la Quadranopsie: Le trajet du message nerveux de la rétine au cortex occipital

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "la Quadranopsie: Le trajet du message nerveux de la rétine au cortex occipital"

Transcription

1 CORRECTION du TP3: Exemples de troubles de la vision Méthodologie pour ce travail : Faire le lien entre la modification du champ visuel et la lésion constatée. Conclure sur le traitement de l information visuelle. Questions: 1) A partir de l'exemple de la quadranopsie et de l'achromatopsie réalisez un schéma qui représente les champs visuels, les champs rétiniens, le trajet des messages nerveux visuels dans le cerveau (Utilisez 2 couleurs différentes pour les champs visuels gauche et droit...) 2) A partir de ces différents exemples, établissez une cartographie des spécialisations visuelles du cortex occipital la Quadranopsie: Le trajet du message nerveux de la rétine au cortex occipital Le cas clinique : Le patient présente une perte de la vision du quadrant supérieur gauche de son champ visuel pour ses deux yeux. Le patient présente également une tumeur dans le cortex occipital droit. Le méningiome (tumeur), en empêchant ces messages nerveux de passer dans le cortex, est à l'origine de la perte dans le champ visuel gauche de chaque œil. L'enseignement général : Ces observations permettent de dire que les informations visuelles issues du champ visuel gauche se projettent dans le cortex occipital droit. Les voies nerveuses issues de la rétine nasale de l'œil gauche et de la rétine temporale de l'œil droit arrivent dans le cortex occipital droit; les messages venant de la rétine nasale de l'œil gauche croisent au niveau du chiasma optique. Perte de la vision colorée dans une moitié du champ visuel Le patient a une perte de la vision des couleurs dans son champ visuel droit. Il présente également des troubles de la lecture. Il présente, en outre, une lésion au niveau de son cortex occipital interne gauche. Le champ visuel droit se projette, via la rétine temporale de l'œil gauche et la rétine nasale de l'œil droit, dans le cortex occipital gauche. La zone lésée est responsable de la vision des couleurs mais intervient (ou une partie proche) également dans la lecture (reconnaissance des graphèmes) des images issues du champ visuel droit. On constate donc encore une fois la spécialisation des parties du cortex dans les différentes taches visuelles mais aussi une proximité topographique pour le traitement des couleurs et de la reconnaissance de la signification graphique des lettres. Ces aires se situent dans le cortex occipital ventral interne gauche. Akinétopsie La patiente présente un déficit dans la perception du mouvement alors que les autres stimuli visuels (acuité, couleur, forme...) sont perçus normalement. Ses autres sens sont normaux. Elle a eu un accident vasculaire cérébral dans le cortex et des lésions localisées à une aire V5 temporo-occipitale. On peut alors penser que cette zone temporo-occipitale (V5) est déterminante dans la réalisation de la perception du mouvement. Cette aire n'est pas impliquée dans la perception des autres stimuli visuels (ou non). Il existe donc une spécialisation des activités corticales.

2 Confusion des sens La patiente associe des couleurs particulières à des lettres ou des mots. Elle mémorise également mieux les mots lorsqu'ils sont associés à des couleurs. Elle n'a pas de lésions cérébrales. Cette confusion des sens tend à montrer que des zones traitant des informations différentes (lettres-mots et couleurs) peuvent interférer. On peut supposer une proximité géographique des zones traitant ces deux types d'informations. Le trouble s'expliquerait alors par une connexion anormale entre ces zones. Le traitement des couleurs se faisant dans le cortex occipital ventral, une zone impliquée dans la lecture (reconnaissance des graphèmes) doit se trouver à proximité. Cet exemple montre également que le fonctionnement du cerveau a des causes génétiques et environnementales (stimuli...). Le schéma de synthèse les différentes spécialisations corticales citées: mouvement (latéral), couleurs (ventral), graphèmes (ventral), "espace" (dorsal).

3 Les documents de travail: Quadranopsie Symptomes ayant amené à consulter Le patient (78 ans) présente une perte d'acuité visuelle dans la partie gauche de son champ de vision. - Champs visuels (examen réalisé avec le moniteur ophtalmologique). Dans chaque "carte de déficits "(gauche et droite), Périmétrie du patient L'analyse des champs visuels monoculaire par périmétrie met en évidence une perte de vision dans les deux quadrants supérieurs gauche de chaque œil. - Imagerie médicale: IRM du cerveau du patient : La technique d'imagerie met en évidence un méningiome (une tumeur) dans la zone inféro-occipitale de l'hémisphère droit. Représentation simplifiée des champs visuels de l'œil gauche et de l'œil droit du patient. (noir = déficit) Perte de la vision colorée dans une moitié du champ visuel Symptômes ayant amené à consulter Le patient ( 63 ans) présente une perte de reconnaissance des couleurs dans son champ visuel droit. Antécédents médicaux: Hypertension et diabète (NID) 1. Données comportementales Le patient est conscient de son déficit. Dans la partie droite de son champ visuel binoculaire il voit le monde "gris" ou "sale". Il répond cependant correctement aux questions relatives à la couleur des objet (ex: quelle est la couleur du sang?). Ce patient est également affecté d'un trouble d'alexie (sans agraphie), il peut écrire une phrase grammaticalement complexe mais est incapable de la relire.

4 2. Imagerie : Exemple d'image perçue par la patiente IRM anatomique du cerveau de la patiente On note une importante atteinte dans la partie postérieure et interne de l'hémisphère gauche. Vue médiane du cerveau humain, observation de la face sagittale de l'hémisphère droit La région marquée par des points correspond à une zone (Aire V4) que l'on retrouve sur les deux hémisphères et dont l'atteinte entraîne une achromatopsie "centrale" (d'origine corticale). Akinétopsie Symptômes ayant amené à consulter : Cette patiente (43 ans) souffre d'une incapacité à percevoir un mouvement. Elle ressent des "arrêts sur image" de plusieurs secondes tout au long desquels elle ne perçoit qu une image immobile en perdant toute conscience visuelle des mouvements dans son environnement. Traverser une rue est pour elle très dangereux puisqu une voiture qu elle a vu "arrêtée", à une grande distance de l'endroit où elle est, peut se retrouver tout près d elle après qu elle a commencé à traverser. Se verser un verre d eau est tout aussi problématique puisqu'elle voit l eau qui coule comme gelée et qu elle comprend qu elle en a trop versé quand elle découvre soudain l eau répandue sur la table. 1. Physiologie générale La patiente présente une bonne acuité visuelle. Elle n'a pas de défaut des champs visuels

5 pour la forme et la luminance. Sa perception tactile ou acoustique du mouvement est normale. Cette patiente est toujours capable de reconnaître des visages et des objets, de lire et de distinguer les couleurs 2. Données comportementales Cette patiente peut se diriger vers des objets et les attraper s ils se déplacent très lentement c'est à dire à une vitesse angulaire inférieure à 10 /s (10 degrés d'angle par seconde). Elle présente également des difficultés à contrôler son écriture. 3. Imagerie médicale Cette patiente présente des lésions de la substance grise uniquement au niveau de l aire V5 (jonction temporo-occipitale), bilatéralement et des lésions de la substance blanche sous le cortex occipital latéral. Remarque sur le diagnostic: Elle n'a pas de problème de perception des parties ( donc ce n'est pas une agnosie sensorielle), ni de problème de perception des objets (donc ce n'est pas une agnosie " aperceptive") et est capable de nommer les objets ( donc ce n'est pas une agnosie associative). Confusion des sens Symptômes ayant amené à consulter La patiente (sexe féminin, âgée de 20 ans) explique qu'en lisant une phrase, elle voit les mots colorés "déambuler devant [elle] comme sur un écran". Le A et le 4 sont "rouge pétillant", le B est jaune citron et le R bleu noir. Chaque mot possède une couleur, comme chaque nom de personne. La patiente a appris récemment avec étonnement que les autres personnes n'avaient pas ces mêmes perceptions. Mode de vie: La patiente est étudiante. - Données comportementales: La patiente présente une intelligence élevée, elle est mentalement équilibrée. Elle possède une excellente mémoire. La patiente ne peut pas inhiber ses sensations volontairement. Le stimulus qui provoque la sensation est identifié sans difficulté. Les sensations sont perçues comme étant externes, dans l'environnement immédiat de la personne. Elles sont toujours présentes et toujours les mêmes. Les sensations sont souvent l'aspect le mieux mémorisé de quelque chose (exemple : couleur rouge du nom d'une personne mieux mémorisée que le nom lui-même). Les sensations sont accompagnées par un sentiment de certitude, par une conviction de réalité. - Cette patiente ne présente aucune lésion cérébrale. Diagnostic

6 La patiente présente une synesthésie: la stimulation d'un sens est perçue simultanément par un autre sens, sans que celui-ci ait été stimulé. Dans le cas précis de cette patiente, il ne s'agit pas du croisement de plusieurs sens proprement dit, mais de l'association d'un sens secondaire - la couleur - avec des nombres ou des noms. Données complémentaires On estime aujourd'hui entre 1/20 et 1/2000 la proportion d'individus normaux qui sont synesthètes. Cette particularité n'est ni pathologique, ni un signe de maladie psychologique ou neurologique. La synesthésie est souvent présente chez plusieurs membres d'une même famille, ce qui suggère une cause génétique. Elle pourrait être la conséquence d'erreurs de câblage entre des régions normalement séparées. Cette erreur de câblage pourrait résulter d'une mutation qui empêcherait l'élimination normale de connections préexistantes entre des régions qui sont normalement séparées aux cours du développement du cerveau. Cependant, la concordance n'est pas parfaite entre les jumeaux monozygotes, ce qui suggère également une composante environnementale.

Chapitre 2 : De la rétine au cerveau

Chapitre 2 : De la rétine au cerveau Chapitre 2 : De la rétine au cerveau Document illusions d optique Les illusions d'optique nous montrent que l'image que nous percevons ne correspond pas toujours à la réalité. En fait, l'œil reçoit les

Plus en détail

Etude de troubles de la vision, Le trajet et le traitement du message nerveux visuel.

Etude de troubles de la vision, Le trajet et le traitement du message nerveux visuel. B.2.b) Etude de troubles de la vision, Le trajet et le traitement du message nerveux visuel. Une grande partie des connaissances en Biologie provient l'étude de cas cliniques en médecine : L étude de pathologies

Plus en détail

Organisation fonctionnelle de la rétine

Organisation fonctionnelle de la rétine Organisation fonctionnelle de la rétine D après http://acces.ens-lyon.fr/acces/ressources/neurosciences/vision/enseigner/organisation-fontionnelle-de-laretine/copy_of_accueil-organisation-fonctionnelle-de-la-retine-1ere-s/

Plus en détail

«Les troubles visuels d origine centrale chez l enfant et l adulte : sémiologie, dépistage et prise en charge»

«Les troubles visuels d origine centrale chez l enfant et l adulte : sémiologie, dépistage et prise en charge» PROGRAMME DE LA FORMATION : «Les troubles visuels d origine centrale chez l enfant et l adulte : sémiologie, dépistage et prise en charge» Vendredi matin : Rappels : sémiologie a)amputations du champ visuel

Plus en détail

Le syndrome de Benson. F Etcharry-Bouyx

Le syndrome de Benson. F Etcharry-Bouyx Le syndrome de Benson F Etcharry-Bouyx Atrophie corticale Postérieure n Benson, 1988 n Origine dégénérative n Cortex occipital avec extension L atrophie corticale postérieure = syndrome de Benson n Atrophie

Plus en détail

Thème 3C de l œil au cerveau: quelques aspects de la vision. Chapitre 2 : cerveau et vision: aires cérébrales et plasticité

Thème 3C de l œil au cerveau: quelques aspects de la vision. Chapitre 2 : cerveau et vision: aires cérébrales et plasticité Thème 3C de l œil au cerveau: quelques aspects de la vision Chapitre 2 : cerveau et vision: aires cérébrales et plasticité Le message nerveux généré au niveau de la rétine est conduit jusqu'au cerveau.

Plus en détail

THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE. Chapitre 1 : De l oeil au cerveau

THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE. Chapitre 1 : De l oeil au cerveau THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE Chapitre 1 : De l oeil au cerveau Introduction. I- L ORGANISATION DE L OEIL HUMAIN( TP1) 1) les milieux transparents de l oeil traversés par la lumière : Cornée Humeur

Plus en détail

BACCALAUREAT BLANC SCIENCES - Séries ES et L. Durée de l épreuve : 1 h 30 coefficient : 2 L usage de la calculatrice n est pas autorisé.

BACCALAUREAT BLANC SCIENCES - Séries ES et L. Durée de l épreuve : 1 h 30 coefficient : 2 L usage de la calculatrice n est pas autorisé. BACCALAUREAT BLANC SCIENCES - Séries ES et L Durée de l épreuve : 1 h 30 coefficient : 2 L usage de la calculatrice n est pas autorisé. Le candidat traite les trois parties du sujet. Partie 1 : Représentation

Plus en détail

2.1. Le trajet des messages nerveux visuels

2.1. Le trajet des messages nerveux visuels . (cf. 1..1.) .1. Le trajet des messages nerveux visuels Activités à 6 pages 0 et 1 Avant Hémisphère gauche Arrière Exemple de technique d imagerie médicale fonctionnelle (ex : scintigraphie) : on «voit»

Plus en détail

L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE

L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE NOM : CORRECTION 1 / 5 PRENOM :.. 1 ère ES Devoir d enseignement scientifique Vendredi 28 septembre 2012 Durée : 1h30 L USAGE DE LA CALCULATRICE N EST PAS AUTORISE Dans ce devoir, il est fortement conseillé

Plus en détail

GFA : Le nouvel enseignement des SCIENCES en classes de premières littéraire et économique et sociale.

GFA : Le nouvel enseignement des SCIENCES en classes de premières littéraire et économique et sociale. GFA : Le nouvel enseignement des SCIENCES en classes de premières littéraire et économique et sociale. Proposition de progression commune SVT/SPC sur le thème commun «Représentation visuelle» (en 12 séances)

Plus en détail

TITRE DE L ACTIVITE : LES PERTURBATIONS DE LA PERCEPTION VISUELLE

TITRE DE L ACTIVITE : LES PERTURBATIONS DE LA PERCEPTION VISUELLE TITRE DE L ACTIVITE : LES PERTURBATIONS DE LA PERCEPTION VISUELLE Thème(s) concerné(s): La Terre dans l Univers, la vie et l évolution du vivant Enjeux planétaires contemporains Corps humain et santé Niveau(x)

Plus en détail

Aide aux devoirs Les AVC

Aide aux devoirs Les AVC Le cerveau et les AVC Le cerveau est l organe le plus complexe de votre corps. Il commande tout ce que vous faites, pensez, ressentez et dites! Il possède plus de 100 milliards de cellules nerveuses spéciales

Plus en détail

EXERCICE I SVT et Sciences Physiques (8 points)

EXERCICE I SVT et Sciences Physiques (8 points) EXERCICE I SVT et Sciences Physiques (8 points) L œil présente toutes les caractéristiques d un système optique complexe permettant la réception des rayons lumineux : des muscles assurant sa mobilité,

Plus en détail

Thème: La représentation visuelle

Thème: La représentation visuelle Thème: La représentation visuelle Chapitre 3: Les voies visuelles : des photorécepteurs au cortex visuel I- Structure de l œil Œil = organe des sens spécialisé dans la perception des stimuli visuels. On

Plus en détail

TP 2 Organisation structurale de la rétine

TP 2 Organisation structurale de la rétine TP 2 Organisation structurale de la rétine Problème : Quelles sont les caractéristiques des différentes régions de la rétine? Activité 1 : Observation microscopique d une coupe de rétine 1- A partir du

Plus en détail

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Enseignement de sémiologie 2 ème année Pharmacie Pr. Jean-Pierre DUBOIS Département de médecine générale Université Claude Bernard LYON I SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Mars 2008 Les troubles

Plus en détail

LES PATHOLOGIES. (Document mis à jour le 26 septembre 2011)

LES PATHOLOGIES. (Document mis à jour le 26 septembre 2011) LES PATHOLOGIES (Document mis à jour le 26 septembre 2011) Page 1 sur 3 Table des matières Les pathologies... 3 Agnosie visuelle :... 3 Albinisme :... 3 Aniridie :... 3 Astigmatisme :... 3 Atrophie optique

Plus en détail

CHAPITRE 16 LE CORTEX SENSORIEL ET LA PLASTICITÉ DU SYSTÈME NERVEUX CENTRAL

CHAPITRE 16 LE CORTEX SENSORIEL ET LA PLASTICITÉ DU SYSTÈME NERVEUX CENTRAL CHAPITRE 16 LE CORTEX SENSORIEL ET LA PLASTICITÉ DU SYSTÈME NERVEUX CENTRAL Malgré la mise en place d un plan d organisation du système nerveux commun à tous les vertébrés (2 nd ) et le contrôle génétique

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL «BLANC» SESSION 2014 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SERIES L ES

BACCALAUREAT GENERAL «BLANC» SESSION 2014 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SERIES L ES BACCALAUREAT GENERAL «BLANC» SESSION 2014 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SERIES L ES Durée de l épreuve : 1h 30 Coefficient 2 Ce sujet comporte 8 pages numérotées de 1 à 8. Le candidat traite chacune des parties

Plus en détail

SCIENCES_ Examen 1, déc 2013 Classe : 1 ère ES Durée : 90 min

SCIENCES_ Examen 1, déc 2013 Classe : 1 ère ES Durée : 90 min Nom : N o : SCIENCES SCIENCES_ Examen 1, déc 2013 Classe : 1 ère ES Durée : 90 min PARTIE 1 : Représentation visuelle (8 points) Mme L. a eu un accident au cours duquel elle s'est cognée violemment la

Plus en détail

PLAN A. INTRODUCTION... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 C. EVOLUTION DES DEMENCES... 5 D. CONCLUSION... 5

PLAN A. INTRODUCTION... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 C. EVOLUTION DES DEMENCES... 5 D. CONCLUSION... 5 1 DEMENCES DES PERSONNES AGEES PLAN A. INTRODUCTION... 2 I. Historique... 2 II. Les démences :... 2 a) Définition... 2 b) Epidémiologie... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 I. Les démences dégénératives...

Plus en détail

Item 333 : Orientation diagnostique devant un strabisme de l'enfant

Item 333 : Orientation diagnostique devant un strabisme de l'enfant Item 333 : Orientation diagnostique devant un strabisme de l'enfant Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 I Phénomène moteur...4 II Phénomène sensoriel...4 III Dépistage du

Plus en détail

Les Voies et Centres Visuels

Les Voies et Centres Visuels Les Voies et Centres Visuels La rétine projette vers des régions sous corticales du cerveau Les axones des neurones ganglionnaires rétiniens convergent vers les disques optiques où ils se myélinisent et

Plus en détail

Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge diagnostique

Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge diagnostique SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge diagnostique Juin 2012 QUELS SIGNES FONCTIONNELS DOIVENT FAIRE ÉVOQUER UNE DMLA? La baisse d acuité

Plus en détail

Les illusions d optiques

Les illusions d optiques Les illusions d optiques Informations et illusions tirées du site : http://ophtasurf.free.fr/illusion.htm La plupart des illusions classiques dites «optico-géométriques» ont été découvertes dans les années

Plus en détail

4 ème COURS Optique Chapitre 2 COULEURS DES OBJETS CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9

4 ème COURS Optique Chapitre 2 COULEURS DES OBJETS CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 4 ème COURS Optique Chapitre 2 COULEURS DES OBJETS CORRECTION DES EXERCICES Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 Correction : Test p 1 86 1 b : Un objet éclairé en lumière blanche apparaît noir

Plus en détail

Le logiciel EduAnatomist.

Le logiciel EduAnatomist. Le logiciel EduAnatomist. Les travaux de l équipe ACCES (Actualisation Continue des Connaissances des Enseignants en Sciences) de l INRP restent, hélas, largement méconnus des enseignants de SVT. Pourtant,

Plus en détail

7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision.

7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision. 7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision. 7.1 Pour la myopie (mauvaise vue de loin) : Test de vision de loin Sur le mur d un pièce, fixez l illustration ci-dessous que vous

Plus en détail

MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE DESCRIPTION DE LA MAQUETTE ET MISE EN SERVICE

MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE DESCRIPTION DE LA MAQUETTE ET MISE EN SERVICE : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ : info@sordalab.com MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE Ref: OEILP Cette maquette munie d un cristallin, lentille à focale variable (lentille remplie d eau), permet

Plus en détail

Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels

Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels Chapitre 2 La rétine : les photorécepteurs rétiniens génèrent des messages sensoriels La rétine constitue l organe sensitif de l œil : c est elle qui capte les signaux lumineux et les transmet au cerveau

Plus en détail

09 LES LENTILLES ET L ŒIL

09 LES LENTILLES ET L ŒIL CH I- 09 LES LENTILLES ET L ŒIL PRESENTATION DES LENTILLES 11- Qu est ce qu une lentille?. Une lentille est formée d une matière transparente (verre ou plastique) délimitée par deux surfaces lisses dont

Plus en détail

A la suite de votre appel dans notre établissement, vous trouverez ci- joint notre dossier de pré-admission

A la suite de votre appel dans notre établissement, vous trouverez ci- joint notre dossier de pré-admission A la suite de votre appel dans notre établissement, vous trouverez ci- joint notre dossier de pré-admission Afin que nous puissions étudier votre demande, veuillez nous renvoyer : Notre document intitulé

Plus en détail

MODULE 5 5 ASTUCES _

MODULE 5 5 ASTUCES _ MODULE 5 5 ASTUCES Préambule Ce document reprend un ensemble d astuces que j ai développé au cours de ma pratique photographique. Ces astuces concernent de nombreux aspects allant de la gestion de la lumière

Plus en détail

Accessibilité Numérique

Accessibilité Numérique Université Montpellier 2 Master 2 Informatique Stage de recherche Accessibilité Numérique Yoann BONAVERO Encadrement : LIRMM - Équipe MAREL Marianne Huchard et Michel Meynard Table des matières 1 4 1.1

Plus en détail

Ch.I. L œil et la vision

Ch.I. L œil et la vision SAVOIR FAIRE SAVOIR Classes de 1 ère L et ES Thème 1 : Représentation visuelle Ch.I. L œil et la vision Grille d auto-évaluation des compétences Acquis En cours Non acquis S 1 : Connaître les conditions

Plus en détail

Sciences de la vie et de la terre

Sciences de la vie et de la terre Sciences de la vie et de la terre Première ES, L Corrigés des exercices et activités Rédaction : Marie-Laure Gueuné Laurence Beaudouard Coordination : Yannick Gaudin Ce cours est la propriété du Cned.

Plus en détail

CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE. Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois :

CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE. Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois : CHAPITRE 9 COMMUNICATION NERVEUSE Le système nerveux forme dans l organisme un réseau de communication qui permet à la fois : De recueillir des informations en provenance de l environnement et des structures

Plus en détail

MPS : La vision. 1. Le mécanisme de la vision. 2. Les défauts : Myopie et Hypermétropie. 3. Autres défauts : Presbytie

MPS : La vision. 1. Le mécanisme de la vision. 2. Les défauts : Myopie et Hypermétropie. 3. Autres défauts : Presbytie MPS : La vision 1. Le mécanisme de la vision 2. Les défauts : Myopie et Hypermétropie 3. Autres défauts : Presbytie 4. Étude statistique dans la population 5. Corrections Plan 1)Comment fonctionne le mécanisme

Plus en détail

Chapitre 10 : la vision : de l œil au cerveau

Chapitre 10 : la vision : de l œil au cerveau Chapitre 10 : la vision : de l œil au cerveau A projeter : œil dans le règne animal L œil est un organe sensoriel spécialisé dans la perception visuelle. C est un organe des sens essentiel dans la mise

Plus en détail

Le système visuel. Le système visuel. Le système visuel. Le système visuel. Anomalies de la réfraction oculaire. Anomalies de la réfraction oculaire

Le système visuel. Le système visuel. Le système visuel. Le système visuel. Anomalies de la réfraction oculaire. Anomalies de la réfraction oculaire Le système visuel Le système visuel Les récepteurs L organe périphérique Anatomie de l oeil Les bâtonnets: vision en noir et blanc. Les cônes: vision précise, vision diurne et vision des couleurs. Le système

Plus en détail

«Évaluation et prise en charge orthoptique précoce des enfants à risque de troubles neurovisuels»

«Évaluation et prise en charge orthoptique précoce des enfants à risque de troubles neurovisuels» «Évaluation et prise en charge orthoptique précoce des enfants à risque de troubles neurovisuels» Prise en charge précoce et globale des enfants atteints de maladie rare. 3è journée organisée par le réseau

Plus en détail

Déficience visuelle. Claude Garrandes. Jeudi 9 janvier 2014, Formation des Auxiliaires de Vie Scolaire

Déficience visuelle. Claude Garrandes. Jeudi 9 janvier 2014, Formation des Auxiliaires de Vie Scolaire Déficience visuelle Claude Garrandes Jeudi 9 janvier 2014, Formation des Auxiliaires de Vie Scolaire «Les lunettes n ont pas changé grandchose à ma vie : je collais toujours mes livres contre mon nez,

Plus en détail

Chapitre 2 : VISION ET COULEUR

Chapitre 2 : VISION ET COULEUR Chapitre 2 : VISION ET COULEUR Rappel : Un prisme ou un réseau permettent de décomposer la lumière. On obtient alors un spectre. Dans le cas de la lumière blanche, ce spectre est continu et constitué par

Plus en détail

La rétinite pigmentaire

La rétinite pigmentaire La rétinite pigmentaire La rétine est une enveloppe sensible à la lumière entourant la surface interne du globe oculaire, et qui se prolonge par le nerf optique. La rétine est composée de cellules photo-

Plus en détail

Annexe I : Anamnèse de l athlète

Annexe I : Anamnèse de l athlète Annexe I : Anamnèse de l athlète 1. Renseignements nominatifs Nom et prénom de l athlète : Date de naissance : Date de l entrevue : Âge au moment de l entrevue : Sexe : Masculin Féminin Numéro de téléphone

Plus en détail

Quinzaine Bloc 9 Psychologie Cognitive Partie 1. 1. Anatomie. Comparaisons entre cerveaux. cerveau. L oeil Le cerveau Les modules

Quinzaine Bloc 9 Psychologie Cognitive Partie 1. 1. Anatomie. Comparaisons entre cerveaux. cerveau. L oeil Le cerveau Les modules Quinzaine Bloc 9 Psychologie Cognitive Partie 1 1. Anatomie 2. Mesure: les champs récepteurs 3. Inférence: choix de l histoire le plus apte 4. Attention 5. Architecture 1. Anatomie L oeil Le cerveau Les

Plus en détail

LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf)

LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf) LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf) Anne Revol-Meo Evoli (tel : +39.063332009 e-mail : anne@meoevoli.it) Institut Saint Dominique Rome 9 avril 2003 Anne Revol-Meo Evoli La dyslexie

Plus en détail

La route et. Dr VIAL. Route 2015 - Dr Vial

La route et. Dr VIAL. Route 2015 - Dr Vial La route et LA vue Dr VIAL Acuité visuelle Champ visuel Vision nocturne, des couleurs, Résistance à l éblouissement L acuité visuelle et les défauts de vision L acuité visuelle Capacité à voir une image

Plus en détail

Ressources. Production attendue

Ressources. Production attendue Thème du programme : la tectonique des plaques histoire d un modèle Etape 1 : Concevoir une stratégie pour résoudre une situation problème proposer une démarche d investigation Contre arguments de la théorie

Plus en détail

Association Université Européenne Assomptionniste. Polymorphisme des déficits cognitifs après lésion cérébrale De l analyse clinique à la récupération

Association Université Européenne Assomptionniste. Polymorphisme des déficits cognitifs après lésion cérébrale De l analyse clinique à la récupération Association Université Européenne Assomptionniste Polymorphisme des déficits cognitifs après lésion cérébrale De l analyse clinique à la récupération Jeudi 27 mars 2008 Gilles Rode Université de Lyon,

Plus en détail

TROUBLES PSYCHOLOGIQUES

TROUBLES PSYCHOLOGIQUES TROUBLES PSYCHOLOGIQUES DANS LA SEP Pr Michèle Montreuil Professeur de psychologie Université Paris 8 La dépression, l anxiété et la labilité émotionnelle ne sont pas rares Dans la sclérose en plaques,

Plus en détail

SCIENCES. Épreuve écrite anticipée de première. Séries L et ES

SCIENCES. Épreuve écrite anticipée de première. Séries L et ES BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES Épreuve écrite anticipée de première Séries L et ES SUJET Durée de l épreuve : 1 h 30 Coefficient : 2 L usage de la calculatrice n est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

LE RÔLE DU CERVEAU DANS LA VISION

LE RÔLE DU CERVEAU DANS LA VISION 1 LE RÔLE DU CERVEAU DANS LA VISION 2 3 L œil est un organe sensoriel du corps humain qui reçoit 80% des informations extérieures. Il sert uniquement à voir. Il n interprète pas les images qu il voit.

Plus en détail

2E Les aventures de Kassim La couleur

2E Les aventures de Kassim La couleur 2E Les aventures de Kassim La couleur But Au travers de ces différentes phases, l élève va prendre conscience de la variété des couleurs. De plus, il va apprendre à créer à partir des couleurs de bases

Plus en détail

Lexique : Petit glossaire de terminologie épileptique et neurologique

Lexique : Petit glossaire de terminologie épileptique et neurologique Lexique : Petit glossaire de terminologie épileptique et neurologique Asthénie : fatigue Céphalée : mal de tête Comitialité : épilepsie Co-morbidité : association de deux maladies Cortex : partie du cerveau

Plus en détail

Chapitre 1 La perception de la lumière et des couleurs par l'œil humain

Chapitre 1 La perception de la lumière et des couleurs par l'œil humain 1 1 9 9 7 7 2 2 Perception des couleurs par l œil humain................ 4 La température des couleurs et la balance des blancs.......... 4 La compensation de la lumière par l œil................ Le gamma..............................

Plus en détail

6 La maladie d Alzheimer

6 La maladie d Alzheimer 6 La maladie d Alzheimer Maladie neurodégénérative du tissu cérébral, la maladie d Alzheimer entraîne de manière progressive et irréversible la perte des fonctions mentales, dont la mémoire. C est une

Plus en détail

Douleur = perception pénible d une stimulation sensitive. Nociception = processus sensoriel à l'origine du message nerveux qui provoque la douleur

Douleur = perception pénible d une stimulation sensitive. Nociception = processus sensoriel à l'origine du message nerveux qui provoque la douleur Page1 Dr CAILLOCE Prépa IADE 2009 Les voies de la douleur La douleur est une impression anormale et pénible reçue par une partie vivante et perçue par le cerveau. C'est une expérience sensorielle et émotionnelle

Plus en détail

SCIENCES. Épreuve écrite anticipée de première. Séries L et ES

SCIENCES. Épreuve écrite anticipée de première. Séries L et ES BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 SCIENCES Épreuve écrite anticipée de première Séries L et ES SUJET Durée de l épreuve : 1 h 30 Coefficient : 2 L usage de la calculatrice n est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

obs.4 un Modèle pour l œil cours

obs.4 un Modèle pour l œil cours obs.4 un Modèle pour l œil cours 1) Modélisation optique de l œil : a) anatomie de l œil humain : L œil humain est un globe pratiquement sphérique qui est protégé de l extérieur par une membrane résistante,

Plus en détail

TP1 : L œil, système optique de formation d images PROBLEME : Quelles sont les caractéristiques de l œil et comment fonctionne-t-il?

TP1 : L œil, système optique de formation d images PROBLEME : Quelles sont les caractéristiques de l œil et comment fonctionne-t-il? TP1 : L œil, système optique de formation d images PROBLEME : Quelles sont les caractéristiques de l œil et comment fonctionne-t-il? Activité 6 : Expérience de Mariotte Activité 1 : Etude anatomique de

Plus en détail

Œil réduit - Défauts et corrections

Œil réduit - Défauts et corrections Première L Œil réduit - Défauts et corrections I) La vision : Formation de l'image : Comment est l image sur la rétine? Existe-t-il plusieurs positions possibles de l objet permettant d obtenir une image

Plus en détail

INTERVENTIONS POUR AIDER L ÉLÈVE EN DIFFICULTÉ D APPRENTISSAGE

INTERVENTIONS POUR AIDER L ÉLÈVE EN DIFFICULTÉ D APPRENTISSAGE INTERVENTIONS POUR AIDER L ÉLÈVE EN DIFFICULTÉ D APPRENTISSAGE Il est très important de comprendre l élève dans ses différences et ses défis; N hésitez pas à discuter avec l élève. Il pourra vous informer

Plus en détail

Un métier de «terrain»

Un métier de «terrain» Un métier de «terrain» Institut d Éducation Sensorielle L Institut d Éducation Sensorielle, est un établissement médico-social, fonctionnant sur notification de la MDPH (Maison Départementale des Personnes

Plus en détail

Thème 3B Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse MOTRICITE ET FONCTIONNEMENT CEREBRAL Fiche sujet candidat (1/2)

Thème 3B Neurone et fibre musculaire : la communication nerveuse MOTRICITE ET FONCTIONNEMENT CEREBRAL Fiche sujet candidat (1/2) Fiche sujet candidat (1/2) Mise en situation et recherche à mener Si le réflexe myotatique sert d'outil diagnostique pour identifier d'éventuelles anomalies du système neuromusculaire local (éventuelle

Plus en détail

Sommaire : Histoire de la 3D : Les 3 types de technologie 3D: La 3D sur ordinateur : Le 1er prototype d un SpaceTop :

Sommaire : Histoire de la 3D : Les 3 types de technologie 3D: La 3D sur ordinateur : Le 1er prototype d un SpaceTop : BOUTHIER Christophe Sommaire : Histoire de la 3D : Les 3 types de technologie 3D: La 3D sur ordinateur : Le 1er prototype d un SpaceTop : Les 3 types de technologie 3D: Le principe de fonctionnement de

Plus en détail

SEQUENCE : LES 5 SENS

SEQUENCE : LES 5 SENS SEQUENCE : LES 5 SENS Groupe concerné : Groupe sciences Nombre de séances prévues : 8 Compétence 3 du Palier 2 du socle commun : La culture scientifique et technologique - Pratiquer une démarche scientifique

Plus en détail

I. Transmission du message nerveux de neurone à neurones grâce aux synapses

I. Transmission du message nerveux de neurone à neurones grâce aux synapses PARTIE I : REPRESENTATION VISUELLE CHAPITRE 4 : LA CHIMIE DE LA PERCEPTION La prise de différentes substances peut modifier le fonctionnement du système nerveux et provoquer des hallucinations. Leur mode

Plus en détail

Qu'est-ce qu'une carte mentale?

Qu'est-ce qu'une carte mentale? Les cartes mentales Qu'est-ce qu'une carte mentale? Le terme peut surprendre, il est directement traduit de l'anglais : Mind map. L'organisation de la carte mentale rompt avec les hiérarchies linéaires

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DE LA VISION

DEVELOPPEMENT DE LA VISION DEVELOPPEMENT DE LA VISION Nouveau-né - marque très vite un intérêt pour le visage humain par rapport aux autres stimulations - fixe du regard - suit des yeux - fait la différence entre le jour et la nuit,

Plus en détail

Les syndromes démentiels chez le sujet âgé. Dr Ch. Arbus CHU Purpan

Les syndromes démentiels chez le sujet âgé. Dr Ch. Arbus CHU Purpan Les syndromes démentiels chez le sujet âgé Dr Ch. Arbus CHU Purpan Modifications neuro-psychologiques liées au vieillissement (1)! Modifications macroscopiques " Atrophie corticale! Modifications histologiques

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques de la perception tactile manuelle chez les jeunes enfants et leurs conséquences cognitives?

Quelles sont les caractéristiques de la perception tactile manuelle chez les jeunes enfants et leurs conséquences cognitives? Quelles sont les caractéristiques de la perception tactile manuelle chez les jeunes enfants et leurs conséquences cognitives? Par Edouard GENTAZ Professeur de Psychologie, Université de Genève Habituellement,

Plus en détail

Chapitre 1 : L œil et ses caractéristiques

Chapitre 1 : L œil et ses caractéristiques Chapitre 1 : L œil et ses caractéristiques Notre organisme est en relation avec le milieu extérieur par l intermédiaire des organes sensoriels. Ce sont des organes qui contiennent des cellules spécialisées

Plus en détail

Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène?

Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène? Chapitre 2 : LA COULEUR DES CORPS Les couleurs embellissent notre environnement. La couleur d un objet change avec la lumière utilisée pour l éclairer. Comment expliquer ce phénomène? 1-) La lumière blanche.

Plus en détail

Le Neuromarketing Plan Cours 5.

Le Neuromarketing Plan Cours 5. Le Neuromarketing Plan Cours 5. Définitions et objectifs du neuromarketing Expérimentations en neuromarketing Les systèmes neuronaux de récompense Utilisation de stimuli subliminaux Les neurosciences:

Plus en détail

Préparé par : ERIC GIRARDOT, -diplômé en Haptonomie. -diplômé en Sensitive Gestalt Massage (R)

Préparé par : ERIC GIRARDOT, -diplômé en Haptonomie. -diplômé en Sensitive Gestalt Massage (R) L Accompagnement des personnes âgées et des personnes atteintes de la maladie d Alzheimer par différentes approches: - l haptonomie - le Sensitive Gestalt Massage)R( - la Réflexologie plantaire Préparé

Plus en détail

Stage : DEMARCHE SCIENTIFIQUE A PARTIR D UNE SITUATION PROBLEME.

Stage : DEMARCHE SCIENTIFIQUE A PARTIR D UNE SITUATION PROBLEME. Stage : DEMARCHE SCIENTIFIQUE A PARTIR D UNE SITUATION PROBLEME. Thème choisi : Couleur d un objet en lumière colorée. Pré-requis : Les sources de lumière, décomposition de la lumière blanche, les lumières

Plus en détail

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» QUESTIONNAIRE (Ne

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT PÉDAGOGIQUE ADDICTIONS : LSD & CANNABIS

ACCOMPAGNEMENT PÉDAGOGIQUE ADDICTIONS : LSD & CANNABIS Prévention ACCOMPAGNEMENT des conduites addictives PÉDAGOGIQUE collège - lycée : physique, chimie, SVT Programme Au collège : en troisième, le programme donne l occasion d investir le thème de convergence

Plus en détail

La 3D mania continue! Bref une expérience à tenter!

La 3D mania continue! Bref une expérience à tenter! TITRE IMAGE 3D classe : quatrième durée : deux heures la situation-problème La 3D mania continue! Avec Avatar et Shrek le cinéma s en était donné à cœur joie. Maintenant, c est au tour des magazines. Un

Plus en détail

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Document synthèse Par Geneviève Rodrigue, en collaboration avec Alain Carpentier, Joanne Munn, Valérie Saysset et Christian

Plus en détail

La malvoyance d un instant n est pas celle d une vie

La malvoyance d un instant n est pas celle d une vie La malvoyance d un instant n est pas celle d une vie La malvoyance, un handicap grave Une personne malvoyante est une personne dont la vue est déficiente malgré le port de lunettes ou de lentilles, ou

Plus en détail

Découvrez ce que votre enfant peut voir

Découvrez ce que votre enfant peut voir 23 Chapitre 4 Découvrez ce que votre enfant peut voir De nombreux enfants qui ont des problèmes de vue ne sont pas totalement aveugles. Ils peuvent voir un peu. Certains enfants peuvent voir la différence

Plus en détail

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections Plan: 1 Construction d'un œil réduit : 1.1Maquette de l œil : 1.2A retenir : 2. La vision : 2.1 Formation de l'image : 2.2 Accommodation du cristallin : 2.3

Plus en détail

LES CINQ SENS EXEMPLES D ACTIVITES PEDAGOGIQUES

LES CINQ SENS EXEMPLES D ACTIVITES PEDAGOGIQUES LES CINQ SENS EXEMPLES D ACTIVITES PEDAGOGIQUES I. Acquérir du vocabulaire L un des objectifs majeurs d activités sur les sens est l acquisition du vocabulaire permettant d exprimer ce que l on ressent.

Plus en détail

Echelle NIHSS ( National Institute of Health Stroke Score)

Echelle NIHSS ( National Institute of Health Stroke Score) Echelle NIHSS ( National Institute of Health Stroke Score) 1a. Niveau de conscience 0 Eveillé, réactivité vive Choisir une réponse, même si une évaluation complète est impossible du fait d une intubation,

Plus en détail

Chapitre 1 Lumières et couleurs.

Chapitre 1 Lumières et couleurs. Chapitre 1 Lumières et couleurs. Items Connaissances Acquis Composition de la lumière blanche. Action d un filtre sur la lumière blanche. Synthèse additive. Couleur perçue lorsqu on observe un objet. Lumière

Plus en détail

s installent les lésions cérébrales?

s installent les lésions cérébrales? 1 Comment s installent les lésions cérébrales? E Beaufi ls, K Mondon, C Hommet La maladie d Alzheimer (MA) est une maladie neurodégénérative caractérisée sur le plan microscopique par la coexistence de

Plus en détail

I] Les différents types de lentilles

I] Les différents types de lentilles Chapitre II Les lentilles et l œil I] Les différents types de lentilles 1) Quelles catégories de lentilles, les différents bords permettent-ils de distinguer? Comment est la matière constituant une lentille?

Plus en détail

Concepts et méthodes en psychologie cognitive

Concepts et méthodes en psychologie cognitive Concepts et méthodes en psychologie cognitive La psychologie cognitive La pensée très peu (voir AT, S2) organisation des processus mentaux mémoire, perception, decision, action Carte de route Conceptes

Plus en détail

THÈME 1 REPRÉSENTATION VISUELLE.

THÈME 1 REPRÉSENTATION VISUELLE. CHAPITRE 2 STRUCTURE RÉTINIENNE ET CARACTÉRISTIQUES DE LA VISION CHAPITRE 2 STRUCTURE RÉTINIENNE ET CARACTÉRISTIQUES DE LA VISION Problématique : Comment la rétine nous permet elle de percevoir les signaux

Plus en détail

Chapitre «Couleur des objets»

Chapitre «Couleur des objets» Lycée Joliot Curie à 7 PHYSIQUE - Chapitre II Classe de 1 ère S Chapitre «Couleur des objets» La sensation de couleur que nous avons en regardant un objet dépend de nombreux paramètres. Elle dépend, entre

Plus en détail

I Représentation et modélisation de l œil.

I Représentation et modélisation de l œil. I Représentation et modélisation de l œil. Doc 1 : voir livre p 202 Lorsque la lumière pénètre dans l oeil par la pupille, elle traverse des milieux transparents : la cornée, l humeur aqueuse, le cristallin

Plus en détail

Changements dans la définition de la cécité

Changements dans la définition de la cécité INTRODUCTION Changements dans la définition de la cécité Les différentes catégories de déficiences visuelles utilisées aujourd hui dans le monde sont basées sur la 10 ème Révision 1 ère et 2 ème éditions.

Plus en détail

Observer vision et image TP : Couleur. Couleurs

Observer vision et image TP : Couleur. Couleurs I) SYNTHESE ADDITIVE Couleurs I.1 Couleur spectrale et couleur perçue Lumière blanche et couleur spectrale Exp prof : décomposition de la lumière par un prisme (ou un réseau) Couleurs spectrales (exemples)

Plus en détail

La maladie d Alzheimer est une maladie neurodégénérative

La maladie d Alzheimer est une maladie neurodégénérative CENTRE HOSPITALIER BÉZIERS dossier de presse janvier 2014 le dispositif alzheimer au centre hospitalier de béziers Contacts presse Françoise PERIDONT Directrice Communication Anne-Claire ITIé Chargée de

Plus en détail

La maladie d Alzheimer

La maladie d Alzheimer La maladie d Alzheimer Titre: Alzheimer, diagnostiquer et annoncer la maladie Public : neurologues de niveau A2 Durée : 2 heures Objectif général : établir un diagnostic de la maladie d Alzheimer Mots-clés

Plus en détail

Vision. Plan du cours

Vision. Plan du cours Plan du cours La rétine...2 La rétine : un véritable tissu nerveux... 2 Les deux types de récepteurs et leurs rôles : rétines centrale et périphérique... 3 Rappel sur le mécanisme de phototransduction...

Plus en détail

26.8.2009 Journal officiel de l Union européenne L 223/31

26.8.2009 Journal officiel de l Union européenne L 223/31 26.8.2009 Journal officiel de l Union européenne L 223/31 DIRECTIVE 2009/113/CE DE LA COMMISSION du 25 août 2009 modifiant la directive 2006/126/CE du Parlement européen et du Conseil relative au permis

Plus en détail