Événementiel et Assemblée Générale Jeudi 30 mai 2013 de 14h à 17h30 à la Ferme des Jeux, Vaux le Pénil (77)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Événementiel et Assemblée Générale Jeudi 30 mai 2013 de 14h à 17h30 à la Ferme des Jeux, Vaux le Pénil (77)"

Transcription

1 Événementiel et Assemblée Générale Jeudi 30 mai 2013 de 14h à 17h30 à la Ferme des Jeux, Vaux le Pénil (77) COMPTE-RENDU ACCUEIL : Exposition «Cultures du Cœur : ils en parlent» Présentation sous forme d exposition de témoignages recueillis auprès de publics bénéficiaires, de relais sociaux et de partenaires Cultures du Cœur, réalisée par Mehdy BELBOUAB, stagiaire en DUT Carrières sociales à l Université de Paris 13 - Bobigny, accueilli par l association entre avril et juin h : OUVERTURE EN MUSIQUE LA CHORALE D'ENFANTS DE L ETABLISSEMENT LE COUDRAY DE MAINCY - ADSEA 77 (Association Départementale de Sauvegarde de l Enfance et de l Adolescence). L'action du COUDRAY se situe dans le cadre d'une mission de protection de l'enfance avec une double habilitation de l Aide Sociale à l Enfance et de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, en proposant aux enfants un hébergement ou accueil éducatif de jour. La chorale constituée de 18 élèves scolarisés dans cet établissement et dirigée par Laurent VIRLOGEUX, Chef de chœur, a interprété 3 chansons d un répertoire inédit et particulièrement émouvant. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE INTRODUCTION ET RAPPORT MORAL 2012 Par Alain VELLER, Président de l association Alain VELLER remercie la municipalité de Vaux-le-Pénil et l équipe de la Ferme des Jeux, pour l accueil de qualité et la mise à disposition à titre gracieux de la salle Le Manège. Le fait d organiser cette Assemblée Générale chez un de ses partenaires culturels dans le sud 77 traduit le souhait de l association d être au plus près de son réseau départemental. Il remercie chaleureusement tous ceux qui, relais sociaux, partenaires culturels et institutionnels, têtes de réseaux, concourent à ce que Cultures du Cœur 77 poursuive ses missions d entraide et de solidarité auprès des publics défavorisés. Il évoque la crise économique dont les effets pervers perdurent : chômage en hausse, précarité qui ne cesse de gagner du terrain, inégalités qui se creusent, et qui rendent plus que jamais la solidarité indispensable. Il cite Valérie FOURNEYRON, Ministre Jeunesse, Sports, Education Populaire et Vie Associative, qui en janvier 2013, lors du 15 ème anniversaire de Cultures du Cœur national, rendait hommage à l action de l association permettant que ceux «qui sont seuls et se sentent exclus retrouvent ce temps de dignité partagée». Il reprend le propos de la Ministre en évoquant le rôle de «passeur» de l association dans les domaines de la culture et de la solidarité. Ce rôle ne peut s accomplir que grâce à l action des relais sociaux, au plus près des bénéficiaires, et à la générosité des partenaires culturels et sportifs qui ouvrent leurs portes. Il rappelle que la culture et le sport sont des leviers fondamentaux, des éléments centraux d un projet de société. Compte Rendu de l Événementiel - Assemblée Générale Ordinaire du 30 mai / 12

2 Il évoque quelques faits caractéristiques pour l association en 2012 : en particulier, jamais le nombre de réservation n a été aussi élevé, c est dire le recours accru des structures sociales au dispositif. Parallèlement, le nombre de places offertes traduit un engagement constant des partenaires culturels, sportifs et de loisirs de l association. Il rappelle aussi que Cultures du Cœur 77 est un outil d animation de réseau. Même si les congés maternités des deux salariées de l équipe ont rendu l activité plus difficile, celle-ci a continué à fonctionner sans réelle baisse de régime : action de médiation au Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux ; atelier pratique sur le dispositif ; production et diffusion d outils de communication et de supports de médiation ; réalisation d une enquête sur les publics... Il salue le professionnalisme de l équipe salariée, renforcée ponctuellement par des volontaires en Service Civique, stagiaires ou personnel en CUI. Il remercie également les membres du Conseil d Administration et du Bureau pour leur implication bénévole dans la vie de l association. Il évoque brièvement la situation financière excédentaire de l association, qui est le fruit d une gestion saine et rigoureuse et d une grille tarifaire de cotisations permettant à l association de développer ses fonds propres. Il explique qu il s agit d une priorité et d une obligation face à la baisse généralisée des subventions publiques. Il rappelle que 2012 était la dernière année de la convention triennale d objectifs conclue avec le Conseil général 77. Les objectifs fixés ont été atteints et le partenariat va être renouvelé en 2013 : une nouvelle convention est en cours de préparation avec les services du Conseil général. Il souligne en particulier la qualité du partenariat avec les Maisons Départementales des Solidarités, dans lesquelles les actions autour du dispositif Cultures du Cœur sont en augmentation. Cultures du Cœur 77 a l ambition d être aux côtés de toutes les structures sociales qui œuvrent inlassablement auprès de ceux que la société exclut et auxquels il faut redonner de l espoir, de l envie, des sourires, des rencontres Alain VELLER termine par une citation d André Malraux : «La culture ne s hérite pas, elle se conquiert». Il exhorte à faire en sorte que demain, ceux qui en sont éloignés s approprient la culture, mais aussi le sport, et les conquièrent. Le quorum étant atteint, le rapport moral est soumis au vote à main levée et accepté à l unanimité. RAPPORT D'ACTIVITÉS 2012 Présenté par N. BAROUX et E. GEOFFROY, salariées de l'association, sous forme d un PowerPoint. Cultures du Cœur 77 s'inscrit dans la dynamique du réseau Cultures du Cœur : appartenance au réseau national et implication dans une coordination régionale en Ile de France. Pour mener à bien son projet et remplir ses objectifs statutaires, l association a poursuivi en 2012 le développement et la consolidation de son réseau culturel, sportif et de loisirs mais aussi social. I. UNE VIE ASSOCIATIVE ACTIVE ET ENGAGEE I.1. LES ACTEURS DE L ASSOCIATION UN CONSEIL D ADMINISTRATION IMPLIQUÉ ET RENOUVELÉ - 13 administrateurs, dont 9 personnes morales et 4 membres à titre personnel. C est la première fois qu ils sont aussi nombreux depuis la création de l association. - Le Conseil d Administration (4 réunions) et le Bureau (3 réunions) se sont réunis régulièrement en L Assemblée générale ordinaire du 3 avril 2012 a été organisée dans les locaux de la Fédération des Centres Sociaux 77 à Lognes (32 personnes présentes, 151 excusées). - Des réunions de travail régulières ont eu lieu entre l équipe salariée et les administrateurs afin d assurer le suivi de l activité. UNE EQUIPE DYNAMIQUE - 2 salariées en CDI : une en congé maternité puis parental de janvier à aout, l autre en congé maternité de septembre à décembre ; - 1 secrétaire administrative en CUI (Contrat Unique d Insertion) d avril à octobre 2012 ; - 1 adjointe au développement en CDD de remplacement du congé maternité d'octobre 2012 à janvier 2013 ; - 3 volontaires en Service Civique accueillis dans l année ; - 1 stagiaire en Licence professionnelle Intervention Sociale spécialité Animation professionnelle (février-juin 2012). Compte Rendu de l Événementiel - Assemblée Générale Ordinaire du 30 mai / 12

3 I.2. L ENGAGEMENT DE CULTURES DU COEUR EN SEINE-ET-MARNE LA CONVENTION AVEC LE CONSEIL GENERAL DE SEINE-ET-MARNE - Dernière année d'exécution de la deuxième convention triennale d'objectifs ( et ) ; - Une collaboration transversale avec différents services du Conseil général 77 (DGAS, DAC, DIH, DAP ). LA REFLEXION AUTOUR DE L ACCES A LA CULTURE, AUX SPORTS ET AUX LOISIRS - Avec le Conseil général 77 : participation au Conseil participatif du Projet de territoire et à l'élaboration des projets territoriaux des solidarités dans les Maisons Départementales des Solidarités L'association a également candidaté à l appel à initiatives Projet de territoire 77 mais son dossier n'a pas été retenu par le jury. - Pour l'accès des jeunes à la culture, aux sports et aux loisirs en s'investissant auprès des instances qui coordonnent l action sociale envers les jeunes comme, entre autres : o la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) : appel à projet 2012/2013 dans le cadre du Dispositif d Appui aux actions jeunesse et éducation populaire, attribution d'un demi-poste FONJEP pour développer son action en direction des structures jeunesses. o la Direction Départementale de Protection Judiciaire de la Jeunesse (DDPJJ) : l'action a dû être suspendue suite à la suppression en 2012 de Crédits d intervention ayant entrainé l'arrêt de la subvention à Cultures du Cœur 77. LES ENGAGEMENTS DE L ASSOCIATION - Depuis 2011, Cultures du Cœur 77 est adhérente au Comité Départemental des Associations de Jeunesse et d Education Populaire 77 (CDAJEP77) et a participé le 13 octobre 2012 au 1er Festival de l Education Populaire à la Rochette. - Cultures du Cœur 77 est adhérente de l association RESO 77 depuis 2008 et contribue ainsi à entretenir une dynamique de réseau en lien avec différents acteurs sociaux du département et favoriser la visibilité de son projet auprès des structures et têtes de réseaux adhérentes. I.3. LES MOYENS FINANCIERS LES FINANCEMENTS : subvention de fonctionnement du Conseil général 77, financements spécifiques de la DDCS 77 (action et Fonjep), aides à l emploi du Conseil régional d'ile-de-france (Emploi Tremplin) et de l'etat (CUI). LA COTISATION ANNUELLE est passée de 75 en 2011 à 100 par structure en LA PARTICIPATION A DES APPELS A PROJETS DE FONDATIONS : 3ème édition des Trophées des associations de la fondation EDF ; appel à projet " Des initiatives pour l accès à L éducation pour tous" - Prix Edmond PROUST, lancé par le Fonds MAIF pour l Education. Pour ces 2 appels, les projets de l association n ont pas été retenus. LES CONTRIBUTIONS VOLONTAIRES EN NATURE : mise à disposition des locaux par l APES ou encore de salles de réunions par ses partenaires, implication des bénévoles II. UNE ANIMATION DYNAMIQUE DU RESEAU II.1. L'ENQUETE POUR UNE MEILLEURE CONNAISSANCE DU RESEAU Enquête réalisée par une stagiaire accueillie de février à juin Objectif : faire un état de lieux sur l utilisation du dispositif et les publics touchés en personnes venant de 51 structures ont répondu à ce questionnaire. L'UTILISATION DU DISPOSITIF DANS LES STRUCTURES SOCIALES ADHERENTES : - La typologie des structures ayant répondu : 27% sont des structures de proximité, 26% des structures d action sanitaire et sociale, 18% de structures d hébergement, 10% de santé-handicap, 6% d entraide et solidarité, 5% de prévention et protection de l enfance, 5% d emploi, formation et insertion et 3% jeunesse. - La fréquence de l utilisation : 90% des répondants utilisent le site internet Cultures du Cœur au moins une fois par mois ou plus, et seulement 10% occasionnellement. 70% des relais interrogés ont fait au moins une fois par mois une réservation via Cultures du Cœur pour leurs publics en difficultés. - La typologie des sorties : 23% des sorties au théâtre, 23% pour le patrimoine, 21% au cinéma, 13% à des concerts. - Les apports pour les publics : ouverture à la culture (31%), développement du lien social (27%), amélioration de l estime de soi (26%), développement de l autonomie et de l insertion (8%), gratuité qui facilite la sortie en permettant d oublier les problèmes liés à l argent (7%), apprentissage des règles des lieux d accueil (1%). - Les plus-values pour l accompagnement social : Un peu plus de la moitié des répondants pensent que l utilisation du dispositif Cultures du Cœur permet une amélioration globale de l accompagnement social ; 28% que cela améliore le lien entre travailleurs sociaux ou bénévoles et bénéficiaires, 18% que cela améliore le lien entre les bénéficiaires eux-mêmes (sortie de l isolement, resserrement des liens familiaux, etc.). Compte Rendu de l Événementiel - Assemblée Générale Ordinaire du 30 mai / 12

4 LES PUBLICS TOUCHES PAR L'ACTION DE L'ASSOCIATION EN SEINE-ET-MARNE : - environ personnes en difficultés ont été touchées par l action de Cultures du Cœur 77 ; - 67% des publics qui ont eu recours au dispositif Cultures du Cœur viennent des territoires urbains ; - ¾ des publics touchés par le dispositif Cultures du Cœur sont des femmes ; - Près de la moitié de ces publics ont plus de 25 ans et 30% sont des enfants de 3 à 14 ans ; - Une majorité de bénéficiaires de minima sociaux chez les adultes ; - 58,5% ne sont pas salariés et parmi les salariés 75% en contrat précaire ; - 93% des publics du 77 satisfaits de leurs sorties via le dispositif Cultures du Cœur. II.2. LA COMMUNICATION EN DIRECTION DU RESEAU COUPS DE COEUR 77 : POUR SUIVRE L ACTUALITE DE L ASSOCIATION - 4 numéros sortis en 2012 : outil désormais bien identifié au sein du réseau, graphisme revu et supplément d une double page de jeux en juillet et septembre. LA PAGE D ACTUALITE DEPARTEMENTALE DU SITE INTERNET - Une refonte globale du site internet fin 2011 qui offre désormais une page départementale. - La possibilité pour les équipes locales d'alimenter directement cette page depuis le printemps Un nouvel outil de liaison qui permet de relayer des informations et de proposer des outils en téléchargement LES MAILS D OFFRES MENSUELS : POUR LES RELAIS SOCIAUX - Un outil pour les référents des relais sociaux qui permet d'avoir une visibilité sur les invitations offertes. - Des rubriques régulières : actualité de l association et de ses partenaires, liste complète des offres culturelles, sportives et de loisirs pour le mois en cours et le mois suivant. II.3. DE NOUVEAUX OUTILS DE MEDIATIONS LES MISES A JOUR DU GUIDE DES PARTENAIRES (3 en 2012) - Objectifs : favoriser la diffusion et la connaissance de l offre des partenaires auprès des relais sociaux afin qu ils puissent plus facilement les communiquer à leurs publics, et valoriser l engagement des partenaires réguliers de l association. LE GUIDE DE LA SORTIE AU MUSEE - Support élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire dans le cadre du partenariat avec les musées départementaux (médiateurs culturels), la Direction Générale Adjointe de la Solidarité et les Maisons Départementales des Solidarités du Conseil général 77 (travailleurs sociaux). - Objectif : créer un outil de médiation autour de la sortie au musée à destination des travailleurs sociaux des relais afin de leur permettre d aborder plus facilement avec leurs publics ce type de sortie et leur préparation. - Son édition, initialement prévue pour 2012, est reportée à 2013 suite à une demande du Conseil général 77. LES AUTRES OUTILS DE MEDIATION - Les fiches de médiation mises à jour afin d accompagner les intervenants des structures sociales dans l action. - Le «livret de vos impressions» : document de recueil de témoignages, créé en Les jeux de médiation (jeu de 7 familles, Memory ) pour faciliter les échanges entre les intervenants du champ social et leurs publics autour du dispositif. II.4. LES ACTIONS DE TERRAIN LES RENCONTRES AVEC LES RELAIS SOCIAUX - Avec des nouveaux relais (10), des relais à redynamiser (10) ou dans le cadre de l aide à la mise en place de l'action (35). - Participation à des forums : Forum Vacances Loisirs de Meaux (30 mars), Forum de l Action Sociale à Meaux (19 oct.). LES ACTIONS DE MEDIATIONS - Le 2 février : atelier pratique pour les référents de relais sociaux à Hautefeuille. - Le 31 mai : action au Musée de la Grande Guerre de Meaux (nouveau partenaire 2012). L'association a également participé aux assemblées générales de partenaires tels que la Fédération des Centres Sociaux 77, l Association Profession Sport et Loisirs 77 (APSL77), l association RESO77, l AEDE Compte Rendu de l Événementiel - Assemblée Générale Ordinaire du 30 mai / 12

5 III. UN RESEAU TERRITORIAL ACTIF III.1. LA REDISTRIBUTION GLOBALE DES INVITATIONS invitations ont été offertes en 2012 par les partenaires culturels, sportifs et de loisirs du invitations ont été réservées par les relais sociaux du 77, soit réservations supplémentaires par rapport à 2011, ce qui représente une augmentation de près d un quart. Le taux de réservations des invitations proposées en Seine-et-Marne est en augmentation (29,8% contre 25,5% en 2011), ce qui traduit une meilleure utilisation des offres proposées. Le taux d utilisation réelle des invitations réservées est de 84% pour 2012, ce qui correspond à près de personnes ayant bénéficié de sorties offertes par Cultures du Cœur. III.2. LE RESEAU SOCIAL : LES RELAIS UN RESEAU CONSOLIDE relais sociaux dont 10 nouveaux relais ont fait des réservations pour leurs publics. La part de relais actifs est d environ 54,5% invitations ont été réservées par les relais, soit près de 20 % de plus qu en LES STRUCTURES SOCIALES RELAIS ET LEURS PUBLICS - La répartition des relais sociaux sur le territoire : 48 % dans le sud et 52% dans le nord ; 17% à l est et 83% dans l'ouest du département, soit environ 68% dans des zones urbaines et 32% dans des communes rurales. - La typologie des relais sociaux par type d accompagnement : 22% de structures de proximité, 19% de structures PJJ (Protection Judiciaire de la Jeunesse) prévention protection de l Enfance, 16% de structures handicap, 12% de circonscriptions d action sanitaire et sociale, 11% de structures d hébergement, 10% de structures d entraide solidarité, 5% de structures Emploi Formation Insertion, 4% de structures jeunesse, 1% d'autres structures hors classification. - Les publics touchés par l action de Cultures du Cœur : 52 % des publics bénéficiaires des relais actifs du 77 en 2012 sont «tout public» (c'est-à-dire venant de structures sociales qui accueillent plusieurs types de publics), 19 % des jeunes, 13 % des familles, 11 % des personnes en situation de handicap et 5 % des adultes isolés. L AUGMENTATION DES RESERVATIONS DES RELAIS DU 77 - Une utilisation de plus en plus locale du dispositif : 76% des publics des relais du 77 sont sortis chez des partenaires culturels, sportifs et de loisirs du 77, 24 % hors 77 (dont une grande majorité dans des départements franciliens). - Des réservations dans tous les domaines : 23% dans le domaine sportif, 23% de cinéma, 18% de théâtre, 11% dans les musées, 8% de concerts, 3% de patrimoine, et 12% d'autres types de sorties (parcs d'attraction, conférences, ). LES MAISONS DEPARTEMENTALES DES SOLIDARITES (MDS) - La poursuite de l accompagnement des 14 MDS du territoire dans l'utilisation du dispositif Cultures du Cœur en lien avec la Direction Générale Adjointe à la Solidarité du Conseil général (DGAS), et en participant aux groupes de travail de certaines MDS dans le cadre du Projet de territoire. - En 2012, les publics en difficulté suivis par les MDS ont bénéficié de invitations Cultures du Cœur ce qui représente 27,6 % du total des réservations faites par les relais sociaux du 77 (contre près de 20 % en 2011), avec néanmoins des disparités dans le recours au dispositif en fonction des territoires. III.3. LE RESEAU CULTUREL, SPORTIF ET DE LOISIRS : LES PARTENAIRES L ENGAGEMENT PERENNE DES PARTENAIRES partenaires culturels, sportifs et de loisirs dont 3 nouveaux. - 56% de partenaires actifs (c'est-à-dire ayant offert des places au moins une fois dans l année). - De nombreux partenaires culturels, sportifs et de loisirs satisfaits du dispositif de solidarité proposé et du suivi rigoureux effectué par l association, qui s'engagent dans la durée avec un renouvellement d'une année sur l'autre. LA REPARTITION DES PARTENAIRES SUR LE TERRITOIRE ET LA PROVENANCE DES PUBLICS - La répartition des partenaires sur le territoire est fonction de la répartition géographique des équipements, plus nombreux dans l ouest urbain que dans l est plus rural ; des demandes exprimées par les relais sociaux en lien avec les attentes des publics ; et des sollicitations plus ou moins fructueuses menées par l'association. - La provenance des publics qui sortent chez les partenaires du 77 : 83% viennent des relais du 77, les 17% restant viennent d autres départements (majoritairement d Ile-de-France). LA TYPOLOGIE DES PARTENAIRES - 30% de salles de spectacles et de cinéma ; 24% de compagnies artistiques ; 13% de partenaires sportifs ; 11% d'équipements de patrimoine et musées ; 8% d'organisateurs d événements itinérants ; 7% de partenaires de loisirs... - La grande majorité des partenariats concernent le champ culturel (environ 80%), tandis que 13% concernent le domaine du sport et 7% des organismes de loisirs. Compte Rendu de l Événementiel - Assemblée Générale Ordinaire du 30 mai / 12

6 LA DIVERSIFICATION DES OFFRES CHEZ LES PARTENAIRES DU 77 - L offre culturelle et de loisirs reste majoritaire (91%), tandis que l offre sportive (spectacles et pratiques) reste stable (9%) en part relative même si elle a augmenté en nombre d invitations offertes (de en 2011 à en 2012). - La répartition par genre des offres des partenaires de Seine-et-Marne : 22% de places de cinéma, 14% d'entrées dans les musées et 13% d'offre de patrimoine, 10% de places de théâtre et 9% de musique, 9% d'offres sportives... - Les réservations d offres culturelles restent majoritaires (72%), tandis que celles dans le domaine du sport sont en progression (28%). III.4. LES PRATIQUES CULTURELLES ET SPORTIVES LES PRATIQUES CULTURELLES - Places pour l atelier théâtre hebdomadaire au Centre Culturel Le Moustier de Thorigny-sur-Marne. - Places pour des pratiques artistiques hebdomadaires à la Maison des Jeunes et de la Culture de Meaux. LES PRATIQUES SPORTIVES - Partenariat avec la Patinoire de La Cartonnerie de Dammarie-les-Lys : 217 personnes bénéficiaires en Partenariat avec le Skatepark Cosanostra de Chelles : 51 personnes ont pratiqué le skateboard ou le roller en Partenariat avec la Communauté d Agglomération Melun Val-de-Seine sur le dispositif Sport-Passion : 16 jeunes de 6 à 17 ans ont pu bénéficier de stages sportifs d été hebdomadaires. - Pratiques sportives proposées dans les 4 bases de loisirs du 77 (Bois-le-Roi, Buthiers, Vaires-Torcy, Jablines) grâce au dispositif des Tickets Loisirs offerts par la Région Ile-de-France : plus d un millier de Tickets Loisirs offerts. UN PROJET POUR 2013 LA MOBILISATION DU RESEAU DE L ASSOCIATION LE RESEAU «CULTURES DU COEUR» - L implication dans la vie du réseau national par la participation aux instances et aux différents temps forts du réseau. - L implication dans la gestion et l animation de l association Cultures du Cœur Ile-de-France. LA CONSOLIDATION DE L ACTION ET DES VALEURS DE L ASSOCIATION - Le développement des outils de communication internes et externes en direction des publics des relais sociaux, du grand public et des partenaires privés (entreprises, fondations...) ; - La diversification des financements de l association (actions spécifiques ) pour lui assurer une pérennité financière ; - Le renforcement de l équipe grâce au recrutement de volontaires en Service Civique et de stagiaires sur des missions précises, et la formation de ces jeunes ; - La formation continue de l équipe de salariées afin d améliorer l animation du réseau au quotidien. LE RESEAU SOCIAL : LES RELAIS - L adhésion de nouvelles structures : pour consolider le réseau et s étendre aux différents champs de l action ; - Le soutien aux relais sociaux déjà adhérents et la relance d une action dans les structures inactives. LE RESEAU CULTUREL, SPORTIF ET DE LOISIRS : LES PARTENAIRES - La sollicitation de nouveaux partenariats culturels et de loisirs au plus proche des relais sociaux, mais aussi sportifs dans le but de proposer des pratiques facilement accessibles et l accès à des spectacles sportifs ou à des initiations ; - La consolidation du réseau grâce aux renouvellements de partenariats et à la relance des partenaires inactifs. L OUTIL CULTURES DU CŒUR UN OUTIL DE SENSIBILISATION - L organisation de temps de rencontres entre partenaires et relais sociaux : o Des réunions territoriales qui permettent l échange d informations et de pratiques ; o Un évènementiel pour le lancement du Guide de la sortie au musée ; o Une rencontre départementale, organisée à la suite de l assemblée générale, afin de mobiliser le réseau de l association ainsi que l ensemble des acteurs sociaux, culturels, sportifs et de loisirs du territoire. - La réflexion pour la mise en place d un projet autour de l accès à la lecture, en permettant aux travailleurs sociaux et aux publics de mieux connaitre les possibilités offertes dans les médiathèques. - La sensibilisation des jeunes dans le cadre d actions spécifiques (ex : mise en place d ateliers de médiation dans les structures jeunesse). UN OUTIL DE FORMATION - La mise à disposition d outils de médiation comme : Le Guide des partenaires, Le Guide de la sortie au musée, etc. - La formation des référents Cultures du Cœur dans les structures sociales : accompagnement collectif ou individualisé pour la mise en place d une action et pour l utilisation du dispositif Cultures du Cœur. Le rapport d activités est soumis au vote à main levée et accepté à l unanimité. Compte Rendu de l Événementiel - Assemblée Générale Ordinaire du 30 mai / 12

7 RAPPORT FINANCIER 2012 Présenté par Marie-Pascale DESCAMPS, Trésorière de l association, représentant l association Habitat Educatif - Centre maternel Guillaume Briçonnet de Meaux (personne morale). Le présent rapport financier porte sur l'exercice Il est arrêté au 31/12/2012. Il faut signaler que l association a changé de comptable pour l établissement de son bilan 2012 : elle fait désormais appel au Cabinet d expertise comptable Olivier Paris (Serris), spécialisé dans la comptabilité associative. Ce bilan a été établi par Mme Catherine BUATHIER, expert comptable de ce cabinet. Au total, au 31/12/2012, les dépenses engagées par l'association se sont élevées à , tandis que les recettes se sont élevées à , soit un résultat d'exploitation positif de Selon le cabinet comptable et par rapport au budget prévu à l équilibre, cet excédent s explique par : - Une économie sur les charges externes : (5) K - Une économie sur les charges de personnel : (4) K - Une reprise sur provision non prévue au budget (3) K Les économies réalisées sur les charges externes et de personnel sont liées au congé parental de 6 mois pris en 2012 par une des salariées de l association. L excédent réalisé est donc largement justifié par des circonstances exceptionnelles. LES RECETTES ( ) : L association a bénéficié en 2012 de plusieurs sources de financement : SUBVENTIONS D EXPLOITATION : La subvention de fonctionnement d'un montant de allouée par le Conseil Général 77, au titre de la troisième et dernière année d'exécution de la convention d'objectifs triennale conclue pour (versée en juin 2012). A noter une baisse de 3,5 % en 2012 par rapport aux subventions versées en 2010 et 2011 (avenant 2012 de la convention). La subvention de 500 versée par Direction Départementale de la Cohésion Sociale dans le cadre de l appel à projet 2012/2013 sur l axe «Ouverture culturelles des jeunes» du Dispositif d Appui aux actions jeunesse et éducation populaire (versée en novembre 2012). Pas de subvention reçue de la Direction Départementale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse 77 rattachée au Ministère de la Justice, sur «L accès à la culture, aux sports et aux loisirs du public PJJ» du fait de la suppression des crédits d intervention PJJ en AIDES A L EMPLOI : d aides à l emploi versées par le Conseil régional d Ile-de-France via l'asp (Agence Sociale de Paiements) pour le financement du poste d adjointe au développement en Emploi-Tremplin de financement complémentaire versés par le Conseil général 77 pour ce même poste versés par l Etat via l ASP pour le poste de secrétaire administrative en CUI (Contrat Unique d Insertion) occupé d avril à octobre AUTRES PRODUITS : de cotisations versées par les membres adhérents de l'association, suite à la mise en place depuis 2009 d'une cotisation annuelle obligatoire d'un montant de 100 pour les relais sociaux adhérents en 2012, et de 10 pour les administrateurs membres en tant que personnes physiques d indemnités journalières versées par la Sécurité Sociale pendant les congés maternités pris début et fin 2012 par les salariées permanentes de l association de reprise sur provision pour risque et charges d exploitation : cette provision avait été constituée en 2011 pour couvrir un évènementiel qui n a pas eu lieu, elle a donc été annulée. 825 d'intérêts financiers perçus sur le Livret Bleu de l association détenu au Crédit Mutuel. 150 de remboursement de franchise de l assurance MAIF suite à une vitre brisée dans les locaux de l association. 4 de produits divers de gestion courante. Compte Rendu de l Événementiel - Assemblée Générale Ordinaire du 30 mai / 12

8 LES DEPENSES ( ) Les dépenses engagées par l'association en 2012 se sont réparties comme suit : D'ACHATS : fournitures non stockables (eau, électricité), administratives, d'entretien et de petit équipement. 203 de SERVICES EXTERIEURS : prime d'assurance pour le local de l'association. A noter que les charges locatives sont nulles, puisque l'association bénéficie depuis 2007 d'une mise à disposition gratuite de son local par l'apes (Association Pour les Équipements Sociaux) basée à Pantin d «AUTRES SERVICES EXTERNES» : d'honoraires correspondant : aux services du cabinet comptable Olivier Paris pour le bilan financier 2012 et aux frais de gestion salariale confiée à l'apsl de voyages et déplacements correspondant : aux frais de déplacements des salariées de l'association pour développer et animer le réseau départemental ; et à ceux des administrateurs occasionnés par leur participation à diverses réunions (avec les partenaires financiers ou institutionnels, le réseau Cultures du Cœur, instances ). - Les autres dépenses correspondent aux frais postaux (161 ), d'internet (505 ) et de téléphone (278 ), aux frais de gestion de compte bancaire (104 ), aux frais de missions et réceptions (81 ), et de publications (60 ). - Les cotisations versées par l association : à Cultures du Cœur national pour l utilisation des outils de pilotage du site internet ; 100 pour l'adhésion à l'association RESO 77 ; 40 pour l adhésion eu CDAJEP d «IMPOTS, TAXES ET ASSIMILES» correspondant aux de frais de formation continue de FRAIS DE PERSONNEL (1 er poste de dépense de l association) qui correspondent à l emploi de deux salariées permanentes, à un CDD de remplacement de 3 mois pendant un congé maternité, au poste de secrétaire administrative en CUI occupé d avril à octobre, ainsi qu aux gratifications de stage versées pendant 5 mois. A noter que les «Autres charges de personnel» (1 794 ) correspondent à une formation au logiciel ACCESS effectuée par les salariées permanentes de l association. 970 de DOTATIONS D'EXPLOITATION qui correspond à la dotation aux amortissements (provision sur 3 ans), pour l'achat de matériel informatique (ordinateurs portables, imprimante laser). 1 de CHARGES DIVERSES DE GESTION COURANTE. LES CONTRIBUTIONS VOLONTAIRES EN NATURE : L association a souhaité valoriser les contributions volontaires en nature dans son budget. Celles-ci correspondent à : La mise à disposition à titre gratuit des locaux de l'association par l'apes ; La mise à disposition à titre gratuit de salles de réunions par les partenaires de l association pour accueillir différentes réunions d instances et d animation de réseau. Au total, ces contributions volontaires en nature sont estimées à CONCLUSION du rapport financier Si la situation financière 2012 de l association Cultures du Cœur 77 est saine, il n y a pas lieu de trop se réjouir dans la mesure où le résultat excédentaire atteint s explique largement, comme nous l avons vu, par des circonstances exceptionnelles. Il est proposé d affecter l excédent de en report à nouveau sur l exercice 2013 L association doit veiller à consolider sa situation financière par rapport au développement de ses activités qui requiert des moyens supplémentaires, dans un contexte de baisse des financements publics, en particulier des subventions de fonctionnement ; et par rapport à la dégressivité des aides reçues au titre du poste en Emploi Tremplin, et ce afin de garantir la pérennité de cet emploi au sein de l association. En 2013, l'association s'attachera à : Maintenir le plan de trésorerie déjà en place, afin d assurer un suivi financier au plus près de sa trésorerie. Davantage diversifier ses sources de financement en sollicitant de nouveaux partenaires financiers : collectivités locales, appels à projet d institutions et de fondations d entreprises Poursuivre l accroissement de ses fonds propres, avec l adoption dès 2013 d une nouvelle grille tarifaire de cotisation pour les relais sociaux adhérents, telle qu elle a été votée lors de la dernière assemblée générale pour La trésorière rappelle à ce titre l importance de la cotisation comme adhésion au projet défendu par Cultures du Cœur et participation au dispositif proposé, mais aussi afin de garantir la pérennité de son existence. Le rapport financier ainsi que l affectation du résultat 2012 en report à nouveau sur l exercice 2012 sont soumis au vote à main levée et acceptés à l unanimité. Compte Rendu de l Événementiel - Assemblée Générale Ordinaire du 30 mai / 12

9 ÉLECTION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Rappel des dispositions statutaires : Les membres du Conseil d Administration seront élus pour une durée de 3 ans, renouvelables par tiers chaque année. Le mandat des administrateurs sortants est renouvelable. Les postes vacants sont à pourvoir par des personnes physiques ou morales (associations, administrations, entreprises). Les personnes morales sont représentées par leur représentant légal ou toute autre personne dûment habilitée à cet effet (article 5.b des statuts). 4 postes sont à pourvoir au sein du Conseil d administration de l association. 4 administrateurs sont sortants cette année : - Alain VELLER, Président sortant, membre en tant que personne physique ; - Le Centre maternel Guillaume Briçonnet Association HABITAT EDUCATIF (Meaux) : trésorier sortant, membre en tant que personne morale, représenté par Marie-Pascale DESCAMPS, Directrice adjointe ; - L association HORIZON (Meaux), membre en tant que personne morale, représentée par Claudine BOBIS PICOU, Chef de service Hébergement. Ces 3 administrateurs renouvèlent leur candidature. - L association La Maison de Laurence (Mitry-Mory), secrétaire adjointe sortante, ne représente pas sa candidature. Il y a une nouvelle candidature : celle d Ivan COUBEAU, travailleur social au CADA NORD 77 de Brou-sur-Chantereine, en tant que personne physique. Les quatre candidatures sont soumises au vote à main levée et acceptées à l unanimité. QUESTIONS DIVERSES Après épuisement des points à l ordre du jour, il n y a pas eu de questions diverses. Le président de l association annonce que l assemblée générale est close. PROJECTION D UNE VIDEO DE TEMOIGNAGES REALISEE DANS LE CADRE DES 15 ANS DE CULTURES DU CŒUR NATIONAL (Pendant la pause) Cette vidéo retrace divers soutiens d artistes (Pierre Arditi, Brigitte Fossey, Michel Leeb, Salomé Lelouch, Daniel Mesguich, Serge Moati ) et des témoignages de représentants d équipements culturels et d intervenants sociaux. Elle a été projetée en janvier 2013 aux associations territoriales Cultures du Cœur lors d un évènementiel organisé au Cirque Phénix à Paris pour célébrer le 15 ème anniversaire de l association nationale. Retrouvez le lien vers cette vidéo sur le site (rubrique «Actualités nationales», puis «comité de soutien»). TEMOIGNAGES DE RELAIS SOCIAUX ET DE PARTENAIRES CULTURELS AUTOUR DE L ACTION DEPARTEMENTALE DE CULTURES DU CŒUR 77 Des représentants de relais sociaux adhérents et de partenaires culturels ont ensuite été invités à venir témoigner de leur inscription dans le dispositif Cultures du Cœur, afin de valoriser l engagement des partenaires qui offrent des invitations, d une part, et l action quotidienne des relais qui les redistribuent en direction des publics, d autre part. Les structures intervenantes sont le reflet de la diversité du réseau Cultures du Cœur en Seine-et-Marne, composé aussi bien de centres culturels municipaux, d associations d évènements culturels itinérants, de Maisons Départementales des Solidarités, de structures de l Aide Sociale à l Enfance, d associations œuvrant dans le champs du handicap. 1. LA MAISON DEPARTEMENTALE DES SOLIDARITES DE MITRY-MORY CONSEIL GENERAL 77 : Christelle GENNERAT, assistante sociale : Elle explique que ses collègues (puéricultrices, assistantes sociales, éducateurs et psychologues) orientent les familles afin qu elles puissent bénéficier de Cultures du Cœur. Ils utilisent le dispositif au sein de deux actions : «Les ateliers Cultures du Cœur» (depuis 2011) et l action «Désir de loisirs» (depuis 2010). Compte Rendu de l Événementiel - Assemblée Générale Ordinaire du 30 mai / 12

10 Les «ateliers Cultures du Cœur» sont destinés à un public déjà autonome, capable d aller sur des sorties, spectacles, visites seul sans être assisté d un groupe. Les publics sont reçus sur des permanences environ toutes les 6 semaines, chacun échange sur les sorties déjà réalisées ce qui encourage certaines personnes à franchir le pas. Les recherches sur les sorties ainsi que les prises de réservations sont ensuite faites sur le site internet de Cultures du Cœur. L action «Désirs de loisirs», réalisée en partenariat avec la CAF, accueille des publics plus isolés, moins autonomes et qui ont besoin d un accompagnement. Cette année, 17 personnes participent à l action, ce sont des familles monoparentales, des couples, des personnes isolés. L objectif est l insertion sociale par la culture et les loisirs. Des rencontres ont lieu tous les mois au sein d un lieu culturel (une médiathèque), et des sorties collectives sont organisées en Seine-et-Marne ou à Paris. Dans le cadre des bilans réalisés en fin d année, une évolution positive des participants est observée par les professionnels à différents degrés. Certains font des sorties en dehors du groupe, seul ou en famille ; d autres sont retournés sur les structures visités. En dehors de l action les participants se mobilisent peu à peu pour effectuer des démarches de soin, d insertion sociale ou professionnelle. Elle termine en soulignant que Cultures du Cœur est un partenaire privilégié pour ces deux actions en complément d un travail partenarial avec des structures culturelles et de loisirs. 2. LA FERME DES JEUX MAIRIE DE VAUX-LE-PENIL : Colette LLECH, élue aux solidarités, à l'insertion et à l'accessibilité des handicapés : Elle souhaite, au nom du Maire de Vaux-le-Pénil, la bienvenue aux participants et présente la Ferme des Jeux, qui est un centre culturel municipal. Elle excuse Madame Guyard, Maire adjointe aux Affaires Culturelles, qui n a pu être présente et qu elle remplace. En tant qu élue aux Affaires Sociales, elle a conscience de la façon dont la dimension culturelle peut jouer. La Ferme des Jeux est sur le site d une ancienne ferme qui a été rénovée en C est un centre culturel multiforme qui comporte plusieurs espaces : la salle de spectacle et de cinéma de la Grange, récemment rénovée ; le petit salon qui permet d accueillir des expositions ; le petit théâtre, espace mis à disposition des artistes amateurs et semi professionnels ainsi que pour différentes expressions artistiques ; la salle Le manège accueille l'événementiel - Assemblée Générale et qui reçoit des activités artistiques associatives ; un studio de répétition dédié aux musiques actuelles ; et enfin le restaurant «l Artiste». Elle termine en signalant que la commune de Vaux-le-Pénil est partenaire de Cultures du Cœur depuis 2006 en proposant chaque semaine 4 places de cinéma et une quarantaine de places de spectacles pendant la saison culturelle. Elle souhaite continuer à développer le partenariat avec l association pour favoriser l accès à la culture de tous les publics. 3. LE FOYER DE L ENFANCE ALIZE LE HAMEAU DU MOULIN (Rubelles) : Gilles GAUTHIER, Chef du service «Arc-en-Ciel» (enfants de 6-10 ans) : Le foyer utilise Cultures du Cœur depuis 2010 en direction des enfants et adolescents placés par jugement par l Aide Sociale à l Enfance. Il a beaucoup recours aux services de l association pour des activités sportives et culturelles avec les enfants de 6-10 ans et les pré-ados. Pour les ados, il s agit plus d une dynamique collective avec également des demandes individuelles de leur part. L organisation des sorties se met en place les mercredis ou sur les week-ends. C est désormais quelque chose d assez régulier pour la structure. Le dispositif est géré par différents professionnels puisqu ils sont davantage dans une culture d établissement et dans un schéma de dynamique de groupe. Il remercie enfin Cultures du Cœur et exprime le souhait de sa structure de continuer à travailler avec l association de manière régulière. 4. L ASSOCIATION LES CONCERTS DE POCHE (Gisèle MAGNAN, Directrice artistique), Aude CHANDONÉ, responsable de l action culturelle & Marion GOUGEAT, Responsable de la communication ; Le but de l association Les Concerts de Poche est d amener les plus grands artistes de la musique classique, parfois aussi du jazz ou du théâtre musical, dans des lieux de proximité à la rencontre de tous les publics : salles des fêtes, maisons de quartier, écoles pour donner des concerts dans des conditions vraiment chaleureuse et très accessible à tous. Pour être sûr que tous les publics puissent venir et pour aller à leur rencontre, l association organise en amont des concerts de nombreux ateliers musicaux animés par des comédiens, des musiciens, des chefs de chœur Ils permettent à chacun de se sentir créateur, d'avoir une première expérience pratique de la musique immédiate et d'encourager tout le monde à franchir le pas. Ces ateliers sont beaucoup réalisés en milieu scolaire mais aussi dans des structures sociales, de soins, des CHRS, des établissements spécialisés etc. Pour Les Concerts de Poche, le partenariat Cultures du Cœur est important. Cultures du Cœur est un acteur de terrain, un très bon relais qui permet d identifier des structures pour leur proposer des ateliers et les concerts. Le partenariat a aussi permis aux Concerts de Poche de prendre contact dans d autres régions avec des antennes locales Cultures du Cœur. Compte Rendu de l Événementiel - Assemblée Générale Ordinaire du 30 mai / 12

11 Les Concerts de Poche proposent différents types d actions, qu elles soient ponctuelles ou plus dans la durée, par exemple le travail mené à Melun en 2012 en amont de la représentation d opéra Carmen pendant 3-4 mois avec des habitants et des structures. Elle exprime le souhait de poursuivre le partenariat et de l approfondir, et invite les participants intéressés par ce type d actions à contacter l association. 5. L ASSAD RM (Association de Soins et de Services à Domicile de la région de Melun) : Marie-Jeanne BALLIGAND et Matthieu JACQUELIN, éducateurs du SAMSAH (Service d Accompagnement Médico-Social pour Adultes Handicapés) ; L'ASSAD RM comprend 3 services : un service de soins à domicile tourné vers les personnes âgées ou handicapées, un Groupe d Entraide Mutuel qui s adresse à tous les publics avec un accueil en semaine et en journée, et enfin le SAMSAH qui est un service d accompagnement pour les personnes en situation de handicap psychique. Le rôle du SAMSAH est d accompagner les publics vers l autonomie, en travaillant l insertion sociale et culturelle. C est pour cela que la structure s est tournée vers Cultures du Cœur, mais aussi parce qu'il ne lui est pas possible de financer les sorties. Le dispositif est utilisé de manière individuelle ou collective, selon le travail entrepris avec les personnes. Un affichage a été créé au sein de la structure, et les professionnels ont essayé par le biais d une permanence de rendre le public acteur afin qu il puisse gagner en autonomie, mais la démarche s est avérée difficile. Actuellement, des réunions sont organisées avec les usagers afin de leur faire des suggestions de sorties en fonction des propositions disponibles. Certains d entre eux vont sur le site et font ensuite des demandes. Le partenariat Cultures du Cœur permet de proposer des sorties, des ouvertures culturelles au public et pour les professionnels de les rencontrer dans un autre cadre et de pouvoir travailler le lien qu ils ont avec eux ainsi que l autonomie. Pour les personnes suivies c est aussi une façon de rompre avec le quotidien et de sortir de l isolement. Ils remercient Cultures du Cœur pour cela. 6. LE CENTRE CULTUREL MUNICIPAL LE MOUSTIER DE THORIGNY-SUR-MARNE : Marion GEOFFROY, Directrice artistique (en particulier autour de l'atelier théâtre). Le centre culturel est partenaire Cultures du Cœur depuis quelques années. Le partenariat a démarré par l offre de places de spectacles : 10 invitations sont offertes sur tous les évènements de la saison culturelle, que ce soit du jeune public ou du tout public, du gratuit ou du payant. Cultures du Cœur permet en effet de relayer aussi une offre de gratuité sur son site internet, ce qui permet de diffuser une information très large en direction des publics sur ce qui se passe sur le territoire. Les publics accueillis sont aussi bien des familles, des SDF, Après qu elles se soient présentées à l accueil, les personnes ne sont pas repérées comme publics en difficulté. Le partenariat fonctionne et les gens viennent lorsqu ils ont réservé. Mais le partenariat est allé plus loin : des places sont proposées depuis quelques années pour un atelier théâtre régulier et payant mis en place par la ville. Parce qu aller au spectacle c est bien, mais c est aussi important d offrir un accès à une action pérenne, à quelque chose qui tient dans le temps, qui ne soit pas juste de la consommation mais de la construction Trois places pour cet atelier ont d abord été offertes à Cultures du Cœur, puis 5 puis 6 au fil des ans. Parmi les 6 bénéficiaires, il y a un jeune homme handicapé en fauteuil qui ne trouvait localement pas d autres lieux pour pratiquer le théâtre dans sa situation. Les effets observés sont notables, en particulier sur un des participants : en 3 ans, on voit le chemin parcouru. Alors qu il était très renfermé, il y a eu une ouverture qui s est faite progressivement, il s est redressé physiquement... On peut dire que ça l a vraiment aidé. Elle souligne qu offrir des places de spectacle c est bien mais qu il faut aller plus loin dans l engagement des partenaires sur des pratiques proposées dans la durée, et que c est possible sans mettre en danger les équipements. Les relais sociaux Cultures du Cœur peuvent aller eux-mêmes frapper aux portes d équipements culturels qui proposent des pratiques régulières afin de leur proposer de devenir partenaire Cultures du Cœur et d essayer de négocier une ou plusieurs places pour leurs publics. Il y a en effet des publics qui viennent à l atelier de Lagny et de Meaux parce qu il n y a pas d autre offre Cultures du Cœur de ce type sur le territoire. 7. TEMOIGNAGES D'AUTRES PARTICIPANTS : Un bénéficiaire du GEM de Melun (ASSAD RM) a pris la parole pour témoigner de la façon dont les adhérents bénéficient des invitations offertes par Cultures du Cœur : ils se réunissent une fois par mois afin de choisir une sortie pour le mois suivant, à partir des offres proposées sur le site de Cultures du Cœur. Lorsqu'il y a plus de participants que de places offertes, ils achètent des places payantes et divisent le prix par le nombre de participants, ce qui permet une entraide mutuelle et la participation de tous à la sortie culturelle. Compte Rendu de l Événementiel - Assemblée Générale Ordinaire du 30 mai / 12

12 Deo RWAMASIRABO, travailleur social au CHRS Le Sentier (Melun) : Il évoque l étroite collaboration mise en place depuis des années avec Cultures du Cœur, mais également, par son intermédiaire, avec l association Les Concerts de Poche. Il explique que les publics qu ils accueillent, pour la plupart des SDF, font partis des plus exclus, et qu ils font leur possible pour les faire accéder à la culture, non sans difficultés (car beaucoup d entre eux pensent que ce n est pas pour eux). Il remercie les deux associations pour le soutien qu elles leur apportent. Jean Luc RIEU, médiateur culturel au Musée départemental de la Préhistoire d Ile-de-France (Nemours) : Il informe les participants que le musée participe pour la première fois cette année à l opération «Les Portes du Temps», opération nationale qui existe depuis 2005 pour faciliter l accès des monuments pendant les vacances aux jeunes qui ne partent pas en vacances. Dans le cadre du partenariat du Conseil général avec Cultures du Cœur, des journées sont proposées gratuitement pendant les mois de juillet et août afin de découvrir l exposition «Au temps des mammouths» avec des médiateurs spécialisés pour l accueil des publics aussi bien enfants que familles et public défavorisé. Il conseille de prendre contact avec Cultures du Cœur pour bénéficier de ce dispositif. PRESENTATION DU SPECTACLE «HISTOIRE ÉPHÈMÈRE» De et par Thierry BILISKO Collectif L Arbre à Fous, Musique Jean-Paul SANSON Une intervention artistique est enfin venue clôturer l après midi : «Histoire Ephémère», de et par Thierry BILISKO du Collectif L Arbre à Fous, Musique Jean-Paul SANSON. Résumé du spectacle : «Chaque spectacle réserve son lot de surprises aux spectateurs. Ils s apprêtent à vivre une expérience tout à fait originale. Non seulement ils ne savent pas ce qu ils vont entendre mais le comédien et le musicien ne savent pas non plus ce qu ils vont jouer devant eux. Ils vont relever le défi de créer en direct une histoire à partir d éléments que le public va leur fournir! Comme par magie les personnages, les animaux, les lieux et les objets choisis prennent vie sous les traits d un comédien aux multiples facettes. L histoire, peu à peu prend forme, habillée par les créations sonores du musicien. Le spectacle peut également engendrer diverses actions : écriture, initiation à l'improvisation théâtrale, création musicale» Thierry BILISKO est un artiste protéiforme : ce comédien a aujourd hui plus de 18 ans d improvisation théâtrale à son actif. Metteur en scène, formateur et chanteur, il se fait fort de mettre à l'honneur dans ce spectacle l'improvisation et l art de la parole. Jean-Paul SANSON est bassiste de jazz et musicien intervenant en milieu scolaire. Il également travaillé avec des conteurs avant de croiser la route de T. Bilisko avec qui il a monté quelques projets avant l'ambitieux projet d' «Histoire Éphémère». MOT DE CLOTURE DU PRESIDENT Alain VELLER, Président de Cultures du Cœur Seine-et-Marne a clôturé la rencontre en remerciant chaleureusement les participants, ainsi que les intervenants (artistes, professionnels et personnes ayant témoigné) et leur a proposé de poursuivre les échanges de façon informelle autour d un cocktail. POT DE CLOTURE Servi par Le Logis Formation ADSEA 77 Le Logis Formation de l ADSEA77 est un centre éducatif et professionnel, accueillant des jeunes de 13 à 21 ans placés en journée par l'aide Sociale à l Enfance ou la Protection Judiciaire de la Jeunesse, en parcours de socialisation et de professionnalisation. Il prépare en particulier les jeunes accueillis aux métiers de cuisinier et de serveur en salle ; et propose dans ce cadre un restaurant d application, un service traiteur et de portage des repas à domicile L association Cultures du Cœur 77, qui a déjà fait appel aux services de traiteur du Logis lors de ses précédentes rencontres départementales de 2007 et 2009, en a été très satisfaite et a donc décidé de renouveler l expérience afin de faire acte solidaire. Sur l ensemble de l après-midi, 95 personnes représentant 58 structures (relais sociaux, partenaires culturels et institutionnels, têtes de réseau ), étaient présentes. 86 personnes étaient excusées dont 8 pouvoirs. Compte Rendu de l Événementiel - Assemblée Générale Ordinaire du 30 mai / 12

Compte-rendu de l Assemblée Générale

Compte-rendu de l Assemblée Générale ASSOCIATION CULTURES DU CŒUR SEINE-ET-MARNE Compte-rendu de l Assemblée Générale Du Mardi 20 mai 2014 de 14h à 17h au Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux (Rue Lazare Ponticelli à MEAUX 77) INTRODUCTION

Plus en détail

PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE

PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE L EDUCATION - ENJEU ET LEVIER FONDAMENTAL DANS LA CITE - DROIT POUR TOUS LES ENFANTS un engagement à contribuer au - DEVELOPPEMENT DES POTENTIALITES DE L ENFANT

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France

Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France PREFECTURE DE LA REGION D ILE-DE-FRANCE MINISTERE DU LOGEMENT ET DE LA VILLE Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France L accueil et d hébergement en Ile-de-France

Plus en détail

Date de clôture : 20 mars 2015

Date de clôture : 20 mars 2015 Règlement de l appel à projets «Soutien aux actions multi-territoires en Politique de la ville» Date de clôture : 20 mars 2015 1. Cadre d intervention Depuis plusieurs années, la Région Île-de-France s

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UNE ASSOCIATION SPORTIVE OU D UNE ASSOCIATION DE JEUNESSE ET D EDUCATION POPULAIRE

MODELE DE STATUTS D UNE ASSOCIATION SPORTIVE OU D UNE ASSOCIATION DE JEUNESSE ET D EDUCATION POPULAIRE MODELE DE STATUTS D UNE ASSOCIATION SPORTIVE OU D UNE ASSOCIATION DE JEUNESSE ET D EDUCATION POPULAIRE OBJET ET COMPOSITION DE L ASSOCIATION Article 1 : constitution, dénomination, objet Il est fondé entre

Plus en détail

La fonction communication en collectivité locale

La fonction communication en collectivité locale Enquête Métiers Cap Com - Occurrence 2011 en partenariat avec le 2 ème partie La fonction communication en collectivité locale Organisation, missions, moyens et outils Introduction. Les quelques 4000 communes

Plus en détail

«Et si on partageait la culture?»*

«Et si on partageait la culture?»* Projet événementiel de l'association Cultures du Cœur HN Période de réalisation : octobre 2013 «Et si on partageait la culture?»* * Titre d'un livre de Serge Saada, responsable de la formation à la médiation

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

STATUTS DE L'ASSOCIATION CULTURELLE ET SPORTIVE «CANNE ET DRAGONS»

STATUTS DE L'ASSOCIATION CULTURELLE ET SPORTIVE «CANNE ET DRAGONS» STATUTS DE L'ASSOCIATION CULTURELLE ET SPORTIVE «CANNE ET DRAGONS» Article 1 : dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association dénommée Association Culturelle et Sportive

Plus en détail

3. Relations clientèle et solidarité

3. Relations clientèle et solidarité 3. Relations clientèle et solidarité Maintenir une proximité forte avec ses clients via un dispositif d accueil animé par plus de 6 000 conseillers, construire des partenariats de médiation sociale pour

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 17 - Comité Local d Aide aux Projets Bisontins «CLAP» Aide Individuelle aux Loisirs par l Echange «A Tire d AILE» - Bilan 2014 et perspectives 2015

Plus en détail

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance.

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Département XXX Note à l attention du président du Conseil Général

Plus en détail

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse :

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse : DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS DE Adresse : SOMMAIRE I BILAN DE LA PERIODE D AGREMENT DU AU 1. LE RELAIS 2. LE PERSONNEL DU RELAIS 3. L EMPLOI DU TEMPS DE L ANIMATEUR

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION

CHARTE D ENGAGEMENT. Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION CHARTE D ENGAGEMENT Engagements du SYCOPARC PROGRAMMATION Le SYCOPARC s engage à mettre en œuvre la programmation via son service de médiation culturelle. Il veille à la cohérence et à la pertinence des

Plus en détail

Le Centre de Loisirs Associé à l Ecole (C.L.A.E) Fédération des Œuvres Laïque du Maine et Loire

Le Centre de Loisirs Associé à l Ecole (C.L.A.E) Fédération des Œuvres Laïque du Maine et Loire Le Centre de Loisirs Associé à l Ecole (C.L.A.E) Page 1 sur 8 Le CLAE, «centre de loisirs associé à l école», est une forme particulière d accueil de loisirs, imaginé dans les années 1970 par des enseignants

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013 Centre Communal d Action Sociale Rapport d activités 2013 L action sociale du C.C.A.S. Les missions Intervention sociale auprès des personnes Accueillir, informer, orienter et accompagner le public présentant

Plus en détail

- ASSOCIATIONS - L ANNEE 2016

- ASSOCIATIONS - L ANNEE 2016 Septembre 2015 Ville d EMBRUN - ASSOCIATIONS - DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR L ANNEE 2016 A REMETTRE EN MAIRIE AVANT LE 15 NOVEMBRE 2015 Composition du dossier : 1. Préambule page 2 2. Présentation

Plus en détail

«Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport».

«Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport». «Du plaisir de pratiquer au savoir partager : aider les enfants à se reconstruire par le sport». Ce titre témoigne de l ambition associative de faire du sport un levier éducatif pour la reconstruction

Plus en détail

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale PREFET DU CANTAL Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale Réunion territoriale - Arrondissement d Aurillac autour du VIVRE ENSEMBLE à la Préfecture d Aurillac Vendredi 17 octobre

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015 L Etat dans l Eure Juin 2015 SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure A compter du 1er juin, le Service Civique devient universel : tout jeune de 16 à 25 ans qui voudra s'engager

Plus en détail

COMMISSION ACTION SOCIALE

COMMISSION ACTION SOCIALE 122 e congrès national des sapeurs-pompiers de France 23 26 septembre 2015 Agen COMMISSION ACTION SOCIALE SALLE A JEUDI 4 SEPTEMBRE 2015 16h30 ACCUEIL par Philippe HUGUENET Vice-Président de la FNSPF chargé

Plus en détail

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX ANALYSE des BESOINS SOCIAUX d.soufflard-antony@laposte.net Commune de ROUSSET (13) Présentation aux Elus 29 septembre 2011 Préalable la commune de ROUSSET (13) 2 Diplômes Master² en Consultation des Organisations

Plus en détail

Elle peut également animer, gérer, administrer et représenter d autres structures de spectacles similaires ou apparentées.

Elle peut également animer, gérer, administrer et représenter d autres structures de spectacles similaires ou apparentées. Association loi 1901- Statuts type avec objet plus large ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la loi du 1er juillet 1901,

Plus en détail

RELEVE D'IDENTITE BANCAIRE A FOURNIR POUR LE VERSEMENT EVENTUEL D'UNE SUBVENTION

RELEVE D'IDENTITE BANCAIRE A FOURNIR POUR LE VERSEMENT EVENTUEL D'UNE SUBVENTION DEMANDE DE SUBVENTION 2016 Service Vie associative, Animations de ville, Jumelages et Anciens combattants Maison des Associations 34 Place Joseph Gardet 04.73.77.00.40 - asso-manif@cournon-auvergne.fr

Plus en détail

ASSOCIATION DU DOCTEUR FATIHA STATUTS DE L ASSOCIATION

ASSOCIATION DU DOCTEUR FATIHA STATUTS DE L ASSOCIATION ASSOCIATION DU DOCTEUR FATIHA STATUTS DE L ASSOCIATION Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 POINT EMPLOI GIP Ivry-Vitry Actions Mission Locale, PLIE, Cellule Insertion Participations pour l année 2014 EXPOSE DES MOTIFS La Ville participe à des actions

Plus en détail

Septembre 2007. Qu est-ce qu un animateur en centre social?

Septembre 2007. Qu est-ce qu un animateur en centre social? Septembre 2007 Qu est-ce qu un animateur en centre social? INTRODUCTION Qu est-ce qu un animateur en centre social? Emplois repères majoritaires En juillet 2007, l Observatoire a réalisé une synthèse des

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION COMMUNALE FONCTIONNEMENT. Montant demandé : Euros

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION COMMUNALE FONCTIONNEMENT. Montant demandé : Euros Année 2016 DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION COMMUNALE FONCTIONNEMENT Nom de l association : Montant demandé : Euros 1 ère demande Renouvellement Cadre réservé à la mairie Dossier reçu le : Dossier complet

Plus en détail

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Le Prix OCIRP Acteurs Économiques

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... DCM N 15-07-02-23

REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... DCM N 15-07-02-23 REPUBLIQUE FRANÇAISE 2015/... MAIRIE DE METZ CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE METZ REGISTRE DES DELIBERATIONS Séance du 2 juillet 2015 DCM N 15-07-02-23 Objet : Attribution de subvention au titre du dispositif

Plus en détail

Commune :... Canton :... Arrondissement :... Votre structure est-elle adaptée en terme d accessibilité des personnes handicapées : o oui o non

Commune :... Canton :... Arrondissement :... Votre structure est-elle adaptée en terme d accessibilité des personnes handicapées : o oui o non DEMANDE DE SUBVENTION 2015 COMPAGNIES PROFESSIONNELLES DE SEINE-ET-MARNE (HORS RÉSIDENCES) AIDE À LA CRÉATION AIDE À L ACTION CULTURELLE : Pratique amateur Dossier à retourner : avant le lundi 1 er juin

Plus en détail

Association de loi 1901 «groove line» STATUTS. I-L association : Article 1 er :

Association de loi 1901 «groove line» STATUTS. I-L association : Article 1 er : Association de loi 1901 «groove line» STATUTS I-L association : Article 1 er : Il est formé entre les adhérents aux présents statuts, une association, régie par la loi du 01/07/1901 et le décret du 16/08/1901

Plus en détail

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités

L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dossier de presse Mardi 20 janvier 2015 L Action Sociale de proximité des services du Département et du Centre Communal d Action Sociale (CCAS) sur Brest Données d activités Dans le cadre d un protocole

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 Communauté de Communes de la Région d Audruicq DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2015 Une subvention n est jamais attribuée spontanément : il appartient donc à l association d en faire la demande sur présentation

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

les Lauréats des prix territoriaux Territoire de Sénart :

les Lauréats des prix territoriaux Territoire de Sénart : Prix de la créativité Initiés en 2006, les prix de la créativité en 2012 marquaient leur 7ème édition. 65 dossiers (dont 7 dossiers hors concours) ont été reçus. Ils ont permis de récompenser 5 jeunes

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR UNION SPORTIVE FISMOISE MIS A JOUR LE [ ]

REGLEMENT INTERIEUR UNION SPORTIVE FISMOISE MIS A JOUR LE [ ] REGLEMENT INTERIEUR UNION SPORTIVE FISMOISE MIS A JOUR LE [ ] Préambule : Les statuts de l U.S. Fismoise adoptés par l Assemblée Générale du [ ] permettent de réaliser un règlement intérieur destiné à

Plus en détail

(hors demande de subventions sportives dossier à se procurer auprès du Service des Sports)

(hors demande de subventions sportives dossier à se procurer auprès du Service des Sports) Ville de CHATEAU-THIERRY DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION 2016 Aucune modification ne doit être apportée à ce formulaire (à retourner avant le 4 décembre 2015) Mairie de Château-Thierry Direction Générale

Plus en détail

COMPTE RENDU DE REUNION 15 DECEMBRE 2015 COMITE DE PILOTAGE

COMPTE RENDU DE REUNION 15 DECEMBRE 2015 COMITE DE PILOTAGE COMPTE RENDU DE REUNION 15 DECEMBRE 2015 COMITE DE PILOTAGE Objet : REFORME DES RYTMES SCOLAIRES BILAN DU 1 ER TRIMESTRE 2014-2015 Présents : La Municipalité : M. JUBAULT, Maire de Varennes-Jarcy M. DARMON,

Plus en détail

Commune de LUCEY DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

Commune de LUCEY DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Commune de LUCEY DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Nom de l association :... Année :... Veuillez cocher la case correspondant à votre situation pour une première demande pour le renouvellement d une demande

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014

Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014 DE L AUDE RESEAU D ÉCOUTE, D APPUI ET D ACCOMPAGNEMENT DES PARENTS Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014 Depuis la mise en œuvre dans l Aude, en 2001, du réseau

Plus en détail

STATUTS. Association Evasion et Loisirs pour Tous Adoptés par l assemblée générale extraordinaire du 14.12.2007

STATUTS. Association Evasion et Loisirs pour Tous Adoptés par l assemblée générale extraordinaire du 14.12.2007 STATUTS Adoptés par l assemblée générale extraordinaire du 14.12.2007 Modifiés par l assemblée générale ordinaire du 29.09.2012 Article 1 Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association

Plus en détail

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté DOSSIER DE PRESSE Février 2010 Aide sociale à l enfance Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté sous la responsabilité de Myriam El Khomri

Plus en détail

«Étude sur le devenir et la satisfaction des apprentis en Région Poitou- Charentes» Année de sortie : 2012

«Étude sur le devenir et la satisfaction des apprentis en Région Poitou- Charentes» Année de sortie : 2012 «Étude sur le devenir et la satisfaction des apprentis en Région Poitou- Charentes» Année de sortie : 2012 Enquête Réalisée par Nouveaux Armateurs 24 rue Sénac de Meilhan 17000 La Rochelle Page 1 IDENTIFICATION

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france Rapport pour la commission permanente du conseil régional JANVIER 2014 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france AFFECTATION D AUTORISATION D ENGAGEMENT POUR

Plus en détail

Associations DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNÉE 2016 à retourner avant le 1 er octobre 2015

Associations DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNÉE 2016 à retourner avant le 1 er octobre 2015 Associations DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNÉE 2016 à retourner avant le 1 er octobre 2015 1.1 Identification de l'association Nom :... Adresse du siège social :... Code postal :... Commune :... Adresse

Plus en détail

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00 Cahier des charges de l Appel à Projets communautaire 2015 «Actions d animations sportives» Le présent cahier des charges porte à la connaissance des porteurs de projets les conditions de sélection des

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours 2014 Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours Passation Fév-juillet 2014 Dépouillement Août 2014 Une démarche d amélioration En 2012, la SATE 86 s est engagée dans une démarche qualité

Plus en détail

Séquence 2/ Les vacances, un outil d action sociale

Séquence 2/ Les vacances, un outil d action sociale Séquence 2/ Les vacances, un outil d action sociale L ANCV utilise l intégralité de ses excédents de gestion dégagés par le Chèque Vacances pour financer des programmes d action sociale. Les vacances contribuent

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION ANNEE 2015

DEMANDE DE SUBVENTION ANNEE 2015 DEMANDE DE SUBVENTION ANNEE 2015 NOM DE L ASSOCIATION :. Dossier à compléter et à retourner, accompagné des pièces demandées à : Mairie de Quiberon Service Comptabilité 7 Rue de Verdun CS90801 56178 QUIBERON

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

Votre association a-t-elle déjà adressé une demande de subvention à la Mairie de Figeac?

Votre association a-t-elle déjà adressé une demande de subvention à la Mairie de Figeac? Nom de l association : Adresse : Votre association a-t-elle déjà adressé une demande de subvention à la Mairie de Figeac? Oui Non Votre association a-t-elle déjà reçu une subvention de la Mairie de Figeac?

Plus en détail

Il est constitué entre les soussignés une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 ayant pour titre : Gixe.

Il est constitué entre les soussignés une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 ayant pour titre : Gixe. Gixe Statuts d association conforme à la loi du 1er juillet 1901 1 Constitution Il est constitué entre les soussignés une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 ayant

Plus en détail

BILAN ET PERSPECTIVES 2012-2013

BILAN ET PERSPECTIVES 2012-2013 LA COMMISSION EXTRA-MUNICIPALE DE LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS ET SON ANTENNE AMACOD BILAN ET PERSPECTIVES 2012-2013 Conférence de presse vendredi 15 mars 2013 Salle d'attente des mariages Hôtel de

Plus en détail

ANALYSE TECHNIQUE DU CNAJEP

ANALYSE TECHNIQUE DU CNAJEP PROJET DE LOI DE FINANCES 2015 Mission Sports, jeunesse et vie associative Programme 163 «Jeunesse et Vie Associative» ANALYSE TECHNIQUE DU CNAJEP ÉLÉMENTS DE CONTEXTE Comparé aux deux précédentes années,

Plus en détail

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR

SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR SIGNATURE CONVENTION AP-HP EMPLOI d AVENIR Dossier de presse, jeudi 20 décembre 2012 Contact presse : Préfecture de région : 01 82 52 40 25 communication@paris-idf.gouv.fr AP-HP : 01 40 27 37 22 - service.presse@sap.aphp.fr

Plus en détail

> Une maison des associations éphémère, à ciel ouvert. > Témoigner des valeurs portées par le monde associatif

> Une maison des associations éphémère, à ciel ouvert. > Témoigner des valeurs portées par le monde associatif > Une maison des associations éphémère, à ciel ouvert réunir les associations bourguignonnes en une seule journée > Témoigner des valeurs portées par le monde associatif La solidarité, La lutte contre

Plus en détail

«RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

«RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES «RESEAU DE PSYCHOLOGIE DU TRAVAIL ET DES ORGANISATIONS DES PAYS DU SUD» (PTO-Sud) - REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : Le présent règlement intérieur définit les modalités

Plus en détail

Dossier à compléter et à renvoyer avant le 17 janvier 2015 à la Maison des associations 997 avenue Jean Moulin 13880 Velaux

Dossier à compléter et à renvoyer avant le 17 janvier 2015 à la Maison des associations 997 avenue Jean Moulin 13880 Velaux DEMANDE DE SUBVENTION ANNEE 2015 Dossier à compléter et à renvoyer avant le 17 janvier 2015 à la 997 avenue Jean Moulin 13880 Velaux Pièces à fournir obligatoirement par l association demandeuse Tout document/renseignement

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LA POSTE Société Anonyme au capital de 3.400.000.000 euros, dont le siège social est situé 44 Boulevard de Vaugirard 75757 PARIS cedex 15, immatriculée au RCS Paris

Plus en détail

Guide pour la rédaction du compte-rendu des activités au titre du Service Civique

Guide pour la rédaction du compte-rendu des activités au titre du Service Civique Guide pour la rédaction du compte-rendu des activités au titre du Service Civique A l attention des organismes agréés au titre de l engagement de Service Civique ayant recruté des volontaires avant le

Plus en détail

TITRE 2 : COMPOSITION. Article 3

TITRE 2 : COMPOSITION. Article 3 PRÉAMBULE Il a été fondé le 30 Août 1985, une association régie par la loi du 1 er Juillet 1901 et le décret du 16 Août 1901, ayant pour titre CENTRE D ART CONTEMPORAIN DÉNOMMÉE VILLA DU PARC. Cette association

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER ANNEXE DU REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 88 Validé par le Comité Directeur du 5 Novembre 2005 Adopté par l Assemblée Générale du 18 mars 2006

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION APPEL À PROJETS INTERRÉGIME 2013 LANGUEDOC-ROUSSILLON «Prévention des risques liés au vieillissement des seniors fragilisés» DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Le dossier de demande de subvention est à retourner

Plus en détail

Subvention de fonctionnement ET/OU Subvention exceptionnelle et/ou projet particulier

Subvention de fonctionnement ET/OU Subvention exceptionnelle et/ou projet particulier Service Financier Mairie de Cognac (identité de l'association) Demande de subvention 2015 A remettre impérativement avant le 19 décembre 2014 en double exemplaire Cochez la ou les cases correspondantes

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE SAINTE-MARIE APPEL A PROJET 2015. Contrat de ville de Sainte-Marie Page 1

CONTRAT DE VILLE DE SAINTE-MARIE APPEL A PROJET 2015. Contrat de ville de Sainte-Marie Page 1 CONTRAT DE VILLE DE SAINTE-MARIE APPEL A PROJET 2015 Contrat de ville de Sainte-Marie Page 1 I. CADRE GENERAL La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 Février 2014 (loi n 2014

Plus en détail

Baromètre 2013 des relations entre associations et collectivités locales Résultats d étude. Pôle Marketing Collectivités Locales

Baromètre 2013 des relations entre associations et collectivités locales Résultats d étude. Pôle Marketing Collectivités Locales Baromètre 2013 des relations entre associations et collectivités locales Résultats d étude Pôle Marketing Locales 1 Sommaire Objectifs et Méthodologie p.3 Structure de l échantillon p.4 Synthèse p.5 Résultats

Plus en détail

Association Régie de Quartier de Blois. Association régie par la loi du 1 er juillet 1901. Statuts

Association Régie de Quartier de Blois. Association régie par la loi du 1 er juillet 1901. Statuts Association Régie de Quartier de Blois Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Statuts Statuts arrêtés par le Conseil d Administration du 8 Juillet 2004 Adoptés par l Assemblée Générale Extraordinaire

Plus en détail

mobiliser les acteurs et assurer le risque

mobiliser les acteurs et assurer le risque Prix OCIRP Acteurs Economiques & Handicap mobiliser les acteurs et assurer le risque pour faire avancer la cause du handicap Le Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Un prix référence un jury reconnu

Plus en détail

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse SOMMAIRE Préambule...2 Principes...6 Finalités et valeurs éducatives...7 Axes de développement...10 Synthèse du diagnostic PEL mené en 2009...10 4 axes de développement pour 2010-2014...11 Instances de

Plus en détail

Prix. mobiliser les acteurs et assurer le risque OCIRP. pour faire avancer la cause du handicap. Acteurs Economiques & Handicap

Prix. mobiliser les acteurs et assurer le risque OCIRP. pour faire avancer la cause du handicap. Acteurs Economiques & Handicap Prix OCIRP Acteurs Economiques & Handicap mobiliser les acteurs et assurer le risque pour faire avancer la cause du handicap Le Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Un prix référence un jury reconnu

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013

RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 I. PRESENTATION DU FAFCEA... 3 II. L ACTIVITE EN 2013... 5 FORMATION... 6 1) LE BUDGET DU FAFCEA... 6 Les dépenses de formation par secteur en 2013... 8 A.

Plus en détail

STATUTS Approuvés en Assemblée Générale Extraordinaire du 18 décembre 2013

STATUTS Approuvés en Assemblée Générale Extraordinaire du 18 décembre 2013 STATUTS Approuvés en Assemblée Générale Extraordinaire du 18 décembre 2013 Art. 1 : Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une Association d Éducation Populaire dénommée :

Plus en détail

LISTE DES MISSIONS DE BENEVOLAT ADALEA

LISTE DES MISSIONS DE BENEVOLAT ADALEA LISTE DES MISSIONS DE BENEVOLAT ADALEA Vous trouverez dans ce document la liste des missions de bénévolat que nous proposons au sein de notre association. Cette liste est susceptible d évoluer selon nos

Plus en détail

REGLEMENT DE JEU TROPHEES J PASS

REGLEMENT DE JEU TROPHEES J PASS REGLEMENT DE JEU TROPHEES J PASS Article 1 : description Les 2 partenaires suivants : La Confédération Nationale du Crédit Mutuel, Association loi 1901, Organe central du Crédit Mutuel dont le siège est

Plus en détail

SOMMAIRE DEFINITION DE LA COMPTABILITE DOCUMENTS OBLIGATOIRES CAS PRATIQUE

SOMMAIRE DEFINITION DE LA COMPTABILITE DOCUMENTS OBLIGATOIRES CAS PRATIQUE Ces formations gratuites sont dispensées par le Comité Départemental Olympique et Sportif du Rhône et le CENACLE, dans le cadre de leur mission de soutien au développement de la vie associative sportive

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER 2014

RAPPORT FINANCIER 2014 association de soutien et d aide aux sortants de prison RAPPORT FINANCIER 2014 Approuvé par le Conseil d Administration du 12 mars 2015 et présenté à l Assemblée Générale Ordinaire du 14 avril 2015 COMPTES

Plus en détail

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 2ème Commission Solidarités, innovation sociale et lutte contre les discriminations N 2012-02-0023 SÉANCE DU 17 DÉCEMBRE 2012 POLITIQUE : INSERTION SOCIALE SECTEUR

Plus en détail

- DOSSIER RESSOURCE -

- DOSSIER RESSOURCE - COREPS - Groupe de travail n 1 CRÉATION / PRODUCTION / DIFFUSION Réunion n 1-16 décembre 2011 - DRAC de Basse-Normandie - DOSSIER RESSOURCE - Documents en lien avec la réflexion sur la thématique Charte

Plus en détail

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale PREFET DU CANTAL Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale Réunion territoriale - Arrondissement de Saint- Flour autour du VIVRE ENSEMBLE au lycée agricole Louis MALLET Mardi 21 octobre

Plus en détail

Dossier à retourner avant le 23 septembre 2014

Dossier à retourner avant le 23 septembre 2014 DEMANDE DE SUBVENTION 2015 Dossier à retourner avant le 23 septembre 2014 NOM DE L ASSOCIATION : Cadre réservé aux services municipaux Date d'arrivée: 2014 Dossier complet Oui Non Nombre d'adhérents :

Plus en détail

Entreprises. Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES

Entreprises. Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES Entreprises Mécénat LOCATION D ESPACES SOIRÉES ÉVÉNEMENTIELLES chiffres clés 1 1 er millions 110 employeur du spectacle vivant opéra en Limousin budget annuel et 1 orchestre EMPLOIS en limousin équivalents

Plus en détail

Dossier de demande de subvention pour l année 2015. Date limite de dépôt des dossiers : lundi 1 er décembre 2014

Dossier de demande de subvention pour l année 2015. Date limite de dépôt des dossiers : lundi 1 er décembre 2014 Dossier de demande de subvention pour l année 2015 Date limite de dépôt des dossiers : lundi 1 er décembre 2014 Ce dossier est à adresser à : Monsieur le Maire de Bayonne Direction des finances et du contrôle

Plus en détail

FICHE ACTION : séjour en familles 2014 PRÉSENTATION GÉNÉRALE

FICHE ACTION : séjour en familles 2014 PRÉSENTATION GÉNÉRALE FICHE ACTION : séjour en familles 2014 Intitulé : SEJOUR EN FAMILLES Service Initiateur : Centre social Robert Doisneau Prénom et nom du pilote : Marion ECHE Elu référent : Patricia JAOUEN PRÉSENTATION

Plus en détail

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep

Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Cnajep Loi d orientation sur les activités physiques et sportives Contribution du Le 24 février 2014 Le 5 juillet 2013, Valérie FOURNEYRON, Ministre chargée des Sports, de la Jeunesse, de l Education Populaire

Plus en détail

Réunion avec les directeurs de CROUS. sur les actions de solidarité vis-à-vis des étudiants en grande difficulté. Lundi 13 décembre à 14 h 30

Réunion avec les directeurs de CROUS. sur les actions de solidarité vis-à-vis des étudiants en grande difficulté. Lundi 13 décembre à 14 h 30 Réunion avec les directeurs de CROUS sur les actions de solidarité vis-à-vis des étudiants en grande difficulté Lundi 13 décembre à 14 h 30 Généraliser les mesures d accueil d urgence Les 28 CROUS répartis

Plus en détail

ASSOCIATIONS DEMANDE DE SUBVENTION. DATE LIMITE DEPOT : 16 octobre 2015 Au service Sports et Vie Associative Cité Administrative

ASSOCIATIONS DEMANDE DE SUBVENTION. DATE LIMITE DEPOT : 16 octobre 2015 Au service Sports et Vie Associative Cité Administrative 1 ère demande Montant de la subvention sollicitée Renouvellement Secteur d'activités Fonctionnement Investissement Projet spécifique Culture Animaux Défense Economie Loisirs Santé Social Divers ASSOCIATIONS

Plus en détail

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne

Appel à projets. Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Appel à projets Portage et animation des «Forums Citoyens» Contrat de Ville de Narbonne Date limite : mercredi 25 février 2015 à 12h 1. Contexte La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine

Plus en détail

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 Document créé le 22/02/2011 Direction de l Education RHONE ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 En proposant aux collectivités territoriales de négocier et de signer les Contrats

Plus en détail

NOS PROJETS, NOS ACTIONS. Une liste de diffusion. Des journées internes autour de la recherche et de la profession. Une newsletter trimestrielle

NOS PROJETS, NOS ACTIONS. Une liste de diffusion. Des journées internes autour de la recherche et de la profession. Une newsletter trimestrielle DÉCOUVRIR LE RJCE L e R J C E e s t u n r é s e a u d entraide et de collaboration entre jeunes chercheurs en Ergonomie. F o n d é e e n 2 0 0 8, l ' a s s o c i a t i o n a pour ambition de : - Favoriser

Plus en détail

Comité des Fêtes d Oulins

Comité des Fêtes d Oulins Comité des Fêtes d Oulins Association loi 1901- Statuts du COMITE DES FETES D OULINS ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par

Plus en détail