisation de la victime souvent trop faible : système antérieur fondé sur le principe de la responsabilité civile

Plus en détail

Université Paris I Panthéon-Sorbonne Maison des Sciences économiques. Table-ronde DERPI- EHESE Vendredi 25 octobre 2013

Université Paris I Panthéon-Sorbonne Maison des Sciences économiques. Table-ronde DERPI- EHESE Vendredi 25 octobre 2013 Université Paris I Panthéon-Sorbonne Maison des Sciences économiques Table-ronde DERPI- EHESE Vendredi 25 octobre 2013 Les personnes morales étrangères, comme objet d'une sanction pénale française David

Plus en détail

LA COMMUNICATION DU COMITE D ENTREPRISE

LA COMMUNICATION DU COMITE D ENTREPRISE Fiche Express LA COMMUNICATION DU COMITE D ENTREPRISE Fiche express L'info pratique en droit du travail. AVERTISSEMENT : Ce document ne dispense en rien de consulter un spécialiste pour adapter au besoin

Plus en détail

ENTENTE SUR LE PROJET PILOTE DE L EXPERT UNIQUE POUR LE DISTRICT JUDICIAIRE DE LAVAL

ENTENTE SUR LE PROJET PILOTE DE L EXPERT UNIQUE POUR LE DISTRICT JUDICIAIRE DE LAVAL ENTENTE SUR LE PROJET PILOTE DE L EXPERT UNIQUE POUR LE DISTRICT JUDICIAIRE DE LAVAL ENTRE : LE BARREAU DU QUÉBEC, ayant son siège social au 445, boul. Saint-Laurent, Montréal, Québec, H2Y 3T8 (Ici représenté

Plus en détail

Présentation de Maître Hervé LAROQUE, Avocat au Barreau de Paris

Présentation de Maître Hervé LAROQUE, Avocat au Barreau de Paris Présentation de Maître Hervé LAROQUE, Avocat au Barreau de Paris L importance du rapport d expertise et de son contenu. Réunion technique CESAM Salon de Cannes du 14 Septembre 2007 à 8h30. L importance

Plus en détail

Programme de formation initiale SST

Programme de formation initiale SST Programme de formation initiale SST Pré requis : Aucun Encadrement : La formation est dispensée au minimum par un formateur SST rattaché à : Un organisme de formation habilité pour la formation initiale

Plus en détail

Le congé de maladie ordinaire des fonctionnaires territoriaux

Le congé de maladie ordinaire des fonctionnaires territoriaux CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DES PYRENEES-ATLANTIQUES Maison des Communes - B.P. 609 64006 PAU CEDEX Tél : 05 59 84 40 40 Télécopie : 05 59 84 11 98 Internet : www.cdg-64.fr GA/2/11

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L'INDUSTRIE DU PETROLE

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L'INDUSTRIE DU PETROLE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L'INDUSTRIE DU PETROLE Accord du 3 septembre 1985 Protocole d accord du 5 mars 1993 (classifications) Avenants des 19 juin 1995, 15 février et 24 avril 1996, 27 novembre

Plus en détail

Le régime de la responsabilité civile des enseignants

Le régime de la responsabilité civile des enseignants Le régime de la responsabilité civile des enseignants Document réalisé par le SE-UNSA 94 Octobre 2014 Complexité : tel est le maître mot du régime de la responsabilité des enseignants. Ses grands principes

Plus en détail

RESPONSABILITE ET ASSURANCES

RESPONSABILITE ET ASSURANCES RESPONSABILITE ET ASSURANCES 1 CHAPITRES Pages 1 RESPONSABILITE CIVILE 3 2 RESPONSABILITE PENALE 4 3 DIRIGEANTS D ASSOCIATION ET RESPONSABILITE 4 4 OBLIGATION D INFORMATION DES ASSOCIATIONS SUR LES ASSURANCES

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 15 décembre 2011 N de pourvoi: 10-10585 Publié au bulletin Rejet M. Charruault (président), président Me Bouthors, Me Le Prado, SCP Blanc et Rousseau,

Plus en détail

CCTP Lot 2 «RESPONSABILITE CIVICE ET RISQUES ANNEXES»

CCTP Lot 2 «RESPONSABILITE CIVICE ET RISQUES ANNEXES» Marché d assurances garantissant «les dommages aux biens et risques annexes», «la responsabilité civile et risques annexes», «protection juridique et risques annexes» et «flotte automobile et risques annexes»

Plus en détail

Les indemnités de licenciement allouées par les juridictions du travail en cas de licenciement abusif Conférence ELSA 20 juin 2012

Les indemnités de licenciement allouées par les juridictions du travail en cas de licenciement abusif Conférence ELSA 20 juin 2012 Les indemnités de licenciement allouées par les juridictions du travail en cas de licenciement abusif Conférence ELSA 20 juin 2012 Me Céline Defay Avocat à la Cour Castegnaro 2012 2 1. Rappel des principes

Plus en détail

A. L évolution du risque dans la société

A. L évolution du risque dans la société Chap 6 : La notion de risque et l évolution de la responsabilité La responsabilité civile consiste dans l obligation de réparer le préjudice subi par autrui et dont on doit répondre personnellement. Le

Plus en détail

M. Gosselin (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

M. Gosselin (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 30 mai 2012 N de pourvoi: 11-12274 Non publié au bulletin Rejet M. Gosselin (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président SCP

Plus en détail

SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Delaporte, Briard et Trichet, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Delaporte, Briard et Trichet, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 3 Audience publique du 23 mai 2012 N de pourvoi: 11-17183 Publié au bulletin Rejet M. Terrier (président), président SCP Boré et Salve de Bruneton, SCP Delaporte, Briard

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE BTS ASSISTANT DE GESTION DE PME/PMI A REFERENTIEL COMMUN EUROPEEN Professeurs Référents : Mail :

CONVENTION DE STAGE BTS ASSISTANT DE GESTION DE PME/PMI A REFERENTIEL COMMUN EUROPEEN Professeurs Référents : Mail : 1, Chemin de la Muette 07100 ANNONAY Tel : 04.75.69.28.02 Fax : 04.75.69.28.03 @ : enseignementsuperieur@lycée-saintdenis.com http://www.is2d.com CONVENTION DE STAGE BTS ASSISTANT DE GESTION DE PME/PMI

Plus en détail

Le rôle de l expertise en matière de sites et sols pollués Intersol 2010-19 mars 2010

Le rôle de l expertise en matière de sites et sols pollués Intersol 2010-19 mars 2010 Le rôle de l expertise en matière de sites et sols pollués Intersol 2010-19 mars 2010 Françoise Labrousse, Spécialiste en Droit de l environnement, Avocat au barreau de Paris - Associée Jones Day Paris

Plus en détail

LA RESPONSABILITÉ DU RADIOLOGUE Point de vue de l avocat

LA RESPONSABILITÉ DU RADIOLOGUE Point de vue de l avocat JFR 2007 LA RESPONSABILITÉ DU RADIOLOGUE Point de vue de l avocat Xavier Heymans Avocat à la Cour de Bordeaux www.heymans-avocat.com INTRODUCTION Rejet de la fatalité Socialisation du risque Responsabilisation

Plus en détail

RESPONSABILITE MEDICALE en endoscopie digestive. Quelques principes fondamentaux

RESPONSABILITE MEDICALE en endoscopie digestive. Quelques principes fondamentaux RESPONSABILITE MEDICALE en endoscopie digestive Quelques principes fondamentaux Encadrement législatif et réglementaire Droit européen Droit français : La Loi (votée par les assemblées) Code pénal -code

Plus en détail

Emplacement de la photo d ouverture du domaine

Emplacement de la photo d ouverture du domaine FORMATION INITIATEUR Emplacement de la photo d ouverture du domaine Commission pédagogique de la Direction Technique Nationale 28/11/03 Une dimension morale «Être responsable» c est accepter et subir,

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Victime d une agression. La victime sera indemnisée selon le droit commun.

AVANT-PROPOS. Victime d une agression. La victime sera indemnisée selon le droit commun. AVANT-PROPOS Force est de constater que nous vivons dans une société indemnitaire. Toute personne ayant subi un dommage veut obtenir réparation de celui-ci. L indemnisation du dommage corporel est au cœur

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE COMMERCIALE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE COMMERCIALE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre commerciale Audience publique du 16 octobre 2012 N de pourvoi: 11-19981 Publié au bulletin Rejet M. Espel (président), président Me Jacoupy, SCP Richard, avocat(s) REPUBLIQUE

Plus en détail

CONVENTION DE CONTINUITE DE SOINS ET/OU PERMANENCE DES SOINS 1

CONVENTION DE CONTINUITE DE SOINS ET/OU PERMANENCE DES SOINS 1 CONVENTION DE CONTINUITE DE SOINS ET/OU PERMANENCE DES SOINS 1 ENTRE LES SOUSSIGNES DV... Vétérinaire ou Vétérinaires de la SEP *. Inscrit(e) au Tableau de l Ordre de la Région de. Sous le numéro. Exerçant

Plus en détail

SCP Baraduc, Duhamel et Rameix, SCP Gaschignard, SCP Le Bret-Desaché, SCP de Nervo et Poupet, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Baraduc, Duhamel et Rameix, SCP Gaschignard, SCP Le Bret-Desaché, SCP de Nervo et Poupet, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 16/02/2015 Cour de cassation chambre civile 3 Audience publique du 28 janvier 2015 N de pourvoi: 13-19945 13-27050 ECLI:FR:CCASS:2015:C300108 Publié au bulletin Rejet M. Terrier (président), président

Plus en détail

Actualités de la législation relative aux chiens dangereux

Actualités de la législation relative aux chiens dangereux Actualités de la législation relative aux chiens dangereux Jean-Michel MICHAUX Thibaut LANCHAIS Actualités de la législation relative aux chiens dangereux Modification de la législation relative aux chiens

Plus en détail

Déclaration d admission Coût de l hospitalisation

Déclaration d admission Coût de l hospitalisation Déclaration d admission Coût de l hospitalisation Choix de chambre et conditions financières pour une admission classique ou en hôpital de jour. Introduction Le présent document vise à vous informer des

Plus en détail

Guide pratique sur l'encadrement de la recherche biomédicale. Les conditions de mise en œuvre de la recherche biomédicale

Guide pratique sur l'encadrement de la recherche biomédicale. Les conditions de mise en œuvre de la recherche biomédicale Guide pratique sur l'encadrement de la recherche biomédicale Dispositions législatives relatives au chapitre : Les conditions de mise en œuvre de la recherche biomédicale Code de la santé publique Dispositions

Plus en détail

Cour de cassation. Chambre civile 1. Audience publique du 26 juin 2013. N de pourvoi: 12-13.757 ECLI:FR:CCASS:2013:C100714. Publié au bulletin

Cour de cassation. Chambre civile 1. Audience publique du 26 juin 2013. N de pourvoi: 12-13.757 ECLI:FR:CCASS:2013:C100714. Publié au bulletin Cour de cassation Chambre civile 1 Audience publique du 26 juin 2013 N de pourvoi: 12-13.757 ECLI:FR:CCASS:2013:C100714 Publié au bulletin Cassation partielle M. Charruault (président), président SCP Hémery

Plus en détail

Secteur Conditions de travail, Handicap et Santé au travail. Confédération Française de l'encadrement-cgc. I. Qu est-ce que l inaptitude?

Secteur Conditions de travail, Handicap et Santé au travail. Confédération Française de l'encadrement-cgc. I. Qu est-ce que l inaptitude? Secteur Conditions de travail, Handicap et Santé au travail Fiches pratiques www.cfecgc.org Confédération Française de l'encadrement-cgc L inaptitude Vous êtes salarié et êtes confronté à cette situation

Plus en détail

LA CONSULTATION PRE-ANESTHESIQUE. Cas cliniques

LA CONSULTATION PRE-ANESTHESIQUE. Cas cliniques LA CONSULTATION PRE-ANESTHESIQUE Cas cliniques CAS N 1 M. X, subit une première dilatation oesophagienne par endoscopie. Il est re-programmé un mois plus tard pour vérification sous anesthésie. On décide

Plus en détail

Portage salarial : caractéristiques et formalités obligatoires du CDD

Portage salarial : caractéristiques et formalités obligatoires du CDD Portage salarial : caractéristiques et formalités obligatoires du CDD Article juridique publié le 20/04/2015, vu 986 fois, Auteur : MAITRE ANTHONY BEM Selon l Ordonnance n 2015-380 du 2 avril 2015, le

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi relative à la responsabilité civile médicale

TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi relative à la responsabilité civile médicale TABLEAU COMPARATIF Proposition de loi relative à la responsabilité civile médicale Proposition de loi relative à la responsabilité civile médicale Article premier Le titre IV du livre I er de la première

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, DEUXIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 2 Audience publique du 17 janvier 2013 N de pourvoi: 11-25265 Publié au bulletin Rejet Mme Flise (président), président SCP Gatineau et Fattaccini, avocat(s) REPUBLIQUE

Plus en détail