valmaubuée mag Le réseau à livre ouvert MÉDIATHÈQUES #129 PRINTEMPS 2015 VAL MAUBUÉE Le magazine des habitants du Val Maubuée

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "valmaubuée mag Le réseau à livre ouvert MÉDIATHÈQUES #129 PRINTEMPS 2015 VAL MAUBUÉE Le magazine des habitants du Val Maubuée www.valmaubuee."

Transcription

1 ACTUS Vers une Agglomération à 12 communes 04 INITIATIVES Contrat de ville et conseils citoyens 19 CULTURE, SPORT ET LOISIRS 30 ans de pagaie au Val Maubuée 27 VAL MAUBUÉE AGGLOMÉRATION DE MARNE-LA-VALLÉE valmaubuée mag Le magazine des habitants du Val Maubuée Champs-sur-Marne, Croissy-Beaubourg, Émerainville, Lognes, Noisiel, Torcy #129 PRINTEMPS MÉDIATHÈQUES Le réseau à livre ouvert

2 Miquel Ruiz SOMMAIRE 04/07 ACTUS L'Agglomération future, l'implantation de Véligo, la fête de l'agglo 16/17 EXPANSION Ils vous guident dans vos réparations ou investiront (peut-être) votre salon 22/24 RENCONTRES Avec un poète, un élu, un administrateur, un danseur et une championne 28 L'INVITÉ Dominique Vidal, clarinettiste de talent 30 TRIBUNES Expression des groupes du conseil communautaire 08/15 DOSSIER Balade sommaire dans le réseau des médiathèques 18/21 INITIATIVES Une association, un plan, une réunion, un marché 25/27 CULTURE, SPORT & LOISIRS De la nourriture pour le corps et l'esprit, et du sport pour éliminer 29 EMPREINTES La riche histoire du parc Denis-Le-Camus 31 VIE PRATIQUE Informations pratiques et services utiles

3 Champs-sur-Marne, Croissy-Beaubourg, Émerainville, Lognes, Noisiel, Torcy ACTUS Vers une Agglomération à 12 communes INITIATIVES Contrat de ville et conseils citoyens CULTURE, SPORT ET LOISIRS 30 ans de pagaie au Val Maubuée VAL MAUBUÉE AGGLOMÉRATION DE MARNE-LA-VALLÉE valmaubuée mag Le magazine des habitants du Val Maubuée #129 PRINTEMPS 2015 ÉDITO MÉDIATHÈQUES Le réseau à livre ouvert valmaubuée mag Printemps 2015 / N 129 édité par la Communauté d agglomération de Marne-la-Vallée / Val Maubuée PAUL MIGUEL PRÉSIDENT DE LA COMMUNAUTÉ D'AGGLOMÉRATION DE MARNE-LA-VALLÉE / VAL MAUBUÉE 5, cours de l Arche Guédon à Torcy Marne-la-Vallée CEDEX 1 Tél Fax Directeur de la publication Paul Miguel Directrice de la rédaction Bahija Zraïra Rédacteur en chef Patrick Barbier Rédaction Patrick Barbier, François Carbonel, Sébastien Rys Photos CAVM Yann Piriou En couverture Drini Kodra, maman lectrice, et son fils Maquette Olivier Gonçalves La culture ou l art de vivre ensemble Parce qu elle est l un des grands facteurs d identité pour une société, la culture est un bien précieux qu il faut défendre et promouvoir sans cesse. Secrétaire de rédaction Gaëlle Cazaban Direction de la communication Tél Impression Imprimerie Grenier ex. ISSN Distribution ISA Plus Code APE 751 A Dépôt légal à parution C est ce caractère exceptionnel qui fait que la culture, au sens large, est fréquemment trop fréquemment la cible des furieux obsessionnels qui la considèrent comme la valeur première à abattre, qu ils la traquent dans une rédaction parisienne de libres penseurs ou dans les musées et vestiges ensablés du Moyen-Orient. Les fous de Dieu ont bien compris que pour éradiquer totalement un "ennemi", il faut aussi détruire ses créations artistiques, son histoire matérialisée en patrimoine, sa sensibilité commune, ou sa liberté de pensée, qui sont autant de visages de la culture. Celle-ci est toujours un danger pour les misanthropes, les xénophobes et les assassins, car elle est, d abord, l art de partager. La culture comme bien commun est une vérité pour le Val Maubuée. Nous la vivons pleinement, et depuis longtemps, au travers de notre scène nationale (Ferme du Buisson), de nos événements (Mots Buée, le Printemps du jazz, etc.), de nos réseaux de conservatoires (ArteMuse) et de médiathèques qui non seulement accueillent mais aussi vont à la rencontre de tous les publics (lire dans ce numéro, pages 8 à 15). Quand viendra l heure de fixer les compétences de la future grande agglomération, il y a toutes les raisons de penser que la culture fera partie du langage commun La culture, c est d abord l art de vivre ensemble.

4 ACTUS Conseil communautaire, aménagement urbain, culture, développement économique, eau et assainissement, emploi et insertion, environnement, habitat, politique de la ville, sport, transports. FUTURE AGGLOMÉRATION L'avenir se précise COURTRY SUR-CHANTEREINE Au 1er janvier 2016, une nouvelle communauté d agglomération devrait voir le jour. Elle regrouperait les trois territoires du Val Maubuée, de Marne et Chantereine et de la Brie Francilienne. CHELLES VAIRES-SUR-MARNE En août dernier, dans le cadre de la loi sur les métropoles (dite "loi MAPTAM"), le préfet de région proposait la création d un Grand Marne-la-Vallée constitué du Val Maubuée, de la Brie Francilienne, de Marne et Chantereine, de Marne et Gondoire et du Val d Europe soit plus de habitants et 36 communes. Refusant ce schéma, les élus seine-et-marnais se sont mobilisés durant plusieurs mois pour que soient avancées de nouvelles propositions. UN VOTE UNANIME Une contestation qui a conduit le 12 février la CRCI (commission régionale de coopération intercommunale), instance de concertation qui réunit des élus de tous les départements de la grande couronne parisienne, à adopter à l unanimité un amendement proposant un regroupement des communautés de Marne et Chantereine, Val Maubuée et Brie Francilienne. Cet ensemble compterait environ habitants, répartis dans 12 communes. RÉUNION DE COMPÉTENCES Porte d entrée est de la Métropole parisienne, ces communautés d agglomération, malgré des histoires différentes, exercent dès aujourd hui des compétences assez proches, comme le développement économique, l aménagement, l enseignement artistique, les médiathèques, les piscines, les questions d environnement, etc. Au nord Marne et Chantereine : 4 communes (Brou-sur Chantereine, Chelles, Courtry, Vaires-sur-Marne). Au centre Val Maubuée : 6 communes (Champs-sur-Marne, Croissy-Beaubourg, Émerainville, Lognes, Noisiel, Torcy). Au sud Brie Francilienne : 2 communes (Pontault-Combault et Roissy-en-Brie). BROU- TORCY CHAMPS- NOISIEL SUR- MARNE LOGNES ÉMERAINVILLE CROISSY-BEAUBOURG PONTAULT- ROISSY-EN-BRIE COMBAULT Quelles étapes avant la nouvelle Agglomération? > D'ici la fin de l'été, publication par le préfet de Seine-et-Marne d un arrêté fixant le périmètre de la nouvelle agglomération (suite à l arrêté initial du préfet de région publié début mars). > Avis donné par les communes par le biais d un vote en conseil municipal (dans un délai d un mois après publication de l arrêté du préfet du département). > 1 er janvier 2016, création effective de la nouvelle agglomération.

5 ACTUS 5 ENVIRONNEMENT Inauguration du mail des Îles Après l aménagement du chemin des Berges en 2011, celui du Hameau du Moulin de Douvres en 2013, l année 2014 a été marquée par la création du mail des Îles, ouvrant la ville de Torcy aux bords de Marne. Un accès direct à la rivière depuis la route de Noisiel (le mail), l aménagement de la zone humide pour valoriser le milieu écologique et celui de la cour extérieure du club de canoë-kayak TCK (voir p. 27) ont été réalisés. Comme pour les phases précédentes, la Communauté d agglomération organisera, le 6 juin prochain, une inauguration du site accompagnée d'une promenade pour en découvrir les aménagements. PLUS D'INFOS TRANSPORTS Signalez les dysfonctionnements! Lors du conseil du 29 janvier, la Communauté d agglomération a voté une motion à l adresse du STIF (Syndicat des transports d Île-de-France), visant à améliorer le réseau des bus sur le territoire. Elle complète cette démarche par le dispositif "À vos côtés dans les transports", qui consiste à collecter sur le site web du Val Maubuée (sur la page d'accueil, cliquez sur le service "Incidents") les remarques des usagers au sujet des incidents dont ils sont victimes ou témoins sur l ensemble du réseau des transports du territoire. Ces données seront traitées et transmises aux acteurs et autorités compétentes. PLUS D'INFOS TRANSPORTS Le parking de la gare de Torcy rénové La Communauté d agglomération va entamer les travaux de rénovation du parc de stationnement régional (PSR), à Torcy. Ils devraient durer trois mois, du 15 juillet au 15 octobre, et prévoient principalement le ravalement complet du bâtiment, la mise en peinture de l intérieur de celui-ci, une mise en conformité aux normes de sécurité incendie, le renforcement d une partie de l éclairage et la mise en place d un système de vidéoprotection. Coût total des travaux : environ Notez que le PSR ne fermera pas complètement durant la rénovation, qui se fera par "tranches" de stationnement. TRANSPORTS Véligo entre en service Dès le mois de mai, les stations Véligo du Val Maubuée vont progressivement être ouvertes aux usagers. Cette offre de stationnement fermé et sécurisé de vélos, situé à proximité des gares RER, est développée par la Communauté d agglomération en partenariat avec le STIF et quatre villes du territoire. La station de Torcy ouvrira en mai, avec 100 places de stationnement Véligo (accès par carte Navigo), 15 places en stationnement ponctuel libre et une offre de location (15 vélos). La station de la gare de Lognes (40 places), réservée au seul accès par Navigo, ouvrira en juillet. Sur ce même modèle, proposant 40 places chacune, seront créées les stations d Émerainville, fin 2015, et de Noisiel, en La station de Champs-sur-Marne est à l'étude, en lien avec les aménagements liés à l'arrivée du Grand Paris express. INFOS ET ABONNEMENT

6 6 ACTUS BUDGET COMMUNAUTAIRE 2015 Raisonnable et ambitieux Le 26 mars, le Conseil communautaire a adopté le budget primitif 2015 de l Agglomération du Val Maubuée. Celui-ci est marqué par une triple volonté : la poursuite du désendettement, des efforts de gestion importants et le suivi d un programme d investissements ambitieux. Le budget prévisionnel 2015 affiche une vraie sagesse financière puisque, à 129,6 millions d euros, il est inférieur de 4,6 % au budget primitif INVESTISSEMENTS HAUTS, DÉPENSES MAÎTRISÉES Ce recul n empêche pas l Agglomération de poursuivre sa politique soutenue d investissements qui frôlent les 20 millions d euros (19,95 millions), cette année, à peine moins que ce qu ils furent en 2014 (21 M ). En quatre ans d exercice, la Communauté d'agglomération a investi plus de 63 millions d euros dans l équipement du territoire (aménagement de quartiers, création ou rénovation de bâtiments et d équipements communautaires, travaux d assainissement et de voirie, entretien et embellissement des espaces verts, etc.). "Cette volonté de continuer à mettre en valeur le territoire est rendue possible grâce aux efforts de gestion fournis par l Agglomération", souligne Patrick Ratouchniak, vice-président chargé des finances et des marchés publics. Dans ce domaine, les dépenses prévisionnelles 2015 sont inférieures de 3,6 % à ce qu elles étaient dans le budget primitif Cette maîtrise budgétaire permet au Val Maubuée, non seulement de maintenir au même niveau ses taux d imposition qui n ont pas changé depuis 2012 mais de poursuivre sur le chemin du désendettement (voir ci-contre) malgré les contraintes budgétaires que vivent actuellement toutes les collectivités territoriales, notamment du fait de la baisse des dotations de l État. Dotations de l État 33% Produits de services 1,1% Divers recettes 1,7% Emprunt 15% FCTVA 2% Subventions 4,3% Divers recettes 0,4% Charges générales 9% Charges de gestion 5,5% Remboursement en capital de la dette 15,6% Dépenses d équipement 18,1% Subvention d investissement 0,1% RECETTES FONCTIONNEMENT INVESTISSEMENT DÉPENSES FONCTIONNEMENT INVESTISSEMENT Intérêt de la dette 11,3% Fiscalité 42,5% Charge de personnel 18,9% Dotations aux communes 21,5% LES CHIFFRES DU BUDGET Budget prévisionnel ,6 M (- 4,6 % par rapport à 2014) Le budget Fonctionnement 86,3 M Le budget d investissement 43,3 M Les taux d imposition (inchangés depuis 2012) Cotisation foncière des entreprises (CFE) 26,26 % Taxe d habitation 7,88 % Taxe foncière sur les propriétés non bâties 3,92 % Taxe foncière sur les propriétés bâties 0 % Désendettement 49 M Baisse de l'encours de la dette consolidé, entre le 1 er janvier 2009 et le 1 er janvier OOO supplémentaires prévus au budget primitif ENVIRONNEMENT Vaches et brebis sont de retour La gestion pastorale des parcs de l Agglomération a été initiée en 2013 et s'est poursuivie en 2014 grâce à l utilisation de vaches et moutons. L objectif : mettre en place une gestion écologique et pédagogique des paysages. L expérience est reconduite avec l arrivée, fin avril, de deux vaches nantaises et de dix brebis noires du Velay deux races rustiques capables de vivre en extérieur la plus grande partie de l année. Les vaches, qui seront parquées, et donc visibles, dans trois parcelles tournantes, dans le parc de Noisiel, sont également aptes à vivre en milieu humide. Les brebis seront quant à elles installées dans le parc du Maubuée, entre l étang de Beauregard et la D199. "La gestion pastorale permet d éviter le recours exclusif à la machine pour entretenir les paysages du Val Maubuée. Cela renforce une approche différenciée des modes de gestion et évite l uniformisation des milieux naturels", souligne Charles Lecomte, chargé de mission gestion environnementale, au sein du service parcs et forêts. La gestion du nouveau troupeau sera supervisée par l'association "Bergers Urbains", spécialisée dans le pastoralisme en ville.

7 ACTUS 7 FÊTE DE L AGGLOMÉRATION Ça va rouler! VAL MAUBUÉE en fête Pour sa 3 e édition, Val Maubuée en fête vous donne rendez-vous le samedi 30 mai au parc de Noisiel, pour une journée chamboule-tout. L objectif de la Communauté d agglomération, en ce jour de fête, sera de vous faire perdre la tête dans la bonne humeur, bien sûr avec des animations folles comme la chute libre (un saut de 5 à 7 m de hauteur tout en douceur), un moment en gyrofolie, une promenade dans une bulle géante à rouler, une rencontre avec une faucheuse qui vous fera chuter de votre piédestal ou encore une glissade à émotion sur un toboggan à bosse. Voilà quelques-uns des moments forts que vous proposera l'agglomération, le 30 mai, parmi un choix d'une trentaine d'animations, dont certaines seront beaucoup plus sages. Sans oublier l espace restauration, toujours bienvenu, de la musique et encore de la musique. Entrée libre. Samedi 30 mai 2015 Dès 10h Parc de Noisiel ÇA ROULE! Animations familiales et gratuites Restauration Concerts Au programme > Initiation Zumba avec Fit nsport > Démonstration de jonglage de contact avec boule de cristal (puis en déambulation durant la fête). > Concert sur bidons des MG Drummers Band du CRI Michel-Slobo, Réseau ArteMuse. > Graff en direct par Hard Déco. > Concerts de clôture par les groupes de la Forge à Sons (CRI Michel Slobo, Réseau ArteMuse) : Billet d humeur et Mojo Rising. AMÉNAGEMENT URBAIN Le Val Maubuée en concours Dans le cadre de la 13e édition du concours européen d architecture et d urbanisme Europan, qui se tient tous les deux ans dans une vingtaine de pays, la Communauté d agglomération a proposé un site d études en partenariat avec les villes de Lognes et Noisiel. Ce site recouvre plusieurs quartiers et ensembles paysagers au croisement de la route de la Marne (RD199/VPN) et de la route de la Brie (RD499/VPO), entre les boulevards Pierre- Mendès-France et du Mandinet au sud, le quartier du Luzard et la gare de Noisiel à l ouest, la Route de la Marne au nord ; les étangs des Ibis, du Maubuée et des Pécheurs, à l est. Un espace qui répond parfaitement au thème d Europan 13 : "la ville adaptable", passage de la ville nouvelle à la ville durable. Les projets doivent être rendus fin juin, pour une remise des récompenses début décembre. Julie Chartres (au centre) et quelques-uns des créateurs de meubles : Belina Helbecque, Adeline Chuon et Sébastien Larcher (de gauche à droite). Les architectes en visite sur le site, le 16 mars dernier.

8 MÉDIATHÈQUES Le réseau à livre ouvert

9 Médiathèques : le réseau à livre ouvert DOSSIER 9 Bien plus que de simples lieux d'emprunt ou de consultation, les médiathèques sont des lieux de culture qui s'ouvrent aux publics et vont à leur rencontre, voire à leur recherche, pour mieux la promouvoir. Présentation, sommaire, de cet univers, à travers l œil et la parole de ceux qui le font, le fréquentent et le vivent Bouillon de culture(s) Elle s appelle Muriel. Et si le réseau ne devait avoir qu un visage, ce pourrait être le sien. Cette assistante maternelle de 49 ans est une inconditionnelle des médiathèques, qu elle fréquente assidûment pour assouvir sa curiosité ou éveiller celle des trois petits bouts dont elle s occupe. Son parcours se confondrait presque avec celui du réseau, qu elle a pourtant tardé à connaître. Car cette boulimique de lecture a longtemps hésité avant de pousser la porte d une médiathèque. "J'étais très timide. Je sais ce que c'est que de se dire : Ce n'est pas pour moi. On se sent un peu perdu, c est intimidant, comme tout lieu de culture." Mais voilà, Muriel recherchait des livres très volumineux et très coûteux. C est donc presque contrainte, mue par cette nécessité, qu elle pousse les portes de la bibliothèque du Bois de Grâce, à Champs-sur-Marne. C'était au début des années La médiathèque de la Ferme du Buisson n'était qu'un préfabriqué, celle du Ru de Nesles n'existait pas. Pas plus que le Segrais, George-Sand ou Émery Raphaël-Cuevas. Muriel cherche, trouve, feuillette, emprunte d'abord, puis flâne, et assiste aux premiers cafés littéraires. Les débuts d'une quasi-addiction. Au gré de leurs inaugurations, elle visite toutes les médiathèques jusqu'à les fréquenter régulièrement : "Elles ont toutes un cachet spécial, je m'y sens bien". Désormais, elle emprunte partout, et ne manque Muriel, plongée dans ses lectures à la médiathèque d'émery Raphaël- Cuevas. Le réseau en chiffres 6 ( ) Le nombre de médiathèques, soit une dans chaque commune, auquel il faut ajouter la bibliothèque hors les murs et Medialib77, la médiathèque numérique du département, accessible gratuitement à tout abonné du réseau. 59 Le nombre d agents pour faire fonctionner les équipements, soit 46 bibliothécaires et 13 agents dans l'ombre pour gérer l'informatique, coordonner les animations, les relations avec le public, la politique documentaire, le circuit des documents, couvrir les livres et les faire circuler d'une médiathèque à une autre, etc Le nombre de documents consultables et empruntables dans les six médiathèques du réseau. Dans le détail : livres, 298 titres de périodiques ou magazines, CD, DVD, 580 partitions Le nombre de prêts en % concernent des livres, 10 % des revues, 14 % des CD, 9 % des DVD, et environ 1 % des partitions, livres lus et en gros caractère etc. 17 % Le pourcentage d habitants du Val Maubuée ayant emprunté au moins un document l an dernier.

10 10 DOSSIER Médiathèques : le réseau à livre ouvert (presque) aucune animation proposée par le réseau. Car les médiathèques, ce ne sont pas que des livres. MÉDIATHÈQUES, LIEUX COMMUNS Difficile de présenter le réseau sans passer par un lieu commun : les médiathèques, ce sont des lieux publics. Ouverts à tous librement, sans contrainte, tous équipés en wi-fi, chacun peut venir y travailler, consulter, se reposer, procrastiner, ne rien faire, s ouvrir au monde ou s y fermer. À l intérieur, on y trouve des milliers de documents, plus de livres, CD, DVD, magazines, partitions répartis dans les six médiathèques que compte le Val Maubuée. Ces documents ont été sélectionnés avec soin pour plaire au plus grand nombre. "Nous essayons de proposer tous les niveaux de lecture dans les médiathèques, explique Christelle Bourguignat, responsable des collections. Il faut à la fois proposer des documents connus du public et assurer la diversité des collections en proposant des documents pas toujours très médiatisés." Pour répondre à cette ambition et renouveler sans cesse l offre, pas moins de nouveaux documents sont acquis chaque année, tandis qu autant, jugés obsolètes, peu empruntés, trop abîmés, leur cèdent la place dans les rayons. MÉDIATHÈQUES TONIQUES! Les médiathèques remplissent ainsi une de leurs missions principales : celle de remplacer et/ou de compléter votre bibliothèque personnelle. Mais elles font bien plus que ça! Loin de l image d un lieu figé, voire poussiéreux, elles s animent quasi quotidiennement d ateliers, conférences, concerts, lectures, rencontres, projections "L'action culturelle en médiathèque doit rendre vivants les savoirs, susciter la curiosité du public et lui donner envie de s'approprier les collections", avance Véronique Massat-Collin, coordinatrice de l'action culturelle. Ni théâtre ni salle de concert, les médiathèques ont néanmoins, accueilli pas moins de 329 animations l an dernier! Soit plus d une par jour ouvré Parmi elles, nombre d activités récurrentes comme l heure des histoires (lectures à destination des tout-petits), les projections de films et autres ateliers numériques pour se former et s informer sur les nouvelles technologies. Et puis, ponctuellement, tout au long de l année, des expositions, des rencontres avec des auteurs, des spectacles. MÉDIATHÈQUES, ENTRE LES MURS ET HORS LES MURS En dehors de ces activités tout public, les médiathèques travaillent auprès de ceux qui ne viennent pas ou peu, en s ouvrant à eux ou en allant à leur rencontre. Fortes de leurs fonds quasi sans fond, dans lesquels les enseignants peuvent puiser à loisir, elles accueillent chaque année plusieurs centaines de classes du Val Maubuée pour des séances de présentation du lieu et de ses ressources, des séances de travail sur des thématiques particulières ou des projets plus élaborés menés sur le long terme. Et pour atteindre le public qui ne se déplace pas, les médiathèques se déplacent jusqu'à lui. C est le principe de la bibliothèque hors les murs, créée le 3 septembre Derrière cette appellation, trois bibliothécaires qui sillonnent le territoire pour proposer un accès aux ressources culturelles. "Notre objectif est d'aller à la rencontre des habitants qui ne fréquentent pas les médiathèques pour des raisons de handicap, parce qu'elles sont trop loin ou qu'ils ont des difficultés à se déplacer", glisse Sylvie Cussot. Leurs terrains d actions? Les maisons de retraite, salles d attente de PMI (Protection maternelle infantile), relais d assistantes maternelles, crèches, aires d accueil des gens du voyage et la rue. Initiées et désormais à l aise en langue des signes, elles se rendent également régulièrement dans des classes pour enfants sourds, établissements d aide par le travail pour que le handicap ne soit pas une contrainte, un frein à l accès à la culture. Pour que les médiathèques, soient, assurément, le bien de tous. 0 Pour les habitants du Val Maubuée, le prix de l'abonnement et des activités. 35 Le nombre de documents qu'il est possible d'emprunter pour 4 semaines Le nombre de réservations de documents en Une augmentation de % par rapport à 2012, année à partir de laquelle les réservations en ligne ont été rendues possibles Le budget d achat de documents pour Le nombre de documents nouveaux acquis par le réseau et qui ont débarqué dans les médiathèques en Si plus de la moitié sont des livres, on trouve également plus de CD et DVD Le nombre d animations organisées dans le réseau en Le nombre d activités pour les publics scolaires organisés en 2014 : 125 concernaient des structures petite enfance, 164 des classes maternelles, 154 des primaires et 19 des classes secondaires. Premières pages : premiers pas Le réseau des médiathèques a été labellisé par l'état pour son opération Premières Pages. Chaque enfant né ou adopté en 2015 se rendant (avec ses parents!) dans l une des six médiathèques du Val Maubuée pendant la Quinzaine des bébés (en octobre) y recevra un accueil privilégié et l'album d'ilya Green "Mon arbre". Une manière imagée d accompagner ses premiers pas. Medialib 77 : l autre médiathèque Outre les six médiathèques en dur et sa bibliothèque hors les murs, le réseau compte un autre lieu de culture, souvent oublié : Medialib77. Géré par la médiathèque départementale de Seine-et-Marne, ce site Internet n est autre qu un catalogue de ressources en ligne, permettant d accéder gratuitement, depuis son ordinateur, à des milliers de documentaires, films, musiques, e-books, etc. Parmi les dernières acquisitions, des films comme Nightcall, Mommy ou Party Girl. medialib77

11 Médiathèques : le réseau à livre ouvert DOSSIER 11 INTERVIEW ANNIE DENIS Vice-présidente chargée de la culture et de l'enseignement secondaire "Les médiathèques sont de vrais lieux de culture. Les expositions, spectacles, rencontres qui y sont organisés sont autant de façons de s'ouvrir au monde!" QUEL EST L'OBJECTIF DU RÉSEAU? Il est de couvrir au maximum le territoire et de se rapprocher le plus possible des habitants. C'est pour cela que, lorsque le réseau a été achevé avec l'ouverture de la sixième médiathèque à Émerainville en 2011, nous avons arrêté le bibliobus (au fonctionnement très coûteux) et créé une bibliothèque hors les murs. Celle-ci peaufine notre dispositif en allant à la rencontre de personnes qui ne peuvent pas se rendre sur place. Désormais, nous voulons ouvrir de plus en plus les médiathèques aux personnes qui n'ont pas la possibilité d'y accéder. EN DEHORS DU SERVICE DE BIBLIOTHÈQUE HORS LES MURS, COMMENT SE TRADUIT CETTE VOLONTÉ? Dans la sélection des documents qui sont susceptibles d'intéresser le plus grand nombre de personnes, dans notre ambition d'avoir un panel de livres et de documents très variés, et d avoir des médiathèques qui soient des lieux d'accueil où l'on puisse venir se ressourcer, se documenter, travailler, s'informer et se rencontrer. L'objectif final, c'est que les gens se sentent bien dans les médiathèques, qu'ils s'y sentent un peu comme dans leur deuxième maison. POUR AUTANT, LA MÉDIATHÈQUE EST ENCORE, POUR CERTAINS, UN LIEU INACCESSIBLE... Nous essayons d'y remédier, notamment grâce au travail mené par les bibliothécaires hors les murs. En se rendant dans les maisons de retraite ou les aires d accueil des gens du voyage, elles amènent les médiathèques auprès de publics qui n y vont pas, ou peu. Un des principaux objectifs de l année est aussi de renforcer notre accessibilité et nos actions en faveur des personnes handicapées ; c'est ce que fait la bibliothèque hors les murs en allant dans les ESAT (établissement et service d'aide par le travail, ndlr), les classes ou foyers pour personnes handicapées (voir p. 12). Et nous travaillons sur les collections et la formation des bibliothécaires pour accueillir ce public spécifique. Tout le monde doit trouver sa place en médiathèque! Y COMPRIS LES TOUT-PETITS En effet, nous menons depuis plusieurs années un travail de fond sur la petite enfance. Les bibliothécaires ont été formés à la lecture destinée aux tout-petits et organisent de nombreux temps de lecture pour les plus jeunes. Et, cette année, nous reprenons à notre compte le dispositif Premières Pages (voir p. 10). Ces démarches nous ont valu d être labellisés par l État. C est une belle reconnaissance du travail accompli! AGNÈS BERGONZI Directrice du réseau des médiathèques "Nous devons nous adapter aux nouvelles pratiques culturelles des usagers et des non-usagers. Pour cela nous focalisons notre travail et nos réflexions sur trois aspects. > D'abord, la qualité de l'accueil. Les locaux doivent être agréables c'est le sens des travaux menés l'an dernier à la médiathèque George-Sand à Croissy-Beaubourg et de ceux qui seront réalisés cet été à la médiathèque du Ru de Nesles. Nous menons également une réflexion sur nos horaires d'ouverture, pour les adapter au mieux aux différents rythmes de vie des habitants. Dans cette optique, une étude de fréquentation et de satisfaction des usagers couplée à une étude sur la population sera menée cette année, pour des changements dès l'an prochain. > Nous apportons aussi une grande attention à la diversité et la qualité des services que nous proposons en médiathèque, en mettant l'accent sur le numérique. Nous développons déjà des ateliers pour former à l'entretien, l'utilisation et l'optimisation d'outils numériques. Nous projetons aussi de faire de la médiation particulière sur tablettes et de développer une offre documentaire en ligne (des méthodes d'apprentissage, de la musique, etc.). > Enfin, nous souhaitons que les médiathèques soient des lieux de vie accueillants, innovants et distrayants pour les habitants du Val Maubuée. La Nuit magique, en novembre, en sera un bel exemple."

12 12 DOSSIER Médiathèques : le réseau à livre ouvert 90 minutes hors les murs C est sans conteste le service le plus mobile du réseau. Au volant de leur utilitaire, Alexandra, Aline et Sylvie incarnent la bibliothèque hors les murs et arpentent le territoire en quête de lecteurs. Ce jour-là, rendez-vous est donné à l'esat (établissement et service d'aide par le travail) Les Gémeaux, à Émerainville, où travaillent près de 85 personnes aveugles ou sourdes avec troubles associés... Il est 11 h 30, la camionnette blanche arrive sur le parking. Aline, Sylvie et Alexandra en extraient une lourde malle multicolore et deux gros cabas à roulettes pleins à ras bord. À l'intérieur : des livres, CD, revues, DVD, BD Soit 219 documents, des dizaines de kilos de culture qu'il faut hisser, par l escalier, au premier étage l'ascenseur est en panne. Là, à deux pas du self, elles érigent leur bibliothèque éphémère sur trois tables qui peinent à retenir les pyramides de documents. C est leur sixième passage ici, et leur venue mensuelle est très attendue par un public qu elles commencent à bien connaître "CE QU'ON FAIT A SU SENS!" Claire Kengni, l une des éducatrices de l ESAT, arrive la première, les bras chargés de documents. "C'est Cyril qui les a apportés hier. Il passera aujourd'hui, mais il en avait tellement " Quelques minutes après arrivent les premiers travailleurs, affamés. Pour autant, beaucoup font un crochet avant d aller manger. Les discussions s engagent, en langue des signes ou à haute voix. La présence de deux ouvrages massifs sur l histoire de l OM et celle du PSG est l occasion de débats et taquineries. De drôles de chansons de gestes ponctuées de bourrades et de rires. Aline s'approche : "Le bonheur, c'est ça : les voir sourire. Ils nous disent en langue des signes (elle joint le geste à la parole) Génial!, C'est bien!. Ça a du sens, ce qu'on fait!" LES OREILLES, LES YEUX ET LA VOIX Une heure et demie durant, les bibliothécaires conseillent les lecteurs sur ce qu'elles ont choisi et apporté pour eux. "On leur propose des sélections d'un mois sur l'autre", explique Sylvie. Laure, une lectrice, lui dit qu elle aimerait découvrir les DVD de la série L'Île fantastique en audiodescription. "On va voir si on a ça!", lui souffle-t-elle, imprimant en braille sur une étiqueteuse le titre des documents que Boye, une autre lectrice, s apprête à emprunter. Non loin de là, Nicolas, friand de livres lus, fait son marché. Alexandra lui parle de Hunger Games, lui en conseille la lecture. Elle lui glisse quelques mots sur L'Enfant océan de Jean-Claude Mourlevat et sur Les Contes de la rue Broca, de Pierre Gripari. Il prend tout. "Quatre pour un mois, ça te suffira?" Nicolas opine du bonnet, donne rendez-vous pour le mois prochain et, dans un large sourire, s'éclipse. FRANCHIR LES MURS Au fil des minutes, les piles de documents diminuent. Une bonne partie des salariés sont passés aujourd hui : 28 d entre eux ont emprunté 92 documents. À 13 h, le travail a repris. Il est temps de plier bagages. Les lourdes sacoches sont remplies, la camionnette chargée. Le véhicule s'ébranle, à la rencontre d'autres lecteurs. Cet après-midi, direction l'aire d'accueil des gens du voyage de Lognes De notre côté, on repart, avec la conviction que la bibliothèque, ce ne sont pas que des murs. Lectures adaptées Le réseau des médiathèques ne cesse d élargir son fonds de documents spécialisés à destination des personnes handicapées. À ce jour, il peut proposer : > 82 livres en braille ; > 842 livres lus ; > 932 livres en gros caractères ; > 200 textes lus au format Daisy + des lecteurs Victor permettant de les lire. Il peut aussi piocher dans les fonds d'établissements partenaires comme la bibliothèque Braille Enfantine, l'association Valentin-Haüy ou le GIAA (Groupement des intellectuels aveugles) La bibliothèque hors les murs en visite à la crèche familiale les Vignes du Bailly. Rendez-vous La bibliothèque hors les murs sera présente au forum Bien vieillir chez soi, organisé par la Maison départementale des solidarités, le jeudi 28 mai de 9 h 30 à 17 h à la MJC-MPT Le Luzard, à Noisiel. Elle y présentera les ressources des médiathèques, notamment celles adaptées aux personnes vieillissantes présentant des troubles de la vue. La future gare routière de Torcy.

13 Médiathèques : le réseau à livre ouvert DOSSIER 13 Cas d écoles Fortes de leurs fonds et de l expertise de leurs bibliothécaires, les médiathèques sont les alliées des écoliers. Depuis plusieurs années, elles tissent des liens avec les établissements scolaires et innovent pour mieux les servir. (Tout) petit aperçu de ce qu elles peuvent être et avoir DES COLLÉGIENS EMBALLÉS Christine Bourgeoisat, professeur de français du collège, en est convaincue : "Les élèves sont contents de voir qu'on peut lire autrement, sans que cela soit l'objet d'exercices scolaires. Et ils sont hyper partants pour les rencontres avec les auteurs. Ça leur donne une motivation supplémentaire pour lire! Ils sentent aussi que les ouvrages qui leur sont présentés ont été lus et sélectionnés pour eux. Il en découle un échange sur les livres qui n'est ni scolaire ni figé. C'est un vrai moment de partage autour de la lecture." Résultat : quasiment tous dévorent au moins cinq ou six livres par an. C est plus qu avant, et deux fois plus que ce que préconise le programme!" Christine Bourgeoisat et ses élèves, à la médiathèque du Ru de Nesles. Une courte allée, un parking et une poignée de marches les séparent. Le collège Armand-Lanoux et la médiathèque du Ru de Nesles, à Champs-sur- Marne, se font face. Et, depuis plusieurs années, s associent pour construire un projet pédagogique foisonnant Visite de la médiathèque, présentation d ouvrages sur une thématique particulière (cette année, le fantastique!), anthologies sur l adolescence, participation au prix des Incorruptibles (décerné par de jeunes lecteurs), rencontre avec des auteurs, défi-lectures contre (ou plutôt avec) une classe de seconde du lycée René-Descartes Les activités organisées par la médiathèque pour les collégiens ne manquent pas! "L'idée, avance Audrey, bibliothécaire au secteur jeunesse, c'est de les sortir du cadre scolaire de la lecture, de leur montrer qu elle n est pas forcément quelque chose d'imposé par les professeurs et peut être un réel plaisir." Et ça marche! Ces immersions dans la médiathèque et ses fonds font des heureux... CERCLE VERTUEUX "Tout ça nous motive encore plus à lire pour nous renouveler", clame en effet Sophie, bibliothécaire au secteur jeunesse elle aussi, qui lit chaque année plus de cent ouvrages jeunesse. Même écho du côté de Christine Bourgeoisat : "Je n'ai jamais lu autant que depuis que je travaille avec les bibliothécaires! Elles m'ont fait découvrir des livres, des auteurs, que je ne connaissais pas et que j'étudie aujourd'hui avec mes élèves. Ça élargit mon horizon, c'est très stimulant. Ça me permet aussi de renouveler un peu mes pratiques et d'innover." Un cercle vertueux qui ne semble pas près de s arrêter La grande révision Fini de rire! Du mardi 9 au samedi 13 juin inclus, les médiathèques du réseau (sauf George-Sand) se mettent à l'heure du bac : horaires adaptés, espaces aménagés et services ciblés pour étudiants choyés. Ouvertes pour l occasion de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h du mardi au samedi, elles seront prêtes à accueillir les flots de collégiens et lycéens en quête de sérénité pour réviser. À leur disposition, des fontaines à eau, un peu d'alimentation et des spécialistes pour soigner le moral et répondre aux questions. Deux sophrologues se relaieront à Émery Raphaël-Cuevas et à la Ferme du Buisson, qui accueillera en plus un relaxologue pour aider à gérer le stress. Et, toujours à la Ferme du Buisson, quatre professeurs seront présents : deux pour aider les élèves dans leurs révisions, un professeur d'histoire-géographie avec ses fiches de révision et un dernier qui animera une conférence sur un thème d'actualité (pour apprendre et comprendre sans bachoter). Alors bonnes révisions et m**de! PLUS D'INFOS Lettre des médiathèques et Sélection primaire Depuis cette année, un projet avec des CM2 du groupe scolaire des Pyramides à Champs-sur- Marne a été mené pour mettre en avant des romans faciles à lire, par exemple pendant l'été. Les élèves sont invités à piocher dans une liste d'ouvrages présélectionnés par les bibliothécaires et à en produire une critique. Une petite bibliographie sera ainsi réalisée par les élèves. Éditée par l'agglomération, elle se retrouvera, d'ici quelques semaines, sur les présentoirs des médiathèques Des malles pour un bien Chaque année, les classes de maternelle et de primaire du Val Maubuée sont invitées par courrier à investir les médiathèques. Plusieurs accueils spécifiques leur sont réservés et 27 malles thématiques contenant une trentaine de livres à emprunter sont proposées aux enseignants. Des supports pratiques pour développer des thématiques aussi variées que l'afrique, le cinéma, les formes, le loup, la photographie, la peur, les droits de l'enfant, etc.

14 14 DOSSIER Médiathèques : le réseau à livre ouvert Carte réseau Médiathèque Lieu d intervention de la bibliothèque hors les murs à Champs-sur-Marne > Relais d assistantes maternelles (petite enfance) > Bibliothèque de rue avec médiatrice de la maison de la solidarité (familles) > Bibliothèque de rue avec médiatrices de quartier des Deux-Parcs (familles) > Classes CLIS écoles maternelles et primaires des Deux-Parcs (enfants sourds) > Consultations PMI centre social Georges-Brassens (familles) > Ateliers retraités Rouge-Gorge (personnes âgées) > Sessad (enfants handicapés) > Multi-accueil Bois des enfants (projet lecture et petite enfance) > Crèche familiale du Bois des enfants (projet lecture et petite enfance) > Crèche familiale les Vignes du Bailly (projet lecture et et petite enfance) > Séances individuelles pour des malvoyants... Émerainville > Aire d accueil des gens du voyage (familles) > Crèche Jeunes Pouces (projet lecture et PE) > ESAT (déficients visuels et auditifs) > Consultations PMI maison de la famille (familles)... Lognes > Aire d accueil des gens du voyage (familles) > Minicrèche Petite Fugue (projet lecture et et petite enfance) > Multi-accueil de la Malvoisine (projet lecture et et petite enfance)... Noisiel > Centre de loisirs maternel des Noyers (enfants) > Aire d accueil des gens du voyage > Foyer d hébergement Clémentine (déficients visuels et auditifs) > Résidence de retraités la Pergola (personnes âgées) > Résidence de retraités La Chocolatière (personnes âgées) > Bibliothèque de rue avec la ludothèque (familles) > Grain de Sel, accueil parents-enfants (familles) > Maison départementale des solidarités accueil parents-enfants 1, 2, 3 Soleil (familles) > Grain de Café accueil parents-enfants (familles) > Multi-accueil de la maison de l enfance et de la famille (projet lecture et petite enfance) > Consultations PMI maison de l enfance et de la famille (familles)... Torcy > Association Arabesque (familles insertion) > Résidence Lucien-Mayadoux/ Les Cèdres (personnes âgées) > Consultations PMI maison de la petite enfance (familles) > Consultations PMI centre de vie enfantine (familles) > Crèche collective - centre de vie enfantine (projet lecture et petite enfance)

15 Médiathèques : le réseau à livre ouvert DOSSIER 15 INFOS PRATIQUES À CHAMPS-SUR-MARNE Médiathèque du Ru de Nesles 01 15, avenue des Pyramides Bus 213, 212 Horaires : Mardi 14 h-18 h Mercredi 10 h-13 h / 14 h-18 h Vendredi 14 h-19 h Samedi 10 h-18 h À CROISSY-BEAUBOURG Médiathèque George-Sand 02 Ferme du Pas-de-la-Mule 1, rue du Chenil Bus 421 Horaires : Mardi 15 h-18 h Mercredi 10 h-13 h / 14 h-18 h Vendredi 15 h-18 h Samedi 10 h-13 h / 14 h-18 h À ÉMERAINVILLE Médiathèque d'emery Raphaël-Cuevas 03 Rue Louise-Michel Bus 212, 421 Horaires : Mardi 15 h-18 h Mercredi 10 h-13 h / 14 h-18 h Vendredi 15 h-18 h Samedi 10 h-13 h / 14 h-18 h À LOGNES Médiathèque du Segrais 04 1, boulevard Camille-Saint-Saëns RER Torcy, Bus 211 Horaires : Mercredi 10 h-13 h / 14 h-18 h Jeudi 14 h-18 h Vendredi 15 h-19 h Samedi 10 h-18 h À NOISIEL Médiathèque de la Ferme du Buisson 05 Allée de la Ferme RER Noisiel, Bus 211 Horaires : Mardi 14 h-18 h Mercredi 10 h-13 h / 14 h-18 h Vendredi 14 h-19 h Samedi 10 h-18 h À TORCY Médiathèque de l'arche Guédon 06 7, place des Rencontres Bus 211, 220, 421 Horaires : Mardi 12 h-18 h Mercredi 10 h-13 h / 14 h-18 h Vendredi 16 h-19 h Samedi 10 h-18 h (PRESQUE) PARTOUT! Bibliothèque hors les murs Tél Les médiathèques du Val Maubuée facebook.com/valmaubuee Ferme du Buisson2 La Ferme du Buisson (la médiathèque) et la Ferme du Buisson (la scène nationale) se rapprochent! Conséquence : les adhérents du réseau bénéficient désormais d un tarif avantageux (- 3 ) sur plusieurs spectacles ciblés proposés à la Ferme (la scène). Par ailleurs, la Ferme (la médiathèque) regorge désormais de stickers orbiculaires apposés sur les ouvrages, CD, DVD, etc. en lien avec les artistes qui vont ou sont passés sur la scène nationale homonyme. Enfin, des animations et expositions siglées Ferme du Buisson devraient débouler à la Ferme du Buisson! C est ainsi que l'expo de Joe Sacco, installation monumentale aperçue dans les couloirs de la station de métro Montparnasse-Bienvenüe l'an dernier, y a débarqué à l'occasion de la deuxième édition du PULP Festival "Ce partenariat permet d'enrichir quantitativement et qualitativement notre offre", se réjouit Guy Deleurme-Poulmane, responsable de la médiathèque. "Les expositions et les animations devraient se multiplier!" MODE D EMPLOI S inscrire L inscription, gratuite pour les habitants du Val Maubuée, est indispensable pour emprunter et réserver des documents. Elle donne lieu à l édition d une carte unique et nominative valable 1 an de date à date, qui permet d emprunter 35 documents, dont 5 DVD, pour 4 semaines dans tout le réseau. Les documents peuvent être rapportés dans n importe quelle médiathèque du réseau. Prolonger Le délai d emprunt peut être prolongé une fois pour une durée de 4 semaines en médiathèque ou en ligne! Attention : la prolongation est refusée si le document a fait l objet d une relance, s'il est réservé ou s'il s'agit d'une nouveauté. Réserver Il est possible de réserver jusqu à dix documents en médiathèque ou directement en ligne. Il est alors possible de choisir la médiathèque où aura lieu le retrait du ou des documents. S informer Pour connaître toute l actualité du réseau et retrouver la programmation des événements qui y sont organisés, trois solutions s offrent à vous : > La Lettre RM, bimestrielle, à retrouver dans tous les lieux publics du Val Maubuée ; > la newsletter du réseau, mensuelle, diffusée aux adhérents ; > le portail du réseau, accessible depuis le site de l Agglomération : Horaires d'été > La Ferme du Buisson et le Segrais seront ouverts tout l'été aux horaires habituels (sauf le samedi de 13 h à 14 h). > Le Ru de Nesles sera fermé du 15 juin au 1 er septembre pour travaux. > L'Arche Guédon, George-Sand et Emery Raphaël-Cuevas seront fermés du 1 er au 22 août inclus.

16 EXPANSION SOSav Tous réparateurs! En 2010, Mikaël Thomas, alors étudiant, casse son smartphone. Ça me fait une belle jambe, me lirez-vous. Sauf que moins de cinq ans plus tard, le voilà qui se retrouve à la tête d'une belle start-up de 15 salariés. Et cela risque de beaucoup plus vous intéresser Mikaël Thomas (à gauche) et l'un des deux photographes de l'entreprise. Ils le font pour vous Les tutoriels sont détaillés et simples à suivre. Mais si, malgré tout, vous n'y arrivez toujours pas tout seul, ou que vous n'avez pas le temps ou l'envie de vous en occuper, pas de panique! SOSav a ses "repair heroes" qui viennent chez vous, au bureau ou dans un lieu public pour réparer votre appareil cassé! Tout commence donc par une mésaventure. Cherchant à réparer seul et à moindre coût son smartphone, Mikaël Thomas farfouille à droite à gauche, épluche les sites Internet et s'aperçoit rapidement que les solutions ne sont pas légion. "Je n'ai trouvé qu'un site Internet américain proposant des tutoriels de réparation en anglais. Mais toute la difficulté était de traduire les termes techniques Par ailleurs, de nombreux tutos n'étaient pas faits par des professionnels et leurs explications étaient parfois peu claires et peu fiables. Enfin, ce site ne vendait pas les outils permettant de réaliser les réparations." L'idée germe alors de créer une société pour permettre à tout un chacun de réparer soi-même ses appareils technologiques hors service. TOUT FAIRE SOI-MÊME Ainsi est né SOSav. D'abord simple boutique en ligne de pièces détachées pour iphone, la société devient rapidement ce qu'elle est aujourd'hui : un centre de ressources en ligne pour réparer soi-même tout un tas d'appareils high-tech. "Nous proposons des tutoriels gratuits pour réparer tous les grands smartphones, tablettes tactiles, consoles de jeux, certains Mac et quelques appareils photos." Mais si tout ça est gratuit, comment la société fait-elle des bénéfices? En vendant les pièces détachées et les outils, souvent spécifiques et difficiles à dénicher! "Nous rendons un service avant de vendre. C'est un modèle gagnant-gagnant pour tout le monde " UNE SOCIÉTÉ QUI MONTE Les résultats tendent à lui donner raison. L'an dernier, la société a embauché quasiment un nouveau collaborateur chaque mois. "Dès que nous avions un peu d'argent, nous l'investissions en ressources humaines pour dégager du temps et intervenir sur ce qui pouvait nous permettre de nous développer. Et nous continuons dans cette optique! " Ainsi, la société ne cesse de prospérer et d'étoffer son catalogue. "Tous les jours, nous ajoutons de nouveaux produits, à la fois dans la boutique et dans la partie guide." Ainsi, en 2013, SOSav proposait 150 guides et en propose aujourd'hui plus de 1 500, ainsi que pièces détachées! Et Mikaël Thomas ne compte pas s'arrêter là : "L'idée, dans un futur un peu plus lointain, est d'élargir notre champ d'action à l'électroménager!" Pour devenir, pour beaucoup, un interlocuteur privilégié SOSav 1, rue des Campanules Zone commerciale Valorée, à Lognes Tél

17 EXPANSION 17 HÉLOÏSE & CIE Une palette bien fournie La petite entreprise d'insertion Serviplus, spécialisée dans la logistique de la communication, s'est lancée récemment dans la création de meubles! Imaginées l'an dernier, ses premières pièces sont commercialisées depuis décembre. Et le catalogue s'étoffe EN BREF ZAI de Torcy : agrandissement en vue Après sa récente requalification, la zone d activités de Torcy s apprête de nouveau à évoluer. Une étude concernant l'aménagement de la RD 199 a été présentée aux 130 chefs d entreprises de la zone. Objectif : supprimer la butte qui longe la rue des Métiers, y intégrer une voirie pour créer un nouvel axe nord/sud et commercialiser les terrains ainsi dégagés pour accueillir de nouvelles entreprises. Julie Chartres (au centre) et quelques-uns des créateurs de meubles : Belina Helbecque, Adeline Chuon et Sébastien Larcher (de gauche à droite). Tout commence il y a un an. Sujette à une forte saisonnalité dans ses activités de logistique de la communication, Serviplus cherche à se diversifier. Compilant les savoirfaire de ses salariés, leurs sensibilités et la matière première à disposition, l'entreprise décide de se lancer dans la création de mobilier de récupération. Imaginés par ses salariés en insertion, les premiers prototypes sont réalisés en avril dernier, à partir de palettes entassées dans le vaste entrepôt de la société. Assemblées, modelées, poncées, décorées, fignolées en commun, celles-ci deviennent alors lampes, porte-manteaux, tables basses, panneaux muraux, consoles, banquettes, etc. Restait à donner un nom à l'entreprise : ainsi est née Héloïse & Cie. TEST GRANDEUR NATURE En décembre, les créations sont présentées à la 8 e biennale des Métiers d'art et de création, au Carrousel du Louvres. Une confrontation avec le public qui débouche sur les premières commandes! Suivent l'installation d'une boutique éphémère au Viaduc des arts à Paris pendant deux semaines, en mars, et une participation aux journées européennes des Métiers d'art quelques jours plus tard, qui font connaître la marque et nécessitent d'étoffer le catalogue. MEUBLES CERTIFIÉS "Notre travail du bois est très simple : ponçage, mise en forme sans utilisation de machines industrielles ou de procédés trop complexes. Tous nos salariés en insertion doivent pouvoir participer à leur fabrication, sans détenir un savoir-faire particulier", insiste Julie Chartres, responsable du développement d'héloïse & Cie. L'accent est alors mis sur l'esthétique et la qualité du bois utilisé. "On se fournit chez un fabricant de palettes en bois non traité, issu de forêts écogérées. Il est de meilleure qualité et mieux traçable que celui qui est habituellement utilisé." UNE ACTIVITÉ QUI POUSSE Pour le moment, c'est dans un petit coin de l'entrepôt, entre des cartons pleins d'outils de communication destinés à Chanel ou la SNCF, qu'héloïse & Cie tente de faire son nid. Les meubles sont en vente en ligne et visibles dans un petit showroom improvisé dans les locaux de Serviplus. "C'est encore très marginal dans l'activité de l'entreprise", reconnaît Julie Chartres. Mais pas tout à fait anecdotique! Deux salariés y travaillent déjà à plein temps et les ventes frémissent. Alors, si vous comptez changer de mobilier, sachez qu'héloïse & Cie en a toute une palette à vous proposer HÉLOÏSE & CIE Rue des Forgerons, à Torcy Zone d'activité de Torcy, bâtiment 6 Tél PariEst : réunion d information Une réunion publique sur la zone d activité PariEst se tiendra jeudi 21 mai à la Place des Métiers à Émerainville, en présence de Paul Miguel, président de l Agglomération, Gérard Eude, vice-président chargé du développement économique, de l emploi, de l insertion et de l enseignement supérieur, des maires des trois communes concernées (Croissy-Beaubourg, Lognes, Émerainville), du sous-préfet, du commissaire de Noisiel et des entreprises de la zone. À l ordre du jour : les procédures à mettre en œuvre en cas d occupation illicite des espaces publics ou privés et un point sur la redynamisation de la zone d activités. Cette réunion sera l occasion d un débat avec les entrepreneurs et devrait déboucher sur la constitution de plusieurs groupes de travail thématiques chargés de façonner l avenir de PariEst. RÉUNION PUBLIQUE Jeudi 21 mai à 11 h Place des Métiers Boulevard Olof-Palme Émerainville Plus d infos :

18 INITIATIVES COPROPRIÉTÉS L'Agglo à vos côtés Clarifier le fonctionnement et la gestion d une copropriété, trouver des solutions partagées entre copropriétaires et syndics pour résoudre les problèmes : telles sont les missions du service mis en place cette année par l'agglomération. EN BREF Le droit du travail en question à la MJD Constatant le nombre important de copropriétés sur le territoire (plus de logements, 51 % du parc d'habitations) et les difficultés de gestion que les copropriétaires rencontrent parfois, l'agglomération a initié, en partenariat avec l'anah (Agence nationale de l'habitat), un programme d'actions pour leur venir en aide. Celui-ci prévoit, sur une période de trois ans, permanences, salons, conseils et accompagnements pour mieux former et informer les copropriétaires. Chaque mois, une permanence d'information se tient à l'hôtel d'agglomération ou dans l'une des six communes du Val Maubuée. Animée par un consultant spécialisé sur le redressement financier et la requalification des copropriétés, organisée sur rendez-vous, elle permet d'aborder des questions précises et pratiques sur une copropriété en particulier. Prochaines permanences Jeudi 28 mai et 9 juillet (uniquement sur rendez-vous). Pour prendre rendez-vous Contactez votre mairie par téléphone ou la Communauté d'agglomération : Sylvie Langella au ou UN BAROMÈTRE DES CHARGES Entièrement gratuites, ces permanences n'induisent qu'une contrepartie : un don d'information. Pendant cinq ans, les copropriétaires aidés s'engagent en effet à communiquer à l'agglomération leurs convocations d'ag (avec les pièces jointes), afin d'alimenter un "baromètre des charges". Cette base de données, comprenant le détail des charges des copropriétés du Val Maubuée, permettra aux copropriétaires et à leur syndic de comparer les charges de leur immeuble avec d'autres logements similaires du territoire. Des écarts importants entre deux copropriétés aux caractéristiques identiques pouvant inciter le conseil syndical à en identifier les raisons et, éventuellement, à mettre en place des actions correctives. D autres actions sont envisagées, comme la mise en place d appuis ponctuels aux conseils syndicaux rencontrant une difficulté, de soirées thématiques d information sur des thèmes précis, et l'organisation d'un forum de la copropriété qui devrait voir le jour à l'automne. PLUS D'INFOS La Maison intercommunale de justice et du droit du Val Maubuée organise une journée d information le 16 juin sur l accès au travail des ressortissants européens ou non. Accès libre et gratuit. MAISON INTERCOMMUNALE DE JUSTICE ET DU DROIT 4, place Gaston-Defferre, à Noisiel Tél Identité Belvédère sur grand écran Les deux facettes du projet Identité Belvédère ("Art-en-ciel" et "Inside Out"), qui visaient à donner une autre image et un peu de couleur au quartier du Belvédère à Torcy, ont été immortalisées (par un article dans le dernier valmaubuée mag, certes, mais surtout) par deux courts métrages, réalisés bénévolement par deux artistes torcéens et projetés au cinéma CGR de Torcy le 3 avril dernier. Vous les avez ratés? > session de rattrapage à volonté sur YouTube, en tapant "Inside Out Belvédère" dans la barre de recherche ; > sur la page Facebook ou sur le site Internet du projet Inside Out :

19 INITIATIVES 19 MIX(CITÉ) Le vivre ensemble au Val Maubuée "Comment donner envie aux populations de venir et de rester dans nos quartiers? " Voilà l une des questions majeures d une réunion publique organisée par l Agglomération le 15 avril, dans le cadre de l élaboration d un nouveau contrat de ville. L occasion, pour les nombreux acteurs et habitants du territoire présents, d aborder la question du mieux vivre ensemble. d où transpirait, souvent, un fort attachement au territoire. Introduite par un diagnostic, la réunion a d abord permis de mettre en lumière un paradoxe : le Val Maubuée est un territoire économiquement dynamique, moteur sur la thématique du développement durable, doté d un fort potentiel de développement avec l arrivée prochaine du Grand Paris Express mais abrite une population qui ne profite pas partout de ces atouts. Ainsi, les écarts ont tendance à se creuser entre certains quartiers, au risque de menacer la cohésion sociale du territoire. DU POTENTIEL! Pour autant, l état des lieux n est pas tout noir, et laisse apparaître de beaux atouts non négligeables : entre autres, la jeunesse des habitants et le pluriculturalisme! Beaucoup de participants ont par ailleurs souligné la richesse du milieu associatif qu il faut soutenir et aider à se structurer, le fort enjeu que représente l école lieu où se crée la mixité, mais où peuvent se développer aussi les premières fractures sociales, ou encore développé quelques pistes pour écrire, ensemble, une nouvelle page d histoire du Val Maubuée. Des témoignages ET MAINTENANT? Nicolas Delaunay, vice-président de l Agglomération en charge du renouvellement urbain, de la politique de la ville et des transports, avait au préalable tracé les contours de cette rencontre : "Il s agit de créer, ensemble, une dynamique. Cette réunion n est pas une fin en soi, mais un commencement! " L idée étant de définir, ensemble, "les sujets les plus criants à aborder dans le contrat de ville". Ainsi, à la suite de cette première réunion, plusieurs ateliers thématiques et géographiques (pour le quartier de l Arche Guédon, du Mail et des Deux-Parcs) ont été et seront organisés jusqu au début du mois de mai, qui permettront de poser un diagnostic territorial et d'identifier des orientations. Puis le contrat de ville en lui-même sera rédigé et signé en juin. Des financements seront alors attribués pour mener à bien les actions imaginées Le contrat de ville, qu est-ce que c est? Un contrat signé entre l État, les collectivités territoriales et plusieurs partenaires portant sur des quartiers identifiés. Il vise à réduire les écarts de développement entre ces quartiers et le reste de l Agglomération. Trois sites du Val Maubuée font l objet du nouveau contrat de ville : l Arche Guédon et le Mail à Torcy, et le quartier des Deux-Parcs, à cheval sur Noisiel et Champs-sur-Marne. La nouveauté? La volonté d associer les habitants de manière beaucoup plus prononcée afin de bénéficier de leur "expertise du quotidien". Ainsi, sur les trois quartiers ciblés seront mis en place, dès le mois de juin, des conseils citoyens composés à parts égales d habitants et d acteurs associatifs, chargés de réfléchir, ensemble, aux actions à mener pour mieux vivre ensemble Les inscriptions se font auprès des communes de Noisiel et de Torcy. Cette dernière organise deux réunions : mardi 2 juin à 19 h à la Maison Léo-Lagrange, pour le quartier Le Mail / Victor- Hugo et mardi 9 juin à 19 h à l'omac - Arche-Guédon, pour le quartier de l'arche-guédon. ÉCONOMIE Un matin pour l emploi Le développement économique et l emploi sont l un des volets majeurs du projet de territoire du Val Maubuée. En partenariat avec Pôle emploi, l ACEM (Association des chefs d entreprises de Marne-la Vallée), et la Place des Métiers (CCI de Seine-et-Marne), la Communauté d agglomération a organisé, le 14 avril dernier, à la MJC du Luzard, à Noisiel, un job dating intitulé "les Matinales de l emploi". Ce rendez-vous de recrutement était consacré aux métiers de la logistique et du commerce de gros : magasinier, manutentionnaire, préparateur de commandes, conducteur d engins, chauffeur-livreur, etc. Les candidats, sélectionnés par Pôle emploi et les structures locales (M2IE, mission locale, services emploi des villes, Cap emploi), avaient, chacun, 10 minutes pour rencontrer et convaincre 13 entreprises, venues avec 48 offres d emplois à pourvoir. À l issue du speed dating, une vingtaine de rendez-vous donneront lieu à un second entretien d embauche. Une nouvelle édition des Matinales de l emploi, consacrée à la filière des services aux entreprises, sera organisée en octobre prochain.

20 20 INITIATIVES LA RUCHE QUI DIT OUI! Courts circuits La Ferme du Buisson, éminent lieu de culture, n en finit plus de voguer vers ses premières amours : la culture! Alors que de gaillardes poules continuent de batifoler dans sa cour, les initiatives à dimension écologiques et fermières ne cessent d y germer. Dernière en date : la (re)naissance d un marché. À l origine, il y a la Ruche qui dit oui! Cette entreprise sociale et solidaire née en décembre 2010 a une ambition : promouvoir les circuits courts. Aussi, depuis, elle essaime cette idée et couve aujourd hui près de 700 ruches locales, dont une à Noisiel. Celle-ci a déjà existé, de 2012 à 2014, avec quelques distributions dans des locaux associatifs. "Mais depuis juin 2014, il n y avait plus de distribution, faute de lieu", explique Prescilia D Abreu, qui a repris la Ruche et l a implantée à l abri du (au)vent de la Ferme! Depuis le samedi 11 avril s y tient ainsi, toutes les deux semaines, un marché un peu particulier. ABSENCE D INTERMÉDIAIRES Le principe est simple : supprimer les intermédiaires et faire se rencontrer consommateurs et producteurs locaux. Après une inscription libre et gratuite sur le site Internet de la Ruche, les consommateurs peuvent y commander et payer leurs produits, et venir les récupérer lors des distributions bimensuelles. "Il n y a pas d échange d argent lors de la distribution. Elle est surtout un moment de partage, l occasion de favoriser les liens avec les producteurs qui parlent de leurs produits, de leur métier..." Pour le moment, une dizaine de producteurs "pas seulement bio, mais faisant tous de l agriculture raisonnée" proposent leurs produits : pommes, pommes de terre, salades, tomates, saucissons, volailles, jus, pains bio, cafés, infusions, madeleines, confitures, miel et tendent à confirmer l idée que, pour accéder à la culture, la Ferme est le plus court circuit. Pour s inscrire, commander et retrouver toutes les infos Rendez-vous sur le site de la Ruche de Noisiel : laruchequiditoui.fr/fr ou sur sa page Facebook Pour récupérer ses produits Rendez-vous tous les 15 jours sous l auvent de la Ferme du Buisson, allée de la Ferme, à Noisiel. 83,3 % C est la part du prix de vente, fixé librement par le producteur, qui arrive directement dans sa poche. Le reste sert à entretenir le site Internet et à développer la Ruche

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille mode d emploi Un lieu de vie La médiathèque est un lieu de vie, d information, de formation, de culture et de loisirs ouvert à tous, librement et gratuitement. Seul le prêt nécessite une inscription.

Plus en détail

Biblio tech. Le service de prêt en ligne de la médiathèque de Deauville. www.deauville.fr

Biblio tech. Le service de prêt en ligne de la médiathèque de Deauville. www.deauville.fr Biblio tech Le service de prêt en ligne de la médiathèque de Deauville www.deauville.fr Biblio Tech Biblio tech le service de prêt en ligne 1 2 Une insomnie, une chanson qui trotte dans la mémoire, le

Plus en détail

SOMMAIRE. Avant propos :

SOMMAIRE. Avant propos : Années 2013-2016 SOMMAIRE 1. Contexte Etat des lieux Le collège Henri HIRO son environnement, ses élèves, ses enseignants Son CDI Les objectifs prioritaires du collège Henri HIRO Fonds documentaire et

Plus en détail

Les services. En dehors des horaires d ouvertures au public, l équipe de la Médiathèque :

Les services. En dehors des horaires d ouvertures au public, l équipe de la Médiathèque : Les services La Médiathèque communale est un service public où chacun peut entrer librement et consulter gratuitement les ouvrages sur place. D année en année, la Médiathèque étoffe le choix d ouvrages

Plus en détail

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE LA JEUNESSE l es sen tiel LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire LA JEUNESSE PAGES 4 À6 PAGES 7 À9 PAGE 10 PAGE 11 Le BIJ, lieu ressources Pour s informer et se documenter -

Plus en détail

Dossier de Presse. Grand Nausicaà. République-Eperon. Capécure. Zones économiques

Dossier de Presse. Grand Nausicaà. République-Eperon. Capécure. Zones économiques Grand Nausicaà République-Eperon Capécure Zones économiques 1 Imaginons le Boulonnais L'agglomération de Boulogne-sur-Mer aborde une période charnière de son développement. Territoire en pleine dynamique,

Plus en détail

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. 02 23 62 22 34 Vendredi 6 mars 2015 Conseil municipal Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Sommaire > Communiqué

Plus en détail

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique." Programme. Michel Petiot.

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique. Programme. Michel Petiot. Canton Meudon - Chaville élections départementales Denis Cécile Maréchal Ardans-Vilain Alice Carton Michel Petiot Programme "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique."

Plus en détail

Le Conseil communautaire a :

Le Conseil communautaire a : Le Conseil communautaire a : - ADOPTÉ le Budget supplémentaire 2012 du Budget principal de la Communauté d agglomération Marne et Chantereine qui s équilibre en dépenses et en recettes à 16.860.001,34

Plus en détail

Sommaire. Introduction 5 Concept de 3 e lieu 6. C est un lieu 10

Sommaire. Introduction 5 Concept de 3 e lieu 6. C est un lieu 10 Sommaire Introduction 5 Concept de 3 e lieu 6 Le 3 e lieu à Thionville 8 C est un lieu 10 À THIonvIlle, UN Cœur BAttAnt CULTUREL 12 Des sens en ébullition 14 Description 18 Coût 30 informations pratiques

Plus en détail

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique CinéSoupe programme itinérant de films courts en nord pas de calais et en belgique bah voyons! asbl // Séverine Konder // +32 (0) 485 217 327 // severine.bahvoyons@gmail.com // www.cinesoupe.com Embarquez

Plus en détail

La lettre d information de la médiathèque départementale

La lettre d information de la médiathèque départementale ACTUALITÉ DE LA MÉDIATHÈQUE DÉPARTEMENTALE Sacadoc à l antenne de Bécherel Ils sont insolites, instructifs, décalés, drôles, innovants ou tout simplement différents. Qui sont-ils? Les livres qui ont été

Plus en détail

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 J ai pas envie d y aller, à la crèche! Déjà, on a changé de ville et de maison, et je n ai plus ma Nounou, et je suis tout perdu.

Plus en détail

Direction de la communication

Direction de la communication Direction de la communication Directrice : Chrystèle PEYRACHON Adresse : Hôtel du Département, 29-31 cours de la Liberté, 69003 Lyon Téléphone : 04 72 61 78 39 Courriel : chrystele.peyrachon@rhone.fr Nombre

Plus en détail

Sommaire. Astuce : cliquer sur la question qui vous intéresse vous renvoie directement au chapitre concerné.

Sommaire. Astuce : cliquer sur la question qui vous intéresse vous renvoie directement au chapitre concerné. Un certain nombre de questions reviennent régulièrement lorsque les lecteurs fréquentent la médiathèque de Tours sur Marne. Voici donc une FAQ (Foire Aux Questions / Frequently Asked Questions) pour y

Plus en détail

Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef

Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef Vendredi 27 février 2015 Médiathèque des Capucins Du neuf sous la nef Légende : Etablissement de recherche, de culture et de loisirs, elle proposera des collections renouvelées et des services innovants

Plus en détail

La lettre d information de la médiathèque départementale

La lettre d information de la médiathèque départementale NEWS DU RESEAU Il était une fois «Les mots au Cœur des Arts» - Communauté de communes de la Baie du Mont Saint-Michel Les bibliothèques et la Communauté de communes de la Baie du Mont Saint- Michel proposent

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche 2015 1 PRESENTATION DE LA STRUCTURE RAViV est un réseau solidaire de compagnies et structures franciliennes de spectacle vivant

Plus en détail

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Vous le savez, le président Sarkozy et le gouvernement font tout pour faire des économies à l État. On pourrait s en féliciter, sauf que les

Plus en détail

Le Réseau intercommunal des bibliothèques

Le Réseau intercommunal des bibliothèques Réseau intercommunal des bibliothèques APPEL A CANDIDATURE POUR UNE RESIDENCE D AUTEUR Dans la période d octobre 2010 à janvier 2011, la Communauté de communes Vallée de l Hérault accueille un auteur en

Plus en détail

JOURNEES DE FORMATION : Pratique de l accompagnement au cinéma, découvrir et expérimenter des outils de médiation

JOURNEES DE FORMATION : Pratique de l accompagnement au cinéma, découvrir et expérimenter des outils de médiation JOURNEES DE FORMATION : Pratique de l accompagnement au cinéma, découvrir et expérimenter des outils de médiation Le mardi 1 er, mercredi 2 et jeudi 3 juillet 2014 de 9h30 à 16h30 au Centre culturel Le

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 2 AVRIL 2013

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 2 AVRIL 2013 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 2 AVRIL 2013 L an deux mil treize, le deux avril à 20H30, le conseil municipal de la commune d URY, dûment convoqué, s est réuni en session ordinaire à la mairie, sous la

Plus en détail

LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE

LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE LE GUIDE DU COPROPRIÉTAIRE Avant-propos Cher copropriétaire, Vous venez d acquérir un logement dans un immeuble en copropriété. Nous sommes heureux de vous accueillir et nous vous souhaitons d y vivre

Plus en détail

2014-2015. Animations pédagogiques TANINGES. - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3. Arcade MAISON du PATRIMOINE

2014-2015. Animations pédagogiques TANINGES. - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3. Arcade MAISON du PATRIMOINE Animations pédagogiques 2014-2015 TANINGES - Ecoles primaires - Cycles 2 et 3 «Située à Taninges, au cœur de la vallée du Giffre, la Maison du Patrimoine vous emmène dans une rue reconstituée pour découvrir,

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

METTRE LE NUMÉRIQUE AU SERVICE D UN NOUVEAU MODÈLE DE BIBLIOTHÈQUE

METTRE LE NUMÉRIQUE AU SERVICE D UN NOUVEAU MODÈLE DE BIBLIOTHÈQUE 1 METTRE LE NUMÉRIQUE AU SERVICE D UN NOUVEAU MODÈLE DE BIBLIOTHÈQUE Architectures Numériques d'informations. Usages, Contenus et Technologies. Paris, 2 juillet 2010 L emprunteur se fait rare 2 Evolution

Plus en détail

COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012

COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012 COMPTE - RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 8 MARS 2012 Etaient présents : Mrs BLEVIN Pierre ; BONNET Claude ; GODERE Yannick ; MOUE Philippe ; MORICEAU Bertrand ; QUELVEN Jacques ; SEITZ Alfred ; SUISSE Michel

Plus en détail

LES FORUMS Sur le risque professionnel

LES FORUMS Sur le risque professionnel LES FORUMS Sur le risque professionnel Organisés par la Mutuelle nationale des fonctionnaires des collectivités territoriales (MNFCT) «DIALOGUE SOCIAL ET SANTE AU TRAVAIL» Vendredi 30 octobre 2015 PARIS

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 UNE CAMPAGNE DE COMMUNICATION SUR LA LIBRAIRIE INDÉPENDANTE DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 BIENVENUE Chez mon libraire, La librairie est un lieu essentiel de partage, qui valorise la richesse de notre

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

de l office de tourisme 1/12

de l office de tourisme 1/12 de l office de tourisme 1/12 Vous êtes acteur de la vie touristique? Ensemble, réalisons vos objectifs! Accroître votre notoriété Promouvoir votre activité Rejoindre un réseau fort de 215 adhérents Bénéficier

Plus en détail

Résultats de l enquête de satisfaction

Résultats de l enquête de satisfaction Résultats de l enquête de satisfaction (Novembre-Février 2012) 88 Questionnaires ont été rendus Nous vous en remercions! Votre situation Etes-vous abonné à la médiathèque de Scionzier? A propos des horaires

Plus en détail

Association Bibliothèque Braille Enfantine

Association Bibliothèque Braille Enfantine Association Bibliothèque Rendre accessible un monde de personnages, d histoires et de connaissances aux enfants déficients visuels - août 2014 - Carte d identité de l association Public : Nom de l association

Plus en détail

La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens

La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens Page 1 Première clef La démocratie participative est une aide à la prise de décision publique.

Plus en détail

Services aux abonnés. Services. aux abonnés

Services aux abonnés. Services. aux abonnés Services aux abonnés Services aux abonnés Heures d ouverture Bibliothèque 1000, chemin du Plan-Bouchard 450 434-5370 Horaire habituel Lundi au vendredi : 10 h à 21 h Samedi et dimanche : 10 h à 17 h Heures

Plus en détail

1) DCM 2014-001 : ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE POUR LA MAISON DU TEMPS LIBRE

1) DCM 2014-001 : ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE POUR LA MAISON DU TEMPS LIBRE Chris L an deux mille quatorze, le quatorze février, à dix-neuf heures, Le Conseil Municipal de la Commune de Méréville s est réuni au lieu ordinaire de ses séances, après convocation légale, sous la présidence

Plus en détail

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire 2014 Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire Enquête organisée par l AMF 49 et la ville d Avrillé auprès des du département de Maine et Loire Décembre 2014 1 Résultats de l enquête sur les

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves

TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves Réussite des élèves contribuer à améliorer la réussite des

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Édito. Pas besoin d aller loin pour découvrir un nouveau monde! Comité Départemental de la Protection de la Nature et de l Environnement

Édito. Pas besoin d aller loin pour découvrir un nouveau monde! Comité Départemental de la Protection de la Nature et de l Environnement Enseignants du primaire Pour vos projets d écoles et vos classes découvertes, faites découvrir la biodiversité du territoire à travers des programmes riches et ludiques! Édito Agglopolys, Communauté d'agglomération

Plus en détail

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS D 4 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Les spécificités urbanistiques du territoire vélizien soulignent l enjeu de l accessibilité de la ville aux personnes à mobilité

Plus en détail

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015 L Etat dans l Eure Juin 2015 SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure A compter du 1er juin, le Service Civique devient universel : tout jeune de 16 à 25 ans qui voudra s'engager

Plus en détail

LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE

LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE LE DYNAMISME DU SECTEUR MÉDICO-SOCIAL EN ILE-DE-FRANCE DOSSIER DE PRESSE 11 FÉVRIER 2014 Contacts Presse : Burson Marsteller I & E Courriel : tanaquil.papertian@bm.com Tanaquil PAPERTIAN Téléphone : 01

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ L explosion de l activité professionnelle des femmes et la situation géographique de la commune d Aumetz et de notre

Plus en détail

«LIRE», février 2015, classe de CP-CE1 de Mme Mardon, école Moselly à TOUL (54)

«LIRE», février 2015, classe de CP-CE1 de Mme Mardon, école Moselly à TOUL (54) «LIRE», février 2015, classe de CP-CE1 de Mme Mardon, école Moselly à TOUL (54) Remarque : Bien que le verbe «lire» soit situé au CE2 dans la progression Vocanet, il nous a semblé important de traiter

Plus en détail

EN 2008, LA MAT. toujours PLUS

EN 2008, LA MAT. toujours PLUS ensemble EN 2008, LA MAT vous OFFRE toujours PLUS de SERVICES! Du NOUVEAU côté PROVINCE! sommaire edito Marcel SOUFFLET, Président de La MAT 4_ 5_ 6_ 7_ TOUJOURS PLUS d avantages DÉCOUVREZ nos partenaires!

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE

COMPTE RENDU DE LA SÉANCE Département de la Haute-Savoie Commune de LA MURAZ 74560 Le Conseil Municipal de la Commune de LA MURAZ régulièrement convoqué le 29 août 2014, s est réuni en session ordinaire sous la présidence de Nadine

Plus en détail

Réunion tenue en séance publique sous la présidence de M. DESHAYES Jean-Pierre, Maire.

Réunion tenue en séance publique sous la présidence de M. DESHAYES Jean-Pierre, Maire. Le lundi 28 octobre 2013 à 20h00, réunion du Conseil Municipal suivant convocation du 18 octobre 2013 remise ou envoyée aux conseillers municipaux et affichée ce même jour en mairie. Ordre du jour : -

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix

DOSSIER DE PRESSE. Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix DOSSIER DE PRESSE Séance plénière du Conseil général de l Ariège Vote du Budget primitif 2015 Lundi 12 et mardi 13 janvier, à Foix La séance de vote du Budget primitif est toujours un exercice particulier.

Plus en détail

La construction métropolitaine en Ile-de-France

La construction métropolitaine en Ile-de-France 1 La construction métropolitaine en Ile-de-France Eléments d actualité: La réforme territoriale Le devenir du Grand Paris 29 Novembre 2012 Intercommunalité et Métropolisation en Ile-de-France 2 Eléments

Plus en détail

L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010

L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010 L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010 Table des matières Lexique... 5 Mot du maire Gérard Tremblay...

Plus en détail

LETTRE D'INFO DU SERVICE DES ANTENNES DE QUARTIER

LETTRE D'INFO DU SERVICE DES ANTENNES DE QUARTIER N 1 - DÉCEMBRE 2014 - JANVIER 2015 LETTRE D'INFO DU SERVICE DES ANTENNES DE QUARTIER UN PETIT MOT... La période estivale de 2014, au sein du dispositif L'été à Gentilly, a été l'occasion pour les Antennes

Plus en détail

ASSOCIATION ARISSE INSTITUT MEDICO-EDUCATIF ARMONIA Avec prise en charge de jour et d internat séquentiel LIVRET D ACCUEIL

ASSOCIATION ARISSE INSTITUT MEDICO-EDUCATIF ARMONIA Avec prise en charge de jour et d internat séquentiel LIVRET D ACCUEIL ASSOCIATION ARISSE INSTITUT MEDICO-EDUCATIF ARMONIA Avec prise en charge de jour et d internat séquentiel LIVRET D ACCUEIL Directeur: Chef de Service Éducatif Assistante de Direction Accueil - Secrétariat

Plus en détail

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!»

Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Edition 2010. «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Edition 2010 «L économie sociale et solidaire, une invitation à vivre autrement!» Après trois premières éditions qui ont rassemblé plus de 25 000 rhônalpins, la Région Rhône-Alpes lance, en partenariat

Plus en détail

TOUS SAVOIR POUR CRÉER SON ASSOCIATION

TOUS SAVOIR POUR CRÉER SON ASSOCIATION 1 TOUS SAVOIR POUR CRÉER SON ASSOCIATION Une association est la convention par laquelle deux ou plusieurs personnes mettent en commun, d une façon permanente, leurs connaissances ou leur activité dans

Plus en détail

Présentation des dispositifs relatifs à l emploi et au crédit d impôt compétitivité emploi : jeudi 11 juillet au Port

Présentation des dispositifs relatifs à l emploi et au crédit d impôt compétitivité emploi : jeudi 11 juillet au Port Le service économique La lettre au format PDF Les archives de la lettre + Présentation des dispositifs relatifs à l emploi et au crédit d impôt compétitivité emploi : jeudi 11 juillet au Port Le beau temps

Plus en détail

Projet pilote : Création d un tableau de bord 0-5 ans pour Municipalité amie des enfants (MAE)

Projet pilote : Création d un tableau de bord 0-5 ans pour Municipalité amie des enfants (MAE) Projet pilote : Création d un tableau de bord 0-5 ans pour Municipalité amie des enfants (MAE) Réflexion sur les enjeux municipaux et pistes d action en lien avec le dossier de la petite enfance André

Plus en détail

Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010

Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010 Le Président, Bordeaux, le 14 octobre 2010 Références à rappeler : FP/033003555/ROD II Monsieur le Maire, Par lettre du 20 août 2009, vous avez été informé que la Chambre régionale des comptes d Aquitaine

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE En préalable, Mr Mély donne lecture des actes et contrats signés lors des derniers mois A remarquer un nombre de transactions toujours

Plus en détail

Yves Rocher mécène des artistes femmes

Yves Rocher mécène des artistes femmes C55/M30/J100 Ton en quadrichromie Créateur de la Cosmétique Végétale C75/M80/J95 Yves Rocher mécène des artistes femmes Depuis toujours très engagée auprès des femmes, la Marque Yves Rocher a décidé d

Plus en détail

ARTICLE 5 : SIEGE SOCIAL Le siège social est à Nantes. Il peut être transféré sur simple décision du conseil d administration.

ARTICLE 5 : SIEGE SOCIAL Le siège social est à Nantes. Il peut être transféré sur simple décision du conseil d administration. Association loi 1901 ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901, et le décret du 16 août 1901 ayant pour

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE MOUAZE. Le 10 AVRIL 2014

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE MOUAZE. Le 10 AVRIL 2014 Nombre de membres En exercice : 15 Présents : 13 Votants : 14 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE MOUAZE Le 10 AVRIL 2014 L an deux mil quatorze, le dix Avril à vingt heures trente, les membres

Plus en détail

accueils de loisirs été 2015 Accueils de loisirs de quartiers et de pleine nature 6 Juillet- 31 aout 2 1/2-15 ans

accueils de loisirs été 2015 Accueils de loisirs de quartiers et de pleine nature 6 Juillet- 31 aout 2 1/2-15 ans accueils de loisirs été 2015 Accueils de loisirs de quartiers et de pleine nature ˆ 6 Juillet- 31 aout 2 1/2-15 ans 2 Accueils de loisirs de quartiers Verger - Favreau - Jean Monnet - Bretagne - Girardière

Plus en détail

NEGRIER & Fils S.A.R.L 12120 SALMIECH Tél : 05.65.46.74.51 Fax : 05.65.46.78.83 negrier-electricite@wanadoo.fr www.negrier-accessibilite.

NEGRIER & Fils S.A.R.L 12120 SALMIECH Tél : 05.65.46.74.51 Fax : 05.65.46.78.83 negrier-electricite@wanadoo.fr www.negrier-accessibilite. NEGRIER & Fils S.A.R.L 12120 SALMIECH Tél : 05.65.46.74.51 Fax : 05.65.46.78.83 negrier-electricite@wanadoo.fr www.negrier-accessibilite.fr Qui est concerné? «Toutes les personnes ayant des difficultés

Plus en détail

Règlement intérieur de l association

Règlement intérieur de l association Règlement intérieur de l association Naissance et fonctionnement de l association, informations diverses. Reims Parkour School est une association ayant vu le jour le 4 novembre 2011, sous l impulsion

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

9 Référentiel de missions de l agence du service civique

9 Référentiel de missions de l agence du service civique BINOME 21 PROJET ASSOCIATIF 2011-2013 Pour une solidarité intergénérationnelle Erard Marie-Françoise Sommaire 1 Objectifs 2 Chartes 3 Fonctionnement de l association 4 Etude préalable 5 Projet actuel 6

Plus en détail

COMPTE RENDU DE CONSEIL COMMUNAUTAIRE

COMPTE RENDU DE CONSEIL COMMUNAUTAIRE COMPTE RENDU DE CONSEIL COMMUNAUTAIRE Séance du 20 mars 2012 Principales décisions du Président et du Bureau Décisions prises dans le cadre des délégations attribuées par le Conseil de communauté. Conventions

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres HOME DES FLANDRES 355, Boulevard Gambetta 59200 TOURCOING 03.20.24.75.78 Fax : 03.20.11.02.49 LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain Géré par le Home des Flandres 337 bis rue du Brun Pain 59200

Plus en détail

Parents, enfants. un guide pour vous

Parents, enfants. un guide pour vous Parents, enfants un guide pour vous edit s mmaire Parents, Notre engagement de mettre en place un territoire compétitif, solidaire et durable ne peut se concevoir sans répondre aux besoins des enfants

Plus en détail

Normes techniques d'accessibilité

Normes techniques d'accessibilité Normes techniques d'accessibilité Informations tirées du site de la CRIPH (Cellule de Recrutement et d Insertion des Personnes Handicapées) La notion d accessibilité intègre plusieurs composantes : l accès

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

Plan de développement de la Lecture Publique 2008-2012 : bilan

Plan de développement de la Lecture Publique 2008-2012 : bilan Plan de développement de la Lecture Publique 2008-2012 : bilan Préambule, contexte, méthode Préambule Issu de la fusion des bibliothèques départementales de Savoie et de Haute-Savoie en 2001, Savoie-biblio,

Plus en détail

Association des Responsables de Copropriété

Association des Responsables de Copropriété Association des Responsables de Copropriété L ARC, Association des Responsables de Copropriété, est une association à but non lucratif (loi de 1901) créée en 1987. Elle est implantée, en 2015, sur plus

Plus en détail

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013 Débat d orientations budgétaires 2014 Conseil municipal du 4 novembre 2013 1 1. Un contexte économique toujours aussi tendu 2 Les éléments de contexte 2014 : année électorale Des inconnues avec les réformes

Plus en détail

PROGRAMME D'ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE DES CAPUCINS

PROGRAMME D'ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE DES CAPUCINS PROGRAMME D'ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE DES CAPUCINS I Historique du projet La ZAC (Zone d Aménagement Concerté) du Plateau des Capucins à Brest est une opération d aménagement à vocation mixte, habitat,

Plus en détail

COMMUNE DE PORT-SAINTE-FOY-et-PONCHAPT DELIBERATIONS

COMMUNE DE PORT-SAINTE-FOY-et-PONCHAPT DELIBERATIONS DELIBERATIONS L'an deux mil quatorze, le cinq août à dix huit heures trente, le Conseil municipal de la Commune de PORT- SAINTE-FOY-et-PONCHAPT, dûment convoqué, s'est réuni en session ordinaire, à la

Plus en détail

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915)

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) COMMUNIQUE DE PRESSE avril 2015 L exposition de l été 2015 du musée du Faouët : Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) Matin de pardon en Bretagne, vers 1913. Huile sur toile. Collection picturale, Ville

Plus en détail

Damien Castelain. Président de la Métropole Européenne de Lille

Damien Castelain. Président de la Métropole Européenne de Lille P R O G R A M M E Un musée qui dialogue avec des bibliothèques et des médiathèques. Des visiteurs qui deviennent lecteurs Les 27 et 28 juin 2015, venez découvrir au LaM une nouvelle façon d explorer les

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Trame de la notice descriptive du projet (à détailler)

Trame de la notice descriptive du projet (à détailler) 1/3 Trame de la notice descriptive du projet (à détailler) 1. TITRE DU PROJET : TRICOTON LA VILLE Fiche Action CDDRA 4.4.1 2. DESCRIPTIF DU PROJET : Installation de tricot de rue lors de la Foire aux plants

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 5 FEVRIER 2015

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 5 FEVRIER 2015 REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 5 FEVRIER 2015 L an deux mil quinze, le cinq février, à vingt heures, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni à la mairie sous la présidence de M. Jean DUFRESNE,

Plus en détail

VENDREDI 13 JUIN 2014

VENDREDI 13 JUIN 2014 ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DE LA BOITE A MALICE VENDREDI 13 JUIN 2014 SALLE BARBARA ST MARTIN DU FOUILLOUX RAPPORT MORAL Difficile de résumer l année 2013 en quelques mots Du côté des administrateurs

Plus en détail

1.2.3. en scène festival jeune public. Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse

1.2.3. en scène festival jeune public. Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse Les contes du mercredi Pour cette nouvelle saison le Centre Animation Soupetard propose GRATUITEMENT pour les tout- petits

Plus en détail

1. Election du nouveau bureau

1. Election du nouveau bureau Association Vélo 5, avenue Collignon 31200 Toulouse Tel : 05 34 30 94 18 Courriel : toulouse@fubicy.org COMPTE-RENDU CA du 6 février 2007 Présents : Florian Jutisz, Cyril Bouvet, Jean-Claude Coustel, Sarah

Plus en détail

Résidence d écriture à vocation territoriale et de médiation. Appel à candidature

Résidence d écriture à vocation territoriale et de médiation. Appel à candidature Résidence d écriture à vocation territoriale et de médiation Appel à candidature Au printemps 2016, le département de la Sarthe et la Direction Régionale des Affaires culturelles des Pays de la Loire,

Plus en détail

Association Ensemble pour les jeunes du 13, Complexe sportif du Val de l Arc Direction des Sports Chemins des Infirmeries 13100 Aix en Provence.

Association Ensemble pour les jeunes du 13, Complexe sportif du Val de l Arc Direction des Sports Chemins des Infirmeries 13100 Aix en Provence. 1 1-PRESENTATION DE L ASSOCIATION 2-ACTIVITES 2-1 Le club de basket «GOLGOTHS 13», 2-2 EJ13 Football, 2-3 Actions Sport/Proximité, 3-EVENEMENTS 3-1 Le «CERCLE BASKET CONTEST», 3-2 Nos autres Manifestations.

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

1- Présentation de la structure

1- Présentation de la structure 1- Présentation de la structure Cadre L école Paul Langevin se situe sur la commune de Pontivy, les locaux des classes de maternelle et d élémentaire se rejoignent par la cantine. L école maternelle compte

Plus en détail

un projet pédagogique, écologique, technologique et sportif élaboré par des enseignants pour la communauté éducative.

un projet pédagogique, écologique, technologique et sportif élaboré par des enseignants pour la communauté éducative. L association présente un projet pédagogique, écologique, technologique et sportif élaboré par des enseignants pour la communauté éducative. SOMMAIRE La présentation de l aventure Le schéma du projet Nos

Plus en détail

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet ROLAND Quentin 3èmeD Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet Année scolaire 2006-2007 Collège André CHENE SOMMAIRE

Plus en détail