Enveloppe architectonique Le lieu de la fenêtre La clôture, la baie, la façade

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Enveloppe architectonique Le lieu de la fenêtre La clôture, la baie, la façade"

Transcription

1 Enveloppe architectonique Le lieu de la fenêtre La clôture, la baie, la façade Définition : 1 Enveloppe architectonique Le lieu de la fenêtre Le percement dans la maçonnerie traditionnelle comporte 4 parties : L embrasure intérieure : Le tableau extérieure : La retombée ou le linteau en partie haute : L allège : en partie basse. (partie qui peut être moins épaisse car non porteuse) 2 1

2 Enveloppe architectonique Le lieu de la fenêtre 3 Enveloppe architectonique La position de la fenêtre Tableau droit en façade Entre le nu intérieur et le nu extérieur, la place de la fenêtre dépend de la nature du mur et des traditions constructives locales. Usage pratique et domestique : l évier, le garde à manger au frais contre l allége en période d hiver. Embrasure intérieure ébrasée 4 2

3 Ébrasement (ou ébrasure) Biais donné à l'épaisseur d'un mur, à l'endroit d'une baie, pour faciliter l'ouverture des vantaux ou donner plus de lumière» (Larousse). L'angle formé par l'ouverture et le plan du mur n'est généralement pas symétrique, tel qu'illustré sur ce dessin : 5 Le mur est vu de dessus, en coupe horizontale. 1 - tableau 2 - feuillure 3 - ébrasement 6 3

4 L'espace compris entre les deux ébrasements forme l'embrasure. Les angles formés tiennent compte de la course du soleil, mais aussi sont prévus, pour, conjointement avec les autres ouvertures de la pièce, laisser pénétrer la lumière dans toutes les parties de la pièce, à des heures différentes du jour bien sûr, ce qui peut permettre l'aménagement du volume, selon les activités. 7 Enveloppe architectonique La position de la fenêtre Ébrasement de tous les bords du percement : Forme spécifique aux habitations de montagne. OBJECTIFS : ECLAIRER tout en protégeant du froid, CAPTER un maximum de lumière dans un minimum d ouverture. 8 4

5 Enveloppe architectonique La position de la fenêtre La tradition constructive en brique des pays anglo-saxons place la fenêtre au nu extérieur, accordant toute l embrasure à la pièce. Nu extérieur

6 11 Enveloppe architectonique La position de la fenêtre La Tradition actuelle de la maçonnerie française en parpaings ou en béton revêtu d un enduit, dispose la fenêtre au nu intérieur, donnant toute l épaisseur du tableau à la façade. Nu intérieur 12 6

7 Enveloppe architectonique Quelles fonctions pour une fenêtre? 13 Enveloppe architectonique Quelles fonctions pour une fenêtre? OUVRIR, ECLAIRER,LAISSER ENTRER LA LUMIERE. VENTILER, ENTRER, SE PROTEGER DU FROID ET DU BRUIT. LE PRINCIPE : EXPLOITER L ENERGIE LUMINEUSE AU MAXIMUM L HIVER ET SAVOIR S EN PROTEGER L ETE. 14 7

8 Enveloppe architectonique Éclairer, ventiler, occulter 15 Enveloppe architectonique Éclairer, ventiler, occulter Encadrement Bois Vitrage fixé au nu extérieur Fenêtre ouvrante Au nu intérieur Volet Bois Fenêtre ouvrante 16 8

9 Le débat moderniste sur la fenêtre La fenêtre est verticale? Dans les années 20, la forme de la fenêtre bouleversée par les performances du Béton Armé et la structure à ossature fera l objet d un débat historique entre Auguste Perret et Le Corbusier. 17 Le débat moderniste sur la fenêtre Pour Auguste Perret, la fenêtre verticale est la plus performante pour éclairer du sol au plafond, moduler l air et la lumière,et encadrer la stature de l homme debout. 18 9

10 Le débat moderniste sur la fenêtre 19 Le débat moderniste sur la fenêtre 20 10

11 Le débat sur la fenêtre NON, la fenêtre est horizontale? 21 Le débat sur la fenêtre La Fenêtre en longueur, horizontalité sans rupture décrivant le paysage et la course du soleil à la manière d un travelling cinématographique

12 Le débat sur la fenêtre

13

14

15 Quels sont les éléments qui rythment une façade? 29 Vocabulaire de la façade 1). 2)

16 La Fenêtre = Animation de la façade 31 Graphisme des volets, Animation par le jeu des volets / ouverts /fermés. Lames de jalousie qui réfléchissent la lumière et permettent de voir sans être vu

17

18 Enveloppe architectonique Éclairer, ventiler, occulter L épaisseur de la paroi est le lieu où ces éléments prennent leur place. 35 L épaisseur de la façade Dans les murs anciens se nichaient des alcôves, cheminées, recoins, armoires et escaliers. Cette variété d espaces creusés dans la pierre se retrouve dans les dispositions contemporaines qui exploitent l ÉPAISSEUR grâce aux PLIS, en CREUX ou SAILLE, de L ENVELOPPE CONSTRUTIVE. Bow - window 1er étage Alcôve au Rez de Chaussée Loggia au dernier étage 36 18

19

20 39 Enveloppe architectonique Quelques compositions de Clôture. La Mémé Lucien Kroll Louvain 40 20

21 Enveloppe architectonique Quelques compositions de Clôture. La Mémé Lucien Kroll Louvain 41 Enveloppe architectonique Quelques compositions de Clôture. La Mémé Lucien Kroll Louvain 42 21

22

23

24

25 Épaisseur du vide Louis Kahn La conception de la paroi creuse : La matière enveloppe le vide pour offrir une habitabilité équivalente à celle des murs anciens. Le principe hiérarchise deux types d espace en une seule forme à la géométrie régulière ; la pièce et son enveloppe «servante». La pièce Enveloppe servante 49 Épaisseur du vide Louis Kahn La conception de la paroi creuse : Les grandes pièces, séparées par des alcôves extérieures, bénéficient d une couronne de placards et bibliothèques ou alternent des fenêtres en «trou de serrure» que louis Kahn appelle des bow window inversés La pièce Enveloppe servante 50 25

26 Épaisseur du vide Louis Kahn Maison Esherick. Philadelphie Épaisseur du vide Louis Kahn Maison Esherick. Philadelphie

27 «La maison à l enduit foncé, au bois naturel teinté, révèle ses fenêtres. Le bâtiment n aura pas l air plat, la profondeur des ouvertures, les alcôves des entrées et le porche pour les fleurs lui donneront toujours un aspect vivant». Louis Kahn 53 Nus et usages Définition : Nu du mur - Surface externe plate d'un mur en référence hors saillies pour les mesures. Nu intérieur dans une pièce. Nu extérieur en façade. Traditionnellement : Des ouvertures de dimensions variables s adaptent à la commodité de la pièce. Il s agit ici de considérer le jeu entre les nus comme une façon différente de répondre à des utilités différentes

28 Nus et usages Que dire de cette façade? 55 Nus et usages 56 28

29 Nus et usages 57 Nus et usages Ici, une seule fenêtre assemble deux dispositions différentes : La partie haute de la baie encadre le ciel. La partie basse, proche du meuble et de la main, contrôle le rapport avec l extérieur. Bibliothèque d Exeter. Louis Kahn 58 29

30 Nus et usages 59 Nus et usages Fenêtre répétitive, haute de deux étages, est composée d une grande partie qui se plie vers le bas pour gagner le nu extérieur. L allège de bois, le meuble, l enveloppe du lecteur, La niche,.. La fenêtre, jouant entre les nus, intègre la mesure des usages individuels dans une unité monumentale

31 Enveloppe architectonique Quelques compositions de Clôture. Quelques horreurs!!! Les Arènes de Picasso. Noisy le Grand. Manuel Numez Enveloppe architectonique Quelques compositions de Clôture. Les Arènes de Picasso. Noisy le Grand. Manuel Numez

32 Enveloppe architectonique Quelques compositions de Clôture. 13.Rue des Hautes Formes. Christian de Portzamparc 63 Enveloppe architectonique Quelques compositions de Clôture. La Tour des nuages Émile Aillaud Nanterre 64 32

33 Vocabulaire de la Baie 65 Les variétés de baies 66 33

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER

COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER COMMUNE de CIVRIEUX D AZERGUES LE NUANCIER Les façades Le fond de façade appartient à une famille colorée dominante : les neutres et quelques ocrés (ocre jaune et ocre orangé). Les teintes seront choisies

Plus en détail

Lecture de plan bâtiment. Mai 2010

Lecture de plan bâtiment. Mai 2010 Lecture de plan bâtiment Mai 2010 Représentation des volumes Du volume au plan... Plusieurs vues sont nécessaires pour comprendre et représenter une construction! Introduction La lecture de plan de bâtiment,

Plus en détail

VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS BANDEAU ALLÈGE ENCADREMENT DE BAIE SOUBASSEMENT CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU

VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS BANDEAU ALLÈGE ENCADREMENT DE BAIE SOUBASSEMENT CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU 2 VOCABULAIRE D UNE FAÇADE LUCARNE CORNICHE CROUPE GARDE CORPS ENCADREMENT DE BAIE ALLÈGE SOUBASSEMENT BANDEAU MODÉNATURE ENSEMBLE DE DÉCORS ET MOULURES CHASSIS DE TOIT ŒIL DE BŒUF LINTEAU QUEUE DE VACHE

Plus en détail

VILLE DE CHATEAU-RENAULT. Aire de Mise en Valeur de l Architecture et du Patrimoine

VILLE DE CHATEAU-RENAULT. Aire de Mise en Valeur de l Architecture et du Patrimoine VILLE DE Aire de Mise en Valeur de l Architecture et du Patrimoine Devantures commerciales 190 4. Devantures commerciales et enseignes Intégrer au mieux les devantures commerciales et enseignes en proposant

Plus en détail

Raccord entre le mur extérieur et la fondation - construction massive

Raccord entre le mur extérieur et la fondation - construction massive Raccord entre le mur extérieur et la fondation - construction massive 1 0,810 0,020 0,025 2 chappe 0,840 0,080 0,095 3 0,026 0,260 10,000 4 béton armé 1,700 0,200 0,118 Somme des résistances thermiques

Plus en détail

Cours CONSTRUCTION ET DURABILITE I et II - CONSTRUCTION STRUCTURE, MATERIAUX, ESPACE

Cours CONSTRUCTION ET DURABILITE I et II - CONSTRUCTION STRUCTURE, MATERIAUX, ESPACE Cours CONSTRUCTION ET DURABILITE I et II - CONSTRUCTION EXERCICE 1: STRUCTURE, MATERIAUX, ESPACE Lieu: - introduction auditoire SG1 - poursuite du travail à atelier de projet, présence sur place de Dan

Plus en détail

BOIS MASSIF ET TRADITION TEXTE : PATRICIA PARQUET. PHOTOS : ATELIER DU CYCLOPE.

BOIS MASSIF ET TRADITION TEXTE : PATRICIA PARQUET. PHOTOS : ATELIER DU CYCLOPE. CONSTRUIRE BOIS MASSIF ET TRADITION COSSU, FLAMBANT NEUF, LUMINEUX, CE CHALET EN BOIS MASSIF EST IMPLANTÉ SUR LES HAUTEURS DE SAINT-GERVAIS EN HAUTE-SAVOIE. LE MONT-BLANC D UN CÔTÉ ET LA CHAÎNE DES FIZ

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION. ACOUBAT Dédié GROSFILLEX

NOTICE D UTILISATION. ACOUBAT Dédié GROSFILLEX NOTICE D UTILISATION ACOUBAT Dédié GROSFILLEX ACOUBAT Cette version est une version «dédiée».elle est verrouillée sur 3 projets. 2 Locaux : 4 Locaux Salle de classe Elle permet de faire le calcul de l

Plus en détail

CHARTE ARCHITECTURALE TYPOLOGIE, PROPORTIONS ET RYTHMES

CHARTE ARCHITECTURALE TYPOLOGIE, PROPORTIONS ET RYTHMES TYPOLOGIE,PROPORTION ET RYTHMES ELEMENTS REMARQUABLES DU BATI 1 Pignon Mur extérieur dont les contours épousent la forme des pentes d un comble. Dans les immeubles, même à toit plat, on a pris l habitude

Plus en détail

LES COUPES VERTICALES

LES COUPES VERTICALES LES COUPES VERTICALES 1- GENERALITES : La coupe verticale est effectuée sur la totalité de la construction. Elle peut être droite ou brisée à plans parallèles. Le repérage de la coupe doit figurer sur

Plus en détail

Menuiseries extérieures

Menuiseries extérieures FICHE TECHNIQUE Menuiseries extérieures 2 5 CONNAÎTRE > Fonctions et composition > Evolution des menuiseries extérieures > Caractéristiques REGARDER > Fonctionnement des menuiseries > Fenêtres > Portes

Plus en détail

Murs poutres & planchers

Murs poutres & planchers Murs poutres & planchers Henri RENAUD Deuxième édition Groupe Eyrolles, 2002, 2005, ISBN 2-212-11661-6 8. Structure porteuse : murs, planchers, charpente Eléments porteurs ou de liaisons qui contribuent

Plus en détail

DESSINS D ARCHITECTURE

DESSINS D ARCHITECTURE Les dessins d architecture Page 1 DESSINS D ARCHITECTURE Objectifs : - Connaitre à partir d une application les différents plans réalisés dans le domaine de la construction, et plus particulièrement les

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.0 Exercices d application 12.0.1 Structuration du chapitre 12.0.2 Bâtiment «Emphytehome» à Genève Version 1.0 12.0.1 Structuration

Plus en détail

Proportion : pleins/vides

Proportion : pleins/vides Proportion : pleins/vides Plein : qualifie un matériau massif et homogène : bois plein, dalle pleine de béton, brique pleine, etc. Vide : tout espace qui, dans un ensemble architectural, n est pas occupé

Plus en détail

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise 1 Les étapes d un dossier MOB au bureau d études: 1. La réalisation du devis 2. Passage en commande du dossier 3. La demande d éléments 4. Le plan d implantation

Plus en détail

ECOLOGIQUE. 38 Architecture BOIS & dépendance. Reportage

ECOLOGIQUE. 38 Architecture BOIS & dépendance. Reportage Reportage un manifeste ECOLOGIQUE Sur les hauteurs d une colline, se dresse cette maison bioclimatique de 160 m², dominant le paysage environnant, à l image d un château ou d une forteresse. Construite

Plus en détail

3 Les évolutions du procédé constructif

3 Les évolutions du procédé constructif 3 Les évolutions du procédé constructif 3.1 Trame Nous avons fait évoluer la trame de 2,70 m x 5,40 m vers 3 m x 6 m pour faciliter la prise en compte des contraintes d accès des personnes à mobilité réduite.

Plus en détail

Présentation du béton cellulaire... 14 Historique... 14 Présentation... 14 Composition... 15 Fabrication... 15 Principales utilisations...

Présentation du béton cellulaire... 14 Historique... 14 Présentation... 14 Composition... 15 Fabrication... 15 Principales utilisations... CONSTRUIRE EN BÉTON CELLULAIRE 1. Le béton cellulaire et son environnement Présentation du béton cellulaire.............................................................. 14 Historique......................................................................................

Plus en détail

MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935

MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935 MAISON CITÉ-JARDIN Phase 1 : 1915-1935 L objectif est de préserver l intégrité des caractéristiques architecturales de la typologie maison cité-jardin qui se trouve dans les secteurs de la phase 1. La

Plus en détail

Les blocs de maçonnerie en béton BELBLOCK et l isolation thermique la combinaison gagnante

Les blocs de maçonnerie en béton BELBLOCK et l isolation thermique la combinaison gagnante 2 La température intérieure constitue le premier paramètre du sentiment de confort dans un bâtiment. Pour maintenir, été comme hiver, une température agréable de manière économique, il est indispensable

Plus en détail

Modifier, créer des ouvertures

Modifier, créer des ouvertures Pierre Thiébaut Modifier, créer des ouvertures Groupe Eyrolles, 2007 ISBN : 2-212-11983-6 ISBN : 978-2-212-11983-6 IV Modifier une ouverture / Fonctionnalité des ouvertures Types d intervention Agrandir

Plus en détail

N 2. Prises. de dimensions menuiseries extérieures FICHE PROJET. Tout ce qu il faut savoir pour passer en toute sécurité de l idée à la réalité

N 2. Prises. de dimensions menuiseries extérieures FICHE PROJET. Tout ce qu il faut savoir pour passer en toute sécurité de l idée à la réalité N 2 Prises de menuiseries extérieures FICE PROJET Tout ce qu il faut savoir pour passer en toute sécurité de l idée à la réalité es portes d entrée Notre conseil Si vous souhaitez installer un auvent ou

Plus en détail

Le Vieux Moulin. «La Grange», lot A. 8 pièces

Le Vieux Moulin. «La Grange», lot A. 8 pièces Le Vieux Moulin «La Grange», lot A 8 pièces Real estate agency - Agence immobilière - Immobilienagentur Tél. +41 (0)24 495 16 66 Villars-Chalets sa - Rue Centrale - Case postale 134 - CH 1884 Villars Fax

Plus en détail

Un atout pour la RT 2012!

Un atout pour la RT 2012! LE COFFRE DE VOLET-ROULANT, Un atout pour la RT 2012! LES DIFFÉRENTS TYPES DE COFFRES LES CARACTÉRISTIQUES THERMIQUES DES COFFRES POURQUOI UN COFFRE EST INDISPENSABLE EN BBC? LES DIFFÉRENTS TYPES DE COFFRES

Plus en détail

d usage d un bâtiment Fiche 2 - Changement Transformation des bâtiments agricoles en habitation TRANSFORMATION D UNE GRANGE EN HABITATION

d usage d un bâtiment Fiche 2 - Changement Transformation des bâtiments agricoles en habitation TRANSFORMATION D UNE GRANGE EN HABITATION Transformation des bâtiments agricoles en habitation Cette fiche-conseil présente différents exemples de transformation de granges anciennes en habitations. Chaque exemple montre l état initial du bâtiment

Plus en détail

Présentation. - le plan de masse qui définit la position de la construction sur le terrain,

Présentation. - le plan de masse qui définit la position de la construction sur le terrain, Dessin Industriel LECTURE DE PLANS BATIMENT p1 Présentation La lecture de plan de bâtiment, va vous permettrent de décoder, analyser, tous types de dessins et de documents qui interviennent dans un projet

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

PROTOCOLE Enveloppe du bâtiment

PROTOCOLE Enveloppe du bâtiment CERTIFICAT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE POUR LES HABITATIONS INDIVIDUELLES PROTOCOLE Enveloppe du bâtiment Partie III : Méthode de détermination et de mesure des superficies de déperdition Table des matières

Plus en détail

CONSEILS D INSTALLATION

CONSEILS D INSTALLATION CONSEILS D INSTALLATION L installation des toilettes Ecodomeo nécessite la création d une pièce pour le compostage (local de compostage), adaptée à votre habitation. Il est important de prêter une attention

Plus en détail

Dispositifs d éclairage naturel

Dispositifs d éclairage naturel Dispositifs d éclairage naturel "L'expérience plastique que devait représenter l'accès au Panthéon mérite qu'on s'y arrête.(...) L'entrée plongeait le visiteur - comme elle le fait encore de nos jours

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Contexte et méthodologie de l étude

Contexte et méthodologie de l étude Contexte et méthodologie de l étude Bâtiments étudiés : Pavillon propriété Martin et Varin Aléas toxique (Fai) et thermique (M+) Etablissement Intermarché aléa Toxique (Fai) PHASE 1 Synthèse des phénomènes

Plus en détail

La maison dite Le Pigeonnier

La maison dite Le Pigeonnier Patrimoine architectural CONSEIL GÉNÉRAL DU LOT Inventaire de l architecture médiévale du Lot SAINT- PIERRE-TOIRAC La maison dite Le Pigeonnier Étude monumentale GILLES SÉRAPHIN - MARS 2008 SAINT-PIERRE-TOIRAC

Plus en détail

DOUBLAGES DE MURS EN PLAQUES SUR OSSATURE INDEPENDANTE...

DOUBLAGES DE MURS EN PLAQUES SUR OSSATURE INDEPENDANTE... Référence : 11-14-00 PLATRERIE Page 10-1 PLATRERIE PRESCRIPTIONS PARTICULIERES 2 PRESTATIONS GÉNÉRALES À LA CHARGE DE L'ENTREPRISE... 2 ISOLATION... 2 ISOLATION DE PLAFOND PAR LAINE DE VERRE EN ROULEAU...

Plus en détail

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+ Chapitre 22 Sciences Physiques - BTS Transfert thermique 1 Généralités 1.1 Température La température absolue est mesuré en Kelvin [K]. La relation de passage entre C et K est : T [K] = [ C ]+ 273,15 Remarque

Plus en détail

Côté 7ème. Côté 7ème

Côté 7ème. Côté 7ème Côté 7ème Marseille 7ème - 9/11/13 rue Joël Recher Notice descriptive - Bureaux 1 / 5 28/08/2013 Sommaire : 1. Le Bâtiment 1.1. Gros œuvre 1.2. Façades 1.3. Couverture 2. Les aménagements extérieurs 2.1.

Plus en détail

CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX

CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX CARACTERISTIQUES THERMIQUES DES FENETRES ET DES FACADES-RIDEAUX Les fenêtres sont caractérisées par trois caractéristiques de base : U w : le coefficient de transmission thermique traduisant la capacité

Plus en détail

La thermique dans le bâtiment

La thermique dans le bâtiment La thermique dans le bâtiment I] Les modes de propagation de la chaleur : La conduction : La transmission de chaleur par conduction se fait à travers un ou plusieurs éléments en contact direct. Le flux

Plus en détail

Rapport d évaluation CCMC 13302-R

Rapport d évaluation CCMC 13302-R Rapport d évaluation CCMC 13302-R RÉPERTOIRE NORMATIF 07 44 50 Publié 2008-03-12 Révisé 2008-04-25 Réévaluation 2011-03-12 6XUH7RXFK 1. Opinion Le Centre canadien de matériaux de construction (CCMC) est

Plus en détail

OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS

OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS 2 CHAPITRE OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS 2.1. CAS GÉNÉRAL L installation d un garde-corps est obligatoire lorsque la hauteur de chute comptée à partir de la zone de stationnement normal (ZSN)

Plus en détail

SGG DECORGLASS. Gamme de verres imprimés clairs et teintés

SGG DECORGLASS. Gamme de verres imprimés clairs et teintés DECORGLASS Gamme de verres imprimés clairs et teintés Édition septembre 2013 SAINT-GOBAIN GLASS DESIGN DECORGLASS Intemporels ou classiques, une diversité de motifs, de textures et de couleurs pour des

Plus en détail

COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL. Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP.

COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL. Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP. 1 COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP Lot 3 MENUISERIES BOIS Février 2013 ATÉCO Economiste de la Construction

Plus en détail

VERSION FINALE DU 1 SEPTEMBRE 2010

VERSION FINALE DU 1 SEPTEMBRE 2010 Département ENVELOPPE et REVÊTEMENTS Division BAIES et VITRAGES Tél. (33) 01 64 68 83 62 Fax. (33) 01 64 68 85 36 ACCESSIBILITÉ DES DISPOSITIFS DE MANŒUVRE DES FENÊTRES VERSION FINALE DU 1 SEPTEMBRE 2010

Plus en détail

HABITATION ISOLATION Présentation

HABITATION ISOLATION Présentation Un particulier vient d acheter une maison individuelle construite dans les années 70 suivant le plan de masse ci-contre. Classe énergétique : Emission de Gaz à effet de Serre : 1 / 6 limite terrain N 8m

Plus en détail

LES MURS ET LES FONDATIONS

LES MURS ET LES FONDATIONS LES MURS ET LES FONDATIONS Les éléments de construction fig. 3.1 bloc creux en béton de granulats fig. 3.2 bloc d angle fig. 3.3 mise en place des blocs d'angle fig. 3.4 bloc chaînage fig. 3.4 bloc chaînage

Plus en détail

COMMENT CHOISIR MA FENETRE

COMMENT CHOISIR MA FENETRE JE CHOISIS MA FENETRE Vous avez décidé de changer vos fermetures, nous allons vous aider à déterminer votre besoin. Choisir de changer ses fenêtres et surtout lié à un confort d utilisation, qu il soit

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Mise en œuvre de fenêtres en rénovation avec enlèvement partiel ou total du dormant existant

FICHE TECHNIQUE. Mise en œuvre de fenêtres en rénovation avec enlèvement partiel ou total du dormant existant FICHE TECHNIQUE CSTB CEBTP Bureau VERITAS APAVE QUALICONSULT SOCOTEC SNFA du COPREC N 52 - Indice : A Date : Juillet 2012 Nombre de pages : 8 Mise en œuvre de fenêtres en rénovation avec enlèvement partiel

Plus en détail

MACONNERIE/GROS OEUVRE

MACONNERIE/GROS OEUVRE GIDE AVANT METRE MACONNERIE/GROS OEVRE MET 2 ORDRE D EXECTION Infrastructure Maçonnerie soubassement : murs, poteaux, poutres, chaînages, enduit d étanchéité, escaliers Maçonnerie superstructure : Dallage

Plus en détail

Lot n 6. cloison sèche / plafond CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer

Lot n 6. cloison sèche / plafond CCTP. construction d'une maison d'habitation. impasse de la Vague. 85340 Olonne-sur-Mer construction d'une maison d'habitation impasse de la Vague 85340 Olonne-sur-Mer MAITRE D'OUVRAGE Allain Stéphane M. et Mme impasse des Vagues 85340 Olonne-sur-Mer ARCHITECTE : Deschamp Frédéric 9 Quai

Plus en détail

Bibliothèque universitaire des Sciences campus d Orléans-la-Source

Bibliothèque universitaire des Sciences campus d Orléans-la-Source Bibliothèque universitaire des Sciences campus d Orléans-la-Source Bâtiment Lauréat du Prix de l Equerre d Argent 2005 La Bibliothèque Universitaire des Sciences d Orléans est située dans le paysage verdoyant

Plus en détail

ROMANS - TRANSFORMATION DE LA ZPPAUP EN AVAP juillet 2012 Propositions d orientations et de mise à jour du règlement

ROMANS - TRANSFORMATION DE LA ZPPAUP EN AVAP juillet 2012 Propositions d orientations et de mise à jour du règlement ROMANS - TRANSFORMATION DE LA ZPPAUP EN AVAP juillet 2012 Propositions d orientations et de mise à jour du règlement Réalisation : Michèle PRAX urbaniste - Caroline GIORGETTI SITES ET PAYSAGES paysagiste

Plus en détail

Embellir sa devanture commerciale

Embellir sa devanture commerciale C h a r t e p a y s a g e u r b a i n Embellir sa devanture commerciale Le centre-ville de Montfermeil bénéficie d un patrimoine bâti important, empreinte de cet ancien bourg agricole. Cependant, cet héritage

Plus en détail

Descriptif pour un chalet KUBIO 39m2 Ref : KUBIO 39.1 CH (ST ou DE) Une chambre Toit plat. Bardage bois peint

Descriptif pour un chalet KUBIO 39m2 Ref : KUBIO 39.1 CH (ST ou DE) Une chambre Toit plat. Bardage bois peint Descriptif pour un chalet KUBIO 39m2 Ref : KUBIO 39.1 CH (ST ou DE) Une chambre Toit plat. Bardage bois peint Le chalet est conçu selon les techniques utilisées pour les maisons à ossature en bois. DIMENSIONS

Plus en détail

Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change

Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change 18 mai 2013 Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Façades Bâtiments bas 3.5.1 Façades simple paroi 3.5.1.1 Séparation entre compartiments Ce qui change est souligné (+ Euroclasses) Fixations des

Plus en détail

Règlement Local de Publicité de la Ville de Bergerac - DISPOSITIONS SPECIFIQUES PAR ZONE ZPi. REGLEMENTATION de la ZONE DE PUBLICITE INTERDITE

Règlement Local de Publicité de la Ville de Bergerac - DISPOSITIONS SPECIFIQUES PAR ZONE ZPi. REGLEMENTATION de la ZONE DE PUBLICITE INTERDITE REGLEMENTATION de la ZONE DE PUBLICITE INTERDITE 75 XIII. REGLEMENTATION de la ZONE de PUBLICITE INTERDITE Article 58 : Situation géographique Cette zone comprend le périmètre de la commune hors agglomération

Plus en détail

Préparation de votre menuiserie : Types de pose : Quatre types de pose existent :

Préparation de votre menuiserie : Types de pose : Quatre types de pose existent : ATTENTION! La qualité de votre maçonnerie est déterminante pour le bon fonctionnement ultérieur de votre menuiserie. Apportez le plus grande attention à sa préparation. Préparation de votre menuiserie

Plus en détail

Double mur: détails de construction

Double mur: détails de construction Les détails de construction présentés ci-après montrent comment le mur composé s associe aux ouvrages contigus. Il s agit évidemment d un choix d exemples pris parmi les innombrables combinaisons possibles.

Plus en détail

Aménagement d une pièce de vie sur la commune de Chauray (79)

Aménagement d une pièce de vie sur la commune de Chauray (79) Aménagement d une pièce de vie Fabrication et pose d un escalier courbe en bois exotique sans contremarche. Fabrication d une structure mezzanine sur poteaux bois. Gardecorps métalliques Fabrication d

Plus en détail

Éclairage naturel L5C 2009/2010. Aurore BONNET

Éclairage naturel L5C 2009/2010. Aurore BONNET Éclairage naturel L5C 2009/2010 Aurore BONNET Introduction : Les 2 aspects de l éclairage naturel : Introduction : Les 2 aspects de l éclairage naturel : l ensoleillement et l éclairage diffus L ENSOLEILLEMENT

Plus en détail

Un projet en neuf ou en re vation?

Un projet en neuf ou en re vation? Vérandas Fermetures & Stores Un projet en neuf ou en re vation? PRÉSENTATION GÉNÉRALE www.fermetures-ventoises.fr VÉRANDAS ALUMINIUM SUR MESURE 1986 1986 IMPLANTATION & FORMES Classique ou contemporaine,

Plus en détail

Règlement Glossaire GLOSSAIRE. Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133

Règlement Glossaire GLOSSAIRE. Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133 GLOSSAIRE Plan Local d Urbanisme approuvé le 19 novembre 2012 133 Abri de jardin Accès Alignement Alignement spécifique Annexe Attique Baie Bardage Bateau d'accès Chien assis Coefficient d occupation du

Plus en détail

VOLETS BATTANTS. Fonctionnels et esthétiques, dans le respect de la tradition

VOLETS BATTANTS. Fonctionnels et esthétiques, dans le respect de la tradition VOLETS BATTANTS Fonctionnels et esthétiques, dans le respect de la tradition VOLETS BATTANTS 2 La traditionnelle protection visuelle et solaire Les volets battants confèrent à la façade de votre maison

Plus en détail

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE S.I.C.A. HABITAT RURAL DE LA SAVOIE 40, rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél. 04 79 33 06 94 Fax 04 79 85 69 92 E-mail : info@sica-hr.com Dossier 1918-2011 SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE ST OFFENGE CREATION

Plus en détail

PROFIS Installation. Module 3: Module Template (modèles) www.hilti.fr PROFIS Installation I Module Template I MKT E2 CM I 20130116

PROFIS Installation. Module 3: Module Template (modèles) www.hilti.fr PROFIS Installation I Module Template I MKT E2 CM I 20130116 PROFIS Installation Module 3: Module Template (modèles) 1 Comment utiliser le module «Template design» de PROFIS Installation Le module «Template design» vous permet de calculer toutes les applications

Plus en détail

BLOCS LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012, HPE ET THPE! Développé et distribué par MATÉRIAUX

BLOCS LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012, HPE ET THPE! Développé et distribué par MATÉRIAUX BLOCS ISOLANTS COFFRANTS LA SOLUTION SIMPLE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE POUR CONSTRUIRE RT2012, HPE ET THPE! Développé et distribué par MATÉRIAUX LA FORMULE GAGNANTE POUR UN BÂTI DURABLE ET PERFORMANT SYSTÈME

Plus en détail

Le plombier chauffagiste a aussi besoin de cette représentation pour savoir ce qu il y a à l intérieur de la maison au niveau des hauteurs.

Le plombier chauffagiste a aussi besoin de cette représentation pour savoir ce qu il y a à l intérieur de la maison au niveau des hauteurs. Les informations du plan Vous connaissez trois types de représentation d un pavillon : 1 : La perspective 2 : Les façades (page 2 ) 3 : La vue en plan (page 3) Observer attentivement la vue de la page

Plus en détail

Sommaire. Comment utiliser cet ouvrage. - Matières. Maçonnerie. Béton. Acier

Sommaire. Comment utiliser cet ouvrage. - Matières. Maçonnerie. Béton. Acier Comment utiliser cet ouvrage Avant-propos 10 introduction Construction massive et construction filigrane 13 - Matières introduction L'importance du matériel 19 Propriétés La perception de l'espace architectural

Plus en détail

- 2 - Protection solaire. des fenêtres et des baies

- 2 - Protection solaire. des fenêtres et des baies - 2 - Protection solaire des fenêtres et des baies MDE Conseil & Concept Energie / Nov. 2004 44 Fiche n 201 : " Casquette " et brise-soleil PROTECTION SOLAIRE DE FENETRE (Aluminium laqué, bois, acier,

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Porte fenêtre à galandage

FICHE TECHNIQUE. Porte fenêtre à galandage FICHE TECHNIQUE CSTB CEBTP Bureau VERITAS CETEN APAVE Int. NORISKO Construction SOCOTEC QUALICONSULT SNFA du COPREC N 34 - Indice : B Date : Octobre 2008 Nombre de page : 6 Porte fenêtre à galandage Définition

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 03 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES ET FERMETURES

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 03 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES ET FERMETURES DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 03 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES ET FERMETURES L Entrepreneur

Plus en détail

FISAC Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce

FISAC Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce Charte de qualité des devantures commerciales du Centre Ancien de Sisteron FISAC Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce SOMMAIRE La Zone des abords de monuments historiques

Plus en détail

Home Passive Home. La rénovation passive, basse et très basse énergie des maisons bruxelloises Bruxelles Environnement

Home Passive Home. La rénovation passive, basse et très basse énergie des maisons bruxelloises Bruxelles Environnement 1 Home Passive Home La rénovation passive, basse et très basse énergie des maisons bruxelloises Bruxelles Environnement Les valeurs patrimoniales des maisons bruxelloises Atouts et contraintes pour une

Plus en détail

INCITATION A LA RESTAURATION DES FAÇADES CAHIER DES CHARGES

INCITATION A LA RESTAURATION DES FAÇADES CAHIER DES CHARGES INCITATION A LA RESTAURATION DES FAÇADES CAHIER DES CHARGES De façon non exhaustive, chaque dossier étant examiné de manière spécifique, les principaux critères de mise en œuvre sont ainsi définis : NETTOYAGE

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77340 Pontault-Combault

Plus en détail

Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie

Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie Fiche d opération Armapa -2011 cd2e- Page 1 Introduction L évolution du prix de l énergie encourage nos concitoyens à changer d exigences

Plus en détail

Section zonage. La Présentation. Chapitre 27. Dispositions relatives au noyau villageois

Section zonage. La Présentation. Chapitre 27. Dispositions relatives au noyau villageois Chapitre 27 Dispositions relatives au noyau villageois Table des matières 27 DISPOSITIONS RELATIVES AU NOYAU VILLAGEOIS...27-3 27.1 CHAMPS D APPLICATION...27-3 27.2 USAGES ET ÉQUIPEMENTS PERMIS DANS LA

Plus en détail

maison de villégiature ; villa balnéaire

maison de villégiature ; villa balnéaire Maison de villégiature (villa balnéaire) dite Fedala 7 traverse de l' Angeline boulevard Bellevue Sainte-Maxime Dossier IA83001565 réalisé en 2011 Copyrights Copyrights Auteurs (c) Région Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

Les tolérances et critères de réception des menuiseries et des vitrages

Les tolérances et critères de réception des menuiseries et des vitrages Les tolérances et critères de réception des menuiseries et des vitrages Que ce soit lors de défaut de production, de dégradation lors du transport ou lors de la pose ou plus simplement suite à une méconnaissance

Plus en détail

TIONS EXTERIEURES GESTION DES OCCULTA- OBJET RÉGLEMENTATION ÉLÉMENTS TECHNIQUES. Les volets battants

TIONS EXTERIEURES GESTION DES OCCULTA- OBJET RÉGLEMENTATION ÉLÉMENTS TECHNIQUES. Les volets battants GESTION DES OCCULTA- TIONS EXTERIEURES OBJET Lors de travaux de rénovation énergétique ambitieux, visant le niveau Bâtiment Basse Consommation, il est généralement indispensable de traiter le point sensible

Plus en détail

longe l angle nord-ouest du site.

longe l angle nord-ouest du site. Villa Rotonda Goirle, Pays-Bas Architectes : Bedaux de Brouwer Architecten (Pieter Bedaux, Thomas Bedaux, Koen de Witte, Kees Paulussen, Rien Lagerwerf et Cees de Rooij) Maître d ouvrage : particulier

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Inventaire préliminaire des bâtiments patrimoniaux de la CSDM Isabelle Bouchard et Gabriel Malo février 2001

Inventaire préliminaire des bâtiments patrimoniaux de la CSDM Isabelle Bouchard et Gabriel Malo février 2001 A IDENTIFICATION 1. APPELLATION actuelle NOTRE-DAME-DE-LA-DÉFENSE Autre(s) appellation(s) 2. No. dossier 25 3. No. réf. Archives CSDM 211 / 211 4. ANNÉE de construction 1933 5. ARCHITECTE concepteur Eugène

Plus en détail

Une façade légère est une façade constituée d une ou plusieurs parois dont une extérieure caractérisée par :

Une façade légère est une façade constituée d une ou plusieurs parois dont une extérieure caractérisée par : Les façades légères Une façade légère est une façade constituée d une ou plusieurs parois dont une extérieure caractérisée par : Une masse faible presque toujours inférieure à environ 100 kg/m² l'utilisation

Plus en détail

Bekafor Classic Montage. www.betafence.com

Bekafor Classic Montage. www.betafence.com Bekafor Classic Montage www.betafence.com Avant garde en matière de pose de clôture Vous désirez une clôture solide pour protéger votre propriété? Vous désirez une clôture qui souligne discrètement la

Plus en détail

Kalzip FC Détails de façade. Propositions de construction Rail modulaire SE pour pose horizontale. Version 08/2011

Kalzip FC Détails de façade. Propositions de construction Rail modulaire SE pour pose horizontale. Version 08/2011 Kalzip FC Détails de façade Propositions de construction Rail modulaire SE pour pose horizontale Version 08/2011 Détails de construction pour les systèmes de façade Kalzip FC Pour une meilleure planification

Plus en détail

Rénovation thermique. par l extérieur

Rénovation thermique. par l extérieur Rénovation thermique par l extérieur Enjeux des rénovations Secteur du Bâtiment : 1 er consommateur d énergie. Faire diminuer les consommations énergétiques des bâtiments en augmentant leur performance

Plus en détail

TD de thermique de l habitat 1

TD de thermique de l habitat 1 TD de thermique de l habitat - Parois de locaux - Isolation intérieure / Isolation extérieure La figure représente la coupe transversale de la paroi d un pavillon. Pour une étude simplifiée cette paroi

Plus en détail

Menuiseries du bâtiment

Menuiseries du bâtiment D. Mugniery C. Pruvost Menuiseries du bâtiment Portes et fenêtres Volets Parquets Escaliers Revêtements muraux Agencement Graphisme de couverture : Maud Warg Maquette intérieure : Maud Warg Mise en pages

Plus en détail

Gamme 60CC16 Chassis Fixes, Fenêtres et Portes fenêtres 4-5. Gamme 4200 Baies coulissantes 6-7. Gamme Millenium Plus Portes de 70mm 8-9

Gamme 60CC16 Chassis Fixes, Fenêtres et Portes fenêtres 4-5. Gamme 4200 Baies coulissantes 6-7. Gamme Millenium Plus Portes de 70mm 8-9 Menuiseries Aluminium 2014-2015 Sommaire Gamme 60CC16 Chassis Fixes, Fenêtres et Portes fenêtres 4-5 Gamme 4200 Baies coulissantes 6-7 Gamme Millenium Plus Portes de 70mm 8-9 Gamme Galicia Premium Chassis

Plus en détail

SOMMAIRE ÉTAPE 1 ÉTAPE 2 ÉTAPE I 5 PRÉALABLES À LA MISE EN ŒUVRE DIMENSIONNER. Avant-propos...3

SOMMAIRE ÉTAPE 1 ÉTAPE 2 ÉTAPE I 5 PRÉALABLES À LA MISE EN ŒUVRE DIMENSIONNER. Avant-propos...3 SOMMAIRE Avant-propos...3 ÉTAPE 1 OPÉRATIONS ÉTAPE 2 DIMENSIONNER ÉTAPE 3 CONCEPTION PRÉALABLES À LA MISE EN ŒUVRE 1 Mesurer la largeur de la baie... 11 2 Mesurer la hauteur de la baie... 12 3 Mesurer

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre 2 : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

Terminologie et définitions

Terminologie et définitions IV.70 OUVERTURES EXTÉRIEURES IV.701.1 IV.701 TERMINOLOGIE ET DÉFINITIONS RELATIVES AUX FENÊTRES ET PORTES EXTÉRIEURES IV.701.1 Terminologie et définitions extrémités inférieure et supérieure de la porte

Plus en détail

Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction

Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction Fiche Conseil 1 : Style VILLEGIATURE : Réhabilitation du bâti ancien, construction GENERALITES Maisons de villégiature Maisons de bourg Le centre village s est construit par étapes successives autour de

Plus en détail

Bekafor Classic Notice de pose. www.betafence.com

Bekafor Classic Notice de pose. www.betafence.com Bekafor Classic Notice de pose www.betafence.com De quoi ai-je besoin... Panneaux Bekafor Classic Diamètre du fil : fil horizontal : 4,5 mm fil vertical : 4,0 mm Panneau : largeur 2 m Revêtement : galvanisé

Plus en détail

Concilier confort acoustique et santé des occupants. Choix des vitrages

Concilier confort acoustique et santé des occupants. Choix des vitrages Concilier confort acoustique et santé des occupants Choix des vitrages 2010 1 Le verre : ses spécificités Le verre : permet la vision vers l extérieur laisse pénétrer, dans les bâtiments, la lumière naturelle.

Plus en détail

LES MENUISERIE EXTERIEURES.

LES MENUISERIE EXTERIEURES. LES MENUISERIE EXTERIEURES. 1/7 «Les fenêtres» S5.3: OUVRAGES DU SECTEUR DU BATIMENT. C1.3: Décoder et analyser les données de définition. 1 -) DEFINITION: Ouvrage de menuiserie extérieure placé dans une

Plus en détail

B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction

B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction B2.1.- Caractéristiques d absorption B2.1.1.- Coefficients d absorption de surfaces couvertes par différents éléments Maçonnerie et enduits

Plus en détail

Les critères d'évaluation

Les critères d'évaluation ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement FICHE N 2 : Construction de logements en dépassement de la hauteur autorisée au PLU LES DEROGATIONS AU DOCUMENT

Plus en détail