38ES JOURNÉES PROGRAMME FINAL 3 AU 5 DÉCEMBRE 2014 CNIT - PARIS-LA DÉFENSE COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "38ES JOURNÉES PROGRAMME FINAL 3 AU 5 DÉCEMBRE 2014 CNIT - PARIS-LA DÉFENSE COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS"

Transcription

1 3 AU 5 DÉCEMBRE 2014 CNIT - PARIS-LA DÉFENSE PROGRAMME FINAL

2

3 Éditorial Bernard HÉDON Président Philippe DERUELLE Secrétaire général Olivier GRAESSLIN Secrétaire général Nous voici à nouveau réunis pour notre grand rendez-vous annuel. Sachons en profiter pour nous rencontrer, travailler et progresser ensemble et nous sentir toujours plus soudés au sein de notre grande communauté professionnelle. Arrivés avec notre badge reçu par courrier, nous n'avons pas eu de nouvelle formalité administrative à accomplir avant d'entrer. L'appli téléchargée sur notre téléphone ou notre tablette est notre guide : nous avons fait notre programme personnel jour après jour. Il ne nous reste plus qu'à nous rendre aux séances sélectionnées. De temps en temps nous recevons une information mise en avant qui vient nous rappeler les moments à ne pas rater. Et nous n'oublions pas d'aller sur le module «Évaluation"» pour donner notre avis, contribution essentielle pour que nos Journées puissent continuer à progresser en qualité. Au sein de l'exposition, nous aimons fréquenter l'agora : véritable point de rencontres et d'échanges. Les informations qui y sont projetées en permanence nous renseignent sur la vie du collège et des autres sociétés savantes partenaires du Collège. Les posters commentés sont une nouvelle forme de communication sur les recherches qui ont lieu dans notre discipline. Parmi les sessions, nous avons bien sûr sélectionné les recommandations pour la pratique clinique (RPC) qui traitent cette année de l hémorragie du post-partum et des pertes de grossesse. En plus des sessions «classiques» qui constituent le véritable squelette de ces Journées (obstétrique-périnatalité, techniques chirurgicales, imagerie, pathologies mammaires), nous sommes aussi attirés par les sessions nouvelles, notamment celle de Gynérisq ou celle sur la préservation de la fertilité, ou encore celle des JN GOF dont le programme a été entièrement préparé par l'agof (Association des Gynécologues-Obstétriciens en Formation). Son côté éclectique et didactique va attirer aussi un grand nombre d'aînés qui y voient une façon rapide et efficace de faire le point sur des questions d'importance. Nous allons aussi rythmer nos Journées avec le grand rendez-vous quotidien de la conférence plénière à 13h30. Et nous allons fréquenter les séances de communications libres où sont présentés les travaux les mieux notés. Enfin, nous voulons aussi profiter de ces Journées pour nous sentir bien ensemble et apporter notre propre contribution : c'est l'occasion de prendre contact et de participer aux réunions des commissions qui organisent leur réunion «physique» à l'occasion de ce rendez-vous annuel. Elles sont ouvertes à tous (il suffit d'être membre!). Quant au rendez-vous du cocktail, mercredi soir, nous n'allons surtout pas le rater : nous allons nous y retrouver entre collègues et, c'est sûr, tout le monde y sera! Nous souhaitons à tous et à chacun de formidables Journées. Et n'oubliez pas l'année prochaine... nous nous retrouverons à Nantes! Vous ne savez pas pourquoi? Allez donc à l'agora, on va vous le dire. Philippe Deruelle, Olivier Graesslin, Bernard Hédon 1

4 Sommaire Synopsis général des réunions Synopsis général des sessions Mardi 2 2 décembre h30-18h00 Développement professionnel continu (DPC) h00 Ouverture de l accueil (inscriptions sur place, retrait badges et sacoches) Mercredi 3 3 décembre 2014 Synopsis h30-14h15 Conférence plénière - Les indicateurs en périnatalité 09h00-17h40 Recommandations pour la pratique clinique h00-12h30 Gynéco-pathologie (SFGP) h30-18h00 Expertises en gynécologie-obstétrique h45-12h30 Préservation de la fertilité h30-18h15 AUDIPOG h00-17h40 Développement professionnel continu (DPC) h00-18h00 Ateliers de simulation en cœlioscopie h45-13h15 Posters commentés en obstétrique h15 Cocktail d accueil du congrès Jeudi 4 4 décembre 2014 Synopsis h30-14h15 Conférence plénière - Le Plan Cancer des gynécologues 09h00-18h15 Techniques chirurgicales et obstétricales h00-12h30 Gynécologie médicale h30-16h50 Imagerie / gynécologie médicale h00-12h30 Imagerie en obstétrique h30-17h05 Gynerisq h00-12h50 Gynécologie-obstétrique du monde h00-18h00 Jn GOF h45-12h35 Communications libres en obstétrique h30-18h00 Développement professionnel continu (DPC) h00-18h00 Ateliers de simulation en cœlioscopie h45-13h15 Posters commentés en gynécologie h45 L année du Collège / Assemblée générale du CNGOF 20h00 Dîner du congrès (non inclus dans les droits d inscription) 2

5 Sommaire Vendredi 5 5 décembre 2014 Synopsis h30-14h15 Conférence plénière - Procréation et filiation aujourd hui 09h00-12h15 Obstétrique h30-17h10 Obstétrique / périnatalité h00-12h30 Ménopause h00-12h30 Orthogénie h00-17h30 Pathologies mammaires et cancer du sein h00-18h00 Colposcopie h45-12h35 Communications libres en gynécologie h30-17h00 Avis d experts, travaux hors AMM du CNGOF h00-17h00 Développement professionnel continu (DPC) h00-18h00 Ateliers de simulation en cœlioscopie Détail des posters en obstétrique Détail des posters en gynécologie Ateliers de simulation en cœlioscopie Programme de l Agora Symposiums organisés par l industrie Index des modérateurs et orateurs Liste des exposants Plan de l exposition Droits d inscription et publications additionnelles Informations générales

6 Synopsis général des réunions Mardi 2 décembre 18:00 19:00 Salle Apollinaire 1 - Niveau A CNGOF-AGOF 12:30 13:30 14:00 16:30 17:30 18:00 19:00 Salle Apollinaire 3 - Niveau A CEROG CNGOF-GSF Mercredi 3 décembre Salle Apollinaire Niveau A Conférence des enseignants CA de la SCGP Salle Darwin 6 - Niveau D Commission Infécondité et préservation de la fertilité Salle Ampère Niveau A Fédération des CPDPN GROG 09:00 10:00 11:00 12:00 13:00 14:00 15:00 16:00 17:00 17:30 18:00 17:00 18:00 Salle Apollinaire 3 Niveau A CNGOF-Gynerisq Réseau gynécoobstétrical des centres d investigation clinique (Inserm) Epipage 2 Amphi. Goethe - Niveau B AG du CNPGO Jeudi 4 décembre Salle Apollinaire 2-4 Niveau A DIU d échographie Cercle des PH des hôpitaux non universitaires Salle Ampère 5-6 Niveau A Commission Démographie médicale et offre de soins (ouverte à tous ceux qui souhaitent faire partie de cette commission du CNGOF) Salle Ampère 5-6 Niveau A 14:15 AG de GSF Salle Ampère Niveau A Directeurs des écoles de sagesfemmes Salle Darwin 6 - Niveau D 17:45 19:00 AG du CNGOF 4 S. Darwin Niveau D 08:30 10:00 Commission Simulation Vendredi 5 décembre Salle Ampère Niveau A 14:00 15:45 17:00 18:00 CNU CNGOF-CNU Club des utilisateurs de Bionuqual

7 Synopsis général des sessions Mardi 2 décembre Après-midi Séminaires DPC p.6 NOUVEAU! 14h00 : Ouverture de l accueil (inscriptions sur place, retrait badges et sacoches) Mercredi 3 décembre Matin 13h30-14h15 Après-midi Gynéco-pathologie Préservation de la RPC (HPP) p.8 (SFGP) p.10 fertilité p.12 Conférence plénière - Les indicateurs de périnatalité RPC (pertes de Expertises en gynécologie-obstétrique p.11 AUDIPOG grossesse) p.9 p.13 DPC p.6 Ateliers de simulation en cœlioscopie p.46 Cocktail Jeudi 4 décembre Matin 13h30-14h15 Après-midi Techniques chirurgicales et obstétricales p.16 Techniques chirurgicales et obstétricales Gynécologie Imagerie en médicale obstétrique p.18 p.20 Conférence plénière - Le Plan Cancer des gynécologues Imagerie / Gynécologie médicale Gynécologie obstétrique du monde Communications libres en obstétrique p.22 p.24 Gynerisq Jn GOF p.17 p.19 p.21 p.23 L année du Collège / Assemblée générale du CNGOF DPC p.6 Ateliers de simulation en cœlioscopie p.46 Dîner du congrès Vendredi 5 décembre Matin 13h30-14h15 Après-midi Pathologies Communications libres en Obstétrique Ménopause Orthogénie mammaires et cancer Colposcopie p.28 p.30 p.31 du sein p.34 gynécologie p.32 p.36 Conférence plénière - Procréation et filiation aujourd hui Obstétrique / Périnatalité p.29 Pathologies mammaires et cancer du sein p.33 Colposcopie p.35 Avis d experts, travaux hors AMM p.38 DPC p.6 Ateliers de simulation en cœlioscopie p.46 5

8 Développement professionnel continu (DPC) Cette année encore, le CNGOF vous propose de valider votre obligation de DPC en participant à un ou plusieurs des programmes de DPC organisés dans le cadre de ses 38 es Journées nationales, au CNIT de Paris-La Défense. Inscriptions spécifiques à l avance ou sur place à l accueil du congrès. Les programmes de DPC proposés sont les suivants : Mardi 2 décembre Séminaire - 14h30-18h00 Le RCIU (RPC du CNGOF 2013) - B. Carbonne (Paris) Salle Apollinaire 1 Prise en charge des kystes ovariens présumés bénins (RPC du CNGOF 2013) Salle Apollinaire 2 J. Levêque (Rennes) Quelle contraception pour les femmes à haut risque cardiovasculaire? Salle Apollinaire 5 B. Letombe (Lille) Prise en charge des endométrioses symptomatiques - E. Daraï (Paris) Salle Apollinaire 4 Mercredi 3 décembre Séance congrès - 9h00-17h40 RCP du CNGOF 2014 : Prise en charge des hémorragies du post-partum (9h00-12h10) Salle Darwin 4-5 Modérateurs : F. Goffinet (Paris), L. Sentilhes (Angers), C. Vayssière (Toulouse) Modérateur DPC : L. Marpeau (Rouen) Pertes de grossesse (14h30-17h40) Salle Darwin 4-5 Modérateurs : D. Lémery (Clermont-Ferrand), C. Huchon (Poissy), X. Deffieux (Clamart) Modérateur DPC : H. Fernandez (Paris) Jeudi 4 décembre Séminaire - 14h30-18h00 Utérus cicatriciel - L. Sentilhes (Angers) Salle Ampère 7-8 Vendredi 5 décembre Séminaire - 8h00-17h00 Prise en charge des couples infertiles - J.-P. Ayel (Argenteuil) Salle Ampère 9 Dispositif de DPC - Prise en charge La formation est entièrement financée pour les médecins éligibles à la prise en charge OGDPC, soit : médecin exerçant une activité libérale à titre principal (> à 50 %), y compris en tant que remplaçant, professionnel exerçant en centre de santé conventionné. Les médecins dont l exercice se fait sous une autre forme sont financés par leur employeur ou l ANFH. Une facture-convention sera établie à l ordre de leur établissement. Si votre établissement adhère à l ANFH, celuici bénéficie d une dotation spécifique pour prendre en charge votre obligation de DPC. Pour les médecins libéraux, la formation donne lieu à une indemnité pour perte d activité de 172,50 (par demi-journée de formation présentielle). Les médecins hospitaliers doivent venir sur leur temps de travail. Les frais de déplacement vers le lieu de formation ne sont pas pris en charge. Contact Pour toute information vous pouvez nous joindre : Par téléphone au Par fax au Par mail à l adresse : Par courrier à : Matières Grises - CNGOF, 18 place Roguet, Toulouse 6

9 Mercredi 3 décembre 2014 synopsis 08:45 09:00 10:00 A. Léonard de Vinci - Niveau B Salle Darwin 3 - Niveau D Salle Darwin 6 - Niveau D RPC Les hémorragies du post-partum Modérateurs : F. Goffinet (Paris), L. Sentilhes (Angers), C. Vayssière (Toulouse) Gynéco-pathologie (SFGP) Modérateurs : J. d'anjou (Rouen), H.Sevestre (Amiens) J.-L. Benifla (Paris), A. Proust (Antony) Préservation de la fertilité Modérateurs : J.-P. Ayel (Argenteuil), R. Najjar (Nouakchott, Mauritanie) M. Grynberg (Clamart), C. Cissé (Dakar, Sénégal), Salle Apollinaire 8 Niveau A 12:15 12:30 p.8 p.10 p.12 Salle Ampère Niveau A 12:00 13:30 13:30 14:15 14:30 17:40 18:00 18:15 RPC Les pertes de grossesse Modérateurs : D. Lémery (Clermont-Ferrand), C. Huchon (Poissy), X. Deffieux (Clamart) A. Léonard de Vinci - Niveau B Conférence plénière - Les indicateurs en périnatalité Orateur : F. Goffinet (Paris) Modérateurs : F. Puech (Lille), P. Deruelle (Lille) p.9 Expertises en gynécologieobstétrique Modérateurs : P. Fournet (Rouen), R.X. Perrin (Cotonou, Bénin), O. Multon (Saint-Herblain) C. Ouedraogo (Ouagadougou, Burkina Faso) p.11 Symposium Allergan p.49 AUDIPOG Modérateurs : J. Lansac (Tours), M.-V. Sénat (Paris) C. d Ercole (Marseille), C. Racinet (Grenoble) p.13 DPC p.6 Ateliers de simulation en cœlioscopie p.46 Cocktail d accueil du congrès 7

10 Mercredi 3 décembre 2014 Amphithéâtre Léonard de Vinci Niveau B RECOMMANDATIONS POUR LA PRATIQUE CLINIQUE 09h00 09h15 09h25 09h35 09h45 09h55 10h05 10h15 10h25 10h35 11h05 11h15 11h25 11h35 11h45 11h55 12h05 12h15 Les hémorragies du post-partum Modérateurs : F. Goffinet (Paris), L. Sentilhes (Angers), C. Vayssière (Toulouse) Introduction F. Goffinet (Paris) Épidémiologie des HPP C. Deneux-Tharaux (Paris) Prévention clinique et pharmacologique de l HPP C. Dupont (Lyon) Prise en charge obstétricale initiale d une HPP P. Dolley (Caen) Prise en charge anesthésique initiale d une HPP A. Mignon (Paris) Prise en charge obstétricale d une HPP qui résiste au traitement initial ou qui est grave d emblée O. Morel (Nancy) Prise en charge anesthésique d une HPP sévère ou résistante au traitement médical G. Aya (Nîmes) Place de l embolisation artérielle en cas d HPP J.-P. Pelage (Caen) Prise en charge chirurgicale d une HPP J.-B. Haumonté (Paris) Pause Spécificités obstétricales et anesthésiques de la prise en charge d une HPP au cours d une césarienne O. Parant (Toulouse) Modalités d un transfert dans le cadre d une HPP M. Rossignol (Paris) Gestion des produits sanguins labiles en maternité R. Djoudi (EFS, Strasbourg) Prise en charge anténatale des patientes à risque d HPP D. Gallot (Clermont-Ferrand) Prise en charge des placentas previa et accreta G. Kayem (Paris) Prise en charge d'une hémorragie secondaire du post-partum B. Langer (Strasbourg) Synthèse L. Senthiles (Angers) Déjeuner libre 12h00 Symposium organisé par Allergan Voir page 49 Salle Ampère >13h30 Prise en charge de l Hyperactivité Vésicale Idiopathique réfractaire par injection intradétrusorienne de toxine botulinique de type A 8

11 Mercredi 3 décembre 2014 Amphithéâtre Léonard de Vinci Niveau B RECOMMANDATIONS POUR LA PRATIQUE CLINIQUE 13h30 Conférence plénière - Les indicateurs en périnatalité Amphi. Léonard de Vinci --->14h15 Orateur : F. Goffinet (Paris) - Modérateurs : F. Puech (Lille), P. Deruelle (Lille) 14h30 14h40 14h50 15h05 15h20 15h35 15h50 16h20 16h35 16h45 16h55 17h10 17h20 17h40 Pertes de grossesse Modérateurs : D. Lémery (Clermont-Ferrand), C. Huchon (Poissy), X. Deffieux (Clamart) Introduction D. Lémery (Clermont-Ferrand) Méthodologie X. Deffieux (Clamart) Terminologie des pertes de grossesse A. Delabaere (Clermont-Ferrand) Prise en charge des grossesses intra-utérines d évolution incertaine au 1 er trimestre V. Lavoué (Rennes) Obtention de la vacuité utérine dans le cadre d une perte de grossesse G. Beucher (Caen) Fausses couches spontanées précoces «à répétition» : bilan et prise en charge S. Nedellec (Clamart) Pause Pertes de grossesse en lien avec les pathologies maternelles : facteurs de risque, pronostic, prise en charge J. Nizard (Paris) Fausse couche tardive : prise en charge X. Carcopino (Marseille) Prise en charge d un antécédent de fausse couche tardive P. Capmas (Le Kremlin Bicêtre) Mort fœtale in utero (MFIU) T. Quibel (Poissy) Psychologie et pertes de grossesse G. Legendre (Angers) Synthèse des recommandations C. Huchon (Poissy) Fin 18h15 Cocktail d accueil du congrès 9

12 Mercredi 3 décembre 2014 Salle Darwin 3 - Niveau D GYNÉCO-PATHOLOGIE (SFGP - Société française de gynéco-pathologie) 09h00 09h20 09h40 10h00 10h20 10h40 De la dysplasie tubaire au cancer de l'ovaire Modérateurs : J. d'anjou (Rouen), H.Sevestre (Amiens) Anatomie descriptive et fonctionnelle de l'annexe G. Giraudet (Lille) Épidémiologie des lésions précancéreuses annexielles F. Lécuru (Paris) Intérêt de la biologie moléculaire dans le cancer des annexes E. Marbaix (Bruxelles) Dysplasie et cancer de la trompe : attitudes pratiques du pathologiste P.-A. Just (Paris), M.-C. Vacher-Lavenu (Paris) Discussion Pause Modérateurs : J.-L. Benifla (Paris), A. Proust (Antony) 11h10 Peut-on dépister le cancer de l'ovaire? H. Marret (Tours) 11h30 Performance de l'imagerie dans le diagnostic des lésions précancéreuses annexielles M. Bazot (Paris) 11h50 Faut-il faire des salpingectomies systématiques lors des hystérectomies interannexielles? J.-L. Brun (Bordeaux) 12h10 Discussion 12h30 Fin 12h00 Symposium organisé par Allergan Voir page 49 Salle Ampère >13h30 Prise en charge de l Hyperactivité Vésicale Idiopathique réfractaire par injection intradétrusorienne de toxine botulinique de type A 10

13 Mercredi 3 décembre 2014 Salle Darwin 3 - Niveau D EXPERTISES EN GYNÉCOLOGIE-OBSTÉTRIQUE Session dédiée à la formation des experts mais accessible à tout praticien de la périnatalité 13h30 Conférence plénière - Les indicateurs en périnatalité Amphi. Léonard de Vinci --->14h15 Orateur : F. Goffinet (Paris) - Modérateurs : F. Puech (Lille), P. Deruelle (Lille) 14h30 15h30 15h45 16h00 Modérateurs : P. Fournet (Rouen), R.X. Perrin (Cotonou, Bénin) Impact médico-légal des recommandations pour la pratique clinique (RPC) Utilisateur O. Multon (Saint-Herblain) Rédacteur C. Vayssière (Toulouse) Expert F. Pierre (Poitiers) Évaluation de la perte de chance en gynécologie-obstétrique. Point de vue du juriste D. Dibie (Bagnolet), Présidente de la CCI Île-de-France, ONIAM Évaluation de la perte de chance en gynécologie-obstétrique. Point de vue de l'expert P. Fournet (Rouen) Pause 16h30 16h50 17h15 17h35 18h00 18h15 Modérateur : O. Multon (Saint-Herblain), C. Ouedraogo (Ouagadougou, Burkina Faso) Organisation de la prise en charge des hémorragies du post-partum (HPP) : analyse expertale 1 R.-C. Rudigoz (Lyon) Organisation de la prise en charge des hémorragies du post-partum (HPP) : analyse expertale 2 E. Lopard (Paris) Comment évaluer la compétence des participants à l expertise : mise(s) en cause et expert(s)? (Expert) J. Thévenot (Toulouse) Comment évaluer la compétence des participants à l expertise : mise(s) en cause et expert(s)? (Juriste) W. Vorhauer (Amiens) Fin Cocktail d accueil du congrès 11

14 Mercredi 3 décembre 2014 Salle Darwin 6 - Niveau D PRÉSERVATION DE LA FERTILITÉ 08h45 09h00 09h20 09h40 10h00 10h30 10h50 11h10 11h30 11h45 12h05 12h15 12h30 Modérateurs : J.-P. Ayel (Argenteuil), R. Najjar (Nouakchott, Mauritanie) Présentation des résultats de l étude nationale sur la fertilité naturelle après cancer J.-P. Ayel (Argenteuil) Techniques chirurgicales de préservation de la fertilité dans les cancers gynécologiques et pathologies bénignes C. Hocke (Bordeaux) Techniques d assistance médicale à la procréation (AMP) pour préserver la fertilité féminine B. Courbière (Marseille) Discussion Pause Modérateurs : M. Grynberg (Clamart), C. Cissé (Dakar, Sénégal) Stratégies de préservation de la fertilité chez la femme jeune atteinte d un cancer du sein M. Grynberg (Clamart) Retour d expérience d un centre étranger C.Y. Andersen (Copenhague, Danemark) Retour d expérience d un centre français C. Decanter (Lille) Discussion Aspects psychologiques et éthiques soulevés par les techniques de préservation de la fertilité féminine R. Trèves (Paris) Synthèse B. Hédon (Montpellier) Discussion Fin 12h00 Symposium organisé par Allergan Voir page 49 Salle Ampère >13h30 Prise en charge de l Hyperactivité Vésicale Idiopathique réfractaire par injection intradétrusorienne de toxine botulinique de type A 12

15 Mercredi 3 décembre 2014 Salle Darwin 6 - Niveau D AUDIPOG 13h30 Conférence plénière - Les indicateurs en périnatalité Amphi. Léonard de Vinci --->14h15 Orateur : F. Goffinet (Paris) - Modérateurs : F. Puech (Lille), P. Deruelle (Lille) 14h30 14h45 15h00 15h15 15h30 15h45 La césarienne dans tous ses états Modérateurs : J. Lansac (Tours), M.-V. Sénat (Paris) Doit-on diminuer le taux de césariennes? Évolution du taux de césariennes en France C. Barasinski (Clermont-Ferrand) Morbidité maternelle et césariennes C. Deneux-Tharaux (Paris) Morbi-mortalité néonatale et césariennes C.-J. Fischer (Bron) Le point de vue des usagers I. Bianchi (Le Mans) Discussion Pause Modérateurs : C. d Ercole (Marseille), C. Racinet (Grenoble) Peut-on diminuer le taux de césariennes? 16h15 Existe-il une méthode efficace? S. Alexander (Bruxelles, Belgique) 16h30 Les outils développés par la HAS/DGOC G. Hatem-Gantzer (Saint-Denis) 16h45 Rappel des référentiels sur la césarienne et leur impact D. Gallot (Clermont-Ferrand) 17h00 Revue de pertinence sur les indications de césariennes programmées au sein d un réseau de santé en périnatalité F. Vendittelli (Clermont-Ferrand) 17h15 Les taux ajustés des césariennes ont-ils un sens pour les cliniciens? E. Main (San Francisco, USA) 17h45 Indicateurs pertinents en maternité : avis des cliniciens français (évaluation CNGOF) C. Crenn-Hébert (Colombes) 18h00 Discussion/conclusion 18h15 Fin 18h15 Cocktail d accueil du congrès 13

16 Notes 14

17 Jeudi 4 décembre 2014 synopsis 09:00 10:00 12:30 12:35 12:50 12:00 13:00 13:30 14:15 14:30 16:50 17:05 17,45 18:00 18:15 A. Léonard de Vinci Niveau B Techniques chirurgicales et obstétricales Modérateurs : E. Daraï (Paris), P. Panel (Versailles) P. Descamps (Angers), V.B. Quyet (Hanoi, Vietnam) p.16 Salle Ampère Techniques chirurgicales et obstétricales Modérateurs : H. Fernandez (Paris), V. Villefranque (Pontoise) E. Chéreau Ewald (Marseille), P. Morice (Paris) Amphi. Goethe Niveau B Gynécologie médicale Modérateurs : N. Chabbert-Buffet (Paris), M. de Crecy (L Haÿ-les-Roses), J. Derrien (Lyon) F. Mousteou (Cagnes-sur-Mer), G. Plu-Bureau (Paris), C. Rousset-Jablonski (Lyon) Imagerie / Gynécologie médicale Modérateurs : D. Bardou (Saint-Maurice), P. Godard (Paris) J. Belaisch-Allart (Sèvres), B. Guigues (Caen) Salle Darwin 3 Niveau D Imagerie en obstétrique Modérateurs : M. Dommergues (Paris), R. Mangione (Bordeaux), P. Viossat (Grenoble) R. Favre (Strasbourg), M. Fontanges (Bruges), P. Rozenberg (Poissy) Gynerisq Modérateurs : A. Agostini (Marseille), J.-P. Laplace (Bordeaux) O. Multon (Saint-Herblain), A. Proust (Antony) p.21 Salle Darwin 6 - Niveau D L année du Collège Assemblée générale du CNGOF Salle Darwin 6 Niveau D Gynécologie obstétrique du monde Modérateurs : G. Dauptain (Gonesse), D. Hien Lê (Hanoi, Vietnam) J. Lansac (Tours), H.-J. Philippe (Nantes) Salle Darwin 4-5 Jn GOF Salle Ampère 7-8 Niveau A Communications libres en obstétrique Modérateurs : V. Debarge (Lille), F. Perrotin (Tours), N. Nocart (Bordeaux) J.-M. Jouannic (Paris), D. Gallot (Clermont-Ferrand), L. Guilbaud (Paris) A. Léonard de Vinci - Niveau B - Conférence plénière - Le Plan Cancer des gynécologues Orateur : B. Vallet (DGS) - Modérateurs : P. Descamps (Angers), O. Graesslin (Reims) p.17 p.18 p.20 Symposium Gedeon Richter p.19 p.49 p.22 p.23 p.24 DPC p.6 Salle Apollinaire 8 Niveau A Ateliers de simulation en cœlioscopie p.46 20:00 Dîner du congrès 15

18 Jeudi 4 décembre 2014 Amphithéâtre Léonard de Vinci Niveau B TECHNIQUES CHIRURGICALES ET OBSTÉTRICALES Session organisée en collaboration avec la SCGP Session commune CNGOF/SCGP Modérateurs : E. Daraï (Paris), P. Panel (Versailles) 09h00 État des lieux de la chirurgie des fibromes en France. Étude épidémiologique H. Fernandez (Paris) 09h20 Nouvelles stratégies thérapeutiques pour les fibromes : traitements médicaux, radiofréquence, ultrasons focalisés H. Marret (Tours) 09h40 La 3D va-t-elle remplacer le robot? J.-P. Estrade (Marseille), F. Lécuru (Paris) 10h10 Discussion 10h30 Pause Modérateurs : P. Descamps (Angers), V.B. Quyet (Hanoï, Vietnam) 11h00 Nouvelles énergies en chirurgie gynécologique L. Catala (Angers) 11h20 Notes-Single port : réelles avancées ou gadget? B. Rabischong (Clermont-Ferrand) 11h40 La simulation, nouvelle étape de la DPC C. Rubod (Lille) 12h00 Discussion 12h30 Déjeuner libre 12h00 Symposium organisé par Gedeon Richter Voir page 49 Salle Ampère >13h00 Actualités dans la prise en charge du fibrome utérin 16

19 Jeudi 4 décembre 2014 Amphithéâtre Léonard de Vinci Niveau B TECHNIQUES CHIRURGICALES ET OBSTÉTRICALES Session organisée en collaboration avec la SCGP 13h30 Conférence plénière - Le Plan Cancer des gynécologues Amphi. Léonard de Vinci --->14h15 Orateur : B. Vallet (DGS) - Modérateurs : P. Descamps (Angers), O. Graesslin (Reims) 14h30 14h50 15h10 15h30 16h00 16h30 16h45 17h00 17h15 17h30 17h45 18h15 Session CNGOF Chirurgie ambulatoire Modérateurs : H. Fernandez (Paris), V. Villefranque (Pontoise) Aspects organisationnels H.-J. Philippe (Nantes) Exemple de la tumorectomie Ganglion sentinelle C. Ngo (Paris) Exemple de l'hystérectomie cœlioscopique et vaginale F. Golfier (Lyon) Réhabilitation post-opératoire V. Villefranque (Pontoise) Pause Désescalade en chirurgie cancérologique pelvienne Modérateurs : E. Chéreau Ewald (Marseille), P. Morice (Paris) Lambeaux cutanés et myocutanés dans la chirurgie des cancers de la vulve G. Body (Tours), L. Ouldamer (Tours) Cancer du col utérin : intérêt du traitement des paramètres P. Collinet (Lille) Cancer de l'ovaire : chirurgie supra-radicale versus chimiothérapie néoadjuvante S. Gouy (Villejuif) Cancer de l'endomètre : vers une nouvelle classification intégrant les emboles lymphatiques? M. Ballester (Paris) Tumeurs borderline de l'ovaire : traitement radical versus traitement conservateur des formes précoces C. Uzan (Villejuif) Urgences chirurgicales et grossesse J.-L. Benifla (Paris), J. Sroussi (Paris) Fin 17h45 20h00 L année du Collège / Assemblée générale du CNGOF Dîner du congrès (non inclus dans les droits d inscription) 17

20 38 ES Jeudi 4 décembre 2014 Amphithéâtre Goethe - Niveau B GYNÉCOLOGIE MÉDICALE Session organisée en collaboration avec la FNCGM et la SFG 09h00 09h30 10h00 10h30 Modérateurs : N. Chabbert-Buffet (Paris), M. de Crecy (L Haÿ-les-Roses), J. Derrien (Lyon) Diagnostic et prise en charge des aménorrhées primaires S. Christin-Maitre (Paris) Prise en charge de l acné Par le gynécologue S. Brugère (Bordeaux) Par le dermatologue F. Ballanger-Desolneux (Bordeaux) Pause 11h00 11h30 Modérateurs : F. Mousteou (Cagnes-sur-Mer), G. Plu-Bureau (Paris), C. Rousset-Jablonski (Lyon) DIU chez la nullipare Le pour K. Ardens (Lille) Le contre H. Missey-Kolb (Paris) 12h00 12h30 Les vaccins de la jeune fille P. de Reilhac (Nantes) Déjeuner libre 12h00 Symposium organisé par Gedeon Richter Voir page 49 Salle Ampère >13h00 Actualités dans la prise en charge du fibrome utérin 18

21 38 ES Jeudi 4 décembre 2014 Amphithéâtre Goethe - Niveau B IMAGERIE / GYNÉCOLOGIE MÉDICALE Session commune organisée en collaboration avec la FNCGM, la SFG, le CFEF et le Conseil pédagogique du DIU d échographie en gynécologie-obstétrique 13h30 Conférence plénière - Le Plan Cancer des gynécologues Amphi. Léonard de Vinci --->14h15 Orateur : B. Vallet (DGS) - Modérateurs : P. Descamps (Angers), O. Graesslin (Reims) 14h30 14h50 15h10 15h30 Images pelviennes de découverte fortuite Modérateurs : D. Bardou (Saint-Maurice), P. Godard (Paris) Point de vue de l imageur N. Perrot (Paris) Conduite à tenir devant une image endo-utérine découverte de façon inattendue, illustrée par des cas cliniques R. Ramanah (Besançon) Conduite à tenir devant une image annexielle découverte de façon inattendue, illustrée par des cas cliniques J. Levêque (Rennes) Pause 16h00 16h05 16h20 16h35 16h50 Imagerie du couple infertile Modérateurs : J. Belaisch-Allart (Sèvres), B. Guigues (Caen) Introduction J. Belaisch-Allart (Sèvres) Échographie P. Bouhanna (Poissy) Hystérographie et hystérosonographie J.-M. Levaillant (Créteil) Imagerie chez l homme D. Eiss (Paris) Fin 17h45 L année du Collège / Assemblée générale du CNGOF 20h00 Dîner du congrès (non inclus dans les droits d inscription) 19

22 38 ES Jeudi 4 décembre 2014 Salle Darwin 3 - Niveau D IMAGERIE EN OBSTÉTRIQUE Session organisée en collaboration avec le CFEF et le Conseil pédagogique du DIU d échographie en gynécologie-obstétrique 09h00 09h20 09h40 10h00 10h20 Modérateurs : M. Dommergues (Paris), R. Mangione (Bordeaux), P. Viossat (Grenoble) Échographie chez la femme obèse D. Lémery (Clermont-Ferrand) Étude flash : étude de faisabilité d'un examen cardiaque simplifié au 1 er trimestre de la grossesse E. Quarello (Marseille) Étude flash : nouvelles données sur la biométrie M. Fontanges (Paris) Dépistage échographique et biologique de la prééclampsie V. Tsatsaris (Paris) Pause 11h00 11h15 11h30 11h45 12h00 12h30 Modérateurs : R. Favre (Strasbourg), M. Fontanges (Bruges), P. Rozenberg (Poissy) État des connaissances J. Nizard (Paris) Techniques d'examens échographiques en salle de naissance P. Bouhanna (Poissy) L'échographie en salle de naissance en pratique aujourd'hui D. Riethmuller (Besançon) Discussion Actualité de la profession J. Lansac (Tours) Déjeuner libre 12h00 Symposium organisé par Gedeon Richter Voir page 49 Salle Ampère >13h00 Actualités dans la prise en charge du fibrome utérin 20

19 thèmes dans 10 villes

19 thèmes dans 10 villes SATISFAIRE À VOS OBLIGATION DE DPC FACILEMENT GRÂCE AU CNGOF DPC réalisés par le CNGOF et financée par l Agrément CNGOF : 11 75 32 07 175 - FMC 100 098 Indemnité de 345 par jour et prise en charge hôtellerie

Plus en détail

ECHOGRAPHIE EN GYNECOLOGIE ET EN OBSTETRIQUE

ECHOGRAPHIE EN GYNECOLOGIE ET EN OBSTETRIQUE ECHOGRAPHIE EN GYNECOLOGIE ET EN OBSTETRIQUE (Diplôme Interuniversitaire National d ) 17/02/2015 avec Bordeaux, Brest, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, Paris V et XII, Toulouse et Tours Objectifs : Formation

Plus en détail

E x t rait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétri q u e

E x t rait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétri q u e CNGOF_MAJ_TITRES.qxp 17/12/09 17:26 Page 1 (1,1) COL L ÈGE N ATIONAL DES GYNÉ COLOGUES E T OBS TÉ TRICIENS FR A NÇ A IS Président : Professeur J. L a n s a c E x t rait des Mises à jour en Gynécologie

Plus en détail

11 èmes Journées Daniel Dargent

11 èmes Journées Daniel Dargent Appel à posters : posterjdd@yahoo.fr date limite : 31 octobre 2015 Valider votre DPC 11 èmes Journées Daniel Dargent de Chirurgie Gynécologique, Cancérologique et Mammaire 12 et 13 novembre 2015 Centre

Plus en détail

35ES JOURNÉES. PROGRAMME final 7 AU 9 DÉCEMBRE 2011 CNIT - PARIS-LA DÉFENSE COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS

35ES JOURNÉES. PROGRAMME final 7 AU 9 DÉCEMBRE 2011 CNIT - PARIS-LA DÉFENSE COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS 7 AU 9 DÉCEMBRE 2011 CNIT - PARIS-LA DÉFENSE PROGRAMME final Sommaire Éditorial..................................................................... 3 Plan du CNIT...................................................................

Plus en détail

26 ème 17-18-19 SEPTEMBRE 2015 Journée du GOLS SAINT-MALO PALAIS DES CONGRÈS DU GRAND LARGE IBODE

26 ème 17-18-19 SEPTEMBRE 2015 Journée du GOLS SAINT-MALO PALAIS DES CONGRÈS DU GRAND LARGE IBODE S C G P 12 ème Congrès de la SCGP 26 ème 17-18-19 SEPTEMBRE 2015 Journée du GOLS 19 SEPTEMBRE 2015 SAINT-MALO PALAIS DES CONGRÈS DU GRAND LARGE PRÉSERVER & RÉTABLIR LA FERTILITÉ AU COURS DE LA CHIRURGIE

Plus en détail

DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE. Responsables de l enseignement :

DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE. Responsables de l enseignement : DIU de rééducation pelvi-périnéale DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE Responsables de l enseignement : Pr. Gérard AMARENCO (UPMC), Pr. Michel COSSON (CHU Lille), Pr. Gilberte ROBAIN (UPMC) 1. Cible La

Plus en détail

8 èmes journées franco-marocaines

8 èmes journées franco-marocaines Journées franco-marocaines de gynécologie obstétrique et fertilité 2014 8 èmes journées franco-marocaines Gynécologie, Obstétrique et fertilité Président d honneur Professeur Patrick Madelenat Marrakech

Plus en détail

Propositions pour une Charte de qualité en Colposcopie et pathologie cervicale :

Propositions pour une Charte de qualité en Colposcopie et pathologie cervicale : Propositions pour une Charte de qualité en Colposcopie et pathologie cervicale : Comité de pilotage SFCPCV - CNGOF & SFG - FNCGM 29/08/2010 1 Comité de pilotage : 10 membres élus SFCPCV(3)-CNGOF(3) & SFG(2)

Plus en détail

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D.

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Introduction Incidence : 0,5 à 3 % Importance de la reconnaissance et d un traitement

Plus en détail

PLAN 1. INTRODUCTION 2. MATERIEL ET METHODES 3. RESULTATS 4. DISCUSSION 5. CONCLUSION BIBLIOGRAPHIE TABLE DES MATIERES

PLAN 1. INTRODUCTION 2. MATERIEL ET METHODES 3. RESULTATS 4. DISCUSSION 5. CONCLUSION BIBLIOGRAPHIE TABLE DES MATIERES ABBREVIATION ACOG: American College of Obstetricians and Gynecologists ARCF: Anomalies du rythme cardiaque fœtal ATCD: Antécédent AVB: Accouchement voie basse CG: Culot globulaire CHU: Centre Hospitalier

Plus en détail

Indications de la césarienne programmée à terme

Indications de la césarienne programmée à terme Indications de la césarienne programmée à terme Janvier 2012 Quelles sont les indications de la césarienne programmée? Utérus cicatriciel Transmissions mère-enfant d infections maternelles Grossesse gémellaire

Plus en détail

Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées

Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Suivi de la grossesse et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Grossesse a priori «normale» Quelle prise en charge? Sécurité médicale RPC EBM Opinion des usagers

Plus en détail

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours

Grossesse et HTA. J Potin. Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours Grossesse et HTA J Potin Service de Gynécologie-Obstétrique B Centre Olympe de Gouges CHU de Tours HTA et grossesse Pathologie fréquente : 2 à 5 % des grossesses (2 à 3 % des multipares, 4 à 8 % des primipares)

Plus en détail

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET

Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005. Tabac et Grossesse M. COLLET Lundis de la Santé - Brest 12 Décembre 2005 Tabac et Grossesse M. COLLET Tabac et grossesse Problème majeur de santé publique 25 à 33 % des femmes fument pendant la grossesse Nombreuses conséquences obstétricales

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL. Proposition d assurance Professionnels libéraux

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL. Proposition d assurance Professionnels libéraux ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL Proposition d assurance Professionnels libéraux Questionnaire de déclaration d activité professionnelle Tous les proposants, quelle

Plus en détail

Contraception après 40 ans

Contraception après 40 ans Contraception après 40 ans Stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme. Recommandations pour la pratique clinique Décembre 2004. ANAES/AFSSAPS Un vaste choix contraceptif Contraception

Plus en détail

UEMS - OB/GYN SECTION LA FORMATION DU SPECIALISTE EN GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE L' EBCOG 1.

UEMS - OB/GYN SECTION LA FORMATION DU SPECIALISTE EN GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE L' EBCOG 1. UEMS - OB/GYN SECTION Board et Collège Européen de Gynécologie et d' Obstétrique ( EBCOG) LA FORMATION DU SPECIALISTE EN GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL DE L' EBCOG 1. ADOPTEES

Plus en détail

Participer au Réseau sentinelle Audipog avec un logiciel métier sans label Audipog, est-ce possible? Quel intérêt pour les

Participer au Réseau sentinelle Audipog avec un logiciel métier sans label Audipog, est-ce possible? Quel intérêt pour les Participer au Réseau sentinelle Audipog avec un logiciel métier sans label Audipog, est-ce possible? Quel intérêt pour les SÉMINAIRE AUDIPOG professionnels? pour optimiser la coordination Le dossier obstétrical

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France

Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France Fréquence des complications périnéales du post-partum Les complications périnéales post-natales

Plus en détail

JFM. 7èmes journées franco-marocaines de. Gynécologie, Obstétrique et Fertilité. Marrakech. 17, 18 et 19 mai 2012. www.lesjfm.com

JFM. 7èmes journées franco-marocaines de. Gynécologie, Obstétrique et Fertilité. Marrakech. 17, 18 et 19 mai 2012. www.lesjfm.com JFM 2012 7èmes journées franco-marocaines de Gynécologie, Obstétrique et Fertilité Marrakech 17, 18 et 19 mai 2012 Président des 7 èmes jfm : Pr. Léon Boubli (Marseille) Coordination scientifique et organisation

Plus en détail

Infection VIH et Grossesse Rédigée par : Laurichesse Hélène, C Jacomet

Infection VIH et Grossesse Rédigée par : Laurichesse Hélène, C Jacomet Procédure qualité : «VIH et grossesse» Page 1 sur 6 CHU de Clermont-Ferrand Service de Gynécologie-obstétrique Pôle Gynécologie-Obstétrique biologie de la reproduction Procédure médicale Infection VIH

Plus en détail

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer DOCUMENT D INFORMATION POUR LES PROFESSIONNELS Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer Septembre 2009 DÉFINITION ET OBJECTIF Dès lors qu ils expriment un projet de

Plus en détail

Liste des titres de formation autorisés par le CNOSF

Liste des titres de formation autorisés par le CNOSF Liste des titres de formation autorisés par le CNOSF (Mise à jour au 4 juin 2013) Attention : Conformément aux articles R.4127-339 et R.4127-340 du code de la santé publique, seuls les titres, diplômes

Plus en détail

ÉVALUATION DE L INTÉRÊT DU DÉPISTAGE DE L INFECTION À CYTOMÉGALOVIRUS CHEZ LA FEMME ENCEINTE EN FRANCE

ÉVALUATION DE L INTÉRÊT DU DÉPISTAGE DE L INFECTION À CYTOMÉGALOVIRUS CHEZ LA FEMME ENCEINTE EN FRANCE ÉVALUATION DE L INTÉRÊT DU DÉPISTAGE DE L INFECTION À CYTOMÉGALOVIRUS CHEZ LA FEMME ENCEINTE EN FRANCE Septembre 2004 Service évaluation technologique Service évaluation économique Septembre 2004 Évaluation

Plus en détail

LE DIABETE GESTATIONNEL

LE DIABETE GESTATIONNEL Document de synthèse sur le diabète gestationnel DOCUMENT DE SYNTHESE LE DIABETE GESTATIONNEL Preface Document de synthèse sur le diabète gestationnel Cher lecteur, chère lectrice Ce document est un guide

Plus en détail

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre

Fondation PremUp. Mieux naître pour mieux vivre Fondation PremUp Mieux naître pour mieux vivre Une fondation de coopération scientifique initiée par les pouvoirs publics en 2007 6 membres fondateurs : L Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, l Inserm,

Plus en détail

Déclenchement artificiel du travail à partir de 37 semaines d aménorrhée

Déclenchement artificiel du travail à partir de 37 semaines d aménorrhée RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES Déclenchement artificiel du travail à partir de 37 semaines d aménorrhée ARGUMENTAIRE L argumentaire scientifique de cette évaluation est téléchargeable sur Les recommandations

Plus en détail

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN

PRESENTATION PROJET 2010-2015. Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN PRESENTATION PROJET 2010-2015 Ch. RICHELME et la Cellule de coordination du RSN Bilan d activité du RSN année 2009 Population cible : 18000 couple mère enfant Professionnels impliqués dans le réseau :

Plus en détail

Mai 2004. Service évaluation technologique Service évaluation économique

Mai 2004. Service évaluation technologique Service évaluation économique ÉVALUATION DE L INTÉRÊT DE LA RECHERCHE DES PAPILLOMAVIRUS HUMAINS (HPV) DANS LE DÉPISTAGE DES LÉSIONS PRÉCANCÉREUSES ET CANCÉREUSES DU COL DE L UTÉRUS Mai 2004 Service évaluation technologique Service

Plus en détail

L ANALYSE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES. Le point de vue de l assureur

L ANALYSE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES. Le point de vue de l assureur 43ÈMES JOURNÉES DE LA SFMP L ANALYSE DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Le point de vue de l assureur 15 novembre 2013, Monaco Marianne Henry-Blanc, Consultante Pôle services Présentation de notre société

Plus en détail

Nous avons tous un don qui peut sauver une vie. D e v e n i r. donneur de moelle. osseuse

Nous avons tous un don qui peut sauver une vie. D e v e n i r. donneur de moelle. osseuse Nous avons tous un don qui peut sauver une vie D e v e n i r donneur de moelle osseuse Pourquoi s inscrire comme donneur de moelle osseuse? Pour des personnes atteintes de maladies graves du sang, la greffe

Plus en détail

Gynécologie Obstétrique

Gynécologie Obstétrique Gynécologie Obstétrique Chez le même éditeur Dans la même collection Anatomie pathologique, par le Collège français des pathologistes (CoPath), 2013, 416 pages. Cardiologie, par le Collège National des

Plus en détail

Biométrie foetale. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 01/071011. - Support de Cours (Version PDF) -

Biométrie foetale. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 01/071011. - Support de Cours (Version PDF) - Biométrie foetale Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 01/071011 Table des matières I Techniques de biométrie...3 I.1 Mesure de la longueur cranio-caudale...3 I.2 Mesure

Plus en détail

LE POINT PRATIQUE SUR L ARRETE DU 23 JUIN 2009 AVEC LE CEPPIM ET LA SFAPE

LE POINT PRATIQUE SUR L ARRETE DU 23 JUIN 2009 AVEC LE CEPPIM ET LA SFAPE LE POINT PRATIQUE SUR L ARRETE DU 23 JUIN 2009 AVEC LE CEPPIM ET LA SFAPE Le gouvernement français a décidé de mieux organiser la gestion du dépistage des anomalies fœtales et en particulier de la trisomie

Plus en détail

Etude START-HPV : Dépistage primaire par test HPV des lésions pré cancéreuses et cancéreuses du col utérin dans le département des Ardennes

Etude START-HPV : Dépistage primaire par test HPV des lésions pré cancéreuses et cancéreuses du col utérin dans le département des Ardennes Etude START-HPV : Dépistage primaire par test HPV des lésions pré cancéreuses et cancéreuses du col utérin dans le département des Ardennes STudy of primary screening in the ARdennes department by Testing

Plus en détail

Préservation de la fertilité féminine

Préservation de la fertilité féminine Préservation de la fertilité féminine Pr Catherine Poirot, Dr Marie Prades. Service de Biologie de la Reproduction, Hôpital Tenon 75020 Paris. INTRODUCTION Années 1960, 1970 : Majorité des patientes mouraient

Plus en détail

Programme détaillé AUEC / DU Pathologies infectieuses de la femme, de la mère et du nouveau- né

Programme détaillé AUEC / DU Pathologies infectieuses de la femme, de la mère et du nouveau- né Programme détaillé AUEC / DU Pathologies infectieuses de la femme, de la mère et du nouveau- né MODULE 1 : SPECIFICITES DE LA MICROBIOLOGIE ET DE LA PHYSIOPATHOLOGIE APPLIQUEES A LA GYNECOLOGIE, L OBSTETRIQUE

Plus en détail

Gynécologie Obstétrique

Gynécologie Obstétrique Date de validation ACCREDITATION DES MEDECINS ET DES EQUIPES MEDICALES REFERENTIEL RISQUES SPECIALITE Gynécologie Obstétrique Période de validité : 2011 / 2013 Date de validation : 22/09/2011 Référentiel

Plus en détail

Recommandations pour la pratique clinique. Les pertes de grossesse

Recommandations pour la pratique clinique. Les pertes de grossesse Recommandations pour la pratique clinique Les pertes de grossesse (texte court) Élaborées par le Collège national des gynécologues et obstétriciens français Promoteur CNGOF (Collège national des gynécologues

Plus en détail

Femmes enceintes ayant une complication au cours de leur grossesse : transferts en urgence entre les établissements de santé

Femmes enceintes ayant une complication au cours de leur grossesse : transferts en urgence entre les établissements de santé RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Femmes enceintes ayant une complication au cours de leur grossesse : transferts en urgence entre Méthode «Recommandations pour la pratique clinique» RECOMMANDATIONS Novembre

Plus en détail

A l Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille, Octobre Rose est l occasion de mettre en valeur la filière de soins dédiée au cancer du sein.

A l Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille, Octobre Rose est l occasion de mettre en valeur la filière de soins dédiée au cancer du sein. OCTOBRE ROSE 2013 La campagne Octobre Rose a pour but d inciter les femmes de 50 à 74 ans à participer au dépistage organisé du cancer du sein. Une femme sur trois ne se fait pas dépister ou pas de manière

Plus en détail

Maternité et activités sportives

Maternité et activités sportives Maternité et activités sportives L obstétricien est de plus en plus souvent interrogé sur les avantages et les risques de maintenir ou de débuter une APS ou de loisir pendant la grossesse. Transformations

Plus en détail

103 Boulevard Stalingrad 69100 LYON / VILLEURBANNE

103 Boulevard Stalingrad 69100 LYON / VILLEURBANNE Comité D ORGANISATION Dr. Gabriel André - Pr. Léon Boubli Dr. Evelyne Drapier-Faure - Pr. Anne Gompel Pr. Claude Hocké - Dr. Brigitte Letombe Pr. Patrice Lopès - Pr. Geneviève Plu-Bureau Dr. Florence Trémollieres

Plus en détail

Dixièmes Journées Daniel Dargent

Dixièmes Journées Daniel Dargent Dixièmes Journées Daniel Dargent de Chirurgie Gynécologique, cancérologique et Mammaire 13 et 14 novembre 2014 Centre de Congrès de Lyon Cité Internationale vidéo-transmission en direct et duplex Sous

Plus en détail

COMPÉTENCES CANADIENNES POUR LES SAGES-FEMMES

COMPÉTENCES CANADIENNES POUR LES SAGES-FEMMES COMPÉTENCES CANADIENNES POUR LES SAGES-FEMMES Veillez prendre note qu afin d alléger le texte le féminin est utilisé pour désigner les deux sexes et que les termes sage-femme et sages-femmes désignent

Plus en détail

La fistule vésico-vaginale

La fistule vésico-vaginale La fistule vésico-vaginale Dr Mehdi Jaidane I- Introduction Définition : La fistule vésico-vaginale (FVV) est définie comme l existence «d un trajet anormal reliant la vessie au vagin». Il s agit d une

Plus en détail

Fécondation in vitro avec don d ovocytes

Fécondation in vitro avec don d ovocytes Fécondation in vitro avec don d ovocytes Ref. 155 / abril 2009 Service de Médecine de la Reproduction Gran Vía Carlos III 71-75 08028 Barcelona Tel. (+34) 93 227 47 00 Fax. (+34) 93 491 24 94 international@dexeus.com

Plus en détail

LA MYOMECTOMIE : Les conditions anatomiques pour la réaliser et les suites

LA MYOMECTOMIE : Les conditions anatomiques pour la réaliser et les suites LA MYOMECTOMIE : Les conditions anatomiques pour la réaliser et les suites Le pôle ORG Bordeaux! Pr Claude HOCKE Pôle d Obstétrique-Reproduction-Gynécologie Centre Aliénor d Aquitaine CHU Bordeaux OBJECTIFS

Plus en détail

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Pré-Requis : Connaissance de bases : Anatomie du pelvis Classification des troubles de la statique génitale

Plus en détail

Incontinence anale du post-partum

Incontinence anale du post-partum Incontinence anale du post-partum Laurent Abramowitz Unité de proctologie médico-chirurgicale de l hôpital Bichat, Paris Et cabinet libéral Prévalence Inc anale France (1) : 11% > 45 ans Damon et al (2):Pop

Plus en détail

PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE

PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE Royaume du Maroc Ministère de la Santé PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE Fin du Compte à rebours 2015 Avec l appui de Contexte En souscrivant aux

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES LESIONS SPINCTERIENNES ANALES DU POST-PARTUM : DU CURATIF AU PREVENTIF

PRISE EN CHARGE DES LESIONS SPINCTERIENNES ANALES DU POST-PARTUM : DU CURATIF AU PREVENTIF PRISE EN CHARGE DES LESIONS SPINCTERIENNES ANALES DU POST-PARTUM : DU CURATIF AU PREVENTIF Laurent ABRAMOWITZ Unité de proctologie médico-chirurgicale Hôpital Bichat Claude Bernard 95, Rue de Passy 75016

Plus en détail

CONSEIL SCIENTIFIQUE ET ADMINISTRATIF DE LA SFNC DU 27 11 2011

CONSEIL SCIENTIFIQUE ET ADMINISTRATIF DE LA SFNC DU 27 11 2011 CONSEIL SCIENTIFIQUE ET ADMINISTRATIF DE LA SFNC DU 27 11 2011 Présents : Chazal J., Civit T., Cornu Ph., Dauger F., Devaux B., Hladky J.P.,, Lejeune J.P., Menei Ph., Mertens P., Moreau J.J., Mottolese

Plus en détail

LES CONSÉQUENCES. tricales. Juridiques

LES CONSÉQUENCES. tricales. Juridiques LES CONSÉQUENCES Médicales, Gynécologiques et Obstétricales tricales Juridiques Les complications Complications médicales m immédiates Hémorragie (section art clitoridienne) : cataclysmique ou secondaire

Plus en détail

d e s Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique

d e s Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique COL L ÈGE N ATIONAL DES GYNÉ COLOGUES E T OBS TÉ TRICIENS FR A NÇ A IS Président : Professeur F. P u e ch EXTRAIT d e s Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique Publié le 10 décembre 2010 N o t a. Le

Plus en détail

Attestation de Formation Universitaire 2012-2013. «Organisation et gestion d une unité de chirurgie ambulatoire»

Attestation de Formation Universitaire 2012-2013. «Organisation et gestion d une unité de chirurgie ambulatoire» Attestation de Formation Universitaire 2012-2013 «Organisation et gestion d une unité de chirurgie ambulatoire» Formation Théorique (2 jours) par Visioconférences Bordeaux, Paris, Nice, Tours, Rennes,

Plus en détail

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES Ont participé à la réalisation de ce document, l Association Nationale des Sages-femmes Cadres,

Plus en détail

Un logo connu mais des activités mal connues!

Un logo connu mais des activités mal connues! Un logo connu mais des activités mal connues! Association des utilisateurs de dossiers informatisés en obstétrique, pédiatrie et gynécologie Date de création? 1980 Création de l Audipog par le Pr. Claude

Plus en détail

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg»

Conférence de Presse 11/09/2013. «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» Conférence de Presse 11/09/2013 «Système de Surveillance de la Santé Périnatale au Luxembourg» La Santé Périnatale au Luxembourg Etat des lieux Présentation de deux rapports : Surveillance de la Santé

Plus en détail

EPU.B. Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans

EPU.B. Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans EPU.B Contraception de l adolescente et de la femme de plus de 40 ans Contraception de l adolescente - Age moyen des premiers rapports : 15 16 ans - 20 % des adolescentes ont déjà eu des rapports avant

Plus en détail

ESSURE : du Concept de Stérilisation à celui de Contraception Définitive Pr Patrice Lopes patrice.lopes@chu-nantes.fr

ESSURE : du Concept de Stérilisation à celui de Contraception Définitive Pr Patrice Lopes patrice.lopes@chu-nantes.fr ESSURE : du Concept de Stérilisation à celui de Contraception Définitive Pr Patrice Lopes patrice.lopes@chu-nantes.fr Conflit d intérêt : Journées de formation à la pose d Essure sans anesthésie parrainées

Plus en détail

Méthodes de contraception de longue durée : du nouveau? Dr M. Jacot-Guillarmod Prangins, le 28.11.2013

Méthodes de contraception de longue durée : du nouveau? Dr M. Jacot-Guillarmod Prangins, le 28.11.2013 Méthodes de contraception de longue durée : du nouveau? Dr M. Jacot-Guillarmod Prangins, le 28.11.2013 Agenda Méthodes de longue durée «Pour et contre» Pour qui? Quoi de neuf? La contraception Longue durée

Plus en détail

ASPECT ECHOGRAPHIQUE NORMAL DE LA CAVITE UTERINE APRES IVG. Dr D. Tasias Département de gynécologie, d'obstétrique et de stérilité

ASPECT ECHOGRAPHIQUE NORMAL DE LA CAVITE UTERINE APRES IVG. Dr D. Tasias Département de gynécologie, d'obstétrique et de stérilité Hôpitaux Universitaires de Genève ASPECT ECHOGRAPHIQUE NORMAL DE LA CAVITE UTERINE APRES IVG Dr D. Tasias Département de gynécologie, d'obstétrique et de stérilité Introduction (1) L IVG chirurgicale est

Plus en détail

F us u ses c ouc u he h s s po p nt n a t né n es J. L J. an sac CHU H T ou

F us u ses c ouc u he h s s po p nt n a t né n es J. L J. an sac CHU H T ou Fausses couches spontanées J Lansac CHU Tours Définition Avortement : expulsion produit de conception avant 22SA ou enfant

Plus en détail

ETuDEs. Le coût hospitalier des accouchements en Belgique

ETuDEs. Le coût hospitalier des accouchements en Belgique ETuDEs Le coût hospitalier des accouchements en Belgique Une publication des Mutualités Libres Rue Saint-Hubert, 19-1150 Bruxelles T 02 778 92 11 commu@mloz.be RÉDACTION Chantal Neirynck COORDINATION Pascale

Plus en détail

Contrôle difficile non prévu des voies aériennes: photographie des pratiques

Contrôle difficile non prévu des voies aériennes: photographie des pratiques Contrôle difficile non prévu des voies aériennes: photographie des pratiques B. Dureuil, PG. Yavordios, A. Steib Collège Français des Anesthésistes Réanimateurs (Absence de conflits d intérêts sur le sujet)

Plus en détail

HTA et grossesse. Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice

HTA et grossesse. Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice HTA et grossesse Dr M. Saidi-Oliver chef de clinique-assistant CHU de Nice Définition HTA gravidique: Après 20 SA Systole> 140mmHg et/ou Diastole>90mmHg A 2 reprises séparées de plus de 6 heures Résolutive

Plus en détail

INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive. Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper

INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive. Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper Pourquoi proposer un TTT adjuvant? Probabilité de survie à 10 ans en fonction

Plus en détail

LA RÉTENTION URINAIRE DU POST-PARTUM

LA RÉTENTION URINAIRE DU POST-PARTUM LA RÉTENTION URINAIRE DU POST-PARTUM Prise en charge au CH de Pau Dr Sophie Rouleaud Service de médecine physique et de réadaptation Samedi 4 octobre 1 2 DEFINITION Définition 2003 Glavind K. et Bjork

Plus en détail

Césarienne pour toutes

Césarienne pour toutes Césarienne pour toutes Méthodologie Revue de la littérature : - PUBMED de 2003 à nos jours - Mots clefs: urinary incontinence AND cesarean section (210 publications) fecal incontinence AND cesarean section

Plus en détail

phase de destruction et d'élimination de débris

phase de destruction et d'élimination de débris LE POST PARTUM I ) Définition : c'est une période de 6 semaines allant de l'accouchement jusqu'au retour de couches (= règles). Pendant ce temps il est nécessaire d'effectuer une surveillance médicale

Plus en détail

Les Morts Maternelles en France

Les Morts Maternelles en France Les Morts Maternelles en France Mieux comprendre pour mieux prévenir Rapport du Comité National d experts sur la Mortalité Maternelle 2007-2009 Unité 953. Recherche épidémiologique en santé périnatale,

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

Pour ou contre la rééducation périneale du post-partum?

Pour ou contre la rééducation périneale du post-partum? Pour ou contre la rééducation périneale du post-partum? Xavier Fritel To cite this version: Xavier Fritel. Pour ou contre la rééducation périneale du post-partum?. Gynécologie Obstétrique & Fertilité,

Plus en détail

Un test Pap pourrait vous sauver la vie

Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Un test Pap pourrait vous sauver la vie Vous avez 21 ans ou plus et êtes sexuellement active? Passez un test Pap! Si vous saviez qu un test Pap, qui prend 5 minutes,

Plus en détail

Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme

Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme Liste des diplômes des métiers de la formation 2000/2001 par région et organisme Alsace Université Mulhouse Licence anglais option anglais appliqué à la formation des adultes DESS responsable en formation

Plus en détail

SÉJOURS LINGUISTIQUES

SÉJOURS LINGUISTIQUES s s n ne 1 a u Je 0 à 2 de FÉVRIER PRINTEMPS 1 Vivons les langues SÉJOURS LINGUISTIQUES TARIFS SPÉCIAUX RÉSERVÉS AUX COMITÉS D ENTREPRISE FÉVRIER 2015 PRINTEMPS 2015 MALTE ALLEMAGNE ESPAGNE 1 01 42 67

Plus en détail

Bourses de formation du Fonds pour la Santé des Femmes

Bourses de formation du Fonds pour la Santé des Femmes Objectifs Bourses de formation du Fonds pour la Santé des Femmes Le Fond pour la santé des femmes (FSF) à pour objectif principal de développer et soutenir financièrement des actions de formation d information

Plus en détail

Atelier N 2. Consultation de patientes porteuses d une maladie générale

Atelier N 2. Consultation de patientes porteuses d une maladie générale Atelier N 2 Consultation de patientes porteuses d une maladie générale Contre indica,ons à la grossesse Hypertension artérielle pulmonaire >30mmHg Maladie de Marfan (dilatation aortique>4 cm) Rétrécissement

Plus en détail

Service d Urologie - Hôpital de la Conception - APHM. 2. Service de Gynécologie Obstétrique - Hôpital de la Conception - APHM. 3

Service d Urologie - Hôpital de la Conception - APHM. 2. Service de Gynécologie Obstétrique - Hôpital de la Conception - APHM. 3 Efficacité de la stimulation transcutanée chronique du nerf tibial postérieur dans l hyperactivité vésicale de la femme atteinte de Maladie de Parkinson ou d Atrophie Multisystématisée A. Ohannessian 1,2,4,

Plus en détail

Parcours médical des nouveau-nés dans leur premier mois de vie :

Parcours médical des nouveau-nés dans leur premier mois de vie : Année : 2010 N : UNIVERSITE PARIS XI FACULTE DE MEDECINE PARIS SUD Thèse pour le Doctorat en Médecine Présentée par Sandra PARETS épouse QUILLARD Née le 12-06-1981 à Chatenay-Malabry (92) Parcours médical

Plus en détail

La planification familiale

La planification familiale La planification familiale après l avortement spontané ou provoqué Introduction Les grossesses non désirées sont l une des principales raisons pour lesquelles les femmes choisissent d avorter. Beaucoup

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION

DOSSIER D INFORMATION Paris, le 11 septembre 2009 DOSSIER D INFORMATION Conduite à tenir en cas d épidémie de grippe A H1N1 pour les femmes enceintes Ce que les futures mamans doivent savoir... Les femmes enceintes doivent

Plus en détail

Dépistage, prise en charge et. Journée du médecin de famille, 10 juin 2004

Dépistage, prise en charge et. Journée du médecin de famille, 10 juin 2004 Diabète gestationnel Dépistage, prise en charge et recommandations Journée du médecin de famille, 10 juin 2004 Diabète gestationnel Prévalence: 3 à 6% Quel test? Quel seuil? Quelle population? A quel moment

Plus en détail

LA CONTRACEPTION SUR L INFORMATION REÇUE EN

LA CONTRACEPTION SUR L INFORMATION REÇUE EN LA CONTRACEPTION 1 SATISFACTION DES PATENTES SUR L INFORMATION REÇUE EN POST PARTUM INTRODUCTION Contexte : 2 Élargissement des compétences de SF (contraception & gynécologie de prévention) (1) Rôle dans

Plus en détail

Tableau de bord de la grande prématurité en Languedoc-Roussillon : années 2003 à 2006

Tableau de bord de la grande prématurité en Languedoc-Roussillon : années 2003 à 2006 1 Tableau de bord de la grande prématurité en Languedoc-Roussillon : années 3 à 6 JC Picaud, JB Mariette, P Thevenot Services de Néonatologie de niveau III de Montpellier, Nîmes et Perpignan. * Comme chaque

Plus en détail

À compter de 2010 les codes du chapitre XVI ne doivent plus être employés au-delà de 2 ans. Créé le 1 er Mars 2011

À compter de 2010 les codes du chapitre XVI ne doivent plus être employés au-delà de 2 ans. Créé le 1 er Mars 2011 FASCICULE VI AFFECTIONS DU NOUVEAU-NÉ Emploi des codes du chapitre XVI Le chapitre XVI est celui de Certaines affections dont l origine se situe dans la période périnatale. La définition de la période

Plus en détail

La gestion des risques en hygiène hospitalière

La gestion des risques en hygiène hospitalière La gestion des risques en hygiène hospitalière Rappels des fondamentaux Dr J-L. Quenon Comité de Coordination de l Évaluation Clinique et de la Qualité en Aquitaine Séminaire de la SF2H, 19 novembre 2013,

Plus en détail

Le Rythme Cardiaque Foetal (RCF)

Le Rythme Cardiaque Foetal (RCF) Le Rythme Cardiaque Foetal (RCF) Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 01/03/11 1 Table des matières * Introduction... 1 1 L activité utérine... 1 2 Les états comportementaux

Plus en détail

ECOLE DE SAGES-FEMMES POITIERS

ECOLE DE SAGES-FEMMES POITIERS ECOLE DE SAGES-FEMMES POITIERS SOMMAIRE Présentation de l Ecole p 3 à 9 Localisation p 4 Organigramme p 5 Les ressources matérielles p 7 Les horaires de la formation p 8 La capacité de formation p 9 L

Plus en détail

EXAMENS DES DU-DIU-CEU 2014/2015 EXAMENS DU 22 JUIN A JUILLET 2015

EXAMENS DES DU-DIU-CEU 2014/2015 EXAMENS DU 22 JUIN A JUILLET 2015 EXAMENS DU 22 JUIN A JUILLET 2015 Antibiologie 22/06/2015 FACULTE DE MEDECINE - Secteur NORD - Amphi 5 Accueil des urgences pédiatriques 22/06/2015 9h00-11H00 HOPITAL NORD - Service de Pédiatrie - Salle

Plus en détail

Cancer du sein in situ

Cancer du sein in situ traitements et soins octobre 2009 recommandations professionnelles Cancer du sein COLLECTION recommandations & référentiels Recommandations de prise en charge spécialisée Carcinome canalaire et carcinome

Plus en détail

Prise en charge chirurgicale et chimiothérapie néoadjuvante des cancers de l ovaire stade III-IV

Prise en charge chirurgicale et chimiothérapie néoadjuvante des cancers de l ovaire stade III-IV Prise en charge chirurgicale et chimiothérapie néoadjuvante des cancers de l ovaire stade III-IV JM. Classe, R. Rouzier, O.Glehen, P.Meeus, L.Gladieff, JM. Bereder, F Lécuru Population concernée par la

Plus en détail

Contraceptifs : Mode d action chimique

Contraceptifs : Mode d action chimique Pilule Modalité de mise en œuvre Un comprimé par jour à heure régulière Contraceptifs : Mode d action chimique > 99 % Voie orale, facile d utilisation Modification du mucus du Implant Inséré sous la peau

Plus en détail

Incontinence urinaire : trop souvent taboue

Incontinence urinaire : trop souvent taboue Incontinence urinaire : trop souvent taboue Tous concernés! De quoi s agit-il? C est une perte accidentelle ou involontaire des urines, qu il s agisse de quelques gouttes à une fuite plus conséquente :

Plus en détail

La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant

La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant La protection sociale obligatoire du chef d entreprise indépendant www.rsi.fr Le RSI a pour mission d assurer la protection sociale obligatoire de 6,1 millions de chefs d entreprise indépendants actifs

Plus en détail

Rencontres d Endocrinologie Paris-Sud 5 & 6 juillet 2013

Rencontres d Endocrinologie Paris-Sud 5 & 6 juillet 2013 Paris-Sud 5 & 6 juillet 2013 Paris, Hôtel Marriott Rive Gauche En partenariat avec : L Université Paris Sud Département de Formation Médicale Continue Groupe d Etude et de Thérapeutique de la Croissance

Plus en détail

Les cancers féminins

Les cancers féminins Les cancers féminins Le cancer occupe aujourd hui une place importante dans les causes de mortalité des femmes. Bien que celles-ci puissent être atteintes par un certain nombre d autres cancers, ceux qui

Plus en détail