Approbation du procès verbal de la séance du 8 février Le procès verbal de la séance du 8 février est adopté à l unanimité.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Approbation du procès verbal de la séance du 8 février 2011. Le procès verbal de la séance du 8 février est adopté à l unanimité."

Transcription

1 REPUBLIQUE FRANCAISE Direction générale des services Syndicat Intercommunal pour la Restauration Collective Siège social : 68 rue Galliéni BOBIGNY Administration : 15 rue Victor Hugo IVRY sur SEINE COMITE SYNDICAL Procès verbal de la séance du 7 juin 2011 L an deux mil onze, le 7 juin, le Comité Syndical du Syndicat Intercommunal pour la Restauration Collective légalement convoqué, s est assemblé en ses locaux, sous la présidence de Monsieur Alain PATON. Etaient Présents : Alain PATON, Franck SUREAU, Danielle HAENN, Daniel GARNIER, Jeannick LE LAGADEC, Corinne CADAYS- DELHOME, Sandrine JAN, Mauricette VELAIN, Patrice CALSAT, Hélène DUSSIEUX, Sylvie JALIBERT, Nicole DUBOE, Philippe FLEUTOT, Francine KETFI, Anne RAJCHMAN, délégué(e)s titulaires Lory LACLEF Jean- Pierre RIVALLAIN délégué(e)s suppléant(e)s. Etaient excusés : Françoise FAVE, Jacqueline SPIRO, Valérie ZELIOLI, Laurence BLIN, Bernard GRINFELD, Gilbert TROUILLET, Chantal MICHAULT, Patrick VENTRIBOUT, Patricia BENDIAF, Sandrine BERNARD, Martine AUBRY, Viviane VAN de POELE, Véronique HAMMACHE, Djamila KHELAF, Raphaël VAHE, Frédéric GILLET, Corinne MARQUES DE MENDONCA Le nombre de membres en exercice est de : 32 Le nombre de délégués titulaires présents est de : 15 Le nombre de délégués suppléants présents est de : 02 Le nombre de délégués titulaires et suppléants présents est de : 17 Le quorum de 17 membres présents étant atteint, le Conseil Syndical peut valablement délibérer. Désignation du secrétaire de séance : Madame Sylvie JALIBERT est désignée secrétaire de séance M. A. PATON informe les élus de l état de santé de M. Patrick VENTRIBOUT, ce qui ne lui permet pas d assister à nos travaux. Il précise avoir adressé une lettre de sympathie avec le dernier livre de G. LEPUIL. ORDRE DU JOUR : Approbation du procès verbal de la séance du 8 février 2011 Le procès verbal de la séance du 8 février est adopté à l unanimité. Rendu compte des décisions du Président prises par délégation du Comité Syndical en application de la délibération n en référence à l article L du CGCT. Comité Syndical du SIRESCO Procès verbal de la séance du 7 juin page 1/12

2 Décision n Objet N Du 08/02/2011 N Du 17/03/2011 Contrat de location de bureaux de type «Moduliso 618». Ensemble modulaire, temporaire et provisoire, à usage de bureaux. Marché appels d offres ouvert, n Fourniture de pains et viennoiseries. Marchés à bons de commandes passés sans minimum et sans maximum de commandes attribuées par la commission d appels d offres du 03 mars Lot n 1 Pains et viennoiseries «conventionnels» livraison zone géographique 1 (Champigny sur Marne, La Queue en Brie, Brou sur Chantereine) attribuée à la société GANIX sise 37 bis rue Gustave Simonet Ivry sur Seine. Lot n 2 Pains et viennoiseries «conventionnels» livraison zone géographique 2 (Bobigny, La Courneuve, Aubervilliers, Villetaneuse, Romainville) attribuée à la société ECOPAIN sise 4 chemin N.D des Anges Noisy Le Sec. Lot n 3 Pains et viennoiseries «conventionnels» livraison zone géographique 3 (Fosses, Mitry Mory) attribuée à la société GANIX sise 37 bis rue Gustave Simonet Ivry sur Seine. Lot n 4 Pains fabriqués avec des farines issues de l agriculture biologique et viennoiseries «conventionnelles», livraison zone géographique 1(Champigny sur Marne, La Queue en Brie, Brou sur Chantereine) attribuée à la société GANIX sise 37 bis rue Gustave Simonet Ivry sur Seine. Lot n 5 Pains fabriqués avec des farines issues de l agriculture biologique et viennoiseries «conventionnelles», livraison zone géographique 2 (Bobigny, La Courneuve, Aubervilliers, Villetaneuse, Romainville) attribuée à la société ECOPAIN sise 4 chemin N.D des Anges Noisy Le Sec. Lot n 6 Pains fabriqués avec des farines issues de l agriculture biologique et viennoiseries «conventionnelles», livraison zone géographique 3 (Fosses, Mitry Mory) attribuée à la société GANIX sise 37 bis rue Gustave Simonet Ivry sur Seine Comité Syndical du SIRESCO Procès verbal de la séance du 7 juin page 2/12

3 1. Présentation et adoption du rapport d activité 2010 M. A. PATON présente le rapport d activité. Le SIRESCO a vécu en 2010 une année riche d avancées de notre action publique pour la restauration sociale collective au service des quatorze villes membres. Les suites des 1ères rencontres de la restauration collective ont débouché sur l introduction du pain «bio». Le développement des relations et de la coopération intercommunale a entériné la création d une mission d assistance aux villes. C était une attente pour harmoniser les liens permanents. L amélioration de l exécution budgétaire avec un résultat de gestion obtenu mieux appréhendé à la clôture et à la mise en place d un plan pluriannuel d investissements, répond à cette attente. Il poursuit sur l anticipation de l agrandissement du site de production de Bobigny pour donner une réponse aux évolutions démographiques des villes en développement urbain. Le SIRESCO continue le travail engagé sur les effectifs prévisionnels et les repas consommés pour réduire les écarts. Ce rapport d activité sera transmis à toutes les villes membres du Syndicat pour une présentation dans les conseils municipaux. Mme J. LE LAGADEC : la communication est très importante pour faire circuler l information. Nous ne lâcherons pas sur les écarts entre les repas prévisionnels et les consommés. Il faut présenter des tableaux comparatifs pour pointer les différences. M. A. PATON précise que ce document sera public. L objectif est dans un premier temps de faire face au déficit de communication reproché au SIRESCO. Dans le cadre des écarts, les services concernés des villes doivent se mobiliser pour réaliser un travail plus pointu avec les services du SIRESCO. Comment approfondir ce travail avec les 14 villes adhérentes sans mettre nos partenaires en difficultés? Ce rapport sera présenté au conseil municipal des villes membres et sera public. Mme C. CADAYS-DELHOME : il est parfois utile que les éléments deviennent publics pour réaliser des économies. Mme J. LE LAGADEC : un tableau avec un courrier d accompagnement pour expliquer les écarts peut être aussi très utile. Mme N. DUBOE : nous recherchons tous à faire des économies, et il n est pas toujours facile d économiser sur les bonnes lignes budgétaires, ce document est donc très important. M. F. SUREAU : il est peut être judicieux d envoyer un tableau comparatif et individuel par ville adhérente. Mme N. DUBOE : nous ne souhaitons pas connaître les bons ou les mauvais élèves, la volonté est de faire des économies sur cet exemple. Je préfère, pour ma part, envoyer des enfants en vacances ou enrichir la culture, il faut déranger pour faire avancer. Mme D. HAENN : dès le mois de juillet le cadrage budgétaire est donné dans les villes pour l année Nous avons besoin d éléments s il y a une prévision d augmentation. M. A. PATON : à la rentrée septembre, nous allons discuter du budget prévisionnel La hausse des prix entraînera une majoration du prix des repas. Mme C. CADAYS-DELHOME : la sécheresse n est pas en cause immédiatement. M. A. PATON : plusieurs domaines seront concernés. La spéculation financière sur les matières premières montre les difficultés à venir. M. A. PATON invite le Comité Syndical à voter le rapport d activité, La délibération n 1 est adoptée à l unanimité Comité Syndical du SIRESCO Procès verbal de la séance du 7 juin page 3/12

4 2. Adoption du compte administratif et constat de concordance du compte de gestion de l exercice budgétaire 2010 M. F. SUREAU donne lecture du rapport de présentation. En fonctionnement les dépenses globales intégrant les mouvements d ordre avec un taux de réalisation de 96,17 % (réalisé = ,17 pour prévision = ,56 ) ont été inférieures à la réalisation des recettes dont le taux représente 97,60 % de la prévision (réalisé = ,98 pour prévision = ,56 ). Le Comité syndical est invité à débattre : - pour adopter le compte administratif de l exercice et pour constater la concordance avec le compte de gestion du comptable. M. A. PATON : précise que les journées de grève ont été estimées à 8 jours et demi sur 140 jours de fonctionnement. Par ailleurs, Vaires-sur-Marne était membre du syndicat jusqu au 31 décembre 2010 et Villetaneuse est entrée physiquement en septembre Avant de réaffecter la somme excédentaire, nous avons besoin de plus de clarté. L introduction du pain «bio» induit des dépenses supplémentaires et il est important d en évaluer toute la portée. M. D. GARNIER : ce sont de bons résultats, nous n étions pas convaincus au début de l année si on se souvient des débats, nous ne pensions pas maintenir le tarif du repas à 3. Il est précisé que nous commençons la préparation budgétaire 2012 et qu il faut s attendre entre 3 et 5 % d augmentation des contributions. Cette indication est basée sur une activité en évolution au regard des repas consommés : les ouvertures de classes induisent des coûts nouveaux. A cela s ajoutent les évolutions économiques des approvisionnements. Dans les débats à venir, nous aborderons les questions qui se posent sur la quantité des déchets constatés dans les restaurants scolaires. 58 % du budget est consacré aux denrées alimentaires. Il faut travailler ces questions plus finement avec les villes. M. F. SUREAU : quels sont les éléments d analyses pour juger la quantité des déchets jetés dans les écoles. Le Directeur général des services indique qu une étude diagnostic est en cours et qu un travail est à développer sur cette problématique. Mme J. LE LAGADEC : il faut se poser la question du traitement individuel en travaillant au plus proche de l enfant. Mme C. CADAYS -DELHOME : le gâchis est plus important avec les plus petits, mixer les tables avec les plus grands et des adultes pour surveiller permet de mieux gérer les repas. M. D. GARNIER : les endroits où il y a un véritable accompagnement, avec une incitation à manger, le constat est positif. L enfant seul pense d abord à jouer. M. F. SUREAU : ces éléments doivent être partagés avec les gens de terrain pour améliorer et diminuer les déchets. M. A. PATON précise que le SIRESCO est très attaché au principe du repas consommé. La norme du plaisir à table est effectivement un travail à partager entre les villes et les personnels des restaurants. Il faut être en observation pour des retours plus fréquents et trouver des réponses adaptées. Les raisons sont économiques et éthiques. Il faut relayer ces informations auprès des élus et des familles. Mme N. DUBOE : une analyse de ce qui n est pas consommé par rapport à la présentation et par type de plats proposés pourrait être utile pour une compréhension plus fine. Comité Syndical du SIRESCO Procès verbal de la séance du 7 juin page 4/12

5 Le Directeur général des services indique que plusieurs phénomènes sont présents. Chaque restaurant a des réactions différentes en fonction des menus proposés. Le même menu est consommé à certains endroits et moins à d autres. Constatant l absence de nouvelles interventions, M. A. PATON quitte la table des délibérations. M. F. SUREAU invite le comité syndical à délibérer. Les délibérations n 2 et 3 sont votées à l unanimité (le Président absent) 3. Programme définitif du projet d adaptation - amélioration - rénovation de l unité de production culinaire de Bobigny : approbation de l Avant Projet Sommaire (A.P.S), autorisation à déposer le dossier de projet de permis de construire. M. A. PATON donne lecture du rapport de présentation et précise que les travaux auront lieu sans interruption de la production. La planification se fera à chaque période de vacances scolaires. Il continue sur les contraintes d une telle entreprise sur un bâtiment qui fonctionne à temps ininterrompu. M. JP. RIVALLAIN demande si ce bâtiment contient de l amiante. M. A. PATON répond non à cette question. Mme J. LE LAGADEC : les dépenses en fluides sont importantes et conséquentes, le SIPPEREC a t-il recommandé des panneaux solaires ou proposé d autres solutions plus économiques? Le Directeur général des services précise qu un rapport de faisabilité est en cours d instruction. Dans l immédiat, le SIPPEREC, sollicité sur les aspects de photovoltaïque, a conclu qu il n était pas judicieux d aller dans ce sens. M. F. SUREAU : les panneaux voltaïques de distribution eau/électricité, en prenant le plus optimiste, ne sont pas rentables et sont à l encontre de l environnement. Il faut entre 10 et 20 ans pour récupérer le coût en dépense d investissement. Mme L. LACLEF : l administration sera t-elle toujours dans les locaux préfabriqués? M. A. PATON : cette question reste complexe. Les locaux administratifs sont répartis sur les deux sites de production. Nous avons besoin d une meilleure cohérence en cherchant une solution économique et rationnelle. Dans un premier temps, nous avons volontairement donné une priorité à la production. Il indique que cette problématique devrait trouver une réponse rapidement par la suite pour améliorer les conditions de travail des agents. Le Comité syndical est invité à délibérer favorablement : - l adoption du programme définitif de l opération, - la validation de l avant projet sommaire (APS) du projet, - l autorisation donnée au Président à déposer le dossier de demande de permis de construire, - l autorisation donnée au Président à signer les documents afférents au dossier. Les délibérations numéros 4 et 5 sont votées à l unanimité Comité Syndical du SIRESCO Procès verbal de la séance du 7 juin page 5/12

6 4. Préparation des 2èmes Rencontres de la Restauration Collective M. A. PATON donne lecture du rapport de présentation. Le déroulement de la journée et notamment la séance de l après midi qui sera dédiée à l analyse de cas concrets pour partager des expériences et des réflexions sur le vécu. Cette année à nouveau la Ville d Ivry-sur-Seine nous accueillera amicalement à l Espace Robespierre. Il poursuit sur la communication, un mode d organisation collaboratif et participatif pour les aspects pratiques, entre syndicats de restauration collective, est imaginé. Le Siresco propose de prendre en charge le coût de la conception de la communication. Les logos des syndicats intercommunaux de restauration seront apposés sur tous les supports de communication. Il précise que l inscription à la journée sera impérative pour participer aux travaux. Il indique avec satisfaction que les élus membres du SIRESCO se sont réellement impliqués et les échanges au cours des 4 rencontres préparatoires ont été très intéressants. Le Comité syndical est invité à délibérer favorablement pour : - valider l état de préparation et d organisation des 2èmes Rencontres de la restauration collective du samedi 15 octobre 2011, - adopter les conventions de partenariats à passer respectivement avec les syndicats intercommunaux de la restauration collective co-organisateur des 2èmes Rencontres, avec le CIDEFE et le Groupe Territorial, - autoriser le Président à signer les conventions respectives avec chacun des partenaires. Les délibérations numéros 6, 7, 7bis, 8 et 9 sont votées à l unanimité 5. «de la terre à l assiette» - projet de journée d étude du 28 juin en collaboration avec la FNAB et le GAB d Ile de France M. A. PATON donne lecture du rapport de présentation. Pour développer l introduction des productions agricoles respectueuses de l environnement et des hommes, plusieurs rencontres de travail ont été réalisées, notamment avec le GAB. Une première action se concrétise, le pain «BIO». Cette journée d étude «Comment de la terre à l assiette, travailler pour passer durablement du voulu au possible des nourritures «bio»», permettrait d aborder quatre dimensions de la problématique : l achat public responsable et solidaire la formation en direction des équipes techniques, (Cuisiniers, acheteurs, gestionnaires) l approvisionnement avec les plates formes adhérentes de «Manger Bio Ici et Maintenant» l accompagnement des mangeurs. Il poursuit sur l opportunité d envisager la mise en place d un comité de suivi rassemblant les acteurs publics que nous sommes. Il aurait pour mission de suivre la dynamique de l introduction des produits Bio dans l offre alimentaire sociale collective sur les deux versants que sont l agriculture respectueuse de l environnement et des hommes et la restauration collective en gestion publique. Cette journée d étude et de formation pourrait intéresser les autres Syndicats intercommunaux et les villes sensibilisés à la démarche. Le CNFPT pourrait être invité à cette journée. Sur le plan administratif, il est proposé d établir une convention de partenariat entre la FNAB et le SIRESCO qui précise les modalités de réalisation de la journée d étude. Comité Syndical du SIRESCO Procès verbal de la séance du 7 juin page 6/12

7 Le Comité syndical est invité à délibérer : - à valider l organisation de cette journée en partenariat avec la FNAB et le GAB Ile de France, en direction des élus et des professionnels et d y inviter l ensemble des syndicats intercommunaux et autres gestionnaires publics locaux intéressés, - à délibérer pour approuver la convention de partenariat à passer entre le SIRESCO et la FNAB pour la tenue de la journée d étude et, autoriser le Président à la signer, La délibération n 10 est votée à l unanimité 6. Semaine du Goût du 17 au 23 octobre 2011 de la Terre à l assiette M. A. PATON donne lecture du rapport de présentation. Depuis plus de 10 ans, le SIRESCO propose chaque année, à l occasion de la semaine du goût, en octobre, des menus de découverte dans les restaurants scolaires. Cet engagement, acté dans la charte qualité du syndicat, a pour objectif de montrer que le SIRESCO propose des repas de qualité tout au long de l année, mais également des temps forts d animation afin de promouvoir le patrimoine culinaire mondial et afin de contribuer à l apprentissage du goût des enfants. Pour l édition 2011, une semaine d animation culinaire «De la terre à l assiette» est proposée, en adéquation avec notre politique de restauration et dans la suite logique des premières rencontres de la restauration collective organisées en juin 2010 et les axes validés lors du Comité Syndical du 22 juin 2010, notamment développer des stratégies favorisant les producteurs respectueux de l environnement, la proximité de la production et la saisonnalité des produits. Communication pour information 7. Admission de l adhésion de la commune de Villetaneuse M. A. PATON donne lecture du rapport de présentation. L adhésion de la commune de Villetaneuse a été engagée en 2010 à partir de la délibération de son Conseil municipal relative à sa demande d adhésion au sein de l établissement public de coopération intercommunal, en date du 27 mai Le Comité syndical a, par une délibération en date du 22 juin 2010, donné un accord de principe et, conformément aux dispositions du CGCT, notamment son article L , a décidé d inviter les Maires à inscrire ce point à la délibération des communes membres en vue de leur accord formel. Les représentants de l Etat des quatre départements du Vald Oise, du Val-de-Marne, de la Seine-et-Marne et de la Seine-Saint-Denis ont, par un arrêté en date du 1 er avril 2011, autorisé la commune de Villetaneuse à adhérer au SIRESCO. Il précise qu en accord avec la commune, la date juridiquement effective sera le 1 er juillet 2011 pour des raisons de simplifications administratives. Le Comité syndical est invité à délibérer favorablement l admission de l adhésion de la commune de Villetaneuse au SIRESCO à la date énoncée. La délibération n 11 est votée à l unanimité 8. Désignation des délégués titulaire et suppléant du SIRESCO au syndicat mixte des systèmes d information (SII) M. F. SUREAU donne lecture du rapport de présentation. Le Comité syndical a délibéré la demande d adhésion au syndicat mixte des systèmes d information (SII) en juin L ensemble des communes adhérents au SII ainsi que celles adhérentes au SIRESCO ont délibéré respectivement pour donner leur avis sur cette démarche d adhésion. Nous sommes dans l attente de l arrêté préfectoral autorisant l adhésion du SIRESCO au SII. Il précise que toutes les communes adhérentes du SII d une part et celles adhérentes du SIRESCO d autre part ont délibéré un avis favorable en faveur de l adhésion du SIRESCO au SII. Comité Syndical du SIRESCO Procès verbal de la séance du 7 juin page 7/12

8 Dans l attente de l arrêté préfectoral autorisant l entrée du SIRESCO au SII, il est proposé de procéder à la désignation du délégué titulaire et du délégué suppléant pour représenter le SIRESCO au sein du comité syndical du SII. Cette désignation sera effective dès lors que la procédure d adhésion sera aboutie. Le Comité syndical est invité à désigner en qualité de délégué titulaire, Alain PATON et, en qualité de délégué suppléant, Patrice CALSAT La délibération n 12 est votée à bulletins secrets à l unanimité 9. Approbation de l organigramme fonctionnel de l établissement public M. A. PATON donne lecture du rapport de présentation. Une impulsion nouvelle, depuis 2010, est donnée à la direction de l administration et des services du SIRESCO ainsi qu à l animation de l encadrement. Cette évolution a conduit à adapter et à préciser l organigramme fonctionnel de l établissement public, elle vise à mettre mieux en cohérence les missions et les activités ainsi qu à donner de la lisibilité au fonctionnement des services et par conséquent préciser les responsabilités d animation et de pilotage de l organisation générale. Le Comité Syndical est invité à délibérer pour confirmer l organigramme fonctionnel des services de l établissement public La délibération n 13 est votée à l unanimité 10. Passation de marchés pour la fourniture de denrées alimentaires M. F. SUREAU donne lecture du rapport de présentation. Plusieurs marchés pour la fourniture de denrées alimentaires arrivent à échéance le 31 décembre prochain, il est donc nécessaire de lancer une consultation afin d être en mesure d assurer nos besoins en denrées dès le 1 er janvier Il poursuit sur la volonté d agir pour rendre possible l approvisionnement de denrées alimentaires de qualité, issues d une agriculture respectueuse de l environnement et des Hommes et cela dans des conditions économiques acceptables. Le cahier des charges de cette consultation tiendra compte de plusieurs éléments qui constitueront des critères d appréciation des offres et des produits issus de l agriculture biologique ainsi que des denrées avec le label rouge seront demandées dans les bordereaux de prix. Chaque lot constituera un marché à bons de commande passé sans minimum et sans maximum de commandes, il sera indiqué dans le cahier des charges un montant de commandes estimatif et non contractuel pour chaque lot. Le montant total étant de l ordre de HT annuel. Ces marchés auront une durée d un an, soit du 1 er janvier au 31 décembre Ils pourront ensuite être renouvelés par reconduction expresse, sans que la durée totale puisse excéder 4 ans. Le Comité syndical est invité à délibérer pour : - autoriser le lancement d un appel d offres ouvert comportant onze lots, - adopter le dossier de consultation des entreprises correspondant, - autoriser le président à signer les marchés à intervenir après décision de la commission d appel d offres. Mme A. RACHMAN demande quelle quantité de produits «BIO» est présente dans les sachets pique-niques. M. A. PATON précise qu il y a plusieurs modes de pique-nique concernés, nous avons 3 propositions de piqueniques : le collectif, le sandwich ou le sachet. Nous ne sommes pas forcément satisfaits de la dernière proposition, la diversité n existe pas dans cette catégorie. Mme C. CADAYS-DELHOME : il n y a pas de diversité pendant les vacances et les pique-niques collectifs sont difficiles à transporter, cette situation dure depuis plusieurs années. Comité Syndical du SIRESCO Procès verbal de la séance du 7 juin page 8/12

9 Mme J. LE LAGADEC : si des problèmes persistent, il faut revenir à des solutions plus faciles du type pain, beurre et jambon. M. A. PATON : il faut prendre en compte le coût du sachet bio-dégradable qui est très cher. Le sachet piquenique est plus onéreux que le bol alimentaire. Vous pouvez prendre les produits en grande surface aucune nouveauté sera proposée dans le sachet pique-nique. Le sachet pique-nique provoque des mécontentements, malgré nos efforts de recherche, et coûte plus cher que la fabrication des repas chauds. Le Directeur Général des Services signale qu une autre dimension du problème doit être prise en compte : est-il sérieux d évacuer le moment du repas des animateurs des centres de loisirs? A une époque, les organisateurs prenaient en charge des réfrigérateurs. Cette dernière solution a été abandonnée par les villes car il était trop onéreux, les glacières disparaissaient. Mme A. RACHMAN : je pense qu il faut travailler avec les animateurs. M. D. GARNIER : c est le problème identique avec les inscriptions. Il faut aborder le problème de façon financière. Il n est pas possible de se plaindre du sachet pique-nique et ne pas vouloir utiliser de containers. Le Comité Syndical est invité à délibérer pour : - autoriser le lancement d un appel d offres ouvert comportant onze lots, - adopter le dossier de consultation des entreprises correspondant, - autoriser le président à signer les marchés à intervenir après décision de la commission d appel d offres. La délibération n 14 est votée à l unanimité 11. Information sur le lancement d une procédure MAPA en vue de l acquisition de gros équipements techniques de cuisine M. F. SUREAU donne lecture du rapport de présentation. Nous avons inscrit au budget primitif 2011 dans la section investissement une somme de dédiée à l acquisition d équipements de cuisine. Cet investissement avait été prévu afin de tenir compte d une part de la vétusté de certains matériels de production et d autre part de l augmentation importante, ces dernières années, du nombre de repas produits. Cet accroissement en production des repas a entraîné un usage intensif des matériels de cuisine. Il continue sur la volonté de prendre en compte l évolution des conditions de travail des agents et d adapter des outils performants. Au regard des besoins identifiés avec les équipes de production. A ce jour, le montant estimé de ces acquisitions est de H.T, inférieur au seuil de H.T.Il n est donc pas nécessaire de lancer une procédure d appel d offres. Un marché en procédure adaptée a été lancé le 19 mai dernier avec pour objectif d une installation au plus tard au mois d octobre. La consultation publique prendra fin le 24 juin prochain. L ouverture des plis et l analyse des réponses se feront plus rapidement. Communication pour information 12. Indemnité de conseil allouée au Comptable public M. F. SUREAU donne lecture du rapport de présentation. Chaque année, le Comité Syndical est appelé à délibérer sur le versement de l indemnité de conseil au comptable prévue par le décret modifié n du 19 novembre 1982 et les arrêtés des 16 décembre 1983 et 12 juillet Le Trésorier Principal de Bobigny actuellement en fonction depuis le 9 juin 2008, sollicite au titre de l exercice écoulé, le versement de cette indemnité, qui s élève pour la période considérée à 2 345,13. Le Comité Syndical est invité à délibérer sur la demande du comptable public. La délibération n 15 est votée à : 1 voix contre 2 abstentions 14 voix pour Comité Syndical du SIRESCO Procès verbal de la séance du 7 juin page 9/12

10 Création d emplois saisonniers Mme D. HAENN donne lecture du rapport de présentation. Comme chaque année, afin d assurer la continuité du service public, il est proposé de créer des postes saisonniers. Il s agit plus particulièrement d assurer la livraison des pique-niques et du portage de repas à domicile dont le nombre de convives reste stable. Pour cela, il est nécessaire de recruter des chauffeurs titulaires du permis B durant la période estivale afin de permettre au personnel permanent de prendre des congés durant les mois de juillet et août. Elle précise qu au cours du mois d avril un courrier a été adressé à l ensemble des villes adhérentes, afin de recueillir les candidatures des jeunes. Actuellement, une dizaine de candidatures est parvenue au SIRESCO. En juillet 7 chauffeurs sont nécessaires et 4 en août. Elle propose de créer 7 emplois saisonniers de chauffeurs sur le grade d adjoint technique de 2 ème classe Le Comité syndical est invité à délibérer favorablement sur la proposition de recrutement de 7 emplois saisonniers de chauffeurs-livreurs. La délibération n 16 est votée à l unanimité 13. Autorisation de relever le créancier de la prescription quadriennale pour le paiement de cotisations CNRACL antérieure à 2006 Mme D. HAENN donne lecture du rapport de présentation. A la suite d une erreur de l administration, il convient dans l intérêt des agents concernés au regard des droits à la retraite, de régulariser le versement de cotisations CNRACL, pour 5 fonctionnaires. Le montant total s élève à 5 606, 02 et portent sur des années antérieures à La prescription quadriennale étant atteinte, il convient d autoriser par délibération le paiement des cotisations antérieures à 2006, à verser à la CNRACL. Le Comité syndical est invité à délibérer favorablement sur le paiement des cotisations CNRACL en régularisation des droits à la retraite des 5 agents, pour un montant de La délibération n 17 est votée à l unanimité 14. Règlements des frais de déplacements temporaires des agents Mme D. HAENN donne lecture du rapport de présentation. Les agents territoriaux (titulaires et non titulaires) peuvent prétendre sous certaines conditions à une prise en charge des frais engagés à l occasion de déplacements temporaires, dans la limite des frais engagés ; cela en référence aux décrets n du 19 juillet 2001 et n du 3 juillet La prise en charge constitue un droit, il est donc nécessaire de prendre une délibération plus précise que celle du 19 janvier 1995, trouvée trop généraliste par le trésorier. Elle précise qu une délibération doit définir certaines modalités de remboursement et qu un ordre de mission doit autoriser l agent à se déplacer préalablement. Le Comité syndical est invité à délibérer : - sur l ensemble des cas de figure possible (mission, stage, concours et examens professionnel ), - pour prévoir le remboursement des frais de transports, de stationnement, de péage, d hébergement, de repas, d utilisation de taxis, de location de voiture ; - pour ne pas retenir la notion de commune étendue aux communes limitrophes au regard du caractère supra départemental de l établissement public de coopération intercommunale ; - pour autoriser, le cas échéant et à titre exceptionnel, l usage des véhicules personnel en respect de la réglementation en vigueur et cela au regard du caractère supra départemental du syndicat et en raison des nécessités impérieuses de service ; - pour réaffirmer le principe général d usage prioritaires des véhicules de services pour répondre aux besoins de déplacements professionnels. La délibération n 18 est votée à l unanimité Comité Syndical du SIRESCO Procès verbal de la séance du 7 juin page 10/12

11 15. Actualisation du tableau des effectifs Madame D. HAENN donne lecture du rapport de présentation. Suite aux recrutements en cours, aux mutations, avancements de grades et promotions en cours, il convient de modifier le tableau des effectifs, ce qui établi l effectif autorisé ouvert au tableau des emplois du SIRESCO, à 145. Elle précise que le nombre d emplois permanents crédités au budget est de 136 postes. Le Comité syndical est invité à délibérer favorablement sur le tableau des effectifs. La délibération n 19 est votée à l unanimité 16. Mise en œuvre de la loi n du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales M. A. PATON donne lecture du rapport de présentation. Dans le prolongement des réunions des Commissions départementales de coopération intercommunales qui se sont tenues fin avril, s agissant de notre établissement public, le Préfet de la Seine-Saint-Denis nous demande un avis sur les propositions d évolution de la carte de l intercommunalité. Cet avis est à formuler dans la perspective du futur schéma départemental de coopération intercommunale de la Seine-Saint-Denis. Compte tenu du délai de trois mois pour donner cet avis, il précise que pour le SIRESCO, celui-ci doit être donné avant la fin du mois de juin. Mme C. CADAYS-DELHOME propose de donner un avis défavorable au regard des propositions en inscrivant les motifs de l avis négatif. Mme N. DUBOE : à travers ce document, le Préfet est chargé de promouvoir le projet du «grand Paris». Il ne faut pas accepter ce schéma. Les représentants des collectivités et des EPCI doivent donner leur avis sur les logiques de territoires. Chacun doit donner son avis : - chaque commune, - les collectivités adhérentes à un EPCI - les collectivités qui envisagent un EPCI C est une question politique et tous les conseils municipaux doivent se prononcer. Une intervention indique l intérêt à affirmer une position. En terme de gestion, malgré les délais très courts, il est important de formuler un avis très motivé. Mme D. HAENN : Il est possible de donner l avis du SIRESCO. Sur un sujet de cette importance, l attitude est un peu cavalière, en demandant un avis dans un délai si court sur la base d un courrier envoyé fin mai. Il faut en débattre et donner un avis défavorable argumenté sur les propositions du Préfet de la Seine-Saint-Denis. Les communes et les syndicats de communes doivent être consultés et entendus. L idée d une fusion imposée aux syndicats de communes, en mélangeant les genres, n est pas bonne. Il faut laisser le soin aux EPCI de choisir sur la base du volontariat, du projet partagé les choix d évolution pour l avenir. M. F. SUREAU précise qu il a aussi été destinataire des documents et que le Préfet ne reprend pas les avis de la Commission départementale en Seine et Marne. Il n est pas acceptable que tous les conseils municipaux des communes qui composent le SIRESCO ne soient pas consultés aussi pour avis. Peut-on le demander? M. P. FLEUTOT : L Etat est détenteur de rationalité. Les communes font différents choix par rapport à une logique de territoire. Il n est pas choquant de le demander. M. JP. RIVALLAIN : le Syndicat ne doit pas se substituer aux villes. Une intervention précise que les communes sont invitées à donner leurs propres avis et que cela n empêche nullement l avis du SIRESCO. Il est important d affirmer notre vision des choses. Comité Syndical du SIRESCO Procès verbal de la séance du 7 juin page 11/12

12 M. D. GARNIER : nous devons donner un avis défavorable au nom du Syndicat. Il faut le faire savoir aux villes et aux autres syndicats de restauration. M. A. PATON résume les avis, énonce et développe les arguments qui motivent la position du Syndicat Intercommunal. La synthèse de l échange conduit à proposer un avis défavorable. Pour conclure, il propose qu un petit groupe se réunisse pour valider la rédaction de l avis argumenté du SIRESCO avant de le transmettre aux représentants de l EPCI. Il se félicite de l unanimité partagée sur cette question. La délibération n 20 est votée à l unanimité L ordre du jour étant épuisé, la séance est levée à minuit, le 7 juin 2011 La secrétaire de séance Le Président Sylvie JALIBERT Alain PATON Comité Syndical du SIRESCO Procès verbal de la séance du 7 juin page 12/12

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU BUREAU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU 07 DECEMBRE 2006 Le Bureau de la Communauté d Agglomération du Haut Val-de-Marne, légalement convoqué le 1 er décembre 2006 s est

Plus en détail

Compte rendu du Comité Syndical du 24 Février 2010 Centre Socioculturel de Clermont

Compte rendu du Comité Syndical du 24 Février 2010 Centre Socioculturel de Clermont du 24 Février 2010 Le quorum n ayant pas été atteint à la réunion du 17 février 2010, le comité syndical s est réuni une seconde fois le 24 février 2010 sous la présidence de Monsieur CABADET. Monsieur

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE

STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE STATUTS DE L ASSOCIATION DES MAIRES ET DES PRESIDENTS DE COMMUNAUTES DE LOIRE-ATLANTIQUE (mis à jour Assemblée générale extraordinaire du 26 juin 2015) (Conseil d Administration du 8 juin 2015) Article

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT ***********

STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT *********** STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT *********** ARTICLE 1 : CONSTITUTION, APPELLATION, DUREE. Il est constitué une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

SEANCE PUBLIQUE DU 10 MARS 2014

SEANCE PUBLIQUE DU 10 MARS 2014 Page 1 sur 7 SEANCE PUBLIQUE DU 10 MARS 2014 L an Deux mille quatorze, le dix mars, à vingt heures trente minutes, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni à la Mairie, sous la présidence

Plus en détail

SEANCE DU 10 JUILLET 2012

SEANCE DU 10 JUILLET 2012 SEANCE DU 10 JUILLET 2012 Convocation du 02 juillet 2012 L an deux mil douze le 10 juillet à 19h30, le Conseil Municipal s est réuni en séance ordinaire, à la Mairie, sous la Présidence de M. Philippe

Plus en détail

STATUTS DE l ASSOCIATION «CASTELMAUROU CITOYENNE ET DEMOCRATE»

STATUTS DE l ASSOCIATION «CASTELMAUROU CITOYENNE ET DEMOCRATE» 1 STATUTS DE l ASSOCIATION «CASTELMAUROU CITOYENNE ET DEMOCRATE» 2 ARTICLE 1 DESIGNATION Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le

Plus en détail

Commune de PRINQUIAU SEANCE DU 17 DECEMBRE 2012. 3-6 - Domaine et Patrimoine : autres actes de gestion domaine privé

Commune de PRINQUIAU SEANCE DU 17 DECEMBRE 2012. 3-6 - Domaine et Patrimoine : autres actes de gestion domaine privé 3-6 - Domaine et Patrimoine : autres actes de gestion domaine privé CONVENTION DE SERVITUDES ENTRE ERDF ET LA COMMUNE POUR LA POSE DE POTEAUX BASSE TENSION A L ATELIER MUNICIPAL DES BASSES LANDES (MISE

Plus en détail

ASSOCIATION DES JURISTES DU MASTER ENVIRONNEMENT DE L UNIVERSITE PARIS SUD XI - A.J.M.E. Titre 1 Constitution.

ASSOCIATION DES JURISTES DU MASTER ENVIRONNEMENT DE L UNIVERSITE PARIS SUD XI - A.J.M.E. Titre 1 Constitution. ASSOCIATION DES JURISTES DU MASTER ENVIRONNEMENT DE L UNIVERSITE PARIS SUD XI - A.J.M.E. STATUTS DE L ASSOCIATION Titre 1 Constitution. ARTICLE PREMIER : DENOMINATION Il est fondé entre les adhérents aux

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUIN 2008

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUIN 2008 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉPARTEMENT DU BAS-RHIN C O M M U N E DE D A C H S T E I N 21, rue Principale - 67 120 DACHSTEIN Tél. 03 88 47 90 60 Fax 03 88 47 90 61 E-mail : mairie@dachstein.fr SEANCE DU CONSEIL

Plus en détail

Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales

Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales Association pour la Réalisation des Actions et des Missions Sociales STATUTS OBJET SIEGE SOCIAL DUREE ARTICLE 1 Dénomination Il est fondé une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

SEANCE : Comité syndical du 10 juillet 2006. OBJET : N - 1 Approbation du procès verbal de la réunion du 1 er décembre 2005

SEANCE : Comité syndical du 10 juillet 2006. OBJET : N - 1 Approbation du procès verbal de la réunion du 1 er décembre 2005 REPUBLIQUE FRANCAISE SEANCE : Comité syndical du 10 juillet 2006 RAPPORTEUR : Le président OBJET : N - 1 Approbation du procès verbal de la réunion du 1 er décembre 2005 Le 10 juillet 2006, le comité syndical

Plus en détail

LE COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE

LE COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE République française Polynésie française www.cgf.pf LE COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE (Mode d emploi de la FPC) SOMMAIRE I La mise en place du comité technique paritaire p. 2 A Une instance paritaire pour

Plus en détail

Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011

Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011 Compte-rendu du Conseil Municipal du 7 novembre 2011 Etaient présents : Mme Alexandre, Mr Carlotti, Mr Champagnat, Mr Guinaudeau, Mme Janssen, Mr Joubert, Mme Pascal-Baujoin, Mme Picault, Mr Pidancier,

Plus en détail

M. BEAUDET est nommé le doyen d âge de l assemblée.

M. BEAUDET est nommé le doyen d âge de l assemblée. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE Du 11 AVRIL 2014 L an deux mil quatorze, le onze avril à dix neuf heures, le Conseil Communautaire, régulièrement convoqué, à la date du 31 mars 2014,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SIVURS

REGLEMENT INTERIEUR SIVURS REGLEMENT INTERIEUR SIVURS ARTICLE 1 : BENEFICIAIRES 1 - Les repas fabriqués par les Cuisines Centrales du syndicat sont en priorité réservés à la restauration scolaire ; mais peuvent bénéficier aux centres

Plus en détail

COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL

COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du mercredi 10 Décembre 2014 Après avoir approuvé le compte rendu de la réunion du 12 novembre 2014, le conseil municipal a examiné les dossiers et pris

Plus en détail

COMMUNE DE MOLLAU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 28 juin 2012 ----------------------------------------------

COMMUNE DE MOLLAU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL. Séance du 28 juin 2012 ---------------------------------------------- COMMUNE DE MOLLAU PROCES-VERBAL DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 28 juin 2012 ---------------------------------------------- Sous la présidence de M. NICKLER Raymond, Maire Nombre de Conseillers

Plus en détail

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3 Paris, le 21 juillet 2009 Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les préfets de régions Mesdames et Messieurs les préfets de départements Mesdames et Messieurs les présidents

Plus en détail

APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 31 JANVIER 2011

APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 31 JANVIER 2011 L an deux mille onze, le quatorze du mois de mars à dix-neuf heures, le Conseil Municipal, dûment convoqué par le Maire, s est réuni dans le lieu ordinaire des séances, sous la présidence de Monsieur Michel

Plus en détail

TITRE I DISPOSITIONS GENERALES

TITRE I DISPOSITIONS GENERALES STATUTS ACTUALISES AU 18.12.2014 ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE TITRE I DISPOSITIONS GENERALES ARTICLE 1 : Il est créé, conformément à la loi du 1 er Juillet 1901 une association dénommée «COMITE INTERCOMMUNAL

Plus en détail

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD

INSTRUCTION DE TRAVAIL ATTRIBUTION DE LOGEMENT Règlement Intérieur Commission d attribution de logements SA HABITAT DU NORD Page : 1 sur 5 ARTICLE 1 CREATION & COMPETENCE GEOGRAPHIQUE En vertu des dispositions de l article R 441.9 du Code de la Construction et de l Habitation, il a été créé et validé par le Conseil d Administration

Plus en détail

Liberté Egalité - Fraternité REPUBLIQUE FRANCAISE

Liberté Egalité - Fraternité REPUBLIQUE FRANCAISE Département : Indre-et-Loire Arrondissement : CHINON Liberté Egalité - Fraternité REPUBLIQUE FRANCAISE Lignières de Touraine CONSEIL MUNICIPAL DU 19 AVRIL 2013 Par suite d'une convocation en date du 15

Plus en détail

DEPARTEMENT DE L ESSONNE 2010/034 DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL CANTON DE EPINAY S/ SENART MAIRIE DE BOUSSY-SAINT-ANTOINE

DEPARTEMENT DE L ESSONNE 2010/034 DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL CANTON DE EPINAY S/ SENART MAIRIE DE BOUSSY-SAINT-ANTOINE 2010/034 PRESENTS : 21 VOTANTS : 24 AMMAR CEAUX BEGASSAT Mesdames OTTIN DELPIAS OBJET : Reprise anticipée du résultat 2009 Monsieur PERRIMOND L instruction comptable M14 prévoit que les résultats de l

Plus en détail

STATUTS DE Bio Cohérence

STATUTS DE Bio Cohérence STATUTS DE Entrée en vigueur : 13 janvier 2010 Un règlement intérieur complète les présents statuts. STATUTS DE Tables des matières ARTICLE 1 : DENOMINATION... 3 ARTICLE 2 : OBJET... 3 ARTICLE 3 : SIEGE

Plus en détail

Statuts de Open Data France

Statuts de Open Data France Statuts de Open Data France Association des Collectivités engagées dans l Open Data I - Constitution, but, composition, siège Article 1 - Dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

Relevant du livre II SIREN 776 950 677

Relevant du livre II SIREN 776 950 677 Relevant du livre II SIREN 776 950 677 Mutuelles de France 70 Boulevard Matabiau BP 7051 31069 TOULOUSE CEDEX 7 Tél 0 810 131 111 Fax 05 61 63 03 77 Règlement intérieur MUTAMI page 1/5 suite à l Assemblée

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU COMITÉ TECHNIQUE PARITAIRE 1 PREAMBULE Le présent règlement intérieur a pour objet de préciser les conditions de fonctionnement du Comité Technique Paritaire fonctionnant auprès du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale

Plus en détail

PROCES VERBAL DE SEANCE CONSEIL MUNICIPAL DU 14 AVRIL 2015

PROCES VERBAL DE SEANCE CONSEIL MUNICIPAL DU 14 AVRIL 2015 République Française Département du Gard Commune de CORBES PROCES VERBAL DE SEANCE CONSEIL MUNICIPAL DU 14 AVRIL 2015 L an deux mille quinze le quatorze avril, le conseil municipal dument convoqué s est

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION ENFANTAISIES

STATUTS DE L ASSOCIATION ENFANTAISIES STATUTS DE L ASSOCIATION ENFANTAISIES Article 1er - Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

CHAPITRE I : L ASSEMBLEE GENERALE

CHAPITRE I : L ASSEMBLEE GENERALE REGLEMENT INTERIEUR DE LA MUTUELLE D ENTREPRISE LEROY-SOMER CHAPITRE I : L ASSEMBLEE GENERALE Article 1 : composition L Assemblée Générale est constituée : - de délégués titulaires de sections de vote

Plus en détail

Statuts de l association

Statuts de l association Statuts de l association «le Cirque du vent, crèche associative» 1/8 Statuts de l association «le Cirque du vent, crèche associative» Article premier : Titre Il est fondé entre les adhérents aux présents

Plus en détail

Association de loi 1901 «groove line» STATUTS. I-L association : Article 1 er :

Association de loi 1901 «groove line» STATUTS. I-L association : Article 1 er : Association de loi 1901 «groove line» STATUTS I-L association : Article 1 er : Il est formé entre les adhérents aux présents statuts, une association, régie par la loi du 01/07/1901 et le décret du 16/08/1901

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 16 JUIN 2014

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 16 JUIN 2014 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 16 JUIN 2014 Date de convocation : 11 juin 2014 Date d affichage : 11 juin 2014 Nombre de membres : en exercice : 19 présents : 18 votants : 19 L an deux

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 25 SEPTEMBRE 2014

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 25 SEPTEMBRE 2014 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 25 SEPTEMBRE 2014 NOMBRE DE CONSEILLERS En exercice : 15 Présents : 11 Votants : 15 Le 25 septembre 2014, à 20h00, le Conseil Municipal de la commune de ST JOSEPH

Plus en détail

STATUTS. Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d Administration ; la ratification par l Assemblée Générale sera nécessaire.

STATUTS. Il pourra être transféré par simple décision du Conseil d Administration ; la ratification par l Assemblée Générale sera nécessaire. STATUTS ARTICLE 1- TITRE de l ASSOCIATION Il est fondé entre les adhérents, actuels et futurs, aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant

Plus en détail

COMMUNE DE SERGY COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 26 JUIN 2012

COMMUNE DE SERGY COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 26 JUIN 2012 N 06/12 COMMUNE DE SERGY COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL EN DATE DU 26 JUIN 2012 (Sous réserve d'approbation par le Conseil Municipal) Le Conseil Municipal s'est réuni le 26 juin 2012 à

Plus en détail

Sous la présidence de M. Roland SALLERIN, Maire. Secrétaire de séance : Monsieur Alain BISVAL.

Sous la présidence de M. Roland SALLERIN, Maire. Secrétaire de séance : Monsieur Alain BISVAL. RÉPUBLIQUE FRANCAISE DÉPARTEMENT DE LA MOSELLE COMMUNE de SAINT-HUBERT PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU 12 AVRIL 2013 L an deux mil treize, le douze avril à vingt heures, les membres du Conseil Municipal

Plus en détail

COMPTE RENDU Conseil Municipal Du 11 Octobre 2010 à 18 heures

COMPTE RENDU Conseil Municipal Du 11 Octobre 2010 à 18 heures COMPTE RENDU Conseil Municipal Du Octobre 200 à 8 heures Présents : DURAND, SALTET, PATRINOS, GRELLIER, THION, CRISTIANI, ABRIC, BLANC, MARTIN, ISZEZUK Absents excuses : CABRILLAC (procuration à SALTET),

Plus en détail

4- LISTE DES MEMBRES DU BUREAU ET DU CONSEIL D ADMINISTRATION 5- LETTRE DE CONVOCATION A UNE ASSEMBLEE GENERALE

4- LISTE DES MEMBRES DU BUREAU ET DU CONSEIL D ADMINISTRATION 5- LETTRE DE CONVOCATION A UNE ASSEMBLEE GENERALE 1- BULLETIN D ADHESION 2- APPEL A COTISATION 3- DECLARATION DE CONSTITUTION D UNE ASSOCIATION 4- LISTE DES MEMBRES DU BUREAU ET DU CONSEIL D ADMINISTRATION 5- LETTRE DE CONVOCATION A UNE ASSEMBLEE GENERALE

Plus en détail

1/ RENOVATION DU TERRAIN DE FOOTBALL

1/ RENOVATION DU TERRAIN DE FOOTBALL 1 L an deux mille dix, le dix mai à dix neuf heures, les membres du Conseil Municipal se sont assemblés au lieu ordinaire de leurs séances, sous la Présidence de Monsieur VELAY Robert, Maire. Présents

Plus en détail

Ville de Cerny Essonne

Ville de Cerny Essonne Ville de Cerny Essonne Procès-verbal du Conseil Municipal Séance du 23 mars 2006 L an deux mille six le 23 mars à 20 h 30, le Conseil Municipal, légalement convoqué, s est réuni au lieu ordinaire de ses

Plus en détail

RÉUNION DU 4 JUILLET 2013

RÉUNION DU 4 JUILLET 2013 RÉUNION DU 4 JUILLET 2013 L an deux mil treize, le quatre juillet, à dix-neuf heures, le Conseil Municipal de la commune de Guérard, régulièrement convoqué le 28 juin 2013, s est réuni dans la salle des

Plus en détail

Compte-rendu de séance du Conseil municipal du mercredi 16 mai 2012

Compte-rendu de séance du Conseil municipal du mercredi 16 mai 2012 Compte-rendu de séance du Conseil municipal du mercredi 16 mai 2012 Le Conseil municipal, régulièrement convoqué, s est réuni en Mairie en séance publique, mercredi 16 mai 2012 à 21h sous la présidence

Plus en détail

Marchés publics, restauration collective et circuits courts

Marchés publics, restauration collective et circuits courts Marchés publics, restauration collective et circuits courts Réponse à l appel à propositions d actions de transfert des projets financés dans le cadre du Réseau rural français Intitulé du projet Marchés

Plus en détail

DOSSIER CONSULTATION. Marché de prestations de service en restauration collective. du Restaurant de l EHPAD Lasserre

DOSSIER CONSULTATION. Marché de prestations de service en restauration collective. du Restaurant de l EHPAD Lasserre DOSSIER CONSULTATION APPEL D OFFRE OUVERT EUROPEEN Marché de prestations de service en restauration collective du Restaurant de l Fourniture de repas aux résidents et aux personnels, préparation des repas

Plus en détail

Statut de l Association Cenabumix

Statut de l Association Cenabumix Statut de l Association Cenabumix Lange Sébastien 4 décembre 2005 Table des matières 1 ARTICLE 1 : Constitution et dénomination 2 2 ARTICLE 2 : Buts 2 3 ARTICLE 3 : Siège social 2 4 ARTICLE 4 : Durée de

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 29 MAI 2015

CONSEIL MUNICIPAL DU 29 MAI 2015 CONSEIL MUNICIPAL DU 29 MAI 2015 - Approbation du schéma de mutualisation de Laval Agglomération - Extension des compétences de Laval Agglomération en matière de lecture publique - Règlement intérieur

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE LA C.C.L.V.D. Séance du 13 mai 2014

COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE LA C.C.L.V.D. Séance du 13 mai 2014 Communauté de Communes Le village 04290 SALIGNAC Tél. 04.92.34.46.75 Fax. 04.92.32.69.86 COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL COMMUNAUTAIRE DE LA C.C.L.V.D. Séance du 13 mai 2014 Étaient présents : Pour

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 04 JANVIER 2011 EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 04 JANVIER 2011 EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 04 JANVIER 2011 EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS L an deux mil onze, le 4 janvier, à 20 heures, le Conseil Municipal de la Commune de Fontaines en Sologne, dûment convoqué

Plus en détail

OBJET 2013-09-11/1 (130) AVENANT N 4 LOT 02 NOUVELLE MAIRIE ENTREPRISE GILOT DEMOLITION DES SOUCHES DE CHEMINEE

OBJET 2013-09-11/1 (130) AVENANT N 4 LOT 02 NOUVELLE MAIRIE ENTREPRISE GILOT DEMOLITION DES SOUCHES DE CHEMINEE 2013-09-11/1 (130) AVENANT N 4 LOT 02 NOUVELLE MAIRIE ENTREPRISE GILOT DEMOLITION DES SOUCHES DE CHEMINEE Monsieur le Maire présente au Conseil Municipal, un devis de l entreprise GILOT relatif à la démolition

Plus en détail

Lecture est faite du procès-verbal de la précédente réunion, lequel est adopté sans observation et à l unanimité.

Lecture est faite du procès-verbal de la précédente réunion, lequel est adopté sans observation et à l unanimité. SESSION DU 12 JUIN 2014 L an deux mil quatorze, le douze juin à vingt heures trente minutes, le Conseil Municipal de la Commune de Lombreuil s est réuni au lieu ordinaire de ses séances sous la présidence

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION

STATUTS DE L ASSOCIATION STATUTS DE L ASSOCIATION ARTICLE 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901,

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU COMITE DE LA CAISSE DES ECOLES Séance du 10 juin 2013

COMPTE-RENDU DU COMITE DE LA CAISSE DES ECOLES Séance du 10 juin 2013 COMPTE-RENDU DU COMITE DE LA CAISSE DES ECOLES Séance du 10 juin 2013 NOMBRE DE MEMBRES Membres en exercice : 8 Membres présents : 5 Suffrages exprimés : 7 Date de la convocation : 31 mai 2013 L an deux

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL ORDINAIRE DU 10 AVRIL 2015 n 3/2015. GUERIN Maryline 2 ème adjoint

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL ORDINAIRE DU 10 AVRIL 2015 n 3/2015. GUERIN Maryline 2 ème adjoint COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL ORDINAIRE DU 10 AVRIL 2015 n 3/2015 Sous réserve d approbation par les membres du conseil municipal lors de la prochaine réunion Présents : PARIS Jean-Claude 1 er adjoint

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Arrêté du 24 avril 2015 relatif au règlement intérieur de la commission administrative paritaire compétente à l égard du corps d encadrement et d application du personnel de surveillance de l administration

Plus en détail

3- DECISION MODIFICATIVE N 4 DU BUDGET PRINCIPAL 2014 (délibération n 2015-02)

3- DECISION MODIFICATIVE N 4 DU BUDGET PRINCIPAL 2014 (délibération n 2015-02) RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE PÉAULT Compte- rendu du 20 janvier 2015 Date de la convocation : 15 janvier 2015. PRÉSENTS : Mme Lisiane Moreau, M. Gérard Commarieu, Mme Roselyne Le Du, MM. Thibaud Renaudeau,

Plus en détail

Charte. du Parc naturel régional du Marais poitevin 2014 / 2026 STATUTS

Charte. du Parc naturel régional du Marais poitevin 2014 / 2026 STATUTS Charte du Parc naturel régional du Marais poitevin STATUTS 2014 / 2026 PREAMBULE Au regard du classement du Marais poitevin en Parc naturel régional, les régions Poitou-Charentes et Pays de la Loire, les

Plus en détail

LIBERTE SOCIALE STATUTS LIBERTE SOCIALE

LIBERTE SOCIALE STATUTS LIBERTE SOCIALE LIBERTE SOCIALE STATUTS Article 1 : CONSTITUTION Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts, ayant participé à l assemblée constitutive du 12 février 2014, une association régie par la loi

Plus en détail

Statuts de l'association

Statuts de l'association de l'association 2 Table des matières ARTICLE 1 : Forme... 3 ARTICLE 2 : Dénomination... 3 ARTICLE 3 : Objet.... 3 ARTICLE 4 : Siège social... 3 ARTICLE 5 : Durée Exercice social... 4 ARTICLE 6 : Les membres

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA MISSION DE PREFIGURATION. Aux termes de la loi, la mission de préfiguration comprend, et d un seul tenant :

REGLEMENT INTERIEUR DE LA MISSION DE PREFIGURATION. Aux termes de la loi, la mission de préfiguration comprend, et d un seul tenant : REGLEMENT INTERIEUR DE LA MISSION DE PREFIGURATION Aux termes de la loi, la mission de préfiguration comprend, et d un seul tenant : - une présidence confiée au préfet de la région Île-de-France et au

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 MARS 2014

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 MARS 2014 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 MARS 2014 L'an deux mille quatorze et le dix-huit mars à 20h30, le Conseil Municipal de cette Commune, régulièrement convoqué, s'est réuni au nombre prescrit par

Plus en détail

STATUTS DE LA FEDERATION FEMMES 3000

STATUTS DE LA FEDERATION FEMMES 3000 Les femmes du troisième millénaire STATUTS DE LA FEDERATION FEMMES 3000 Titre I : Dénomination - Siège - Objet Article 1. Dénomination Conformément à la loi du 1er juillet 1901 et au décret du 16 août

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL du 16 Février 2011. COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales)

CONSEIL MUNICIPAL du 16 Février 2011. COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales) DEPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE Rognes, le 18 février 2011 COMMUNE DE ROGNES CONSEIL MUNICIPAL du 16 Février 2011 COMPTE-RENDU (art. L.2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales) Etaient

Plus en détail

STATUTS. L Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne 12, place du Panthéon 75 231 Paris Cedex 05

STATUTS. L Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne 12, place du Panthéon 75 231 Paris Cedex 05 STATUTS Article 1 DENOMINATION Il est créé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 ayant pour dénomination : l Association

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015 PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015 Nombre de Conseillers L an deux mil quinze, le vingt-six mai, à 18 H 30, en exercice : 15 le Conseil municipal de la Commune de SAINT-BRICE, présents :

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014

PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014 PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU VENDREDI 10 AVRIL 2014 Nombre de Membres : Afférents au Conseil Municipal : 15 / En exercice : 15 / Ayant pris part à la délibération ou représentés :

Plus en détail

C O N V E N T I O N ENTRE LES SOUSSIGNES :

C O N V E N T I O N ENTRE LES SOUSSIGNES : C O N V E N T I O N ENTRE LES SOUSSIGNES : La Ville de Nantes, représentée par Madame Fabienne PADOVANI, Adjointe au Maire, agissant en cette qualité en vertu d une délibération du Conseil Municipal en

Plus en détail

34/2015 ADOPTION DU RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF 2014

34/2015 ADOPTION DU RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF 2014 PROCES VERBAL DE SEANCE DU 10 JUIN 2015 Feuillet 2015-013 L an 2015, le 10 Juin, à vingt heures trente, LE CONSEIL MUNICIPAL, dûment convoqué par Madame le Maire le 03 Juin s est assemblé au lieu ordinaire

Plus en détail

DELIBERATIONS APPROUVEES LORS DE LA SEANCE DU COMITE SYNDICAL DU LUNDI 6 JANVIER 2014

DELIBERATIONS APPROUVEES LORS DE LA SEANCE DU COMITE SYNDICAL DU LUNDI 6 JANVIER 2014 Siège social : Mairie de Taverny 2, place Charles de Gaulle 9555 TAVERNY CEDEX Bureaux : Zone industrielle Rue de Pierrelaye 95550 BESSANCOURT Tél. : 0 34 8 30 8 Fax : 0 34 8 30 0 DELIBERATIONS APPROUVEES

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 17 - Comité Local d Aide aux Projets Bisontins «CLAP» Aide Individuelle aux Loisirs par l Echange «A Tire d AILE» - Bilan 2014 et perspectives 2015

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

PROCES VERBAL DE SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 10 Avril 2015

PROCES VERBAL DE SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 10 Avril 2015 République Française Département du GARD Commune de MIALET Date de convocation : 31.03.2015 Membres : En exercice : 15 Présents : 13 Votants : 14 (13 pour les votes des comptes administratifs) PROCES VERBAL

Plus en détail

Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR

Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR 1 Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR Vu le décret n 2005-1421 du 15 novembre 2005 relat if à la coordination de lutte contre

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 FEVRIER 2014

COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 FEVRIER 2014 Lizy-sur-Ourcq, le 20 Février 2014 COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 FEVRIER 2014 L an deux mille quatorze, le dix-huit février à vingt heures. Le conseil municipal, légalement convoqué, s est réuni

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT-JULIEN-MONTDENIS COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 13 MARS 2012

COMMUNE DE SAINT-JULIEN-MONTDENIS COMPTE-RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL SEANCE DU 13 MARS 2012 Membres présents : TOURNABIEN Marc, maire, LESIEUR Evelyne, RAVIER Marc, BOCHET Marcel, THIAFFEY Jean-François, CHOMAZ Josiane adjoints, BOIS Yves, BUFFAZ Bernadette, CHARVIN Denis, COLLOMBET Corinne,

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL PUBLIC JEUDI 28 MAI 2015

CONSEIL MUNICIPAL PUBLIC JEUDI 28 MAI 2015 CONSEIL MUNICIPAL PUBLIC JEUDI 28 MAI 2015 ORDRE DU JOUR : ADMINISTRATION GENERALE - Mandat spécial Remboursement des frais ; RESSOURCES HUMAINES - Abrogation de la notation et pérennisation de l entretien

Plus en détail

Association Catalogue Ouvert du Cinéma Statuts

Association Catalogue Ouvert du Cinéma Statuts Association Catalogue Ouvert du Cinéma Statuts Le 1 janvier 2013, il est fondé entre les adhérents par les présents statuts une association, régie par la Loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août

Plus en détail

Statuts de l Union Sportive Grégorienne Football 35

Statuts de l Union Sportive Grégorienne Football 35 Statuts de l Union Sportive Grégorienne Football 35 (Assemblée Générale Extraordinaire du 19 Juin 2014) Objet et composition de l association Article 1 : L association dite «Union Sportive Grégorienne

Plus en détail

Comité des Fêtes d Oulins

Comité des Fêtes d Oulins Comité des Fêtes d Oulins Association loi 1901- Statuts du COMITE DES FETES D OULINS ARTICLE 1 : CONSTITUTION Création Il est fondé, entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par

Plus en détail

DÉLIBÉRATION 2014-06 : APPROBATION DU COMPTE DE GESTION 2013

DÉLIBÉRATION 2014-06 : APPROBATION DU COMPTE DE GESTION 2013 Collectivité : MAIRIE de GARCELLES-SECQUEVILLE 10 rue de l Avenir Date de convocation : 05.03.2014 Membres : En exercice : 13 Présents : 9 Votants : 9 Le vingt mars deux mille quatorze, à vingt heures,

Plus en détail

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013

COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL DU 05 DECEMBRE 2013 L an deux mille treize, le cinq décembre à vingt heures, le Conseil municipal de la commune de Saint Pierre Quiberon (Morbihan) dûment convoqué, s

Plus en détail

CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020

CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020 CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020 ARTICLE 1 er OBJET ET ROLE DES CONSEILS CITOYENS Le Conseil Citoyen, instance de démocratie participative, créé en application des dispositions de l article L2143-1 du

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

TEXTE ADOPTE no 511 Petite loi ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIEME LEGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 1999-2000 23 mai 2000 PROJET DE LOI ADOPTE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE EN NOUVELLE

Plus en détail

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER

FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER FEDERATION FRANCAISE DE BASEBALL ET SOFTBALL REGLEMENT FINANCIER ANNEXE DU REGLEMENT INTERIEUR ARTICLE 88 Validé par le Comité Directeur du 5 Novembre 2005 Adopté par l Assemblée Générale du 18 mars 2006

Plus en détail

COMPTE-RENDU REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE BEAUVAU SEANCE DU 24 JANVIER 2014

COMPTE-RENDU REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE BEAUVAU SEANCE DU 24 JANVIER 2014 COMPTE-RENDU REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE BEAUVAU SEANCE DU 24 JANVIER 2014 COMPTE-RENDU REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE BEAUVAU SEANCE DU 24 JANVIER 2014 L An deux mil quatorze,

Plus en détail

SYNDICAT NATIONAL ALGERIEN DES PHARMACIENS D OFFICINE

SYNDICAT NATIONAL ALGERIEN DES PHARMACIENS D OFFICINE SYNDICAT NATIONAL ALGERIEN DES PHARMACIENS D OFFICINE S N A P O Siège national : TOUR EL QUODS DE CHERAGA- KAOUCH Bloc F. Niveau11. Aile SUD. Bureau N CA1130. CHERAGA. ALGER Lignes mixtes Tel & Fax: 021341053

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL

DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL REPUBLIQUE FRANCAISE - VILLE DE BAYONNE (PA) O/J N 2 Séance du 15 avril 2008 DELIBERATION DU CONSEIL MUNICIPAL Le Conseil Municipal, convoqué le 9 avril 2008, s est réuni au lieu habituel de ses séances

Plus en détail

LES AMIS DE CIRCUL LIVRE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 16 rue Dagorno 75012 Paris STATUTS

LES AMIS DE CIRCUL LIVRE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 16 rue Dagorno 75012 Paris STATUTS LES AMIS DE CIRCUL LIVRE Association régie par la loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 16 rue Dagorno 75012 Paris STATUTS Article 1 Constitution Il est constitué entre les adhérents aux présents statuts

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE NORD PAS-DE-CALAIS, PICARDIE Commune de Nédonchel. Budget primitif 2012 non voté

REPUBLIQUE FRANCAISE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE NORD PAS-DE-CALAIS, PICARDIE Commune de Nédonchel. Budget primitif 2012 non voté REPUBLIQUE FRANCAISE CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE NORD PAS-DE-CALAIS, PICARDIE Commune de Nédonchel 2 ème Section Département du Pas-de-Calais Budget primitif 2012 non voté N 2012-0097 Article L. 1612-2

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL D ORIENTATION Compte rendu de la séance du 20 mai 2015

CONSEIL REGIONAL D ORIENTATION Compte rendu de la séance du 20 mai 2015 Flamand CONSEIL REGIONAL D ORIENTATION Compte rendu de la séance du 20 mai 2015 Etaient présents : Michel Désiré, Délégué régional, Maire de Passavant-La-Rochère, Bernard Amiens, titulaire, Maire d Arbois,

Plus en détail

ASSOCIATION DU DOCTEUR FATIHA STATUTS DE L ASSOCIATION

ASSOCIATION DU DOCTEUR FATIHA STATUTS DE L ASSOCIATION ASSOCIATION DU DOCTEUR FATIHA STATUTS DE L ASSOCIATION Article 1 : Constitution et dénomination Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1 er juillet 1901

Plus en détail

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE

Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Version du 21 septembre 2015 RÈGLEMENT D ATTRIBUTION DES AIDES FINANCIÈRES RELATIVES AU PLAN ÉNERGIE PATRIMOINE Projet de délibération portant sur la définition d aides expérimentales permettant d accompagner

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015

Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015 Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2015 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france HABILITATION DU PRESIDENT DU CONSEIL REGIONAL A LANCER

Plus en détail

Département du Val d'oise Arrondissement de Sarcelles Canton de Domont Commune de Piscop

Département du Val d'oise Arrondissement de Sarcelles Canton de Domont Commune de Piscop Département du Val d'oise Arrondissement de Sarcelles Canton de Domont Commune de Piscop Membres en exercice : 15 Membres présents : 12 Votants : 15 transmis en souspréfecture le publié le PROCESVERBAL

Plus en détail

Enquête ADF ELIOR La restauration scolaire au sein des collèges

Enquête ADF ELIOR La restauration scolaire au sein des collèges Enquête ADF ELIOR La restauration scolaire au sein des collèges Enquête ADF ELIOR La restauration des collèges Contexte de l étude Une étude réalisée par l Assemblée des Départements de France, accompagnée

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 3 DECEMBRE 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 3 DECEMBRE 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 3 DECEMBRE 2012 L ordre du jour de la séance du Conseil Municipal du 3 décembre 2012 a été transmis aux conseillers municipaux le 26 novembre 2012, publié

Plus en détail

Réunion du Conseil Municipal du 4 mars 2010

Réunion du Conseil Municipal du 4 mars 2010 Réunion du Conseil Municipal du 4 mars 2010 Monsieur le Maire de LIT ET MIXE a l honneur, conformément aux dispositions des articles 48 et 77 de la loi du 5 avril 1984, d informer ses administrés que le

Plus en détail

Proposition de Mode de Fonctionnement et Règles de Procédure (Statuts 2011 en vigueur)

Proposition de Mode de Fonctionnement et Règles de Procédure (Statuts 2011 en vigueur) Proposition de Mode de Fonctionnement et Règles de Procédure (Statuts 2011 en vigueur) MODE DE FONCTIONNEMENT 1. Participation au Conseil mondial: Les délégués des associations membres Le bureau et les

Plus en détail