Déficience visuelle. Claude Garrandes. Jeudi 9 janvier 2014, Formation des Auxiliaires de Vie Scolaire

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Déficience visuelle. Claude Garrandes. Jeudi 9 janvier 2014, Formation des Auxiliaires de Vie Scolaire"

Transcription

1 Déficience visuelle Claude Garrandes Jeudi 9 janvier 2014, Formation des Auxiliaires de Vie Scolaire

2 «Les lunettes n ont pas changé grandchose à ma vie : je collais toujours mes livres contre mon nez, et je ne déchiffrais pas au-delà de dix centimètres.» Claire TOUSSAINT (L œil écorché)

3 C est l espace visuel périphérique vu par l œil. Il s étend normalement entre 60 en haut, 70 en bas et 90 latéralement. Le champ visuel

4 Le champ visuel Portion de l espace perçu par un oeil maintenu immobile Champ visuel périphérique Champ visuel central

5 Vision normale Vision anormale Déficience visuelle Acuité visuelle 10/10 Myopie, hypermétropie, astigmatisme Myopie forte Microphtalmie Anophtalmie Œil sain Forme normale Œil emmétrope L image se forme correctement sur la rétine Œil sain Anomalie de dimensions(vice de réfraction, atteintes bénignes) Œil amétrope Verres correcteurs Globes oculaires fragiles Lésions du fond de l œil

6 Classifications Catégorie 5 Cécité absolue S appuyer totalement sur les autres sens Catégorie 4 AV<1/50 P.L Catégorie 3 1/20<AV<1/50 Catégorie 2 1/10<AV<1/20 Cécité presque totale Déficience visuelle profonde Déficience visuelle grave Informations sensorielles, techniques palliatives Incapacités : utilisation des aides et informations sensorielles Vision, aides techniques. Lenteur et fatigabilité Catégorie 1 3/10<AV<1 Déficience visuelle modérée Vision, aides simples

7 Les différentes façons de mal voir Une perception totale mais floue Une vision périphérique avec scotome central Une vision centrale

8 Les gênes fonctionnelles occasionnées La vision de loin La vision de près Le nystagmus La photophobie Les dyschromatopsies

9 C est très difficile quand on est enfant de s apercevoir qu on est différent des autres: ayant toujours vu flou, je n avais pas de point de comparaison. J observais le comportement des autres» CLAIRE TOUSSAINT (éd. Balland)

10 Les gênes fonctionnelles Perception totale mais floue Les contrastes sont peu perceptibles Les distances sont mal appréciées Il n y a pas de perception de relief Les couleurs sont atténuées

11 Il ne voit pas au tableau Il ne voit pas les affichages muraux il ne peut pas bénéficier de tout le travail d imprégnation Il ne peut percevoir un document présenté collectivement Il présente une tendance à s isoler, à décrocher, il peut passer pour étourdi, distrait

12 La vision floue Implique une réduction de l acuité visuelle par opacification des milieux transparents de l œil Concerne La vision précise, la vision des contrastes et des couleurs Provoque des incapacités, totales ou partielles : - de lecture et de déplacement - de perception des reliefs - une forte sensibilité à l éblouissement Nécessite - l utilisation de moyens d aide aux déplacements -de moyens de grossissement - de se rapprocher de ce que l on regarde

13

14

15 Gênes visuelles Vision périphérique avec scotome central Seule la rétine périphérique fonctionne, mais : Cette partie de la rétine ne discerne pas les détails Il n existe donc qu une connaissance de l espace et une sensibilité au mouvement L acuité visuelle est très faible (+ou- 1/10 )

16 L élève peut être à l aise dans ses déplacements et sa connaissance de l espace intermédiaire et lointain Les exercices de lecture sont difficiles voire impossibles selon l étendue du scotome

17 Atteintes de la vision centrale Implique une baisse de l acuité visuelle Concerne : La vision de près, la vision précise Provoque des incapacités totales ou partielles - de lecture - d écriture - de coordination oculo-manuelles fines Nécessite - l utilisation de moyens de grossissement - de se rapprocher de ce que l on regarde (parfois excentrer son regard : regarder à côté de ce que l on veut voir)

18

19 Les gênes visuelles : vision tubulaire Le champ de vision est plus ou moins étendu, plus ou moins de bonne qualité. La rétine centrale est un analyseur d images L acuité visuelle peut être normale La vision nocturne est réduite

20 L élève doit pouvoir lire sans difficulté Difficultés de prise de repères dans l espace et dans l espace feuille Le champ visuel est très réduit

21

22 Atteintes de la vision périphérique Implique une réduction du champ visuel Concerne la vision du mouvement, la recherche visuelle, la vision de nuit Provoque des incapacités, totales ou partielles : De déplacement, de poursuite visuelle De contrôle visuel par faible éclairement Nécessite L utilisation de moyens d aide aux déplacements De s éloigner de ce que l on veut voir De disposer d un éclairage suffisant (parfois grossir un texte complique sa lecture)

23 Gênes visuelles : vision périphérique

24 Nystagmus La fixation d un détail est difficile L angoisse créée par une situation difficile fait apparaître ou augmente le phénomène Difficultés d apprentissage de la lecture Difficultés à identifier une graphie complexe

25 Photophobie Une trop grande luminosité entraîne une sensation pénible Difficultés à percevoir dans une salle trop éclairée ou sur un tableau blanc s il présente trop de reflets.

26 DYSCHROMATOPSIE Impossibilité à percevoir des repères colorés Ne peut envisager certaines activités Peut être dans le gris total Difficultés en grammaire, maths, technologie, informatique

27 Vision des couleurs Normale

28 Altération d images Dégénérescence maculaire : Scotome central et altération de la perception colorée périphérique

29 Vision des couleurs Dyschromatopsies Sans vert

30 Vision des couleurs Dyschromatopsies Pas de rouge

31 Visions de couleurs Sans vert

32 Vision des couleurs Glaucomes : axe bleujaune

33 Achromatopsie

34 Les gènes fonctionnelles : vision de près Il compense sa faible vision en s approchant le plus possible de son document Aucune vision globale Une connaissance du document par approches successives Une possibilité d anticipation très limitée

35 Blindisme Se rencontre chez des déficients visuels profonds Son apparition est le signe d un désinvestissement par rapport à l activité en cours

36 Une photographie exhaustive d une France de personnes aveugles et malvoyantes. Les chiffres clés : personnes sont totalement aveugles - 1,2 million de personnes sont atteintes de malvoyance profonde - 3 millions sont déficients visuels enfants touchés dont sont totalement aveugles - Seulement aveugles ont une activité professionnelle, sur en âge de travailler déficients visuels dont aveugles ont dépassé 60 ans

La route et. Dr VIAL. Route 2015 - Dr Vial

La route et. Dr VIAL. Route 2015 - Dr Vial La route et LA vue Dr VIAL Acuité visuelle Champ visuel Vision nocturne, des couleurs, Résistance à l éblouissement L acuité visuelle et les défauts de vision L acuité visuelle Capacité à voir une image

Plus en détail

SAAAIS Arc en Ciel. Olivier CHARLOT Enseignant spécialisé option B. Céline CALLEJA Orthoptiste. Orane COMBEAU Adjointe à la Direction

SAAAIS Arc en Ciel. Olivier CHARLOT Enseignant spécialisé option B. Céline CALLEJA Orthoptiste. Orane COMBEAU Adjointe à la Direction Olivier CHARLOT Enseignant spécialisé option B Virginie WAVRANT Educatrice spécialisée Céline CALLEJA Orthoptiste Orane COMBEAU Adjointe à la Direction SAAAIS Arc en Ciel Catherine COMES Titulaire du CAEGADV

Plus en détail

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE

SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Enseignement de sémiologie 2 ème année Pharmacie Pr. Jean-Pierre DUBOIS Département de médecine générale Université Claude Bernard LYON I SEMIOLOGIE DES TROUBLES DE L APPAREIL OCULAIRE Mars 2008 Les troubles

Plus en détail

Le système visuel. Le système visuel. Le système visuel. Le système visuel. Anomalies de la réfraction oculaire. Anomalies de la réfraction oculaire

Le système visuel. Le système visuel. Le système visuel. Le système visuel. Anomalies de la réfraction oculaire. Anomalies de la réfraction oculaire Le système visuel Le système visuel Les récepteurs L organe périphérique Anatomie de l oeil Les bâtonnets: vision en noir et blanc. Les cônes: vision précise, vision diurne et vision des couleurs. Le système

Plus en détail

I Représentation et modélisation de l œil.

I Représentation et modélisation de l œil. I Représentation et modélisation de l œil. Doc 1 : voir livre p 202 Lorsque la lumière pénètre dans l oeil par la pupille, elle traverse des milieux transparents : la cornée, l humeur aqueuse, le cristallin

Plus en détail

Accueil des clientèles en situation de handicap Cévennes Ecotourisme Décembre 2013. Le handicap visuel

Accueil des clientèles en situation de handicap Cévennes Ecotourisme Décembre 2013. Le handicap visuel Le handicap visuel Définition de la déficience visuelle La déficience visuelle est une altération de la vue plus ou moins prononcée. L autonomie des personnes ayant une déficience visuelle repose sur leur

Plus en détail

3 Défauts. Bien davantage pour votre vision

3 Défauts. Bien davantage pour votre vision 3 Défauts Visuels Bien davantage pour votre vision Une Vision sans défaut Un œil sans aucun défaut visuel, reçoit une image d objets proches ou lointains qui se forme parfaitement sur la rétine. Pour restituer

Plus en détail

LES DEFICIENCES VISUELLES CHEZ L ENFANT

LES DEFICIENCES VISUELLES CHEZ L ENFANT LES DEFICIENCES VISUELLES CHEZ L ENFANT INTRODUCTION : La déficience précoce de la fonction visuelle peut interférer avec le développement de l enfant et retenir sur l ensemble de ses compétences, qu elles

Plus en détail

TROUBLES DE LA REFRACTION. Dr.BENLARIBI.M

TROUBLES DE LA REFRACTION. Dr.BENLARIBI.M TROUBLES DE LA REFRACTION Dr.BENLARIBI.M Introduction - Définition La réfraction oculaire : _ l ensemble des déviations que subit un rayon lumineux lors de sa traversée du système dioptrique oculaire,

Plus en détail

Un métier de «terrain»

Un métier de «terrain» Un métier de «terrain» Institut d Éducation Sensorielle L Institut d Éducation Sensorielle, est un établissement médico-social, fonctionnant sur notification de la MDPH (Maison Départementale des Personnes

Plus en détail

Pour les personnes atteintes de problèmes de vue et leurs proches.

Pour les personnes atteintes de problèmes de vue et leurs proches. Pour les personnes atteintes de problèmes de vue et leurs proches. Chères patientes, chers patients, chers proches, Vous-même, ou l un de vos proches, avez peut-être suivi un traitement ophtalmologique

Plus en détail

7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision.

7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision. 7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision. 7.1 Pour la myopie (mauvaise vue de loin) : Test de vision de loin Sur le mur d un pièce, fixez l illustration ci-dessous que vous

Plus en détail

L'inspection Académique du Tarn conseille vivement l'utilisation de ces documents avec l'accord des rédacteurs.

L'inspection Académique du Tarn conseille vivement l'utilisation de ces documents avec l'accord des rédacteurs. 1.1 Définition 1. Déficience visuelle : de quoi parle-t-on? Il existe de nombreux troubles visuels. En France, environ 10% de la population connaît des difficultés visuelles à des degrés divers. Il s'agit

Plus en détail

Les troubles visuels. La myopie L hypermétropie L astigmatisme L acuité visuelle à partir de 40 ans

Les troubles visuels. La myopie L hypermétropie L astigmatisme L acuité visuelle à partir de 40 ans 5 Les troubles visuels La myopie L hypermétropie L astigmatisme L acuité visuelle à partir de 40 ans La myopie 0203 La myopie L œil idéal peut fournir une image nette pour les objets situés entre l infini

Plus en détail

LES PATHOLOGIES. (Document mis à jour le 26 septembre 2011)

LES PATHOLOGIES. (Document mis à jour le 26 septembre 2011) LES PATHOLOGIES (Document mis à jour le 26 septembre 2011) Page 1 sur 3 Table des matières Les pathologies... 3 Agnosie visuelle :... 3 Albinisme :... 3 Aniridie :... 3 Astigmatisme :... 3 Atrophie optique

Plus en détail

RETROUVER LA PAIRE DE LUNETTES DE MR TRUC

RETROUVER LA PAIRE DE LUNETTES DE MR TRUC RETROUVER LA PAIRE DE LUNETTES DE MR TRUC Niveau Références B.O. Partie 4 ème C. La lumière : couleurs, images, vitesse LENTILLES, FOYERS ET IMAGES Pré requis Connaissances : Il existe deux types de lentilles,

Plus en détail

La rétinite pigmentaire

La rétinite pigmentaire La rétinite pigmentaire La rétine est une enveloppe sensible à la lumière entourant la surface interne du globe oculaire, et qui se prolonge par le nerf optique. La rétine est composée de cellules photo-

Plus en détail

DEPISTAGE DES TROUBLES VISUELS

DEPISTAGE DES TROUBLES VISUELS DEPISTAGE DES TROUBLES VISUELS N.Billaud Déc 2007 DEPISTAGE DES TROUBLES VISUELS Fréquence importante des troubles de la vision chez l enfant l (4 % strabisme) Importance de dépister précocement les risques

Plus en détail

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir 287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION troubles de la réfraction Ce qu il faut savoir 1. Savoir définir l acuité visuelle tant sur le plan optique que physiologique. Connaître les modalités et les conditions de

Plus en détail

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir

287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION. Ce qu il faut savoir 287 TROUBLES DE LA RÉFRACTION troubles de la réfraction Ce qu il faut savoir 1. Savoir définir l acuité visuelle tant sur le plan optique que physiologique. Connaître les modalités et les conditions de

Plus en détail

L œil et ses défauts

L œil et ses défauts L œil et ses défauts 1 L œil 1.1 Description sommaire La rétine comporte des récepteurs, Les cônes sont essentiellement concentrés dans la zone centrale de la rétine, la macula et son centre, la fovéa.

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE

LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE A.Idrissi REGRAGUI TAZA Maroc PLAN : I. L INSERTION SOCIALE I.1. INSERTION PROFESSIONNELLE I.1.1. LE BRAILLE CLE DU SAVOIR I.1.2. LA COMPENSATION DU HANDICAP ET LA

Plus en détail

La déficience visuelle

La déficience visuelle 1. Définitions La déficience visuelle La déficience visuelle est une perte, une malformation, un manque au niveau du fonctionnement des yeux ou de la vision, qui est non-améliorable par les moyens conventionnels

Plus en détail

Ch.I. L œil et la vision

Ch.I. L œil et la vision SAVOIR FAIRE SAVOIR Classes de 1 ère L et ES Thème 1 : Représentation visuelle Ch.I. L œil et la vision Grille d auto-évaluation des compétences Acquis En cours Non acquis S 1 : Connaître les conditions

Plus en détail

8/10/10. Schéma de l œil humain. Fonctionnement. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain

8/10/10. Schéma de l œil humain. Fonctionnement. Fonctionnement de l œil humain: Les défauts de l œil humain L œil humain Points essentiels Fonctionnement de l œil humain: La vision éloignée La vision rapprochée Le pouvoir d'accommodation Les défauts de l œil humain L hypermétropie La myopie La presbytie Fonctionnement

Plus en détail

MPS : La vision. 1. Le mécanisme de la vision. 2. Les défauts : Myopie et Hypermétropie. 3. Autres défauts : Presbytie

MPS : La vision. 1. Le mécanisme de la vision. 2. Les défauts : Myopie et Hypermétropie. 3. Autres défauts : Presbytie MPS : La vision 1. Le mécanisme de la vision 2. Les défauts : Myopie et Hypermétropie 3. Autres défauts : Presbytie 4. Étude statistique dans la population 5. Corrections Plan 1)Comment fonctionne le mécanisme

Plus en détail

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» QUESTIONNAIRE (Ne

Plus en détail

Sciences Physiques 1ES S. Zayyani. Fiche de Cours

Sciences Physiques 1ES S. Zayyani. Fiche de Cours Sciences Physiques 1ES S. Zayyani Fiche de Cours Unité : Représentation visuelle Chapitre: Chapitre 1 L œil Voir un objet Pour que l on puisse «voir un objet», il faut certaines conditions. Il faut surtout

Plus en détail

Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge diagnostique

Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge diagnostique SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Dégénérescence maculaire liée à l âge : prise en charge diagnostique Juin 2012 QUELS SIGNES FONCTIONNELS DOIVENT FAIRE ÉVOQUER UNE DMLA? La baisse d acuité

Plus en détail

La LIBERTE visuelle. à portée de main

La LIBERTE visuelle. à portée de main La LIBERTE visuelle à portée de main Il était une fois les lunettes (du 13 e au 20 e siècle) 2 Voir l avenir sans lunettes Saviez-vous que 80 % des informations nous parvenant passent par nos yeux? La

Plus en détail

Organisation fonctionnelle de la rétine

Organisation fonctionnelle de la rétine Organisation fonctionnelle de la rétine D après http://acces.ens-lyon.fr/acces/ressources/neurosciences/vision/enseigner/organisation-fontionnelle-de-laretine/copy_of_accueil-organisation-fonctionnelle-de-la-retine-1ere-s/

Plus en détail

A partir de 50 ans La macula & la DMLA

A partir de 50 ans La macula & la DMLA A partir de 50 ans La macula & la DMLA A partir de 50 ans, il est primordial d effectuer régulièrement un dépistage de la macula auprès d un médecin spécialiste des yeux. En effet, en Belgique, 30 000

Plus en détail

LA RÉFRACTION OBJECTIFS

LA RÉFRACTION OBJECTIFS CHU Dr Benbadis Constantine le 12/04/2011 Service d Ophtalmologie/Module d ophtalmologie. Dr Z.Berkani-Kitouni :Maître de conférences, Chef de Service. LA RÉFRACTION OBJECTIFS : 1- Savoir définir l œil

Plus en détail

L orthoptiste et le patient diabétique

L orthoptiste et le patient diabétique L orthoptiste et le patient diabétique Céline FIZAINE Complications oculaires du diabète: La Rétinopathie Diabétique (RD) La rétine est un tissu nerveux, constituée de deux zones : la macula qui permet

Plus en détail

«Évaluation et prise en charge orthoptique précoce des enfants à risque de troubles neurovisuels»

«Évaluation et prise en charge orthoptique précoce des enfants à risque de troubles neurovisuels» «Évaluation et prise en charge orthoptique précoce des enfants à risque de troubles neurovisuels» Prise en charge précoce et globale des enfants atteints de maladie rare. 3è journée organisée par le réseau

Plus en détail

MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE DESCRIPTION DE LA MAQUETTE ET MISE EN SERVICE

MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE DESCRIPTION DE LA MAQUETTE ET MISE EN SERVICE : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ : info@sordalab.com MAQUETTE DE L OEIL PETIT MODELE Ref: OEILP Cette maquette munie d un cristallin, lentille à focale variable (lentille remplie d eau), permet

Plus en détail

AVS FORMATION THEORIQUE DV AVS AUPRES D UN JEUNE DEFICIENT VISUEL

AVS FORMATION THEORIQUE DV AVS AUPRES D UN JEUNE DEFICIENT VISUEL AVS FORMATION THEORIQUE DV AVS AUPRES D UN JEUNE DEFICIENT VISUEL LA VISION 3 rôles: Cognitif Moteur Social Vision centrale Vision périphérique Acuité visuelle Champ visuel LA DEFICIENCE VISUELLE DV =

Plus en détail

I] Les différents types de lentilles

I] Les différents types de lentilles Chapitre II Les lentilles et l œil I] Les différents types de lentilles 1) Quelles catégories de lentilles, les différents bords permettent-ils de distinguer? Comment est la matière constituant une lentille?

Plus en détail

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections

TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections TP n 3 : Œil réduit - Défauts et corrections Plan: 1 Construction d'un œil réduit : 1.1Maquette de l œil : 1.2A retenir : 2. La vision : 2.1 Formation de l'image : 2.2 Accommodation du cristallin : 2.3

Plus en détail

obs.4 un Modèle pour l œil cours

obs.4 un Modèle pour l œil cours obs.4 un Modèle pour l œil cours 1) Modélisation optique de l œil : a) anatomie de l œil humain : L œil humain est un globe pratiquement sphérique qui est protégé de l extérieur par une membrane résistante,

Plus en détail

Œil réduit - Défauts et corrections

Œil réduit - Défauts et corrections Première L Œil réduit - Défauts et corrections I) La vision : Formation de l'image : Comment est l image sur la rétine? Existe-t-il plusieurs positions possibles de l objet permettant d obtenir une image

Plus en détail

Mieux connaître les publics en situation de handicap

Mieux connaître les publics en situation de handicap Mieux connaître les publics en situation de handicap Plus de 40 % des Français déclarent souffrir d une déficience 80 Comment définit-on le handicap? au moins une fois au cours de leur vie et 10 % indiquent

Plus en détail

Formation d images Exemples de l œil et de l appareil photographique

Formation d images Exemples de l œil et de l appareil photographique bserver «Couleurs et images» Activité n 3 (expérimentale) ormation d images Exemples de l œil et de l appareil photographique Connaissances Compétences - Accommodation du cristallin - onctionnement comparé

Plus en détail

L ŒIL. à la loupe... substance transparente et visqueuse qui remplit le globe oculaire et amortit les chocs éventuels

L ŒIL. à la loupe... substance transparente et visqueuse qui remplit le globe oculaire et amortit les chocs éventuels ACMS œil (def) 15/05/03 16:18 Page 3 L ŒIL à la loupe... Principales structures de l œil Cornée : coupole transparente par laquelle pénètrent les images de l environnement Humeur aqueuse : liquide transparent

Plus en détail

Activité expérimentale N 3 : MODELISATION DE L ŒIL, DEFAUTS DE VISIONS.

Activité expérimentale N 3 : MODELISATION DE L ŒIL, DEFAUTS DE VISIONS. THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE CH 1.03 : Modélisation de l'œil, Lentilles. Activité expérimentale N 3 : MODELISATION DE L ŒIL, DEFAUTS DE VISIONS. Notion contenu - Etudier la vision d un œil normal.

Plus en détail

Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V

Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V Pr Hamid TOUMA Département de Physique Faculté des Sciences de Rabat Université Mohamed V Généralités sur les instruments d optiques : Classification : Les instruments d optiques sont de types différents

Plus en détail

Ophtalmo-pédiatrie. Patrick Berquin

Ophtalmo-pédiatrie. Patrick Berquin Ophtalmo-pédiatrie Patrick Berquin De 1à 3 mois : période critique du développement de l'acuité Visuelle De 3 mois à 3 ans : période de plasticité cérébrale maximale De 3 à 8 ans : la plasticité décroît

Plus en détail

ENTRAITANCELIE CIALPARTAGEP GOGIERAPPROC TOLERANCEECH EREMPATHIE

ENTRAITANCELIE CIALPARTAGEP GOGIERAPPROC TOLERANCEECH EREMPATHIE MULATEURD EILLISSEMEN CIALPARTAGEP GOGIERAPPROC TOLERANCEECH EREMPATHIE 1 bis Bvd COTTE 95880 ENGHIEN LES BAINS 02.32.58.13.34 - sarl-alep@orange.fr- www.ipad-alep.fr ENTRAITANCELIE LE SIMULATEUR DE VIEILLISSEMENT

Plus en détail

CORRECTION BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L

CORRECTION BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L CORRECTION BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE SÉRIE L 1 REPRÉSENTATION VISUELLE DU MONDE (20 POINTS) LES INCROYABLES AVANCÉES DE L OPHTALMOLOGIE. Il y a cinquante ans, personne

Plus en détail

LE RÔLE DU CERVEAU DANS LA VISION

LE RÔLE DU CERVEAU DANS LA VISION 1 LE RÔLE DU CERVEAU DANS LA VISION 2 3 L œil est un organe sensoriel du corps humain qui reçoit 80% des informations extérieures. Il sert uniquement à voir. Il n interprète pas les images qu il voit.

Plus en détail

Thème: La représentation visuelle

Thème: La représentation visuelle Thème: La représentation visuelle Chapitre 3: Les voies visuelles : des photorécepteurs au cortex visuel I- Structure de l œil Œil = organe des sens spécialisé dans la perception des stimuli visuels. On

Plus en détail

Programme développé dans les écoles avec le soutien de Optic 2ooo et le concours de Centres Départementaux de Documentation Pédagogique, de Comités d

Programme développé dans les écoles avec le soutien de Optic 2ooo et le concours de Centres Départementaux de Documentation Pédagogique, de Comités d P R O G R A M M E P É D A G O G I Q U E Programme développé dans les écoles avec le soutien de Optic 2ooo et le concours de Centres Départementaux de Documentation Pédagogique, de Comités d Education pour

Plus en détail

La lumière et l'oeil. La sclère est le blanc de l'oeil. Lumière forte : pupille contractée. Lumière faible : pupille dilatée

La lumière et l'oeil. La sclère est le blanc de l'oeil. Lumière forte : pupille contractée. Lumière faible : pupille dilatée L'oeil La lumière et l'oeil La lumière entre dans l'oeil à travers la pupille, une ouverture foncée au centre de l'oeil. L'iris, l'anneau coloré qui entoure la pupille est un ensemble de muscles qui contrôle

Plus en détail

Guide. pour les enseignants qui accueillent un élève présentant une déficience visuelle. (élèves malvoyants ou aveugles)

Guide. pour les enseignants qui accueillent un élève présentant une déficience visuelle. (élèves malvoyants ou aveugles) Guide pour les enseignants qui accueillent un élève présentant une déficience visuelle (élèves malvoyants ou aveugles) Sommaire Caractéristiques de la déficience visuelle p. 3 1. Définitions p. 3 2. Différentes

Plus en détail

Chapitre 8 AFFECTIONS VISUELLES

Chapitre 8 AFFECTIONS VISUELLES Chapitre 8 AFFECTIONS VISUELLES Introduction Ce chapitre contient les critères permettant d évaluer la déficience permanente ouvrant droit à des indemnités d invalidité résultant de la perte de l acuité

Plus en détail

Certificat médical Destiné à être joint à une demande auprès de la MDPH

Certificat médical Destiné à être joint à une demande auprès de la MDPH Certificat médical Destiné à être joint à une demande auprès de la MDPH A COMPLETER UNIQUEMENT EN NOIR Nom de naissance..... Nom d'épouse.. Prénom. Date de naissance.../ /.. Adresse.. N d'immatriculation

Plus en détail

Énoncés ophtalmologie

Énoncés ophtalmologie Énoncés ophtalmologie Item 44 9 Item 44 SUIVI D UN NOURRISSON 1. Quelles sont les acquisitions visuelles normales d un enfant de 3 mois? a. réflexe de fixation b. réflexe de convergence c. réflexe de poursuite

Plus en détail

OEIL et VISION. Le Système Visuel Confort Performance Agrément. Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière.

OEIL et VISION. Le Système Visuel Confort Performance Agrément. Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière. OEIL et VISION Il faut souffler sur quelques lueurs pour faire de la bonne lumière." René Char Le Système Visuel Confort Performance Agrément Le système visuel Muscle ciliaire Cornée Rétine Nerf optique

Plus en détail

TROUBLES DE LA REFRACTION

TROUBLES DE LA REFRACTION TROUBLES DE LA REFRACTION DR DEGDEG LAZHAR Rappels Dioptre = surface séparant 2 milieux transparents d indices différents Œil = succession de dioptres sphériques Dioptre cornéen 40 D Dioptre cristallinien

Plus en détail

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr MODELE DE L ŒIL HUMAIN Ref: OS-8477 COMPOSITION Adaptateur pupille Ecran rétine Lentilles Support Globe oculaire Compas optique - un modèle

Plus en détail

LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES

LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES Licence Sciences et Technologies MISMI (Mathématiques, Informatique, Sciences de la Matière et de l Ingénieur) UE Physique et Ingénieries LUMIERE, OPTIQUE ET IMAGES Série B J.M. Huré 1 Série B Cours 10

Plus en détail

Êtes-vous astigmate? Découvrez-le en faisant ce petit test!

Êtes-vous astigmate? Découvrez-le en faisant ce petit test! Êtes-vous astigmate? Découvrez-le en faisant ce petit test! Test rapide de détection d astigmatisme Invitez votre client à faire le test sans ses lunettes ou avec ses lentilles de contact. Comment procéder

Plus en détail

LA VUE. Sommaire : Les voies optiques Examens pratiqués en ophtalmologie Les traitements

LA VUE. Sommaire : Les voies optiques Examens pratiqués en ophtalmologie Les traitements LA VUE Sommaire : Anatomie de l œil Chemin de la lumière dans l œil Vocabulaire et définitions pour l œil Les muscles de l œil Les anomalies de l œil Les 3 amétropies ou vices de réfraction La presbytie,

Plus en détail

Accessibilité Numérique

Accessibilité Numérique Université Montpellier 2 Master 2 Informatique Stage de recherche Accessibilité Numérique Yoann BONAVERO Encadrement : LIRMM - Équipe MAREL Marianne Huchard et Michel Meynard Table des matières 1 4 1.1

Plus en détail

entilles e contact Introduction

entilles e contact Introduction entilles e contact Introduction Les lentilles de contact ne sont plus ce qu elles étaient. Les lentilles de contact furent inventées en 1888 par le docteur Adolf Eugen Fick. Cet ophtalmologue exerçant

Plus en détail

Biophysique de la vision

Biophysique de la vision Séminaires Pédagogiques de Biophysique Biophysique de la vision Les amétropies sphériques Dr Olivier LAIREZ Hôpitaux de Toulouse Université Paul Sabatier Lundi 27 juin 2011 0 Biophysique de la vision Les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CAMPAGNE NATIONALE D INFORMATION, DE PREVENTION DES FACTEURS DE RISQUE DU GLAUCOME. BUSduGLAUCOME

DOSSIER DE PRESSE CAMPAGNE NATIONALE D INFORMATION, DE PREVENTION DES FACTEURS DE RISQUE DU GLAUCOME. BUSduGLAUCOME DOSSIER DE PRESSE CAMPAGNE NATIONALE D INFORMATION, DE PREVENTION DES FACTEURS DE RISQUE DU GLAUCOME 1/LE GLAUCOME EN CHIFFRES X Epidémiologie Première cause de cécité absolue en France + 1 Million de

Plus en détail

La malvoyance d un instant n est pas celle d une vie

La malvoyance d un instant n est pas celle d une vie La malvoyance d un instant n est pas celle d une vie La malvoyance, un handicap grave Une personne malvoyante est une personne dont la vue est déficiente malgré le port de lunettes ou de lentilles, ou

Plus en détail

THÈME 1 REPRÉSENTATION VISUELLE.

THÈME 1 REPRÉSENTATION VISUELLE. CHAPITRE 2 STRUCTURE RÉTINIENNE ET CARACTÉRISTIQUES DE LA VISION CHAPITRE 2 STRUCTURE RÉTINIENNE ET CARACTÉRISTIQUES DE LA VISION Problématique : Comment la rétine nous permet elle de percevoir les signaux

Plus en détail

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des

Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des Chapitre 4 LE DIAGNOSTIC Plusieurs intervenants peuvent jouer un rôle dans l évaluation et le suivi des problèmes oculaires et optiques, mais seul l ophtalmologiste peut détecter la présence d une DMLA.

Plus en détail

Eléments pour repérer la déficience visuelle chez un élève

Eléments pour repérer la déficience visuelle chez un élève Eléments pour repérer la déficience visuelle chez un élève 1. Généralités En France, une personne est considérée comme déficiente visuelle, à partir du moment où elle a une vision, au plus de 4/10ème avec

Plus en détail

Bien voir pour bien conduire

Bien voir pour bien conduire Bien voir pour bien conduire Bien voir pour sa sécurité Que signifie avoir une bonne vue? Voir bien donne plus d assurance sur la route. Diverses études récentes prouvent qu une bonne vue et une perception

Plus en détail

Didier TACHE. Delphine DEVAUX. Intervenant Conseil en Accessibilité et Compensation Sensorielle (ICACS) Directrice

Didier TACHE. Delphine DEVAUX. Intervenant Conseil en Accessibilité et Compensation Sensorielle (ICACS) Directrice Delphine DEVAUX Directrice Didier TACHE Intervenant Conseil en Accessibilité et Compensation Sensorielle (ICACS) Sommaire 1. La déficience visuelle 2. Accompagnement d un enfant déficient visuel 3. Présentation

Plus en détail

Le Vocabulaire de l'optique par Colette Allouch Auteur de Dictionnaires. Lexique Français / Hébreu

Le Vocabulaire de l'optique par Colette Allouch Auteur de Dictionnaires. Lexique Français / Hébreu Le Vocabulaire de l'optique par Colette Allouch Auteur de Dictionnaires Lexique Français / Hébreu absorption achromatique acuité visuelle albinisme oculaire amblyopie amétropie angle de réflexion angle

Plus en détail

Changements dans la définition de la cécité

Changements dans la définition de la cécité INTRODUCTION Changements dans la définition de la cécité Les différentes catégories de déficiences visuelles utilisées aujourd hui dans le monde sont basées sur la 10 ème Révision 1 ère et 2 ème éditions.

Plus en détail

DEFICIENCES VISUELLES. Jérome GUYOMARCH Service d Ophtalmologie du CHU de Fort-de-France

DEFICIENCES VISUELLES. Jérome GUYOMARCH Service d Ophtalmologie du CHU de Fort-de-France DEFICIENCES VISUELLES Jérome GUYOMARCH Service d Ophtalmologie du CHU de Fort-de-France INTRODUCTION: GENERALITES La déficience visuelle constitue un problème d importance croissante dans l ensemble des

Plus en détail

Chapitre 2. Les mécanismes optiques de l œil

Chapitre 2. Les mécanismes optiques de l œil Manuel pages 19 à 34 Choix pédagogiques Les conditions de visibilité d un objet étant posées et la présentation de l œil réalisée, il s agit d étudier maintenant les mécanismes optiques de fonctionnement

Plus en détail

Faire de la santé oculaire une priorité. Guide de l intervenant

Faire de la santé oculaire une priorité. Guide de l intervenant Faire de la santé oculaire une priorité Guide de l intervenant DIAPO 1 Présentation de l intervenant. Le but de cette présentation est de fournir des informations concernant les modifications de la vue

Plus en détail

Item 125 : Oeil et sclérose en plaques

Item 125 : Oeil et sclérose en plaques Item 125 : Oeil et sclérose en plaques Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Généralités... 1 2 Signes oculaires...2 ENC : OBJECTIFS Décrire les manifestations

Plus en détail

A la suite de votre appel dans notre établissement, vous trouverez ci- joint notre dossier de pré-admission

A la suite de votre appel dans notre établissement, vous trouverez ci- joint notre dossier de pré-admission A la suite de votre appel dans notre établissement, vous trouverez ci- joint notre dossier de pré-admission Afin que nous puissions étudier votre demande, veuillez nous renvoyer : Notre document intitulé

Plus en détail

THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE. Chapitre 1 : De l oeil au cerveau

THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE. Chapitre 1 : De l oeil au cerveau THEME 1 : REPRESENTATION VISUELLE Chapitre 1 : De l oeil au cerveau Introduction. I- L ORGANISATION DE L OEIL HUMAIN( TP1) 1) les milieux transparents de l oeil traversés par la lumière : Cornée Humeur

Plus en détail

L ULIS TFV. (Unité Localisée pour l Inclusion Scolaire pour les élèves avec des Troubles des Fonctions Visuelles)

L ULIS TFV. (Unité Localisée pour l Inclusion Scolaire pour les élèves avec des Troubles des Fonctions Visuelles) L ULIS TFV (Unité Localisée pour l Inclusion Scolaire pour les élèves avec des Troubles des Fonctions Visuelles) Information générale destinée aux personnels accueillant dans leur classe ou leur établissement

Plus en détail

Une lentille est un milieu homogène, isotrope (gr. isos, égal, et tropos, direction) et transparent dont au moins l une des faces n est pas plane.

Une lentille est un milieu homogène, isotrope (gr. isos, égal, et tropos, direction) et transparent dont au moins l une des faces n est pas plane. Une lentille est un milieu homogène, isotrope (gr. isos, égal, et tropos, direction) et transparent dont au moins l une des faces n est pas plane. Selon la forme de ses faces d'entrée et de sortie, une

Plus en détail

Avertissement. Anisométropie et aniséïconie. L anisométropie. L anisométropie. L anisométropie. L anisométropie

Avertissement. Anisométropie et aniséïconie. L anisométropie. L anisométropie. L anisométropie. L anisométropie www.strabisme.net Avertissement On distingue classiquement deux types d anisométropie Anisométropie et aniséïconie Alain Péchereau es anisométropies axiles es anisométropies de puissance Du fait de la

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE LE HANDICAP

MIEUX COMPRENDRE LE HANDICAP MIEUX COMPRENDRE LE HANDICAP CONTEXTE Selon la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées «Art. L. 114. - Constitue un

Plus en détail

Benjamin NAGEL Conseiller en accessibilité et en compensation sensorielle. Institut Régionale des Sourds et des Aveugles

Benjamin NAGEL Conseiller en accessibilité et en compensation sensorielle. Institut Régionale des Sourds et des Aveugles Benjamin NAGEL Conseiller en accessibilité et en compensation sensorielle David PELLETIER Enseignant spécialisé Institut Régionale des Sourds et des Aveugles 156 boulevard du Président Wilson 33000 BORDEAUX

Plus en détail

Regards sur la réadaptation en déficience visuelle

Regards sur la réadaptation en déficience visuelle Regards sur la réadaptation en déficience visuelle Introduction : Nous sommes ici pour vous présenter «une vue d ensemble» du programme en déficience visuelle. Avant de commencer, avez-vous remarqué les

Plus en détail

AMETROPIES SPHERIQUES. Docteur A.M.Bernard

AMETROPIES SPHERIQUES. Docteur A.M.Bernard AMETROPIES SPHERIQUES Docteur A.M.Bernard l œil emmétrope se caractérise par une puissance basale (60 D) et une longueur (24mm), des valeurs harmonieuses et telles que : le foyer image F i est situé sur

Plus en détail

LES LENTILLES O F' foyer image. f distance focale (en mètres)

LES LENTILLES O F' foyer image. f distance focale (en mètres) LES LENTILLES 1) Reconnaître les lentilles : Une lentille en verre ou en matière plastique dévie la lumière. Une de ses surfaces n'est pas plane. Les lentilles convergentes à bord mince et à centre épais

Plus en détail

La dégénerescence maculaire liée à l âge

La dégénerescence maculaire liée à l âge dégénérescence maculaire liée à l âge (DMLA) 60 - DÉGÉNÉRESCENCE MACULAIRE LIÉE À L ÂGE (DMLA) 1. Connaître l épidémiologie de la DMLA. Ce qu il faut savoir 2. Connaître les principales formes cliniques

Plus en détail

ERGOVISION LES TESTS AUTOMATIQUES

ERGOVISION LES TESTS AUTOMATIQUES ERGOVISION LES TESTS AUTOMATIQUES 1 Les tests automatiques Acuité en vision de loin Recherche d une hypermétropie test de la bonnette Test Rouge / Vert Dépistage de l astigmatisme Etude des phories (tendance

Plus en détail

Faire de la vue une priorité en matière de santé. Bien voir pendant toute sa vie

Faire de la vue une priorité en matière de santé. Bien voir pendant toute sa vie Faire de la vue une priorité en matière de santé Bien voir pendant toute sa vie Nous pouvons tous constater que la vision change avec l'âge Certains troubles visuels peuvent rendre les activités quotidiennes

Plus en détail

L oeil. Chapitre 2 : I. Description de l œil. II. L œil réduit

L oeil. Chapitre 2 : I. Description de l œil. II. L œil réduit Chapitre 2 : L oeil I. Description de l œil L œil est un système optique compliqué. Il comporte des milieux transparents qui permettent le passage de la lumière : la cornée transparente, l humeur aqueuse,

Plus en détail

Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19)

Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19) THÈME 1 : REPRÉSENTATION VISUELLE Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19) Savoir-faire : Reconnaître la nature convergente ou divergente d une lentille. Représenter symboliquement une lentille

Plus en détail

Complexité d évaluation d un enfant atteint de malvoyance sévère et porteur de séquelles d hémiparésie

Complexité d évaluation d un enfant atteint de malvoyance sévère et porteur de séquelles d hémiparésie Université Toulouse Faculté de Médecine Toulouse Rangueil Institut de Formation en Psychomotricité Complexité d évaluation d un enfant atteint de malvoyance sévère et porteur de séquelles d hémiparésie

Plus en détail

TP1 : L œil, système optique de formation d images PROBLEME : Quelles sont les caractéristiques de l œil et comment fonctionne-t-il?

TP1 : L œil, système optique de formation d images PROBLEME : Quelles sont les caractéristiques de l œil et comment fonctionne-t-il? TP1 : L œil, système optique de formation d images PROBLEME : Quelles sont les caractéristiques de l œil et comment fonctionne-t-il? Activité 6 : Expérience de Mariotte Activité 1 : Etude anatomique de

Plus en détail

Améliorez votre vision!

Améliorez votre vision! Information pour les patients Améliorez votre vision! Une orientation sur les implants de lentilles asphériques et à filtre de lumière bleue en cas de cataracte we care for you La cataracte qu est-ce que

Plus en détail

document 1 - indice de réfraction

document 1 - indice de réfraction chap 1 les mécanismes optiques de la vision document 1 - indice de réfraction La lumière est déviée lorsqu'elle passe d'un milieu transparent à un autre. C'est ce phénomène qu'on observe lorsque l'on regarde

Plus en détail

La DMLA peut se présenter sous trois formes. Au stade initial, la maladie ne

La DMLA peut se présenter sous trois formes. Au stade initial, la maladie ne Chapitre 2 LES FORMES DE DMLA La DMLA peut se présenter sous trois formes. Au stade initial, la maladie ne présente pas de dégénérescence proprement dite de la macula. On parle alors de DMLA précoce ou

Plus en détail

Un service unique une réponse spécifique

Un service unique une réponse spécifique ERGONOMIE ACCESSIBILITE FORMATION APPUI SPECIFIQUE Un service unique une réponse spécifique Une expérience de plus de 15 ans auprès de 2500 personnes et plus de 1500 entreprises Notre équipe experte du

Plus en détail