Analyse territoriale d un quartier de la ville de Chelles et perspectives

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse territoriale d un quartier de la ville de Chelles et perspectives"

Transcription

1 Ecole des Ponts Paristech 2012 Méthode d Analyse de Systèmes Territoriaux GARNIER Benoît TARDIEU Guillaume Analyse territoriale d un quartier de la ville de Chelles et perspectives 1

2 Table des matières Table des matières...2 Table des illustrations...3 Introduction...4 I. Diagnostic territorial de la ville de Chelles...6 I.I. Situation générale...6 I.2. Occupation des sols...6 I.3. Population...9 I.3.1. Démographie...9 I.3.2. Densités de population...11 I.3.3. Âges et activités...13 I.3.4. Revenus...14 I.3.5. Mobilité...15 II. Scénario d aménagement du centre-ville de Chelles...18 II.1. Le Grand Paris Express à Chelles...18 III. Impact du Grand Paris Express...22 III.1. Flux en III.2. Parts modales des flux pendulaires...23 III.2.1 Attractivité du centre de Chelles en III.2.2 Répartition des actifs du quartier de la gare de Chelles...24 III.3 Evolution du réseau routier en III.4 Evolution du réseau de Transports en Commun en III.4.1 Impact supposé du GPE et application au cas de la gare de Chelles...26 III.4.2 Exemple de la fréquentation du RER E...27 III.4. Emissions...29 Conclusion générale

3 Table des illustrations Figure 1: Situation de la commune de Chelles en Île-de-France...4 Figure 2: Zonage IRIS de la ville de Chelles...5 Figure 3: La gare de Chelles-Gournay, à Chelles...6 Figure 4: Occupation des sols du centre-ville de Chelles (1982)...7 Figure 5: Occupation des sols du centre-ville de Chelles (1994)...7 Figure 6: Occupation des sols du centre-ville de Chelles (2008)...8 Figure 7: L'Avenue Charles-de-Gaulle à Chelles, à proximité de la gare...9 Figure 8: Evolution de la population totale de Chelles de 1968 à Figure 9: Evolution relative de la population de Chelles de 1968 à 2007 et part des soldes migratoire et naturel...10 Figure 10: Evolution de 1975 à 2007 des taux de chômage de Chelles et d'île-de-france...11 Figure 11: Densité brute de la zone d'attraction de la gare de Chelles...12 Figure 12: Densité nette et proportion Surface habitable (vert)/surface non habitable (bleu)...13 Figure 13: Catégories Socio Professionnelles (CSP) des populations de Chelles et d'île-de-france en Figure 14: Revenu moyen par foyer et part imposable de la zone d'attraction de la gare de Chelles.15 Figure 15: Flux OD supérieurs à 50 actifs vers et depuis le centre-ville de Chelles en Figure 16: Plan du réseau du GPE...18 Figure 17 : Tracé du GPE dans Descartes Nord...19 Figure 18: Projet de Développement de Descartes Nord...21 Figure 19: Lignes de désir entre le centre-ville de Chelles et le reste de l'île-de-france en 2030 (sans GPE à gauche, avec GPE en rouge pointillé à droite)...22 Figure 20: Parts modales et flux à destination de Chelles en 2030 (sans GPE à gauche, avec GPE à droite)...23 Figure 21: Parts modales et flux en provenance du centre de Chelles en 2030 (sans GPE à gauche, avec GPE à droite)...24 Figure 22: Différences de charges du réseau routier francilien en 2030 selon le scénario...25 Figure 23: Fréquentation supposée en 2030 du réseau de TC francilien (à gauche sans GPE, à droite avec GPE)...26 Figure 24: Flux de personnes par gare à destination de Chelles en Figure 25: Flux de personnes par gare en provenance de Chelles en Figure 26: Emissions de NOx à Chelles en 2008 et en 2030 selon le scénario GPE

4 Introduction Le présent rapport étudie les situations actuelle et future d un territoire situé à l Ouest de la ville de Chelles, en Seine-et-Marne. Cette commune, qui comptait habitants en 2007, se situe à la limite de la Grande Couronne Parisienne, à l Est de la capitale. Il s agit en termes de population de la plus grande commune de Seine-et-Marne ; elle fait partie avec sa voisine Vaires-sur-Marne du Contrat de Développement Territorial (CDT : contrat passé entre l Etat et les communes pour le développement économique, urbain et social des territoires) «Descartes Nord», et forme avec les villes de Vaires, Brou-sur-Chantereine et Courtry la Communauté d Agglomération Marne-et- Chantereine. Figure 1: Situation de la commune de Chelles en Île-de-France On se limitera dans cette étude à une zone située au Sud-Ouest de la ville correspondant au centreville de la commune articulé autour de la gare ferroviaire, formée par les huit zones IRIS en rouge et violet sur la carte ci-dessous. Le zonage IRIS est un découpage des villes de plus de habitants réalisé par l INSEE pour la réalisation de statistiques à un niveau plus précis que celui de la commune. Chaque zone correspond à une population d environ 2000 habitants. 4

5 Figure 2: Zonage IRIS de la ville de Chelles Dans une première partie, on effectuera un diagnostic territorial de la zone étudiée, en termes d occupation des sols, de démographie et d emploi notamment. Ensuite, on étudiera les perspectives d aménagement de la ville d ici 2030, en suivant un scénario de démographie et d emploi intégrant l influence du Grand Paris Express (GPE), dont une ligne est appelée à traverser la commune. Enfin, on comparera plus précisément les situations envisagées en termes de mobilité en 2030, avec présence ou non du GPE. 5

6 I. Diagnostic territorial de la ville de Chelles I.I. Situation générale La zone étudiée est délimitée au Sud par la Marne, à l Ouest par la ville de Gagny, à l Est par Vairessur-Marne, au Nord-Ouest par Montfermeil et au Nord-Est par les autres quartiers de Chelles. La ville est traversée d Ouest en Est par la voie ferrée Paris-Est-Meaux-Reims et bénéficie donc d une liaison directe avec Paris, à la fois par la ligne E du RER dont elle est le terminus de la branche E2 et par la ligne P du Transilien Paris-Est-Meaux-Château-Thierry et La Ferté-Milon. Figure 3: La gare de Chelles-Gournay, à Chelles Par ailleurs, la commune n est desservie par aucune infrastructure routière d importance : elle se trouve relativement à l écart des grands axes. La RN 34 (Avenue Charles-de-Gaulle) suit comme la voie ferrée un axe Ouest-Est et relie Chelles à Vaires et Gagny, mais il s agit d un axe local qui peut toutefois servir de rabattement vers l autoroute A 104 («la Francilienne»), à l Est de la ville. Cette voie rapide joue un rôle de grande ceinture pour le réseau routier d Île-de-France et permet de rejoindre rapidement l aéroport Charles-de-Gaulle notamment. L autre axe principal est l Avenue Foch puis de la Résistance, qui relie l Avenue Charles-de-Gaulle aux quartiers Nord de Chelles via la gare. Enfin, la ville est reliée à la commune de Gournay-sur-Marne et plus loin à Marne-la-Vallée par un pont sur la Marne au Sud-Ouest de la ville. I.2. Occupation des sols On se penche en premier lieu sur l occupation des sols de la zone étudiée. Les trois cartes ci-dessus montrent celle-ci en 1982, 1994 puis 2008, à partir des données MOS (Mode d Occupation des Sols) tirées de photographies aériennes. 6

7 Figure 4: Occupation des sols du centre-ville de Chelles (1982) Figure 5: Occupation des sols du centre-ville de Chelles (1994) 7

8 Figure 6: Occupation des sols du centre-ville de Chelles (2008) Le MOS à ces différentes époques indique que celui-ci a très peu évolué en 25 ans. Le Nord de la zone a vu une expansion de l habitat individuel (orange) aux dépends de cultures et de zones ouvertes (beige et vert clair), et une zone d infrastructures de transport est devenue une zone d habitat collectif à l Est de la zone, à proximité de la gare de triage. Si bois et cultures (vert foncé et cultures) occupent la partie Nord-Ouest de la zone, qui est la plus vallonnée, la grande majorité de l espace est occupée par l habitat individuel : il s agit d une banlieue pavillonnaire peu dense typique de la Grande Couronne Parisienne. Toutefois, on trouve tout de même de l habitat collectif (rouge), en particulier à l Est et le long des Avenues Foch et de la Résistance. 8

9 Figure 7: L'Avenue Charles-de-Gaulle à Chelles, à proximité de la gare Les zones d activités sont concentrées au Sud, à proximité du canal parallèle à la Marne. Les zones d urbain ouvert au centre de la carte (vert pâle) correspondent à des complexes sportifs et à des espaces verts, dont le Parc Emile Fouchard en plein centre-ville, au Nord de la gare. Enfin, on notera la présence de la gare de triage de Vaires-sur-Marne à proximité de Chelles, à l Est (noir). I.3. Population I.3.1. Démographie On s intéresse à présent à la démographie de la commune. Le graphique ci-dessous représente l évolution de la population chelloise de 1968 à

10 Figure 8: Evolution de la population totale de Chelles de 1968 à 2007 La population de la ville a régulièrement cru de 1968 à 1990, puis a observé un palier dans les années Cependant, depuis les années 2000, on observe à nouveau une augmentation de la population de la ville qui a aujourd hui dépassé les habitants Solde Migratoire Solde Naturel Figure 9: Evolution relative de la population de Chelles de 1968 à 2007 et part des soldes migratoire et naturel 10

11 La stagnation de la population dans les années 1990 est due à une solde migratoire négatif : un certain nombre d habitants ont quitté Chelles durant cette période. Cependant, on remarque que la ville est de nouveau attractive depuis les années 2000 : l augmentation de la population sur cette période est autant due au solde naturel qu à l arrivée de nouvelles populations. Enfin le taux de chômage de la ville de Chelles est depuis 1980 inférieur à la moyenne francilienne, même s il en suit les fluctuations structurelles. Il était de 9.5% environ en Tx Chômage Chelles Tx Chômage IDF Figure 10: Evolution de 1975 à 2007 des taux de chômage de Chelles et d'île-de-france I.3.2. Densités de population On peut s intéresser à la répartition de cette population sur la zone étudiée. Le calcul direct de la densité brute de la commune donne un résultat de 3300 habitants au km², ce qui place la ville dans la moyenne basse de la zone d attraction de sa gare, définie comme l ensemble des communes situées à moins de 4 km de celle-ci. Les communes situées à l Ouest en Seine-St-Denis, Gagny, Montfermeil et surtout Clichy-sous-Bois ont par exemple une densité bien supérieure. Ceci pourrait s expliquer par un habitat beaucoup plus densifié dans ces communes. 11

12 Figure 11: Densité brute de la zone d'attraction de la gare de Chelles La densité nette de population se calcule à partir de la surface habitable de chaque zone IRIS, déterminée par le MOS. Elle permet d obtenir des résultats plus fins en termes de densité. L hypothèse effectuée est que chacune des zones IRIS est peuplée par 2000 habitants, ce qui est réaliste au vu de la définition de ces zones par l INSEE. On obtient la carte suivante : 12

13 Figure 12: Densité nette et proportion Surface habitable (vert)/surface non habitable (bleu) La population est inégalement répartie sur la zone, ainsi que les tailles très variables des zones et le MOS le laissaient présager. Sans surprise, les zones les plus denses sont celles où l on rencontre de l habitat collectif, tandis que la zone la moins peuplée est celle la plus vallonnée, au Nord-Ouest, qui comprend encore bois et cultures. Les densités comprises entre 4700 et 9000 habitants au km² correspondent aux quartiers pavillonnaires. I.3.3. Âges et activités La moyenne d âge de la population de Chelles est de 37.6 ans, ce qui est semblable à celle de l ensemble de l Île-de-France, qui est de 37 ans. On observe par ailleurs une répartition spatiale quasi équivalente des moyennes d âge sur l ensemble des zones étudiées, tout comme celle des secteurs d activité des actifs. On se borne donc à comparer les activités de l ensemble des habitants de Chelles à ceux de l Île-de-France. 13

14 0% 3% % 10% Agriculteurs exploitants Artisans, commerçants, Chefs d'entreprises 18% Cadres et professions Intellectuelles Sup Professions Intermédiaires Employés 21% Ouvriers Retraités Autres personnes sans activités professionnelless 12% 20% Figure 13: Catégories Socio Professionnelles (CSP) des populations de Chelles et d'île-de-france en 2008 On ne note pas de différence particulière entre ces deux graphes, même si Chelles comporte moins de cadres et de professions intellectuelles supérieures que la moyenne régionale. Par contre, plus nombreux en part sont les employés, les ouvriers et les retraités. Globalement, les CSP sont réparties de manière équivalente sur le territoire de Chelles, même si les retraités se concentrent plus dans les habitations collectives du centre-ville, à proximité immédiate de la gare, tandis que les cadres préfèrent l Ouest de la zone où l on trouve les résidences individuelles. I.3.4. Revenus Les revenus et la part imposable des ménages sont seulement disponibles au niveau communal, on comparera donc la situation de Chelles avec celle de la zone d attraction de sa gare. 14

15 Figure 14: Revenu moyen par foyer et part imposable de la zone d'attraction de la gare de Chelles Cette carte permet de rendre un aperçu de la richesse des ménages de la région. Le revenu moyen annuel par foyer des habitants de Chelles se situe en dessous de la moyenne régionale : /an contre /an pour l ensemble de l Île-de-France. Ceci peut s expliquer par une plus faible proportion de cadres et de professions intellectuelles supérieures, contre une plus grande part d employés et d ouvriers. 64% des foyers sont imposables, ce qui correspond à la moyenne en Îlede-France qui est de 63%. Les revenus et parts imposables de Chelles sont moins élevés que ceux de Gournay-sur-Marne, banlieue pavillonnaire au Sud de la Marne, mais sont par contre bien supérieurs à ceux de villes de Seine-St-Denis à proximité immédiate, comme Montfermeil et Clichy-sous-Bois. I.3.5. Mobilité Il est temps à présent de s intéresser à la mobilité des acteurs de la commune de Chelles : résidents et travailleurs pendulaires. Cet aspect est directement dépendant des réseaux de transport, routes et transports collectifs, et est susceptible de modifier totalement la structure de la ville : de nouvelles opportunités, telles que le Grand Paris Express, ont vocation à rendre ce territoire attractif et à modifier les déplacements des actifs. Les données de mobilité apparaissent sous la forme d une matrice OD entre l ensemble des communes d Île-de-France, pour l année Cette matrice regroupe les flux journaliers moyens de personnes entre chaque commune. On peut grâce à elle tracer les lignes de désir des acteurs de Chelles : les entrants, qui viennent à Chelles en provenance d une autre commune francilienne, et les sortants, qui sortent de Chelles pour se rendre ailleurs. 15

16 Figure 15: Flux OD supérieurs à 50 actifs vers et depuis le centre-ville de Chelles en 2008 Par souci de clarté, seuls les flux supérieurs à 50 personnes ont été représentés sur la carte cidessus. Le zonage IAURIF a été rajouté en fond de carte, ce qui permet de classifier les communes en huit types spécifiés dans la légende. Les double flux allant notamment de Chelles à Roissy et Tremblay correspondent à une différenciation des flux entre captifs (qui ne disposent pas de véhicule propre) et non captifs (qui disposent d un véhicule propre). Le premier constat est que les échanges entre Chelles et les autres villes ne s effectuent pas de manière symétrique. En effet, un certain nombre de zones semblent particulièrement attractives pour les actifs chellois (lignes bleues), parmi lesquelles des villes de banlieue de la petite couronne à proximité immédiate telles que Neuilly-sur-Marne, Aulnay-sous-Bois ou Fontenay-sous-Bois, mais aussi la ville nouvelle de Marne-la-Vallée, particulièrement les communes de Noisy-le-Grand et de Lagny-sur-Marne qui regroupent un certain nombre d activités. Par ailleurs, la commune de Tremblay-en-France, qui héberge l aéroport international Roissy-Charles-de-Gaulle, est aussi un secteur très attractif pour les chellois. Roissy est facilement accessible depuis Chelles grâce à l A 104. D autres pôles d attraction plus lointains, tels que La Défense, Créteil ou Claye-Souilly méritent d être signalés. A contrario, le quartier du centre de Chelles est attractif surtout pour des actifs en provenance de Paris et des villes à proximité immédiate, qui émettent la majorité des flux reçus par la ville (en jaune sur la carte ci-dessus). Elle est aussi, dans une moindre mesure, un pôle attracteur pour Marne-la- Vallée et des communes situées à l Est, comme Lagny-sur-Marne et Thorigny-sur-Marne. L ensemble de ces zones est desservi par un vaste réseau de transports en commun, répertorié cidessous pour les liaisons directes. Notons que la commune de Chelles dispose de son propre réseau de bus urbains qu elle partage avec la commune limitrophe de Vaires-sur-Marne. 16

17 Tableau 1: Dessertes des zones d'attraction depuis le centre-ville de Chelles Lieu desservi Mode de transport Lignes Paris et Petite Couronne, Ouest de Chelles Transilien (Ferroviaire), bus RATP Transiliens E, P, bus 113 Marne-la-Vallée Bus RATP 211, 213 Est de Chelles Transilien (Ferroviaire) P Seine-St-Denis Nord Bus Véolia 602, 603, 613, 645 Aéroport Roissy-CDG Bus Véolia 100 Chelles-Autres quartiers, Vaires-sur-Marne Réseau de bus Apolo 7, bus RATP, Transilien Transilien P et multiples lignes de bus On observe bien le caractère radial du réseau francilien actuel : le ferroviaire, mode de transport lourd, relie bien Chelles à Paris et aux communes situées entre ces deux villes, et poursuit vers l Est, mais il ne répond nullement à le demande pourtant forte de déplacements transversaux reliant Chelles à des communes de banlieue proches, situées au Nord et au Sud. C est à cette demande que devrait répondre le GPE, particulièrement la ligne rouge qui reliera directement Chelles à la gare de Noisy-Champs au Sud, située à Marne-la-Vallée et en correspondance avec le RER A, et aux communes de Seine-St-Denis situées au Nord-Ouest, telles que Montfermeil, Clichy-sous-Bois ou Aulnay-sous-Bois. L aéroport Charles-de-Gaulle devrait aussi être accessible plus aisément par les transports publics. 17

18 II. Scénario d aménagement du centre-ville de Chelles II.1. Le Grand Paris Express à Chelles La ville de Chelles fait partie intégrante du projet du Grand Paris, qui vise à favoriser les trajets banlieue-banlieue et à dynamiser les territoires en termes d offre de transports et d emplois notamment. Il s accompagne d un vaste projet de rénovation urbaine, avec notamment la création de nouveaux logements. Figure 16: Plan du réseau du GPE Les secteurs d impact du Grand Paris sont divisés en Contrats de Développement Territorial. Chelles et sa voisine Vaires-sur-Marne forment un CDT appelé «Descartes Nord», qui sera desservi par la première ligne réalisée, la ligne rouge (voir Figure 16: Plan du réseau du GPE). Spécifiquement, la gare de Chelles-Gournay assurera la liaison entre cette ligne du Grand Paris Express et la ligne E du RER dans le centre d activités commerciales de Chelles, au Sud-Ouest de la zone Descartes Nord (voir Figure 17 : Tracé du GPE dans Descartes Nord). 18

19 II.2. Pronostic d évolution Figure 17 : Tracé du GPE dans Descartes Nord Le contrat de développement anticipe l évolution démographique qui accompagnera la venue du nouveau réseau ferré. Pour saisir ces évolutions, et les enjeux qui les sous-tendent, rappelons quelques statistiques de notre zone étudiée. En 2005, cette zone logeait habitants. Parmi ceux-ci, étaient actifs et étaient non-actifs. En outre, on y trouvait 5047 emplois pourvus. L évolution de la population de Chelles est relativement constante (voir Figure 8) ; les pronostics sur la situation Chelloise en 2030 en l absence de Grand Paris Express extrapolent cette tendance. Est attendue dans le centre de Chelles une population de personnes dont actifs et non-actifs pour 5065 emplois. Notons que cette évolution est faible : il s agit d une augmentation de 0,4% de la population, soit 117 nouveau habitants. Cette situation nous intéresse dans la mesure où le pronostic d évolution sous l hypothèse de l existence du Grand Paris Express en dépend. En effet, le GPE ajoute un facteur multiplicateur à la croissance projetée sans. Or, cette croissance étant relativement faible, celle de Chelles avec le nouveau réseau de transport en commun le sera aussi. 19

20 En l occurrence, voici les chiffres estimés pour le scenario d implantation du GPE d ici 2030 : une population de dont actifs et non-actifs. Le gisement d emplois s élèverait à Ce scenario demande donc d anticiper une croissance de 0,7% de la population, soit 170 nouveaux habitants. II.3. Contrat de Développement Territorial Le plan de développement territorial qui nous intéresse ne concerne pas uniquement ces deux cents nouveaux arrivants mais la totalité des habitants de Descartes Nord, ainsi que les 7500 nouveaux habitants attendus dans toute la zone. La figure 18, où la zone d étude est tracée en rouge, regroupe l ensemble des zones de développement prévu. Là se distinguent deux projets en développement : au Sud-Ouest se dessine la nouvelle gare de Chelles-Gournay ; au Nord-Est se trouve une zone de développement d appartements relativement luxueux. Les dix-sept appartements qui y seront bâtis donneront sur le parc de l abbaye et sont d ores et déjà destinés à accueillir une catégorie de population plus fortunée que la moyenne des Chellois. Ces logements ne pourront satisfaire à l entière demande prévue autour de la gare ; selon les prévisions environ 85 nouveaux arrivants devront se loger à l extérieur de la zone d étude. Parmi les projets accompagnant le GPE, le CDT prévoit la réalisation d un éco-quartier au Nord de la gare de triage, appelé quartier Castermant. C est ici que les futurs habitants de Descartes Nord devraient trouver où vivre. Le seul engagement chiffré du projet de développement, disponible via l Institut d Aménagement et d Urbanisme, est celui de la construction annuelle de logements. Quatre-cent quatre-vingt-neuf nouveaux logements seront construits par an, principalement dans l éco-quartier Castermant, durant toute la durée du contrat fixée par défaut à 15 ans. 20

21 Figure 18: Projet de Développement de Descartes Nord Si la croissance des alentours immédiats de la gare de Chelles-Gournay ne sera pas le seul fait du Grand Paris Express, celui-ci impulse de nombreux projets novateurs en Ile-de-France comme l écoquartier Castermant. Cette nouvelle dynamique ne pourra qu avoir des effets positifs sur le solde migratoire de Chelles. Les évolutions importantes dans cette zone se situeront dans le mode préférentiel de transport de ses habitants comme le démontrera la suite de ce rapport. 21

22 III. Impact du Grand Paris Express Deux simulations ont été effectuées pour évaluer l impact du GPE sur le territoire francilien en La première prend en compte le réseau («scénario du Grand Paris»), la seconde correspond à la situation virtuelle de 2030 mais sans réalisation du réseau («scénario faible»). La date de 2030 correspondrait peu ou prou au retour d une situation statique en termes de flux et plus généralement de caractéristiques des territoires, après une évolution due à l implantation du réseau. Dans toute cette partie, on suppose par ailleurs que le réseau routier est demeuré le même qu en III.1. Flux en 2030 Avant même d étudier le report modal des usagers en 2030, on peut se pencher sur l évolution des flux entre communes avec ou sans GPE. Les simulations fournissent deux matrices OD correspondant aux deux situations envisagées. On trouvera ci-dessous les lignes de désir provenant et allant à Chelles en 2030, selon les deux scénarios envisagés. Par souci de lisibilité, seuls les flux supérieurs à 50 personnes ont été tracés (comme en page 16). Figure 19: Lignes de désir entre le centre-ville de Chelles et le reste de l'île-de-france en 2030 (sans GPE à gauche, avec GPE en rouge pointillé à droite) Remarquons tout d abord que ces lignes de désir ont peu évolué entre la situation réelle de 2008 et celles envisagées en 2030, que ce soit en termes de flux ou de destinations. En effet, les mêmes territoires demeurent attractifs pour les chellois : Marne-la-Vallée, l aéroport Charles-de-Gaulle, La Défense et les villes de banlieue à proximité sont des destinations toujours autant recherchées, et ce dans les deux scénarios. De même, l afflux d actifs provient en majorité de Paris et de Marne-la- Vallée, à l instar de la situation observée en Quelques différences sont toutefois remarquables, en particulier dans le cas du Grand Paris. On peut en effet relever le fait que dans ce cas, les flux sont plus nombreux et surtout plus étalés. La superposition des lignes de désir et du tracé du Grand Paris sur la Figure 17 montre qu un certain nombre de flux est apparu le long de la ligne du GPE, notamment dans le secteur de Tremblay-en-France qui voit son potentiel d attraction fortement augmenter auprès des chellois. On peut noter en outre la massification des flux vers Créteil, qui sera directement accessible depuis Chelles grâce au GPE. Enfin, notons l apparition de flux en provenance du Sud de Paris, ce qui n était pas le cas pour les autres résultats : la desserte de Chelles depuis cette zone sera facilitée par la nouvelle ligne, qui sera directement en correspondance avec les RER A et B, ainsi que la ligne 14 du métro devenue entretemps à vocation régionale. 22

23 III.2. Parts modales des flux pendulaires Grâce à un algorithme d affectation permettant de minimiser les coûts généralisés des usagers à l équilibre, il est possible de déterminer la part modale de chaque flux. En d autres termes, on calcule la proportion d usagers de véhicules particuliers (VP) et de transports collectifs (TC) dans le flux total. Le nombre d usagers de modes doux (MD : marche, vélo ) n a pas été considéré dans les projections pour III.2.1 Attractivité du centre de Chelles en 2030 On considère en premier lieu l attractivité de la ville, dans le sens de la quantification des actifs venant à Chelles. Sur les cartes ci-dessous sont tracées les parts modales des actifs à destination de Chelles dans les deux situations envisagées. La taille des diagrammes est proportionnelle à la taille des flux. Figure 20: Parts modales et flux à destination de Chelles en 2030 (sans GPE à gauche, avec GPE à droite) Dans le premier cas, comme il avait déjà été signalé dans la partie concernant les lignes de désir, le centre-ville de Chelles demeure simplement d intérêt local : les principaux flux de personnes intéressées proviennent de villes à proximité immédiate, ainsi que d autres quartiers de Chelles. En outre, le transport en commun est majoritaire : dans la plupart des cas, environ 65% des pendulaires se rendent sur leur lieu de travail grâce à ce moyen. Les autres flux relativement importants, en provenance de Paris, sont eux aussi assurés en Transport en Commun dans près de 90% des cas : le RER E remplit cette tâche. Avec l ajout du Grand Paris, le centre de Chelles revêt une importance dans un rayon bien plus important : l étalement des flux et l augmentation de la distance des déplacements, déjà remarqués plus haut, sont ici bien visibles. La taille des flux suit un arc correspondant au tracé du GPE, ce qui permet à la ville d être attractive dans des secteurs où elle ne l était pas auparavant. Parmi les bassins nouvellement attirés, citons l arc allant du Sud de Marne-la-Vallée au Sud de Paris, en passant par Créteil : ces zones sont susceptibles de rejoindre Chelles aisément, soit directement grâce à la Ligne Rouge, soit via une correspondance facilitée par le prolongement de la Ligne 14 (voir le tracé du Réseau du Grand Paris, p. 18). On peut aussi noter un fait apparemment très paradoxal : les flux en provenance des secteurs limitrophes sont aussi importants que dans le cas de la simulation sans GPE, mais la part modale a été modifiée radicalement : pour ces déplacements, près de 65 % des pendulaires utilisent à présent un véhicule particulier. Ceci peut être dû à la libération partielle des infrastructures routières par la suppression de flux de transit grâce à l amélioration des 23

24 réseaux de transports en commun, au profit donc de circulations à caractère plus local. Soulignons en outre que les modes doux, susceptibles d être intéressants pour les usagers pour ces courts déplacements, ne sont pas pris en compte dans le modèle. La considération de ceux-ci serait susceptible de diminuer la part globale des véhicules particuliers et des transports en commun dans les déplacements, mais il n en demeure pas moins vrai que les VP seraient, même dans ce cas, plus employés que les TC selon le scénario envisagé. III.2.2 Répartition des actifs du quartier de la gare de Chelles On s intéresse à présent à la répartition modale des flux en provenance du secteur d étude dans la projection de On obtient les cartes suivantes : Figure 21: Parts modales et flux en provenance du centre de Chelles en 2030 (sans GPE à gauche, avec GPE à droite) On retrouve les mêmes caractéristiques que précédemment : la taille des flux relativement éloignés de la commune et desservant des secteurs non desservis par l ancien réseau ferré augmente avec la mise en place du GPE : on retrouve bien un arc courant approximativement de Roissy à Créteil qui correspond à une augmentation de la taille des flux, assurés principalement en Transport en Commun. Toutefois, les flux de proximité demeurent les plus importants, devant Roissy et la ville de Paris. Si dans les deux scénarios, ces deux dernières destinations sont principalement atteintes en transport en commun, les flux de proximité, eux, ont des parts modales qui varient, à l instar de ce qui a été décrit en III.2.1 : la part des véhicules particuliers augmente pour les déplacements de proximité, avec la mise en place du GPE, de la même proportion que précédemment. Notons que dans les deux cas, l apparition du GPE permettrait de densifier les flux de et vers Tremblay-en-France et l aéroport Charles-de-Gaulle, alors même que ce réseau ne devrait pas permettre de liaison directe entre Chelles et ce pôle. Une correspondance sera en effet nécessaire, à Sevran-Beaudottes ou au Bourget (voir Figure 16: Plan du réseau du GPE). III.3 Evolution du réseau routier en 2030 On a simulé la fréquentation des routes franciliennes en 2030, avec et sans le GPE, sous l hypothèse d un réseau routier identique à celui d aujourd hui. Les résultats sont fournis par l algorithme déjà utilisé pour le report modal, à sa situation d équilibre. On représente le rapport Charge/Capacité de chaque tronçon : plus celui-ci est élevé, plus le trafic est congestionné. Les deux cartes représentant cette simulation ayant un aspect très similaire, on présente plutôt ci-dessous une carte représentant la différence entre les deux indicateurs de charge : Charge sans GPE-Charge avec GPE. 24

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 15 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes La voiture L EGT 2010 marque une rupture de tendance importante par rapport aux enquêtes précédentes, en ce qui concerne les

Plus en détail

Impact du Grand Paris Express sur la performance environnementale de la mobilité

Impact du Grand Paris Express sur la performance environnementale de la mobilité Étienne CORBILLÉ Benjamin CRÉNO MÉTHODES D ANALYSE DES SYSTÈMES TERRITORIAUX 2014 2015 Impact du Grand Paris Express sur la performance environnementale de la mobilité Cas du quartier de la gare de Saint-Cloud

Plus en détail

Evolution des déplacements et des performances environnementales d un quartier suite à l arrivée du Grand Paris Express

Evolution des déplacements et des performances environnementales d un quartier suite à l arrivée du Grand Paris Express Lucie HOUBION Camille FLUTEAUX Evolution des déplacements et des performances environnementales d un quartier suite à l arrivée du Grand Paris Express Le cas d Alfortville-Le Vert de Maisons Méthode d

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements

Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Île-de- Les Franciliens consacrent 1 h 20 par jour à leurs déplacements Yann Caenen, Insee Île-de- Christine Couderc, Dreif Jérémy Courel, IAU île-de- Christelle Paulo et Thierry Siméon, Stif Avec 3,4

Plus en détail

Analyse du territoire de Villepinte à l horizon 2030 et de l arrivée du Grand Paris Express

Analyse du territoire de Villepinte à l horizon 2030 et de l arrivée du Grand Paris Express Analyse du territoire de Villepinte à l horizon 2030 et de l arrivée du Grand Paris Express Hugon Camille Younsi Fatine Cours de méthode d Analyse des systèmes territoriaux 2012-2013 Introduction Le Grand

Plus en détail

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

REUNION D OUVERTURE 6 FEVRIER 2006 ESPACE REUILLY > PARIS 12 e

REUNION D OUVERTURE 6 FEVRIER 2006 ESPACE REUILLY > PARIS 12 e REUNION D OUVERTURE 6 FEVRIER 2006 ESPACE REUILLY > PARIS 12 e Présentation générale du projet Le projet d extension en débat Pourquoi un projet de transports en commun en rocade

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Plan Local d'urbanisme 3. Orientations d Aménagement et de Programmation

Plan Local d'urbanisme 3. Orientations d Aménagement et de Programmation VILLE DE NEUILLY-SUR-MARNE Plan Local d'urbanisme 3. Orientations d Aménagement et de Programmation 3.2. Pôles de développement métropolitain : Des centralités à densifier et conforter Approuvé par délibération

Plus en détail

Synthèse sur les gains d accessibilité permis par la mise en service de la ligne 15 sud

Synthèse sur les gains d accessibilité permis par la mise en service de la ligne 15 sud Service de la Connaissance des Études et de la Prospective Synthèse sur les gains d accessibilité permis par la mise en service de la ligne 15 sud Eric Magdelénat Janvier 2015 La ligne 15 sud du Grand

Plus en détail

Sommaire. Introduction... 3. Diagnostic... 5. Scénario d aménagement... 11. Impacts du Grand Paris Express sur la mobilité...13. Conclusion...

Sommaire. Introduction... 3. Diagnostic... 5. Scénario d aménagement... 11. Impacts du Grand Paris Express sur la mobilité...13. Conclusion... 1 Sommaire Introduction... 3 Diagnostic... 5 Scénario d aménagement... 11 Impacts du Grand Paris Express sur la mobilité...13 Conclusion...22 2 Introduction Situation géographique et morphologie La commune

Plus en détail

Déplacements 2 LUTTE CONTRE L EFFET DE SERRE

Déplacements 2 LUTTE CONTRE L EFFET DE SERRE B LUTTE CONTRE L EFFET DE SERRE 2 Fourqueux est caractérisée par une forte place de la voiture individuelle dans les déplacements de ses habitants. A l instar de plusieurs communes périphériques de l agglomération

Plus en détail

STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9. Madame, Monsieur,

STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9. Madame, Monsieur, STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9 2015-006/GD/GL/CL Créteil, le 8 janvier 2015 Département Projets de territoire et collectivités Affaire suivie par Catherine LAINE et Raphaël

Plus en détail

Migrations Professionnelles en Plaine de France : les Navettes Domicile Travail. Analyse de l Exploitation Complémentaire du Recensement de 2006

Migrations Professionnelles en Plaine de France : les Navettes Domicile Travail. Analyse de l Exploitation Complémentaire du Recensement de 2006 Migrations Professionnelles en Plaine de France : les Navettes Domicile Travail Analyse de l Exploitation Complémentaire du Recensement de 2006 Novembre 2009 Sommaire 1. Introduction : les caractéristiques

Plus en détail

Mini-projet de conception : développement urbain d un quartier de gare RUEIL-SURESNES

Mini-projet de conception : développement urbain d un quartier de gare RUEIL-SURESNES Mini-projet de conception : développement urbain d un quartier de gare RUEIL-SURESNES Thibaud Allain, Mélanie Daguet Mémoire réalisé dans le cadre du cours méthodes d analyses des systèmes territoriaux

Plus en détail

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche!

Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Communiqué de synthèse Paris, jeudi 26 mai 2011 Schéma d ensemble du réseau de transport : Le Grand Paris démarre, voit large et agit proche! Maurice Leroy, ministre de la ville, chargé du Grand Paris,

Plus en détail

CHAPITRE G2 AMENAGER ET DEVELOPPER LE TERRITOIRE FRANCAIS

CHAPITRE G2 AMENAGER ET DEVELOPPER LE TERRITOIRE FRANCAIS CHAPITRE G2 AMENAGER ET DEVELOPPER LE TERRITOIRE FRANCAIS I Le territoire français : entre potentialités et contraintes? II La France n existe-t-elle aujourd hui qu à travers ses villes? A) Quelles sont

Plus en détail

Avant-Projet PIECE 9 : EVALUATION DE L INTERET SOCIO- ECONOMIQUE

Avant-Projet PIECE 9 : EVALUATION DE L INTERET SOCIO- ECONOMIQUE Avant-Projet PIECE 9 : EVALUATION DE L INTERET SOCIO- ECONOMIQUE PIECE 9 EVALUATION DE L INTERET SOCIO-ECONOMIQUE 1 Cadrage de l évaluation économique et sociale du projet... 269 2 Prévisions de trafic

Plus en détail

NOTE SYNTHETIQUE DE PRESENTATION

NOTE SYNTHETIQUE DE PRESENTATION NOTE SYNTHETIQUE DE PRESENTATION LE CDT PARIS EST ENTRE MARNE ET BOIS, VITRINE DE LA VILLE DURABLE La loi n 2010-597 du 3 juin 2010 relative au Grand Paris, prévoit l élaboration par l Etat et les collectivités

Plus en détail

Impact économique des Transports Urbains

Impact économique des Transports Urbains Impact économique des Transports Urbains L exemple du Réseau express régional en Île-de-France Thierry Mayer (SciencesPo) et Corentin Trevien (Insee-SciencesPo.-Crest) Mercredi 27 novembre 2013 Introduction

Plus en détail

Les recommandations du Plan. de Déplacements Urbains

Les recommandations du Plan. de Déplacements Urbains N 299 Comment les centres et leur accès sont-ils pris en compte dans les documents d urbanisme et de planification régionaux? Si le SDRIF donne des recommandations très générales, notamment en ce qui concerne

Plus en détail

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE 12 nov. 2014 COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE Elu référent : Luc Rémond Le 12 novembre 2014 Voreppe Hôtel de ville Sommaire de l intervention 1. Chiffres-clé sur les déplacements

Plus en détail

Ville de SURESNES ENQUÊTE ET ETUDE DE STATIONNEMENT SUR L ENSEMBLE DE LA VOIRIE. Situation actuelle - Diagnostic Scénarios envisageables

Ville de SURESNES ENQUÊTE ET ETUDE DE STATIONNEMENT SUR L ENSEMBLE DE LA VOIRIE. Situation actuelle - Diagnostic Scénarios envisageables Ville de SURESNES ENQUÊTE ET ETUDE DE STATIONNEMENT SUR L ENSEMBLE DE LA VOIRIE Situation actuelle - Diagnostic Scénarios envisageables Conseil Consultatif Quartier CENTRE-VILLE - 3 juin 2015 m u n i c

Plus en détail

Typologie des lignes au sein d un réseau. Centre et Hyper centre. Centre (hors hyper centre)

Typologie des lignes au sein d un réseau. Centre et Hyper centre. Centre (hors hyper centre) MESURE DE LA PERFORMANCE DES LIGNES DE TRANSPORT PUBLIC URBAIN APEROL Amélioration de la Performance Economique des Réseaux par l Optimisation des Lignes Rapport PREDIT GO 6 Politiques de Transport Faivre

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 21 Avril 215 La mobilité en Île-de-France Le stationnement, un levier majeur des politiques de déplacements Les voitures à disposition des ménages franciliens ne circulent en

Plus en détail

BONDY: DIAGNOSTIQUE ET ANALYSE

BONDY: DIAGNOSTIQUE ET ANALYSE FEVRIER, 2015 BONDY: DIAGNOSTIQUE ET ANALYSE IMPACT DE L ARRIVEE DU GRAND PARIS EXPRESS SERGIO GARCIA MONROY BRUNO ROSSI METHODES D ANALYSES DES SYTEMES TERRITORIAUX École des Ponts ParisTech CONTENTS

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 20 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Week-end Les déplacements du week-end Samedi Transports collectifs Voiture 3,33 déplacements par jour et par personne 35,3 millions

Plus en détail

Evaluation des bénéfices indirects d'une nouvelle infrastructure de transport

Evaluation des bénéfices indirects d'une nouvelle infrastructure de transport 11/12/13 1/7 Evaluation des bénéfices indirects d'une nouvelle infrastructure de transport Introduction Pour progresser vers une valorisation plus complète des effets socioéconomiques et économiques du

Plus en détail

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles 6 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles Orha Nord-Pas-de-Calais 54 Les Cahiers de l Orha - Avril 24 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

Plus en détail

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique 1 La ville connaît, depuis les années 1980, un dynamisme démographique qui ne semble pas près de faiblir : le solde naturel, croissant, compense nettement le solde migratoire négatif. L accroissement rapide

Plus en détail

TABLEAU DE BORD 2014 OUTIL EFFINERGIE ECOMOBILITE

TABLEAU DE BORD 2014 OUTIL EFFINERGIE ECOMOBILITE TABLEAU DE BORD 2014 OUTIL EFFINERGIE ECOMOBILITE Retours d expériences Ce rapport présente les résultats des projets saisis dans l outil Effinergie Ecomobilité. Il détaille également une analyse des principaux

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 1 Septembre 2012 La mobilité en Île-de-France 2001-2010 : 3,87 déplacements par personne et par jour Une portée moyenne de 4,4 km 41 millions de déplacements quotidiens 70 %

Plus en détail

Les non-salariés pluri-actifs permanents

Les non-salariés pluri-actifs permanents Les non-salariés pluri-actifs Franck Evain* Les pluri-actifs, c est-à-dire les personnes qui cumulent de manière permanente activité salariée (hors fonction publique d État) et activité non salariée, sont

Plus en détail

II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE

II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE A. DEMOGRAPHIE 1. Evolution démographique 1.1. Dynamisme démographique 1.2. Structure de la population 1.3. Structure des ménages 2. Hypothèses d'évolution

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 1 Juillet 2012 La mobilité en Île-de-France 2001-2010 : 3,87 déplacements par personne et par jour Une portée moyenne de 4,4 km 41 millions de déplacements quotidiens 70 % des

Plus en détail

MASYT [ A R R I V É E D U G R A ND PARIS EXPRES S IMPACTS ET ENJEUX À B A G N E U X] Pierre Camilleri & Mathilde Laplagne

MASYT [ A R R I V É E D U G R A ND PARIS EXPRES S IMPACTS ET ENJEUX À B A G N E U X] Pierre Camilleri & Mathilde Laplagne MASYT Pierre Camilleri & Mathilde Laplagne [ A R R I V É E D U G R A ND PARIS EXPRES S À B A G N E U X] IMPACTS ET ENJEUX SOMMAIRE Historique... 3 I) Diagnostic du quartier de gare... 4 1. Eléments de

Plus en détail

Impact économique du vélo en 2030 avec un objectif de 10% de part modale

Impact économique du vélo en 2030 avec un objectif de 10% de part modale Impact économique du vélo en 2030 avec un objectif de 10% de part modale La problématique de l impact économique du vélo est complexe tant elle touche à des domaines variés parfois difficiles à délimiter.

Plus en détail

Les communes de des quartiers aux profils

Les communes de des quartiers aux profils Les communes de des quartiers aux profils Les quartiers qui composent les cinq communes de l Ouest présentent des caractéristiques très contrastées : des zones denses d habitat social quasiment saturées,

Plus en détail

Le projet du Grand Paris et les effets d agglomération

Le projet du Grand Paris et les effets d agglomération Le projet du Grand Paris et les effets d agglomération Colloque France Stratégie-CGEDD-CGI 22 octobre 2015 2 Le projet et ses horizons de mise en oeuvre Des fréquences élevées et une intermodalité forte

Plus en détail

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait.

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait. Préambule Évoquée de façon générale dans la note de cadrage initiale (étude n 1 «L Habitat dans l Allier Constats et Enjeux» mars 2007), l accession sociale à la propriété (ou l accession aidée) fait ici

Plus en détail

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision.

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision. Les enjeux du territoire Le développement de Pau, de son agglomération et maintenant du Grand Pau rappelle celui de villes, d agglomérations et d aires urbaines sensiblement comparables, avec des logiques

Plus en détail

DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal

DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal Veille stratégique métropolitaine DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal par Jean-François Marchand, urbaniste

Plus en détail

Pièce H Évaluation socio-économique

Pièce H Évaluation socio-économique Pièce H Pièce H Évaluation socio-économique 220 SOMMAIRE GENERAL DE LA PIECE H PARTIE 1 : CADRAGE DE L ÉVALUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE DU PROJET... 222 1. Objectifs... 222 2. Hypothèses... 222 PARTIE

Plus en détail

Roissy, un hub performant au service d une métropole mondiale et du territoire nationale.

Roissy, un hub performant au service d une métropole mondiale et du territoire nationale. Roissy, un hub performant au service d une métropole mondiale et du territoire nationale. Introduction : L aéroport de Roissy est un hub mondial c est-à-dire une plateforme aéroportuaire qui permet la

Plus en détail

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante En résumé Évaluation de l impact sur la qualité de l air des évolutions de circulation mises en oeuvre par la Mairie de Paris entre 2002 et 2007 Ce document présente les résultats de l évolution entre

Plus en détail

Bilan de la concertation débat public : tous les extraits (sauf un qui nous aurait échappé) concernant la ligne 18 ex-verte,

Bilan de la concertation débat public : tous les extraits (sauf un qui nous aurait échappé) concernant la ligne 18 ex-verte, Bilan de la concertation débat public : tous les extraits (sauf un qui nous aurait échappé) concernant la ligne 18 ex-verte, Exposé des motifs (page 5) Les questions portant sur l opportunité, les modalités

Plus en détail

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Lyon, 23/11/11 Education au Développement Durable Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Pierre SOULARD Responsable du service mobilité urbaine

Plus en détail

Evaluation des impacts économique et social des aéroports Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly, Paris-Le Bourget pour l'année 2010

Evaluation des impacts économique et social des aéroports Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly, Paris-Le Bourget pour l'année 2010 Evaluation des impacts économique et social des aéroports Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly, Paris-Le Bourget pour l'année 2010 AEROPORTS DE PARIS 15 Février 2012 BIPE 2012 1 Evaluation des impacts économique

Plus en détail

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009 L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ ADIL DE L ISERE 2 boulevard Maréchal Joffre 38000 GRENOBLE 04 76 53 37 30 Page 1 Une hausse de

Plus en détail

2ème session : TGV Avion : Quelle place dans la stratégie des acteurs?

2ème session : TGV Avion : Quelle place dans la stratégie des acteurs? 2ème session : TGV Avion : Quelle place dans la stratégie des acteurs? Le réseau ferroviaire et son incidence sur les flux air/fer. Alain Sauvant (Directeur de la Stratégie - RFF) «Les différents modes

Plus en détail

SYNTHESE ET ACTUALISATION DES DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE

SYNTHESE ET ACTUALISATION DES DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE LIVRET I SYNTHESE ET ACTUALISATION DES DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE 5 Sommaire I SYNTHESE page 5 II REACTUALISATION FEVRIER 2006 : DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE page 18 III DIAGNOSTIC

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

Les pratiques de stationnement automobile des habitants de la grande agglomération toulousaine

Les pratiques de stationnement automobile des habitants de la grande agglomération toulousaine Enquête Ménages Déplacements 213 Les pratiques de stationnement automobile des habitants de la grande agglomération toulousaine Le poids de l histoire L avènement de la voiture s est accompagné d une offre

Plus en détail

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS LOGEMENT LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS Le «pouvoir d achat immobilier» des ménages est un concept important pour l analyse des marchés du logement. Dans cet article, Ingrid

Plus en détail

Le processus de déménagement et relocalisation des ménages

Le processus de déménagement et relocalisation des ménages Intervention n 7.1 Le processus de déménagement et relocalisation des ménages Jean-Pierre Nicolas - directeur adjoint du Laboratoire d Economie des Transports La présentation que je vais faire [diapositive

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Prenant la suite du Plan d Occupation des Sols (POS) actuel, le Plan Local d Urbanisme (PLU) formalise les intentions d aménagement de la ville de Villiers-sur-Marne pour les 10-15

Plus en détail

LA CRÉATION D ENTREPRISE

LA CRÉATION D ENTREPRISE FOCUS études septembre 2012 LA CRÉATION D ENTREPRISE en Seine-et-Marne information économique Depuis 2009, la crise économique mondiale et la création du statut d auto-entrepreneur ont profondément bouleversé

Plus en détail

La carte heuristique ou carte mentale

La carte heuristique ou carte mentale La carte heuristique ou carte mentale La carte heuristique : qu est ce que c est? La carte heuristique : à quoi ça sert? La carte heuristique et les profils de compréhension Carte mentale et fonctionnement

Plus en détail

LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS

LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS LES HABITUDES DE DEPLACEMENTS DES HABITANTS Principaux résultats de l enquête ménages déplacements de la Communauté urbaine d Arras - 2014 Introduction Cette enquête a été réalisée de janvier à février

Plus en détail

Evaluation du gisement Bimby en Ile-de-France

Evaluation du gisement Bimby en Ile-de-France Evaluation du gisement Bimby en Ile-de-France 1,4 millions 73% 21% 6% de maisons Logements en Ile-de-France 2007 individuelles en Ile-de-France 64% 28% 8% Sources: Insee, RP2008 exploitation principale

Plus en détail

Economie, emploi, services à la population

Economie, emploi, services à la population Elaboration de la charte fondatrice du PNR du Doubs Horloger Economie, emploi, services à la population Partage du diagnostic 9 juillet 2015 LE CADRE DE TRAVAIL Objectifs : Partager / compléter et spatialiser

Plus en détail

ENSEIGNEMENTS POUR L'AGGLOMERATION LYONNAISE DES RECENTES ENQUETES DEPLACEMENTS. 2. Urbanisation autours des gares

ENSEIGNEMENTS POUR L'AGGLOMERATION LYONNAISE DES RECENTES ENQUETES DEPLACEMENTS. 2. Urbanisation autours des gares ENSEIGNEMENTS POUR L'AGGLOMERATION LYONNAISE DES RECENTES ENQUETES DEPLACEMENTS 2. Urbanisation autours des gares Comité syndical du Sepal 26 novembre 2007 Deux enquêtes récentes: Une enquête auprès des

Plus en détail

Vitesse et morphologie : de la ville de l automobile à la ville des transports collectifs

Vitesse et morphologie : de la ville de l automobile à la ville des transports collectifs 18 ème journée doctorale en transport - Eric Tabourin AFITL 12 & 13 septemebre 2013 Vitesse et morphologie : de la ville de l automobile à la ville des transports collectifs La relation entre urbanisme

Plus en détail

CDG EXPRESS DOSSIER DE PRESSE

CDG EXPRESS DOSSIER DE PRESSE CDG EXPRESS DOSSIER DE PRESSE Jeudi 13 mai 2004 VERSION DU 03/05/04 1 CDG EXPRESS Présentation des conclusions du Maître d ouvrage sur le débat public Réseau Ferré de France (RFF), Maître d Ouvrage, se

Plus en détail

Thème 2 : Aménager et développer les territoires français Chapitre 6 : Mobilités, flux et réseaux de communication dans la mondialisation

Thème 2 : Aménager et développer les territoires français Chapitre 6 : Mobilités, flux et réseaux de communication dans la mondialisation Problématique : Comment les réseaux de communication du territoire français permettent-ils une intégration dans les réseaux de la mondialisation afin d accroître les mobilités et les flux sur le territoire

Plus en détail

Enjeux urbains PDU. et intermodalité 2012-2022

Enjeux urbains PDU. et intermodalité 2012-2022 PDU 2012-2022 Orientation N 1 Enjeux urbains et intermodalité Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) est obligatoire pour les agglomérations de plus de 100 000 habitants. Il organise les différents modes

Plus en détail

Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du SCOT* de l Angoumois

Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du SCOT* de l Angoumois Diagnostic Energie GES du secteur résidentiel du * de l Angoumois Avril 2013 Tous les mots suivis d un «*» sont définis dans le lexique en fin de document. 1. Carte d identité du territoire Nombre d habitants

Plus en détail

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS

EVOLUTION DU PARC DE LOGEMENTS . - SITUATION DU LOGEMENT COMARAISON AVEC LA CROISSANCE DÉMOGRAHIQUE EVOLUTION DU ARC DE LOGEMENTS L analyse du parc de logements et de son évolution permet de connaître la manière dont celui-ci répond

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT Général au développement durable n 590 Décembre 2014 La mobilité à longue distance des Français en 2013 OBSERVATION ET STATISTIQUES TRANSPORT En 2013, la mobilité à longue distance des personnes

Plus en détail

Exposé des motifs des changements apportés Mise en compatibilité du PLU avec DUP ligne 15 Sud métro Grand Paris Décret du 24 décembre 2014

Exposé des motifs des changements apportés Mise en compatibilité du PLU avec DUP ligne 15 Sud métro Grand Paris Décret du 24 décembre 2014 Exposé des motifs des changements apportés Mise en compatibilité du PLU avec DUP ligne 15 Sud métro Grand Paris Décret du 24 décembre 2014 1 2 A - INTRODUCTION Le réseau de transport «Grand Paris Express»

Plus en détail

Evaluation du SCoT. Coût résidentiel : pouvoir d achat des. ménages pour se loger et se déplacer

Evaluation du SCoT. Coût résidentiel : pouvoir d achat des. ménages pour se loger et se déplacer Evaluation du SCoT Coût résidentiel : pouvoir d achat des ménages pour se loger et se déplacer Présentation aux partenaires et aux membres du groupe de travail de l action n 5 du PLH 24/11/2014 Contexte

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 13 Janvier 2013 La mobilité en Île-de-France Modes Les déplacements en transports collectifs 8,3 millions de déplacements + 2 de déplacements entre 2001 et 2010 20 % des déplacements

Plus en détail

Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007)

Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007) Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007) AIRPARIF réalise des bilans annuels d émissions dans le cadre des missions qui lui sont confiées par son Conseil d Administration.

Plus en détail

La qualité de l air près des autoroutes urbaines d Ile-de-France : Zoom sur la porte de Gentilly

La qualité de l air près des autoroutes urbaines d Ile-de-France : Zoom sur la porte de Gentilly La qualité de l air près des autoroutes urbaines d Ile-de-France : Zoom sur la porte de Gentilly Si les niveaux des différents polluants du trafic routier sont toujours plus importants à proximité du boulevard

Plus en détail

Thème 2 Aménager et développer le territoire français. Chapitre 4 Mobilités, flux et réseaux de communication dans la mondialisation

Thème 2 Aménager et développer le territoire français. Chapitre 4 Mobilités, flux et réseaux de communication dans la mondialisation Thème 2 Aménager et développer le territoire français Chapitre 4 Mobilités, flux et réseaux de communication dans la mondialisation Roissy : plate-forme multimodale et hub mondial Inauguré en 1974, l

Plus en détail

Ville de Rennes. Quartier «Gare» n 8

Ville de Rennes. Quartier «Gare» n 8 Ville de Rennes Quartier «Gare» n 8 Le quartier 8 : Gare est composé de 2 secteurs : le secteur Albert de Mun - Coutenceau Gaétan Hervé Jean Baptiste Barré Haut Quineleu et le secteur Margueritte Villeneuve

Plus en détail

Dévéloppement d un quartier de gare: Créteil l Échat

Dévéloppement d un quartier de gare: Créteil l Échat HAJKOVA Barbora, KASSA Melissa M2 Transport et Mobilité 2013/2014 Méthodes d Analyse des Systèmes Territoriaux Dévéloppement d un quartier de gare: Créteil l Échat Sommaire INTRODUCTION... 3 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

: prolongement du rer e à l ouest

: prolongement du rer e à l ouest : prolongement du rer e à l ouest S Y N T H È S E D U D O S S I E R D U D É B A T P U B L I C >>> PRÉAMBULE Le Syndicat des transports d Île-de-France (STIF) et Réseau Ferré de France (RFF) ont pour projet

Plus en détail

GEOGRAPHIE : La France

GEOGRAPHIE : La France GEOGRAPHIE : La France [La France : ce territoire qui représente une nation et qui a ses frontières est : un ETAT 22 régions, 95 départements et 60 millions d habitants + les DOM-TOM qui ont changé de

Plus en détail

Le Mesnil-Amelot Aéroport Charles. Le Mesnil-Amelot. Aéroport Charles. de Gaulle (T2) CDG Express. Clichy-Montfermeil. Chelles

Le Mesnil-Amelot Aéroport Charles. Le Mesnil-Amelot. Aéroport Charles. de Gaulle (T2) CDG Express. Clichy-Montfermeil. Chelles D une longueur de 21,5 kilomètres, la ligne 17 Nord comprend 6 gares : Le Bourget Aéroport, Triangle de,, Aéroport CDG (T2), Aéroport CDG (T4) et, ainsi qu un site de maintenance situé à Aulnay-sous-Bois

Plus en détail

Ville de Rennes. Quartier «Centre» n 1

Ville de Rennes. Quartier «Centre» n 1 Ville de Rennes Quartier «Centre» n 1 Le quartier 1 : Centre Colombier champs de Mars Dinan St Malo est composé de trois secteurs : le secteur Cathédrale-Hoche Parlement Parcheminerie Toussaints ; le secteur

Plus en détail

mobilité et accessibilité dans les zones d'activités

mobilité et accessibilité dans les zones d'activités DE L ADEUS mobilité et accessibilité dans les zones d'activités 83 NOVEMBRE 2012 DéPLACEMENT De par leurs aménagements initiaux, les zones d activités restent souvent mal desservies en transport en commun

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en 2008

L hôtellerie de tourisme en 2008 Ministère de l économie, des finances et de l emploi Direction du Tourisme N 2008 2 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Mars 2008 L hôtellerie de tourisme

Plus en détail

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national

A. Les déplacements. 1. La mobilité. Partie 3 Infrastructures et déplacements. A - Contexte national A. Les déplacements 1. La mobilité A - Contexte national Avec les enjeux liés à l'environnement et au changement climatique, les déplacements sont au cœur des préoccupations : indispensable à nos modes

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

Les déplacements domicile-travail des Franciliens. Groupe d'échanges et de recherches IFSTTAR MOBIlités LIées au Travail des ActifS Jeudi 11 juin

Les déplacements domicile-travail des Franciliens. Groupe d'échanges et de recherches IFSTTAR MOBIlités LIées au Travail des ActifS Jeudi 11 juin Les déplacements domicile-travail des Franciliens Groupe d'échanges et de recherches IFSTTAR MOBIlités LIées au Travail des ActifS Jeudi 11 juin Eléments de cadrage sur la mobilité en Ilede-France 2 Sources

Plus en détail

Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future. Thierry Eggerickx

Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future. Thierry Eggerickx Les territoires ruraux en Wallonie. Leur situation démographique actuelle et future Thierry Eggerickx " 1. La définition des territoires ruraux en Wallonie 2. Diversité et évolution démographique récente

Plus en détail

TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS

TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS TRANSPORTS ET ENVIRONNEMENT DANS LES PAYS EUROPÉENS François JEGER La comparaison des composantes de la demande de transport par mode entre les quinze pays de l Union européenne fait apparaître certains

Plus en détail

Avis relatif au volet Air de l étude d impact du réseau de transport public du Grand Paris. Document final. Octobre 2012

Avis relatif au volet Air de l étude d impact du réseau de transport public du Grand Paris. Document final. Octobre 2012 Surveillance de la qualité de l air en Île-de-France Avis relatif au volet Air de l étude d impact du réseau de transport public du Grand Paris Document final Octobre 2012 AIRPARIF - Surveillance de la

Plus en détail

LE DOUBLEMENT DU TUNNEL CHATELET GARE DU NORD : UN PROJET A SAUVER

LE DOUBLEMENT DU TUNNEL CHATELET GARE DU NORD : UN PROJET A SAUVER LE DOUBLEMENT DU TUNNEL CHATELET GARE DU NORD : UN PROJET A SAUVER C est en 1995, avec le percement du tunnel du RER D entre Gare de Lyon et Châtelet Les Halles, que le tronçon Châtelet Les Halles - Gare

Plus en détail

LA SEINE-ET-MARNE, Des enjeux et des actions. Congrès des Maires vendredi 12 octobre 2012 Disneyland Paris, Hôtel New York

LA SEINE-ET-MARNE, Des enjeux et des actions. Congrès des Maires vendredi 12 octobre 2012 Disneyland Paris, Hôtel New York LA SEINE-ET-MARNE, Des enjeux et des actions Le territoire de la Seine-et-Marne 85 km Le plus grand département francilien : 5 915 km² Des infrastructures développées : 4 autoroutes (A4, A5, A6, A104)

Plus en détail

La régulation d accès en Ile-de-France

La régulation d accès en Ile-de-France CoTITA - Ouest 13 octobre 2014 La régulation d accès en Ile-de-France E Landureau Département Exploitation et Technologies Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Energie DRIEA IF Direction

Plus en détail

Une nouvelle ambition pour notre territoire

Une nouvelle ambition pour notre territoire Une nouvelle ambition pour notre territoire Réseaux saturés Il est temps d agir! Chacun l a constaté, le réseau routier est de plus en plus saturé. Ce constat préoccupant est renforcé par un déficit de

Plus en détail

2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural

2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural 2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural f Petits collectifs à Francheville cellaire minimal de 500 m² et une hauteur maximale de 12 m. La commune veut également concentrer le développement dans

Plus en détail

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Agence d Urbanisme et d Aménagement du Territoire Toulouse Aire Urbaine OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Décembre 2003

Plus en détail

L emploi progresse fortement dans les services aux entreprises, en Seine-Saint-

L emploi progresse fortement dans les services aux entreprises, en Seine-Saint- ILE-DE-FRANCE à la page à la page N 340 - Juillet 2010 Population Seine-Saint-Denis : le développement des emplois qualifiés accentue les déplacements domicile-travail En Seine-Saint-Denis, le nombre d

Plus en détail

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien

Population. 1. Une faible croissance démographique. Un poids démographique important au Nord-Est parisien #1 2 1 Globalement, la ville connaît une relative stagnation de sa population, qui s explique en grande partie par un solde migratoire négatif. Toutefois, les moyennes statistiques démographiques n'ont

Plus en détail